Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-061 hits on 1789-071 hits on 1789-082 hits on 1789-090 hits on 1789-102 hits on 1789-116 hits on 1789-121 hits on 1790-010 hits on 1790-022 hits on 1790-031 hits on 1790-044 hits on 1790-057 hits on 1790-068 hits on 1790-076 hits on 1790-080 hits on 1790-092 hits on 1790-105 hits on 1790-114 hits on 1790-123 hits on 1791-016 hits on 1791-026 hits on 1791-032 hits on 1791-0414 hits on 1791-058 hits on 1791-067 hits on 1791-0712 hits on 1791-087 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-082 hits on 1792-098 hits on 1792-104 hits on 1792-111 hits on 1792-122 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 27 volumes
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 3 results
    • Séance du vendredi 31 juillet 1789

      - search term matches: (18)

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 308
      Speaker: Le Président
      ...rononcer la grâce des criminels de lèse-nation , mais annoncer que désormais les citoy... ...nt un pardon en faveur des ennemis de la ville de Paris, ils n'ont pas entendu prononcer la grâce des criminels de lèse-nation , mais annoncer que désormais les citoyens ne voudront agir et punir que par les lois.

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 309
      Speaker: De Lally-Tollendal
      ... justice et de douceur qui distingue la nation française, et faites arriver le plus tô... ...espectez même dans vos moments de crise et de calamité ce caractère de bonté, de justice et de douceur qui distingue la nation française, et faites arriver le plus tôt possible le jour de l'indulgence et de roubli.

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 310
      Speaker: De Lally-Tollendal
      peut espérer d'une nation hospitalière et généreuse. Et puisque c...
      ...us constamment respectée par toutes les nations- Ah ! Messieurs, non pas devant vous qu...
      peut espérer d'une nation hospitalière et généreuse. Et puisque ce serait déjà une grande punition que d'amener à Paris, comme criminel ou suspec...
      ...de l'homme ; c'est le plus saint devoir des puissants ; c'est l'obligation la plus constamment respectée par toutes les nations- Ah ! Messieurs, non pas devant vous qui, distingués par une éducalion généreuse, n'avez besoin que de suivre les lumiè...
      Speaker: Target
      ...ustice à lui-même des coupables de lèse-nation, elle persiste dans ses précédents arrê... ...oique la capitale se soit honorée en déclarant que le peuple ne se ferait plus justice à lui-même des coupables de lèse-nation, elle persiste dans ses précédents arrêtés ; qu'elle entend poursuivre la punition des coupables devant un tribunal qui...
      Speaker: Le Président
      ...tre peut animer les représentants de la nation? C'est celui qui ...le depuis qu'elle est formée; c'est lui qui a dicté tous ses arrêtés; bt quel autre peut animer les représentants de la nation? C'est celui qui

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 311
      Speaker: Mounier
      ...ersonnelle. Les crimes commis contre la nation doivent sans doute être poursuivis, mai...
      ...n devoir qui ne peut appartenir qu'à la nation ou à ceux qui la représentent.
      ...ris, vous ne devez pas abandonner les principes sacrés qui protègent la sûreté personnelle. Les crimes commis contre la nation doivent sans doute être poursuivis, mais la poursuite n'en appartient à aucune ville, à aucune province en particulier; c'est un devoir qui ne peut appartenir qu'à la nation ou à ceux qui la représentent.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      crimes contre les nations devraient jamais être remis. Je ne prét... crimes contre les nations devraient jamais être remis. Je ne prétends pas même effleurer ces questions; je ne les ai pas encore assez étudiées; i...
      Speaker: Prieur
      ...tifs à la poursuite qui appartient à la nation contre les auteurs de ses malheurs, ord... « L'Assemblée nationale, persistant dans ses précédents arrêtés, relatifs à la poursuite qui appartient à la nation contre les auteurs de ses malheurs, ordonne que les arrêtés en date des... seront publiés, affichés dans la capitale, e...

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 312
      Speaker: De Volney
      ...dent les véritables représentants de la nation. Ils ont été nommés légitimement ; ils ... ...ils ont consommé leurs, droits. A l'égard de l'hôtel de ville, c'est là que résident les véritables représentants de la nation. Ils ont été nommés légitimement ; ils sont les vrais dépositaires de l'intérêt des communes de la capitale. Cependant ...
      Speaker: De Volney
      ...: j c'est" la dénonciation faite par la nation entière. ...parle ministère public. Ici, il n'y a ni l'un ni l'autre; il y a bien davantage : j c'est" la dénonciation faite par la nation entière.
      Speaker: Garat
      ...e l'homme. Un des premiers droits de la nation est de punir les coupables ; mais il en... ...r les droits éternels de la souveraineté française, et les droits ineffaçables de l'homme. Un des premiers droits de la nation est de punir les coupables ; mais il en est un plus touchant, celui de faire grâce.
      Speaker: Garat
      Représentants de la nation, nous sommes assez puissants pour exerc... Représentants de la nation, nous sommes assez puissants pour exercer ses vengeances ; serions-nous impuissants pour exercer sa clémence ? En, guer...
      Speaker: Robespierre
      ...vent soumettre les hommes suspects à la nation à des jugements exemplaires. Voulez-vou... Je réclame dans toute leur rigueur les principes qui doivent soumettre les hommes suspects à la nation à des jugements exemplaires. Voulez-vous calmer le peuple? par-

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 313
      Speaker: Bailly
      ...ls viennent un moment se réunir à cette nation dont ils font partie. Quel spectacle intéressant et nouveau pour nous, que celui de la nation assemblée! Ici sont ses défenseurs; ici... ... la paix dans Paris, et pour obtenir du Roi le rappel d'un ministre vertueux ; ils viennent un moment se réunir à cette nation dont ils font partie. Quel spectacle intéressant et nouveau pour nous, que celui de la nation assemblée! Ici sont ses défenseurs; ici bientôt seront ses régénérateurs. Vos arrêtés, fermes et courageux, mais toujou...
      Speaker: Bailly
      ...désormais comme les seuls ennemis de la nation ceux qui troubleraient par aucuns excès... ...proscrit toute acte de violence contraire au présent arrêté, et qu'elle regarde désormais comme les seuls ennemis de la nation ceux qui troubleraient par aucuns excès la tranquillité publique; en outre, que le présent arrêté sera lu au prône dans...
      Speaker: Bailly
      ...accusés et couvaincus de crimes de lèae-nation, mais annoncer seulement que les citoye... ...nemis, elle n'a point entendu prononcer la grâce de ceux qui seraient prévenus, accusés et couvaincus de crimes de lèae-nation, mais annoncer seulement que les citoyens ne voulaient désormais agir et punir que parles lois, et qu'elle proscrivait ...

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 314
      Speaker: Fréteau, de Virieu et Le Chapelier
      ... prescriptions, les représentants de la nation sont strictement obligés de faire juger... ...juillet ; que si un peuple généreux et humain doit s'interdire pour toujours les prescriptions, les représentants de la nation sont strictement obligés de faire juger etpu-nir ceux qui seraient accusés et convaincus d'avoir attenté au salut, à la...
    • Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 490
      Speaker: Le Président
      ...r à la dette publique la garantie de la nation, et de se conformer aux sentiments d'ho... ...olonté de nos commettants, manifestée dans nos cahiers respectifs, est d'accorder à la dette publique la garantie de la nation, et de se conformer aux sentiments d'honneur et de justice qui placent les créanciers de l'Etat sous la sauvegarde de l...
      Speaker: Le baron de Menou
      ...liberté que le roi vient de rendre à la nation. ...honneur de témoigner, d'une manière toute particulière, sa reconnaissance de la liberté que le roi vient de rendre à la nation.

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 491
      Speaker: Le baron de Menou
      ...rde de l'honneur et de la loyauté de la nation française. Notre enthousiasme a re-redo... ...lée Nationale, vous avez déclaré que vous mettiez ces créanciers sous la sauvegarde de l'honneur et de la loyauté de la nation française. Notre enthousiasme a re-redoublé lorsque nous avons vu le même sentiment répété dans votre séance du 13 juil...
      Speaker: Le baron de Menou
      ...vous exprimiez, Messieurs, ce vœu d'une nation noble, un cri universel le répétait dan... « Tandis que vous exprimiez, Messieurs, ce vœu d'une nation noble, un cri universel le répétait dans la province de Touraine ; mais des nouvelles affligeantes ont bientôt modéré l...
      Speaker: Le baron de Menou
      ...el, qui avaient concerté la honte de la nation par une banqueroute infâme, et la conti... ... ceux de l'honneur, ces lâches suppôts du despotisme aristocratique et ministériel, qui avaient concerté la honte de la nation par une banqueroute infâme, et la continuité de son affermissement à la même chaîne, par laquelle nous sommes amenés à ...

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 492
      Speaker: Bureaux de Puzy
      ...nne Constitution est enfin renversé. La nation applaudit à sa chute; mais aux premiers... . Le colosse gothique 0 de notre ancienne Constitution est enfin renversé. La nation applaudit à sa chute; mais aux premiers moments de la joie ont succédé ceux de la crainte et des alarmes.
      Speaker: Bureaux de Puzy
      ...emplacer ceux qui sont renversés, et la nation, à peine ...confusion de ces débris, s'étonne de ne voir encore aucun pouvoir préparé pour remplacer ceux qui sont renversés, et la nation, à peine

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 493
      Speaker: Le vicomte de Noailles
      ...que et de la fidélité qu'elle doit à la nation ; ... la partie de l'impôt destinée à la payer, de l'obéissance qu'elle doit au monarque et de la fidélité qu'elle doit à la nation ;
      Speaker: Fréteau
      « Art. 7. La nation fait la loi avec la sanction royale. « Art. 7. La nation fait la loi avec la sanction royale.

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 494
      Speaker: Le Président
      ...s, on eût pu croire que le crédit de la nation avait dès ce moment une limite inconnue... ...ouvement tel, qu'en voyant trente millions portés au trésor royal en peu de jours, on eût pu croire que le crédit de la nation avait dès ce moment une limite inconnue. 1/2 0/0 retranché sur l'intérêt semble peu de chose abstraitement ; mais, dans...
      Speaker: Le Président
      ... quand cet ordre sera connu de toute la nation, quand la Constitution, gardienne de ce... ...era soumis aux calculs les plus simples, quand l'ordre sera parfaitement établi, quand cet ordre sera connu de toute la nation, quand la Constitution, gardienne de ces arrangements salutaires, sera posée et affermie. Mais dans ce moment-ci, il fa...

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 495
      Speaker: Le Président
      ...urope; et quand les représentants d'une nation ont pris un engagement si solennel, ce ...
      ...ment ; mais il est indispensable que la nation puisse juger incessamment de la solidit...
      ...la loyauté française. Ces belles paroles ont retenti jusqu'aux extrémités de l'Europe; et quand les représentants d'une nation ont pris un engagement si solennel, ce serait leur faire un outrage que de vouloir les y confirmer au nom même de la sa...
      ...nière perfection ; il est encore moins nécessaire que vous l'arrêtiez définitivement ; mais il est indispensable que la nation puisse juger incessamment de la solidité de vos projets, et que les esprits sortent d'une incertitude qui entretient la...

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 496
      Speaker: Le Président
      ...e désespère encore de rien : une grande nation peut dominer toutes les difficultés, to... ... jusqu'à l'époque du rétablissement de l'ordre. Je demande donc en grâce qu'on ne désespère encore de rien : une grande nation peut dominer toutes les difficultés, toutes les fois qu'elle est unie avec son Roi, pour défendre la justice, la tranqu...

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 497
      Speaker: Le Président
      ...affaires intérieu-res d'un royaume, une nation qui agit comme en entier par ses représ... ...l manque meme, il faut, sans decouragement, en chercher un autre ; car dans les affaires intérieu-res d'un royaume, une nation qui agit comme en entier par ses représentants a des ressources incalculables ; elle a le grand avantage de pou-voir dé...
      Speaker: Le Président
      ...e des affaires accroîtrait auprès de la nation le mérite de vos travaux. Les hommes in... ...ous invite à vous occuper, l'intérêt que vous auriez pris à la situation actuelle des affaires accroîtrait auprès de la nation le mérite de vos travaux. Les hommes inquiets de leur for-tune sont des juges sévères, et il faut les rassurer

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 498
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...sur la base sacrée de la fidélité de la nation à remplir ses engage- ...ressource momentanée est évident ; mais l'importance d'assurer le crédit public sur la base sacrée de la fidélité de la nation à remplir ses engage-

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 500
      ...riété devint inattaquable et sacrée. La nation, elle-même, n'a plus le droit d'en dépo...
      ...nité, car si le bien public autorise la nation à changer, pour le bien de tous, la nat...
      ...ir de cette espèce de propriété dont la nation commande le sacrifice, il en reçoive un...
      Aussitôt que ces deux conditions se trouvèrent remplies, la propriété devint inattaquable et sacrée. La nation, elle-même, n'a plus le droit d'en dépouiller le citoyen sans indemnité, car si le bien public autorise la nation à changer, pour le bien de tous, la nature d'une propriété ; elle ne peut le faire qu'en indemnisant le possesseur légitime de cette propriété, de telle manière qu'en cessant de jouir de cette espèce de propriété dont la nation commande le sacrifice, il en reçoive un prix qu'il puisse employer à l'acquisition de propriétés qu'elle autorise. Une ...
      ...au rachat; mais il fut aussi utile à la nation que cette faculté d'acensement ait eu l... ... prononcé, que cette redevance imprescriptible et irrachetable devienne sujette au rachat; mais il fut aussi utile à la nation que cette faculté d'acensement ait eu lieu, et que les Etats généraux antérieurs ne l'aient pas proscrite.

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 502
      ...tre refusée par les représentants d'une nation libre. ...de croire qu'une justice rendue aux propriétaires parle despotisme puisse leur être refusée par les représentants d'une nation libre.
    • Séance du mercredi 9 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du mercredi 9 septembre 1789, au matin

      page 603
      Speaker: Rabaud de Saiat-Élienne
      La nation aura toujours un corps permanent de rep... La nation aura toujours un corps permanent de représentants ; ils tiendront tous séance une fois par année.
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 1 result
    • Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (29)

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 28
      Speaker: Le Président
      ...s du siècle présent et les moeurs de la nation française, doivent absoudre de l'illéga... ...égradent la dignité de l'homme, peuvent être abolis sans indemnité : les lumières du siècle présent et les moeurs de la nation française, doivent absoudre de l'illégalité qu'on pourrait apercevoir encore dans cette disposition. Mais il est des re...

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 29
      Speaker: Le Président
      ...i, au moment où les représentants de la nation disposent d'une grande partie des revenus du clergé, ce n'est pas au soulagement de la nation entière que ces revenus doivent être ap... ... toute l'étendue des ressources de l'Etat, il conviendrait sûrement d'examiner si, au moment où les représentants de la nation disposent d'une grande partie des revenus du clergé, ce n'est pas au soulagement de la nation entière que ces revenus doivent être appliqués. Que dans une distribution faite avec soin el avec maturité, les cultiva...

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 30
      Speaker: Le Président
      ...aient universellement appréciées par la nation ; mais la sagesse de l'Assemblée l'en- ... ...rifices ne doivent pas l'emporter sur des considérations d'ordre public, qui seraient universellement appréciées par la nation ; mais la sagesse de l'Assemblée l'en- i gagera sans doute à examiner'mûrement et dans ! son ensemble une disposition d...

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 32
      Speaker: Le vicomte de Mirabeau
      ...égislateur provisoire, le délégué de la nation, le pouvoir exécutif (tout comme il vou... un seul artiele proposé ; et le Roi, le législateur provisoire, le délégué de la nation, le pouvoir exécutif (tout comme il vous plaira le nommer, car, jamais on n'a établi une aussi grande quantité de synon...

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 33
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...our former une société. Nous sommes une nation vieille, et sans doute trop vieille pou... Nous ne sommes point des sauvages, arrivant nus des bords de l'Orénoque pour former une société. Nous sommes une nation vieille, et sans doute trop vieille pour notre époque. Nous avons un gouvernement préexistant, un roi préexistant, des ...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...e réclamations, l'auguste délégué de la nation aurait droit d'aviser votre sagesse. ...lic dont les besoins urgents ont surtout provoqué ce retrait qui a excité tant de réclamations, l'auguste délégué de la nation aurait droit d'aviser votre sagesse.

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 34
      Speaker: Robespierre
      ... approuver telle ou telle condition. La nation a-t-elle donc besoin, pour la constitut... ...voir exécutif veut trouver des équivoques et interpréter le mot sanction jusqu'à approuver telle ou telle condition. La nation a-t-elle donc besoin, pour la constitution, d'une autre volonté que la sienne1?
      Speaker: Le duc de la Rochefoucauld
      ...biens appartiennent sans contredit à la nation, ainsi que tous ceux de toutes les corp...
      ...ns d'y satisfaire et les intérêts de la nation dont vous êtes les représentants.
      il en sera de même de l'Ordre de Malte dont les biens appartiennent sans contredit à la nation, ainsi que tous ceux de toutes les corporations qui ne doivent leur existence qu'à sa volonté; des considérationspoliti...
      ...jets vous seront présentés, vous pèserez ces considérations politiques, les moyens d'y satisfaire et les intérêts de la nation dont vous êtes les représentants.

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 35
      Speaker: Rewbell
      présentants de la nation pour juger les véritables intérêts du p... présentants de la nation pour juger les véritables intérêts du peuple, qu'à des insinuations étran* gères.
      Speaker: Rewbell
      ...e veulent pas écrire aux pouvoirs de la nation. C'est par cette raison que l'Assemblée... ...trangers écrivent au pouvoir du ministère qui augmente leurs droits, et qu'ils ne veulent pas écrire aux pouvoirs de la nation. C'est par cette raison que l'Assemblée doit se hâter d'obtenir la sanction. Mes concitoyens se sont si fort pénétrés d...
      Speaker: Rewbell
      ...plus bel éloge qu'on puisse faire de la nation française, et la meilleure preuve que c... ...à dit : « Le réti; seul de ce qui s'est passé le 4 août dans l'Assemblée est le plus bel éloge qu'on puisse faire de la nation française, et la meilleure preuve que ce xvme siècle mérite d'être appelé celui de la philosophie. Il n'y a qu'une mass...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...Angleterre fait connaître son avis à la nation : il s'explique lui-même ou par son cha... ...oie à l'Assemblée ses observations par écrit. Ce n'est point ainsi que le roi d'Angleterre fait connaître son avis à la nation : il s'explique lui-même ou par son chancelier. Le discours envoyé par le Roi n'est autre chose qu'une espèce de confér...
      ...stice la plus rigoureuse; car autant la nation est en droit de disposej- pour l'utilit... ...t s'en rapporter encore aux re- (1) La conservation des jouissances est de la justice la plus rigoureuse; car autant la nation est en droit de disposej- pour l'utilité publique des biens du clergé comme corps, autant est-elle obligée de maintenir...

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 36
      Speaker: De Volney
      ... connu par sa résistance aux vœux de la nation a pu récemment faire céder cette Assemb... ...e ne soient point des murmures qui puissent m'imposer silence ; car, si un homme connu par sa résistance aux vœux de la nation a pu récemment faire céder cette Assemblée à son opinion, il ne me serait pas difficile d'avoir en uu autre sens autant...

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 37
      Speaker: De Noailles
      La nation doit à l'armée de rendre égal le sort d... La nation doit à l'armée de rendre égal le sort de tous les individus qui la composent ; elle doit à tous les citoyens de les adm...
      Speaker: De Noailles
      Les représentants de la nation doivent en outre statuer pour l'armée u... Les représentants de la nation doivent en outre statuer pour l'armée une constitution invariable, dont nul autre pouvoir que la loi même ne puisse tro...
      Speaker: De Noailles
      ... qu'il ajoutera au courage naturel à la nation tout celui que donne l'enthousiasme de ... ...rra d'autant plus de force, que l'homme libre et heureux défendra ses foyers, et qu'il ajoutera au courage naturel à la nation tout celui que donne l'enthousiasme de la liberté, et la connaissance des lieux qu'il doit défendre.

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 38
      Speaker: De Noailles
      A REMPLIR ENVERS LA NATION, DES OBLIGATIONS A REMPLIR ENVERS LA NATION, DES OBLIGATIONS
      Speaker: De Noailles
      DE LA NATION ENVERS ELLES. DE LA NATION ENVERS ELLES.
      Speaker: De Noailles
      ...donc le double serment de fidélité à la nation qu'elle doit défendre, et au Roi à qui ... Pour se conformer à ce principe, l'armée prêtera donc le double serment de fidélité à la nation qu'elle doit défendre, et au Roi à qui elle doit obéir.
      Speaker: De Noailles
      ...de ne jamais porter les armes contre la nation, de la défendre contre toute attaque, d... « Vous jurez et promettez de ne jamais porter les armes contre la nation, de la défendre contre toute attaque, de ne marcher contre tout attroupement, sous quelque prétexte que ce soit, que su...
      Speaker: De Noailles
      La nation s'occupera sans doute du sort d'és trou... La nation s'occupera sans doute du sort d'és troupes étrangères actuellement existantes, et s'empressera de les conserver à des t...

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 39
      Speaker: De Noailles
      ... ne suffira pas aux représentants de la nation de comparer le sort des officiers à ce ...
      ...personnes égales en mérite auprès de la nation; elle a donc le droit d'exiger que les ...
      11 ne suffira pas aux représentants de la nation de comparer le sort des officiers à ce qu'il est pour le rendre ce qu'il doit être. Le militaire étant un métier, chacu...
      ...t la guerre, il n'est ni juste, ni utile qu'il y ait des distinctions entre des personnes égales en mérite auprès de la nation; elle a donc le droit d'exiger que les actions et les talents soient récompensés, et ce sera à l'avenir les seuls motif...

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page
      Speaker: De Noailles
      Art. 3. Que les représentants de la nation demandent que tout ce qui a rang dans l...
      ...que d'après le concours du Roi et de la nation:
      Art. 3. Que les représentants de la nation demandent que tout ce qui a rang dans l'armée, puisse trouver dans l'avenir de justes motifs d'émulation, et assurer aux troupes une constitution qui ne pourrait changer que d'après le concours du Roi et de la nation:
      Speaker: De Noailles
      ...es troupes réglées prêtent serment à la nation et au Roi tous les ans, dans la forme q... Art. 13. Que les troupes réglées prêtent serment à la nation et au Roi tous les ans, dans la forme qui aura été arrêtée.
      Speaker: De Noailles
      Art. 19. Que les représentants de la nation prennent un moyen de s'assurer que ces ... Art. 19. Que les représentants de la nation prennent un moyen de s'assurer que ces troupes sont présentes et prêtes à marcher.
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 7 results
    • Séance du jeudi 12 novembre 1789

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 1
      Speaker: Thouret
      ...e la Constitution, premier besoin de la nation, et seul gage du retour de la sécurité ... L'établissement de la Constitution, premier besoin de la nation, et seul gage du retour de la sécurité publique, devient de jour en jour plus pressant. Agréez que j'use spécialement d...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 2
      Speaker: Salomon de la Saugerie
      ...gale et préjudiciable aux- droits de la nation- ... au doublement de la province, faite par la commission intermédiaire, comme illégale et préjudiciable aux- droits de la nation-
      Speaker: Salomon de la Saugerie
      « Nosseigneurs, aucune partie de la nation ne « réclamera vainement ses droits aup... « Nosseigneurs, aucune partie de la nation ne « réclamera vainement ses droits auprès de l'As-« semblée de ses représentants (2). »

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 8
      Speaker: Le baron de Menou
      ...pas lorsqu'il s'agit d'un crime de lèse-nation que des législateurs doivent s'attendri...
      ... ceux qui sont accusés du crime de lèse-nation.
      ... ne pourra plus être remis en question pendant la durée de la session. Ce n'est pas lorsqu'il s'agit d'un crime de lèse-nation que des législateurs doivent s'attendrir. Ce n'est pas le sentiment, c'est la justice qu'il faut consulter. Si les magi...
      ...ce à la Chambre des vacations du parlement de Rouen, on ouvre les prisons à tous ceux qui sont accusés du crime de lèse-nation.

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 9
      Speaker: Le Chapelier
      ... parlement de Rouen avaient manqué à la nation ; notre devoir envers elle est d'examin... ...gislateurs. Nous avons dû voir que les magistrats de la Chambre des vacations du parlement de Rouen avaient manqué à la nation ; notre devoir envers elle est d'examiner si nous devons rétracter notre décret, quand il s'agit du salut public. Dans ...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 11
      ... Assemblée, qui, aux yeux de toutes lés nations, a pris et renouvelé l'honorable engage... ...s pas une injustice, mais une atrocité : et puis-je la craindre de la part d'une Assemblée, qui, aux yeux de toutes lés nations, a pris et renouvelé l'honorable engagement dé faire des heureux, et non pas des victimes?

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 13
      Malheur et trois fois malheur aux nations dont les représentants et les mandatair...
      ...'est la justice qui élève en gloire les nations, et qu'elles sont tôt ou tard punies de...
      Malheur et trois fois malheur aux nations dont les représentants et les mandataires regarderaient la religion comme un hors-d'œuvre dans leur législation ; qui c...
      ...doivent servir de base et de règle à toute sage politique : la première, que « c'est la justice qui élève en gloire les nations, et qu'elles sont tôt ou tard punies de leurs désordres par d'affreuses calamités (1) ; » la seconde, qu'il n*y a ni ju...
      ...ieux et de tous les temps, que dans lés nations, non plus que dans les individus, il ne... ...nes mœurs ; et il est certain par la raison comme par l'expérience de tous les lieux et de tous les temps, que dans lés nations, non plus que dans les individus, il ne peut y avoir ni mœurs, ni morale sans religion. C'est elle qui commande et qui ...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 15
      ...lle fois, rien de plus nécessaire à une nation que la pureté des mœurs : elles peuvent... On l'a dit et prouvé mille fois, rien de plus nécessaire à une nation que la pureté des mœurs : elles peuvent tenir lieu des lois, et de tous les autres appuis; mais nulle autre ressource n...
      ...on ou au rétablissement des mœurs d'une nation, mais si l'on peut raisonnablement espé...
      ...ommunautés, à les avilir aux yeux de la nation, à démolir une partie des monastères, à...
      ...éfendre de la contagion des mauvais exemples, peuvent contribuer à la conservation ou au rétablissement des mœurs d'une nation, mais si l'on peut raisonnablement espérer cet heureux effet des instituts religieux ; si des législateurs qui connaiss...
      ... qui ne travaille que pour le bien public, doivent s'appliquer à affaiblir les communautés, à les avilir aux yeux de la nation, à démolir une partie des monastères, à préparer la ruine des autres; ou s'ils ne doivent pas plutôt prendre les voies ...
      ... heureuse influence sur les mœurs de la nation. Répandus sur toute la surface du royau...
      ...les pasteurs à purifier la masse de* la nation de tant de vices qui la corrompent et l...
      ...mettre de cette révolution, difficile, il est vrai, mais non impossible, la plus heureuse influence sur les mœurs de la nation. Répandus sur toute la surface du royaume, les monastères seront comme un précieux ferment, propre à échauffer, à ranim...
      ...a ferveur de leurs prières, l'ascendant de leurs exemples, aideront puissamment les pasteurs à purifier la masse de* la nation de tant de vices qui la corrompent et la déshonorent. Us ramèneront parmi nous les vertus que l'impiété décrie et banni...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 17
      ...lergé sont passés entre les mains de la nation, et que l'humiliation réelle ou prétend... ... demander si cette disette ira toujours croissant, maintenant que les biens dû clergé sont passés entre les mains de la nation, et que l'humiliation réelle ou prétendue d'être salarié par elle est placée comme un épouvan-tail à la porte du sanctu...
      ... mis leurs biens à la disposition de la nation : aucun d'eux n'avait du superflu quand... ...une vie dure et laborieuse, aient vu sans regret et sans murmure le décret qui a mis leurs biens à la disposition de la nation : aucun d'eux n'avait du superflu quand leur corps jouissait de ses biens ; aucun d'eux ne manquera du nécessaire, parc...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 18
      Que la nation n'a pas d'intérêt général à conserver l... Que la nation n'a pas d'intérêt général à conserver le régime prohibitif, quant aux subsistances;

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 19
      ... quel avantage pourrait-il être pour la nation d'accepter une offre qui ne servirait q... ... bénéfice quelconque, le seul but de ses opérations mercantiles; qu'en effet, de quel avantage pourrait-il être pour la nation d'accepter une offre qui ne servirait qu'à faire payer aux colons la farine le double, le triple de ce que la leur vend...
      ...valeur en denrées, pour le compte de la nation. ...les iraient chercher aux Etatsrljnis, et dont elles rapporteraient en France la valeur en denrées, pour le compte de la nation.

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 20
      ...rrait faire sur les représentants d'une nation douce et compatissante: et en vous prés... Le commerce a senti l'effet que cette peinture pourrait faire sur les représentants d'une nation douce et compatissante: et en vous présentant un tableau rapide de la colonie de Saint-Domingue, il a cherché à diminue...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 22
      ...s cependant, qu'il' est probable qu'une nation juste et généreuse comme la nation française ne voudra pas, en conservant ... Sur la quatrième, qu'ils sentent toute la difficulté dé son exécution; mais cependant, qu'il' est probable qu'une nation juste et généreuse comme la nation française ne voudra pas, en conservant le régime qui existe depuis si longtemps pour les îles (régime, pour le dire en ...
    • Séance du mercredi 25 novembre 1789

      - search term matches: (6)

      Séance du mercredi 25 novembre 1789

      page 252
      Speaker: Salomon de la Saugerie
      ...é et la liberté des représentants de la nation et de l'auguste personne de son monarqu... ...itoyens seront toujours prêts à sacrifier leur vie et leur fortune pour la sûreté et la liberté des représentants de la nation et de l'auguste personne de son monarque. Elleexprime en même temps ses regrets de n'avoir pas encore

      Séance du mercredi 25 novembre 1789

      page 256
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...un hommage pur, qu'aucune prévention de nation à nation n'a pu empêcher. Cette société est prés... ... de la révolution de 1688 a cru devoir offrir à l'Assemblée nationale de France un hommage pur, qu'aucune prévention de nation à nation n'a pu empêcher. Cette société est présidée par lord Stanhope; elle a pour secrétaire le docteur Price ; tous les deux ...
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...n voyant que bientôt les deux premières nations participeront en commun aux bienfaits d...
      ... exemple donné par la France aux autres nations concourra puissamment à rendre le Inond...
      ...ésente à l'Assemblée nationale ses félicitations et le plaisir qu'elle ressent en voyant que bientôt les deux premières nations participeront en commun aux bienfaits de la liberté civile èt religieuse. Elle espère, et c'est l'objet de tous ses vœux, que l'influence du glorieux exemple donné par la France aux autres nations concourra puissamment à rendre le Inonde entier heureux et libre.
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...ple given in France, to encourage other nations to assert the unalienable rights of man... ...cular satisfaction with which they reflect on the tendency of the glo-rious example given in France, to encourage other nations to assert the unalienable rights of man-kind, and thereby tô introduce a général reformation in the governments of Euro...

      Séance du mercredi 25 novembre 1789

      page 257
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...né en France pour encourager les autres nations à assurer les droits inaliénables de l'... ...faction qu'elle éprouve en réfléchissant sur l'influence au glorieux exemple donné en France pour encourager les autres nations à assurer les droits inaliénables de l'humanité, à amener une réforme générale dans les gouvernements de l'Europe, et à...
      Speaker: De Cazalès
      ...n tout ce qui sera réputé crime de lèse-nation; ...de lui présenter le projet d'une loi qui définisse avec une scrupuleuse attention tout ce qui sera réputé crime de lèse-nation;
      Speaker: De Cazalès
      ...ront être la matière d'un crime de lèse-nation à moins qu'ils ne soient liés à une act... « De déclarer que les écrits, que les paroles ne pourront être la matière d'un crime de lèse-nation à moins qu'ils ne soient liés à une action, qu'ils ne l'aient préparée* accompagnée ou suivie;
      Speaker: De Cazalès
      ...e pourra être qualifié du crime de lèse-nation. » ... De déclarer enfin que nul crime autre que ceux expressément nommés par la loi ne pourra être qualifié du crime de lèse-nation. »
    • Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 358
      Speaker: Schwendt
      ... les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les ... ...ar le magistrat municipal ; que {a garde nationale Strasbourgeoise a prêté, sous les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les dispositions sont faites pour le recouvrement de la contribution du quart du rev...
      Speaker: Target
      ...e des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouva... « Art. 2. L'acte d'élection sera le seul titre des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouvant être gênée par aucun mandat particulier. Le§ assemblées primaires et celles d...

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 361
      Speaker: Garat
      ...ges les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un... ...is quarts des Français que nous représentons sont expressément privés des avantages les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un citoyen...
    • Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (41)

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 391
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...êté unanimement de faire l'abandon à la nation de tout objet de luxe, et autres bijoux... ...ionale; il annonce que, dans une assemblée du 22 novembre, les habitants ont arrêté unanimement de faire l'abandon à la nation de tout objet de luxe, et autres bijoux en or et argent.
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...cette vjlle seront invités à faire a la nation le don de leurs bqucles d'argent. ...comité permanent de la ville d'An-nonay, qui a arrêté que tpus les habitants de cette vjlle seront invités à faire a la nation le don de leurs bqucles d'argent.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 392
      Speaker: De Montlosier
      ...ortes, d'établissements sont utiles aux nations riches comme aux nations pauvres, de môme que les capitaux et le...
      ...banque est contraire à la dignité de la nation, à l'intérêt delà nation, à celui du commerce et à la banque ell...
      ,après avoir examiné quelle est l'utilité d'une banque, et reconnu que ces sortes, d'établissements sont utiles aux nations riches comme aux nations pauvres, de môme que les capitaux et les rentes, établit que l'attache nationale mise à une banque est contraire à la dignité de la nation, à l'intérêt delà nation, à celui du commerce et à la banque elle-même.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 393
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...es, et dans leur intérêt commun avec la nation, de ne pas courir les chances d'un nouv... 1° Il faut avoir confiance dans la volonté des actionnaires eux-mêmes, et dans leur intérêt commun avec la nation, de ne pas courir les chances d'un nouveau papier, quelque dénomination que vous lui donniez, dont le discrédit éventue...
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      Est-ce lorsque toute la nation voit ses représentants réunis dans la c... Est-ce lorsque toute la nation voit ses représentants réunis dans la capitale, et toutes les villes de commerce leurs députés ; lorsque toutes les vil...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 394
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...s forces, cela serait dangereux pour la nation. ... assez indéterminée pour la porter à faire éventuellement un usage exagéré de ses forces, cela serait dangereux pour la nation.
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...ue de moyens : dans mon opinion, aucune nation n'a plus besoin que nous d'une banque p... ...d'argent, plus de sol et de terrain à cultiver que de crédit, plus de volonté .que de moyens : dans mon opinion, aucune nation n'a plus besoin que nous d'une banque publique, établissement reconnu, par l'expérience, comme le lêvier le plus puissa...
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...dans ceux de sa balance avec les autres nations. ...avantage de la situation actuelle de la France dans ses rapports de commerce et dans ceux de sa balance avec les autres nations.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 395
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...ué; il parle à tous les individus de la nation comme Sully parlait à son maître. Chacu... ...nde confiance; ses idées sur l'administration des finances n'ont rien de compliqué; il parle à tous les individus de la nation comme Sully parlait à son maître. Chacun prend la plume et, sans se fatiguer l'esprit par de grandes combinaisons, peut...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 396
      Speaker: D'Eymar
      ...se que je fasse aux représentants de la nation l'injure de penser qu'ils puissent être... A Dieu ne plaise que je fasse aux représentants de la nation l'injure de penser qu'ils puissent être déterminés par aucun motif d'inquiétude personnelle ! Leur conduite jusqu'à ce ...
      Speaker: D'Eymar
      ... dans tous les temps et chez toutes les nations, les hommes ont été injustes envers leu...
      ...onde, et de grandes leçons à toutes les nations. Que cette gloire lui soit encore réser...
      ...es préjugés, les discours souvent intéressés de ceux qui les environnent. Ainsi, dans tous les temps et chez toutes les nations, les hommes ont été injustes envers leurs contemporains ; mais il appartient à la France de donner de grands exemples au monde, et de grandes leçons à toutes les nations. Que cette gloire lui soit encore réservée, d'avoir la première devancé les siècles dans la justice qu'elle rend à son ...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 397
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ... existe, pour remplir les besoins de la nation, plusieurs moyens qui n'ont pas les inc... ... Messieurs, je ne prendrais pas la parole si je n'étais fermement persuadé qu'il existe, pour remplir les besoins de la nation, plusieurs moyens qui n'ont pas les inconvénients que vous avez sentis dans le projet de M. le ministre des finances.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...s, si dans une banqueroute partielle la nation trouvait à alléger le fardeau de ses en... Mais encore, Messieurs, si dans une banqueroute partielle la nation trouvait à alléger le fardeau de ses engagements, si les pertes individuelles pouvaient tourner à son profit, on cherch...
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...inuerait d'autant les engagements de la nation. ...référence, puisqu'au moins là perte qu'essuieraient les créanciers de l'Etat diminuerait d'autant les engagements de la nation.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 399
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...un individu, d'aucune société, d'aucune nation, de déroger à ces principes, ,sans reno... ...actitude ne soit jamais interrompue, voilà sa théorie, il n'est au pouvoir d'aucun individu, d'aucune société, d'aucune nation, de déroger à ces principes, ,sans renoncer pour jamais à toute espèce de confiance et de considération.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 400
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...aiment nationale, c'est-à-dire, dont la nation ferait les fonds, dont elle dirigerait ...
      ...ait garante, serait peu utile et que la nation n'en retirerait pas les mêmes avantages...
      ...onale ? Je ne le crois pas convenable, et je pense au contraire qu'une banque vraiment nationale, c'est-à-dire, dont la nation ferait les fonds, dont elle dirigerait les opérations, dont elle serait garante, serait peu utile et que la nation n'en retirerait pas les mêmes avantages que d'une banque de secours, fondée et dirigée par des.actionnaires.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...? Mais à qui seront les bénéfices? A la nation? vous ne trouverez pas d'actionnaires. ...
      ... nationale, car je n'imagine pas que la nation se soumette à une garantie gratuite.
      ...établir une banque nationale, dont les fonds seront fournis par des actionnaires? Mais à qui seront les bénéfices? A la nation? vous ne trouverez pas d'actionnaires. Aux actionnaires ? la banque ne sera plus nationale, car je n'imagine pas que la nation se soumette à une garantie gratuite.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...avcollection de citoyens qui forment la nation, et qui n'auront rien déboursé ? cela n... La banque appartiendra-t-elle à lavcollection de citoyens qui forment la nation, et qui n'auront rien déboursé ? cela ne serait pas juste.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...; quel avantage en résulte-t-il pour la nation? aucun. Mais enfin, supposons la banque nationale établie avec des fonds nationaux ; quel avantage en résulte-t-il pour la nation? aucun.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ... nationale ne pourra jamais secourir la nation dans ses besoins d'argent. L'idée de faire faire, par cette banque, des avances à la nation, soit à titre d'anticipation de revenus...
      ... secours, est entièrement illusoire. La nation aurait fait les fonds de la banque, et ...
      Car puisqu'on ne se prête pas àsoi-même, la banque nationale ne pourra jamais secourir la nation dans ses besoins d'argent. L'idée de faire faire, par cette banque, des avances à la nation, soit à titre d'anticipation de revenus, soit à titre de secours, est entièrement illusoire. La nation aurait fait les fonds de la banque, et en lui remettant des assignations ,sur sas revenus contre

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 401
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...papier, sans donner un nouveau gage; la nation donnerait à la banque des assignations ...
      ...ionale. Qui aurait fait ces billets? la nation. Qui est-ce qui devrait ces billets? la nation, sous le nom de sa banque. A qui devrai...
      ses propres billets, elle ne ferait qu'un échange de papier, sans donner un nouveau gage; la nation donnerait à la banque des assignations qui ne seraient autre chose qu'une promesse nationale de payer dans un an. La ba...
      ...nale de payer tout de suite. Que représenteraient ces billets ? une promesse nationale. Qui aurait fait ces billets? la nation. Qui est-ce qui devrait ces billets? la nation, sous le nom de sa banque. A qui devrait-elle ces billets ? à elle-même.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...ar une seule observation : c'est que la nation ne pourrait pas mêmé jouir, pour ses be... Je finirai par une seule observation : c'est que la nation ne pourrait pas mêmé jouir, pour ses besoins, de l'extension que le crédit-permet de donner à une émission de billets, ...
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ... ces fournitures sont consommées, et la nation reste débitrice des billets à ceux qui ... ...nt il a besoin. Mais bientôt ces services sont passés, ces travaux sont achevés, ces fournitures sont consommées, et la nation reste débitrice des billets à ceux qui les ont acquis. Ces billets ne représentent. donc rien dans la circulation qui -...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 402
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...uvent contribuer à son succès, et où la nation trouvera elle-même de grands avantages* Vous demander pour elle deux dispositions qui peuvent contribuer à son succès, et où la nation trouvera elle-même de grands avantages*
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...aire. C'est un très-petit revenu que la nation peut bien sacrifier à l'utilité qu'elle... ...es droits de seigneuriage sur les fabrications, pour soutenir la valeur du numéraire. C'est un très-petit revenu que la nation peut bien sacrifier à l'utilité qu'elle retirera d'un pareil établissement, et il sera d'une grande importance pour la ...
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...e restera plus à faire vérifier pour la nation, que les comptes ci-devant appelés du T... ...avec leurs pièces justificatives, les ordonnances qu'ils auront acquittées, il ne restera plus à faire vérifier pour la nation, que les comptes ci-devant appelés du Trésor royal.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...tres et à la législature le bilan de la nation, et l'état de situation de toutes les p... ... de l'Etat ; et les livres delà banque présenteraient à chaque instant aux ministres et à la législature le bilan de la nation, et l'état de situation de toutes les parties. Vous commenceriez, le 1er janvier, un nouveau régime fondé sur les princ...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 403
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...nances que dans cette proportion, et la nation aurait deux cautions pour une de l'obse... ...ure. La banque connaissant la fixation de chaqu; partie n'acquitterait les ordonnances que dans cette proportion, et la nation aurait deux cautions pour une de l'observation de son décret. L'excédaut des recettes sur les dépenses serait toujours ...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 404
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...onction est de se rendre caissier de la nation et du public. Si donc la situation des ... établissement dont la principale fonction est de se rendre caissier de la nation et du public. Si donc la situation des affaires et la circûlation du papier-monnaie nous obligent aujourd'hui de renonc...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 405
      La nation lui donnera en échange un contrat natio... La nation lui donnera en échange un contrat national, portant intérêt à. 5 0/0, payable par semestre, et remboursable à l'expirat...
    • Séance du samedi 12 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (11)

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au matin

      page 519
      Speaker: Le comte de Crillon
      ...onsolations que Vous nous préparez. Une nation juste et généreuse n'oubliera jamais le... ...comme sur sa fortune, vous ne sauriez trop vous presser de faire connaître les consolations que Vous nous préparez. Une nation juste et généreuse n'oubliera jamais les services de tant de braves militaires; elle regardera-comme une dette sacrée l...
      ...ille routine a trop longtemps abusé les nations : vous devez à l'Europe un grand exempl... ...c de votre sagesse, Messieurs,'de combiner, vos besoins et vos; dangers; une vieille routine a trop longtemps abusé les nations : vous devez à l'Europe un grand exemple et ^ouvrage que vous avez commencé est trop beau pour ne pas y donner la derni...

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au matin

      page 520
      Speaker: Dubois de Crancé
      Dans un moment où la nation vient de fonder sa liberté sur les débr... Dans un moment où la nation vient de fonder sa liberté sur les débris de tous les pouvoirs arbitraires, la France -ne doit pas cesser d'allier le r...
      Speaker: Dubois de Crancé
      Si la nation s'endort, son sommeil sera celui de la ... Si la nation s'endort, son sommeil sera celui de la mort..... Voilà mon avis.
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...t donc nécessaire pour la liberté de la nation, et par conséquent pour son repos. rHrl... ...re des fers plus pesants que ceux qu'elle portait. L'organisation des milices est donc nécessaire pour la liberté de la nation, et par conséquent pour son repos. rHrll ne serait pas exact de comparer ces soldats citoyens, que des principes sages ...
      Speaker: Dubois de Crancé
      Je dis que dans une nation qui veut être libre, Je dis que dans une nation qui veut être libre,
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...patience, et je défie qu'on me cite une nation qui ayant à lutter à la fois contre une... Cessons donc de calomnier ce pauvre peuple ; moi, j'admire son courage et sa patience, et je défie qu'on me cite une nation qui ayant à lutter à la fois contre une aussi énorme masse de conjurations, ait su élever sa grandeur sur leurs débris ...

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au matin

      page 521
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...u patriotisme, aux ordres du chef de la nation. Je Crois donc que, pour rendre la Fran... ...ps, n'ayant qu'un même esprit, également intéressé a se réunir sous l'étendard du patriotisme, aux ordres du chef de la nation. Je Crois donc que, pour rendre la France respectable au dedans et au dehors, nous devons présenter à ses ennemis un fr...

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au matin

      page 522
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...rait ne pas rechercher l'alliance d'une nation qui peut déchirer les flancs de ses enn... ...er, pour son compte, la paix de l'abbé de Saint-Pierre; car-quelle puissance oserait ne pas rechercher l'alliance d'une nation qui peut déchirer les flancs de ses ennemis avec 300,000 hommes, et opposer à ses frontières une barrière de plus de 1,...

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au matin

      page 523
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...s et Grtsons, seront respectés ; que la nation les approuve, et que le Roi sera suppli... 3° Que les conventions et traités, faits avec les Suisses et Grtsons, seront respectés ; que la nation les approuve, et que le Roi sera supplié de les renouveler au besoin;

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au matin

      page 524
      Speaker: Le baron de Menou
      ...liberté lorsqu'elle èst ordonnée par la nation.... Vous avez à choisir entre l'armée r... ...es, parce qu'elle y est une loi du* despote ; elle devient' la sauvegarde de la liberté lorsqu'elle èst ordonnée par la nation.... Vous avez à choisir entre l'armée royale du despotisme et l'armée citoyenné de la liberté....

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au matin

      page 525
      Speaker: Achard de Bonvouloir
      ...main du Roi, c'est comme chargé" par la nation du- pouvoir exécutif. Car d'ailleurs le... ...si la surveillance et l'administration de cette troupe doivent demeurer dans la main du Roi, c'est comme chargé" par la nation du- pouvoir exécutif. Car d'ailleurs le service de cette troupe, relativement aux circon-tances locales et aux emplacem...
    • Séance du samedi 12 décembre 1789, au soir

      - search term matches: (6)

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au soir

      page 526
      Speaker: Le vicomte de Beauharnais
      ...t les différentes offrandes faites à la nation. . Le Trésorier des dons patriotiques fa t ensuité lecture de la liste qui contient les différentes offrandes faites à la nation. .
      Speaker: Dom Gerle
      ...us, Messieurs, comme représentant de la nation, pour concourir, selon mes forces, à la... Appelé et in troduit parmi vous, Messieurs, comme représentant de la nation, pour concourir, selon mes forces, à la révolution qui s'opère, par vos constants et généreux efforts, avec autant d'ef...
      Speaker: Dom Gerle
      ...néreux citoyens, un don volontaire à ia nation ; je le rendrais, Messieurs, digne de v... ...oins actuels de l'Etat, je voudrais pouvoir être admis à faire, comme tant de généreux citoyens, un don volontaire à ia nation ; je le rendrais, Messieurs, digne de votre attente, en le laissant régler parles sentiments patriotiqués dont je suis ...
      Speaker: Dom Gerle
      ...ulte, j'ai à présenter et délivrer à la nation 150 marcs d'argent en différentes pièce... ... de la Chartreuse que je préside tout ce qui est nécessaire pour la décence du culte, j'ai à présenter et délivrer à la nation 150 marcs d'argent en différentes pièces, dont je fournis l'état, et qui arriveront îucessamment à l'hôtel des Monnaies...

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au soir

      page 527
      Speaker: Dom Gerle
      ...les jouiront de leurs biens ; et par la nation, quand elles n'en jouiront plus; ... qui sera réglée par l'Assemblée, payable par les maisons profe'sses, tant qu'elles jouiront de leurs biens ; et par la nation, quand elles n'en jouiront plus;
      Speaker: De Bonnal
      ...s de la municipalité; de là l'inSubordi-nation des citoyens enrôles qui, contre l'espr... ...ulé; de là aujourd'hui des comités militaires qui s'arrogënt toutes les fonctions de la municipalité; de là l'inSubordi-nation des citoyens enrôles qui, contre l'esprit du règlement (provisoire fait par l'étàt-major, font tout ce qu'ils né devrai...

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au soir

      page 541
      ... faire partager à un représentant de la nation les sollicitudes que me donnent les cir... ... Toulon^ relativement à la marine, vous est connue comme à moi. Ne dois-je point faire partager à un représentant de la nation les sollicitudes que me donnent les circonstances sur la sûreté du dépôt qui m'est confié. Tout est tranquille dans ce ...
    • Séance du samedi 19 décembre 1789

      - search term matches: (9)

      Séance du samedi 19 décembre 1789

      page 676
      Speaker: Le Président
      ...ettre suivante de M. de Paoli, corse de nation, actuellement retiré en Angleterre : fait donner lecture de la lettre suivante de M. de Paoli, corse de nation, actuellement retiré en Angleterre :

      Séance du samedi 19 décembre 1789

      page 677
      Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
      ...uoi frémir, Messieurs, de penser que la nation, sans certitude physique, va donner à l... ...s une position telle que nous ne serions plus obligés de promettre ? Il y a de quoi frémir, Messieurs, de penser que la nation, sans certitude physique, va donner à l'Europe sa parole d'honneur de payer dans six mois à bureau ouvert, tandis que d...
      Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
      ...pourtant pas qu'on veuille la lever; la nation resterait donc eu état de banqueroute, ... ...s derniers ont déjà subi dix-huit mois de suspension. Le plan proposé n'annonce pourtant pas qu'on veuille la lever; la nation resterait donc eu état de banqueroute, au moins partielle, ét il est vraiment pitoyable de parler toujours d'exactitude...
      Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
      ...e de la caisse d'escompte à laquelle la nation va s'affilier, et payer les effets susp... Pour faire cesser l'état de surséance de la caisse d'escompte à laquelle la nation va s'affilier, et payer les effets suspendus sans lesquels on n'appellera jamais la confiance, il faut: 1° ajouter 100 ...
      ...qu'elle n'est pas suffisante puisque la nation accepte elle-même le bénéfice (1) Le di... ...ntie, et que nous commençons par porter atteinte à cette garantie, en convenant qu'elle n'est pas suffisante puisque la nation accepte elle-même le bénéfice (1) Le discours de M. le marquis de Gouy-d'Arsy est incomplet au Moniteur.

      Séance du samedi 19 décembre 1789

      page 678
      Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
      ...as seulement en payant les dettes de la nation qu'elle peut obtenir cés résultats, mai... Et remarquez que ce n'est pas seulement en payant les dettes de la nation qu'elle peut obtenir cés résultats, mais en se servant, pour payer ses créanciers, d'une monnaie telle qu'ils puissent ...
      Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
      Or, quand la nation force ses créanciers de prendre en paye...
      ...service d'espèces, ii en résulte que la nation trompe, sans le vouloir, ses créanciers...
      Or, quand la nation force ses créanciers de prendre en payement des billets de caisse de sa création, et qu'elle n'ajoute point à cet acte ...
      ... don si nécessaire de représenter exactement le numéraire effectif, et de faire service d'espèces, ii en résulte que la nation trompe, sans le vouloir, ses créanciers, en liquidant véritablement sa propre créance, en les laissant dans l'impossibi...
      Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
      ...homme qui, ayant reçu en payement de la nation, des billets de caisse d'escompte, ou d... ...lir, d'être obligés de faire poursuivre, saisir et exécuter les propriétés d'un homme qui, ayant reçu en payement de la nation, des billets de caisse d'escompte, ou des assignats nationaux, ne pourrait obliger son créancier à les recevoir de lui ...
      Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
      ...n inconvénient ? En thèse générale, une nation ne devrait jamais substituer au numérai... ...réations de billets de caisse et d'obligations nationalee ne soient sans doute un inconvénient ? En thèse générale, une nation ne devrait jamais substituer au numéraire, ce signe constant et universel de toutes les valeurs, un signe particulier d...

      Séance du samedi 19 décembre 1789

      page 682
      Non. Et pourquoi? Parce que la nation qui livrera ces effets; parce que les particuliers qui lés tiendront de là nation, au lieu de toutes les sûretés qu'offre... Non. Et pourquoi? Parce que la nation qui livrera ces effets; parce que les particuliers qui lés tiendront de là nation, au lieu de toutes les sûretés qu'offre le porteur d'une lettre de change (qu'on est toujours le maître de refuser), ne...

      Séance du samedi 19 décembre 1789

      page 683
      ...é que si l'ott1 ne veut pas charger la' nation de cette taxe, c'est* encore I sur' les... ...subvenir âUX bësdins de nos pauvres, une taxe à peu prés' égaie. Or, il me semblé que si l'ott1 ne veut pas charger la' nation de cette taxe, c'est* encore I sur' les'biëfis ecclésiastiques qufil convient de

      Séance du samedi 19 décembre 1789

      page 685
      ..., éloignera de plus en plus de nous Tes nations commerçantes qui avaient conservé l'anc... ...n papier-monnaie qui n'étant évidemment de nul usage dans nos échanges au dehors, éloignera de plus en plus de nous Tes nations commerçantes qui avaient conservé l'ancienne habitude de trafiquer avec nous ; c'est-à-dire, à un papier qui précipitan...
      ...à si considérablement affaiblie; et les nations qui auront profité de votre incroyable ... ... l'habitude de se pourvoir chez vous, habitude qui, comme vous le savez, est déjà si considérablement affaiblie; et les nations qui auront profité de votre incroyable délire, plus réfléchies, plus sages que nous ne le sommes, ne manqueront pas de ...

      Séance du samedi 19 décembre 1789

      page 686
      ...ibles, et quel exemple offrons-nous aux nations étrangères, nous qui, appelés à faire u... ...mmes, la violation de la foi particulière? Qui nous a donné des pouvoirs si terribles, et quel exemple offrons-nous aux nations étrangères, nous qui, appelés à faire une constitution, ne savons la préparer que par l'intrigue, l'appuyer que sur la ...

      Séance du samedi 19 décembre 1789

      page 687
      ...fortune immense et rapide, mais pour la nation entière, le bouleversement de toutes le... ...e tout le résultat de leur aoominable opération, sera pour eux, sans doute, une fortune immense et rapide, mais pour la nation entière, le bouleversement de toutes les fortunes acquises par un travail honnête, la destruction detous ses moyens com...

      Séance du samedi 19 décembre 1789

      page 689
      ...es compteront de clerc à maître avec la nation, c'est avancer une absurdité, car alorâ... Dire que les municipalités ne risquent jamais rien, et qu'en cas de perte elles compteront de clerc à maître avec la nation, c'est avancer une absurdité, car alorâ* ce n'est plus une vente de biens, que vous faites, mais vous contiez tout simp...
  • Tome 11 : Du 24 décembre 1789 au 1er mars 1790 2 results
    • Séance du 22 janvier 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du 22 janvier 1790

      page 286
      Speaker: L'abbé Maury
      ...'appartient pas aux représentants'de la nation de couvrir d'un voile la1 dette'qu'îlss... devons 'Constater. Il n'appartient pas aux représentants'de la nation de couvrir d'un voile la1 dette'qu'îlssorrt'Chàrgés'de vérifier.Oti s'opposera sans doute à cè qu'un comité soit nommé ...
      Speaker: Guillaume
      ...atif, ayant l'honneur de représenter la nation tout entière, ne peut donc pas, lorsqu'... ...ent' de repousser les offenses qui leur deviennent personnelles. Le corps législatif, ayant l'honneur de représenter la nation tout entière, ne peut donc pas, lorsqu'il est offensé, borner sa vengeance au mépris, quel que soit l'agresseur, et il ...
    • Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      page 34
      ...ir soutenir par la force la liberté, la nation, la loi et le Roi, de concert avec les ... ...later, dans une délibération séparée, les mêmes sentiments ; ils déclarent vouloir soutenir par la force la liberté, la nation, la loi et le Roi, de concert avec les jeunes citoyens de cette province, auxquels ils jurent l'union la plus étroite.
      ...ec transport aux décrets de 1 Assemblée nation tionale sur la disposition des biens ec... ...hanoines réguliers de la Trinité de Saint-Laurent de Médoc, qui applaudissent avec transport aux décrets de 1 Assemblée nation tionale sur la disposition des biens ecclésiastiques ; ils réclament la liberté et une pension suffisante.

      Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      page 36
      Speaker: L'abbé Maury
      ...s tôt possible, aux représentants de la nation. » ... constater la dette publique dans tous ses détails et d'en rendre compte, le plus tôt possible, aux représentants de la nation. »

      Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      page 37
      Speaker: Le Chapelier
      ...itution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi, de choisir, en leu... ... les mains du président, le serment de maintenir, de tout leur pouvoir, la constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi, de choisir, en leur âme et conscience, les plus dignes de la confiance publique, et de remplir ave...
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 3 results
    • Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 258
      Speaker: Lanjuinais
      ...ion sera très utile pour conserver à la nation dans une seule abbaye pour 400,000 livr... ...oute permission$ adjudication, exploit&tièn de coupé, etc. Il dit quècette addition sera très utile pour conserver à la nation dans une seule abbaye pour 400,000 livres de bois et il cite ce fait : le 18 décembre 1787, l'archevêque de Sens, abbé ...

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 261
      Speaker: Le Président
      ...r, une écharpe aux trois couleurs de la nation, bleu, rouge ét blanc, attachée d'un nœ... ...ions, ils porteront pour marque distinctive, par-dessus leur habit et en baudrier, une écharpe aux trois couleurs de la nation, bleu, rouge ét blanc, attachée d'un nœud, et ornée d'une frange couleur d'or pour le maire, blanche pour les officiers...

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 262
      Speaker: Dupont
      ...rément en France n'a voulu refuser à la nation la portion dont U était redevable; tout... ...ivres ; dans celle d'Angers, 4e §7,0$) livres à 37 livres 10 sous. Personne assurément en France n'a voulu refuser à la nation la portion dont U était redevable; tout le monde est disposé à la payer. C'est d'après cette conviction intime que nous...
      Speaker: Dupont
      ... Vous feriez une mauvaise chose pour la nation et pour le commerça en mettant à l'enca...
      ...sements subits ainsi que la disette- La nation possède le tiers des sels, eu approvisi...
      ...ux fermiers les sels des magasins de la nation. La totalité du sel actuellement
      ...cle. Je n'ai pu abandonner cependant une des considérations qui l'avaient dicté. Vous feriez une mauvaise chose pour la nation et pour le commerça en mettant à l'encan tous tes sels; vous auriez u,ne disette de sel en quinze jours. Pour éviter ce...
      ...soins, et vous trouvez l'avantage de vous assurer qu'on préviendra les renchérissements subits ainsi que la disette- La nation possède le tiers des sels, eu approvisionnement. Lorsque le. régeut fit un bail avec la ferme, on remit aux fermiers les sels des magasins de la nation. La totalité du sel actuellement

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 263
      Speaker: Dupont
      ... portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit... « La portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit en sera versé de mois en mois dans Je Trésor national, et appliqué aux dépenses...
      Speaker: Dupont
      ... portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit... v La portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit en sera versé de mois en mois dans le Trésor national, et appliqué aux dépenses...
    • Séance du vendredi 26 mars 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du vendredi 26 mars 1790

      page 358
      Speaker: Le marquis de Bonnay
      ...erception- Èffe jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi ; et de maintenir d... ...itter toutes Tes impositions établis d'une {panière légale, ei d'ep assurer la perception- Èffe jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi ; et de maintenir de tout son pouvoir la constitution décrétée par l'Asgeniblée, "ét acceptée ou sa...

      Séance du vendredi 26 mars 1790

      page 360
      Speaker: Garat
      ... des lois appartient exclusivement à la nation. Les ministres, avez-vous dit encore, s... ...mblée nationale à prendre en considération tel ou tel objet; mais la proposition des lois appartient exclusivement à la nation. Les ministres, avez-vous dit encore, sont responsables chacun dans leur déparlement; mais aucun ordre du pouvoir exécu...

      Séance du vendredi 26 mars 1790

      page 363
      Speaker: Charles de Lameth
      ... faites, je §ui§ SÛr que* de toutes les nations de l'Europe, il n'en est pas une qui ai... ...e effrayés; malgré les dettes dont nous sommes accablés, et que nous n'ayons pas faites, je §ui§ SÛr que* de toutes les nations de l'Europe, il n'en est pas une qui ait un aussi beau bilan que la France.
    • Séance du mercredi 7 avril 1790

      - search term matches: (14)

      Séance du mercredi 7 avril 1790

      page 564
      Speaker: Le Président
      ...connaissance et de leur soumission à la nation, à la loi«t,au roi. ...ttachement de ses compatriotes, de leur dévouement, de leur fidélité, de leur reconnaissance et de leur soumission à la nation, à la loi«t,au roi.
      Speaker: Parent de Chassy
      ...onsentement national, en instruisant la nation d'une manière authentique et permanente... ... aliénés et surtout comme un moyen de prévenir des aliénations futures sans le consentement national, en instruisant la nation d'une manière authentique et permanente, de la consistance des domaines actuels.
      Speaker: Parent de Chassy
      ...sième, à déterminer la forme des aliéna-nations qui seront autorisées. Le troisième, à déterminer la forme des aliéna-nations qui seront autorisées.

      Séance du mercredi 7 avril 1790

      page 568
      Speaker: Camus
      ... toujours les Français parmi les autres nations. ... distinguent, entre les autres peuples, les peuples libres; et qui distingueront toujours les Français parmi les autres nations.

      Séance du mercredi 7 avril 1790

      page 569
      Speaker: Camus
      .... Pourquoi donc les représentants de la nation sont-ils assemblés ? Pourquoi se sont-i... ...s avons frémi, Messieurs, en lisant ces paroles, et je frissonne en les répétant. Pourquoi donc les représentants de la nation sont-ils assemblés ? Pourquoi se sont-ils réunis de toutes les parties du royaume, sinon pour être ici les défenseurs d...

      Séance du mercredi 7 avril 1790

      page 570
      Speaker: Camus
      ...? Ne l'appréhendez point, Messieurs, la nation est aujourd'hui clairvoyante; elle sera... ... vous avez ordonné le paiement de toutes les pensions échues le 31 décembre 1789? Ne l'appréhendez point, Messieurs, la nation est aujourd'hui clairvoyante; elle sera toujours juste envers vous, comme l'ont été les officiers dont vous avez entend...

      Séance du mercredi 7 avril 1790

      page 574
      Speaker: De Robespierre
      ...oir encore rien fait pour le bien de la nation ; car les avantages et les vices d'une ... ...partie du plan qu'ils vous proposent sur ies jurés connus en Angleterre, et n'avoir encore rien fait pour le bien de la nation ; car les avantages et les vices d'une institution dépendent presque toujours de leurs rapports avec les autres parties...
      Speaker: De Robespierre
      ...les circonstances particulières à notre nation et à notre révolution, les seules sans ... ...au procureur-syndic est en soi un abus extrême, que sera-ce si nous considérons les circonstances particulières à notre nation et à notre révolution, les seules sans doute qui doivent fixer nos regards.
      Speaker: De Robespierre
      Dans un temps où la nation est divisée par tant d'intérêts, par ta... Dans un temps où la nation est divisée par tant d'intérêts, par tant de factions, elle est surtout partagée en deux grandes sections,où la majorit...

      Séance du mercredi 7 avril 1790

      page 575
      Speaker: De Robespierre
      ...ont défendu avec éclat les droits de la nation et de l'humanité ; mais je vois les cit... ...er l'appareil des jugements criminels contre ceux qui, sur un grand théâtre, auront défendu avec éclat les droits de la nation et de l'humanité ; mais je vois les citoyens faibles et sans appui, suspects d'un trop grand attachement à la cause pop...
      Speaker: De Robespierre
      ... mais ils ne forment pas le quart de la nation : pour les autres, ils le seront de fai...
      ...vous voulez la servitude. Et comment la nation retrouverait-elle là, je ne dis pas l'é...
      ...ces citoyens exclusivement appelés aux fonctions d'administrateurs et de jurés ; mais ils ne forment pas le quart de la nation : pour les autres, ils le seront de fait par leurs supérieurs; leur sort sera soumis à une classe séparée d'eux par la ...
      ...tique et judiciaire, et la nullité, entre la souveraineté et la sujétion, ou si vous voulez la servitude. Et comment la nation retrouverait-elle là, je ne dis pas l'égalité des droits, je ne dis pas les droits imprescriptibles des hommes, mais ce...
      Speaker: De Robespierre
      ...t choisis ; mais le second distingue la nation en deux classes, dont l'une est destiné... ... des droits est au moins respectée, puisque tous sont jugés par ceux que tous ont choisis ; mais le second distingue la nation en deux classes, dont l'une est destinée à juger, et l'autre à être jugée; la partie la plus précieuse de la souveraine...
      Speaker: De Robespierre
      portée à la minorité de la nation ; la richesse devient la seule mesure d... portée à la minorité de la nation ; la richesse devient la seule mesure des droits du citoyen, et le peuple français est à la fois avili et opprimé. Enfi...

      Séance du mercredi 7 avril 1790

      page 578
      ...ce dans la poursuite des crimes de lèse-nation, devant le tribunal établi pour les pun... ...e pourra lui adresser de pareils ordres ; la Constitution renfermant sa compétence dans la poursuite des crimes de lèse-nation, devant le tribunal établi pour les punir.
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 4 results
    • Séance du samedi 1 mai 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 1 mai 1790, au matin

      page 349
      Speaker: Le comte de Marsanne-Fontjuliane
      ...e que le moment approÈhe, où toutes les nations de la terre reconnaîtront enfin que, so...
      ...ité qu'elle a adoptés envers toutes les nations, le droit d'aubaine, seul vestige subsi...
      « L'Assemblée nationale, persuadée que le moment approÈhe, où toutes les nations de la terre reconnaîtront enfin que, sous les différents gouvernements qui les régissent, elles ne sont réellement que ...
      ...e famille, a décrété et décrété que, d'après les principes de paix et de fraternité qu'elle a adoptés envers toutes les nations, le droit d'aubaine, seul vestige subsistant encore du régime féodal, est et demeurera perpétuellement aboli dans toute...

      Séance du samedi 1 mai 1790, au matin

      page 352
      Speaker: Delandine
      ...i formaient les quatre cinquièmes de la nation, avaient disparu aux yeux delà législat... ...u'à la seconde race, on ne connut que les francs et les serfs ; ces derniers, qui formaient les quatre cinquièmes de la nation, avaient disparu aux yeux delà législation... Les lois variaient avec les contrées : ici on suivait la loi salique, là ...

      Séance du samedi 1 mai 1790, au matin

      page 353
      Speaker: Pison du Galand
      L'appel a existé chez toutes nations où il a existé des tribunaux; il était ... L'appel a existé chez toutes nations où il a existé des tribunaux; il était regardé comme le moyen le plus sûr d'arriver à une justice exacte. Je ne croyais...
    • Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      - search term matches: (25)

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 515
      Speaker: Le duc de Biron
      ...nécessaire ; il appartient à une grande nation de se porter médiatrice entre deux grandes nations ; mais pour être utilement juste, il fa...
      ... généreuse : si les représentants de la nation ont cru de leur loyauté de prendre sous...
      ...ranquillité générale et pour la sûreté du Commerce. Jamais la paix n'a été plus nécessaire ; il appartient à une grande nation de se porter médiatrice entre deux grandes nations ; mais pour être utilement juste, il faut être redouté et respecté; mais en se rendant redoutable, il ne faut pas oubli...
      ...andonner. Nous ne pouvons oublier que cette puissance a été pour nous une alliée généreuse : si les représentants de la nation ont cru de leur loyauté de prendre sous leur sauvegarde les dettes contractées par le despotisme, ne croiront-ils pas d...

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 516
      Speaker: Le duc de Biron
      ...nnaissance contractées avec une .grande nation? Nous devons acbetér la paix par de gra... voir respecter les obligations de reconnaissance contractées avec une .grande nation? Nous devons acbetér la paix par de grands sacrifices, mais non par celui de l'honneur et du caractère national.
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...si l'Assemblée est compétente, et si la nation souveraine doit déléguer au roi le droi... ...; mais cette question incidente amène une question de principes. Il faut savoir si l'Assemblée est compétente, et si la nation souveraine doit déléguer au roi le droit de faire la paix ou la guerre : voilà la question...
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...ides demandés, on pourrait entraîner la nation au delà des bornes ...once assez dans sa lettre. Je crois que si vous vous borniez à accorder les subsides demandés, on pourrait entraîner la nation au delà des bornes
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...es, il faut savoir ce qui a précédé. La nation ne doit-elle pas être inquiète, quand l... e prendre un parti, connaître toutes les circonstances, il faut savoir ce qui a précédé. La nation ne doit-elle pas être inquiète, quand le ministère a laissé près la cour dont les affaires nous occupent actuellement, ...

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 517
      Speaker: Le prince Victor de Broglie
      ...uerre doit être exercé ou délégué parla nation. ... que le corollaire de la question de savoir si le droit de faire la paix ou la guerre doit être exercé ou délégué parla nation.
      Speaker: De Robespierre
      ...fendre un pouvoir arbitraire contre les nations ? Il peut se présenter différents parti...
      ...é. Par exemple, si vous manifestiez aux nations que, suivant des principes bien différe...
      ...qui ont fait le malheur des peuples, la nation française, contente d'être libre, ne ve...
      ...e guerre, et veut vivre avec toutes les nations avec cette fraternité qu'avait commandée la nature. Il est de l'intérêt des nations de protéger la nation française, parce que c'est de la France...
      ...lables, il faudrait décider si c'est la nation qui a le droit de les prendre. Il faut ...
      ...partient au ministre. Pouvez-vous ne pas croire que la guerre est un moyen de défendre un pouvoir arbitraire contre les nations ? Il peut se présenter différents partis à prendre. Je suppose qu'au lieu de vous engager dans une guerre dont vous ne ...
      ...ts, vous croyiez devoir faire une gran ie démarche, et montrer une grande loyauté. Par exemple, si vous manifestiez aux nations que, suivant des principes bien différents que ceux qui ont fait le malheur des peuples, la nation française, contente d'être libre, ne veut s'engager dans aucune guerre, et veut vivre avec toutes les nations avec cette fraternité qu'avait commandée la nature. Il est de l'intérêt des nations de protéger la nation française, parce que c'est de la France que doit partir la liberté et le bonheur du inonde. Si l'on reconnaissait qu'il est utile de prendre ces mesures ou toutes autres semblables, il faudrait décider si c'est la nation qui a le droit de les prendre. Il faut donc, avant d'examiner les mesures nécessaires, juger si le roi a le droit de fa...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... même quand nous aurions décidé qu'à la nation appartient le droit de faire la paix ou... ...rt avec une déclaration de guerre ; parce que le message du roi pourrait exister même quand nous aurions décidé qu'à la nation appartient le droit de faire la paix ou la guerre. Le droit d'armer, de se mettre subitement en mesure, sera toujours l...

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 518
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...intien de la paix, c'est présenter à la nation l'armement ordonné comme une grande pré... ...iter ces mécontentements. Remercier le roi des mesures qu'il a prises pour le maintien de la paix, c'est présenter à la nation l'armement ordonné comme une grande précaution; c'est un moyen de rassurer tous les esprits. Mais si vous allez dire au...
      Speaker: Rewbell
      ...? de l'argent : les représentants de la nation ne peuvent accorder des subsides qu'en ... ... et l'on veut que nous la lui fassions Quedemandeen dernière analyse le ministre? de l'argent : les représentants de la nation ne peuvent accorder des subsides qu'en connais-' sance de cause. Il me semble que nous devons connaître lesdétailsdesca...
      Speaker: Rewbell
      ...lles, faites sans le consentement de la nation quiseule verse son sang et prodigue son... ...s justes; nous ne connaissons plus ces pactes de famille, ces guerres ministérielles, faites sans le consentement de la nation quiseule verse son sang et prodigue son or. La lettre du ministre annonce assez que si le roi ne peut concilier l'Angle...
      Speaker: Le baron de Menou
      ...la guerre en Amérique, une partie de la nation s'y opposa; lordNorth lit valoir avec c... ...sides pour continuer la guerre. Quand il fut question en Angleterre de déclarer la guerre en Amérique, une partie de la nation s'y opposa; lordNorth lit valoir avec chaleur cette opposition; le roi commença la guerre ej; les Anglais furent obligé...
      Speaker: Le baron de Menou
      ... ensuite on examinera laquelle des deux nations a tort. Si c'est l'Espagne, nous devons...
      ...perons le courage et la puissance d'une nation vraiment libre; nousirons attaquer l'An...
      ...encore l'avantage. L'Angleterre est une nation libre, magnanime et généreuse. La France devenue libre est une nation magnanime et généreuse. Les Anglais tra...
      ... est absolument essentiel de statuer sur le droit de faire la paix et la guerre; ensuite on examinera laquelle des deux nations a tort. Si c'est l'Espagne, nous devons employer notre médiation pour l'engager à plier; si c'est l'Angleterre, et qu'e...
      ...rs qu'après avoir préalablement manifesté nos principes ae justice, nous développerons le courage et la puissance d'une nation vraiment libre; nousirons attaquer l'Angleterre en Angleterre même. (Les applaudissements redoublent.) Si c'est au dern...
      ...tre contre nous, nous aurons l'avantage; si c'est au dernier homme, nous aurons encore l'avantage. L'Angleterre est une nation libre, magnanime et généreuse. La France devenue libre est une nation magnanime et généreuse. Les Anglais traiteront d'égal à égal avecles Français, et non plus avec les ministres et le des...

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 519
      Speaker: Le Chapelier
      ... l'exécuteur suprême des volontés de la nation. Vous ne pouvez attaquer ce droit, si v... ...de prendre des précautions pour la défense de l'Etat appartient nécessairement à l'exécuteur suprême des volontés de la nation. Vous ne pouvez attaquer ce droit, si vous ne voulez tomber dans le même inconvénient qu'en 1756; à cette époque, avant...
      Speaker: Dupont
      ...montrer à l'Angleterre que vous êtes la nation la plus libre, il faut lui apprendre au...
      ...ans sa permission. L'Angleterre est une nation trop sage pour armer 32 vaisseaux de gu...
      ... nettement que vous voulez être en pleine mesure de défense. Il ne suffit pas démontrer à l'Angleterre que vous êtes la nation la plus libre, il faut lui apprendre aussi que la France ne souffrira pas qu'il lui soit fait une injure sans sa permission. L'Angleterre est une nation trop sage pour armer 32 vaisseaux de guerre afin de favoriser les intrigues de vos ministres. Il ne vous convient pas d...
      Speaker: Le duc de Lévis
      ...nière la plus solennelle, que jamais la nation française n entreprendra rien contre le...
      ...ibre et toute la puissance d'une grande nation, les atteintes qui pourraient être port...
      propose cet amendement : « L'assemblée nationale déclare en outre, de la manière la plus solennelle, que jamais la nation française n entreprendra rien contre les droits d'aucun peuple; mais qu'elle repoussera, avec tout le courage d'un peuple libre et toute la puissance d'une grande nation, les atteintes qui pourraient être portées à ses droits. »
      Speaker: Le duc de Lévis
      ...r cette question constitutionnelle : La nation doit-elle déléguer au roi l'exercice du... ...nir la paix; décrète, en outre, que demain, 16 mai, il sera mis à l'ordre du jour cette question constitutionnelle : La nation doit-elle déléguer au roi l'exercice du droit de la paix et de la guerre?

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 521
      Speaker: L'abbé Longpré
      ...e destiné à fournir des ressources à la nation et je demande qu'il soit discuté articl... ... a été étudié par le comité, dans tous ses détails ; il se rattache à un ensemble destiné à fournir des ressources à la nation et je demande qu'il soit discuté article par article.
    • Séance du samedi 15 mai 1790, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 15 mai 1790, au soir

      page 524
      Speaker: Talon
      ...e venger tout à la fois l'honneur de la nation, celui des citoyens de la capitale, de ... ...moyens que la loi lui commande, pour compléter une instruction dont le but est de venger tout à la fois l'honneur de la nation, celui des citoyens de la capitale, de la garde nationale, et d'assurer la tranquillité de notre auguste monarque :
    • Séance du jeudi 20 mai 1790, au soir

      - search term matches: (9)

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au soir

      page 627
      Speaker: Defermon
      ... sols 9 deniers en don patriotique à la nation, ainsi que le produit de l'impôt des ci... ...ucles à la monnaie de Bordeaux, et en offrent le produit montant à 514 livres 18 sols 9 deniers en don patriotique à la nation, ainsi que le produit de l'impôt des ci-devant privilégiés, pour les six derniers mois 1789, et elle annonce in^ cessam...
      Speaker: Anson
      ...aiblir le respect et la confiance de la nation française dans les lois que ses représe... ...bation universelle, qui prouve à l'univers entier que rien ne sera capable d'affaiblir le respect et la confiance de la nation française dans les lois que ses représentants auront formées pour son bonheur;

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au soir

      page 628
      Speaker: Le Président
      ...décrets déjà publiés, et de ceux que la nation attend encore des lumières et de l'amou... ... régénération de la Franco, par la vigilance la plus soutenue à l'exécution des décrets déjà publiés, et de ceux que la nation attend encore des lumières et de l'amourde l'Assemblée pour la patrie.
      Speaker: Le Président
      ... qui doit servir de modèle à toutes les nations qui voudront être libres. ...: c'est sur cette base immuable que vous avez élevé l'édifice d'une Constitution qui doit servir de modèle à toutes les nations qui voudront être libres.

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au soir

      page 629
      Speaker: Le Président
      ... enceinte inaccessible à la vérité-, la nation tout entière était, pour ainsi dire, re...
      ...z rendu les ministres responsables à la nation.
      ... du pouvoir arbitraire, intimement liés entre eux, formaient autour du trône une enceinte inaccessible à la vérité-, la nation tout entière était, pour ainsi dire, responsable aux ministres: vous avez rendu les ministres responsables à la nation.
      Speaker: Le Président
      ...oyaume, et que nous serons fidèles à ia nation, à la loi et au roi. ...ent de l'Oise, que nous maintiendrons de tout notre pouvoir la Constitution du royaume, et que nous serons fidèles à ia nation, à la loi et au roi.
      Speaker: Le Président
      ...s la félicité et l'éclat de la première nation de l'Europe, doit subjuguer l'univers e... ...ouement, le complément de cette Constitution tutélaire, qui, en assurant à jamais la félicité et l'éclat de la première nation de l'Europe, doit subjuguer l'univers entier par le miracle toujours renaissant de ses précieux effets.

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au soir

      page 630
      Speaker: Le Président
      ..., partager avec les représentants d'une nation dont il est le père, l'honneur de sauve... ...pour modèles, s'est montré jaloux de venir lui-même, environné de sa seule vertu, partager avec les représentants d'une nation dont il est le père, l'honneur de sauver la chose publique, et lier généreusement sa cause à celle de la liberté d'un p...
      Speaker: Le Président
      ...xpressions les sentiments dont toute la nation est pénétrée pour le prince qui fait Je... ...reçoit avec satisfaction le gage de voire fidélité, et elle reconnaît dans vos expressions les sentiments dont toute la nation est pénétrée pour le prince qui fait Je bonheur et qui est l'objet de l'amour des Français.
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 8 results
    • Séance du mercredi 9 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 154
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ... enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du ... ...onsacrée par l'Esprit-Saint, semblaient n'avoir qu'un cœur et qu'une âme; tandis enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du martyre, on put compter sur les élections du peuple, on put confier le choix des...
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ...ir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ? ...'a bien saisi, en confiant aux électeurs des départements, un choix qui doit avoir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ?

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 158
      Speaker: Le Président
      ... la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l... ...conomie,-et ^considération des dépenses qu'exigent l'éclat du trône français, et la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l'Assemblée 'nationale pour qu'elle fitfâtelle-même l'état de ma maison ; mais je...

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 159
      Speaker: Le Président
      ... doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intére... ...t son auguste mère soit rendu préeis par la fixation de son douaire : il me sera doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intéresse aussi essentiellement mon bonheur.
      Speaker: Barnave
      ...e d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec tra... Il ne,s'agU,ren ce moment, que d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec transport aux sentiments que Sa Majesté exprime; mais je crois que ce serait mal ju...
      Speaker: De Clermont-Tonnerre
      ...e roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions- ...i tend à replacer encore sous les yeux du roi l'objet en question pst inutile. Le roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions-
    • Séance du 14 lundi juin 1790

      - search term matches: (4)

      Séance du 14 lundi juin 1790

      page 214
      Speaker: Le Président
      ... liberté pour la porter au temple de la nation, où elle resterait déposée ; et désorma... ...rères d'armes, je m'empresserais d'élever cette image chérie sur le pavois de la liberté pour la porter au temple de la nation, où elle resterait déposée ; et désormais le meilleur des pères serait présent àux yeux de ses enfanté aussi sodvent qu...

      Séance du 14 lundi juin 1790

      page 215
      Speaker: Prieur
      ... ont promis et juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi. Tous sont disposés...
      ...çais, ils regardent comme ennemis de la nation cetix qui, pàr des écrits, des complots...
      ...nce dë leur entière soumission sur l'autel du Dieu qui punit les parjures ; toUs ont promis et juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi. Tous sont disposés à soutenir jusqu'à l'effusion de leUr sang la Constitution dii royaume, fruit d...
      ... glorieux travaux ; et, à l'exemple de la commune dë Sézanne et de Vitry-le-Français, ils regardent comme ennemis de la nation cetix qui, pàr des écrits, des complots, des protestations, cherchent à soulever les peuples. Les décrets émanés du sei...

      Séance du 14 lundi juin 1790

      page 218
      Speaker: Martineau
      ...e qui lui est donné, d'être fidèle à la nation, à la loi ët au roi, et de maintenir de... ... et du clergé, le serment solennel dejeiller ayec soin sur les fidèles du diocèse qui lui est donné, d'être fidèle à la nation, à la loi ët au roi, et de maintenir de toUt sbii pouvoir là Constitution dé^ crétée par l'Assemblée nationale, ët acce...
    • Séance du mercredi 16 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 233
      Speaker: Cochelet
      Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opin... Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opinion publique; par conséquent, ils ne sauraient recevoir trop d'adhésions à leurs...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 235
      Speaker: Martineau
      ...s les a appelés, seront défrayés par la nation. » peuples les a appelés, seront défrayés par la nation. »

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 237
      Speaker: De Cazalès
      ...générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de re... ...ue devant ses fidèles n'oserait en faire un scandaleux usage, vous doterez avec générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de représenter. Je conclus à ce que tous les évêques n'aient pas moins de 20,000 livr...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 238
      Speaker: Le marquis de Foucault
      ... clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du...
      ... a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais...
      ...orde, je la prie de se rappeler qu'à l'époque où elle a décrété que les biens du clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du peuple. Le comité aurait du prouver à tous les Français que vous voulez faire u...
      ...n adopte le décret que je vais proposer ; « Les biens du clergé, que l'Assemblée a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais du culte et de ses ministres... » (On rappelle à Vordre du jour,) Je Suis excel...
    • Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      page 27
      Speaker: L'abbé Gouttes
      ...ff, qui lui adjuge, âû prfiiudlcé de la nation, les biens du prieuré d'Âtithiê. Raff, qui lui adjuge, âû prfiiudlcé de la nation, les biens du prieuré d'Âtithiê.
      Speaker: Belzais de Courménil
      ...pat laquelle il déclare abandonner a la nation les deux seuls bénéfices dont il sqîi p... ...é sieur Béhoîi Boulet, prêtre: âê Paris, écrit à VAss'emblèê là leltrè suivante pat laquelle il déclare abandonner a la nation les deux seuls bénéfices dont il sqîi pourvu, :
      Speaker: Belzais de Courménil
      ...andon qu'il fait par les présentes à la nation, des deux modiques bénéfices qu'il poss... Le soussigné à'estimera trop heureux si* par l'abandon qu'il fait par les présentes à la nation, des deux modiques bénéfices qu'il possède, il peut être de quelque utilité à la patrie et encourager, par son exemple,...

      Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      page 30
      Speaker: Fréteau
      ...ions, il faut yiyre pur l^s capitaux de nation, au lieu de vivre sur le produit des co... ...ropriétaires les vingtièmes, et .quanu les privilégiés sçnt as^uieUjsanx impositions, il faut yiyre pur l^s capitaux de nation, au lieu de vivre sur le produit des contributions ?
      Speaker: Regnaud
      ...Saint-Jean-d'Angely). il est bou que la nation connaisse les motifs qui nous détermine... (de Saint-Jean-d'Angely). il est bou que la nation connaisse les motifs qui nous déterminent à faire le service sur les capitaux et non sur les revenus; nous avons états ...
    • Séance du samedi 19 juin, au soir

      - search term matches: (16)

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 371
      Speaker: Le vicomte de Noailles
      ... faire parvenir aux représentants de la nation l'expression de nos sentiments, ainsi q... ...es principes de justice et d'humanité qui les caractérisent. Nous vous prions de faire parvenir aux représentants de la nation l'expression de nos sentiments, ainsi que ceux de notre chef et de nos officiers. »
      Speaker: Camus
      ...u'à ce moment sans récompense. C'est la nation qui en réclame une pour eux aujourd'hui... ... excite la plus vive admiration : cependant ces braves citoyens sont restés jusqu'à ce moment sans récompense. C'est la nation qui en réclame une pour eux aujourd'hui : leurs pertes et leurs blessures ne sont rien, pourvu qu'ils puissent jouir de...
      Speaker: Camus
      ...e, et voulant leur donner, au nom de la nation, un témoignage public de la reconnaissa... ... d'une juste admiration pour l'héroïque intrépidité des vainqueurs de/la Bastille, et voulant leur donner, au nom de la nation, un témoignage public de la reconnaissance qui est due à ceux qui ont exposé et sacrifié leur vie pour secouer le joug ...
      Speaker: Camus
      ...ment complets, suivant l'uniforme de la nation ; que sur le canon du fusil, ainsi que ...
      ... du sabre il sera gravé l'écusson de la nation, avec la mention que ces armes ont été données par la nation à tel, vainqueur de la Bastille, et que...
      ...leur service et la reconnaissance de la nation, et que, dans tous les actes qu'ils pas...
      ...n des vainqueurs de la Bastille en état de porter les armes, un habit et un armement complets, suivant l'uniforme de la nation ; que sur le canon du fusil, ainsi que sur la lame du sabre il sera gravé l'écusson de la nation, avec la mention que ces armes ont été données par la nation à tel, vainqueur de la Bastille, et que sur l'habit, il sera appliqué, soit sur le bras gauche, soit à côté du revers g...
      ...é à chacun desdits vainqueurs de la Bastille un brevet honorable, pour exprimer leur service et la reconnaissance de la nation, et que, dans tous les actes qu'ils passeront il leur sera permis de prendre le titre de vainqueurs de la Bastille;
      Speaker: Camus
      ...s vainqueurs de la Bastille auxquels la nation doit des gratifications pécuniaires, et... « L'Assemblée nationale se réserve de prendre en considération l'état de ceux des vainqueurs de la Bastille auxquels la nation doit des gratifications pécuniaires, et elle les leur distribuera aussitôt qu'elle aura fixé les règles d'après lesquel...
      Speaker: Camus
      ...nqueurs, sera déposé aux Archives de la nation , pour y conserver à perpétuité la mémo... ...ésidé à leurs opérations et qui sont compris dans le présent décret avec les vainqueurs, sera déposé aux Archives de la nation , pour y conserver à perpétuité la mémoire de leur nom, et pour servir ae base à la distribution des récompenses honora...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 372
      Speaker: Camus
      ...agés de vivre ou de mourir fidèles à la nation, à la loi et au roi. » ... souffrez que nous déposions en yos mains l'acte par lequel nous nous sommes engagés de vivre ou de mourir fidèles à la nation, à la loi et au roi. »
      Speaker: Camus
      ...hentique. En jurant d'être fidèles à la nation, nous nous sommes engagés de surveiller... ... du royaume sera constamment défendue; nous en avons fait le serment le plus authentique. En jurant d'être fidèles à la nation, nous nous sommes engagés de surveiller sans cesse ses ennemis déjà terrassés; en jurant d'être fidèles à la loi, nous ...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 373
      Speaker: Le Président
      ...es, on croyait si léger, que les autres nations, en rendant justice à son amabilité, cr... partout ce peuple, que, naguères, on croyait si léger, que les autres nations, en rendant justice à son amabilité, croyaient si peu susceptible d'énergie, ce peuple, dis-je, a prouvé que la liberté...
      Speaker: De Cloots,du Val-de-Grâce
      ...x despotes, et de justes espérances aux nations asservies. ...l'union des enfants de la France, ce tableau ravissant donne des soucis amers aux despotes, et de justes espérances aux nations asservies.
      Speaker: De Cloots,du Val-de-Grâce
      ...d nous leur apprendrons que la première nation de l'Europe, en rassemblant ses bannièr... ...e leçon pour les despotes ! quelle consolation pour les peuples infortunés, quand nous leur apprendrons que la première nation de l'Europe, en rassemblant ses bannières, nous a donné le signal du bonheur de la France et des deux mondes!
      Speaker: Le Président
      ...ers entier que les progrès que fait une nation dans la philosophie et dans la connaiss...
      ...rtiennent également à toutes les autres nations. Il est dans les fastes du monde des ép...
      « Messieurs, vous venez prouver aujourd'hui à l'Univers entier que les progrès que fait une nation dans la philosophie et dans la connaissance des droits de l'homme, appartiennent également à toutes les autres nations. Il est dans les fastes du monde des époques qui influent sur le bonheur ou le malheur de toutes les parties du globe ;...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 374
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...les plus fermes appuis des droits de la nation, sont enchaînées, comme les images de p... ...provinces, dont les députés ont toujours été comptés dans cette Assemblée parmi les plus fermes appuis des droits de la nation, sont enchaînées, comme les images de peuples tributaires, aux pieds de;la statue de Louis XIV : souffrirons-nous, Mess...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 375
      Speaker: L'abbé Maury
      ...onnait une idée de la philosophie de la nation. Parlez de quelqu'un en Allemagne, on v... ...n auteur avait bien raison quand il a dit que la première question d'un peuple donnait une idée de la philosophie de la nation. Parlez de quelqu'un en Allemagne, on vous demandé s'il entre au chapitre; en France, quelle place il occupe à la cour;...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 377
      Speaker: L'abbé Maury
      célèbres dans la nation par leur noblesse.....Je célèbres dans la nation par leur noblesse.....Je

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 380
      ...roit d'attendre des représentants de la nation entre les mains desquels je le prêtais.... ...mon pouvoir, je l'ai fait, ce serment, avec la franchise que j'avais également droit d'attendre des représentants de la nation entre les mains desquels je le prêtais. Il s'agissait alors de reconnaître des principes conservateurs des propriétés, ...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 381
      ...nt toujours animés du même zèle pour la nation à laquelle cette' suppression, loin d'ê... leurs descendants seront toujours animés du même zèle pour la nation à laquelle cette' suppression, loin d'être utile, pourrait même être nuisible.

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 382
      ...ans l'Assemblée des représentants de la nation les vœux que vous m'avez chargé d'y tra... ...ts de la province ; je n'ai laissé échapper aucune occasion de faire consigner dans l'Assemblée des représentants de la nation les vœux que vous m'avez chargé d'y transmettre.

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 383
      ...stiques seraient à la disposition de la nation, j'ai demandé qu'il y fût ajouté : sous... Le 2 novembre, lorsqu'il fût proposé de décréter que les biens ecclésiastiques seraient à la disposition de la nation, j'ai demandé qu'il y fût ajouté : sous la surveillance et l'instruction des provinces (4).

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 384
      ...aix et la guerre avec le concours de la nation, sans laquelle il ne pouvait continuer ... ...t de la dignité de la monarchie française, que le roi eût le droit de faire la paix et la guerre avec le concours de la nation, sans laquelle il ne pouvait continuer la guerre, puisque d'elle ou de ses représentants

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 386
      ...rêts à se soumettre au vœu commun de la nation lorsqu'il sera manifesté dans une nouve... ...ntés de faire individuellement quelques réserves pour leurs commettants, étant prêts à se soumettre au vœu commun de la nation lorsqu'il sera manifesté dans une nouvelle législature. Ils ne se sont réunis que pour la défense de la religion de leu...
      ...ogative, ni aux rois de France, ni à la nation française, elle l'avait apportée, il y ... Je suis né gentilhomme, ma famille ne devait cette prérogative, ni aux rois de France, ni à la nation française, elle l'avait apportée, il y a cinquante ans, de Florence, à une époque où la plus grande partie de la nobles...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 387
      ...s a été ouverte à tous les Français, la nation a gagné, sans doute, à la destruction d... Lorsque la carrière des charges et des emplois a été ouverte à tous les Français, la nation a gagné, sans doute, à la destruction des barrières qui bornaient ses espérances et son ambition, et qui circonscrivaie...
      ...le peuple, cette nombreuse partie de la nation, a quelque intérêt aux dispositions de ... ...atif aux titres, aux noms et aux armoiries? 11 faut, pour en juger, examiner si le peuple, cette nombreuse partie de la nation, a quelque intérêt aux dispositions de la nouvelle loi. On ne l'aperçoit point ; car ce n'est pas lui qui peut être jal...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 388
      ...itres encore en honneur chez les autres nations, seront toujours un bien dont l'hérédit... ...des frontières de l'Empire : ainsi les titres qui constituent la noblesse, ces titres encore en honneur chez les autres nations, seront toujours un bien dont l'hérédité paraîtra précieuse ; et cette hérédité, considérée d'une manière générale, auc...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 389
      ... qui ne peut jamais signifier, chez une nation civilisée et dans une société déjà subs... ...eut-être le risque d'égarer le peuple sur le véritable sens de ce mot : égalité, qui ne peut jamais signifier, chez une nation civilisée et dans une société déjà subsistante, égalité de rang ou de propriété. La diversité des travaux et des foncti...
    • Séance du lundi 21 juin 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 21 juin 1790

      page 398
      Speaker: Martineau
      ...us offices ecclésiastiques payés par la nation, les fruits du traitement qui y est att... « Art. 12. Pendant la vacance des évêchés, des cures et de tous offices ecclésiastiques payés par la nation, les fruits du traitement qui y est attaché, seront versés ou resteront dans la caisse du district pour subvenir aux dé...
      ...ne prélat, dont la générosité envers la nationne peut être suspecte, assigner aux vicair... ...de celles des curés les moins partagés? J'ai entendu, dans notre tribune, un jeune prélat, dont la générosité envers la nationne peut être suspecte, assigner aux vicaires, pour leur portion congrue,la somme de 600 livres. 11 tient sans doute à l'an...

      Séance du lundi 21 juin 1790

      page 400
      Speaker: Le Président
      ...icaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaire... ...nistrative du district, laissera à leur choix, s'il y a lieu, ou de prendre un vicaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaires, ou de se retirer avec une pension égale au traitement qui aurait été fourni a...
    • Séance du jeudi 24 juin 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du jeudi 24 juin 1790

      page 453
      Speaker: D'Eymard
      ...ité a été de tout temps l'apanage de la nation française. A la suite du décret rendu l...
      ...juste et sévère envers ses membres, une nation libre peut être quelquefois libérale en...
      ...re de l'Assemblée nationale d'être juste, même dans tous les détails. La générosité a été de tout temps l'apanage de la nation française. A la suite du décret rendu le 5 janvier, sur les bé-néticiers absents du royaume, on a excepté les bénéficie...
      ...nution du traitement soit adoucie en faveur des bénéficiers étrangers. Toujours juste et sévère envers ses membres, une nation libre peut être quelquefois libérale envers les individus qui lui sont étrangers. Ils ne pourraient trouver une compens...
    • Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      page 677
      Speaker: Tronchet
      ...qui pourront être formées, au nom de la nation, aux rachats des droits dépendant des b... ...ns aucune approbation des échanges consommés, et sans préjudice des oppositions qui pourront être formées, au nom de la nation, aux rachats des droits dépendant des biens aliénés à ce titre, et dont le titre aurait été reconnu susceptible de revi...
      Speaker: Tronchet
      ...l'égard des rachats qui seront dus à la nation par les propriétaires des biens mouvant... « Art. 7. A l'égard des rachats qui seront dus à la nation par les propriétaires des biens mouvants des biens nationaux, même par les apanagistes ou les échangistes dont les écha...

      Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      page 678
      Speaker: De Pardieu
      ...gressé les lois maritimes de toutes les nations policées, mais ces transgressions sont ... ...ter préjudice au royaume entier. Non seulement on a, par des voies défait, transgressé les lois maritimes de toutes les nations policées, mais ces transgressions sont de nature à altérer la bonne intelligence qui règne entre la France et d'autre3 ...
      Speaker: De Pardieu
      ...ute commise. L'étranger, pour venger sa nation, a enlevé l'unique propriété d'une fami... ... appartenaient à un autre pêcheur français, qui n'avait pris aucune part à la faute commise. L'étranger, pour venger sa nation, a enlevé l'unique propriété d'une famille innocente, indigente, qui n'avait que ce moyen de subsister. Le roi vient d'...

      Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      page 679
      Speaker: De Pardieu
      « Plusieurs corsaires de cette nation qui est en guerre avec la cour des Deux... « Plusieurs corsaires de cette nation qui est en guerre avec la cour des Deux-Siciles et avec la République de Gênes, s'étaient emparés de bâtiments apparten...
      Speaker: De Pardieu
      ...ué et repris par un bâtiment de la même nation, près de la rade d'Hyères. Il a été réc... « L'un de ces bâtiments pris antérieurement sur les Génois a été attaqué et repris par un bâtiment de la même nation, près de la rade d'Hyères. Il a été réclamé à la Giotat par le corsaire algérien qui s'en était d'abord emparé. Sa Maje...
      Speaker: De Pardieu
      ...s lois du royaume, celles de toutes les nations policées, lois dictées par l'humanité, ... « Mais quand bien même cette allégation eût été vraie, les lois du royaume, celles de toutes les nations policées, lois dictées par l'humanité, qui préviennent beaucoup d'actions barbares et qui assurent les droits des vrais...
      Speaker: De Pardieu
      ...nt pour le recommmander au consul de la nation française à Alger. ... soit pris des mesures tendant à prévenir une rupture. Je n'ai pas perdu un moment pour le recommmander au consul de la nation française à Alger.
      Speaker: De Pardieu
      ...is du royaume, aux droits de toutes les nations et aux traités qui nous lient avec elle... ... Toulon de remplir ses devoirs et d'informer d'une agression si contraire aux lois du royaume, aux droits de toutes les nations et aux traités qui nous lient avec elles.

      Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      page 680
      Speaker: De Batz
      ...e somme de plusieurs milliards. Mais la nation a acquis des capitaux immenses et cette...
      ...artie de la dette sera éteinte, pour la nation, par la vente des biens nationaux. Au s...
      ...ssible que tous les engagements et toutes les charges fussent acquittées sans une somme de plusieurs milliards. Mais la nation a acquis des capitaux immenses et cette dette n'est pas effrayante. Avant la convocation des Etats généraux, l'opinion ...
      ...utres charges ; mais ce qui est charge n'est pas dette. D'ailleurs, une grande partie de la dette sera éteinte, pour la nation, par la vente des biens nationaux. Au surplus, je n'en connais pas l'état bien exactement.
      Speaker: De Batz
      ...représentation et la souveraineté de la nation, ordonnait dans son conseil toutes les ...
      ...le roi, comme unique représentant de la nation.
      Sous le régime précédent, le roi, exerçant seul la représentation et la souveraineté de la nation, ordonnait dans son conseil toutes les dépenses publiques. Il y faisait vérifier ensuite et ces dépenses, et l'emploi d...
      ... à des formes : les liquidations et les indemnités n'étaient prononcées que par le roi, comme unique représentant de la nation.
      Speaker: De Batz
      ...blique, un mandat sur l'impôt et sur la nation, ses représentants ont seuls, sans cont... ...nferme l'engagement de la payer, et que cette liquidation crée une obligation publique, un mandat sur l'impôt et sur la nation, ses représentants ont seuls, sans contredit, le droit de prononcer et de consentir cette obligation, comme avant de la...

      Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      page 681
      Speaker: De Batz
      ...s finances restitue solennellement à la nation et aux Jois leurs droits sur la fortune... ...s régime et à tout revoir par vous-mêmes, en attendant qu'uu plan général sur les finances restitue solennellement à la nation et aux Jois leurs droits sur la fortune de l'Etat.
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 8 results
    • Séance du mercredi 21 juillet 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 223
      Speaker: Lebrun
      ...re, et cette impossibilité est pour une nation juste un grand obstacle, le plus grand ... Cette finance, il serait impossible de la rendre, et cette impossibilité est pour une nation juste un grand obstacle, le plus grand de tous les obstacles à leur suppression.
      Speaker: Lebrun
      ... point de garantie pareille, ni pour la nation, ni pour ses créanciers. Un administrat... Mais, dans tout autre système, il n'est point de garantie pareille, ni pour la nation, ni pour ses créanciers. Un administrateur, des commis, des bureaux, toutes les surveillances possibles ne donneront po...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 224
      Speaker: Lebrun
      ...eux-mêmes à ce ministre qui répond à la nation. ...urs nécessaires, qui ne soient pas tout à fait dans ses mains, et qui répondent eux-mêmes à ce ministre qui répond à la nation.

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 226
      Speaker: Lebrun
      ...aqtiélle lin Corps qui ne serait paS là nation, qui ne Serait pas le souverain, pourra... Toute Constitution serait absurde dans iaqtiélle lin Corps qui ne serait paS là nation, qui ne Serait pas le souverain, pourrait soumettre à sa Censure le dépositaire de l'autorité et jtier les dépenses qu'...
      Speaker: Lebrun
      ...blir, tant de terrains appartenant à la nation à distribuer ! *.. ...es richesses, et il y avait, au milieu mèmë de la France, tant de colonies à établir, tant de terrains appartenant à la nation à distribuer ! *..

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 229
      Speaker: Le Président
      ...et au bonheur non seulement de ces deux nations, mais môme du monde entier ...rmonie qui règne actuellement entre eux, et qui est si essentielle à la liberté et au bonheur non seulement de ces deux nations, mais môme du monde entier
      Speaker: De Foucault
      ...nale. Je ne crois pas non plus que deux nations malheureusement rivales. (Non.... 1 s'é... ...société particulière puisse se mettre en correspondance avec une Assemblée nationale. Je ne crois pas non plus que deux nations malheureusement rivales. (Non.... 1 s'écrie-t-on dans une grande partie de la salle.) Je ne crois pas, je le répète, qu...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 237
      La nation française a, dans ce moment, deux sorte... La nation française a, dans ce moment, deux sortes de recettes : depuis que l'Assemblée nationale a décrété quelesdomaines nation...
      ...e, elles appartiennent toutes deux à la nation, puisque l'une provient de l'aliénation... ...dre,dans le même réservoir, le produit de ces deux sources de richesse; sausdoute, elles appartiennent toutes deux à la nation, puisque l'une provient de l'aliénation de ses domaines, et des efforts extraordinaires qu'elle s'est commandés pour le...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 238
      ...produit des impôts dans le Trésor de la nation, de veiller à l'exactitude des rentrées... Il est également du dëvdir du pouvoir éxêcutif de recueillir le produit des impôts dans le Trésor de la nation, de veiller à l'exactitude des rentrées, de presser les recouvrements tardifs, et de lëvêr les obstacles de tout gënre ...
      ...l est au devoir des représentants de la nation de Surveiller toutes ses opérations ave... ...s que le pouvoir exécutif agit ainsi dans la direction qui lui a été imprimée, il est au devoir des représentants de la nation de Surveiller toutes ses opérations avec une infatigable, vigilance, et d'exercer avec sévérité les droits, de la respo...
      ...me à voir tous les revenus d'une grande nation, concentrés dans uh seul point, se régi... ...épenses ; l'extrême simplicité de cette idee a quelque cho§e de séduisant. On aime à voir tous les revenus d'une grande nation, concentrés dans uh seul point, se régir et se distribuer comme un particulier distribue et régit les fonds qui compose...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 239
      ...ë, sûr les itttériëufëS de la quelle la nation n'a pas de surveillance, suffirait pour... Là CdrrespohdaUCe seule àVec là caiase de la liste CiVîlë, sûr les itttériëufëS de la quelle la nation n'a pas de surveillance, suffirait pour embrouiller toilië la comptabilité.
      ...iste civile, et les représentants de la nation né pou-vatit jàthais faire Vérifier cèt... ...nt pas le droit d'exiger les bordereaux des payements journaliers faits par la liste civile, et les représentants de la nation né pou-vatit jàthais faire Vérifier cèttte caisse puretheut royale, sa correspondance avec la caisse des re-
      ...s intérêts de là dette publique; car la nation, ddttt la bonne foi n'est pas diffêreht... ...partements. Mais à là tête dé dës dépenses, il convient de placer le pavement des intérêts de là dette publique; car la nation, ddttt la bonne foi n'est pas diffêrehte de celle des partiëuliers, n'a de revenus disponibles qu'après s'être acquitté...
      ...n peu d'instants dans les comptes de la nation : le remboursement du capital de cette ... Les intérêts dè la dette publique ttbn coûstitUéé fie figureront quë bien peu d'instants dans les comptes de la nation : le remboursement du capital de cette dette, décrété par l'Assemblée nationale, et assigné sur le produit de la vente ...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 240
      ...étaire, par lequel il semblerait que la nation appartînt à ses fonctionnaires, et non pas les fonctionnaires à la nation, et ce système proscrit n'a même plus d... ...e; il a déjà rélégué, parmi les erreurs de l'ancien régime, ce langage de propriétaire, par lequel il semblerait que la nation appartînt à ses fonctionnaires, et non pas les fonctionnaires à la nation, et ce système proscrit n'a même plus de défenseurs.
      ... produit de la vente des domaines de la nation. Ces capitaux produisent des intérêts a... ... sagesse en a indiqué les moyens, en assignante l'extinction de ces capitaux, le produit de la vente des domaines de la nation. Ces capitaux produisent des intérêts aux parties qui les ont fournis, ils leur procurent en outre un traitement: rembo...
      La nation a assez prouvé qu'elle ne regardait pas... La nation a assez prouvé qu'elle ne regardait pas la vénalité comme une caution suffisante de fa capacité des fonctionnaires publ...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 241
      ...s, regarde ces énormes avances, dont la nation paye l'intérêt aux financiers, bien moi... ...ui des cautionnements; car si l'Assemblée, persistant dans ses précédents décrets, regarde ces énormes avances, dont la nation paye l'intérêt aux financiers, bien moins comme un gage qui les attache à son service, que comme un lien qui l'asservit...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 242
      ... public, unique dépôt des revenus de la nation, ne renverra plus à quarante payeurs l'... ...s, et qu'ils en attendent de vous la réformation. Tous s'attendent que le Trésor public, unique dépôt des revenus de la nation, ne renverra plus à quarante payeurs l'acquittement journalier des intérêts de la Dette publique, et tous se promettent...
      ...taire de la plus haute confiance qu'une nation ait jamais accordée à ses représentants... L'Assemblée nationale, dépositaire de la plus haute confiance qu'une nation ait jamais accordée à ses représentants, ne peut y répondre qu'en cherchant, dans tous ses travaux, à s'approcher de la...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 243
      ... débarrassera, plus que toute autre, la nation, des abus de la comptabilité actuelle. ... ...emblée nationale ne dédaignera pas une mesure si utile, au crédit public, et qui débarrassera, plus que toute autre, la nation, des abus de la comptabilité actuelle. Celle des payeurs des rentes offre chaque année plus de cent volumes in-folio mi...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 244
      . Toutes les dépenses de la nation seront faites, soit en masse, soit en d... . Toutes les dépenses de la nation seront faites, soit en masse, soit en détail, par une seule et même caisse, qui sera appelée caisse des dépenses nation...
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (13)

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 35
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ... avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune... ... ayant vingt-six ans de services, a éu fës cfieyeux et les oreilles coupés* pour avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune pFeove légale de ces faits, mais qûe, vu leur importance, il demande^ le renvoi...

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 37
      Speaker: De Custine
      ...ui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn. ...se considérable : je crois qu'avec 18 millions on pourrait contenter toUs ceux qui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn.
      Speaker: D'Ambly
      ...e suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas ... ...sur leur traitement ; vous ne leur ôterez rien non plus; en vérité, Messieurs, je suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas assez pour les pensionnaires de l'Etat.
      Speaker: Palasne de Champeaux
      ...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix d... et leur d'uréë méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix des sacrifices qu'ils.ont faits à l'utilité publique. »
      Speaker: Regnaud
      Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naiss... Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve^en^ défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fa...
      Speaker: Palasne
      ... a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la natur... ...ré sa patrie, ou qui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses honorifiques, ou pécuni...
      Speaker: Le Chapelier
      ...es des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou c(ui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publiques des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services^ prétendre à des récompenses. »

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 38
      Speaker: Palasne
      ... et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ort dans le cours de son service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: De Noailles
      ...rir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonction...
      ... ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.
      ...s commande, j'y acquiesce. Quant aux autres dispositions, je crois que c'est ouvrir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonctionnaires d'une manière honnête. Il ne me paraît point juste de payer deux fois les...
      ...onnairevpublic, une fois retiré, ne se mettra plus en peine ni de sa femme ni de ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 39
      Speaker: Fréteau
      ...es enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ans le cours de 6on service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: Palasne
      ...our la liquidation des créanciers de la nation. » ...ans la classe des dettes de l'Etat, et soumis aux. règles qui seront décrétées pour la liquidation des créanciers de la nation. »
      Speaker: Fréteau
      ...ants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services... ...l'article ainsi limité, car le roi doit se borner à encourager les talents naissants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services publics.
      Speaker: De Noailles
      ...x Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les... La question de savoir si l'on défendra aux Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les officiers français qui vont s'instruire au service des autres puissances savent...
    • Séance du vendredi 23 juillet 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 23 juillet 1790

      page 301
      Speaker: Irland de Basoges
      ...rs, encenser votre ouvrage : c'est à la nation, rendue au calme et à la réflexion, à l... Je ne viens point, Messieurs, encenser votre ouvrage : c'est à la nation, rendue au calme et à la réflexion, à le juger; le roi n'a rien négligé pour seconder la volonté que vous avez eue de f...
      Speaker: Irland de Basoges
      ...e l'avaient-elles pas reçu plutôt de la nation même, des États généraux? Et lorsque, l... ...naient à la législation et à l'administration ? Mais: l'avaient-eUes usurpée ? Ne l'avaient-elles pas reçu plutôt de la nation même, des États généraux? Et lorsque, loin de l'accorder aux nouveaux tribunaux d'ap-
      Speaker: Irland de Basoges
      pel, la nation, par votre organe, prononce qu'ils y se... pel, la nation, par votre organe, prononce qu'ils y seront totalement étrangers; lorsqu'elle les environne d'autant de surveillants, c...

      Séance du vendredi 23 juillet 1790

      page 308
      Speaker: Mougins de Roquefort
      ...s grands corps qui étaient tout dans la nation, et pour lesquels la nation n'était rien. En adoptant le projet de ... ...ut ce qui pourrait s'opposer à son achèvement et à sa perfection ; d'éloigner ces grands corps qui étaient tout dans la nation, et pour lesquels la nation n'était rien. En adoptant le projet de tribunal d'appel, proposé par le comité, vous renouvelleriez ces corps; ils aura...
    • Séance du samedi 24 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du samedi 24 juillet 1790, au matin

      page 316
      Speaker: Rewbell
      ...essaires pour que les propriétés que la nation possède à Avignon s'oient en sûreté. ... qu'il se retire par-devers lui, pour le supplier de prendre les précautions nécessaires pour que les propriétés que la nation possède à Avignon s'oient en sûreté.
      Speaker: Bouche
      ... à la conservation des propriétés de la nation à Avignon. Nous avons dans cette ville ... J'appuie la motion de M. Rewbell, pour demander à Sa Majesté de veiller à la conservation des propriétés de la nation à Avignon. Nous avons dans cette ville des archives, des greniers à sel, des magasins de tabac : il est donc instant d'...
    • Séance du samedi 24 juillet, au soir

      - search term matches: (2)

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 322
      Speaker: Rewbell
      ...d que l'on doit aux représentants de la nation, vos très humbles et très obéissants se... « Nous sommes, Messieurs, avec le respect profond que l'on doit aux représentants de la nation, vos très humbles et très obéissants serviteurs,
      Speaker: Rewbell
      ...chacun, en répétant les cris de Vive la nation ! semblait condamner aux flammes le des... ...l'église pour y chanter le Te Deum, après lequel on a allumé un feu de joie, où chacun, en répétant les cris de Vive la nation ! semblait condamner aux flammes le despotisme, l'aMStocratie, le fanatisme, les distinctions insupportables que la nat...

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 324
      ...git d'examiner s'il est avantageux à la nation d'aliéner tous les biens du domaine et ... 11 s'agit d'examiner s'il est avantageux à la nation d'aliéner tous les biens du domaine et du clergé, et de recevoir, en payement de ces ventes, les créances sur l'Etat, e...

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 325
      ...e répète donc encore aujourd'hui que la nation attend de M. Necker un compte absolu et... ...ende jamais sa vue plus loin, et que l'avenir n'ait pour lui que trente jours. Je répète donc encore aujourd'hui que la nation attend de M. Necker un compte absolu et un plan général des linances ; et puisqu'on affecte de ne pas m'entendre quand ...
      ... a su qu'il allait correspondre avec la nation assemblée, il a dû prévoir que ce compt...
      ...'exception des nouvelles dettes dont la nation s'est chargée, et dont l'apurement n'es...
      ...travail que je demande est, sans doute, très considérable ; mais quand M. Necker a su qu'il allait correspondre avec la nation assemblée, il a dû prévoir que ce compte lui serait demandé, ou plutôt cet état, plus approprié à sou département que t...
      ...; car enfin on ne reçoit point au hasard, on ne dépense point au hasard; et. à l'exception des nouvelles dettes dont la nation s'est chargée, et dont l'apurement n'est pas encore fait, je ne conçois pas que nous puissions demander inutilement, ap...
      ...ue pour fournir aux représentants de la nation un compte précis et détaillé des financ... ...re des particu-culiers et même contre moi, il est étonnant que le temps lui manque pour fournir aux représentants de la nation un compte précis et détaillé des finances.

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 326
      ...tre aurait rallié tous les ordres de la nation autour de son vertueux monarque, en lui... ...e nous en ait pas présenté Je tableau à l'Ouverture des Etats généraux. Le ministre aurait rallié tous les ordres de la nation autour de son vertueux monarque, en lui faisant exécuter noblement les sages réductions de dépense que son cœur désirai...
      ... connaît la somme des intérêts dont une nation est grevée, c'est une curiosité bien oi... Quant à la dette nationale, M. Necker prétend que lorsque que l'on connaît la somme des intérêts dont une nation est grevée, c'est une curiosité bien oiseuse que de vouloir calculer le capital nécessaire pour éteindre cette créance....
      ...et la conquérir, en servant toujours (a nation avec la plus courageuse franchi^, et en... ...ularité : mais ie dédaigne ouvertement d'usurper son e^irne ; jpveu* l'attendre et la conquérir, en servant toujours (a nation avec la plus courageuse franchi^, et en ne |a flattant jamais.

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 327
      ...ce publique sur les représentants de la nation, il lui aurait été bien facile, dans le...
      ...est-à-dire la ruine et l'opprobre de la nation, à Ja porte de ce sanctuaire; à un mini...
      ... nos immenses travaux; les droits de la nation auraient été assurés; et nous ne traîne...
      ... de toute l'autorité de sa renommée, et de l'ascendant que luidonnait la confiance publique sur les représentants de la nation, il lui aurait été bien facile, dans le mois de juillet dernier, de nous faire reconnaître la dette, de déterminer de s...
      ...strequi, pour surmonter toutes les résistances, aurait montré la banqueroute, c'est-à-dire la ruine et l'opprobre de la nation, à Ja porte de ce sanctuaire; à un ministre qui, en rétablissant l'ordre, ne nous aurait demandé que les décrets provis...
      ...marche si loyale et si ferme. Nous eussions parcouru paisiblement la carrière de nos immenses travaux; les droits de la nation auraient été assurés; et nous ne traînerions plus à notre suite cette longue chaîne de désastres qui acccablent aujourd...
      ...on ose proposer aux représentants de la nation, comme une opération juste, de recevoir... Il est inconcevable d'abord, que l'on ose proposer aux représentants de la nation, comme une opération juste, de recevoir en payement, sur le pied du capital de la rente actuelle, et non pas au taux de...

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 328
      ...s créanciers ; et nous demandons que la nation française ne confonde point ses pasteur... ...ens qui forment sa dotation. Nous réclamons notre hypothèque, l'hypothèque de nos créanciers ; et nous demandons que la nation française ne confonde point ses pasteurs qu'elle dépouille, avec les agioteurs qui l'ont ruinée. Que dis-je? Non, nous ...
      ... envahi nos possessions, de peur que la nation ne nous les restitue? Si les représenta... ...re nous condamner à venir demander honteusement l'aumône aux usuriers qui auront envahi nos possessions, de peur que la nation ne nous les restitue? Si les représentants du peuple français voulaient un jour nous réintégrer dans l'ancien héritage ...

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 329
      ...un mystère pour les représentants de la nation. Vous savez que j'ai souvent insisté da... ...nt pas été évalués jusqu'à présent, mais la dette publique elle-même est encore un mystère pour les représentants de la nation. Vous savez que j'ai souvent insisté dans cette tribunp pour vous presser de liquider la dette de l'Etat. Cette Opérati...
      ...voquer la banqueroute, en révélant à la nation cette effrayante vérité. ...au-dessus de 7 milliards. Eh ! qu'on ne m'accuse point du projet criminel de provoquer la banqueroute, en révélant à la nation cette effrayante vérité.
      ...le combler. Je déclare hautement que ia nation a des ressources suffisantes pour acqui... ...u fond de cet abîme, qu'il faut sonder dans toute sa profondeur, puisqu'il faut le combler. Je déclare hautement que ia nation a des ressources suffisantes pour acquitter avec honneur tous ses engagements, dès qu'il y aura en France, entre les ma...
      .... Je ne parle point des intérêts que la nation paye; je parle uniquement du capital qu... ... nationale que je connais, et dont je garantis la certitude en vous la dénonçant. Je ne parle point des intérêts que la nation paye; je parle uniquement du capital qu'elle doit. Je ne répondrai à aucun anonyme; mais je m'engage solennellement à j...

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 330
      Les dîmes inféodées dont la nation a promis le remboursement au denier 25,... Les dîmes inféodées dont la nation a promis le remboursement au denier 25, et dont le produit est de 10 à 11 millions de revenus, selon le rapport imprimé...
      ...'Etat, qui sont devenues la dette de la nation, depuis que ces administrations sont an... Les dettes particulières à l'administration de chaque pays d'Etat, qui sont devenues la dette de la nation, depuis que ces administrations sont anéanties, et que l'ancienne division des provinces est changée , au moins 60 mill...
      ...ion considérable de nos dettes, dont la nation ne payait point ou presque point d'inté... ...bleau précédent, et surtout le remboursement que nous avons nécessité d'une portion considérable de nos dettes, dont la nation ne payait point ou presque point d'intérêt. Ce n'est pas à celui qui révèle avec franchise les créances de l'Etat que d...

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 331
      ... mais il n'en est pas moins vrai que la nation est intéressée, et qu'elle est autorisé... ...ant aliéné à perpétuité, l'Etat ne peut être tenu de le restituer aux prêteurs ; mais il n'en est pas moins vrai que la nation est intéressée, et qu'elle est autorisée à faire Ce remboursement, et qu'une créanee dont l'intérêt annuel s'élève au-d...
      ...i funeste. Il faut, dit M. Hume, qu'une nation anéantisse le crédit public, ou que le Crédit public anéantisse la nation. Le grand art de M. Necker consista tou... ...x prêteurs a singulièrement renforcé son crédit personnel, qui nous est devenu si funeste. Il faut, dit M. Hume, qu'une nation anéantisse le crédit public, ou que le Crédit public anéantisse la nation. Le grand art de M. Necker consista toujours à substituer de nom* le crédit des banquiers au crédit des financiers. Ses...

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 332
      ...é jusqu'à présent fort en arrière de la nation, nous sommes obligés d'apprendre, par l... ...fiter de celte explication; mais comme, en France, le gouvernement a toujours été jusqu'à présent fort en arrière de la nation, nous sommes obligés d'apprendre, par l'exemple des étrangers, ce qu'ils ont appris eux-mêmes dans les ouvrages de nos ...
      ...s plus sévères ne peuvent condamner une nation qui a fait un marché ruineux pour elle,... Les moralités les plus sévères ne peuvent condamner une nation qui a fait un marché ruineux pour elle, à le ratifier, quand elle peut se soustraire à cette vexation par un remboursem...

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 333
      ...tait une grande leçon d'économie, et la nation anglaise ne l'a jamais oubliée. ...d'Utrecht. J'avoue que ces amortissements furent d'abord très faibles ; mais c'était une grande leçon d'économie, et la nation anglaise ne l'a jamais oubliée.

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 334
      ...rant cet intervalle de tranquillité, la nation remboursa peu de capitaux, et le Trésor... ...aix ne fut troublée que par l'entreprise des Espagnols sur Gibraltar en 1727. Durant cet intervalle de tranquillité, la nation remboursa peu de capitaux, et le Trésor public ne fut soulagé que par la réduction des intérêts.
      ... la paix d'Aix-la-Chapelle, en 1748, la nation reprit ses opérations économiques, et c... ...vec la banque d'Angleterre rendit ses opérations moins onéreuses à l'Etat. Après la paix d'Aix-la-Chapelle, en 1748, la nation reprit ses opérations économiques, et continua ses remboursements.
      ...à l'inévitable alternative d'une grande nation qui doit charger son chef des affaires ... ...ssives 'prodigalités ; et il ne change ainsi que de manière d'être injuste. Voilà l'inévitable alternative d'une grande nation qui doit charger son chef des affaires qu'elle ne saurait bien conduire elle-même, elle gagne tout : quand elle le surv...

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 335
      ...des gouvernements populaires ? Toute la nation reconnaissait depuis longtemps la néces... ... propres décrets, Messieurs, ne vous suffisent-ils pas pour juger de l'économie des gouvernements populaires ? Toute la nation reconnaissait depuis longtemps la nécessité d'augmenter la solde des troupes. Notre comité militaire, avant sa nouvelle...

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 336
      ...s populaires sur le caractère moral des nations. Sans cesse occupés désormais d'élire n...
      ...ont toujours introduite chez toutes les nations, ne sera-t-il pas bientôt l'esprit géné...
      ...e tout impôt, parce qu'il règne sur des nations sujettes. Il ne (1) Esprit des lois, li...
      ...es de l'histoire du monde, pour méconnaître la redoutable influence des élections populaires sur le caractère moral des nations. Sans cesse occupés désormais d'élire nos évêques, nos pasteurs, nos juges, nos officiers municipaux, les membres des d...
      ...es à l'enchère ? L'esprit de brigue et de vénalité que ces élections populaires ont toujours introduite chez toutes les nations, ne sera-t-il pas bientôt l'esprit général du peuple français? Les dépenses corruptrices, que cette nouvelle forme de g...
      ...le dominateur, tels qu'étaient les Athéniens et les Romains, peut s'affranchir de tout impôt, parce qu'il règne sur des nations sujettes. Il ne (1) Esprit des lois, liv. XIII, chap. xu.
    • Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

      page 378
      Speaker: Le Président
      ...t civique fait au Cliatnn-de-Marsp&r la nation française assemblée lê 14 juillet 1790;... ...semblée : i0 par le sieur Ternisien, d une perspective de la cérémonie du serment civique fait au Cliatnn-de-Marsp&r la nation française assemblée lê 14 juillet 1790; 2° par le sieur Moizard, maître d'écriture â Blois, d'un dessin à la plume cont...
      Speaker: Coster
      ...monument Serait déclaré appartenir à la nation, ét non pas â la maison de Bouiiion qui... ...s longtemps dans une caisse à l'abbaye de Cluny en Bourgogne, dans le cas où ce monument Serait déclaré appartenir à la nation, ét non pas â la maison de Bouiiion qui ie revendique. La ville de Sedan ne demande, dit-elle, qu'Un vain marbre en éch...

      Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

      page 379
      Speaker: Dubois
      ...it trop tôt interposer l'autorité de la nation près des génê* raux des troupes autrich... ...contient l'exposé des effets fâcheux de l'interception du passage ; on ne pourrait trop tôt interposer l'autorité de la nation près des génê* raux des troupes autrichiennes et des troupes belges, pour obtenir la liberté de la navigation de la Meu...

      Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

      page 381
      Speaker: Martineau
      ... prises pour la défense et sûreté de la nation au dehors. ...s à l'Assemblée le plus tôt possible, ensemble des mesures qui peuvent avoir été prises pour la défense et sûreté de la nation au dehors.
    • Séance du mercredi 28 juillet 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 389
      Speaker: Fréteau
      ...fense du royaume et pour la sûreté delà nation au dehors. Le ministre de la guerre a d... ...it de prendre des informations sur les mesures qui avaient été prises pour la défense du royaume et pour la sûreté delà nation au dehors. Le ministre de la guerre a dit n'avoir pu faire autre chose que de maintenir l'emplacement des troupes et de...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 391
      Speaker: Arthur Dillon
      ...est proposé, et qu'il faut demander aux nations voisines d'expliquer leurs intentions. ... circonstances, l'Assemblée ne peut pas s'en tenir aux termes du décret qui lui est proposé, et qu'il faut demander aux nations voisines d'expliquer leurs intentions.
      Speaker: D'Aiguillon
      ...utrichiennes est extrêmement sage ; les nations voisines n'y verront que de la prudence...
      ...is patriotes, et peut-être même par les nations voisines. Apprécions,dans cet état crit...
      ...tre situation actuelle ; il faut que la nation française développe tous ses efforts, d...
      ...e qui me paraît nécessaire. La disposition de suspendre le passage des troupes autrichiennes est extrêmement sage ; les nations voisines n'y verront que de la prudence. Mais, dans mon opinion, les ministres ne me paraissent pas aussi innocents qu'...
      ...nces méridionales, des signes d'insurrection, excités certainement par les mauvais patriotes, et peut-être même par les nations voisines. Apprécions,dans cet état critique, la conduite du ministre des affaires étrangères. Il dit qu'il n'a pas rend...
      ... grande partie de l'Assemblée applaudit.) Il est essentiel de nous occuper de notre situation actuelle ; il faut que la nation française développe tous ses efforts, déploie toute sa vigueur, afin de détruire la confiance des ennenis de la chose p...
      ... « la tète de la noblesse de toutes les nations, et, suivi « de tous les sujets fidèles... ...e saint Louis l'idée dé a tromper son épée dans le sang des Français ; j'irai, à « la tète de la noblesse de toutes les nations, et, suivi « de tous les sujets fidèles à leur roi, qui se réuniront « sous mes drapeaux ; j'irai tenter de délivrer çe...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 393
      Speaker: Charles de Lameth
      ...iétude : mais pour que le courage de la nation inspire une juste confiance, il faut qu... ...leur a tenu tête ; sous le règne de la liberté, nous ne devons avoir aucune inquiétude : mais pour que le courage de la nation inspire une juste confiance, il faut qu'elle soit armée. Une révolution a, comme une maladie, ses périodes et ses crise...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 394
      Speaker: Robespierre
      ... Quand il s'agit du salut de l'Etat, la nation ne doit pas fixer son attention sur un ... ...'Aiguillon; mais parce qu'elle n'est point analogue au parti qu'on doit prendre. Quand il s'agit du salut de l'Etat, la nation ne doit pas fixer son attention sur un particulier. Ce qui nous a été rapporté, par les six commissaires, n'est qu'une ...
      Speaker: Voidel
      ...'il sera rendu au roi les droits que la nation a repris; que ia noblesse contribuera à... ...; ils feront préeé-* der leur marché d'un manifeste dans lequel il sera porté qu'il sera rendu au roi les droits que la nation a repris; que ia noblesse contribuera à toutes les charges sans exception, que le clergé sera moins bien traité qu'il n...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 396
      ...ères. Votre courage et la vigueur d'une nation gui veut être libre, ont écarté, jusqu'... préparatifs pour embraser des pays entiers afin d'y attirer des forces étrangères. Votre courage et la vigueur d'une nation gui veut être libre, ont écarté, jusqu'aujourd'hui, ces périls, et les périls n'ont servi qu'à rendre triomphante la ca...
      ...les traités, et les Français, comme une nation féroce, indigne de la liberté, et qui n... ...nds dans cet Empire, on leur peint la France hors d'état désormais de maintenir les traités, et les Français, comme une nation féroce, indigne de la liberté, et qui ne compte pour rien la perfidie.
      ...les ont retenti dans tous les cœurs; la nation qui se constitue sur la justice, doit ê... ...attaquerons personne. Croyez, Messieurs, que ces paroles ne sont pas perdues, elles ont retenti dans tous les cœurs; la nation qui se constitue sur la justice, doit être un jour l'admiration et le modèle de toutes les autres. Vous avez donc fait ...
      ...ions qui vous ont été faites, ou que la nation soit dépouillée même de ses droits légi...
      ...articuliers. Mais qu'ils sachent que la nation a tout ce qu'il faut de justice et de f...
      ...ité sera notre politique; qu'une grande nation ne prend conseil que de la générosité; ...
      Il faut que, sur-le-champ, vous fassiez raison à l'Europe du prix des cessions qui vous ont été faites, ou que la nation soit dépouillée même de ses droits légitimes (2). Langage de cannibales, vrai manifeste de brigands! Tels sont les cons...
      ...iberté cherchent à dégrader la majesté des princes, pour servir leurs intérêts particuliers. Mais qu'ils sachent que la nation a tout ce qu'il faut de justice et de force pour maintenir et même pour faire exécuter les clauses des traités; que nou...
      ...vernés par l'astuce des cabinets ni par les mystères diplomatiques ; que la probité sera notre politique; qu'une grande nation ne prend conseil que de la générosité; que les intérêts de tous seront pesés dans une juste balance quand nous serons s...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 397
      ...s, l'emportera toujours sur celui d'une nation désormais agricole par constitution, ve... ...rivalité n'est qu'une concurrence, dont le commerce, assuré sur des bases solides, l'emportera toujours sur celui d'une nation désormais agricole par constitution, verra-t-elle de sang-froid une ligue européenne dont les progrès et le désordre ne...
      ...nutilement on a cherché à séparer de sa nation; qui s'est identifié avec elle parceque... ...vez pas attendre, pour les confondre, qu'ils aient été réalisés. Votre roi, qu'inutilement on a cherché à séparer de sa nation; qui s'est identifié avec elle parceque des hommes vulgaires auraient appelé des sacrifices ; qui, quoiqu'on en dise, e...
      ...'il leur convient d'avoir pour amie une nation qui a juré la paix à ses voisins, et qu...
      ...forcera de fatiguer, si l'énergie de la nation, si cette puissance de volonté dont les...
      ...des Romains, la salle nationale est ouverte à tout le monde. Qu'ils exa-miment s'il leur convient d'avoir pour amie une nation qui a juré la paix à ses voisins, et qui brûle de la conquérir pour l'univers, par les armes dignes d'elle : la raison,...
      ...ophétie est mensongère, si votre persévérance, Messieurs, qu'inutilement on s'efforcera de fatiguer, si l'énergie de la nation, si cette puissance de volonté dont les hommes faibles n'ont aucune idée, vous permettent d'achever votre ouvrage, l'Eu...
      ...la force nationale au complot contre la nation et contre le trône. Ils veulent nous ôt... ...er votre Constitution. Maintenant, il faut crier à haute voix, et opposer toute la force nationale au complot contre la nation et contre le trône. Ils veulent nous ôterla liberté, nous crierons: Liberté! Et ce cri, répété par vingt-cinq millions ...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 398
      ... la force de l'armée par la force de la nation. Les soldats citoyens n'attendent que c... de soutenir la force de l'armée par la force de la nation. Les soldats citoyens n'attendent que ce moyen pour prendre les rangs et les formes que vous leur indiquerez.
      ...nvaincra de eelte grande vérité, que la nation et le roi n'ont qu'un même intérêt; vou... En attendant, tout le monde se convaincra de eelte grande vérité, que la nation et le roi n'ont qu'un même intérêt; vous méditerez avec sagesse les principes politiques qui naissent de nos relations ...
    • Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      page 572
      Speaker: Camus
      ...ts à une reconnaissance particulière de nation; que s'il est juste que, dans l'âge des... ...nse, que la durée, l'émi-nence et la nature de ses services lui donnent des droits à une reconnaissance particulière de nation; que s'il est juste que, dans l'âge des infirmités, la patrie vienne au secours de celui qui lui a consacré ses talents...

      Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      page 573
      Speaker: Camus
      ...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le prix d... rendus au corps social, quand leur importance et leur durée méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le prix des sacrifices qu'ils ont faits à l'utilité publique.
      Speaker: Camus
      Art. 3. Les sacrifices dont la nation doit payer le prix sont ceux qui naisse... Art. 3. Les sacrifices dont la nation doit payer le prix sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve en défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fait...
      Speaker: Camus
      ... a des droits à la reconnaissance de la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou qui adonné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la reconnaissance de la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses.
      Speaker: Camus
      ... Les marques d'honneur décernées par la nation seront personnelles et mises au premier... Art. 5. Les marques d'honneur décernées par la nation seront personnelles et mises au premier rang des récompenses publiques.
      Speaker: Camus
      ...es enfanis être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...dans le cours de son service public pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfanis être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance.
      Speaker: Camus
      ...our la liquidation des créanciers de la nation. ...dans la classe des dettes de l'Etat, et soumis aux règles qui seront décrétées pour la liquidation des créanciers de la nation.
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 5 results
    • Séance du lundi 23 août 1790

      - search term matches: (16)

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 227
      Speaker: Le Président
      ...es arts véritablement honorable pour la nation. ... a adressé; et qui, par la beauté des caractères de Didot, devient un monument des arts véritablement honorable pour la nation.

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 228
      Speaker: Charles Voidel
      ...telet comme prévenus d'un crime de lèse-nation, les sieurs Desmarets-Maillebois, Bonne... ...rapport, et chargea le procureur de la commune de dénoncer cumulativement au Châtelet comme prévenus d'un crime de lèse-nation, les sieurs Desmarets-Maillebois, Bonne-Savardin et Gui-gnard de Saint-Priest.

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 232
      Speaker: Charles Voidel
      ...is longtemps prévenu d'un crime de lèse-nation, dénoncé comme tel, et contre lequel le...
      ...t de magistrat et de représentant de la nation, la conduite de M.l'abbé de Barmond, da...
      Barmond a protégé de tout son pouvoir la fuite d'un homme depuis longtemps prévenu d'un crime de lèse-nation, dénoncé comme tel, et contre lequel le Chàtelet venait d'ordonner une information, c'est que, autant qu'il était en lu...
      ... le plus grand des crimes dans l'ordre social ; c'est que, sous le double rapport de magistrat et de représentant de la nation, la conduite de M.l'abbé de Barmond, dans cette circonstance,est non seulement une imprudence, non seulement une faute,...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 234
      Speaker: Robespierre
      ...ui pour poursuivre lë£ dfilliëS de lèse-nation ; mais il vaut mieUx n'en àVoir pas que... ...jusqu'ici n'ont pas mérité la confiance publique. Je sais qu'il faut dës tfibUhkui pour poursuivre lë£ dfilliëS de lèse-nation ; mais il vaut mieUx n'en àVoir pas que d'en avoir un qui agiisë en senà inversé de la

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 235
      Speaker: L'abbé Maury
      ...oUffriteà-Vous qu'hn rëprééëûlàat dë la nation Soit ëxjibSé à dë séthblkbles britrâges... ...port: àllàht âux éàtix, fût ttàdhit Corathë complice d'dn délit Hbti |ifbiivë? SoUffriteà-Vous qu'hn rëprééëûlàat dë la nation Soit ëxjibSé à dë séthblkbles britrâges,? Qùé vbùs prdpoêe-t-bn inaihtenant? De ne baâ l'élargit, ëft attendant Hés prë...
      Speaker: De Bouville
      Je demande, pour l'honneur dé là nation, qu'on aille aux voiX sur lii motion de... Je demande, pour l'honneur dé là nation, qu'on aille aux voiX sur lii motion de M. l'abbé Mahrys Il .n'éât pas plus facile de répondre à cet honorable membre q...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 236
      Speaker: Regnaud
      ...pposer à ce que les représentants de la nation prescrivent au Châtelet de poursuivre un déUt à la poursuite duquel la nation est intéressée". ...ment révoquer votre décret en laissant le cours à la justice. On ne peut pas s'opposer à ce que les représentants de la nation prescrivent au Châtelet de poursuivre un déUt à la poursuite duquel la nation est intéressée".
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...e l'Etat ? Non, les représentants de la nation seraient coupables à leur tour, s'ils e... ...un homme prévenu d'être entré dans un projet dont le but était le renversement de l'Etat ? Non, les représentants de la nation seraient coupables à leur tour, s'ils enveloppaient plus longtemps un de leurs collègues de cette inviolabilité qui, da...
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...'après son opinion seule, du sort de la nation entière?Aucun homme, n'ayant ce droit, ...
      ...ion d'un homme prévenu du crime de lèse-nation. (On applaudit d'un côté, on murmure de...
      ... peser sérieusement cette réflexion: est-il permis à tout citoyen de disposer, d'après son opinion seule, du sort de la nation entière?Aucun homme, n'ayant ce droit, ne peut, quelle que soit son opinion personnelle, favoriser l'évasion d'un homme prévenu du crime de lèse-nation. (On applaudit d'un côté, on murmure de l'autre.) Les murmures ne m'empêcheront pas d'exposer l'opinion que m'arrache m...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 237
      Speaker: Barnave
      ...l est certain que ce représentant de la nation devait s'imposer la plus scrupuleuse sé... .... l'abbé Perrotin. Il e3t certain que ce magistrat devait connaître les lois ; il est certain que ce représentant de la nation devait s'imposer la plus scrupuleuse sévérité dans ses démarches, et cependant il a été surpris en enlevant un homme à ...
      Speaker: Barnave
      ...des informations sur les crimes de lèse-nation. Donc les actes de ces comités sont lég... ...ter avec celui delà municipalité de Paris, pour faire des recherches et prendre des informations sur les crimes de lèse-nation. Donc les actes de ces comités sont légaux, d'après vos décrets. S'ils ne suffisent pas pour juger, ils suffisent pour ...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 238
      Speaker: De Mirabeau
      ...youlajj; conduire hore du domainé de la nation. ...près '(|uquel On à troqvè, sOus 'l'abri d'Un'raiix' passeport', un hojbmp qh^il youlajj; conduire hore du domainé de la nation.
      Speaker: De Mirabeau
      ...'suffit pas,nouVies reRré§entànti'de fa natïôn, d'être hp^dj^s iqfntë? judiciaires aus... ...efpple de l'inflëxiblé justice ëtivers Ips membres clé cette ^ssiemblée. Ï1 rie 'suffit pas,nouVies reRré§entànti'de fa natïôn, d'être hp^dj^s iqfntë? judiciaires aussi longtemps (Me vbqg ne |è§ festitnez'pas a la ' ju rid fèÏÏbû1 o rainai ré dés...
    • Séance du mercredi 25 août 1790

      - search term matches: (18)

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 259
      Speaker: Le Président
      ...iberté française,lareconnaissance de la nation vous couvrira de palmes plus honorables... « Bestaurateur delà liberté française,lareconnaissance de la nation vous couvrira de palmes plus honorables que celles que.saint Louis fut chercher en Afrique et en Asie.
      Speaker: Malouet
      ...ouvellent leur serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et à la Constitution.... ...et: ils ont présenté un acte signé d'eux où ils professent ces sentiments et renouvellent leur serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et à la Constitution. Je demande que le procès-verbal en fasse mention. Ils se sont plaints au minist...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 260
      Speaker: De Noailles
      ... qui concernent des représentants de la nation, s'il en existe dans la procédure faite... « 9°. De lettres patentes sur le décretdu même jour, relatives aux charges qui concernent des représentants de la nation, s'il en existe dans la procédure faite par le Châtelet sur les événements du 6 octobre dernier.

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 262
      Speaker: Le Président
      La liberté de la nation doit commencer par celle des opinions. ... La liberté de la nation doit commencer par celle des opinions. Je prie l'Assemblée d'entendre l'orateur.
      Speaker: Martineau
      ...ompris les commissaires du roi et de la nation, les greffiers, les suppléants, donnero... ...oin de recourir au juge de paix. Les six tribunaux proposés dans l'article 2 y compris les commissaires du roi et de la nation, les greffiers, les suppléants, donneront près de cent officiers de justice dans Paris. Comment après cela peut-on prop...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 263
      Speaker: De Mirabeau
      ... ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent... ...mis de tracer ; et ces peuples, s'ils sont opprimés, sont aussi nos alliés! Nous ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent prodiguer leurs trésors et leur sang pour une acquisition aussi éloignée, pour ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...répare la reconnaissance des droits des nations, nous n'aurions pas même à délibérer ni...
      ...ule fOrdê deë rois, la seule gloire des nations : alors les passions particulières, tra...
      ...ons dottner, dès ce moment, le Signal de cette bienveillance ttni-vérsêllë que prépare la reconnaissance des droits des nations, nous n'aurions pas même à délibérer ni sur leâ alliances ni sur la guerre. L'Europe aura-t-elle besoin de politique, l...
      ...verselle. Alors lé bonheur deà pettplëS serâ le seul but des législateurs, la seule fOrdê deë rois, la seule gloire des nations : alors les passions particulières, transformées en vertus publiques, ne déchireront plds, par des querelles sanglantes...
      Speaker: De Mirabeau
      La nation française, en changeant èés lois èt ses... La nation française, en changeant èés lois èt ses mœurs, doit sans doute éhanger sa politique; mais elle est encore condamnée, pa...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 264
      Speaker: De Mirabeau
      ...habiles : il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, ent... ...ons, ils auront à défendre relie de la raison et ils n'en devront être que plus habiles : il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, entreprend un travail plus difficile, que celle qui enflamme l'ambition, en offrant...
      Speaker: De Mirabeau
      ...s Français doivent être ob-ervés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait a... ...deux principes sont : 1° que tous les traités précédemment conclus par le roi des Français doivent être ob-ervés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait annulés, changés ou modifiés, d'après le travail qui sera fait à cet égard au sei...
      Speaker: De Mirabeau
      ...ête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes e... ... relations, que le désir inaltérable de la paix et la renonciation à toute conquête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes et comme obligatoires dans tous les traités, que les stipulations purement défens...
      Speaker: De Mirabeau
      ..., il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germ... ...dir, que la politique qui veut tout bouleverser, nous soient toujours étrangères, il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germes des combats, il fallait renoncer à toute force extérieure, détruire nos forte...
      Speaker: De Mirabeau
      ...hommes et pour le malheur réel des deux nations. ...ers et belliqueux qui se ruinaient et se déchiraient pour l'orgueil ae quelques hommes et pour le malheur réel des deux nations.
      Speaker: De Mirabeau
      ...n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois étaient parents, les peuples ... On s'aperçut bientôt que cette succession, qui avait coûté tant de sang, n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois étaient parents, les peuples n'étaient pas unis, les ministres étaient rivaux ; et l'Angleterre, profitant de...
      Speaker: De Mirabeau
      ...rre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eût perdu ses vaisseaux, ses ... La guerre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eût perdu ses vaisseaux, ses richesses et ses plus belles colonies, que nos malheurs fournirent au caractère ...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 265
      Speaker: De Mirabeau
      craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité... craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité. Mais l'intérêt nous dicte-t-il d'autres lois que la reconnaissance ?
      Speaker: De Mirabeau
      ...à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développemen... ...s grande force des empires, qu'aussi longtemps qu'étrangères à toute injustice, à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développement de leur richesse intérieure, de leur véritable prospérité. La France compte da...
      Speaker: De Mirabeau
      ...maux n'est-il pas facile de prévoir? La nation, qui nous a choisis pour être les insti... ... menaceraient-ils pas alors et nos finances et nos armées ? et combien d'autres maux n'est-il pas facile de prévoir? La nation, qui nous a choisis pour être les instituteurs de ses lois, nous demande aussi la sûreté de ses possessions et de son c...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 266
      Speaker: De Mirabeau
      ...connaîtrons désormais que des Pactes de nation. nous ne reconnaîtrons désormais que des Pactes de nation.
      Speaker: De Mirabeau
      ...ssessions, aux secours mutuels que deux nations doivent se donner, aux avantages de com... ...i doivent être ratifiés : ceux qui sont relatifs à la garantie réciproque des possessions, aux secours mutuels que deux nations doivent se donner, aux avantages de commerce qu'elles s'assurent. D'autres ont besoin d'être corrigés ; car vous ne pou...
      Speaker: De Mirabeau
      ...nel d'un monarque l'a seul dicté, et la nation, qui en est l'unique garant, n'y prend ...
      ...le la foi publique et la conscience des nations.
      ...ire. L'ambition l'a conçu, la rivalité peut l'anéantir. Souvent l'intérêt personnel d'un monarque l'a seul dicté, et la nation, qui en est l'unique garant, n'y prend aucune part. Il n'en serait pas ainsi d'un pacte vraiment national, qui assermen...
      ...a volonté générale, produit une alliance indissoluble, et a pour base inébranlable la foi publique et la conscience des nations.
      Speaker: De Mirabeau
      ...ssité même d'assurer la paix, force les nations à se ruiner en préparatifs de défense ?... ...eiller, à se redouter, à se regarder comme ennemis. Pourquoi faut-il que la nécessité même d'assurer la paix, force les nations à se ruiner en préparatifs de défense ? Puisse cette affreuse politique être bientôt en horreur sur toute la terre !
      Speaker: De Mirabeau
      ...lus continueront à être respectés parla nation française, jusqu'au moment où elle aura... « 1° Que tous les traités précédemment conclus continueront à être respectés parla nation française, jusqu'au moment où elle aura revu ou modifié ces divers actes, d'après le travail qui sefa fait à cet égard,...
      Speaker: De Mirabeau
      ... l'examen approfondi des traités que la nation croira devoir conserver ou changer, le ...
      ...a base de la Constitution française, la nation ne peut en aucun cas reconnaître, dans ...
      « 2° Que préliminairement à ce travail et à l'examen approfondi des traités que la nation croira devoir conserver ou changer, le roi sera prié de faire connaître à toutes les puissances avec lesquelles la France a des engagements, que la justice et l'amour de la paix étant la base de la Constitution française, la nation ne peut en aucun cas reconnaître, dans les traités, que les stipulations purement défensives et commerciales.
      Speaker: De Mirabeau
      ...nnaître à Sa Majesté Catholique, que la nation française, en prenant toutes les mesure... « Décrète, en conséquence, que le roi sera prié de faire connaître à Sa Majesté Catholique, que la nation française, en prenant toutes les mesures propres à maintenir la paix, observera les engagements que son gouvernement a ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...ar un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer avec précision et clarté t... ...ec les ministres de Sa Majesté Catholique à l'effet de resserrer et perpétuer, par un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer avec précision et clarté toute stipulation qui ne serait pas entièrement conforme aux vues de paix général...
      Speaker: De Mirabeau
      ...idération les armements des différentes nations de l'Europe, leur accroissement progres... « Au surplus, l'Assemblée nationale prenant en considération les armements des différentes nations de l'Europe, leur accroissement progressif, la sûreté des colonies françaises et du commerce national,

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 267
      Speaker: Robespierre
      ...jamais été examinés ni consentis par la nation ? ...'ail-liances, de rétablir des traités que l'Assemblée ne connaît pas, qui n'ont jamais été examinés ni consentis par la nation ?

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 268
      ...apitale et l'un des représentants de la nation, je serais en effet coupable envers mes... Chef du tribunal de la capitale et l'un des représentants de la nation, je serais en effet coupable envers mes concitoyens, si j'avais négligé de présenter au Corps législatif les idées qu'u...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 276
      ... tribunal provisoire des crimes de lèse-nation, il a rempli ce pénible devoir avec aut... ...e. Zélé sectateur de la Révolution choisi par l'Assemblée nationale pour être le tribunal provisoire des crimes de lèse-nation, il a rempli ce pénible devoir avec autant d'impartialité que de courage, et les libelles dont le corps et les membres ...
      ...e dans tous les tribunaux, au nom de la nation et du roi, il n'y aura plus de prévôt d... ...onstitué le tribunal de département et la justice devant y être administrée comme dans tous les tribunaux, au nom de la nation et du roi, il n'y aura plus de prévôt dans ce tribunal : en conséquence, cette place, est et demeure supprimée, sauf le...
    • Séance du dimanche 29 août 1790

      - search term matches: (17)

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 405
      Speaker: Martineau
      ...ir à nous sans qu'il en coûte rien à la nation ; c'est la fonte des cloches qui sont d...
      ... 200 millions de livres pesant, dont la nation peut disposer, et en estime la valeur à...
      ...u'il y a urgence à fabriquer de la monnaie de billon ; le moyen semble s'en offrir à nous sans qu'il en coûte rien à la nation ; c'est la fonte des cloches qui sont devenues inutiles par la suppression des maisons religieuses et de plusieurs paro...
      ...e rendre la matière des cloches ductile et malléable ; il évalue cette matière à 200 millions de livres pesant, dont la nation peut disposer, et en estime la valeur à vingt sous la livre au lieu de 8 et 9 sous qui sont offerts par quelques person...
      Speaker: Vernier
      ...e la fusion ; son plan procurerait à la nation un produit net d'environ 155 livres par... M. Beauregard offre de fabriquer du billon par le moyen de la fusion ; son plan procurerait à la nation un produit net d'environ 155 livres par quintal.

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 406
      Speaker: De Cussy
      ... respecter, dans tous les députés de la nation, des hommes dignes de la confiance qu'i...
      ... contre les propriétés mobilières de la nation. M. de Calonne a dégradé d'un quinzième...
      Si je n'étais accoutumé à respecter, dans tous les députés de la nation, des hommes dignes de la confiance qu'ils ont obtenue, je serais tenté de vous dire, Messieurs, que le projet, tjui vou...
      ... est une Bùite de l'attentat qu.'uh ministre audacieux n'a pas craint d'exécuter contre les propriétés mobilières de la nation. M. de Calonne a dégradé d'un quinzième de poids l'or destiné à circuler entré les mains de l'homme puissant ; on vous ...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 407
      Speaker: De Cussy
      ...emparer du quinzième des capitaux de là nation. II n'ignorait pas, cet administrateur ... ...t convaincre les plus incrédules, que ce ministre forma le projet criminel de s'emparer du quinzième des capitaux de là nation. II n'ignorait pas, cet administrateur infidèle, que l'exportation momentanée de notre or avait pour unique cause l'imp...
      Speaker: De Cussy
      ...former la plus sainte alliance entre la nation et son roi; tous ont juré de maintenir,... ...pire, des milliers de députés sont venus, au nom de millions de citoyens armés, former la plus sainte alliance entre la nation et son roi; tous ont juré de maintenir, au prix de leur sang, cette heureuse Constitution qui assure leur liberté et fe...
      Speaker: De Cussy
      ... sera la classe la plus indigente de la nation qui ...3 millions, et une somme plus forte peut-être aux officiers des monnaies : et ce sera la classe la plus indigente de la nation qui

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 408
      Speaker: De Cussy
      ...métaux qu'il convient à l'intérêt de la nation d'adopter. ...riquer, il faut, avant tout, qu'elle détermine la proportion relative entre vos métaux qu'il convient à l'intérêt de la nation d'adopter.
      Speaker: De Cussy
      ...sordre qui précipiterait la ruine de la nation, et culbuterait, sans ressource, le sys... Il est temps, Messieurs, il est urgent d'aviser aux moyens de faire cesser ce désordre qui précipiterait la ruine de la nation, et culbuterait, sans ressource, le système de liberté, qui vous a déjà coûté tant de peines à établir.

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 409
      Speaker: De Cussy
      ... dans aucun temps de bien mériter de la nation. Si le nouvel ordre que vous venez d'ét...
      ... ses lumières et ses vertus utiles à la nation.
      ... dont la garde et l'observation lui étaient particulièrement confiées, n'a cessé dans aucun temps de bien mériter de la nation. Si le nouvel ordre que vous venez d'établir dans les tribunaux ne vous permet plus de conserver cette cour antique et vénérable, honorez les derniers moments de son existence, en rendant ses lumières et ses vertus utiles à la nation.
      Speaker: De Cussy
      ...it au change qui règle les intérêts des nations commerçantes, et influe immédiatement s...
      ...périté. Instruits sur la valeur que les nations oot fixée dans le rapport de leurs monn...
      ...édiger pour préparer des décrets que la nation attend de vous, Messieurs, avec une jus...
      ...u commerce près l'Assemb ée nationale, ces hommes instruits de tout ce qui a trait au change qui règle les intérêts des nations commerçantes, et influe immédiatement sur leur prospérité. Instruits sur la valeur que les nations oot fixée dans le rapport de leurs monnaies, ainsi que da ns la hausse et la baisse du prix des métaux, comme marchandises, ils achèveront de compléter les instructions que votre comité sera chargé de rédiger pour préparer des décrets que la nation attend de vous, Messieurs, avec une juste impatience pour fixer immuablement ses propriétés mobilières et ses créances,...
      Speaker: De Cussy
      ...reconnu le plus utile à l'intérêt de la nation, relativement à la refonte des menues m... ...ra fait à l'Assemblée par son comité, être ensuite par elle décrété ce qui sera reconnu le plus utile à l'intérêt de la nation, relativement à la refonte des menues monnaies d'argent et de billon, à la propoition qu'il conviendra de fixer enire l...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 411
      Speaker: Heurtault de La Merville
      ...iété, et il rend le subside injuste. Ça nation peut-elle avec équité, en effet, asseoi... ...ns nécèssifé et sans dédommagement, le droit naturel et constîtqtiônne! de propriété, et il rend le subside injuste. Ça nation peut-elle avec équité, en effet, asseoir une imposition sur les terrés, si elle ne délivre point le Cultivateur de tous...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 412
      Speaker: Heurtault de La Merville
      ...tre le commerce et l'agriculture. Toute nation, sans communications faciles, est une nation barbare. Le jour où ces objets importan... entre le commerce et l'agriculture. Toute nation, sans communications faciles, est une nation barbare. Le jour où ces objets importants seront traités devant vous, Messieurs, la discussion s'étendra sur le corps d...
    • Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 53
      Speaker: Dupont
      ... les finances, que l'indemnité due à la nation dans cette proportion affaiblie à raiso... ...e justice, et en même temps d'après de très bons principes d'administration pour les finances, que l'indemnité due à la nation dans cette proportion affaiblie à raison des revenus qu'elle tirait des gabelles, daterait, pour le ressort de chaque g...
      Speaker: Dupont
      ...s; ils sont tous obligés de donner à la nation , pour les neuf derniers mois de 1790, ... ... lés départements et les districts qui furent autrefois les provinces de gabelles; ils sont tous obligés de donner à la nation , pour les neuf derniers mois de 1790, l'indemnité que vous avez fixée, qui renferme un si grand soulagement, et qui, p...
      Speaker: Dupont
      ...evez au maintien des droits de toute la nation contre la spoliation des deniers public...
      ...une propriété indivise et commune de la nation entière, vous avez dit et dû dire que l...
      ...ours avec modération, toujours avec soulagement, mais avec la fermeté que vous devez au maintien des droits de toute la nation contre la spoliation des deniers publics que nul citoyen ne. peut retenir par ses mains, en refusant l'impôt qui est une propriété indivise et commune de la nation entière, vous avez dit et dû dire que l'indemnité de la gabelle serait payée par chacun à dater du temps de la destruct...

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 59
      Speaker: Dupont
      cette entière liberté que la nation a demandée vainement (ors des États gén... cette entière liberté que la nation a demandée vainement (ors des États généraux de 1614, qui depuis a été l'objet de l'ambition, et le point de vue de glo...
      Speaker: Dupont
      ...es de commerce aient éclairé toutes les nations, et qu'une meilleure administration ait... ...er du cordon qui doit border ûoS frontières, jusqu'à ce que de meilleurs principes de commerce aient éclairé toutes les nations, et qu'une meilleure administration ait perfectionné nos manufactures.

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 61
      Speaker: Dupont
      ... de la vente du sel qui appartient à la nation et qui est dans les greniers, dépôts et... ...ances sera de quarante-neuf 'millions cent mille livres, sans compter le produit de la vente du sel qui appartient à la nation et qui est dans les greniers, dépôts et magasins, et non compris encore les quinze cent mille livres dont vous avez ord...
    • Séance du dimanche 15 août 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du dimanche 15 août 1790

      page 82
      Speaker: Voidel
      ...de S'en servir contre les ennemis de la nation ; et c'est aujourd'hui pour satisfaire ... ... à qui le patriotisme inspira le noble dessein de prendre les armes, elle brûle de S'en servir contre les ennemis de la nation ; et c'est aujourd'hui pour satisfaire l'ardeur de son zèle, qu'elle vient solliciter, avec la plus vive impatience, l'...

      Séance du dimanche 15 août 1790

      page 84
      Speaker: De Bonnal
      ...evoir de citoyen, de représentant de la nation et de pontife de l'Eglise, de m'opposer... ...n, et il se fait gloire d'avoir abandonné l'état ecclésiastique. Il est de mon devoir de citoyen, de représentant de la nation et de pontife de l'Eglise, de m'opposer de toutes mes forces à ce que l'homme, qui s'est glorifié d'avoir abjuré la prê...

      Séance du dimanche 15 août 1790

      page 86
      Speaker: Lebrun
      ...de l'école unp pratique continuelle. La nation h'aù^ rait à'pfiyer que le traitement d... ...partements \ ils se placeraient Chez les marép)iapx et joindraient à la théorie de l'école unp pratique continuelle. La nation h'aù^ rait à'pfiyer que le traitement des professeurs et cette dépense serait ]ql|niment modique-

      Séance du dimanche 15 août 1790

      page 87
      Speaker: Pierre de Delley-d'Agier
      ...vous mettez en entier à la GbargP de la nation, vous apprendrez à la nation qu'en exigeant d'elle aes sacrifices, v... ...ollicitude, et que délibérant sur les dépenses qu'ils nécessitent, dépenses que vous mettez en entier à la GbargP de la nation, vous apprendrez à la nation qu'en exigeant d'elle aes sacrifices, vous vous occuperez des moyens propres à fixer un jqur l'organisation de ces étab...
  • Tome 19 : Du 16 septembre au 23 octobre 1790 2 results
    • Séance du mercredi 29 septembre 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du mercredi 29 septembre 1790

      page 311
      Speaker: Duval d'Eprémesnil
      « La nation accepte, par l'organe de l'Assemblée, l... « La nation accepte, par l'organe de l'Assemblée, l'offre de 400 millions, qui lui a été faite au nom du clergé : les communautés r...
      Speaker: Alexandre de Lameth
      Gomme il est important que la nation sache d'après quels principes se condui... Gomme il est important que la nation sache d'après quels principes se conduit l'Assemblée, je demande qu'on passe à l'ordre du jour, mais qu'on motive ainsi...

      Séance du mercredi 29 septembre 1790

      page 314
      Speaker: L'abbé Maury
      ...Assemblée nationale veut-elle placer la nation entre le Trésor public et les créancier... ...ursera-t-il la dette constituée en assignats forcés, oui ou non? C'est-à-dire l'Assemblée nationale veut-elle placer la nation entre le Trésor public et les créanciers de l'Etat ? L'Assemblée nationale voudra-t-elle que le commerce et l'agricultu...

      Séance du mercredi 29 septembre 1790

      page 318
      ...ustice ; car, des sommes qui ont sur la nation une créance exigible à qui elle doit de... I. — Elles ne payent pas avec justice ; car, des sommes qui ont sur la nation une créance exigible à qui elle doit de l'argent, doivent recevoir de l'argent ou un effet qui en ait toutes les propri...
      II. — La nation n'est pas libérée, cela est évident; ca... II. — La nation n'est pas libérée, cela est évident; car elle n'a fait que donner un titre nouvel contre elle. Elle doit toujours des c...
      ...taines d'hommes qui seuls aux yeuxae la nation entière disposeraient du sixième peut-ê... ..., tranchons le mot. Qu'est-ce pour opérer cette vaste opération que quelques centaines d'hommes qui seuls aux yeuxae la nation entière disposeraient du sixième peut-être de son territoire? n'est-ce pas donner à tous les citoyens un penchant pour ...

      Séance du mercredi 29 septembre 1790

      page 319
      ...en cela la richesse et le bonheur d'une nation. Vous n'ignorez pas que si les denrées ...
      ...ère d'enrichir et de rendre heureux une nation. Sans cela vous ne m'inspireriez qu'hor...
      ...que les denrées ne sauraient être à trop bas prix. Vous ne faites pas consister en cela la richesse et le bonheur d'une nation. Vous n'ignorez pas que si les denrées sont à trop bas prix, les propriétaires sont ruinés, quoique les commerçants pui...
      ...ille, et que ses enfants et sa femme meurent de faim. Ce n'est pas là votre manière d'enrichir et de rendre heureux une nation. Sans cela vous ne m'inspireriez qu'horreur et mépris. Vous convenez que les denrées doivent payer le prix de leur prod...

      Séance du mercredi 29 septembre 1790

      page 320
      ...aut s'y attendre, où est le mal pour la nation? Des débiteurs payeront. toutes leurs d...
      ...euple, vous, chargés de la gloire de la nation, consentirez-vous de prêter à un tel pr...
      ...Le premier titre que donne sur elle une nation qui reprend ses droits, comme dans ie m...
      ...épend de l'idée qu'on attache à ce mot. Sans doute, les effets remonteront, il faut s'y attendre, où est le mal pour la nation? Des débiteurs payeront. toutes leurs dettes en assignats. Gela n'est malhonnête qu'autant qu'ils perdraient ; ce qui, ...
      ...agné ; voilà tout ce qu'il leur faut. Mais, vous, les représentants d'un grand peuple, vous, chargés de la gloire de la nation, consentirez-vous de prêter à un tel projet de discrédit et d'avilissement ? Quoi I vous qui êtes venu examiner, venger, punir les opérations funestes des ministres, vous en feriez une plus funeste encore ? Le premier titre que donne sur elle une nation qui reprend ses droits, comme dans ie monde par sa loyauté et sa bonne foi, riche de plusieurs millions de biens-fonds ...
    • Séance du jeudi 14 octobre 1790, au soir

      - search term matches: (9)

      Séance du jeudi 14 octobre 1790, au soir

      page 624
      ... un nouveau serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi; ils ne rendent pas... ...es recevoir à résipiscence, rentrent sous la discipline ordinaire, et prononcent un nouveau serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi; ils ne rendent pas cependant encore les arrêtés décomptés qu'ils avaient fait souscrire à leurs of...

      Séance du jeudi 14 octobre 1790, au soir

      page 625
      ...ent « dont nous sommes pénétrés pour la nation : ...s dont nous sommes animés, et prouver « à l'Assemblée nationale l'absolu dévouement « dont nous sommes pénétrés pour la nation :
      ...opposition l'antique réputation de leur nation, représente combien cette nation doit être indignée de leur conduite, et... ...et il adresse aux soldats un discours dans lequel il expose leurs torts, met en opposition l'antique réputation de leur nation, représente combien cette nation doit être indignée de leur conduite, et finit par assurer qu'il leur sera accordé tout ce qui sera trouvé juste.