Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-121 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-061 hits on 1789-073 hits on 1789-082 hits on 1789-093 hits on 1789-103 hits on 1789-114 hits on 1789-122 hits on 1790-014 hits on 1790-029 hits on 1790-035 hits on 1790-047 hits on 1790-0525 hits on 1790-0620 hits on 1790-0718 hits on 1790-0813 hits on 1790-099 hits on 1790-1014 hits on 1790-1116 hits on 1790-1213 hits on 1791-0114 hits on 1791-0222 hits on 1791-0316 hits on 1791-0423 hits on 1791-0511 hits on 1791-0616 hits on 1791-0717 hits on 1791-0810 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-101 hits on 1792-110 hits on 1792-122 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 26 volumes
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 6 results
    • Séance du samedi 18 juillet 1789

      - search term matches: (2)

      Séance du samedi 18 juillet 1789

      page 248
      Speaker: Bessin
      ...e la générosité des représentants de la nation en déposant sa bourse sur le bureau pou... ...ite avec chaleur les besoins urgents qui les tourmentent, et le premier il excite la générosité des représentants de la nation en déposant sa bourse sur le bureau pour soulager à l'instant même cette partie des vainqueurs de la Bastille.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ... cède volontiers aux représentais de la nation qui les conduisent dans une des salles,... ...se précipitent pour courir à la défense de ces malheureux accusés. Le peuple les cède volontiers aux représentais de la nation qui les conduisent dans une des salles, et donnent des ordres pour leur sûreté.
    • Séance du samedi 1 août 1789

      - search term matches: (16)

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 315
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...honneur d'être nommé représentant de la nation, a pensé abdiquer les devoirs ou les dr... lequel de nous, en recevant l'honneur d'être nommé représentant de la nation, a pensé abdiquer les devoirs ou les droits de citoyen. Je demande si, parce que nous sommes éminemment les surveillant...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 316
      Speaker: Le Président
      ...personnes soupçonnées de crimes de lèse-nation, les soumet avec nécessité au jugement ... ...l'esprit de justice qui, voulant soustraire à des condamnations précipitées les personnes soupçonnées de crimes de lèse-nation, les soumet avec nécessité au jugement régulier d'un tribunal qu'elle doit indiquer, et qui fera partie intégrante de l...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 317
      Speaker: Le Président
      ...vivre les droits constitutionnels de la nation française ; concilier avec prudence et ...
      ...t en raccourci, Nosseigueurs, ce que la nation doit et devra à vos lumières, à votre c...
      Nosseigneurs, faire revivre les droits constitutionnels de la nation française ; concilier avec prudence et sagesse les pouvoirs qui fixent l'étendue de l'autorité; prescrire en même temps...
      ...; encourager le commerce; quel sublime travail! Quelles augustes fonctions! c'est en raccourci, Nosseigueurs, ce que la nation doit et devra à vos lumières, à votre courage, et à vos infatigables travaux. Déjà vos noms immortels et vos importante...
      Speaker: Le Président
      ...ieuse pour vous, et si"avantageuse à la nation, s'empresse de vous faire parvenir, par... La ville de Sens, dans une circonstance aussi glorieuse pour vous, et si"avantageuse à la nation, s'empresse de vous faire parvenir, par ses députés, le tribut de la vive reconnaissance qu'elle voue à des hommes si p...
      Speaker: Prousteau de Mont-Louis
      ...ourage des hommes; elle est le lien des nations; c'est elle qui nous amène avec abondan... La navigation est la plus grande preuve du courage des hommes; elle est le lien des nations; c'est elle qui nous amène avec abondance les richesses de l'univers : rien ne mérite autant d'une Assemblée qui, par l...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 319
      Speaker: Crénière
      ... coupable du crime irrémissible de lèse-nation ; qu'appartenant indistinctement à tous... ...vent être inviolables et sacrés ; qu'on ne peut y porter atteinte sans se rendre coupable du crime irrémissible de lèse-nation ; qu'appartenant indistinctement à tous les citoyens, ils sont tous libres, tous égaux aux yeux de" la loi, et qu'ayant...
      ... mot deux choses différentes, j'appelle nation le peuple et le Roi, et j'appelle peupl... (2) Comme je ne veux pas exprimer par le même mot deux choses différentes, j'appelle nation le peuple et le Roi, et j'appelle peuple tous les citoyens, excepté le Roi.

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 320
      Speaker: Le comte Mathieu de Montmoreney
      ... principes, que les représentants de la nation doivent craindre de l'éclairer I Nous n... Loin de nous ces détestables principes, que les représentants de la nation doivent craindre de l'éclairer I Nous ne sommes plus dans ces temps de barbarie où les préjugés tenaient lieu de raison...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 321
      Speaker: Le comte de Castellane
      ...ute, en considérant le petit nombre des nations qui ont conservé, ie ne dis pas la tota... ...eter les yeux sur la surface du globe terrestre, vous frémirez avec moi, sans doute, en considérant le petit nombre des nations qui ont conservé, ie ne dis pas la totalité de leurs droits, mais quelques idées, quelques restes de leur liberté ; et ...
      Speaker: Le comte de Castellane
      ...et je le demande, Messieurs, est-il une nation qui ait plus constamment méconnu les pr... Mais c'est de la France que nous devons nous occuper; et je le demande, Messieurs, est-il une nation qui ait plus constamment méconnu les principes d'après lesquels doit être établie toute bonne constitution? Si l'on en ...
      Speaker: Le comte de Castellane
      ...pourraient même les représentants de la nation contre les futurs abus qui s'introduira... ...e des coups d'autorité dont ils éprouvaient eux-mêmes les funestes effets ? Que pourraient même les représentants de la nation contre les futurs abus qui s'introduiraient dans l'exercice du pouvoir exécutif, si le peuple entier ne voulait faire r...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 322
      Speaker: Malouet
      ...ion et de réflexion que de discours. La nation nous attend ; elle nous demande l'ordre... ...s'accumulent, que je prends la parole. Le moment où nous sommes exige plus d'action et de réflexion que de discours. La nation nous attend ; elle nous demande l'ordre, la paix et des

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 323
      Speaker: Malouet
      ...e, la partie la plus considérable de la nation est hors d'état de s'unir aux combinais... Opprimée depuis longtemps et vraiment malheureuse, la partie la plus considérable de la nation est hors d'état de s'unir aux combinaisons morales et politiques qui doivent nous élever à la meilleure constitution. H...
      Speaker: Delandine
      Le plus beau moment pour la nation française et pour nous est sans doute c... Le plus beau moment pour la nation française et pour nous est sans doute celui où elle réclame une constitution : ou va l'établir, ce bonheur qui manqua à...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 324
      Speaker: Delandine
      ...emblée éclairée des représentants de la nation. ...jours un peu le respect profond qu'on doit avoir pour tout ce qui émane de l'Assemblée éclairée des représentants de la nation.

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 325
      Speaker: Delandine
      ...n serait : 1° l'examen des droits de la nation, antérieurs à tout autre, et dont tout autre émane ; des droits de la nation, c'est-à-dire des citoyens qui la compo... Cette division serait : 1° l'examen des droits de la nation, antérieurs à tout autre, et dont tout autre émane ; des droits de la nation, c'est-à-dire des citoyens qui la composent, et qui marchent égaux devant la loi qu'ils ont volontairement et librement...
      Speaker: Delandine
      ...ent et qui tirent leur pouvoir et de la nation et du souverain. Telles sont les trois ... 3° L'examen des droits de ceux qui l'exécutent et qui tirent leur pouvoir et de la nation et du souverain. Telles sont les trois branches de l'arbre social, et tels sont les trois et uniques points de notre tr...
      ... consentis pair les représentants de la nation. 2° Le droit de chaque citoyen de ne payer que les impôts consentis pair les représentants de la nation.
      3° Le droit de la nation de ne consentir par ses représentants, ... 3° Le droit de la nation de ne consentir par ses représentants, que la quotité d'impôts reconnue nécessaire pour les besoins publics.

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 326
      ...ndividuelles, résultent en faveur de la nation les droits suivants : De l'obligation de garantir la liberté, la propriété et l'égalité individuelles, résultent en faveur de la nation les droits suivants :
      Sans la surveillance, la nation pourrait être trompée, et la constituti... Sans la surveillance, la nation pourrait être trompée, et la constitution se dénaturer.
      ...ution qu'ils , ont reçue. C'est dans la nation que réside essentiellement le pouvoir c... ...ous du peuple : ils ne peuvent ni se constituer eux-mêmes, ni changer la constitution qu'ils , ont reçue. C'est dans la nation que réside essentiellement le pouvoir constituant.
      La nation a le droit indubitable et imprescriptib... La nation a le droit indubitable et imprescriptible d'exercer ce pouvoir toutes les fois que sa sûreté, sa propriété et son bonhe...
      ...impôt, et maintenir la constitution, la nation a besoin d'un corps de représentants, c... 1° Pour faire les lois, régler les dépenses publiques, octroyer l'impôt, et maintenir la constitution, la nation a besoin d'un corps de représentants, chargé de ses pouvoirs, et les exerçant pour elle.

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 327
      ...présentant, non du district, mais de la nation entière. ... ou pétition. — Cette forme ferait mieux sentir que l'élection rend le député représentant, non du district, mais de la nation entière.
      ...ps représentatif doit être un, comme la nation représentée est une. La raison indique que le Corps représentatif doit être un, comme la nation représentée est une.
      ...t ses affections de l'état commun de la nation, une influence politique beaucoup trop ... ...tte Chambre assurerait toute la classe noole, avec la prérogative qui détacherait ses affections de l'état commun de la nation, une influence politique beaucoup trop puissante. Cet état de choses se rapprocherait de si près de l'abus delà séparat...
      ...ux puissances en paraljèle, celle de la nation et celle du Roi. La troisième redonde, ... ...ez évident par la nature des choses qu'il ne peut y avoir essentiellement que deux puissances en paraljèle, celle de la nation et celle du Roi. La troisième redonde, complique, et produit des chocs, ou augmente les causes d'inertie.
      ...de la constitution importe, autant à la nation pour le maintien de sa liberté, qu'au R...
      ...a constitution, soit au détriment de la nation, soit au préjudice de l'autorité royale...
      La stabilité de la constitution importe, autant à la nation pour le maintien de sa liberté, qu'au Roi pour la conservation de sa prérogative. Les deux intérêts se réunissent ainsi...
      ...r l'abus que les représentants pourraient faire de leurs pouvoirs, en altérant la constitution, soit au détriment de la nation, soit au préjudice de l'autorité royale.
      D'autre part, la nation conserve le droit inaliénable de faire ... D'autre part, la nation conserve le droit inaliénable de faire à la constitution les réformes que de grands changements moraux ou politiques po...
      1° Que la constitution est mise par la nation sous la garde des futures Assemblées na... 1° Que la constitution est mise par la nation sous la garde des futures Assemblées nationales, uniquement chargées de la maintenir, et décla-

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 328
      ...e aucun changement sans le mandat de la nation le plus exprès ; rées impuissantes et incompétentes pour y faire aucun changement sans le mandat de la nation le plus exprès ;
      ...titution, l'existence du mandat de ! la nation ne pourra être reconnu que quand la moi... 3° Que pour toute espèce de changement à faire à la constitution, l'existence du mandat de ! la nation ne pourra être reconnu que quand la moitié au moins des districts élémentaires et électeurs l'aura énoncé formellement ...
      ...êté, le Roi, usant de l'autorité que la nation lui remet pour réprimer cette entrepris... ...e nationale se permettait de délibérer sur la motion, et de l'adopter par un arrêté, le Roi, usant de l'autorité que la nation lui remet pour réprimer cette entreprise, pourrait casser l'arrêté et dissoudre l'Assemblée, qui serait convoquée de no...
      ...préférer, pour le plus grand bien de la nation, le parti de la permanence à celui de l... Plusieurs raisons obligent de préférer, pour le plus grand bien de la nation, le parti de la permanence à celui de la simple périodicité par intervalles de plusieurs années.
      ... réduite et comparée aux facultés de la nation n'est rien au prix des avantages politi... ... faut considérer que le nombre de députés pouvant être diminué, la dépense ainsi réduite et comparée aux facultés de la nation n'est rien au prix des avantages politiques, civils et même pécuniaires qu'elle retirera de la permanence de l'Assemblé...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 329
      ...n civile et criminelle pour donner à la nation un code analogue à ses mœurs actuelles ... 7° De réformer successivement toutes les parties de la législation civile et criminelle pour donner à la nation un code analogue à ses mœurs actuelles et digne de ses lumières;
      9° De dénoncer à la nation les ministres qui auraient encouru la r... 9° De dénoncer à la nation les ministres qui auraient encouru la responsabilité et de les faire juger. — Idem des cours supérieures de justice qui...
      La nation doit reconnaître et confirmer que le Go... La nation doit reconnaître et confirmer que le Gouvernement français est monarchique et que la légitime possession du trône appar...
      nation appartient à la couronne, — et aux plac... nation appartient à la couronne, — et aux places de la magistrature, mais sur la présentation qui lui sera faite de trois suje...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 331
      ...stice, le vœu d'une grande partie de la nation et l'intérêt de l'accusé étant qu'il so... 13° Qu'en matière criminelle, le bien de la justice, le vœu d'une grande partie de la nation et l'intérêt de l'accusé étant qu'il soit avant tout déclaré par ses pairs coupable ou non coupable, il doit être dès à...
    • Archives parlementaires

      - search term matches: (304)

      Archives parlementaires

      page 1
      Speaker: Sa Majesté
      ...me vois entouré des représentants de la nation à laquelle je me fais gloire de command... ...sieurs, ce jour que mon cœur attendait depuis longtemps est enfin arrivé, et je me vois entouré des représentants de la nation à laquelle je me fais gloire de commander.
      Speaker: Sa Majesté
      ...nouvelle force, et qui peut ouvrir à la nation une nouvelle source de bonheur. ...suétude, je n'ai pas balancé à rétablir un usage dont le royaume peut tirer une nouvelle force, et qui peut ouvrir à la nation une nouvelle source de bonheur.
      Speaker: Sa Majesté
      ...s une Assemblée des représentants de la nation n'écoutera sans doute quç. les conseils... « Les esprits sont dans l'agitation; mais une Assemblée des représentants de la nation n'écoutera sans doute quç. les conseils de la sagesse et de la prudence. Vous aurez jugé vous-mêmes, Messieurs, qu'on s...

      Archives parlementaires

      page 2
      Speaker: Sa Majesté
      ...bérations répondra aux sentiments d'une nation généreuse, et dont l'amour pour ses roi... délibérations répondra aux sentiments d'une nation généreuse, et dont l'amour pour ses rois a toujours fait le caractère distinctif; j'éloignerai tout autre souvenir.
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...ses souverains! C'est la ressource des. nations dans les temps les plus difficiles, et ... ... la prospérité de cet empire dont le bonheur reposera. toujours sur la vertu de ses souverains! C'est la ressource des. nations dans les temps les plus difficiles, et cette ressource ne peut manquer à la France sous le monarque citoyen qui la gouv...
      Speaker: De Paule Bareutin
      ... pu contempler Henri IV au milieu de la nation assena blée. Les sujets>de Louis XII av... ...résence d'un roi juste et vertueux! Nos aïeux ont regretté sans doute de n'avoir pu contempler Henri IV au milieu de la nation assena blée. Les sujets>de Louis XII avaient été plus heureux, et ce fut dans cette réunion solennelle qu'il reçut le t...
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...oits des véritables représentants de la nation. ...l y demanda des subsides extraordinaires, et sembla lui transmettre ainsi les droits des véritables représentants de la nation.

      Archives parlementaires

      page 3
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...es de la confiance dû monarque et de la nation étudient les moyens d'obérer cette gran... Des magistrats dignes de la confiance dû monarque et de la nation étudient les moyens d'obérer cette grande réforme; l'importance dë l'objet est l'umqtte mesure de leur iële et de leur ...

      Archives parlementaires

      page 4
      Speaker: De Paule Bareutin
      Mais si les intérêts de la nation se confondent essentiellement avec ceux... Mais si les intérêts de la nation se confondent essentiellement avec ceux du monarque, n'en serait-il pas de même des intérêts de chaque classe de citoye...
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...ce de tous les maux qui ont affligé Jes nations les plus célèbres. Les guerres intestin... ...res, et que la concorde les soutient. La rivalité entre les citoyens fut la source de tous les maux qui ont affligé Jes nations les plus célèbres. Les guerres intestines des Romains furent le germe de l'ambition de leurs oppresseurs, et commencère...
      Speaker: De Paule Bareutin
      Représentants de la nation, jurez tous aux pieds du trône, entre l... Représentants de la nation, jurez tous aux pieds du trône, entre les mains de votre souverain, que l'amour du bien public échauffera seul vos âmes...

      Archives parlementaires

      page 5
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...it poser, l'amour sacré du Roi et de la nation. ... élans d'une éloquence impérieuse ne vous entraîne pas au delà des bornes que doit poser, l'amour sacré du Roi et de la nation.
      Speaker: De Paule Bareutin
      ... divinités ! C'est donc sur vous que la nation se repose en particulier du soin de ram...
      ...es et immuables le bonheur commun d'une nation fidèle à son monarque, si digne de vos ...
      ...extravagantes superstitions ont toujours accordés aux ministres de leurs fausses divinités ! C'est donc sur vous que la nation se repose en particulier du soin de ramener la paix dans cette Assemblée, s'il était possible qu'elle s'en bannît un in...
      ...us désormais qu'un sentiment, qu'un désir, celui de fonder sur des bases certaines et immuables le bonheur commun d'une nation fidèle à son monarque, si digne de vos respects et de votre amour.
      Speaker: Necker
      ...elés autour du trône, ces députés d'une nation célèbre à tant de titres, d'une nation qui a rempli l'univers de sa renommée, ...
      ...ut su réunir, cette noble et magnifique nation dont vous êtes aujourd'hui, Messieurs, ...
      ...émorable pour la France ! les voilà donc, après un si long terme, les voilà rappelés autour du trône, ces députés d'une nation célèbre à tant de titres, d'une nation qui a rempli l'univers de sa renommée, et qui peut en appeler au témoignage incorruptible de l'histoire, soit pour atte...
      ...ssements de l'éloquence, les talents utiles et la perfection du goût : elle a tout su réunir, cette noble et magnifique nation dont vous êtes aujourd'hui, Messieurs, les dignes représentants.
      Speaker: Necker
      ...généreuses, et les efforts réunis de sa nation en ont hâté et assuré le précieux dével... ...anches de l'arbre dont Louis a semé lé premier germe. Il le soigna de ses mains généreuses, et les efforts réunis de sa nation en ont hâté et assuré le précieux développement.

      Archives parlementaires

      page 6
      Speaker: Necker
      ...iquerez, et vous répondrez au vœu de la nation et à |;attente de l'Europe, en concoura... ...mener un équilibre si nécessaire ; vous en chercherez de meilleurs, vous les indiquerez, et vous répondrez au vœu de la nation et à |;attente de l'Europe, en concourant de tous vos soins à établir dans les finances du plus grand empire un ordre q...
      Speaker: Necker
      ...nce est indispensable : elle honore une nation et constitue sa force politique ; enfin... Le confiance publique est ébranlée, et cependant cette confiance est indispensable : elle honore une nation et constitue sa force politique ; enfin elle est encore le principe de la modération de l'intérêt de l'argent, et la so...

      Archives parlementaires

      page 8
      Speaker: Necker
      ...ispositions d'ordre sanctionnées par la nation écarteraient tout motif d'inquiétude et... ...es contradictions; on pourrait le prendre en considération à une époque où les dispositions d'ordre sanctionnées par la nation écarteraient tout motif d'inquiétude et rendraient parfaitement assurés les engagements qui seraient pris avec les vill...

      Archives parlementaires

      page 9
      Speaker: Necker
      ...oquées au nomade l'Assemblée même de la nation. ... besoin, pour acquérir un caractère parfait de justice ou de raison, d'être provoquées au nomade l'Assemblée même de la nation.
      Speaker: Necker
      ...re ces changements plus avantageux à la nation. ...me dans l'organisation de ces mêmes impôts, et qu'elles serviraient alors à rendre ces changements plus avantageux à la nation.
      Speaker: Necker
      ...es Etats généraux et dans le sein de la nation la plus renommée par ses sentiments d'h...
      ...f et le gardien des droits d'une grande nation; quand il a été pris, en grande partie,...
      ...s les finances? Le Roi aurait-il besoin de justifier cette résolution au milieudes Etats généraux et dans le sein de la nation la plus renommée par ses sentiments d'honneur ? Non, sans doute. Tout engagement porte avec lui un caractère sacré; et quand cet engagement a été pris par le souverain, par le chef et le gardien des droits d'une grande nation; quand il a été pris, en grande partie, pour subveniraux besoins extraordinaires d'une guerre nationale; quand il a été...
      Speaker: Necker
      ...: mais aune époque si solennelle, où la nation est; appelée par son souverain à s'unir...
      ...is pour toujours; à une époque où cette nation est appelée à s'associer en quelque man...
      ...randes précautions soient prises pour l'avenir, le Roi le désire, le Roi le veut: mais aune époque si solennelle, où la nation est; appelée par son souverain à s'unir à lui, non pour un moment, mais pour toujours; à une époque où cette nation est appelée à s'associer en quelque manière aux pensées et aux volontés de son Roi, ce qu'elle désirera seconder avec l...
      Speaker: Necker
      ...é avec les forces militaires des autres nations de l'Europe. ... prodigieuses en nombre doivent être mises en campagne pour se trouver en égalité avec les forces militaires des autres nations de l'Europe.
      Speaker: Necker
      ...ui embrassent "le bonheur général d'une nation considérée collectivement et dans toute... Qu'il me soit permis encore de joindre aux motifs qui embrassent "le bonheur général d'une nation considérée collectivement et dans toute sa durée, le motif plus touchant peut-être encore du bonheur des individus dont...

      Archives parlementaires

      page 11
      ..., il est à présumer qu'à l'époque où la nation entière assurera le payement de leurs i... ...iers se sont prêtés depuis près d'un an aux circonstances pénibles de la finance, il est à présumer qu'à l'époque où la nation entière assurera le payement de leurs intérêts de la manière la plus exacte et la plus invariable, ils ne regretteront ...

      Archives parlementaires

      page 14
      ...oi, qui peuvent satisfaire le vœu de la nation. De telles conditions ^'arrêteront poin...
      ...penses et d'autres encore concernent la nation comme le monarque.
      ...re précédé de toutes le^ Concessions et de toutes Jes assurances de la part du Roi, qui peuvent satisfaire le vœu de la nation. De telles conditions ^'arrêteront point le cours des affaires, puisque tous ne demanderez rien sans doute qui ne soit ...
      ...els, celles même que demande l'éclat du premier trône de l'Europe, tontes ces dépenses et d'autres encore concernent la nation comme le monarque.

      Archives parlementaires

      page 15
      ...engagements émanés des souverains d'une nation fidèle à l'honneur et à ses promesses. ...es, à respecter les titres que donne l'infortune, et à consacrer enfin tous les engagements émanés des souverains d'une nation fidèle à l'honneur et à ses promesses.
      ...euve. Sa Majesté a cru que ce vœu de là nation était parfaitement juste ; et désirant ...
      ...'ordre des finances sous la garde de la nation entière. C'est alors en effet qu'on ces...
      ...né, qui ne fût pas dépendant' des diverses vicissitudes dont on avait fait l'épreuve. Sa Majesté a cru que ce vœu de là nation était parfaitement juste ; et désirant y satisfaire, elle a pensé que, pour atteindre un but si intéressant, il fallait appeler de nouveaux garants de la sécurité publique, et placer, pour ainsi dire, l'ordre des finances sous la garde de la nation entière. C'est alors en effet qu'on cessera de rapporter le crédit à des circonstances
      ...utes les déterminations, un prince, une nation même ne pourraient suffire à l'administ... ...é des empires. Et sans ce principe de droiture qui doit servir de guide dans [toutes les déterminations, un prince, une nation même ne pourraient suffire à l'administration des affaires publiques; alors à chaque instant on chercherait sa route, o...

      Archives parlementaires

      page 16
      ...ertiles que celles de toutes les autres nations, des manufactures particulières, des ét...
      ...ns la route des siècles pour appeler la nation entière à construire, à affermir le maj...
      ...ations, des ports qui dominent les deux mers, des colonies plus riches et plus fertiles que celles de toutes les autres nations, des manufactures particulières, des établissements de diverses natures dans l'intérieur du royaume; des Français enfin...
      ... royaume au plus haut degré de prospérité 1 et qiiel moment encore est choisi dans la route des siècles pour appeler la nation entière à construire, à affermir le majestueux édifice du bonheur public! C'est à une époque où les lumières générales ...
      ...e sépare pas ses intérêts de ceux de la nation. ...r aucune idée prédominante et ils s'estiment heureux de servir sous un Roi qui ne sépare pas ses intérêts de ceux de la nation.
      ... envers le Roi, vous le seroz envers la nation, vous le serez envers la postérité, vou... ... subjugué par aucun empire), j'oserai donc vous le dire, vous serez responsables envers le Roi, vous le seroz envers la nation, vous le serez envers la postérité, vous le serez peut-être envers le monde entier si vous ne vous livrez saus réserve ...
      ...emblée que les affaires du Roi et de la nation seront mieux traitées et mieux entendue... ... examen ; c'est par un concert absolu entre le gouvernement et cette auguste Assemblée que les affaires du Roi et de la nation seront mieux traitées et mieux entendues, et que l'on approchera plus sûrement de l'heureux terme auquel il faut tendre...

      Archives parlementaires

      page 17
      ...nécessairement des délibérations de ja 'nation entière représentée par des députés aux... L'une rassemblerait les améliorations qui dépendent nécessairement des délibérations de ja 'nation entière représentée par des députés aux 'Etats généraux ; l'autre comprendrait les bonifications qui doivent être exécu...
      ...t peut en effet intéresser davantage la nation entière que cet ordre et ce juste rappo... Quel objet peut en effet intéresser davantage la nation entière que cet ordre et ce juste rapport entre les besoins et les ressources de l'Etat? C'est d'un pareil accord que n...
      Il faut le concours de la nation, il faut toute la force législative pou... Il faut le concours de la nation, il faut toute la force législative pour déterminer qu'il n'y aura 'désormais aucunes distinctions pécuniaires entre Il...
      ...qu'à l'examen et aux délibérations delà nation entière assemblée en Etats généraux. Il... ...ition plus équitable des impôts entre toutes les provinces ne peut être soumise qu'à l'examen et aux délibérations delà nation entière assemblée en Etats généraux. Il faut, pour sefot-mer une juste idée des disproportions qui existent aujourd'hui...

      Archives parlementaires

      page 18
      ...emps par la plus nombreuse partie de la nation. Les deux ordres privilégiés ont déjà f... ... entre les particuliers contribuables; cette égalité est sollicitée depuis longtemps par la plus nombreuse partie de la nation. Les deux ordres privilégiés ont déjà fait éclater de toutes parts les sentiments de justice et d'équité qui les animen...
      ...du ressort de l'Assemblée commune de la nation, car les mêmep principes doivent fixer ... Le plus grand nombre des questions et des règlements de commerce sont du ressort de l'Assemblée commune de la nation, car les mêmep principes doivent fixer les relations et les conr nexions de la France avec les nays étrangers, favorise...
      ...ée par le$ avis des représentants de la nation. Une déter-j mination prise à la' suite... ...oir différer de donner une dernière dé[ cision jusqu'à ce qu'elle eût été éclairée par le$ avis des représentants de la nation. Une déter-j mination prise à la' suite d'une consultation si authentbique aura du moins l'avantage de fixe^ pour toujo...

      Archives parlementaires

      page 20
      ...onder dans nos utiles travaux! Déjà une nation distinguée a donné le signal d'une comp...
      ...raître devant le tribunal de toutes les nations. Ah ! combien de sortes, de satisfactio...
      ...spères qui multiplieraient dans les colonies même les hommes destinés à nous seconder dans nos utiles travaux! Déjà une nation distinguée a donné le signal d'une compassion éclairée; déjà l'humanité est défendue au nom même de l'intérêt personnel et des calculs politiques, et cette superbe cause ne tardera pas à paraître devant le tribunal de toutes les nations. Ah ! combien de sortes, de satisfactions, combien d'espèces de

      Archives parlementaires

      page 21
      ...clairé ! Malheur, malheur et honte à la nation française si elle méconnaissait le prix... ...ette suite d'Etats généraux qui vont reprendre naissance au milieu d'un siècle éclairé ! Malheur, malheur et honte à la nation française si elle méconnaissait le prix d'une telle position, si elle ne cherchait pas à s'en montrer digne, et si une ...
      ...emblant autour de lui les députés de la nation entière, atteste à tous ses sujets par ...
      ...nt occupé du bien public, c'est avec la nation même qu'il veut l'entreprendre et le ré...
      ...ne de ces contradictions ne subsistera dans un plan bien ordonné. Le Roi, en assemblant autour de lui les députés de la nation entière, atteste à tous ses sujets par ce grand acte de confiance, qu'uniquement occupé du bien public, c'est avec la nation même qu'il veut l'entreprendre et le réaliser.
      ...jesté, et à consolider le bonheur de la nation. ...n ordre bienfaisant et salutaire, propre également à glorifier le règne de Sa Majesté, et à consolider le bonheur de la nation.

      Archives parlementaires

      page 22
      ... que mille ou douze cents députés de la nation française ne se sépareront pas sans avo...
      ...de leur souverain et les louanges de la nation, je les vois s'arrêter avec orgueil et ...
      ..., Messieurs, que bientôt un même sentiment vous réunira, comme on ne peut douter que mille ou douze cents députés de la nation française ne se sépareront pas sans avoir fait sortir de terre les fondements de la prospérité publique, je me représen...
      ...e chaque province. Je les vois ces députés, impatients de mériter l'approbation de leur souverain et les louanges de la nation, je les vois s'arrêter avec orgueil et à Fenvi sur les moyens que leurs Etats auraient employés pour ajouter au bonheur...
      ...'occuper successivement l'intérêt d'une nation ? L'amélioration des lois civiles et de... ...ffet entendre sans émotion la simple dénomination de tant de travaux si dignes d'occuper successivement l'intérêt d'une nation ? L'amélioration des lois civiles et des lois criminelles; la douce modification des peines; la réduction des frais de ...

      Archives parlementaires

      page 23
      ...oncours de tonte Faction du génie de la nation la plus industrieuse et la plus animée,... ...st alors "que la France présentera le plus magnifique des spectacles, celui du concours de tonte Faction du génie de la nation la plus industrieuse et la plus animée, avec l'essor de la nature physique la plus variée et la plus féconde dans ses b...
      ...té et pour répondre au vœu commun de la nation. Toutes les dispositions, Messieurs, qu... ... qui soient médités avec assez de sagesse pour obtenir l'approbation de Sa Majesté et pour répondre au vœu commun de la nation. Toutes les dispositions, Messieurs, qui ont servi à vous rassembler, se trouvent entées pour ainsi dire sur le tronc a...
      ...t plus il faut affermir son action. Une nation sourdement mécontente des fautes ou des... ...s d'apercevoir que plus un gouvernement se met dans la nécessité d'être juste, et plus il faut affermir son action. Une nation sourdement mécontente des fautes ou des abus de l'administration ne tarde pas à se complaire dans toutes les opposition...
      ...e toutes les natious étrangères, de ces nations dont le jugement; à l'abri de nos passi... ...es acclamations du peuple français, vous aspirerez encore au suffrage réfléchi de toutes les natious étrangères, de ces nations dont le jugement; à l'abri de nos passions du moment, représente celui de la postérité, de cesnaiions qui, vous considé...
      ...el enfin que la plus saine partie de la nation le souhaite et le demande, le Roi secon...
      ... celui qui inspirera la plus fidèle des nations, on verra naître de cet accord le plus ...
      ...est tel qu'elle l'espère, s'il est tel qu'elle a droit de l'attendre, s'il est tel enfin que la plus saine partie de la nation le souhaite et le demande, le Roi secondera vos vœux et vos travaux ; il mettra sa gloire à les couronner; et l'esprit du meilleur des princes se mêlant pour ainsi dire à celui qui inspirera la plus fidèle des nations, on verra naître de cet accord le plus grand des biens et la plus solide des puissances.

      Archives parlementaires

      page 24
      ...e s'évanouirait et les espérances de la nation seraient perdues. Sa Majesté a donc fix...
      ...me le premier tuteur des intérêts de la nation, c'est comme le plus fidèle protecteur ...
      ...'étendue de la liberté qui doit vous être laissée ; mais sans accord, votre force s'évanouirait et les espérances de la nation seraient perdues. Sa Majesté a donc fixé son attention sur des préliminaires dont les conséquences peuvent être si grandes; et ce n'est pas encore cependant comme votre souverain, c'est comme le premier tuteur des intérêts de la nation, c'est comme le plus fidèle protecteur de la félicité publique, que le Roi m'a ordonné de vous présenter un petit nombr...

      Archives parlementaires

      page 28
      Speaker: Le comte de Crillon
      ...tiellement contraire à la liberté de la nation, nécessaire pôur créer un ordre de chos...
      ...es abus de tous genres sous lesquels la nation gémit depuis tant de siècles, je demand...
      ... la constitution, que nous sommes tous appelés; et comme le veto me paraît essentiellement contraire à la liberté de la nation, nécessaire pôur créer un ordre de choses qui amène la prospérité nationale, et pour abolir les abus de tous genres sous lesquels la nation gémit depuis tant de siècles, je demande acte que je me^suis opposé, autant qu'il était en moi ; à la sanction du veto ...
      Speaker: Malouet
      ...tous assisté, comme représentants de la nation, à l'ouverture solennelle des Etats gén... , député d'Auvergne (1). Nous avons tous assisté, comme représentants de la nation, à l'ouverture solennelle des Etats généraux, et le même titre, constaté seulement par nos bailliages respectifs, nous ...
      Speaker: Malouet
      ...nter que nous devons à la dignité de la nation, au nom de laquelle nous allons parler ... Permettez-moi donc de vous représenter que nous devons à la dignité de la nation, au nom de laquelle nous allons parler et agir, de nous soumettre, par un premier mouvement d'ordre public, à la forme ...
      Speaker: Malouet
      ...cîments, les vœux et les hommages de la nation. ...nous pourrons, par une députation des Etats généraux, présenter au Roi les remercîments, les vœux et les hommages de la nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ue les pouvoirs des représentants de la nation ne doivent pas être légitimés par l'Ass... ...'il y aurait à confondre leur vérification et leur légitimation, et à soutenir que les pouvoirs des représentants de la nation ne doivent pas être légitimés par l'Assemblée nationale ; soit enfin aux dangers d'une scission que leur opiniâtreté, s...

      Archives parlementaires

      page 29
      Speaker: Malouet
      ...comme les réprésentants autorisés de la nation, leur légalité présumée par les titres ... ...i l'illégalité possible de vos pouvoirs vous mettait dans l'impuissance d'agir, comme les réprésentants autorisés de la nation, leur légalité présumée par les titres dont vous êtes porteurs vous constitue en Assemblée provisoirement régulière, au...
      Speaker: Malouet
      ...x publique, aux coupables ennemis de la nation, aucun espoir de nous diviser et de nou... ...ujourd'hui la députa-tion proposée. Nous ne devons laisser aux ennemis de la paix publique, aux coupables ennemis de la nation, aucun espoir de nous diviser et de nous détourner des saintes fonctions qui nous sont assignées.

      Archives parlementaires

      page 30
      Speaker: Malouet
      ...respectueux que les représentants de la nation doivent s'empresser de porter au pied d... ...courir, par une députation des Etats généraux, aux hommages et aux remercîments respectueux que les représentants de la nation doivent s'empresser de porter au pied du trône.

      Archives parlementaires

      page 31
      Speaker: Rewbel
      ...ns-nous dans le cas de nous déclarer la nation, et de commencer l'œuvre de la restaura... Sait-on à quoi nous pourrions être pour ainsi dire forcés ? Peut-être serons-nous dans le cas de nous déclarer la nation, et de commencer l'œuvre de la restauration de la monarchie sans le concours de ttfutes les personnes présumées légalem...

      Archives parlementaires

      page 32
      Speaker: Le comte d'Antraigues
      ...afin que le Roi, chargé de gouverner la nation, le soit lui-même par l'opinion publiqu... ...n lui cache et qu'il lui importe de connaître à l'ouverture des Etats généraux, afin que le Roi, chargé de gouverner la nation, le soit lui-même par l'opinion publique.
    • Séance du vendredi 21 août 1789, au matin

      - search term matches: (13)

      Séance du vendredi 21 août 1789, au matin

      page 466
      « Que la nation nous appelle à la liberté et non à la l... « Que la nation nous appelle à la liberté et non à la licence ; que la liberté, ou le droit de faire (1) Ce document n'a pas été inséré...

      Séance du vendredi 21 août 1789, au matin

      page 469
      ...pe de toute souveraineté réside dans la nation ; nul corps, nul individu, n'ont d'auto... Art. 46. Le principe de toute souveraineté réside dans la nation ; nul corps, nul individu, n'ont d'autorité que celle qui en émane expressément.
      Art. 47. La nation française étant trop nombreuse pour exe... Art. 47. La nation française étant trop nombreuse pour exercer elle-même la souveraineté a droit de déléguer ses pouvoirs à des représenta...
      ...difier, de la réformer, appartient à la nation, ou à une Assemblée de représentants à ... Art. 50. Le droit d'établir la Constitution, de la changer, de la modifier, de la réformer, appartient à la nation, ou à une Assemblée de représentants à qui elle en aura expressément délégué le pouvoir.
      ...doivent obéir qu'aux lois faites par la nation ou ses représentants. Art. 51. Les Français ne doivent obéir qu'aux lois faites par la nation ou ses représentants.
      ...puissance législative constituée par la nation ; la puissance législative a droit de s... ...er, de les réformer, d'en suspendre l'exécution, ne peut être exercé que par la puissance législative constituée par la nation ; la puissance législative a droit de s'assembler d'elle-même annuellement, ou à des époques plus ou moins rapprochées ...
      Art. 55. Il est inutile à la nation que le pouvoir exécutif soit,entre les ...
      ...e ce pouvoir doivent être fixées par la nation, et réglées par la Constitution.
      Art. 55. Il est inutile à la nation que le pouvoir exécutif soit,entre les mains d'un seul, du Roi ; les limites de ce pouvoir doivent être fixées par la nation, et réglées par la Constitution.
      ... sont responsables de leur gestion à la nation ou à ses représentants. Art. 57. Les ministres du Roi et tous les agents de son autorité sont responsables de leur gestion à la nation ou à ses représentants.
      Art. 58. La nation ou ses représentants doivent régler la ... Art. 58. La nation ou ses représentants doivent régler la puissance judiciaire ; la Constitution doit fixer les degrés de juridictions, dé...

      Séance du vendredi 21 août 1789, au matin

      page 470
      Art. 71. Il doit être établi par la nation ou ses représentants, un tribunal souve... Art. 71. Il doit être établi par la nation ou ses représentants, un tribunal souverain devant lequel tous les agents du gouvernement, sans exception, qui seront a...
      Art. 72. Les représentants de la nation, depuis l'instant qu'ils ont été nommés... Art. 72. Les représentants de la nation, depuis l'instant qu'ils ont été nommés, jusqu'à leur retour dans leur patrie, doivent jouir de la plus parfaite sécuri...
      Art. 74. La nation ayant seule le droit de-chan-ger et de ... Art. 74. La nation ayant seule le droit de-chan-ger et de rectifier la Constitution, il doit être réglé que, sur la demande des deux tiers...
    • Séance du samedi 22 août 1789, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du samedi 22 août 1789, au matin

      page 470
      ...IV, destinés au service du Roi et de la nation ; des adresses de Saint-Antonin en Haut... ... de composer une troupe de volontaires sous le nom de Gardes-du-Berceau d'Henry IV, destinés au service du Roi et de la nation ; des adresses de Saint-Antonin en Haute-Guyenne, de Mamert en Saunois, deBaignères en Bigorre, de Villeneuve-de-Berg, ...

      Séance du samedi 22 août 1789, au matin

      page 471
      Speaker: Duport
      ... la gloire des empires et l'honneur des nations. Il expose qu'il existe en France un us... ...iminel, et fait sentir que des lois douces et humaines contre les coupables font la gloire des empires et l'honneur des nations. Il expose qu'il existe en France un usage barbare de punir les coupables, lors même qu'ils ne le sont pas encore décla...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...rtout parmi nous, il n'y aurait pas une nation sur la terre plus faite que nous pour l... ...ait pas sur tous les agents subalternes du despotisme, si elle n'existait pas surtout parmi nous, il n'y aurait pas une nation sur la terre plus faite que nous pour l'esclavage. Il n'y en a pas qui ait été plus insultée, plus oppressée par le des...

      Séance du samedi 22 août 1789, au matin

      page 472
      Speaker: De Laborde
      ..., les ravages qu'elle a faits parmi les nations. L'Europe présente encore un spectacle ... Je ne rappellerait pas ici le sang que l'intolérance a fait couler, les ravages qu'elle a faits parmi les nations. L'Europe présente encore un spectacle bien étrange dans la diversité de ses religions, et dans le despotisme que quelq...

      Séance du samedi 22 août 1789, au matin

      page 474
      Speaker: Le Président
      ...t point de traces de complots contre la nation. M. Rewbell a ajouté que le comité n'av... ...sentation des autres papiers de la Bastille, pour vérifier si l'on n'y trouverait point de traces de complots contre la nation. M. Rewbell a ajouté que le comité n'avait pas voulu se déterminer à demander la représentation de ces papiers, et d'au...
      Speaker: Le Président
      ...us la sauvegarde la plus spéciale de la nation et du roi ; ...farines, unique moyen d'égaliser la distribution et le prix des subsistances, sous la sauvegarde la plus spéciale de la nation et du roi ;
      Speaker: Le Président
      ...être poursuivis comme criminels de lèse-nation ; fait pareillement défense à qui que c... ...et administrateurs quelconques, d'en rendre de semblables à l'avenir, à peine d'être poursuivis comme criminels de lèse-nation ; fait pareillement défense à qui que ce soit, de porter directement ou indirectement obstacle à ladite circulation, so...
      Speaker: Le Président
      ...nts, poursuivis comme criminels de lèse-nation. ...es provinciales, il en ait été autrement ordonné, à peine d'être, les contrevenants, poursuivis comme criminels de lèse-nation.
    • Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 609
      Speaker: Le comte Briois de Beaumetz
      ... moi de respect pour le monarque que la nation s'est donné elle-même. Ses vertus doive... . Personne n'est plus pénétré que moi de respect pour le monarque que la nation s'est donné elle-même. Ses vertus doivent nous le rendre cher; mais son nom ne doit jamais être prononcé dans la Consti...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...législatif est utile à la liberté de la nation. ...ance royale, si l'Assemblée estime que le droit de suspendre les actes du Corps législatif est utile à la liberté de la nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      Je rejette l'avis du préopinant; la nation est le tout, et tout; je n'ai pas deman... Je rejette l'avis du préopinant; la nation est le tout, et tout; je n'ai pas demandé que l'on rouvrît la discussion ; je n'ai pas le droit de faire cette proposit...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 610
      Speaker: De Lally-Tollendal
      ... pour le Roi, mais pour l'intérêt de la nation ; le veto est la sauvegarde de nos droi...
      ...que quand même le Roi le refuserait, la nation le lui devrait accorder. Je pense comme...
      . J'appuie la motion de M. le comte de Mirabeau : le veto n'est pas pour le Roi, mais pour l'intérêt de la nation ; le veto est la sauvegarde de nos droits, de notre liberté, et je pense, comme M. de Mirabeau, que quand même le Roi le refuserait, la nation le lui devrait accorder. Je pense comme lui que si on lit Je mémoire, il faut en continuer la discussion.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...'aurait pas le droit d'être entendu; la nation n'est pas une partie, mais elle est le ... ...Si le Roi, en venant dans celte Assemblée, n'était chargé que d'un message, il n'aurait pas le droit d'être entendu; la nation n'est pas une partie, mais elle est le tout ; et, ainsi, Messieurs, les opinants ont mal saisi ma motion, puisque je m'...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 611
      Speaker: Hébrard
      d'Aurillac. La nation ne doit reconnaître d'autre maître que ...
      ... elle ; ainsi, faire la loi est dans la nation qui a aussi fait les Rois ; la faire re...
      d'Aurillac. La nation ne doit reconnaître d'autre maître que la loi qu'elle s'est faite, d'autre chef que le Roi qu'elle a choisi ; le Roi es...
      ... qui l'a élevé à la royauté. 11 fait serment de ne vivre et de ne régner que par elle ; ainsi, faire la loi est dans la nation qui a aussi fait les Rois ; la faire respecter est dans le Roi qu'elle a chargé.
      Speaker: Hébrard
      ...ntre toute espèce ,de loi que ferait la nation; mais les créateurs de ce droit vraimen... L'on voudrait en élever un troisième en faveur du Roi, veto contre toute espèce ,de loi que ferait la nation; mais les créateurs de ce droit vraiment extraordinaire ont-ils remarqué que son premier effet serait d'anéantir et le ...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 612
      Speaker: Hébrard
      ... le droit d'annuler celle que ferait la nation, nous n'aurons donc plus de pouvoir lég...
      ...lutôt ne serait-il mêmepas juste que la nation cessât de regarder pour son Roi le Roi qui cesserait de rendre à la nation ce qu'il lui doit? et voilà par quelle ...
      ...que le Roi ne puisse faire seul la loi; que d'un autre côté, nous lui accordions le droit d'annuler celle que ferait la nation, nous n'aurons donc plus de pouvoir législatif, et par cela même de pouvoir exécutif à défaut de lois ? Que nous rester...
      ...uple sans lois, ou un peuple sans Roi; car ne serait-il pas à craindre, disons plutôt ne serait-il mêmepas juste que la nation cessât de regarder pour son Roi le Roi qui cesserait de rendre à la nation ce qu'il lui doit? et voilà par quelle affreuse gradation nous parviendrions bientôt à une dissolution totàle, et où no...
      ...étruire en un jour les espérances de la nation et le fruit de ses efforts. ... d'opposition comme un moyen ménagé au gouvernement pour tout arrêter, et pour détruire en un jour les espérances de la nation et le fruit de ses efforts.

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 613
      ...ois années de suite, des pouvoirs de la nation, et que cet espace de temps fût désigné... Supposons que les mêmes députés soient chargés, pendant deux ou trois années de suite, des pouvoirs de la nation, et que cet espace de temps fût désigné, comme on le fait aujourd'hui sous le nouveau nom de législature. Ne pourrait-o...
      ...ître les hommes, c'est peu connaître la nation française en particulier que de suppose... ... intrigues pour amener le Monarque à tout ce qu'on voudra ; mais c'est peu connaître les hommes, c'est peu connaître la nation française en particulier que de supposer une telle suite, une telle obstination en faveur d'une loi contraire au bien p...
      ...d'un veto absolu, et de priver ainsi la nation de toute espérance de voir ses vœux sat...
      ...er aux reproches des représentants delà nation, en mettant obstacle à l'adoption d'une...
      .... Il est infiniment vraisemblable que le gouvernement craindrait de faire usage d'un veto absolu, et de priver ainsi la nation de toute espérance de voir ses vœux satisfaits. Les ministres que l'on a rendus responsables, les ministres dont la con...
      ...ement avec la diminution de leur pouvoir, de tels ministres voudront-ils s'exposer aux reproches des représentants delà nation, en mettant obstacle à l'adoption d'une loi délibérée dans l'Assemblée générale? Cependant, on n'en saurait douter , le...
      ... bien de l'Etat et au vœu durable de la nation. Cette autorité dans la main du Souvera...
      ...ne circonstance les représentants de la nation à déployer toutes les forces dont ils p...
      ...rnement puisse suspendre l'exécution des lois qui lui paraîtraient contraires au bien de l'Etat et au vœu durable de la nation. Cette autorité dans la main du Souverain peut servir à défendre la considération même de l'Assemblée nationale, puisqu...
      ...ité dangereuse ; il faut surtout que le refus de cette sanction n'engage en aucune circonstance les représentants de la nation à déployer toutes les forces dont ils peuvent faire usage, telles que les mouvements et les pétitions populaires, le re...
      ...uisque Votre Majesté veut le bien de la nation avec une telle sincérité qu'elle autori... Et puisque Votre Majesté veut le bien de la nation avec une telle sincérité qu'elle autorise toutes les réflexions qui peuvent y tendre, je la prie de permettre qu'après ...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 614
      ...ais ce rapport entre le souverain et la nation, ce rapport où la déférence de l'un ser... ...'exposition de tous les moyens qu'on aurait pour l'obliger à respecter ce vœu. Mais ce rapport entre le souverain et la nation, ce rapport où la déférence de l'un serait de la crainte, et où la force de l'autre consisterait dans l'action inconsid...
      ...de la part des députés successifs de la nation. On ne leur laissera pas d'ailleurs le ...
      ... constitutionnel; c'est l'intérêt de la nation, c'est celui du prince. Mais le nombre ...
      ...able bien de l'Etat, et pour mettre à l'abri de toute espèce de vœu inconsidéré de la part des députés successifs de la nation. On ne leur laissera pas d'ailleurs le pouvoir de remuer les pierres angulaires de l'édifice constitutionnel; c'est l'intérêt de la nation, c'est celui du prince. Mais le nombre des lois dont un royaume oppressé par d'anciens abus peut avoir besoin, est un n...
      ...à deux intérêts distincts; parce que la nation anglaise a déjà vieilli dans le gouvern... ... deux Chambres qui composent le Parlement se surveillent avec l'action attachée à deux intérêts distincts; parce que la nation anglaise a déjà vieilli dans le gouvernement, et en possède la science ; parce que la durée des parlements, communément...
      la nation anglaise l'éloigné communément des déli...
      ...t tellement conforme aux intérêts de la nation, ou à l'exigence du moment, que la reno...
      ...Enfin, il est généralement connu que la nation française est plus susceptible qu'aucun...
      ...x lois délibérées par les députés de la nation; et cependant cette liberté cesserait d...
      ... France au milieu du contentement de la nation. Mais, dans l'état où se trouve aujourd...
      la nation anglaise l'éloigné communément des délibérations hâtives et précipitées. L'effet de toutes ces circonstances particulières, et de plusieurs autres, rend le vœu réuni des deux Chambres du Parlement tellement conforme aux intérêts de la nation, ou à l'exigence du moment, que la renonciation tacite et nécessaire à l'usage du veto royal ne nuit jamais au bien pub...
      ...que et vigoureux que l'habitude des affaires a seule le .pouvoir de constituer. Enfin, il est généralement connu que la nation française est plus susceptible qu'aucune autre de résolutions rapides^ elle voit vite, elle est confiante, elle est emp...
      ...e que le monarque ait la liberté de refuser, pour un temps, son acquiescement aux lois délibérées par les députés de la nation; et cependant cette liberté cesserait d'être effective si le veto, ,de la part du Roi, était absolu et indéfini : un te...
      ...té que vous pourrez conserver l'espérance de voir renaître les beaux jours de la France au milieu du contentement de la nation. Mais, dans l'état où se trouve aujourd'hui le royaume, dans un temps où les subsistances, l'argent, l'insubordinatiop ...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 615
      La nation, en donnant sa confiance à des députés ... La nation, en donnant sa confiance à des députés choisis pour un temps, n'a jamais pensé qu'elle retirerait par cet acte celle qu...
      ...n spectacle intéressant pour toutes les nations, et la France attend de vous sa gloire ... ...s sur vous ; vos mouvements généreux, votre patriotisme, vos lumières, offrent un spectacle intéressant pour toutes les nations, et la France attend de vous sa gloire et son bonheur. Ne mettez pas au hasard ces précieuses espérances par un esprit ...
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 6 results
    • Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 219
      Speaker: Démeunier
      ...t exclusivement aux représentants de la nation. propose de dire : la proposition des lois appartient exclusivement aux représentants de la nation.
      ...t exclusivement aux représentants de la nation. » ...nale à prendre un objet en considération, mais la proposition des lois appartient exclusivement aux représentants de la nation. »

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 221
      Speaker: Martineau
      ...t être créées par lui et nommées par la nation. Il demande ensuite ce que le comité ac... ... la nomination du Roi, et celles qui sont dépendantes du Corps législatif doivent être créées par lui et nommées par la nation. Il demande ensuite ce que le comité actuel entend par emplois et commissions.
      Speaker: Martineau
      réplique que la nation seule fixera les places des agents ; qu... réplique que la nation seule fixera les places des agents ; qu'elle fixera la dépense de chaque département, et que les termes commissions et ...

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 222
      Speaker: Le Président
      ...qui pût prouver aus représentants de la nation, au {loi et à % Necker, que le respect ... ... qu'il serait digne de votre sagesse de faire connaître votre vœu par un décret qui pût prouver aus représentants de la nation, au {loi et à % Necker, que le respect du district de Saint-Mag}oire pour les décrets de l'Assemblée nationale, égale s...
      Speaker: Le Président
      ...qui la composent, jaloux de donner à la nation et au Roi, des preuves de leur entier d... ...sports à la motion de M. de Vergennes, et après en avoir délibéré, les citoyens qui la composent, jaloux de donner à la nation et au Roi, des preuves de leur entier dévouement. ont déclaré à l'unanimité qu'ils adhèrent avec empressement au décret...

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 224
      Speaker: Duport
      ... de manifester leurs droits et ceux des nations; après avoir établi les principes qui d... solennel que vous avez contracté avec les hommes de tous les pays, de manifester leurs droits et ceux des nations; après avoir établi les principes qui doivent diriger toutes les Constitutions, il est temps de les fixer dans celle qu...
      Speaker: Duport
      ...happera pas sans doute, Messieurs : une nation n'est pas libre au jour même où elle re... Une réflexion plus profonde ne vous échappera pas sans doute, Messieurs : une nation n'est pas libre au jour même où elle reçoit une bonne Constitution. Transportez dans l'Asie les institutions de l'Améri...
      Speaker: Duport
      ...isée de nouveau dans le sein même de la nation. ...essorts de l'autorité, il faut que l'autorité soit reprise dans sa source, et puisée de nouveau dans le sein même de la nation.
    • Séance du jeudi 1er octobre 1789

      - search term matches: (23)

      Séance du jeudi 1er octobre 1789

      page 226
      Speaker: Virieu
      ...son zèle aux dignes représentants de la nation, dont les exemples excitent si puissamm...
      ...vec le regret de ne pouvoir offrir à la nation une somme plus considérable.
      ...orps de la librairie et imprimerie de Paris s'empresse de donner des preuves de son zèle aux dignes représentants de la nation, dont les exemples excitent si puissamment au patriotisme. Nous venons déposer entre les mains de votre auguste Assemblée 20,000 livres, avec le regret de ne pouvoir offrir à la nation une somme plus considérable.
      Speaker: Le Président
      ...entement exprès des représentants de la nation. » ...eut être levé, aucun emprunt manifesté ou déguisé ne peut être fait sans le consentement exprès des représentants de la nation. »

      Séance du jeudi 1er octobre 1789

      page 227
      Speaker: Barnave
      ...lacer les mots, des représentants de la nation, par ceux-ci: de l'Assemblée des représentants de la nation. dit qu'il faudrait remplacer les mots, des représentants de la nation, par ceux-ci: de l'Assemblée des représentants de la nation.
      Speaker: Morin
      ... de l'Assemblée des représentants de la nation. ...er qu'aucun papier-monnaie ne peut être mis en circulation sans un décret exprès de l'Assemblée des représentants de la nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ue, la doctrine des représentants de la nation, il faut qu'elle soit immédiatement déb... ...semblée une question dont le renvoi pourrait compromettre, dans l'opinion publique, la doctrine des représentants de la nation, il faut qu'elle soit immédiatement débattue et vidée. Au reste, je dirai, sur les murmures qui s'élèvent contre l'amen...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...es occasions extrêmement critiques, une nation peut etre forcee de recourir à des bill...
      ...qui osera nier que, sous ce rapport, la nation seule ait le droit de créer des billets...
      ...ppelle un vol, ou un emprunt le sabre à la main; non que je ne sache que, dans des occasions extrêmement critiques, une nation peut etre forcee de recourir à des billets d'Etat (il faut bannir de la langue cet infâme mot de papier-monnaie), et qu...
      ...ble, si leur remboursement est aperçu et certain dans un avenir déterminé. Mais qui osera nier que, sous ce rapport, la nation seule ait le droit de créer des billets d'Etat, un papier quelconque, qu'il ne soit pas libre de refuser? Sous tout aut...
      Speaker: Regnaud de Saint-Jean d'Angely
      ...ntement exprès (les représentants de la nation. » ...ucun papier-monnaie, aucuns effets royaux ne pourront être établis sans le consentement exprès (les représentants de la nation. »

      Séance du jeudi 1er octobre 1789

      page 228
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...n décret exprès des représentants de la nation. » ...re levée, aucun emprunt direct ou indirect ne peut être fait autrement que par un décret exprès des représentants de la nation. »
      ...t pas moyen de témoigner au Roi et à la nation mon absolu dévouement. Je cours un bien... ...bilité qui m'était imposée; il n'en est aucune qui pût m'effrayer, s'il n'y avait pas moyen de témoigner au Roi et à la nation mon absolu dévouement. Je cours un bien grand hasard par la simple réunion de mon bonheur au succès des affaires et à l...

      Séance du jeudi 1er octobre 1789

      page 230
      Speaker: Necker
      ...ntiments d'honneur et de lidélité de la nation française, ordonne que chacun, en annon... ...sera même imposé aucun serment; mais l'Assemblée pleine de confiance dans les sentiments d'honneur et de lidélité de la nation française, ordonne que chacun, en annonçant sa contribution, s'exprimera de la manière suivante : Je déclare avec vérit...

      Séance du jeudi 1er octobre 1789

      page 231
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...sur cet objet, vous devez annoncer à la nation que votre intention n'est pas de vous a... ...qué ; et je crois que si vous adoptez provisoirement les restrictions proposées sur cet objet, vous devez annoncer à la nation que votre intention n'est pas de vous arrêter là.

      Séance du jeudi 1er octobre 1789

      page 232
      Speaker: Regnaud de Saint-Jean-d'Angely
      ...e le moindre terme des espérances de la nation. Lesecond termeserait la diminution de ... ... dans une adresse les modifications proposées par le ministre des finances, comme le moindre terme des espérances de la nation. Lesecond termeserait la diminution de 18 millions sur les impôts, établie dans le rapport présenté par M. le marquis d...
      Speaker: Le marquis de Toulongeon
      ...it à propos d'offrir en même temps à la nation les articles arrêtés sur la Constitutio... Je pense qu'il serait à propos d'offrir en même temps à la nation les articles arrêtés sur la Constitution, la déclaration des droits et le décret du subside volontaire, etqu'ils devrai...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...que l'Assemblée des représentants de la nation est seule en état d'exprimer. ...e grande force, et cette force ne peut se trouver que dans la volonté générale, que l'Assemblée des représentants de la nation est seule en état d'exprimer.

      Séance du jeudi 1er octobre 1789

      page 233
      Speaker: Le Président
      ...ectueux hommage aux représentants de la nation. ...juin et 4 août derniers, ainsi que les assurances de dévouement, et du plus respectueux hommage aux représentants de la nation.
      Speaker: De Cazalès
      ...ée n'est autre chose que la force de la nation confiée au monarque pour faire exécuter...
      ...ables pour s'acquitter de sa charge. La nation doit seulement faire connaître au Roi l...
      L'armée n'est autre chose que la force de la nation confiée au monarque pour faire exécuter les lois et pour défendre le royaume contre les ennemis de l'Etat. L'organisati...
      ...xécutif, car rien ne peut empêcher le Roi de prendre les mesures les plus convenables pour s'acquitter de sa charge. La nation doit seulement faire connaître au Roi le nombre des troupes nécessaires à sa sûreté et la somme destinée à leur entreti...
      Speaker: De Toulongeon
      ... citoyen deviendra militaire; par là la nation sera en sûreté au dedans et au dehors ;... Tout d'ailleurs nécessite une Constitution politique et civile ; par là le citoyen deviendra militaire; par là la nation sera en sûreté au dedans et au dehors ; par là le Roi pourra faire exécuter la loi et ne pourra faire exécuter que la l...

      Séance du jeudi 1er octobre 1789

      page 234
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...le principal objet d'une armée chez une nation, n'est-ce pas d'assurer au dedans l'exé...
      ... dehors la sûreté de l'empire? Ainsi la nation a des précautions à prendre pour que l'...
      ... il faut veiller plus particulièrement encore à son organisation. Quel est donc le principal objet d'une armée chez une nation, n'est-ce pas d'assurer au dedans l'exécution de la loi et au dehors la sûreté de l'empire? Ainsi la nation a des précautions à prendre pour que l'armée ne puisse jamais être employée à renverser la loi.
      Speaker: Bureaux de Puzy
      ...e! Gomme si, enfin, tout homme à qui la nation permet de s'asseoir parmi ses législate... ... et qui est membre de l'Assemblée nationale, ne pourrait pas être élu commissaire! Gomme si, enfin, tout homme à qui la nation permet de s'asseoir parmi ses législateurs, n'était pas aussi propre à se placer parmi les commissaires d'une branche d...
    • Séance du jeudi 15 octobre 1789

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 15 octobre 1789

      page 450
      Speaker: Target
      obverve qu'un député appartenant à la nation entière ne peut être dispensé par ceux ... obverve qu'un député appartenant à la nation entière ne peut être dispensé par ceux qui l'ont nommé de l'engagement qu'il a contracté envers la patrie.

      Séance du jeudi 15 octobre 1789

      page 452
      Speaker: Target
      ...sera fait trois sommations au nom de la nation, du Roi et de la loi, de se retirer san... pie attroupé ; il lui sera fait trois sommations au nom de la nation, du Roi et de la loi, de se retirer sans délai ;
      Speaker: Target
      ...nicipaux, seront déclarés rebelles à la nation, au Roi et à la loi, et punis de six an... ...es émeutes, ou qui refuseraient leur service sur la réquisition des officiers municipaux, seront déclarés rebelles à la nation, au Roi et à la loi, et punis de six ans de prison pour des émeutes sans armes, et de mort pour des émeutes avec des ar...

      Séance du jeudi 15 octobre 1789

      page 453
      Speaker: Le duc d'Aiguillon
      ...titution sage établira la liberté de Ja nation ; bientôt les villes par l'organisation... Bientôt une Constitution sage établira la liberté de Ja nation ; bientôt les villes par l'organisation de leurs municipalités, les provinces par celles de leurs assemblées administra...
      Speaker: Le duc d'Aiguillon
      ...t être soumises aux représentants de la nation parles corps, communautés, réunions de ... ...ir les adresses, demandes, plaintes et toutes affaires quelconques qui pourraient être soumises aux représentants de la nation parles corps, communautés, réunions de citoyens, sous quelque titre que ce soit, et particuliers de la capitale.

      Séance du jeudi 15 octobre 1789

      page 454
      Speaker: Alquier
      ...z-vous les augustes réprésentanls de la nation? En est-il un parmi eux, je dis même pa... ... peuples, qu'on les trompe, que la religion est anéantie? De quel droit calomniez-vous les augustes réprésentanls de la nation? En est-il un parmi eux, je dis même parmi ceux qu'on appelle aristocrates, animé de pareils sentiments? J'aime à croir...
    • Séance du mercredi 28 octobre 1789

      - search term matches: (3)

      Séance du mercredi 28 octobre 1789

      page 595
      Speaker: Le marquis de Monspey
      ...issent pas être chargés de celles de la nation. En effet, quel degré de confiance pour... ...éral que des hommes qui n'auraient pas su gouverner leurs propres affaires ne puissent pas être chargés de celles de la nation. En effet, quel degré de confiance pourraient-ils lui inspirer; et sans la confiance des peuples, quels heureux résulta...
      ..., qui doit être l'objet principal d'une nation agricole; l'article milite contre les d... ..., qui ne peut regarder que les négociants, mais qui n'a pas en vue l'agriculteur, qui doit être l'objet principal d'une nation agricole; l'article milite contre les droits de l'homme. N'est-ce pas en effet un principe constitutionnel, que nul ne ...

      Séance du mercredi 28 octobre 1789

      page 597
      Speaker: Le comte de Virieu
      ...partenant, non aux électeurs, mais à la nation entière, la nation peut imposer telle condition qu'elle ju... pense que, l'élu appartenant, non aux électeurs, mais à la nation entière, la nation peut imposer telle condition qu'elle jugera convenable.
    • Séance du mercredi 4 novembre 1789

      - search term matches: (2)

      Séance du mercredi 4 novembre 1789

      page 670
      ...tous les citoyens à faire offrande à la nation de leur vaisselle, argenterie et bijoux... ...ration du conseil permanent de la ville d'Agde en Languedoc, qui tend à engager tous les citoyens à faire offrande à la nation de leur vaisselle, argenterie et bijoux d'or et d'argent;

      Séance du mercredi 4 novembre 1789

      page 671
      Speaker: Duquesnoy
      ... et méprisable ressource pour ôter à la nation la disposition de biens qui lui apparti... ...tre translation dans cette capitale? Le clergé n'a-t-il pas employé cette triste et méprisable ressource pour ôter à la nation la disposition de biens qui lui appartiennent? Ces menaces, ces foudres impuissants qui grondent dans les airs ne vous ...

      Séance du mercredi 4 novembre 1789

      page 675
      Speaker: Dupont de Nemours
      Une nation n'a pas le droit d empêcher un propriét... Une nation n'a pas le droit d empêcher un propriétaire de transporter son argenterie qui est un mobilier qui suit la personne.

      Séance du mercredi 4 novembre 1789

      page 676
      ...ttes de l'Etat sous la sauvegarde de la nation ; ayant établi la fraternité entre tout... ... épineuses de l'ancienne administration. Ainsi, ayant déjà décrété et mis les dettes de l'Etat sous la sauvegarde de la nation ; ayant établi la fraternité entre toutes les provinces," par l'extinction de leurs privilèges ; voulant détruire la gr...
      ...'Etat seraient sous la sauvegarde de la nation ; 1° Que les créanciers de l'Etat seraient sous la sauvegarde de la nation ;
      ...calité, seraient à la disposition de la nation entière ; 2° Que les biens du clergé, sans distinguer leur localité, seraient à la disposition de la nation entière ;

      Séance du mercredi 4 novembre 1789

      page 677
      ... que pour l'avenir, communes à toute la nation; et que, quant aux intérêts indivisibles, il y sera pourvu paria nation elle-même, de la manière qu elle aviser... ...et de l'utilité commune des provinces, seront, dès à présent, tant pour le passé que pour l'avenir, communes à toute la nation; et que, quant aux intérêts indivisibles, il y sera pourvu paria nation elle-même, de la manière qu elle avisera, pour tourner à son profit commun.
      ...cer (1) ; mais comme représentant de la nation française, qui désire, pour perfectionn... ...nce, comme plusieurs honorables membres de cette province ont cru devoir l'annoncer (1) ; mais comme représentant de la nation française, qui désire, pour perfectionner l'ouvrage que vous entreprenez, qu'après les établissements des différents dé...
      ... administrés ou aliénés au profit de la nation entière, de la manière qu'elle l'aviser... ...e perçu au profit de la totalité de chaque province, sero'nt dorénavant régis et administrés ou aliénés au profit de la nation entière, de la manière qu'elle l'avisera ;
      ... dans la masse générale de celles de la nation ; ...nt passer le relevé de leurs dettes à l'Assemblée nationale, pour être comprises dans la masse générale de celles de la nation ;

      Séance du mercredi 4 novembre 1789

      page 678
      ...e, pour payer les dettes communes de la nation : tous les maux et fléaux passés du roy... ...établissements utiles, seront aliénés sans distinguer les localités de leur siège, pour payer les dettes communes de la nation : tous les maux et fléaux passés du royaume, étant pour ainsi dire confondus dans un seul et même trésor national, les ...
    • Séance du samedi 7 novembre 1789

      - search term matches: (25)

      Séance du samedi 7 novembre 1789

      page 715
      ...dus qui composent son corps feront à la nation l'hommage libre de leurs boucles et aut... ...ion patriotique du quart des revenus, l'autre où elle arrête que tous les individus qui composent son corps feront à la nation l'hommage libre de leurs boucles et autres effets quelconques, tant en or qu'en argent;
      ...uelle ils offrent tous leurs biens à la nation, qu'ils évaluent à 1,862,000 livres, s'... D'une délibération des Carmes déchausses de la ville de Marseille, par laquelle ils offrent tous leurs biens à la nation, qu'ils évaluent à 1,862,000 livres, s'abandonnant avec confiance à la justice et à l'humanité de l'Assemblée nationale...
      ...e prochaine. Ils font en outre don à la nation de la somme de 16,685 livres 14 sous 3 ... ...t à payer dans le mois de janvier prochain celle des premiers six mois de l'année prochaine. Ils font en outre don à la nation de la somme de 16,685 livres 14 sous 3 deniers, due à la communauté sur les Etats du Roi, en conformité de la quittance...

      Séance du samedi 7 novembre 1789

      page 716
      Speaker: Lanjuinais
      « Les représentants de la nation ne pourront obtenir du pouvoir exécutif... « Les représentants de la nation ne pourront obtenir du pouvoir exécutif, pendant la législature dont il seront membres, et pendant les trois années sui...
      Speaker: Blin
      ...erre. Il y a dans le parlement de cette nation une majorité corrompue, et qui ne prend... ...MM. du comité, avant de frapper les vôtres? troisièmement, l'exemple de l'Angleterre. Il y a dans le parlement de cette nation une majorité corrompue, et qui ne prend même pas la peine de cacher le trafic de ses voix.....En examinant les notes de...

      Séance du samedi 7 novembre 1789

      page 717
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      la nation ne peut pas renfermer un bon ministre ; la nation ne peut pas renfermer un bon ministre ;
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      Que la confiance accordée par la nation à un citoyen doit être un titre d'exclu... Que la confiance accordée par la nation à un citoyen doit être un titre d'exclusion à la confiance du monarque ;
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...s avec la qualité de représentant de la nation ; et ce n'est pas sans la discuter avec... ...est point encore venu d'examiner si les fonctions du ministère sont incompatibles avec la qualité de représentant de la nation ; et ce n'est pas sans la discuter avec lenteur qu'une pareille question pourrait être décidée.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... toujours assez bien choisi pour que la nation n'ait aucun changement à désirer ? Fût-... Je me dis : le ministère sera-t-il toujours assez bien choisi pour que la nation n'ait aucun changement à désirer ? Fût-il choisi de cette manière, un tel ministère serait-il éternel ?
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...mbre des hommes d'Etat que renferme une nation aussi éclairée que la nôtre, n'est-ce r...
      ...citoyens qui sont déjà l'élite de cette nation ?
      Quel que soit le nombre des hommes d'Etat que renferme une nation aussi éclairée que la nôtre, n'est-ce rien que de rendre inéligibles douze cents citoyens qui sont déjà l'élite de cette nation ?
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...sont-ce des courtisans ou ceux à qui la nation n'a point donné sa confiance, quoique p... Je me demande : sont-ce des courtisans ou ceux à qui la nation n'a point donné sa confiance, quoique peut-être ils ne se soient mis sur les rangs que pour la solliciter, que le Roi d...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...erait-on dire que le ministre en qui la nation avait mis toute son espérance et qu'ell... Oserait-on dire que le ministre en qui la nation avait mis toute son espérance et qu'elle a rappelé par le suffrage le plus universel et le plus honorable, après l'orag...

      Séance du samedi 7 novembre 1789

      page 718
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ..., devenir les conseillers intimes de la nation et du Roi, que je ne cesserai de regard... ...e de voir plusieurs membres, dignes de toute ma confiance et de tout mon respect, devenir les conseillers intimes de la nation et du Roi, que je ne cesserai de regarder comme indivisibles.
      Speaker: De Talleyrand
      ...iques étaient dans la disposition de la nation. Malgré la conviction intime où j'ai to...
      ...e pour l'Etat. Il s'agit du salut de la nation, et il tient essentiellement à la maniè...
      ...iques (1). L'Assemblée a décrété, le 2 de ce mois, que tous les biens ecclésiastiques étaient dans la disposition de la nation. Malgré la conviction intime où j'ai toujours été que ce décret était utile, et par-dessus tout juste, je ne me console...
      ...ds sur cet objet s'il n'en résultait qu'un mal particulier et non un bien immense pour l'Etat. Il s'agit du salut de la nation, et il tient essentiellement à la manière dont votre décret sera exécuté.
      Speaker: De Talleyrand
      ...ents clairs et précis pour assurer à la nation la disposition entière de ces biens. Je... ...me ouverts à tout le monde.... 11 est impossible de faire promptement des règlements clairs et précis pour assurer à la nation la disposition entière de ces biens. Je propose, d'après ces considérations, cinq articles à décréter:
      Speaker: De Talleyrand
      ...ésiastiques sont à la disposition de la nation, pour empêcher le divertissement des ti...
      ... même lieu, et apposeront, au nom de la nation, le sceau de leur juridiction sur les c...
      ... que du mobilier, et veilleront pour la nation à leur pleine et entière conservation ;...
      ...Qu'en conséquence du décret du 2 de ce mois, qui déclare que tous les biens ecclésiastiques sont à la disposition de la nation, pour empêcher le divertissement des titres, ainsi que l'enlèvement du mobilier employé à l'usage des églises, chapitre...
      ...ndue de leur ressort, se feront représenter tous les titres, les réuniront en un même lieu, et apposeront, au nom de la nation, le sceau de leur juridiction sur les chartriers et dépôts qui les contiendront, et que lesdits juges dresseront pareil...
      ... et supérieurs desdits établissements, seront constitués gardiens tant du scellé que du mobilier, et veilleront pour la nation à leur pleine et entière conservation ; le tout sans autres frais de procédure que ceux du transport ;
      2° Que, le vol qui serait fait à la nation étant le plus grave de tous les crimes ... 2° Que, le vol qui serait fait à la nation étant le plus grave de tous les crimes de ce genre, les personnes de toute qualité, coupables de divertissements, soit ...

      Séance du samedi 7 novembre 1789

      page 719
      Speaker: De Talleyrand
      ...sont autorisés à poursuivre au nom delà nation, concurremment et par prévention avec l... ...ers chargés, dans chaque juridiction royale, de l'exercice du ministère public, sont autorisés à poursuivre au nom delà nation, concurremment et par prévention avec les maîtrises, les personnes prévenues de ces crimes, et donneront, ainsi que les...
      Speaker: De Talleyrand
      ...ments, à peine d'être responsables à la nation de leur négligence. ...s des maîtrises à ce qu'il ne soit fait aucune coupe de bois contraire aux règlements, à peine d'être responsables à la nation de leur négligence.

      Séance du samedi 7 novembre 1789

      page 720
      Speaker: L'abbé Maury
      ...nos biens étaient à a disposition de la nation : il y a loin d'une disposition à une p... Î)lus, vous avez décrété que nos biens étaient à a disposition de la nation : il y a loin d'une disposition à une prise de possession. Si c'est un acte conservatoire que vous voulez faire, il est...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...nos biens sont sous la sauvegarde de la nation. Je propose de réduire la motion au seul article qui déclare que nos biens sont sous la sauvegarde de la nation.
      Speaker: De Coulmiers
      ... biens ecclésiastiques appartenait à la nation. ...1). Messieurs, Vous avez décrété Je 2 de ce mois, que la disposition de tous les biens ecclésiastiques appartenait à la nation.
      Speaker: De Coulmiers
      ...e décret qui met à la disposition de la nation les propriétés ecclésiastiques sous la ... ...ues par tout un canton pour faire partie de tel ou tel bénéfice, surtout après le décret qui met à la disposition de la nation les propriétés ecclésiastiques sous la surveillance des pravinces ; ce ne peut pas être sur les propriétés mobilières d...

      Séance du samedi 7 novembre 1789

      page 721
      Speaker: De Coulmiers
      ...ement garants et responsables envers la nation. ...es et églises de leurs bénéfices, ou maisons d ordre, dont ils seront personnellement garants et responsables envers la nation.
      Speaker: Le Président
      ...ments, à peine d'être responsables a la nation de leur négligence. ...s des maîtrises à ce qu'il ne soit fait aucune coupe de bois contraire aux règlements, à peine d'être responsables a la nation de leur négligence.
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 5 results
    • Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 358
      Speaker: Schwendt
      ... les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les ... ...ar le magistrat municipal ; que {a garde nationale Strasbourgeoise a prêté, sous les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les dispositions sont faites pour le recouvrement de la contribution du quart du rev...
      Speaker: Target
      ...e des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouva... « Art. 2. L'acte d'élection sera le seul titre des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouvant être gênée par aucun mandat particulier. Le§ assemblées primaires et celles d...

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 361
      Speaker: Garat
      ...ges les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un... ...is quarts des Français que nous représentons sont expressément privés des avantages les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un citoyen...
    • Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (11)

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 409
      ...pend le destin de l'Etat; et bientôt la nation entière achevant votre ouvrage, exercer... ...rée à votre constitution; j ai vu prête à se terminer la grande question dont dépend le destin de l'Etat; et bientôt la nation entière achevant votre ouvrage, exercera sous l'empire des (1) Ce billet serait revêtu des signatures nécessaires.

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 411
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      ...oût et jours suivants ; elle offre à la nation une partie du produit du recepage du qu... ..., porr tant adhésion aux décrets de l'Assemblée, et en particulier à ceux du 4 août et jours suivants ; elle offre à la nation une partie du produit du recepage du quart en réserve de la commune, destinant l'autre à l'achat des grains nécessaires...
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      ...a liberté publique. Depuis longtemps la nation française exerçait l'empire de ses conn...
      ...ait par ses vertus les espérances de sa nation 5 et maintenant un concours unanime éta...
      ...bre, et d'un peuple libre, de s'intéresser à tous les progrès du bonheur et de la liberté publique. Depuis longtemps la nation française exerçait l'empire de ses connaissances et de ses arts. Elle dirigeait son gouvernement par ses opinions, quan...
      ...nous pouvons appeler le meilleur des hommes et le premier des citoyens, encopragait par ses vertus les espérances de sa nation 5 et maintenant un concours unanime éta*-blit une Constitution durable sur les droits imprescriptibles des hommes et de...
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      ...is amis de ia liberté et du bonheur des nations. » ...e bienveillance universelle qui doivent lier dans tous ies pays du monde les vrais amis de ia liberté et du bonheur des nations. »
      Speaker: Martineau
      ... toute fàcheqse rivalité entre les deux nations, pour faire place à des sentiments de c... ...ue à cette lettre l'idée importante du désir qu'a l'Assemblée de voir s'éteindre toute fàcheqse rivalité entre les deux nations, pour faire place à des sentiments de concorde et de fraternité, si véritablement convenables à leur gloire et à leurs ...

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 412
      Speaker: De la Luzerne
      ...ndant le tribut de reconnaissance dë ma nation entière, daignez agréer, Messeigneurs, ... « En attendant le tribut de reconnaissance dë ma nation entière, daignez agréer, Messeigneurs, le faible et respectueux hommage d'un de ses concitoyens; sans doute elle me par...
      Speaker: De la Luzerne
      ...d'une prévention que ie caractère de ma nation eût détruit facilement s'il eût été plu... « Mais cette influence dangereuse d'une prévention que ie caractère de ma nation eût détruit facilement s'il eût été plus approfondi, c'est surtout dans l'administration de la justice qu'elle a fait p...
      Speaker: De la Luzerne
      ...sur ma véracité. Que le caractère de ma nation, toujours malheureuse, longtemps calomn... ...er d'enthousiasme ; mais j'assure du moins que je ne m'attirerai aucun reproche sur ma véracité. Que le caractère de ma nation, toujours malheureuse, longtemps calomniée, jamais connue, va se trouver différent de celui qu'on s'était généralement ...
      Speaker: De la Luzerne
      ...a toujours répugné à la franchise de ma nation ; nous ne pensons pas à trahir ; nous n... ... ou la crainte, la satisfaction ou la sécurité 1 Mais ce caractère d'hypocrisie a toujours répugné à la franchise de ma nation ; nous ne pensons pas à trahir ; nous n'avons jamais pensé à feindre.
      ... l'accordent (1) Voy. le discours» à la nation corse, à l'occasion de l'élection des d... ...actions. Leur confiance n'a point de bornes, lorsque l'homme en place auquel ils l'accordent (1) Voy. le discours» à la nation corse, à l'occasion de l'élection des députés aux Etats généraux, chez Gar-nery, libraire, quai des Granps-Augustins, n...

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 413
      Speaker: Target
      ...itution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi, et de remplir avec... ...ns de celui qui présidera, le serment de maintenir de tout leur pouvoir la constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi, et de remplir avec zèle et courage les fonctions civiles et politiques qui leur seront confiées. »
      « En réunissant la Corse à la nation française, vous lui avez imposé, Messei...
      ...é ; que ce sont les représentants d'une nation généreuse qui l'ont entièrement dérobée...
      ...endu la liberté de sa patrie contre une nation qui n'avait pas le droit de la vendre, et contre une nation qui n'avait pas celui de l'acheter. Tém...
      ..., qu'il serait à désirer que toutes les nations eussent pu y envoyer des députés, pour ...
      ... s'avancer la fin des malheurs de notre nation, il s'écrie, dans la sensibilité de son...
      « En réunissant la Corse à la nation française, vous lui avez imposé, Messeigneurs, la loi d'une éternelle fidélité. Attachée déjà, par inclination, au sort...
      ...jamais que c'est à un roi-citoyen qu'elle a dû les premiers moments de sa liberté ; que ce sont les représentants d'une nation généreuse qui l'ont entièrement dérobée aux attentats soutenus du despotisme et de l'aristocratie; et que ce décret in-...
      ...omme un chef de rebelles, n'ont vu au contraire qu'un homme courageux, qui a défendu la liberté de sa patrie contre une nation qui n'avait pas le droit de la vendre, et contre une nation qui n'avait pas celui de l'acheter. Témoin de la révolution qui s'opère, il s'empresse de féliciter l'Assemblée nationa...
      ...ion de cette importance est un spectacle si intéressant pour toutes les sociétés, qu'il serait à désirer que toutes les nations eussent pu y envoyer des députés, pour y apprendre les droits de l'homme, les devoirs de chaque ordre de citoyens, et les principes du gouvernement qui peut les rendre heuieux. » Puis, satisfait de voir s'avancer la fin des malheurs de notre nation, il s'écrie, dans la sensibilité de son âme : « Je pardonne, mon cher baron, aux Français toutes les injures qu'ils nou...

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 414
      Speaker: Le comte de Virieu
      ...e autre disposition serait funeste à la nation et aux provinces, et seulement utile au... ...sse, a cru devoir n'admettre parmi ses représentants que des propriétaires. Toute autre disposition serait funeste à la nation et aux provinces, et seulement utile aux capitalistes, qui, conservant leur fortune en portefeuille, savent se soustrai...
      Speaker: Le comte de Virieu
      Les représentants de la nation doivent être attachés à la terre qui fa... Les représentants de la nation doivent être attachés à la terre qui fait notre richesse ; ils doivent être indépendants de leur existence, pour qu'ils...
      Speaker: Ménard de la Groye
      ...l mérite àu titre de représentant de la nation, c'en sera assez pour consoler ceux de ... ...is seulement dans chaque siècle du spectacle d'un homme obscUr élevé par son seul mérite àu titre de représentant de la nation, c'en sera assez pour consoler ceux de sa classé et pour les empêcher de se croire Tlontëusement exclus du plus beau de...
    • Séance du mardi 8 décembre 1789

      - search term matches: (7)

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 424
      Speaker: Anson
      ...du bien public, traîtres au Roi et à la nation, tous ceux qui s'élèvent contre la vali... ...gement à les faire exécuter, et leur déclaration qu'ils regardent comme ennemis du bien public, traîtres au Roi et à la nation, tous ceux qui s'élèvent contre la validité de ses décrets.
      Speaker: Chassebeuf de Volney
      ...rétention inouïe d'élever au sein de la nation, un tribunal supérieur à la nation même ? Non, non, cette nation aussi brave qu'éclairée s'est ressaisie... ...des siècles où l'on insultait à la dignité de l'homme? auraient-elles formé la prétention inouïe d'élever au sein de la nation, un tribunal supérieur à la nation même ? Non, non, cette nation aussi brave qu'éclairée s'est ressaisie de ses antiques droits ; et son contrat social, depuis si longtemps égaré, vien...
      Speaker: Chassebeuf de Volney
      ... s'est placé courageusement au rang des nations libres. L'homme qui s'est élevé à la ha... ...impossible de Penchaîner de nouveau lorsqu'une fois il a brisé ses fers et qu'il s'est placé courageusement au rang des nations libres. L'homme qui s'est élevé à la hauteur de la liberté périra plutôt que d'en descendre.
      Speaker: Chassebeuf de Volney
      ...démarcation humiliante entre elle et la nation. Non, nous ne verrons plus un homme eno... ... les Bretons ; nous ne verrons plus cette classe privilégiée tirer une ligne de démarcation humiliante entre elle et la nation. Non, nous ne verrons plus un homme enorgueilli du hasard de sa naissance se présenter hardiment pour être juge et, san...
      Speaker: Chassebeuf de Volney
      ... reconnaissance aux représentants de la nation, et une nouvelle protestation de sa sou... « La ville de Nantes se hâte d'offrir un nouvel hommage de sa reconnaissance aux représentants de la nation, et une nouvelle protestation de sa soumission à ses décrets. Elle désavoue hautement la démarche incendiaire du parlem...

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 428
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... qui vient de se montrer l'ennemi de la nation, et qui viole ouvertement vos décrets, ... ...i j'en avais le dessein? Qu'importe une réputation d'honnêteté privée dans celui qui vient de se montrer l'ennemi de la nation, et qui viole ouvertement vos décrets, lorsqu'il devrait don-

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 430
      ...es de liberté individuelle que toute la nation réclame aujourd'hui, il est établi, dan... ...'en vertu de lois fort anciennes, difficiles peut-être à allier avec les principes de liberté individuelle que toute la nation réclame aujourd'hui, il est établi, dans toutes les provinces maritimes du royaume, et même dans des provinces de l'int...

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 436
      Juge conservateur de la nation 1,800 Vice-consul interprête ............. Juge conservateur de la nation 1,800 Vice-consul interprête ..................600
    • Séance du jeudi 10 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 10 décembre 1789, au matin

      page 491
      ...; les habitants déclarent ennemis de la nation, tous ceux qui, par des libelles, circu... Adresse du même genre de la communauté de Saint-Véran enMâconnais; les habitants déclarent ennemis de la nation, tous ceux qui, par des libelles, circulaires et autres moyens ténébreux, cherchent à contrarier la sagesse des vues de...
      ...ien des décrets des représentants de la Nation. . . ; & ...x officiers municipaux; elle jure solennellement de tout sacrifier pour le maintien des décrets des représentants de la Nation. . . ; &

      Séance du jeudi 10 décembre 1789, au matin

      page 496
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ez donné des gages à la confiance de la nation, ...ce nuisible à vos propres talents ne vous élèvera pas au sommet sans que vous ayez donné des gages à la confiance de la nation,

      Séance du jeudi 10 décembre 1789, au matin

      page 497
      Speaker: Barnave
      ...çois pas comment on peut proposer à une nation de faire une loi qui ne pourra être exé... Ma conclusion m'est offerte par le préopinant. Je ne conçois pas comment on peut proposer à une nation de faire une loi qui ne pourra être exécutée que dans 10 ans ; je ne sais pas si elle conviendra à cette époque. Vous a...

      Séance du jeudi 10 décembre 1789, au matin

      page 498
      Speaker: Le comte de Clermont-Tonnerre
      ...itoyens, et que les représentants de la nation , ne peuvent qu'être sensibles à leur d... ...nt, et leur donne l'assurance que leurs utiles services leur attachent tousles citoyens, et que les représentants de la nation , ne peuvent qu'être sensibles à leur dévouement à la chose publique.
    • Séance du lundi 16 novembre 1789

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 66
      Speaker: Target
      ...s de la Congrégation dè Saint-Maur à la nation, sous les conditions d'une pension viag... ...tères situés en Bretagne, Anjou et Poitou, par laquelle ils abandonnent les biens de la Congrégation dè Saint-Maur à la nation, sous les conditions d'une pension viagère de 18,000 livres et de l'habileté à posséder les bénéfices-cures, et à rempl...

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 68
      Speaker: Prieur
      ...ation digne des grandes destinées de la nation. ...erté ; établissez des cantons, si vous voulez avoir, par la suite, une représentation digne des grandes destinées de la nation.

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 70
      Speaker: Le Président
      ...e fidélité qu'elle doit au Roi et à. la nation, incertaine sur la manière de remplir, ... La: Cour, pénétrée des sentiments de fidélité qu'elle doit au Roi et à. la nation, incertaine sur la manière de remplir, dans les circonstances actuelles, les engagéïhents'qu'elle a contractés par son ...

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 71
      ...s les services publics, salariés par la nation. ...ouveaux juges, gratuites pour les citoyens qui y ont recours,, seront, comme tous les services publics, salariés par la nation.
      ... : 1° parce que nous devons compte à la nation du motif et de l'emploi de ses contribu... ...ous a paru que votre détermination à cet égard devait précéder toutès les autres : 1° parce que nous devons compte à la nation du motif et de l'emploi de ses contributions ; 2° parce que votre décision sur les dépenses servira de base à l'établis...

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 74
      ...itoriale est la véritable richesse delà nation. La défense du territoire et,1a sûreté ... La contribution territoriale est la véritable richesse delà nation. La défense du territoire et,1a sûreté de ses cultivateurs étant les premiers besoins communs à tous les propriétaires,...

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 75
      ... ce que lui prescrivent l'intérêt de la nation et celui de ses créanciers légitimes, a... ...l ordre d'administration et de comptabilité, afin de satisfaire tout à la fois à ce que lui prescrivent l'intérêt de la nation et celui de ses créanciers légitimes, a décrété et décrète ce qui suit :
  • Tome 11 : Du 24 décembre 1789 au 1er mars 1790 7 results
    • Séance du mardi 5 janvier 1790

      - search term matches: (22)

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 104
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...l'inviolabilité des représentants de la nation. Ils votent pour l'institution d'une fê...
      ..., et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa ...
      ...exécration et vindicte publique tous ceux qui porteraient la moindre atteinte à l'inviolabilité des représentants de la nation. Ils votent pour l'institution d'une fête civique, qui consacre et éternise le jour de la liberté française, et que l'a...
      ...été fixée irrévocablement, mais qu'elle ait pris une marche régulière, constante, et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa liberté. Ils annoncent que les communes qu'ils représentent font le don patrioti...

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 105
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      Augustes représentants de la nation, Augustes représentants de la nation,
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...epuis que cette puissance suprême de la nation, dont vos décrets sont les organes, a c... Depuis que cette puissance suprême de la nation, dont vos décrets sont les organes, a créé le pouvoir exécutif, qui n'est que son agent et son instrument, on a tenté, ...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...des trônes et les abat, qu'à toutes les nations, la nature a donné de se gouverner elle... Oui, nous devons et nous osons dire à la face de l'univers qui dresse des trônes et les abat, qu'à toutes les nations, la nature a donné de se gouverner elles-mêmes, par des Rois, ou sans Rois; d'étendre, abaisser, armer ou désarmer le b...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...it captives depuis dix siècles! que les nations se réveillent pour les entendre; et que... ...uies sous le trône et l'autel, sortent enfin d'un silence où la terreur les tenait captives depuis dix siècles! que les nations se réveillent pour les entendre; et que les races, jusqu'ici les plus humiliées, osent les reconnaître. Ces maximes son...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...ndait dans toutes les classes. Alors la nation sera digne de cette liberté, dont elle ... ...gnes pour les mieux cultiver : la société s'épurera des vices que la vanité répandait dans toutes les classes. Alors la nation sera digne de cette liberté, dont elle ne saurait goûter les fruits qu'après en avoir acquis les vertus. On ne l'achète...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...éroïque enthousiasme, le seul utile aux nations, comment espérer du peuple les réserves... Sans cet héroïque enthousiasme, le seul utile aux nations, comment espérer du peuple les réserves mêmes de la pauvreté, pour subvenir à la ruine de l'Etat, accumulée ou précipit...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...its de l'homme, à la souveraineté de la nation! Quelle dette vous avez payée au genre ... ... à leur unique propriétaire; que de conquêtes, en peu de jours, assurées aux droits de l'homme, à la souveraineté de la nation! Quelle dette vous avez payée au genre humain, bienfaiteur^ immortels de la France! Mais tant de biens auraient été per...

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 106
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      C'est à vous, vénérables sauveurs de la nation, à vous qui, défiant les proscriptions,... C'est à vous, vénérables sauveurs de la nation, à vous qui, défiant les proscriptions, nous avez acquis la liberté, comme les derniers Romains l avaient perdue, c'est...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...les provinces de cet empire, toutes les nations de l'Europe y viendront applaudir à ces... ...ions des peuples. Nul citoyen n'y passera, sans se dire : Je suis libre. Toutes les provinces de cet empire, toutes les nations de l'Europe y viendront applaudir à ces fidèles enfants de la capitale, qui, semblables au héros prodigieux des annales...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ..., et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa ... ...été fixée irrévocablement, mais qu'elle ait pris une marche régulière, constante, et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa liberté.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      Appel à la nation tout entière dans la masse et sous la d... Appel à la nation tout entière dans la masse et sous la dénomination des communes, contre ces provinces ou ces villes qui ne rougissent p...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      Appel à toutes les nations de l'Europe, contre ces princes étrange... Appel à toutes les nations de l'Europe, contre ces princes étrangers qui, propriétaires en France, voudraient, en y revendiquant des droits injuri...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...re, pour la liberté réciproque des deux nations, désormais émules de gloire, et non riv... Ligue de la France avec l'Angleterre, pour la liberté réciproque des deux nations, désormais émules de gloire, et non rivales d'ambition.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...issement d'une Assemblée permanente des nations, ou d'un congrès ambulant, chez les div... Invitation à traiter et s'assurer de la paix perpétuelle, par l'établissement d'une Assemblée permanente des nations, ou d'un congrès ambulant, chez les divers Etats confédérés de cette paix générale.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ... leurs bras, leur vie et leur sang à la nation entière. ... cents électeurs des communes de la sénéchaussée de Guyenne offrent leurs biens, leurs bras, leur vie et leur sang à la nation entière.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...éjudiciable au pouvoir législatif de la nation. L'abus qu'on a déjà fait de ce veto, d...
      ...ce législative qui n'appartient qu'à la nation.
      ...èce de veto, qu'elles regardent, du moins jusqu'à présent, comme contraire ou préjudiciable au pouvoir législatif de la nation. L'abus qu'on a déjà fait de ce veto, dès ses premiers essais, par des observations, des limitations, et des avis corre...
      ...ationale, n'e^t propre qu'à restreindre ou gêner le libre exercice de la puissance législative qui n'appartient qu'à la nation.

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 107
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...tée à l'inviolabilité des députés de la nation, et surtout à leur vie, soit poursuivie... ... d'employer tous les moyens qui sont en leurs mains, pour que toute atteinte portée à l'inviolabilité des députés de la nation, et surtout à leur vie, soit poursuivie et vengée sur le sang et la mémoire de leurs infâmes prescripteurs, comme assas...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      Augustes représentants de la nation. Augustes représentants de la nation.
      Speaker: Le Président
      ... la portion des revenus publics, que la nation désire consacrer à l'entretien de votre... ...s a députés vers Votre Majesté, pour la supplier de vouloir bien fixer elle-même la portion des revenus publics, que la nation désire consacrer à l'entretien de votre maison, à celle de votre auguste famille, et à vos jouissances personnelles. Ma...
      Speaker: Le Président
      ... mérité leur amour, et qui montrent aux nations l'homme le plus vertueux dans le meille... ...us venons contrarier ces goûts simples et ces -mœurs patriarchales, qui vous ont mérité leur amour, et qui montrent aux nations l'homme le plus vertueux dans le meilleur des rois. »
      Speaker: Guillaume
      ...ile d'une manière grande et digne de la nation.. : (L'Assemblée témoigne qu'elle n'est... ...La maison du Roi, ]e propose, en même temps, de fixer dès à présent la liste civile d'une manière grande et digne de la nation.. : (L'Assemblée témoigne qu'elle n'est pas disposée à délibérer sur cette matière. — M. Guillaume quitte la tribune).

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 108
      Speaker: Le comte de Dortan
      ...'agit d'exécuter des conventions qu'une nation doit respecter. ...on ; il nous a fait beaucoup de mal ; il aurait pu nous en faire davantage. Il s'agit d'exécuter des conventions qu'une nation doit respecter.
      Speaker: Le marquis d'Ambly
      ...nd militaire, il serait honteux pour la nation française de méconnaître des engagement... M. Luckner est un grand militaire, il serait honteux pour la nation française de méconnaître des engagements solennels.
      Speaker: De Bonnal
      ...de Clermont. Il est de la justice de la nation de se charger des dettes des pensionnai... , évêque de Clermont. Il est de la justice de la nation de se charger des dettes des pensionnaires qui se trouvent atteints par votre décret d'hier ; j'en fais la motion forme...

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 109
      Speaker: Rœderer
      ...des ecclésiastiques absents acquis à la nation ; ils ne peuvent donc être mis en séque... ...mendem ent de M. Camus est contraire à ce décret. Vous avez déclaré les revenus des ecclésiastiques absents acquis à la nation ; ils ne peuvent donc être mis en séquestre. Le séquestre préjuge toujours un droit à celui qui possédait. Au reste, je...
      Speaker: De Cazalès
      ...e beaucoup d'individus du crime de lèse-nation, et où ce crime n'est point encore défi... ...èglement proposé serait aussi juste qu'utile ; mais dans un moment où l'on accuse beaucoup d'individus du crime de lèse-nation, et où ce crime n'est point encore défini, ce règlement pourrait être dangereux. En conséquence je demande l'ajournemen...
      Speaker: De Montlosier
      ... qui les mette sous la sauvegarde de la nation. ...rejetés. Ce dernier demandait six mois pour les absents du royaume, et un décret qui les mette sous la sauvegarde de la nation.
    • Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

      page 110
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...'année, est qae les représentants de la nation jouissent, peu- ...ribution patriotique. Le vœu le plus ardent qu'elle forme en ce renouvellement d'année, est qae les représentants de la nation jouissent, peu-

      Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

      page 111
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ivique à chacun des représentants de la nation française : elle forme eqcore les souha... ...ouvel an, cette ville désirerait pouvoir offrir le rameau d'or et une couronne civique à chacun des représentants de la nation française : elle forme eqcore les souhaits les plus ardents pour voir couronner leurs travaux du plus glorieux succès. ...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...e; elle regarde comme les ennemis de la nation et de son auguste chef, et proteste de ...
      ...iotisme éclairé des représentants de la nation. Elle demande une justice royale.
      ... adhésion absolue à tous les décrets rendus et à rendre par l'Assemblée nationale; elle regarde comme les ennemis de la nation et de son auguste chef, et proteste de traiter comme tels tous ceux qui tenteraient encore de traverser l'heureuse régénération dont nous sommes redevables à l'héroïque fermeté et au patriotisme éclairé des représentants de la nation. Elle demande une justice royale.
      Speaker: Le Président
      ...itution du royaume; d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi ; de zhoisir, en le... ...re les mains du président, le serment de maintenir de tout leur pouvoir la constitution du royaume; d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi ; de zhoisir, en leur âme et conscience, les plus dignes de la confiance publique, et de remplir av...

      Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

      page 113
      Speaker: Target
      ...ir,la constitution, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi. » ... les mains des officiers municipaux, le serment de maintenir» de tout leur pouvoir,la constitution, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi. »
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ouvent dans la constitution : ainsi, la nation, le roi et la loi sont un pléonasme. Un... Il résulte de la théorie qui vous a été développée que le roi et la loi se trouvent dans la constitution : ainsi, la nation, le roi et la loi sont un pléonasme. Une autre théorie, c'est que les gardes nationales doivent faire serment d'être fi...

      Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

      page 114
      Speaker: Target
      ...semblée, le serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenir de to... ...tre les mains du maire et des officiers municipaux, en présence de la commune assemblée, le serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenir de tout leur pouvoir, sur la réquisition des corps administratifs et municipaux, la c...
    • Séance du mercredi 2 janvier 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du mercredi 2 janvier 1790

      page 351
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ... dans une institution qui présente à la nation les moyens d'un nouveau crédit, et la p... ... à cette place, c'est par le seul sentiment que j'avais d'être utile à ma patrie dans une institution qui présente à la nation les moyens d'un nouveau crédit, et la possibilité de créer successivement les ressources les plus intéressantes. »

      Séance du mercredi 2 janvier 1790

      page 352
      ...endre d'un homme qui, devant tout à une nation qui l'a tiré de la fange pour l'élever ... ...ser de convoquer les Etats-généraux, sont plus horribles encore. Que doit-on attendre d'un homme qui, devant tout à une nation qui l'a tiré de la fange pour l'élever au faite des grandeurs, se permet de l'insulter en face de ses représentants, et...

      Séance du mercredi 2 janvier 1790

      page 353
      ...en ni contrôle : ce serait manquer à la nation entière, qui exige que le trésor royal ... ...ent le trésor national à la disposition dévorante du pouvoir exécutif, sans examen ni contrôle : ce serait manquer à la nation entière, qui exige que le trésor royal soit converti en trésor national, qui fournira tous les mois à chaque départemen...

      Séance du mercredi 2 janvier 1790

      page 354
      ...de fond qui serait réellement volé à la nation, en faveur des actionnaires ou des admi... ...billets restant en circulation, et elle fournirait à cette caisse un supplément de fond qui serait réellement volé à la nation, en faveur des actionnaires ou des administrateurs de la Caisse d'escompte.
      ...ttres de changes du commerce ; alors la nation verra renaître l'abondante circulation ... ...es assignats consentis par l'Assemblée nationale sur le Trésor public, et les lettres de changes du commerce ; alors la nation verra renaître l'abondante circulation du numéraire, et si l'Assemblée nationale acquittait, en pareils assignats, le m...
    • Séance du lundi 15 février 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 15 février 1790

      page 604
      Speaker: Dupont
      ...graphiques, déposées aux archives de la nation, soient toujours semblables à celles qu... ... autorisation soit demandée à la législature; car il importe que les cartes topographiques, déposées aux archives de la nation, soient toujours semblables à celles qui devront l'être aux archives des départements et des districts, et qu'il soit p...

      Séance du lundi 15 février 1790

      page 605
      Speaker: Dupont
      ...us étiez, vous, les représentants de la nation entière, obligés de penser pour les cit... Les villes avaient des représentants qui savaient très bien parler ; mais vous étiez, vous, les représentants de la nation entière, obligés de penser pour les citoyens qui ne vous parlaient pas. Vous n'avez donc pu accorder aux villes aucune ...

      Séance du lundi 15 février 1790

      page 606
      Speaker: Dupont
      ...tracée sur les cartes autographes de la nation. ...figuration des limites de chaque département, et de chaque district puisse être tracée sur les cartes autographes de la nation.

      Séance du lundi 15 février 1790

      page 609
      ...tiles, mais celui du représentant de la nation n'est pas fait, et après avoir épuisé s... ...; mais celui du patriote qui pourrait développer à ses concitoyens des vérités utiles, mais celui du représentant de la nation n'est pas fait, et après avoir épuisé ses forces par la fatigue, on termine encore ses journées par le remords. Une res...
    • Séance du vendredi 19 février 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du vendredi 19 février 1790

      page 646
      Speaker: De Coulmiers
      ...ma cause devant les représentants d'une nation juste et généreuse. Je ne parle pas, dit-il, des abbés réguliers; je me reprocherais de défendre ma cause devant les représentants d'une nation juste et généreuse.

      Séance du vendredi 19 février 1790

      page 648
      Speaker: Barnave
      ...; s'il ne le fait pas, il a tort, et la nation ne peut ni ne doit le recompenser de so... ...ez vouloir. Le moine libre a quarante ans peut travailler a augmenter sa fortune; s'il ne le fait pas, il a tort, et la nation ne peut ni ne doit le recompenser de son inertie.

      Séance du vendredi 19 février 1790

      page 649
      Speaker: Martineau
      ...riétés du clergé à la disposition de la nation, vous avez décrété plutôt une opération... ... les jours il nous vient des mémoires à ce sujet. Lorsque vous avez mis les propriétés du clergé à la disposition de la nation, vous avez décrété plutôt une opération de finances; vous n'avez cependant pas voulu qu'elle fût désastreuse pour les f...
    • Séance du samedi 20 février 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 20 février 1790, au matin

      page 655
      Speaker: De Cazalès
      ... Voyons quelle est la conduite de cette nation qui a le plus opposé de barrières au despotisme du trône; de cette nation qui a le mieux assuré la tranquillité c... ...ne nous offre pas des remèdes plus sûrs contre les insurrections et les émeutes. Voyons quelle est la conduite de cette nation qui a le plus opposé de barrières au despotisme du trône; de cette nation qui a le mieux assuré la tranquillité civile.

      Séance du samedi 20 février 1790, au matin

      page 656
      Speaker: Malouet
      ... illégal de ces forces appartient à une nation libre exerçant par ses représentants de... Lé pouvoir d'empêcher l'emploi illégal de ces forces appartient à une nation libre exerçant par ses représentants de l'autorité législative.
      Speaker: Malouet
      Or, lorsqu'une nation a investi ses représentants de ce droit... Or, lorsqu'une nation a investi ses représentants de ce droit, elle ne peut plus le perdre qu'en renonçant à la volonté de le conserver.
      Speaker: Malouet
      ...eillance active des représentants de la nation est l'unique contre-poids légal et effi... Cette surveillance active des représentants de la nation est l'unique contre-poids légal et efficace de la force publique et de la puissance qui la dirige. Que/tout autre corps...

      Séance du samedi 20 février 1790, au matin

      page 657
      Speaker: Malouet
      ... déterminer ces différents cas ; car la nation suspend pour elle-même l'exercice des p... ...as prévu, et à ce qu'exige l'urgence du besoin. C'est au Corps législatif seul à déterminer ces différents cas ; car la nation suspend pour elle-même l'exercice des pouvoirs qu'elle confie à ses représentants.
      Speaker: Malouet
      ...er, il s'élève alors dans le sein de la nation autant de gouvernements qu'il y a de ci... ...rmédiaires participent, dans tous les cas, '> au droit de suspendre et de résister, il s'élève alors dans le sein de la nation autant de gouvernements qu'il y a de cités.
      Speaker: Malouet
      Lorsqu'une nàtion reconnaît un chef suprême, qu'elle fass... Lorsqu'une nàtion reconnaît un chef suprême, qu'elle fasse révérer sa puissance, qu'elle se garde bien de travailler à le rendre inutile ...
    • Séance du jeudi 25 février 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 25 février 1790

      page 691
      Speaker: Pfliéger
      ...a réversibilité des fiefs d'Alsace à la nation, dans les cas exprimés dans l'investitu...
      ...incontestablement la réversibilité à la nation.
      , député d'Alsace. « Sans préjudice de la réversibilité des fiefs d'Alsace à la nation, dans les cas exprimés dans l'investiture. » Cet amendement est établi sur un fait bien certain. La jouissance de ces f...
      ...ces ont remis ia propriété de ces fiefs à la France, et cette remise en établit incontestablement la réversibilité à la nation.
      Speaker: Emmery
      ...Alsace, on se déterminerait à priver la nation de son droit de réversibilité sur ces p... ...possesseurs de fiefs. Si l'on pensait à étendre cette indemnité sur les fiefs d'Alsace, on se déterminerait à priver la nation de son droit de réversibilité sur ces propriétés. Je demande l'ajournement de l'amendement proposé à cet égard. Cet ajo...
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 showing 10 of 12 results view all
    • Séance du vendredi 12 mars 1790

      - search term matches: (9)

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 144
      ...le consentement des représentants de la nation, et les anticipations sont le plus cher... ...blée : il est de principe incontestable qu'aucun emprunt ne peui:être fait sans le consentement des représentants de la nation, et les anticipations sont le plus cher et le plus désastreux des emprunts.

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 146
      Quant il sera démontré que la nation a entre les mains ce dont elle a besoin... Quant il sera démontré que la nation a entre les mains ce dont elle a besoin pour subvenir aux dépenses du culte, à l'entretien des ministres, aux pensions ...

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 147
      ...ours des affaires publiques; C'est à la nation à veiller sur ses plus grands intérêts....
      ...nce sont les plus grands intérêts d'une nation; il faut qu'elle fixe elle-même ses dép...
      ...n quelque sorte les représentants de la nation à cette importante administration. Ce b...
      ...s de son zèle. Ce sont les principes de la Constitution qui doivent diriger le cours des affaires publiques; C'est à la nation à veiller sur ses plus grands intérêts. L'état et les changements de la finance sont les plus grands intérêts d'une nation; il faut qu'elle fixe elle-même ses dépenses journalières, qu'elle en assure et qu'elle en détermine les payements, qu'...
      ... d'un seul ministre des finances, celle d'un bureau de trésorerie, qui associe en quelque sorte les représentants de la nation à cette importante administration. Ce bureau de la trésorerie serait composé de plusieurs commissaires, choisis pour la...

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 148
      ...e devenir, l'un des représentants de la nation, qu'à la faveur d'une élection libre qu... ...vous autorisiez cetusage, un ministre, du moins, ne pourrait devoir l'avantage de devenir, l'un des représentants de la nation, qu'à la faveur d'une élection libre qui attesterait des vertus supérieures aux talents de sa place, et une haute estim...
      ...s vertuset du talent. Vousavezapprisàla nation qu'elle avait confié ses intérêts à des... ... vous avez fait le sacrifice, et qu'on doit regarder comme le don patriotique des vertuset du talent. Vousavezapprisàla nation qu'elle avait confié ses intérêts à des hommes qui n'en out point d'autres; et quand vous avez exercé ce noble désintér...

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 149
      ... opposé à celui d'un ministre cher à la nation, cher à cette assemblée, et dont la san... ...11 nous en a assez coûté, dans ce rapport, de nous trouver quelquefois d'un avis opposé à celui d'un ministre cher à la nation, cher à cette assemblée, et dont la santé chancelante nous inspire un intérêt d'autant plus grand, que son altération, ...

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 150
      ... votre estime et par la confiance de la nation, et ce sentiment, celui quelquefois de ... besoin d'être soutenu par votre estime et par la confiance de la nation, et ce sentiment, celui quelquefois de mon long dévouement à la chose publique, m'ont rendu votre empire fort doux ; ma...
    • Séance du mardi 16 mars 1790, au soir

      - search term matches: (7)

      Séance du mardi 16 mars 1790, au soir

      page 198
      Speaker: Guillaume
      ...enouvelle le serment d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... Adresse de la nouvelle municipalité de la ville de Laon; elle renouvelle le serment d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout son pouvoir la constitution décrétée par l'Assemblée nationale, et accepté...
      Speaker: Guillaume
      ...ur le don patriotique qu'elle fait à la nation. ...emblée charge son président d'écrire à" la ville de Toulouse pour la féliciter sur le don patriotique qu'elle fait à la nation.

      Séance du mardi 16 mars 1790, au soir

      page 199
      Speaker: Guillaume
      ...l, de la même province; elle offre à la nation-une créance sur le Trésor royal de 1,11... De la communauté de Bruniquel, de la même province; elle offre à la nation-une créance sur le Trésor royal de 1,117 livres.
      Speaker: Baudouin de Maisonblanche
      ...d'or en don patriotique au Trésor de la nation, en cinq traites différentes sur Paris,... ...t ont remis deux cent quatre-vingt-quinze marcs d'argent, et une once sept gros d'or en don patriotique au Trésor de la nation, en cinq traites différentes sur Paris, de 6,239 livres 18 sols 3 deniers.
      Speaker: Pons de Soulages
      ... par laquelle sa ville fait remise à la nation d'une créance sur les Etats du roi, de ... ...a ville de Saint-Affrique en Haute-Guyenne,fait part à l'Assemblée d'une adresse par laquelle sa ville fait remise à la nation d'une créance sur les Etats du roi, de la somme de 4,345 livres et d'une somme de 1,800 livres qu'elle a payées pour l'...

      Séance du mardi 16 mars 1790, au soir

      page 201
      Speaker: Délibération de la commune de la ville d'Uzerche
      ...itution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et d'adhérer à tou... ...ir de toutes nos forces, même au péril de notre vie et de nos fortunes, la constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et d'adhérer à tous les décrets de l'Assemblée
      Speaker: Le Président
      ...ent patriotique, vos sentiments pour la nation et pour le roi seront pour vous et pour... ...finiment agréables ; ils sont propres à encourager tous les citoyens: votre serment patriotique, vos sentiments pour la nation et pour le roi seront pour vous et pour elle un garant de la solidité d'une constitution qui doit faire le bonheur de t...

      Séance du mardi 16 mars 1790, au soir

      page 203
      Motion sur la vente des biens de la nation par M. Anbry du ISochef (1). Motion sur la vente des biens de la nation par M. Anbry du ISochef (1).
      ... Messieurs, de la vente des biens de la nation, jusqu'à la concurrence d'une somme de ... Il s'agit, Messieurs, de la vente des biens de la nation, jusqu'à la concurrence d'une somme de 400 millions'; mais pourquoi ne point l'effectuer réellement cette vente? et pou...
      ...feront un état sommaire des biens de la nation qui se trouveront dans l'étendue, de le... ...s toutes les villes au-dessus de deux mille habitants, les officiers municipaux feront un état sommaire des biens de la nation qui se trouveront dans l'étendue, de leur ressort.
      ... somme de 2Q0 millions, des biens de la nation; mais n'ayant point été appelé et pensa... ... le bureau de la ville de Paris, à l'effet d'acquérir, jusqu'à concurrence d'une somme de 2Q0 millions, des biens de la nation; mais n'ayant point été appelé et pensant qu'il est de son devoir et de sa conscience de faire connaître son opinion qu...

      Séance du mardi 16 mars 1790, au soir

      page 204
      ...rançaise! 0 con* duite incroyable d'une nation éclairée et impétueuse ! Elle est sur l... ...n'en perdre aucun I quand tout périt ! 0 prodige inconcevable de la modération française! 0 con* duite incroyable d'une nation éclairée et impétueuse ! Elle est sur le bord du précipice, et elle s'y endort ! Elle trouve même des panégyristes de s...
      ... en détail d'une partie des biens de la nation par tout le rovaume, jusqu'à concurrenc... ...envoyer au comité des finances la rédaction d'un projet de décret, pour la vente en détail d'une partie des biens de la nation par tout le rovaume, jusqu'à concurrence d'une somme de 40Ô millions, dont les deux tiers payables comptant et un tiers...
    • Séance du mercredi 17 mars 1790

      - search term matches: (11)

      Séance du mercredi 17 mars 1790

      page 207
      Speaker: Defermon
      Vous allez travailler pour la nation entière; vous allez travailler pour les... Vous allez travailler pour la nation entière; vous allez travailler pour les gens à argent ; n'ou> bliez pas que les prestiges de l'imagination ne sont pas ...
      Speaker: De Custine
      ...urs de ces biens seront comptables à la nation du dépérissement qui pourrait avoir lie... ...ite par experts, par-devant l'assemblée de chaque district; que ies administrateurs de ces biens seront comptables à la nation du dépérissement qui pourrait avoir lieu par leur faute, négligence, mauvaise volonté ou autre motif; : que les fonds d...

      Séance du mercredi 17 mars 1790

      page 208
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...z du crédit; vous en aurez,parce que la nation ne peut manquer de confiance dans la nation. Il s'agit aujourd'hui de créer des ass... ...u public des gages certains en échange de l'argent qu'il vous donnera, vous aurez du crédit; vous en aurez,parce que la nation ne peut manquer de confiance dans la nation. Il s'agit aujourd'hui de créer des assignats; il s'agit de les hypothéquer sur des objets existants : pourquoi vous ob...
      Speaker: L'abbé de Montesquiou
      ...te : cette vente intéresse à la fois la nation et le clergé lui-même, qui, dans mon op... ...ent vendus jusqu'à la concurrence de 400 millions, dont vous avez décrété la vente : cette vente intéresse à la fois la nation et le clergé lui-même, qui, dans mon opinion, ne retrouvera la paix que lorsque vous aurez satisfait à votre décret; ma...

      Séance du mercredi 17 mars 1790

      page 210
      Speaker: Thouret
      ...favorables et à l'intérêt général de la nation et à l'intérêt particulier des communes... ...les que vous trouver rez bon de les fixer définitivement, seront réciproquement favorables et à l'intérêt général de la nation et à l'intérêt particulier des communes qui acquerront. J'observerai seulement que si 1 admission de toutes les municip...
      Speaker: Thouret
      ...es biens ecclésiastiques réalisée parla nation qui a connu ses droits. ...déjà un grand pas de fait que cet exemple à jamais célèbre de la disponibilité des biens ecclésiastiques réalisée parla nation qui a connu ses droits.

      Séance du mercredi 17 mars 1790

      page 211
      Speaker: Thouret
      ...t pas d'agents pour vendre au nom de la nation qu'il s'agit ici, c est d'acquéreurs qui achètent directement de la nation, Les municipalités peuvent acheter et r...
      ...possible qu'ils vendissent au nom de la nation et pour elle, mais il ne l'est pas qu'i...
      ...nt une propriété intermédiaire entre la nation et les particuliers.
      ...ée est destructive de toqtce que le projet proposé a de p}qâ avantageux. Ce n ést pas d'agents pour vendre au nom de la nation qu'il s'agit ici, c est d'acquéreurs qui achètent directement de la nation, Les municipalités peuvent acheter et revendre comme individus ; les Corps administratifs, membres dé l'administration générale, et ministres de l'autorité gouvernante, ne le peuvent pas. il serait possible qu'ils vendissent au nom de la nation et pour elle, mais il ne l'est pas qu'ils établissent une propriété intermédiaire entre la nation et les particuliers.
    • Séance du vendredi 19 mars 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du vendredi 19 mars 1790

      page 237
      Speaker: Le Président
      ...qu'elles ont prêté, d'être fidèles à la nation, au roi et à la loi, et de maintenir la... ...e dont elles sont animées, et ceux avec lesquels elles maintiendront le serment qu'elles ont prêté, d'être fidèles à la nation, au roi et à la loi, et de maintenir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale, et sanctionnée par le roi.
      Speaker: Le Président
      ...à jamais toutes les rivalités entre les nations, pour détruire l'oppression et l'esclav... ...enne bientôt où tous les hommes en soient assez pénétrés pour faire disparaître à jamais toutes les rivalités entre les nations, pour détruire l'oppression et l'esclavage, et faire enfin cesser par toute la terre les guerres, ces terribles fléaux ...

      Séance du vendredi 19 mars 1790

      page 238
      Speaker: Camus
      ...rnières réparations intéressent trop la nation pour qu'elle doive confier le soin de l... ...e à portée de se charger aussi dés réparations Usufruitières. D'ailleurs, des dernières réparations intéressent trop la nation pour qu'elle doive confier le soin de les faire à des nommes qui manqueraient de moyens pour les bien faire.

      Séance du vendredi 19 mars 1790

      page 240
      Speaker: Charles de Lameth
      ...ons craindre que le gage précieux de la nation ne nous échappe. ... la grande question ; car, si nous faisons des fautes dans les détails, nous devons craindre que le gage précieux de la nation ne nous échappe.

      Séance du vendredi 19 mars 1790

      page 241
      ...ulte catholique d'autant plus cher à la nation française, que son établissement dans l... La majesté du culte catholique d'autant plus cher à la nation française, que son établissement dans les Gaules, remonte à des temps bien antérieurs à la fondation de cette monarchie...
      ...es d'ailleurs dans la disposition de la nation par le décret du 2 novembre, qu'il faut... ...ce n'est guère que dans le produit des propriétés territoriales du clergé, placées d'ailleurs dans la disposition de la nation par le décret du 2 novembre, qu'il faut essayer de trouver des ressources, pour fournir avec dignité aux dépenses du cu...

      Séance du vendredi 19 mars 1790

      page 246
      ...rer l'attention des représentants d'une nation chrétienne, et je pense que ce problème... ... en morale, ainsi qu'en politique, cette grande question était bien digne d'attirer l'attention des représentants d'une nation chrétienne, et je pense que ce problème, si toutefois c'en est un, n'eût pas été difficile à résoudre.

      Séance du vendredi 19 mars 1790

      page 247
      ...ouveront disponibles dans la main de la nation, et pourront être employés à de grands ... ...tiques, par l'extinction totale de la dette du clergé, plus de 70 millions se trouveront disponibles dans la main de la nation, et pourront être employés à de grands objets d'utilité publique.
      ...irigé dans la formation de ses lois une nation célèbre, voisine de la France; voyez, M...
      ... forme à peine le tiers de la nôtre; la nation française si justement renommée dans l'...
      J'ai souvent entendu, dans cette assemblée, louer les principes qui ont dirigé dans la formation de ses lois une nation célèbre, voisine de la France; voyez, Messieurs, ce qu'elle a fait pour ses pauvres, à quelle somme s'élève la taxe qu'...
      ...mposée pour bannir de son île la misère et la mendicité; sa populatiou cependant forme à peine le tiers de la nôtre; la nation française si justement renommée dans l'univers pour la douceur de ses mœurs, pour sa sensibilité envers les. malheureux...
    • Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 258
      Speaker: Lanjuinais
      ...ion sera très utile pour conserver à la nation dans une seule abbaye pour 400,000 livr... ...oute permission$ adjudication, exploit&tièn de coupé, etc. Il dit quècette addition sera très utile pour conserver à la nation dans une seule abbaye pour 400,000 livres de bois et il cite ce fait : le 18 décembre 1787, l'archevêque de Sens, abbé ...

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 261
      Speaker: Le Président
      ...r, une écharpe aux trois couleurs de la nation, bleu, rouge ét blanc, attachée d'un nœ... ...ions, ils porteront pour marque distinctive, par-dessus leur habit et en baudrier, une écharpe aux trois couleurs de la nation, bleu, rouge ét blanc, attachée d'un nœud, et ornée d'une frange couleur d'or pour le maire, blanche pour les officiers...

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 262
      Speaker: Dupont
      ...rément en France n'a voulu refuser à la nation la portion dont U était redevable; tout... ...ivres ; dans celle d'Angers, 4e §7,0$) livres à 37 livres 10 sous. Personne assurément en France n'a voulu refuser à la nation la portion dont U était redevable; tout le monde est disposé à la payer. C'est d'après cette conviction intime que nous...
      Speaker: Dupont
      ... Vous feriez une mauvaise chose pour la nation et pour le commerça en mettant à l'enca...
      ...sements subits ainsi que la disette- La nation possède le tiers des sels, eu approvisi...
      ...ux fermiers les sels des magasins de la nation. La totalité du sel actuellement
      ...cle. Je n'ai pu abandonner cependant une des considérations qui l'avaient dicté. Vous feriez une mauvaise chose pour la nation et pour le commerça en mettant à l'encan tous tes sels; vous auriez u,ne disette de sel en quinze jours. Pour éviter ce...
      ...soins, et vous trouvez l'avantage de vous assurer qu'on préviendra les renchérissements subits ainsi que la disette- La nation possède le tiers des sels, eu approvisionnement. Lorsque le. régeut fit un bail avec la ferme, on remit aux fermiers les sels des magasins de la nation. La totalité du sel actuellement

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 263
      Speaker: Dupont
      ... portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit... « La portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit en sera versé de mois en mois dans Je Trésor national, et appliqué aux dépenses...
      Speaker: Dupont
      ... portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit... v La portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit en sera versé de mois en mois dans le Trésor national, et appliqué aux dépenses...
    • Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      page 308
      Speaker: Mougins de Roquefort
      Il est peut-être inconcevable qu'une nation se montre digne de briser ses chaînes a... Il est peut-être inconcevable qu'une nation se montre digne de briser ses chaînes après les avoir portées si longtemps. Mais le joug du despotisme, pesant sur la t...

      Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      page 312
      Speaker: Garat
      ...sse d'escompte, et par contre-coup à la nation. Lës préopinants n'ont pas montré leur ... ...emblée nationale. Lu moindre soupçon de votre part peut porter atteinte à la caisse d'escompte, et par contre-coup à la nation. Lës préopinants n'ont pas montré leur patriotisme ordinaire. De quoi s'agit-il? quand il s'agirait de nommer des commi...
      Speaker: Garat
      ...ens de s'assurer que la bonne foi de la nation, que la loyauté française ne seront pas... ...gage que vous lui avez donné. Pourquoi lui refuserait-on cet avantage et les moyens de s'assurer que la bonne foi de la nation, que la loyauté française ne seront pas violées?

      Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      page 315
      Speaker: Barnave
      La nation française ne veut exercer sur elles d'a... La nation française ne veut exercer sur elles d'autre influence que celle des lijns établis et cimentés pour l'utilité commune ; ...
      Speaker: Barnave
      ... de la plus imposante des autorités, la nation qui l'a chargée de la conservation de s...
      ...ces droits sont incontestables, plus la nation, qui les a confiés, a de moyens pour le...
      ...s par elle à l'exercice de la volonté d tous. Dépositaire de la plus légitime et de la plus imposante des autorités, la nation qui l'a chargée de la conservation de ses droits, a mis à sa disposition toutes les forces nécessaires pour les garanti...
      ...voir rigide, une obligation sacrée de les maintenir sans altération ; mais plus ces droits sont incontestables, plus la nation, qui les a confiés, a de moyens pour les soutenir, et moins il convient à l'Assemblée qui la représente, d'appeler à le...

      Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      page 316
      Speaker: Barnave
      ...opre bien, et prêter à la majesté de la nation qu'elle représente, le seul langage qui... ...intérêts avec franchise, les attacher à leurs devoirs pâr le sentiment de son propre bien, et prêter à la majesté de la nation qu'elle représente, le seul langage qui puisse lui convenir, celui de la raison et de la vérité.
      Speaker: Barnave
      ... engagements et tout ce que les grandes nations peuvent employer pour Ips faire valoir;... ...à une indépendance absolue, on leur demanderait, en laissant de côté la foi, les engagements et tout ce que les grandes nations peuvent employer pour Ips faire valoir; on leur demanderait quel est donc le secret de leurs espérances? où sont leurs ...
      Speaker: Barnave
      ...sissez d'etre les citoyens libres d'une nation libre ou de devenir bientôt les esclave... ...n oubliant tout, excepté vos intérêts, voilà nos principes, voilà nos lois; choisissez d'etre les citoyens libres d'une nation libre ou de devenir bientôt les esclaves de ceux qui s'offriraient aujourd'hui pour nos alliés !
      Speaker: Barnave
      ...eur demanderait encore quelle est cette nation qui pourrait promettre à nos colonies, ... ...s fondements, pût conserver pendant quelque temps une apparence de justice; on leur demanderait encore quelle est cette nation qui pourrait promettre à nos colonies, plus de loyauté, plus de fraternité que nous n'en prouvons aujourd'hui ?
      Speaker: Barnave
      Quelle est cette nation qui pourrait déployer pour leur protect... Quelle est cette nation qui pourrait déployer pour leur protection des forces plus imposantes et plus solidement fondées que celles dont nous d...
      Speaker: Barnave
      Quelle est cetie nation à qui la nature a donné plus de moyens ... Quelle est cetie nation à qui la nature a donné plus de moyens pour commercer avec elles?
      Speaker: Barnave
      ...ue, jusqu'à cejour, le génie seul de la nation française a lutté contre toutes les ins... Mais ignore-t-on que, jusqu'à cejour, le génie seul de la nation française a lutté contre toutes les institutions, toutes les entraves, tous les préjugés?
      Speaker: Barnave
      ...oductives, et détruisait ainsi chez une nation, amoureuse de la considération et de la... ...tes les possessions au-dessus du commerce, de l'agriculture et de l'industrie productives, et détruisait ainsi chez une nation, amoureuse de la considération et de la gloire, ce germe qui donne naissance à tous les genres de perfection?
      Speaker: Barnave
      ...acultés, nous prendrons enfin parmi les nations la place qui nous fut assignée. Alors n...
      ...s promet et ce qu'elle vous demande. La nation française éprouve depuis longtemps ce q...
      ...che du terme où, dégagés des entraves qui, jusqu'ici, ont contraint toutes nos facultés, nous prendrons enfin parmi les nations la place qui nous fut assignée. Alors notre liberté, notre puissance, notre fortune seront le patrimoine de tous ceux q...
      ...tages communs, inaltérable fidélité : voilà, peuple des colonies, ce qu'elle vous promet et ce qu'elle vous demande. La nation française éprouve depuis longtemps ce qu'on

      Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      page 317
      ... jours, à compter de celui où la procla nation aura été faite et d'en donner immédiate... ...° L'assemblée paroissiale sera tenue de faire son option dans l'espace de quinze jours, à compter de celui où la procla nation aura été faite et d'en donner immédiatement connaissance au gouverneur de la colonie et à l'assemblée coloniale. Son vœ...

      Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      page 318
      Speaker: De Cocherel
      ... ont éié mises sous la sauvegarde de la nation; vous avez consacré, en faveur des Fran... ... Messieurs, votre décret du 8 mars a fixé le sort des colonies. Leurs propriétés ont éié mises sous la sauvegarde de la nation; vous avez consacré, en faveur des Français cubi-vateurs qui les habitent, le droit de vous pré enter eux-mêmes le plan...

      Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      page 321
      Speaker: Le comte de Reynaud
      ...uillité et une fidélité inviolable à la nation. L'instruction prescrite par l'article ... ...s colonies, de les rassurer sur leurs plus chêrs intérêts, de maintenir la tranquillité et une fidélité inviolable à la nation. L'instruction prescrite par l'article 3 de ce décret ne doit donc être qu'un développement des moyens de parvenir à ce...
      Speaker: Le comte de Reynaud
      ...iquement les sentiments paternels de la nation pour les colonies. ...rtance, leur droits et leur fidélité à la mère-patrie, et d'avoir peint si énergiquement les sentiments paternels de la nation pour les colonies.
    • Séance du vendredi 26 mars 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du vendredi 26 mars 1790

      page 358
      Speaker: Le marquis de Bonnay
      ...erception- Èffe jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi ; et de maintenir d... ...itter toutes Tes impositions établis d'une {panière légale, ei d'ep assurer la perception- Èffe jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi ; et de maintenir de tout son pouvoir la constitution décrétée par l'Asgeniblée, "ét acceptée ou sa...

      Séance du vendredi 26 mars 1790

      page 360
      Speaker: Garat
      ... des lois appartient exclusivement à la nation. Les ministres, avez-vous dit encore, s... ...mblée nationale à prendre en considération tel ou tel objet; mais la proposition des lois appartient exclusivement à la nation. Les ministres, avez-vous dit encore, sont responsables chacun dans leur déparlement; mais aucun ordre du pouvoir exécu...

      Séance du vendredi 26 mars 1790

      page 363
      Speaker: Charles de Lameth
      ... faites, je §ui§ SÛr que* de toutes les nations de l'Europe, il n'en est pas une qui ai... ...e effrayés; malgré les dettes dont nous sommes accablés, et que nous n'ayons pas faites, je §ui§ SÛr que* de toutes les nations de l'Europe, il n'en est pas une qui ait un aussi beau bilan que la France.
    • Séance du 27 mars 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 363
      ... laquelle ce pasteur cltayen offre a la nation, entre les mains de ses représentants, ... ...it lecture d'une lettre du sieur Pleury, curé de Sormery, à M. le président, par laquelle ce pasteur cltayen offre a la nation, entre les mains de ses représentants, uue année du revenu de sa cure, el se dévoue, n'ayant pas d'autre ressource pour...
      ...pressent, à l'envi, de manifester à. fa nation leur zèle par des dons p^trtotiques, la...
      ...ge et ponr la mientie que j'ojffré à la nation, entre vos mains tout le revenu dema cu...
      « fandis que tontes les campagnes, ainsi que les villes, s'empressent, à l'envi, de manifester à. fa nation leur zèle par des dons p^trtotiques, la paroisse de Sormery, diocèse de Sens, dont i'ai baptisé une partie la jèqriesse...
      ...ent-pi, quelque chose de plus qu'un simple dévouement, et c'est pour leqr décharge et ponr la mientie que j'ojffré à la nation, entre vos mains tout le revenu dema cure, estimé 1,700 livres sur le rôle des impositions des ci-devant privilégiés po...

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 364
      ...eigneur, et tous les représentants delà nation, êtes les respectables ministres. Je de...
      ...ect, et le plus sincère dévouement à la nation,
      ...sgrand plaisir, une année de mes jours sur l'autel de la patrie, dont vous. Monseigneur, et tous les représentants delà nation, êtes les respectables ministres. Je demande seulement qu'il me soit permis de retenir,de mon sacrifice, de quoi payer ...
      ...ceux à qui j'avais affermé mes dîmes. J'ai l'honneur d'être avec un profond respect, et le plus sincère dévouement à la nation,

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 368
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...xcessif, l'Etat est sans crédit, et les nations rivales profitent de sa détresse ; vous... ...t la France et demandent du pain, le numéraire est rare, l'intérêt de l'argent excessif, l'Etat est sans crédit, et les nations rivales profitent de sa détresse ; vous le savez, et vous en gémissez, et vous vous oc-

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 369
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...t de 4 0/0 tourne-, raitau profit de là nation, la rétribution accordée à ces administ... ...d'hui les receveurs particuliers des finances. Le bénéfice provenant de l'intérêt de 4 0/0 tourne-, raitau profit de là nation, la rétribution accordée à ces administrateurs, prélevée.
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...ces deniers seraient productifs pour la nation, et utiles aux citoyens qui les trouver... ...age au public, au gouvernement même, à qui ils appartiennent : ainsi, désormais ces deniers seraient productifs pour la nation, et utiles aux citoyens qui les trouveraient sans cesse à leur disposition.

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 370
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...ture impérieuse des choses, et quand la nation voudra, elle amènera avec la même facil... Cette loi deviendra générale par la nature impérieuse des choses, et quand la nation voudra, elle amènera avec la même facilité et la même puissance l'intérêt de l'argent à un taux plus modéré encore.
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...riées, si agréables, et qui rendent les nations étrangères tributaires de notre industr... ...ductions ces formes heureuses si appropriées à nos besoins et à nos goûts, si variées, si agréables, et qui rendent les nations étrangères tributaires de notre industrie.

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 371
      ...ront chaque année un compte public à la nation. ...ction de assemblées de département, et les administrateurs qui les régiront rendront chaque année un compte public à la nation.

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 372
      ...îs; le surplus tournera au profit de Ja nation, et sera versé dans ses coffres. ...ourraient tourner contre eux, s'ils avaient commis deserreursdansleursévaluatio îs; le surplus tournera au profit de Ja nation, et sera versé dans ses coffres.
      ...de concert avec les représentants de la nation, une partie des biens domaniaux sur de ... ...nement, pour des besoins d'Etat, et la libération de la dette publique, engage, de concert avec les représentants de la nation, une partie des biens domaniaux sur de pareils contrats, il ne payera qu'un et demi d'intérêt, droit accordé aux admini...
    • Séance du mardi 30 mars 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du mardi 30 mars 1790, au matin

      page 443
      Speaker: Charles Chabroud
      ...de l'ancien ? Jë me suis demande, si la nation avait voulu î%bolition 4'un antique édi... ...étude pénible, pourquoi je retrouvais, dans ce nouveau système» tQU? les traits de l'ancien ? Jë me suis demande, si la nation avait voulu î%bolition 4'un antique édifice^ pour la ridicule satisfaction de détrqire, et ae réédi^er dans ïp' mêcpe c...

      Séance du mardi 30 mars 1790, au matin

      page 446
      ...t, mais elle n'est pas le plus sûr. Les nations sont averties, elles peuvent se prépare... ...its, on enchaîne les peuples-. La force est le moyen de domination le plus prompt, mais elle n'est pas le plus sûr. Les nations sont averties, elles peuvent se préparer à la résistance; et si elles succombent, elles protestent en secret contre la ...

      Séance du mardi 30 mars 1790, au matin

      page 447
      ...nfère pas un caractère irrévocable. Une nation ne sera pas longtemps libre, si elle ac... ... juges soient nommés par le peuple» il faut encore quel'élection populaire ne confère pas un caractère irrévocable. Une nation ne sera pas longtemps libre, si elle accorde l'inamovibilité à ceux qu elle prépose à des fonctions publiques.
    • Séance du vendredi 9 avril 1790

      - search term matches: (52)

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 598
      ...le, et leur serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de défendre la ... ...tif, qui atteste solennellement leur adhésion aux décrets de l'Assemblée nationale, et leur serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de défendre la Constitution jusqu'à la dernière goutte de leur san^.

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 599
      Speaker: Mougins de Roquefort
      ...mières des augustes représentants de la nation, ils se sont empressés d'imiter leur gl... ...énétrés d'admiration et de respect pour les lois émanées de la sagesse et des lumières des augustes représentants de la nation, ils se sont empressés d'imiter leur glorieux exemple, en prêtant, avec la plus grande solennité, le serment civique en...
      ...le jure amour, respect et fidélité à la nation, à la loi et au roi. Adresse de la municipalité de Sarency, par laquelle elle jure amour, respect et fidélité à la nation, à la loi et au roi.
      ...de Toulouse, par laquelle ils font à la nation le don patriotique de 8,800 livres en d... Adresse de la communauté des procureurs au sénéchal et siège présidial de Toulouse, par laquelle ils font à la nation le don patriotique de 8,800 livres en deux capitaux de 4,400 livres chacun, dus à la communauté par le Trésor royal; l'...

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 600
      Speaker: Le comte de Toustain de Viray
      ... biens du clergé à la disposition dé la nation, vous n'avez eu en vue que le bien géné... Quand vous avez déclaré les biens du clergé à la disposition dé la nation, vous n'avez eu en vue que le bien général et le salut de la chose publique ; il faut donc pour vous renfermer dans vos...
      Speaker: Le comte de Toustain de Viray
      ...municipalité qui achète des biens de la nation et veut s'attribuer isolément un seiziè... ... par la municipalité de Paris vicieux en bien des points. Comment concevoir une municipalité qui achète des biens de la nation et veut s'attribuer isolément un seizième pour son propre compte! c'est évidemment une

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 601
      Speaker: Le comte de Toustain de Viray
      ...is hypothèques et sur la garantie de la nation Comment ne pas s'apercevoir que ce sera... ...ir à un emprunt, et faire supporter une rente à des assignats étayés sur des vrais hypothèques et sur la garantie de la nation Comment ne pas s'apercevoir que ce serait aggraver la dette de l'Etat, en lui faisant payer l'intérêt de l'intérêt, pui...
      Speaker: Le comte de Toustain de Viray
      ...ce sous la loyauté et la garantie de la nation ; vous nous donnez des assignats dont n... ...istes, sur quiseuls cette opération frappera, diront : Vous avez mis notre créance sous la loyauté et la garantie de la nation ; vous nous donnez des assignats dont nous ne pouvons pas faire d'autre usage que pour acheter des biens du domaine et ...
      Speaker: Le comte de Toustain de Viray
      ...ns du clergé sont à la disposition delà nation ; ses ministres, ainsi que les pauvres,... ... de l'ordre dans ses affaires ; sans quoi toute sa fortune est en péril. Les biens du clergé sont à la disposition delà nation ; ses ministres, ainsi que les pauvres, en qualité de citoyens, sont les enfants de l'Etat ; il faut donc suivre la mêm...

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 604
      Speaker: Anson
      ...ication dépend souvent le bonheur d'une nation entière. ...rations; que son application demande une longue expérience, et que de celte application dépend souvent le bonheur d'une nation entière.

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 605
      Speaker: Anson
      ...marcher sans appui? Est-ce à une grande nation qui se régénère, à douter de ses forces...
      ... créanciers que pour lui-même; mais une nation qui peut donner à son papier le mouveme...
      ...aires, au commerce son activité : cette nation, dis-je, ne doit pas rester plus longte...
      ... le labyrinthe de l'ancienne administration ? Pourquoi cette crainte puérile de marcher sans appui? Est-ce à une grande nation qui se régénère, à douter de ses forces ? Un débiteur ordinaire, qui ne peut donner à ses créanciers qu'un papier auque...
      ... se débat avec découragement dans les liens d'une créance aussi pénible pour ses créanciers que pour lui-même; mais une nation qui peut donner à son papier le mouvement de la circulation, qui, par cette circulation nouvelle, peut répandre des bie...
      ...r elle enfin, peut rendre aux manufactures leurs travaux, aux ouvriers leurs salaires, au commerce son activité : cette nation, dis-je, ne doit pas rester plus longtemps dans l'incertitude sur le grand parti qui lui reste à prendre; et l'opinion
      Speaker: Anson
      ... elles le sont en effet vis-à-vis de la nation entière qui ies a accordées. Elles n'en... ...on, parce qu'elles sont consenties librement par les représentants du peuple; et elles le sont en effet vis-à-vis de la nation entière qui ies a accordées. Elles n'en sont pas moins obligatoires vis-à-vis de chaque citoyen : il est forcé de se so...

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 606
      Speaker: Anson
      Au moment où une nation, en faisant circuler un métal, lui a do...
      ...mais la réponse fut, sans doute, qu'une nation, en créant un signe représentatif, gara...
      Au moment où une nation, en faisant circuler un métal, lui a donné une valeur supérieure à celle du poids de la matière dont eile est composée,...
      ... faire, à cet égard, les objections qu'on accumule sur les au-tr> s numéraires; mais la réponse fut, sans doute, qu'une nation, en créant un signe représentatif, garantit plutôt le titre que la valeur; elle imprime uniquement le mouvement de la c...
      Speaker: Anson
      ...lliage, celle d'un immeuble cédé par la nation, qui, d'après vos décrets, aura nécessa... ... complète, puisqu'ils sont le signe représentatif d'une valeur qui n'a point d'alliage, celle d'un immeuble cédé par la nation, qui, d'après vos décrets, aura nécessairement une valeur équivalente. Ils ne sont que des subdivisions des obligations...
      Speaker: Anson
      ... eue jusqu'à présent le papier d'aucune nation. Les valeurs mobilières, déposées dans ... ...ra le sceau de l'État ; ils auront, enfin, une valeur immobilière que n'a jamais eue jusqu'à présent le papier d'aucune nation. Les valeurs mobilières, déposées dans les caves de la banque d'Amsterdam, qui sont représentées parses billets, peuven...
      Speaker: Anson
      ...outiennent qu'un papier qui tient de la nation l'avantage de la circulation, ne doit p... ...ndables par leurs connaissances en matière de numéraire, tant réel que fictif, soutiennent qu'un papier qui tient de la nation l'avantage de la circulation, ne doit point y réunir celui d'un intérêt; que c'est lui ôler même une partie de la rapid...
      Speaker: Anson
      ... la justice privée et de la ju-tice des nations. Descendez un moment du faîte de la lég...
      ...tôt vous prononcerez unanimement que la nation française, en s'acquittant avec un papi...
      ...nner ce nom, dans cette supposition? La nation, en effet, offrirait à son créancier l'...
      ...tilement présentée. Abolissez à jamais, Messieurs, cette distinction immorale de la justice privée et de la ju-tice des nations. Descendez un moment du faîte de la législation, pour examiner com méjugés cette question si simple: lorsqu'un débiteur...
      ... ! Messieurs, replacez-vous maintenant sur les sièges des législateurs, et aussitôt vous prononcerez unanimement que la nation française, en s'acquittant avec un papier sans intérêt, n'exercerait pas vis-à-vis de son créancier, qui le recevrait m...
      ...la préférence à ces assignats qu'ils appellent volontaires. Mais peut-on leur donner ce nom, dans cette supposition? La nation, en effet, offrirait à son créancier l'option entre un assignat, ou rien. N'est-ce pas abuser vis-à-vis de lui d'une au...
      Speaker: Anson
      ...nez dans ce cas, ou est onéreux pour la nation, si l'intérêt est très considérable, ou...
      ...l est obligé de faire. De quel droit la nation exerce-t-elle ainsi sur lui l'empire de...
      ...r, un propriétaire qui a des remboursements à faire; l'assignat que vous lui donnez dans ce cas, ou est onéreux pour la nation, si l'intérêt est très considérable, ou n'e3t pas l'équivalent du sacrifice qu'il est obligé de faire. De quel droit la nation exerce-t-elle ainsi sur lui l'empire de la nécessité, et lui commaude-t-elle souvent une banqueroute totale, par la fai...

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 607
      Speaker: Anson
      ...ignat portant intérêt et garanti par la nation, pourra lui offrir un bénélice incounu ... ...ls le retiennent parce qu'ils ont peu d'emplois à en faire : mais, lorsqu'un assignat portant intérêt et garanti par la nation, pourra lui offrir un bénélice incounu jusqu'aujourd'hui, il s'habituera insensiblement à ce nouveau numéraire moins vo...

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 609
      Speaker: Anson
      ...énaturer le caractère de monnaie que la nation lui aura donnée. Il s'agit ici d'un num... ...tant encore, nous a déterminés à ne point prescrire cette formalité; ce serait dénaturer le caractère de monnaie que la nation lui aura donnée. Il s'agit ici d'un numéraire; les assignats ne peuvent trop en réunir toutes les qualités.

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 610
      ...itti-r les intérêts et les capitaux. La nation déclare qu'elle regarde comme créancier... ...ttes du clergé sont réputées nationales : le Trésor public sera chargé d'en acquitti-r les intérêts et les capitaux. La nation déclare qu'elle regarde comme créanciers de l'Etat tous ceux qui justifieront avoir légalement contracté avec le clergé...

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 611
      Speaker: Chasset
      ...e liant avec les autres ressources delà nation, pour subvenir à ses dépenses, puisse c...
      ...ibre, la plus sûre hypothèque qu'aucune nation puisse offrir.
      ...r desprincipes justes et constitutionnels ; enfin, à un résultat en grand qui, se liant avec les autres ressources delà nation, pour subvenir à ses dépenses, puisse calmer nos inquiétudes* tranquilliser les créanciers de l'Etat, en leur présentant la plus immense, la plus libre, la plus sûre hypothèque qu'aucune nation puisse offrir.
      ...nce des sommes qui lui sont dues par la nation, pour le montant des billets qu'elle a ... ...és premièrement à l'échange des billets de la caisse d'escompte jusqu'à concurrence des sommes qui lui sont dues par la nation, pour le montant des billets qu'elle a remis au Trésor public, en vertu des décrets de l'Assemblée nationale. Le surplu...

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 612
      Speaker: Chasset
      ...idés par des vicaires stipendiés par la nation, quand ils ne pourront plus ser- ...ligibles ; la retraite des curés sera leur cure même, dans laquelle ils seront aidés par des vicaires stipendiés par la nation, quand ils ne pourront plus ser-

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 614
      Speaker: Chasset
      contributions de la nation, il lui fournira annuellement au moins ... contributions de la nation, il lui fournira annuellement au moins 40,000,000 livras pour les besoins publics, et rendra disponible un fonds de plu...
      Speaker: Chasset
      ... culte, et placez, dans les mains de la nation, dégagés de toutes charges, tous les bi... ...ontributions générales au point qu'elles suffisent pour solder tous les frais du culte, et placez, dans les mains de la nation, dégagés de toutes charges, tous les biens ecclésiastiques que vous avez déclaré être à sa disposition, par votre décre...
      Speaker: Chasset
      ...et de la dîme, et ce qu'elle coûte à la nation en la percevant sur le produit brut des... ...lcul, chercher trois bases : la valeur des revenus ecclésiastiques, Je produit net de la dîme, et ce qu'elle coûte à la nation en la percevant sur le produit brut des fruits décimales.

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 618
      ...bre dernier être à la disposition de la nation, wra et demeurera confiée aux assemblée... ...du présent décret, l'administration des biens, déclarés par le décret du 2 novembre dernier être à la disposition de la nation, wra et demeurera confiée aux assemblées de départements et de districts, ou à leurs directoires, sous les r ègles et l...
      ...s biens qui sont à la disposition de la nation puissent être dégagés de toutes charges... ...ques, tant séculiers que réguliers de l'un et de l'autre sexe; de manière que les biens qui sont à la disposition de la nation puissent être dégagés de toutes charges, et employés par ses représentants ou par le Corps législatif, aux plus grands ...

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 619
      ...ris, mais 1 intérêt public, celui de la nation entière, semble repousser cette forme i... ...êt particulier de quelques créanciers de l'Etat le leur fait demander à grands cris, mais 1 intérêt public, celui de la nation entière, semble repousser cette forme inique et désastreuse.

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 620
      ...i payer. Eh! qui ne voit qu'alors cette nation imprudente se trouverait déjà sur les b... ... continuer l'importation de ses marchandises, qu'on ne serait plus en état de lui payer. Eh! qui ne voit qu'alors cette nation imprudente se trouverait déjà sur les bords du précipice?

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 621
      ...ns nombre qui en résulteront pour cette nation malheureuse: 1° la disparition totale d... 29. Voici l'aperçu des maux sans nombre qui en résulteront pour cette nation malheureuse: 1° la disparition totale du numéraire et le surtaux de l'intérêt ; 2° la disette et le renchérissement de ...

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 622
      ...eurs, car je suis con-nationale ; si la nation, voulant satisfaire aux I vaincu comme ... tice, de bonnes lois, et une Constitution vraiment 1 41. ie m'arrête là, Messieurs, car je suis con-nationale ; si la nation, voulant satisfaire aux I vaincu comme eux que tout papier-monnaie sans engagements de l'Etat, olfrait elle-même à ses ...

      Séance du vendredi 9 avril 1790

      page 624
      ...gne à jamais des louanges de toutes les nations, dont on voudrait, souiller la mémoire,... 57. C't st cette auguste Assemblée digne à jamais des louanges de toutes les nations, dont on voudrait, souiller la mémoire, en lui faisant prononcer une loi si contraire à la justice et au droit sacré de...
      ...andes ressources qui appartiennent à la nation, lorsque j'ai mis sous vos yeux les dan... ...ire qui leur appartient à tant de titres? ai-je jeté quelque défaveur sur les grandes ressources qui appartiennent à la nation, lorsque j'ai mis sous vos yeux les dangers d'y associer la force et la contrainte?
  • Tome 13 : Du 14 au 20 avril 1790 2 results
    • Séance du mercredi 21 avril 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 162
      Speaker: Bouche
      ...ions de prouver aux représentants de la nation notre respect, notre obéissance et notr... ...i elle est plus dangereuse. Nous saisissons toujours avec empressement les occasions de prouver aux représentants de la nation notre respect, notre obéissance et notre dévoilement à tous ses décrets. »

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 163
      Speaker: Treilhard
      ...es Pays-Bas, sans le consentement de la nation et, comme ce consentement n'a pas été o... ...en prétextant que François I" n'avait pu céder à Char-les-Quint la suzeraineté des Pays-Bas, sans le consentement de la nation et, comme ce consentement n'a pas été obtenu, ces prélats ne se considèrent pas comme étrangers,

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 167
      ...érents pouvoirs qui, émanant tous de la nation, ne peuvent exister que pour son bonheu... ...ciété ; il était nécessaire de distinguer, de circonscrire, d'organiser Ces différents pouvoirs qui, émanant tous de la nation, ne peuvent exister que pour son bonheur ; il était indispensable de ramener toutes les institutions sociales à leur ob...
      ...ut-être plus difficile de régénérer les nations civilisées, il n'en est pas un qui n'ai... ... sont chargés de la lâche difficile de civiliser les UationS, ou de la tâche, peut-être plus difficile de régénérer les nations civilisées, il n'en est pas un qui n'ait fondé ses institutions sUr la base sacrée de la religion, sur la foi d'un être...
      ...le serment gpleunet d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... exigé de tous le serment gpleunet d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout leur pouvoir la constitution que vous avei établie. Qu'avez-vous fait par ...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 168
      ...nt, et de leur donner, aux dépens de la nation, un substitut pour en remplir les fonct... ...ir aux curés âgés ou infirmes : ce serait de leur laisser la place qu'ils occupent, et de leur donner, aux dépens de la nation, un substitut pour en remplir les fonctions. Par là, on ferait tout à la fois et le bien du pasteur et le bien du troup...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 170
      ...vinité ; c'est l'idée i}ue l'apôtre des nations nous donne du sacerdoce Çhrétien, et la... ... hommes, est établi pour le bien des hommes, dans les choses qui regardent la divinité ; c'est l'idée i}ue l'apôtre des nations nous donne du sacerdoce Çhrétien, et la raisoa nous dit avec la religion que le but de tout gouvernement est le bien de...
      ...ent par lui de prêcher, de baptiser les nations, ils ne croyaient pas qu'il leur appart... ...avaient donné l'exempte. Appelés directement par jésUs-Christ, chargés expressément par lui de prêcher, de baptiser les nations, ils ne croyaient pas qu'il leur appartînt exclusivement de se donner des collègues ou des coopérateurs, encore moins d...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 171
      au'ancune autre, et la nation n'a jamais pu être épouillée du droit d... au'ancune autre, et la nation n'a jamais pu être épouillée du droit de choisir celui qui doit parler à Dieu en son nom, qui doit lui parler au nom de...
      ...ubsistance; il faut doue que ce soit la nation qui la leur fournisse. Vous eu avez, Me... ...es : il ne leur reste aucun temps pour s'occuper des moyens de pourvoir à leur subsistance; il faut doue que ce soit la nation qui la leur fournisse. Vous eu avez, Messieurs, contracté l'engagement solennel en son nom et elle le remplira avec fra...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 173
      ... qui lui est confié, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... ...du peuple et du clergé, le serment solennel de veiller avec soin sur le troupeau qui lui est confié, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout son pouvoir la constitution décrétée par l'Assemblée nationale, et accepté...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 174
      ..., seront en-* tiêrement défrayés par la nation. ...uellement dans le lieu du service, auquel la confiance des peuples les a appelés, seront en-* tiêrement défrayés par la nation.

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 175
      ...s oflices ecclésiastiques, payés par la nation, les fruits du traitement qui y est att... Art. 12. Pendant les vacances des évéchés, cures, et de tous oflices ecclésiastiques, payés par la nation, les fruits du traitement qui y est attaché, seront versés dans la caisse du département, pour subvenir aux dépenses do...
      ...icaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaire... ... de l'administration du district, leur permettra, s'il y a lieu, de prendre un vicaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaires.
    • Séance du vendredi 16 avril 1790

      - search term matches: (16)

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 79
      Speaker: De Cazalès
      ...u'elle corrompra la masse entière de la nation, et y portera une immoralité qui rendra... ...éritable banqueroute, qu'elle est de toutes les banqueroutes la plus odieuse ; qu'elle corrompra la masse entière de la nation, et y portera une immoralité qui rendra le. peuple fran gais leplus vil des peuples du monde... Le créancier del'Etat, ...
      Speaker: De Cazalès
      ... Français le rebut de toutes les autres nations, ne serait rachetée par aucun avantage ... ...es Français d'être tous banqueroutiers les Uns envers les autres, qui ferait des Français le rebut de toutes les autres nations, ne serait rachetée par aucun avantage réel. Le gouvernement se Verrait obligé de payer la même quantité de dettes. Geu...

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 80
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      Lorsque la nation déclare qu'elle veut acquitter sa dette... Lorsque la nation déclare qu'elle veut acquitter sa dette, c'est qu'elle entend réellement l'acquitter. Si elle donne à ses créanciers de...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ... l'injustice qu'il y aurait à ce que la nation pût s'ordonner à elle-même de payer ses...
      ...vidus qui la composent; en sorte que la nation souffrirait que ses créanciers directs ...
      « A-t-on pesé (dit l'auteur des Observations sur les deux modes de paiement) l'injustice qu'il y aurait à ce que la nation pût s'ordonner à elle-même de payer ses créanciers dans une monnaie avec laquelle elle leur défendrait de s'acquitter à leur tour, soit envers elle-même, soit envers les individus qui la composent; en sorte que la nation souffrirait que ses créanciers directs fussent poursuivis comme banqueroutiers, parce qu'ils auraient voulu payer à leu...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      Ainsi la nation, en échange de l'argent qu'elle a regu,... Ainsi la nation, en échange de l'argent qu'elle a regu, donnerait un papier dont on ne pourrait faire aucun usage, ou qui perdrait énor...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...mboursez 2 milliards, vous déchargez la nation de 100 millions de rente. Est-il une co...
      ...'occupent à soulager les malheurs d'une nation si longtemps opprimée ?
      ... vous allégez le fardeau des impôts sous lequel le peuple est écrasé. Si vous remboursez 2 milliards, vous déchargez la nation de 100 millions de rente. Est-il une considération plus puissante, plus propre à toucher ceux qui s'occupent à soulager les malheurs d'une nation si longtemps opprimée ?

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 81
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...La gestion en serait très onéreuse à la nation et elle ferait un intérêt de 5 0/0, lor... ...ndre et de vendre promptement, trouveraient un moins grand nombre d'acquéreurs. La gestion en serait très onéreuse à la nation et elle ferait un intérêt de 5 0/0, lorsqu'elle n'en retirerait peut-être pas 2 de ses fonds.
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...e droit rigoureux, les créanciers de la nation auraient la fàculté de s'emparer des bi... ...eut pas les payer, ceux-ci ont le droit de faire saisir et vendre. Ainsi, dans le droit rigoureux, les créanciers de la nation auraient la fàculté de s'emparer des biens qu'elle possède.
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      S'il était possible que la nation divisât, subdivisât ses biens proportio... S'il était possible que la nation divisât, subdivisât ses biens proportionnellement à ses créanciers, qu'elle en donnât à chaque créancier une portion ég...

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 82
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ... industrie surpasse cellç de toutes les nations ét lé peuple vit dans l'aisance. ...ture est excellente; son commercé s'étend dans toutes les parties du monde; s.qp industrie surpasse cellç de toutes les nations ét lé peuple vit dans l'aisance.

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 83
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...omptable, subordonné et le commis de la nation. ...et je l'espère, nous en vieudrong à ce point-là où le ministre se croira enfin comptable, subordonné et le commis de la nation.

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 84
      Speaker: L'abbé Breuvard
      ...de presbytères soient à la charge de.la nation comme les autres dettes du clergé. ...esdettes contractées parles curés delà province de Flandre pour reconstructions de presbytères soient à la charge de.la nation comme les autres dettes du clergé.
      Speaker: Anson
      ...de domaines ecclésiastiques. Lorsque la nation réserve sur deux milliards quinze à sei... ...e plus que des domaines nationaux; il n'y a plus de domaines de la couronne, ou de domaines ecclésiastiques. Lorsque la nation réserve sur deux milliards quinze à seize cents millions pour servir les deux cents millions des dettes du clergé, on n...
      Speaker: Martineau
      ...bourser les contrats du clergé; mais la nation doit rembourser premièrement les dettes... ...arpent de terre qu'il ne survienne une infinité d'oppositions. On propose de rembourser les contrats du clergé; mais la nation doit rembourser premièrement les dettes les plus onéreuses, celles qui coûtent 6 ou 7 0/0 et non celles qui n'en coûten...
      Speaker: Martineau
      ...d'hui des ventes partielles que fera la nation et on doit décider de même, surtout par... ...t pu demander son remboursement? On conviendra que non. Il en est de même aujourd'hui des ventes partielles que fera la nation et on doit décider de même, surtout parce qu'après les assignats il restera huit fois plus de biens qu'il n'en faut pou...

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 85
      Speaker: Le Président
      « La nation déclare qu'elle regarde comme créancier... « La nation déclare qu'elle regarde comme créanciers de l'Etat tous ceux qui justifieront avoir légalement contracté avec le clergé...
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 7 results
    • Séance du lundi 10 mai 1790, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 10 mai 1790, au matin

      page 452
      Speaker: Chabroud
      ...espectifs, que nous serons fidèles à la nation, à la loi et au roi, et que nous mainti... ... que nous avons èu l'honneur dé prêter dans nos districts et sous nos drapeaux respectifs, que nous serons fidèles à la nation, à la loi et au roi, et que nous maintiendrons de toute notre fortune et jusqu'à la dernière goutte de notre sang la Co...

      Séance du lundi 10 mai 1790, au matin

      page 455
      Speaker: Le Président
      ... àmëhàgêëS, sur lesquelles i'ASsêmtilèë nation aie se réserve de statuer. » ...èces de biens fdrhierdht 1 ï. giiàlrième classe, à rëXcëptidn dei buiè ët forêts àmëhàgêëS, sur lesquelles i'ASsêmtilèë nation aie se réserve de statuer. »
    • Séance du mardi 11 mai 1790, au soir

      - search term matches: (3)

      Séance du mardi 11 mai 1790, au soir

      page 483
      ... la religion catholique est celle dé la nation ; elle jouit sans trouble des honneurs ... En effet Messieurs, le roi des Français est toujours le fils aîné de l'Eglise ; la religion catholique est celle dé la nation ; elle jouit sans trouble des honneurs exclusifs du culte public, et sa morale confiée aux douces influences de la pers...
      ...pes suivis par les représen tants de la nation* le garant le plus authentique de .la d... ...lée nationale : cette unité de vœux est le plus grand des éloges pour les principes suivis par les représen tants de la nation* le garant le plus authentique de .la durée des décrets dont l'ensemble formera la Constitution. Depuis quand serait-il...
      « Le premier pas des députés dé la nation à été de rendre hommage aU saint minist... « Le premier pas des députés dé la nation à été de rendre hommage aU saint ministère des curés, d'àssurèr à ces respectables pasteurs un traitement analogue à là...

      Séance du mardi 11 mai 1790, au soir

      page 484
      ...ont les ennemis publics du roi et de la nation. ...on, ceux qui élèvent des doutes cruels sur le sort de la religion èt du trône, sont les ennemis publics du roi et de la nation.
      ...rets rendus par les représentants de la nation ; qu'elles répètent aux pieds du trône ... ...ussent à la fois des insinuations si contraires a leur adhésion formelle aux décrets rendus par les représentants de la nation ; qu'elles répètent aux pieds du trône cette première loi de la Constitution qui met dans les mains du roi le pouvoir e...
      ...rant encore que les représentants de la nation ont confié exclusivement le pouvoir exé... « Considérant encore que les représentants de la nation ont confié exclusivement le pouvoir exécutif suprême au roi; que si dans ce moment ce pouvoir n'a pas toute l'énergie q...

      Séance du mardi 11 mai 1790, au soir

      page 485
      ...es biens temporels est du ressort de la nation,pour la partie législative, et du roi, ... ...e du despotisme; que tout ce qui intéresse le culte public et l'administration des biens temporels est du ressort de la nation,pour la partie législative, et du roi, pour la partie exécutive, comme l'attestent nos lois et tous les monuments de l'...
      ...se ou prématurée : en effet, c'est à la nation, par ses représentants, à prescrire les... ...dre au roi le pouvoir exécutif dans toute son étendue, est pareillement insidieuse ou prématurée : en effet, c'est à la nation, par ses représentants, à prescrire les règles et les bornes de ce pouvoir, qui
      ...ent tous les bons citoyens autour de la nation représentée par ses députés, de la loi,... ... l'esprit de paix, d'union, de soumission aux lois, et de patriotisme, qui rallient tous les bons citoyens autour de la nation représentée par ses députés, de la loi, et du roi des Français ;

      Séance du mardi 11 mai 1790, au soir

      page 486
      ...t permis des propos indécents contre la nation, en cherchant à la mettre en opposition... ...ont fait de cette marque de ralliement une interprétation criminelle; ils se sont permis des propos indécents contre la nation, en cherchant à la mettre en opposition avec le roi. Une feuille infâme, sous le titre d'avis à Varmée française, circu...

      Séance du mardi 11 mai 1790, au soir

      page 490
      Speaker: L'abbé Royer
      « Quel usage plus sacré la nation a-t-elle pu faire des offrandes faites ... « Quel usage plus sacré la nation a-t-elle pu faire des offrandes faites à l'autel, des dons de la piété, que de subvenir aux calamités publiques, guérir...
      Speaker: L'abbé Royer
      ...r flatter les passions et les vices, la nation a pu le faire, pour l'intérêt des mœurs... nislres prévaricateurs pour flatter les passions et les vices, la nation a pu le faire, pour l'intérêt des mœurs et pour le salut de l'État. C'était lorsque, dans ce district, l'on supprimait ...
      Speaker: L'abbé Royer
      ... c'est celui des pauvres. Ils sont à la nation; ils lui appartiennent; elle en connaît... ...us permettrons de recommander aux généreux législateurs, aux pères de la patrie, c'est celui des pauvres. Ils sont à la nation; ils lui appartiennent; elle en connaît le nombre et les souffrances; elle a promis de faire couler dans leur sein une ...
    • Séance du jeudi 13 mai 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 13 mai 1790, au matin

      page 501
      ...che, contenant l'offre dè remettrè à la nation les biens acquis par cette société, qui... ...re d'une adresse de la société des frères cordonniers de la paroisse Sainu-Eustache, contenant l'offre dè remettrè à la nation les biens acquis par cette société, qui s'élèvent par aperçu à 115,700 livres, avec prière d'accorder à chacun des frèr...

      Séance du jeudi 13 mai 1790, au matin

      page 503
      Speaker: Le Président
      ...taire, appartiennent véritablement à la nation et qu'ils ont été acquis des deniers pa...
      ...e que le roi et les représentants de la nation destinent à un objet désigné d'utilité ...
      ...écessaire pour soutenir la gloire de la nation et l'honneur du pavillon français. »
      ...présenter que les terrains, effets, armes, etc., sous la garde de la marine militaire, appartiennent véritablement à la nation et qu'ils ont été acquis des deniers payés par tous les citoyens du royaume pour l'entretien et l'accroissement des l'o...
      ...citoyen n'a droit de divertir et de se faire donner, pour son propre avantage, ce que le roi et les représentants de la nation destinent à un objet désigné d'utilité publique. Je cherche en vain à établir ces principes, ue je crois être ceux de l...
      ...e l'on conserve avec soin dans nos arsenaux, ce qui, en un moment urgent, sera nécessaire pour soutenir la gloire de la nation et l'honneur du pavillon français. »
    • Séance du vendredi 21 mai 1790, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du vendredi 21 mai 1790, au soir

      page 647
      Speaker: Le baron de Rathsamhausen
      ...nt les ministres seront aux frais de la nation, el vous n'avez pas encore fixé les bor... ...is vous avez décrété, en même temps, que la religion catholique sera la seule dont les ministres seront aux frais de la nation, el vous n'avez pas encore fixé les bornes, ni les droits du culte des sectes non catholiques.
      Speaker: Le baron de Rathsamhausen
      ... première vertu des représentants d'une nation loyale, s'il n'était le premier de leur... ...ipe qui sert de fondement à celte demande. Le respect pour les traités serait la première vertu des représentants d'une nation loyale, s'il n'était le premier de leur devoir. Il serait superflu d'étendre davantage cette réflexion. Si, cependant, ...
      Speaker: Le baron de Rathsamhausen
      ...vu, dans moi, que le représentant dé la nation et le fondé de pouvoirs de mes commetta... ... tous les intérêts et j'ai renoncé à toutes les passions de l'individu. Je n'ai vu, dans moi, que le représentant dé la nation et le fondé de pouvoirs de mes commettants. Telle a été la base invariable de ma conduite, telle sera constamment ma rè...
      Speaker: Le baron de Rathsamhausen
      ..., en outre, que le premier devoir d'une nation libre, c'est d'être juste; et empressée... ...res droits des protestants des confessionsd'Augsbourg et helvétique; considérant, en outre, que le premier devoir d'une nation libre, c'est d'être juste; et empressée de donner un témoignage éclatant de son respect pour les conventions du droit d...
    • Séance du lundi 24 mai 1790

      - search term matches: (10)

      Séance du lundi 24 mai 1790

      page 662
      Speaker: Bouche
      ...ant: De la paré du roi, et au nom de la nation française. pFOpôSe Uhè àiitre rèdaCtîôti portant: De la paré du roi, et au nom de la nation française.

      Séance du lundi 24 mai 1790

      page 663
      Speaker: Fréteau
      ...s traités qui blessent les droits de la nation, et il en est certainement quelques-uns... quelques traités qui blessent les droits de la nation, et il en est certainement quelques-uns, d'après une délibératiop peut-être vive, nous nous trouverions Conduits au poi...
      Speaker: Goupil de Préfeln
      ...ourra prendre concernant les droits des nations. ...s constitutionnels destinés à servir aux délibérations que le Corps législatif pourra prendre concernant les droits des nations.
      Speaker: Martineau
      ... guerre. Quand ie roi a traité avec les nations étrangères, ces nations ont cru traiter avec ta nation française; Ajourner, c'est faire douter... ...z que. vous révoquez en doute la validité des conventions » vous provoqueriez la guerre. Quand ie roi a traité avec les nations étrangères, ces nations ont cru traiter avec ta nation française; Ajourner, c'est faire douter de vçtre respect pour les traités» Il n'y a pas lieu à délibérer* ..

      Séance du lundi 24 mai 1790

      page 665
      Speaker: Merlin
      ...unal fût décrétée; mais l'intérêt de la nation, l'intérêt de la justice, l'intérêt des... ..., j'aurais peut-être quelque intérêt particulier à ce que l'ambulance de ce tribunal fût décrétée; mais l'intérêt de la nation, l'intérêt de la justice, l'intérêt des justiciables eux-mêmes, sont à mes yeux d'une toute autre considération, et ce ...
      Speaker: Merlin
      ...prends ces trois points : intérêt de la nation, intérêt de la justice, intérêt des jus... Je reprends ces trois points : intérêt de la nation, intérêt de la justice, intérêt des justiciables.-
      Speaker: Merlin
      L'intérêt de la nation est certainement d'être une, et par con... L'intérêt de la nation est certainement d'être une, et par conséquent de multiplier, de fortifier tous les moyens propres à lui assurer cette ...

      Séance du lundi 24 mai 1790

      page 666
      Speaker: Merlin
      ...ur la manière de juger, l'intérêt de la nation, le seul qui m'occupe en cëmomeni, exig...
      ...tumer tous les citoyens à considérer la nation comme une seule famille; parce qUè c'es...
      sur la manière de juger, l'intérêt de la nation, le seul qui m'occupe en cëmomeni, exigerait encore que ces juges fussent sédentaires. Pourquoi,? Je. l'ai déjà dit, parce que c'est le seul moyen d'accoutumer tous les citoyens à considérer la nation comme une seule famille; parce qUè c'est le moyen de former, de maintenir, de consacrer, immuablement ce centre d'activ...

      Séance du lundi 24 mai 1790

      page 667
      Speaker: Merlin
      ...je conclus qu'il est de l'intérêt de la nation que le tribunal de cassation soit séden... ...Popinion des hommes avec lesquels ils doivent passer le reste de leur vie. D'où je conclus qu'il est de l'intérêt de la nation que le tribunal de cassation soit sédentaire.

      Séance du lundi 24 mai 1790

      page 668
      Speaker: Merlin
      ...assation sédentaire, pour le bien de la nation, pour le bien de la justice, pour le bi... ...per ; mais ils sont tels que je puis vous assurer qu'en rendant le tribunal de cassation sédentaire, pour le bien de la nation, pour le bien de la justice, pour le bien des justiciables, vous ne vous priverez pas des moyens de faciliter l'abord d...
      Speaker: Goupil de Préfeln
      ...n a manqué jusqu'à présent à toutes les nations modernes : vous pouvez vous le procurer... ...ustice ; il faut réparer sans cesse le palais auguste de la législation. Ce moyen a manqué jusqu'à présent à toutes les nations modernes : vous pouvez vous le procurer en adoptant le plan que je vais vous soumettre :
    • Séance du jeudi 27 mai 1790, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du jeudi 27 mai 1790, au matin

      page 681
      Speaker: Thouret
      ...ce moment le plus pressant besoin de la nation. Agréez, Messieurs, avec l'expression d... « L'accélération du travail sur l'ordre judiciaire est en ce moment le plus pressant besoin de la nation. Agréez, Messieurs, avec l'expression de ma respectueuse reconnaissance, le concours de mes faibles moyens sur cette im...

      Séance du jeudi 27 mai 1790, au matin

      page 683
      Speaker: Martineau
      ... instances de cette nature au nom de la^nation, parle procureur général syndic des dép... ...ns, qu'ils pei posséderont plus. Il faudra désormais faire poursuivre toutes les instances de cette nature au nom de la^nation, parle procureur général syndic des départements; autrement vous livreriez les propriétés nationales à la discrétion de...
      Speaker: Martineau
      ...té déclarés être à la disposition de l* nation. » ...r entre quelques personnes que ce soit, concernant les fonds et droits qui ont été déclarés être à la disposition de l* nation. »
      Speaker: Girot-Pouzol
      ...ayés sur les revenus de 1789, et que la nation, qui n'a pas perçu ces revenus, ne doit... ...'en 17Û0; que les créanciers de fournitures faites en comestibles doivent être payés sur les revenus de 1789, et que la nation, qui n'a pas perçu ces revenus, ne doit pas payer la dépense de l'année; que les communautés ne peuvent se refuser au p...

      Séance du jeudi 27 mai 1790, au matin

      page 684
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      « Les députés de la nation françaisè'à Cadix, « Signé : Phe Goiran... « Les députés de la nation françaisè'à Cadix, « Signé : Phe Goiran> Dom. Guillet. »
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...ident d'écrire à MM. les d éputés de la nation française à Cadix, une lettre pour leur... ...tre dans son procès-verbal, elle accueille le don patriotique et charge son président d'écrire à MM. les d éputés de la nation française à Cadix, une lettre pour leur témoigner la satisfaction qu'a éprouvée l'Assemblée en recevant les preuves du ...

      Séance du jeudi 27 mai 1790, au matin

      page 685
      Speaker: Paul Nairac
      ... les préjugés destructeurs, il unit les nations et produit chez les hommes un sentiment... ... commerce encourage l'agriculture, il fait fleurir les arts, il fait disparaître les préjugés destructeurs, il unit les nations et produit chez les hommes un sentiment de justice exacte. Nous en avons longtemps méconnu les avantages; nous sommes d...
      Speaker: Paul Nairac
      ... jamais de tribuDal moins à charge à la nation, où la justice soit rendue avec plus de... ...en éprouvent l'heureuse influence, elles en sollicitent la durée; et il n'y aura jamais de tribuDal moins à charge à la nation, où la justice soit rendue avec plus de célérité, où les subtilités de la chicane soient aussi peu connues et où il en ...

      Séance du jeudi 27 mai 1790, au matin

      page 687
      Speaker: Leclerc
      ... cela se pratique actuellement avec les nations qui n'ont pas de tribunaux de commerce ... ...ils augmenteraient leurs prétentions de profit en raison de leurs risques; comme cela se pratique actuellement avec les nations qui n'ont pas de tribunaux de commerce ni de juges commerçants.
    • Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      - search term matches: (26)

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 709
      Speaker: Le baron d'llarde
      ..., savoir : les 170 millions prêtés à la nation, dont 90 avec votre autorisation subséq... ...utorisé la Caisse d'escompte à tenir en émission jusqu'à 206 millions de billets, savoir : les 170 millions prêtés à la nation, dont 90 avec votre autorisation subséquente, et 80 en sus par vos ordres spéciaux ; à quoi vous trouviez convenable d'...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 710
      Speaker: Le baron d'llarde
      ...leur de la somme qu'ils ont prêtée à la nation, et que ceux qui serviraient à l'escomp... ... somme de leurs billets, de manière qu'il n'en restât en émission que pour la valeur de la somme qu'ils ont prêtée à la nation, et que ceux qui serviraient à l'escompte fussent pris sur celte somme même, dont on retirait journellement une partie ...
      Speaker: Le baron d'llarde
      Chez une autre nation que la nation française, il eût été impossible de tro... Chez une autre nation que la nation française, il eût été impossible de trouver une banque qui se fût autant immolée au service public.
      Speaker: Le baron d'llarde
      ...ayant pas plus de billets dehors que la nation ne lui en doit, elle n'aura pas une seu... Elle est également demeurée sans Intérêt pour faire le service, puisque n'ayant pas plus de billets dehors que la nation ne lui en doit, elle n'aura pas une seule dette exigible; au Ie*" juillet, il ne lui restera qu'une créance sur l'Ktat,...
      Speaker: Le baron d'llarde
      ...e peut se continuer qu'aux dépens de la nation, et qu'il sera nécessaire de compter à ... ... 15 avril au moins, il est donc clair que le service en écus ne se continue et ne peut se continuer qu'aux dépens de la nation, et qu'il sera nécessaire de compter à cet égard avec la Caisse d'escompte, qui en a fait les avances et les dépenses, ...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 711
      Speaker: Le baron d'llarde
      ...z pour le capital qu'elle a confié à la nation comme les autres créanciers de l'Etat. ...hange d'écus contre billets ou promesses d'assignats, et que vous la regardissiez pour le capital qu'elle a confié à la nation comme les autres créanciers de l'Etat.
      Speaker: Le baron d'llarde
      ... vous avez faite est très bonne pour la nation, puisqu'en substituant l'intérêt de 3 0... L'opération que vous avez faite est très bonne pour la nation, puisqu'en substituant l'intérêt de 3 0/0 à celui de 5 vous avez économisé, en supposant les payements faits aux mêmes ...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 715
      Speaker: Necker
      ...rce et le vœu général et constant de la nation invitent à supprimer. Ces droits formen... ...oits rie traites perçus dans l'intérêt du royaume, droits que l'intérêt du commerce et le vœu général et constant de la nation invitent à supprimer. Ces droits forment un objet d'environ huit millions; mais ceux relatifs à la circulation des huil...
      Speaker: Necker
      ...s tous les pays et encore plus chez les nations où les contraintes qu'exige la levée de... ...es sortes d'impôts, et les droits qui se payent librement, a paru convenable dans tous les pays et encore plus chez les nations où les contraintes qu'exige la levée des impôts directs contrastent avec l'esprit de la Constitution.
      Speaker: Necker
      ...pales ressources à la disposition de la nation, et entre lesquelles il lui suffit de f... Plaçons maintenant près de cette somme le tableau des principales ressources à la disposition de la nation, et entre lesquelles il lui suffit de faire un choix :

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 716
      Speaker: Necker
      ...égnent tant de lumières, tout ce qu'une nation mise en mouvement vers le bien public, ... ...i les ressources on doit mettre en ligne de compte tout ce qu'une Assemblée où régnent tant de lumières, tout ce qu'une nation mise en mouvement vers le bien public, découvriront successivement d'abus encore inconnus à réformer et d'améliorations...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 717
      Speaker: Necker
      ...e telle modération n'est point dans une nation un sacrifice de ses forces, c'est leur ... ...elles dont la défense est facile, celles qu'on tenterait en vain de franchir. Une telle modération n'est point dans une nation un sacrifice de ses forces, c'est leur prudente destination, c'est même une extension de leur empire puisque le législa...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 721
      Speaker: Le Président
      ...dans la forme qui convient à une grande nation libre. Il est affligeant, sans doute, q... ...s, qui exerce aujourd'hui, et pour la première foi*, la plénitude de ses droits dans la forme qui convient à une grande nation libre. Il est affligeant, sans doute, que la licenceait troublé, ait souillé dans plusieurs lieux les jours solennels d...
      Speaker: Le Président
      ...moyens que la confiance du roi et de la nation ont mis en votre pouvoir. Les vues que ... ...ouvent remarqué avec satisfaction votre empressement à la seconder par tous les moyens que la confiance du roi et de la nation ont mis en votre pouvoir. Les vues que vous lui offrez aujourd'hui sont un nouvel hommage de votre patriotisme : on est...
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 showing 10 of 31 results view all
    • Séance du dimanche 6 juin 1790

      - search term matches: (6)

      Séance du dimanche 6 juin 1790

      page 121
      Speaker: Le marquis de Rostaing
      ...es qui dirigent les représentants de la nation, a décrété et déerète : ...ret du 28 février dernier, et ayant fait la répartition conformément aux principes qui dirigent les représentants de la nation, a décrété et déerète :

      Séance du dimanche 6 juin 1790

      page 123
      Speaker: Lebrun
      ..., 6hât(iié tribunal a une section de la nation : les dépenses - des tribunaux assignés... ...' qui s'éiè^e a fjlSt 740 livjPëà jaifjoùr-d'hui la ju^ticé Hp^Herii à là nàtibh, 6hât(iié tribunal a une section de la nation : les dépenses - des tribunaux assignés aux départements et aux districts seront a là cnai^ë cfë Cës administrations ; ...

      Séance du dimanche 6 juin 1790

      page 127
      ...oyen 'e plus certain,! pour unie grande nation, de l'accroissement de seè Richesses et... ...t contre les envahissements de touté espèce; enfin, créeront un esprit publicj moyen 'e plus certain,! pour unie grande nation, de l'accroissement de seè Richesses et de leur'plus Ufile répartition. " (1) L'Angleterre, sans compter l'Irlande et l...

      Séance du dimanche 6 juin 1790

      page 129
      Speaker: Le Président
      ...ns domaniaux et ecclésiastiques dont la nation projette l'aliénation soit vendue en tr... ...le pour augmenter le nombre des propriétaires en ordonnant que la partie des biens domaniaux et ecclésiastiques dont la nation projette l'aliénation soit vendue en très petits lots, suffisants cependant pour faire vivre une famille de cultivateur...

      Séance du dimanche 6 juin 1790

      page 130
      Speaker: Le Président
      ...le qu'ils doivent être provoqués par la nation, pour la clàssé des journaliers qui, se... ...des avantages qu'ils pourront produire ; mais peut-êttfe l'Assemblée jugera-t-elle qu'ils doivent être provoqués par la nation, pour la clàssé des journaliers qui, se devant ainsi à eux-mêmes la totalité oU'1 une partie de leur bien-être, seront ...
      Speaker: Le Président
      ...appuyer son opinion de l'expérience des nations qui ont donné le plus d'attention à la ... Le comité, cherchant à appuyer son opinion de l'expérience des nations qui ont donné le plus d'attention à la législation des pauvres, présentera à l'Assemblée dés vues sur l'établissement d...

      Séance du dimanche 6 juin 1790

      page 131
      Speaker: Le Président
      ...complet eti plus authentiques Enfin, la nation française; si distinguée dans-tous les ...
      ...ureuse et libre, moins généreuse que la nation anglaise qui, par des souscriptions vol...
      ...ment faites est immense; elle ne pourra qu'augmenter en recevant un emploi plus complet eti plus authentiques Enfin, la nation française; si distinguée dans-tous les siècles1 par la noblesse de ses sentiments, ne sera pas; sous une Constitution heureuse et libre, moins généreuse que la nation anglaise qui, par des souscriptions volontaires et annuellement renouvelées, soutient les plus grands établissements de...
    • Séance du lundi 7 juin 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 7 juin 1790

      page 135
      Speaker: Dufraisse-Duchey
      ....lecuré de Souppes est criminel de lèse-nation, parce qu'il a usurpé par un faux les pouvoirs de la nation. M.lecuré de Souppes est criminel de lèse-nation, parce qu'il a usurpé par un faux les pouvoirs de la nation.

      Séance du lundi 7 juin 1790

      page 136
      Speaker: De Lafayette
      ...e faut pas qu'à cette grande idée d'une nation tranquille sous ses drapeaux civiques, ... ...en fera partie : par elle la liberté française est garantie à jamais ; mais il ne faut pas qu'à cette grande idée d'une nation tranquille sous ses drapeaux civiques, puissent être mêlées un jour de ces combinaisons individuelles qui compromettrai...
    • Séance du mardi 8 juin 1790, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 8 juin 1790, au matin

      page 139
      Speaker: Démeunier
      ...x biens déclarés a la disposition de la nation par le décret du 2 novembre, et situés ... ...ent au règlement décrété par l'Assemblée nationale? est commise, relativement aux biens déclarés a la disposition de la nation par le décret du 2 novembre, et situés dans la ville déParis, pour exercer toutes les fonctions attribuées par le décre...

      Séance du mardi 8 juin 1790, au matin

      page 140
      Speaker: Féraud
      ...un privilège pour la capitale. C'est la nation qui s'assemble ; il faut que ce soit aux frais de la nation. ...x provinces que de leur laisser les frais de cette cérémonie; il en résulterait un privilège pour la capitale. C'est la nation qui s'assemble ; il faut que ce soit aux frais de la nation.

      Séance du mardi 8 juin 1790, au matin

      page 142
      Speaker: Goupil de Préfeln
      ... apôtres r «•Les-roiset les princes des nations les gouvernent avec autorité* il n'en s... ...gouvernement absolu. Prêt à consommer son-sacrifîcey ce divin? Maître dit à ses- apôtres r «•Les-roiset les princes des nations les gouvernent avec autorité* il n'en serai pas ainsi parmi vous; le plus petit;sera autant que le plus grand, et celui...

      Séance du mardi 8 juin 1790, au matin

      page 145
      Speaker: Duquesnoy
      ...ues, quand ces biens appartiennent à la nation. ...ble de laisser subsister des corps qui n'existent que sur des biens ecclésiastiques, quand ces biens appartiennent à la nation.
    • Séance du mercredi 9 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 154
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ... enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du ... ...onsacrée par l'Esprit-Saint, semblaient n'avoir qu'un cœur et qu'une âme; tandis enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du martyre, on put compter sur les élections du peuple, on put confier le choix des...
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ...ir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ? ...'a bien saisi, en confiant aux électeurs des départements, un choix qui doit avoir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ?

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 158
      Speaker: Le Président
      ... la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l... ...conomie,-et ^considération des dépenses qu'exigent l'éclat du trône français, et la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l'Assemblée 'nationale pour qu'elle fitfâtelle-même l'état de ma maison ; mais je...

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 159
      Speaker: Le Président
      ... doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intére... ...t son auguste mère soit rendu préeis par la fixation de son douaire : il me sera doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intéresse aussi essentiellement mon bonheur.
      Speaker: Barnave
      ...e d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec tra... Il ne,s'agU,ren ce moment, que d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec transport aux sentiments que Sa Majesté exprime; mais je crois que ce serait mal ju...
      Speaker: De Clermont-Tonnerre
      ...e roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions- ...i tend à replacer encore sous les yeux du roi l'objet en question pst inutile. Le roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions-
    • Séance du 10 juin 1790, au soir

      - search term matches: (3)

      Séance du 10 juin 1790, au soir

      page 161
      Speaker: De Vaublanc
      ...llions d'hommes les lois que toutes les nations s'empresseront d'adopter quand elles le... ...s avons le bonheur d'être les témoins : un Sénat auguste dicte à vingt-quatre millions d'hommes les lois que toutes les nations s'empresseront d'adopter quand elles les connaîtront.
      Speaker: De Vaublanc
      ...que vous avez passé les pouvoirs que la nation vous a donnés, et que vous avez diminué... Ils ne cessent, ces mêmes hommes, de s'écrier dans leur aveuglement, que vous avez passé les pouvoirs que la nation vous a donnés, et que vous avez diminué et avili l'autorité royale. Eh ! que vous avions-nous demandé? Une constitution...
      Speaker: De Vaublanc
      ...mes à qui les mouvements généreux d'une nation libre font regretter le repos léthargiq... ...eurs impuissantes de l'orgueil humilié, et la voix lâche de ces hommes pusillanimes à qui les mouvements généreux d'une nation libre font regretter le repos léthargique, dont les despotes savent faire jouir leurs esclaves, pour

      Séance du 10 juin 1790, au soir

      page 162
      Speaker: Le marquis de Crillon
      ... violer le serment qu'ilf ont fail a la nation, i la loi et au roi.eu leurper- suadant... ...ou.- leurs eflorts pour s&iuire et egarer les braves militaires, et les porter a violer le serment qu'ilf ont fail a la nation, i la loi et au roi.eu leurper- suadant que le voeu de I'Assemblfie natiocale est de detruire la subordination des sold...
    • Séance du vendredi 11 juin 1790

      - search term matches: (12)

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 165
      Speaker: Le baron d'Elbecq
      ...s et sur nos armes, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... ...soldats-citoyens, jurons sur l'autel de la patrie, en présence du Dieu des armées et sur nos armes, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout notre pouvoir la Constitution acceptée par le roi, ainsi que tous les décrets...

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 168
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...te cette opération pour le compte de la nation, et, dans le cas où l'on ne jugerait pa... ...ar la variation des prix et des changes. Il propose, à cet effet, de diriger toute cette opération pour le compte de la nation, et, dans le cas où l'on ne jugerait pas à propos d'adopter ce parti, il offre de rendre en cuivre pur le tiers de la m...
      ...comme un objet d'autant plus utile à la nation , qu'elle mettra en valeur une très gra... M. Auguste présente d'ailleurs la fonte des cloches comme un objet d'autant plus utile à la nation , qu'elle mettra en valeur une très grande quantité de matière qui est aujourd'hui inutile, et qu'elle alimentera penda...

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 169
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...produit de l'opératioq resteraient à la nation. ...e et celle de leurs principaux ouvriers ; au moyen de quoi tous les frais et le produit de l'opératioq resteraient à la nation.
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...re cette opération pour ie compte de la nation. Le sieur Auguste offre dans ce cas de ... ...mployé dans les arts. Tous deux vous proposent, Messieurs, de les charger de faire cette opération pour ie compte de la nation. Le sieur Auguste offre dans ce cas de rendre trente trois livres de bon cuivre par quintal de cloches, et estime le cu...
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ... cloches inutiles, il ne couvienne à la nation d'en tirer parti. Outre la valeur du mé... ...ue la suppression des couvents et des communautés religieuses rendant toutes les cloches inutiles, il ne couvienne à la nation d'en tirer parti. Outre la valeur du métal qui entrerait dans le Trésor public, ce serait fournir au commerce et aux ar...
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ....métal des cloches pour le compte de la nation, présente beaucoup d'inconvénients, mêm...
      ...intal de matière à fondre, parce que la nation courrait les risques de la solvabilité ...
      ...rtaine, et dès lors peu profitable à la nation.
      L'idée de faire fondre et raffiner le .métal des cloches pour le compte de la nation, présente beaucoup d'inconvénients, même en recevant une quantité quelconque de cuivre pur, pour un quintal de matière à fondre, parce que la nation courrait les risques de la solvabilité des acheteurs; parce qu'elle aurait à sa charge les frais de magasinage, de vent...
      ...s de Marseille et d'Angleterre. Cette opé-r ration serait donc très longue, incertaine, et dès lors peu profitable à la nation.

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 170
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...rera certainement quelque avantage à la nation. ...res. Leur travail donnera des idées à d'autres artistes, et la concurrence procurera certainement quelque avantage à la nation.
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ... donner un prix plus avantageux pour la nation. l'Assemblée, dans cette hypothèse, pre... ...le pour ceux qui se chargeraient de la fonte des cloches, et les engagerait à en donner un prix plus avantageux pour la nation. l'Assemblée, dans cette hypothèse, prendra une détermination positive. Votre comité des finances n'aurait pas été éloi...

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 171
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... a proclamé des deuils hypocrites : les nations ne doivent porter que le deuil de leurs bienfaiteurs; les représentants des nations ne doivent recommander à leurs hommages... ...furent grands que dans leur éloge funèbre; assez longtemps l'étiquette des cours a proclamé des deuils hypocrites : les nations ne doivent porter que le deuil de leurs bienfaiteurs; les représentants des nations ne doivent recommander à leurs hommages que les héros de l'humanité.

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 179
      Speaker: Lebrun
      la nation. Le comité a pensé qu'on la nation. Le comité a pensé qu'on
      Speaker: Lebrun
      ...gements qui doivent être sacrés pour la nation comme pour les particuliers . . 27,900 ...e quelques directeurs ne sont susceptibles d'aucune réduction : ce soot des engagements qui doivent être sacrés pour la nation comme pour les particuliers . . 27,900
    • Séance du samedi 12 juin 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 12 juin 1790, au matin

      page 182
      Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
      ...sa solution devient un devoir pour tome nation sage et éclairée, qui, élevant une Cons... ...tion de la mendicité est le plus important problème politique à résoudre ; mais sa solution devient un devoir pour tome nation sage et éclairée, qui, élevant une Constitution sur les bases de la justice et de la liberté, reconnaît que la classe n...

      Séance du samedi 12 juin 1790, au matin

      page 183
      Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
      ... l'on peijt le dire, nécessaire, que la nation doit secourir dé tous les moyens que se... C'est cette pauvreté sans ressource, cette pauvreté, si l'on peijt le dire, nécessaire, que la nation doit secourir dé tous les moyens que ses besoins exigeront; elle en a pris l'engagement,et cet engagement e^t sacré, il...
      Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
      des secours, que l'homme secouru par la nation, et qui est à S» charge, doit cependant... des secours, que l'homme secouru par la nation, et qui est à S» charge, doit cependant se trouver dans une condition moins bonne que s'il n'avait pas besoin de secour...
      Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
      ...ue la pauvreté réclame avec droit d'une nation juste, et ces détails eu fout plus conn... L'application de ce principe porte sur tous les détails des secours différents que la pauvreté réclame avec droit d'une nation juste, et ces détails eu fout plus connaître encore la nécessité.

      Séance du samedi 12 juin 1790, au matin

      page 184
      Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
      ...st l'un des caractères essentiels de la nation française, elle ne peut qu'accroître pa... ... législation doit autoriser, encourager même cette généreuse libéralité ; elle est l'un des caractères essentiels de la nation française, elle ne peut qu'accroître par la Constitution nouvelle, puisque, dans tous les temps et parmi tous les peupl...

      Séance du samedi 12 juin 1790, au matin

      page 185
      Speaker: Target
      ... garde nationale, sous l'uniforme de la nation, sous les mêmes drapeaux, le même régim... ...res, sous quelque dénomination que ce soit, seront tenus de s'incorporer dans la garde nationale, sous l'uniforme de la nation, sous les mêmes drapeaux, le même régime, les mêmes officiers, le même état-major. Tout uniforme différent, toute cocar...
      Speaker: Target
      ... garde nationale, sous l'uniforme de la nation, sous les mêmes drapeaux, le même régim... ...res, sous quelque dénomination que ce soit, seront tenus de s'incorporer dans la garde nationale, sous l'uniforme de la nation, sous les mêmes drapeaux, le même régime, les mêmes officiers, le même état-major. Tout uniforme différent, toute cocar...

      Séance du samedi 12 juin 1790, au matin

      page 194
      Speaker: Lebrun
      Des inçijrrections les attaquent, eÇ la nation froissée entre l'honneur qui- Rattaché ... Des inçijrrections les attaquent, eÇ la nation froissée entre l'honneur qui- Rattaché â ses engagements. et l'opinion qui s'élève contre les entraves financières, lqt...
    • Séance du 14 lundi juin 1790

      - search term matches: (4)

      Séance du 14 lundi juin 1790

      page 214
      Speaker: Le Président
      ... liberté pour la porter au temple de la nation, où elle resterait déposée ; et désorma... ...rères d'armes, je m'empresserais d'élever cette image chérie sur le pavois de la liberté pour la porter au temple de la nation, où elle resterait déposée ; et désormais le meilleur des pères serait présent àux yeux de ses enfanté aussi sodvent qu...

      Séance du 14 lundi juin 1790

      page 215
      Speaker: Prieur
      ... ont promis et juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi. Tous sont disposés...
      ...çais, ils regardent comme ennemis de la nation cetix qui, pàr des écrits, des complots...
      ...nce dë leur entière soumission sur l'autel du Dieu qui punit les parjures ; toUs ont promis et juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi. Tous sont disposés à soutenir jusqu'à l'effusion de leUr sang la Constitution dii royaume, fruit d...
      ... glorieux travaux ; et, à l'exemple de la commune dë Sézanne et de Vitry-le-Français, ils regardent comme ennemis de la nation cetix qui, pàr des écrits, des complots, des protestations, cherchent à soulever les peuples. Les décrets émanés du sei...

      Séance du 14 lundi juin 1790

      page 218
      Speaker: Martineau
      ...e qui lui est donné, d'être fidèle à la nation, à la loi ët au roi, et de maintenir de... ... et du clergé, le serment solennel dejeiller ayec soin sur les fidèles du diocèse qui lui est donné, d'être fidèle à la nation, à la loi ët au roi, et de maintenir de toUt sbii pouvoir là Constitution dé^ crétée par l'Assemblée nationale, ët acce...
    • Séance du mercredi 16 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 233
      Speaker: Cochelet
      Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opin... Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opinion publique; par conséquent, ils ne sauraient recevoir trop d'adhésions à leurs...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 235
      Speaker: Martineau
      ...s les a appelés, seront défrayés par la nation. » peuples les a appelés, seront défrayés par la nation. »

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 237
      Speaker: De Cazalès
      ...générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de re... ...ue devant ses fidèles n'oserait en faire un scandaleux usage, vous doterez avec générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de représenter. Je conclus à ce que tous les évêques n'aient pas moins de 20,000 livr...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 238
      Speaker: Le marquis de Foucault
      ... clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du...
      ... a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais...
      ...orde, je la prie de se rappeler qu'à l'époque où elle a décrété que les biens du clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du peuple. Le comité aurait du prouver à tous les Français que vous voulez faire u...
      ...n adopte le décret que je vais proposer ; « Les biens du clergé, que l'Assemblée a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais du culte et de ses ministres... » (On rappelle à Vordre du jour,) Je Suis excel...
    • Séance du jeudi 17 juin 1790

      - search term matches: (14)

      Séance du jeudi 17 juin 1790

      page 239
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ...ntage delà part des représentants de la nation. Vous nous rappelez a la primitive Égli... ...ient déplacées de la part de quelques particuliers ; elles le seraient bien davantage delà part des représentants de la nation. Vous nous rappelez a la primitive Église ; nous vous rappellerons au temps où les fidèles abandonnaient leurs biens au...

      Séance du jeudi 17 juin 1790

      page 240
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ...Joseph, auquel il serait honteux que la nation française le cédât en générosité, les c... ce qu'à l'exemple de l'empereur Joseph, auquel il serait honteux que la nation française le cédât en générosité, les curés n'aient pas moins dè de 1,500 livres, et qu'ils soient augmentés quand la c...
      Speaker: Garat
      ...riteraient quelque considération, si la nation devait fournir à ces dépenses ; mais les fidèles y avaient fourni, et la nation a tiré ces fonds à elle. Ce n'est donc ...
      ...des curés seront payés. A vrai dire, la nation ne dépense rien ici; elle ne fait que d...
      l'aîné. Tout ceci n'est que calcul de finance. Ces calculs mériteraient quelque considération, si la nation devait fournir à ces dépenses ; mais les fidèles y avaient fourni, et la nation a tiré ces fonds à elle. Ce n'est donc pas du plus pur des trésors de l'Etat que les traitements des curés seront payés. A vrai dire, la nation ne dépense rien ici; elle ne fait que dispenser une partie de ce qui était destiné à ce service. Il faut conserver ce s...

      Séance du jeudi 17 juin 1790

      page 243
      Speaker: Chasset
      ... rigueur des règles, elle exposerait la nation et les particuliers propriétaires à per... ...ception en nature jusqu'au rachat. Si l'Assemblée se relâchait en ce point de ia rigueur des règles, elle exposerait la nation et les particuliers propriétaires à perdre ce droit si important. On sait, en effet, quelle est la répugnance qu'on app...
      Speaker: Chasset
      ...l est du devoir des représentants de la nation de maintenir de tout leur pouvoir ses r... Sans doute, il est du devoir des représentants de la nation de maintenir de tout leur pouvoir ses revenus, surtout celui qu'on attend cette année de la dîme et qui est si étendu. ...
      Speaker: Chasset
      ...oublies, des droits et des moyens de ia nation. Elle pedt mieux juger qu'aucun particu... « L'Assemblée nationale voit l'ensemble des besoins oublies, des droits et des moyens de ia nation. Elle pedt mieux juger qu'aucun particulier et qu'aucune communauté, de ce qui est utile et possible ; et comme le salu...
      Speaker: Chasset
      ... d'être fidèles à la Constitution, à 1a nation, à la loi et au roi ; ils sont devenus ... « Ils ont tous prêté le seraient d'être fidèles à la Constitution, à 1a nation, à la loi et au roi ; ils sont devenus par là un peuple nouveau, dont le caractère, également sage et noble, sera le re...

      Séance du jeudi 17 juin 1790

      page 244
      Speaker: Chasset
      D'autre part, les représentants de la nation ne doivent point être intimidés par ces...
      ...er l'Assemblée, les représentants de la nation seraient inébranlables dans les résolut...
      D'autre part, les représentants de la nation ne doivent point être intimidés par ces espèces de menaces; ils doivent supposer qu'il n'y a aucun Français qui ne se rende à la raison ; et dussent les insurgés venir entourer l'Assemblée, les représentants de la nation seraient inébranlables dans les résolutions qu'ils auraient prises, fondées sur la raison, la justice et le bien public...

      Séance du jeudi 17 juin 1790

      page 245
      Speaker: Le marquis de Châteauneuf-Randon
      ...e l'inviolabilité du représentant de la nation avec la responsabilité de l'administrat... ...rcés de s'immiscer dans leurs fonctions, pour ne pas compromettre le caractère de l'inviolabilité du représentant de la nation avec la responsabilité de l'administrateur et de l'officier public.

      Séance du jeudi 17 juin 1790

      page 246
      Speaker: Le marquis de Châteauneuf-Randon
      ...otamment de celle de représentant de la nation ; pour qu'en cas de démission de celle-... ... préalablement fixé leur choix sur l'une des places qu'ils voudront conserver, notamment de celle de représentant de la nation ; pour qu'en cas de démission de celle-ci, ils puissent être remplacés par leurs suppléants, s'ils en ont,et que ceux q...
      Speaker: L'abbé Gouttes
      ...tout à là fois, et dans l'intérêt de la nation, et dans l'intention des curés ; il fau... Ceci est tout à là fois, et dans l'intérêt de la nation, et dans l'intention des curés ; il faut que les pasteurs aient une oc?
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 showing 10 of 25 results view all
    • Séance du vendredi 9 juillet 1790

      - search term matches: (45)

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page
      Speaker: Le Président
      ... de l'Assemblée des représentants de la nation. ...olisent, sous divers emblèmes, les principales vertus qui caractérisent le génie de l'Assemblée des représentants de la nation.

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 2
      Speaker: Le Président
      ... les seuls héritiers. (La justice de la nation serait à l'abri des conséquences qu'ell... ...é ont depuis longtemps consacré en France, et dont mes enfants et leur père sont les seuls héritiers. (La justice de la nation serait à l'abri des conséquences qu'elle en pourrait craindre, puisque l'exemple des droits et de l'infortune de cette ...
      Speaker: De Wimpffen
      ...cquitter, du moins en partie, ce que la nation doit à la postérité de ce grand homme. ... ...accordiez à chacun des trois enfants deux cent mille francs ; c'est le moyen d'acquitter, du moins en partie, ce que la nation doit à la postérité de ce grand homme. Si cette somme pouvait, à la première vue, paraître trop considérable, je vous p...
      Speaker: Fréteau
      ...latante la reconnaissance tardive de la nation pour les services de ce grand homme, qu... ...ître sans le maréchal de Lowendal. C'est afin de présenter d'une manière plus éclatante la reconnaissance tardive de la nation pour les services de ce grand homme, que je demande le renvoi aux comités militaire et des pensions, de la lettre adres...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 3
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...ls vous proposent de faire abandon à la nation de deux maisons et de deux contrats éva... ... 13 mai dernier par les frères cordonniers de Paris, paroisse Saint-Eustache ; ils vous proposent de faire abandon à la nation de deux maisons et de deux contrats évalués au total de 85,000 livres en échange d'une pension viagère de 1,0.00 livres...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 9
      Speaker: De Biron
      ...e de la civilisation et du commerce des nations, les particuliers, pour diminuer leurs ... ...s sociétés politiques. Lorsque le besoin des communications s'est augmenté encore de la civilisation et du commerce des nations, les particuliers, pour diminuer leurs frais et augmenter les facilités de leurs correspondances, ont profité des établ...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 10
      Speaker: De Biron
      ...s fussent punis comme coupables de lèse-nation s'ils violaient leur serment, aucune de... ...tifier contre toutes les atteintes de la séduction, que nous avons demandé qu'ils fussent punis comme coupables de lèse-nation s'ils violaient leur serment, aucune de ces précautions ne peut ni ne doit être proposée pour aucune autre partie de fi...
      Speaker: De Biron
      ...tribunal, qui4ugera les crimes de lèse-^nation, toutes les contraventions qui pourraie...
      ...être poursuivis comme criminels de lèse-nation. Le même serment sera prêté par tous le...
      ... au secret des lettres de toute la correspondance du royaume, et de dénoncer au tribunal, qui4ugera les crimes de lèse-^nation, toutes les contraventions qui pourraient y être faites et qui parviendraient à leur connaissance, je tout sous peine d'être poursuivis comme criminels de lèse-nation. Le même serment sera prêté par tous les préposés des postes, entre les mains des municipalités des lieux où ils seront...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 12
      Speaker: Target
      ...toyen et roi des Français, je jure à la nation d'employer tout le pouvoir qui m'est dé... ...rment que le roi prononcera ensuite, sera conçu en ces termes: « Moi, premier citoyen et roi des Français, je jure à la nation d'employer tout le pouvoir qui m'est délégué par la loi constitutionnelle de l'Etat, à maintenir la Constitution décrét...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 13
      Speaker: L'abbé Maury
      ...nde un intermédiaire entre le roi et la nation : il ne peut y en avoir. Les distinctio...
      ...ne peut rien y avoir entre le roi et la nation. Mais il s'agit d'honorer la nation et le roi, en honorant la famille du ro...
      ...s'élève des murmures.) Je me suis très mal expliqué, si l'on conclut que je demande un intermédiaire entre le roi et la nation : il ne peut y en avoir. Les distinctions qu'on accorde dans les assemblées publiques, à ceux que leur naissance unit à...
      ...t d'établir une hiérarchie de puissance, sans doute je dirais il n'y a rien, il ne peut rien y avoir entre le roi et la nation. Mais il s'agit d'honorer la nation et le roi, en honorant la famille du roi; mais il s'agit d'une cérémonie où le roi ne paraîtra pas pour exercer sa puis...
      Speaker: L'abbé Maury
      ... une maxime fondamentale .de l'Etat, la nation ne peut trop décerner d'honneur à ceux ...
      ...mpenser votre roi d'avoir réhabilité la nation dans tous ses droits. Vous ne voulez pa...
      ... le plus absolu des despotes. Puisque votre trône est héréditaire, puisque c'est une maxime fondamentale .de l'Etat, la nation ne peut trop décerner d'honneur à ceux qui y ont des droits ; c'est par cette affluence d'hommages que vous pourrez récompenser votre roi d'avoir réhabilité la nation dans tous ses droits. Vous ne voulez pas que la famille de notre monarque soit la seule à qui il reste des désirs à for...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...propre à entretenir l'harmonie entre la nation et le roi, que de l'entendre exprimer, ... ... de lui, lorsque votre constitution sera terminée. Est-il quelque chose de plus propre à entretenir l'harmonie entre la nation et le roi, que de l'entendre exprimer, au milieu des députés de toutes les parties du royaume, le même sentiment que se...
      Speaker: Barnavc
      ...à leur source, et où la puissance de la nation est la seule puissance, et peut seule d... ...t pu être prévus par elle. C'est un de ces actes où tous les pouvoirs remontent à leur source, et où la puissance de la nation est la seule puissance, et peut seule dicter les lois et les règles. C'est donc à la souveraineté des pouvoirs à décide...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 14
      Speaker: De Cazalès
      ...ouvoir exécutif, que le souverain de la nation, que le roi, dont l'autorité a précédé ...
      ...ouvoir exécutif, que le souverain de la nation, que le roi, dont l'autorité a précédé ...
      ...e l'autorité du roi a précédé celledela nation, de laquelle toutes les autorités émane...
      ...a précédé celle des représentants de la nation; c'est lui qui vous a donné le mouvemen...
      ... ne l'est pas par vous; il l'est par la nation, et vous n'êtes pas la nation; il l'est par le droit de sa couronne, ...
      ...s avez reçu les ordres souverains de la nation, qui a voulu qu'il fût reconnu tel.
      Ce n'est pas sans surprise que j'ai entendu dire que le chef suprême du pouvoir exécutif, que le souverain de la nation, que le roi, dont l'autorité a précédé la vôtre..... (Il s'élève beaucoup de murmures ; plusieurs personnes demandent q...
      ...ète : ce n'est pas sans surprise que j'ai entendu dire que le ch* f suprême du pouvoir exécutif, que le souverain de la nation, que le roi, dont l'autorité a précédé la vôtre (Nouveaux murmures) ; certainement je n'ai pas prétendu dire que l'autorité du roi a précédé celledela nation, de laquelle toutes les autorités émanent; mais j'ai dit, et c'est une vérité incontestable, que l'autorité du roi a précédé celle des représentants de la nation; c'est lui qui vous a donné le mouvement et la vie ; sans lui vous n'existeriez pas : il est donc, dis-je, extraordinai...
      ...e roi ne serait pas chef suprême de l'armée : il l'est par la loi du royaume, il ne l'est pas par vous; il l'est par la nation, et vous n'êtes pas la nation; il l'est par le droit de sa couronne, parce qu'il est le chef héréditaire de l'Empire; il l'est par notre Constitution, parce que vous avez reçu les ordres souverains de la nation, qui a voulu qu'il fût reconnu tel.
      Speaker: De Cazalès
      ... les appelle. Il est de l'intérêt de la nation de donner au peuple l'exemple du respec... ...oi, les princes de la famille royale doivent entourer le trône où leur naissance les appelle. Il est de l'intérêt de la nation de donner au peuple l'exemple du respect qu'il doit leur porter, afin que personne n'ait le criminel projet de déranger...
      Speaker: De Cazalès
      ...lirait la dignité du chef suprême de la nation ; tout autre serait indigne de lui. Tou... ...es vertus qu'il sera lié; voilà le seul lien digne de Sa Majesté: tout autre avilirait la dignité du chef suprême de la nation ; tout autre serait indigne de lui. Tout autre porterait au roi la couleur d'un chef de parti. (Les murmures redoublent...
      Speaker: De Cazalès
      ...e le roi soit libre de prendre, avec sa nation, tel engagement qu'il lui plaira. Je ne... ...mprimerait le caractère de la faction à toute assemblée qui oserait l'exiger. Que le roi soit libre de prendre, avec sa nation, tel engagement qu'il lui plaira. Je ne sais quelle prédilection l'Assemblée a pour les serments; les serments ont, de ...
      Speaker: Le Chapelier
      ...: le roi est un, les représentants delà nation sont un ; le roi, le président et l'Ass... ... le roi prendra. Quant au second article, voici les motifs qui nous ont dirigés : le roi est un, les représentants delà nation sont un ; le roi, le président et l'Assemblée ne sont que deux ; voilà pourquoi nous ! n'avons fixé que la place que de...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 15
      Speaker: Dupont
      ...rpétuel, représentant irrévocable de la nation, pour approuver les décrets qui lui par...
      ... deviennent des lois, jusqu'à ce que la nation, deux fois consultée
      ...le-ment coopéruteur du pouvoir législatif. Nous l'avons constitué commissaire perpétuel, représentant irrévocable de la nation, pour approuver les décrets qui lui paraissent conformes à l'intérêt général et à là volonté nationale, et les transformer ainsi en lois, par sa sanction, ou pour empêcher que ces décrets deviennent des lois, jusqu'à ce que la nation, deux fois consultée
      Speaker: Dupont
      ...exécutif, mais comme chef suprême de la nation. ...us l'avons placé dans la Constitution, non pas simplement comme chef du pouvoir exécutif, mais comme chef suprême de la nation.
      Speaker: Dupont
      ...ionales une corporation distincte de la nation, et que l'on regarderait, à quelques ég... ...ivent maintenir. Gomment pourrions-nous faire de la confédération des gardes nationales une corporation distincte de la nation, et que l'on regarderait, à quelques égards, comme lui étant opposée? Comment

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 18
      ...ché, mais directement au tribunal de la nation, lé 7 septembre 1789, et à M. d'Aiguill... ...emblée que cette plainte n'a jamais été particulièrement adressée à M. de La Blaché, mais directement au tribunal de la nation, lé 7 septembre 1789, et à M. d'Aiguillon, alors président au sénat français; qu'elle a été réitérée et adressée à l'As...
    • Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 167
      Speaker: Merlin
      ...'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait li...
      ...si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler s...
      Il n'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait lignager, dans la vente qui va s'ouvrir des biens qu'elle a à sa disposition; mais si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler ses intérêts de la manière la plus utile pour elle i et ce serait manquer à votre...
    • Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 191
      Speaker: De Noailles
      ...tte Assemblée qu'on voudra enlever à la nation un droit constitutionnel. Je vais rappe...
      ...ter qu'aux conditions sur lesquelles la nation a voulu qu'il existât; il ne peut avoir de forces que celles que la nation a voulu lui confier. L'organisation de ces forces appartient à la nation ou à ses représentants, et. non pas à l...
      ...des troupes étrangères au service de la nation, sur les lois relatives aux délits et p...
      ...l s'agit de distinguer les différents pouvoirs : ce n'est pas dans le sein de cette Assemblée qu'on voudra enlever à la nation un droit constitutionnel. Je vais rappeler les principes. Le pouvoir exécutif ne peut exister séparément des pouvoirs politiques. Il ne peut exister qu'aux conditions sur lesquelles la nation a voulu qu'il existât; il ne peut avoir de forces que celles que la nation a voulu lui confier. L'organisation de ces forces appartient à la nation ou à ses représentants, et. non pas à lui-même, car 11 est bien évident qu'on ne peut pas lui laisser le droit de se co...
      ...r les formes des enrôlements et les conditions des dégagements, sur l'admission des troupes étrangères au service de la nation, sur les lois relatives aux délits et peines militaires, et enfin sur le traitement de l'armée en cas de licenciement. ...

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 194
      Speaker: De Toulongeon
      ...ent avec la constitution générale de la nation et qui les rendent l'un et l'autre des ... ...ts, me réservant de les motiver par les raisons qui, je crois, les lient intimement avec la constitution générale de la nation et qui les rendent l'un et l'autre des bases fondamentales et préalables à la formation du plan d'organisation que vous...

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 195
      Speaker: De Toulongeon
      ...ppartenait encore en quelque sorte à la nation, que l'on appelait alors l'Etat, n'appa... ... du gouvernement, on se donna tout à lui pour en tout obtenir; et l'armée, qui appartenait encore en quelque sorte à la nation, que l'on appelait alors l'Etat, n'appartint plus alors même à l'Etat: elle n'appartint qu'à l'autorité arbitraire qui,...
      Speaker: De Toulongeon
      ...ujourd'hui, Messieurs, que le roi et la nation forment véritablement l'Etat, aujourd'h... Aujourd'hui, Messieurs, que le roi et la nation forment véritablement l'Etat, aujourd'hui que leurs droits sont délimités, un nouvel ordre de choses dans la constituti...
      Speaker: Barnave
      ... avec la perfection de celle des autres nations, elle peut devenir la pire; alors il fa... ... nationale. La tactique que. nous avons adoptée est peut être la meilleure; mais avec la perfection de celle des autres nations, elle peut devenir la pire; alors il faudrait changer l'organisation de l'armée. Elle n'est donc qu'un objet purement d...
    • Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 211
      ... de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 li... ...t que les habitants, en sus de leur contribution patriotique, montant à la somme de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 livres qui leur sont dus par l'Etat depuis près de onze ans pour les offices des a...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 215
      Speaker: De Vismes
      ...u profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la... ...rotection peut-il subsister désormais, soit au profit du concessionnaire, soit au profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la suppression doit-elle s'opérer sans aucune indemnité pour ie concessionnaire?

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 216
      Speaker: De Vismes
      ... de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit. ...t une émanation : car la justice d'abord l'exige ainsi, et l'intérêt particulier de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit.

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 217
      Speaker: De Vismes
      ...emps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a... ... point, Messieurs, de la tolérance religieuse de laquelle ont joui de tous les temps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a pu devenir l'objet d'un trafic honteux. Un zèle malentendu a souvent égaré nos ...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 219
      Speaker: Merlin
      ...emnités qui pourraient être dues par la nation ...s ou par des particuliers; sauf à statuer, ainsi qu'il appartiendra, sur les indemnités qui pourraient être dues par la nation
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (13)

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 35
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ... avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune... ... ayant vingt-six ans de services, a éu fës cfieyeux et les oreilles coupés* pour avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune pFeove légale de ces faits, mais qûe, vu leur importance, il demande^ le renvoi...

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 37
      Speaker: De Custine
      ...ui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn. ...se considérable : je crois qu'avec 18 millions on pourrait contenter toUs ceux qui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn.
      Speaker: D'Ambly
      ...e suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas ... ...sur leur traitement ; vous ne leur ôterez rien non plus; en vérité, Messieurs, je suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas assez pour les pensionnaires de l'Etat.
      Speaker: Palasne de Champeaux
      ...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix d... et leur d'uréë méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix des sacrifices qu'ils.ont faits à l'utilité publique. »
      Speaker: Regnaud
      Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naiss... Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve^en^ défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fa...
      Speaker: Palasne
      ... a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la natur... ...ré sa patrie, ou qui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses honorifiques, ou pécuni...
      Speaker: Le Chapelier
      ...es des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou c(ui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publiques des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services^ prétendre à des récompenses. »

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 38
      Speaker: Palasne
      ... et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ort dans le cours de son service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: De Noailles
      ...rir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonction...
      ... ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.
      ...s commande, j'y acquiesce. Quant aux autres dispositions, je crois que c'est ouvrir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonctionnaires d'une manière honnête. Il ne me paraît point juste de payer deux fois les...
      ...onnairevpublic, une fois retiré, ne se mettra plus en peine ni de sa femme ni de ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 39
      Speaker: Fréteau
      ...es enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ans le cours de 6on service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: Palasne
      ...our la liquidation des créanciers de la nation. » ...ans la classe des dettes de l'Etat, et soumis aux. règles qui seront décrétées pour la liquidation des créanciers de la nation. »
      Speaker: Fréteau
      ...ants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services... ...l'article ainsi limité, car le roi doit se borner à encourager les talents naissants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services publics.
      Speaker: De Noailles
      ...x Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les... La question de savoir si l'on défendra aux Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les officiers français qui vont s'instruire au service des autres puissances savent...
    • Séance du vendredi 23 juillet 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 23 juillet 1790

      page 301
      Speaker: Irland de Basoges
      ...rs, encenser votre ouvrage : c'est à la nation, rendue au calme et à la réflexion, à l... Je ne viens point, Messieurs, encenser votre ouvrage : c'est à la nation, rendue au calme et à la réflexion, à le juger; le roi n'a rien négligé pour seconder la volonté que vous avez eue de f...
      Speaker: Irland de Basoges
      ...e l'avaient-elles pas reçu plutôt de la nation même, des États généraux? Et lorsque, l... ...naient à la législation et à l'administration ? Mais: l'avaient-eUes usurpée ? Ne l'avaient-elles pas reçu plutôt de la nation même, des États généraux? Et lorsque, loin de l'accorder aux nouveaux tribunaux d'ap-
      Speaker: Irland de Basoges
      pel, la nation, par votre organe, prononce qu'ils y se... pel, la nation, par votre organe, prononce qu'ils y seront totalement étrangers; lorsqu'elle les environne d'autant de surveillants, c...

      Séance du vendredi 23 juillet 1790

      page 308
      Speaker: Mougins de Roquefort
      ...s grands corps qui étaient tout dans la nation, et pour lesquels la nation n'était rien. En adoptant le projet de ... ...ut ce qui pourrait s'opposer à son achèvement et à sa perfection ; d'éloigner ces grands corps qui étaient tout dans la nation, et pour lesquels la nation n'était rien. En adoptant le projet de tribunal d'appel, proposé par le comité, vous renouvelleriez ces corps; ils aura...
    • Séance du samedi 24 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du samedi 24 juillet 1790, au matin

      page 316
      Speaker: Rewbell
      ...essaires pour que les propriétés que la nation possède à Avignon s'oient en sûreté. ... qu'il se retire par-devers lui, pour le supplier de prendre les précautions nécessaires pour que les propriétés que la nation possède à Avignon s'oient en sûreté.
      Speaker: Bouche
      ... à la conservation des propriétés de la nation à Avignon. Nous avons dans cette ville ... J'appuie la motion de M. Rewbell, pour demander à Sa Majesté de veiller à la conservation des propriétés de la nation à Avignon. Nous avons dans cette ville des archives, des greniers à sel, des magasins de tabac : il est donc instant d'...
    • Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      page 352
      Speaker: Dupont
      ...chipel des Moluques, pour procurer à la nation la culture des épiceries fine3, dont le...
      ...-Bourbon et à Cayenne, et ouvre pour la nation une source immense de richesses.
      ..., qui a employé 40 ans de sa vie à quatre voyages infiniment périlleux dans l'archipel des Moluques, pour procurer à la nation la culture des épiceries fine3, dont les Hollandais s'étaient exclusivement emparés, et qui a tellement réussi dans cet...
      ...e cette culture est actuellement en pleine vigueur à l'Ile-de-France, à l'Ile-de-Bourbon et à Cayenne, et ouvre pour la nation une source immense de richesses.

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      page 354
      Speaker: Camus
      ...autel majestueux sur lequel le dieu des nations a été pour la première fois invoqué au ... Que le marbre transmette à nos descendants l'autel majestueux sur lequel le dieu des nations a été pour la première fois invoqué au nom de la liberté et de l'égalité."
      Speaker: D'Allarde
      ... procuration des Génois, de prêter à la nation soixante-dix millions, tant en espèces ... fait un rapport sur la proposition faite par M. de Vismes, fondé de la procuration des Génois, de prêter à la nation soixante-dix millions, tant en espèces qu'intérêts échus et créances exigibles, remboursables en annuités de dix années...

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      page 355
      Speaker: D'Allarde
      ...ouverâ l'Europe qu'il existe encore des nations assez sages pour nous aider à nous défe... ...r contre nous, et ne manquera pas de sentir combien il est heureux de pouvoir prouverâ l'Europe qu'il existe encore des nations assez sages pour nous aider à nous défendre contre les tentatives de puissances mal intentionnées.
      Speaker: D'Allarde
      ...is est, autorisée à passer, au nom delà nation, une constitution de 70 millions de cap... Art. 1er. La municipalité de Paris est, autorisée à passer, au nom delà nation, une constitution de 70 millions de capital aux capitalistes génois, dont la soumission lui a été présentée et à leur f...

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      page 356
      Speaker: D'Allarde
      ...s à être exploités pour le compte de la nation, spécialement hypothéqués au payement d... Art. 7. L'Assembléenationale déclare, en conséquence, les bois nationaux destinés à être exploités pour le compte de la nation, spécialement hypothéqués au payement desdites annuités, jusqu'à leur parfait payement.

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      page 357
      Speaker: Merlin
      ...'étaient dits chargés par le chef de la nation, étant révoqué par la nation elle-même, les accessoires de cette jus... ...t été déléguées, étant supprimées, le mandat dont ils avaient été, ou dont ils s'étaient dits chargés par le chef de la nation, étant révoqué par la nation elle-même, les accessoires de cette justice, les salaires de ces fonctions, les honoraires de ce mandat doivent cesser ...
    • Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

      page 378
      Speaker: Le Président
      ...t civique fait au Cliatnn-de-Marsp&r la nation française assemblée lê 14 juillet 1790;... ...semblée : i0 par le sieur Ternisien, d une perspective de la cérémonie du serment civique fait au Cliatnn-de-Marsp&r la nation française assemblée lê 14 juillet 1790; 2° par le sieur Moizard, maître d'écriture â Blois, d'un dessin à la plume cont...
      Speaker: Coster
      ...monument Serait déclaré appartenir à la nation, ét non pas â la maison de Bouiiion qui... ...s longtemps dans une caisse à l'abbaye de Cluny en Bourgogne, dans le cas où ce monument Serait déclaré appartenir à la nation, ét non pas â la maison de Bouiiion qui ie revendique. La ville de Sedan ne demande, dit-elle, qu'Un vain marbre en éch...

      Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

      page 379
      Speaker: Dubois
      ...it trop tôt interposer l'autorité de la nation près des génê* raux des troupes autrich... ...contient l'exposé des effets fâcheux de l'interception du passage ; on ne pourrait trop tôt interposer l'autorité de la nation près des génê* raux des troupes autrichiennes et des troupes belges, pour obtenir la liberté de la navigation de la Meu...

      Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

      page 381
      Speaker: Martineau
      ... prises pour la défense et sûreté de la nation au dehors. ...s à l'Assemblée le plus tôt possible, ensemble des mesures qui peuvent avoir été prises pour la défense et sûreté de la nation au dehors.
    • Séance du mercredi 28 juillet 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 389
      Speaker: Fréteau
      ...fense du royaume et pour la sûreté delà nation au dehors. Le ministre de la guerre a d... ...it de prendre des informations sur les mesures qui avaient été prises pour la défense du royaume et pour la sûreté delà nation au dehors. Le ministre de la guerre a dit n'avoir pu faire autre chose que de maintenir l'emplacement des troupes et de...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 391
      Speaker: Arthur Dillon
      ...est proposé, et qu'il faut demander aux nations voisines d'expliquer leurs intentions. ... circonstances, l'Assemblée ne peut pas s'en tenir aux termes du décret qui lui est proposé, et qu'il faut demander aux nations voisines d'expliquer leurs intentions.
      Speaker: D'Aiguillon
      ...utrichiennes est extrêmement sage ; les nations voisines n'y verront que de la prudence...
      ...is patriotes, et peut-être même par les nations voisines. Apprécions,dans cet état crit...
      ...tre situation actuelle ; il faut que la nation française développe tous ses efforts, d...
      ...e qui me paraît nécessaire. La disposition de suspendre le passage des troupes autrichiennes est extrêmement sage ; les nations voisines n'y verront que de la prudence. Mais, dans mon opinion, les ministres ne me paraissent pas aussi innocents qu'...
      ...nces méridionales, des signes d'insurrection, excités certainement par les mauvais patriotes, et peut-être même par les nations voisines. Apprécions,dans cet état critique, la conduite du ministre des affaires étrangères. Il dit qu'il n'a pas rend...
      ... grande partie de l'Assemblée applaudit.) Il est essentiel de nous occuper de notre situation actuelle ; il faut que la nation française développe tous ses efforts, déploie toute sa vigueur, afin de détruire la confiance des ennenis de la chose p...
      ... « la tète de la noblesse de toutes les nations, et, suivi « de tous les sujets fidèles... ...e saint Louis l'idée dé a tromper son épée dans le sang des Français ; j'irai, à « la tète de la noblesse de toutes les nations, et, suivi « de tous les sujets fidèles à leur roi, qui se réuniront « sous mes drapeaux ; j'irai tenter de délivrer çe...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 393
      Speaker: Charles de Lameth
      ...iétude : mais pour que le courage de la nation inspire une juste confiance, il faut qu... ...leur a tenu tête ; sous le règne de la liberté, nous ne devons avoir aucune inquiétude : mais pour que le courage de la nation inspire une juste confiance, il faut qu'elle soit armée. Une révolution a, comme une maladie, ses périodes et ses crise...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 394
      Speaker: Robespierre
      ... Quand il s'agit du salut de l'Etat, la nation ne doit pas fixer son attention sur un ... ...'Aiguillon; mais parce qu'elle n'est point analogue au parti qu'on doit prendre. Quand il s'agit du salut de l'Etat, la nation ne doit pas fixer son attention sur un particulier. Ce qui nous a été rapporté, par les six commissaires, n'est qu'une ...
      Speaker: Voidel
      ...'il sera rendu au roi les droits que la nation a repris; que ia noblesse contribuera à... ...; ils feront préeé-* der leur marché d'un manifeste dans lequel il sera porté qu'il sera rendu au roi les droits que la nation a repris; que ia noblesse contribuera à toutes les charges sans exception, que le clergé sera moins bien traité qu'il n...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 396
      ...ères. Votre courage et la vigueur d'une nation gui veut être libre, ont écarté, jusqu'... préparatifs pour embraser des pays entiers afin d'y attirer des forces étrangères. Votre courage et la vigueur d'une nation gui veut être libre, ont écarté, jusqu'aujourd'hui, ces périls, et les périls n'ont servi qu'à rendre triomphante la ca...
      ...les traités, et les Français, comme une nation féroce, indigne de la liberté, et qui n... ...nds dans cet Empire, on leur peint la France hors d'état désormais de maintenir les traités, et les Français, comme une nation féroce, indigne de la liberté, et qui ne compte pour rien la perfidie.
      ...les ont retenti dans tous les cœurs; la nation qui se constitue sur la justice, doit ê... ...attaquerons personne. Croyez, Messieurs, que ces paroles ne sont pas perdues, elles ont retenti dans tous les cœurs; la nation qui se constitue sur la justice, doit être un jour l'admiration et le modèle de toutes les autres. Vous avez donc fait ...
      ...ions qui vous ont été faites, ou que la nation soit dépouillée même de ses droits légi...
      ...articuliers. Mais qu'ils sachent que la nation a tout ce qu'il faut de justice et de f...
      ...ité sera notre politique; qu'une grande nation ne prend conseil que de la générosité; ...
      Il faut que, sur-le-champ, vous fassiez raison à l'Europe du prix des cessions qui vous ont été faites, ou que la nation soit dépouillée même de ses droits légitimes (2). Langage de cannibales, vrai manifeste de brigands! Tels sont les cons...
      ...iberté cherchent à dégrader la majesté des princes, pour servir leurs intérêts particuliers. Mais qu'ils sachent que la nation a tout ce qu'il faut de justice et de force pour maintenir et même pour faire exécuter les clauses des traités; que nou...
      ...vernés par l'astuce des cabinets ni par les mystères diplomatiques ; que la probité sera notre politique; qu'une grande nation ne prend conseil que de la générosité; que les intérêts de tous seront pesés dans une juste balance quand nous serons s...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 397
      ...s, l'emportera toujours sur celui d'une nation désormais agricole par constitution, ve... ...rivalité n'est qu'une concurrence, dont le commerce, assuré sur des bases solides, l'emportera toujours sur celui d'une nation désormais agricole par constitution, verra-t-elle de sang-froid une ligue européenne dont les progrès et le désordre ne...
      ...nutilement on a cherché à séparer de sa nation; qui s'est identifié avec elle parceque... ...vez pas attendre, pour les confondre, qu'ils aient été réalisés. Votre roi, qu'inutilement on a cherché à séparer de sa nation; qui s'est identifié avec elle parceque des hommes vulgaires auraient appelé des sacrifices ; qui, quoiqu'on en dise, e...
      ...'il leur convient d'avoir pour amie une nation qui a juré la paix à ses voisins, et qu...
      ...forcera de fatiguer, si l'énergie de la nation, si cette puissance de volonté dont les...
      ...des Romains, la salle nationale est ouverte à tout le monde. Qu'ils exa-miment s'il leur convient d'avoir pour amie une nation qui a juré la paix à ses voisins, et qui brûle de la conquérir pour l'univers, par les armes dignes d'elle : la raison,...
      ...ophétie est mensongère, si votre persévérance, Messieurs, qu'inutilement on s'efforcera de fatiguer, si l'énergie de la nation, si cette puissance de volonté dont les hommes faibles n'ont aucune idée, vous permettent d'achever votre ouvrage, l'Eu...
      ...la force nationale au complot contre la nation et contre le trône. Ils veulent nous ôt... ...er votre Constitution. Maintenant, il faut crier à haute voix, et opposer toute la force nationale au complot contre la nation et contre le trône. Ils veulent nous ôterla liberté, nous crierons: Liberté! Et ce cri, répété par vingt-cinq millions ...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 398
      ... la force de l'armée par la force de la nation. Les soldats citoyens n'attendent que c... de soutenir la force de l'armée par la force de la nation. Les soldats citoyens n'attendent que ce moyen pour prendre les rangs et les formes que vous leur indiquerez.
      ...nvaincra de eelte grande vérité, que la nation et le roi n'ont qu'un même intérêt; vou... En attendant, tout le monde se convaincra de eelte grande vérité, que la nation et le roi n'ont qu'un même intérêt; vous méditerez avec sagesse les principes politiques qui naissent de nos relations ...
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 showing 10 of 16 results view all
    • Séance du vendredi 13 août 1790

      - search term matches: (75)

      Séance du vendredi 13 août 1790

      page 38
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...e France, sont à la dis^ position de la nation ; si les représentants peuvent en décré... Vous avez à examiner si les domaines, donnés en apanage aux enfants de France, sont à la dis^ position de la nation ; si les représentants peuvent en décréter l'aliénation lorsqu'ils la croiront convenable à l'intérêt de l'Etat, et s'i...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...e dans une circons* tance surtout où la nation se trouve, pour ainsi dire, juge et par... ...t d'être juste, et de connaître ce qu'elle doit, plutôt que ce qu'elle peut faire dans une circons* tance surtout où la nation se trouve, pour ainsi dire, juge et partie.

      Séance du vendredi 13 août 1790

      page 39
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...s de Philippe le Bel, et adoptée par la nation elle-même. Cette disposition a été observée par tous les successeurs de Philippe le Bel, et adoptée par la nation elle-même.
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      Maintenant la question de savoir si la nation peut disposer des domaines qui forment ... Maintenant la question de savoir si la nation peut disposer des domaines qui forment les apanages actuels, doit nécessairement être examinée d'après les principes du...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ... domaines, et en a tellement investi la nation, qu'elle puisse en disposer à son gré ;...
      ...endance absolue des représentants de la nation, et que la dignité, l'existence, et mêm...
      ...n dise, à une époque bien reculée, a dépouillé nos rois de la propriété de leurs domaines, et en a tellement investi la nation, qu'elle puisse en disposer à son gré ; de manière que le sort de nos rois et de leurs enfants soit dans une dépendance absolue des représentants de la nation, et que la dignité, l'existence, et même la subsistance de la maison royale puissent être compromises par des circonsta...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ... confonde avec le domaine de l'État, la nation, non seulement contracte l'engagement s...
      ...ble et politique qui s'établit entre la nation et le roi , ëst en même temps une adopt...
      ...tions réciproques ; si la loi de l'État est telle que le patrimoine du prince se confonde avec le domaine de l'État, la nation, non seulement contracte l'engagement solennel de pourvoir aux besoins du prince d'une manière conforme au sacrifice qu...
      ...voirs que la nature impose au père, Il y a mieux, c'est que l'alliance indissoluble et politique qui s'établit entre la nation et le roi , ëst en même temps une adoption formelle que l'État fait des enfants des rois, qui, à ce titre, deviennent n...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      Maintenant comment, dans le fait, la nation a-t-elle rempli jusqu'ici les obligatio... Maintenant comment, dans le fait, la nation a-t-elle rempli jusqu'ici les obligations résultant du contrat primitif fait entre elle et la famille royale, relativem...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ... objet, l'intention et la volonté de la nation : par le consentement facile qu'elle a ... Il y a deux manières de connaître quelles ont été, sur cet objet, l'intention et la volonté de la nation : par le consentement facile qu'elle a donné à l'aliénation d'une portion des domaines de la couronne, pour former des ...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...torisé par le consentement tacite de la nation, nous voyons que, sous la première et l... Si l'on examine d'abord l'usage constant autorisé par le consentement tacite de la nation, nous voyons que, sous la première et la seconde races, les enfants des rois partagaient également les États de leurs p...

      Séance du vendredi 13 août 1790

      page 40
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...nsacré par le consentement tacite de la nation, que sou intention et sa volonté formel...
      ...r, vis-à-vis d'eux, l'engagement que la nation avait nécessairement contracté en les a...
      Il résulte donc de l'usage consacré par le consentement tacite de la nation, que sou intention et sa volonté formelles ont été constamment qu'on donnât aux puînés de la maison de France une porti...
      ...e pour leur tenir lieu de leur part héréditaire ou légiti-maire ; et pour remplir, vis-à-vis d'eux, l'engagement que la nation avait nécessairement contracté en les adoptant pour enfants de l'Etat.
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...ntique, l'intention et la volonté de la nation sur le fait des apanages. ...qu'on doit regarder comme lois de l'Etat, qui ont déterminé, d'une manière authentique, l'intention et la volonté de la nation sur le fait des apanages.
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...in de faire voir le vœu manifeste de la nation. Je dis avec le consentement, afin de c...
      ...la loi, conformément à la demande de la nation. Je n'imagine pas que des lois revêtues...
      ...e et avec le consentement des Etats généraux du royaume. Je dis à la demande, afin de faire voir le vœu manifeste de la nation. Je dis avec le consentement, afin de constater que le vœu a été exprimé dans la loi, conformément à la demande de la nation. Je n'imagine pas que des lois revêtues de pareils caractères ne soient pas regardées comme lois de l'Etat.
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...priment le vœu et le consentement de la nation ont déterminé la nature et les conditio...
      ...exprimé la volonté et l'intention de la nation sur le fait des apanages; d'après cela,...
      Ainsi, des lois qui expriment le vœu et le consentement de la nation ont déterminé la nature et les conditions des apanages; ainsi, des lois qu'on doit regarder comme lois de l'Etat, ont exprimé la volonté et l'intention de la nation sur le fait des apanages; d'après cela, si l'on examine les principes du gouvernement qui a existé jusqu'ici, les princ...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...nnue par les législateurs dé toutes les nations comme la base et le fondement de tout l... Une vérité constante reconnue par les législateurs dé toutes les nations comme la base et le fondement de tout l'ordre social, c'est que les lois ne peuvent jamais avoir d'effet rétroactif, à ...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...ontrat tacite ou conventionnel entre la nation et la famille royale. Pour ne pas nous ... ...ois, Messieurs, vous avoir prouvé qu'il avait existé nécessairement un premier contrat tacite ou conventionnel entre la nation et la famille royale. Pour ne pas nous égarer dans des systèmes plus ingénieux que solides, il faut remonter, s'il est ...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...ui étaient alors les législateurs de la nation, guidés par les principes d'une sage po...
      ... l'inaliénabilité de leurs domaines; la nation elle-même a approuvé ces lois, et en a ...
      ...la nature du premier contrat qui lie la nation avec le monarque.
      Sous la troisième race, les rois, gui étaient alors les législateurs de la nation, guidés par les principes d'une sage politique ont consacré, par des lois solennelles, l'union de leur patrimoine à la ...
      ...rite par la raison et par la nature, que les rois ont consenti à la réunion et à l'inaliénabilité de leurs domaines; la nation elle-même a approuvé ces lois, et en a demandé l'exécution. Voilà ce que déposent les fastes de la monarchie, voilà la nature du premier contrat qui lie la nation avec le monarque.
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      Aujourd'hui, Messieurs, la nation, pour l'intérêt de son bonheur, qui est... Aujourd'hui, Messieurs, la nation, pour l'intérêt de son bonheur, qui est inséparable de celui du roi, veut faire un nouveau pacte avec la famille royale...

      Séance du vendredi 13 août 1790

      page 41
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...rat est la concession des apanages ; la nation, garante de ses propres faits ne peut p...
      ...incipes mêmes de cette Constitution, la nation et vous, Messieurs, qui êtes ses organe...
      ...ens engagements. A plus forte raison la nation est-elle tenue de respecter les obligat...
      ...ut pas annuler les effets antérieurs qu'il a produits ; un de3 effets de ce contrat est la concession des apanages ; la nation, garante de ses propres faits ne peut pas, sans injustice, en dépouiller les princes apanagistes ; et qu'on ne nous dise pas qu'il s'agit aujourd'hui d'une nouvelle Constitution; d'après les principes mêmes de cette Constitution, la nation et vous, Messieurs, qui êtes ses organes, n'avez point détruit le premier contrat ; vous avez, au contraire, maintenu l...
      ...est pas dissoute;chacun des membres de la société est obligé de remplir ses anciens engagements. A plus forte raison la nation est-elle tenue de respecter les obligations antérieures qu'elle a contractées ; elle ne peut ni ne doit user de sa puis...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ... social, avoir un effet rétroactif ; la nation ou ses représentants ne peuvent pas ann...
      ...ciers une rente en argent, parce que la nation ne peut jamais faire ce qui est injuste...
      ...ment encore dans une circonstance où la nation elle-*même est le garant de l'engagemen...
      ...is une loi subséquente ne peut pas, sans renverser tous les principes de l'ordre social, avoir un effet rétroactif ; la nation ou ses représentants ne peuvent pas annuler les effets du premier contrat et substituer à des domaines fonciers une rente en argent, parce que la nation ne peut jamais faire ce qui est injuste, parce que si les princes sont soumis, comme les autres citoyens, à l'empire de la loi, ils ont également droit à sa protection, et plus particulièrement encore dans une circonstance où la nation elle-*même est le garant de l'engagement et du contrat dont ils réclameni l'exécution.
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...squ'ici qu'un simple administrateur, la nation a le droit aujourd'hui de disposer des ... On objecte d'abord que le roi n'ayant été jusqu'ici qu'un simple administrateur, la nation a le droit aujourd'hui de disposer des biens domaniaux pour libérer le fisc; que la portion de ces domaines, dont la jo...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...pondrai, en second lieu, que lorsque la nation vend et aliène les domaines qui sont re...
      ...n bien qui lui appartient, parce que la nation et le roi n'ont qu'un seul et même inté...
      ...ent de préjudice à personne; mais si la nation s'emparait d'une portion de domaines do...
      Je répondrai, en second lieu, que lorsque la nation vend et aliène les domaines qui sont restés entre les mains du monarque, elle dispose d'un bien qui lui appartient, parce que la nation et le roi n'ont qu'un seul et même intérêt, et parce qu'ils ne portent de préjudice à personne; mais si la nation s'emparait d'une portion de domaines dont la jouissance a été aliénée et abandonnée aux enfants de France en vertu d'un...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...es à titre d'apanage. Ainsi, lorsque la nation invoque la rigueur du premier principe,...
      ...disposition favorable à l'intérêt de la nation, et de rejeter celle qui établit et qui...
      ...ution du contrat primitif fait entre la nation et la famille de celui qu'elle a choisi...
      ...ur, ces mêmes lois consacrent la légitimité, l'authenticité des aliénations faites à titre d'apanage. Ainsi, lorsque la nation invoque la rigueur du premier principe, c'est-à-dire celui de l'inaliénabilité, pour déclarer que tous les domaines de ...
      ..., parce qu'il serait indigne de la loyauté nationale d'adopter dans une loi une disposition favorable à l'intérêt de la nation, et de rejeter celle qui établit et qui consacre le droit d'un tiers, surtout lorsqu'il s'agit d'une convention qui n'est, comme je l'ai déjà dit, que l'exécution du contrat primitif fait entre la nation et la famille de celui qu'elle a choisi pour la gouverner.
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...que ce serait outrager la dignité de la nation française que d'oser dire qu'au moment ... Enfin, j'ajouterai que ce serait outrager la dignité de la nation française que d'oser dire qu'au moment où elle s'occupe à régénérer son gouvernement, à améliorer et perfectionner sa C...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ... et les conditions des apanages; que la nation, suivant les circonstances, les besoins...
      ...des apanagistes; par conséquent, que la nation est autorisé aujourd'hui, par l'exemple...
      ...nts historiques attestent qu'il y ia eu une variation continuelle dans la nature et les conditions des apanages; que la nation, suivant les circonstances, les besoins et l'intérêt de l'Etat, a successivement altéré, modifié et changé le traitement des apanagistes; par conséquent, que la nation est autorisé aujourd'hui, par l'exemple et par l'usage, à substituer à des domaines fonciers un équivalent en pensions ...

      Séance du vendredi 13 août 1790

      page 42
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...politiques ont quelquefois déterminé la nation à changer la nature et les conditions d...
      ...troactif sur les apanages existants. La nation, dans tous les temps, a respecté les an...
      milite en faveur des princes apanagistes. Eu effet, des considérations politiques ont quelquefois déterminé la nation à changer la nature et les conditions des apanages, lorsqu'il a été question d'en établir de nouveaux; mais ces nouvelles dispositions n'ont jamais eu d'effet rétroactif sur les apanages existants. La nation, dans tous les temps, a respecté les anciennes conventions; elle n'a jamais dépouillé les princes des possessions doman...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...s provinces, faites attention que si la nation rentrait aujourd'hui dans le domaine du... ..., Messieurs, du peu de fondement des réclamations dont on nous a parlé au nom des provinces, faites attention que si la nation rentrait aujourd'hui dans le domaine du Poitou, par exemple, ce serait dans l'intention de l'aliéner le plus tôt possib...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...sède, dissoudre un contrat fait avec la nation. Si l'on pouvait accueillir un pareil r... ...lière, envahir la possession d'un individu, dépouiller un prince de ce qu'il possède, dissoudre un contrat fait avec la nation. Si l'on pouvait accueillir un pareil raisonnement, s'il était permis d'argumenter d'un fait isolé pour établir un droi...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...une concession qui avait été faite à la nation pour payer les frais du culte : c'est s...
      ...appartenir. Au contraire, ici, c'est la nation elle-même qui, par l'organe de son repr...
      ...sidérés comme une concession faite à la nation, s'opposent à ce qu'elle s'empare de possessions foncières que la nation elle-même a concédées aux princes apanagistes : d'un côté, c'est la nation qui reprend ce qu'on lui a donné; de l'autre, c'est la nation qui ne peut pas reprendre ce qu'elle a ...
      ...és ecclésiastiques. L'Assemblée nationale a considéré les biens du clergé comme une concession qui avait été faite à la nation pour payer les frais du culte : c'est sous ce point de vue qu'elle est rentrée dans un bien qu'elle a cru lui appartenir. Au contraire, ici, c'est la nation elle-même qui, par l'organe de son représentant, a fait une concession de domaines aux puînés de la maison de France po...
      ... qui ont déterminé l'Assemblée à rentrer dans les biens du clergé, qu'elle a considérés comme une concession faite à la nation, s'opposent à ce qu'elle s'empare de possessions foncières que la nation elle-même a concédées aux princes apanagistes : d'un côté, c'est la nation qui reprend ce qu'on lui a donné; de l'autre, c'est la nation qui ne peut pas reprendre ce qu'elle a elle-même donné.

      Séance du vendredi 13 août 1790

      page 43
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...res. C'est par une loi politique que la nation se lie avec son chef, qu'elle statue su... ...ment avec les citoyens, qui assurent les engagements de la société avec ses membres. C'est par une loi politique que la nation se lie avec son chef, qu'elle statue sur les conditions de son alliance avec la famille royale, qu'elle détermine le so...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...es par leur essence. On soutient que la nation, en qui réside la souveraine puissance,... ...sur l'étendue de nos droits, qui sont immuables parleur nature et imprescriptibles par leur essence. On soutient que la nation, en qui réside la souveraine puissance, au moment où elle rentre dans le libre exercice de tous les pouvoirs dont elle ...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...uissance réside essentiellement dans la nation : de ce principe je tire une conséquenc...
      ...lle-même un second empire; c'est que la nation a pu, pendant plusieurs siècles, confie...
      ...uze cents représentants. Eneffet, si la nation n'avait pas la liberté de déposer l'exe...
      ...uissance réside essentiellement dans la nation.
      La plénitude de la souveraine puissance réside essentiellement dans la nation : de ce principe je tire une conséquence qui est elle-même un second empire; c'est que la nation a pu, pendant plusieurs siècles, confier à un seul homme l'exercice du pouvoir législatif, comme elle le confie aujourd'hui à douze cents représentants. Eneffet, si la nation n'avait pas la liberté de déposer l'exercice du pouvoir législatif entre les mains de qui bon lui semble, il serait faux de dire que la plénitude de la souveraine puissance réside essentiellement dans la nation.
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...rtaine dans la pratique. L'histoire des nations en fournit plusieurs exemples. Si cette vérité est incontestable dans la théorie, elle est également certaine dans la pratique. L'histoire des nations en fournit plusieurs exemples.
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      Les Romains, qui exerçaient en corps de nation le pouvoir législatif, en avaient confi... Les Romains, qui exerçaient en corps de nation le pouvoir législatif, en avaient confié l'exercice aux décemvirs. Il est vrai que l'abus qu'ils en firent, en s'arroge...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...xemples, qu'il soit de la sagesse d'une nation éclairée de laisser entre les mains d'u...
      ... la souveraine puissance réside dans la nation, elle a pu, par le droit et par le fait...
      ...voir législatif. Avant d'examiner si la nation a remis pendant plusieurs siècles ce po...
      Ce n'est pas, Messieurs, que je veuille inférer de ces exemples, qu'il soit de la sagesse d'une nation éclairée de laisser entre les mains d'un seul le droit exclusif de donner des lois à un grand peuple. Je reconnais et j...
      ...vile et politique. Mais il n'en est pas moins vrai de dire que par cela seul que la souveraine puissance réside dans la nation, elle a pu, par le droit et par le fait, confier à un seul l'exercice du pouvoir législatif. Avant d'examiner si la nation a remis pendant plusieurs siècles ce pouvoir suprême entre les mains des rois, développons encore quelques principes qu...

      Séance du vendredi 13 août 1790

      page 44
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      Mais si la nation française a véritablement remis, pendan... Mais si la nation française a véritablement remis, pendant plusieurs siècles, l'exercice du pouvoir législatif entre les mains des rois, ...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      Une nation confère l'exercice du pouvoir législati... Une nation confère l'exercice du pouvoir législatif de deux manières : par un consentement tacite et par une volonté formellement ...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      Le consentement tacite d'une nation est constaté par sa soumission et son o...
      ...oute que, pendant plusieurs siècles, la nation a volontairement exécuté les lois et les ordonnances émanées des rois. La nation, par un consentement tacite, les a donc...
      Le consentement tacite d'une nation est constaté par sa soumission et son obéissance aux lois émanées de celui qui exerce pour elle et en son nom le pouvoir législatif. Il est hors de doute que, pendant plusieurs siècles, la nation a volontairement exécuté les lois et les ordonnances émanées des rois. La nation, par un consentement tacite, les a donc considérés comme de véritables législateurs ; mais elle leur a encore
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...s a réunis : si les représentants de la nation n'ont point alors exercé les mêmes pouv...
      ...nes formalités. Les représentants de la nation, organe de sa volonté, ont donc véritab...
      ...ir législatif, et jusqu'au moment où la nation a changé, par un autre acte de sa volon...
      ... précédés, ont été convoqués de la même manière, et par la même autorité qui nous a réunis : si les représentants de la nation n'ont point alors exercé les mêmes pouvoirs qui sont aujourd'hui entre nos mains, ils avaient incontestablement les mêm...
      ...obligatoire, ne fût mise à exécution, qu'autant qu'elle serait revêtue de certaines formalités. Les représentants de la nation, organe de sa volonté, ont donc véritablement conféré aux rois l'exercice du pouvoir législatif, et jusqu'au moment où la nation a changé, par un autre acte de sa volonté, l'ancien ordre de choses, en transférant à un corps de représentants le droi...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...on d'un contrat primitif, fait entre la nation et la famille royale, contrat qui repos... ...ment cette aliénation; enfin, lorsqu'il ne s'agit de rien moins que de l'exécution d'un contrat primitif, fait entre la nation et la famille royale, contrat qui repose sur les mêmes lois de l'union des domaines à la couronne, et de leur inaliénab...

      Séance du vendredi 13 août 1790

      page 45
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...ue les pactes des rois ne lient pas les nations ; mais ce n'est point à l'espèce présen...
      ...rées par un usage immémorial, alors les nations sont liées par les conventions des rois...
      ...ément à la loi, ils agissent au nom des nations ; entin, parce que la bonne foi, la loy...
      Je sais très bien que les pactes des rois ne lient pas les nations ; mais ce n'est point à l'espèce présente qu'on peut faire l'application de cette maxime. Lorsque les rois ont contract...
      ...a foi publique, d'après des lois précises, reconnues pour lois de l'Etat, consacrées par un usage immémorial, alors les nations sont liées par les conventions des rois, parce que, lorsque les rois agissent, suivant et conformément à la loi, ils agissent au nom des nations ; entin, parce que la bonne foi, la loyauté et la justice qui ont présidé aux contrats, doivent en maintenir et en assu...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...e qu'ils sont les enfants de l'Etat, la nation pourrait-elle s'affranchir vis-à-vis d'... ...ls les seuls dont on croirait pouvoir invalider les dispositions ? Gomment, parce qu'ils sont les enfants de l'Etat, la nation pourrait-elle s'affranchir vis-à-vis d'eux, des règles de la délicatesse, de la loyauté et de la justice, eu les dépoui...
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...ndront pas même de la géné rosité de la nation la plénitude des droits de citoyen acti... ...s, et de ne leur laisser qu'un traitement en argent ; c'est-à-dire qu'ils ne tiendront pas même de la géné rosité de la nation la plénitude des droits de citoyen actif.
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...ssemblée éclairée et à la loyauté d'une nation généreuse. ... convenances générales ; je dois en abandonner l'application à la sagesse dmne Assemblée éclairée et à la loyauté d'une nation généreuse.
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...ce que, par le droit et par le fait, la nation leur a garanti la jouissance de leurs a... ...ndement, parce que les princes ont en leur faveur le titre et la possession, parce que, par le droit et par le fait, la nation leur a garanti la jouissance de leurs apanages.
      Speaker: Bengy de Puyvalée
      ...s « donnés en apanage retourneront à la nation, « libres de toutes dettes et hypothèqu... ...ité masculine du prince premier « apanagiste. Dans le cas de réversion, les biens « donnés en apanage retourneront à la nation, « libres de toutes dettes et hypothèques, suivant « l'ancienne loi du royaume ; lesdits domaines « pourront ensuite êt...

      Séance du vendredi 13 août 1790

      page 49
      Speaker: Roussillon
      ...uté de la fidélité de ce- régiment à la nation, et de sa soumission aux décrets de l'A... jamais douté de la fidélité de ce- régiment à la nation, et de sa soumission aux décrets de l'Assemblée nationale et aux ordres du roi. C'est dans cette persuasion que j'ai pr...
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...ait à un décret des représentants de la nation? S'il pouvait s'y soustraire, on ferait... ...e croire qu'un régiment, dont la conduite a toujours été irréprochable, désobéirait à un décret des représentants de la nation? S'il pouvait s'y soustraire, on ferait un grand exemple pour apprendre l'obéissance qui est due aux décrets de PAssem-...
    • Séance du mercredi 25 août 1790

      - search term matches: (18)

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 259
      Speaker: Le Président
      ...iberté française,lareconnaissance de la nation vous couvrira de palmes plus honorables... « Bestaurateur delà liberté française,lareconnaissance de la nation vous couvrira de palmes plus honorables que celles que.saint Louis fut chercher en Afrique et en Asie.
      Speaker: Malouet
      ...ouvellent leur serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et à la Constitution.... ...et: ils ont présenté un acte signé d'eux où ils professent ces sentiments et renouvellent leur serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et à la Constitution. Je demande que le procès-verbal en fasse mention. Ils se sont plaints au minist...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 260
      Speaker: De Noailles
      ... qui concernent des représentants de la nation, s'il en existe dans la procédure faite... « 9°. De lettres patentes sur le décretdu même jour, relatives aux charges qui concernent des représentants de la nation, s'il en existe dans la procédure faite par le Châtelet sur les événements du 6 octobre dernier.

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 262
      Speaker: Le Président
      La liberté de la nation doit commencer par celle des opinions. ... La liberté de la nation doit commencer par celle des opinions. Je prie l'Assemblée d'entendre l'orateur.
      Speaker: Martineau
      ...ompris les commissaires du roi et de la nation, les greffiers, les suppléants, donnero... ...oin de recourir au juge de paix. Les six tribunaux proposés dans l'article 2 y compris les commissaires du roi et de la nation, les greffiers, les suppléants, donneront près de cent officiers de justice dans Paris. Comment après cela peut-on prop...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 263
      Speaker: De Mirabeau
      ... ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent... ...mis de tracer ; et ces peuples, s'ils sont opprimés, sont aussi nos alliés! Nous ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent prodiguer leurs trésors et leur sang pour une acquisition aussi éloignée, pour ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...répare la reconnaissance des droits des nations, nous n'aurions pas même à délibérer ni...
      ...ule fOrdê deë rois, la seule gloire des nations : alors les passions particulières, tra...
      ...ons dottner, dès ce moment, le Signal de cette bienveillance ttni-vérsêllë que prépare la reconnaissance des droits des nations, nous n'aurions pas même à délibérer ni sur leâ alliances ni sur la guerre. L'Europe aura-t-elle besoin de politique, l...
      ...verselle. Alors lé bonheur deà pettplëS serâ le seul but des législateurs, la seule fOrdê deë rois, la seule gloire des nations : alors les passions particulières, transformées en vertus publiques, ne déchireront plds, par des querelles sanglantes...
      Speaker: De Mirabeau
      La nation française, en changeant èés lois èt ses... La nation française, en changeant èés lois èt ses mœurs, doit sans doute éhanger sa politique; mais elle est encore condamnée, pa...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 264
      Speaker: De Mirabeau
      ...habiles : il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, ent... ...ons, ils auront à défendre relie de la raison et ils n'en devront être que plus habiles : il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, entreprend un travail plus difficile, que celle qui enflamme l'ambition, en offrant...
      Speaker: De Mirabeau
      ...s Français doivent être ob-ervés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait a... ...deux principes sont : 1° que tous les traités précédemment conclus par le roi des Français doivent être ob-ervés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait annulés, changés ou modifiés, d'après le travail qui sera fait à cet égard au sei...
      Speaker: De Mirabeau
      ...ête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes e... ... relations, que le désir inaltérable de la paix et la renonciation à toute conquête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes et comme obligatoires dans tous les traités, que les stipulations purement défens...
      Speaker: De Mirabeau
      ..., il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germ... ...dir, que la politique qui veut tout bouleverser, nous soient toujours étrangères, il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germes des combats, il fallait renoncer à toute force extérieure, détruire nos forte...
      Speaker: De Mirabeau
      ...hommes et pour le malheur réel des deux nations. ...ers et belliqueux qui se ruinaient et se déchiraient pour l'orgueil ae quelques hommes et pour le malheur réel des deux nations.
      Speaker: De Mirabeau
      ...n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois étaient parents, les peuples ... On s'aperçut bientôt que cette succession, qui avait coûté tant de sang, n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois étaient parents, les peuples n'étaient pas unis, les ministres étaient rivaux ; et l'Angleterre, profitant de...
      Speaker: De Mirabeau
      ...rre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eût perdu ses vaisseaux, ses ... La guerre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eût perdu ses vaisseaux, ses richesses et ses plus belles colonies, que nos malheurs fournirent au caractère ...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 265
      Speaker: De Mirabeau
      craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité... craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité. Mais l'intérêt nous dicte-t-il d'autres lois que la reconnaissance ?
      Speaker: De Mirabeau
      ...à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développemen... ...s grande force des empires, qu'aussi longtemps qu'étrangères à toute injustice, à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développement de leur richesse intérieure, de leur véritable prospérité. La France compte da...
      Speaker: De Mirabeau
      ...maux n'est-il pas facile de prévoir? La nation, qui nous a choisis pour être les insti... ... menaceraient-ils pas alors et nos finances et nos armées ? et combien d'autres maux n'est-il pas facile de prévoir? La nation, qui nous a choisis pour être les instituteurs de ses lois, nous demande aussi la sûreté de ses possessions et de son c...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 266
      Speaker: De Mirabeau
      ...connaîtrons désormais que des Pactes de nation. nous ne reconnaîtrons désormais que des Pactes de nation.
      Speaker: De Mirabeau
      ...ssessions, aux secours mutuels que deux nations doivent se donner, aux avantages de com... ...i doivent être ratifiés : ceux qui sont relatifs à la garantie réciproque des possessions, aux secours mutuels que deux nations doivent se donner, aux avantages de commerce qu'elles s'assurent. D'autres ont besoin d'être corrigés ; car vous ne pou...
      Speaker: De Mirabeau
      ...nel d'un monarque l'a seul dicté, et la nation, qui en est l'unique garant, n'y prend ...
      ...le la foi publique et la conscience des nations.
      ...ire. L'ambition l'a conçu, la rivalité peut l'anéantir. Souvent l'intérêt personnel d'un monarque l'a seul dicté, et la nation, qui en est l'unique garant, n'y prend aucune part. Il n'en serait pas ainsi d'un pacte vraiment national, qui assermen...
      ...a volonté générale, produit une alliance indissoluble, et a pour base inébranlable la foi publique et la conscience des nations.
      Speaker: De Mirabeau
      ...ssité même d'assurer la paix, force les nations à se ruiner en préparatifs de défense ?... ...eiller, à se redouter, à se regarder comme ennemis. Pourquoi faut-il que la nécessité même d'assurer la paix, force les nations à se ruiner en préparatifs de défense ? Puisse cette affreuse politique être bientôt en horreur sur toute la terre !
      Speaker: De Mirabeau
      ...lus continueront à être respectés parla nation française, jusqu'au moment où elle aura... « 1° Que tous les traités précédemment conclus continueront à être respectés parla nation française, jusqu'au moment où elle aura revu ou modifié ces divers actes, d'après le travail qui sefa fait à cet égard,...
      Speaker: De Mirabeau
      ... l'examen approfondi des traités que la nation croira devoir conserver ou changer, le ...
      ...a base de la Constitution française, la nation ne peut en aucun cas reconnaître, dans ...
      « 2° Que préliminairement à ce travail et à l'examen approfondi des traités que la nation croira devoir conserver ou changer, le roi sera prié de faire connaître à toutes les puissances avec lesquelles la France a des engagements, que la justice et l'amour de la paix étant la base de la Constitution française, la nation ne peut en aucun cas reconnaître, dans les traités, que les stipulations purement défensives et commerciales.
      Speaker: De Mirabeau
      ...nnaître à Sa Majesté Catholique, que la nation française, en prenant toutes les mesure... « Décrète, en conséquence, que le roi sera prié de faire connaître à Sa Majesté Catholique, que la nation française, en prenant toutes les mesures propres à maintenir la paix, observera les engagements que son gouvernement a ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...ar un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer avec précision et clarté t... ...ec les ministres de Sa Majesté Catholique à l'effet de resserrer et perpétuer, par un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer avec précision et clarté toute stipulation qui ne serait pas entièrement conforme aux vues de paix général...
      Speaker: De Mirabeau
      ...idération les armements des différentes nations de l'Europe, leur accroissement progres... « Au surplus, l'Assemblée nationale prenant en considération les armements des différentes nations de l'Europe, leur accroissement progressif, la sûreté des colonies françaises et du commerce national,

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 267
      Speaker: Robespierre
      ...jamais été examinés ni consentis par la nation ? ...'ail-liances, de rétablir des traités que l'Assemblée ne connaît pas, qui n'ont jamais été examinés ni consentis par la nation ?

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 268
      ...apitale et l'un des représentants de la nation, je serais en effet coupable envers mes... Chef du tribunal de la capitale et l'un des représentants de la nation, je serais en effet coupable envers mes concitoyens, si j'avais négligé de présenter au Corps législatif les idées qu'u...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 276
      ... tribunal provisoire des crimes de lèse-nation, il a rempli ce pénible devoir avec aut... ...e. Zélé sectateur de la Révolution choisi par l'Assemblée nationale pour être le tribunal provisoire des crimes de lèse-nation, il a rempli ce pénible devoir avec autant d'impartialité que de courage, et les libelles dont le corps et les membres ...
      ...e dans tous les tribunaux, au nom de la nation et du roi, il n'y aura plus de prévôt d... ...onstitué le tribunal de département et la justice devant y être administrée comme dans tous les tribunaux, au nom de la nation et du roi, il n'y aura plus de prévôt dans ce tribunal : en conséquence, cette place, est et demeure supprimée, sauf le...
    • Séance du jeudi 26 août 1790, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 26 août 1790, au matin

      page 291
      Speaker: Ricard
      ... nosalliés ; nous ajlpns ^ombfiitre une nation jadis notre riva][è? îiuj,9]uf4'tiui no... ...Le reconnaissance et l'honneur nous pnetieqj; )es arme$ .à la mjùn pour soutenir nosalliés ; nous ajlpns ^ombfiitre une nation jadis notre riva][è? îiuj,9]uf4'tiui no^re amie.
      Speaker: Ricard
      ... J'bistojre jj'offre aj^çpn exemple. La nation française a tous les risques à cpq-rir.... ...ii-eiles à notre Constitution? ^'Espagne jçt la Savoie fonjt des armements app t J'bistojre jj'offre aj^çpn exemple. La nation française a tous les risques à cpq-rir.. Qu'importe ? quelle qup sQÎtttssue de çes grands évépepients, efye àpprepdrà à...
      Speaker: Pétion
      ...ois préférable à celui du comité : « La nation française, toujours jalousé d'entreteni... ...ie, l'Espagne, leDane-marck et la France/... Voici un projet de décret que je crois préférable à celui du comité : « La nation française, toujours jalousé d'entretenir la paix et l'union entre l'Espagne et la France, et ae resserrer entre elles d...

      Séance du jeudi 26 août 1790, au matin

      page 292
      Speaker: Le Déist de Botidoux
      jours comme ennemies toutes les nations qui voudront rivaliser avec elle. Dans ... jours comme ennemies toutes les nations qui voudront rivaliser avec elle. Dans cette hypothèse, sa haine pour nous croîtra avec les progrès de notre industrie;...
      Speaker: Fréteau
      ...t que la prudence» que la dignité de la nation exigeaient l'augmentation de nos armeme... ... par M. deMontmorin, sur les ordres du roi. Dans cette lettre, le ministre disait que la prudence» que la dignité de la nation exigeaient l'augmentation de nos armements, en proportion de ceux des autres puissances ; que le roi d'Espagne demandai...
      Speaker: De Mirabeau
      ...onnaître à Sa Majesté Catholique que la nation française, en prenant toutes les mesure... ... du ministre de Sa Majesté, du l9' août, décrète que le roi sera prié de faire connaître à Sa Majesté Catholique que la nation française, en prenant toutes les mesures propres à maintenir- la paix, observera les engagements dèfensifs et commercia...

      Séance du jeudi 26 août 1790, au matin

      page 293
      Speaker: Barnave
      ... de continuer l'alliance entre les deux nations, en négociant des conditions plus conve... ...ais en conservant provisoirement les stipulations du traité il est indispensable de continuer l'alliance entre les deux nations, en négociant des conditions plus convenables. L'Angleterre ne peut que chercher à attirer l'Espagne, pour l'éloigner d...
      Speaker: De Mirabeau
      à Sa Majesté Catholique que la nation française, en prenant toutes les mesure... à Sa Majesté Catholique que la nation française, en prenant toutes les mesures propres à maintenir la paix, observera les engagements défensifs et commerciau...
      Speaker: De Mirabeau
      ...ar un traité, de3 liens utiles aux deux nations, et de fixer avec précision et clarté t... ... les ministres de Sa Majesté Catholique, à l'effet de resserrer, et perpétuer, par un traité, de3 liens utiles aux deux nations, et de fixer avec précision et clarté toute stipulation qui ne serait pas entièrement conforme aux vues de paix général...
      Speaker: De Mirabeau
      ...idération les armements des différentes nations de l'Europe, leur accroissement progres... « Au surplus, l'Assemblée nationale, prenant en considération les armements des différentes nations de l'Europe, leur accroissement progressif, la sûreté des colonies françaises et du commerce national ;
    • Séance du dimanche 29 août 1790

      - search term matches: (17)

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 405
      Speaker: Martineau
      ...ir à nous sans qu'il en coûte rien à la nation ; c'est la fonte des cloches qui sont d...
      ... 200 millions de livres pesant, dont la nation peut disposer, et en estime la valeur à...
      ...u'il y a urgence à fabriquer de la monnaie de billon ; le moyen semble s'en offrir à nous sans qu'il en coûte rien à la nation ; c'est la fonte des cloches qui sont devenues inutiles par la suppression des maisons religieuses et de plusieurs paro...
      ...e rendre la matière des cloches ductile et malléable ; il évalue cette matière à 200 millions de livres pesant, dont la nation peut disposer, et en estime la valeur à vingt sous la livre au lieu de 8 et 9 sous qui sont offerts par quelques person...
      Speaker: Vernier
      ...e la fusion ; son plan procurerait à la nation un produit net d'environ 155 livres par... M. Beauregard offre de fabriquer du billon par le moyen de la fusion ; son plan procurerait à la nation un produit net d'environ 155 livres par quintal.

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 406
      Speaker: De Cussy
      ... respecter, dans tous les députés de la nation, des hommes dignes de la confiance qu'i...
      ... contre les propriétés mobilières de la nation. M. de Calonne a dégradé d'un quinzième...
      Si je n'étais accoutumé à respecter, dans tous les députés de la nation, des hommes dignes de la confiance qu'ils ont obtenue, je serais tenté de vous dire, Messieurs, que le projet, tjui vou...
      ... est une Bùite de l'attentat qu.'uh ministre audacieux n'a pas craint d'exécuter contre les propriétés mobilières de la nation. M. de Calonne a dégradé d'un quinzième de poids l'or destiné à circuler entré les mains de l'homme puissant ; on vous ...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 407
      Speaker: De Cussy
      ...emparer du quinzième des capitaux de là nation. II n'ignorait pas, cet administrateur ... ...t convaincre les plus incrédules, que ce ministre forma le projet criminel de s'emparer du quinzième des capitaux de là nation. II n'ignorait pas, cet administrateur infidèle, que l'exportation momentanée de notre or avait pour unique cause l'imp...
      Speaker: De Cussy
      ...former la plus sainte alliance entre la nation et son roi; tous ont juré de maintenir,... ...pire, des milliers de députés sont venus, au nom de millions de citoyens armés, former la plus sainte alliance entre la nation et son roi; tous ont juré de maintenir, au prix de leur sang, cette heureuse Constitution qui assure leur liberté et fe...
      Speaker: De Cussy
      ... sera la classe la plus indigente de la nation qui ...3 millions, et une somme plus forte peut-être aux officiers des monnaies : et ce sera la classe la plus indigente de la nation qui

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 408
      Speaker: De Cussy
      ...métaux qu'il convient à l'intérêt de la nation d'adopter. ...riquer, il faut, avant tout, qu'elle détermine la proportion relative entre vos métaux qu'il convient à l'intérêt de la nation d'adopter.
      Speaker: De Cussy
      ...sordre qui précipiterait la ruine de la nation, et culbuterait, sans ressource, le sys... Il est temps, Messieurs, il est urgent d'aviser aux moyens de faire cesser ce désordre qui précipiterait la ruine de la nation, et culbuterait, sans ressource, le système de liberté, qui vous a déjà coûté tant de peines à établir.

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 409
      Speaker: De Cussy
      ... dans aucun temps de bien mériter de la nation. Si le nouvel ordre que vous venez d'ét...
      ... ses lumières et ses vertus utiles à la nation.
      ... dont la garde et l'observation lui étaient particulièrement confiées, n'a cessé dans aucun temps de bien mériter de la nation. Si le nouvel ordre que vous venez d'établir dans les tribunaux ne vous permet plus de conserver cette cour antique et vénérable, honorez les derniers moments de son existence, en rendant ses lumières et ses vertus utiles à la nation.
      Speaker: De Cussy
      ...it au change qui règle les intérêts des nations commerçantes, et influe immédiatement s...
      ...périté. Instruits sur la valeur que les nations oot fixée dans le rapport de leurs monn...
      ...édiger pour préparer des décrets que la nation attend de vous, Messieurs, avec une jus...
      ...u commerce près l'Assemb ée nationale, ces hommes instruits de tout ce qui a trait au change qui règle les intérêts des nations commerçantes, et influe immédiatement sur leur prospérité. Instruits sur la valeur que les nations oot fixée dans le rapport de leurs monnaies, ainsi que da ns la hausse et la baisse du prix des métaux, comme marchandises, ils achèveront de compléter les instructions que votre comité sera chargé de rédiger pour préparer des décrets que la nation attend de vous, Messieurs, avec une juste impatience pour fixer immuablement ses propriétés mobilières et ses créances,...
      Speaker: De Cussy
      ...reconnu le plus utile à l'intérêt de la nation, relativement à la refonte des menues m... ...ra fait à l'Assemblée par son comité, être ensuite par elle décrété ce qui sera reconnu le plus utile à l'intérêt de la nation, relativement à la refonte des menues monnaies d'argent et de billon, à la propoition qu'il conviendra de fixer enire l...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 411
      Speaker: Heurtault de La Merville
      ...iété, et il rend le subside injuste. Ça nation peut-elle avec équité, en effet, asseoi... ...ns nécèssifé et sans dédommagement, le droit naturel et constîtqtiônne! de propriété, et il rend le subside injuste. Ça nation peut-elle avec équité, en effet, asseoir une imposition sur les terrés, si elle ne délivre point le Cultivateur de tous...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 412
      Speaker: Heurtault de La Merville
      ...tre le commerce et l'agriculture. Toute nation, sans communications faciles, est une nation barbare. Le jour où ces objets importan... entre le commerce et l'agriculture. Toute nation, sans communications faciles, est une nation barbare. Le jour où ces objets importants seront traités devant vous, Messieurs, la discussion s'étendra sur le corps d...
    • Séance du lundi 30 août 1790

      - search term matches: (6)

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 413
      Speaker: De Jessé
      ...re parfaite; car, dans une époque où la nation française est affamée du bonheur qu'ell... ... seraient ceux qui voudraient l'étayer de toutes les parties qui peuvent la rendre parfaite; car, dans une époque où la nation française est affamée du bonheur qu'elle lui promet, tout ce qui n'est pas elle est contre elle : ni le temps présent, ...

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 414
      Speaker: D'Estourmel
      ...ë sous les yeux ueS représentants de la nation, comme un nommage qu'il était empressé ... ...e régiment vous suppliait, Monsieur le Président, de vouloir bien mettre cet àctë sous les yeux ueS représentants de la nation, comme un nommage qu'il était empressé d'offrir à l'Assemblée nationale, et comme un témoignage authentique de son patr...
      Speaker: Thouret
      ...uant en peu ae choses les charges de la nation,^pourrait lui faire perdre tout le frui... ...pération, de né pas se iaisser guider Par Un esprit 4e parcimonie, qui, en diminuant en peu ae choses les charges de la nation,^pourrait lui faire perdre tout le fruit de la bonne institution de ia justice actuelle. Le comité avait pensé que le t...
      Speaker: Martineau
      ...eevoir le fardeau dont on va charger la nation. Ën calculant ce que rapportaient à l'E... Il faut examiner ce plan dans son ensemble, afin d'apereevoir le fardeau dont on va charger la nation. Ën calculant ce que rapportaient à l'Etat les anciennes Charges de

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 416
      Speaker: Duval
      ...,000 livres ; ceci ne pesait pas sur la nation, mais sur chaque plaideur. Je prends à ... ...usée d'en recevoir, était composée de 180 membres, les épices se montaient à 250,000 livres ; ceci ne pesait pas sur la nation, mais sur chaque plaideur. Je prends à témoin M. Thouret ; il a plaidé au parlement de Rouen: je lui demande, en son âm...
      Speaker: Duval
      ...du roi, il va coûter mille écus. Que la nation prononce avec vous et indépendamment de... ..... je ne puis en parler dans l'Assemblée. Un conseiller recevait 7 liv. 10 sous du roi, il va coûter mille écus. Que la nation prononce avec vous et indépendamment de vous, non pas sur ce que vaudront les nouveaux juges, je suis persuadé qu'ils a...

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 419
      ...nt donc être régis pour le compte de la nation par des administrateurs particuliers ; ... ... nuisible, do leur confier l'administration des impôts indirects ; ceux-ci doivent donc être régis pour le compte de la nation par des administrateurs particuliers ; déjà il est démontré qne les compagnies, réduites aux seuls impôts indirects, ne...
      ...dans Une mesure convenable, et alors la nation a un intérêt réel à rendre leur sort av... ..., qu'ils se trouvent mal payés. L'économie éclairée réduit le pombre des àgents dans Une mesure convenable, et alors la nation a un intérêt réel à rendre leur sort avantageux pour en être bien servie.
      ...que le préliminaire, que, d'un côté, la nation se nuirait à elle-même et aux administr... ... si l'Assemblée ne sempressait d'achever l'opération dont cette réduction n'est que le préliminaire, que, d'un côté, la nation se nuirait à elle-même et aux administrateurs, qui, pris en masse, sont encore trop payés, et pris en particulier, sont...
      ...cet intérêt se trouve lié à celui de la nation. ...réjt même de peux qui doivent former la nouvelle compagnie le demande ainsi, et cet intérêt se trouve lié à celui de la nation.

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 421
      ...nt absolu de ces fonds d'avance, que la nation doit recouvrer un bien qui n'aurait jam... ... soit contraire aux principes d'une sage économie. C'est donc par un remboursement absolu de ces fonds d'avance, que la nation doit recouvrer un bien qui n'aurait jamais dû être remis aux spéculations de quelques individus. Viennent ensuite les r...
      ...ez une grande portion des revenus de la nation et dont l'activité et le travail peuven... ...sort tel que doivent en jouir, pour l'intérêt national, ceux auxquels vous confiez une grande portion des revenus de la nation et dont l'activité et le travail peuvent contribuer beaucoup à assurer le succès de vos opérations.

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 422
      ..., seraient chargés dè tenir compté à la nation, de la vente du sel depuis le 10T janyi... ...impôt sur la gabelle, elle a statué que les fermiers généraux, cautions de Mager, seraient chargés dè tenir compté à la nation, de la vente du sel depuis le 10T janyier que les motifs qui ont déterminé ce décret'ëxiBtent pour les autres parties d...
      ...inueront de régir, pour le compte de la nation, tous les impôts indirects, dont la per... ...it Mager, seize régisseurs, qui, sous le titre d'administrateurs nationaux, continueront de régir, pour le compte de la nation, tous les impôts indirects, dont la perception était confiée audit Mager, sous les restrictions et modifications qui se...

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 423
      ...uoi tous les effets appartiendront à la nation et seront régis pour spn compte. ...ntaire de retrouve qui a été ou dû être fait le 31 déçembre 178$ : au moyen de quoi tous les effets appartiendront à la nation et seront régis pour spn compte.

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 426
      ...riéré? Je Vois bien que vous forciez la nation d'être infidèlê à ses engagements; mais... ...1e patriotisme économique se contentait de rejeter toutes ces dépenses dans l'arriéré? Je Vois bien que vous forciez la nation d'être infidèlê à ses engagements; mais je ne peux apercevoir, dànë l'opération que vous présentiez, aucune réduction e...
      ...blic, et qui depuis a fait présent à la nation du Célèbre traité sur l'administration ... ...s routes. Vous me répondez que celui qui, le premier, notis a rendu Un compte public, et qui depuis a fait présent à la nation du Célèbre traité sur l'administration des finances, ne doit pas être fort alarmé de Cette censure. Je pourrais vous ob...

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 427
      ...us importants à la reconnaissance de la nation, en lui prouvant que ia dette publique ... ...ans nous rappeler les présents qu'il a faits à la France, acquérir des droits plus importants à la reconnaissance de la nation, en lui prouvant que ia dette publique ne s'élève pas au-dessus de 4 milliards et demi, mais à condition que vous n'en ...
    • Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 53
      Speaker: Dupont
      ... les finances, que l'indemnité due à la nation dans cette proportion affaiblie à raiso... ...e justice, et en même temps d'après de très bons principes d'administration pour les finances, que l'indemnité due à la nation dans cette proportion affaiblie à raison des revenus qu'elle tirait des gabelles, daterait, pour le ressort de chaque g...
      Speaker: Dupont
      ...s; ils sont tous obligés de donner à la nation , pour les neuf derniers mois de 1790, ... ... lés départements et les districts qui furent autrefois les provinces de gabelles; ils sont tous obligés de donner à la nation , pour les neuf derniers mois de 1790, l'indemnité que vous avez fixée, qui renferme un si grand soulagement, et qui, p...
      Speaker: Dupont
      ...evez au maintien des droits de toute la nation contre la spoliation des deniers public...
      ...une propriété indivise et commune de la nation entière, vous avez dit et dû dire que l...
      ...ours avec modération, toujours avec soulagement, mais avec la fermeté que vous devez au maintien des droits de toute la nation contre la spoliation des deniers publics que nul citoyen ne. peut retenir par ses mains, en refusant l'impôt qui est une propriété indivise et commune de la nation entière, vous avez dit et dû dire que l'indemnité de la gabelle serait payée par chacun à dater du temps de la destruct...

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 59
      Speaker: Dupont
      cette entière liberté que la nation a demandée vainement (ors des États gén... cette entière liberté que la nation a demandée vainement (ors des États généraux de 1614, qui depuis a été l'objet de l'ambition, et le point de vue de glo...
      Speaker: Dupont
      ...es de commerce aient éclairé toutes les nations, et qu'une meilleure administration ait... ...er du cordon qui doit border ûoS frontières, jusqu'à ce que de meilleurs principes de commerce aient éclairé toutes les nations, et qu'une meilleure administration ait perfectionné nos manufactures.

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 61
      Speaker: Dupont
      ... de la vente du sel qui appartient à la nation et qui est dans les greniers, dépôts et... ...ances sera de quarante-neuf 'millions cent mille livres, sans compter le produit de la vente du sel qui appartient à la nation et qui est dans les greniers, dépôts et magasins, et non compris encore les quinze cent mille livres dont vous avez ord...
    • Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      - search term matches: (37)

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 493
      Speaker: Thouret
      ...e roi porte lui-même les couleurs de la nation, il ne faut pas que ses commissaires en... Cette distinction me paraît inconvenante ; puisque ie roi porte lui-même les couleurs de la nation, il ne faut pas que ses commissaires en portent de différentes. (L'amendement est rejeté.) L'article 9 est ensuite décr...

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 494
      Speaker: Gossin
      ...oncée d'âge en âge aux Assemblées de la nation, mais trop longtemps vic.orieuse de la ... .... Messieurs, la vénalité des oflices de judicature, bâinée dès sa naissance, denoncée d'âge en âge aux Assemblées de la nation, mais trop longtemps vic.orieuse de la haine publique, n'a pu soutenir les premiers regards de la liberté naissante.
      Speaker: Gossin
      L'instant où la nation rentrait d^ns l'exercice de ses droits ... L'instant où la nation rentrait d^ns l'exercice de ses droits a vu expirer toutes les aliénations de la puissance publique, et les inventions ...

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 496
      Speaker: Gossin
      ...ter par un intérêt bien entendu pour la nation et pour les titulaires. Mais elle prése...
      ... ait pu lier les diverses parties d'une nation.
      ... en possession de l'indemnité qui leur est promise, il faudrait peut-être l'adopter par un intérêt bien entendu pour la nation et pour les titulaires. Mais elle présente encore à votre justice l'obligation la plus éiroite, qui jamais ait pu lier les diverses parties d'une nation.
      Speaker: Gossin
      ...? Ce serait un fardeau terrible pour la nation. ... ; faut-il se livrer jusqu'à l'infini à la progression des valeurs commerciales ? Ce serait un fardeau terrible pour la nation.
      Speaker: Gossin
      La nation, qui récemment a regardé comme un de se... La nation, qui récemment a regardé comme un de ses premiers devoirs de sanctionner tous les actes, tous les contrats faits par le...

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 497
      Speaker: Gossin
      ...as attendre en vain de la loyauté de la nation. ...t peut-être pas rigoureusement le droit de prétendre, mais qu'elles ne doivent pas attendre en vain de la loyauté de la nation.
      Speaker: Gossin
      ... entendu faire un sacrifice gratuit. La nation invo-quera-t-elle la rigueur des princi... ...truit, Messieurs, pour les titulaires actuels; et cependant jamais ils n'avaient entendu faire un sacrifice gratuit. La nation invo-quera-t-elle la rigueur des principes ? Elle ne doit rien alors;- mais les recours seront inévitables, et ils devi...

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 501
      Speaker: Gossin
      ...us n'avez pas voulu, en rétablissant la nation dans ses véritables droits, punir ceux ... ...heur de tous, devînt, pour qui que ce fût, une occasion légitime de plaintes. Vous n'avez pas voulu, en rétablissant la nation dans ses véritables droits, punir ceux qui avaient acheté chèrement jusqu'ici l'honneur de la servir, et de lui consacr...

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 502
      Speaker: Gossin
      ...ez-vous pas, au contraire, que quand la nation a supprimé pour son utilité les corps d... ... fournir au remboursement des capitaux, même en cas de déposses-pion? Ne peroserez-vous pas, au contraire, que quand la nation a supprimé pour son utilité les corps de magistrature, elle doit supporter seule les charges de cette suppression, par ...
      Speaker: Gossin
      ... le désordre de leur -fortune, quand la nation s'y trou ve obligée par un principe de ... ...x qu'elle pourraitentralner, serait-ce aux titulaires actuels à le remplacer par le désordre de leur -fortune, quand la nation s'y trou ve obligée par un principe de justice rigoureuse ?

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 503
      Speaker: Gossin
      ...'est précisément à cause de cela que la nation, débitrice directe de toute 1a valeur d... ...seur actuel, il ne doit pas éprouver une seconde réduction pour le même objet. C'est précisément à cause de cela que la nation, débitrice directe de toute 1a valeur de l'office, ne peut vouloir profiter, d'un côté, de la diminution que les dettes...
      Speaker: Gossin
      ... la chose n'a pu varier à l'égard de la nation, par l'effet des emprunts, à l'instant ...
      ...oursé, est devenu, dans les mains de la nation, une espèce de cautionnement, un vérita...
      ...er sa portion des dettes communes. Il en résulte que, comme le véritable prix de la chose n'a pu varier à l'égard de la nation, par l'effet des emprunts, à l'instant même où le titulaire a déduit de son évaluation ou du prix de son contrat, le ca...
      ...auquel son acquéreur n'avait aucun droit, tant que le créancier n'était pas remboursé, est devenu, dans les mains de la nation, une espèce de cautionnement, un véritable dépôt destiné à libérer le débiteur; dépôt qu'elle ne peut jamais s'appropri...

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 504
      Speaker: Gossin
      ...ère directe et nécessaire, c'est que la nation devrait acquitter indistinctement toute... ...l ne vous dissimulera pas que la seule conséquence qu'il en ait tirée d'une manière directe et nécessaire, c'est que la nation devrait acquitter indistinctement toutes les dettes des compagnies supprimées.
      Speaker: Gossin
      ... autres attributions pécuniaires, et la nation va s'en libérer; ou il n'avait gagné qu... ... pour payer les indemnités dont il était tenu, avaitreçu en échange des gages ou autres attributions pécuniaires, et la nation va s'en libérer; ou il n'avait gagné qu'un ressort plus étendu, qu'une augmentation de compétence, et la suppression to...
      Speaker: Gossin
      Faut-il aussi charger la nation de cette espèce de dettes, uniquement p... Faut-il aussi charger la nation de cette espèce de dettes, uniquement parce qu'elle a été contractée en nom collectif et pour s'acquitter de l'impôt pa...
      Speaker: Gossin
      Mais pour la nation, la finance à toujours été la même, les gages sont restés au même état. C'est la nation qui, chaque année, à réellement et dans...
      ...'office et le créancier ; c'est donc la nation qui en doit le capital. Gomment pourrai...
      Mais pour la nation, la finance à toujours été la même, les gages sont restés au même état. C'est la nation qui, chaque année, à réellement et dans le fait payé l'intérêt de la dette en payant des gages qui se partageaient entre le titulaire de l'office et le créancier ; c'est donc la nation qui en doit le capital. Gomment pourrait-elle tout à coup se croire libérée d'un fonds dont-elle acquittait la rente ? ...

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 505
      Speaker: Gossin
      ...s. Celles-là seraient à la charge de la nation, quelle qu'en fût la cause et l'origine... ...ennes, celles qui ont été contractées avant la génération actuelle des magistrats. Celles-là seraient à la charge de la nation, quelle qu'en fût la cause et l'origine. C'est à nos yeux la conséquence directe du prin-
    • Séance du lundi 6 septembre 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 6 septembre 1790

      page 620
      Speaker: Buzot
      ...tères et autres objets appartenant à la nation, dans les fonds de l'imprimerie royale,... ...on sur le décret du même jour, portant qu'il sera dressé un inventaire des caractères et autres objets appartenant à la nation, dans les fonds de l'imprimerie royale, et que les reliures ni les gravures, autres que celles qui sont nécessaires pou...