Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-071 hits on 1789-083 hits on 1789-091 hits on 1789-104 hits on 1789-119 hits on 1789-123 hits on 1790-012 hits on 1790-025 hits on 1790-034 hits on 1790-047 hits on 1790-0511 hits on 1790-0628 hits on 1790-0722 hits on 1790-0813 hits on 1790-0915 hits on 1790-109 hits on 1790-1111 hits on 1790-1218 hits on 1791-0120 hits on 1791-0226 hits on 1791-0315 hits on 1791-0424 hits on 1791-0512 hits on 1791-0613 hits on 1791-0718 hits on 1791-0816 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-011 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 23 volumes
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 3 results
    • Séance du samedi 1 août 1789

      - search term matches: (16)

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 315
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...honneur d'être nommé représentant de la nation, a pensé abdiquer les devoirs ou les dr... lequel de nous, en recevant l'honneur d'être nommé représentant de la nation, a pensé abdiquer les devoirs ou les droits de citoyen. Je demande si, parce que nous sommes éminemment les surveillant...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 316
      Speaker: Le Président
      ...personnes soupçonnées de crimes de lèse-nation, les soumet avec nécessité au jugement ... ...l'esprit de justice qui, voulant soustraire à des condamnations précipitées les personnes soupçonnées de crimes de lèse-nation, les soumet avec nécessité au jugement régulier d'un tribunal qu'elle doit indiquer, et qui fera partie intégrante de l...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 317
      Speaker: Le Président
      ...vivre les droits constitutionnels de la nation française ; concilier avec prudence et ...
      ...t en raccourci, Nosseigueurs, ce que la nation doit et devra à vos lumières, à votre c...
      Nosseigneurs, faire revivre les droits constitutionnels de la nation française ; concilier avec prudence et sagesse les pouvoirs qui fixent l'étendue de l'autorité; prescrire en même temps...
      ...; encourager le commerce; quel sublime travail! Quelles augustes fonctions! c'est en raccourci, Nosseigueurs, ce que la nation doit et devra à vos lumières, à votre courage, et à vos infatigables travaux. Déjà vos noms immortels et vos importante...
      Speaker: Le Président
      ...ieuse pour vous, et si"avantageuse à la nation, s'empresse de vous faire parvenir, par... La ville de Sens, dans une circonstance aussi glorieuse pour vous, et si"avantageuse à la nation, s'empresse de vous faire parvenir, par ses députés, le tribut de la vive reconnaissance qu'elle voue à des hommes si p...
      Speaker: Prousteau de Mont-Louis
      ...ourage des hommes; elle est le lien des nations; c'est elle qui nous amène avec abondan... La navigation est la plus grande preuve du courage des hommes; elle est le lien des nations; c'est elle qui nous amène avec abondance les richesses de l'univers : rien ne mérite autant d'une Assemblée qui, par l...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 319
      Speaker: Crénière
      ... coupable du crime irrémissible de lèse-nation ; qu'appartenant indistinctement à tous... ...vent être inviolables et sacrés ; qu'on ne peut y porter atteinte sans se rendre coupable du crime irrémissible de lèse-nation ; qu'appartenant indistinctement à tous les citoyens, ils sont tous libres, tous égaux aux yeux de" la loi, et qu'ayant...
      ... mot deux choses différentes, j'appelle nation le peuple et le Roi, et j'appelle peupl... (2) Comme je ne veux pas exprimer par le même mot deux choses différentes, j'appelle nation le peuple et le Roi, et j'appelle peuple tous les citoyens, excepté le Roi.

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 320
      Speaker: Le comte Mathieu de Montmoreney
      ... principes, que les représentants de la nation doivent craindre de l'éclairer I Nous n... Loin de nous ces détestables principes, que les représentants de la nation doivent craindre de l'éclairer I Nous ne sommes plus dans ces temps de barbarie où les préjugés tenaient lieu de raison...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 321
      Speaker: Le comte de Castellane
      ...ute, en considérant le petit nombre des nations qui ont conservé, ie ne dis pas la tota... ...eter les yeux sur la surface du globe terrestre, vous frémirez avec moi, sans doute, en considérant le petit nombre des nations qui ont conservé, ie ne dis pas la totalité de leurs droits, mais quelques idées, quelques restes de leur liberté ; et ...
      Speaker: Le comte de Castellane
      ...et je le demande, Messieurs, est-il une nation qui ait plus constamment méconnu les pr... Mais c'est de la France que nous devons nous occuper; et je le demande, Messieurs, est-il une nation qui ait plus constamment méconnu les principes d'après lesquels doit être établie toute bonne constitution? Si l'on en ...
      Speaker: Le comte de Castellane
      ...pourraient même les représentants de la nation contre les futurs abus qui s'introduira... ...e des coups d'autorité dont ils éprouvaient eux-mêmes les funestes effets ? Que pourraient même les représentants de la nation contre les futurs abus qui s'introduiraient dans l'exercice du pouvoir exécutif, si le peuple entier ne voulait faire r...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 322
      Speaker: Malouet
      ...ion et de réflexion que de discours. La nation nous attend ; elle nous demande l'ordre... ...s'accumulent, que je prends la parole. Le moment où nous sommes exige plus d'action et de réflexion que de discours. La nation nous attend ; elle nous demande l'ordre, la paix et des

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 323
      Speaker: Malouet
      ...e, la partie la plus considérable de la nation est hors d'état de s'unir aux combinais... Opprimée depuis longtemps et vraiment malheureuse, la partie la plus considérable de la nation est hors d'état de s'unir aux combinaisons morales et politiques qui doivent nous élever à la meilleure constitution. H...
      Speaker: Delandine
      Le plus beau moment pour la nation française et pour nous est sans doute c... Le plus beau moment pour la nation française et pour nous est sans doute celui où elle réclame une constitution : ou va l'établir, ce bonheur qui manqua à...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 324
      Speaker: Delandine
      ...emblée éclairée des représentants de la nation. ...jours un peu le respect profond qu'on doit avoir pour tout ce qui émane de l'Assemblée éclairée des représentants de la nation.

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 325
      Speaker: Delandine
      ...n serait : 1° l'examen des droits de la nation, antérieurs à tout autre, et dont tout autre émane ; des droits de la nation, c'est-à-dire des citoyens qui la compo... Cette division serait : 1° l'examen des droits de la nation, antérieurs à tout autre, et dont tout autre émane ; des droits de la nation, c'est-à-dire des citoyens qui la composent, et qui marchent égaux devant la loi qu'ils ont volontairement et librement...
      Speaker: Delandine
      ...ent et qui tirent leur pouvoir et de la nation et du souverain. Telles sont les trois ... 3° L'examen des droits de ceux qui l'exécutent et qui tirent leur pouvoir et de la nation et du souverain. Telles sont les trois branches de l'arbre social, et tels sont les trois et uniques points de notre tr...
      ... consentis pair les représentants de la nation. 2° Le droit de chaque citoyen de ne payer que les impôts consentis pair les représentants de la nation.
      3° Le droit de la nation de ne consentir par ses représentants, ... 3° Le droit de la nation de ne consentir par ses représentants, que la quotité d'impôts reconnue nécessaire pour les besoins publics.

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 326
      ...ndividuelles, résultent en faveur de la nation les droits suivants : De l'obligation de garantir la liberté, la propriété et l'égalité individuelles, résultent en faveur de la nation les droits suivants :
      Sans la surveillance, la nation pourrait être trompée, et la constituti... Sans la surveillance, la nation pourrait être trompée, et la constitution se dénaturer.
      ...ution qu'ils , ont reçue. C'est dans la nation que réside essentiellement le pouvoir c... ...ous du peuple : ils ne peuvent ni se constituer eux-mêmes, ni changer la constitution qu'ils , ont reçue. C'est dans la nation que réside essentiellement le pouvoir constituant.
      La nation a le droit indubitable et imprescriptib... La nation a le droit indubitable et imprescriptible d'exercer ce pouvoir toutes les fois que sa sûreté, sa propriété et son bonhe...
      ...impôt, et maintenir la constitution, la nation a besoin d'un corps de représentants, c... 1° Pour faire les lois, régler les dépenses publiques, octroyer l'impôt, et maintenir la constitution, la nation a besoin d'un corps de représentants, chargé de ses pouvoirs, et les exerçant pour elle.

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 327
      ...présentant, non du district, mais de la nation entière. ... ou pétition. — Cette forme ferait mieux sentir que l'élection rend le député représentant, non du district, mais de la nation entière.
      ...ps représentatif doit être un, comme la nation représentée est une. La raison indique que le Corps représentatif doit être un, comme la nation représentée est une.
      ...t ses affections de l'état commun de la nation, une influence politique beaucoup trop ... ...tte Chambre assurerait toute la classe noole, avec la prérogative qui détacherait ses affections de l'état commun de la nation, une influence politique beaucoup trop puissante. Cet état de choses se rapprocherait de si près de l'abus delà séparat...
      ...ux puissances en paraljèle, celle de la nation et celle du Roi. La troisième redonde, ... ...ez évident par la nature des choses qu'il ne peut y avoir essentiellement que deux puissances en paraljèle, celle de la nation et celle du Roi. La troisième redonde, complique, et produit des chocs, ou augmente les causes d'inertie.
      ...de la constitution importe, autant à la nation pour le maintien de sa liberté, qu'au R...
      ...a constitution, soit au détriment de la nation, soit au préjudice de l'autorité royale...
      La stabilité de la constitution importe, autant à la nation pour le maintien de sa liberté, qu'au Roi pour la conservation de sa prérogative. Les deux intérêts se réunissent ainsi...
      ...r l'abus que les représentants pourraient faire de leurs pouvoirs, en altérant la constitution, soit au détriment de la nation, soit au préjudice de l'autorité royale.
      D'autre part, la nation conserve le droit inaliénable de faire ... D'autre part, la nation conserve le droit inaliénable de faire à la constitution les réformes que de grands changements moraux ou politiques po...
      1° Que la constitution est mise par la nation sous la garde des futures Assemblées na... 1° Que la constitution est mise par la nation sous la garde des futures Assemblées nationales, uniquement chargées de la maintenir, et décla-

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 328
      ...e aucun changement sans le mandat de la nation le plus exprès ; rées impuissantes et incompétentes pour y faire aucun changement sans le mandat de la nation le plus exprès ;
      ...titution, l'existence du mandat de ! la nation ne pourra être reconnu que quand la moi... 3° Que pour toute espèce de changement à faire à la constitution, l'existence du mandat de ! la nation ne pourra être reconnu que quand la moitié au moins des districts élémentaires et électeurs l'aura énoncé formellement ...
      ...êté, le Roi, usant de l'autorité que la nation lui remet pour réprimer cette entrepris... ...e nationale se permettait de délibérer sur la motion, et de l'adopter par un arrêté, le Roi, usant de l'autorité que la nation lui remet pour réprimer cette entreprise, pourrait casser l'arrêté et dissoudre l'Assemblée, qui serait convoquée de no...
      ...préférer, pour le plus grand bien de la nation, le parti de la permanence à celui de l... Plusieurs raisons obligent de préférer, pour le plus grand bien de la nation, le parti de la permanence à celui de la simple périodicité par intervalles de plusieurs années.
      ... réduite et comparée aux facultés de la nation n'est rien au prix des avantages politi... ... faut considérer que le nombre de députés pouvant être diminué, la dépense ainsi réduite et comparée aux facultés de la nation n'est rien au prix des avantages politiques, civils et même pécuniaires qu'elle retirera de la permanence de l'Assemblé...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 329
      ...n civile et criminelle pour donner à la nation un code analogue à ses mœurs actuelles ... 7° De réformer successivement toutes les parties de la législation civile et criminelle pour donner à la nation un code analogue à ses mœurs actuelles et digne de ses lumières;
      9° De dénoncer à la nation les ministres qui auraient encouru la r... 9° De dénoncer à la nation les ministres qui auraient encouru la responsabilité et de les faire juger. — Idem des cours supérieures de justice qui...
      La nation doit reconnaître et confirmer que le Go... La nation doit reconnaître et confirmer que le Gouvernement français est monarchique et que la légitime possession du trône appar...
      nation appartient à la couronne, — et aux plac... nation appartient à la couronne, — et aux places de la magistrature, mais sur la présentation qui lui sera faite de trois suje...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 331
      ...stice, le vœu d'une grande partie de la nation et l'intérêt de l'accusé étant qu'il so... 13° Qu'en matière criminelle, le bien de la justice, le vœu d'une grande partie de la nation et l'intérêt de l'accusé étant qu'il soit avant tout déclaré par ses pairs coupable ou non coupable, il doit être dès à...
    • Séance du mercredi 9 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du mercredi 9 septembre 1789, au matin

      page 603
      Speaker: Rabaud de Saiat-Élienne
      La nation aura toujours un corps permanent de rep... La nation aura toujours un corps permanent de représentants ; ils tiendront tous séance une fois par année.
    • Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 609
      Speaker: Le comte Briois de Beaumetz
      ... moi de respect pour le monarque que la nation s'est donné elle-même. Ses vertus doive... . Personne n'est plus pénétré que moi de respect pour le monarque que la nation s'est donné elle-même. Ses vertus doivent nous le rendre cher; mais son nom ne doit jamais être prononcé dans la Consti...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...législatif est utile à la liberté de la nation. ...ance royale, si l'Assemblée estime que le droit de suspendre les actes du Corps législatif est utile à la liberté de la nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      Je rejette l'avis du préopinant; la nation est le tout, et tout; je n'ai pas deman... Je rejette l'avis du préopinant; la nation est le tout, et tout; je n'ai pas demandé que l'on rouvrît la discussion ; je n'ai pas le droit de faire cette proposit...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 610
      Speaker: De Lally-Tollendal
      ... pour le Roi, mais pour l'intérêt de la nation ; le veto est la sauvegarde de nos droi...
      ...que quand même le Roi le refuserait, la nation le lui devrait accorder. Je pense comme...
      . J'appuie la motion de M. le comte de Mirabeau : le veto n'est pas pour le Roi, mais pour l'intérêt de la nation ; le veto est la sauvegarde de nos droits, de notre liberté, et je pense, comme M. de Mirabeau, que quand même le Roi le refuserait, la nation le lui devrait accorder. Je pense comme lui que si on lit Je mémoire, il faut en continuer la discussion.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...'aurait pas le droit d'être entendu; la nation n'est pas une partie, mais elle est le ... ...Si le Roi, en venant dans celte Assemblée, n'était chargé que d'un message, il n'aurait pas le droit d'être entendu; la nation n'est pas une partie, mais elle est le tout ; et, ainsi, Messieurs, les opinants ont mal saisi ma motion, puisque je m'...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 611
      Speaker: Hébrard
      d'Aurillac. La nation ne doit reconnaître d'autre maître que ...
      ... elle ; ainsi, faire la loi est dans la nation qui a aussi fait les Rois ; la faire re...
      d'Aurillac. La nation ne doit reconnaître d'autre maître que la loi qu'elle s'est faite, d'autre chef que le Roi qu'elle a choisi ; le Roi es...
      ... qui l'a élevé à la royauté. 11 fait serment de ne vivre et de ne régner que par elle ; ainsi, faire la loi est dans la nation qui a aussi fait les Rois ; la faire respecter est dans le Roi qu'elle a chargé.
      Speaker: Hébrard
      ...ntre toute espèce ,de loi que ferait la nation; mais les créateurs de ce droit vraimen... L'on voudrait en élever un troisième en faveur du Roi, veto contre toute espèce ,de loi que ferait la nation; mais les créateurs de ce droit vraiment extraordinaire ont-ils remarqué que son premier effet serait d'anéantir et le ...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 612
      Speaker: Hébrard
      ... le droit d'annuler celle que ferait la nation, nous n'aurons donc plus de pouvoir lég...
      ...lutôt ne serait-il mêmepas juste que la nation cessât de regarder pour son Roi le Roi qui cesserait de rendre à la nation ce qu'il lui doit? et voilà par quelle ...
      ...que le Roi ne puisse faire seul la loi; que d'un autre côté, nous lui accordions le droit d'annuler celle que ferait la nation, nous n'aurons donc plus de pouvoir législatif, et par cela même de pouvoir exécutif à défaut de lois ? Que nous rester...
      ...uple sans lois, ou un peuple sans Roi; car ne serait-il pas à craindre, disons plutôt ne serait-il mêmepas juste que la nation cessât de regarder pour son Roi le Roi qui cesserait de rendre à la nation ce qu'il lui doit? et voilà par quelle affreuse gradation nous parviendrions bientôt à une dissolution totàle, et où no...
      ...étruire en un jour les espérances de la nation et le fruit de ses efforts. ... d'opposition comme un moyen ménagé au gouvernement pour tout arrêter, et pour détruire en un jour les espérances de la nation et le fruit de ses efforts.

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 613
      ...ois années de suite, des pouvoirs de la nation, et que cet espace de temps fût désigné... Supposons que les mêmes députés soient chargés, pendant deux ou trois années de suite, des pouvoirs de la nation, et que cet espace de temps fût désigné, comme on le fait aujourd'hui sous le nouveau nom de législature. Ne pourrait-o...
      ...ître les hommes, c'est peu connaître la nation française en particulier que de suppose... ... intrigues pour amener le Monarque à tout ce qu'on voudra ; mais c'est peu connaître les hommes, c'est peu connaître la nation française en particulier que de supposer une telle suite, une telle obstination en faveur d'une loi contraire au bien p...
      ...d'un veto absolu, et de priver ainsi la nation de toute espérance de voir ses vœux sat...
      ...er aux reproches des représentants delà nation, en mettant obstacle à l'adoption d'une...
      .... Il est infiniment vraisemblable que le gouvernement craindrait de faire usage d'un veto absolu, et de priver ainsi la nation de toute espérance de voir ses vœux satisfaits. Les ministres que l'on a rendus responsables, les ministres dont la con...
      ...ement avec la diminution de leur pouvoir, de tels ministres voudront-ils s'exposer aux reproches des représentants delà nation, en mettant obstacle à l'adoption d'une loi délibérée dans l'Assemblée générale? Cependant, on n'en saurait douter , le...
      ... bien de l'Etat et au vœu durable de la nation. Cette autorité dans la main du Souvera...
      ...ne circonstance les représentants de la nation à déployer toutes les forces dont ils p...
      ...rnement puisse suspendre l'exécution des lois qui lui paraîtraient contraires au bien de l'Etat et au vœu durable de la nation. Cette autorité dans la main du Souverain peut servir à défendre la considération même de l'Assemblée nationale, puisqu...
      ...ité dangereuse ; il faut surtout que le refus de cette sanction n'engage en aucune circonstance les représentants de la nation à déployer toutes les forces dont ils peuvent faire usage, telles que les mouvements et les pétitions populaires, le re...
      ...uisque Votre Majesté veut le bien de la nation avec une telle sincérité qu'elle autori... Et puisque Votre Majesté veut le bien de la nation avec une telle sincérité qu'elle autorise toutes les réflexions qui peuvent y tendre, je la prie de permettre qu'après ...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 614
      ...ais ce rapport entre le souverain et la nation, ce rapport où la déférence de l'un ser... ...'exposition de tous les moyens qu'on aurait pour l'obliger à respecter ce vœu. Mais ce rapport entre le souverain et la nation, ce rapport où la déférence de l'un serait de la crainte, et où la force de l'autre consisterait dans l'action inconsid...
      ...de la part des députés successifs de la nation. On ne leur laissera pas d'ailleurs le ...
      ... constitutionnel; c'est l'intérêt de la nation, c'est celui du prince. Mais le nombre ...
      ...able bien de l'Etat, et pour mettre à l'abri de toute espèce de vœu inconsidéré de la part des députés successifs de la nation. On ne leur laissera pas d'ailleurs le pouvoir de remuer les pierres angulaires de l'édifice constitutionnel; c'est l'intérêt de la nation, c'est celui du prince. Mais le nombre des lois dont un royaume oppressé par d'anciens abus peut avoir besoin, est un n...
      ...à deux intérêts distincts; parce que la nation anglaise a déjà vieilli dans le gouvern... ... deux Chambres qui composent le Parlement se surveillent avec l'action attachée à deux intérêts distincts; parce que la nation anglaise a déjà vieilli dans le gouvernement, et en possède la science ; parce que la durée des parlements, communément...
      la nation anglaise l'éloigné communément des déli...
      ...t tellement conforme aux intérêts de la nation, ou à l'exigence du moment, que la reno...
      ...Enfin, il est généralement connu que la nation française est plus susceptible qu'aucun...
      ...x lois délibérées par les députés de la nation; et cependant cette liberté cesserait d...
      ... France au milieu du contentement de la nation. Mais, dans l'état où se trouve aujourd...
      la nation anglaise l'éloigné communément des délibérations hâtives et précipitées. L'effet de toutes ces circonstances particulières, et de plusieurs autres, rend le vœu réuni des deux Chambres du Parlement tellement conforme aux intérêts de la nation, ou à l'exigence du moment, que la renonciation tacite et nécessaire à l'usage du veto royal ne nuit jamais au bien pub...
      ...que et vigoureux que l'habitude des affaires a seule le .pouvoir de constituer. Enfin, il est généralement connu que la nation française est plus susceptible qu'aucune autre de résolutions rapides^ elle voit vite, elle est confiante, elle est emp...
      ...e que le monarque ait la liberté de refuser, pour un temps, son acquiescement aux lois délibérées par les députés de la nation; et cependant cette liberté cesserait d'être effective si le veto, ,de la part du Roi, était absolu et indéfini : un te...
      ...té que vous pourrez conserver l'espérance de voir renaître les beaux jours de la France au milieu du contentement de la nation. Mais, dans l'état où se trouve aujourd'hui le royaume, dans un temps où les subsistances, l'argent, l'insubordinatiop ...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 615
      La nation, en donnant sa confiance à des députés ... La nation, en donnant sa confiance à des députés choisis pour un temps, n'a jamais pensé qu'elle retirerait par cet acte celle qu...
      ...n spectacle intéressant pour toutes les nations, et la France attend de vous sa gloire ... ...s sur vous ; vos mouvements généreux, votre patriotisme, vos lumières, offrent un spectacle intéressant pour toutes les nations, et la France attend de vous sa gloire et son bonheur. Ne mettez pas au hasard ces précieuses espérances par un esprit ...
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 2 results
    • Séance du jeudi 17 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 17 septembre 1789, au matin

      page 24
      Speaker: Regnaud de Saint-Jean-d'Angely
      ... à son père la permission de faire à la nation le sacrifice de la somme de 2,000 livre... M. Jourdain d'Héricourt fils , âgé de 16 ans, a demandé à son père la permission de faire à la nation le sacrifice de la somme de 2,000 livres qu'on venait de placer sur sa tête dans l'emprunt national, et M. Jourdain d'H...
      Speaker: Dupont de Nemours
      ...s a montré qu'on ne peut être Roi d'une nation malgré elle. Profitons de cette leçon, ... ...e ne serait pas jugée par des décrets ; et par qui donc? L'Espagne elle-même nous a montré qu'on ne peut être Roi d'une nation malgré elle. Profitons de cette leçon, et mettons dans la nécessité de mériter de plus en plus notre estime ceux qui pe...
      Speaker: De Cazalès
      ... clarté et la dignité avec laquelle une nation doit déclarer la succession à la couron... Pour concilier le vœu de l'Assemblée avec la clarté et la dignité avec laquelle une nation doit déclarer la succession à la couronne, je vous propose une seconde fois

      Séance du jeudi 17 septembre 1789, au matin

      page 26
      ...ndant ce tribut; tel était le vœu de la nation, en s'y soumettant, mais chacun sait qu... Telle était l'intention du législateur, en demandant ce tribut; tel était le vœu de la nation, en s'y soumettant, mais chacun sait que les princes ont obtenu des arrêts du Conseil, connus sous le nom d'arrêts d'ab...
    • Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 388
      Speaker: Le baron de Marguerites
      ...ent déclarés coupables du crime de lèse-nation. ...députés, ou qui les insulteront, soit par des actionsf soit par des paroles, soient déclarés coupables du crime de lèse-nation.

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 393
      Speaker: Guillaume
      ...on, à la philosophie et aux mœurs de la nation. ...rents objets de la motion de M. Guillotin, motion également conforme à la religion, à la philosophie et aux mœurs de la nation.

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 394
      Speaker: Guillaume
      ...pté lorsqu'il s'agira de crimes de lèse-nation, ou de lèse-majesté, au premier chef, d... Art. 11. Le Roi pourra faire grâce, excepté lorsqu'il s'agira de crimes de lèse-nation, ou de lèse-majesté, au premier chef, de haute trahison, de péculat ou de concussion ; il pourra aussi dans tous les au...
      Speaker: Le Président
      ...ossible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions... ...e la lenteur et la maturité des plus profondes méditations, il } est cependant possible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions, qui, sans subvertir l'ordre de procéder actuellement suivi, rassureront l'inno...

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 395
      Speaker: Le Président
      ...ossible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions... ...ige la lenteur et la maturité des plus profondes méditations, il est cependant possible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions, qui, sans subvertir l'ordre de procéder actuellement suivi, rassureront l'inno...
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 10 results
    • Séance du vendredi 20 novembre 1789

      - search term matches: (47)

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 128
      Speaker: Salomon
      ...particuliers, espérant néanmoins que la nation maintiendra dans leurs provinces, leurs... ...ionale. Elle renonce en conséquence à tous ses droits, privilèges et exemptions particuliers, espérant néanmoins que la nation maintiendra dans leurs provinces, leurs coutumes pour ce qui regarde les droits successifs.
      Speaker: Salomon
      ...e regardant comme un attentat contre la nation, contre les habitants de la Normandie, ... ...ère la plus forte, l'arrêté de la chambre des vacations du parlement de Rouen, le regardant comme un attentat contre la nation, contre les habitants de la Normandie, que l'on a osé mettre en jeu dans un acte de cette importance, sans leur assenti...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 129
      Speaker: Salomon
      . « Quoil la nation, par l'organe de ses représentants légi... . « Quoil la nation, par l'organe de ses représentants légitimement élus, aura manifesté sa volonté, le monarque aura sanctionné le décret ...
      Speaker: Salomon
      ...s d'un aveuglement absolu, comme si une nation entière, longtemps malheureuse, longtem... ...raindra pas d'avancer que la plupart dés citoyens semblent volontairement frappés d'un aveuglement absolu, comme si une nation entière, longtemps malheureuse, longtemps esclave, pouvait se méprendre sur ses véritables intérêts.
      Speaker: Salomon
      ... dénoncer ainsi les représentants de la nation à la nation elle-même pour tâcher de leur faire per... ...écréta ne tend qu'à établir plus que jamais l'anarchie dans le royaume ; et elle dénoncer ainsi les représentants de la nation à la nation elle-même pour tâcher de leur faire perdre une confiance méritée par des actes multipliés de dévouement, de patriotisme...
      Speaker: Salomon
      ... elle feindra d'oublier que, dès que la nation a choisi librement ses représentants, i...
      ... la liberté et leur apprendre que si la nation a trouvé dans cette auguste Assemblée d...
      ...nt où elle transcrit Une loi qui blesse son orgueil et choque son amour-propre ; elle feindra d'oublier que, dès que la nation a choisi librement ses représentants, ils ont le pouvoir de changer, de modifier pour ses intérêts les lois existantes....
      ...d'une production incendiaire, inconséquente et irréfléchie, rassurer les amis de la liberté et leur apprendre que si la nation a trouvé dans cette auguste Assemblée des défenseurs intrépides de ses droits, elle y trouvera aussi de juste vengeurs.
      Speaker: Salomon
      ...atrie, des droits et de la glçire de la nation, les auteurs et adhérents dudit arrêté,... ...ations du parlement de Rouen du 6 novembre et que nous déclarons ennemis de la patrie, des droits et de la glçire de la nation, les auteurs et adhérents dudit arrêté, que nous livrons avec tous les bons Français à la honte, à l'indignation et au ...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 130
      Speaker: Le Président
      ...anque nationale, sous la garantie de la nation. ...ion du mémoire du ministre des finances pour convertir la caisse d!Escompte en banque nationale, sous la garantie de la nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ionale, et d'accordèr la garantie de la nation aux transactions que cette banque sera ... ...us commande impérieusement de transformer la caisse d'escompte en une Banque nationale, et d'accordèr la garantie de la nation aux transactions que cette banque sera destinée à consommer.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...es besoins, il faut que le crédit de la nation fasse pour la Banque ce qu'il a paru au ministre que la nation ne pourrait pas faire pour elle-même. ...e et de crédit : pour que la caisse, puisse nous aider dans l'un ou l'autre de ces besoins, il faut que le crédit de la nation fasse pour la Banque ce qu'il a paru au ministre que la nation ne pourrait pas faire pour elle-même.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...re a fait la base de son mémoire. Si la nation ne méritait pas encore aujourd'hui un t... ...tout entière sur une supposition qui détruit nécessairement celle dont le ministre a fait la base de son mémoire. Si la nation ne méritait pas encore aujourd'hui un très-grand crédit, nulle espèce de succès ne pourrait accompagner les mesures que...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 131
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...s l'usage de ce papier? Le crédit de la nation. Un décret spécial de votre part, sanct... ...le motif de, la confiance que la capitale et les provinces pourraient placer dans l'usage de ce papier? Le crédit de la nation. Un décret spécial de votre part, sanctionné par le Roi, la rendrait caution de ces billets. Ils seraient revêtus d'un ...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...Messieurs, osons sentir enfin que notre nation peut s'élever jusqu'à se passer, dans l... Osons, Messieurs, osons sentir enfin que notre nation peut s'élever jusqu'à se passer, dans l'usage dé son crédit,, d'inutiles intermédiaires. Osons croire que toute économi...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 132
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...tage. Or, de tous les pâsse-temps d'une nation, c'est là le plus dispendieux. Nous dev... ...: 1° de morceler les actions, c'est-à-dire, de multiplier les aliments de l'agiotage. Or, de tous les pâsse-temps d'une nation, c'est là le plus dispendieux. Nous devons donc, en économes sages, mettre en ligne de compte cette dépense, quand nous...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...r des agioteurs; c'est beaucoup pour la nation. Mais voulez-vous connaître la conséque...
      ...e^pourrait être altéré ou perdu, que la nation ne serait pas quitte envers les actionn...
      ...ionale, nous assurions encore 6 0/0 d'intérêt à ses actionnaires : c'est peu pour des agioteurs; c'est beaucoup pour la nation. Mais voulez-vous connaître la conséquence nécessaire de cet encouragement? Il enhardira lès opérations de la Banque, q...
      ...lions, pour l'intérêt à 6 0/0 de 37,500 actions ; car enfin le fonds de la Banque^pourrait être altéré ou perdu, que la nation ne serait pas quitte envers les actionnaires : autre dépense à mettre en ligne de compte pour évaluer le bas intérêt au...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 133
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ent nos commettants, vous voulez que la nation se rende solidaire pour, les engagement... « Quoi! nous diraient nos commettants, vous voulez que la nation se rende solidaire pour, les engagements d'une Banque assise au centre de l'agiotage? Avez-vous donc mesuré l'étendue d...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...alors, non-seulement s'il convient à la nation de contractér de tels engagements, mais... « Le ministre prétend-il qu'elles soient éternelles? nous demandons alors, non-seulement s'il convient à la nation de contractér de tels engagements, mais encore, s'ils n'entraînent pas les .conséquences les plus effrayantes? Car enfi...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... l'engagement qu'on ferait prendre à la nation d'assurer à jamais aux actionnaires 9 m... ...même un principe de dilapidation; et il faut encore ajouter à cette grave erreur l'engagement qu'on ferait prendre à la nation d'assurer à jamais aux actionnaires 9 millions de revenus annuels pour l'intérêt de leurs actious.

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 134
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ..., il faudra que ce soit aux frais de la nation qu'il se rétablisse! §gi|li maintenir, il faudra que ce soit aux frais de la nation qu'il se rétablisse! §gi|li
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...e nationale des profits, ou pour que la nation ne garantisse pas sans caution 250 mill... ...a ruine dë ce royaume.Çonsentirions-nous à les perpétuer pour assurer à la Banque nationale des profits, ou pour que la nation ne garantisse pas sans caution 250 millions de billets?

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 135
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...articulière, sous la surveillance de la nation. ...es intérêts seront séparés des autres dépenses, et soumis à uné administration particulière, sous la surveillance de la nation.
      Speaker: Lavenue
      ...roisième fois, et à faire partager à la nation le déshonneur d'une banqueroute "i épui... 2° Il expose cette caisse à faillir une troisième fois, et à faire partager à la nation le déshonneur d'une banqueroute "i épuisons-nous plutôt en Sacrifices pour que notre liberté soit pure et que notre hon...
      3 II expose là nation à l'agiotage, qui a dé- (1) Le Moniteur... 3 II expose là nation à l'agiotage, qui a dé- (1) Le Moniteur ajoute au discours de M. de Mirabeau les alinéas suivants, qui ne figurent ni d...
      ... besoin d'une banque pour la dette ; la nation est l'origine de tout crédit, elle n'a ... ... voulu, mettre la caisse d'escompte au rang des créanciers de l'Etat. On n'a pas besoin d'une banque pour la dette ; la nation est l'origine de tout crédit, elle n'a pas besoin d'acheter le crédit qu'on n'aurait pas sàn9 elle.»

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 136
      Speaker: Lavenue
      ...éditerait le sceau et les billets de la nation. voré la substance du peuple, et qui avilirait et discréditerait le sceau et les billets de la nation.
      Speaker: Camus
      ...compté,'cet administrateur a dit que la nation a délégué, à cet établissement, par déc...
      ...9 de ce décret, et il en résulte que la nation n'a pas fait dé délégation et que, s?il...
      ...s un discours prononcé par M. Lavoisier à l'assemblée générale dé la caisse d'escompté,'cet administrateur a dit que la nation a délégué, à cet établissement, par décret, du 6 octobre, 60 millions sur la contribution patriotique. J'ai lu les. articles 18 et 19 de ce décret, et il en résulte que la nation n'a pas fait dé délégation et que, s?il a été pris des arrangements, l'Assemblée doit en être instruite par ses commiss...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 137
      Speaker: Dupont
      ...coup plus favorable que le crédit de la nation elle-même. ...nsi le crédit de la caisse d'escompte, tant décriée, est dans une situation beaucoup plus favorable que le crédit de la nation elle-même.

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 138
      Speaker: Dupont
      ...ne confiance ; elle ne peut prêter à la nation que le crédit de la nation elle-même; et il y a, pour la nation, une sorte d'avilissement à y avoir rec... ...ans un état, absolument contraire au but de son institution. Elle ne mérite aucune confiance ; elle ne peut prêter à la nation que le crédit de la nation elle-même; et il y a, pour la nation, une sorte d'avilissement à y avoir recours. » ; :
      Speaker: Dupont
      ...statent l'impossibilité ; et lorsqu'une nation a sanctionné d'avance cette impossibili... ...s qui ne peuvent être remplies, et dont leurs prospectus comme leurs statuts constatent l'impossibilité ; et lorsqu'une nation a sanctionné d'avance cette impossibilité, elle ne doit pas être étonnée de la voir se manifester plus tôt ou plus tard...
      Speaker: Dupont
      Une nation ou un gouvernement, en prenant sous leu... Une nation ou un gouvernement, en prenant sous leur protection rétablissement d'une banque, déclarent donc implicitement que la ba...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 140
      Speaker: Dupont
      Chez les nations emprunteuses, l'Etat ne devant jamais s...
      ... être une excellente ressource pour une nation, obérée, pressée dans ses engagements, ...
      Chez les nations emprunteuses, l'Etat ne devant jamais sans qu'une multitude de particuliers se doivent aussi mutuellement des sommes tr...
      ...s peut avoir un beaucoup plus grand emploi. C'est ce qui fait qu'une banque peut être une excellente ressource pour une nation, obérée, pressée dans ses engagements, et qui, ayant une grande masse de dettes exigibles ; ne peut néanmoins les solde...
      Speaker: Dupont
      ...ntage immense que la franchise de notre nation a sur la politique mystérieuse de nos v... ...mptes avant qu'elle fût dans l'impuissance de le faire ; nouvel exemple de l'avantage immense que la franchise de notre nation a sur la politique mystérieuse de nos voisins.

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 141
      Speaker: Dupont
      ...z aux titres actuels de créances sur la nation d'autres titres de créances sans intérê... ... tous ces milliards ne seraient qu'une banqueroute, par laquelle vous suppléeriez aux titres actuels de créances sur la nation d'autres titres de créances sans intérêt, ou avec un intérêt plus faible que celui qué produisent aujourd'hui les ancie...
      Speaker: Dupont
      ...ines n'est pas faisable aujourd'hui. La nation y éprouverait une perte excessive. Les ...
      ... conditions soient avantageuses pour la nation et attrayantes pour les prêteurs, sans ...
      ...emandé trop de billets. pour le débouché qu'il leur ouvre. L'aliénation des domaines n'est pas faisable aujourd'hui. La nation y éprouverait une perte excessive. Les domaines ne sont point en valeur. Il faut attendre que les assemblées, administr...
      ...dopter son plan qu'à la charge qu'il sera constamment ouyert un emprunt dont les conditions soient avantageuses pour la nation et attrayantes pour les prêteurs, sans être immorales.
      Speaker: Dupont
      ...us indigne de vous et de la majesté des nations. Mais si la caisse d'escompte est irrép... ...l'un et sur l'autre à la fois : conduite qui me semble à tous les égards bien plus indigne de vous et de la majesté des nations. Mais si la caisse d'escompte est irréprochable, et j'avoue qu'elle me parait plus qu'irréprochable, qu'elle me paraîtl...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 142
      ...échapper à la nécessité de consulter la nation, si elle n'a pas élevé les moyens des v...
      ...é secourues, si lës représentants de la nation française ont été assemblés, si une foi...
      ... était l'intérêt du despotisme et l'espoir de l'âristocratie, ne les a pas fait échapper à la nécessité de consulter la nation, si elle n'a pas élevé les moyens des vizirs fort' au-dessus de leurs dépensés; si la probité du Roi et celle du ministre ont été secourues, si lës représentants de la nation française ont été assemblés, si une fois réunis ils ont ce senti qu'ils devaient être, si le clergé n'est plus (1)........

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 143
      Speaker: Dupont
      Ce n'est pas que je prétende qu'une nation doive être asservie, même par la reconn...
      ...s, ne doit pas être le guide unique des nations; je dis que les considérations morales ...
      Ce n'est pas que je prétende qu'une nation doive être asservie, même par la reconnaissance ; mais je dis que l'arithmétique, dont vous avez daigné remarquer que je ne négligeais pas le secours, en soumettant mes idées a vos lumières, ne doit pas être le guide unique des nations; je dis que les considérations morales ont aussi leur poids, que c'est principalement par elles que l'on gouverne les e...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 145
      ... Mais, Messieurs, un représentant de la nation doit à l'Assemblée nationale, à un ministre même, à la probité duquel toute la nation rend hommage, au meilleur, au plus vert... ... tout concourt à faire regarder comme audacieux l'homme qui ose se le permettre. Mais, Messieurs, un représentant de la nation doit à l'Assemblée nationale, à un ministre même, à la probité duquel toute la nation rend hommage, au meilleur, au plus vertueux des rois, enfin, à son devoir, le développement des erreurs des administrat...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 146
      ...r un seul écu dans le royaume. Quoil la nation tout entière serait^elle assemblée ...nge, à celui de 7, où serait le taux du dividende, et cela sans avoir fait entrer un seul écu dans le royaume. Quoil la nation tout entière serait^elle assemblée
      ...a détruit les finances de la France, la nation serait-elle injuste si elle détruisait ... ...de l'Etat, pour accroître la leur? et lorsqu'elle est fondée sur un système qui a détruit les finances de la France, la nation serait-elle injuste si elle détruisait à son tour cet établissement, en garantissant aux actionnaires leurs fonds laiss...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 147
      ...n établissement qui fera des prêts à la nation à 3 0/0? Quelle opinion a-t-on donc d'h... ...une caisse' vraiment nationale ; qu'il serait bien plus avantageux de soutenir un établissement qui fera des prêts à la nation à 3 0/0? Quelle opinion a-t-on donc d'hommes auxquels on présente de semblables appâts ?
      ...or de ces sommes immenses fournies à la nation? pourquoi ne pas ajouter aux avantages que recueillera la nation le produit de 7 0/0, réduit à 1 0/0 net... ... ne sera-t-il pas de valoir à la caisse d'escompte 7 0/0, même en aidant le Trésor de ces sommes immenses fournies à la nation? pourquoi ne pas ajouter aux avantages que recueillera la nation le produit de 7 0/0, réduit à 1 0/0 net pour elle, jusqu'à Pépoque où elle aura remboursé aux actionnaires les capitaux...
      ...les représentants éclairés d'une grande nation. ... dirigeront pas ? De semblables amorces ne peuvent être un appât séduisant pour les représentants éclairés d'une grande nation.
      La caisse qui appartiendrait à la nation, donnerait autant de moyens de diminuer... La caisse qui appartiendrait à la nation, donnerait autant de moyens de diminuer l'intérêt de la créance" publique, que cette caisse appartenant à des capitalis...
      ... qui ne pourront être responsables à la nation, ne pourra-t-elle pas faire des prêts à...
      ... monarque qui nous gouverne, ôtent à la nation toute crainte à cet égard ; mais ses re...
      ...nconvénient doit vous décider à la rejeter sans retour. Entre les mains d'hommes qui ne pourront être responsables à la nation, ne pourra-t-elle pas faire des prêts à un Roi qui pourrait se servir dë ses fonds pour acheter les moyens de vous asservir ? La probité, la pureté des intentions du monarque qui nous gouverne, ôtent à la nation toute crainte à cet égard ; mais ses représentants doivent porter leurs regards dans l'avenir et prévoir d'avance les p...
      ...ués choisis par les représentants de la nation et comptables à eux seuls. ...it, contiendra le numéraire du royaume, ne peut être qu'entre les mains de délégués choisis par les représentants de la nation et comptables à eux seuls.
      Si une caisse appartenant à la nation est préférée, ce que je désire Vivement... Si une caisse appartenant à la nation est préférée, ce que je désire Vivement, ce ne sera pas des billets d'Etat qu'il faudra créer, mais un papier qui, mis ...
      Si la nation doit cautionner les billets d'un établi... Si la nation doit cautionner les billets d'un établissement, ce doit être de celui qui l'enrichira, car il faudrait qu'ëlle fût frap...
      ...le, par l'appât de s'enrichir. Quoi! la nation aurait-elle déjà oublié la chute de M. ... ...isins, aux dépens des mauvais spéculateurs et des hommes séduits, dans la capitale, par l'appât de s'enrichir. Quoi! la nation aurait-elle déjà oublié la chute de M. de Saint-JameS, celle de M. de Sérilly, et de tant d'autres, dont l'agiotage a h...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 148
      ... on exalte les obligations que lui a la nation : je vais tracer d'un trait de plume le... (1) On vante aujourd'hui les grands services qu'a rendus la caisse d'escompte, on exalte les obligations que lui a la nation : je vais tracer d'un trait de plume le tarif de la reconnaissance qu'elle doit lui conserver. Un établissement que la ...
      et la crise où se trouve la nation, que ses opérations causent en partie l... et la crise où se trouve la nation, que ses opérations causent en partie l'extraction du numéraire, et l'embarras et le discrédit qui se font ressentir da...
      ...vraiment nationale à cette époque où la nation se lépond à elle-même de son papier, ét...
      ... numéraire, mais dans les caisses de la nation. 11 n'est plus qu'un instant pour ne pa...
      ... de la prudence des représentants de la nation de laisser cette possibilité!? n'en ser...
      ... caisses du Trésor public. Et moi je répondrai : mais si le papier d'une caisse vraiment nationale à cette époque où la nation se lépond à elle-même de son papier, était en circulation, il acquitterait, comme le papier de la caisse d'escompte, to...
      ...ition, ce ne serait point dans les caisses de la caisse d'escompto que serait le numéraire, mais dans les caisses de la nation. 11 n'est plus qu'un instant pour ne pas consommer la ruine de la France : une spéculation fausse de plus, et c'en est ...
      ...oujours la loi ? ne seront ils pas les maîtres de l'extraire du royaume ? est-il de la prudence des représentants de la nation de laisser cette possibilité!? n'en seront-ils pas comptables à leurs commettants ? C'est dans cet instant que je me pl...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 149
      ...tionale, serait décréter la ruine de la nation, en investissant par ce décret, les cap... Je le répète : décréter la caisse d'escompte, caisse nationale, serait décréter la ruine de la nation, en investissant par ce décret, les capitalistes actionnaires de cette caisse, d'un crédit public prépondérant. Pour vo...
      ...caisse n'appartient pas réellement à la nation ; examinons celui qu'elle a produit : c... ...sse d'escompte une caisse nationale, produirait un plus heureux effet, si cette caisse n'appartient pas réellement à la nation ; examinons celui qu'elle a produit : cet effet, le voici.
      ...ce en France ! Dans un seul instant, la nation mettrait son numéraire et sa fortune au... (1) Combien ces fautes seraient-elles d'une plus grande conséquence en France ! Dans un seul instant, la nation mettrait son numéraire et sa fortune au pouvoir de la prétendue caisse nationale ; les assignations indispensables, pro...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 150
      ... d'avoir laissé les représentants de la nation dans l'ignorance des effets funestes qu... ...écret porté par l'Assemblée nationale, je ne veux pas éprouver l'éternel remords d'avoir laissé les représentants de la nation dans l'ignorance des effets funestes que j'appris à connaître en Angleterre, en Hollande, en Allemagne et en France mêm...
      ...rrait, en effet, faire des avances à la nation. Mais ce ne serait autre chose que le s... ... celte disposition pour le versement des fonds au Trésor public : alors elle pourrait, en effet, faire des avances à la nation. Mais ce ne serait autre chose que le système d'emprunt, ramené, il est vrai, sous une forme moins onéreuse, puisque le...
      ...ces vérités; et puisque l'intérêt d'une nation qui s'abandonne à lui doit lui être che...
      ...ionale tourne en entier au profit de la nation?
      Le ministre des finances doit, plus que personne, être frappé de l'évidence de ces vérités; et puisque l'intérêt d'une nation qui s'abandonne à lui doit lui être cher, ne doit-il pas désirer que le succès d'un établissement de banque nationale tourne en entier au profit de la nation?
      ...s billets de la caisse appartenant à la nation, mis en circulation ? Il me semble, au ... ... arrêté par la difficulté de se procurer les fonds nécessaires pour escompter les billets de la caisse appartenant à la nation, mis en circulation ? Il me semble, au contraire, que rien ne serait plus aisé que de se procurer ces fonds.
      ...able caisse est le seul moyen qu'ait la nation d'atteindre les fonds des capitalistes ... L'établissement d'une semblable caisse est le seul moyen qu'ait la nation d'atteindre les fonds des capitalistes et de les faire contribuer aux charges publiques. En effet cette caisse, une foi...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 151
      ...c une Assemblée des représentants de la nation l'établissement proposé ne peut avoir n... Vous jugerez, Messieurs, qu'avec une Assemblée des représentants de la nation l'établissement proposé ne peut avoir ni inconvénient, ni dangers, surtout en séparant, comme l'a établi le, comité de ...
      Le sort de la nation est dans les mains du premier ministre ...
      ...nt tous intérêts autres que, ceux de la nation, il n'aura qu'une seule perspective, ce...
      Le sort de la nation est dans les mains du premier ministre des finances ; aucun bien ne peut se faire que par lui. Investi d'une confiance ...
      ...ommes animés du désir du bien public, doivent attendre de ce ministre, qu'oubliant tous intérêts autres que, ceux de la nation, il n'aura qu'une seule perspective, celle d'assurer un bonheur durable à un grand peuple qui s'est abandonné à lui.
      Je propose : premièrement, que la nation rembourse aux actionnaires de la caisse... Je propose : premièrement, que la nation rembourse aux actionnaires de la caisse d'escompte les fonds d'avarices avec lesquels ils l'ont formée, et leur en paye...
      Troisièmement, que la nation se charge dé toutes les lettres de chan... Troisièmement, que la nation se charge dé toutes les lettres de change ^escomptées par la caisse d'escompte sans exiger aucune indemnité des actionn...
      ...lle des fonds des actionnaires, dont la nation leur payerait l'intérêt. ... qu'il reste en numéraire, ou engagements du Trésor public, une somme égale à celle des fonds des actionnaires, dont la nation leur payerait l'intérêt.
      ...blic qui seul peut régénérer une grande nation, que de voir un Roi qui, lassé de tant ...
      ...voulant le rendre immuable, assemble sa nation, pour discuter, régler elle-même, et av...
      ... cqntradiction, restaureront une grande nation, rendront au Roi le calme et le bonheur...
      ...t, dis-je, pour animer tout ce qui composera les Etats généraux de cet esprit public qui seul peut régénérer une grande nation, que de voir un Roi qui, lassé de tant de recherches vaines, persévérant dans son ardent désir de faire le bonheur de ses peuples, voulant le rendre immuable, assemble sa nation, pour discuter, régler elle-même, et avec lui, ses véritables intérêts? c'est là le résumé du rapport de l'administrate...
      ...êteront, se promulgueront les lois, les règlements sages, qui n'éprouvant pas de cqntradiction, restaureront une grande nation, rendront au Roi le calme et le bonheur, à sa couronne son lustre antique, la prépondérance qu'elle ne pouvait

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 152
      ..., fixe ses regards sur la France, et la nation assemblée va déployer uu caractère de g... perdre que par des conseils erronés ; l'Europe attentive, fixe ses regards sur la France, et la nation assemblée va déployer uu caractère de grandeur, de sagesse et de force, seul capable de soutenir cette importante révol...
      ...nes à jamais de la reconnaissance de la nation, ont été les premiers à donner les cons...
      ... dignes de la confiance du Roi et de la nation.
      ...dre qui doit naître des Etats généraux permanents, et les ministres actuels, dignes à jamais de la reconnaissance de la nation, ont été les premiers à donner les conseils qui tendent àxette régénération, prouvant par ce sacrifice combien ils sont dignes de la confiance du Roi et de la nation.
      ...ne banque nationale, administrée par la nation elle-même, par ses représentants ; j'es... ...t ses conseils, ne peut reposer sur une base solide, que par l'établissement d'une banque nationale, administrée par la nation elle-même, par ses représentants ; j'essaye d'en esquisser le plan.
      ...e de sûretés qu'offrira le crédit d'une nation telle que la nation française paraîtra plus solide, plus im... J'imagine qu'en effet la masse de sûretés qu'offrira le crédit d'une nation telle que la nation française paraîtra plus solide, plus immuable, que celui d'hommes qui ne sont que des individus isolés de corps, de- pr...
      ...pinions naîtra la vérité, qui mettra la nation à portée de se décider. ...é par des nommes" instruits, peut-être défendu par d'autres, et du choc de ces opinions naîtra la vérité, qui mettra la nation à portée de se décider.
      Plan d'une banque appartenant à la nation (*). Plan d'une banque appartenant à la nation (*).
      ...ffet contraire, tenant à l'esprit de la nation (2), attirait dans le piège une multitu... ...tentation qui aurait dû leur faire perdre la confiance publique, et qui par un effet contraire, tenant à l'esprit de la nation (2), attirait dans le piège une multitude d'hommes crédules.
      ...ur de ses peuples, rendant à une grande nation la liberté qui1 lui est nécessaire pour...
      ...ministrateurs, donne les moyens à cette nation, pénétrée des ressourcés qu'elle: peut ...
      ...ante, qui sera chaque année celle de la nation entière, qu'aucun abus ne pourra jamais...
      Un Roi juste, voulant le bonheur de ses peuples, rendant à une grande nation la liberté qui1 lui est nécessaire pour donner une confiance' fondée à tous les capitalistes, qui ne craindront plus de...
      ...ions multipliées prenant naissance dans le défaut de crédit et les fautes des administrateurs, donne les moyens à cette nation, pénétrée des ressourcés qu'elle: peut tirer de son crédit, de. mettre en circulation la masse la plus forte dé numérai...
      ...s, les plus grandes entreprises ; lui assure par une surveillance toujours existante, qui sera chaque année celle de la nation entière, qu'aucun abus ne pourra jamais lui faire perdre ce crédit, dont elle sera elle-même la garante la plus assurée...
      ..., les 8 sous-directeurs, choisis par la nation elle-même, ne soient comptables qu'à el... Pour atteindre un tel but, il faut une banque dont le directeur, les 8 sous-directeurs, choisis par la nation elle-même, ne soient comptables qu'à elle-, ce choix ne portera que sur les hommes qui, par leur réputation méritée, au...
      ... crainte qu'ils pourraient inspirer, la nation doit croire au zèle d'hommes dont la ri... ...s engagements : il ne reste que leurs agents ; mais au lieu d'être frappée de la crainte qu'ils pourraient inspirer, la nation doit croire au zèle d'hommes dont la richesse est telle qu'ils ne doivent désirer que l'hon-neurd'êtreles restaurateurs...
      ... 50 millions (5), votée et payée par la nation ; cette somme serait le- Les premiers fonds de cette banque seront formés par une somme de 40 ou 50 millions (5), votée et payée par la nation ; cette somme serait le-

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 154
      Ce moyen, employé chez les nations les plus commerçantes de l'Europe, donn... Ce moyen, employé chez les nations les plus commerçantes de l'Europe, donnerait confiance au papier, le ferait même préférer à l'argent dans la crainte d'...
      ...uméraire de la France (17) ; toutes les nations du nord, la Prusse, la Suède surtout, o... ... besoins multipliés, qui, fournis par le commerce étranger, lui font passer le numéraire de la France (17) ; toutes les nations du nord, la Prusse, la Suède surtout, ont infiniment accru leur richesse par l'admission de ce système dans la guerre d...
      ...urs auraient à rendre chaque année à la nation. ...e serait là une des parties les plus essentielles du compte que les administrateurs auraient à rendre chaque année à la nation.
      ...qu'il porte sur l'intérêt général d'une nation et qu'il en dépend uniquement. ...epose sur une fondation immuable et qu'aucun ne peut avoir ce caractère que lorsqu'il porte sur l'intérêt général d'une nation et qu'il en dépend uniquement.

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 155
      ...t créée, administrée et garantie par la nation ; aussi je regarde comme indispensable ... ...dre à la première objection, que l'on convient de la nécessité que la banque soit créée, administrée et garantie par la nation ; aussi je regarde comme indispensable qu'il y ait des Etats généraux permanents et annuels.

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 156
      ...gmenter les profits des banquiers de la nation doit être l'objet du règlement que l'on... ... à l'étranger, de se conformer à cette loi de rigueur; mais, quant à présent, augmenter les profits des banquiers de la nation doit être l'objet du règlement que l'on doit faire pour l'établissement d une banque nationale.

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 158
      ...e après la guerre désastreuse que cette nation venait de terminer. ...s de cette couronne, et a relevé ses moyens d'une manière, aussi incompréhensible après la guerre désastreuse que cette nation venait de terminer.
      ...n peu de gloire, qui ne pouvait pour la nation avoir aucune utilité réelle, à l'avanta...
      ...ui n'a d'attrait que dans un pays où la nation n'est rien et les ministres des hommes ...
      « J'ai cru, dit lord Landson, qu'il fallait sacrifier un peu de gloire, qui ne pouvait pour la nation avoir aucune utilité réelle, à l'avantage certain de rélever ses finances épuisées, de lui rendre un numéraire quelle n...
      ... c'est qu'en effet l'intérêt public l'animait, et qu'il tenait peu à une place qui n'a d'attrait que dans un pays où la nation n'est rien et les ministres des hommes absolus.
      ...er du solde de l'Espagne avec plusieurs nations, en échangeant l'argent qui se fabriqua... ...e qui n'a pas peu contribué à' relever les finances de l'Angleterre, de se charger du solde de l'Espagne avec plusieurs nations, en échangeant l'argent qui se fabriquait dans les monnaiés de France, pour faire ce solde contre du papier qui, retiré...
    • Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      - search term matches: (25)

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 158
      Speaker: Muguet de Nanthou
      ...cret, la disposition en appartient à la nation? Je propose l'ajournement de cette ques... ... précieuse est très-convenable ; mais n'est-il pas certain que, d'après votre décret, la disposition en appartient à la nation? Je propose l'ajournement de cette question.

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 159
      Speaker: Bouche
      ...juger les accusations de crimes de lèse-nation, paraissait Vn membre a observé que le tribunal du Chàtelet, nommé provisoirement pour juger les accusations de crimes de lèse-nation, paraissait
      Speaker: Le comte de Castellane
      ..., à cet intérêt de six pour cent que la nation garantirait aux actionnaires..... ...ffets publics; on pourrait en trouver à l'influence de ce projet sur les charges, à cet intérêt de six pour cent que la nation garantirait aux actionnaires.....

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 160
      Speaker: Le baron d'Allarde
      ...e aux avantages. La banque prêtera à la nation à un très-faible intérêt : la nation peut créer un papier-monnaie, et se pro...
      ..., dit-on, rendu ae grands services à la nation. Moi, je dis qu'elle a fait avec la nation des opérations qui n ont été utiles qu'...
      ...pôt déguisé, qui ne peut que favoriser l'esprit d'agiotage et a'égoïsme. Je passe aux avantages. La banque prêtera à la nation à un très-faible intérêt : la nation peut créer un papier-monnaie, et se procurer ainsi des ressources sans intérêt. La caisse fournira des secours au comme...
      ...es négociants, obligés d'escompter sur la place, payaient 1 1/2 par mois. Elle a, dit-on, rendu ae grands services à la nation. Moi, je dis qu'elle a fait avec la nation des opérations qui n ont été utiles qu'à elle, et dont elle a retiré un assez fort intérêt.

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 161
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...cun desquels, pour la sûreté même de la nation, on exigera 1 million; ainsi il ne rest... ...nt imaginé les brisera, il ne sera pas difficile de trouver 32 individus, de chacun desquels, pour la sûreté même de la nation, on exigera 1 million; ainsi il ne resté point de doute sur cette recette de 32 millions;
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...mputé sur un prêt qu'il fait faire à la nation par la caisse d'escompte, est absolumen... ...èrement du premier ministre des finances : ce secours, dis-je, que M. Necker a imputé sur un prêt qu'il fait faire à la nation par la caisse d'escompte, est absolument hypothétique, et l'Assemblée nationale ne voudra sûrement pas compromettre le ...
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...rps respectable des représentants de la nation, ...des intentions pures, nous devons, sans amour-propre, comme sans modestie, au corps respectable des représentants de la nation,
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ... présider à tous les actes d'une grande nation, nous impose la loi ou de rembourser à ... Mais la justice qui doit présider à tous les actes d'une grande nation, nous impose la loi ou de rembourser à la caisse d'escompte ce qui. lui est dû, si on la supprime, ou de la conserver a...
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...ojet par lequel on voudrait associer la nation, déployant un crédit encore vierge, à u... Je dirai donc seulement : que le projet par lequel on voudrait associer la nation, déployant un crédit encore vierge, à un établissement purement ministériel que plusieurs suspensions ont défavorisé da...

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 162
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...rs î... Mais, malgré cette émission, la nation reste en banqueroute, puisque avec 240 ... ...ns de billets de la caisse suffisait pour mettre llEtat à jour avec ses créanciers î... Mais, malgré cette émission, la nation reste en banqueroute, puisque avec 240 millions, elle ne peut payer :

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 163
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...cune perte pour l'Etat. A la vérité, la nation restera chargée de l'intérêt annuel de ... ...ents, purement volontaires, peuvent se retarder, et ce retard ne causera même aucune perte pour l'Etat. A la vérité, la nation restera chargée de l'intérêt annuel de ces cautionnements ; mais quand cette dépense s'élèverait à 15 millions, elle se...
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...ique viendra justifier ce décret, si la nation présente aux porteurs de billets un gag...
      ... solidité inattaquable, parantie par la nation, représentés par des gages spéciaux, et...
      ...lets nationaux obtiendront un cours forcé par tout le royaume, la confiance publique viendra justifier ce décret, si la nation présente aux porteurs de billets un gage spécial et suffisant de sa garantie. Ce gage spécial sera, d'une part, la rece...
      ... méfiance, désormais inutiles à la cupidité, pour y substituer des effets d'iine solidité inattaquable, parantie par la nation, représentés par des gages spéciaux, et dont la présence ajoute chaque jour une valeur au capital.

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 165
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...e de la volonté des représentants de la nation puisse ordonner l'exécution du nouveau ... iscussions interminables ; qu'un seul acte de la volonté des représentants de la nation puisse ordonner l'exécution du nouveau plan, et que, sous leur surveillance, les détails en puissent être confiés au po...
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...nables, et revêtus de la garantie de la nation. ...vertu d'une créa^ tion modérée de billets nationaux, fondés sur des gages inaliénables, et revêtus de la garantie de la nation.

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 166
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...banquiers privilégiés, l'avantage de la nation qui doit garder tous ses bénéfices pour...
      ...a placé, dans un moment où le vœu de la nation est de détruire l'agiotage, et où la pl...
      as le terme où elle peut s'arrêter ; opposer à 'intérêt de quelques banquiers privilégiés, l'avantage de la nation qui doit garder tous ses bénéfices pour elle-même, et ne plus donner d'autres privilèges exclusifs que ceux d'invention ; empêcher l'établissement d'une nouvelle table de jeu sur la placé, dans un moment où le vœu de la nation est de détruire l'agiotage, et où la place est couverte d'effets royaux; suspendre les émigrations nombreuses qui nous ...
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...de rentrées, sous la surveillance de la nation, le produit ..., l'établissement d'une caisse particulière, dans laquelle sera versé, à mesure de rentrées, sous la surveillance de la nation, le produit
      Speaker: La Ville-Leroux
      D'après cet arrangement, disait-il, la nation paye, par le seul bénéfice et le seul c... D'après cet arrangement, disait-il, la nation paye, par le seul bénéfice et le seul crédit de ses billets, l'intérêt de 100 millions dus à la caisse d'escompte pelle...

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 167
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      nation; elle est plus nécessaire que jamais, q... nation; elle est plus nécessaire que jamais, quand des associations puissantes de banque ou de commerce sont prêtes à recueill...
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      ...ns les conséquences ultérieures pour la nation, n'a été présenté à votre discussion. A... ...ses suites prochaines pour la considération de l'Assemblée, d'aussi effrayant dans les conséquences ultérieures pour la nation, n'a été présenté à votre discussion. Après avoir commencé âutant de réformes salutaires pour les peuples des campagnes...
      Speaker: Le baron d'Harambure
      ...biens du domaine, ou autres biens de la nation ; ...elle assignation sera reçue pour comptant dans le payement des acquisitions des biens du domaine, ou autres biens de la nation ;
    • Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      page 258
      ...ant ia préseute session, et a invité la nation à faire un don patriotique du quart de ... ...x par lesquels elle s'est déclarée inséparable de la personne sacrée du Roi pendant ia préseute session, et a invité la nation à faire un don patriotique du quart de son revenu.
    • Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 358
      Speaker: Schwendt
      ... les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les ... ...ar le magistrat municipal ; que {a garde nationale Strasbourgeoise a prêté, sous les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les dispositions sont faites pour le recouvrement de la contribution du quart du rev...
      Speaker: Target
      ...e des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouva... « Art. 2. L'acte d'élection sera le seul titre des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouvant être gênée par aucun mandat particulier. Le§ assemblées primaires et celles d...

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 361
      Speaker: Garat
      ...ges les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un... ...is quarts des Français que nous représentons sont expressément privés des avantages les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un citoyen...
    • Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (41)

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 391
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...êté unanimement de faire l'abandon à la nation de tout objet de luxe, et autres bijoux... ...ionale; il annonce que, dans une assemblée du 22 novembre, les habitants ont arrêté unanimement de faire l'abandon à la nation de tout objet de luxe, et autres bijoux en or et argent.
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...cette vjlle seront invités à faire a la nation le don de leurs bqucles d'argent. ...comité permanent de la ville d'An-nonay, qui a arrêté que tpus les habitants de cette vjlle seront invités à faire a la nation le don de leurs bqucles d'argent.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 392
      Speaker: De Montlosier
      ...ortes, d'établissements sont utiles aux nations riches comme aux nations pauvres, de môme que les capitaux et le...
      ...banque est contraire à la dignité de la nation, à l'intérêt delà nation, à celui du commerce et à la banque ell...
      ,après avoir examiné quelle est l'utilité d'une banque, et reconnu que ces sortes, d'établissements sont utiles aux nations riches comme aux nations pauvres, de môme que les capitaux et les rentes, établit que l'attache nationale mise à une banque est contraire à la dignité de la nation, à l'intérêt delà nation, à celui du commerce et à la banque elle-même.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 393
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...es, et dans leur intérêt commun avec la nation, de ne pas courir les chances d'un nouv... 1° Il faut avoir confiance dans la volonté des actionnaires eux-mêmes, et dans leur intérêt commun avec la nation, de ne pas courir les chances d'un nouveau papier, quelque dénomination que vous lui donniez, dont le discrédit éventue...
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      Est-ce lorsque toute la nation voit ses représentants réunis dans la c... Est-ce lorsque toute la nation voit ses représentants réunis dans la capitale, et toutes les villes de commerce leurs députés ; lorsque toutes les vil...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 394
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...s forces, cela serait dangereux pour la nation. ... assez indéterminée pour la porter à faire éventuellement un usage exagéré de ses forces, cela serait dangereux pour la nation.
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...ue de moyens : dans mon opinion, aucune nation n'a plus besoin que nous d'une banque p... ...d'argent, plus de sol et de terrain à cultiver que de crédit, plus de volonté .que de moyens : dans mon opinion, aucune nation n'a plus besoin que nous d'une banque publique, établissement reconnu, par l'expérience, comme le lêvier le plus puissa...
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...dans ceux de sa balance avec les autres nations. ...avantage de la situation actuelle de la France dans ses rapports de commerce et dans ceux de sa balance avec les autres nations.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 395
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...ué; il parle à tous les individus de la nation comme Sully parlait à son maître. Chacu... ...nde confiance; ses idées sur l'administration des finances n'ont rien de compliqué; il parle à tous les individus de la nation comme Sully parlait à son maître. Chacun prend la plume et, sans se fatiguer l'esprit par de grandes combinaisons, peut...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 396
      Speaker: D'Eymar
      ...se que je fasse aux représentants de la nation l'injure de penser qu'ils puissent être... A Dieu ne plaise que je fasse aux représentants de la nation l'injure de penser qu'ils puissent être déterminés par aucun motif d'inquiétude personnelle ! Leur conduite jusqu'à ce ...
      Speaker: D'Eymar
      ... dans tous les temps et chez toutes les nations, les hommes ont été injustes envers leu...
      ...onde, et de grandes leçons à toutes les nations. Que cette gloire lui soit encore réser...
      ...es préjugés, les discours souvent intéressés de ceux qui les environnent. Ainsi, dans tous les temps et chez toutes les nations, les hommes ont été injustes envers leurs contemporains ; mais il appartient à la France de donner de grands exemples au monde, et de grandes leçons à toutes les nations. Que cette gloire lui soit encore réservée, d'avoir la première devancé les siècles dans la justice qu'elle rend à son ...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 397
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ... existe, pour remplir les besoins de la nation, plusieurs moyens qui n'ont pas les inc... ... Messieurs, je ne prendrais pas la parole si je n'étais fermement persuadé qu'il existe, pour remplir les besoins de la nation, plusieurs moyens qui n'ont pas les inconvénients que vous avez sentis dans le projet de M. le ministre des finances.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...s, si dans une banqueroute partielle la nation trouvait à alléger le fardeau de ses en... Mais encore, Messieurs, si dans une banqueroute partielle la nation trouvait à alléger le fardeau de ses engagements, si les pertes individuelles pouvaient tourner à son profit, on cherch...
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...inuerait d'autant les engagements de la nation. ...référence, puisqu'au moins là perte qu'essuieraient les créanciers de l'Etat diminuerait d'autant les engagements de la nation.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 399
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...un individu, d'aucune société, d'aucune nation, de déroger à ces principes, ,sans reno... ...actitude ne soit jamais interrompue, voilà sa théorie, il n'est au pouvoir d'aucun individu, d'aucune société, d'aucune nation, de déroger à ces principes, ,sans renoncer pour jamais à toute espèce de confiance et de considération.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 400
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...aiment nationale, c'est-à-dire, dont la nation ferait les fonds, dont elle dirigerait ...
      ...ait garante, serait peu utile et que la nation n'en retirerait pas les mêmes avantages...
      ...onale ? Je ne le crois pas convenable, et je pense au contraire qu'une banque vraiment nationale, c'est-à-dire, dont la nation ferait les fonds, dont elle dirigerait les opérations, dont elle serait garante, serait peu utile et que la nation n'en retirerait pas les mêmes avantages que d'une banque de secours, fondée et dirigée par des.actionnaires.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...? Mais à qui seront les bénéfices? A la nation? vous ne trouverez pas d'actionnaires. ...
      ... nationale, car je n'imagine pas que la nation se soumette à une garantie gratuite.
      ...établir une banque nationale, dont les fonds seront fournis par des actionnaires? Mais à qui seront les bénéfices? A la nation? vous ne trouverez pas d'actionnaires. Aux actionnaires ? la banque ne sera plus nationale, car je n'imagine pas que la nation se soumette à une garantie gratuite.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...avcollection de citoyens qui forment la nation, et qui n'auront rien déboursé ? cela n... La banque appartiendra-t-elle à lavcollection de citoyens qui forment la nation, et qui n'auront rien déboursé ? cela ne serait pas juste.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...; quel avantage en résulte-t-il pour la nation? aucun. Mais enfin, supposons la banque nationale établie avec des fonds nationaux ; quel avantage en résulte-t-il pour la nation? aucun.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ... nationale ne pourra jamais secourir la nation dans ses besoins d'argent. L'idée de faire faire, par cette banque, des avances à la nation, soit à titre d'anticipation de revenus...
      ... secours, est entièrement illusoire. La nation aurait fait les fonds de la banque, et ...
      Car puisqu'on ne se prête pas àsoi-même, la banque nationale ne pourra jamais secourir la nation dans ses besoins d'argent. L'idée de faire faire, par cette banque, des avances à la nation, soit à titre d'anticipation de revenus, soit à titre de secours, est entièrement illusoire. La nation aurait fait les fonds de la banque, et en lui remettant des assignations ,sur sas revenus contre

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 401
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...papier, sans donner un nouveau gage; la nation donnerait à la banque des assignations ...
      ...ionale. Qui aurait fait ces billets? la nation. Qui est-ce qui devrait ces billets? la nation, sous le nom de sa banque. A qui devrai...
      ses propres billets, elle ne ferait qu'un échange de papier, sans donner un nouveau gage; la nation donnerait à la banque des assignations qui ne seraient autre chose qu'une promesse nationale de payer dans un an. La ba...
      ...nale de payer tout de suite. Que représenteraient ces billets ? une promesse nationale. Qui aurait fait ces billets? la nation. Qui est-ce qui devrait ces billets? la nation, sous le nom de sa banque. A qui devrait-elle ces billets ? à elle-même.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...ar une seule observation : c'est que la nation ne pourrait pas mêmé jouir, pour ses be... Je finirai par une seule observation : c'est que la nation ne pourrait pas mêmé jouir, pour ses besoins, de l'extension que le crédit-permet de donner à une émission de billets, ...
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ... ces fournitures sont consommées, et la nation reste débitrice des billets à ceux qui ... ...nt il a besoin. Mais bientôt ces services sont passés, ces travaux sont achevés, ces fournitures sont consommées, et la nation reste débitrice des billets à ceux qui les ont acquis. Ces billets ne représentent. donc rien dans la circulation qui -...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 402
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...uvent contribuer à son succès, et où la nation trouvera elle-même de grands avantages* Vous demander pour elle deux dispositions qui peuvent contribuer à son succès, et où la nation trouvera elle-même de grands avantages*
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...aire. C'est un très-petit revenu que la nation peut bien sacrifier à l'utilité qu'elle... ...es droits de seigneuriage sur les fabrications, pour soutenir la valeur du numéraire. C'est un très-petit revenu que la nation peut bien sacrifier à l'utilité qu'elle retirera d'un pareil établissement, et il sera d'une grande importance pour la ...
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...e restera plus à faire vérifier pour la nation, que les comptes ci-devant appelés du T... ...avec leurs pièces justificatives, les ordonnances qu'ils auront acquittées, il ne restera plus à faire vérifier pour la nation, que les comptes ci-devant appelés du Trésor royal.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...tres et à la législature le bilan de la nation, et l'état de situation de toutes les p... ... de l'Etat ; et les livres delà banque présenteraient à chaque instant aux ministres et à la législature le bilan de la nation, et l'état de situation de toutes les parties. Vous commenceriez, le 1er janvier, un nouveau régime fondé sur les princ...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 403
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...nances que dans cette proportion, et la nation aurait deux cautions pour une de l'obse... ...ure. La banque connaissant la fixation de chaqu; partie n'acquitterait les ordonnances que dans cette proportion, et la nation aurait deux cautions pour une de l'observation de son décret. L'excédaut des recettes sur les dépenses serait toujours ...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 404
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...onction est de se rendre caissier de la nation et du public. Si donc la situation des ... établissement dont la principale fonction est de se rendre caissier de la nation et du public. Si donc la situation des affaires et la circûlation du papier-monnaie nous obligent aujourd'hui de renonc...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 405
      La nation lui donnera en échange un contrat natio... La nation lui donnera en échange un contrat national, portant intérêt à. 5 0/0, payable par semestre, et remboursable à l'expirat...
    • Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (11)

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 409
      ...pend le destin de l'Etat; et bientôt la nation entière achevant votre ouvrage, exercer... ...rée à votre constitution; j ai vu prête à se terminer la grande question dont dépend le destin de l'Etat; et bientôt la nation entière achevant votre ouvrage, exercera sous l'empire des (1) Ce billet serait revêtu des signatures nécessaires.

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 411
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      ...oût et jours suivants ; elle offre à la nation une partie du produit du recepage du qu... ..., porr tant adhésion aux décrets de l'Assemblée, et en particulier à ceux du 4 août et jours suivants ; elle offre à la nation une partie du produit du recepage du quart en réserve de la commune, destinant l'autre à l'achat des grains nécessaires...
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      ...a liberté publique. Depuis longtemps la nation française exerçait l'empire de ses conn...
      ...ait par ses vertus les espérances de sa nation 5 et maintenant un concours unanime éta...
      ...bre, et d'un peuple libre, de s'intéresser à tous les progrès du bonheur et de la liberté publique. Depuis longtemps la nation française exerçait l'empire de ses connaissances et de ses arts. Elle dirigeait son gouvernement par ses opinions, quan...
      ...nous pouvons appeler le meilleur des hommes et le premier des citoyens, encopragait par ses vertus les espérances de sa nation 5 et maintenant un concours unanime éta*-blit une Constitution durable sur les droits imprescriptibles des hommes et de...
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      ...is amis de ia liberté et du bonheur des nations. » ...e bienveillance universelle qui doivent lier dans tous ies pays du monde les vrais amis de ia liberté et du bonheur des nations. »
      Speaker: Martineau
      ... toute fàcheqse rivalité entre les deux nations, pour faire place à des sentiments de c... ...ue à cette lettre l'idée importante du désir qu'a l'Assemblée de voir s'éteindre toute fàcheqse rivalité entre les deux nations, pour faire place à des sentiments de concorde et de fraternité, si véritablement convenables à leur gloire et à leurs ...

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 412
      Speaker: De la Luzerne
      ...ndant le tribut de reconnaissance dë ma nation entière, daignez agréer, Messeigneurs, ... « En attendant le tribut de reconnaissance dë ma nation entière, daignez agréer, Messeigneurs, le faible et respectueux hommage d'un de ses concitoyens; sans doute elle me par...
      Speaker: De la Luzerne
      ...d'une prévention que ie caractère de ma nation eût détruit facilement s'il eût été plu... « Mais cette influence dangereuse d'une prévention que ie caractère de ma nation eût détruit facilement s'il eût été plus approfondi, c'est surtout dans l'administration de la justice qu'elle a fait p...
      Speaker: De la Luzerne
      ...sur ma véracité. Que le caractère de ma nation, toujours malheureuse, longtemps calomn... ...er d'enthousiasme ; mais j'assure du moins que je ne m'attirerai aucun reproche sur ma véracité. Que le caractère de ma nation, toujours malheureuse, longtemps calomniée, jamais connue, va se trouver différent de celui qu'on s'était généralement ...
      Speaker: De la Luzerne
      ...a toujours répugné à la franchise de ma nation ; nous ne pensons pas à trahir ; nous n... ... ou la crainte, la satisfaction ou la sécurité 1 Mais ce caractère d'hypocrisie a toujours répugné à la franchise de ma nation ; nous ne pensons pas à trahir ; nous n'avons jamais pensé à feindre.
      ... l'accordent (1) Voy. le discours» à la nation corse, à l'occasion de l'élection des d... ...actions. Leur confiance n'a point de bornes, lorsque l'homme en place auquel ils l'accordent (1) Voy. le discours» à la nation corse, à l'occasion de l'élection des députés aux Etats généraux, chez Gar-nery, libraire, quai des Granps-Augustins, n...

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 413
      Speaker: Target
      ...itution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi, et de remplir avec... ...ns de celui qui présidera, le serment de maintenir de tout leur pouvoir la constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi, et de remplir avec zèle et courage les fonctions civiles et politiques qui leur seront confiées. »
      « En réunissant la Corse à la nation française, vous lui avez imposé, Messei...
      ...é ; que ce sont les représentants d'une nation généreuse qui l'ont entièrement dérobée...
      ...endu la liberté de sa patrie contre une nation qui n'avait pas le droit de la vendre, et contre une nation qui n'avait pas celui de l'acheter. Tém...
      ..., qu'il serait à désirer que toutes les nations eussent pu y envoyer des députés, pour ...
      ... s'avancer la fin des malheurs de notre nation, il s'écrie, dans la sensibilité de son...
      « En réunissant la Corse à la nation française, vous lui avez imposé, Messeigneurs, la loi d'une éternelle fidélité. Attachée déjà, par inclination, au sort...
      ...jamais que c'est à un roi-citoyen qu'elle a dû les premiers moments de sa liberté ; que ce sont les représentants d'une nation généreuse qui l'ont entièrement dérobée aux attentats soutenus du despotisme et de l'aristocratie; et que ce décret in-...
      ...omme un chef de rebelles, n'ont vu au contraire qu'un homme courageux, qui a défendu la liberté de sa patrie contre une nation qui n'avait pas le droit de la vendre, et contre une nation qui n'avait pas celui de l'acheter. Témoin de la révolution qui s'opère, il s'empresse de féliciter l'Assemblée nationa...
      ...ion de cette importance est un spectacle si intéressant pour toutes les sociétés, qu'il serait à désirer que toutes les nations eussent pu y envoyer des députés, pour y apprendre les droits de l'homme, les devoirs de chaque ordre de citoyens, et les principes du gouvernement qui peut les rendre heuieux. » Puis, satisfait de voir s'avancer la fin des malheurs de notre nation, il s'écrie, dans la sensibilité de son âme : « Je pardonne, mon cher baron, aux Français toutes les injures qu'ils nou...

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 414
      Speaker: Le comte de Virieu
      ...e autre disposition serait funeste à la nation et aux provinces, et seulement utile au... ...sse, a cru devoir n'admettre parmi ses représentants que des propriétaires. Toute autre disposition serait funeste à la nation et aux provinces, et seulement utile aux capitalistes, qui, conservant leur fortune en portefeuille, savent se soustrai...
      Speaker: Le comte de Virieu
      Les représentants de la nation doivent être attachés à la terre qui fa... Les représentants de la nation doivent être attachés à la terre qui fait notre richesse ; ils doivent être indépendants de leur existence, pour qu'ils...
      Speaker: Ménard de la Groye
      ...l mérite àu titre de représentant de la nation, c'en sera assez pour consoler ceux de ... ...is seulement dans chaque siècle du spectacle d'un homme obscUr élevé par son seul mérite àu titre de représentant de la nation, c'en sera assez pour consoler ceux de sa classé et pour les empêcher de se croire Tlontëusement exclus du plus beau de...
    • Séance du mardi 8 décembre 1789

      - search term matches: (7)

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 424
      Speaker: Anson
      ...du bien public, traîtres au Roi et à la nation, tous ceux qui s'élèvent contre la vali... ...gement à les faire exécuter, et leur déclaration qu'ils regardent comme ennemis du bien public, traîtres au Roi et à la nation, tous ceux qui s'élèvent contre la validité de ses décrets.
      Speaker: Chassebeuf de Volney
      ...rétention inouïe d'élever au sein de la nation, un tribunal supérieur à la nation même ? Non, non, cette nation aussi brave qu'éclairée s'est ressaisie... ...des siècles où l'on insultait à la dignité de l'homme? auraient-elles formé la prétention inouïe d'élever au sein de la nation, un tribunal supérieur à la nation même ? Non, non, cette nation aussi brave qu'éclairée s'est ressaisie de ses antiques droits ; et son contrat social, depuis si longtemps égaré, vien...
      Speaker: Chassebeuf de Volney
      ... s'est placé courageusement au rang des nations libres. L'homme qui s'est élevé à la ha... ...impossible de Penchaîner de nouveau lorsqu'une fois il a brisé ses fers et qu'il s'est placé courageusement au rang des nations libres. L'homme qui s'est élevé à la hauteur de la liberté périra plutôt que d'en descendre.
      Speaker: Chassebeuf de Volney
      ...démarcation humiliante entre elle et la nation. Non, nous ne verrons plus un homme eno... ... les Bretons ; nous ne verrons plus cette classe privilégiée tirer une ligne de démarcation humiliante entre elle et la nation. Non, nous ne verrons plus un homme enorgueilli du hasard de sa naissance se présenter hardiment pour être juge et, san...
      Speaker: Chassebeuf de Volney
      ... reconnaissance aux représentants de la nation, et une nouvelle protestation de sa sou... « La ville de Nantes se hâte d'offrir un nouvel hommage de sa reconnaissance aux représentants de la nation, et une nouvelle protestation de sa soumission à ses décrets. Elle désavoue hautement la démarche incendiaire du parlem...

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 428
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... qui vient de se montrer l'ennemi de la nation, et qui viole ouvertement vos décrets, ... ...i j'en avais le dessein? Qu'importe une réputation d'honnêteté privée dans celui qui vient de se montrer l'ennemi de la nation, et qui viole ouvertement vos décrets, lorsqu'il devrait don-

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 430
      ...es de liberté individuelle que toute la nation réclame aujourd'hui, il est établi, dan... ...'en vertu de lois fort anciennes, difficiles peut-être à allier avec les principes de liberté individuelle que toute la nation réclame aujourd'hui, il est établi, dans toutes les provinces maritimes du royaume, et même dans des provinces de l'int...

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 436
      Juge conservateur de la nation 1,800 Vice-consul interprête ............. Juge conservateur de la nation 1,800 Vice-consul interprête ..................600
    • Séance du lundi 21 décembre 1789

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 689
      Speaker: L'abbé Maury
      ...es principes de l'équité sociale que la nation apprenne que, lorsqu'il s'agissait de v... L'Europe saura bientôt, et il importe à tous les principes de l'équité sociale que la nation apprenne que, lorsqu'il s'agissait de vendre les biens du clergé, cet ordre, ayant demandé la parole par l'organe d'un ...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 691
      Speaker: Faydel
      ...patriotique ; ils offrent en outre à la nation le reliquat des derniers du quart de le... ...crets de l'Assemblée nationale, et notamment à celui concernant la contribution patriotique ; ils offrent en outre à la nation le reliquat des derniers du quart de leur réserve d'environ cent pistoles ; mais,, comme l'emploi leur est contesté par...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 692
      Speaker: Le Président
      nation par un ordre sanguinaire de faire feu s... nation par un ordre sanguinaire de faire feu sur un peuple sans armes.

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 698
      ...t se rétablit; devant le tribunal de la nation , qui pèsera dans sa sagësse les1 intér... Tout se rétablit; devant le tribunal de la nation , qui pèsera dans sa sagësse les1 intérêts respectifs, qui jugera s'il est dans l'esprit de ses décrets que la circonsc...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 699
      ... de l'Etat et l'honneur des armes dé là nation. Il est d'une extrême importance d'accr... ...es forces publiques sur lesquelles reposent la sûreté du commerce, la prospérité de l'Etat et l'honneur des armes dé là nation. Il est d'une extrême importance d'accroître la considération politique attachée à cette ville,, de faciliter les. appr...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 702
      ...ributions générales, qui intéressent la nation. Cela est juste, conforme aux décrets d... ...es comptes à des époques fixes; les impôts, les emprunts, et pour toutes les attributions générales, qui intéressent la nation. Cela est juste, conforme aux décrets de l'Assemblée nationale, et dans le plan total de la constitution du royaume. Fo...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 703
      ...t tous les grands intérêts d'une grande nation. Je . me borne à un seul qui renferme t... ...ctif des denrées, les, beaux-arts, les sciences, le progrès de l'esprit humain et tous les grands intérêts d'une grande nation. Je . me borne à un seul qui renferme tout, et je finis : c'est la liberté. Français de toutes les provinces, la libert...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 704
      ...u'ont dédéployé les représentants de la nation, elle a fait par ses cahiers, le sacrif... ...les droits d'un pays dont elle est la capitale, que pressentant le patriotisme qu'ont dédéployé les représentants de la nation, elle a fait par ses cahiers, le sacrifice du privilégè d'exemption de toute imposition dont elle jouit depuis neuf siè...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 705
      ...ait trop à son clergé, et trop peu à la nation ; qu'il y jurait de détruire les héréti... ...it l'auteur de sa vie. (p. 128), que dans celle qui. est en usage, le Roi accordait trop à son clergé, et trop peu à la nation ; qu'il y jurait de détruire les hérétiques ; qu'il y faisait un serment qu'il ne pourrait tenir sans violer les lois d...
    • Séance du mardi 22 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du mardi 22 décembre 1789, au matin

      page 715
      Speaker: Le Président
      ...à France est venue dans ce temple de la nation présenter à votre auguste Assemblée le ... ...es députés du district prononce le discours suivant : Messieurs, presque toute là France est venue dans ce temple de la nation présenter à votre auguste Assemblée le juste tribut de son patriotisme et de sa reconnaissance. Le district ae Sorbonne...

      Séance du mardi 22 décembre 1789, au matin

      page 716
      Speaker: Chasset
      ...; elle fait en outre don et remise à la nation de la somme de 4,400 livres, qui lui es... ...Assemblée nationale, et notamment à celui concernant la contribution patriotique; elle fait en outre don et remise à la nation de la somme de 4,400 livres, qui lui est due sur les Etats de Sa Majesté, aux termes du contrat déposé au Trésor royal ...
      Speaker: Chasset
      ...iminelle contre les représentants de la nation : les membres du comi té municipal prot... ...quelle on ose la soupçonner de fomenter la discorde et l'insurrection la plus criminelle contre les représentants de la nation : les membres du comi té municipal protestent qu'ils n'ont jamais rien fait qui ait pu leur attirer ce soupçôn injurieu...
      Speaker: Chasset
      ...en--vers la patrie et criminels de lèse-nation tous ceux qui s'opposeraient directemen... ...ntales tous les décrets émanés de l'Assemblée nationale; ils déclarent traîtres en--vers la patrie et criminels de lèse-nation tous ceux qui s'opposeraient directement ou indirectement à l'exécution de ces mêmes lois; supplient l'Assemblée nation...

      Séance du mardi 22 décembre 1789, au matin

      page 718
      Speaker: Thouret
      ...a justice offre aux représentants de la nation une grande t&che â remplir. Le comité a... La réforme des abus dans l'administration de la justice offre aux représentants de la nation une grande t&che â remplir. Le comité a examiné avec beaucoup de soin ce qu'on pourrait conserver des institutions anci...
      ...t, chargée, si elle n'assurait pas à la nation les moyens de punir légalement les corp... ...Assemblée ne remplirait pâs, dans toute leur étendue, les fonctions dont elle est, chargée, si elle n'assurait pas à la nation les moyens de punir légalement les corps administratifs ét les juges qui tomberaient dans l'insubordination, et si la p...
    • Séance du jeudi 19 novembre 1789, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 19 novembre 1789, au matin

      page 114
      ...a patrie, et coupables du crime de lèse-nation, tous ceux dont les discours ou la cond... ...munauté de Barraux en Dauphiné : elle déclare qu'elle regarde comme traîtres à la patrie, et coupables du crime de lèse-nation, tous ceux dont les discours ou la conduite tendraient à exciter des soulèvements contre l'Assemblée nationale, ou à di...
      ...s regardent comme un attentat contre la nation toute manœuvre qui tendrait à affaiblir... ...hésion absolue à tous les décrets de l'Assemblée nationale : ils déclarent qu'ils regardent comme un attentat contre la nation toute manœuvre qui tendrait à affaiblir la confiance due à ses représentants, qu'ils n'oublieront rien pour découvrir l...

      Séance du jeudi 19 novembre 1789, au matin

      page 116
      Speaker: L'abbé Maury
      ... vous occupe est très-important pour la nation. 11 donne lieu à trois observations : p... L'article qui vous occupe est très-important pour la nation. 11 donne lieu à trois observations : premièrement, il ne faut faire de l'administration du royaume, ni la source d'un ...

      Séance du jeudi 19 novembre 1789, au matin

      page 117
      Speaker: Le Président
      ...té des départements, c'est-à-dire de la nation entière. ...ionalé ne pourront jamais être regardés que comme les représentants de la totalité des départements, c'est-à-dire de la nation entière.

      Séance du jeudi 19 novembre 1789, au matin

      page 121
      Speaker: Le marquis de Bouthillier
      ... raison comme la classe précieuse de la nation, lesquels, par paresse ou libertinage, ... ...ils rencontrent, composée des fils, frères et parents de ceux qu'on regarde avec raison comme la classe précieuse de la nation, lesquels, par paresse ou libertinage, abandonnant lès travaux de la campagne, se consacreraient à ce genre de vie ; et...
      Speaker: Le marquis de Bouthillier
      ...is mieux appropriées au caractère de la nation, et par la certitude d'avancement qu'on... ...es et de l'arbitraire de la discipline, rendu plus honorable par de nouvelles lois mieux appropriées au caractère de la nation, et par la certitude d'avancement qu'on donnera à ceux qui voudront embrasser cette profession, la considération qu'on ...
  • Tome 11 : Du 24 décembre 1789 au 1er mars 1790 9 results
    • Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 1
      Speaker: Roy
      La ville de Rozoy en fîrie offre à la nation lu sacrifice, volontaire du produit des... La ville de Rozoy en fîrie offre à la nation lu sacrifice, volontaire du produit des impositions des ci-devant privilégiés pour les 6 deniers mois de 1789 et déclar...
      Speaker: Chassebœuf de Volney
      ... propres principes, consolider chez une nation voisine un système qui a manqué de perd... ...aillons à assurer la conquête de notre liberté, pouvons-nous, sans manquer à nos propres principes, consolider chez une nation voisine un système qui a manqué de perdre la France? Une vaine politique peut vendre des secours que l'équité desavoue ...

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 2
      Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
      ...de ce mois de prendre en présence de la nation un engagement solennel. Je viens vous p... J'ai eu l'honneur le 2 de ce mois de prendre en présence de la nation un engagement solennel. Je viens vous prier de fixer le jour, après les fêtes, qu'il vous plaira d'accorder une audienc...

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 10
      Speaker: Tronchet
      Un jour viendra où la nation, en s'occupant d'une réformation généra... Un jour viendra où la nation, en s'occupant d'une réformation générale des lois criminelles, pourra peut-être tracer aux juges, sur un point aussi i...

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 18
      ...liberté de faire aux législateurs de la nation leur§ respect,uéùsçs représentatipns. C... ...résultat des questions 6, 7 et 8, tel qu'on le lit dans le rapport, ont pris la liberté de faire aux législateurs de la nation leur§ respect,uéùsçs représentatipns. C'est la confiance de "nos cpnqtoyeqs qui nous a hpnorés du titre de notable adjo...
    • Séance du lundi 4 janvier 1790

      - search term matches: (15)

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 68
      Speaker: Le Chapelier
      ...t de travaux, a contribué à rendre à la nation sa liberté et ses droits. En conséquenc... ...rimer son respect et sa reconnaissance pour un monarque qui, par tant de soins et de travaux, a contribué à rendre à la nation sa liberté et ses droits. En conséquence, je propose le décret suivant :
      Speaker: Le Chapelier
      ...ajesté, quelle somme elle désire que la nation vote pour sa dépense personnelle, celle...
      ... esprit d'économie que la dignité de la nation, qui exige que le trône d'un grand mona...
      « Qu'il soit fait une députation au Roi pour demander à Sa Majesté, quelle somme elle désire que la nation vote pour sa dépense personnelle, celle de son auguste famille et de sa maison, et que M. le Président, chef de la députation, soit chargé de prier Sa Majesté de consulter moins son esprit d'économie que la dignité de la nation, qui exige que le trône d'un grand monarque soit environné d'un grand éclat. »
      Speaker: Le duc de Liancourt
      ...j'ajoute que, dans tous les cahiers, la nation française a recommandé la plus grande d... J'appuie la motion, et j'ajoute que, dans tous les cahiers, la nation française a recommandé la plus grande déférence et le plus grand respect pour son chef.
      Speaker: Delley-d'Agier
      ...avoir quelles sont les ressources de la nation. ...is qu'on devrait au préalable connaître l'état des dépenses et des recettes et savoir quelles sont les ressources de la nation.
      Speaker: Démeunier
      ...eurs, au milieu des représentants d'une nation dont l'armée a si dignement assuré la g... « Ce n'est pas, Messieurs, au milieu des représentants d'une nation dont l'armée a si dignement assuré la gloire dans tous les temps, dont elle vient si récemment encore de soutenir les d...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 69
      Speaker: Démeunier
      ...ortant rapport, les représentants de la nation se reposent sur les sentiments de l'arm...
      ...délité à la constitution désirée par la nation, et acceptée par son chef ; l'obéissanc...
      ...z, Messieurs, de l'accord intime de tous les bons citoyens. Sous ce grand et important rapport, les représentants de la nation se reposent sur les sentiments de l'armée. Us recommandent au soldat une subordination entière à ses supérieurs, et ils sont assurés de n'être pas trompés dans cet espoir. La soumission aux lois, la fidélité à la constitution désirée par la nation, et acceptée par son chef ; l'obéissance et le respect pour le Roi, centre nécessaire de toutes les forces de l'Etat : ...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 71
      Speaker: Le duc de Liancourt
      ... pénible que puisse employer une grande nation dans la détresse de ses finances, est, ...
      ...été données par celui qui, au nom de la nation, avait seul le droit de disposer des fo...
      ressource la plus pénible que puisse employer une grande nation dans la détresse de ses finances, est, après celle de l'augmentation des charges publiques, la réduction dans les dons ...
      ...a faveur des ministres ou de leur coupable facilité, ces pensions ont cependant été données par celui qui, au nom de la nation, avait seul le droit de disposer des fonds publics, et ne pouvait, dans la plupart des circonstances, que s'en rapporte...
      Speaker: Le duc de Liancourt
      ...ue l'état de vos finances permît que la nation la plus connue dans tous les siècles pa...
      ...d'un temps toujours très court pour une nation, qu'une sage constitution gouverne, l'e...
      ...us penserez avec moi, sans doute; aussi, Messieurs, qu'il eût été plus heureux que l'état de vos finances permît que la nation la plus connue dans tous les siècles par sa noble générosité, se contentât d'attaquer les abus dans leur source, d'en p...
      ...ne manière certaine le retour par des lois sévères, et qu'elle eût pu attendre, d'un temps toujours très court pour une nation, qu'une sage constitution gouverne, l'extinction de tous ces dons exagérés, sans dépouiller aucun des jouissants actuel...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 72
      Speaker: Le duc de Liancourt
      ...âge de 70 ou 80 ans, âge que toutes les nations, et que tous les siècles ont respecté, ...
      ...x, n'est pas admissible pour une grande nation dont toutes les actions scrupuleusement...
      ...occupées ? Traiterez-vous avec une entière égalité les personnes au-dessus de l'âge de 70 ou 80 ans, âge que toutes les nations, et que tous les siècles ont respecté, le guerrier mutilé dans les combats et l'homme qui, vivant d'abus, a peut-être, ...
      ...oyait, du point où elle se plaçait, voir tous les hommes et tous les droits égaux, n'est pas admissible pour une grande nation dont toutes les actions scrupuleusement réfléchies, doivent être marquées évidemment du sceau de la justice.
      Speaker: Le duc de Liancourt
      ...nt aujourd'hui, des regards de toute la nation, n'ont d'intérêt bien entendu que celui... ... conviction, dans laquelle je suis, que les ministres, entourés, comme ils le sont aujourd'hui, des regards de toute la nation, n'ont d'intérêt bien entendu que celui de la justice, intérêt que le caractère des ministres actuels doit vous assurer...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 73
      Speaker: Fermond des Chapelières
      ...n douter de la nécessité de prouvera la nation que désormais les seuls titres à de tel... ... francs à un seul homme, il faut peut-être ruiner quatre-vingts villages, peut-on douter de la nécessité de prouvera la nation que désormais les seuls titres à de telles faveurs seront les besoins et les vertus? Je propose de charger le comité de...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 75
      ...tre part, il est impossible, lorsque la nation se donne une nouvelle constitution, de ... ...orter atteinte au commerce du Levant, commerce très-avantageux à la France. D'autre part, il est impossible, lorsque la nation se donne une nouvelle constitution, de laisser subsister des usages, des lois ou des privilèges essentiellement contrai...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 76
      ...uivi d'un autre mémoire, intitulé: A la nation et à ses représentants, pour le plus an... ...de Jérusalem, et sur les dangers de sa suppression en France. Il a été bientôt'suivi d'un autre mémoire, intitulé: A la nation et à ses représentants, pour le plus ancien et le plus utile de ses alliés : je n'en connais point l'auteur. M. de Cypi...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 79
      (1) Mémoire intitulé : A la nation, p. 7. (1) Mémoire intitulé : A la nation, p. 7.
      L'Auteur du mémoire intitulé : A la Nation, nous apprend, page 10, « qu'il n'est p... L'Auteur du mémoire intitulé : A la Nation, nous apprend, page 10, « qu'il n'est pas rare de voir des Chevaliers pourvus de deux commanderies; que quelques-uns en...
      (3) Mémoire intitulé : A la nation, p. 7. {i) Voyez les Statut», titre XII... (3) Mémoire intitulé : A la nation, p. 7. {i) Voyez les Statut», titre XIII.

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 80
      (5) Mémoire intitulé : A la nation, p. 22. (5) Mémoire intitulé : A la nation, p. 22.

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 81
      ...ésiastiques sont à la disposition de la nation? Les biens de l'Ordre de Malte sont à la disposition de la nation parce qu'ils sont biens ecclésiastiques...
      ...nce, qu'ils sont à la disposition de la nation, il faudrait le juger aujourd'hui d'apr...
      ... compris dans le décret du 2 novembre dernier, qui porte que tous les biens ecclésiastiques sont à la disposition de la nation? Les biens de l'Ordre de Malte sont à la disposition de la nation parce qu'ils sont biens ecclésiastiques, et que le décret prononce sur tous les biens ecclésiastiques. Mais, en supposa...
      ...vembre n'eût pas jugé, à l é-gard des établissements de l'Ordre de Malte, en France, qu'ils sont à la disposition de la nation, il faudrait le juger aujourd'hui d'après les principes qui ont déterminé le décret. On doit se rappeler que les princi...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 82
      ...e pareilles permissions, le droit de la nation (1). Je dirai avec M. le bailli de Flac... ...rance, que par la permission du Roi, qui exerçait alors, et pour la concession de pareilles permissions, le droit de la nation (1). Je dirai avec M. le bailli de Flachslanden : Les établissements de l'Ordre de Malte ne sont point un Etat dans l'E...
      ... pouvoirs émanent essentiellement de la nation, et ne peuvent émaner que d'elle » (art...
      ...n décret exprès des représentants de la nation » (art. 15).
      Dans les articles de Constitution, l'Assemblée nationale a dédaré « que tous les pouvoirs émanent essentiellement de la nation, et ne peuvent émaner que d'elle » (art. 1); « qu'aucun impôt ou contribution en nature ou en argent ne peut être levé que par un décret exprès des représentants de la nation » (art. 15).

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 83
      Il suffît d'avoir exposé ces lois de la nation : les détails dans lesquels je suis ent... Il suffît d'avoir exposé ces lois de la nation : les détails dans lesquels je suis entré sur Fétat de l'Ordre de Malte, sur les privilèges et les prétentions de ses é...
      ...re de Malte, dans la disposition que la nation a le droit de faire de ces biens. J'exp... ...a facilité d'avoir de justes égards à la destination générale des biens de l'Ordre de Malte, dans la disposition que la nation a le droit de faire de ces biens. J'expliquerai, dans le dernier article de cet écrit, mes vues particulières sur ces d...
      ...on existence; il sait quelles sorit les nations qu'il doit protéger contre les musulman... ...a France? Il renoncerait alors aux-conditions essentielles èt fondamentales de son existence; il sait quelles sorit les nations qu'il doit protéger contre les musulmans ; et S'il se permettait, au lieu d'être l'ami de la France, d'en devenir l'enn...
      ...era rien aux Français; mais cette brave nation sàit être juste et reconnaissante ; ell... Qu on œsse donc de nous importuner de vaines menaces : la crainte n'arrachera rien aux Français; mais cette brave nation sàit être juste et reconnaissante ; elle veut l'être envers l'Ordre de Malte: il ne s'agit que de lui présenter des moy...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 84
      ...ent sera libre, comme doit l'offrir une nation libre ; il sera assuré, parce que la re... ...lle elle montera, en reconnaissance des services qu'il rend à la France. Le présent sera libre, comme doit l'offrir une nation libre ; il sera assuré, parce que la reconnaissance est un sentiment qui ne s'éteint ni ne s'affaiblit jamais dans les ...
      ...é, s'il eût tenu ses commanderies de la nation, que quand il les tenait du grand maîtr... ...nse des officiers de mer. M. de Suf-fren aurait-il été moins dignement récompensé, s'il eût tenu ses commanderies de la nation, que quand il les tenait du grand maître de Malte ? Les jeunes officiers de marine pourraient être envoyés à Malte pour...
      ...e en France sont à la disposition de la nation, sous les réserves portées par le décre... ... Ordre en France ; en conséquence, elle déclare que les biens de l'Ordre de Malte en France sont à la disposition de la nation, sous les réserves portées par le décret du 2 novembre, et sous la réserve particulière des arrangements qui pourront ê...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 88
      ...i faites, relativement aux droits de la nation sur les biens de l'Ordre de Mal te, ne ... ... de l'état de régularité; et, sous ce point de vue, plusieurs réflexions que j'ai faites, relativement aux droits de la nation sur les biens de l'Ordre de Mal te, ne s'appliquent pas aux biens de l'Ordre de Saint-Lazare; mais, sous un autre point...
      ... emploi légitime; c'est l'emploi que la nation confirme, pour être exécuté d'après les... ...ui assignent les fonds de cet Ordre à des récompenses militaires : c'est le seul emploi légitime; c'est l'emploi que la nation confirme, pour être exécuté d'après les règles qu'elle dictera.
    • Séance du lundi 18 janvier 1790

      - search term matches: (11)

      Séance du lundi 18 janvier 1790

      page 227
      Speaker: Bouche
      ...ution actuelle, les représentants de la nation envers et. contre tous. Je m'étonne que... ...les de France a juré de venir au secours de l'Etat et de détendre, dans la Révolution actuelle, les représentants de la nation envers et. contre tous. Je m'étonne que l'on parle ici d'écrire une lettre de satisfaction à M. d'Albert, sans faire me...
      Speaker: Le marquis de Lafayette
      ...M. d'Albert ; ce n'est pas au nom d'une nation libre, la meilleure alliée de la France... Ce n'est pas comme compagnon d'armes de M. d'Albert ; ce n'est pas au nom d'une nation libre, la meilleure alliée de la France ; c'est comme soldat national gué j'appuie la motion de M. Goupil de Préfeln et...

      Séance du lundi 18 janvier 1790

      page 228
      Speaker: Muguet de Nanthou
      ...nt si dignement soutenu la gloire de la nation. ...r l'estime qu'elle n'a jamais Cessé d'avoir pour un guerrier dont les services ont si dignement soutenu la gloire de la nation.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ..., ont juré d'être à jamais fidèles à la nation, au Roi et à la loi, et de sacrifier le... ...s du Saint-Esprit et les armes à la main, avec la plus grande solennité possible, ont juré d'être à jamais fidèles à la nation, au Roi et à la loi, et de sacrifier leurs biens et leurs vies pour la gloire et le bonheur de notre auguste monarque, ...

      Séance du lundi 18 janvier 1790

      page 229
      Speaker: Le Président
      ...urra juger utiles à la prospérité de la nation, et à la gloire du Roi, qui en est insé... ...des contributions déjà décrétées par l'Assemblée, et de toutes celles qu'elle pourra juger utiles à la prospérité de la nation, et à la gloire du Roi, qui en est inséparable. Heureux ce citoyen, Monsieur, si un zèle sans bornes peut suppléer aux ...
      Speaker: Le Président
      ...ur être du moins certains d'offrir à la nation un hommage digne d'elle, nous avons tou...
      ...et aux lumières des représentants de la nation. »
      ...consoler de n'avoir pu présenter des dons plus proportionnés à notre zèle, et pour être du moins certains d'offrir à la nation un hommage digne d'elle, nous avons tous voulu nous réunir pour racheter le seul esclave français que nons ayons pu déc...
      ...a naissance pour y jouir du bonheur que la France devra aux vertus de Louis XVI et aux lumières des représentants de la nation. »

      Séance du lundi 18 janvier 1790

      page 231
      Speaker: Regnaud
      ...vous avez mise sous la sauvegarde de la nation. ...n de la dette, qui, sans être constituée, ne fait pas moins partie de celle que vous avez mise sous la sauvegarde de la nation.

      Séance du lundi 18 janvier 1790

      page 232
      Speaker: Charles de Lameth
      ...ous ne cherchons point à constituer une nation nouvelle, mais à régénérer une nation dont le luxe fait la richesse, et pour laquelle le luxe est un besoin : une nation qui, comme les rois, est condamnée à la... ... qu'en voulant attaquer le luxe qui corrompt les mœurs, on ne peut oublier que nous ne cherchons point à constituer une nation nouvelle, mais à régénérer une nation dont le luxe fait la richesse, et pour laquelle le luxe est un besoin : une nation qui, comme les rois, est condamnée à la magnificence. '
    • Séance du lundi 28 décembre 1789

      - search term matches: (5)

      Séance du lundi 28 décembre 1789

      page 25
      Speaker: Livré
      ...res de Lyon, abandonnent avec joie à la nation la disposition de leurs biens et de leu... ...ieux minimes de la ville de Roanne en Lyonnais, qui, à l'exemple de leurs confrères de Lyon, abandonnent avec joie à la nation la disposition de leurs biens et de leurs personnes, et se soumettent d'avance, avec la plus grande confiance, à tout c...
      Speaker: Livré
      ...elles déclarent traîtres au Roi et à la nation tous ceux qui se permettraient de mal p... ...même genre de la ville de Château-Renard et de douze paroisses circonvoisines ; elles déclarent traîtres au Roi et à la nation tous ceux qui se permettraient de mal parler de l'Assemblée nationale, et qui de plus refuseraient d'obéir à ses décret...
      ...n, en Bas-Poitou; ils font hommage à la nation des privilèges et exemptions dont leurs... Adresse du même genre des Provinciaux habitants de la Roche-sur-Yon, en Bas-Poitou; ils font hommage à la nation des privilèges et exemptions dont leurs prédécesseurs ont joui. (1) Cette séance est incomplète au Moniteyr.

      Séance du lundi 28 décembre 1789

      page 27
      Speaker: Le Président
      ...nues y chercher un port assuré chez une nation hospitalière, et vous penserez que des ... ...espectables étrangères qui, avec autant de confiance que de consolation, sont venues y chercher un port assuré chez une nation hospitalière, et vous penserez que des citoyennes qui, sous la protection des lois, se sont volontairement engagées dan...

      Séance du lundi 28 décembre 1789

      page 31
      Speaker: Le Président
      ... que c'est pour les représentants ae la nation un devoir rigoureux de terminer bientôt... ...ume aura une telle influence sur la liberté publique et la prospérité de l'Etat, que c'est pour les représentants ae la nation un devoir rigoureux de terminer bientôt cette partie importante de leurs travaux. L'Assemblée nationale prendra en cons...

      Séance du lundi 28 décembre 1789

      page 33
      Speaker: Le Président
      ...le ne pouvait pas être avantageuse à la nation, sans l'être également au monarque; enf... ...es intentions, ses vertus et son rang suprême, devait en être le chef, puisqu'elle ne pouvait pas être avantageuse à la nation, sans l'être également au monarque; enfin, que l'autorité royale devait être le rempart de la liberté nationale, et la ...
    • Séance du 22 janvier 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du 22 janvier 1790

      page 286
      Speaker: L'abbé Maury
      ...'appartient pas aux représentants'de la nation de couvrir d'un voile la1 dette'qu'îlss... devons 'Constater. Il n'appartient pas aux représentants'de la nation de couvrir d'un voile la1 dette'qu'îlssorrt'Chàrgés'de vérifier.Oti s'opposera sans doute à cè qu'un comité soit nommé ...
      Speaker: Guillaume
      ...atif, ayant l'honneur de représenter la nation tout entière, ne peut donc pas, lorsqu'... ...ent' de repousser les offenses qui leur deviennent personnelles. Le corps législatif, ayant l'honneur de représenter la nation tout entière, ne peut donc pas, lorsqu'il est offensé, borner sa vengeance au mépris, quel que soit l'agresseur, et il ...
    • Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      page 34
      ...ir soutenir par la force la liberté, la nation, la loi et le Roi, de concert avec les ... ...later, dans une délibération séparée, les mêmes sentiments ; ils déclarent vouloir soutenir par la force la liberté, la nation, la loi et le Roi, de concert avec les jeunes citoyens de cette province, auxquels ils jurent l'union la plus étroite.
      ...ec transport aux décrets de 1 Assemblée nation tionale sur la disposition des biens ec... ...hanoines réguliers de la Trinité de Saint-Laurent de Médoc, qui applaudissent avec transport aux décrets de 1 Assemblée nation tionale sur la disposition des biens ecclésiastiques ; ils réclament la liberté et une pension suffisante.

      Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      page 36
      Speaker: L'abbé Maury
      ...s tôt possible, aux représentants de la nation. » ... constater la dette publique dans tous ses détails et d'en rendre compte, le plus tôt possible, aux représentants de la nation. »

      Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      page 37
      Speaker: Le Chapelier
      ...itution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi, de choisir, en leu... ... les mains du président, le serment de maintenir, de tout leur pouvoir, la constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi, de choisir, en leur âme et conscience, les plus dignes de la confiance publique, et de remplir ave...
    • Séance du samedi 6 février 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 6 février 1790, au matin

      page 441
      Speaker: De Curt
      ...d'être un jour citoyens actifs chez une nation qui ne connaît plus d'autres privilèges... ... attendons de vous sur l'éducation nationale. Puissions-nous nous rendre dignes d'être un jour citoyens actifs chez une nation qui ne connaît plus d'autres privilèges que ceux du mérite et des vertus !. »

      Séance du samedi 6 février 1790, au matin

      page 442
      Speaker: Le Président
      « Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi, au roi, et ae maintenir de t... « Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi, au roi, et ae maintenir de tout mon pouvoir la constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée p...

      Séance du samedi 6 février 1790, au matin

      page 443
      Speaker: Lebrun
      ...ran^ chés en entier de la dépense de la nàtion. ...e ces cent millions, retranchés à la dépense du Trésor public, ne seront pas relran^ chés en entier de la dépense de la nàtion.

      Séance du samedi 6 février 1790, au matin

      page 444
      Speaker: Lebrun
      ... serments garantissent l'harmonie de la nation, comme la nôtre et la marche tranquille... Oui, Messieurs, nous avons déjà le gage de cette heureuse révolution. Nos serments garantissent l'harmonie de la nation, comme la nôtre et la marche tranquille de nos travaux. Sous un Roi qui ne veut plus que des citoyens pour sujets, il n...
      Speaker: Lebrun
      ...té qui a tourmenté jusqu'ici toutes les nations de l'Europe, et par l'ostentation de le... ...l ne faut rien donner à de vaines alarmes, ni à ce luxe d'émulation et de rivalité qui a tourmenté jusqu'ici toutes les nations de l'Europe, et par l'ostentation de leurs forces, anéanti leurs forces véritables.

      Séance du samedi 6 février 1790, au matin

      page 445
      Speaker: Lebrun
      ...e l'ambassadeur ferait la dépense de la nation. ...ointements sont trop réduits ; alors l'intérêt calculerait tout, et l'économie de l'ambassadeur ferait la dépense de la nation.

      Séance du samedi 6 février 1790, au matin

      page 446
      Speaker: Lebrun
      ... immobilité, nous laisserons lés autres nations s'agiter encore dans le cercle de la vi... ...s seront plus habiles que brillants. Forts de notre puissance réelle et de notre immobilité, nous laisserons lés autres nations s'agiter encore dans le cercle de la vieille politique, et nous leur opposerons nos principes, nos vertus, et notre cou...
      Speaker: Lebrun
      Nous ne croirons cependant pas qu'une nation, attachée par tant d'intérêts au reste ... Nous ne croirons cependant pas qu'une nation, attachée par tant d'intérêts au reste de l'univers, puisse s'isoler du système général et imiter ces puissances de l'A...
      Speaker: Lebrun
      ... méritent enfin de fixer les vœux de la nation, que ce n'est qu'en s'occupant de leur ... ...i s'y sont voués sans fortune et sans appui. Et vous penserez, peut-être, qu'ils méritent enfin de fixer les vœux de la nation, que ce n'est qu'en s'occupant de leur sort que vous pouvez assurer la tradition et le goût des connaissances les plus ...
      Speaker: Lebrun
      ...penses était nécessaire pour honorer la nation qui les accorde et les talents qui les ... ...t du département pour 23,000 livres. Nous avons pensé que la publicité des récompenses était nécessaire pour honorer la nation qui les accorde et les talents qui les obtiennent; que les récompenses même ne devaient peser sur le département des af...
      Speaker: Lebrun
      ...mis, ni alliés. Telle est la maxime des nations les plus sages, telle a été celle des r... ... du secret une grande partie de la dépense étrangère, sous peine de n'avoir ni amis, ni alliés. Telle est la maxime des nations les plus sages, telle a été celle des rois les plus économes, et avec des ministres responsables, telle doit être la vô...
    • Séance du mercredi 10 février 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du mercredi 10 février 1790

      page 541
      Speaker: De Beaumetz
      ...table de l'Assemblée nationale et de la nation, c'est le roi ; son seul commissaire, c... La nomination d'une commission est inconstitutionnelle : le délégué véritable de l'Assemblée nationale et de la nation, c'est le roi ; son seul commissaire, c'est le pouvoir exécutif. Je conclus en adoptant le projet du comité de constitu...
    • Séance du lundi 1 mars 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du lundi 1 mars 1790

      page 762
      Speaker: Le baron d'Elbhecq
      ...double et au triple de celui des autres nations, ayant des colonies semblables aux nôtr... ...ordonné, la France alirait cependant à considérer que son sacrifice aura été au double et au triple de celui des autres nations, ayant des colonies semblables aux nôtres;

      Séance du lundi 1 mars 1790

      page 764
      Speaker: Lavie
      ... S'il y a des indemnités à accorder, la nation est juste et elle les accordera ; mais ... ...avage pour conserver les prétendus droits des seigneurs et des abbés allemands ? S'il y a des indemnités à accorder, la nation est juste et elle les accordera ; mais les habitants d'Alsace sont Français et doivent jouir de leurs droits comme les ...

      Séance du lundi 1 mars 1790

      page 768
      ...a cause qu'elle porte au tribunal de la nation, elle fait valoir de puissants moyens. ...
      ...lités qui jusqu'ici avaient divisé leur nation de la nôtre. Les moyens que ces deux so...
      ... traite des noirs. Cette société est formée d'hommes choisis, et pour soutenir la cause qu'elle porte au tribunal de la nation, elle fait valoir de puissants moyens. Composée d'une multitude de gens de lettres, de savants académiciens, de citoyen...
      ... illustres, qu'un intérêt commun paraît avoir rapprochés d'elle, malgré les rivalités qui jusqu'ici avaient divisé leur nation de la nôtre. Les moyens que ces deux sociétés alliées, au grand étonnement de l'Europe, invoquent à l'envi dans l'affai...

      Séance du lundi 1 mars 1790

      page 769
      ...ue, ne puisse jamais autoriser dans une nation policée le commerce de ces mêmes indivi... ...? S'ensuit-il encore que cette servitude une fois établie d'une manière quelconque, ne puisse jamais autoriser dans une nation policée le commerce de ces mêmes individus, condamnés à un esclavage plus inhumain et plus dur pour eux au sein de leur...
      ...il venait au monde. C'est ainsi que les nations entre elles et les peuples, pour leur i... ...s êtres libres. La liberté de l'enfant d'une esclave se trouvait engagée dès qu'il venait au monde. C'est ainsi que les nations entre elles et les peuples, pour leur intérêt particulier, ont dérogé aux lois de la nature elle-même, qui sait se plie...
      ...ereurs romains, des lois écrites par la nation la plus célèbre de l'antiquité, qui ava... ...de le mettre en pièces ; et cependant des lois plus anciennes que celles des empereurs romains, des lois écrites par la nation la plus célèbre de l'antiquité, qui avait dicté à Rome sa première législation, avaient autorisé ces excès inhumains, a...

      Séance du lundi 1 mars 1790

      page 771
      Mais quand toutes les nations de l'Europe renonceraient au commerce d... Mais quand toutes les nations de l'Europe renonceraient au commerce des noirs, les colonies elles-mêmes n'y renonceraient pas. Il leur faut des noirs...
      ...qui peuplent ces colonies formeront une nation active, qui continuera avec un égal suc... ... rende la liberté à ses esclaves; en conclurons-nous que les milliers de nègres qui peuplent ces colonies formeront une nation active, qui continuera avec un égal succès la culture de nos habitations ?
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 4 results
    • Séance du vendredi 12 mars 1790

      - search term matches: (9)

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 144
      ...le consentement des représentants de la nation, et les anticipations sont le plus cher... ...blée : il est de principe incontestable qu'aucun emprunt ne peui:être fait sans le consentement des représentants de la nation, et les anticipations sont le plus cher et le plus désastreux des emprunts.

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 146
      Quant il sera démontré que la nation a entre les mains ce dont elle a besoin... Quant il sera démontré que la nation a entre les mains ce dont elle a besoin pour subvenir aux dépenses du culte, à l'entretien des ministres, aux pensions ...

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 147
      ...ours des affaires publiques; C'est à la nation à veiller sur ses plus grands intérêts....
      ...nce sont les plus grands intérêts d'une nation; il faut qu'elle fixe elle-même ses dép...
      ...n quelque sorte les représentants de la nation à cette importante administration. Ce b...
      ...s de son zèle. Ce sont les principes de la Constitution qui doivent diriger le cours des affaires publiques; C'est à la nation à veiller sur ses plus grands intérêts. L'état et les changements de la finance sont les plus grands intérêts d'une nation; il faut qu'elle fixe elle-même ses dépenses journalières, qu'elle en assure et qu'elle en détermine les payements, qu'...
      ... d'un seul ministre des finances, celle d'un bureau de trésorerie, qui associe en quelque sorte les représentants de la nation à cette importante administration. Ce bureau de la trésorerie serait composé de plusieurs commissaires, choisis pour la...

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 148
      ...e devenir, l'un des représentants de la nation, qu'à la faveur d'une élection libre qu... ...vous autorisiez cetusage, un ministre, du moins, ne pourrait devoir l'avantage de devenir, l'un des représentants de la nation, qu'à la faveur d'une élection libre qui attesterait des vertus supérieures aux talents de sa place, et une haute estim...
      ...s vertuset du talent. Vousavezapprisàla nation qu'elle avait confié ses intérêts à des... ... vous avez fait le sacrifice, et qu'on doit regarder comme le don patriotique des vertuset du talent. Vousavezapprisàla nation qu'elle avait confié ses intérêts à des hommes qui n'en out point d'autres; et quand vous avez exercé ce noble désintér...

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 149
      ... opposé à celui d'un ministre cher à la nation, cher à cette assemblée, et dont la san... ...11 nous en a assez coûté, dans ce rapport, de nous trouver quelquefois d'un avis opposé à celui d'un ministre cher à la nation, cher à cette assemblée, et dont la santé chancelante nous inspire un intérêt d'autant plus grand, que son altération, ...

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 150
      ... votre estime et par la confiance de la nation, et ce sentiment, celui quelquefois de ... besoin d'être soutenu par votre estime et par la confiance de la nation, et ce sentiment, celui quelquefois de mon long dévouement à la chose publique, m'ont rendu votre empire fort doux ; ma...
    • Séance du samedi 13 mars 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 13 mars 1790, au matin

      page 155
      Speaker: L'abbé Maury
      ...présente de si grands avantages : ou la nation ne sera plus, ou la gabelle ne se rétab... ...'est donc pas sage de rejeter le mode de vente que contient l'article 8, et qui présente de si grands avantages : ou la nation ne sera plus, ou la gabelle ne se rétablira jamais. Le sel est Un cinquième élément; la disette du sel est donc au nomb...
    • Séance du lundi 22 mars 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 293
      Speaker: Le marquis de Bonnay
      ...dre et qu'elle rend tous les jours à la nation française. ...res de leur gratitude pour les hauts et importants services qu'elle vient de rendre et qu'elle rend tous les jours à la nation française.

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 294
      Speaker: Le Président
      ...de du trône et pour la prospérité de la nation. » ...ndu le destin de la France, il ne reprenne bientôt son cours pour la gloire solide du trône et pour la prospérité de la nation. »

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 297
      Speaker: Camus
      ...en conviens, mais un représentant de la nation doit tous ses moments au bien public. Q... ...s puissions recevoir des renseignements privés. 11 y en a souvent d'inutiles, j'en conviens, mais un représentant de la nation doit tous ses moments au bien public. Quant il a feuilleté mille pages qui ne présentent aucun intérêt, il est bien réc...

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 298
      Speaker: De Crécy
      ...fait ou qui feront don patriotique à la nation de ladite contribution des ci-devant pr... ...t ordonné par l'article précédent, les villes, paroisses et communautés qui ont fait ou qui feront don patriotique à la nation de ladite contribution des ci-devant privilégiés, pour les six derniers mois de 1789 .»

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 299
      Speaker: Charles de Lameth
      ...er des décrets constitutionnels, que la nation a consacrés. On me force à l'avancer ; ... ...ps constituant n'a pas besoin de faire des instances réitérées pour faire accepter des décrets constitutionnels, que la nation a consacrés. On me force à l'avancer ; je ne puis voir, dans les tournures vicieuses de la lettre du ministre qu'un piè...

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 300
      ...ourraient résulter quant à présent à la nation, en laissant subsister les barrières da... ...xaminer avec la plus sérieuse attention les avantages et les inconvénients qui pourraient résulter quant à présent à la nation, en laissant subsister les barrières dans les Vosges, ou en les plaçant sur le Rhin. Je le prie de considérer la facili...
      ...t calculer ce qui rapporte le plus à la nation entière, et non ce qui remplit les coffres, dits de la nation, et enrichit quelques individus. La nation ne sera jamais vraiment riche, elle n'a... 11 ne doit surtout plus y avoir deux ménages en France; il faut calculer ce qui rapporte le plus à la nation entière, et non ce qui remplit les coffres, dits de la nation, et enrichit quelques individus. La nation ne sera jamais vraiment riche, elle n'aura jamais de trésor vraiment national, sûr et utile, que lorsque ce trésor sera...
      ...e vous élèvent pas au-dessus des autres nations, elles serviront à vous forger de nouve... ...ng aux corps animés; s'il ne circule pas il vous paralysera : si vos richesses ne vous élèvent pas au-dessus des autres nations, elles serviront à vous forger de nouveaux fers.

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 302
      ...nt donc être régis pour le compte de la nation par des administrateurs particuliers ; ... ...e nuisible, de leur confier l'administration des impôts indirects; ceux-ci doivent donc être régis pour le compte de la nation par des administrateurs particuliers ; déjà il est démontré que les compagnies, réduites aux seuls impôts indirects, ne...

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 303
      ...dans une mesure convenable, et alors la nation a un intérêt réel à rendre leur sort av... ..., qu'ils se trouvent mal payés. L'économie éclairée réduit le nombre des agents dans une mesure convenable, et alors la nation a un intérêt réel à rendre leur sort avantageux pour être bien servi.
      ...que le préliminaire, que, d'un côté, la nation se nuirait à elle-même et aux administr... ...si l'Assemblée ne s'empressait d'achever l'opération dont cette réduction n'est que le préliminaire, que, d'un côté, la nation se nuirait à elle-même et aux administrateurs qui, pris en masse, sont encore trop payés, et pris eh particulier, sont ...
      ...cet intérêt se trouve lié à celui de la nation. ...érêt même de ceux qui doivent former la nouvelle compagnie 1e demande ainsi, et cet intérêt se trouve lié à celui de la nation.

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 304
      ...nt absolu de ces fonds d'avance, que la nation doit recouvrer un bien qui n'aurait jam... ... soit contraire aux principes d'une sage économie. C'est donc par un remboursement absolu de ces fonds d'avance, que la nation doit recouvrer un bien qui n'aurait jamais dû être remis aux spéculations de quelques individus. Viennent ensuite les r...

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 305
      ...ez une graude portion des revenus de la nation et dont l'activité et le travail peuven... ... sort tel que doivent en jouir pour l'intérêt national, ceux auxquels vous confiez une graude portion des revenus de la nation et dont l'activité et le travail peuvent contribuer beaucoup à assurer le succès de vos opérations.
      ...iniment préjudiciable à 1 intérêt de la nation. ...fection dont il est susceptible, un mauvais choix dans l'état act.uel serait infiniment préjudiciable à 1 intérêt de la nation.
      ..., seraient chargés de tenir compte à la nation, de la vente du sel depuis le 1" janvie... ...impôt sur la gabeile, elle a statué nue les fermiers généraux, cautions de Mayer, seraient chargés de tenir compte à la nation, de la vente du sel depuis le 1" janvier 1789; que les motifs qui ont déterminé ce décret existent pour les autres part...

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 306
      ...inueront de régir, pour le compte de la nation, tous les impôts indirects, dont la per... ...it Mayer, seize régisseurs, quit sous le titre d'administrateurs nationaux, continueront de régir, pour le compte de la nation, tous les impôts indirects, dont la perception était confiée audit Mayer, sous les restrictions et modifications qui se...
      ...tous lesdits effets appartiendront à la nation et seront régis nourson compte. ...re de retrouve qui a été ou dû être fait le 31 décembre 1788 : au moyen de quoi tous lesdits effets appartiendront à la nation et seront régis nourson compte.
      ...naux, pour en compter à la caisse de la nation dans la forme qui sera établie, et les ... ... régie depuis le premier janvier 1789 seront faits par les administrateurs nationaux, pour en compter à la caisse de la nation dans la forme qui sera établie, et les cautions de Mayer demeureront quittes et dispensées de rendre compte desdiles pe...
    • Séance du 13 avril 1790

      - search term matches: (11)

      Séance du 13 avril 1790

      page 711
      Speaker: Le Président
      ... ne voient dans les représentants de la nation que des pères constamment occupés dubon... «C'est à ce titre de Français, qui ne voient dans les représentants de la nation que des pères constamment occupés dubonheur d'une seule et même
      Speaker: Le Président
      ...s davantage que les représentants de la nation veuillent nous faire un crime de cherch... « Nous ne craignons pas davantage que les représentants de la nation veuillent nous faire un crime de chercher à nous prémunir contre les effets funestes d'un décret dont nous étions menac...

      Séance du 13 avril 1790

      page 712
      Speaker: Le Président
      ...ur ie sort cle quelques individus de la nation juive. En vous déterminant à ajourner l... ...ment de la déclaration des droits de l'homme, puisque vous n'avez prononcé que sur ie sort cle quelques individus de la nation juive. En vous déterminant à ajourner la question sur les droits à accorder aux autres juifs, vous avez senti que des c...
      Speaker: Le Président
      ...leur défend de se mêler avec les autres nations ; tout ce qui n'est pas juifs doit être...
      ...t tant que cette opinion subsistera, la nation juive sera toujours une nation dans une nation : il n'y aura jamais entre eux et nous ...
      ...i doit leur soumettre toutes les autres nations? et rien n'est plus opposé à la sociabi...
      ...t le détruire, mais le préjugé le soutiendra longtemps encore. La loi des juifs leur défend de se mêler avec les autres nations ; tout ce qui n'est pas juifs doit être étranger pour eux ; et tant que cette opinion subsistera, la nation juive sera toujours une nation dans une nation : il n'y aura jamais entre eux et nous une véritable société, parce qu'une société bien ordonnée ne peut exister qu'ave...
      ... étrangers, et que dans leurs principes, ils espèrent toujours d'avoir un roi qui doit leur soumettre toutes les autres nations? et rien n'est plus opposé à la sociabilité qu'une opinion de ce genre.

      Séance du 13 avril 1790

      page 714
      Speaker: Le Président
      ...n essaim considérable d'individus de sa nation. Le sieur Cerfbéer a depuis obtenu des ... ... famille ; et sous la dénomination de sa famille, il a attiré dans notre ville un essaim considérable d'individus de sa nation. Le sieur Cerfbéer a depuis obtenu des lettres patentes qui lui accordent tous les droits de régnicole *, et quoique le...
      Speaker: Le Président
      ...meurera pour toujours la religion de la nation, et que son cuite sera le seul publiG, ... ...r but de décréter que « la religion catholique, apostolique et romaine est et demeurera pour toujours la religion de la nation, et que son cuite sera le seul publiG, autorisé. »

      Séance du 13 avril 1790

      page 715
      Speaker: Bouchotte
      ...-vous dit constitution-nellement que la nation n'admettrait plus les vœux ecclésiastiq... ...si le décret qu'on sollicite de vous, eût été rendu il y a quelque temps, auriez-vous dit constitution-nellement que la nation n'admettrait plus les vœux ecclésiastiques? Non, Messieurs, vous ne l'auriez pas dit, parce que vous n'auriez pas pu le...
      Speaker: Le baron de Menou
      ...tholique est celle de la majorité de la nation ; mais n'y eût-il qu'un seul individu q... ...é, qui fait la base de notre Constitution ? Sans doute, en France la religion catholique est celle de la majorité de la nation ; mais n'y eût-il qu'un seul individu qui en professât une différente, il a le même droit à l'exercer, pourvu qu'il ne ...

      Séance du 13 avril 1790

      page 716
      Speaker: Le baron de Menou
      ... qu'en ma qualité de représentant de la nation entière, je rends ceux qui auraient vot... ...serais forcé d'adhérer parce que la majorité fait loi, je ne crains pas de dire, qu'en ma qualité de représentant de la nation entière, je rends ceux qui auraient voté pour l'admission du décret, responsables de tous les malheurs que je prévois, ...

      Séance du 13 avril 1790

      page 722
      ...et de raison, ne convient-il plus à une nation qui vient affermir ses droits sur la ba... ... tant de siècles et tant d'actes intolérants, paraissait être un mot d'humanité et de raison, ne convient-il plus à une nation qui vient affermir ses droits sur la base éternelle de la justice. Et l'Amérique, à qui la politique devra tant d'utile...
      ... doit avoir des ministres avoués par la nation et un culte payé par elle, n'a pas le d... ...a religion dominante qui, seule peut-être, à la différence des autres religions, doit avoir des ministres avoués par la nation et un culte payé par elle, n'a pas le droit d'empêcher qu'une autre religion s'élève humblement à côté d'elle. Or, la c...
      ...ères, par ses vertus, à la gloire de la nation. Or, pour remplir tous ces devoirs, est... ...intestines que des guerres du dehors ; à concourir par ses talents, par ses lumières, par ses vertus, à la gloire de la nation. Or, pour remplir tous ces devoirs, est-il nécessaire d'être de telle ou telle religion, d'adopter ou de rejeter tel ou...
      Mais après avoir prouvé ce que la nation est obligée de faire pour eux, par espr... Mais après avoir prouvé ce que la nation est obligée de faire pour eux, par esprit de justice, il ne faut pas perdre de vue ce qu elle doit faire par intérêt po...
      ...souffrir des maux excessifs, lorsque la nation n'a pas eu celui d'en supporter de moin...
      ...légale, lorsque les représentants de la nation ont déclaré que tous les hommes sont ég...
      ...une servait d'exemple à la leur. Pourraient-ils aujourd'hui avoir le courage de souffrir des maux excessifs, lorsque la nation n'a pas eu celui d'en supporter de moindres? Ils n'ont pas jusqu'à présent abandonné la France! Mais jusqu'à présent, c...
      ...ncore assez avilis, pour consentir aujourd'hui à se courber sous une oppression légale, lorsque les représentants de la nation ont déclaré que tous les hommes sont égaux en droits, et qu'ils ont mis au nombre de ces droits, la résistance à l'oppr...
      Sages représentants de la nation, ne retenez donc point les juifs dans l... Sages représentants de la nation, ne retenez donc point les juifs dans l'état d'avilissement auquel ils ont été condamnés jusqu'à ce jour. Ils le disent...

      Séance du 13 avril 1790

      page 723
      ... corps, sans jamais prendre celui de la nation; qu'ils attireraient tout à eux enfin, ... ...ose publique fût servie par eux; qu'ils conserveraient toujours l'esprit de leur corps, sans jamais prendre celui de la nation; qu'ils attireraient tout à eux enfin, sans jamais rien faire pour le bien de la patrie; et voilà comment ils seraient ...
      ...nsi les autres puissances ou les autres nations à être justes comme elle, en leur montr... ...ur la France, d'être un asile ouvert à l'humanité persécutée, et elle forcera ainsi les autres puissances ou les autres nations à être justes comme elle, en leur montrant tout ce qu'on perd à ne pas l'être.
      ... d'hommes qu'une classe protégée par la nation qui lui donne un asile. ...es juifs, l'impossibilité et même le danger de faire autre chose de cette classe d'hommes qu'une classe protégée par la nation qui lui donne un asile.
      ...du monarque et de la saine partie de sa nation. La loi a été néanmoins enregistrée; le... ...et un parti nombreux et violent s'opposa longtemps à l'accomplissement des vœux du monarque et de la saine partie de sa nation. La loi a été néanmoins enregistrée; le feu s'est

      Séance du 13 avril 1790

      page 724
      ...ue par la partie la plus éclairée de la nation, le préjugé succombe, les abus sont pro... ...puis longtemps sollicitées par la voix publique, quand leur nécessité est reconnue par la partie la plus éclairée de la nation, le préjugé succombe, les abus sont proscrits, les innovations triomphent ; et l'on finit par être plus étonné des oppo...

      Séance du 13 avril 1790

      page 725
      ... juifs, comme l'unique ressource que la nation, qui leur refusait tout, devait au moin... ...elui-là seul, sont interdits. Et la loi, et les tribunaux ont permis l'usure aux juifs, comme l'unique ressource que la nation, qui leur refusait tout, devait au moins leur laisser. Sans parler des empereurs Charles V et Ferdinand Ier, qui, en Al...
      ... de guerre et de famine, ont rendu à la nation les services les plus signalés. On en v... ...a chose publique. On en voit qui, dans différentes circonstances, dans les temps de guerre et de famine, ont rendu à la nation les services les plus signalés. On en voit, enfin, qui se livrent avec succès à l'étude de la philosophie et des lettre...

      Séance du 13 avril 1790

      page 726
      ...us actif entre les divers membres de sa nation, qu'entre eux et les étrangers, ne fais... ...x, qui voulait faire régner des rapports plus intimes, un commerce de secours plus actif entre les divers membres de sa nation, qu'entre eux et les étrangers, ne faisait-il pas une loi fondée à la fois sur la nature et sur la justice ? Tous les j...

      Séance du 13 avril 1790

      page 730
      ...ionné ensuite par la saine partie de la nation, serait à la fois le blâme du passé et ...
      ...l'avenir. Illustres représentants de la nation, hâtez-vous de manifester votre vœu; et...
      ...dis qu'un décret solennel en leur faveur, un décret demandé à l'avance, et sanctionné ensuite par la saine partie de la nation, serait à la fois le blâme du passé et une leçon pour l'avenir. Illustres représentants de la nation, hâtez-vous de manifester votre vœu; et le peuple, accoutumé à vous croira, à vous respecter, à vous obéir, vous croire...

      Séance du 13 avril 1790

      page 731
      ...uifs, et qu'ils osent dire que toute la nation réclame pour eux. Si d'ailleurs on cite... ...t point en France, n'y forceront point la révocation du décret réclamé par les juifs, et qu'ils osent dire que toute la nation réclame pour eux. Si d'ailleurs on cite la révocation au bill de 1753, comme un argument contre l'admission des juifs à...

      Séance du 13 avril 1790

      page 732
      ...résistance ; et les représentants de la nation, qui ont fait tant de bien à travers ta... ...asion est unique peut-être, parce que ce grand acte de justice n'éprouve aucune résistance ; et les représentants de la nation, qui ont fait tant de bien à travers tant d'obstacles, ressentiront quelque satisfaction à n'exprimer qu'une volonté, e...

      Séance du 13 avril 1790

      page 733
      Illustres représentants de la nation; vous êteà humains, vous mettrez donc u... Illustres représentants de la nation; vous êteà humains, vous mettrez donc un terme aux malheurs des juifs; vous êtes justes, vous les revêtirez du titre et...
      ... ce qui intéressera la prospérité de la nation et le bonheur du roi, dans tout ce qui ... ...t dire, en un mot, ils ne seront que des citoyens et des Français ; et dans tout ce qui intéressera la prospérité de la nation et le bonheur du roi, dans tout ce qui concernera les devoirs de charité et de bienfaisance qu'ils doivent exercer les ...
  • Tome 13 : Du 14 au 20 avril 1790 2 results
    • Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      - search term matches: (13)

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 65
      ...rmes d'élection des représentants de la nation. De la ville de Mornans en Lyonnais; el... De la communauté de Sermaize; elle fait des observations sur les formes d'élection des représentants de la nation. De la ville de Mornans en Lyonnais; elle fait

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 66
      ...ement distraire les représentants de la nation. Qu'il est doux de se délasser à recevo... ...elà force publique, pouvaient se mêler aux cris d'allégresse qui vont si agréablement distraire les représentants de la nation. Qu'il est doux de se délasser à recevoir des applaudissements et à fortifier l'énergie d'un peuple qu'on régénère !
      ...qu'ils iront de siècle en siècle, et de nations en nations, servir de barrière à l'erreur et aux t... ...sagesse de chacun de vos décrets fait présager à tous les amateurs de la Vérité qu'ils iront de siècle en siècle, et de nations en nations, servir de barrière à l'erreur et aux tyrans.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 67
      ... l'Etat; ils jurent d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... ...abitants de fiosoy ne voient rien de plus heureux que l'heureuse régénération de l'Etat; ils jurent d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout leur pouvoir la constitution du royaume décrétée par l'Assemblée nationale...
      ...sses, tous ont juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... ...officiers et toutes les compagnies de la garde nationale, les chantres des paroisses, tous ont juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout leur pouvoir, sur la réquisition des corps administratifs et municipaux, la c...
      ...vos travaux, et à faire regretter à une nation digne de jouir des droits qu'elle a rec... ... ourdissent dans le silence de la nuit, tendent évidemment à altérer l'éclat de vos travaux, et à faire regretter à une nation digne de jouir des droits qu'elle a reconquis, les liens qui l'assujettissaient aux Volontés arbitraires.
      ... commune assemblée, d'être fidèles à la nation, â la loi et au roi et de maintenir de ... ...el de la patrie.^ en présence de MM. les maire et officiers municipaux, et de la commune assemblée, d'être fidèles à la nation, â la loi et au roi et de maintenir de tout notre pouvoir lacofistitu tiou décrétée par l'Assembféè nationale et sancti...

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 70
      ...e d'hommes pour opprimer le reste de la nation ? Il me semble au contraire que c'est c... ...t de défendre, est-ce celle qui donnait le pouvoir et des armes à un petit nombre d'hommes pour opprimer le reste de la nation ? Il me semble au contraire que c'est contre cette prétendue liberté que nous sommes venus combattre pour établir la vr...

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 72
      ...s assignats ont une valeur telle que la nation puisse la garantir, l'attester, l'ordon... ne s'agit donc ici que d'examiner si les assignats ont une valeur telle que la nation puisse la garantir, l'attester, l'ordonner, car en pareille matière ces trois mots sont synonymes.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 74
      ...alveillance qui puisse le refuser à une nation puissante et riche de 50 milliards, à une nation qui se constitue sur les principes de t... ...votre disposition, et d'abord, quant au crédit, il n'y a que l'absurdité ou la malveillance qui puisse le refuser à une nation puissante et riche de 50 milliards, à une nation qui se constitue sur les principes de tous les siècles éclairés et de tous les peuples sages.
      ...ces immenses et imposantes à toutes les nations de l'Europe ; et si la confiance n'est ...
      ... je regarde comme des criminels de lèse-nation: car ceux qui fondent l'espoir de leurs...
      ...nc pas permis de douter que le crédit national n'offre dans l'avenir'des ressources immenses et imposantes à toutes les nations de l'Europe ; et si la confiance n'est pas aujourd'hui aussi étendue que vous aviez droit de l'espérer, n'en accusez qu...
      ...és à répandre des inquiétudes sur la fortune publique, et que, dans mon opinion, je regarde comme des criminels de lèse-nation: car ceux qui fondent l'espoir de leurs fortunes sur le discrédit de leur patrie, ne méritent pas d'en trouver sur la t...
      Mais le crédit de la nation, qui résulterait de la seule richesse d...
      ...é dignes des représentants d'une grande nation. Il ne s'agit donc, Messieurs, que de p...
      Mais le crédit de la nation, qui résulterait de la seule richesse de son sol et de son industrie, est encore appuyé de propriétés immenses et dispo...
      ...les anciens usufruitiers de ces propriétés avec toute la justice et la générosité dignes des représentants d'une grande nation. Il ne s'agit donc, Messieurs, que de prendre les mesures les plus sages pour appliquer ces ressources au besoin du mom...
    • Séance du dimanche 18 avril 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du dimanche 18 avril 1790

      page 102
      ...dal que je parle ; deux noms chers à la nation, par les glorieux souvenirs qu'ils réve... ...es plus réfléchies de l'organisation de toutes les armes. C'est de Saxe et Lowendal que je parle ; deux noms chers à la nation, par les glorieux souvenirs qu'ils réveillent, e| les sentiments d'admiration et de reconnaissance que ces deux étrange...
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 8 results
    • Séance du samedi 1 mai 1790, au soir

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 1 mai 1790, au soir

      page 356
      Speaker: Le Président
      ...s biens déclarés à la disposition de la nation, l'abolition des dîmes et la continuati... ...De lettres-patentes sur les décrets des 14 et 20, concernant l'administration des biens déclarés à la disposition de la nation, l'abolition des dîmes et la continuation de leur perception pendant la présente année, et la manière dont il sera pour...
      Speaker: Barraud
      ... que nous regardons comme ennemis de la nation ceux qui, par des conseils pernicieux, ... ...d'une manière définitive la constitution de cet empire. Nous déclarons hautement que nous regardons comme ennemis de la nation ceux qui, par des conseils pernicieux, par des écrits, des complots ou des protestations, cherchent à soulever le peupl...
      Speaker: Barraud
      Nous jurons d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi. Nous jurons d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi.
    • Séance du samedi 8 mai 1790, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du samedi 8 mai 1790, au soir

      page 434
      ...Nosseigneurs, désireuses de donner à la nation des preuves de notre patriotisme, nous ...
      ...matin notre serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de...
      « Nosseigneurs, désireuses de donner à la nation des preuves de notre patriotisme, nous avons, à l'exemple de nos concitoyens, formé entre nous une milice sous le titre...
      ...municipalité, en fut vivement applaudi, et elle reçut le dix-huit de ce mois au matin notre serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout notre pouvoir la nouvelle Constitution de l'Etat. Le soir du même jour, no...

      Séance du samedi 8 mai 1790, au soir

      page 435
      Speaker: Heurtaut de Lamerville
      ... séparer jamais l'intérêt général de la nation des vues particulières du commerce. ...êts divers du commerce et de l'agriculture, et il a redoublé d'attention pour ne séparer jamais l'intérêt général de la nation des vues particulières du commerce.

      Séance du samedi 8 mai 1790, au soir

      page 436
      Speaker: Heurtaut de Lamerville
      ...i sur ces grandes améliorations, que la nation pouvait seule ordonner et réaliser. ... et bientôt elle terminera, sans doute, la discussion définitive du projet de loi sur ces grandes améliorations, que la nation pouvait seule ordonner et réaliser.
      Speaker: Heurtaut de Lamerville
      ...due du pouvoir de la souveraineté d'une nation. D'excellents mémoires remis à voire co... ...t sur tous les arts, embrasseront toutes les propriétés, et développeront l'étendue du pouvoir de la souveraineté d'une nation. D'excellents mémoires remis à voire comité, soit par M. de la Millière, soit par M. de Tolozan, soit par M. de Lomont,...

      Séance du samedi 8 mai 1790, au soir

      page 438
      Speaker: Le marquis de Bonnay
      ...besoin d'être encouragés par ceux d'une nation impartiale et éclairée, votre comité vo... Mais si vos suffrages, si les siens avaient besoin d'être encouragés par ceux d'une nation impartiale et éclairée, votre comité vous dirait que le plan de M. l'évêque d'Autun, calculé avec bien plus de précisio...

      Séance du samedi 8 mai 1790, au soir

      page 439
      Speaker: Le marquis de Bonnay
      Nous croyons que lorsque deux nations, qui ne peuvent presque avoir de rivale... Nous croyons que lorsque deux nations, qui ne peuvent presque avoir de rivales qu'elles-mênies, auront adopté de concert une mesure générale et commune, cett...
      Speaker: Le marquis de Bonnay
      ...conséquence, sous les auspices des deux nations, des commissaires de l'Académie des sci... ...e nationale à la fixation de de l'unité naturelle de mesures et de poids: qu'en conséquence, sous les auspices des deux nations, des commissaires de l'Académie des sciences de Paris pourront se réunir en nombre égal avec des membres choisis de la ...

      Séance du samedi 8 mai 1790, au soir

      page 441
      Speaker: Bureaux de Pusy
      ...t entre toutes les parties d'une grande nation; vous étendez ses ressources et vous ou... ...ctivité, vous multipliez les relations, les causes et les moyens de rapprochement entre toutes les parties d'une grande nation; vous étendez ses ressources et vous ouvrez de nouveaux débouchés à la prospérité publique.

      Séance du samedi 8 mai 1790, au soir

      page 442
      Speaker: Bureaux de Pusy
      ...res ne peut être qu'un bienfait pourles nations qui l'auront adoptée. ...ux, est au moins une présomption favorable à l'opinion que l'uniformité des mesures ne peut être qu'un bienfait pourles nations qui l'auront adoptée.
      ...de déterminée ; d'où il suit que si les nations s'accordaient, je suppose, à prendre po... ...endule simple à une latitude quelconque, lorsqu'on la connaît à une autre latitude déterminée ; d'où il suit que si les nations s'accordaient, je suppose, à prendre pour module le pendule à l'Equateur au bord de la mer, elles retrouveraient cet ét...

      Séance du samedi 8 mai 1790, au soir

      page 443
      Speaker: Le Président
      ...conséquence, sous les auspices des deux nations, des commissaires dé l'Académie dès sci... ...lée nationale à la fixation de l'unité naturelle de mesures et de poids ; qu'en conséquence, sous les auspices des deux nations, des commissaires dé l'Académie dès sciences de Paris pourront se réunir en nombre égal avec des membres choisis de la ...
    • Séance du lundi 10 mai 1790, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 10 mai 1790, au matin

      page 452
      Speaker: Chabroud
      ...espectifs, que nous serons fidèles à la nation, à la loi et au roi, et que nous mainti... ... que nous avons èu l'honneur dé prêter dans nos districts et sous nos drapeaux respectifs, que nous serons fidèles à la nation, à la loi et au roi, et que nous maintiendrons de toute notre fortune et jusqu'à la dernière goutte de notre sang la Co...

      Séance du lundi 10 mai 1790, au matin

      page 455
      Speaker: Le Président
      ... àmëhàgêëS, sur lesquelles i'ASsêmtilèë nation aie se réserve de statuer. » ...èces de biens fdrhierdht 1 ï. giiàlrième classe, à rëXcëptidn dei buiè ët forêts àmëhàgêëS, sur lesquelles i'ASsêmtilèë nation aie se réserve de statuer. »
    • Séance du 11 mai 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 476
      Speaker: Longpré
      ...ppelle ce secours, et les charges de la nation sont ...ut se faire que par un prompt recouvrement des contributions. Le Trésor public appelle ce secours, et les charges de la nation sont

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 478
      Speaker: De Delley d'Agier
      ...ts « du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation de-« meurant chargée du rachat desdits ... ...ers, soit fixes', soit casuels, « qui ont été déclarés rachetables par lés décrets « du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation de-« meurant chargée du rachat desdits droits, sul-« vaut les règles prescrites et dans les cas déter-« minés par le dé...
      Speaker: Garat
      ...res? car sans cela vous imposeriez à là nation une charge trop lourde en l'obligeant à... ...propose de supprimer de cet article les rentes, redevances ou prestations foncières? car sans cela vous imposeriez à là nation une charge trop lourde en l'obligeant à racheter tant d objets. J'ajoute que les acquéreurs, instruits des objets dont ...
      Speaker: Delley d'Agier
      ... procès va peut-être troubler ?Noq 1 la nation ne gagnerait pas quand tant de particul... ...es toutes? Comment compter sur une jouissance qu'un nouveau titre, ou un nouveau procès va peut-être troubler ?Noq 1 la nation ne gagnerait pas quand tant de particuliers souffriraient et elle doit éloigner, par un sacrifice quelconque, des nouve...

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 479
      Speaker: Le Président
      ...des 4 août 1789 ' et 15 mars 1790' ; la nation demeurant chargée du rachat desdits dro... ...nciers, soit fixes ou casuéls, qui ont été déclarés rachetables par les décrets des 4 août 1789 ' et 15 mars 1790' ; la nation demeurant chargée du rachat desdits droits, suivant les règles prescrites et dans les cas déterminés par le décret du 3...

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 481
      Speaker: Le Président
      ...et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces revenus. » Art. 10. « Les municipalités revendront à des particuliers, et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces revenus. »
      Speaker: Delley d'Agier
      ...sait de rendre compte des frais dont la nation se trouverait chargée. Vous avez vous-m... ...t des ventes sur le montant des obligations qui seraient fournies; mais il proposait de rendre compte des frais dont la nation se trouverait chargée. Vous avez vous-mêmes pensé qu'il y aurait du danger à ne pas charger les municipalités de ces fr...
      Speaker: Delley d'Agier
      ...palités, dédommagerait une partie de la nation des maux qu'elle a soufferts, on se ver... ...s à des compagnies, et, au lieu d'une dépense qui, tournant au profit des municipalités, dédommagerait une partie de la nation des maux qu'elle a soufferts, on se verrait forcé à contracter avec les capitalistes aux conditions les plus onéreuses.
    • Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      - search term matches: (11)

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 504
      Speaker: Chabroud
      ...et la constance des représentants de la nation ; ...dhésion aux décrets de l'As-semblée nationale, et de sa conliauce dans les vues et la constance des représentants de la nation ;
      Speaker: Chabroud
      ... envers Dieu, envers le roi, -envers la nation... » ... la Constitution, veuillent l'asservir à leurs erreurs! ils se rendent coupables envers Dieu, envers le roi, -envers la nation... »
      Speaker: Dufraisse-Duchey
      ...ce libelle dangereux, dirigé contre, la nation, et ...là à l'animadversion générale, nous nous hâtons de dénoncer à votre patriotisme ce libelle dangereux, dirigé contre, la nation, et

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 505
      Speaker: Dufraisse-Duchey
      ...Assemblée nationale, c'est-à-dire de la nation même, cherchaient à y répandre leurs po... ...ce serment. Elles sont donc prêtes à voler à votre secours, si les ennemis de l'Assemblée nationale, c'est-à-dire de la nation même, cherchaient à y répandre leurs poisons, et à faire naître des convulsions que nos cœurs et nos bras sont disposés...

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 507
      Speaker: Delley d'Agier
      ...rets du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation demeurant chargée du rachat desdits dro... ...fonciers, soit fixes, soit casuels, qui ont été déclarés rachetables par les décrets du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation demeurant chargée du rachat desdits droits, suivant les règles prescrites, dans les cas déterminés par le décret du 3 d...
      Speaker: Delley d'Agier
      ...et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces reventes. Art. 10. Les municipalités revendront à des particuliers, et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces reventes.

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 509
      Speaker: Loys
      observe qu'une nation juste comme la France ne peut s'empêche... observe qu'une nation juste comme la France ne peut s'empêcher d'ordonner la restitution de droits qu'èllea perçus et qu'elle abolit.

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 510
      Speaker: Le Président
      ...ui règne si heureusement entre les deux nations. ...ir de Sa Majesté Britannique de conservêr avec la France la bonne intelligence qui règne si heureusement entre les deux nations.

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 511
      Speaker: Le Président
      ...ir que la bonne harmonie entre les deux nations ne soit troublée ni dans cette occasion... ...i donner les assurances les plus fortes et les plus positives de fon extrême désir que la bonne harmonie entre les deux nations ne soit troublée ni dans cette occasion ni dans une autre.
      Speaker: Le Président
      ...a Majesté dans les efforts d'une grande nation qui ne souffrirait sûrement pas que les...
      ...leur inexprimable que le roi verrait la nation entraînée; et c'est essentiellement pou...
      ... du patriotisme des représentants de la nation pour n'être pas assurée d'avauce dé leu...
      « Enfin, quelle que soit la confiance de Sa Majesté dans les efforts d'une grande nation qui ne souffrirait sûrement pas que les premiers moments de sa régénération fussent flétris par une conduite que l'honn...
      ..., qu'elle n'épargnera ni soin, ni démarche pour l'éviter. Ce serait avec une douleur inexprimable que le roi verrait la nation entraînée; et c'est essentiellement pour éloigner d'elle un semblable malheur, que Sa Majesté croit devoir envoyer dans...
      ...extraordinaires pour le département de la marine. Sa Majesté est trop convaincue du patriotisme des représentants de la nation pour n'être pas assurée d'avauce dé leur empressement à décréter des secours, lorsque le tableau en aurà été mis sous l...
      Speaker: De Toulongeon
      ... je pense qu'il est de la dignité de la nation que nous manifestions un assentiment su... En appuyant le renvoi à demain, je pense qu'il est de la dignité de la nation que nous manifestions un assentiment subit aux mesures prises par le roi.
    • Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      - search term matches: (119)

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      page 596
      Speaker: Le Président
      ... pour le bonheur et la prospérité de la nation; et je vois, avec tout l'intérêt d'un p... ...ore établi de domicile en France; mais je forme tous les jours des vœux sincères pour le bonheur et la prospérité de la nation; et je vois, avec tout l'intérêt d'un patriote, les travaux par lesquels l'Assemblée nationale tend à ce noble but.

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      page 597
      Speaker: Durand de Maillane
      ...u clergé étaient à la disposition de la nation, à la charge de fournir aux frais du cu... Vous avez décrété, le 2 novembre, que les biens du clergé étaient à la disposition de la nation, à la charge de fournir aux frais du culte, à l'entretien de ses ministres et au soulagement des pauvres^0 que, dans le...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...el arrangement doit encore laisser à la nation de quoi satisfaire à l'engagement qu'el... ...itement des curés ne doit pas être moins de 1,200 livres. Le résultat de ce nouvel arrangement doit encore laisser à la nation de quoi satisfaire à l'engagement qu'elle a pris de fournir aux frais du culte et au soulagement des pauvres; telles so...
      ...ns déclarés être à la disposition de la nation, serait confiée aux assemblées de dépar... ... vos décrets du 20 avril dernier, vous avez ordonné que l'administration des biens déclarés être à la disposition de la nation, serait confiée aux assemblées de département et de district, et qu'à compter du l8r janvier 1790, Je traitement de tou...

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      page 598
      Speaker: Durand de Maillane
      ... parle pas seulement des secours que la nation doit attendre des biens du clergé pour ... Enfin, Messieurs, l'intérêt de l'État commandait cette réforme; je ne parle pas seulement des secours que la nation doit attendre des biens du clergé pour l'acquittement de la dette publique, mais encore des avantages que l'agriculture...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...ec justice. Il Unait cet usufruit de la nation à qui appartenait la disposition de ces biens. La nation peut donc le lui retirer, de même qu'on... ...lte. Le clergé nia jamais été qu'usufruitier de ces biens, vous l'avez décidé avec justice. Il Unait cet usufruit de la nation à qui appartenait la disposition de ces biens. La nation peut donc le lui retirer, de même qu'on retire un salaire à celui qui cesse de le mériter, de même qu'elle supprime des...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...e à laquelle vous allez procéder, et la nation n'y prendra pour ses besoins que la plu...
      ...ne, ne rapportent que 170 millions ; la nation ne retiendra donc que 30 millions pour ...
      ...le nécessaire. Ainsi, Messieurs, ce nest qu'une répartition des biens de l'Eglise à laquelle vous allez procéder, et la nation n'y prendra pour ses besoins que la plus petite part ; car, nous pouvons l'observer en commençant, le traitement des bé...
      ...ls s'élèvera à 140 millions. Or, les biens du clergé, suivant l'évaluation moyenne, ne rapportent que 170 millions ; la nation ne retiendra donc que 30 millions pour fournir aux frais du culte, aux charités publiques et aux impositions.

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      page 599
      Speaker: Durand de Maillane
      ...gles de j Eglise, d'après les-quellesla nation aurait ledroit de prélever les deux tie... Sans parler des règles de j Eglise, d'après les-quellesla nation aurait ledroit de prélever les deux tiers des biens du clergé pour fournir au culte et. au soulagement des pauvres, ce ...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...tre comité; ou, s'il l'était moins, la. nation serait hors d'état de faire face aux en... ...urs, le sort des ecclésiatiques serait plus désavantageux que dans le plan de votre comité; ou, s'il l'était moins, la. nation serait hors d'état de faire face aux engagements qu'elle a pris, et vos décrets resteraient sans exécution. On pourra, ...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...ans cet esprit que vous avez rendu à la nation l'administration des biens ecclésiatiqu... ...ser, et de restreindre l'honnête médiocrité du grand nombre. Mais ce n'est pas dans cet esprit que vous avez rendu à la nation l'administration des biens ecclésiatiques; ce n'est pas ainsi que vos décrets doivent être exécutés. Votre comité croit...

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      page 600
      Speaker: Durand de Maillane
      ... sort des indigents. Les secours que la nation leur prépare seront bien plus efficaces... ...ses travaux et de ses vues; elles doivent rassurer Ie3 hommes charitables sur le sort des indigents. Les secours que la nation leur prépare seront bien plus efficaces, plus constants, plus certains, que ceux d'une bienfaisance passagère et variab...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...s, les revenus que le clergé remet à la nation ne sont pas assez considérables pour permettre un maximum plus élevé. La nation doit fournir au frais du culte et au so... Enfin, Messieurs, les revenus que le clergé remet à la nation ne sont pas assez considérables pour permettre un maximum plus élevé. La nation doit fournir au frais du culte et au soulagement des pauvres. Ce qu'elle retient pour faire face à ces charges est peu ...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...ssieurs, ces nombreux inconvénients: la nation entière vous lésa dénoncés, et le table... Mais vous les connaissez, Messieurs, ces nombreux inconvénients: la nation entière vous lésa dénoncés, et le tableau que je pourrais en faire n'ajouterait rien à votre empressement pour les prév...

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      page 601
      Speaker: Durand de Maillane
      ...les riches bénéliciers, ou de mettre la nation dans le cas de supporter un impôt exces... ...avons craint, en rendant leur sort tel qu'il devrait être, ou de réduire à rien les riches bénéliciers, ou de mettre la nation dans le cas de supporter un impôt excessif. Que les riches ecclésiastiques, de leur côté, jettent les yeux sur cette fo...

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      page 603
      ...iens ecclésiastiques sous la main de la nation, en confiant leur admi- (1) Le rapport ... ...ppression ou la réforme de celui qui existe; et de l'autre, de mettre tous les biens ecclésiastiques sous la main de la nation, en confiant leur admi- (1) Le rapport de M. Durand de Maillane n'a pas cté inséré au Moniteur.

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      page 604
      Speaker: Durand de Maillane
      ...astiques étaient à la disposition de la nation ; on a vainement opposé les règles comm... ...plus raisonnable, que l'Assemblée nationale a décré'é que tous les biens ecclésiastiques étaient à la disposition de la nation ; on a vainement opposé les règles communes des possessions ordinaires et patrimoniales ; la possession des ecclésiasti...
      Speaker: Durand de Maillane
      ... par votre décret du 2 novembre, que la nation peut disposer des biens ecclésiastiques... ... qui en dépendent; après avoir reconnu, d'autre part, et décidé même, Messieurs, par votre décret du 2 novembre, que la nation peut disposer des biens ecclésiastiques, sans faire aucun tort à leurs possesseurs, moyennant qu'elle demeure chargée, ...

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      page 605
      Speaker: Durand de Maillane
      ...dation purement laïcale sur laquelle la nation n'aura plus à voir que l'Eglise elle-mê... ...ion n'a pas été spiritualisée par l'autorité ecclésiastique, ce n'est qu'une fondation purement laïcale sur laquelle la nation n'aura plus à voir que l'Eglise elle-même.
      Speaker: Durand de Maillane
      ... lui appartient, sans faire perdre à la nation aucun de ses droits sur les Liens dont ... ...t servir de règle à l'Assemblée nationale, pour qu'elle délaisse à chacun ce qui lui appartient, sans faire perdre à la nation aucun de ses droits sur les Liens dont elle a la pleine disposition par son décret du 2 novembre 1789. Cette Assemblée ...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...atrons sur leurs propres dons ; mais la nation vient, dans ses besoins extrêmes, dispu... ...l'Eglise, c'était comme une justice d'étendre plus spécialement ces droits aux patrons sur leurs propres dons ; mais la nation vient, dans ses besoins extrêmes, disputer de privilèges à tous les pauvres sur les biens de l'Eglise,, et les biens de...

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      page 607
      Speaker: Durand de Maillane
      ...cas le plus favorable où aujourd'hui la nation dispose de ces biens, de cette fondatio... ... ou plus grande, on ne lui fait changer que de forme ou d'objet ; et tel est le cas le plus favorable où aujourd'hui la nation dispose de ces biens, de cette fondation, pour elle-même, pour le salut de l'Etat; ce qui est d'une utilité dont rien n...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...clamé, c'est maintenant au profit de la nation qui, pour son propre salut et dans ses ...
      ... point Vhomme pour le sabbat. Ainsi, la nation a besoin des biens de l'Eglise, elle a ...
      ...s pu lier, ni l'Eglise elle-même, ni la nation. Ce n'a jamais été l'intention d'aucun ...
      Or, si jamais un pareil principe a pu ou dù être réclamé, c'est maintenant au profit de la nation qui, pour son propre salut et dans ses besoins extrêmes, n'a pas d'autre ressource. Le sabbat a été fait pour Vhomme et non point Vhomme pour le sabbat. Ainsi, la nation a besoin des biens de l'Eglise, elle a besoin des établissements publics dont l'existence n'est point essentiellement n...
      ... en user, qu'elles que soient les clauses privées et par lesquelles on n'a jamais pu lier, ni l'Eglise elle-même, ni la nation. Ce n'a jamais été l'intention d'aucun fondateur, et certainement ce ne peut être celle d'aucun bon citoyen.
      Speaker: Durand de Maillane
      ...comme l'accessoire du principal dont la nation dispose et a droit de disposer; enfin, ... ...res à la fondation consacrée et spiritualisée par l'autorité de 1 Eglise; c'est comme l'accessoire du principal dont la nation dispose et a droit de disposer; enfin, ces droits considérés comme de simples facultés accordées par l'Eglise dans son ...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...esoins et l'intérêt suprême de toute la nation. les a donnés, encore moins contre les besoins et l'intérêt suprême de toute la nation.
      Speaker: Durand de Maillane
      ...ux-mêmes injustes et très funestes à la nation. ...je dois l'opposer à des égards soit de politique ou de faiblesse, qui seraient eux-mêmes injustes et très funestes à la nation.
      Speaker: Durand de Maillane
      ... relativement à l'intérêt général de la nation; il en sera certainement question dans ... ...ut et doit même recevoir, sous certains rapports, l'application de nos principes relativement à l'intérêt général de la nation; il en sera certainement question dans la partie des enseignements publics et nationaux; mais ce ne sont point des fond...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...cales des peuples qu'il importe pour la nation même de maintenir dans ies pratiques an... ... sans favoriser la superstition, on respectera les dévolions particulières et locales des peuples qu'il importe pour la nation même de maintenir dans ies pratiques anciennes d'une piété sincère (1). Enfin, l'Assemblée nationale pourrait tracer qu...

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      page 608
      Speaker: Durand de Maillane
      ... les chapitres et les monastères que la nation veut supprimer, et même l'ordre de Malt... ...ui les fondations, dont il s'est formé les abbayes, les prieurés, les bénéfices, les chapitres et les monastères que la nation veut supprimer, et même l'ordre de Malte qu'elle veut peut-être conserver, et auquel tant d'autres fondations ont été r...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...égime extérieur et de ses ministres. La nation a voulu la rétablir dans son premier ét... ...religion sainte qu'on ne reconnaissait presque plus dans l'état nouveau de son régime extérieur et de ses ministres. La nation a voulu la rétablir dans son premier état et dans son premier lustre; elle a voulu qu'elle ne brillât désormais que de ...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...ns des ecclésiastiques, le moins qu'une nation libre et éclairée avait à faire contre ... ... les SS. Pères ont tonné, dès les premiers siècles, contre les simples possessions des ecclésiastiques, le moins qu'une nation libre et éclairée avait à faire contre les injustices et les abus dout ces possessions frappaient en France tous les ye...
      ...ques ont été mis à la disposition de la nation, comprend, parmi ces biens, tous ceux q... ...lare que son décret du 2 novembre dernier, par lequel tou3 les biens ecclésiastiques ont été mis à la disposition de la nation, comprend, parmi ces biens, tous ceux qui dépendent des bénélices, églises et chapelles dont le titre ou la fondation a...

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      page 609
      Speaker: Durand de Maillane
      ...bien de la religion, des mœurs et de la nation. ...outes celles dont l'acquittement ou l'exécution tourne évidemment au plus grand bien de la religion, des mœurs et de la nation.
      Speaker: Le comte de La Galissonnière
      ..., de conquêtes et annoncer à toutes les nations que vous ne porterez jamais atteinte qi...
      ...paix serait par là mênie résolue. Si la nation renonce à toute guerre offensive, ellg ...
      ... la nature, le droit de se défendre. La nation doit-elle faire cette déclaration comme...
      ... Je passe à la question de savoir si la nation déléguera, ou au Corps législatif, ou a...
      ...ne proclamation pour manifester vos intentions pacifiques, renoncer à tout droit, de conquêtes et annoncer à toutes les nations que vous ne porterez jamais atteinte qi à leur liberté ni à leur propriété. Si cette déclaration était effectivement proclamée, la question du droit de guerre et de paix serait par là mênie résolue. Si la nation renonce à toute guerre offensive, ellg n'a plus rien à déléguer, car on ne peut pas déléguer le droit de la nature, le droit de se défendre. La nation doit-elle faire cette déclaration comme principe constitutionnel ? Sans doute, it m'en coûte pour m'y opposer ; je le f...
      ...e n'imiterait notre exemple : il faut donc y renoncer, du moins quant à présent. Je passe à la question de savoir si la nation déléguera, ou au Corps législatif, ou au Toi le droit de faire la guerre et la paix. Tel est le problème qui nous reste...

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      page 610
      Speaker: Le comte de La Galissonnière
      Les nations voisines n'ont pas pris, comme on nous ... Les nations voisines n'ont pas pris, comme on nous le propose, la résolution de n'attenter jamais à la propriété d'autrui ; elles t...
      Speaker: Le comte de La Galissonnière
      ...droit voudrions-nous le lui enlèver? La nation nous y a-t-elle autorisés? La question ...
      ...évidemment contraire aux intérêts de la nation, lorsque leur tète serait à côté de l'é...
      ...ons, je propose le décret suivant: « La nation déléguera au roi le droit de faire la g...
      ...i ancien que la monarchie et la plus belle prérogative de la couronne : de quel droit voudrions-nous le lui enlèver? La nation nous y a-t-elle autorisés? La question a-t-elle été agitée dans nos bailliages? Nous ne sopimes donc point fondés à ôte...
      ...est-elle pas l'égide de la liberté? Signeraient-ils la déclaration d'une guerre évidemment contraire aux intérêts de la nation, lorsque leur tète serait à côté de l'échafaud? Qu'on cesse donc de craindre le retour du despotisme; j'espère que ce m...
      ... qu'on peut avoir le résultat certain d'une balance juste. D'après ces explications, je propose le décret suivant: « La nation déléguera au roi le droit de faire la guerre et la paix, sauf la responsabilité du ministre ; et elfe se réserve de dél...
      Speaker: Regnaud
      ... peut prescrire contre les droits d'une nation, la possession d'un droit n'est qu'un a... ...ué en faveur du roi le droit de la possession. Vous pensez bienque comme rien ne peut prescrire contre les droits d'une nation, la possession d'un droit n'est qu'un abus, et qu'elle peut toujours la revendiquer: Plus on distingue ce qui constitue...
      Speaker: Regnaud
      ... manière de décider un procès entre les nations. Lorsqu'il s'agit de juger une contesta... ...dividu, il puisse disposer de leur existence? Qu'est-ce que la guerre ? C'est la manière de décider un procès entre les nations. Lorsqu'il s'agit de juger une contestation élevée entre des parties, le roi n'a pas même le droit d'instituer des juge...

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      page 611
      ...uissance réside essentiellement dans la nation; mais elle ne peut l'exercer par elle-m... La plénitude de la souveraine puissance réside essentiellement dans la nation; mais elle ne peut l'exercer par elle-même; elle est forcée de déléguer les différentes branches de pouvoirs au roi et ...
    • Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      - search term matches: (26)

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 709
      Speaker: Le baron d'llarde
      ..., savoir : les 170 millions prêtés à la nation, dont 90 avec votre autorisation subséq... ...utorisé la Caisse d'escompte à tenir en émission jusqu'à 206 millions de billets, savoir : les 170 millions prêtés à la nation, dont 90 avec votre autorisation subséquente, et 80 en sus par vos ordres spéciaux ; à quoi vous trouviez convenable d'...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 710
      Speaker: Le baron d'llarde
      ...leur de la somme qu'ils ont prêtée à la nation, et que ceux qui serviraient à l'escomp... ... somme de leurs billets, de manière qu'il n'en restât en émission que pour la valeur de la somme qu'ils ont prêtée à la nation, et que ceux qui serviraient à l'escompte fussent pris sur celte somme même, dont on retirait journellement une partie ...
      Speaker: Le baron d'llarde
      Chez une autre nation que la nation française, il eût été impossible de tro... Chez une autre nation que la nation française, il eût été impossible de trouver une banque qui se fût autant immolée au service public.
      Speaker: Le baron d'llarde
      ...ayant pas plus de billets dehors que la nation ne lui en doit, elle n'aura pas une seu... Elle est également demeurée sans Intérêt pour faire le service, puisque n'ayant pas plus de billets dehors que la nation ne lui en doit, elle n'aura pas une seule dette exigible; au Ie*" juillet, il ne lui restera qu'une créance sur l'Ktat,...
      Speaker: Le baron d'llarde
      ...e peut se continuer qu'aux dépens de la nation, et qu'il sera nécessaire de compter à ... ... 15 avril au moins, il est donc clair que le service en écus ne se continue et ne peut se continuer qu'aux dépens de la nation, et qu'il sera nécessaire de compter à cet égard avec la Caisse d'escompte, qui en a fait les avances et les dépenses, ...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 711
      Speaker: Le baron d'llarde
      ...z pour le capital qu'elle a confié à la nation comme les autres créanciers de l'Etat. ...hange d'écus contre billets ou promesses d'assignats, et que vous la regardissiez pour le capital qu'elle a confié à la nation comme les autres créanciers de l'Etat.
      Speaker: Le baron d'llarde
      ... vous avez faite est très bonne pour la nation, puisqu'en substituant l'intérêt de 3 0... L'opération que vous avez faite est très bonne pour la nation, puisqu'en substituant l'intérêt de 3 0/0 à celui de 5 vous avez économisé, en supposant les payements faits aux mêmes ...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 715
      Speaker: Necker
      ...rce et le vœu général et constant de la nation invitent à supprimer. Ces droits formen... ...oits rie traites perçus dans l'intérêt du royaume, droits que l'intérêt du commerce et le vœu général et constant de la nation invitent à supprimer. Ces droits forment un objet d'environ huit millions; mais ceux relatifs à la circulation des huil...
      Speaker: Necker
      ...s tous les pays et encore plus chez les nations où les contraintes qu'exige la levée de... ...es sortes d'impôts, et les droits qui se payent librement, a paru convenable dans tous les pays et encore plus chez les nations où les contraintes qu'exige la levée des impôts directs contrastent avec l'esprit de la Constitution.
      Speaker: Necker
      ...pales ressources à la disposition de la nation, et entre lesquelles il lui suffit de f... Plaçons maintenant près de cette somme le tableau des principales ressources à la disposition de la nation, et entre lesquelles il lui suffit de faire un choix :

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 716
      Speaker: Necker
      ...égnent tant de lumières, tout ce qu'une nation mise en mouvement vers le bien public, ... ...i les ressources on doit mettre en ligne de compte tout ce qu'une Assemblée où régnent tant de lumières, tout ce qu'une nation mise en mouvement vers le bien public, découvriront successivement d'abus encore inconnus à réformer et d'améliorations...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 717
      Speaker: Necker
      ...e telle modération n'est point dans une nation un sacrifice de ses forces, c'est leur ... ...elles dont la défense est facile, celles qu'on tenterait en vain de franchir. Une telle modération n'est point dans une nation un sacrifice de ses forces, c'est leur prudente destination, c'est même une extension de leur empire puisque le législa...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 721
      Speaker: Le Président
      ...dans la forme qui convient à une grande nation libre. Il est affligeant, sans doute, q... ...s, qui exerce aujourd'hui, et pour la première foi*, la plénitude de ses droits dans la forme qui convient à une grande nation libre. Il est affligeant, sans doute, que la licenceait troublé, ait souillé dans plusieurs lieux les jours solennels d...
      Speaker: Le Président
      ...moyens que la confiance du roi et de la nation ont mis en votre pouvoir. Les vues que ... ...ouvent remarqué avec satisfaction votre empressement à la seconder par tous les moyens que la confiance du roi et de la nation ont mis en votre pouvoir. Les vues que vous lui offrez aujourd'hui sont un nouvel hommage de votre patriotisme : on est...
    • Séance du dimanche 25 avril 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du dimanche 25 avril 1790

      page 287
      Speaker: Voidel
      ... concours de toutes les lumières que la nation a voulu réunir, nul député ne doit s'él... Quand tout nous invite à accélérer nos travaux, quand nouSavons besoin du concours de toutes les lumières que la nation a voulu réunir, nul député ne doit s'éloigner du seul endroit où il ait des devoirs à remplir. Je demande que, loin de ...
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 showing 10 of 19 results view all
    • Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      - search term matches: (18)

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 3
      Speaker: Goupil de Préfeln
      ...u nom (Je mes commettants, au nom de la nation tout entière, la déclaration qu'il vien... ...uisque l'Kglise est composée de l'universalité des fidèles. Je tiésavbue donc, au nom (Je mes commettants, au nom de la nation tout entière, la déclaration qu'il vient de laire.

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 4
      Speaker: Camus
      semblée des représentants de la nation française, un évèque français choisisse... semblée des représentants de la nation française, un évèque français choisisse ses autorités de telle manière; qu'il n'indique, avec confiance et sans réserve...

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 6
      Speaker: Camus
      ...rdre public : on ne prescrit contre une nation, ni les droits de la souveraineté qui l... ...er la prescription, et d'ailleurs, il n'y a point de prescription ën matière d'ordre public : on ne prescrit contre une nation, ni les droits de la souveraineté qui lui appartient) ni les conséquent ces de ces droits.
      Speaker: Camus
      ...opoles? L'i sage exi-tait, parce que la nation Française n'exerçait pas ses droits; Dè... ...ction des évêchés, pour la division îles provinces, pour Ja disposition des métropoles? L'i sage exi-tait, parce que la nation Française n'exerçait pas ses droits; Dès qu'elle reprend Pex rcice de ses droits» les usages qui n'étaient fondés que s...
      Speaker: Camus
      ...nue aujourd'hui ; qu'il appartient à la nation de désigner cei e de ses villes qui ser... ...puissance civile: je co iclus que la conduite qui a été tenue alors doit être tenue aujourd'hui ; qu'il appartient à la nation de désigner cei e de ses villes qui seront le chef-lieu d'un diocèse, etqUe l'ïïgliSë ne pourra ni établir, iii conserv...
      Speaker: Camus
      ...loi laite pool* le biëti géUé-ral de la nation dont il est membre, ...ar ta disposition générale, nouvelle, mais il ne peut pas appeler injustice une loi laite pool* le biëti géUé-ral de la nation dont il est membre,
      Speaker: Camus
      ...N'est-ce pas une vérité certaine qu'uuè nàtion a le pouvoir d'admettre dans son sein t...
      ..., tel est son pouvoir. Saris doute, uhë nation de.peut pas, eu admettant uhe religion,...
      ...iS l'Étàt, â'ë'ève-râjU-elle,contre une disposition, qui est faite par l'État ? N'est-ce pas une vérité certaine qu'uuè nàtion a le pouvoir d'admettre dans son sein telle ou telle religion ? Elle abusé de sun pod-Vbif, si elle fyflise dë rëëeVdir là triiië religion, Si ellé eîi âJuiet uilë faussé: tiiatë edlin, tel est son pouvoir. Saris doute, uhë nation de.peut pas, eu admettant uhe religion, refuser de la laisser jouir de ce qui es! essentiel à cette religion ; on

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 7
      Speaker: Camus
      ...our tout ce qui n'est qu'accessoire^ la nation est libre; elle peut faire ses conditio... ne peut pas vouloir une chose sans vouloir ce qui est de son essence* Mais pour tout ce qui n'est qu'accessoire^ la nation est libre; elle peut faire ses conditions et l'on doit y souscrire.
      Speaker: Camus
      La nation française fait aujourd'hui sa Constitut... La nation française fait aujourd'hui sa Constitution ; e le est assemblée en G invention nationale; elle se rendrait coupable d'u...
      Les réclamations de la nation et de l'Eglise gallicane contre la cess... Les réclamations de la nation et de l'Eglise gallicane contre la cessation des élections sont Consignées dans la pragma'i iue de sainf Louis» de l'an...

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 8
      ... cet exemple, et il dit : Instruit ordi-nationes sacerdotales non nisi sub populi consci... ...lévation d'Éléazar au sacerdoce chez les juifs : il applique les conséquences de cet exemple, et il dit : Instruit ordi-nationes sacerdotales non nisi sub populi conscientia fieri oportere, ut ptebe prsesente vel detegantur ma-lorum crimina, vel bo...

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 9
      Speaker: Camus
      ...s conservés, à offrir aux membres de la nation des secours que la nation ne leur demanderait plus. ...tendu le territoire, ou par la persistance de la part de ceux qui ne seraient pas conservés, à offrir aux membres de la nation des secours que la nation ne leur demanderait plus.

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 10
      Speaker: Camus
      ...oumission à l'autorité souveraine de la nation, n'est pas seulement Une obligation de ... ...té, qu'on procurera ou la paix du royaume* ou l'avancement de la religion ? La soumission à l'autorité souveraine de la nation, n'est pas seulement Une obligation de nécessité t c'est un devoir de charité. Que les pasteurs de notre siècle se péhè...
      ...s; en exerçant, contre la Volonté dé la nation, par les évêqUes dont les sièges ne ser... ...lise, à ceux qlii se trouveraient dans les parties ajoutées âi X anciens diocèses; en exerçant, contre la Volonté dé la nation, par les évêqUes dont les sièges ne seraient pas conservés, leurs anciens pouvoirs? (1) Hoc nofa fieret qnoniaûi révéra...

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 13
      Speaker: L'abbé Goulard
      ... à des presbytériens ? est-ce donc à la nation à prononcer, non seulemeut sur la répar... ...s et les cures entre les évêques et les curés conservés : a-t-on donc cru parler à des presbytériens ? est-ce donc à la nation à prononcer, non seulemeut sur la répartition des évêchés et des cures, mais encore à priver un évêque, un curé, de la ...

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 16
      Speaker: L'abbé Goulard
      ...nde à grands cris, et l'intention de la nation n'est point de vous changer en pontifes... ...ux. La constitution de l'état civil doit suffire à votre zèle. Le peuple la demande à grands cris, et l'intention de la nation n'est point de vous changer en pontifes, et cette assemblée en concile.

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 17
      Speaker: Le curé Jallet
      ...ligion. N'est-il pas de l'intérêt de la nation, comme de celui de la religion, que tou... ...dans un état catholique : Je ne veux point d'évê-ques : ce serait attaquer la religion. N'est-il pas de l'intérêt de la nation, comme de celui de la religion, que tous les citoyens d'un département, réunis par tous les rapports politiques, le soi...
    • Séance du lundi 7 juin 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 7 juin 1790

      page 135
      Speaker: Dufraisse-Duchey
      ....lecuré de Souppes est criminel de lèse-nation, parce qu'il a usurpé par un faux les pouvoirs de la nation. M.lecuré de Souppes est criminel de lèse-nation, parce qu'il a usurpé par un faux les pouvoirs de la nation.

      Séance du lundi 7 juin 1790

      page 136
      Speaker: De Lafayette
      ...e faut pas qu'à cette grande idée d'une nation tranquille sous ses drapeaux civiques, ... ...en fera partie : par elle la liberté française est garantie à jamais ; mais il ne faut pas qu'à cette grande idée d'une nation tranquille sous ses drapeaux civiques, puissent être mêlées un jour de ces combinaisons individuelles qui compromettrai...
    • Séance du mercredi 9 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 154
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ... enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du ... ...onsacrée par l'Esprit-Saint, semblaient n'avoir qu'un cœur et qu'une âme; tandis enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du martyre, on put compter sur les élections du peuple, on put confier le choix des...
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ...ir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ? ...'a bien saisi, en confiant aux électeurs des départements, un choix qui doit avoir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ?

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 158
      Speaker: Le Président
      ... la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l... ...conomie,-et ^considération des dépenses qu'exigent l'éclat du trône français, et la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l'Assemblée 'nationale pour qu'elle fitfâtelle-même l'état de ma maison ; mais je...

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 159
      Speaker: Le Président
      ... doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intére... ...t son auguste mère soit rendu préeis par la fixation de son douaire : il me sera doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intéresse aussi essentiellement mon bonheur.
      Speaker: Barnave
      ...e d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec tra... Il ne,s'agU,ren ce moment, que d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec transport aux sentiments que Sa Majesté exprime; mais je crois que ce serait mal ju...
      Speaker: De Clermont-Tonnerre
      ...e roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions- ...i tend à replacer encore sous les yeux du roi l'objet en question pst inutile. Le roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions-
    • Séance du vendredi 11 juin 1790

      - search term matches: (12)

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 165
      Speaker: Le baron d'Elbecq
      ...s et sur nos armes, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... ...soldats-citoyens, jurons sur l'autel de la patrie, en présence du Dieu des armées et sur nos armes, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout notre pouvoir la Constitution acceptée par le roi, ainsi que tous les décrets...

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 168
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...te cette opération pour le compte de la nation, et, dans le cas où l'on ne jugerait pa... ...ar la variation des prix et des changes. Il propose, à cet effet, de diriger toute cette opération pour le compte de la nation, et, dans le cas où l'on ne jugerait pas à propos d'adopter ce parti, il offre de rendre en cuivre pur le tiers de la m...
      ...comme un objet d'autant plus utile à la nation , qu'elle mettra en valeur une très gra... M. Auguste présente d'ailleurs la fonte des cloches comme un objet d'autant plus utile à la nation , qu'elle mettra en valeur une très grande quantité de matière qui est aujourd'hui inutile, et qu'elle alimentera penda...

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 169
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...produit de l'opératioq resteraient à la nation. ...e et celle de leurs principaux ouvriers ; au moyen de quoi tous les frais et le produit de l'opératioq resteraient à la nation.
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...re cette opération pour ie compte de la nation. Le sieur Auguste offre dans ce cas de ... ...mployé dans les arts. Tous deux vous proposent, Messieurs, de les charger de faire cette opération pour ie compte de la nation. Le sieur Auguste offre dans ce cas de rendre trente trois livres de bon cuivre par quintal de cloches, et estime le cu...
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ... cloches inutiles, il ne couvienne à la nation d'en tirer parti. Outre la valeur du mé... ...ue la suppression des couvents et des communautés religieuses rendant toutes les cloches inutiles, il ne couvienne à la nation d'en tirer parti. Outre la valeur du métal qui entrerait dans le Trésor public, ce serait fournir au commerce et aux ar...
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ....métal des cloches pour le compte de la nation, présente beaucoup d'inconvénients, mêm...
      ...intal de matière à fondre, parce que la nation courrait les risques de la solvabilité ...
      ...rtaine, et dès lors peu profitable à la nation.
      L'idée de faire fondre et raffiner le .métal des cloches pour le compte de la nation, présente beaucoup d'inconvénients, même en recevant une quantité quelconque de cuivre pur, pour un quintal de matière à fondre, parce que la nation courrait les risques de la solvabilité des acheteurs; parce qu'elle aurait à sa charge les frais de magasinage, de vent...
      ...s de Marseille et d'Angleterre. Cette opé-r ration serait donc très longue, incertaine, et dès lors peu profitable à la nation.

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 170
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...rera certainement quelque avantage à la nation. ...res. Leur travail donnera des idées à d'autres artistes, et la concurrence procurera certainement quelque avantage à la nation.
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ... donner un prix plus avantageux pour la nation. l'Assemblée, dans cette hypothèse, pre... ...le pour ceux qui se chargeraient de la fonte des cloches, et les engagerait à en donner un prix plus avantageux pour la nation. l'Assemblée, dans cette hypothèse, prendra une détermination positive. Votre comité des finances n'aurait pas été éloi...

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 171
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... a proclamé des deuils hypocrites : les nations ne doivent porter que le deuil de leurs bienfaiteurs; les représentants des nations ne doivent recommander à leurs hommages... ...furent grands que dans leur éloge funèbre; assez longtemps l'étiquette des cours a proclamé des deuils hypocrites : les nations ne doivent porter que le deuil de leurs bienfaiteurs; les représentants des nations ne doivent recommander à leurs hommages que les héros de l'humanité.

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 179
      Speaker: Lebrun
      la nation. Le comité a pensé qu'on la nation. Le comité a pensé qu'on
      Speaker: Lebrun
      ...gements qui doivent être sacrés pour la nation comme pour les particuliers . . 27,900 ...e quelques directeurs ne sont susceptibles d'aucune réduction : ce soot des engagements qui doivent être sacrés pour la nation comme pour les particuliers . . 27,900
    • Séance du samedi 13 juin 1790

      - search term matches: (19)

      Séance du samedi 13 juin 1790

      page 203
      Speaker: Regnaud
      ...ainsi un parti qui doit honorer iàht la nation française, dans un momentôu l'on , cher... ...ération de la Ligue. » Ge n'a pas élé saps indignation que j'ai entendu traiter ainsi un parti qui doit honorer iàht la nation française, dans un momentôu l'on , cherche a répandre des craintes sur un si Vaste projet. Je demande que l'pfi vérifie...

      Séance du samedi 13 juin 1790

      page 207
      Speaker: Le duc de La Rochefoucauld
      ... vente et la rend moins profitable à la nation en général. Il ne reste donG à votre co... ...ued'une opération utilepour donner une impulsion première, mais qui complique la vente et la rend moins profitable à la nation en général. Il ne reste donG à votre comité qu'à suivre les dispositions que vous avez prescrites, et il ne manquera ni...
      Speaker: Le duc de La Rochefoucauld
      ...ûres, lorsqu'elles sont l'ouvrage d'une nation toujours vivànte, et qui ne craint pas,... ...e que la brièveté de Sa carrière ne lui permet pas ces opérations lentes, mais sûres, lorsqu'elles sont l'ouvrage d'une nation toujours vivànte, et qui ne craint pas, comme le particulier, que l'in? conduite ou la prodigalité de ses héritiers leu...
      ...emis effectivement dans les mains de la nation l'universalité de ses domaines, et vous... Mais, depuis le 19 décembre, plusieurs de vos décrets ont remis effectivement dans les mains de la nation l'universalité de ses domaines, et vous en avez confié la garde aux administrations de départements et de districts, sa...

      Séance du samedi 13 juin 1790

      page 208
      Speaker: Le duc de La Rochefoucauld
      ...vœu, d'éteindre avantageusement pour la nation une partie considérable de sa dette, et... ...r être convertis en propriétés foncières; vous remplirez à la fois votre double vœu, d'éteindre avantageusement pour la nation une partie considérable de sa dette, et de satisfaire, une classe de créanciers qui, privés de leur état par laRévoluti...
      Speaker: Le duc de La Rochefoucauld
      ...rsements que vous opérerez sera pour la nation un profit très véritable. ... bordereaux seront tentés de réaliser en fonds de terre, et chacun de ces remboursements que vous opérerez sera pour la nation un profit très véritable.
      Speaker: Le duc de La Rochefoucauld
      ...s sous les yeux des représentants de la nation. ...ue la suite et les détails de cette grande et salutaire opération soient toujours sous les yeux des représentants de la nation.
      Speaker: Le duc de La Rochefoucauld
      ... domaines dans la propriété desquels la nation est rentrée, est le meilleur moyen d'ét... L'Assemblée nationale, considérant que l'aliénation des domaines dans la propriété desquels la nation est rentrée, est le meilleur moyen d'éteindre une grande partie de la dette publique, d'animer l'agriculture et l'indus...

      Séance du samedi 13 juin 1790

      page 209
      Speaker: Le duc de La Rochefoucauld
      ...ets des 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation demeurant chargée du rachat desdits dro... ...u fonciers, soit fixes ou casuels, qui ont été déclarés rachetables par les décrets des 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation demeurant chargée du rachat desdits droits, suivant les règles prescrites, dans les cas déterminés par les décrets du 3...

      Séance du samedi 13 juin 1790

      page 211
      Speaker: De Talleyrand-Périgord
      Les motifs qui doivent porter la nation à se libérer s'offrent en foule : Progr... Les motifs qui doivent porter la nation à se libérer s'offrent en foule : Progrès et perfection de l'agriculture; Economie dans l'administration ; Bénéfice pou...
      Speaker: De Talleyrand-Périgord
      ...ront dans la propriété collective de la nàtion, priveront le Trésor public du produit ...
      ...is cents millions fqui auront libéré la nation de quinze millions de rentes perpétuell...
      Je vous prie de considérer que les domaines nationaux, tant qu'ils resteront dans la propriété collective de la nàtion, priveront le Trésor public du produit des droits de contrôle, de centième denier et autres droits qu'ils lui rendront ...
      ...r trente : ainsi, des domaines produisant dix millions, pourront être vendus trois cents millions fqui auront libéré la nation de quinze millions de rentes perpétuelles, ou de trente millions au moins de rentes viagères.
      ...aniaux étant devenus la propriété de la nation, tous ses créanciers ont donc le droit ...
      ...il est à la fois possible et utile à la nation de les rembourser. Je dis qu'il y ont t...
      ...emboursement suivant la date de leurs créances. Les biens ecclésiastiques et domaniaux étant devenus la propriété de la nation, tous ses créanciers ont donc le droit d'en réclamer la portion représentative de leurs créances, puisqu'il est à la fois possible et utile à la nation de les rembourser. Je dis qu'il y ont tout droit, parce qu'il serait impossible de suivre le principe à la rigueur, et ...

      Séance du samedi 13 juin 1790

      page 212
      Speaker: De Talleyrand-Périgord
      La nation n'établira aucun impôt sur les rentes p...
      ... d'une part, il en coûte des frais à la nation pour la perception de l'im-
      La nation n'établira aucun impôt sur les rentes publiques. Les créanciers étrangers ne sont pas même atteints par les impôts sur ...
      ...s, tandis que les domaines qu'ils acquerraient seraient soumis à l'impôt. Ainsi, d'une part, il en coûte des frais à la nation pour la perception de l'im-
      Speaker: De Talleyrand-Périgord
      ...on de la dette soulagerait à la fois la nation des frais d'administration de ses biens... ...dministration de ces propriétés, tandis que,dans ce mode de vente, la dimininution de la dette soulagerait à la fois la nation des frais d'administration de ses biens, de ses dettes, de ses impôts ; et, par le simple calcul de ces bénéfices, assu...
      Speaker: De Talleyrand-Périgord
      ...ns un état de langueur et d'inertie. La nation, dans les événements violents ou imprév...
      ...l'Etat ne tourne jamais au profit de la nation, mais qu'au contraire elle constate et ...
      ...érêt de l'argent sera à un taux immodéré, l'agriculture et le commerce seront dans un état de langueur et d'inertie. La nation, dans les événements violents ou imprévus, sera condamnée encore à des emprunts onéreux , car il est simple que le prop...
      ...s publics. Et remarquez, Messieurs, que la perte éprouvée par les créanciers de l'Etat ne tourne jamais au profit de la nation, mais qu'au contraire elle constate et prolonge son discrédit, soutient l'élévation de l'intérêt de l'argent entre part...

      Séance du samedi 13 juin 1790

      page 213
      Speaker: De Talleyrand-Périgord
      ... vendre le plus avantageusement pour la nation, de peupler les campagnes de propriétai... ...multiplier le plus possible les moyens d'acquérir les domaines nationaux, de les vendre le plus avantageusement pour la nation, de peupler les campagnes de propriétaires riches en lumières et en fortune, et susceptibles, sous ce double rapport, d...
      Speaker: De Talleyrand-Périgord
      ...ns rentreraient dans la propriété de la nation, et il serait seulement tenu compte à l... ...r dans les six mois nui suivraient leur adjudication, elle serait nulle: les biens rentreraient dans la propriété de la nation, et il serait seulement tenu compte à leurs héritiers des arrérages de rentes, ou traitements dont elles auraient joui,...

      Séance du samedi 13 juin 1790

      page 214
      Speaker: Le vicomte de Noailles
      ... et à l'intérêt des représentants de la nation. Les officiers municipaux delà vilie de... ...a-Marine, après avoir donné des éloges à leur conduite, les recommande aux soins et à l'intérêt des représentants de la nation. Les officiers municipaux delà vilie de Lambesc ont inutilement essayé de persuader à ce régiment qu'il était trompé, e...
    • Séance du mercredi 16 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 233
      Speaker: Cochelet
      Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opin... Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opinion publique; par conséquent, ils ne sauraient recevoir trop d'adhésions à leurs...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 235
      Speaker: Martineau
      ...s les a appelés, seront défrayés par la nation. » peuples les a appelés, seront défrayés par la nation. »

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 237
      Speaker: De Cazalès
      ...générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de re... ...ue devant ses fidèles n'oserait en faire un scandaleux usage, vous doterez avec générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de représenter. Je conclus à ce que tous les évêques n'aient pas moins de 20,000 livr...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 238
      Speaker: Le marquis de Foucault
      ... clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du...
      ... a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais...
      ...orde, je la prie de se rappeler qu'à l'époque où elle a décrété que les biens du clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du peuple. Le comité aurait du prouver à tous les Français que vous voulez faire u...
      ...n adopte le décret que je vais proposer ; « Les biens du clergé, que l'Assemblée a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais du culte et de ses ministres... » (On rappelle à Vordre du jour,) Je Suis excel...
    • Séance du vendredi 18 juin 1790

      - search term matches: (14)

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 265
      Speaker: L'abbé Royer
      ...dès qu'elle doit tourner au salut de la nation et au bonheur des peuples. Contents de ...
      ... nous vivrons et mourrons fidèles, à la nation, à la loi et au roi.
      douce consolation dès qu'elle doit tourner au salut de la nation et au bonheur des peuples. Contents de tout ce que l'Assemblée nationale prononcera sur notre sort, de concert avec mil...
      ...rimaire, nous maintiendrons de tout notre pouvoir la Constitution du royaume, et nous vivrons et mourrons fidèles, à la nation, à la loi et au roi.

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 266
      Speaker: L'abbé Royer
      ...Vous venez de jurer d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de vous conform... ...de nouveau au régiment, et à profiter de cette occasion pour dire aux soldats : Vous venez de jurer d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de vous conformer aux règles de la discipline militaire. Je ne veux pas examiner si vous avez é...
      Speaker: L'abbé Royer
      ...êteté à ma qualité de représentant delà nation; et plusieurs d'entre ceux qui avaient ... ...ge de franc-maçonnerie; je fus convaincu que je devais toutes ces marques d'honnêteté à ma qualité de représentant delà nation; et plusieurs d'entre ceux qui avaient porté la parole m'avaient confirmé dans cette opiriion.

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 267
      Speaker: L'abbé Royer
      ... nom du serment que vous avez fait à la nation, à la loi et au roi, de vous rendre à v... ...e que j'avais dit à leurs camarades, et j'ajoutai : Je vous ordonne, soldats, au nom du serment que vous avez fait à la nation, à la loi et au roi, de vous rendre à votre quartier, où vous recevrez mes ordres ; ce n'est point au milieu d'une rue ...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 270
      Speaker: L'abbé Royer
      ...ourne à mon poste de représentant de la nation. Je donnerai à l'Assemblée nationale ce... ...ompagnies de la garde nationale. Ne pouvant servir ici la chose publique, je retourne à mon poste de représentant de la nation. Je donnerai à l'Assemblée nationale ce que j'ai pu recueillir de détails sur les moteurs des troubles et sur ceux qui ...
      Speaker: L'abbé Royer
      ...ent militaire, celui d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi. Une gazette fabriq... ...du régiment de Touraine. Ma première démarche a été de demander à prêter le serment militaire, celui d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi. Une gazette fabriquée à Pont-Saint-Esprit m'a dénoncé sous le titre de contre-révolutionnaire, et ...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 271
      Speaker: L'abbé Royer
      ... nom du serment que vous avez fait à la nation, à la loi et au roi, de vous rendre à v... Je vous ordonne, soldats, au nom du serment que vous avez fait à la nation, à la loi et au roi, de vous rendre à votre quartier, vous y recevrez mes ordres ; ce n'est pas au milieu d'une rue et ...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 272
      Speaker: L'abbé Royer
      ...nel qu'il a prêté de rester fidèle à la nation, au roi, à la loi et aux règles de la d... ...ute, que ce corps déjà rougi d'avoir pu s'en écarter, au mépris du serment solennel qu'il a prêté de rester fidèle à la nation, au roi, à la loi et aux règles de la discipline militaire. Mais quelques heureux effets qu'aient pu produire son repen...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...té. Existe-il un seul représentant delà nation qui puisse consentir à laisser un de se...
      ...rs et des crimes qui déshonoreraient la nation...
      ...plus instruite, je réclamerais de sa justice ce que j'attends de sa seule humanité. Existe-il un seul représentant delà nation qui puisse consentir à laisser un de ses collègues dans les plus grands dangers? lien est deux auxquels M. le vicomte d...
      ...'esprit du peuple, et si vous aimez le peuple, vous devez lui épargner des erreurs et des crimes qui déshonoreraient la nation...
      Speaker: L'abbé Maury
      Les représentants de la nation sont les arbitres suprêmes de l'opinion... Les représentants de la nation sont les arbitres suprêmes de l'opinion publique, et l'opinion publique est en ce moment la seule force qui puisse cont...
      Speaker: L'abbé Maury
      ... d'un Français, d'un représentant de la nation ; quand il s'agirait d'un étranger, d'u... ... que des citoyens de Perpignan aient été tués. Je ne vous dirai pas qu'il s'agit d'un Français, d'un représentant de la nation ; quand il s'agirait d'un étranger, d'un coupable, vous ne devez pas le livrer à la fureur du peuple. Je dirai que je p...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 273
      Speaker: Malouet
      ... moins vrai qu'il est impossible qu'une nation existe dans un état d'hostilité atroce ... ...oi promulguée, et que celle qu'on vous a proposée soit ajournée, il n'en est pas moins vrai qu'il est impossible qu'une nation existe dans un état d'hostilité atroce des hommes les uns contre les autres. Cet état est celui où il est permis à tous...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 277
      ... Or, c'est ce qu'il faut découvrir à la nation, afin qu'elle ne se doute pas de l'impu... ...mes et les tribunaux ne sont pas impuissants contre tant d'audace et d'atrocité. Or, c'est ce qu'il faut découvrir à la nation, afin qu'elle ne se doute pas de l'impuissance des lois et de l'audace des hommes corrompus.
      ...ues: on diffame les représentants de la nation, les princes, les ministres ; et dans l... ...ent tous les jours dans Paris, à la porte des magistrats, dans les places publiques: on diffame les représentants de la nation, les princes, les ministres ; et dans l'Assemblée même nous entendons, de nos bancs, crier dans les tribunes : calotins...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 278
      ...r seul parle despotisme au milieu d'une nation libre désormais, ou qu'il craignait que... ... avait conçu le projet de conserver sur nous son tyrànnicjue empire, et de régner seul parle despotisme au milieu d'une nation libre désormais, ou qu'il craignait que nos voix ne se fissent entendre et ne révélassent des secrets qu'il lui importa...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 279
      ... de tous les droits des citoyens et des nations, et qui devait le perdre dans l'esprit ... ...ain, 26, une ordonnance qui n'était rien moins que la violation la plus évidente de tous les droits des citoyens et des nations, et qui devait le perdre dans l'esprit de la contrée qu'il allait gouverner, s'il n'eût bientôt reconnu son erreur, et ...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 281
      ...it payé de sa personne, et conquis à la nation les îles tur-aues, près Saint-Domingue;... ...e ne serait peut-être pas indépendante; qui aussi brave que bon calculateur, avait payé de sa personne, et conquis à la nation les îles tur-aues, près Saint-Domingue;.ce brave officier retiré du service, affranchi de tout assujettissement, désorm...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 286
      ...er ces actions tyranniques au roi, à la nation, signe de sa main avec les autres commi... ...torité exagérée et des lois abusives l'ont rendu victime, nous conjure de dénoncer ces actions tyranniques au roi, à la nation, signe de sa main avec les autres commissaires élus par la paroisse du Gap les pouvoirs nécessaires pour parvenir à ce ...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 288
      ...is politique, qui servirait très mal sa nation et la province particulièrement confiée... ...cle dernier et les faire observer aujourd'hui avec rigueur, serait un très mauvais politique, qui servirait très mal sa nation et la province particulièrement confiée à ses soins.

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 290
      Enfin, d'un crime public envers la nation, en attaquant ouvertement l'un des préc...
      ...i contraire aux principes actuels de la nation magnanime qui marche avec tant de majes...
      Enfin, d'un crime public envers la nation, en attaquant ouvertement l'un des précieux apanages de l'homme, sa propriété, pour prostituer le produit 'de ces larci...
      ...n brigandage scandaleux, indigne de tous les temps de ia loyauté française, ét si contraire aux principes actuels de la nation magnanime qui marche avec tant de majesté vers la régénération et la liberté^
    • Séance du samedi 19 juin 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 19 juin 1790, au matin

      page 364
      Speaker: L'abbé Dumouchel
      ...des ordres de l'Assemblée auguste de la nation. Nous espérons que la tranquillité rena... ...libérateurs en arrêtant M. de Mirabeau qu'ils détiendront, jusqu'à la réception des ordres de l'Assemblée auguste de la nation. Nous espérons que la tranquillité renaîtra bientôt dans notre ville. Tout nous semble présager cette félicité.

      Séance du samedi 19 juin 1790, au matin

      page 366
      Speaker: Camus
      ...anciens usages ; c'est aux agents de la nation à se conformer aux nouveaux. Sous le mi... On a beau rappeler les anciens usages ; c'est aux agents de la nation à se conformer aux nouveaux. Sous le ministère de Golbert, on observait une assez bonne méthode. On faisait les comptes...

      Séance du samedi 19 juin 1790, au matin

      page 369
      Speaker: Bouche
      ... peuple, le serment d'être fidèles à la nation française, à la loi et au roi, et de ve... ...tionales : les officiers et les soldats se sont embrassés, et ont prêté, avec le peuple, le serment d'être fidèles à la nation française, à la loi et au roi, et de verser jusqu'à la dernière goutte de leur sang pour maintenir vos décrets. La vill...
    • Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      page 27
      Speaker: L'abbé Gouttes
      ...ff, qui lui adjuge, âû prfiiudlcé de la nation, les biens du prieuré d'Âtithiê. Raff, qui lui adjuge, âû prfiiudlcé de la nation, les biens du prieuré d'Âtithiê.
      Speaker: Belzais de Courménil
      ...pat laquelle il déclare abandonner a la nation les deux seuls bénéfices dont il sqîi p... ...é sieur Béhoîi Boulet, prêtre: âê Paris, écrit à VAss'emblèê là leltrè suivante pat laquelle il déclare abandonner a la nation les deux seuls bénéfices dont il sqîi pourvu, :
      Speaker: Belzais de Courménil
      ...andon qu'il fait par les présentes à la nation, des deux modiques bénéfices qu'il poss... Le soussigné à'estimera trop heureux si* par l'abandon qu'il fait par les présentes à la nation, des deux modiques bénéfices qu'il possède, il peut être de quelque utilité à la patrie et encourager, par son exemple,...

      Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      page 30
      Speaker: Fréteau
      ...ions, il faut yiyre pur l^s capitaux de nation, au lieu de vivre sur le produit des co... ...ropriétaires les vingtièmes, et .quanu les privilégiés sçnt as^uieUjsanx impositions, il faut yiyre pur l^s capitaux de nation, au lieu de vivre sur le produit des contributions ?
      Speaker: Regnaud
      ...Saint-Jean-d'Angely). il est bou que la nation connaisse les motifs qui nous détermine... (de Saint-Jean-d'Angely). il est bou que la nation connaisse les motifs qui nous déterminent à faire le service sur les capitaux et non sur les revenus; nous avons états ...
    • Séance du lundi 30 juin 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 30 juin 1790

      page 578
      Speaker: L'abbé Julien
      ... était en état de payer. Il faut que la nation ait fait le recouvrement de ses fonds, ... Ceux qui veulent qu'on paye d'avance n'ont sans doute pas examiné si on était en état de payer. Il faut que la nation ait fait le recouvrement de ses fonds, pour pouvoir payer tous ceux qu'elle emploie à son service. Je demande donc la q...
      Speaker: Chasset
      ... avance et laisse plus de latitude à la nation pour le recouvrement des fonds nécessai... ...utres dès cette année. Cet augmentation les dédommage et au delà du payement par avance et laisse plus de latitude à la nation pour le recouvrement des fonds nécessaires à ses payements. Nous vous proposons d'ailleurs de décréter l'article avec l...

      Séance du lundi 30 juin 1790

      page 579
      Speaker: Lucas
      ....;-c'est le meilleur moyen de priver la nation de toutes ses ressources. ...i assigner un traitement à tous les sacristains, enfants de chœur, sonneurs, etc.;-c'est le meilleur moyen de priver la nation de toutes ses ressources.
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 showing 10 of 28 results view all
    • Séance du vendredi 9 juillet 1790

      - search term matches: (45)

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page
      Speaker: Le Président
      ... de l'Assemblée des représentants de la nation. ...olisent, sous divers emblèmes, les principales vertus qui caractérisent le génie de l'Assemblée des représentants de la nation.

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 2
      Speaker: Le Président
      ... les seuls héritiers. (La justice de la nation serait à l'abri des conséquences qu'ell... ...é ont depuis longtemps consacré en France, et dont mes enfants et leur père sont les seuls héritiers. (La justice de la nation serait à l'abri des conséquences qu'elle en pourrait craindre, puisque l'exemple des droits et de l'infortune de cette ...
      Speaker: De Wimpffen
      ...cquitter, du moins en partie, ce que la nation doit à la postérité de ce grand homme. ... ...accordiez à chacun des trois enfants deux cent mille francs ; c'est le moyen d'acquitter, du moins en partie, ce que la nation doit à la postérité de ce grand homme. Si cette somme pouvait, à la première vue, paraître trop considérable, je vous p...
      Speaker: Fréteau
      ...latante la reconnaissance tardive de la nation pour les services de ce grand homme, qu... ...ître sans le maréchal de Lowendal. C'est afin de présenter d'une manière plus éclatante la reconnaissance tardive de la nation pour les services de ce grand homme, que je demande le renvoi aux comités militaire et des pensions, de la lettre adres...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 3
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...ls vous proposent de faire abandon à la nation de deux maisons et de deux contrats éva... ... 13 mai dernier par les frères cordonniers de Paris, paroisse Saint-Eustache ; ils vous proposent de faire abandon à la nation de deux maisons et de deux contrats évalués au total de 85,000 livres en échange d'une pension viagère de 1,0.00 livres...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 9
      Speaker: De Biron
      ...e de la civilisation et du commerce des nations, les particuliers, pour diminuer leurs ... ...s sociétés politiques. Lorsque le besoin des communications s'est augmenté encore de la civilisation et du commerce des nations, les particuliers, pour diminuer leurs frais et augmenter les facilités de leurs correspondances, ont profité des établ...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 10
      Speaker: De Biron
      ...s fussent punis comme coupables de lèse-nation s'ils violaient leur serment, aucune de... ...tifier contre toutes les atteintes de la séduction, que nous avons demandé qu'ils fussent punis comme coupables de lèse-nation s'ils violaient leur serment, aucune de ces précautions ne peut ni ne doit être proposée pour aucune autre partie de fi...
      Speaker: De Biron
      ...tribunal, qui4ugera les crimes de lèse-^nation, toutes les contraventions qui pourraie...
      ...être poursuivis comme criminels de lèse-nation. Le même serment sera prêté par tous le...
      ... au secret des lettres de toute la correspondance du royaume, et de dénoncer au tribunal, qui4ugera les crimes de lèse-^nation, toutes les contraventions qui pourraient y être faites et qui parviendraient à leur connaissance, je tout sous peine d'être poursuivis comme criminels de lèse-nation. Le même serment sera prêté par tous les préposés des postes, entre les mains des municipalités des lieux où ils seront...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 12
      Speaker: Target
      ...toyen et roi des Français, je jure à la nation d'employer tout le pouvoir qui m'est dé... ...rment que le roi prononcera ensuite, sera conçu en ces termes: « Moi, premier citoyen et roi des Français, je jure à la nation d'employer tout le pouvoir qui m'est délégué par la loi constitutionnelle de l'Etat, à maintenir la Constitution décrét...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 13
      Speaker: L'abbé Maury
      ...nde un intermédiaire entre le roi et la nation : il ne peut y en avoir. Les distinctio...
      ...ne peut rien y avoir entre le roi et la nation. Mais il s'agit d'honorer la nation et le roi, en honorant la famille du ro...
      ...s'élève des murmures.) Je me suis très mal expliqué, si l'on conclut que je demande un intermédiaire entre le roi et la nation : il ne peut y en avoir. Les distinctions qu'on accorde dans les assemblées publiques, à ceux que leur naissance unit à...
      ...t d'établir une hiérarchie de puissance, sans doute je dirais il n'y a rien, il ne peut rien y avoir entre le roi et la nation. Mais il s'agit d'honorer la nation et le roi, en honorant la famille du roi; mais il s'agit d'une cérémonie où le roi ne paraîtra pas pour exercer sa puis...
      Speaker: L'abbé Maury
      ... une maxime fondamentale .de l'Etat, la nation ne peut trop décerner d'honneur à ceux ...
      ...mpenser votre roi d'avoir réhabilité la nation dans tous ses droits. Vous ne voulez pa...
      ... le plus absolu des despotes. Puisque votre trône est héréditaire, puisque c'est une maxime fondamentale .de l'Etat, la nation ne peut trop décerner d'honneur à ceux qui y ont des droits ; c'est par cette affluence d'hommages que vous pourrez récompenser votre roi d'avoir réhabilité la nation dans tous ses droits. Vous ne voulez pas que la famille de notre monarque soit la seule à qui il reste des désirs à for...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...propre à entretenir l'harmonie entre la nation et le roi, que de l'entendre exprimer, ... ... de lui, lorsque votre constitution sera terminée. Est-il quelque chose de plus propre à entretenir l'harmonie entre la nation et le roi, que de l'entendre exprimer, au milieu des députés de toutes les parties du royaume, le même sentiment que se...
      Speaker: Barnavc
      ...à leur source, et où la puissance de la nation est la seule puissance, et peut seule d... ...t pu être prévus par elle. C'est un de ces actes où tous les pouvoirs remontent à leur source, et où la puissance de la nation est la seule puissance, et peut seule dicter les lois et les règles. C'est donc à la souveraineté des pouvoirs à décide...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 14
      Speaker: De Cazalès
      ...ouvoir exécutif, que le souverain de la nation, que le roi, dont l'autorité a précédé ...
      ...ouvoir exécutif, que le souverain de la nation, que le roi, dont l'autorité a précédé ...
      ...e l'autorité du roi a précédé celledela nation, de laquelle toutes les autorités émane...
      ...a précédé celle des représentants de la nation; c'est lui qui vous a donné le mouvemen...
      ... ne l'est pas par vous; il l'est par la nation, et vous n'êtes pas la nation; il l'est par le droit de sa couronne, ...
      ...s avez reçu les ordres souverains de la nation, qui a voulu qu'il fût reconnu tel.
      Ce n'est pas sans surprise que j'ai entendu dire que le chef suprême du pouvoir exécutif, que le souverain de la nation, que le roi, dont l'autorité a précédé la vôtre..... (Il s'élève beaucoup de murmures ; plusieurs personnes demandent q...
      ...ète : ce n'est pas sans surprise que j'ai entendu dire que le ch* f suprême du pouvoir exécutif, que le souverain de la nation, que le roi, dont l'autorité a précédé la vôtre (Nouveaux murmures) ; certainement je n'ai pas prétendu dire que l'autorité du roi a précédé celledela nation, de laquelle toutes les autorités émanent; mais j'ai dit, et c'est une vérité incontestable, que l'autorité du roi a précédé celle des représentants de la nation; c'est lui qui vous a donné le mouvement et la vie ; sans lui vous n'existeriez pas : il est donc, dis-je, extraordinai...
      ...e roi ne serait pas chef suprême de l'armée : il l'est par la loi du royaume, il ne l'est pas par vous; il l'est par la nation, et vous n'êtes pas la nation; il l'est par le droit de sa couronne, parce qu'il est le chef héréditaire de l'Empire; il l'est par notre Constitution, parce que vous avez reçu les ordres souverains de la nation, qui a voulu qu'il fût reconnu tel.
      Speaker: De Cazalès
      ... les appelle. Il est de l'intérêt de la nation de donner au peuple l'exemple du respec... ...oi, les princes de la famille royale doivent entourer le trône où leur naissance les appelle. Il est de l'intérêt de la nation de donner au peuple l'exemple du respect qu'il doit leur porter, afin que personne n'ait le criminel projet de déranger...
      Speaker: De Cazalès
      ...lirait la dignité du chef suprême de la nation ; tout autre serait indigne de lui. Tou... ...es vertus qu'il sera lié; voilà le seul lien digne de Sa Majesté: tout autre avilirait la dignité du chef suprême de la nation ; tout autre serait indigne de lui. Tout autre porterait au roi la couleur d'un chef de parti. (Les murmures redoublent...
      Speaker: De Cazalès
      ...e le roi soit libre de prendre, avec sa nation, tel engagement qu'il lui plaira. Je ne... ...mprimerait le caractère de la faction à toute assemblée qui oserait l'exiger. Que le roi soit libre de prendre, avec sa nation, tel engagement qu'il lui plaira. Je ne sais quelle prédilection l'Assemblée a pour les serments; les serments ont, de ...
      Speaker: Le Chapelier
      ...: le roi est un, les représentants delà nation sont un ; le roi, le président et l'Ass... ... le roi prendra. Quant au second article, voici les motifs qui nous ont dirigés : le roi est un, les représentants delà nation sont un ; le roi, le président et l'Assemblée ne sont que deux ; voilà pourquoi nous ! n'avons fixé que la place que de...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 15
      Speaker: Dupont
      ...rpétuel, représentant irrévocable de la nation, pour approuver les décrets qui lui par...
      ... deviennent des lois, jusqu'à ce que la nation, deux fois consultée
      ...le-ment coopéruteur du pouvoir législatif. Nous l'avons constitué commissaire perpétuel, représentant irrévocable de la nation, pour approuver les décrets qui lui paraissent conformes à l'intérêt général et à là volonté nationale, et les transformer ainsi en lois, par sa sanction, ou pour empêcher que ces décrets deviennent des lois, jusqu'à ce que la nation, deux fois consultée
      Speaker: Dupont
      ...exécutif, mais comme chef suprême de la nation. ...us l'avons placé dans la Constitution, non pas simplement comme chef du pouvoir exécutif, mais comme chef suprême de la nation.
      Speaker: Dupont
      ...ionales une corporation distincte de la nation, et que l'on regarderait, à quelques ég... ...ivent maintenir. Gomment pourrions-nous faire de la confédération des gardes nationales une corporation distincte de la nation, et que l'on regarderait, à quelques égards, comme lui étant opposée? Comment

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 18
      ...ché, mais directement au tribunal de la nation, lé 7 septembre 1789, et à M. d'Aiguill... ...emblée que cette plainte n'a jamais été particulièrement adressée à M. de La Blaché, mais directement au tribunal de la nation, lé 7 septembre 1789, et à M. d'Aiguillon, alors président au sénat français; qu'elle a été réitérée et adressée à l'As...
    • Séance du vendredi 16 juillet 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du vendredi 16 juillet 1790

      page 134
      Speaker: De Custine
      ... ces pensions devraient être ées par la nation. ...maison du roi qui ont obtenu des pensions à cause de leurs services militaires ; ces pensions devraient être ées par la nation.

      Séance du vendredi 16 juillet 1790

      page 136
      Speaker: Robespierre
      ...est que le prix d'un service rendu à la nation ; par conséquent, il ne peut être accor...
      ...nale appartient aux représentants de la nation ; donc l'Assemblée nationale doit revoi...
      Une pension n'est que le prix d'un service rendu à la nation ; par conséquent, il ne peut être accordé que par la volonté nationale. Qr, la disposition de la volonté nationale appartient aux représentants de la nation ; donc l'Assemblée nationale doit revoir sans cesse si elle n'a point commis d'erreur dans les dons qu'elle a faits

      Séance du vendredi 16 juillet 1790

      page 139
      ...ésence des députés de -l'armée et de la nation entière, contre l'acte d'autorité absol... ...aveur d'un citoyen soldat, victime du despotisme ministériel, et réclamer, en présence des députés de -l'armée et de la nation entière, contre l'acte d'autorité absolue le plus arbitraire et le plus inique. Oui* Messieurs, je viens dénoncer à vot...

      Séance du vendredi 16 juillet 1790

      page 140
      La nation entière, assemblée dans ses bailliages,...
      ...état de choses, les représentants de la nation se sont réunis à Versailles; ils se son...
      La nation entière, assemblée dans ses bailliages, a reçu mes réclamations; elles ont été accueillies par la majeure partie; plus ...
      ...es électorales de Paris en ont fait un article positif de leur cahier. Dans cet état de choses, les représentants de la nation se sont réunis à Versailles; ils se sont occupés sans relâche et avec un courage digne de la reconnaissance et du respe...

      Séance du vendredi 16 juillet 1790

      page 145
      ...sont déjà bien connues et chéries de la nation. Je suis enchanté pour le bien de l'arm... ...is bien persuadé que ces vérités ont frappé un prince dont les idées de justice sont déjà bien connues et chéries de la nation. Je suis enchanté pour le bien de l'armée, qu'il s'intéresse à votre affaire; il est trop près du trône pour ne pas esp...

      Séance du vendredi 16 juillet 1790

      page 148
      ... un des caractères distinctifs de notre nation. ...sont deux mots synonymes pour tout officier Français : ce sentiment précieux est un des caractères distinctifs de notre nation.

      Séance du vendredi 16 juillet 1790

      page 149
      ...doit, et par là ne s'acquitte envers la nation, du droit le plus cher à tout militaire... ...tte à même de justifier votre conduite, en vous accordant la justice qu'il vous doit, et par là ne s'acquitte envers la nation, du droit le plus cher à tout militaire, qui est de ne pouvoir perdre son état sans être jugé par ses pairs.

      Séance du vendredi 16 juillet 1790

      page 152
      ...duelle ; me réservant d'en instruire la nation assemblée, pour éclairer la religion du... taire, et à ma liberté politique et individuelle ; me réservant d'en instruire la nation assemblée, pour éclairer la religion du roi, sur un objet qui intéresse aussi essentiellement thon honneur, la plus pré...

      Séance du vendredi 16 juillet 1790

      page 153
      Réclamation de M. de Moreton à la nation assemblée dans ses bailliages. Réclamation de M. de Moreton à la nation assemblée dans ses bailliages.
      ... quand de grands maux ramènent enlin la nation à l'époque désirée où sa voix peut se f... ...d'autre ressource que de dévorer en silence les affronts et les injustices; mais quand de grands maux ramènent enlin la nation à l'époque désirée où sa voix peut se faire ente tdre, le citoyen opprimé élève ses espérances. C'est alors que celui q...
      ...s ce n'est plus aux représentants de la nation qu'il doit se plaindre, mais à la nation elle-même assemblée dans ses bailliages...
      ...imer ce despotisme odieux qui menace la nation entière.
      ... la continuité de ces abus entraînerait l'Etat sous le joug de la tyrannie, alors ce n'est plus aux représentants de la nation qu'il doit se plaindre, mais à la nation elle-même assemblée dans ses bailliages, afin que le malheur d'un particulier l'éclairant sur le malheur de tous, sa suprême volonté charge ses représentants de réprimer ce despotisme odieux qui menace la nation entière.

      Séance du vendredi 16 juillet 1790

      page 154
      ...es citoyens; nul ne peut représenter Ja nation aux Etats généraux ; car, en ce lieu où...
      ...is le militaire élu pour représenter la nation , si le roi peut le destituer à volonté...
      ...Ja tyrannie. Dans ce cas, nul militaire ne peut siéger dans un lieu où siègent les citoyens; nul ne peut représenter Ja nation aux Etats généraux ; car, en ce lieu où la vérité doit se faire entendre, où de lâches et coupables ministres doivent ê...
      ... faveurs de la cour, il est vrai, mais hors des atteintes de ses vengeances ; mais le militaire élu pour représenter la nation , si le roi peut le destituer à volonté, sera intimidé par la seule menace d'un ministre, il sentira qu'au sortir de l'...
      ...hoix des bailliages pour représenter la nation aux Etats généraux. ...instrument de la servitude, et, si tel est son sort, il ne peut être honoré du choix des bailliages pour représenter la nation aux Etats généraux.
      ...e tous jusqu'à l'évidence, demande à la nation qu'oubliant ses malheurs personnels, ma... ...nveloppe, des lâches complots dont il est la victime, mais assuré de les détruire tous jusqu'à l'évidence, demande à la nation qu'oubliant ses malheurs personnels, mais fixant ses regards sur les dangers de l'abus dont il se plaint, elle ordonne ...
      ...pour lui faire part de son recours à la nation assemblée. Lettre de M. de Moreton à Monsieur, frère du roi, pour lui faire part de son recours à la nation assemblée.
      En demandant à la nation assemblée son intervention pour obtenir... En demandant à la nation assemblée son intervention pour obtenir le jugement légal que je n'ai cessé de solliciter vainement jusqu'à présent, je...
      ...e à l'Assemblée des représentants ds la nation; il faut que tout citoyen puisse y déno... ... gouvernement soient étroitement soumis à la loi et responsables de leur conduite à l'Assemblée des représentants ds la nation; il faut que tout citoyen puisse y dénoncer un ministre prévaricateur; ii faut que tout opprimé puisse sans crainte éle...

      Séance du vendredi 16 juillet 1790

      page 155
      ...dû et n'a pas craint de s'adresser à la nation assemblée dans ses bailliages. ...a cause publique intimement liée à sa cause particulière, le comte de Moreton a dû et n'a pas craint de s'adresser à la nation assemblée dans ses bailliages.
      ...ssante pour l'armée, importante pour la nation, a été favorablement accueillie dans to...
      ...s et de l'abus d'autorité dénoncés à la nation assemblée, par le Comte de Moreton, et ...
      Sa demande, juste en elle-même, intéressante pour l'armée, importante pour la nation, a été favorablement accueillie dans toutes les provinces; un grand nombre de bailliages l'ont consignée dans leurs cah...
      ...eurs ont séparément chargé leurs députés de poursuivre le redressement des griefs et de l'abus d'autorité dénoncés à la nation assemblée, par le Comte de Moreton, et de solliciter des Etats généraux l'érection d'un tribunal destiné à prononcer lé...
    • Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 167
      Speaker: Merlin
      ...'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait li...
      ...si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler s...
      Il n'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait lignager, dans la vente qui va s'ouvrir des biens qu'elle a à sa disposition; mais si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler ses intérêts de la manière la plus utile pour elle i et ce serait manquer à votre...
    • Séance du samedi 17 juillet 1790, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au soir

      page 175
      Speaker: Regnaud
      ...patriotique, ce citoyen fait offre à la nation d'un Contrat sur l'Etat, et de rentes a... ...y, ancien capltoul de Toulouse, par laquelle, indépendamment de sa contribution patriotique, ce citoyen fait offre à la nation d'un Contrat sur l'Etat, et de rentes arriérées, montant» le tout, à Une somme de.2,000 livres; suit l'annonce d'autres...

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au soir

      page 183
      ...désir insatiable de donner des fers aux nations, et puisqu'il le faut dire enfin, cette... ... du monde, cette envie de dominer dans l'univers; cet esprit de conquêtes et ce désir insatiable de donner des fers aux nations, et puisqu'il le faut dire enfin, cette férocité guerrière, caractère d'un naturel sauvage et peu policé qui enfanta ta...
      ...jours fait le titre distinctif de cette nation depuis qu'elle s'en est honorée, et ell... ...ieusement établie dans lès Gaules, sous les auspices de la divinité ; elle a toujours fait le titre distinctif de cette nation depuis qu'elle s'en est honorée, et elle ne cessera de le rendre recommandable à la postérité la plus reculée. Cet Empi...

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au soir

      page 184
      ...concile pour aviser, de concert ayec la nation assemblée, à une réforme sévère dans sa... ...1® A demander qu'il soit permis à l'Eglise illustre de France de s'assembler en concile pour aviser, de concert ayec la nation assemblée, à une réforme sévère dans sa discipline et son organisation;
    • Séance du dimanche 18 juillet 1790

      - search term matches: (6)

      Séance du dimanche 18 juillet 1790

      page 186
      Speaker: Anson
      ...mme il n'y a plus de décimes, et que la nation sera ehargée des dépenses qui étaient a... ...elles étaient acquittées de six mois en six mois avec le produit des décimes; comme il n'y a plus de décimes, et que la nation sera ehargée des dépenses qui étaient acquittées, par cette caisse,il faut foire ces? séria gestion du receveur général...

      Séance du dimanche 18 juillet 1790

      page 187
      Speaker: Merlin
      ...nécessaire de la vente du domaine de la nation, se croit obligé de vous rendre compte ... ...ntif à écarter les obstacles qui pourraient s'opposer au succès si désiré et si nécessaire de la vente du domaine de la nation, se croit obligé de vous rendre compte d'une pétition du conseil général de la commune de Metz, qui, sous différents ra...

      Séance du dimanche 18 juillet 1790

      page 188
      Speaker: Merlin
      ...es subsistent plus longtemps, priver la nation d'une partie de la valeur des biens qu'... ...énoncées, comme gêuant la liberte du commerce des fonds, et comme devant, si elles subsistent plus longtemps, priver la nation d'une partie de la valeur des biens qu'elle doit vendre dans les provinces, cantons et villes que je viens d'énumérer.
      Speaker: Merlin
      ...donc, ou que nous consentions à voir la nation vendre à vil prix des biens qui, dans q... Il faut donc, ou que nous consentions à voir la nation vendre à vil prix des biens qui, dans quelques années, aurontrecouvré toute leur valeur au moyen de la réforme de notre...

      Séance du dimanche 18 juillet 1790

      page 189
      Speaker: Merlin
      ...es, permettront aux représentants de la nation de ne s'occuper plus que du droit civil...
      ...raient été vendus à vil prix ; et ou la nation se serait vu privée des ressources qu'e...
      ...férait jusqu'au temps où la Constitution achevée, l'ordre établi dans les finances, permettront aux représentants de la nation de ne s'occuper plus que du droit civil. Un mal énorme alors et même irréparable aurait pu se faire Les biens que possédait ci-devant le clergé sous ces coutumes, ou n'auraient pu se vendre, ou auraient été vendus à vil prix ; et ou la nation se serait vu privée des ressources qu'elle attend des ces biens, ou elle n'y aurait puisé qu'un secours ruineux, et qu'...
    • Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 191
      Speaker: De Noailles
      ...tte Assemblée qu'on voudra enlever à la nation un droit constitutionnel. Je vais rappe...
      ...ter qu'aux conditions sur lesquelles la nation a voulu qu'il existât; il ne peut avoir de forces que celles que la nation a voulu lui confier. L'organisation de ces forces appartient à la nation ou à ses représentants, et. non pas à l...
      ...des troupes étrangères au service de la nation, sur les lois relatives aux délits et p...
      ...l s'agit de distinguer les différents pouvoirs : ce n'est pas dans le sein de cette Assemblée qu'on voudra enlever à la nation un droit constitutionnel. Je vais rappeler les principes. Le pouvoir exécutif ne peut exister séparément des pouvoirs politiques. Il ne peut exister qu'aux conditions sur lesquelles la nation a voulu qu'il existât; il ne peut avoir de forces que celles que la nation a voulu lui confier. L'organisation de ces forces appartient à la nation ou à ses représentants, et. non pas à lui-même, car 11 est bien évident qu'on ne peut pas lui laisser le droit de se co...
      ...r les formes des enrôlements et les conditions des dégagements, sur l'admission des troupes étrangères au service de la nation, sur les lois relatives aux délits et peines militaires, et enfin sur le traitement de l'armée en cas de licenciement. ...

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 194
      Speaker: De Toulongeon
      ...ent avec la constitution générale de la nation et qui les rendent l'un et l'autre des ... ...ts, me réservant de les motiver par les raisons qui, je crois, les lient intimement avec la constitution générale de la nation et qui les rendent l'un et l'autre des bases fondamentales et préalables à la formation du plan d'organisation que vous...

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 195
      Speaker: De Toulongeon
      ...ppartenait encore en quelque sorte à la nation, que l'on appelait alors l'Etat, n'appa... ... du gouvernement, on se donna tout à lui pour en tout obtenir; et l'armée, qui appartenait encore en quelque sorte à la nation, que l'on appelait alors l'Etat, n'appartint plus alors même à l'Etat: elle n'appartint qu'à l'autorité arbitraire qui,...
      Speaker: De Toulongeon
      ...ujourd'hui, Messieurs, que le roi et la nation forment véritablement l'Etat, aujourd'h... Aujourd'hui, Messieurs, que le roi et la nation forment véritablement l'Etat, aujourd'hui que leurs droits sont délimités, un nouvel ordre de choses dans la constituti...
      Speaker: Barnave
      ... avec la perfection de celle des autres nations, elle peut devenir la pire; alors il fa... ... nationale. La tactique que. nous avons adoptée est peut être la meilleure; mais avec la perfection de celle des autres nations, elle peut devenir la pire; alors il faudrait changer l'organisation de l'armée. Elle n'est donc qu'un objet purement d...
    • Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 211
      ... de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 li... ...t que les habitants, en sus de leur contribution patriotique, montant à la somme de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 livres qui leur sont dus par l'Etat depuis près de onze ans pour les offices des a...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 215
      Speaker: De Vismes
      ...u profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la... ...rotection peut-il subsister désormais, soit au profit du concessionnaire, soit au profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la suppression doit-elle s'opérer sans aucune indemnité pour ie concessionnaire?

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 216
      Speaker: De Vismes
      ... de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit. ...t une émanation : car la justice d'abord l'exige ainsi, et l'intérêt particulier de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit.

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 217
      Speaker: De Vismes
      ...emps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a... ... point, Messieurs, de la tolérance religieuse de laquelle ont joui de tous les temps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a pu devenir l'objet d'un trafic honteux. Un zèle malentendu a souvent égaré nos ...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 219
      Speaker: Merlin
      ...emnités qui pourraient être dues par la nation ...s ou par des particuliers; sauf à statuer, ainsi qu'il appartiendra, sur les indemnités qui pourraient être dues par la nation
    • Séance du mercredi 21 juillet 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 223
      Speaker: Lebrun
      ...re, et cette impossibilité est pour une nation juste un grand obstacle, le plus grand ... Cette finance, il serait impossible de la rendre, et cette impossibilité est pour une nation juste un grand obstacle, le plus grand de tous les obstacles à leur suppression.
      Speaker: Lebrun
      ... point de garantie pareille, ni pour la nation, ni pour ses créanciers. Un administrat... Mais, dans tout autre système, il n'est point de garantie pareille, ni pour la nation, ni pour ses créanciers. Un administrateur, des commis, des bureaux, toutes les surveillances possibles ne donneront po...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 224
      Speaker: Lebrun
      ...eux-mêmes à ce ministre qui répond à la nation. ...urs nécessaires, qui ne soient pas tout à fait dans ses mains, et qui répondent eux-mêmes à ce ministre qui répond à la nation.

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 226
      Speaker: Lebrun
      ...aqtiélle lin Corps qui ne serait paS là nation, qui ne Serait pas le souverain, pourra... Toute Constitution serait absurde dans iaqtiélle lin Corps qui ne serait paS là nation, qui ne Serait pas le souverain, pourrait soumettre à sa Censure le dépositaire de l'autorité et jtier les dépenses qu'...
      Speaker: Lebrun
      ...blir, tant de terrains appartenant à la nation à distribuer ! *.. ...es richesses, et il y avait, au milieu mèmë de la France, tant de colonies à établir, tant de terrains appartenant à la nation à distribuer ! *..

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 229
      Speaker: Le Président
      ...et au bonheur non seulement de ces deux nations, mais môme du monde entier ...rmonie qui règne actuellement entre eux, et qui est si essentielle à la liberté et au bonheur non seulement de ces deux nations, mais môme du monde entier
      Speaker: De Foucault
      ...nale. Je ne crois pas non plus que deux nations malheureusement rivales. (Non.... 1 s'é... ...société particulière puisse se mettre en correspondance avec une Assemblée nationale. Je ne crois pas non plus que deux nations malheureusement rivales. (Non.... 1 s'écrie-t-on dans une grande partie de la salle.) Je ne crois pas, je le répète, qu...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 237
      La nation française a, dans ce moment, deux sorte... La nation française a, dans ce moment, deux sortes de recettes : depuis que l'Assemblée nationale a décrété quelesdomaines nation...
      ...e, elles appartiennent toutes deux à la nation, puisque l'une provient de l'aliénation... ...dre,dans le même réservoir, le produit de ces deux sources de richesse; sausdoute, elles appartiennent toutes deux à la nation, puisque l'une provient de l'aliénation de ses domaines, et des efforts extraordinaires qu'elle s'est commandés pour le...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 238
      ...produit des impôts dans le Trésor de la nation, de veiller à l'exactitude des rentrées... Il est également du dëvdir du pouvoir éxêcutif de recueillir le produit des impôts dans le Trésor de la nation, de veiller à l'exactitude des rentrées, de presser les recouvrements tardifs, et de lëvêr les obstacles de tout gënre ...
      ...l est au devoir des représentants de la nation de Surveiller toutes ses opérations ave... ...s que le pouvoir exécutif agit ainsi dans la direction qui lui a été imprimée, il est au devoir des représentants de la nation de Surveiller toutes ses opérations avec une infatigable, vigilance, et d'exercer avec sévérité les droits, de la respo...
      ...me à voir tous les revenus d'une grande nation, concentrés dans uh seul point, se régi... ...épenses ; l'extrême simplicité de cette idee a quelque cho§e de séduisant. On aime à voir tous les revenus d'une grande nation, concentrés dans uh seul point, se régir et se distribuer comme un particulier distribue et régit les fonds qui compose...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 239
      ...ë, sûr les itttériëufëS de la quelle la nation n'a pas de surveillance, suffirait pour... Là CdrrespohdaUCe seule àVec là caiase de la liste CiVîlë, sûr les itttériëufëS de la quelle la nation n'a pas de surveillance, suffirait pour embrouiller toilië la comptabilité.
      ...iste civile, et les représentants de la nation né pou-vatit jàthais faire Vérifier cèt... ...nt pas le droit d'exiger les bordereaux des payements journaliers faits par la liste civile, et les représentants de la nation né pou-vatit jàthais faire Vérifier cèttte caisse puretheut royale, sa correspondance avec la caisse des re-
      ...s intérêts de là dette publique; car la nation, ddttt la bonne foi n'est pas diffêreht... ...partements. Mais à là tête dé dës dépenses, il convient de placer le pavement des intérêts de là dette publique; car la nation, ddttt la bonne foi n'est pas diffêrehte de celle des partiëuliers, n'a de revenus disponibles qu'après s'être acquitté...
      ...n peu d'instants dans les comptes de la nation : le remboursement du capital de cette ... Les intérêts dè la dette publique ttbn coûstitUéé fie figureront quë bien peu d'instants dans les comptes de la nation : le remboursement du capital de cette dette, décrété par l'Assemblée nationale, et assigné sur le produit de la vente ...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 240
      ...étaire, par lequel il semblerait que la nation appartînt à ses fonctionnaires, et non pas les fonctionnaires à la nation, et ce système proscrit n'a même plus d... ...e; il a déjà rélégué, parmi les erreurs de l'ancien régime, ce langage de propriétaire, par lequel il semblerait que la nation appartînt à ses fonctionnaires, et non pas les fonctionnaires à la nation, et ce système proscrit n'a même plus de défenseurs.
      ... produit de la vente des domaines de la nation. Ces capitaux produisent des intérêts a... ... sagesse en a indiqué les moyens, en assignante l'extinction de ces capitaux, le produit de la vente des domaines de la nation. Ces capitaux produisent des intérêts aux parties qui les ont fournis, ils leur procurent en outre un traitement: rembo...
      La nation a assez prouvé qu'elle ne regardait pas... La nation a assez prouvé qu'elle ne regardait pas la vénalité comme une caution suffisante de fa capacité des fonctionnaires publ...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 241
      ...s, regarde ces énormes avances, dont la nation paye l'intérêt aux financiers, bien moi... ...ui des cautionnements; car si l'Assemblée, persistant dans ses précédents décrets, regarde ces énormes avances, dont la nation paye l'intérêt aux financiers, bien moins comme un gage qui les attache à son service, que comme un lien qui l'asservit...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 242
      ... public, unique dépôt des revenus de la nation, ne renverra plus à quarante payeurs l'... ...s, et qu'ils en attendent de vous la réformation. Tous s'attendent que le Trésor public, unique dépôt des revenus de la nation, ne renverra plus à quarante payeurs l'acquittement journalier des intérêts de la Dette publique, et tous se promettent...
      ...taire de la plus haute confiance qu'une nation ait jamais accordée à ses représentants... L'Assemblée nationale, dépositaire de la plus haute confiance qu'une nation ait jamais accordée à ses représentants, ne peut y répondre qu'en cherchant, dans tous ses travaux, à s'approcher de la...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 243
      ... débarrassera, plus que toute autre, la nation, des abus de la comptabilité actuelle. ... ...emblée nationale ne dédaignera pas une mesure si utile, au crédit public, et qui débarrassera, plus que toute autre, la nation, des abus de la comptabilité actuelle. Celle des payeurs des rentes offre chaque année plus de cent volumes in-folio mi...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 244
      . Toutes les dépenses de la nation seront faites, soit en masse, soit en d... . Toutes les dépenses de la nation seront faites, soit en masse, soit en détail, par une seule et même caisse, qui sera appelée caisse des dépenses nation...
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (13)

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 35
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ... avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune... ... ayant vingt-six ans de services, a éu fës cfieyeux et les oreilles coupés* pour avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune pFeove légale de ces faits, mais qûe, vu leur importance, il demande^ le renvoi...

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 37
      Speaker: De Custine
      ...ui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn. ...se considérable : je crois qu'avec 18 millions on pourrait contenter toUs ceux qui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn.
      Speaker: D'Ambly
      ...e suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas ... ...sur leur traitement ; vous ne leur ôterez rien non plus; en vérité, Messieurs, je suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas assez pour les pensionnaires de l'Etat.
      Speaker: Palasne de Champeaux
      ...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix d... et leur d'uréë méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix des sacrifices qu'ils.ont faits à l'utilité publique. »
      Speaker: Regnaud
      Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naiss... Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve^en^ défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fa...
      Speaker: Palasne
      ... a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la natur... ...ré sa patrie, ou qui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses honorifiques, ou pécuni...
      Speaker: Le Chapelier
      ...es des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou c(ui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publiques des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services^ prétendre à des récompenses. »

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 38
      Speaker: Palasne
      ... et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ort dans le cours de son service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: De Noailles
      ...rir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonction...
      ... ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.
      ...s commande, j'y acquiesce. Quant aux autres dispositions, je crois que c'est ouvrir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonctionnaires d'une manière honnête. Il ne me paraît point juste de payer deux fois les...
      ...onnairevpublic, une fois retiré, ne se mettra plus en peine ni de sa femme ni de ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 39
      Speaker: Fréteau
      ...es enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ans le cours de 6on service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: Palasne
      ...our la liquidation des créanciers de la nation. » ...ans la classe des dettes de l'Etat, et soumis aux. règles qui seront décrétées pour la liquidation des créanciers de la nation. »
      Speaker: Fréteau
      ...ants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services... ...l'article ainsi limité, car le roi doit se borner à encourager les talents naissants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services publics.
      Speaker: De Noailles
      ...x Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les... La question de savoir si l'on défendra aux Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les officiers français qui vont s'instruire au service des autres puissances savent...
    • Séance du jeudi 22 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du jeudi 22 juillet 1790, au matin

      page 262
      Speaker: Mougins de Roquefort
      ...tribution patriotique, abandonnant à la nation l'excédent de cette somme, sur le quart... ... de 592 livres, et de 102 livres 8 sous d'arrérages pour premier terme de sa contribution patriotique, abandonnant à la nation l'excédent de cette somme, sur le quart de ses revenus.

      Séance du jeudi 22 juillet 1790, au matin

      page 265
      Speaker: De La Galissonnière
      ...la disposition du chef suprême à qui la nation l'a confiée : le choix dés soldats et d... «L'armée doit être à la disposition du chef suprême à qui la nation l'a confiée : le choix dés soldats et des officiers, leur avancement, leur suspension et leur destitution. » Les récomp...
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 showing 10 of 23 results view all
    • Séance du mercredi 18 août 1790

      - search term matches: (12)

      Séance du mercredi 18 août 1790

      page 138
      Speaker: De Lautrec
      ...lités dilapident la moitié des domaines nation naux. ...ire encore une excellente affaire. Je vois, parce qui se passe, que les municipalités dilapident la moitié des domaines nation naux.

      Séance du mercredi 18 août 1790

      page 140
      Speaker: Alquier
      ...e ses ancêtres et celle des héros de la nation qui y sont ensevelis. ...nt à Saint-Denis, qui intéresse sa piété ainsi que son respect pour la mémoire de ses ancêtres et celle des héros de la nation qui y sont ensevelis.

      Séance du mercredi 18 août 1790

      page 142
      Speaker: Le Président
      ...-dessus, et qui seront à la solde de la nation, ne pourront pas, sans un décret du Cor... Art. 2. Les troupes étrangères qui feront partie du nombre ci-dessus, et qui seront à la solde de la nation, ne pourront pas, sans un décret du Corps législatif, sanctionné par le roi, excéder celui de 26,000 hommes.

      Séance du mercredi 18 août 1790

      page 143
      Speaker: Le Président
      ...giments ; mais elles appartiennent à la nation : en conséquence, nul individu n'a droi... ... celle de linge et chaussures, sont destinées au besoin collectif de tous les régiments ; mais elles appartiennent à la nation : en conséquence, nul individu n'a droit d'y prétendre; les corps en rendront compte tous les ans au ministre de la gue...
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...année dernière vous avez déclaré que la nation française rentrait dans le droit inalié... ...uté de Paris (1). Messieurs, lorsque par votre arrêté mémorable du 17 juin de l'année dernière vous avez déclaré que la nation française rentrait dans le droit inaliénable, imprescriptible, de ne reconnaître d'autorité que la sienne en matière de...
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...moments la situation des finances de la nation à la vigilance de ses représentants. Vo... ...rticulières répondront à un centre commun, pour pouvoir présenter dans tous les moments la situation des finances de la nation à la vigilance de ses représentants. Vous avez déchiré le voile mystérieux dans lequel les opérations fiscales s'envelo...

      Séance du mercredi 18 août 1790

      page 144
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...rde de l'honneur et de la loyauté de la nation française ; le parti que vous prendrez ... ...us présentera très incessamment l'état ae la dette que vous avez mise sous la garde de l'honneur et de la loyauté de la nation française ; le parti que vous prendrez sur le mode ae son acquittement, déterminera l'étendue des besoins publics ; cep...
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...e subsiste même encore surtout chez les nations pauvres qui n'ontpasassezdesignesreprés... ...çoit sur les fruits de la terré, et c'est aussi celle des premiers peuples ; elle subsiste même encore surtout chez les nations pauvres qui n'ontpasassezdesignesreprésentatifs pour lessubstituer auxdenréesiiiêmequ'il leur est alors plus commode de...
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...e histoire, nous verrons le droit de la nation sur l'établissement des contributions p...
      ...tte époque, crut pouvoir représenter la nation.
      En effet, Messieurs, si nous parcourons notre histoire, nous verrons le droit de la nation sur l'établissement des contributions publiques presque toujours reconnu, et toujours éludé par 1 adresse, jusques aux ...
      ...l'enregistrement de cet impôt par le parlement, qui, pour la première fois, à cette époque, crut pouvoir représenter la nation.

      Séance du mercredi 18 août 1790

      page 145
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...ime vicieux, il s'est invétéré chez une nation voisine, orgueilleuse de sa liberté, et... ...e; et ce n'est pas seulement dans les pays soumis au despotisme qu'existe ce régime vicieux, il s'est invétéré chez une nation voisine, orgueilleuse de sa liberté, et l'ambition des ministres anglais pour étendre, par le moyen des taxes, la préro...

      Séance du mercredi 18 août 1790

      page 148
      Speaker: L'abbé Maury
      ...z chargé de l'examen des crimes de lèse-nation, ou à tout autre? ou à un tribunal que ...
      ...radicteur : il est dans les mains de la nation; qu'il en sorte pur comme un vrai repré...
      ... dans le plus court délai, pour qu'elle soit portée, ou au tribunal que vous avez chargé de l'examen des crimes de lèse-nation, ou à tout autre? ou à un tribunal que vous créerez, ou à un tribunal existant. Peuimporte; cequiimporte c'est qu'un ci...
      ...ux qu'il n'ait sa liberté que lorsque son innocence ne trouvera plus unseui contradicteur : il est dans les mains de la nation; qu'il en sorte pur comme un vrai représentant, ou bien qu'il monte sur un écha-faud. Je conclus et je demande que M. d...

      Séance du mercredi 18 août 1790

      page 153
      ...quel nous avons requis de la part de la nation, du roi et de la loi, de nous faire .pr... ...s transnorté chez M. Airal du Bourg, maire de la municipalité dudit Espalion, lequel nous avons requis de la part de la nation, du roi et de la loi, de nous faire .prêter main forte par la milice nationale dudit Espalion, lequel nous a répoudu qu...

      Séance du mercredi 18 août 1790

      page 156
      ...éguiser, l'enlever à la justice et à la nation qu'il le regarde comme un objet de ses ... Protéger la fuite d'un citoyen déjà poursuivi par l'opinion publique, le déguiser, l'enlever à la justice et à la nation qu'il le regarde comme un objet de ses vengeances, je le sais, c'est se donner l'apparence de partager le crime dont il...

      Séance du mercredi 18 août 1790

      page 157
      ... arrêté fuyant avec un criminel de lèse-nation, avec un homme évadé des prisons, qu'il... L'on me répond déjà peut-être que M. de Barmond a été arrêté fuyant avec un criminel de lèse-nation, avec un homme évadé des prisons, qu'il a été pris en flagrant délit.
      ...lie, et il est présumé criminel de lèse-nation, d'après l'instruction d'un tribunal qu... ...onstitué prisonnier sans qu'aucune des formes prescrites par la loi ait été remplie, et il est présumé criminel de lèse-nation, d'après l'instruction d'un tribunal qui n'a aucune existence légale, et dont tous les actes sont des infractions à la ...

      Séance du mercredi 18 août 1790

      page 158
      ...grandeur sont attaches an besoin que la nation croit avoir de leurs lu- mi^res, pour d... ... soi- gneusement entretcnue par 1'interet des minis- ires, dont le credit et la grandeur sont attaches an besoin que la nation croit avoir de leurs lu- mi^res, pour debrouiller leur chaos dont sa vo- lonte seule la ferait sortir.
    • Séance du jeudi 19 août 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du jeudi 19 août 1790, au matin

      page 160
      Speaker: Perdry
      ...telet pour connaître des crimes de lèse-nation, elle n'a pas entendu se réserver le dr... Lorsque l'Assemblée a institué le Châtelet pour connaître des crimes de lèse-nation, elle n'a pas entendu se réserver le droit d'élargissement provisoire, parce qu'autrement elle aurait prétenau renferme...
    • Séance du jeudi 19 août 1790, au soir

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 19 août 1790, au soir

      page 165
      Speaker: Alquier
      ... le serment d'être à jamais fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... ...stitution établie dans la ville de Verdun, département de la Meuse;, elle y fait le serment d'être à jamais fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout son pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée...
      Speaker: Alquier
      ... inviolable dévouement au service de la nation; ils se glorifient à juste titre de n ê... ... a rendus concernant l'ordre et la discipline dans l'armée, et l'assurer de leur inviolable dévouement au service de la nation; ils se glorifient à juste titre de n être jamais sortis des bornes de la subordination, et prêtent entre les mains de ...

      Séance du jeudi 19 août 1790, au soir

      page 166
      Speaker: Alquier
      ...bunal pour connaître des crimes de lèse-nation, la loi martiale, la suspension de l'ex... ...titions, la loi provisoire sur la procédure criminelle, l'établissement d'un tribunal pour connaître des crimes de lèse-nation, la loi martiale, la suspension de l'exécution des jugements prévôtaux et tant d'autres décrets d'une importance majeur...

      Séance du jeudi 19 août 1790, au soir

      page 168
      Speaker: Regnaud
      ...l est temps que les représentants de la nation s'occupent à mettre un frein à ces déso... ...été sur le point d'être assassinédans une émeute occasionnée par des libelles; il est temps que les représentants de la nation s'occupent à mettre un frein à ces désordres. Je demande que les comités de Constitution et de jurisprudence présentent...

      Séance du jeudi 19 août 1790, au soir

      page 169
      Speaker: Emmery
      , comme représentant de la nation, comme membre du comité militaire, comm... , comme représentant de la nation, comme membre du comité militaire, comme Messin, comme père de famille, j'ai le plus grand in-téiêt à sauver ma patrie,...

      Séance du jeudi 19 août 1790, au soir

      page 170
      Speaker: De Champagny
      ...ion quelconque des forces navales de la nation, coupable d'avoir suspendu la poursuite... « Art. 32. Tout officier commandant une portion quelconque des forces navales de la nation, coupable d'avoir suspendu la poursuite, soit des vaisseaux de guerre, ou d'une flotte marchande marchant devant lui, s...
    • Séance du vendredi 20 août 1790

      - search term matches: (10)

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 172
      Speaker: Hell
      ...ont payer incessammentdes deniers de la nation qui doivent se trouver dans les caisses... Que les directoires des départements du Haut et Bas-Rhin feront payer incessammentdes deniers de la nation qui doivent se trouver dans les caisses ecclésiastiques ou des premiers deniers qui rentreront, lesarrérages de compéte...

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 173
      Speaker: Lebrun
      ...e et le juge de tous les intérêts de la nation. ...ne ce que doit être un membre de celte Assemblée, un homme d Etat, le dépositaire et le juge de tous les intérêts de la nation.
      Speaker: Lebrun
      ...pinions et que les hommes de toutes les nations sont venus s'instruire à son école. ...ps de faiblesse, dans des jours de décadence, la France a régné encore sur les opinions et que les hommes de toutes les nations sont venus s'instruire à son école.
      Speaker: Lebrun
      ...uilly, les Eulers, l'orgueil des autres nations s'honorent d'être inscrits sur sa liste... Les Niwton, les Huvghens, les Leibnitz, les Bernouilly, les Eulers, l'orgueil des autres nations s'honorent d'être inscrits sur sa liste et les souverains l'envièrent à la France.

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 175
      Speaker: Lanjuinais
      ... passion et ne sont point un métier. La nation doit récompenser les succès, les servic... Enfin, les lettres se cultivent pargoût, par passion et ne sont point un métier. La nation doit récompenser les succès, les services littéraires, comme les services civils et militaires; mais il faut que ces se...
      Speaker: L'abbé Grégoire
      ...s établissements qui font la gloire des nations. Les nations doivent donc une faveur signalée à ces ... ...es faits répondent à tout et l'expérience la plus certaine parle en faveur de ces établissements qui font la gloire des nations. Les nations doivent donc une faveur signalée à ces sociétés. Ces sociétés doivent être libres, la liberté est leur élément. Déjà pl...

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 176
      Speaker: Lebrun
      ...ministration immédiate du roi; mais, la nation ne peut le voir sans intérêt, et c'est ... Le jardin du roi doit être sous l'administration immédiate du roi; mais, la nation ne peut le voir sans intérêt, et c'est sur le Trésor public que la dépense fixe uoit être alfectée; elle s'élevait à 92...

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 177
      Speaker: Le Président
      ...ils pas partagé la reconnaissance de la nation dont vous assurez le bonheur 1 Ils ont ... ...l'agriculture, à la médecine, au commerce etaux arts, avec quel transport n'ont-ils pas partagé la reconnaissance de la nation dont vous assurez le bonheur 1 Ils ont applaudi d'autant plus vivement à vos travaux, Messieurs, qu'accoutumés à consid...
      Speaker: Le Président
      ...es tributs annuels et considérables aux nations du Nord, et à d'autres peuples, pour l'... ...es arbres indigènes ne peuvent croître, et qui dispenseraient bientôt de payer des tributs annuels et considérables aux nations du Nord, et à d'autres peuples, pour l'achat des bois de charpente et de construction navale. On y distribue tous les a...
      ...monuments élevés par la munificence des nations, à la gloire des sciences naturelles, a... De tous les monuments élevés par la munificence des nations, à la gloire des sciences naturelles, aucun n'a jamais plus mérité l'attention des législateurs que le jardin des plant...

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 178
      Speaker: Le Président
      ...nsi la prépondérance et la gloire de la nation, par un des moyens politiques les plus ... ...emps en France; et l'établissement du jardin des plantes n'aug-mente-t-il pas ainsi la prépondérance et la gloire de la nation, par un des moyens politiques les plus nobles et souvent les plus avantageux?
      Speaker: Le Président
      ...us les auspices des reorésentants de la nation 1 N'apprendriez-vous pas avecétonnement... ...est-il pas permis de vous exposer ce qu'ils osent espérer de faire à l'avenir sous les auspices des reorésentants de la nation 1 N'apprendriez-vous pas avecétonnement qu'un pareil établissement a été près d'un siècle sans règlements fixes, sans l...

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 180
      Speaker: Dubois
      ...llusions contre les représentants de la nation et contre la garde nationale. On nous d... ...s cris de: vive le roi, Vive la reine! La suite de ces couplets renfermait des allusions contre les représentants de la nation et contre la garde nationale. On nous disait: Laissez vos pompons et vos armes; il n'y a rien de bon du côté gauche que...
      Speaker: Dubois
      ...e ce que nous avons de plus cher, de la nation et de ses représentants. L^s officiers ...
      ...urir sans désordre, en criant: Vive la, nation, vivent les bons citoyens d'Hesdin, au ...
      * Après la santé du roi on éluda de porter celle de ce que nous avons de plus cher, de la nation et de ses représentants. L^s officiers de la garde nationale craignaient qu'on ne les soupçonuàt d'avoir concouru à IVx...
      ...ne nouvelle procession, en sortant du cabaret. Est-ce une insurrection que de courir sans désordre, en criant: Vive la, nation, vivent les bons citoyens d'Hesdin, au diable les aristocrates ?

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 182
      ...en retirer les avantages infinis que la nation peut et doit en attendre, je mécontente... ...ujourd'hui sur tout ce que l'on pourra faire dans ce superbe établissement pour en retirer les avantages infinis que la nation peut et doit en attendre, je mécontenterai de vous indiquer comme un des plus grands obstacles à ces avantages, et un a...

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 183
      ...ravaux, et qu'il est de I in* UrU de la nation, comme de la grandeur du mo- narque, qu... parce que, dit le pr^opinant, cette protection mile pent encourager leurs travaux, et qu'il est de I in* UrU de la nation, comme de la grandeur du mo- narque, quit. attache a ces institutions dune affuction partieuiidre , et qu'il lie leur s...
      Sans doule, il est de I interet de la nation, com- me de la grandeur du monarque, d'... Sans doule, il est de I interet de la nation, com- me de la grandeur du monarque, d'encuurager le3 travauxdes societes savarites; raais ilest passe ce temps, et, je...
      ..., ne manquent pas de prospgrer chez une nation civilisge lorsqu'on peut les cultiver s... Les sciences, les lettres, les arls et les talents, ne manquent pas de prospgrer chez une nation civilisge lorsqu'on peut les cultiver sous les aus- pices bienfaisants de la Iibert6. C'est cette liberte seule qui ren...
      ...ur rggne 6tait li6e a la prosp^rit^ des nations qu'ils gouv rnainnt; cela ne vous a pas... ...istes et les phi- losophes n'ont cessg de crier aux princes, que la gloire de leur rggne 6tait li6e a la prosp^rit^ des nations qu'ils gouv rnainnt; cela ne vous a pas g.iranti de la necessitederestreindreleurspouvoirs, ni n'a empSche les hommes p...

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 184
      ...formes et de nouvelles institutions, la nation a été dans l'attente, tous les travaux ... Dès qu'il s'est agi de suppressions d'abus, de réformes et de nouvelles institutions, la nation a été dans l'attente, tous les travaux ont été suspendus : les artistes, les professeurs, les savants qui ont des place...
      ...usieurs années, des tributs énormes aux nations étrangères; vous verrez quels prompts s... ...e bétail et les laines, objets pour lesquels nous payons honteusement, depuis plusieurs années, des tributs énormes aux nations étrangères; vous verrez quels prompts secours on pourrait tirer à cet égard de l'école vétérinaire, institution dont il...

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 185
      ... établissement peut offrir d'utile à la nation française, sous 1 heureuse influence de... ...tes de travailler à un projet de règlement, vous avez voulu connaître ce que cet établissement peut offrir d'utile à la nation française, sous 1 heureuse influence de la liberté qu'elle a conquise. Vous avez espéré sans doute des améliorations da...
      ...nt plus de confiance qu'aujourd'hui, la nation ayant repris ses droits, et les Françai...
      ...les, et la voix des représentants de la nation va donner une nouvelle vie à toutes les...
      ...orte vous proposer de réaliser ses projets. Nous vous les présentons avec d'autant plus de confiance qu'aujourd'hui, la nation ayant repris ses droits, et les Français étant devenus libres, tous les établissements du royaume doivent être régénéré...
      ...eureuse influence de vos lois se fera sentir dans cet asile des sciences naturelles, et la voix des représentants de la nation va donner une nouvelle vie à toutes les parties de ce grand ensemble. .

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 186
      ...er à grands frais les produits chez les nations étrangères. Les étudiants en médecine, ... ...sur la nécessité d'établir des manufactures chimiques, nous dispensera d'en puiser à grands frais les produits chez les nations étrangères. Les étudiants en médecine, èn chirurgie et en pharmacie trouveront dans ces cours les premières connaissanc...
      ...cile, l'harmonie de ses phénomènes? Une nation qui connaît tout le prix de TagriçUltur...
      ...e vos vues; destinées à former, dans la nation m pour la nation, des hommes capables de perfectionner t...
      ... offrir à son goût naissant la variété de ses productions, et à sa conception facile, l'harmonie de ses phénomènes? Une nation qui connaît tout le prix de TagriçUlture, des grandes manufactures et du commércè, doit tout faire poqrles encourager, ...
      ... pour la postérité un monument de l'importance de vos travaux et de la sagesse de vos vues; destinées à former, dans la nation m pour la nation, des hommes capables de perfectionner tous les arts, elles ne seront cependant pas exclusivement ouyertes au$ Français....

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 187
      ...ièrement consacré à la prospérité de la nation. M. Daubenton ayant eu à renoncer à des... ...l tout, divisé ensuite également entre les membres du jardin des plauteB, et entièrement consacré à la prospérité de la nation. M. Daubenton ayant eu à renoncer à des droits et bien, plus étendus et appuyés sur une possession bien plus longue, en...
      ...ction immédiate des représentants de la nation. Art. 3. Le Muséun d'histoire naturelle sera sous la protection immédiate des représentants de la nation.

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 188
      ...qui n'existent encore que chez quelques nations voisines. ...t sur la nécessité et les moyens d'établir en France des manufactures chimiques qui n'existent encore que chez quelques nations voisines.

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 192
      ..., l'un des plus grands avantages que la nation puisse retire du Muséum, seront étend i... ...elles dans les arts, soit enfin comme plantes destinées à l'ornement. Ces envois, l'un des plus grands avantages que la nation puisse retire du Muséum, seront étend is jusqu'aux autres royaumes, et ils permettront d'en obtenir des échanges propre...

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 194
      ...sans partage à l'utilité générale de la nation. ... qui ne serait utile qu'à quelques individus, ces jardins devant être consacrés sans partage à l'utilité générale de la nation.
    • Séance du samedi 21 août 1790, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 21 août 1790, au soir

      page 204
      Speaker: Le Président
      ...ière de la part des représentants de la nation : l'Assemblée se fera rendre compte des... ..., la sûreté, la propriété des citoyens, méritera toujours une attention particulière de la part des représentants de la nation : l'Assemblée se fera rendre compte des faits qui ont déterminé votre adresse : elle vous permet d'assister à sa séance...

      Séance du samedi 21 août 1790, au soir

      page 205
      ...e caution que les "rèp^é&entantÉ -de ia nation et tous les^ito^eas^les ...éloges les plus -authentiques et les mieux mérités, et je n'hésite pasà me rendre caution que les "rèp^é&entantÉ -de ia nation et tous les^ito^eas^les

      Séance du samedi 21 août 1790, au soir

      page 211
      ...ion quelconque des forces navales de la nation, coupable d'avoir suspendu la poursuite... Art. 33. Tout officier commandant une portion quelconque des forces navales de la nation, coupable d'avoir suspendu la poursuite, soit des des vaisseaux de guerre, ou d'une flotte marchande marchant devant lu...
    • Séance du dimanche 22 août 1790

      - search term matches: (4)

      Séance du dimanche 22 août 1790

      page 213
      Speaker: Malouet
      ..., de licencier l'armée.) Ici je vois la nation entière se soulever contre cet infernal... ...ent cette phrase : (Il s'agit de la proposition qu'a faite M. de Mirabeau l'aîné, de licencier l'armée.) Ici je vois la nation entière se soulever contre cet infernal projet. Si les noirs et les ministres gangrenés et archigangrenés sont assez ha...

      Séance du dimanche 22 août 1790

      page 215
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...s cesseront d'en courir au profit de là nation. ... seront tenus d'en faire registre pour constater l'époque à laquelle les intérêts cesseront d'en courir au profit de là nation.

      Séance du dimanche 22 août 1790

      page 217
      Speaker: Robespierre
      ...XVI. Mais quand les représentants de la nation sont assemblés pour délibérer sur les o... ...les sentiments exprimés dans l'adresse pour la mémoire d'Henri IV et pour Louis XVI. Mais quand les représentants de la nation sont assemblés pour délibérer sur les objets auxquels cette pétition est relative, c'est à eux qu'elle devait être adre...
      Speaker: Robespierre
      ... hommes et pour l'intérêt général de la nation et du peuple béarnais. Nous en avons po... ...e aussi et principalement par amour de la liberté, par respect pour le droit des hommes et pour l'intérêt général de la nation et du peuple béarnais. Nous en avons pour garants le caractèce généreux et magnifique dont le peuple a toujours donné t...
      ...n intime doit produire le bonheur de la nation. Leur patriotisme est connu; leur amour... ...nais ont cru devoir s'adresser en même temps au roi et à l'Assemblée dont l'union intime doit produire le bonheur de la nation. Leur patriotisme est connu; leur amour pour la liberté et leur attachement à l'Assemblée ne peut-être suspect et j'ose...

      Séance du dimanche 22 août 1790

      page 219
      ...blic, et qui depuis a fait présent à la nation du célèbre traité sur l'administration ... ... la renommée. Il me semble, que çelui qui, le premier, pous a rendu un compte public, et qui depuis a fait présent à la nation du célèbre traité sur l'administration des finances de la France, ne doit pas être fort alarmé de cette amère censure.
      ...ributions avec courage, et bientôt la « nation française sera la plus puissante comme ... ...la France entière, et aux braves citoyens qui la composent ; « Payons « nos contributions avec courage, et bientôt la « nation française sera la plus puissante comme i la plus libre de l'Uuivera! » Ce 22 août 1790.

      Séance du dimanche 22 août 1790

      page 220
      ...sprit qui anime les représentants de la nation, j'ose me flatter qu'ils daigneront me ... Persuadé, Messieurs, que le bien est le seul esprit qui anime les représentants de la nation, j'ose me flatter qu'ils daigneront me lire, et que si j'ai le bonheur de les convaincre de la bouté de ma cause, ils m...
      ...ce en avertissant six mois d'avance, la nation doit avoir le droit de les destituer; e... ...sont obligés, par leurs brevets, et comme ils ont la faculté de quitter le service en avertissant six mois d'avance, la nation doit avoir le droit de les destituer; en les obligeant, sans injustice, de continuer leurs services avec la même activi...

      Séance du dimanche 22 août 1790

      page 221
      ... que la compagnie contractera envers la nation; les gages de ce service seront toujour... doivent tranquilliser sur l'exécution des engagements que la compagnie contractera envers la nation; les gages de ce service seront toujours entre leurs mains, et s'ils se permettaient d'en diminuer le nombre sans néces...
      ...lument aux yeux des représentants de la nation, lorsqu'ils seront convaincus qu'elles ... ...t nécessairement résulter de la réunion de ces deux services, disparaîtront absolument aux yeux des représentants de la nation, lorsqu'ils seront convaincus qu'elles étaient sansfondement, et qu'il ne peut en exister aucune dont on ne soit à port...
      ...us cette économie sera étendue, plus la nation acquerra de certitude sur la rentrée de... ...ue sur le produit que l'on peut trouver de quoi acquitter le prix du bail; et plus cette économie sera étendue, plus la nation acquerra de certitude sur la rentrée de ce prix de bail, plus même elle pourra en tirer bon parti.

      Séance du dimanche 22 août 1790

      page 224
      ...'il serait également avantageux pour la nation, de réunir au service celui de la poste... 6° Nous observerons, déplus, qu'il serait également avantageux pour la nation, de réunir au service celui de la poste aux lettres ; l'économie qui résulterait de cette réunion dans les frais de rég...
      La nation y trouverait, de plus, la certitude d'u... La nation y trouverait, de plus, la certitude d'un bien meilleur service, d'un service plus prompt et presque journalier, puisque...
      ...uer d'un jour à l'autre, à moins que la nation ne leur donne un dédommagement en argen... ...t pas douteux que presque tous donneront leur démission, et le service peut manquer d'un jour à l'autre, à moins que la nation ne leur donne un dédommagement en argent,qui les indemnise de leurs privilèges; ce qui ne laisserait pas d'être un obje...
    • Séance du lundi 23 août 1790

      - search term matches: (16)

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 227
      Speaker: Le Président
      ...es arts véritablement honorable pour la nation. ... a adressé; et qui, par la beauté des caractères de Didot, devient un monument des arts véritablement honorable pour la nation.

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 228
      Speaker: Charles Voidel
      ...telet comme prévenus d'un crime de lèse-nation, les sieurs Desmarets-Maillebois, Bonne... ...rapport, et chargea le procureur de la commune de dénoncer cumulativement au Châtelet comme prévenus d'un crime de lèse-nation, les sieurs Desmarets-Maillebois, Bonne-Savardin et Gui-gnard de Saint-Priest.

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 232
      Speaker: Charles Voidel
      ...is longtemps prévenu d'un crime de lèse-nation, dénoncé comme tel, et contre lequel le...
      ...t de magistrat et de représentant de la nation, la conduite de M.l'abbé de Barmond, da...
      Barmond a protégé de tout son pouvoir la fuite d'un homme depuis longtemps prévenu d'un crime de lèse-nation, dénoncé comme tel, et contre lequel le Chàtelet venait d'ordonner une information, c'est que, autant qu'il était en lu...
      ... le plus grand des crimes dans l'ordre social ; c'est que, sous le double rapport de magistrat et de représentant de la nation, la conduite de M.l'abbé de Barmond, dans cette circonstance,est non seulement une imprudence, non seulement une faute,...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 234
      Speaker: Robespierre
      ...ui pour poursuivre lë£ dfilliëS de lèse-nation ; mais il vaut mieUx n'en àVoir pas que... ...jusqu'ici n'ont pas mérité la confiance publique. Je sais qu'il faut dës tfibUhkui pour poursuivre lë£ dfilliëS de lèse-nation ; mais il vaut mieUx n'en àVoir pas que d'en avoir un qui agiisë en senà inversé de la

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 235
      Speaker: L'abbé Maury
      ...oUffriteà-Vous qu'hn rëprééëûlàat dë la nation Soit ëxjibSé à dë séthblkbles britrâges... ...port: àllàht âux éàtix, fût ttàdhit Corathë complice d'dn délit Hbti |ifbiivë? SoUffriteà-Vous qu'hn rëprééëûlàat dë la nation Soit ëxjibSé à dë séthblkbles britrâges,? Qùé vbùs prdpoêe-t-bn inaihtenant? De ne baâ l'élargit, ëft attendant Hés prë...
      Speaker: De Bouville
      Je demande, pour l'honneur dé là nation, qu'on aille aux voiX sur lii motion de... Je demande, pour l'honneur dé là nation, qu'on aille aux voiX sur lii motion de M. l'abbé Mahrys Il .n'éât pas plus facile de répondre à cet honorable membre q...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 236
      Speaker: Regnaud
      ...pposer à ce que les représentants de la nation prescrivent au Châtelet de poursuivre un déUt à la poursuite duquel la nation est intéressée". ...ment révoquer votre décret en laissant le cours à la justice. On ne peut pas s'opposer à ce que les représentants de la nation prescrivent au Châtelet de poursuivre un déUt à la poursuite duquel la nation est intéressée".
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...e l'Etat ? Non, les représentants de la nation seraient coupables à leur tour, s'ils e... ...un homme prévenu d'être entré dans un projet dont le but était le renversement de l'Etat ? Non, les représentants de la nation seraient coupables à leur tour, s'ils enveloppaient plus longtemps un de leurs collègues de cette inviolabilité qui, da...
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...'après son opinion seule, du sort de la nation entière?Aucun homme, n'ayant ce droit, ...
      ...ion d'un homme prévenu du crime de lèse-nation. (On applaudit d'un côté, on murmure de...
      ... peser sérieusement cette réflexion: est-il permis à tout citoyen de disposer, d'après son opinion seule, du sort de la nation entière?Aucun homme, n'ayant ce droit, ne peut, quelle que soit son opinion personnelle, favoriser l'évasion d'un homme prévenu du crime de lèse-nation. (On applaudit d'un côté, on murmure de l'autre.) Les murmures ne m'empêcheront pas d'exposer l'opinion que m'arrache m...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 237
      Speaker: Barnave
      ...l est certain que ce représentant de la nation devait s'imposer la plus scrupuleuse sé... .... l'abbé Perrotin. Il e3t certain que ce magistrat devait connaître les lois ; il est certain que ce représentant de la nation devait s'imposer la plus scrupuleuse sévérité dans ses démarches, et cependant il a été surpris en enlevant un homme à ...
      Speaker: Barnave
      ...des informations sur les crimes de lèse-nation. Donc les actes de ces comités sont lég... ...ter avec celui delà municipalité de Paris, pour faire des recherches et prendre des informations sur les crimes de lèse-nation. Donc les actes de ces comités sont légaux, d'après vos décrets. S'ils ne suffisent pas pour juger, ils suffisent pour ...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 238
      Speaker: De Mirabeau
      ...youlajj; conduire hore du domainé de la nation. ...près '(|uquel On à troqvè, sOus 'l'abri d'Un'raiix' passeport', un hojbmp qh^il youlajj; conduire hore du domainé de la nation.
      Speaker: De Mirabeau
      ...'suffit pas,nouVies reRré§entànti'de fa natïôn, d'être hp^dj^s iqfntë? judiciaires aus... ...efpple de l'inflëxiblé justice ëtivers Ips membres clé cette ^ssiemblée. Ï1 rie 'suffit pas,nouVies reRré§entànti'de fa natïôn, d'être hp^dj^s iqfntë? judiciaires aussi longtemps (Me vbqg ne |è§ festitnez'pas a la ' ju rid fèÏÏbû1 o rainai ré dés...
    • Séance du dimanche 24 août 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du dimanche 24 août 1790, au matin

      page 245
      Speaker: De Larochefoucauld-Liancourt
      ...tères et autres objets appartenant à là nation dans les fonds de l'imprimerie royale, ... 9° Au décret du même jour, portant qu'il sera dressé un inventaire des caractères et autres objets appartenant à là nation dans les fonds de l'imprimerie royale, et que les reliures ni les gravures, autres que celles qui sont nécessaires pour...
    • Séance du mardi 24 août 1790, au soir

      - search term matches: (3)

      Séance du mardi 24 août 1790, au soir

      page 251
      Speaker: Dinocheau
      ...s, à la gloire qui en rejaillit sur une nation, à i'aflluence des étrangers que ces ar... ... peuvent être indifférentes aux mœurs, au caractère national, au progrès des arts, à la gloire qui en rejaillit sur une nation, à i'aflluence des étrangers que ces arts attirent, enfin, aux jouissances honnêtes et pures de quiconque a reçu quelqu...

      Séance du mardi 24 août 1790, au soir

      page 257
      Speaker: Dinocheau
      ...des gens de lettres, n'appartienne à la nation, qui a eu le courage de briser se^ fers... ...he pas que la gloire d'une Révolution, préparée par les lumières et les travaux des gens de lettres, n'appartienne à la nation, qui a eu le courage de briser se^ fers le 14 juillet, et à l'Assemblée nationale, qui, le 23 juin, a eu le courage, no...
      Speaker: Régnier
      ... dans sa balance avec celles des autres nations commerçantes; les biens nationaux, leur... ...dustrie, les consommations, les importations et exportations du commerce comparé dans sa balance avec celles des autres nations commerçantes; les biens nationaux, leur valeur capitale, leur produit annuel, le montant des aliénations, les dettes pu...

      Séance du mardi 24 août 1790, au soir

      page 258
      Speaker: Heurtault-Lamerville
      ...ers et faire jouir plus prompténient la nation des avantages qui doivent résulter des ... ... Pour accélérer et faciliter ces entreprises, procurer de l'occupation aux ouvriers et faire jouir plus prompténient la nation des avantages qui doivent résulter des dessèchements, le Trésor national fera un fonds de prêt de cinquante mille livre...
    • Séance du mercredi 25 août 1790

      - search term matches: (18)

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 259
      Speaker: Le Président
      ...iberté française,lareconnaissance de la nation vous couvrira de palmes plus honorables... « Bestaurateur delà liberté française,lareconnaissance de la nation vous couvrira de palmes plus honorables que celles que.saint Louis fut chercher en Afrique et en Asie.
      Speaker: Malouet
      ...ouvellent leur serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et à la Constitution.... ...et: ils ont présenté un acte signé d'eux où ils professent ces sentiments et renouvellent leur serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et à la Constitution. Je demande que le procès-verbal en fasse mention. Ils se sont plaints au minist...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 260
      Speaker: De Noailles
      ... qui concernent des représentants de la nation, s'il en existe dans la procédure faite... « 9°. De lettres patentes sur le décretdu même jour, relatives aux charges qui concernent des représentants de la nation, s'il en existe dans la procédure faite par le Châtelet sur les événements du 6 octobre dernier.

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 262
      Speaker: Le Président
      La liberté de la nation doit commencer par celle des opinions. ... La liberté de la nation doit commencer par celle des opinions. Je prie l'Assemblée d'entendre l'orateur.
      Speaker: Martineau
      ...ompris les commissaires du roi et de la nation, les greffiers, les suppléants, donnero... ...oin de recourir au juge de paix. Les six tribunaux proposés dans l'article 2 y compris les commissaires du roi et de la nation, les greffiers, les suppléants, donneront près de cent officiers de justice dans Paris. Comment après cela peut-on prop...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 263
      Speaker: De Mirabeau
      ... ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent... ...mis de tracer ; et ces peuples, s'ils sont opprimés, sont aussi nos alliés! Nous ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent prodiguer leurs trésors et leur sang pour une acquisition aussi éloignée, pour ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...répare la reconnaissance des droits des nations, nous n'aurions pas même à délibérer ni...
      ...ule fOrdê deë rois, la seule gloire des nations : alors les passions particulières, tra...
      ...ons dottner, dès ce moment, le Signal de cette bienveillance ttni-vérsêllë que prépare la reconnaissance des droits des nations, nous n'aurions pas même à délibérer ni sur leâ alliances ni sur la guerre. L'Europe aura-t-elle besoin de politique, l...
      ...verselle. Alors lé bonheur deà pettplëS serâ le seul but des législateurs, la seule fOrdê deë rois, la seule gloire des nations : alors les passions particulières, transformées en vertus publiques, ne déchireront plds, par des querelles sanglantes...
      Speaker: De Mirabeau
      La nation française, en changeant èés lois èt ses... La nation française, en changeant èés lois èt ses mœurs, doit sans doute éhanger sa politique; mais elle est encore condamnée, pa...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 264
      Speaker: De Mirabeau
      ...habiles : il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, ent... ...ons, ils auront à défendre relie de la raison et ils n'en devront être que plus habiles : il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, entreprend un travail plus difficile, que celle qui enflamme l'ambition, en offrant...
      Speaker: De Mirabeau
      ...s Français doivent être ob-ervés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait a... ...deux principes sont : 1° que tous les traités précédemment conclus par le roi des Français doivent être ob-ervés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait annulés, changés ou modifiés, d'après le travail qui sera fait à cet égard au sei...
      Speaker: De Mirabeau
      ...ête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes e... ... relations, que le désir inaltérable de la paix et la renonciation à toute conquête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes et comme obligatoires dans tous les traités, que les stipulations purement défens...
      Speaker: De Mirabeau
      ..., il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germ... ...dir, que la politique qui veut tout bouleverser, nous soient toujours étrangères, il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germes des combats, il fallait renoncer à toute force extérieure, détruire nos forte...
      Speaker: De Mirabeau
      ...hommes et pour le malheur réel des deux nations. ...ers et belliqueux qui se ruinaient et se déchiraient pour l'orgueil ae quelques hommes et pour le malheur réel des deux nations.
      Speaker: De Mirabeau
      ...n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois étaient parents, les peuples ... On s'aperçut bientôt que cette succession, qui avait coûté tant de sang, n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois étaient parents, les peuples n'étaient pas unis, les ministres étaient rivaux ; et l'Angleterre, profitant de...
      Speaker: De Mirabeau
      ...rre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eût perdu ses vaisseaux, ses ... La guerre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eût perdu ses vaisseaux, ses richesses et ses plus belles colonies, que nos malheurs fournirent au caractère ...