Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-081 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-021 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-052 hits on 1790-061 hits on 1790-075 hits on 1790-081 hits on 1790-091 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-122 hits on 1791-011 hits on 1791-021 hits on 1791-031 hits on 1791-047 hits on 1791-055 hits on 1791-062 hits on 1791-071 hits on 1791-081 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 14 volumes
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 1 result
    • Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 219
      Speaker: Démeunier
      ...t exclusivement aux représentants de la nation. propose de dire : la proposition des lois appartient exclusivement aux représentants de la nation.
      ...t exclusivement aux représentants de la nation. » ...nale à prendre un objet en considération, mais la proposition des lois appartient exclusivement aux représentants de la nation. »

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 221
      Speaker: Martineau
      ...t être créées par lui et nommées par la nation. Il demande ensuite ce que le comité ac... ... la nomination du Roi, et celles qui sont dépendantes du Corps législatif doivent être créées par lui et nommées par la nation. Il demande ensuite ce que le comité actuel entend par emplois et commissions.
      Speaker: Martineau
      réplique que la nation seule fixera les places des agents ; qu... réplique que la nation seule fixera les places des agents ; qu'elle fixera la dépense de chaque département, et que les termes commissions et ...

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 222
      Speaker: Le Président
      ...qui pût prouver aus représentants de la nation, au {loi et à % Necker, que le respect ... ... qu'il serait digne de votre sagesse de faire connaître votre vœu par un décret qui pût prouver aus représentants de la nation, au {loi et à % Necker, que le respect du district de Saint-Mag}oire pour les décrets de l'Assemblée nationale, égale s...
      Speaker: Le Président
      ...qui la composent, jaloux de donner à la nation et au Roi, des preuves de leur entier d... ...sports à la motion de M. de Vergennes, et après en avoir délibéré, les citoyens qui la composent, jaloux de donner à la nation et au Roi, des preuves de leur entier dévouement. ont déclaré à l'unanimité qu'ils adhèrent avec empressement au décret...

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 224
      Speaker: Duport
      ... de manifester leurs droits et ceux des nations; après avoir établi les principes qui d... solennel que vous avez contracté avec les hommes de tous les pays, de manifester leurs droits et ceux des nations; après avoir établi les principes qui doivent diriger toutes les Constitutions, il est temps de les fixer dans celle qu...
      Speaker: Duport
      ...happera pas sans doute, Messieurs : une nation n'est pas libre au jour même où elle re... Une réflexion plus profonde ne vous échappera pas sans doute, Messieurs : une nation n'est pas libre au jour même où elle reçoit une bonne Constitution. Transportez dans l'Asie les institutions de l'Améri...
      Speaker: Duport
      ...isée de nouveau dans le sein même de la nation. ...essorts de l'autorité, il faut que l'autorité soit reprise dans sa source, et puisée de nouveau dans le sein même de la nation.
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 1 result
    • Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 258
      Speaker: Lanjuinais
      ...ion sera très utile pour conserver à la nation dans une seule abbaye pour 400,000 livr... ...oute permission$ adjudication, exploit&tièn de coupé, etc. Il dit quècette addition sera très utile pour conserver à la nation dans une seule abbaye pour 400,000 livres de bois et il cite ce fait : le 18 décembre 1787, l'archevêque de Sens, abbé ...

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 261
      Speaker: Le Président
      ...r, une écharpe aux trois couleurs de la nation, bleu, rouge ét blanc, attachée d'un nœ... ...ions, ils porteront pour marque distinctive, par-dessus leur habit et en baudrier, une écharpe aux trois couleurs de la nation, bleu, rouge ét blanc, attachée d'un nœud, et ornée d'une frange couleur d'or pour le maire, blanche pour les officiers...

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 262
      Speaker: Dupont
      ...rément en France n'a voulu refuser à la nation la portion dont U était redevable; tout... ...ivres ; dans celle d'Angers, 4e §7,0$) livres à 37 livres 10 sous. Personne assurément en France n'a voulu refuser à la nation la portion dont U était redevable; tout le monde est disposé à la payer. C'est d'après cette conviction intime que nous...
      Speaker: Dupont
      ... Vous feriez une mauvaise chose pour la nation et pour le commerça en mettant à l'enca...
      ...sements subits ainsi que la disette- La nation possède le tiers des sels, eu approvisi...
      ...ux fermiers les sels des magasins de la nation. La totalité du sel actuellement
      ...cle. Je n'ai pu abandonner cependant une des considérations qui l'avaient dicté. Vous feriez une mauvaise chose pour la nation et pour le commerça en mettant à l'encan tous tes sels; vous auriez u,ne disette de sel en quinze jours. Pour éviter ce...
      ...soins, et vous trouvez l'avantage de vous assurer qu'on préviendra les renchérissements subits ainsi que la disette- La nation possède le tiers des sels, eu approvisionnement. Lorsque le. régeut fit un bail avec la ferme, on remit aux fermiers les sels des magasins de la nation. La totalité du sel actuellement

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 263
      Speaker: Dupont
      ... portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit... « La portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit en sera versé de mois en mois dans Je Trésor national, et appliqué aux dépenses...
      Speaker: Dupont
      ... portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit... v La portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit en sera versé de mois en mois dans le Trésor national, et appliqué aux dépenses...
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 2 results
    • Séance du vendredi 25 juin 1790

      - search term matches: (27)

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 454
      Speaker: Vernier
      ...es dettes soient déclarées dettes de la nation. ...oient remboursés, non à raison des intérêts, mais à raison du capital ; 2° que ses dettes soient déclarées dettes de la nation.

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 457
      Speaker: L'abbé Maury
      .... Je demande si les représentants de la nation doivent ...es s'emparent de vos biens, et que vous leur donniez plus d'une de vos provinces. Je demande si les représentants de la nation doivent
      Speaker: L'abbé Maury
      ...histoire du monde offre l'exemple d'une nation qui ait rempli d'une manière plus illus... protéger les usuriers de la ville de Genève ; je demande si l'histoire du monde offre l'exemple d'une nation qui ait rempli d'une manière plus illusoire ses traités avec nous.
      Speaker: L'abbé Maury
      On craint que les représentants de la nation ne détruisent tous ces contrats de tren...
      ...ous mériterions la reconnaissance de la nation, en abandonnant des biens immenses à de...
      ... trompe; et quand un représentant de la nation a le courage de vous le dire, on l'écou...
      On craint que les représentants de la nation ne détruisent tous ces contrats de trente têtes. Je demande si nous mériterions la reconnaissance de la nation, en abandonnant des biens immenses à des étrangers, au lieu-de les rembourser en annuités avec l'intérêt de ces biens? ...
      ... 10 en France ; dans dix ans vous pouvez être libéré avec les étrangers. On vous trompe; et quand un représentant de la nation a le courage de vous le dire, on l'écoute avec prévention.

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 458
      Speaker: Malouet
      ...ers ont pour gage les biens de toute la nation. ...nats seront admis de préférence aux porteurs des créances constituées. Ces derniers ont pour gage les biens de toute la nation.

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 459
      Speaker: Voidel
      ...onne. Comme membre de l'Assemblée de la nation, il est dans un appartement de l'hôtel ... ...est fait au prisonnier répond, autant qu'il est en nous, à la dignité de sa personne. Comme membre de l'Assemblée de la nation, il est dans un appartement de l'hôtel de ville, gardé nuit et jour par un piquet de nos légions patriotiques, entre le...

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 460
      Speaker: Voidel
      ...l'inviolabilité d'un représentant de la nation ? Jusqu'où s'étend l'inviolabilité d'un représentant de la nation ?

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 461
      Speaker: Voidel
      immédiate de la nation qui les a honorés de sa confiance, se l...
      ...rgie de leur patriotisme : que si cette nation les a couverts de l'inviolabilité comme...
      ...s et non des atteintes de la loi que Ja nation doit garantir ses mandataires.
      immédiate de la nation qui les a honorés de sa confiance, se livrer à toute l'activité de leur zèle, à toute l'énergie de leur patriotisme : que si cette nation les a couverts de l'inviolabilité comme d'une égide redoutable, contre les sourdes manœuvres de l'injustice et de la ve...
      ...d à sa conscience avec son innocence ou ses forfaits. C'est des crimes des hommes et non des atteintes de la loi que Ja nation doit garantir ses mandataires.
      Speaker: Voidel
      ...es faits justificatifs. L'intérêt de la nation, celui de l'accusé, tout semble vous fa... ...délit, s'il existe ; de l'autre, la facilité pour l'accusé d'établir la preuve des faits justificatifs. L'intérêt de la nation, celui de l'accusé, tout semble vous faire une loi de confier à la municipalité de Toulouse la suite de l'instruction.
      Speaker: Voidel
      ...hàtelet, du jugement des crimes de lèse-nation. Ainsi, d'accord avec tous vos décrets,... ... ne convenait pas de diviser l'attribution que vous avez précédemment faite au Chàtelet, du jugement des crimes de lèse-nation. Ainsi, d'accord avec tous vos décrets, dans cette chaîne d'événements, fruits trop Ordinaires des révolutions, vous co...

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 462
      Speaker: Garat
      ...rappe un citoyen, un représentant de la nation. Si vous daignez fixer un instant votre... ...n'y a de témoins que le dénonciateur, survient un décret de prise de corps qui frappe un citoyen, un représentant de la nation. Si vous daignez fixer un instant votre attention sur ces dispositions, vous devez être frappés de leur grossières invr...
      Speaker: Robespierre
      ...trec, ou plutôt des représentants de la nation, les premiers principes du droit public...
      ... avis préalable des représentants de la nation, décréter et juger un député. Qu'est-ce...
      ... au-dessus du corps représentatif de la nation ; qu'aucun corps ne peut décider des de...
      ...larer coupables les représentants de la nation ? Si l'on répond affirmativement, il es...
      ... l'indépendance de3 représentants de la nation n'existe plus..."(Il s'élève des murmur...
      Je viens invoquer en faveur de M. de Lautrec, ou plutôt des représentants de la nation, les premiers principes du droit public, sur lesquels repose la liberté et l'intérêt national. Je n'examinerai pas les ...
      ...ifice de la liberté publique, de supposer qu'un tribunal quelconque puisse, sans avis préalable des représentants de la nation, décréter et juger un député. Qu'est-ce que l'inviolabilité ? Ce n'est point un privilège, et cependant c'est quelque c...
      ...mun des autres citoyens. 11 est de principe qu'aucune puissance ne doit s'élever au-dessus du corps représentatif de la nation ; qu'aucun corps ne peut décider des destinées des représentants.... Mais, dira-t-on, s'ils sont coupables, ils doivent...
      ...faut réduire la question à ce point : Peut-il exister un tribunal qui puisse déclarer coupables les représentants de la nation ? Si l'on répond affirmativement, il est évident que ce tribunal sera l'arbitre de leur destinée. S'il ne peut décider ...
      ...urra avec des formes et par des jugements iniques ; et l'inviolabilité détruite, l'indépendance de3 représentants de la nation n'existe plus..."(Il s'élève des murmures.)
      Speaker: Robespierre
      Pour que les représentants de la nation jouissent de l'inviolabilité, il faut q... Pour que les représentants de la nation jouissent de l'inviolabilité, il faut qu'ils ne puissent être attaqués par aucun pou*" voir particulier ; aucune décisi...

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 463
      Speaker: Robespierre
      ...uvoir supérieur aux représentants de la nation, c'est la nation elle-même. Si elle pouvait se rassemble...
      ...oit déclaré qu'aucun représentant de la nation ne peut être poursuivi dans un tribunal...
      ...ouvoir égal à eux, et il n'y a point de pouvoir de cette nature. Il existe un pouvoir supérieur aux représentants de la nation, c'est la nation elle-même. Si elle pouvait se rassembler en corps, elle serait leur véritable juge... Si vous ne consacrez ces principe...
      ...dépendance et de liberté, ne sont plus que des chimères. Je conclus à ce qu'il soit déclaré qu'aucun représentant de la nation ne peut être poursuivi dans un tribunal, à moins qu'il ne soit intervenu uu acte du Corps législatif qui déclare qu'il ...
      Speaker: Pétion
      ...er le délit par les représentants de la nation. La conclusion de M. Robespierre a écar... ...ouble dans la délibération, c'est qu'on a pu soupçonner l'intention de faire juger le délit par les représentants de la nation. La conclusion de M. Robespierre a écarté cette idée. L'Assemblée, qui a le droit de décider s'il y a lieu à accusation...
      Speaker: Viguier
      ...nt pas sa qualité de représentant de la nation. M. de Lautrec est député de Castres, e... ...r du roi; s'ils pouvaient refuser de décréter M. de Lautrec ? Ils ne connaissaient pas sa qualité de représentant de la nation. M. de Lautrec est député de Castres, et non de Toulouse, comme on a paru vouloir l'insinuer ; les officiers municipaux...
      Speaker: Bailly
      ...a commune et déposés aux archives de la nation, convoqués en assemblée générale dans l... ...tille, reconnus dans les procès-verbaux de vérification faits de l'autorité de la commune et déposés aux archives de la nation, convoqués en assemblée générale dans l'église des Quinze-Vingts, et présidés par M. le maire, assistés de leurs commis...
    • Séance du vendredi 4 juin 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 93
      Speaker: Voidel
      ... choses, et que les représentants de la nation méritent, à ce titre, quelque respect, ... ...digne de l'attention du Corps législatif; mais comme les signes représentent les choses, et que les représentants de la nation méritent, à ce titre, quelque respect, je demande qu'on charge le comité de Constitution de se concerter avec les minis...

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 95
      Speaker: De La Tour-du-Pin
      la nation même, et l'intérêt de sa sûreté réclame... la nation même, et l'intérêt de sa sûreté réclame ici votre intervention.

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 99
      ...s leurs lumières, au bien général de la nation française, ont arrêté de rédiger, en co... ... des individus qui le composent de contribuer, de tous leurs efforts et de toutes leurs lumières, au bien général de la nation française, ont arrêté de rédiger, en commun, un Mémoire sur les deux questions suivantes et de l'adresser à l'Assemblée...
      ...e réserver là propriété dès raines à la nation, ou de les abandonner aux possesseurs d... ...bien pesées et bien senties, qn connaîtra facilement s'il est juste ou injuste de réserver là propriété dès raines à la nation, ou de les abandonner aux possesseurs des terrains superficiels. Nous exanctiyerons ensuite s'il est avantageux ou non,...
      ...faire remarquer aux représentants de la nation que nous ne manquerons pas de mines en ... ...res ou ïes principaux agents dans tops les arts; mais il est de notre devoir de faire remarquer aux représentants de la nation que nous ne manquerons pas de mines en France, malgré le préjugé contraire trop généralement répandu. Le royaume est en...

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 101
      ...rrivera, les mines étant réservées à la nation et exploitées ou concédées par elle. Ce qui arrivera, les mines étant réservées à la nation et exploitées ou concédées par elle.

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 102
      Si la nation françftïse déclaré lès ïpiqes propriété... Si la nation françftïse déclaré lès ïpiqes propriétés nationales, c'est où pqijr les e^pjôitej' par agents, ou pour les concéder êh ...

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 104
      2° Il est du plus grand avantage de la nation française de se réserver les mines et d... 2° Il est du plus grand avantage de la nation française de se réserver les mines et de les exploiter ou d'en concéder l'exploitation à des grandes compagnies capable...

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 106
      ...ndamnés, de venir crier aux juges, à la nation : Arrêtez ! faites grâce 1 C'est nous q... ...entraînés, ont-ils eu le courage, pendant le cours de la procédure qui vous a condamnés, de venir crier aux juges, à la nation : Arrêtez ! faites grâce 1 C'est nous qui sommes les vrais coupables ; c'est nous qui avons séduit, trompé leur simplic...
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 5 results
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (13)

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 35
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ... avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune... ... ayant vingt-six ans de services, a éu fës cfieyeux et les oreilles coupés* pour avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune pFeove légale de ces faits, mais qûe, vu leur importance, il demande^ le renvoi...

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 37
      Speaker: De Custine
      ...ui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn. ...se considérable : je crois qu'avec 18 millions on pourrait contenter toUs ceux qui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn.
      Speaker: D'Ambly
      ...e suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas ... ...sur leur traitement ; vous ne leur ôterez rien non plus; en vérité, Messieurs, je suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas assez pour les pensionnaires de l'Etat.
      Speaker: Palasne de Champeaux
      ...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix d... et leur d'uréë méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix des sacrifices qu'ils.ont faits à l'utilité publique. »
      Speaker: Regnaud
      Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naiss... Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve^en^ défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fa...
      Speaker: Palasne
      ... a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la natur... ...ré sa patrie, ou qui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses honorifiques, ou pécuni...
      Speaker: Le Chapelier
      ...es des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou c(ui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publiques des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services^ prétendre à des récompenses. »

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 38
      Speaker: Palasne
      ... et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ort dans le cours de son service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: De Noailles
      ...rir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonction...
      ... ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.
      ...s commande, j'y acquiesce. Quant aux autres dispositions, je crois que c'est ouvrir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonctionnaires d'une manière honnête. Il ne me paraît point juste de payer deux fois les...
      ...onnairevpublic, une fois retiré, ne se mettra plus en peine ni de sa femme ni de ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 39
      Speaker: Fréteau
      ...es enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ans le cours de 6on service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: Palasne
      ...our la liquidation des créanciers de la nation. » ...ans la classe des dettes de l'Etat, et soumis aux. règles qui seront décrétées pour la liquidation des créanciers de la nation. »
      Speaker: Fréteau
      ...ants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services... ...l'article ainsi limité, car le roi doit se borner à encourager les talents naissants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services publics.
      Speaker: De Noailles
      ...x Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les... La question de savoir si l'on défendra aux Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les officiers français qui vont s'instruire au service des autres puissances savent...
    • Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      page 572
      Speaker: Camus
      ...ts à une reconnaissance particulière de nation; que s'il est juste que, dans l'âge des... ...nse, que la durée, l'émi-nence et la nature de ses services lui donnent des droits à une reconnaissance particulière de nation; que s'il est juste que, dans l'âge des infirmités, la patrie vienne au secours de celui qui lui a consacré ses talents...

      Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      page 573
      Speaker: Camus
      ...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le prix d... rendus au corps social, quand leur importance et leur durée méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le prix des sacrifices qu'ils ont faits à l'utilité publique.
      Speaker: Camus
      Art. 3. Les sacrifices dont la nation doit payer le prix sont ceux qui naisse... Art. 3. Les sacrifices dont la nation doit payer le prix sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve en défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fait...
      Speaker: Camus
      ... a des droits à la reconnaissance de la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou qui adonné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la reconnaissance de la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses.
      Speaker: Camus
      ... Les marques d'honneur décernées par la nation seront personnelles et mises au premier... Art. 5. Les marques d'honneur décernées par la nation seront personnelles et mises au premier rang des récompenses publiques.
      Speaker: Camus
      ...es enfanis être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...dans le cours de son service public pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfanis être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance.
      Speaker: Camus
      ...our la liquidation des créanciers de la nation. ...dans la classe des dettes de l'Etat, et soumis aux règles qui seront décrétées pour la liquidation des créanciers de la nation.
    • Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      - search term matches: (25)

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 627
      Speaker: Le Président
      ...s ultérieurs que les efforts des autres nations nécessiteront peut-être de notre part. ... ...e des affaires étrangères vous a fait pressentir les précautions et les armements ultérieurs que les efforts des autres nations nécessiteront peut-être de notre part. Il est aisé de discerner qu'au milieu des préparatifs considérables qui se font ...
      Speaker: Le Président
      ...et que notre faiblesse n'invite pas les nations, maintenant armées, à manquer d'égard p... ...r le nombre de leurs équipages aux bâtiments de même force qu'ils rencontreront et que notre faiblesse n'invite pas les nations, maintenant armées, à manquer d'égard pour notre pavillon. Sa Majesté a, par cette raison, ordonné que les bâtiments af...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 629
      Speaker: Andrieu
      ...s revenus dans la leur, en sorte que la nation française se trouvera ainsi frustrée de... ...e pour acquérir, dans notre patrie, des biens nationaux dont ils consommeront les revenus dans la leur, en sorte que la nation française se trouvera ainsi frustrée de l'avantage qu'elle attend de la vente de ces biens. Je vote pour la destruction...
      Speaker: Bouche
      ...philosophique et politique. Heureuse la nation qui, la première, donnera l'exemple de ...
      ...outât que l'Assemblée invite toutes les nations.....
      ...'Assemblée nationale réalisera la prédiction de l'immortel auteur de l'histoire philosophique et politique. Heureuse la nation qui, la première, donnera l'exemple de la destruction du droit d'aubaine ! Je voudrais que l'on ajoutât que l'Assemblée invite toutes les nations.....

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 630
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... la couronne, soit pour l'utilité de la nation. Aussitôt Philippe-le-Bel en contia l'a... ...tirer des bois de très grands avantages, soit pour l'augmentation des revenus de la couronne, soit pour l'utilité de la nation. Aussitôt Philippe-le-Bel en contia l'administration à des maîtres créés à cet effet.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... les précieuses ressources d'une grande nation qui allait devenir commerçante et marit... ...tion des vaisseaux. Ge n'est que dans les antiques forêts qu'il espère conserver les précieuses ressources d'une grande nation qui allait devenir commerçante et maritime. Dès lors, l'exploitation et l'aménagement commence à faire sensiblement par...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...des masses de bois dans les mains de la nation. Les motifs qui doivent porter ses repr... ..., les cinq comités réunis ont pensé qu'il était nécessaire de conserver les grandes masses de bois dans les mains de la nation. Les motifs qui doivent porter ses représentants à les conserver se présentent en foule : l'intérêt national, l'intérêt...
      ... Dans tous les temps et chez toutes les nations, les bois ont été mis au rang des biens... ...ur ; c'est exposer le royaume à voir augmenter considérablement, et dans peu (1) Dans tous les temps et chez toutes les nations, les bois ont été mis au rang des biens les plus précieux. Aussi voit-on que, dans les siècles les plus reculés, il y a...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 631
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Car enfin, Messieurs, à qui la nation aliénera-t-elle ces grandes masses? Ser... Car enfin, Messieurs, à qui la nation aliénera-t-elle ces grandes masses? Sera-ce à des particuliers? Mais, en supposant qu'il y en eût d'assez riches pour e...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...oindre : Voilà une perte réelle pour la nation. ...auront moins de concurrents pour les grandes acquisitions, et dès lors un prix moindre : Voilà une perte réelle pour la nation.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...tions lointaines du bonheur public. Une nation seule peut avoir de grandes forêts, peu... ...n les améliorant. Non, Messieurs, l'intérêt personnel ne connaît pas ces spéculations lointaines du bonheur public. Une nation seule peut avoir de grandes forêts, peut seule les régénérer, peut seule s'occuper de leur économie et de leur rétablis...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 632
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ssité de conserver dans les mains de la nation une grande masse de bois. ..., des pays de vignobles et des pays de minots: vous sentirez encore plus la nécessité de conserver dans les mains de la nation une grande masse de bois.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...répéter, ne peuvent appartenir qu'à une nation, parce qu'elle seule,étant immortelle, ... Mais les grandes masses, il faut le répéter, ne peuvent appartenir qu'à une nation, parce qu'elle seule,étant immortelle, améliorera, repeuplera et vivifiera cette belle propriété par des aménagements b...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      .... Serait-il un acte de sagesse pour une nation ? Nous ne le pensons pas ; car c'est un... ...et de régie, est un acte qui, dans un particulier, serait caractérisé de démence. Serait-il un acte de sagesse pour une nation ? Nous ne le pensons pas ; car c'est une grande erreur de croire que l'administration des bois ne puisse pas s'améliore...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 633
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... des forêts du royaume, si ce n'est une nation, d'après des bases d'administration fon... ...enter une régénération aussi dispendieuse, aussi longue, aussi pénible que celle des forêts du royaume, si ce n'est une nation, d'après des bases d'administration fondées sur l'utilité publique, et, sur l'expérience la plus éclairée ? De pareille...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...i pourra ou qui voudra, si ce n'est une nation, assigner les fonds considérables qui s... Qui est-ce qui pourra ou qui voudra, si ce n'est une nation, assigner les fonds considérables qui sont nécessaires à l'entretien, à la garde des forêts et surtout à leur repeuplem...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 634
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...s la plus belle propriété qu'une grande nation puisse et doive conserver. ..., rassurera la marine et le commerce, et rétablira, enfin, un meilleur ordre dans la plus belle propriété qu'une grande nation puisse et doive conserver.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...finances. Il est indispensable pour une nation, comme pour les particuliers, de payer ... « On a besoin de vendre les bois, dit-on, dans l'intérêt de nus finances. Il est indispensable pour une nation, comme pour les particuliers, de payer ses dettes; un déficit à combler, des finances'de charges et d'offices supprimés...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... de nos dettes. Si cela n'était pas, la nation serait bien à plaindre pour la dette pu... ...riétés et biens cultivés du domaine et du clergé une plus forte valeur que celle de nos dettes. Si cela n'était pas, la nation serait bien à plaindre pour la dette publique; mais un simple aperçu du comité de l'aliénation présente beaucoup plus d...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...as, quelque urgent qu'on le suppose, la nation ne doit s'exproprier des bois et forêts... Dans aucun cas, quelque urgent qu'on le suppose, la nation ne doit s'exproprier des bois et forêts qui forment le vrai domaine public.

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 635
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...vez faire une source de revenus pour la nation par l'administration nationale des bois...
      ...citoyens qui voudraient conseiller à Ja nation d'aliéner un fonds de première nécessit...
      En cinquième lieu, vous pouvez faire une source de revenus pour la nation par l'administration nationale des bois. Où sont donc les bcms citoyens qui voudraient conseiller à Ja nation d'aliéner un fonds de première nécessité qui peut porter,dans peu d'années,environ trente millions de revenu, avec un s...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...êts. Dans quel état avez-vous trouvé ia nation ? Ne l'avez-vous pas vue dans un enthou...
      ... économiques s'élèvent, et laissez à la nation, en attendant cette heureuse époque, de...
      ...rs résultant du projet de livrer aux particuliers Ja propriété de toutes vos forêts. Dans quel état avez-vous trouvé ia nation ? Ne l'avez-vous pas vue dans un enthousiasme funeste pour les jouissances viagères, dans l'immoralité des tontines et ...
      ...t formé, que les idées de propriété s'améliorent, que les vues d'administration. économiques s'élèvent, et laissez à la nation, en attendant cette heureuse époque, de grandes propriétés publiques et indivises. Il est certain qu'on peut perdre un ...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...Varbre à la racine. Voilà l'image d'une nation qui, pour payer ses dettes, livrerait s... ...otisme : quand les sauvages de la Louisiane veulent avoir du fruit, ils coupent Varbre à la racine. Voilà l'image d'une nation qui, pour payer ses dettes, livrerait ses forêts à des compagnies ou à des capitalistes.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ns et à la sûreté du royaume, et que la nation seule peut, par un nouveau régime et un... ... conservation des bois et forêts est un des objets les plus essentiels aux besoins et à la sûreté du royaume, et que la nation seule peut, par un nouveau régime et une administration active et éclairé*, s'occuper de leur conservation, amélioratio...
      Speaker: Martineau
      ...i seront-elles mieux conservées, par la nation ou par des particuliers? Je crois que d... ...nservation des forêts; malgré cela, je persiste à demander l'ajournement. Par qui seront-elles mieux conservées, par la nation ou par des particuliers? Je crois que dans une grande administration le gaspillage est inévitable : on a cherché à vous...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 636
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ns et à la sûreté du royaume, et que la nation peut seule, par un nouveau régime et un... ... et forêts est un des objets les plus importants etles plus essentiels aux besoins et à la sûreté du royaume, et que la nation peut seule, par un nouveau régime et une administration active et éclairée, s'occuper de leur conservation, amélioratio...
    • Séance du mardi 10 août 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du mardi 10 août 1790, au matin

      page 698
      Speaker: Duport
      ...à la sûreté publique, elle ôterait à la nation un droit dont elle ne peut se dépouille... ...pe. Elle ôterait aux citoyens ce zèle et cette activité qu'ils doivent apporter à la sûreté publique, elle ôterait à la nation un droit dont elle ne peut se dépouiller.
      Speaker: Duport
      ...vengeur public, un vengeur nommé par la nation qui en poursuive la réparation. Il faut... ...rimes qui ne laissent point après eux de vengeurs. Il faut alors que ce soit un vengeur public, un vengeur nommé par la nation qui en poursuive la réparation. Il faut bien distinguer entre le jugement et l'accusation. L'accusation se fait devant ...

      Séance du mardi 10 août 1790, au matin

      page 699
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ne méfiance outrée contre le chef de la nation était toujours une source de trouble, e... ...écutif contre lequel nous aurons à lutter perpétuellement. David Hume a dit qu'une méfiance outrée contre le chef de la nation était toujours une source de trouble, et conduisait quelquefois au plus affreux esclavage. Ainsi parlait un Anglais d'a...

      Séance du mardi 10 août 1790, au matin

      page 700
      Speaker: Thouret
      ...suivi par vous, adopté, confirmé par la nation, il fait maintenant votre loi, il vous ... ... cette Constitution qui est votre ouvrage : émané de vous, jusqu'ici fidèlement suivi par vous, adopté, confirmé par la nation, il fait maintenant votre loi, il vous oblige, il vous presse, vous n'êtes plus maîtres de le changer : et ces principe...
      Speaker: Thouret
      ...artage, une partie très distincte de la nation; il faut toujours prévoir et l'abus qu'...
      ...ie, et l'intérêt à p.irt de celui de la nation, ou même opposé, qui peut le rendre red...
      ...ent d'en faire la délégation, le pouvoir exécutif est, dans le règlement de ce partage, une partie très distincte de la nation; il faut toujours prévoir et l'abus qu'il pourrait faire un jour des moyens qu'on lui confie, et l'intérêt à p.irt de celui de la nation, ou même opposé, qui peut le rendre redoutable.
      Speaker: Thouret
      ...tif est dans sa source le pouvoir de la nation, institué et délégué par elle. Fermemen...
      ...voir exécutif; et vous avez assuré à la nation le droit de nommer ses juges, comme ses...
      ...phistique induction de cette propositionvraie en elle-même, que le pouvoir exécutif est dans sa source le pouvoir de la nation, institué et délégué par elle. Fermement convaincus du danger de cette confusion, lorsqu'il s'agit de distribuer les fonctions, vous venez encore de constituer le pouvoir judiciaire, comme distinct du pouvoir exécutif; et vous avez assuré à la nation le droit de nommer ses juges, comme ses administrateurs.
    • Séance du mercredi 11 août 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du mercredi 11 août 1790, au matin

      page 720
      Speaker: Thouret
      ... où les propriétés etdruits, soit de la nation, soit d'une commune, seront intéressés.... ...toutes les causes des mineurs, des interdits, des femmes mariées, et dans celles où les propriétés etdruits, soit de la nation, soit d'une commune, seront intéressés. Il sont chargés, en outre, de veilier pour les absents indéfendus. »
      Speaker: Pezous
      ...où les propriétés et droits, soit de la nation, soit d'une commune, seront intéressés.... des femmes mariées, et dans celles où les propriétés et droits, soit de la nation, soit d'une commune, seront intéressés. Ils seront chargés, en outre, de veiller pour les absenis indéfendus. »

      Séance du mercredi 11 août 1790, au matin

      page 721
      Speaker: Thouret
      ...sera à sa place, pour les besoins de la nation et pour le temps de l'Assemblée. ...s travaillerez à l'organisation du tribunal de cassation : ainsi chaque matière sera à sa place, pour les besoins de la nation et pour le temps de l'Assemblée.
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 3 results
    • Séance du mercredi 25 août 1790

      - search term matches: (18)

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 259
      Speaker: Le Président
      ...iberté française,lareconnaissance de la nation vous couvrira de palmes plus honorables... « Bestaurateur delà liberté française,lareconnaissance de la nation vous couvrira de palmes plus honorables que celles que.saint Louis fut chercher en Afrique et en Asie.
      Speaker: Malouet
      ...ouvellent leur serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et à la Constitution.... ...et: ils ont présenté un acte signé d'eux où ils professent ces sentiments et renouvellent leur serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et à la Constitution. Je demande que le procès-verbal en fasse mention. Ils se sont plaints au minist...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 260
      Speaker: De Noailles
      ... qui concernent des représentants de la nation, s'il en existe dans la procédure faite... « 9°. De lettres patentes sur le décretdu même jour, relatives aux charges qui concernent des représentants de la nation, s'il en existe dans la procédure faite par le Châtelet sur les événements du 6 octobre dernier.

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 262
      Speaker: Le Président
      La liberté de la nation doit commencer par celle des opinions. ... La liberté de la nation doit commencer par celle des opinions. Je prie l'Assemblée d'entendre l'orateur.
      Speaker: Martineau
      ...ompris les commissaires du roi et de la nation, les greffiers, les suppléants, donnero... ...oin de recourir au juge de paix. Les six tribunaux proposés dans l'article 2 y compris les commissaires du roi et de la nation, les greffiers, les suppléants, donneront près de cent officiers de justice dans Paris. Comment après cela peut-on prop...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 263
      Speaker: De Mirabeau
      ... ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent... ...mis de tracer ; et ces peuples, s'ils sont opprimés, sont aussi nos alliés! Nous ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent prodiguer leurs trésors et leur sang pour une acquisition aussi éloignée, pour ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...répare la reconnaissance des droits des nations, nous n'aurions pas même à délibérer ni...
      ...ule fOrdê deë rois, la seule gloire des nations : alors les passions particulières, tra...
      ...ons dottner, dès ce moment, le Signal de cette bienveillance ttni-vérsêllë que prépare la reconnaissance des droits des nations, nous n'aurions pas même à délibérer ni sur leâ alliances ni sur la guerre. L'Europe aura-t-elle besoin de politique, l...
      ...verselle. Alors lé bonheur deà pettplëS serâ le seul but des législateurs, la seule fOrdê deë rois, la seule gloire des nations : alors les passions particulières, transformées en vertus publiques, ne déchireront plds, par des querelles sanglantes...
      Speaker: De Mirabeau
      La nation française, en changeant èés lois èt ses... La nation française, en changeant èés lois èt ses mœurs, doit sans doute éhanger sa politique; mais elle est encore condamnée, pa...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 264
      Speaker: De Mirabeau
      ...habiles : il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, ent... ...ons, ils auront à défendre relie de la raison et ils n'en devront être que plus habiles : il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, entreprend un travail plus difficile, que celle qui enflamme l'ambition, en offrant...
      Speaker: De Mirabeau
      ...s Français doivent être ob-ervés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait a... ...deux principes sont : 1° que tous les traités précédemment conclus par le roi des Français doivent être ob-ervés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait annulés, changés ou modifiés, d'après le travail qui sera fait à cet égard au sei...
      Speaker: De Mirabeau
      ...ête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes e... ... relations, que le désir inaltérable de la paix et la renonciation à toute conquête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes et comme obligatoires dans tous les traités, que les stipulations purement défens...
      Speaker: De Mirabeau
      ..., il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germ... ...dir, que la politique qui veut tout bouleverser, nous soient toujours étrangères, il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germes des combats, il fallait renoncer à toute force extérieure, détruire nos forte...
      Speaker: De Mirabeau
      ...hommes et pour le malheur réel des deux nations. ...ers et belliqueux qui se ruinaient et se déchiraient pour l'orgueil ae quelques hommes et pour le malheur réel des deux nations.
      Speaker: De Mirabeau
      ...n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois étaient parents, les peuples ... On s'aperçut bientôt que cette succession, qui avait coûté tant de sang, n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois étaient parents, les peuples n'étaient pas unis, les ministres étaient rivaux ; et l'Angleterre, profitant de...
      Speaker: De Mirabeau
      ...rre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eût perdu ses vaisseaux, ses ... La guerre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eût perdu ses vaisseaux, ses richesses et ses plus belles colonies, que nos malheurs fournirent au caractère ...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 265
      Speaker: De Mirabeau
      craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité... craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité. Mais l'intérêt nous dicte-t-il d'autres lois que la reconnaissance ?
      Speaker: De Mirabeau
      ...à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développemen... ...s grande force des empires, qu'aussi longtemps qu'étrangères à toute injustice, à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développement de leur richesse intérieure, de leur véritable prospérité. La France compte da...
      Speaker: De Mirabeau
      ...maux n'est-il pas facile de prévoir? La nation, qui nous a choisis pour être les insti... ... menaceraient-ils pas alors et nos finances et nos armées ? et combien d'autres maux n'est-il pas facile de prévoir? La nation, qui nous a choisis pour être les instituteurs de ses lois, nous demande aussi la sûreté de ses possessions et de son c...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 266
      Speaker: De Mirabeau
      ...connaîtrons désormais que des Pactes de nation. nous ne reconnaîtrons désormais que des Pactes de nation.
      Speaker: De Mirabeau
      ...ssessions, aux secours mutuels que deux nations doivent se donner, aux avantages de com... ...i doivent être ratifiés : ceux qui sont relatifs à la garantie réciproque des possessions, aux secours mutuels que deux nations doivent se donner, aux avantages de commerce qu'elles s'assurent. D'autres ont besoin d'être corrigés ; car vous ne pou...
      Speaker: De Mirabeau
      ...nel d'un monarque l'a seul dicté, et la nation, qui en est l'unique garant, n'y prend ...
      ...le la foi publique et la conscience des nations.
      ...ire. L'ambition l'a conçu, la rivalité peut l'anéantir. Souvent l'intérêt personnel d'un monarque l'a seul dicté, et la nation, qui en est l'unique garant, n'y prend aucune part. Il n'en serait pas ainsi d'un pacte vraiment national, qui assermen...
      ...a volonté générale, produit une alliance indissoluble, et a pour base inébranlable la foi publique et la conscience des nations.
      Speaker: De Mirabeau
      ...ssité même d'assurer la paix, force les nations à se ruiner en préparatifs de défense ?... ...eiller, à se redouter, à se regarder comme ennemis. Pourquoi faut-il que la nécessité même d'assurer la paix, force les nations à se ruiner en préparatifs de défense ? Puisse cette affreuse politique être bientôt en horreur sur toute la terre !
      Speaker: De Mirabeau
      ...lus continueront à être respectés parla nation française, jusqu'au moment où elle aura... « 1° Que tous les traités précédemment conclus continueront à être respectés parla nation française, jusqu'au moment où elle aura revu ou modifié ces divers actes, d'après le travail qui sefa fait à cet égard,...
      Speaker: De Mirabeau
      ... l'examen approfondi des traités que la nation croira devoir conserver ou changer, le ...
      ...a base de la Constitution française, la nation ne peut en aucun cas reconnaître, dans ...
      « 2° Que préliminairement à ce travail et à l'examen approfondi des traités que la nation croira devoir conserver ou changer, le roi sera prié de faire connaître à toutes les puissances avec lesquelles la France a des engagements, que la justice et l'amour de la paix étant la base de la Constitution française, la nation ne peut en aucun cas reconnaître, dans les traités, que les stipulations purement défensives et commerciales.
      Speaker: De Mirabeau
      ...nnaître à Sa Majesté Catholique, que la nation française, en prenant toutes les mesure... « Décrète, en conséquence, que le roi sera prié de faire connaître à Sa Majesté Catholique, que la nation française, en prenant toutes les mesures propres à maintenir la paix, observera les engagements que son gouvernement a ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...ar un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer avec précision et clarté t... ...ec les ministres de Sa Majesté Catholique à l'effet de resserrer et perpétuer, par un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer avec précision et clarté toute stipulation qui ne serait pas entièrement conforme aux vues de paix général...
      Speaker: De Mirabeau
      ...idération les armements des différentes nations de l'Europe, leur accroissement progres... « Au surplus, l'Assemblée nationale prenant en considération les armements des différentes nations de l'Europe, leur accroissement progressif, la sûreté des colonies françaises et du commerce national,

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 267
      Speaker: Robespierre
      ...jamais été examinés ni consentis par la nation ? ...'ail-liances, de rétablir des traités que l'Assemblée ne connaît pas, qui n'ont jamais été examinés ni consentis par la nation ?

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 268
      ...apitale et l'un des représentants de la nation, je serais en effet coupable envers mes... Chef du tribunal de la capitale et l'un des représentants de la nation, je serais en effet coupable envers mes concitoyens, si j'avais négligé de présenter au Corps législatif les idées qu'u...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 276
      ... tribunal provisoire des crimes de lèse-nation, il a rempli ce pénible devoir avec aut... ...e. Zélé sectateur de la Révolution choisi par l'Assemblée nationale pour être le tribunal provisoire des crimes de lèse-nation, il a rempli ce pénible devoir avec autant d'impartialité que de courage, et les libelles dont le corps et les membres ...
      ...e dans tous les tribunaux, au nom de la nation et du roi, il n'y aura plus de prévôt d... ...onstitué le tribunal de département et la justice devant y être administrée comme dans tous les tribunaux, au nom de la nation et du roi, il n'y aura plus de prévôt dans ce tribunal : en conséquence, cette place, est et demeure supprimée, sauf le...
    • Séance du lundi 6 septembre 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 6 septembre 1790

      page 620
      Speaker: Buzot
      ...tères et autres objets appartenant à la nation, dans les fonds de l'imprimerie royale,... ...on sur le décret du même jour, portant qu'il sera dressé un inventaire des caractères et autres objets appartenant à la nation, dans les fonds de l'imprimerie royale, et que les reliures ni les gravures, autres que celles qui sont nécessaires pou...

      Séance du lundi 6 septembre 1790

      page 622
      Speaker: Malouet
      ...ême ajourné la question ae savoir si la nation doit conserver ou non la propriété des ... L'article doit être ajourné puisque l'Assemblée a elle-même ajourné la question ae savoir si la nation doit conserver ou non la propriété des forêts nationales. Ceci touche à de graves intérêts et, en particulier, au servi...

      Séance du lundi 6 septembre 1790

      page 626
      ...tion et attribution, et en rendant à la nation le chois de ses juges et administrateur... ...olissant la vénalité des oftices de judica-ture, ainsi que les tribunaux d'exception et attribution, et en rendant à la nation le chois de ses juges et administrateurs, elle a pris l'engagement de pprter st-s regards sur partie la plus, essentiel...
      ...itre de gruerie ou autrement, entres la nation èt des particuliefs, feront à l'avenir ...
      ...alesi Quant aux bois et forêts, dont la nation a accordé |a jouissance au roi et' ceux...
      communautés laïques, ainsi que ceux possédés par indivis, à titre de gruerie ou autrement, entres la nation èt des particuliefs, feront à l'avenir partie de l'administration dés' eaux, ët forêts, et seront soumis au même régime que lès autres forêts nationalesi Quant aux bois et forêts, dont la nation a accordé |a jouissance au roi et' ceux appartenant aux particuliers, ils ne seront çt'ssù-jettis à i'adtnioistratioQ g...

      Séance du lundi 6 septembre 1790

      page 628
      ...ité, une bandoulière aux couleurs de la nation, l'écusson sera aux armes de France, av... Art. 9. Ils porteront pour marque distinctive de leur qualité, une bandoulière aux couleurs de la nation, l'écusson sera aux armes de France, avec ces mots : La loi et le roi, et pour légende circulaire : Administration des ...
      ...ous les autres, les représentants de la nation ne devraient-ils pas décider que la cha... ...ttre le port d'armes. La propriété des forêts d'un département étant commune à tous les autres, les représentants de la nation ne devraient-ils pas décider que la chasse sur cette espèce de domaines est à la disposition du roi ?
      ...ents de bois et forêts appartenant à la nation, ou de la qualité de ceux soumis au nou... Art. 1er. Dans les districts où il y aura moins de 5,000 arpents de bois et forêts appartenant à la nation, ou de la qualité de ceux soumis au nouveau régime d'administration, il sera établi un inspecteur particulier, dont les...

      Séance du lundi 6 septembre 1790

      page 631
      ...itution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir, àvé... ...ils feront leur résidence, le serment de maintenir de tout leur pouvoir là Constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir, àvéc zèle èt éxàctiUidè, les fonctions qui léUr sont confiéés.
    • Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      - search term matches: (7)

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 94
      Speaker: De Nompère de Champigny
      ... courtisans., mais pour l'intérêt de la nation même réintégrée dans tous sçs droits ; ... ...comme jadis pour servir les vues ambitieuses ou intéressées d'un petit nombre de courtisans., mais pour l'intérêt de la nation même réintégrée dans tous sçs droits ; pour sa véritable gloire, inséparable de la justice et de l'humanité; pour préve...

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 95
      Speaker: De Nompère de Champigny
      ..., qui, représentant pour ainsi dire, la nation et son chef, doit en retracer la dignit... ..., quelque beau qu'il soit, lui à paru pouvoir être le juste partage de Cet homme, qui, représentant pour ainsi dire, la nation et son chef, doit en retracer la dignité et en rappeler la bienfaisance, qui, chargé de défendre ae si grands intérêts,...

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 96
      Speaker: De Nompère de Champigny
      ...ts du vaisseau même, c'est-à-dire de la nation. Ceux- ...elle des vols faits aux individus qui habitent le vaisseau, et les vols des effets du vaisseau même, c'est-à-dire de la nation. Ceux-
      Speaker: De Nompère de Champigny
      ...nement qui se séparait sans cesse de sa nation, les faisait paraître peut-être moins c... ...e compromettre la sûreté commune, et parce qu'un préjugé, autorisé par un gouvernement qui se séparait sans cesse de sa nation, les faisait paraître peut-être moins criminels et plus tentants aux yeux d'un grand nombre d'individus.

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 97
      Speaker: De Nompère de Champigny
      ...rconstances où les hommes de toutes les nations doivent se regarder comme frères, se pr... ... son application en temps de paix comme en temps de guerre. Ah ! s'il est des circonstances où les hommes de toutes les nations doivent se regarder comme frères, se prêter des secours dont chacun peut avoir besoin à son tour, ne se ren-contrent-el...
      Speaker: De Nompère de Champigny
      ... trouver dans le code maritime de cette nation voisine que la liberté avait conduite à... ...us ceux qui y ont concouru. Il a cherché partout des lumières, et il a espéré en trouver dans le code maritime de cette nation voisine que la liberté avait conduite à l'empire des mers ; sans doute il ne faut pas condamner légèrement des institut...
      Speaker: De Nompère de Champigny
      ...x extrémités du monde la félicité de la nation française. Que le code qui les régira, ... ... progrès, voudront aussi imiter notre exemple, et les marins feront connaître aux extrémités du monde la félicité de la nation française. Que le code qui les régira, celui qu'ils connaîtront le mieux, soit aussi le plus frappant exemple de tout c...

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 100
      Speaker: De Nompère de Champigny
      ...ion quelconque des forces navales de la nation, coupable d'avoir suspendu la poursuite... Art. 33. Tout officier commandant une portion quelconque des forces navales de la nation, coupable d'avoir suspendu la poursuite, soit de vaisseaux de guerre, ou d'une flotte marchande fuyant devant lui, soit...

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 107
      ... l'intéripur du parquet prêteront, à la nation pt au roi, devant igs membres du consei... Art, 3- Les juges introduits dans l'intéripur du parquet prêteront, à la nation pt au roi, devant igs membres du conseil général de la commuQe

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 108
      ...cceptée par le roi, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir, ave... ...leur pouvoir, la Constitution du royaume, décrétée par VAssemblée nationale et acceptée par le roi, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir, avec exactitude et impartialité, les fonctions de leurs offices.
      ...es propriétés et les droits, soit de la nation, soit d'une commune, seront intéressés ... ...es pupilles, des mineurs, des interdits, des femmes mariées, et dans celles où les propriétés et les droits, soit de la nation, soit d'une commune, seront intéressés ; ils sontchargés, en outre, de veiller pour les absents indéfendus.

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 112
      ...re distribués, s'ils appartiennent à la nation, à des citoyens qui ne possèdent point ... ... suivant la méthode qui seront prescrites par l'Assemblée nationale (1), pour être distribués, s'ils appartiennent à la nation, à des citoyens qui ne possèdent point de terres, sous la charge d'une rente annuelle qu'ils payeront à l'Etat, outre l...
      ...nt possible si elles appartiennent à la nation, d'après les règlements que l'Assemblée...
      ...a fixé parle département,en payant à la nation un quart de leur produit net. Et au cas...
      ...dont l'exploitation aura été reconnue utile, seront exploitées le plus promptement possible si elles appartiennent à la nation, d'après les règlements que l'Assemblée nationale prescrira. Et si elles sont à des communautés ou à des particuliers, les propriétaires seront sommés de les faire exploiter dans le délai qui sera fixé parle département,en payant à la nation un quart de leur produit net. Et au cas qu'ils déclarassent ne pas vouloir entreprendre ces exploitations, ou s'ils ne ...
      ...nteurs. Comme cependant l'intérêt de la nation est le premier devoir qui doit guider l...
      ...ction, et qu'il soit de l'intérêt de la nation que sa publicité soit retardée, alors l...
      (1) Les inventions sont des propriétés qui ne doivent pas être ravies aux inventeurs. Comme cependant l'intérêt de la nation est le premier devoir qui doit guider les législateurs, ils doivent aussi encourager la perfection des choses inventées...
      ...'inventeur le surplus. Que si la chose découverie n'est pas susceptible de perfection, et qu'il soit de l'intérêt de la nation que sa publicité soit retardée, alors l'inventeur jouira seul de son privilège.

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 113
      ...ême effet sur la classe indigente de la nation. ...s matelots à la Constitution, comme infaillible; il pense que ce moyen fera le même effet sur la classe indigente de la nation.
      ... bonnement les titres de créance sur la nation et tous les effets qui se trouvent dans...
      ...incultes et les marais appartenant à la nation étaient mis en valeur et distribués aux...
      ...ieu d'une nouvelle émission d'assignats ou de papiers-monnaie, on acceptait tout bonnement les titres de créance sur la nation et tous les effets qui se trouvent dans le com^ merce en payement des biens nationaux qui seront vendus. Ou si, pour fa...
      ...ixee et payée, outre le prix du fermage, en cinq ou six termes; si les terrains incultes et les marais appartenant à la nation étaient mis en valeur et distribués aux Français qui ne possèdent point de terres, sous une rente annuelle, aussi pour ...
  • Tome 22 : Du 3 janvier au 5 février 1791 2 results
    • Séance du mardi 25 janvier 1791, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 25 janvier 1791, au matin

      page 477
      Speaker: Couturier
      Vous avez chargé la nation des frais du culte : cette promesse ser...
      ...ans doute; et vous voulez qu'une grande nation y satisfasse avec dignité.
      Vous avez chargé la nation des frais du culte : cette promesse serait-elle donc dérisoire? et vous seriez-vous proposé de le réduire au dixième de ce qui est nécessaire ? Est-ce là ce que vous avez permis? Non, sans doute; et vous voulez qu'une grande nation y satisfasse avec dignité.
    • Séance du vendredi 7 janvier 1791

      - search term matches: (12)

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 52
      Speaker: Leleu de la Ville-aux-Bois
      ...es fonctionnaires ecclésiastiques de la nation, sans y être portés par d'autres motifs... ... de l'Eglise gallicane ; que nous sommes disposés à prononcer le serment exigé des fonctionnaires ecclésiastiques de la nation, sans y être portés par d'autres motifs que ceux de la conscience, de la raison, de la justice et de l'amour de la patr...

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 58
      Speaker: L'abbé Saurine
      ...s la fabrication de leurs monnaies, les nations modernes n'ont point jugé à propos de l... ... Romains et autres peuples, même nos pères, employaient les métaux tout purs dans la fabrication de leurs monnaies, les nations modernes n'ont point jugé à propos de les imiter, du moins pour ce qui regarde l'argent : toutes l'allient plus ou moin...
      Speaker: L'abbé Saurine
      ...en existe, il est employé chez d'autre3 nations, comme il l'a été en France. Il consist... Ce moyen existe, il est employé chez d'autre3 nations, comme il l'a été en France. Il consiste à baisser le titre, c'est-à-dire à mettre un peu plus d'alliage qu'on n'en met...

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 59
      Speaker: L'abbé Saurine
      ...anchise, à la loyauté, à la dignité des nations. ...soit pour le frapper seul. C'est, sans doute, la marche la plus conforme à la franchise, à la loyauté, à la dignité des nations.

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 60
      Speaker: L'abbé Saurine
      ...ose tout bonnement de faire gagner à la nation deux cents millions. Son moyen est de f... Un artiste, marchand orfèvre, M. Gazeneuve, vous propose tout bonnement de faire gagner à la nation deux cents millions. Son moyen est de faire fabriquer, avec les pièces déjà existantes et avec d'autres matières qu'on ...

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 61
      Speaker: L'abbé Saurine
      ... comité n'a pas jugé qu'il convînt à la nation de faire faire à ses frais cette opérat... Cependant votre comité n'a pas jugé qu'il convînt à la nation de faire faire à ses frais cette opération chimique, ni d'attendre le cuivre qui en proviendrait, avant de procéder à l...

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 62
      Speaker: L'abbé Saurine
      ... deviendrions les monnayeurs des autres nations, je dirais, tant mieux : car certaineme... ...et détaillées, il serait aisé d en donner. Par exemple, si on objectait que nous deviendrions les monnayeurs des autres nations, je dirais, tant mieux : car certainement les matières étrangères ne viendraient pas à nos monnaies, sans payer des com...

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 63
      Speaker: L'abbé Saurine
      ...âchement les plus grands intérêts de la nation ; si par faiblesse, par condescendance,... ...e, aurait cru se rendre infiniment coupable, vous tromper sciemment, et trahir lâchement les plus grands intérêts de la nation ; si par faiblesse, par condescendance, par complaisance pour une partie de l'Assemblée, mal instruite, ou trompée, ou ...
      Speaker: L'abbé Saurine
      ...itte avec sa conscience, quitte avec la nation, il fera des vœux pour que le temps et ... ... dangers et les suites funestes : son devoirettousses pouvoirs se bornent là. Quitte avec sa conscience, quitte avec la nation, il fera des vœux pour que le temps et les autres affaires vous permettent de vous éclairer suffisamment sur celle qui ...

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 65
      Speaker: L'abbé Royer
      ... positives dans le temple auguste de la nation, temple qui ne doit retentir que de la ... ...ependant j'ai l'honneur de vous dénoncer ici formellement que sur des assertions positives dans le temple auguste de la nation, temple qui ne doit retentir que de la vérité, où on ne doit se permettre aucune restriction mentale, ayant pris pour r...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...qu'on ne pense. Les représentants de la nation ne seront pas les derniers esclaves. (M... ...iat; cette cause entre les commettants et les députés intéresse la liberté plus qu'on ne pense. Les représentants de la nation ne seront pas les derniers esclaves. (Murmures.)
      Speaker: De Mirabeau
      ...ous n'avons d'autres commettants que la nation. (Murmures à droite; applaudissements à...
      ...blient que la volonté bien connue de la nation est d'être représentée ; et que nous, s...
      ...ent encore, appellent encore, invoquent encore les bailliages, et oublient que nous n'avons d'autres commettants que la nation. (Murmures à droite; applaudissements à gauche.) Ils oublient que la volonté bien connue de la nation est d'être représentée ; et que nous, ses organes, nous avons droit de veiller à ce que sa
  • Tome 24 : Du 10 mars au 12 avril 1791 1 result
    • Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 697
      Speaker: Robespierre
      ...tira-t-ii ? Car les représentants de la nation n'auront pas le temps d'examiner ces so... A quoi cela aboutira-t-ii ? Car les représentants de la nation n'auront pas le temps d'examiner ces sortes d'affaires. Cette censure tend à dépraver les mœurs des magistrats en les f...

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 699
      Speaker: Robespierre
      ...lés ministres du roi ou ministres de la nation. J'observe que M. Ru-baud a fait un tra... ...vez vous dispenser d'examiner si vos ministres chez l'étranger doivent être appelés ministres du roi ou ministres de la nation. J'observe que M. Ru-baud a fait un travail à ce sujet et je demande qu'il soit invité à le lire.

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 700
      Speaker: Démeunier
      ...ntérêts politiques et commerciaux de la nation française. » (Adopté.) « 4°I1 surveillera et défendra au dehors les intérêts politiques et commerciaux de la nation française. » (Adopté.)

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 703
      Speaker: Garat
      ...res que j'entends parler, c'est pour la nation, pour la pureté des ministres qu'elle a... ... l'avis du préopinant, en honneur et en conscience, ce n'est pas pour les ministres que j'entends parler, c'est pour la nation, pour la pureté des ministres qu'elle aura désormais, Messieurs, songez que, de toutes les classes du royaume,celles de...
      Speaker: Garat
      ...oilà le grand motif qui doit engager la nation à beaucoup de munificence, si je puis m... ...ertu des ministres, ouceux. qui en auront, contre une tentation si séduisante^ voilà le grand motif qui doit engager la nation à beaucoup de munificence, si je puis m'exprimer ainsi, envers les ministres : ce n'est pas le vain et orgueilleux moti...
      Speaker: Anthoiue
      ...ie n'est pas de la dignité d'une grande nation. Je crois que, quand les ministres et l... ...es vues d'économie présentées par M. Robespierre, Je crois qu'une telle parcimonie n'est pas de la dignité d'une grande nation. Je crois que, quand les ministres et le3 ambassadeurs des puissances étrangères ont des rapports avec un homme qui est...
      Speaker: Prieur
      ...inistre des affaires étrangères que les nations doivent juger de nos moyens; c'est dans... ...sommes dans le besoin; et moi je dis et je pense que ce n'est pas à l'hôtel du ministre des affaires étrangères que les nations doivent juger de nos moyens; c'est dans l'excelleute ad-ministr.ition.de nos affaires, c'est dans l'ordre et la discipl...

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 704
      Speaker: Buzot
      ...agner, qu'ils n'appartiennent plus à la nation. ...u'en renvoyant à la liste civile le traitement des ministres, on ne puisse les gagner, qu'ils n'appartiennent plus à la nation.

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 705
      Speaker: D'André
      ...0,000 livres; mais pour l'intérêt de la nation, il est important que les ministres aie... ...che aucune espèce d'importance à ce que le tiaitement soit fixé à 50,000 ou à 100,000 livres; mais pour l'intérêt de la nation, il est important que les ministres aient ce traitement pour les mettre à l'abri de toute corruption et de la tentation...

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 706
      A Messieurs les représentants de la nation française. A Messieurs les représentants de la nation française.

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 707
      ...fices ministériels. On a dit : « Que la nation ne voulait « pas que les avantages qui ... ...s au nom des comités de Constitution et de judicature, sur la liquidation des offices ministériels. On a dit : « Que la nation ne voulait « pas que les avantages qui doivent résulter « d'un meilleur ordre de choses prennent leur « source dans une...

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 708
      Par exemple si la nation juge à propos de disposer de deux hérit... Par exemple si la nation juge à propos de disposer de deux héritages contigus, de même nature, de même étendue et de même valeur, pour y élever ...
  • Tome 25 : Du 13 avril au 11 mai 1791 2 results
    • Séance du mercredi 4 mai 1791

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 550
      Speaker: Bouche
      ...la sanction et il est impossible que la nation puisse recevoir une loi que l'inattenti... ...principes qui se trouve entre les unes et les autres. Cependant ce décret est à la sanction et il est impossible que la nation puisse recevoir une loi que l'inattention des législateurs a rendue contradictoire et inexécutable.

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 551
      Speaker: Martineau
      ...ts les plus solennels contractés par la nation. ..., et elle a mis l'acquittement de l'une et l'autre dépense au rang des engagements les plus solennels contractés par la nation.

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 557
      Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
      ... à présent qu'ils ne reconnaissent à la nation française aucun droit sur les terres d'... ...essieurs, que ceux qui, la question ainsi posée, diraient non, déclareraient dès à présent qu'ils ne reconnaissent à la nation française aucun droit sur les terres d'Avignon, et qu'ils ne croient pas qu'Avignon puisse jamais être réuni à la Franc...
      Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
      ...ères que vous n'avez pas fait comme les nations qui ont partagé la Pologne et qui ont e... ... alors Avignon dans la guerre civile et que vous prouverez aux puissances étrangères que vous n'avez pas fait comme les nations qui ont partagé la Pologne et qui ont envahi la Crimée. Or, Messieurs, beaucoup de personnes qui ne croient pas que vos...
      Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
      ...ssieurs, je continue et je crois que la nation française donnerait un grand exemple de...
      ...alité, de lésion du droit des gens, des nations et des peuples en entrant dans un pays ...
      D'après cela, Messieurs, je continue et je crois que la nation française donnerait un grand exemple de modération en ne se mêlant pas des affaires d'un pays étranger, et qu'elle donnerait, au contraire, un grand exemple d'immoralité, de lésion du droit des gens, des nations et des peuples en entrant dans un pays où il est extrêmement douteux qu'elle soit appelée.

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 561
      Speaker: Le Président
      ...er l'état des prévenus du crime de lèse-nation. ...historique des événements, qui y est joint, aux trois comités chargés de présenter l'état des prévenus du crime de lèse-nation.

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 562
      ...on peut exposer aux représentants de la nation tout ce qui menace encore notre liberté...
      ...imer les peuples. Le gouvernement et la nation sont deux corps distincts formant chacu...
      ... tient au gouvernement n'est plus de la nation; de même que tout ce qui est de la cité...
      ...é possible de dérober à sa sagacité. C'est donc avec la plus juste confiance qu'on peut exposer aux représentants de la nation tout ce qui menace encore notre liberté : et j'ajoute que cette confiance doit redoubler pour moi dans l'affaire que j'...
      ...ais, mais leurs ennemis, par la raison que tous les gouvernements tendent à opprimer les peuples. Le gouvernement et la nation sont deux corps distincts formant chacun particulièrement une personne morale; qui ont une existence et des fonctions particulières et simultanées : en sorte que tout ce qui tient au gouvernement n'est plus de la nation; de même que tout ce qui est de la cité n'est pas du gouvernement. Je ne fais qu'indiquer ici celte idée qui, pour être...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 563
      ...onséquences les plus alarmantes pour la nation entière, et en effet, que deviendrions-...
      ...s sous les yeux des représentants d'une nation d'honneur; non, jamais ils ne permettro...
      ...nistre et môme son impunité, dans cette circonstance essentielle, auraient les conséquences les plus alarmantes pour la nation entière, et en effet, que deviendrions-nous, quel sort serait le nôtre, enfin, de quelle liberté oserions-nous nous van...
      ...ur compagne inséparable. Mais non, un tableau si effrayant ne se réalisera jamais sous les yeux des représentants d'une nation d'honneur; non, jamais ils ne permettront que la perfidie, à l'aide de l'astuce, s'enveloppe de ces anciennes et vicieu...
      ...nc à croire que les représentants de la nation ne permettront pas qu'on les viole sur ... ...quement énoncées dans les droits de l'homme et du citoyen. Tout nous autorise donc à croire que les représentants de la nation ne permettront pas qu'on les viole sur nos personnes, tandis qu'ils vieilliraient sur un pas une simple note. Jo dirai ...
      ...ction dans une affaire qui intéresse la nation française tout entière, et dont la déci... ...ution selon les vues du législateur. Enfin, Messieurs, j'ose espérer votre protection dans une affaire qui intéresse la nation française tout entière, et dont la décision doit marquer Je degré d'estime que nous faisons de la liberté, ce qui devie...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 565
      ...de ces services, quoique étrangers à la nation, et qui n'avaient guère mérité que dece... ...une maison puissante il n'avait pas balancé de lui donner ce régiment en faveur de ces services, quoique étrangers à la nation, et qui n'avaient guère mérité que dece général, et cela sans s'inquiéter du murmure des gens d'honneur et des bons ofl...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 569
      ...eil homme devrait être voué, chez cette nation délicate, à I iufâmie et à l'opprobre pour jamais, chez cette nation que la franchise et la loyauté doivent ... ...mme et un misérable qui puisse se jouer ainsi de l'honneur français et qu'un pareil homme devrait être voué, chez cette nation délicate, à I iufâmie et à l'opprobre pour jamais, chez cette nation que la franchise et la loyauté doivent particulièrement distinguer.

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 572
      ...os seigneurs les représentants de cette nation aussi généreuse qu'amie de la gloire, à... ...à Monseigneur le président de l'Assemblée nationale, de se faire autoriser par nos seigneurs les représentants de cette nation aussi généreuse qu'amie de la gloire, à apostiller avantageusement la demande que je prie le ministre de la guerre de f...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 573
      ...que le seul juge du gouvernement est la nation... C'est ainsi que cela se pratiquait c... ...nfin, à mesure qu'on approfondit cette question, on est toujours plus convaincu que le seul juge du gouvernement est la nation... C'est ainsi que cela se pratiquait chez les Germains... L'amour de la liberté et l'énergie de ce peuple nous assuren...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 574
      ... sera conservé : « Il attend tout d'une nation qui ne doit « sa véritable grandeur qu'à la religion cathoii-« que ; d'une nation dont le trône est si dévoué « à la foi ... ...me cherchent à s'établir sur ses ruines ». Cependant, ce chapitre s'assure qu'il sera conservé : « Il attend tout d'une nation qui ne doit « sa véritable grandeur qu'à la religion cathoii-« que ; d'une nation dont le trône est si dévoué « à la foi depuis Clovis, que le droit de la proté-« ger est devenu, de tous nos litres, le...
      ...la Constitution : Vive le roil à bas la nation f au bout de mon sabre, les gorges-noir... ...à cette époque ignominieuse que les rues retentissaient des cris des ennemis de la Constitution : Vive le roil à bas la nation f au bout de mon sabre, les gorges-noires! *

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 575
      ...voix de la douceur et de la raison. Les nations rivales se félicitent de nos malheurs, ... ...ivinité!... Oh! mon peuple, je vous en conjure au nom de la société, écoutez la voix de la douceur et de la raison. Les nations rivales se félicitent de nos malheurs, et vous voudriez être l'instrument aveugle de leurs victoires ! Je n'écoute ici ...
      ...ité. Elles criaient au retour : Vive la nation! Vive la loi! Vive le roi! Des spectateurs attroupés leur répondaient : A bas la nation! Vive le roi ! La nation n'est plus rien! Les légions se rendire... ... compagnies, formant 1,400 hommes, remplirent celte anticonstitutionnelle formalité. Elles criaient au retour : Vive la nation! Vive la loi! Vive le roi! Des spectateurs attroupés leur répondaient : A bas la nation! Vive le roi ! La nation n'est plus rien! Les légions se rendirent aux casernes, où elles donnèrent une chamade au régiment de Guyenne. Les offi...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 576
      ...ions injurieuses aux représentants delà nation ». Ils disaient au corps municipal en l... ...que le restaurateur de la liberté française n'est pas libre; démentez les assertions injurieuses aux représentants delà nation ». Ils disaient au corps municipal en lui demandant une demande authentique : « Nous la demandons avec celte instance r...
      ...mmença à crier dans les rues : A bas la nation! Vive le roi! Vive la croix! On annonça... ...es-uns de ceux qui avaient signé la délibération prise chez les pénitents. On commença à crier dans les rues : A bas la nation! Vive le roi! Vive la croix! On annonça publiquement que la cocarde blanche serait arborée le dimanche suivant.
      ... qu'ils ne portaient pas le signe de la nation. Il leur signifia de quitter la cocarde... ...rtaient des cocardes blanches. Le sergent leur dit qu'il ne les connaissait pas, qu'ils ne portaient pas le signe de la nation. Il leur signifia de quitter la cocarde; qu'autrement il les ferait arrêter. Ils répondirent que c'était la cocarde roy...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 577
      ... : Vive le roi! Vive la croix! A bas la nation! Vive l'aristocratie ! La nuit survint, le tumulte finit, mais on entendait crier dans les rues : Vive le roi! Vive la croix! A bas la nation! Vive l'aristocratie !
      ...ris : Vive le roi! Vive la loi! Vive la nation! ...s seraient punis. On s'embrassa dans les rues, et l'on n'entendit plus que ces cris : Vive le roi! Vive la loi! Vive la nation!
    • Séance du jeudi 5 mai 1791, au matin

      - search term matches: (24)

      Séance du jeudi 5 mai 1791, au matin

      page 585
      Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
      ...cela ne préjugeât pas les droits que la nation française avait sur le territoire d'Avi... ...ndement que je voulais vous proposer était que, dans le cas où le non prévalût, cela ne préjugeât pas les droits que la nation française avait sur le territoire d'Avignon : voilà ce que jecomptais demander, voilà ce queje demande encore. 11 faut ...
      Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
      ...positive, compromettre les droits de la nation française; car en vérité, tumultueuseme... ... par un peu de chaleur peut-être, un projet d'article contenant une proposition positive, compromettre les droits de la nation française; car en vérité, tumultueusement ou non tumultueusement, l'Assemblée ne peut le faire.

      Séance du jeudi 5 mai 1791, au matin

      page 587
      Speaker: D'André
      « Qu'en attendant, la nation française ayant continué d'exercer indi... « Qu'en attendant, la nation française ayant continué d'exercer indistinctement ses décrets en Lorraine et eu Alsace, les Etats particulièrement int...

      Séance du jeudi 5 mai 1791, au matin

      page 588
      Speaker: D'André
      ...xclusion ; et dès lors la dignité de la nation et celle de Sa Majesté ne lui permettra... ...r auprès de Sa Sainteté, si ce serment était regardé par elle comme un motif d'exclusion ; et dès lors la dignité de la nation et celle de Sa Majesté ne lui permettraient plus de conserver un nonce du pape à Paris. Le Saint-Père pèsera sûrement d...
      Speaker: Treilhard
      ...cipes qui doivent régler les droits des nations; elle attestera d'un autre côté l'attac... ...ra d'un côté l'erreur du pape sur le véritable état de la France et sur les principes qui doivent régler les droits des nations; elle attestera d'un autre côté l'attachement inviolable du roi à la Constitution française. (Applaudissements.)

      Séance du jeudi 5 mai 1791, au matin

      page 591
      Speaker: Lanjuinais
      ...nies, qui a été déclaré appartenir à la nation en compensation de ce qu'elle s'est cha... ...ature, greniers à sel et autres, comme faisant partie de l'actif desdites compagnies, qui a été déclaré appartenir à la nation en compensation de ce qu'elle s'est chargée de leurs dettes par l'article 3 du titre II des décrets des 2 et 6 septembr...

      Séance du jeudi 5 mai 1791, au matin

      page 592
      Speaker: Lanjuinais
      ...bois nationaux, et pour le compte de la nation. > ...ladite affectation seront à l'avenir administrés et vendus ainsi que les autres bois nationaux, et pour le compte de la nation. >
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ... préopinants, on n'a pas déclaré que la nation française n'avait aucun droit sur le Co...
      ...qu'elle en a, on n'a pas déclaré que la nation française ne pourrait pas réunir Avigno...
      alors, comme l'a très bien dit un des préopinants, on n'a pas déclaré que la nation française n'avait aucun droit sur le Comtat Venaissin et Avignon ; mais de ce qu'on n'a pas déclaré qu'elle en a, on n'a pas déclaré que la nation française ne pourrait pas réunir Avignon et le Comtat, si elle * le trouvait juste. (.Applaudissements à gauche; murmur...

      Séance du jeudi 5 mai 1791, au matin

      page 596
      Speaker: Rabaud Saint-Etienne
      ...et que je les veux avec le crédit de la nation. ...ndé des petits assignats forcés ; qu'il les veut avec le crédit des compagnies, et que je les veux avec le crédit de la nation.

      Séance du jeudi 5 mai 1791, au matin

      page 599
      Speaker: Germain
      ...nt nos écus, au grand désavantage de la nation. Voyez, Messieurs, si, étant les économ... ...trangers un gros bénéfice; et ils ne le négligeront pas : qu'ainsi ils emporteront nos écus, au grand désavantage de la nation. Voyez, Messieurs, si, étant les économes de la fortune publique, vous devez risquer la création actuelle de très petit...

      Séance du jeudi 5 mai 1791, au matin

      page 602
      ... peine placé sur le grand théâtre de la nation, j'ai été attaqué avec toute la violenc... « A peine placé sur le grand théâtre de la nation, j'ai été attaqué avec toute la violence de la passion îa pins odieuse, celle de L'intérêt personnel mal déguisé

      Séance du jeudi 5 mai 1791, au matin

      page 603
      ...justifier devant auguste tribunal de la nation. Renvoyé à cet effet au comité des fina... ...endant, monsieur le Président, on ne m'en a pas moins imposé l'obligation de me justifier devant auguste tribunal de la nation. Renvoyé à cet effet au comité des finances, j'ai prévenu son vœu en envoyant chercher à Londres des pièces légales et ...
      ...ciaux, l'Angleterre ne le cède à aucune nation. ...de l'homme, de la justice, de l'honneur bien défini et des vrais intérêts commerciaux, l'Angleterre ne le cède à aucune nation.
  • Tome 26 : Du 12 mai au 5 juin 1791 5 results
    • Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      - search term matches: (21)

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 359
      Speaker: Le Président
      ... et s'y montrer rebelles aux lois de la nation. Ces tristes nouvelles ont rempli nos c... ...tant conserver. On veut allumer de nouveau la discorde civile dans nos colonies, et s'y montrer rebelles aux lois de la nation. Ces tristes nouvelles ont rempli nos cœurs de douleur et d'effroi. Dans le premier élan de notre patriotisme, nous nou...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 360
      Speaker: Le Président
      ...rahisons se préparent pour enlever à la nation des propriétés respectables. Nous somme... ...a sagesse de votre décision ; nous savons que des complots se trament, que des trahisons se préparent pour enlever à la nation des propriétés respectables. Nous sommes bien convaincus que vous ne balancerez pas d'après toutes ces puissantes consi...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 365
      ...s quel moment, de quelle [manière cette nation s'est-elle préparée à la liberté? Ce n'... ... recevoir la liberté : quelle préparation, Messieurs, que celle du 10 juin 1 Dans quel moment, de quelle [manière cette nation s'est-elle préparée à la liberté? Ce n'est pas ainsi que s'y sont préparés les Polonais dont on a voulu se faire un moy...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 369
      ...à gauche.) Interrogés en présence de la nation entière, le 4 du mois de mai, sur cette... ... cette Assemblée quand je réclame le respect dû à ses décrets. (Rires ironiques à gauche.) Interrogés en présence de la nation entière, le 4 du mois de mai, sur cette question discutée pendant 4 jours consécutifs, dans des séances prolongées jusq...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 376
      ...Vraiment je n'aurais pas conseillé à la nation de s'emparer d'Avignon si cette ville a... ...nde différence entre la puissance de la cour de Rome et les escadres Anglaises. Vraiment je n'aurais pas conseillé à la nation de s'emparer d'Avignon si cette ville appartenait à l'Angleterre. Je n'ai pas dit un mot de cela. Ne me faites pas déra...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 380
      ...r eux-mêmes, seraient les ennemis de la nation. Prenez garde, qu'en sa qualité dé prem... ...ains étrangers des prétextes d'attaque Contre vous, des prétextes de crainte pour eux-mêmes, seraient les ennemis de la nation. Prenez garde, qu'en sa qualité dé premier avoué de l'Eglise romaine, rempereur a garanti toutes les possessions du Sai...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 382
      ...d'après vos principes, ne lient pas le3 nations à leurs chefs comme de vil3 troupeaux à... ...n et le Comtat Venaissin. Vous aurez détruit ces chartes et ces testaments qui, d'après vos principes, ne lient pas le3 nations à leurs chefs comme de vil3 troupeaux à leurs propriétaires; VQU8 avez détruit ce qu'on appelle le droit positif.

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 383
      ...er compromettre la liberté d'une grande nation. ...véritables principes doivent étouffer votre générosité, et ne peuvent vous laisser compromettre la liberté d'une grande nation.
      ... droits de l'humanité avec le droit des nations, le droit naturel et le droit politique...
      ...dant; il veut faire partie d'une grande nation unie déjà avec lui par tous les rapport...
      En effet, Messieurs, le second parti qui. se présente à vous concilie les droits de l'humanité avec le droit des nations, le droit naturel et le droit politique. Le peuple d'une ville enclavée dans votre territoire se déclare libre et indépendant; il veut faire partie d'une grande nation unie déjà avec lui par tous les rapports de territoire, de commerce, d'industrie, de mœurs et de même langue. Il a émis...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 384
      ... ces ennemis éternels de la liberté des nations, ralliés sourdement dans la question qu... Ah ! comme les ci-devant nobles, ces ennemis éternels de la liberté des nations, ralliés sourdement dans la question que vous agitez, vous épiaient et vous attendaient vers la fin de vos travaux; ils...
      ... noble et généreuse, digne d'une grande nation, si le salut du peuple avignonais, si l... Ici, Messieurs, je me sentirais entraîné à une idée noble et généreuse, digne d'une grande nation, si le salut du peuple avignonais, si le bien de la France ne vous prescrivaient d'autres mesures de circonstance ; je ...
      ...erait un beau spectacle que celui d'une nation qui emploie sa jouissance pour restitue... Ce serait un beau spectacle que celui d'une nation qui emploie sa jouissance pour restituer à un peuple malheureux, faib'e et opprimé, le droit souverain de stipuler sur ...
      ... dt s peuples qui s'élèvent au rang des nations libres. Eloignons de pareils so-phismes... ...rs, avec cet argn ment spécieux, de non-liberté, on finirait par anéantir le vœu dt s peuples qui s'élèvent au rang des nations libres. Eloignons de pareils so-phismes. Le peuple avignonais a émis son vœu, après s'être élevé contre le gouvernement...
    • Séance du vendredi 13 mai 1791

      - search term matches: (16)

      Séance du vendredi 13 mai 1791

      page 29 - 63
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du vendredi 13 mai 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. M. le Président donne lecture d'une lettre du ministre de l'intérieur ainsi conçue : « Monsieur le président, « Le roi m'a chargé de faire connaître à l'Assemblée nationale que, e
      ...
      ! (Bruit.) A Vextrême droite : En place l en place 1 nommons un président et continuons la séance I Les membres du côté gauche restent au milieu de la salle. M. Lucas. Allez, Messieurs, la séance est levée. A ly extrême droite : En place l en place I un exprésident 1 Plusieurs membres du côté droit sortent de la salle et sont bientôt suivis du reste de l'Assemblée. (Il est six heures dix minutes.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du vendredi 13 mai 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'h
      ...
      levée. A ly extrême droite : En place l en place I un exprésident 1 Plusieurs membres du côté droit sortent de la salle et sont bientôt suivis du reste de l'Assemblée. (Il est six heures dix minutes.)
    • Séance du dimanche 15 mai 1791

      - search term matches: (4)

      Séance du dimanche 15 mai 1791

      page 90
      Speaker: Gombert
      ...out dans les principes décrétés pour la-nation française. Si toutefois il peut concili... ...opinant; cependant, j'observerai à l'Assemblée que cet amendement n'est pas du tout dans les principes décrétés pour la-nation française. Si toutefois il peut concilier tous les esprits, s'il peut ramener tous les bons citoyens, en prenant un par...

      Séance du dimanche 15 mai 1791

      page 95
      Speaker: Robespierre
      ...la mère patrie, aux représentants de la nation française ; et aujourd'hui M. Barnave s... ... dit que tous les colons étaient réunis dans les mêmes sentiments de fidélité à la mère patrie, aux représentants de la nation française ; et aujourd'hui M. Barnave suppose que la répugnance qu'éprouvent les blancs pour accorder les droits de cit...
      Speaker: Robespierre
      ...aute imprudence des représentants de la nation serait de céder à de pareilles menaces ... ...ons, nous nous révoltons. » Je dis que la plus, grande des faiblesses, la plus haute imprudence des représentants de la nation serait de céder à de pareilles menaces ; ce serait renverser de vos propres mains les bases de votre autorité. (Applaud...

      Séance du dimanche 15 mai 1791

      page 96
      Speaker: L'abbé Maury
      ...é et je paile à des représentants de la nation ; je ne parle pas à des hommes de paru ... ...y amener avec tranquillité, de les leur accorder graduellement. Ou vous a proposé et je paile à des représentants de la nation ; je ne parle pas à des hommes de paru (Il désigne la gauche.) qu'on ne persuaderait jamais..... (Murmures : Votre amen...
    • Séance du lundi 16 mai 1791

      - search term matches: (53)

      Séance du lundi 16 mai 1791

      page 110
      Speaker: Thouret
      ...député doit prêter, ce sera celui de la nation elle-meme qui, n'ayant pas d'autre orga... Pour le serment que tout député doit prêter, ce sera celui de la nation elle-meme qui, n'ayant pas d'autre organe pour s'exprimer collectivement que celui de ses représentants, renouvellera s...
      Speaker: Thouret
      ...viduel de chaque représentant envers la nation. En ce qui touche le nombre el la nomin... L'autre serment contiendra l'engagement indt-viduel de chaque représentant envers la nation. En ce qui touche le nombre el la nomination des officiers, nous avons adopté le projet de réduire les secrétaires à 4 ...

      Séance du lundi 16 mai 1791

      page 111
      Speaker: Thouret
      ...publique. Il faut pour cela prémunir la nation contre les législatures, et les législa... ...rsuivra longtemps, et contre le danger de la voir se discréditer dans l'opinion publique. Il faut pour cela prémunir la nation contre les législatures, et les législatures elles-mêmes contre les dangers de leur propre précipitation. A ce grand in...
      Speaker: Thouret
      ..., revêtu d'un des grands pouvoirs de la nation. Le roi doit, pour l'intérêt public,, a... ... les 7 derniers articles concernent les rapports du Corps législatif avec le roi, revêtu d'un des grands pouvoirs de la nation. Le roi doit, pour l'intérêt public,, avoir des rapports constants de concert et d'harmonie- avec le Corps législatif. ...
      Speaker: Thouret
      ...é chaque session du Corps législatif la nation puisse voir ses représentants électifs,... C'est dans cet esprit qu'il ést désirable qu'à l'ouverture ou à la, fin dé chaque session du Corps législatif la nation puisse voir ses représentants électifs, son représentant héréditaire, réunis solennellement dans l'enceinte consacrée a...

      Séance du lundi 16 mai 1791

      page 122
      ...rêt de nos commettants et à celui de la nation, nous en servirons mieux l'un et l'autr... « Invariablement attachés à l'intérêt de nos commettants et à celui de la nation, nous en servirons mieux l'un et l'autre. Nous ne cesserons pas, dans les circonstances imprévues et ministère. L'exerc...

      Séance du lundi 16 mai 1791

      page 128
      ...é prêtera ensuite individuellement à la nation, en présence de l'Assemblée, le serment...
      ...atteinte, et d'être en tout fidèle à la nation, à la loi et au roi. La formule de ce s...
      « Art. 26. Chaque député prêtera ensuite individuellement à la nation, en présence de l'Assemblée, le serment de maintenir de tout son pouvoir la Constitution du royaume décrétée par VAssem...
      ... rien proposer ni approuver dans le cours ae la législature qui puisse y porter atteinte, et d'être en tout fidèle à la nation, à la loi et au roi. La formule de ce sèrment sera prononcéé par Te Président, et chaque représentant paraissant à la t...
      ...té des départements, c'est-à-dire de la nation entière. (Décret du 22 décembre 1789.) ...entants 'd'un département particulier, mais comme les représentants de la totalité des départements, c'est-à-dire de la nation entière. (Décret du 22 décembre 1789.)
      « Art. 44. Les représentants de la nation sont inviolables depuis le moment de ie... « Art. 44. Les représentants de la nation sont inviolables depuis le moment de ieur élection proclamée, jusqu'à l'expiration de la législature dont ils ont été m...
      « Art,. 45. Aucun représentant de la nation, ne pourra être poursuivi devant les tr... « Art,. 45. Aucun représentant de la nation, ne pourra être poursuivi devant les tribunaux, ni recherché aucune manière, pour raison de :ses opinions, ni pour tout...

      Séance du lundi 16 mai 1791

      page 129
      ...'n'est fait par les représentants de la nation librement et légalement élus, et s'il n... ...Art. 68. Aucun acte du Corps législatif ne pourra être considéré comme loi s'il 'n'est fait par les représentants de la nation librement et légalement élus, et s'il n'est sanctionné par le roi. (Décret de septembre 1789.) ' ;

      Séance du lundi 16 mai 1791

      page 130
      ...bligé par la Constitution de faire à la nation lors de son avènement au trône. ...êté, en présence du Corps législatif, le serment que tout roi des Français est obligé par la Constitution de faire à la nation lors de son avènement au trône.

      Séance du lundi 16 mai 1791

      page 132
      ...ècle, injurier la France, calomnier une nation : qu'est-ce qu'un rayon devant un foyer... ... de l'administration d'une main plus inexpérimentée : ce serait déprécier son siècle, injurier la France, calomnier une nation : qu'est-ce qu'un rayon devant un foyer de lumière?
    • Séance du mardi 17 mai 1791, au matin

      - search term matches: (34)

      Séance du mardi 17 mai 1791, au matin

      page 133
      Speaker: Regnaud
      ...aces de commerce, et peut-être chez les nations étrangères qui spéculent sur les troubl... ... libres, dans vos colonies. Ce décret est déjà en route pour arriver dans vos places de commerce, et peut-être chez les nations étrangères qui spéculent sur les troubles que les ennemis du bien public, de concert avec elles, s'empresseront peut-êt...
      Speaker: Regnaud
      Vous devez craindre que les nations voisines n'expédient avant votre instru... Vous devez craindre que les nations voisines n'expédient avant votre instruction, et avant votre décret, quelque avis capable de produire un mauvais effet....

      Séance du mardi 17 mai 1791, au matin

      page 141
      Speaker: Martineau et Defermon
      ...u'à l'époque du payement à faire par la nation au sieur de la Ghaussade, desquels bien... ...re contraints au payement du prix des adjudications qui leur ont été faites jusqu'à l'époque du payement à faire par la nation au sieur de la Ghaussade, desquels biens ils pourront néanmoins se mettre en possession, à la charge par eux de payer l...

      Séance du mardi 17 mai 1791, au matin

      page 143
      Speaker: De Montesquiou
      ...résor public, et par conséquent pour la nation. Je n'exagère rien en la portant à 20 m...
      ..., et qui par là sont désastreux pour la nation.
      ...spensés de tout achat de numéraire, vous épargnerez une dépense énorme pour le Trésor public, et par conséquent pour la nation. Je n'exagère rien en la portant à 20 millions, elle le3 surpasserait bientôt. Vous mettrez fin à un agiotage honteux, ...
      ...archés qui, comme je vous l'ai fait sentir, élèvent saus cesse le prix du change, et qui par là sont désastreux pour la nation.

      Séance du mardi 17 mai 1791, au matin

      page 148
      Speaker: Thouret
      ...n prix d'honneur établi chez une grande nation, pour «dix qui l'obtiennent il y en a c... ... public, c'est de lui donner pour soutien une ambition honorable. Quand il y a un prix d'honneur établi chez une grande nation, pour «dix qui l'obtiennent il y en a cent qui sont en émulation pour l'obtenir.
      Speaker: Thouret
      ...n veto., il est absolument utile que la nation ait un moyen d'exprimer son vœu, soit d...
      ...éélection ; car si la loi est bonne* la nation se fera un devoir pour assurer son succ...
      ... législature se trouvera en opposition avec le pouvoir exécutif, par l'effet d'un veto., il est absolument utile que la nation ait un moyen d'exprimer son vœu, soit d'impro-bation ou d'approbation pour la loi présentée. Il faut donc que la second...
      ...n; or, chez nous, comme en Angleterre, le signal ne peut être donné que par la réélection ; car si la loi est bonne* la nation se fera un devoir pour assurer son succès comme pour marquer son vœu, de réélire les auteurs de la loi : dans le cas co...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...e principe, si vou3 ne laissez pas à la nation le droit dé choisir les défenseurs dans... ...t de confiance ne peut être restreint sous aucun aspect,' et que vous olfensez le principe, si vou3 ne laissez pas à la nation le droit dé choisir les défenseurs dans lesquels elle aura le plus de confiance, en qui elle reconnaîtra le plus de tal...