Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-061 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-094 hits on 1789-102 hits on 1789-113 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-021 hits on 1790-030 hits on 1790-045 hits on 1790-054 hits on 1790-064 hits on 1790-079 hits on 1790-080 hits on 1790-091 hits on 1790-104 hits on 1790-112 hits on 1790-125 hits on 1791-014 hits on 1791-024 hits on 1791-032 hits on 1791-046 hits on 1791-054 hits on 1791-061 hits on 1791-0711 hits on 1791-086 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 21 volumes
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 1 result
    • Séance du vendredi 31 juillet 1789

      - search term matches: (18)

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 308
      Speaker: Le Président
      ...rononcer la grâce des criminels de lèse-nation , mais annoncer que désormais les citoy... ...nt un pardon en faveur des ennemis de la ville de Paris, ils n'ont pas entendu prononcer la grâce des criminels de lèse-nation , mais annoncer que désormais les citoyens ne voudront agir et punir que par les lois.

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 309
      Speaker: De Lally-Tollendal
      ... justice et de douceur qui distingue la nation française, et faites arriver le plus tô... ...espectez même dans vos moments de crise et de calamité ce caractère de bonté, de justice et de douceur qui distingue la nation française, et faites arriver le plus tôt possible le jour de l'indulgence et de roubli.

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 310
      Speaker: De Lally-Tollendal
      peut espérer d'une nation hospitalière et généreuse. Et puisque c...
      ...us constamment respectée par toutes les nations- Ah ! Messieurs, non pas devant vous qu...
      peut espérer d'une nation hospitalière et généreuse. Et puisque ce serait déjà une grande punition que d'amener à Paris, comme criminel ou suspec...
      ...de l'homme ; c'est le plus saint devoir des puissants ; c'est l'obligation la plus constamment respectée par toutes les nations- Ah ! Messieurs, non pas devant vous qui, distingués par une éducalion généreuse, n'avez besoin que de suivre les lumiè...
      Speaker: Target
      ...ustice à lui-même des coupables de lèse-nation, elle persiste dans ses précédents arrê... ...oique la capitale se soit honorée en déclarant que le peuple ne se ferait plus justice à lui-même des coupables de lèse-nation, elle persiste dans ses précédents arrêtés ; qu'elle entend poursuivre la punition des coupables devant un tribunal qui...
      Speaker: Le Président
      ...tre peut animer les représentants de la nation? C'est celui qui ...le depuis qu'elle est formée; c'est lui qui a dicté tous ses arrêtés; bt quel autre peut animer les représentants de la nation? C'est celui qui

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 311
      Speaker: Mounier
      ...ersonnelle. Les crimes commis contre la nation doivent sans doute être poursuivis, mai...
      ...n devoir qui ne peut appartenir qu'à la nation ou à ceux qui la représentent.
      ...ris, vous ne devez pas abandonner les principes sacrés qui protègent la sûreté personnelle. Les crimes commis contre la nation doivent sans doute être poursuivis, mais la poursuite n'en appartient à aucune ville, à aucune province en particulier; c'est un devoir qui ne peut appartenir qu'à la nation ou à ceux qui la représentent.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      crimes contre les nations devraient jamais être remis. Je ne prét... crimes contre les nations devraient jamais être remis. Je ne prétends pas même effleurer ces questions; je ne les ai pas encore assez étudiées; i...
      Speaker: Prieur
      ...tifs à la poursuite qui appartient à la nation contre les auteurs de ses malheurs, ord... « L'Assemblée nationale, persistant dans ses précédents arrêtés, relatifs à la poursuite qui appartient à la nation contre les auteurs de ses malheurs, ordonne que les arrêtés en date des... seront publiés, affichés dans la capitale, e...

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 312
      Speaker: De Volney
      ...dent les véritables représentants de la nation. Ils ont été nommés légitimement ; ils ... ...ils ont consommé leurs, droits. A l'égard de l'hôtel de ville, c'est là que résident les véritables représentants de la nation. Ils ont été nommés légitimement ; ils sont les vrais dépositaires de l'intérêt des communes de la capitale. Cependant ...
      Speaker: De Volney
      ...: j c'est" la dénonciation faite par la nation entière. ...parle ministère public. Ici, il n'y a ni l'un ni l'autre; il y a bien davantage : j c'est" la dénonciation faite par la nation entière.
      Speaker: Garat
      ...e l'homme. Un des premiers droits de la nation est de punir les coupables ; mais il en... ...r les droits éternels de la souveraineté française, et les droits ineffaçables de l'homme. Un des premiers droits de la nation est de punir les coupables ; mais il en est un plus touchant, celui de faire grâce.
      Speaker: Garat
      Représentants de la nation, nous sommes assez puissants pour exerc... Représentants de la nation, nous sommes assez puissants pour exercer ses vengeances ; serions-nous impuissants pour exercer sa clémence ? En, guer...
      Speaker: Robespierre
      ...vent soumettre les hommes suspects à la nation à des jugements exemplaires. Voulez-vou... Je réclame dans toute leur rigueur les principes qui doivent soumettre les hommes suspects à la nation à des jugements exemplaires. Voulez-vous calmer le peuple? par-

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 313
      Speaker: Bailly
      ...ls viennent un moment se réunir à cette nation dont ils font partie. Quel spectacle intéressant et nouveau pour nous, que celui de la nation assemblée! Ici sont ses défenseurs; ici... ... la paix dans Paris, et pour obtenir du Roi le rappel d'un ministre vertueux ; ils viennent un moment se réunir à cette nation dont ils font partie. Quel spectacle intéressant et nouveau pour nous, que celui de la nation assemblée! Ici sont ses défenseurs; ici bientôt seront ses régénérateurs. Vos arrêtés, fermes et courageux, mais toujou...
      Speaker: Bailly
      ...désormais comme les seuls ennemis de la nation ceux qui troubleraient par aucuns excès... ...proscrit toute acte de violence contraire au présent arrêté, et qu'elle regarde désormais comme les seuls ennemis de la nation ceux qui troubleraient par aucuns excès la tranquillité publique; en outre, que le présent arrêté sera lu au prône dans...
      Speaker: Bailly
      ...accusés et couvaincus de crimes de lèae-nation, mais annoncer seulement que les citoye... ...nemis, elle n'a point entendu prononcer la grâce de ceux qui seraient prévenus, accusés et couvaincus de crimes de lèae-nation, mais annoncer seulement que les citoyens ne voulaient désormais agir et punir que parles lois, et qu'elle proscrivait ...

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 314
      Speaker: Fréteau, de Virieu et Le Chapelier
      ... prescriptions, les représentants de la nation sont strictement obligés de faire juger... ...juillet ; que si un peuple généreux et humain doit s'interdire pour toujours les prescriptions, les représentants de la nation sont strictement obligés de faire juger etpu-nir ceux qui seraient accusés et convaincus d'avoir attenté au salut, à la...
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 3 results
    • Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 388
      Speaker: Le baron de Marguerites
      ...ent déclarés coupables du crime de lèse-nation. ...députés, ou qui les insulteront, soit par des actionsf soit par des paroles, soient déclarés coupables du crime de lèse-nation.

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 393
      Speaker: Guillaume
      ...on, à la philosophie et aux mœurs de la nation. ...rents objets de la motion de M. Guillotin, motion également conforme à la religion, à la philosophie et aux mœurs de la nation.

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 394
      Speaker: Guillaume
      ...pté lorsqu'il s'agira de crimes de lèse-nation, ou de lèse-majesté, au premier chef, d... Art. 11. Le Roi pourra faire grâce, excepté lorsqu'il s'agira de crimes de lèse-nation, ou de lèse-majesté, au premier chef, de haute trahison, de péculat ou de concussion ; il pourra aussi dans tous les au...
      Speaker: Le Président
      ...ossible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions... ...e la lenteur et la maturité des plus profondes méditations, il } est cependant possible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions, qui, sans subvertir l'ordre de procéder actuellement suivi, rassureront l'inno...

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 395
      Speaker: Le Président
      ...ossible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions... ...ige la lenteur et la maturité des plus profondes méditations, il est cependant possible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions, qui, sans subvertir l'ordre de procéder actuellement suivi, rassureront l'inno...
    • Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (30)

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 397
      Speaker: Le chevalier de Cocherel
      ... que doit montrer un représentant de la nation, dussé-je augmenter le nombre des prosc... ...bsister cette liste de proscription ; je vous le dis, Messieurs, avec le courage que doit montrer un représentant de la nation, dussé-je augmenter le nombre des proscrits.
      Speaker: Le chevalier de Cocherel
      ...ment lé courage des représentants de Ja nation se laissait abattre par des menaces cri... Si malheureusement lé courage des représentants de Ja nation se laissait abattre par des menaces criminelles, pourriez-vous , Messieurs , compter dorénavant Sur la sagesse de vos d...
      Speaker: Malouet
      ...re porte. Plusieurs représentants de la nation sont diffamés dans les journaux, dans l... ...ssent responsables de leurs opinions aux passants, aux malheureux qui sont à votre porte. Plusieurs représentants de la nation sont diffamés dans les journaux, dans les libelles qu'on crie dans les rues, qu'on envoie dans les provinces, et l'on a...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 398
      Speaker: De Talleyrand
      ...ion d'une tout autre importance pour la nation. J'entre en matière. ...s biens : cela n'a jamais pu paraître un sacrifice. Il est question d'une opération d'une tout autre importance pour la nation. J'entre en matière.
      Speaker: De Talleyrand
      Ce qu'il y a de sûr, c'est que la nation, jouissant d'un empire três-étendu sur ... Ce qu'il y a de sûr, c'est que la nation, jouissant d'un empire três-étendu sur tous les corps qui existent dans son sein, si elle n'est point en droit de détru...
      Ce qui est non moins sûr, c'est que la nation, par cela même qu'elle est protectrice ... Ce qui est non moins sûr, c'est que la nation, par cela même qu'elle est protectrice des volontés des fondateurs, peut, et même doit suppri- (1) Le Moniteur ne donne...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 399
      Speaker: De Talleyrand
      Ainsi, en récapitulant, je crois que la nation, principalement dans une détresse génér... Ainsi, en récapitulant, je crois que la nation, principalement dans une détresse générale, peut, sans injustice, 1° disposer des biens des différentes communautés rel...
      Speaker: De Talleyrand
      ...; par toutes ces opérations, dis-je, la nation pourrait, je pense, en assurant au cler... ...ion de propriété, puisqu'elles remplissent toutes les intentions des fondateurs ; par toutes ces opérations, dis-je, la nation pourrait, je pense, en assurant au clergé les deux tiers du revenu ecclésiastique actuel, sauf la réduction successive ...
      ...u à l'entretien des temples. Si donc la nation assure soigneusement à chaque titulaire... ...dministrateur du reste, et que ce reste est réellement accordé aux malheureux, ou à l'entretien des temples. Si donc la nation assure soigneusement à chaque titulaire, de quelque nature que soit son bénéfice, cette subsistance honnête, elle ne to...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 400
      Speaker: De Talleyrand
      ... tout le bien qui doit résulter pour la nation, du plan que je vais proposer. ...rtout de croire qu'une telle somme paraisse trop considérable, lorsqu'on aura vu tout le bien qui doit résulter pour la nation, du plan que je vais proposer.
      Speaker: De Talleyrand
      ...r décès, ce supplément reviendrait à la nation, aussi bien que tout ce qui excéderait ... ...ugé nécessaire, en raison de la quantité de ses membres actuels. A mesure de leur décès, ce supplément reviendrait à la nation, aussi bien que tout ce qui excéderait les 80 ou 85 millions, auxquels il sera arrêté que sera réduite un jour la dotat...
      Speaker: De Talleyrand
      ... vue que les dîmes ont été remises à la nation par le clergé. L'Assemblée en a, il est...
      ...ore quelque temps, mais au profit de la nation, mais avec la liberté de les convertir ...
      On n'a pas perdu de vue que les dîmes ont été remises à la nation par le clergé. L'Assemblée en a, il est vrai, décrété l'abolition ; mais elle a décrété aussi qu'elles seraient acquittées quelque temps encore. Eh bien ! elles le seront encore quelque temps, mais au profit de la nation, mais avec la liberté de les convertir en prestation pécuniaire. Je dis encore quelque temps ; car, au moyen des opérat...
      Speaker: De Talleyrand
      ...ces 80 millions de dîmes perçus pour la nation, seraient joints par elle 20 millions, ... A ces 80 millions de dîmes perçus pour la nation, seraient joints par elle 20 millions, pour compléter les 100 millions nécessaires au clergé. A mesure des décès d'un n...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 401
      Speaker: De Talleyrand
      ...nés au clergé au delà du produit que la nation retirera des dîmes, le déficit se trouv... ...moment présent, de 44 millions, auxquels ajoutant les 20 millions qui seront donnés au clergé au delà du produit que la nation retirera des dîmes, le déficit se trouvera être de 64 millions. Voici maintenant comment le prix des biens-fonds du cle...
      Speaker: De Talleyrand
      ...lité des biens et revenus du clergé, la nation pourra : 1° doter d'une manière suffisa... ...es de ce plan qui ne présente rien de trop hypothétique, on voit qu'avec la totalité des biens et revenus du clergé, la nation pourra : 1° doter d'une manière suffisante le clergé; 2° éteindre 50 millions de rentes viagères;3° en éteindre 60 de p...
      Speaker: De Talleyrand
      ...t-être que celui qui existe chez aucune nation. ...a ainsi diminuée ; enfin l'établissement du crédit à un taux plus avantageux peut-être que celui qui existe chez aucune nation.

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 402
      Speaker: De Talleyrand
      ...nature qu'ils soient, seront remis à la nation. . Les rentes et biens-fonds du clergé, de quelque nature qu'ils soient, seront remis à la nation.
      Speaker: De Talleyrand
      Art. 2. La nation assure au clergé 100 millions de revenu... Art. 2. La nation assure au clergé 100 millions de revenu, qui décroîtront jusqu'à 80 ou 85 paillions au plus, lorsque par la mort de cer...
      Speaker: De Talleyrand
      ...ion de la somme numéraire ci-dessus, la nation entend assurer et attribuer au clergé u... Art. 3. Par l'énonciation de la somme numéraire ci-dessus, la nation entend assurer et attribuer au clergé une quantité de denrées évaluée à ladite somme de 100 millions, à raison du prix ...
      Speaker: De Talleyrand
      ...ivilège spécial, sous la garantie de la nation, sur les premiers revenus de l'Etat, co... ...85 millions auxquels ils seront réduits par la suite, seront affectés, par un privilège spécial, sous la garantie de la nation, sur les premiers revenus de l'Etat, comme formant sa première dette, et chaque part sera payée, avec la plus grande ex...
      Speaker: De Talleyrand
      ...e quart au denier 20 et au profit de la nation. ...riétaires des trois quarts de cette charge, sous la condition de racheter l'autre quart au denier 20 et au profit de la nation.
      Speaker: De Talleyrand
      Art. 16. La nation sera saisie, dès aujourd'hui, -de tous ... Art. 16. La nation sera saisie, dès aujourd'hui, -de tous les biens du clergé ; pourtant la nouvelle dotation du clergé n'aura lieu qu'à c...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 403
      Speaker: De Talleyrand
      ...hacune des communautés sera payé par la nation, sur le pied dont ils justifieront avoi... cette époque, le revenu actuel de chacun des membres du clergé et de chacune des communautés sera payé par la nation, sur le pied dont ils justifieront avoir joui; et il ne pourra être délégué, anticipé ni saisi à l'avance, sous quelque...
      Speaker: De Talleyrand
      ...cclésiastique soit faite et établie, la nation pourra faire vendre tels des rentes et ... Art. 18. Même avant que la répartition des 100 millions de dotation ecclésiastique soit faite et établie, la nation pourra faire vendre tels des rentes et biens-fonds du clergé, vacants ou non vacants, qu'elle jugera convenable, et à p...
      Speaker: De Talleyrand
      ...ergé seront acquittés dorénavant par ia nation. Art. 19. Les intérêts et remboursements de la dette actuelle du clergé seront acquittés dorénavant par ia nation.
      Speaker: De Talleyrand
      ...r, dans les assemblées politiques de la nation, du droit d'être électeur et éligible, ... Art. 21. Le clergé con tinuera de jouir à l'avenir, dans les assemblées politiques de la nation, du droit d'être électeur et éligible, et de toutes les autres facultés qui, dans l'état social, appartiennent aux qual...
      ..., et néanmoins pendant ce même temps la nation profitera de la multitude des capitaux ... ...que titulaire et communauté non supprimée ne perdront rien de leur revenu actuel, et néanmoins pendant ce même temps la nation profitera de la multitude des capitaux provenant des ventes effectuées, ainsi que du bénéfice des différentes réunions ...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 404
      Speaker: Deschamps
      ... les ambassadeurs, ils représentent les nations ; parce que comme eux, ils auraient des... ...arce que les députés jouissent des privilèges des ambassadeurs; parce que, comme les ambassadeurs, ils représentent les nations ; parce que comme eux, ils auraient des vengeurs et que la capitale est responsable à toutes les provinces du dépôt qu'...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 405
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... sommes ici que les représentants de la nation française et non pas des nations de la France. Messieurs, personne n'est... ...rès-propre à causer de funestes divisions et que j'aime mieux croire que nous ne sommes ici que les représentants de la nation française et non pas des nations de la France. Messieurs, personne n'est inviolable pour les brigands.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...nés, sont infâmes et traîtres envers la nation, et coupables de crime capital. L'Assem... ... leur ministère à aucuns desdits attentats, de quelque part qu'ils fussent ordonnés, sont infâmes et traîtres envers la nation, et coupables de crime capital. L'Assemblée nationale arrête que, dans les cas susdits, elle prendra toutes les mesures...
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...ront pas de votre présence? Par elle la nation se convaincra que l'harmonie la plus pa... « Eh! quels avantages ne résulteront pas de votre présence? Par elle la nation se convaincra que l'harmonie la plus parfaite règne entre ses représentants et le Roi; elle se convaincra que la même h...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 406
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ... de paix, point de prospérité, point de nation. » ...r l'union entre la capitale et les provinces, union sans laquelle il n'y a point de paix, point de prospérité, point de nation. »

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 407
      Speaker: Le Président
      ...s font hommage de tous leurs biens à la nation. ...tembre dernier, par laquelle les religieux bénédictins de Saint-Martin-des-Champs font hommage de tous leurs biens à la nation.
    • Séance du lundi 26 octobre 1789

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 552
      Speaker: Barnave
      ...nation des députés aux assemblées de la nation ; ainsi, elle a pour objet la révocatio... ...t est aussi convoqué, et que cette convocation ne doit se faire que pour la nomination des députés aux assemblées de la nation ; ainsi, elle a pour objet la révocation des députés actuels, ou du moins des opérations infiniment importantes.

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 554
      Speaker: De Clermont-Tonnerre
      ...lle qui, représentant la totalité de la nation, a été créée pour créer la liberté , ne... ...ées du patriotisme de ces assemblées, mais on ne peut l'exiger par un décret. Celle qui, représentant la totalité de la nation, a été créée pour créer la liberté , ne peut empêcher quelque portion de cette totalité de se réunir , pourvu que la fo...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 558
      ...ales, plusieurs droits importants de la nation consacrés, plusieurs maximes protectric... ...nce, la responsabilité des ministres, la faculté de racheter les redevances féodales, plusieurs droits importants de la nation consacrés, plusieurs maximes protectrices de la liberté promulguées, et surtout l'abolition de la division des ordres.
      ...s députés était exigée par le vœu de la nation; qu'on ne pouvait y résister sans une e... On ne saurait dissimuler que la réunion de tous les députés était exigée par le vœu de la nation; qu'on ne pouvait y résister sans une extrême imprudence. Il était facile, dès les premiers jours, de prévoir l'inutili...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 559
      ... furent traités les représentants de la nation ; on sait que . sous le prétexte de pré... ...t sur le point de l'anéantir. Je ne retracerai pas ici l'indécence avec laquelle furent traités les représentants de la nation ; on sait que . sous le prétexte de préparer les salles, on les investit de gens armés, et que les députés furent oblig...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 560
      ...écessaire pour assurer le bonheur de la nation; j'y rappelais l'existence de plusieurs...
      ...ons pas que nous sommes comptables à la nation de tous nos instants, de toutes nos pen...
      ...commissaires; j'y parlais de la nécessité de laisser au Roi toute la puissance nécessaire pour assurer le bonheur de la nation; j'y rappelais l'existence de plusieurs lois fondamentales de la monarchie; je disais : « Nous n'oublierons pas que les...
      ... les principes de la véritable monarchie seront toujours exercés. Nous n'oublierons pas que nous sommes comptables à la nation de tous nos instants, de toutes nos pensées ; que nous devons un respect et une fidélité inviolables à l'autorité royal...
      ...ations précipitées le sort d'une grande nation ; qu'il serait plus prudent de faire di... ...uite dans quelques séances ; qu'il ne fallait point mettre au hasard des délibérations précipitées le sort d'une grande nation ; qu'il serait plus prudent de faire discuter les différentes parties de la Constitution dans tous les bureaux à la foi...
      ... partie du travail sur les droits de la nation. Quant à l'éducation publique, je n'ai ... ...était pas parlé des impôts et de l'éducation publique. Les impôts devaient faire partie du travail sur les droits de la nation. Quant à l'éducation publique, je n'ai jamais cru qu'elle dût être réglée par la Constitution. D'ailleurs, tant de chos...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 562
      ... dénoncés au Roi par les, députés de la nation, renvoyés et même punis. » ...s États généraux plusieurs exemples de chanceliers, de ministres, de parlements, dénoncés au Roi par les, députés de la nation, renvoyés et même punis. »
      ...'appartenait qu'aux représentants de la nation, et que c'était prostituer la sublime i... ...crimes d'Etat à une seule ville. Je soutins que la poursuite de pareils crimes n'appartenait qu'aux représentants de la nation, et que c'était prostituer la sublime institution des jurés, que de la faire -servir à la fureur populaire. Je demandai...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 563
      ... tribunal pour juger les crimes de lèse-nation ; cependant il fut décidé qu'il ne sera... Une députation des électeurs de Paris vint solliciter l'érection d'un tribunal pour juger les crimes de lèse-nation ; cependant il fut décidé qu'il ne serait établi de tribunal de ce genre que par la Constitution. La proclamation de M....
      ...gatives; et' parce que les droits de la nation n'étaient pas traités dans ce chapitre,... ...ce jour aux matières politiques, furent effrayées de l'énon-ciation de ces prérogatives; et' parce que les droits de la nation n'étaient pas traités dans ce chapitre, elles les crurent abandonnés, et ce fut un nouveau prétexte pour me calomnier e...
      ... confier le jugement des crimes de lèse-nàtion, s'ils ie trouvaient innocent, s'expose... ..., il faudrait espérer que dans ce cas les juges du Châtelet, à qui l'on vient de confier le jugement des crimes de lèse-nàtion, s'ils ie trouvaient innocent, s'exposeraient volontairement à devenir les martyrs de la justice.

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 564
      ... travailler solidement au bonheur d'une nation, il ne fallait jamais s'écarter des règ... ... faisait éprouver le rachat des droits seigneuriaux; mais 'j'observai que « pour travailler solidement au bonheur d'une nation, il ne fallait jamais s'écarter des règles de la justice ; que, jusqu'à ce jour, la prescription avait été, pour le rep...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 565
      ...ce à séparer ses intérêts de ceux de la nation, et à se former un trésor particulier, ... ... verrait, peut-être, qu'en établissant deux trésors, on pourrait engager le prince à séparer ses intérêts de ceux de la nation, et à se former un trésor particulier, tandis que le Trésor royal n'est autre chose que le Trésor national, dont le Roi...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 566
      ...tielle au bonheur et à la liberté de la nation. A la lecture des six articles que j'av... ...é, témoignaient beaucoup d'éloignement contre une prérogative royale aussi essentielle au bonheur et à la liberté de la nation. A la lecture des six articles que j'avais proposés, on s'empressa de présenter une autre rédaction, qui anéantissait l...
      ...aurait transporté tous les droits de la nation ; qui auraient réuni tous les pouvoirs,... ...res. Us entendaient par Convention nationale, des assemblées dans lesquelles on aurait transporté tous les droits de la nation ; qui auraient réuni tous les pouvoirs, et conséquemment auraient anéanti, par leur seule présence, l'autorité du monar...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 567
      ...C'était, tout à la t'ois, crime de lèse-nation, de lèse-majesté, Cétait une conjuratio... ...rager et de proscrire plusieurs de ses membres, et de menacer la sûreté du Roi. C'était, tout à la t'ois, crime de lèse-nation, de lèse-majesté, Cétait une conjuration contre la liberté publique, Il fallait invoquer toute la rigueur des lois, exc...
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 5 results
    • Séance du jeudi 12 novembre 1789

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 1
      Speaker: Thouret
      ...e la Constitution, premier besoin de la nation, et seul gage du retour de la sécurité ... L'établissement de la Constitution, premier besoin de la nation, et seul gage du retour de la sécurité publique, devient de jour en jour plus pressant. Agréez que j'use spécialement d...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 2
      Speaker: Salomon de la Saugerie
      ...gale et préjudiciable aux- droits de la nation- ... au doublement de la province, faite par la commission intermédiaire, comme illégale et préjudiciable aux- droits de la nation-
      Speaker: Salomon de la Saugerie
      « Nosseigneurs, aucune partie de la nation ne « réclamera vainement ses droits aup... « Nosseigneurs, aucune partie de la nation ne « réclamera vainement ses droits auprès de l'As-« semblée de ses représentants (2). »

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 8
      Speaker: Le baron de Menou
      ...pas lorsqu'il s'agit d'un crime de lèse-nation que des législateurs doivent s'attendri...
      ... ceux qui sont accusés du crime de lèse-nation.
      ... ne pourra plus être remis en question pendant la durée de la session. Ce n'est pas lorsqu'il s'agit d'un crime de lèse-nation que des législateurs doivent s'attendrir. Ce n'est pas le sentiment, c'est la justice qu'il faut consulter. Si les magi...
      ...ce à la Chambre des vacations du parlement de Rouen, on ouvre les prisons à tous ceux qui sont accusés du crime de lèse-nation.

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 9
      Speaker: Le Chapelier
      ... parlement de Rouen avaient manqué à la nation ; notre devoir envers elle est d'examin... ...gislateurs. Nous avons dû voir que les magistrats de la Chambre des vacations du parlement de Rouen avaient manqué à la nation ; notre devoir envers elle est d'examiner si nous devons rétracter notre décret, quand il s'agit du salut public. Dans ...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 11
      ... Assemblée, qui, aux yeux de toutes lés nations, a pris et renouvelé l'honorable engage... ...s pas une injustice, mais une atrocité : et puis-je la craindre de la part d'une Assemblée, qui, aux yeux de toutes lés nations, a pris et renouvelé l'honorable engagement dé faire des heureux, et non pas des victimes?

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 13
      Malheur et trois fois malheur aux nations dont les représentants et les mandatair...
      ...'est la justice qui élève en gloire les nations, et qu'elles sont tôt ou tard punies de...
      Malheur et trois fois malheur aux nations dont les représentants et les mandataires regarderaient la religion comme un hors-d'œuvre dans leur législation ; qui c...
      ...doivent servir de base et de règle à toute sage politique : la première, que « c'est la justice qui élève en gloire les nations, et qu'elles sont tôt ou tard punies de leurs désordres par d'affreuses calamités (1) ; » la seconde, qu'il n*y a ni ju...
      ...ieux et de tous les temps, que dans lés nations, non plus que dans les individus, il ne... ...nes mœurs ; et il est certain par la raison comme par l'expérience de tous les lieux et de tous les temps, que dans lés nations, non plus que dans les individus, il ne peut y avoir ni mœurs, ni morale sans religion. C'est elle qui commande et qui ...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 15
      ...lle fois, rien de plus nécessaire à une nation que la pureté des mœurs : elles peuvent... On l'a dit et prouvé mille fois, rien de plus nécessaire à une nation que la pureté des mœurs : elles peuvent tenir lieu des lois, et de tous les autres appuis; mais nulle autre ressource n...
      ...on ou au rétablissement des mœurs d'une nation, mais si l'on peut raisonnablement espé...
      ...ommunautés, à les avilir aux yeux de la nation, à démolir une partie des monastères, à...
      ...éfendre de la contagion des mauvais exemples, peuvent contribuer à la conservation ou au rétablissement des mœurs d'une nation, mais si l'on peut raisonnablement espérer cet heureux effet des instituts religieux ; si des législateurs qui connaiss...
      ... qui ne travaille que pour le bien public, doivent s'appliquer à affaiblir les communautés, à les avilir aux yeux de la nation, à démolir une partie des monastères, à préparer la ruine des autres; ou s'ils ne doivent pas plutôt prendre les voies ...
      ... heureuse influence sur les mœurs de la nation. Répandus sur toute la surface du royau...
      ...les pasteurs à purifier la masse de* la nation de tant de vices qui la corrompent et l...
      ...mettre de cette révolution, difficile, il est vrai, mais non impossible, la plus heureuse influence sur les mœurs de la nation. Répandus sur toute la surface du royaume, les monastères seront comme un précieux ferment, propre à échauffer, à ranim...
      ...a ferveur de leurs prières, l'ascendant de leurs exemples, aideront puissamment les pasteurs à purifier la masse de* la nation de tant de vices qui la corrompent et la déshonorent. Us ramèneront parmi nous les vertus que l'impiété décrie et banni...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 17
      ...lergé sont passés entre les mains de la nation, et que l'humiliation réelle ou prétend... ... demander si cette disette ira toujours croissant, maintenant que les biens dû clergé sont passés entre les mains de la nation, et que l'humiliation réelle ou prétendue d'être salarié par elle est placée comme un épouvan-tail à la porte du sanctu...
      ... mis leurs biens à la disposition de la nation : aucun d'eux n'avait du superflu quand... ...une vie dure et laborieuse, aient vu sans regret et sans murmure le décret qui a mis leurs biens à la disposition de la nation : aucun d'eux n'avait du superflu quand leur corps jouissait de ses biens ; aucun d'eux ne manquera du nécessaire, parc...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 18
      Que la nation n'a pas d'intérêt général à conserver l... Que la nation n'a pas d'intérêt général à conserver le régime prohibitif, quant aux subsistances;

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 19
      ... quel avantage pourrait-il être pour la nation d'accepter une offre qui ne servirait q... ... bénéfice quelconque, le seul but de ses opérations mercantiles; qu'en effet, de quel avantage pourrait-il être pour la nation d'accepter une offre qui ne servirait qu'à faire payer aux colons la farine le double, le triple de ce que la leur vend...
      ...valeur en denrées, pour le compte de la nation. ...les iraient chercher aux Etatsrljnis, et dont elles rapporteraient en France la valeur en denrées, pour le compte de la nation.

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 20
      ...rrait faire sur les représentants d'une nation douce et compatissante: et en vous prés... Le commerce a senti l'effet que cette peinture pourrait faire sur les représentants d'une nation douce et compatissante: et en vous présentant un tableau rapide de la colonie de Saint-Domingue, il a cherché à diminue...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 22
      ...s cependant, qu'il' est probable qu'une nation juste et généreuse comme la nation française ne voudra pas, en conservant ... Sur la quatrième, qu'ils sentent toute la difficulté dé son exécution; mais cependant, qu'il' est probable qu'une nation juste et généreuse comme la nation française ne voudra pas, en conservant le régime qui existe depuis si longtemps pour les îles (régime, pour le dire en ...
    • Séance du lundi 23 novembre 1789

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 224
      ...'ils ont faite de M. Hell, député de la nation pour le bailliage de Haguenau, pour mai... 2? D'approuver la nomination qu'ils ont faite de M. Hell, député de la nation pour le bailliage de Haguenau, pour maire juge civil et criminel de leur dite ville, suivant les procès-verbaux d'élect...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 225
      Speaker: De Boisgelin
      ... publique; il exerce la puissance de sa nation qui sembfe devenir la sienne, et la Con... ...sont point renfermés dans lui-même: il concourt à tous les progrès de la liberté publique; il exerce la puissance de sa nation qui sembfe devenir la sienne, et la Constitution de son pays est son ouvrage : et quand cette auguste Assemblée daigne ...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 228
      Speaker: Lavoisier
      ...réer également l'offre qu'ils font à la nation, de concourir de tous leurs moyens, de ... 3° D'agréer également l'offre qu'ils font à la nation, de concourir de tous leurs moyens, de tout leur crédit, et de leur fonds capital, qui est de 100 millions, à l'établis...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 231
      ...pour la régénération de l'Etat \ que la nation une fols munie du pouvoir législatif et...
      ...ns s'en faire un devoir ; et puisque la nation est, depuis Gharlemagne, une fois assem...
      N'oublions pas, Messieurs, que nous avons été appelés pour la régénération de l'Etat \ que la nation une fols munie du pouvoir législatif et souverain, ce qui fait comme le pivot de la révolution, elle ne saurait compose...
      ...France doit aujourd'hui se faire un mérite d'y concourir : ce comité doit du moins s'en faire un devoir ; et puisque la nation est, depuis Gharlemagne, une fois assemblée pour son bonheur, devenue en ce

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 232
      ...s ecclésiastiques comme les biens de la nation même, en les regardant aussi comme char... ...omme s'ils en étaient déjà privés. Nous devons regarder dès aujourd'hui les biens ecclésiastiques comme les biens de la nation même, en les regardant aussi comme chargés du soin de pourvoir au culte divin, à la subsistance des ministres et au sou...
      ... que tous les autres, du bienfait de la nation. C'est aussi sur ce seul décret, dans l... ...aucun riche) que le sort a maltraités par elle, sans qu'ils fussent moins dignes que tous les autres, du bienfait de la nation. C'est aussi sur ce seul décret, dans lequel tous les autres vont comme se fondre, que j'ai dressé mon plan, et je fais...
      ...astiques étaient à la disposition de la nation, n'a pas entendu, ni pu même entendre e... Sans doute que l'Assemblée nationale, en décrétant que tous les biens ecclésiastiques étaient à la disposition de la nation, n'a pas entendu, ni pu même entendre excepter les biens des bénéfices en patronage laïque, ni ceux de l'ordre de Malte...
      ...ptées de la disposition générale que la nation a droit d'en faire, tout comme des autr... ...et celui de leurs enfants, les possessions de l'ordre de Malte peuvent être exceptées de la disposition générale que la nation a droit d'en faire, tout comme des autres biens ecclésiastiques; savoir encore si, après l'abolition des ordres, ou de ...
      ... n'ont exprimé que le vœu général de la nation,je ne vois qu'un moyen qui conserverait... ...cilier cet établissement ou sa conservation avec les décrets de l'Assemblée, qui n'ont exprimé que le vœu général de la nation,je ne vois qu'un moyen qui conserverait les avantages que notre commerce et notre gouvernement retirent de cet ordre, o...
      ...l entre aujourd'hui dans les vues de la nation de verser les biens ecclésiastiques dan... il entre aujourd'hui dans les vues de la nation de verser les biens ecclésiastiques dans le commerce, et de les diviser, même dans leurs vente, de manière qu'ils forme...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 233
      ... qui, même encore , ne priverait pas la nation ni des améliorations industrielles, ni ... ...fondation, aux tèrmes d'une condition bien et dûment remplie par l'événement, ce qui, même encore , ne priverait pas la nation ni des améliorations industrielles, ni peut-être même de l'augmentation naturelle dans la valeur des biens fondés.
      Si donc la nation dispose de tous les biens ecclésiastiqu... Si donc la nation dispose de tous les biens ecclésiastiques, les patrons en seront pour la privation de leurs droits de présentation, et ...
      ...pose, ils passent entre les mains de la nation, afin que le même comité des finances, ...
      ... ou désire d'en retirer au profit de la nation; en sorte donc que sans entrer à cet ég...
      ...rges attachées aux biens ecclésiastiques, et nous le devons, si, comme je le suppose, ils passent entre les mains de la nation, afin que le même comité des finances, où lé patriotisme domine, soit moins exposé aux erreurs ou à l'illusion dans ses calculs, sur les avantages qu'il se flatte ou désire d'en retirer au profit de la nation; en sorte donc que sans entrer à cet égard moi-même dans aucune combinaison de finan-

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 234
      ...'Eglise, et les autres aux dépens de la nation. ...iré l'établissement à cotre souverain. La plupart ne sont dotés que du bien de l'Eglise, et les autres aux dépens de la nation.
      ...e du serment dé fidélité au Roi et à la nation. ...en la forme usitée, mais après la prise de possession qui sera elle-même précédée du serment dé fidélité au Roi et à la nation.
      ...erment, et au Roi et aux archives de la nation. ...prise de possession, et il serait envoyé une expédition de cette prestation de serment, et au Roi et aux archives de la nation.

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 236
      ...i aussi libre, ni aussi puissant qu une nation entière. Cette nation franche et généreuse, attachée depuis C... ... quelquefois tenté cette réforme, mais toujours vainement, parce qu'il n'était ni aussi libre, ni aussi puissant qu une nation entière. Cette nation franche et généreuse, attachée depuis Clovis à la foi catholique et romaine, y persévérera constamment, et l'on doit se...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 237
      ... dans la volonté générale de cette même nation, dont le vœu me paraît, dans son énergi... ligion elle-même ; la preuveen est, à mes yeux, dans la volonté générale de cette même nation, dont le vœu me paraît, dans son énergie, comme l'ordre de Dieu. L'Assemblée nationale, d'autre part, s'est engagée aux...
      ...ar si, comme je le suppose toujours, la nation, dispose des biens ecclésiastiques, mis... ... congrue; il faut seulement pourvoir à une règle fixe pour leur établissement, car si, comme je le suppose toujours, la nation, dispose des biens ecclésiastiques, mise alors à la place des décimateurs pour la charge des congrues, il ' lui importe...
      ...me par le décret du 2 de ce mois, et la nation n'avait fait que, le prévenir, en usant... ...'un père de famille. Le principe en a été consacré dans la constitution du royaume par le décret du 2 de ce mois, et la nation n'avait fait que, le prévenir, en usant de son droit, lorsque par son décret du 4 août elle a défendu de porter de l'ar...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 238
      ...re irrévocable, le roi, le clergé et la nation, qui n'y ont été ni vus, ni entendus. L...
      ...ers municipaux, des représentants de la nation, par la voie la plus sévère de l'électi...
      ...u concordat, comme celle d'un contrat qui ait lié tout à la fois, et d'une manière irrévocable, le roi, le clergé et la nation, qui n'y ont été ni vus, ni entendus. La politique y eut plus de part que le bien de l'Eglise. Rien ne le prouve comme ...
      ...mblée travaille à une régénération qui va nous donner des magistrats, des officiers municipaux, des représentants de la nation, par la voie la plus sévère de l'élection, et cela ne touche qu'à nos intérêts temporels : fau-draitril donc que pour d...
      ...semblée, qui met à la disposition de la nation tons les biens ecclésiastiques. Or j'ai... ...out changement; mais à cet égard la question a été jugée par décret même de l'Assemblée, qui met à la disposition de la nation tons les biens ecclésiastiques. Or j'ai prouvé que les biens de toute fondation spiri-tualisée n'en étaient pas excepté...
      ...e la religion, A cela je réponds que la nation déclarant que la religion catholique se...
      ... renonce à la foi ; et c'est de quoi la nation est et sera toujours plus loin que cert...
      ...raînerait, avec l'abandon de leurs services, la ruine prochaine et infaillible de la religion, A cela je réponds que la nation déclarant que la religion catholique sera toujours la religion de l'Etat, et le peuple français y étant généralement tr...
      ... il faljt qu'il remplisse cette obligation dans tous les temps, ou il faut qu'il renonce à la foi ; et c'est de quoi la nation est et sera toujours plus loin que certains esprits
      ...rir à la distribution des aumônes de la nation, soit pour les ateliers, soit pour les ... ...s toutes les provinces, ils ont toujours l'avantage et même l'agrément de concourir à la distribution des aumônes de la nation, soit pour les ateliers, soit pour les dispensions manuelles, par les attestations et les indications dont les recteurs...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 239
      ...s privés au grand intérêt général de la nation, on doit espérer que l'esprit patriotiq... ...cles que de les prévoir. Après les sacrifices qui ont déjà été faits des intérêts privés au grand intérêt général de la nation, on doit espérer que l'esprit patriotique aplanira toutes les difficultés de lui-même ; je viens donc, à la seconde div...
      ...é, de cette liberté tant désirée par la nation, si bien, si heureusement défendue par ... ... asile à l'innocence; c'est le premier droit et le plus digne usage de la liberté, de cette liberté tant désirée par la nation, si bien, si heureusement défendue par cette Assemblée. Je voudrais donc, en donnant mon avis particulier sur cet objet...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 240
      Je pense bien que si la nation dispose des biens Je pense bien que si la nation dispose des biens
      ...is le dire que rien n'intéresse tant la nation comme de former au plus tôt, sur ses pr... ...be donc sur notre comité même de constitution. Or, il sait mieux que je ne saurais le dire que rien n'intéresse tant la nation comme de former au plus tôt, sur ses propres principes, un esprit général qui, après avoir été adopté par la génération...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 241
      ... de ce mois sont à la disposition de la nation. Rien qui soit d'ailleurs plus conforme... ...é n'aura pas la possession ou l'administration des biens, qui par le décret du 2 de ce mois sont à la disposition de la nation. Rien qui soit d'ailleurs plus conforme à la plus ancienne et à la plus sainte discipline de l'Eglise, que les conciles...
      ...diocésains d'un évêque, il importe à la nation dè conserver et de maintenir toutes les... ...e sur des individus citoyens et français, sujets du Roi, avant d'être clercs ou diocésains d'un évêque, il importe à la nation dè conserver et de maintenir toutes les pratiques par lesquelles le souverain a maintenu lui-même jusqu'ici son entière...
      ...s biens déclarés à la disposition de la nation, seront probablement vendus à son profi... ...le traitement qui est à faire aux religieux déplacés, et aux bénéficiera dont les biens déclarés à la disposition de la nation, seront probablement vendus à son profit.
      ...pelait Dumoulin ; il était réservé à la nation d'en purger l'Eglise, comme elle a déjà... ...s. On ne verra plus enfin des ëcumeurs de pensions et de bénéfices, comme les appelait Dumoulin ; il était réservé à la nation d'en purger l'Eglise, comme elle a déjà purgé l'Etat de ses déprédateurs et de ses sangsues.

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 242
      ...ent et gratuitement. Les réformes de la nation ne s'étendent et ne peuvent s'étendreau... ...ratique ou l'usage : c'est la voie de la pénltencerie, qui s'emploie et secrètement et gratuitement. Les réformes de la nation ne s'étendent et ne peuvent s'étendreaudelà des formes extérieures ; en sorte que quand elle ordonne de ne point porter...
      ...iage, considéré comme contrat civil. La nation, qui exerce aujourd'hui le pouvoir souv... ...le souverain peut établir des empêchements et prohibitifs et dirimants au ma-, riage, considéré comme contrat civil. La nation, qui exerce aujourd'hui le pouvoir souverain de la législation, ne pourrait-elle donc pas, de concert avec l'autorité e...
      ...dans leur jouissance, des droits que la nation doit respecter : c'est l'intention de l... ...elle nature et de telle somme qu'ils soient, par un titre égal; tous ont ainsi, dans leur jouissance, des droits que la nation doit respecter : c'est l'intention de l'Assemblée, et certainement tous les membres de ce comité n'en ont pas d'autre. ...
      Le clergé en corps a des dettes, et la nation s'engage nécessairement à les acquitter... Le clergé en corps a des dettes, et la nation s'engage nécessairement à les acquitter, en prenant ses biens. Cela s'entend ou doit s'entendre, quand on n'en parlerai...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 243
      ...ion plus forte, sur le fondement que la nation prenant leurs biens, ils y ont des droi...
      ...eur patrimoine , qui appartenaient à ia nation, ils n'avaient que leur subsistance à p...
      Les ipoines rentés prétendront à une pension plus forte, sur le fondement que la nation prenant leurs biens, ils y ont des droits particuliers ; ils diront aussi qu'ils n'ont pas accoutumé de vivre dans les ...
      ... on leur répondra que, sur les biens qu'ils regrettent et qui n'étaient pas de leur patrimoine , qui appartenaient à ia nation, ils n'avaient que leur subsistance à prendre ; que leur état est le même que celui de tous les autres religieux ; que ...
    • Séance du lundi 21 décembre 1789

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 689
      Speaker: L'abbé Maury
      ...es principes de l'équité sociale que la nation apprenne que, lorsqu'il s'agissait de v... L'Europe saura bientôt, et il importe à tous les principes de l'équité sociale que la nation apprenne que, lorsqu'il s'agissait de vendre les biens du clergé, cet ordre, ayant demandé la parole par l'organe d'un ...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 691
      Speaker: Faydel
      ...patriotique ; ils offrent en outre à la nation le reliquat des derniers du quart de le... ...crets de l'Assemblée nationale, et notamment à celui concernant la contribution patriotique ; ils offrent en outre à la nation le reliquat des derniers du quart de leur réserve d'environ cent pistoles ; mais,, comme l'emploi leur est contesté par...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 692
      Speaker: Le Président
      nation par un ordre sanguinaire de faire feu s... nation par un ordre sanguinaire de faire feu sur un peuple sans armes.

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 698
      ...t se rétablit; devant le tribunal de la nation , qui pèsera dans sa sagësse les1 intér... Tout se rétablit; devant le tribunal de la nation , qui pèsera dans sa sagësse les1 intérêts respectifs, qui jugera s'il est dans l'esprit de ses décrets que la circonsc...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 699
      ... de l'Etat et l'honneur des armes dé là nation. Il est d'une extrême importance d'accr... ...es forces publiques sur lesquelles reposent la sûreté du commerce, la prospérité de l'Etat et l'honneur des armes dé là nation. Il est d'une extrême importance d'accroître la considération politique attachée à cette ville,, de faciliter les. appr...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 702
      ...ributions générales, qui intéressent la nation. Cela est juste, conforme aux décrets d... ...es comptes à des époques fixes; les impôts, les emprunts, et pour toutes les attributions générales, qui intéressent la nation. Cela est juste, conforme aux décrets de l'Assemblée nationale, et dans le plan total de la constitution du royaume. Fo...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 703
      ...t tous les grands intérêts d'une grande nation. Je . me borne à un seul qui renferme t... ...ctif des denrées, les, beaux-arts, les sciences, le progrès de l'esprit humain et tous les grands intérêts d'une grande nation. Je . me borne à un seul qui renferme tout, et je finis : c'est la liberté. Français de toutes les provinces, la libert...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 704
      ...u'ont dédéployé les représentants de la nation, elle a fait par ses cahiers, le sacrif... ...les droits d'un pays dont elle est la capitale, que pressentant le patriotisme qu'ont dédéployé les représentants de la nation, elle a fait par ses cahiers, le sacrifice du privilégè d'exemption de toute imposition dont elle jouit depuis neuf siè...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 705
      ...ait trop à son clergé, et trop peu à la nation ; qu'il y jurait de détruire les héréti... ...it l'auteur de sa vie. (p. 128), que dans celle qui. est en usage, le Roi accordait trop à son clergé, et trop peu à la nation ; qu'il y jurait de détruire les hérétiques ; qu'il y faisait un serment qu'il ne pourrait tenir sans violer les lois d...
    • Séance du jeudi 24 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au matin

      page 776
      ...aires du Roi, occupant le théâtre de la Nation, organes et dépositaires des chefs-d'œu... « Monseigneur, les comédiens français ordinaires du Roi, occupant le théâtre de la Nation, organes et dépositaires des chefs-d'œuvre dramatiques, qui sont l'ornement et l'honneur de la scène française, osent v...

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au matin

      page 777
      Speaker: Hell
      ...le plus propre à faire participer cette nation malheureuse au bonheur que vous assurez... ...nt (2). Je vais puiser, dis-je, dans ce projet, et vous exposer ce que je crois le plus propre à faire participer cette nation malheureuse au bonheur que vous assurez à la France.

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au matin

      page 779
      Speaker: Le prince de Broglie
      ...z à répandre sur les individus de cette nation malheureuse; je prétends seulement soum...
      ...faisante équité des représentants de la nation.
      ..., je suis bien éloigné de vouloir mettre obstacle aux bienfaits que vous cherchez à répandre sur les individus de cette nation malheureuse; je prétends seulement soumettre à l'Assemblée quelques observations particulières à la province que j'ai l...
      ...vec prudence, et d'une manière utile aux intéressés mêmes, les effets de la bienfaisante équité des représentants de la nation.

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au matin

      page 780
      Speaker: Le prince de Broglie
      ...s villages, ils sont réunis en corps de nation; et cette existence politique d'une nation dans une autre nation, est certainement aussi dangereuse par ... ...ns. Quoiqu'on en puisse dire, il est incontestable que, même dans les plus petits villages, ils sont réunis en corps de nation; et cette existence politique d'une nation dans une autre nation, est certainement aussi dangereuse par ses conséquences, qu'elle est antisociale par ses principes.

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au matin

      page 782
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...x comédiens le titre de citoyens que la nation leur défère avant nous, et auquel ils o... ...ignés de deux comédiens. Il serait donc absurde, impolitique même, de refuser aux comédiens le titre de citoyens que la nation leur défère avant nous, et auquel ils ont d'autant plus de droits qu'il est peut-être vrai qu'ils n'ont jamais mérité d...
    • Séance du mercredi 18 novembre 1789

      - search term matches: (16)

      Séance du mercredi 18 novembre 1789

      page 87
      ...e-Cbatel en Forez; elle fait offre à la nation de l'argenterie de son église, dû prix ... Adressé du môme genre de la ville de Sàint-Haon-îe-Cbatel en Forez; elle fait offre à la nation de l'argenterie de son église, dû prix qui proviendra de la vente de ses communaux et de là contribution qui sera suppo...
      Acte d'abandon fait en faveur de la nation, par M. Jamon, de la finance de son off... Acte d'abandon fait en faveur de la nation, par M. Jamon, de la finance de son office de conseiller et procureur du Roi en la viguerie delà ville de Montfaucon en...

      Séance du mercredi 18 novembre 1789

      page 88
      Speaker: Rewbell
      ...rtements, et non de réprésentants de la nation. ...s propose pour les assemblées qui nous suivront les remplira de députés des départements, et non de réprésentants de la nation.

      Séance du mercredi 18 novembre 1789

      page 89
      Speaker: Le comte de Crillon
      ...et noble fonction de représentant de la nation soit; le prix des talents et des vertus... ... grandes qualités ou de grands bienfaits. L'intérêt du royaume est que la belle et noble fonction de représentant de la nation soit; le prix des talents et des vertus.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...incipe que chacun de nous représente la nation, qu'il est solidaire des intérêts, de l... ...lection à l'Assemblée nationale. Nous avons souvent.entendu réclamer le grand principe que chacun de nous représente la nation, qu'il est solidaire des intérêts, de la sûreté: et de la liberté de toute la France, et non d'un canton, et nous devio...
      Speaker: Démeunier
      ...out député représente la totalité de la nation. Premièrement, tout député représente la totalité de la nation.
      Speaker: Barnave
      ...est parce que l'Assemblée représente la nation qu'elle peut imposer à chaque C'est parce que l'Assemblée représente la nation qu'elle peut imposer à chaque

      Séance du mercredi 18 novembre 1789

      page 90
      Speaker: Barnave
      ...nstant plus opportun, on déclare que la nation, en commettant aux différents départeme... ...pte la motion de M. d'Ambly et je propose que dans ce moment, ou dans un autre instant plus opportun, on déclare que la nation, en commettant aux différents départements le choix des députés, est maîtresse de prescrire les règles de l'élection.

      Séance du mercredi 18 novembre 1789

      page 92
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...des ministres devenus responsables à la nation. ...ôs, et acquitterait les dépenses des différents départements, sous l'inspection des ministres devenus responsables à la nation.
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...difice que nous élevons une remise à la nation de 49 millions effectifs sur les imposi... ... vos décrets au régime le plus doux. Nous posons donc pour première base die l'édifice que nous élevons une remise à la nation de 49 millions effectifs sur les impositions qu'elle a toujours payées, sans compter les frais ae régie de ces impôts l...

      Séance du mercredi 18 novembre 1789

      page 95
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...et les dépenses publiques acquittés, la nation aurait un excédant de revenu de plus de... ... effectifs à ceux qu'il payait précédemment ; en-fin que* l'intérêt de la dette et les dépenses publiques acquittés, la nation aurait un excédant de revenu de plus de 3O-millions,
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      Vous avez décrété que la nation avait la disposition dos biens du clerg... Vous avez décrété que la nation avait la disposition dos biens du clergé ; mais, en établissant ses droits, vpus n'avez rien prononcé sur l'usage qu'el...
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...ession des ministres de l'Église, et la nation mettrait eu vente tous les capitaux,, p...
      ...honnête; g'est une dette sacrée pour la nation: peu importe comment elle soit acquitté...
      ...e distingué de celte As-semblée, vous convertiriez en simples honoraires la possession des ministres de l'Église, et la nation mettrait eu vente tous les capitaux,, pour accroître ses revenus par l'extinction de toutes ses dettes. L'immensité de ...
      ...des denrées, les mette à jamais à l'abri du besoin. Cette subsistance doit être honnête; g'est une dette sacrée pour la nation: peu importe comment elle soit acquittée, pourvu qu'elle le soit avec facilité et régularité.
      ... un nouvel ordre de choses que toute la nation désire, et pour lequel il faut si peu d... ... des destinées de ce grand empire, pourquoi renverriez-vous à des temps éloignés un nouvel ordre de choses que toute la nation désire, et pour lequel il faut si peu de combinaisons préliminaires ? Les dépenses peuvent être fixées d'ici au janvier...

      Séance du mercredi 18 novembre 1789

      page 96
      ... la remplaciez. Dans le premier cas, la nation sera dépositaire du gage hypothéqué à l... ... caisse d'escompte. Il faut indispensa-blement que vous la releviez, ou que vous la remplaciez. Dans le premier cas, la nation sera dépositaire du gage hypothéqué à la sûreté des créanciers de la caisse; et si vous adoptez le plan que le ministre...

      Séance du mercredi 18 novembre 1789

      page 97
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      Enfin, si la nation prenait elle-même la place de tous les ... Enfin, si la nation prenait elle-même la place de tous les établissements de crédit qu'ou va lui offrir, elle serait créatrice de ce nouvea...
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...n, qu'un petit nombre de décrets; et la nation, attentive à tout ce que vous faites po... ...et delà fortune publique. Si vous adoptez ce plan, il ne faut, pour son exécution, qu'un petit nombre de décrets; et la nation, attentive à tout ce que vous faites pour elle, n'aura bientôt plus d'autre sentiment que celui de la reconnaissance.
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ... mais il serait beau qu'au moment où la nation est rendue à elle-même, l'ordre et la f... ...rocher, sans doute, la violation qui a été faite de la foi publique à cet égard; mais il serait beau qu'au moment où la nation est rendue à elle-même, l'ordre et la fidélité sortissent, à la fois et de tous les côtés, du sein du chaos! La caisse ...
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...s capitaux auront besoin d'emploi et la nation pourrait leur fournir elle-même des déb... ...somme énorme de capitaux serait, en peu de temps, employée en remboursements. Ces capitaux auront besoin d'emploi et la nation pourrait leur fournir elle-même des débouchés faciles par des emprunts constamment ouverts et constamment employés à d'...
  • Tome 11 : Du 24 décembre 1789 au 1er mars 1790 1 result
    • Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 1
      Speaker: Roy
      La ville de Rozoy en fîrie offre à la nation lu sacrifice, volontaire du produit des... La ville de Rozoy en fîrie offre à la nation lu sacrifice, volontaire du produit des impositions des ci-devant privilégiés pour les 6 deniers mois de 1789 et déclar...
      Speaker: Chassebœuf de Volney
      ... propres principes, consolider chez une nation voisine un système qui a manqué de perd... ...aillons à assurer la conquête de notre liberté, pouvons-nous, sans manquer à nos propres principes, consolider chez une nation voisine un système qui a manqué de perdre la France? Une vaine politique peut vendre des secours que l'équité desavoue ...

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 2
      Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
      ...de ce mois de prendre en présence de la nation un engagement solennel. Je viens vous p... J'ai eu l'honneur le 2 de ce mois de prendre en présence de la nation un engagement solennel. Je viens vous prier de fixer le jour, après les fêtes, qu'il vous plaira d'accorder une audienc...

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 10
      Speaker: Tronchet
      Un jour viendra où la nation, en s'occupant d'une réformation généra... Un jour viendra où la nation, en s'occupant d'une réformation générale des lois criminelles, pourra peut-être tracer aux juges, sur un point aussi i...

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 18
      ...liberté de faire aux législateurs de la nation leur§ respect,uéùsçs représentatipns. C... ...résultat des questions 6, 7 et 8, tel qu'on le lit dans le rapport, ont pris la liberté de faire aux législateurs de la nation leur§ respect,uéùsçs représentatipns. C'est la confiance de "nos cpnqtoyeqs qui nous a hpnorés du titre de notable adjo...
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 1 result
    • Séance du vendredi 26 mars 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du vendredi 26 mars 1790

      page 358
      Speaker: Le marquis de Bonnay
      ...erception- Èffe jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi ; et de maintenir d... ...itter toutes Tes impositions établis d'une {panière légale, ei d'ep assurer la perception- Èffe jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi ; et de maintenir de tout son pouvoir la constitution décrétée par l'Asgeniblée, "ét acceptée ou sa...

      Séance du vendredi 26 mars 1790

      page 360
      Speaker: Garat
      ... des lois appartient exclusivement à la nation. Les ministres, avez-vous dit encore, s... ...mblée nationale à prendre en considération tel ou tel objet; mais la proposition des lois appartient exclusivement à la nation. Les ministres, avez-vous dit encore, sont responsables chacun dans leur déparlement; mais aucun ordre du pouvoir exécu...

      Séance du vendredi 26 mars 1790

      page 363
      Speaker: Charles de Lameth
      ... faites, je §ui§ SÛr que* de toutes les nations de l'Europe, il n'en est pas une qui ai... ...e effrayés; malgré les dettes dont nous sommes accablés, et que nous n'ayons pas faites, je §ui§ SÛr que* de toutes les nations de l'Europe, il n'en est pas une qui ait un aussi beau bilan que la France.
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 5 results
    • Séance du samedi 1 mai 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 1 mai 1790, au matin

      page 349
      Speaker: Le comte de Marsanne-Fontjuliane
      ...e que le moment approÈhe, où toutes les nations de la terre reconnaîtront enfin que, so...
      ...ité qu'elle a adoptés envers toutes les nations, le droit d'aubaine, seul vestige subsi...
      « L'Assemblée nationale, persuadée que le moment approÈhe, où toutes les nations de la terre reconnaîtront enfin que, sous les différents gouvernements qui les régissent, elles ne sont réellement que ...
      ...e famille, a décrété et décrété que, d'après les principes de paix et de fraternité qu'elle a adoptés envers toutes les nations, le droit d'aubaine, seul vestige subsistant encore du régime féodal, est et demeurera perpétuellement aboli dans toute...

      Séance du samedi 1 mai 1790, au matin

      page 352
      Speaker: Delandine
      ...i formaient les quatre cinquièmes de la nation, avaient disparu aux yeux delà législat... ...u'à la seconde race, on ne connut que les francs et les serfs ; ces derniers, qui formaient les quatre cinquièmes de la nation, avaient disparu aux yeux delà législation... Les lois variaient avec les contrées : ici on suivait la loi salique, là ...

      Séance du samedi 1 mai 1790, au matin

      page 353
      Speaker: Pison du Galand
      L'appel a existé chez toutes nations où il a existé des tribunaux; il était ... L'appel a existé chez toutes nations où il a existé des tribunaux; il était regardé comme le moyen le plus sûr d'arriver à une justice exacte. Je ne croyais...
    • Séance du lundi 3 mai 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 3 mai 1790, au matin

      page 363
      Speaker: Se comte de La Roque
      ...s de soulager la classe indigente de la nation, et surtout celle des pauvres cultivate... L'Assemblée nationale, toujours guidée par les mêmes principes de soulager la classe indigente de la nation, et surtout celle des pauvres cultivateurs, et persistant dans la résolution d'effacer jusques aux moindres traces du r...

      Séance du lundi 3 mai 1790, au matin

      page 365
      Speaker: Merlin
      ...ts dépendant des fiefs appartenant à la nation, sous les titres de domaines de la cour... ...ale se réserve pareillement de statuer sur l'emploi du prix des rachats des droits dépendant des fiefs appartenant à la nation, sous les titres de domaines de la couronne, apanages, engagements ou échanges non encore consommés, ainsi que sur les ...

      Séance du lundi 3 mai 1790, au matin

      page 368
      Speaker: Le Chapelier
      ... leur installation, d'être fidèles à ia nation, à la loi et au roi , et de remplir exa... ...xercice de la police d'autre serment à prêter que celui qu'ils ont fait, lors de leur installation, d'être fidèles à ia nation, à la loi et au roi , et de remplir exactement les fonctions civiles et municipales qui leur sont confiées. »
    • Séance du jeudi 6 mai 1790, au matin

      - search term matches: (9)

      Séance du jeudi 6 mai 1790, au matin

      page 408
      Speaker: Malouet
      ...rain; il ne peut être confié que par la nation entière ou par son chef. ...oits du peuple pris collectivement. Le pouvoir judiciaire émane du pouvoir souverain; il ne peut être confié que par la nation entière ou par son chef.
      Speaker: Rewbell
      ...é à toutes les rédactions proposées. La nation se chargera-t-elle d'un milliard de rem... Je refuse la priorité à toutes les rédactions proposées. La nation se chargera-t-elle d'un milliard de remboursement pour faire nommer les juges par les ministres? Voilà la question.

      Séance du jeudi 6 mai 1790, au matin

      page 409
      Speaker: Malouet
      ... il est certain qu'aucune section de la nation ne peut exercer les droits du pouvoir j...
      ...e sens : la souveraineté réside dans la nation, mais elle a délégué des pouvoirs ; et ...
      ...s, vous attribueriez à une partie de la nation les droits qui n'appartiennent qu'à la nation collectivement prise. Si vous prononcez...
      ...plaudit.) Je professe, comme vous, le principe que vous venez d'applaudir ; mais il est certain qu'aucune section de la nation ne peut exercer les droits du pouvoir judiciaire. Si donc vous attribuez ces droits à un district, en même temps qu'il ...
      ...isir. Quand je me suis servi du mot souverain, je l'ai entendu dans son véritable sens : la souveraineté réside dans la nation, mais elle a délégué des pouvoirs ; et si un district pouvait exercer le droit d'instituer les juges, vous attribueriez à une partie de la nation les droits qui n'appartiennent qu'à la nation collectivement prise. Si vous prononcez que le roi n'a pas ce pouvoir, ce que vous lui laissez n'est plus qu'une fictio...
      Speaker: Barnave
      ...i appartiennent au pouvoir exécutif. La nation ne fera autre chose que de communiquer ... ...nd motif, il s'est fondé sur ce que nulle section ne peut conférer les droits qui appartiennent au pouvoir exécutif. La nation ne fera autre chose que de communiquer à des sections le pouvoir qu'elle a d'élire les juges; elle ne fera que ce qu'el...

      Séance du jeudi 6 mai 1790, au matin

      page 410
      Speaker: Barnave
      ...peuple, mais d'un droit précieux que la nation doit retenir et qu'on voudrait abandonn... ...omme on voudrait le faire croire, d'une question élevée entre le monarque et le peuple, mais d'un droit précieux que la nation doit retenir et qu'on voudrait abandonner, non au monarque, mais aux ministres, mais aux coUrtisàns. On a cherché à éta...
      Speaker: Barnave
      ...is de la partie la plus corrompue de la nation.... (La partie droite jette de grands c... ...s précieux, le plus nécessaire, pour le remettre entre les mains* non du roi, mais de la partie la plus corrompue de la nation.... (La partie droite jette de grands cris.) Cè systènie répugnerait à votre esprit, quand il ne répugnerait pas à vôtr...
    • Séance du 11 mai 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 476
      Speaker: Longpré
      ...ppelle ce secours, et les charges de la nation sont ...ut se faire que par un prompt recouvrement des contributions. Le Trésor public appelle ce secours, et les charges de la nation sont

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 478
      Speaker: De Delley d'Agier
      ...ts « du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation de-« meurant chargée du rachat desdits ... ...ers, soit fixes', soit casuels, « qui ont été déclarés rachetables par lés décrets « du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation de-« meurant chargée du rachat desdits droits, sul-« vaut les règles prescrites et dans les cas déter-« minés par le dé...
      Speaker: Garat
      ...res? car sans cela vous imposeriez à là nation une charge trop lourde en l'obligeant à... ...propose de supprimer de cet article les rentes, redevances ou prestations foncières? car sans cela vous imposeriez à là nation une charge trop lourde en l'obligeant à racheter tant d objets. J'ajoute que les acquéreurs, instruits des objets dont ...
      Speaker: Delley d'Agier
      ... procès va peut-être troubler ?Noq 1 la nation ne gagnerait pas quand tant de particul... ...es toutes? Comment compter sur une jouissance qu'un nouveau titre, ou un nouveau procès va peut-être troubler ?Noq 1 la nation ne gagnerait pas quand tant de particuliers souffriraient et elle doit éloigner, par un sacrifice quelconque, des nouve...

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 479
      Speaker: Le Président
      ...des 4 août 1789 ' et 15 mars 1790' ; la nation demeurant chargée du rachat desdits dro... ...nciers, soit fixes ou casuéls, qui ont été déclarés rachetables par les décrets des 4 août 1789 ' et 15 mars 1790' ; la nation demeurant chargée du rachat desdits droits, suivant les règles prescrites et dans les cas déterminés par le décret du 3...

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 481
      Speaker: Le Président
      ...et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces revenus. » Art. 10. « Les municipalités revendront à des particuliers, et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces revenus. »
      Speaker: Delley d'Agier
      ...sait de rendre compte des frais dont la nation se trouverait chargée. Vous avez vous-m... ...t des ventes sur le montant des obligations qui seraient fournies; mais il proposait de rendre compte des frais dont la nation se trouverait chargée. Vous avez vous-mêmes pensé qu'il y aurait du danger à ne pas charger les municipalités de ces fr...
      Speaker: Delley d'Agier
      ...palités, dédommagerait une partie de la nation des maux qu'elle a soufferts, on se ver... ...s à des compagnies, et, au lieu d'une dépense qui, tournant au profit des municipalités, dédommagerait une partie de la nation des maux qu'elle a soufferts, on se verrait forcé à contracter avec les capitalistes aux conditions les plus onéreuses.
    • Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      - search term matches: (25)

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 515
      Speaker: Le duc de Biron
      ...nécessaire ; il appartient à une grande nation de se porter médiatrice entre deux grandes nations ; mais pour être utilement juste, il fa...
      ... généreuse : si les représentants de la nation ont cru de leur loyauté de prendre sous...
      ...ranquillité générale et pour la sûreté du Commerce. Jamais la paix n'a été plus nécessaire ; il appartient à une grande nation de se porter médiatrice entre deux grandes nations ; mais pour être utilement juste, il faut être redouté et respecté; mais en se rendant redoutable, il ne faut pas oubli...
      ...andonner. Nous ne pouvons oublier que cette puissance a été pour nous une alliée généreuse : si les représentants de la nation ont cru de leur loyauté de prendre sous leur sauvegarde les dettes contractées par le despotisme, ne croiront-ils pas d...

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 516
      Speaker: Le duc de Biron
      ...nnaissance contractées avec une .grande nation? Nous devons acbetér la paix par de gra... voir respecter les obligations de reconnaissance contractées avec une .grande nation? Nous devons acbetér la paix par de grands sacrifices, mais non par celui de l'honneur et du caractère national.
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...si l'Assemblée est compétente, et si la nation souveraine doit déléguer au roi le droi... ...; mais cette question incidente amène une question de principes. Il faut savoir si l'Assemblée est compétente, et si la nation souveraine doit déléguer au roi le droit de faire la paix ou la guerre : voilà la question...
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...ides demandés, on pourrait entraîner la nation au delà des bornes ...once assez dans sa lettre. Je crois que si vous vous borniez à accorder les subsides demandés, on pourrait entraîner la nation au delà des bornes
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...es, il faut savoir ce qui a précédé. La nation ne doit-elle pas être inquiète, quand l... e prendre un parti, connaître toutes les circonstances, il faut savoir ce qui a précédé. La nation ne doit-elle pas être inquiète, quand le ministère a laissé près la cour dont les affaires nous occupent actuellement, ...

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 517
      Speaker: Le prince Victor de Broglie
      ...uerre doit être exercé ou délégué parla nation. ... que le corollaire de la question de savoir si le droit de faire la paix ou la guerre doit être exercé ou délégué parla nation.
      Speaker: De Robespierre
      ...fendre un pouvoir arbitraire contre les nations ? Il peut se présenter différents parti...
      ...é. Par exemple, si vous manifestiez aux nations que, suivant des principes bien différe...
      ...qui ont fait le malheur des peuples, la nation française, contente d'être libre, ne ve...
      ...e guerre, et veut vivre avec toutes les nations avec cette fraternité qu'avait commandée la nature. Il est de l'intérêt des nations de protéger la nation française, parce que c'est de la France...
      ...lables, il faudrait décider si c'est la nation qui a le droit de les prendre. Il faut ...
      ...partient au ministre. Pouvez-vous ne pas croire que la guerre est un moyen de défendre un pouvoir arbitraire contre les nations ? Il peut se présenter différents partis à prendre. Je suppose qu'au lieu de vous engager dans une guerre dont vous ne ...
      ...ts, vous croyiez devoir faire une gran ie démarche, et montrer une grande loyauté. Par exemple, si vous manifestiez aux nations que, suivant des principes bien différents que ceux qui ont fait le malheur des peuples, la nation française, contente d'être libre, ne veut s'engager dans aucune guerre, et veut vivre avec toutes les nations avec cette fraternité qu'avait commandée la nature. Il est de l'intérêt des nations de protéger la nation française, parce que c'est de la France que doit partir la liberté et le bonheur du inonde. Si l'on reconnaissait qu'il est utile de prendre ces mesures ou toutes autres semblables, il faudrait décider si c'est la nation qui a le droit de les prendre. Il faut donc, avant d'examiner les mesures nécessaires, juger si le roi a le droit de fa...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... même quand nous aurions décidé qu'à la nation appartient le droit de faire la paix ou... ...rt avec une déclaration de guerre ; parce que le message du roi pourrait exister même quand nous aurions décidé qu'à la nation appartient le droit de faire la paix ou la guerre. Le droit d'armer, de se mettre subitement en mesure, sera toujours l...

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 518
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...intien de la paix, c'est présenter à la nation l'armement ordonné comme une grande pré... ...iter ces mécontentements. Remercier le roi des mesures qu'il a prises pour le maintien de la paix, c'est présenter à la nation l'armement ordonné comme une grande précaution; c'est un moyen de rassurer tous les esprits. Mais si vous allez dire au...
      Speaker: Rewbell
      ...? de l'argent : les représentants de la nation ne peuvent accorder des subsides qu'en ... ... et l'on veut que nous la lui fassions Quedemandeen dernière analyse le ministre? de l'argent : les représentants de la nation ne peuvent accorder des subsides qu'en connais-' sance de cause. Il me semble que nous devons connaître lesdétailsdesca...
      Speaker: Rewbell
      ...lles, faites sans le consentement de la nation quiseule verse son sang et prodigue son... ...s justes; nous ne connaissons plus ces pactes de famille, ces guerres ministérielles, faites sans le consentement de la nation quiseule verse son sang et prodigue son or. La lettre du ministre annonce assez que si le roi ne peut concilier l'Angle...
      Speaker: Le baron de Menou
      ...la guerre en Amérique, une partie de la nation s'y opposa; lordNorth lit valoir avec c... ...sides pour continuer la guerre. Quand il fut question en Angleterre de déclarer la guerre en Amérique, une partie de la nation s'y opposa; lordNorth lit valoir avec chaleur cette opposition; le roi commença la guerre ej; les Anglais furent obligé...
      Speaker: Le baron de Menou
      ... ensuite on examinera laquelle des deux nations a tort. Si c'est l'Espagne, nous devons...
      ...perons le courage et la puissance d'une nation vraiment libre; nousirons attaquer l'An...
      ...encore l'avantage. L'Angleterre est une nation libre, magnanime et généreuse. La France devenue libre est une nation magnanime et généreuse. Les Anglais tra...
      ... est absolument essentiel de statuer sur le droit de faire la paix et la guerre; ensuite on examinera laquelle des deux nations a tort. Si c'est l'Espagne, nous devons employer notre médiation pour l'engager à plier; si c'est l'Angleterre, et qu'e...
      ...rs qu'après avoir préalablement manifesté nos principes ae justice, nous développerons le courage et la puissance d'une nation vraiment libre; nousirons attaquer l'Angleterre en Angleterre même. (Les applaudissements redoublent.) Si c'est au dern...
      ...tre contre nous, nous aurons l'avantage; si c'est au dernier homme, nous aurons encore l'avantage. L'Angleterre est une nation libre, magnanime et généreuse. La France devenue libre est une nation magnanime et généreuse. Les Anglais traiteront d'égal à égal avecles Français, et non plus avec les ministres et le des...

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 519
      Speaker: Le Chapelier
      ... l'exécuteur suprême des volontés de la nation. Vous ne pouvez attaquer ce droit, si v... ...de prendre des précautions pour la défense de l'Etat appartient nécessairement à l'exécuteur suprême des volontés de la nation. Vous ne pouvez attaquer ce droit, si vous ne voulez tomber dans le même inconvénient qu'en 1756; à cette époque, avant...
      Speaker: Dupont
      ...montrer à l'Angleterre que vous êtes la nation la plus libre, il faut lui apprendre au...
      ...ans sa permission. L'Angleterre est une nation trop sage pour armer 32 vaisseaux de gu...
      ... nettement que vous voulez être en pleine mesure de défense. Il ne suffit pas démontrer à l'Angleterre que vous êtes la nation la plus libre, il faut lui apprendre aussi que la France ne souffrira pas qu'il lui soit fait une injure sans sa permission. L'Angleterre est une nation trop sage pour armer 32 vaisseaux de guerre afin de favoriser les intrigues de vos ministres. Il ne vous convient pas d...
      Speaker: Le duc de Lévis
      ...nière la plus solennelle, que jamais la nation française n entreprendra rien contre le...
      ...ibre et toute la puissance d'une grande nation, les atteintes qui pourraient être port...
      propose cet amendement : « L'assemblée nationale déclare en outre, de la manière la plus solennelle, que jamais la nation française n entreprendra rien contre les droits d'aucun peuple; mais qu'elle repoussera, avec tout le courage d'un peuple libre et toute la puissance d'une grande nation, les atteintes qui pourraient être portées à ses droits. »
      Speaker: Le duc de Lévis
      ...r cette question constitutionnelle : La nation doit-elle déléguer au roi l'exercice du... ...nir la paix; décrète, en outre, que demain, 16 mai, il sera mis à l'ordre du jour cette question constitutionnelle : La nation doit-elle déléguer au roi l'exercice du droit de la paix et de la guerre?

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 521
      Speaker: L'abbé Longpré
      ...e destiné à fournir des ressources à la nation et je demande qu'il soit discuté articl... ... a été étudié par le comité, dans tous ses détails ; il se rattache à un ensemble destiné à fournir des ressources à la nation et je demande qu'il soit discuté article par article.
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 4 results
    • Séance du mardi 8 juin 1790, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du mardi 8 juin 1790, au soir

      page 146
      Speaker: De Pardieu
      ...tionale, plus, abandon, au profit de la nation, de l'imposition des ci-devant privilég... tueuse aux décrets de l'Assemblée.nationale, plus, abandon, au profit de la nation, de l'imposition des ci-devant privilégiés pour les six derniers mois de 1789.
      Speaker: De Pardieu
      ...âtillon, depuis un an, pour éviter à la nation le paiement d'une pension. . ...ossession ni résigner un canoni-cat auquel il a été nommé dans le chapitre de Châtillon, depuis un an, pour éviter à la nation le paiement d'une pension. .

      Séance du mardi 8 juin 1790, au soir

      page 147
      Speaker: De Pardieu
      ...de Beaumont-lès-Lo-magne, qui fait à la nation le dou patriotique des impositions ides... (Adresse de ^municipalité de Beaumont-lès-Lo-magne, qui fait à la nation le dou patriotique des impositions ides ci-devant privil^iés, pour âes six derniers mois de ill89.
      Speaker: De Pardieu
      ...la ville»de Bordeaux, qui font don à la nation de xieux contrats au principal de 1,920... Adresse des maîtres écrivains de la ville»de Bordeaux, qui font don à la nation de xieux contrats au principal de 1,920 livres, formant, avec les intérêts échus, da^somme de £,136 livres.

      Séance du mardi 8 juin 1790, au soir

      page 148
      Speaker: De Pardieu
      ...té déclarés être à la disposition de la nation; tifs aux fonds qui ont été déclarés être à la disposition de la nation;

      Séance du mardi 8 juin 1790, au soir

      page 150
      ...mis et dû mettre à la disposition de la nation tous les biens ecclésiastiques^ uni-éta... 7° 1J serait inconcevable que lorsque l'Assemblée nationalea mis et dû mettre à la disposition de la nation tous les biens ecclésiastiques^ uni-établissement religieux, doté1 de bien® ecclésias;-tiques, les conservât. On pourra...
    • Séance du mercredi 9 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 154
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ... enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du ... ...onsacrée par l'Esprit-Saint, semblaient n'avoir qu'un cœur et qu'une âme; tandis enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du martyre, on put compter sur les élections du peuple, on put confier le choix des...
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ...ir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ? ...'a bien saisi, en confiant aux électeurs des départements, un choix qui doit avoir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ?

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 158
      Speaker: Le Président
      ... la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l... ...conomie,-et ^considération des dépenses qu'exigent l'éclat du trône français, et la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l'Assemblée 'nationale pour qu'elle fitfâtelle-même l'état de ma maison ; mais je...

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 159
      Speaker: Le Président
      ... doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intére... ...t son auguste mère soit rendu préeis par la fixation de son douaire : il me sera doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intéresse aussi essentiellement mon bonheur.
      Speaker: Barnave
      ...e d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec tra... Il ne,s'agU,ren ce moment, que d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec transport aux sentiments que Sa Majesté exprime; mais je crois que ce serait mal ju...
      Speaker: De Clermont-Tonnerre
      ...e roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions- ...i tend à replacer encore sous les yeux du roi l'objet en question pst inutile. Le roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions-
    • Séance du samedi 19 juin, au soir

      - search term matches: (16)

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 371
      Speaker: Le vicomte de Noailles
      ... faire parvenir aux représentants de la nation l'expression de nos sentiments, ainsi q... ...es principes de justice et d'humanité qui les caractérisent. Nous vous prions de faire parvenir aux représentants de la nation l'expression de nos sentiments, ainsi que ceux de notre chef et de nos officiers. »
      Speaker: Camus
      ...u'à ce moment sans récompense. C'est la nation qui en réclame une pour eux aujourd'hui... ... excite la plus vive admiration : cependant ces braves citoyens sont restés jusqu'à ce moment sans récompense. C'est la nation qui en réclame une pour eux aujourd'hui : leurs pertes et leurs blessures ne sont rien, pourvu qu'ils puissent jouir de...
      Speaker: Camus
      ...e, et voulant leur donner, au nom de la nation, un témoignage public de la reconnaissa... ... d'une juste admiration pour l'héroïque intrépidité des vainqueurs de/la Bastille, et voulant leur donner, au nom de la nation, un témoignage public de la reconnaissance qui est due à ceux qui ont exposé et sacrifié leur vie pour secouer le joug ...
      Speaker: Camus
      ...ment complets, suivant l'uniforme de la nation ; que sur le canon du fusil, ainsi que ...
      ... du sabre il sera gravé l'écusson de la nation, avec la mention que ces armes ont été données par la nation à tel, vainqueur de la Bastille, et que...
      ...leur service et la reconnaissance de la nation, et que, dans tous les actes qu'ils pas...
      ...n des vainqueurs de la Bastille en état de porter les armes, un habit et un armement complets, suivant l'uniforme de la nation ; que sur le canon du fusil, ainsi que sur la lame du sabre il sera gravé l'écusson de la nation, avec la mention que ces armes ont été données par la nation à tel, vainqueur de la Bastille, et que sur l'habit, il sera appliqué, soit sur le bras gauche, soit à côté du revers g...
      ...é à chacun desdits vainqueurs de la Bastille un brevet honorable, pour exprimer leur service et la reconnaissance de la nation, et que, dans tous les actes qu'ils passeront il leur sera permis de prendre le titre de vainqueurs de la Bastille;
      Speaker: Camus
      ...s vainqueurs de la Bastille auxquels la nation doit des gratifications pécuniaires, et... « L'Assemblée nationale se réserve de prendre en considération l'état de ceux des vainqueurs de la Bastille auxquels la nation doit des gratifications pécuniaires, et elle les leur distribuera aussitôt qu'elle aura fixé les règles d'après lesquel...
      Speaker: Camus
      ...nqueurs, sera déposé aux Archives de la nation , pour y conserver à perpétuité la mémo... ...ésidé à leurs opérations et qui sont compris dans le présent décret avec les vainqueurs, sera déposé aux Archives de la nation , pour y conserver à perpétuité la mémoire de leur nom, et pour servir ae base à la distribution des récompenses honora...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 372
      Speaker: Camus
      ...agés de vivre ou de mourir fidèles à la nation, à la loi et au roi. » ... souffrez que nous déposions en yos mains l'acte par lequel nous nous sommes engagés de vivre ou de mourir fidèles à la nation, à la loi et au roi. »
      Speaker: Camus
      ...hentique. En jurant d'être fidèles à la nation, nous nous sommes engagés de surveiller... ... du royaume sera constamment défendue; nous en avons fait le serment le plus authentique. En jurant d'être fidèles à la nation, nous nous sommes engagés de surveiller sans cesse ses ennemis déjà terrassés; en jurant d'être fidèles à la loi, nous ...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 373
      Speaker: Le Président
      ...es, on croyait si léger, que les autres nations, en rendant justice à son amabilité, cr... partout ce peuple, que, naguères, on croyait si léger, que les autres nations, en rendant justice à son amabilité, croyaient si peu susceptible d'énergie, ce peuple, dis-je, a prouvé que la liberté...
      Speaker: De Cloots,du Val-de-Grâce
      ...x despotes, et de justes espérances aux nations asservies. ...l'union des enfants de la France, ce tableau ravissant donne des soucis amers aux despotes, et de justes espérances aux nations asservies.
      Speaker: De Cloots,du Val-de-Grâce
      ...d nous leur apprendrons que la première nation de l'Europe, en rassemblant ses bannièr... ...e leçon pour les despotes ! quelle consolation pour les peuples infortunés, quand nous leur apprendrons que la première nation de l'Europe, en rassemblant ses bannières, nous a donné le signal du bonheur de la France et des deux mondes!
      Speaker: Le Président
      ...ers entier que les progrès que fait une nation dans la philosophie et dans la connaiss...
      ...rtiennent également à toutes les autres nations. Il est dans les fastes du monde des ép...
      « Messieurs, vous venez prouver aujourd'hui à l'Univers entier que les progrès que fait une nation dans la philosophie et dans la connaissance des droits de l'homme, appartiennent également à toutes les autres nations. Il est dans les fastes du monde des époques qui influent sur le bonheur ou le malheur de toutes les parties du globe ;...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 374
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...les plus fermes appuis des droits de la nation, sont enchaînées, comme les images de p... ...provinces, dont les députés ont toujours été comptés dans cette Assemblée parmi les plus fermes appuis des droits de la nation, sont enchaînées, comme les images de peuples tributaires, aux pieds de;la statue de Louis XIV : souffrirons-nous, Mess...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 375
      Speaker: L'abbé Maury
      ...onnait une idée de la philosophie de la nation. Parlez de quelqu'un en Allemagne, on v... ...n auteur avait bien raison quand il a dit que la première question d'un peuple donnait une idée de la philosophie de la nation. Parlez de quelqu'un en Allemagne, on vous demandé s'il entre au chapitre; en France, quelle place il occupe à la cour;...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 377
      Speaker: L'abbé Maury
      célèbres dans la nation par leur noblesse.....Je célèbres dans la nation par leur noblesse.....Je

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 380
      ...roit d'attendre des représentants de la nation entre les mains desquels je le prêtais.... ...mon pouvoir, je l'ai fait, ce serment, avec la franchise que j'avais également droit d'attendre des représentants de la nation entre les mains desquels je le prêtais. Il s'agissait alors de reconnaître des principes conservateurs des propriétés, ...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 381
      ...nt toujours animés du même zèle pour la nation à laquelle cette' suppression, loin d'ê... leurs descendants seront toujours animés du même zèle pour la nation à laquelle cette' suppression, loin d'être utile, pourrait même être nuisible.

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 382
      ...ans l'Assemblée des représentants de la nation les vœux que vous m'avez chargé d'y tra... ...ts de la province ; je n'ai laissé échapper aucune occasion de faire consigner dans l'Assemblée des représentants de la nation les vœux que vous m'avez chargé d'y transmettre.

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 383
      ...stiques seraient à la disposition de la nation, j'ai demandé qu'il y fût ajouté : sous... Le 2 novembre, lorsqu'il fût proposé de décréter que les biens ecclésiastiques seraient à la disposition de la nation, j'ai demandé qu'il y fût ajouté : sous la surveillance et l'instruction des provinces (4).

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 384
      ...aix et la guerre avec le concours de la nation, sans laquelle il ne pouvait continuer ... ...t de la dignité de la monarchie française, que le roi eût le droit de faire la paix et la guerre avec le concours de la nation, sans laquelle il ne pouvait continuer la guerre, puisque d'elle ou de ses représentants

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 386
      ...rêts à se soumettre au vœu commun de la nation lorsqu'il sera manifesté dans une nouve... ...ntés de faire individuellement quelques réserves pour leurs commettants, étant prêts à se soumettre au vœu commun de la nation lorsqu'il sera manifesté dans une nouvelle législature. Ils ne se sont réunis que pour la défense de la religion de leu...
      ...ogative, ni aux rois de France, ni à la nation française, elle l'avait apportée, il y ... Je suis né gentilhomme, ma famille ne devait cette prérogative, ni aux rois de France, ni à la nation française, elle l'avait apportée, il y a cinquante ans, de Florence, à une époque où la plus grande partie de la nobles...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 387
      ...s a été ouverte à tous les Français, la nation a gagné, sans doute, à la destruction d... Lorsque la carrière des charges et des emplois a été ouverte à tous les Français, la nation a gagné, sans doute, à la destruction des barrières qui bornaient ses espérances et son ambition, et qui circonscrivaie...
      ...le peuple, cette nombreuse partie de la nation, a quelque intérêt aux dispositions de ... ...atif aux titres, aux noms et aux armoiries? 11 faut, pour en juger, examiner si le peuple, cette nombreuse partie de la nation, a quelque intérêt aux dispositions de la nouvelle loi. On ne l'aperçoit point ; car ce n'est pas lui qui peut être jal...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 388
      ...itres encore en honneur chez les autres nations, seront toujours un bien dont l'hérédit... ...des frontières de l'Empire : ainsi les titres qui constituent la noblesse, ces titres encore en honneur chez les autres nations, seront toujours un bien dont l'hérédité paraîtra précieuse ; et cette hérédité, considérée d'une manière générale, auc...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 389
      ... qui ne peut jamais signifier, chez une nation civilisée et dans une société déjà subs... ...eut-être le risque d'égarer le peuple sur le véritable sens de ce mot : égalité, qui ne peut jamais signifier, chez une nation civilisée et dans une société déjà subsistante, égalité de rang ou de propriété. La diversité des travaux et des foncti...
    • Séance du lundi 21 juin 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 21 juin 1790

      page 398
      Speaker: Martineau
      ...us offices ecclésiastiques payés par la nation, les fruits du traitement qui y est att... « Art. 12. Pendant la vacance des évêchés, des cures et de tous offices ecclésiastiques payés par la nation, les fruits du traitement qui y est attaché, seront versés ou resteront dans la caisse du district pour subvenir aux dé...
      ...ne prélat, dont la générosité envers la nationne peut être suspecte, assigner aux vicair... ...de celles des curés les moins partagés? J'ai entendu, dans notre tribune, un jeune prélat, dont la générosité envers la nationne peut être suspecte, assigner aux vicaires, pour leur portion congrue,la somme de 600 livres. 11 tient sans doute à l'an...

      Séance du lundi 21 juin 1790

      page 400
      Speaker: Le Président
      ...icaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaire... ...nistrative du district, laissera à leur choix, s'il y a lieu, ou de prendre un vicaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaires, ou de se retirer avec une pension égale au traitement qui aurait été fourni a...
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 8 results
    • Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 211
      ... de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 li... ...t que les habitants, en sus de leur contribution patriotique, montant à la somme de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 livres qui leur sont dus par l'Etat depuis près de onze ans pour les offices des a...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 215
      Speaker: De Vismes
      ...u profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la... ...rotection peut-il subsister désormais, soit au profit du concessionnaire, soit au profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la suppression doit-elle s'opérer sans aucune indemnité pour ie concessionnaire?

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 216
      Speaker: De Vismes
      ... de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit. ...t une émanation : car la justice d'abord l'exige ainsi, et l'intérêt particulier de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit.

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 217
      Speaker: De Vismes
      ...emps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a... ... point, Messieurs, de la tolérance religieuse de laquelle ont joui de tous les temps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a pu devenir l'objet d'un trafic honteux. Un zèle malentendu a souvent égaré nos ...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 219
      Speaker: Merlin
      ...emnités qui pourraient être dues par la nation ...s ou par des particuliers; sauf à statuer, ainsi qu'il appartiendra, sur les indemnités qui pourraient être dues par la nation
    • Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

      page 359
      Speaker: Rewbell
      ...ens est V image du néant, et la vie des nations « le comble de l'opprobre. » ...e, jusqu'au dernier « soupir, cette liberté sans laquelle Vexistence des « citoyens est V image du néant, et la vie des nations « le comble de l'opprobre. »

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

      page 360
      Speaker: Rewbell
      ...re les secours et la bienfaisance de la nation. ...maine de Saint-Gyr, réduisant sa femme, ses enfants et lui à la misère, il implore les secours et la bienfaisance de la nation.
      Speaker: Rewbell
      ...e soit définitivement déterminée par la nation et ses représentants. ...'être utile à la religion et à l'Etat, jusqu'à cè que la destination de ce temple soit définitivement déterminée par la nation et ses représentants.

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

      page 371
      Speaker: Combes-Dounous
      ...noblesse, vive l'aristocratie, à bas la nation et la cocarde nationale ! Loin de nous ... ...désordre qui régnait entre eux; en entendait les cris de : Vive le roi, vive la noblesse, vive l'aristocratie, à bas la nation et la cocarde nationale ! Loin de nous opposer à l'information de tous ces faits, nous nous soumettons à tel tribunal q...

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

      page 372
      Speaker: De Cazalès
      ...utorité suprême des représentants de la nation... (On rappelle M. de Cazalés à Vordre)... ... précipité. Ahl si,N victime de sa sensibilité, le peuple allait méconnaître l'autorité suprême des représentants de la nation... (On rappelle M. de Cazalés à Vordre), faudrait-il que cette ville infortunée disparût de dessus la surface du globe?...

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

      page 373
      ...ent, pénétrés de reconnaissance pour la nation généreuse qui nous a acueillis dans not... Monsieur le Président, pénétrés de reconnaissance pour la nation généreuse qui nous a acueillis dans notre infortune, nous venons vers ses au-gus|es représentants lui en offrir le resp...

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

      page 374
      ...andais b&ent solliciter l'intérêt de ia nation française pour cette partie de leurs co... Enfin les. patriotes hollandais b&ent solliciter l'intérêt de ia nation française pour cette partie de leurs concitoyens qui ont défendu leur patrie avec tant de zèle et de confiance, et qui,...
      ... déposer auprès des représentants de ia nation française. ...nt des principes et des faits renfermés dans le mémoire suivant, que nous venons déposer auprès des représentants de ia nation française.
      ...lus favorable de justifier auprès de la nation française l'intérêt qu'elle avait pflB ... ...s l'impulsion des esprits et la situation des choses en offrirent une occasion plus favorable de justifier auprès de la nation française l'intérêt qu'elle avait pflB à dette grande cause de la justice ët de la liberté»
      ...nt n'imprimât pas une seconde fois a la nation batayèla honte dont il l'avait cbuvertè... ...on gré des forces navaies et militaires de l'Etat, afin que son aveugle dévouement n'imprimât pas une seconde fois a la nation batayèla honte dont il l'avait cbuvertè dans la dernière guerre, en retenant dans les ports de la République les dix va...

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

      page 375
      ...s dont les.lumières avaient réveillé la nation sur sel droits; ôéux dont lë courageux ... ... rassasie? râmé des ennemis dë la patrié. Tous iê§ bons citoyens, tous les hommes dont les.lumières avaient réveillé la nation sur sel droits; ôéux dont lë courageux dévouement l'amenait à la liberté lès armes à ia main, tous succombèrent à ia fo...

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

      page 376
      ...ntages que celte alliance assurait à la nation française : ... en 1785 entre la France et les Provinces-Unies, de considérer un moment les avantages que celte alliance assurait à la nation française :
      ...nement subsistante. Ainsi, l'on vit une nation libre, foulant aux pieds lès lois sacré... ... héréditaire dans la maison d'Orange, et s'engage à maintenir la forme du gouvernement subsistante. Ainsi, l'on vit une nation libre, foulant aux pieds lès lois sacrées qu'elle avait si souvent, et avec tant de succès, invoquées pour elle-même, d...

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

      page 377
      ...rdée comme un pur sacrifice fait par la nation française en faveur des hollandais réfu... ...le ne doit pas, même d'après le principe établi sur cet objet en 1787, être regardée comme un pur sacrifice fait par la nation française en faveur des hollandais réfugiés. Quelques-uns d'entre eux ont porté en France des capitaux considérables qu...
      ... différentes espèces d'avantages que la nation française a droit d'attendre de l'indus... Ou pourrait développer, avec plus d'étendue, les différentes espèces d'avantages que la nation française a droit d'attendre de l'industrie des Hollandais réfugiés. Ce que l'on vient de dire suftit peut-être en ce m...
    • Séance du mardi 27 juillet 1790, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du mardi 27 juillet 1790, au soir

      page 383
      Speaker: Coster
      ...ment du Jura, qui déêlape ennemis de la nation et du roi et traîtres j* la patrie tous... Adresse de la municipalité de Rahon, département du Jura, qui déêlape ennemis de la nation et du roi et traîtres j* la patrie tous cgux qui, par des protestations, éqritfe ou aetes quelconques, chercheraient à ...
      Speaker: Coster
      ...l'autorité suprême des représentants de nation. ...on ; qu'ils l'pnt dénoncée a la municipalité comme séditieuse et attentatoire à l'autorité suprême des représentants de nation.
      Speaker: Regnaud
      ...écessaires pour les représentants de la nation et leur bon roi i et qu'ils ont arrêté ... ...a liberté conqui se, et VExau-diat, pour demander au Saint-Esprit tes lumières nécessaires pour les représentants de la nation et leur bon roi i et qu'ils ont arrêté unanimement que leur maire serait chargé d'adresser le procès-verbal des cérémon...

      Séance du mardi 27 juillet 1790, au soir

      page 384
      Speaker: Le Président
      ...que nous sommes les représentants de la nation française. Je réclame l'orare et le sil... N'oublions pas que nous sommes les représentants de la nation française. Je réclame l'orare et le silence.
      Speaker: Thibault
      ...que lorsqu'un membre aété présenté à la nation comme son représentant, rien ne peut al... ...le serment de ne se Séparer qu'après l'achèvement de la Constitution ; je crois que lorsqu'un membre aété présenté à la nation comme son représentant, rien ne peut altérer son caractère ; voici, en conséquence, le projet dé décret que je vous pré...
    • Séance du mercredi 28 juillet 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 389
      Speaker: Fréteau
      ...fense du royaume et pour la sûreté delà nation au dehors. Le ministre de la guerre a d... ...it de prendre des informations sur les mesures qui avaient été prises pour la défense du royaume et pour la sûreté delà nation au dehors. Le ministre de la guerre a dit n'avoir pu faire autre chose que de maintenir l'emplacement des troupes et de...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 391
      Speaker: Arthur Dillon
      ...est proposé, et qu'il faut demander aux nations voisines d'expliquer leurs intentions. ... circonstances, l'Assemblée ne peut pas s'en tenir aux termes du décret qui lui est proposé, et qu'il faut demander aux nations voisines d'expliquer leurs intentions.
      Speaker: D'Aiguillon
      ...utrichiennes est extrêmement sage ; les nations voisines n'y verront que de la prudence...
      ...is patriotes, et peut-être même par les nations voisines. Apprécions,dans cet état crit...
      ...tre situation actuelle ; il faut que la nation française développe tous ses efforts, d...
      ...e qui me paraît nécessaire. La disposition de suspendre le passage des troupes autrichiennes est extrêmement sage ; les nations voisines n'y verront que de la prudence. Mais, dans mon opinion, les ministres ne me paraissent pas aussi innocents qu'...
      ...nces méridionales, des signes d'insurrection, excités certainement par les mauvais patriotes, et peut-être même par les nations voisines. Apprécions,dans cet état critique, la conduite du ministre des affaires étrangères. Il dit qu'il n'a pas rend...
      ... grande partie de l'Assemblée applaudit.) Il est essentiel de nous occuper de notre situation actuelle ; il faut que la nation française développe tous ses efforts, déploie toute sa vigueur, afin de détruire la confiance des ennenis de la chose p...
      ... « la tète de la noblesse de toutes les nations, et, suivi « de tous les sujets fidèles... ...e saint Louis l'idée dé a tromper son épée dans le sang des Français ; j'irai, à « la tète de la noblesse de toutes les nations, et, suivi « de tous les sujets fidèles à leur roi, qui se réuniront « sous mes drapeaux ; j'irai tenter de délivrer çe...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 393
      Speaker: Charles de Lameth
      ...iétude : mais pour que le courage de la nation inspire une juste confiance, il faut qu... ...leur a tenu tête ; sous le règne de la liberté, nous ne devons avoir aucune inquiétude : mais pour que le courage de la nation inspire une juste confiance, il faut qu'elle soit armée. Une révolution a, comme une maladie, ses périodes et ses crise...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 394
      Speaker: Robespierre
      ... Quand il s'agit du salut de l'Etat, la nation ne doit pas fixer son attention sur un ... ...'Aiguillon; mais parce qu'elle n'est point analogue au parti qu'on doit prendre. Quand il s'agit du salut de l'Etat, la nation ne doit pas fixer son attention sur un particulier. Ce qui nous a été rapporté, par les six commissaires, n'est qu'une ...
      Speaker: Voidel
      ...'il sera rendu au roi les droits que la nation a repris; que ia noblesse contribuera à... ...; ils feront préeé-* der leur marché d'un manifeste dans lequel il sera porté qu'il sera rendu au roi les droits que la nation a repris; que ia noblesse contribuera à toutes les charges sans exception, que le clergé sera moins bien traité qu'il n...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 396
      ...ères. Votre courage et la vigueur d'une nation gui veut être libre, ont écarté, jusqu'... préparatifs pour embraser des pays entiers afin d'y attirer des forces étrangères. Votre courage et la vigueur d'une nation gui veut être libre, ont écarté, jusqu'aujourd'hui, ces périls, et les périls n'ont servi qu'à rendre triomphante la ca...
      ...les traités, et les Français, comme une nation féroce, indigne de la liberté, et qui n... ...nds dans cet Empire, on leur peint la France hors d'état désormais de maintenir les traités, et les Français, comme une nation féroce, indigne de la liberté, et qui ne compte pour rien la perfidie.
      ...les ont retenti dans tous les cœurs; la nation qui se constitue sur la justice, doit ê... ...attaquerons personne. Croyez, Messieurs, que ces paroles ne sont pas perdues, elles ont retenti dans tous les cœurs; la nation qui se constitue sur la justice, doit être un jour l'admiration et le modèle de toutes les autres. Vous avez donc fait ...
      ...ions qui vous ont été faites, ou que la nation soit dépouillée même de ses droits légi...
      ...articuliers. Mais qu'ils sachent que la nation a tout ce qu'il faut de justice et de f...
      ...ité sera notre politique; qu'une grande nation ne prend conseil que de la générosité; ...
      Il faut que, sur-le-champ, vous fassiez raison à l'Europe du prix des cessions qui vous ont été faites, ou que la nation soit dépouillée même de ses droits légitimes (2). Langage de cannibales, vrai manifeste de brigands! Tels sont les cons...
      ...iberté cherchent à dégrader la majesté des princes, pour servir leurs intérêts particuliers. Mais qu'ils sachent que la nation a tout ce qu'il faut de justice et de force pour maintenir et même pour faire exécuter les clauses des traités; que nou...
      ...vernés par l'astuce des cabinets ni par les mystères diplomatiques ; que la probité sera notre politique; qu'une grande nation ne prend conseil que de la générosité; que les intérêts de tous seront pesés dans une juste balance quand nous serons s...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 397
      ...s, l'emportera toujours sur celui d'une nation désormais agricole par constitution, ve... ...rivalité n'est qu'une concurrence, dont le commerce, assuré sur des bases solides, l'emportera toujours sur celui d'une nation désormais agricole par constitution, verra-t-elle de sang-froid une ligue européenne dont les progrès et le désordre ne...
      ...nutilement on a cherché à séparer de sa nation; qui s'est identifié avec elle parceque... ...vez pas attendre, pour les confondre, qu'ils aient été réalisés. Votre roi, qu'inutilement on a cherché à séparer de sa nation; qui s'est identifié avec elle parceque des hommes vulgaires auraient appelé des sacrifices ; qui, quoiqu'on en dise, e...
      ...'il leur convient d'avoir pour amie une nation qui a juré la paix à ses voisins, et qu...
      ...forcera de fatiguer, si l'énergie de la nation, si cette puissance de volonté dont les...
      ...des Romains, la salle nationale est ouverte à tout le monde. Qu'ils exa-miment s'il leur convient d'avoir pour amie une nation qui a juré la paix à ses voisins, et qui brûle de la conquérir pour l'univers, par les armes dignes d'elle : la raison,...
      ...ophétie est mensongère, si votre persévérance, Messieurs, qu'inutilement on s'efforcera de fatiguer, si l'énergie de la nation, si cette puissance de volonté dont les hommes faibles n'ont aucune idée, vous permettent d'achever votre ouvrage, l'Eu...
      ...la force nationale au complot contre la nation et contre le trône. Ils veulent nous ôt... ...er votre Constitution. Maintenant, il faut crier à haute voix, et opposer toute la force nationale au complot contre la nation et contre le trône. Ils veulent nous ôterla liberté, nous crierons: Liberté! Et ce cri, répété par vingt-cinq millions ...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 398
      ... la force de l'armée par la force de la nation. Les soldats citoyens n'attendent que c... de soutenir la force de l'armée par la force de la nation. Les soldats citoyens n'attendent que ce moyen pour prendre les rangs et les formes que vous leur indiquerez.
      ...nvaincra de eelte grande vérité, que la nation et le roi n'ont qu'un même intérêt; vou... En attendant, tout le monde se convaincra de eelte grande vérité, que la nation et le roi n'ont qu'un même intérêt; vous méditerez avec sagesse les principes politiques qui naissent de nos relations ...
    • Séance du dimanche 1 août 1790

      - search term matches: (4)

      Séance du dimanche 1 août 1790

      page 489
      Speaker: Le Président
      ...les preuves que les représentants de la nation jugeront nécessaires. ...la rigide observation de mes devoirs, je ne crains point d'être appelé à toutes les preuves que les représentants de la nation jugeront nécessaires.
      Speaker: Bouche
      ...r en rendre compte et pour savoir si la nation payera celte année 1,600,000 livres pou... Je demande que le mémoire de M. Necker soit renvoyé au comité des finances pour en rendre compte et pour savoir si la nation payera celte année 1,600,000 livres pour les dettes de M. le comte d'Artois.

      Séance du dimanche 1 août 1790

      page 490
      Speaker: Robespierre
      ... ce qui importe aux représentants de la nation, c'est de savoir si l'Assemblée peut re... ..., ne sont pas d'accord sur les honneurs à rendre aux vainqueurs, de la Bastille; ce qui importe aux représentants de la nation, c'est de savoir si l'Assemblée peut refuser de concourir à cet hommage, si même elle n'aurait pas dû le décerner elle-...
      Speaker: Le Déist de Botidoux
      ...st de l'honneur des représentants de la nation d'honorer ceux qui sont morts en renver... ...que la Bastille est abattue; si c'est pour l'avantage de la France entière, il est de l'honneur des représentants de la nation d'honorer ceux qui sont morts en renversant celte forteresse.

      Séance du dimanche 1 août 1790

      page 493
      ...nu de s'y conformer. Les efforts que la nation fait depuis quatorze mois pour acquérir... ...toyens. La loi est, ou elle n'est pas : tous y sont soumis, ou personne n'est tenu de s'y conformer. Les efforts que la nation fait depuis quatorze mois pour acquérir la liberté sont vains et inutiles, si déjà nous avons oublié cet axiome d'une v...
      ... rentes sur les revenus domaniaux d'une nation que l'on abandonne, et dans le sein de ...
      ...e qu'en outre de ces 500,000 livres, la nation donne 3,000,000 de livres par an à un c...
      ... 500,00J livres de rentes? N'est-ce donc pas assez de prélever 500,000 livres de rentes sur les revenus domaniaux d'une nation que l'on abandonne, et dans le sein de laquelle on refuse de vivre? Croit-on qu'il soit fort juste qu'en outre de ces 500,000 livres, la nation donne 3,000,000 de livres par an à un citoyen dont elle ne connaît pas la prestation du serment civique, à un Français ...
      ...ger, c'est se rendre coupable envers la nation entière. ...enter aux droits de quelque autre citoyen; mais le3 porter en masse chez l'étranger, c'est se rendre coupable envers la nation entière.
      ...aurait fallu 95,470 000 livres. Mais la nation ayant fourni, depuis le 15 décembre 178... ... celles dont il serait possible de se dispenser. Pour en acquitter le total, il aurait fallu 95,470 000 livres. Mais la nation ayant fourni, depuis le 15 décembre 1789, beaucoup plus deSOiniliionsd'extra-ordinaire, et même beaucoup plus de 95,470...

      Séance du dimanche 1 août 1790

      page 494
      ...e l'insouciance des représentants de la nation, si l'on s'imaginait que, parce qu'ils ...
      ...s ordres généraux ou particuliers de la nation, mais parce qu'il n'a jamais rien fait ...
      ...es ministres. Il faudrait avoir une idée bien extraordinaire de la légèreté ou de l'insouciance des représentants de la nation, si l'on s'imaginait que, parce qu'ils reçoivent un état de dépenses à faire, ils en approuvent par cela même le conten...
      ...omptable en aucune chose, il ne dit pas que c'est parce qu'il a payé en vertu des ordres généraux ou particuliers de la nation, mais parce qu'il n'a jamais rien fait payer qu'en vertu des ordres généraux ou particuliers du roi.
      ... par le décret du 29 septembre 1789, la nation a déclaré que « les ministres et les au... ...e effectivement n'en aurait-il pas existé dans l'ancien régime; mais depuis que, par le décret du 29 septembre 1789, la nation a déclaré que « les ministres et les autres agents du pouvoir exécutif sont responsables de l'emploi des fonds de leur ...
      ...re du roi n'est pas plus la dette de la nation que ne l'est celle de tout particulier. ...i qui est sur le trône, tous les autres sont égaux; et parce que la dette du frère du roi n'est pas plus la dette de la nation que ne l'est celle de tout particulier.
      ...ui l'a autorisé à donner l'argent de la nation aux créanciers d'un des individus qui font partie delà nation, préseo-tera-t-il avec quelque confianc... ...sur le Trésor public : et quand on demandera au ministre des finances te titre qui l'a autorisé à donner l'argent de la nation aux créanciers d'un des individus qui font partie delà nation, préseo-tera-t-il avec quelque confiance le bon du rot ? Que de réflexions naîtraient alors 1 Elles se présentent en si...

      Séance du dimanche 1 août 1790

      page 496
      ..., si ce n'est de fonds appartenant à la nation ; de fonds qui sortaient plus ou moins ... ...est antérieur à l'établissement de ia liste civile. De quels fonds l'a-t-on payé, si ce n'est de fonds appartenant à la nation ; de fonds qui sortaient plus ou moins directement du Trésor public, mais qui en émanaient nécessairement? Il ne saurai...
      ..., donnant et payant sans en informer la nation, à laquelle appartiennent les fonds don... ...e leurs anciennes habitudes, ils procèdent toujours comme par le passé, décidant, donnant et payant sans en informer la nation, à laquelle appartiennent les fonds dont ils disposent libéralement.
      ...tentifs dénoncent à l'Assemblée et à la nation. ...uoi les ministres complaisants se prêtent, et voilà aussi ce que les citoyens attentifs dénoncent à l'Assemblée et à la nation.

      Séance du dimanche 1 août 1790

      page 497
      ...dé qu'il serait contraire au bien de la nation d'intenter, dans le moment actuel, l'ac... Je suis persuadé qu'il serait contraire au bien de la nation d'intenter, dans le moment actuel, l'action de responsabilité que je crois fondée, et dont je viens de parler. L'Assemb...
    • Séance du mercredi 4 août 1790

      - search term matches: (10)

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 605
      Speaker: Bouche
      ...éputés étant censés députés de toute la nation, il doit être admis ; d'autre part, on ... ...aisons alléguées pour et contre M. Laffitte. D'un côté, on fait valoir que les députés étant censés députés de toute la nation, il doit être admis ; d'autre part, on objecte que quoique M. Laffitte ait obtenu la confiance des électeurs de D ix, S...

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 607
      Speaker: Thouret
      ...s l'intérieur du parquet prêteront à ia nation et au roi, devant les membres du consei...
      ...itution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir, ave...
      Art. 3. « Les juges introduits dans l'intérieur du parquet prêteront à ia nation et au roi, devant les membres du conseil général dé la commune, pour ce délégués par la Constitution, et en présence de la commune assistante, le serment de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir, avec exactitude et impartialité, les fonctions de leurs offices.

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 608
      Speaker: Thouret
      ... magistrature suprême de l'Etat, que la nation a conférée héréditairement. A côté de c... ...uvoirs qu'il peut déléguer directement : il n'y a d'exception qu'à l'égard de la magistrature suprême de l'Etat, que la nation a conférée héréditairement. A côté de ce principe, vous en avez consacré un autre, qui est que toutes les fois que le p...

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 609
      Speaker: Thouret
      ...s rois alors, seuls représentants de la nation, exerçaient tous les droits et tous les... ...squ'ils les créaient par leurs édits,etles instituaient par leurs provisions. Les rois alors, seuls représentants de la nation, exerçaient tous les droits et tous les pouvoirs nationaux confusément avec ceux délégués à la royauté; mais ils étaien...
      Speaker: Thouret
      ... l'existence du corps politique, que la nation doit se charger d'office du châtiment d... ...te raison, c'est encore parce que les plus grands crimes sont ceux qui attaquent l'existence du corps politique, que la nation doit se charger d'office du châtiment des coupables. G'est enfin par ce pressant intérêt que tous les peuples, qui n'on...
      Speaker: Thouret
      ...du peuple, préposé pour l'intérêt de la nation à l'exercice de ses droits? Il doit don... ...a commission d'un officier, peut-il rester douteux que cet officier est l'homme du peuple, préposé pour l'intérêt de la nation à l'exercice de ses droits? Il doit donc être un des fonctionnaires élus et nommés par le peuple; car sa fonction est u...
      Speaker: Thouret
      ...tif est dans sa source le pouvoir de la nation, que c'est elle qui Va délégué pour son... Je sais qu'on pourra dire que le pouvoir exécutif est dans sa source le pouvoir de la nation, que c'est elle qui Va délégué pour son avantage, qu'elle ne doit pas se défier de sa propre institution, et que le roi...
      Speaker: Thouret
      ...us les pouvoirs publics sont ceux de la nation, que tous lui sont avantageux dans l'es...
      ...maintenir entre les attributions que la nation peut utilement faire au pouvoir exécuti...
      Je répouds qu'il est vrai que tous les pouvoirs publics sont ceux de la nation, que tous lui sont avantageux dans l'esprit et dans l'objet de leur institution, et que cependant il existe, par la nature même des choses, une distinction très essentielle à maintenir entre les attributions que la nation peut utilement faire au pouvoir exécutif, et celles qu'elle a spécialement intérêt de se réserver pour les exercer plus...
    • Séance du jeudi 5 août 1790, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 5 août 1790, au matin

      page 614
      Speaker: Alquier
      ...la gloire et aux succès des armes de là nation; et, sous ce rapport, il n'en est aucun... « t,ps vrais militaires sont toujours occupés de cp qui tend à la gloire et aux succès des armes de là nation; et, sous ce rapport, il n'en est aucun qui ne rende foncièrement justice au corps des carabiniers. Les actions heureus...

      Séance du jeudi 5 août 1790, au matin

      page 615
      Speaker: Alquier
      ...ions, on pense que, pour conserver à la nation un corps qui peut, dans l'avenir, lui ê... « D'après ces observations, on pense que, pour conserver à la nation un corps qui peut, dans l'avenir, lui être utile plus qu'il ne l'a jamais été, il serait de la sagesse et de la bienvei...
      Speaker: Alquier
      ...us puissantes i celle de conserver à la nation un corps solide, susceptible de toute e... « A toutes ces considérations, il s'en réunit encore une des plus puissantes i celle de conserver à la nation un corps solide, susceptible de toute espèce de service à la guerre, de former une réserve pour les Goups de main et po...

      Séance du jeudi 5 août 1790, au matin

      page 616
      Speaker: Georges
      ...t lever des impôts sur une partie de la nation. ...aminer : 1° la validité de la donation, et 2° si un particulier peut légitimement lever des impôts sur une partie de la nation.

      Séance du jeudi 5 août 1790, au matin

      page 617
      Speaker: Gossin
      ...us aux ancienspeuples, et dont quelques nations modernes ont eu si longtemps à rougir. ... ...osé, Messieurs, va détruire pour jamais ces procès en séparation decorps, inconnus aux ancienspeuples, et dont quelques nations modernes ont eu si longtemps à rougir. Un cri de proscription s'était élevé contre ces procédures si favorables au vice...
      Speaker: Gossin
      ... opprime, et un fléau terrible pour les nations où il existe. ...xime, que le célibat conjugal est un joug insupportable pour les individus qu'il opprime, et un fléau terrible pour les nations où il existe.
    • Séance du mardi 10 août 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du mardi 10 août 1790, au matin

      page 698
      Speaker: Duport
      ...à la sûreté publique, elle ôterait à la nation un droit dont elle ne peut se dépouille... ...pe. Elle ôterait aux citoyens ce zèle et cette activité qu'ils doivent apporter à la sûreté publique, elle ôterait à la nation un droit dont elle ne peut se dépouiller.
      Speaker: Duport
      ...vengeur public, un vengeur nommé par la nation qui en poursuive la réparation. Il faut... ...rimes qui ne laissent point après eux de vengeurs. Il faut alors que ce soit un vengeur public, un vengeur nommé par la nation qui en poursuive la réparation. Il faut bien distinguer entre le jugement et l'accusation. L'accusation se fait devant ...

      Séance du mardi 10 août 1790, au matin

      page 699
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ne méfiance outrée contre le chef de la nation était toujours une source de trouble, e... ...écutif contre lequel nous aurons à lutter perpétuellement. David Hume a dit qu'une méfiance outrée contre le chef de la nation était toujours une source de trouble, et conduisait quelquefois au plus affreux esclavage. Ainsi parlait un Anglais d'a...

      Séance du mardi 10 août 1790, au matin

      page 700
      Speaker: Thouret
      ...suivi par vous, adopté, confirmé par la nation, il fait maintenant votre loi, il vous ... ... cette Constitution qui est votre ouvrage : émané de vous, jusqu'ici fidèlement suivi par vous, adopté, confirmé par la nation, il fait maintenant votre loi, il vous oblige, il vous presse, vous n'êtes plus maîtres de le changer : et ces principe...
      Speaker: Thouret
      ...artage, une partie très distincte de la nation; il faut toujours prévoir et l'abus qu'...
      ...ie, et l'intérêt à p.irt de celui de la nation, ou même opposé, qui peut le rendre red...
      ...ent d'en faire la délégation, le pouvoir exécutif est, dans le règlement de ce partage, une partie très distincte de la nation; il faut toujours prévoir et l'abus qu'il pourrait faire un jour des moyens qu'on lui confie, et l'intérêt à p.irt de celui de la nation, ou même opposé, qui peut le rendre redoutable.
      Speaker: Thouret
      ...tif est dans sa source le pouvoir de la nation, institué et délégué par elle. Fermemen...
      ...voir exécutif; et vous avez assuré à la nation le droit de nommer ses juges, comme ses...
      ...phistique induction de cette propositionvraie en elle-même, que le pouvoir exécutif est dans sa source le pouvoir de la nation, institué et délégué par elle. Fermement convaincus du danger de cette confusion, lorsqu'il s'agit de distribuer les fonctions, vous venez encore de constituer le pouvoir judiciaire, comme distinct du pouvoir exécutif; et vous avez assuré à la nation le droit de nommer ses juges, comme ses administrateurs.
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 6 results
    • Séance du lundi 23 août 1790

      - search term matches: (16)

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 227
      Speaker: Le Président
      ...es arts véritablement honorable pour la nation. ... a adressé; et qui, par la beauté des caractères de Didot, devient un monument des arts véritablement honorable pour la nation.

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 228
      Speaker: Charles Voidel
      ...telet comme prévenus d'un crime de lèse-nation, les sieurs Desmarets-Maillebois, Bonne... ...rapport, et chargea le procureur de la commune de dénoncer cumulativement au Châtelet comme prévenus d'un crime de lèse-nation, les sieurs Desmarets-Maillebois, Bonne-Savardin et Gui-gnard de Saint-Priest.

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 232
      Speaker: Charles Voidel
      ...is longtemps prévenu d'un crime de lèse-nation, dénoncé comme tel, et contre lequel le...
      ...t de magistrat et de représentant de la nation, la conduite de M.l'abbé de Barmond, da...
      Barmond a protégé de tout son pouvoir la fuite d'un homme depuis longtemps prévenu d'un crime de lèse-nation, dénoncé comme tel, et contre lequel le Chàtelet venait d'ordonner une information, c'est que, autant qu'il était en lu...
      ... le plus grand des crimes dans l'ordre social ; c'est que, sous le double rapport de magistrat et de représentant de la nation, la conduite de M.l'abbé de Barmond, dans cette circonstance,est non seulement une imprudence, non seulement une faute,...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 234
      Speaker: Robespierre
      ...ui pour poursuivre lë£ dfilliëS de lèse-nation ; mais il vaut mieUx n'en àVoir pas que... ...jusqu'ici n'ont pas mérité la confiance publique. Je sais qu'il faut dës tfibUhkui pour poursuivre lë£ dfilliëS de lèse-nation ; mais il vaut mieUx n'en àVoir pas que d'en avoir un qui agiisë en senà inversé de la

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 235
      Speaker: L'abbé Maury
      ...oUffriteà-Vous qu'hn rëprééëûlàat dë la nation Soit ëxjibSé à dë séthblkbles britrâges... ...port: àllàht âux éàtix, fût ttàdhit Corathë complice d'dn délit Hbti |ifbiivë? SoUffriteà-Vous qu'hn rëprééëûlàat dë la nation Soit ëxjibSé à dë séthblkbles britrâges,? Qùé vbùs prdpoêe-t-bn inaihtenant? De ne baâ l'élargit, ëft attendant Hés prë...
      Speaker: De Bouville
      Je demande, pour l'honneur dé là nation, qu'on aille aux voiX sur lii motion de... Je demande, pour l'honneur dé là nation, qu'on aille aux voiX sur lii motion de M. l'abbé Mahrys Il .n'éât pas plus facile de répondre à cet honorable membre q...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 236
      Speaker: Regnaud
      ...pposer à ce que les représentants de la nation prescrivent au Châtelet de poursuivre un déUt à la poursuite duquel la nation est intéressée". ...ment révoquer votre décret en laissant le cours à la justice. On ne peut pas s'opposer à ce que les représentants de la nation prescrivent au Châtelet de poursuivre un déUt à la poursuite duquel la nation est intéressée".
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...e l'Etat ? Non, les représentants de la nation seraient coupables à leur tour, s'ils e... ...un homme prévenu d'être entré dans un projet dont le but était le renversement de l'Etat ? Non, les représentants de la nation seraient coupables à leur tour, s'ils enveloppaient plus longtemps un de leurs collègues de cette inviolabilité qui, da...
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...'après son opinion seule, du sort de la nation entière?Aucun homme, n'ayant ce droit, ...
      ...ion d'un homme prévenu du crime de lèse-nation. (On applaudit d'un côté, on murmure de...
      ... peser sérieusement cette réflexion: est-il permis à tout citoyen de disposer, d'après son opinion seule, du sort de la nation entière?Aucun homme, n'ayant ce droit, ne peut, quelle que soit son opinion personnelle, favoriser l'évasion d'un homme prévenu du crime de lèse-nation. (On applaudit d'un côté, on murmure de l'autre.) Les murmures ne m'empêcheront pas d'exposer l'opinion que m'arrache m...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 237
      Speaker: Barnave
      ...l est certain que ce représentant de la nation devait s'imposer la plus scrupuleuse sé... .... l'abbé Perrotin. Il e3t certain que ce magistrat devait connaître les lois ; il est certain que ce représentant de la nation devait s'imposer la plus scrupuleuse sévérité dans ses démarches, et cependant il a été surpris en enlevant un homme à ...
      Speaker: Barnave
      ...des informations sur les crimes de lèse-nation. Donc les actes de ces comités sont lég... ...ter avec celui delà municipalité de Paris, pour faire des recherches et prendre des informations sur les crimes de lèse-nation. Donc les actes de ces comités sont légaux, d'après vos décrets. S'ils ne suffisent pas pour juger, ils suffisent pour ...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 238
      Speaker: De Mirabeau
      ...youlajj; conduire hore du domainé de la nation. ...près '(|uquel On à troqvè, sOus 'l'abri d'Un'raiix' passeport', un hojbmp qh^il youlajj; conduire hore du domainé de la nation.
      Speaker: De Mirabeau
      ...'suffit pas,nouVies reRré§entànti'de fa natïôn, d'être hp^dj^s iqfntë? judiciaires aus... ...efpple de l'inflëxiblé justice ëtivers Ips membres clé cette ^ssiemblée. Ï1 rie 'suffit pas,nouVies reRré§entànti'de fa natïôn, d'être hp^dj^s iqfntë? judiciaires aussi longtemps (Me vbqg ne |è§ festitnez'pas a la ' ju rid fèÏÏbû1 o rainai ré dés...
    • Séance du mercredi 25 août 1790

      - search term matches: (18)

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 259
      Speaker: Le Président
      ...iberté française,lareconnaissance de la nation vous couvrira de palmes plus honorables... « Bestaurateur delà liberté française,lareconnaissance de la nation vous couvrira de palmes plus honorables que celles que.saint Louis fut chercher en Afrique et en Asie.
      Speaker: Malouet
      ...ouvellent leur serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et à la Constitution.... ...et: ils ont présenté un acte signé d'eux où ils professent ces sentiments et renouvellent leur serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et à la Constitution. Je demande que le procès-verbal en fasse mention. Ils se sont plaints au minist...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 260
      Speaker: De Noailles
      ... qui concernent des représentants de la nation, s'il en existe dans la procédure faite... « 9°. De lettres patentes sur le décretdu même jour, relatives aux charges qui concernent des représentants de la nation, s'il en existe dans la procédure faite par le Châtelet sur les événements du 6 octobre dernier.

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 262
      Speaker: Le Président
      La liberté de la nation doit commencer par celle des opinions. ... La liberté de la nation doit commencer par celle des opinions. Je prie l'Assemblée d'entendre l'orateur.
      Speaker: Martineau
      ...ompris les commissaires du roi et de la nation, les greffiers, les suppléants, donnero... ...oin de recourir au juge de paix. Les six tribunaux proposés dans l'article 2 y compris les commissaires du roi et de la nation, les greffiers, les suppléants, donneront près de cent officiers de justice dans Paris. Comment après cela peut-on prop...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 263
      Speaker: De Mirabeau
      ... ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent... ...mis de tracer ; et ces peuples, s'ils sont opprimés, sont aussi nos alliés! Nous ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent prodiguer leurs trésors et leur sang pour une acquisition aussi éloignée, pour ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...répare la reconnaissance des droits des nations, nous n'aurions pas même à délibérer ni...
      ...ule fOrdê deë rois, la seule gloire des nations : alors les passions particulières, tra...
      ...ons dottner, dès ce moment, le Signal de cette bienveillance ttni-vérsêllë que prépare la reconnaissance des droits des nations, nous n'aurions pas même à délibérer ni sur leâ alliances ni sur la guerre. L'Europe aura-t-elle besoin de politique, l...
      ...verselle. Alors lé bonheur deà pettplëS serâ le seul but des législateurs, la seule fOrdê deë rois, la seule gloire des nations : alors les passions particulières, transformées en vertus publiques, ne déchireront plds, par des querelles sanglantes...
      Speaker: De Mirabeau
      La nation française, en changeant èés lois èt ses... La nation française, en changeant èés lois èt ses mœurs, doit sans doute éhanger sa politique; mais elle est encore condamnée, pa...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 264
      Speaker: De Mirabeau
      ...habiles : il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, ent... ...ons, ils auront à défendre relie de la raison et ils n'en devront être que plus habiles : il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, entreprend un travail plus difficile, que celle qui enflamme l'ambition, en offrant...
      Speaker: De Mirabeau
      ...s Français doivent être ob-ervés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait a... ...deux principes sont : 1° que tous les traités précédemment conclus par le roi des Français doivent être ob-ervés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait annulés, changés ou modifiés, d'après le travail qui sera fait à cet égard au sei...
      Speaker: De Mirabeau
      ...ête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes e... ... relations, que le désir inaltérable de la paix et la renonciation à toute conquête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes et comme obligatoires dans tous les traités, que les stipulations purement défens...
      Speaker: De Mirabeau
      ..., il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germ... ...dir, que la politique qui veut tout bouleverser, nous soient toujours étrangères, il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germes des combats, il fallait renoncer à toute force extérieure, détruire nos forte...
      Speaker: De Mirabeau
      ...hommes et pour le malheur réel des deux nations. ...ers et belliqueux qui se ruinaient et se déchiraient pour l'orgueil ae quelques hommes et pour le malheur réel des deux nations.
      Speaker: De Mirabeau
      ...n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois étaient parents, les peuples ... On s'aperçut bientôt que cette succession, qui avait coûté tant de sang, n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois étaient parents, les peuples n'étaient pas unis, les ministres étaient rivaux ; et l'Angleterre, profitant de...
      Speaker: De Mirabeau
      ...rre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eût perdu ses vaisseaux, ses ... La guerre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eût perdu ses vaisseaux, ses richesses et ses plus belles colonies, que nos malheurs fournirent au caractère ...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 265
      Speaker: De Mirabeau
      craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité... craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité. Mais l'intérêt nous dicte-t-il d'autres lois que la reconnaissance ?
      Speaker: De Mirabeau
      ...à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développemen... ...s grande force des empires, qu'aussi longtemps qu'étrangères à toute injustice, à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développement de leur richesse intérieure, de leur véritable prospérité. La France compte da...
      Speaker: De Mirabeau
      ...maux n'est-il pas facile de prévoir? La nation, qui nous a choisis pour être les insti... ... menaceraient-ils pas alors et nos finances et nos armées ? et combien d'autres maux n'est-il pas facile de prévoir? La nation, qui nous a choisis pour être les instituteurs de ses lois, nous demande aussi la sûreté de ses possessions et de son c...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 266
      Speaker: De Mirabeau
      ...connaîtrons désormais que des Pactes de nation. nous ne reconnaîtrons désormais que des Pactes de nation.
      Speaker: De Mirabeau
      ...ssessions, aux secours mutuels que deux nations doivent se donner, aux avantages de com... ...i doivent être ratifiés : ceux qui sont relatifs à la garantie réciproque des possessions, aux secours mutuels que deux nations doivent se donner, aux avantages de commerce qu'elles s'assurent. D'autres ont besoin d'être corrigés ; car vous ne pou...
      Speaker: De Mirabeau
      ...nel d'un monarque l'a seul dicté, et la nation, qui en est l'unique garant, n'y prend ...
      ...le la foi publique et la conscience des nations.
      ...ire. L'ambition l'a conçu, la rivalité peut l'anéantir. Souvent l'intérêt personnel d'un monarque l'a seul dicté, et la nation, qui en est l'unique garant, n'y prend aucune part. Il n'en serait pas ainsi d'un pacte vraiment national, qui assermen...
      ...a volonté générale, produit une alliance indissoluble, et a pour base inébranlable la foi publique et la conscience des nations.
      Speaker: De Mirabeau
      ...ssité même d'assurer la paix, force les nations à se ruiner en préparatifs de défense ?... ...eiller, à se redouter, à se regarder comme ennemis. Pourquoi faut-il que la nécessité même d'assurer la paix, force les nations à se ruiner en préparatifs de défense ? Puisse cette affreuse politique être bientôt en horreur sur toute la terre !
      Speaker: De Mirabeau
      ...lus continueront à être respectés parla nation française, jusqu'au moment où elle aura... « 1° Que tous les traités précédemment conclus continueront à être respectés parla nation française, jusqu'au moment où elle aura revu ou modifié ces divers actes, d'après le travail qui sefa fait à cet égard,...
      Speaker: De Mirabeau
      ... l'examen approfondi des traités que la nation croira devoir conserver ou changer, le ...
      ...a base de la Constitution française, la nation ne peut en aucun cas reconnaître, dans ...
      « 2° Que préliminairement à ce travail et à l'examen approfondi des traités que la nation croira devoir conserver ou changer, le roi sera prié de faire connaître à toutes les puissances avec lesquelles la France a des engagements, que la justice et l'amour de la paix étant la base de la Constitution française, la nation ne peut en aucun cas reconnaître, dans les traités, que les stipulations purement défensives et commerciales.
      Speaker: De Mirabeau
      ...nnaître à Sa Majesté Catholique, que la nation française, en prenant toutes les mesure... « Décrète, en conséquence, que le roi sera prié de faire connaître à Sa Majesté Catholique, que la nation française, en prenant toutes les mesures propres à maintenir la paix, observera les engagements que son gouvernement a ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...ar un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer avec précision et clarté t... ...ec les ministres de Sa Majesté Catholique à l'effet de resserrer et perpétuer, par un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer avec précision et clarté toute stipulation qui ne serait pas entièrement conforme aux vues de paix général...
      Speaker: De Mirabeau
      ...idération les armements des différentes nations de l'Europe, leur accroissement progres... « Au surplus, l'Assemblée nationale prenant en considération les armements des différentes nations de l'Europe, leur accroissement progressif, la sûreté des colonies françaises et du commerce national,

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 267
      Speaker: Robespierre
      ...jamais été examinés ni consentis par la nation ? ...'ail-liances, de rétablir des traités que l'Assemblée ne connaît pas, qui n'ont jamais été examinés ni consentis par la nation ?

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 268
      ...apitale et l'un des représentants de la nation, je serais en effet coupable envers mes... Chef du tribunal de la capitale et l'un des représentants de la nation, je serais en effet coupable envers mes concitoyens, si j'avais négligé de présenter au Corps législatif les idées qu'u...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 276
      ... tribunal provisoire des crimes de lèse-nation, il a rempli ce pénible devoir avec aut... ...e. Zélé sectateur de la Révolution choisi par l'Assemblée nationale pour être le tribunal provisoire des crimes de lèse-nation, il a rempli ce pénible devoir avec autant d'impartialité que de courage, et les libelles dont le corps et les membres ...
      ...e dans tous les tribunaux, au nom de la nation et du roi, il n'y aura plus de prévôt d... ...onstitué le tribunal de département et la justice devant y être administrée comme dans tous les tribunaux, au nom de la nation et du roi, il n'y aura plus de prévôt dans ce tribunal : en conséquence, cette place, est et demeure supprimée, sauf le...
    • Séance du vendredi 27 août 1790, au matin

      - search term matches: (42)

      Séance du vendredi 27 août 1790, au matin

      page 303
      Speaker: Goudard
      ... tous les rapports commerciaux avec les nations étrangères, devait être le fruit d'un e... ...i grande réforme commandée par la raison et la justice, une réforme qui embrasse tous les rapports commerciaux avec les nations étrangères, devait être le fruit d'un examen réfléchi. Je viens donc vous soumettre le résultat du travail de votre com...

      Séance du vendredi 27 août 1790, au matin

      page 304
      Speaker: Goudard
      ...ent contraires aux vrais intérêts de la nation. ...t ce n'est pas de lui que vous devez craindre la demande de sacrifices qui seraient contraires aux vrais intérêts de la nation.
      Speaker: Goudard
      ..., et le commerce rendra avec usure à la nation ce qu'elle aura fait pour lui. ...elui de porter à l'étranger un numéraire considérable ; ce sacrifice disparaîtra, et le commerce rendra avec usure à la nation ce qu'elle aura fait pour lui.

      Séance du vendredi 27 août 1790, au matin

      page 305
      Speaker: Goudard
      ...s ; on favorisait ainsi le commerce des nations étrangères, tandis que la nôtre languis... ...'on ait calculé à quel prix lq gouvernement se procurait de si faibles ressources ; on favorisait ainsi le commerce des nations étrangères, tandis que la nôtre languissait ; il fallut tout ce temps pour s'apercevoir que les droits de traites perçu...
      Speaker: Goudard
      ...ut sans succès. Tel a été le sort de la nation, quand, méconnaissant ses droits, elle ... La justice et l'intérêt public exigeaient l'accomplissement de ce vœu ; ce fut sans succès. Tel a été le sort de la nation, quand, méconnaissant ses droits, elle croyait les exercer en présentant des doléances. Aussi, sous la fin du règne de ...

      Séance du vendredi 27 août 1790, au matin

      page 306
      Speaker: Goudard
      ...ptions près, comme le commerce avec les nations étrangères ; il s'y lève aussi des droi... ... des autres provinces du royaume et cé qui en vient, est considéré, à peu d'exceptions près, comme le commerce avec les nations étrangères ; il s'y lève aussi des droits de péage, de traverse, de foraine et de haut-conduit, lesquels se perçoivent ...
      Speaker: Goudard
      ... la reconnaissance du commerce et de la nation, à ce travail qui fut achevé ep 1762 ; ... ...cupé, M. de Trydaine se livra, pendant six ans avec une constance digne de toute la reconnaissance du commerce et de la nation, à ce travail qui fut achevé ep 1762 ; mais il fut encore, par la fatalité des circonstances, condamné à rester dans l'...

      Séance du vendredi 27 août 1790, au matin

      page 307
      Speaker: Goudard
      ... Si tout ce qui intéresse le bien de la nation n'avait des droits certains à votre con... ...e et le soumettre à 1 épreuve nécessaire de votre examen et de votre discussion. Si tout ce qui intéresse le bien de la nation n'avait des droits certains à votre constante attention, je la solliciterais plus particulièrement pour un objet qui ne...

      Séance du vendredi 27 août 1790, au matin

      page 308
      Speaker: Goudard
      ...pas l'empreinte de la servitude dont la nation vient enfin de s'affranchir? ...d'entraves mises au commerce, et, tout dans notre régime financier, ne porte-il pas l'empreinte de la servitude dont la nation vient enfin de s'affranchir?
      Speaker: Goudard
      ...r toutes les barrières qui séparent les nations commerçantes. Vous sentirez d'abord, Me...
      ...le opération : vous reconnaîtrez que la nation qui seule consentirait à ouvrir toutes ...
      ...es et celles de ses manufactures, cette nation serait bientôt victime de pareilles mesures; elle procurerait aux nations étrangères de nouveaux moyens de travai...
      ...ts par cette sublime pensée que tous les hommes sont frères, voudraient renverser toutes les barrières qui séparent les nations commerçantes. Vous sentirez d'abord, Messieurs, qu'une réciprocité absolue devrait être la base première et nécessaire d'une telle opération : vous reconnaîtrez que la nation qui seule consentirait à ouvrir toutes ses portes, et qui les trouverait fermées chez ses voisins, qui admettrait leurs...
      ...continueraient à grever de droits et de prohibitions ses productions territoriales et celles de ses manufactures, cette nation serait bientôt victime de pareilles mesures; elle procurerait aux nations étrangères de nouveaux moyens de travail et d'activité par ses consommations, au lieu de se réserver à elle-même ces pr...
      Speaker: Goudard
      ...ps devant les sages représentants de la nation, et dans des circonstances aussi critiq... ...profondira pas davantage un système qu'il croit inutile de combattre corps à corps devant les sages représentants de la nation, et dans des circonstances aussi critiques que celles qui nous environnent. La combinaison d'un tarif rédigé non dans l...

      Séance du vendredi 27 août 1790, au matin

      page 309
      Speaker: Goudard
      ... respecter, ont dû disparaître quand la nation a repris sa place, et que leur abandon ... ...empart utile contre les entreprises du pouvoir arbitraire qui était forcé de les respecter, ont dû disparaître quand la nation a repris sa place, et que leur abandon sera une nouvelle source de richesse et de prospérité.
      Speaker: Goudard
      ...it fait pour servir de loi à toutes les nations, sans altérer les conventions faites av... ...qu'un tarif général n'admettait point de considérations particulières, qu'il était fait pour servir de loi à toutes les nations, sans altérer les conventions faites avec quelques puissances; nous avons considéré que si le traité de commerce avec l...
      Speaker: Goudard
      ...nolal>le, c'eût été associer les autres nations à une faveur destructive de notre indus... ...re pour base le traité avec l'Angleterre, puisqu'en éprouvant déjà un préjudice nolal>le, c'eût été associer les autres nations à une faveur destructive de notre industrie.
      Speaker: Goudard
      ...s manufactures qui l'exige; celui de la nation en général. Elle consiste: Première classe. Celle-ci est affranchie de tous droits; c'est l'intérêt de nos manufactures qui l'exige; celui de la nation en général. Elle consiste:

      Séance du vendredi 27 août 1790, au matin

      page 311
      Speaker: Goudard
      ...le, les associera a la prospérité dë ta nation, et les rendra bienfaitrices de l'indig...
      ...e Vœu au milieu des représentants de la nation.
      ...e. Celle qui leur plaira lë pluS, sera celle qui. formée par i'indUstrié nationale, les associera a la prospérité dë ta nation, et les rendra bienfaitrices de l'indigehcë qui à si longtemps gémi d'un goût aussi frivole qU'impôli-tique; l'habit fr...
      ... disperses. Ce n'e3t [joint vainement, Messieurs, que le commerce aura exprimé ce Vœu au milieu des représentants de la nation.

      Séance du vendredi 27 août 1790, au matin

      page 313
      Speaker: Goudard
      ...ce du même genre; il dérobe encore à la nation une portion de ses revenus, et s'il int... ... propriété ; il désobéit à la loi qui a voulu établir l'équilibre dans le commerce du même genre; il dérobe encore à la nation une portion de ses revenus, et s'il introduit une marchandise manufacturée, il prive de leur subsistance des Français q...

      Séance du vendredi 27 août 1790, au matin

      page 314
      Speaker: Goudard
      ...e mérite pas moins la sollicitude de la nation que la garde de son territoire^ ies tro...
      ... sont repoussées par presqué toutes lés nations, il est a'uhé sage politique dë subvéni...
      ...strie nationale, contre les productions étrangères ; mais dans ce service, qui ne mérite pas moins la sollicitude de la nation que la garde de son territoire^ ies troupes de ligne n'en seront pas moins dirigées par leurs seuls officiers qui .se c...
      ...déjà màhifestéesous tatit d'autres rapports. Dans un tnomebt où nds manufacture^ sont repoussées par presqué toutes lés nations, il est a'uhé sage politique dë subvénir, autant que lés circotistancés pëuVebt nous le permettre, à notre propre conso...

      Séance du vendredi 27 août 1790, au matin

      page 354
      ...que, ëtttre 60 et 70 millions. C'est la nation qui doit i"âtquiUër désormais sur les r... ...des dépenses relatives à là religion, a été portée, par votre comité ecclésiastique, ëtttre 60 et 70 millions. C'est la nation qui doit i"âtquiUër désormais sur les revenus ordinaires^ ét ce sera lè premier article des dépenses publiques. Ën ajou...
    • Séance du samedi 28 août 1790, au matin

      - search term matches: (10)

      Séance du samedi 28 août 1790, au matin

      page 386
      Speaker: De Gouy d'Arsy
      ...on, grande, simple, magnifique ; que la nation puisse enfin dire : je ne dois rien. El...
      ... pas juste en lui-même, avantageux à la nation, utile aux créanciers de l'Etat, favora...
      ... à 2,400 milions. Eh bien 1 acquittons-nous une bonne fois par une seule opération, grande, simple, magnifique ; que la nation puisse enfin dire : je ne dois rien. Elle sera peut-être la seule de l'Europe à qui il soit permis de tenir ce langage....
      ...s digne des législateurs de la France, si le système que je vous propose n'était pas juste en lui-même, avantageux à la nation, utile aux créanciers de l'Etat, favorable à ceux à qui l'Etat ne doit rien, exempt de tous inconvénients importants, p...
      Speaker: De Gouy d'Arsy
      ... préfixes. Rien de plus avantageux à la nation, car cette dette courte étant un intérê... ...ent échues, mais de celles qui sont plus exigibles, de leur nature, à des termes préfixes. Rien de plus avantageux à la nation, car cette dette courte étant un intérêt de 120 millions par année qu'il faut imposer sur les peuples, c'est soulager l...

      Séance du samedi 28 août 1790, au matin

      page 387
      Speaker: De Gouy d'Arsy
      ...s à acquérir, montreraient en vain à la nation leur titre échu, son décret et son impu... ... les créanciers à terme, lorsqu'ils se présenteraient, ne trouvant plus de terres à acquérir, montreraient en vain à la nation leur titre échu, son décret et son impuissance...
      ...lter ou la félicité ou le malheur de la nation. J'ai entendu* dans cette tribune, des ... Il ne faut pas se le dissimuler, Messieurs, de votre opération va résulter ou la félicité ou le malheur de la nation. J'ai entendu* dans cette tribune, des membres respectables par leurs ver- (1) Le discours de M. de Toustain de Viray n...

      Séance du samedi 28 août 1790, au matin

      page 388
      Speaker: De Toustain de Viray
      ...rendre un parti. Vous devez compte à la nation, et du choix et de l'exécution. La tâch... Il est instant de prendre un parti. Vous devez compte à la nation, et du choix et de l'exécution. La tâche est pénible, sans doute ; mais il faut avoir le mâle courage de l'exécuter. Je...
      Speaker: De Toustain de Viray
      ...que la dette pèse tous les jours sur la nation, et que vous lui devez compte de voire ... ...os décrets. Votre lenteur , jusqu'à présent, n'était que prudence ; mais songez que la dette pèse tous les jours sur la nation, et que vous lui devez compte de voire retard.

      Séance du samedi 28 août 1790, au matin

      page 389
      Speaker: L'abbé Brousse
      ...nt les biens immenses, dans lesquels la nation est rentrée. ...s impôts répartis sur tous les individus du royaume ; les autres en fonds, ce sont les biens immenses, dans lesquels la nation est rentrée.

      Séance du samedi 28 août 1790, au matin

      page 390
      Speaker: L'abbé Brousse
      ...viez garanti de la loyauté d'une grande nation ? ... ce ne sera qu'un acquittement partiel qu'il aura-reçu : est-ce là ce que vous aviez garanti de la loyauté d'une grande nation ?
      Speaker: L'abbé Brousse
      ...éanciers de l'Etat, déshonorant pour la nation, est encore accablant pour le peuple, c... Ainsi, ce système injuste envers les créanciers de l'Etat, déshonorant pour la nation, est encore accablant pour le peuple, cruel pour le commerce, pour l'industrie, et effrayant pour l'avenir. Il faut don...

      Séance du samedi 28 août 1790, au matin

      page 395
      Speaker: Germain
      ...t, et ce sont là les seuls dignes d'une nation libre et généreuse. Je vous inviterais ... ...e vous ne considérerez que comme un juste aiguillon, comme un noble encouragement, et ce sont là les seuls dignes d'une nation libre et généreuse. Je vous inviterais donc à déclarer:
    • Séance du mardi 31 août 1790, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du mardi 31 août 1790, au soir

      page 438
      ...t uue patrie, qÇ dans l'entière 4|{ermi-nation que yoijg avez prise dp satisfaire à ce... ...elle qév^it lui assurer; vous avez voulu lui faire aimér vos lois, eh lui rendant uue patrie, qÇ dans l'entière 4|{ermi-nation que yoijg avez prise dp satisfaire à ce grand devoir, vpus ave? PGRSé que fjes calculg arithmétiques ne devraient pas s...

      Séance du mardi 31 août 1790, au soir

      page 443
      .... grands succès en ce genre honorant ia nation anglaise qui, dans tous ces établisseme... ...pour leur soulagement, pour leur guérison, au moins dans la plupart des hôpitaux. grands succès en ce genre honorant ia nation anglaise qui, dans tous ces établissements publics, manifeste un profoqd respect pour l'humanité ; les Français, plus p...
      ... a déjà éclairé sur ce point de grandes nations. On peut citer l'Italie, l'Espagne et t... ...s aux pauvres dans leurs maladies. Une expérience, née d'une longue observation, a déjà éclairé sur ce point de grandes nations. On peut citer l'Italie, l'Espagne et toujours l'Angleterre; et sous nos yeux, dans cette capir? taie, d'heureux essais...

      Séance du mardi 31 août 1790, au soir

      page 448
      ...ls ont a cet egard la con- fiance de la nation, 4 qui cos enfants appartienncnt; toute... ...er leur veritable in- teret; ces offn iers publics doivent y veiller pour eux; ils ont a cet egard la con- fiance de la nation, 4 qui cos enfants appartienncnt; toutes ces precautions, in formations preambles et conseutemcut donnc par lo tribunal...

      Séance du mardi 31 août 1790, au soir

      page 451
      ...barrassants et plus dispendieux pour la nation, que ceux que reçoit la vieillesse dans... On nous objectera peut-être que ces secours seront plus embarrassants et plus dispendieux pour la nation, que ceux que reçoit la vieillesse dans les hospices communs. Ils le seront moins que les secours à domicile en maladie...
    • Séance du mardi 17 août 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du mardi 17 août 1790, au matin

      page 119
      Speaker: De Mirabeau
      ...oyen, quoiqu'il soit représentant de la natiôn, il devrait être en prison... Il est dé... ...'est pas dans les liens d'un décret dé prise de corps, câr alors, comme tout citoyen, quoiqu'il soit représentant de la natiôn, il devrait être en prison... Il est démontré qu'il est en état d'arrestation..i J'adopte les conclusions de M. Regnaud...

      Séance du mardi 17 août 1790, au matin

      page 121
      Speaker: Le Président
      ...par ce motif, il est des grâces dont la nation doit confier la distribution à son repr... et peut-être que, par ce motif, il est des grâces dont la nation doit confier la distribution à son représentant héréditaire, à celui qui par sa haute dignité, son rang unique et son é...

      Séance du mardi 17 août 1790, au matin

      page 122
      Speaker: De Virieu
      ...t ekblusivëment aux représentants dë la nation.» Ainfei, quand lë roi fait des observa... ...ale à prendre un qbjet en Considération; mais la proposition dëS ltiis âppàrtiëdt ekblusivëment aux représentants dë la nation.» Ainfei, quand lë roi fait des observations, élleS doivent être communiquées et vous devez les prëndfrë eb considérati...
  • Tome 20 : Du 23 octobre au 26 novembre 1790 4 results
    • Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

      page 335
      Speaker: Prugnon
      ...res du « tribunal, d'êtres fidèles à la nation, à la loi et « au roi, et de remplir av... ...deux commissaires du roi, qui recevront « le serment individuel de tous les membres du « tribunal, d'êtres fidèles à la nation, à la loi et « au roi, et de remplir avec exactitude les fonc-e tions qui leur sont confiées. Ce serment sera « lu par ...
      Speaker: Prugnon
      ...: cette consignation est la dette de la nation même ; il faut qu'elle se place en quel... ...térêt du pauvre : ia nécessité de consigner l'amende peut l'écarter du tribunal : cette consignation est la dette de la nation même ; il faut qu'elle se place en quelque sorte à l'entrée du sanctuaire, et qu'elle dise : laissez entrer le pauvre s...

      Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

      page 336
      Speaker: Prugnon
      ...embres du tribunal, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir exac... ...f et deux commissaires du roi, qui recevront le serment individuel de tous les membres du tribunal, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir exactement toutes les fonctions qui leur seront confiées : ce serment sera lu par l'...

      Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

      page 337
      Speaker: Goupil
      ...ges; qui connaîtront des crimes de lèse-nation; et c'est à ces juges que vous donnerez... ...: c'est parmi les membres du tribunal de cassation que seront pris les grands juges; qui connaîtront des crimes de lèse-nation; et c'est à ces juges que vous donnerez des fonctions de douze ans 1 et ce sont ces juges que vous soumettrez, par leur...

      Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

      page 338
      Speaker: Chabroud
      ...u'il est possible. Le mot crime de lèse-nation est trop vague ; mais quand on dira : c... ...tails de la législature, il faut se rapprocher des définitions exactes le plus qu'il est possible. Le mot crime de lèse-nation est trop vague ; mais quand on dira : crime de trahison, de conspiration contre la Constitution, contre l'Etat, contre ...

      Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

      page 339
      Speaker: Fréteau
      ...t va se trouver annulé. L'attente d'une nation voisine va être trompée, et on va inqui... ...e le Corps législatif doit envisager surtout l'exécution des traités dont l'effet va se trouver annulé. L'attente d'une nation voisine va être trompée, et on va inquiéter sans objet le peuple des frontières. Tels sont les motifs que l'on oppose a...
    • Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

      page 460
      Speaker: Gossin
      ...t abandonnés par le souverain ou par la nation qu'ils ont servis pendant tout le cours... ...aient désormais isolés sur la terre, sans patrie, même sans droits, s'ils étaient abandonnés par le souverain ou par la nation qu'ils ont servis pendant tout le cours utile de leur vie.

      Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

      page 465
      Speaker: Rewbell
      ...que son premier soutien; et toute la « "nation était divisée en deux classes, en suppô... ...pour véritable souve-« rain que la ferme générale : leur roi lui-même « n'était que son premier soutien; et toute la « "nation était divisée en deux classes, en suppôts « et en esclaves de la ferme.

      Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

      page 468
      Speaker: Pierre Delley
      ... je l'espère, de fermiers généraux ; la nation aura seulement des préposés ...mme lui; mais convenons avant tout : 1° qu'il n'y a plus et qu'il n'y aura plus, je l'espère, de fermiers généraux ; la nation aura seulement des préposés
      Speaker: Pierre Delley
      ...t les Français ne font qu'un : c'est la nation. Donc, à cette lutte, presque toujours ... ...t et les Français faisaient quelquefois deux, dans le nouveau, le gouvernement et les Français ne font qu'un : c'est la nation. Donc, à cette lutte, presque toujours nécessaire autrefois entre les Français qui payaient et soupçonnaient et le gouv...
      Speaker: Pierre Delley
      ...ente exclusive du tabac en faveur de la nation et la prohibition de sa culture, modifi... 1° Si la vente exclusive du tabac en faveur de la nation et la prohibition de sa culture, modifiées par un nouveau régime, sont inconstitutionnelles et plus contraires à la vra...
      Speaker: Pierre Delley
      ... leur faire d'immenses avances ; or, la nation seule peut établir ce commerce d'échaDg... ...qu'ils apportassent avec eux du numéraire, ou que nos négociants consentissent à leur faire d'immenses avances ; or, la nation seule peut établir ce commerce d'échaDge par l'organe de ses préposés, en les obligeant à aller chercher le tabac en Am...

      Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

      page 470
      Speaker: Pierre Delley
      ...ive du tabac continuera au profit de la nation pendant six ans, à compter du Ier janvi... Art. 1er. La vente exclusive du tabac continuera au profit de la nation pendant six ans, à compter du Ier janvier prochain.
      Speaker: Pierre Delley
      ...nus* de concert avec les préposés de la nation, de veiller dans leur territoire respec... ... dans tout 16 royaume. Les corps administratifs et les muni" cipalités seront tenus* de concert avec les préposés de la nation, de veiller dans leur territoire respectif à l'exécution de cette loi.
    • Séance du mercredi 17 novembre 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du mercredi 17 novembre 1790

      page 483
      Speaker: Démeunier
      ...on de serment à exiger des agents de la nation française auprès des cours étrangères ;... ...tre comité de Constitution de vous présenter un projet de décret sur la prestation de serment à exiger des agents de la nation française auprès des cours étrangères ; loin de s'y refuser, plusieurs ie demandent» et un d'eux a déjà envoyé sou serm...
      Speaker: Démeunier
      ...s termes : « Je jure d'êtrë fidèle à la nation, à la loi et au roi ; de maintenir de t... « Le serment qu'ils prêteront âëra conçu étt ces termes : « Je jure d'êtrë fidèle à la nation, à la loi et au roi ; de maintenir de tout mbh pouvoir la Gunstitutiod décrétée pâr l'Assemblée nationale et acceptée p...

      Séance du mercredi 17 novembre 1790

      page 485
      Speaker: Le Président
      ...er mes hommages aux représentants de la nation, en vous priant, Monsieur, de vouloir b... ...yant daigné me confier le département de la guerre, mon premier soin est de porter mes hommages aux représentants de la nation, en vous priant, Monsieur, de vouloir bien être mon interprète auprès de ce corps auguste. La crainte que l'emploi auqu...

      Séance du mercredi 17 novembre 1790

      page 486
      ... a pù, d^ns 1 a'pcipn régime, grever la nation de dettes qu'elle spi{ obligée de recon... ...s de droit public, sayoir : jusqq'à qpef pqïqi et soqs quelles conditions le r°i a pù, d^ns 1 a'pcipn régime, grever la nation de dettes qu'elle spi{ obligée de reconnaître. Telles sont les ponsé? quences d'usages cqpstants, mais plps (PPi'is abu...

      Séance du mercredi 17 novembre 1790

      page 497
      ...es légitimes; pour être créancier d'une nation, il faut des titres solennels, émanés ou de la nation ou de son représentant, mais dans l'ord... ...vrer les fonds dont il avait le maniement. Pour être créancier, il faut des titres légitimes; pour être créancier d'une nation, il faut des titres solennels, émanés ou de la nation ou de son représentant, mais dans l'ordre des règles et des formes qu'elle a établies.
      ...e : ou l'on prétendait avoir l'Etat, la nation pour obligés et débiteurs, ou bien l'on...
      ...ssait comme souverain, comme chef de la nation, pour elle et en son nom, et les cas où...
      Il y a cependant une distinction à faire : ou l'on prétendait avoir l'Etat, la nation pour obligés et débiteurs, ou bien l'on prêtait sur la parole du roi, qui ne s'était engagé à ne faire expédier aucunes...
      ...personne qui ne sût, alors même, la différence des actes par lesquels le roi agissait comme souverain, comme chef de la nation, pour elle et en son nom, et les cas où elle agissait pour l'ordre particulier de sa maison et pour ses affaires person...
      ...fait cesser la vénalité des offices? La nation ne connaît d'autres officiers que ceux ... ...t supprimés. Comment subsisteraient-ils aujourd'hui que l'Assemblée nationale a fait cesser la vénalité des offices? La nation ne connaît d'autres officiers que ceux dont les services sont destiués à ia chose publique; il faut qu'elle puisse appe...
      ...rait avoir lieu, savoir, le fait que la nation a profité d'une somme qu'on demande qu'... ...t, mais à la charge d'établir la condition sans laquelle le remboursement ne saurait avoir lieu, savoir, le fait que la nation a profité d'une somme qu'on demande qu'elle restitue.
      ...is il faut ajouter foi au titre ; si la nation se trouve grevée par un titre peu fidèl... ...tant d'autres, de ces abus que nous ne pouvons que réformer sans les réparer. Mais il faut ajouter foi au titre ; si la nation se trouve grevée par un titre peu fidèle d'une dette qui ne devrait pas être la sienne, tout le crime retombe sur 1a tê...

      Séance du mercredi 17 novembre 1790

      page 498
      ...étaient pas touchés du sacrifice que la nation fait en leur faveur lorsqu'elle s'écart... ...e versée originairement dans le Trésor public* Si les porteurs de ces brevets n'étaient pas touchés du sacrifice que la nation fait en leur faveur lorsqu'elle s'écarte du principe qui ne permettrait pas de tirer du Trésor public des sommes qui n'...
      ... une dette qui n'est pas la dette de ia nation ? Le débat est évidemment ici entre cel... ...e porter au Trésor public lorsqu'il saura qu'on ne le lui demande que pour payer une dette qui n'est pas la dette de ia nation ? Le débat est évidemment ici entre celui qui a un titre et celui qui n'en a aucun. L'homme qui a gagné son écu a un dr...
    • Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

      - search term matches: (12)

      Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

      page 740
      ...rédulité et à la faiblesse, rendus à la nation ; les bases de la liberté étai (1) Cett... ...s, qui paraissaient inébranlables, renversés ; des biens extorqués à l'aveugle crédulité et à la faiblesse, rendus à la nation ; les bases de la liberté étai (1) Cette séance est incomplète au Moniteur.

      Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

      page 741
      Speaker: Le Président
      ...e fidélité et notre attachement pour la nation, dont nous nous glorifions de faire par... ...le compte que nous vous en avons rendu, il vous aura été facile d'apprécier notre fidélité et notre attachement pour la nation, dont nous nous glorifions de faire partie.
      Speaker: Le Président
      ...ttendions en paix que le jugement de la nation vînt faire échouer ses projets ambitieu... ...artie du nord de l'influence dangereuse des décisions de cette Assemblée* nous attendions en paix que le jugement de la nation vînt faire échouer ses projets ambitieux; mais sa marche rapide vers le but qu'elle se proposait, nous a mis dans la né...

      Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

      page 742
      Speaker: Auvray
      ...ttachement le plus inviolable, pour Une nation à laquelle nous nous faisons gloire d'a... ... français, des cœurs étrangers à l'artifice comme à la crainte, nous portons l'attachement le plus inviolable, pour Une nation à laquelle nous nous faisons gloire d'appartenir, la soumission la plus entière aux lois que la sagesse de Représentant...
      Speaker: Auvray
      ... nous importe essentiellement que cette nation ne puisse jamais s'attribuer le commerc... ...vantages* à ne l'attendre que de notre agrégation à une puissancë européenne, il nous importe essentiellement que cette nation ne puisse jamais s'attribuer le commerce exclusif des méfô.
      Speaker: Auvray
      ...résentants, dë notre fidélité envers la nation, la loi et le roi. ...s, que celle de notre amûur pour la patrie, de notre reconnaissance pour ses représentants, dë notre fidélité envers la nation, la loi et le roi.
      Speaker: Auvray
      ...e en France par les représentants de la nation que sur les demandes formelles et préci... ...ur organisation, qu'aucune loi nouvelle sur l'état des personnes ne sera décrétée en France par les représentants de la nation que sur les demandes formelles et précises qui en auront été faites par nos assemblées coloniales.

      Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

      page 743
      Speaker: Auvray
      ...rêt du commerce qui est l'intérêt de la nation et de la colonie, avec l'intérêt person... ... par un abus étrange de mots, on confondait le commerce et le commerçant, l'intérêt du commerce qui est l'intérêt de la nation et de la colonie, avec l'intérêt personnel de quelques individus.

      Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

      page 744
      Speaker: Le Président
      ...comme pour le maintien des droils de la nation qu'elle représente. Résolue à serrer le... ... nationale est invariable dans ses intentions pour la prospérité de la colonie, comme pour le maintien des droils de la nation qu'elle représente. Résolue à serrer leurs liens par de nouveaux rapports d'affection et d'utilité réciproque, l'expres...
      Speaker: De France
      ...ublique; il sollicite les secours de la nation, tant pour ie rétablissement de ce pont... ... un pont sur la rivière de l'Ardèche, absolument nécessaire à la communication publique; il sollicite les secours de la nation, tant pour ie rétablissement de ce pont, que pour le soulagement des malheureuses victimes de cet événement.

      Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

      page 745
      Speaker: Lasnier de Vaussenay
      ...u commerce général ou particulier de la nation, le comité n'a pas pensé que la rigueur... ...ition, un avantage réel dans le trafic des marchandises étrangères, sans nuire au commerce général ou particulier de la nation, le comité n'a pas pensé que la rigueur absoluede la loi dût lui refuser la jouissance d'un profit individuel, effet de...

      Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

      page 746
      Speaker: Lasnier de Vaussenay
      ...s moins favorables qué cëiix des autres nations ; que notre situation auprès d'elle nou... ...ce tout cë que lës étrangers pouvaient lui vendre ; que nos traités n'étaient pas moins favorables qué cëiix des autres nations ; que notre situation auprès d'elle nous donnait l'avantage dé Connaître sës besoins, dans tous les moments, ét dë lès ...
      Speaker: Lasnier de Vaussenay
      ...s de commerce que d'écraser celui de la nation. Vous venez de soulager la circulation ... ...r de vous observer, qu'il vaudrait mieux que quelques particuliers ne fissent pas de commerce que d'écraser celui de la nation. Vous venez de soulager la circulation intérieure de vos marchandises dë toutes les entraves fiscales, le tarif de vos....
      Speaker: Lasnier de Vaussenay
      ...rication et vos débouchés. Eh (jUoi! la nation française nrest-elle plus agricole et i... puissant d'étendre votre fabrication et vos débouchés. Eh (jUoi! la nation française nrest-elle plus agricole et industrieuse, et voudrait-On nous persuader que nous sëiïotis réduits à la triste...

      Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

      page 747
      Speaker: Barnave
      ...iants anglais qui vendraient aux autres nations, à bon compte, des marchandises de tous...
      ...s'établir dans les villes maritimes des nations voisines qui ont des ports francs ? Je ...
      ...ndises de fabrique étrangère, pourraient-ils soutenir la concurrence des négo^ ciants anglais qui vendraient aux autres nations, à bon compte, des marchandises de tous les pays ? Supprimer les franchises ne serait-ce pas renoncer entièrement au co...
      ...enir la concurrence dés armateurs étrangers ? Ne les forceriez-vous pas d'aller s'établir dans les villes maritimes des nations voisines qui ont des ports francs ? Je crois donc qu'il serait dangereux de supprimer les franchises, qu'il n'y a aucun...