Results in Volume 22

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-1212 hits on 1791-014 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 16 results
Results sorted by date, ascending

Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

- search term matches: (14)

Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

page 118
Speaker: Etienne Chevalier
...itale, les augustes représentants de la nation ont de bonne heure instruit les citoyen... ...stance, il la conservera par la sagesse, et tandis que, placés au sein de la capitale, les augustes représentants de la nation ont de bonne heure instruit les citoyens aux vertus des hommes libres; tandis que de bonne heure ils leur ont fait sent...

Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

page 119
Speaker: Le Président
...t des ci-devant fiefs, appartenant à ta nation ; « 10° Au décret du même jour, concern... ...ion du rachat des rentes ci-devant seigneuriales, et des droits casuels dépendant des ci-devant fiefs, appartenant à ta nation ; « 10° Au décret du même jour, concernant le métal et la forme du bouton uniforme des gardes nationales de France ; « ...

Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

page 122
Speaker: Camus
...gitime d'une créance, à la charge de la nation. Le fait que l'aïeul de M. d'Orléans a ... M. d'Orléans leur a donc, encore une fois, paru possesseur légitime d'une créance, à la charge de la nation. Le fait que l'aïeul de M. d'Orléans a acquis, par l'acte de 1742, la créance d'une somme donnée sous la condition de r...

Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

page 123
Speaker: Camus
...mandant le payement de sa créance et la nation fera un acte de justice en l'acquittant... ...aujourd'hui qu'il existe des fonds , M. d'Orléans exeree un droit légitime en demandant le payement de sa créance et la nation fera un acte de justice en l'acquittant, sauf à prendre les tempéraments convenables pour ne pas tirer, en un seul paye...

Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

page 127
Speaker: Martineau
...ttée, je demande, Messieurs, sur qui la nation exercerait son recours? Nous n'avons pa... ...é et, s'il arrivait par ^événement qu'on découvrit que cette créance a été acquittée, je demande, Messieurs, sur qui la nation exercerait son recours? Nous n'avons pas le droit de juger, de liquider. Je demande le renvoi au bureau général de liqu...

Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

page 128
Speaker: Camus
...ne alliance favorable à l'intérêt ae la nation et à l'éclat du trône. ...ivre rouge, mais d'acquitter un engagement contracté par le roi pour consommer une alliance favorable à l'intérêt ae la nation et à l'éclat du trône.
Speaker: Martineau
...ui mademoiselle d'Orléans, dotée par la nation, a renoncé à la succession paternelle e... ...pour recevoir le payement de cette dot? C'est l'héritier de'Celui en faveur de qui mademoiselle d'Orléans, dotée par la nation, a renoncé à la succession paternelle et maternelle ; c'est-à-dire que celui qui a la chose voudrait encore en avoir le...
Speaker: De Tracy
...ident qu'il a été fait aux dépens de la nation française. Je réclame, comme M. Martine... ...ries n'ait été déterminé par de fort bonnes raisons d'Etat; mais il me parait évident qu'il a été fait aux dépens de la nation française. Je réclame, comme M. Martineau, la loi de la responsabilité et je crois, du reste, que cette réclamation n'a...
Speaker: Rewbel
... titre qui a été si souvent reconnu. La nation ne fait aujourd'hui que ce que fait un ... Je m'étonne que l'on mette en doute la validité d'un titre qui a été si souvent reconnu. La nation ne fait aujourd'hui que ce que fait un particulier en payaut ses dettes^ Assurément aucun particulier ne pourrait conte...

Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

page 129
Speaker: Thouret
... en réalisant cette promesse faite à la nation de lui donner le juré, vous l'instituer... ...ion d'assurer les fondements de la liberté publique. Il s'agit ici de savoir si, en réalisant cette promesse faite à la nation de lui donner le juré, vous l'instituerez d'unemanière qui lerende praticable ; si vous l'organiserez en même temps sur...

Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

page 130
Speaker: Thouret
...r, dans la sincérité de son âme, que la nation supportera la gêne de ce service, s'il ... ... leurs domiciles, et détournés du soin de leurs affaires. Qui de nous peut penser, dans la sincérité de son âme, que la nation supportera la gêne de ce service, s'il exige le sacrifice de plusieurs semaines pas ées dans la dégoûtante inactivité q...
Speaker: Thouret
...aliser parmi nous, de le présenter à la nation sous des formes rebutantes qui étouffer... ...de l'opinion publique. Gardons-nous donc, au moment où nous cherchons à le naturaliser parmi nous, de le présenter à la nation sous des formes rebutantes qui étoufferaient le sentiment de son excellence, avant qu'il soit éprouvé par la jouissance...

Séance du mardi 11 janvier 1791, au soir

- search term matches: (7)

Séance du mardi 11 janvier 1791, au soir

page 137
Speaker: De Saint-Simon
Un représentant de la nation ne peut pas se coucher sur une dénoncia... Un représentant de la nation ne peut pas se coucher sur une dénonciation sans se justifier.

Séance du mardi 11 janvier 1791, au soir

page 139
...lèverait cette session. C'est trahir la nation que de dire à l'Assemblée nationale : la nation désire voir arriver le moment où vous terminerez. — Car si la nation voyait l'Assemblée nationale s'en aller... ... Le Chapelier que nos commettants pressaient le moment où l'Assemblée nationale lèverait cette session. C'est trahir la nation que de dire à l'Assemblée nationale : la nation désire voir arriver le moment où vous terminerez. — Car si la nation voyait l'Assemblée nationale s'en aller en laissant une chose de grande importance sans être faite, une chose qui pourr...

Séance du mardi 11 janvier 1791, au soir

page 140
Speaker: L'abbé Maury
...t inconcevable, Messieurs, que dans une nation où l'on estime que le numéraire est de ... ...qu'il faut changer en entier le système monétaire, ou ne p s y toucher. Il serait inconcevable, Messieurs, que dans une nation où l'on estime que le numéraire est de deux milliards, on prît des précautions infinies pour faire quinze millions de p...

Séance du mardi 11 janvier 1791, au soir

page 141
Speaker: L'abbé Maury
...uriez employé, je ne demande pas que la nation frappe de nouveau billon; je demande se...
...tion a été discuté tant de fois dans la nation pour les inscriptions lapidaires, que j...
...en les invitant à fondre votre billon pour en extraire le métal fin que vous y auriez employé, je ne demande pas que la nation frappe de nouveau billon; je demande seulement que le billon qui existe actuellement ne soit pas décrédité. Relativemen...
...ue ne peut, sans beaucoup de mots, ourdir une phrase qui ait un sens. Cette question a été discuté tant de fois dans la nation pour les inscriptions lapidaires, que je ne crois pas qu'elle doive vous occuper plus longtemps. Je conclus, relativeme...

Séance du mardi 11 janvier 1791, au soir

page 143
Speaker: L'abbé Saurine
...essieurs, de le tourner au profit de la nation, sans faire d'injustice à personne, san...
...un million sur quatre, aux dépens de la nation, ou ceux qui voudront que la nation elle-même le gagne. Je viens aux amende...
...lus habile, comme la plus puissante des nations commerçantes, Végalité entre la valeur ...
...Le bénéfice énorme d'un million, qui en sera le résultat, il dépendra de vous, Messieurs, de le tourner au profit de la nation, sans faire d'injustice à personne, sans nuire à la chose, en ajoutant même à sa célérité et à sa perfection. Le moyen ...
...era à vous à juger qui méritera la préférence, ou ceux qui chercheront à gagner un million sur quatre, aux dépens de la nation, ou ceux qui voudront que la nation elle-même le gagne. Je viens aux amendements. En supposant que vous voudrez faire, à peu près comme par le passé, établ...
...d principe monétaire, si respecté des anciens, suivi encore aujourd'hui par la plus habile, comme la plus puissante des nations commerçantes, Végalité entre la valeur numéraire et la valeur intrinsèque, mais ce n'est pas de quoi il s'agit aujourd'...

Séance du samedi 15 janvier 1791, au soir

- search term matches: (20)

Séance du samedi 15 janvier 1791, au soir

page 275
Speaker: L'abbé Maury
...tainement pas le droit de demander à la nation des apanages; les princes cadets delà m...
...ondé n'a obtenu de la munificence de la nation que le seul Clermontois. Il me semble q...
...ce du sang de France* il n'a reçu de la nation aucun apanage.....A ces considérations,...
...u'il serait indigne de la majesté de la nation de dépouiller de son héritage le rejeton de cette tige que la munificence de la nation n'avait pas jusqu'ici récompensée..... ...
...mme d js preuves; mais en parlant à une nation généreuse... (Il s'élève des murmures.)...
...s de Bourbon, fils du régent. Dans cet intervalle de 150 ans, elle n'a* vait certainement pas le droit de demander à la nation des apanages; les princes cadets delà maison de France étaient frappés de 23 générations depuis que Robert cadet avait ...
...n était pareillement une propriété patrimoniale de cette branche. La maison de Gondé n'a obtenu de la munificence de la nation que le seul Clermontois. Il me semble que l'héritier de tant de rois, lorsqu'il n'a reçu qu'unie si faible récompense d...
...ce la rigueur des principes, lorsque,pendant 150 ans qu'il a été le premier prince du sang de France* il n'a reçu de la nation aucun apanage.....A ces considérations, qui me paraissent suffisantes pour exciter la générosité des citoyens fra çais ...
...s rois, j'ajouterai qu'il serait barbare d'absorber leur héritage tout entier, qu'il serait indigne de la majesté de la nation de dépouiller de son héritage le rejeton de cette tige que la munificence de la nation n'avait pas jusqu'ici récompensée..... J'ai eu l'honneur ie vous annoncer que j'avais des considérations particulières à vous soumettre; je suis loin de vous les présenter comme des titres légaux et comme d js preuves; mais en parlant à une nation généreuse... (Il s'élève des murmures.) Je croyais jusqu'ici que tout ce qui intéressait la gloire de ia natton ne pouv...
Speaker: Babey
..., Monsieur l'abbé1, que la gloire de la nation dépende de M. Capet Condé, d'un homme q... Groyez-vous, Monsieur l'abbé1, que la gloire de la nation dépende de M. Capet Condé, d'un homme qui l'a quittée, qui est devettu l'ennemi de sa patrie...
...vement toujours été de principe dans la nation française que le domaine national est i...
...lir les engagements et les dettes d'une nation. 1° Faut-il appliquer à M. de Condé la ...
...ur prouver que Je Gler-montois n'a pas pu être cédé au grand Gondé. Il a effectivement toujours été de principe dans la nation française que le domaine national est inaliénable; son imprescriptibilité a été consacrée par toutes les lois du royaum...
... plus rigoureux, non seulement du législateur, mais de tout homme chargé de remplir les engagements et les dettes d'une nation. 1° Faut-il appliquer à M. de Condé la rigueur des principes nationaux, relativement au domaine? 2° Doit-il être dépoui...

Séance du samedi 15 janvier 1791, au soir

page 276
Speaker: L'abbé Alaury
...e j'ai osé invoquer la générosité de la nation, je n'ai pas entendu parler de la génér...
...é du prince s'exerçait aux dépens de la nation ; mais la nation est juste lorsqu'elle récompense avec g...
...lir que ce que j'appelle générosité, la nation doit l'appeler justice. J'appelle justi...
...lier, et qu'il était de l'intérêt de la nation de souscrire à la convention proposée p...
Lorsque j'ai osé invoquer la générosité de la nation, je n'ai pas entendu parler de la générosité des rois. Je sais bien que dans les cours la générosité du prince s'exerçait aux dépens de la nation ; mais la nation est juste lorsqu'elle récompense avec générosité les services qui lui ont été rendus. Je trouve précisément dans l'ordre de cet argument un moyen qui doit établir que ce que j'appelle générosité, la nation doit l'appeler justice. J'appelle justice ce qui représente une dette nationale, la récompense d'un service rendu, l'ex...
...des abus ordinaires des cessions, puisque M. Condé se trouve dans un cas particulier, et qu'il était de l'intérêt de la nation de souscrire à la convention proposée par l'Espagne.
Speaker: L'abbé Alaury
...ndé trop récompensé; on n'estime pas la nation trop heureuse d'avoir payé des services...
...us nous croyons obligés de prouver à la nation que nous savons reconnaître de si grand...
...s dons qu'il a faits. Je doute qu'un seul d'enire vous trouve M. le prince de Condé trop récompensé; on n'estime pas la nation trop heureuse d'avoir payé des services aussi importants à un aussi bas prix. « Les services de notre cousin le prince ...
... universelle dans la chrétienté, et surtout le repos et la sûreté du royaume. Nous nous croyons obligés de prouver à la nation que nous savons reconnaître de si grands services, etc. » Ce héros qui avait protégé le berceau d'un roi enfant, qui av...
Speaker: L'abbé Alaury
...ance d'une donation aussi légitime, une nation qui s'est toujours montrée juste et rec... ...s Pyrénées. Cette donation fut évaluée à 100,000 livres. Après 140 ans de jouissance d'une donation aussi légitime, une nation qui s'est toujours montrée juste et reconnaissante des services qu'on lui a rendus, ne privera pas les héritiers d'un h...

Séance du samedi 15 janvier 1791, au soir

page 277
Speaker: L'abbé Maury
Je prouverai tout contre la nation, si je prouve que, lorsque Louis XIV a ... Je prouverai tout contre la nation, si je prouve que, lorsque Louis XIV a disposé du Clermontois, ce pays ne faisait pas partie du domaine.......Je contin...

Séance du samedi 15 janvier 1791, au soir

page 278
Speaker: De Clermont Lodève
...par le roi de Fiance, législateur de la nation, au roi d'Epagne; voilà ce que le traité garantit ; et je commence par féliciter la nation d'avoir pu rentrer dans la jouissance i...
...r si, dans l'échange du Clermontois, la nation a été lésée, si cet échange est légitim...
... nonobstant toute donation ou réunion à ce contraire. Voilà ce qui a été promis par le roi de Fiance, législateur de la nation, au roi d'Epagne; voilà ce que le traité garantit ; et je commence par féliciter la nation d'avoir pu rentrer dans la jouissance immédiate des droits du Clermontois, sans une beaucoup plus considérable indemnit...
... la possession garantie. Je n'entrerai pas aujourd'hui dans la question de savoir si, dans l'échange du Clermontois, la nation a été lésée, si cet échange est légitime ; c'est une seconde question importante que je traiterai dans un autre moment,...

Séance du samedi 15 janvier 1791, au soir

page 279
Speaker: De Clermont Lodève
...ondé. Il est surtout de l'intérêt de la nation que les puissances étrangères n'aient a... ...aminer quel effet le traité des Pyrénées doit avoir sur la possession de M. de Condé. Il est surtout de l'intérêt de la nation que les puissances étrangères n'aient aucun prétexte de se mêler de nos affaires, etpourcela il ne faut pas les choquer...

Séance du lundi 17 janvier 1791

- search term matches: (4)

Séance du lundi 17 janvier 1791

page 292
Speaker: Martineau
J'examine s'il est de l'intérêt, de la nation de vendre des nues propriétés et s'il n... J'examine s'il est de l'intérêt, de la nation de vendre des nues propriétés et s'il ne serait pas beaucoup plus prudent d'attendre que les usufruits fussent éteints,...
Speaker: Regnaud
...e de savoir s'il est de l'intérêt de la nation de vendre des objets grevés d'usufruit ... (de Saint-Jean-d Angély). Je demande que la question générale de savoir s'il est de l'intérêt de la nation de vendre des objets grevés d'usufruit soit renvoyée aux deux comités réunis d'aliénation et ecclésiastique. (L'Assembl...

Séance du lundi 17 janvier 1791

page 296
Speaker: L'abbé Maury
...ssait de suivre l'exemple donné par une nation des plus éclairées de l'Europe; on a di...
...onsidérez dans quel siècle, chez quelle nation vous vivez I L'opinion publique est un ...
...s. On est parti d'un fait ; on a dit qu'il ne fallait pas hésiter quand il s'agissait de suivre l'exemple donné par une nation des plus éclairées de l'Europe; on a dit qu'en Angleterre une loi défendait de recevoir les dépositions écrites. Lorsqu...
...éhabilitation, c'en serait assez pour que la loi ordonnât les preuves écrites. Considérez dans quel siècle, chez quelle nation vous vivez I L'opinion publique est un tribunal qui veut juger de tout : comment l'éclairer sans preuves écrites? Tout ...

Séance du mardi 18 janvier 1791, au soir

- search term matches: (5)

Séance du mardi 18 janvier 1791, au soir

page 315
...la réception dû décret pour donner à la nation des preuves de mon civisme. Je ne l'ai ... ...i elle avait eu cette intention, elle n'y est plus à temps. Je n'ai pas attendu la réception dû décret pour donner à la nation des preuves de mon civisme. Je ne l'ai pas même encore reçu ; mais j'ai cru ne pouvoir mieux commencer cette

Séance du mardi 18 janvier 1791, au soir

page 317
Speaker: Barnave
...ois la sauvegarde de la liberté pour la nation et la sauvegarde de la réputation. (App... ...rs repoussées surtout par cette publicité d'actions et d'opinions qui est à la fois la sauvegarde de la liberté pour la nation et la sauvegarde de la réputation. (Applaudissements à gauche.) Je demande donc qu'on adopte la motion de M. Defermon e...

Séance du mardi 18 janvier 1791, au soir

page 318
Speaker: Martineau
...ils QUi n'étaient d'aqcuqe de ces trois nations, quoique munis dp lettres patentes de n...
...stinctement à tous les juifs de quelque nation et sous quelque dénomination que ee soi...
...onnais, on en a tiré la conséquence que ce décret était restrictifs t que les juils QUi n'étaient d'aqcuqe de ces trois nations, quoique munis dp lettres patentes de naturalisation, ne pouvaient pas jouir des droits de citoyens actifs. Les juifs d...
...agûQls, ni avignonnais, déolare que le décret du 28 janvier 1790 s'applique indistinctement à tous les juifs de quelque nation et sous quelque dénomination que ee soit, qui qnt obtenu des lettres patentes de naturalisation , et que tous ceux qui ...

Séance du mardi 18 janvier 1791, au soir

page 320
Speaker: Roussillon
...s droits des hommes et la dignité de la nation ; mais de pareilles vues souilleraient ... ... agents d'un ministre absolu, qui, dans leurs opérations, consultaient si peu les droits des hommes et la dignité de la nation ; mais de pareilles vues souilleraient l'administration d'un peuple libre. Il ne convient point à la majesté de cet Emp...
Speaker: Roussillon
...ur cela ne sauraient avoir l'aveu d'une nation qui sent tout le prix de la justice et ...
...ins inique lorsqu'il s'exercecontre les nations que lorsqu'il s'exerce contre les parti...
...l'Etat, en les faisant tomber sur les Maures; mais les moyens qu'elle emploie pour cela ne sauraient avoir l'aveu d'une nation qui sent tout le prix de la justice et même ses vrais intérêts : car c'est par la violence du monopole, qui n'est pas moins inique lorsqu'il s'exercecontre les nations que lorsqu'il s'exerce contre les particuliers, et ne peuvent que ruiner tôt ou tard notre commerce du Sénégal, en repo...
Speaker: Roussillon
Que les membres d'une nation prodiguent leur fortune et leur sang po... Que les membres d'une nation prodiguent leur fortune et leur sang pour défendre le domaine public des attaques d'un ennemi ambitieux, ce n'est qu'à ...

Séance du mardi 18 janvier 1791, au soir

page 321
Speaker: Roussillon
...ments nécessaires, fait fuir toutes les nations devant elles. ...ination qui caractérise les compagnies, incapable de ces égards et de ces ménagements nécessaires, fait fuir toutes les nations devant elles.

Séance du vendredi 21 janvier 1791

- search term matches: (11)

Séance du vendredi 21 janvier 1791

page 356
Speaker: D'André
... tribunal pour juger les crimes de lèse-nation. Nous demandons l'établissement de ce t...
... qu'il fallait définir le crime de lèse-nation.
... nationale: la sûreté nationale ne sera sûremeut établie que lorsqu'il y aura un tribunal pour juger les crimes de lèse-nation. Nous demandons l'établissement de ce tribunal depuis un temps infini; on nous a répondu qu'il fallait l'etabhssement des jurés et ensuite l'établissement d'un code pénal, qu'il fallait définir le crime de lèse-nation.
Speaker: D'André
... pas cela très bon. D'un autre côté, la nation a droit de ne pas le trouver bon : car ...
..., d'établir bientôt un tribunal de lèse-nation.
...cela est fort bon; mais les gens qui sont en piisou depuis longtemps ne trouvent pas cela très bon. D'un autre côté, la nation a droit de ne pas le trouver bon : car tant que l'on saura qu'il n'y a pas un tribunal pour réprimer, pour punir, pour ...
... on supposés : il est donc de votre justice, de votre humanité, de votre intérêt, d'établir bientôt un tribunal de lèse-nation.

Séance du vendredi 21 janvier 1791

page 357
Speaker: D'André
...sortes d'aff ires et des crimes de lèse-nation au tribuual qui sera établi définitivem... ...se de corps, sont innocentes, sauf à réserver la connaissance définitive de ces sortes d'aff ires et des crimes de lèse-nation au tribuual qui sera établi définitivement.
Speaker: D'André
...unal cbargé de juger les crimes de lèse-nation. » (Les procès-verbaux sont adoptés.) ...ion lui présentera un projet de décret pour l'établissement provisoire d'un tribunal cbargé de juger les crimes de lèse-nation. » (Les procès-verbaux sont adoptés.)

Séance du vendredi 21 janvier 1791

page 358
Speaker: Prugnon
...ar sa « vaste influence siir toutes lès nations, 'sera « peut-être justeméht appelée,'p... ...t^nts dè cette contrée, l'époque mémo-« rabje qé Celte grande Révolution; qui, par sa « vaste influence siir toutes lès nations, 'sera « peut-être justeméht appelée,'par la postérité, « l'ère française. * '
Speaker: Prugnon
...eftu;^ patrimoines que pqjssè avoir une nation, et leurs ruipes mêmes parlent encore à... ...s par tapt 4e S'ècles, et en gqiqg pour leur auguste vi(ùlle§se 3 C'est uu d$s beftu;^ patrimoines que pqjssè avoir une nation, et leurs ruipes mêmes parlent encore à tous les âges.

Séance du vendredi 21 janvier 1791

page 360
Speaker: Le Couteulx de Canteleu
...nal, parce que, dans les affaires où la nation sera partie intéressée, elle sera aussi... ...tion seulement de celles qui seraient prononcées en dernier ressort par un tribunal, parce que, dans les affaires où la nation sera partie intéressée, elle sera aussi soumise à l'autorité de la justice, que Uevaieut l'être nos rois, lorsqu'ils ex...

Séance du vendredi 21 janvier 1791

page 362
Speaker: Regnaud
...ime ordinaire et non d^uù crime dë lèse-nation. Çdpn opinion particulière est qp'il fa... ...t pas hécessaire ail dé-crlf pè'rté par sla lègisïamfé, lorsqu'il s agit d'un crime ordinaire et non d^uù crime dë lèse-nation. Çdpn opinion particulière est qp'il faut ayojr le poncours de dëiix iu^oritps; qûe là loi n existe qu'au moment ou'ell...
Speaker: Prieur
...es des pïéopinànts seraient fondées, la nation pré- Quand bien même les craintes des pïéopinànts seraient fondées, la nation pré-

Séance du vendredi 21 janvier 1791

page 366
Speaker: Chasset
...e causez point aux rëprésentarits de la nation la douleur de vous voir écarter de vos ... ...ans objet ; qu'on ne puisse jahiais vbus reprocher la perte de la religion} et ne causez point aux rëprésentarits de la nation la douleur de vous voir écarter de vos fonctions par une loi que les ennemis de la Révolution ont rendu nér céssaire. L...

Séance du vendredi 21 janvier 1791

page 369
... une masse commune dans les mains de la nation, pour être répandus par elle là où les ... ...des besoins ; et nous n'hésitons pas à penser qu'ils doivent tous être réunis en une masse commune dans les mains de la nation, pour être répandus par elle là où les besoins les appelleront, et dans la proporiion qu'ils indiqueront. Cette mesure ...
...ans leur intégrité, et que cependant la nation veuille satisfaire l'engagement solenne... Si les revenus des hôpitaux aujourd'hui existants leur sont laissés dans leur intégrité, et que cependant la nation veuille satisfaire l'engagement solennel qu'a pris en son nom l'Assemblée d'assister l'indigence, il faut alors que l'h...
... mécontents. Nous dirons que c'est à la nation seule qu'il appartient d'expliquer ce m...
...ssiteux, partout où ils se trouvent, la nation conserve, défend les droits, la proprié...
...oin, en refuse à celui à qui ils seraient nécessaires, crée des fainéants et des mécontents. Nous dirons que c'est à la nation seule qu'il appartient d'expliquer ce mot, parce qu'il est de son devoir et de son intérêt de donner aux secours public...
...ous dirons enfin qu'en les distribuant ainsi, qu'en les affectant aux vrais nécessiteux, partout où ils se trouvent, la nation conserve, défend les droits, la propriété des pauvres, les étend, loin de les violer.

Séance du vendredi 21 janvier 1791

page 371
...voyons avec évidence. Sans doute, si la nation, en voulant répartir les secours avec é...
...es ressources des autres. Mais quand la nation, prétend répandre partout des secours c...
...de ce devoir précieux que chacun de vous veut complètement remplir; et nous l'y voyons avec évidence. Sans doute, si la nation, en voulant répartir les secours avec égalité dans les différents départements, avait le projet de ne donner que des se...
...réclamer avec raison contre un ordre de choses qui augmenterait à leurs dépens les ressources des autres. Mais quand la nation, prétend répandre partout des secours complets, et de la manière la plus utile aux différentes classes qu'elle doit pou...

Séance du vendredi 21 janvier 1791

page 372
...une masse commune, dans les mains de la nation, qui les aliénera à son avantage, pour ... Il faut donc poser pour principe que les biens des hôpitaux seront réunis en une masse commune, dans les mains de la nation, qui les aliénera à son avantage, pour affecter des sommes nécessaires et complètement suffisantes au soulagement des m...
...d'appeler fonds de secours, pour que la nation, qui reconnaît le droit du pauvre, n'em... Ce fonds que nous proposerions d'appeler fonds de secours, pour que la nation, qui reconnaît le droit du pauvre, n'emploie plus celui de charité ou d'aumône, doit avoir pour objet de soulager la cl...

Séance du vendredi 21 janvier 1791

page 373
...ion des biens jadis ecclésiastiques. La nation est à cet égard comme recevant un hérit... ...es. C'est un emploi de devoir que la natiou a reconnu tel en rentrant en possession des biens jadis ecclésiastiques. La nation est à cet égard comme recevant un héritage grevé, pour une partie, d'une délégation positive, et par conséquent sacrée;...

Séance du vendredi 21 janvier 1791

page 374
... ne peut appartenir qu'à ceux en qui la nation a confiance, et qu'elle a choisis pour ... ... l'Etat, dans des vues générales de bien public, dans celles de la Constitution, ne peut appartenir qu'à ceux en qui la nation a confiance, et qu'elle a choisis pour remplir ses vues.
... à laquelle ils doivent prétendre de la nation; en donnant à cette base, pour premier ... ...à la représentation de chaque département, en serviront encore pour l'assistance à laquelle ils doivent prétendre de la nation; en donnant à cette base, pour premier élément, la proportion des citoyens actifs avec la population de chaque départem...

Séance du vendredi 21 janvier 1791

page 375
...et ne mît pas bientôt à la charge de la nation un grand nombre de familles et d'hommes... ...x et de chacune de leurs parties contînt les demandes dans leurs justes bornes, et ne mît pas bientôt à la charge de la nation un grand nombre de familles et d'hommes qui n'ont pas besoin d'être secourus.
... tous les moyens si puissants sur cette nation, d'honneur et d'éloges publics, les hom... ... que doit désirer l'administration ; elle doit encourager dans cette vue, et par tous les moyens si puissants sur cette nation, d'honneur et d'éloges publics, les hommes qui feront travailler à leurs propres frais le plus grand nombre d'ouvriers ...

Séance du vendredi 21 janvier 1791

page 376
...otre législation sur les secours que la nation doit à l'indigence; et nous avons, en c... ...t, que vous pouvez considérer comme l'ensemble des principes qui doivent tixer votre législation sur les secours que la nation doit à l'indigence; et nous avons, en conséquence, 1 honneur de vous proposer de les déterminer par le décret suivant:
... rang des devoirs les plus sacrés de la nation, l'assistance des pauvres dans tous les... met au rang des devoirs les plus sacrés de la nation, l'assistance des pauvres dans tous les âges et dans toutes les circonstances de la vie ; et qu'il y sera pourvu, ainsi...

Séance du vendredi 21 janvier 1791

page 377
...nations rentreront dans les mains de la nation : les immeubles seront aliénés, et les ... ... mort des donateurs et fondateurs, s'ils vivent plus longtemps, les fonds des donations rentreront dans les mains de la nation : les immeubles seront aliénés, et les revenus qui en résulteront, rentreront dans la masse destinée à l'assistance pub...

Séance du vendredi 21 janvier 1791

page 381
... Paris; mais nous ne doutons pas que la nation ne remplace ce déficit de quelque autre... ...e diminution depuis les nouveaux changements arrivés dans les droits d'entrée de Paris; mais nous ne doutons pas que la nation ne remplace ce déficit de quelque autre manière en faveur des pauvres. La comparaison que nous avons faite du nombre de...

Séance du dimanche 23 janvier 1791

- search term matches: (1)

Séance du dimanche 23 janvier 1791

page 460
Speaker: Laborde de Méréville
...veaux secours. Diverses causes, dont la nation est aussi bien instruite que cette Asse... ...trait du premier papier, si les besoins de la fin de 1790 n'avaient exigé de nouveaux secours. Diverses causes, dont la nation est aussi bien instruite que cette Assemblée, nécessitèrent donc une nouvelle et prompte émission, et il fallut remonte...

Séance du mardi 25 janvier 1791, au matin

- search term matches: (2)

Séance du mardi 25 janvier 1791, au matin

page 477
Speaker: Couturier
Vous avez chargé la nation des frais du culte : cette promesse ser...
...ans doute; et vous voulez qu'une grande nation y satisfasse avec dignité.
Vous avez chargé la nation des frais du culte : cette promesse serait-elle donc dérisoire? et vous seriez-vous proposé de le réduire au dixième de ce qui est nécessaire ? Est-ce là ce que vous avez permis? Non, sans doute; et vous voulez qu'une grande nation y satisfasse avec dignité.

Séance du mercredi 26 janvier 1791

- search term matches: (6)

Séance du mercredi 26 janvier 1791

page 494
Speaker: Le Président
...erment de M. Pierre Pauly, consul de la nation française dans la Norvège. annonce qu'il a reçu la prestation de serment de M. Pierre Pauly, consul de la nation française dans la Norvège.

Séance du mercredi 26 janvier 1791

page 500
Speaker: Bouteville-Dumetz
...rde dans la France. C'est ainsi que les nations ont péri et que les religions sont déch... ...ous prêchez la guerre civile, et c'est tout ; vous nè faites qu'appeler la discorde dans la France. C'est ainsi que les nations ont péri et que les religions sont déchues, et nous ne souffrirons pas que vous attaquiez la nôtre.

Séance du mercredi 26 janvier 1791

page 501
Speaker: Regnaud
...ont vous avez gémi pour l'intérêt de la nation et pour celui de l'Assemblée nationale ... ... est ouverte ; mais on a voulu par une méthode, dont on a trop souvent usé, et dont vous avez gémi pour l'intérêt de la nation et pour celui de l'Assemblée nationale ; on a voulu, dis-je, vous ramener à une question si souvent décidée, à des prin...

Séance du mercredi 26 janvier 1791

page 502
Speaker: De Cazalès
...s'agrandir à ma volonté, et contenir la nation individuellement assemblée ; elle m'ent... cette enceinte pût s'agrandir à ma volonté, et contenir la nation individuellement assemblée ; elle m'entendrait et me jugerait. Je demande donc que la parole me soit conservée ou que l...
Speaker: De Cazalès
...victimes à votre fol orgueil ; alors la nation reconnaîtra des législateurs sages; alo... ...s, si vous êtes les véritables pères du peuple, vous ne sacrifierez pas tant de victimes à votre fol orgueil ; alors la nation reconnaîtra des législateurs sages; alors elle sentira la sagesse du gouvernement de ses représentants... Et quand il s...
Speaker: De Mirabeau
... ont aussi rarement la majorité dans la nation que dans l'Assemblée. (De nombreux appl... ...ar une mesure rétrograde; car enfin, M. de Cazalès n'ignore pas que ses opinions ont aussi rarement la majorité dans la nation que dans l'Assemblée. (De nombreux applaudissements s'élèvent.)

Séance du mercredi 26 janvier 1791

page 503
Speaker: De Mirabeau
...ommage à la fermeté, à la sagesse de la nation, et qu'elle oublie les témoignages de c... ...res toujours confir-matives des premières, il semble qu'elle ne rend pas assez hommage à la fermeté, à la sagesse de la nation, et qu'elle oublie les témoignages de confiance qu'elle reçoit constamment de toutes les parties de l'Empire. Qu'avons-...

Séance du jeudi 27 janvier 1791, au matin

- search term matches: (4)

Séance du jeudi 27 janvier 1791, au matin

page 508
Speaker: Pougeard du Limbert
...ent ils ne pouvaient être vendus par la nation qu'après qu'elle en aurait repris la po... ...s domaines nationaux qui en faisaient l'objet, étaient engagés et que conséquemment ils ne pouvaient être vendus par la nation qu'après qu'elle en aurait repris la possession en remboursant le prix de l'engagement. Je suis chargé par le comité d'...
Speaker: De Tracy
Je suis bien loin de m'y opposer, si la nation juge à propos de rentrer dans le domain... Je suis bien loin de m'y opposer, si la nation juge à propos de rentrer dans le domaine engagé, pourvu, comme de raison, qu'on nous rende nos avances ; mais je crois ...

Séance du jeudi 27 janvier 1791, au matin

page 510
Speaker: De Tracy
...latif, comme si les représentants de la nation n'étaient pas en même temps les leurs. ... ...ent du privilège exclusif d'avoir des députés particuliers auprès du Corps législatif, comme si les représentants de la nation n'étaient pas en même temps les leurs. Je demande qu'on nous laisse vendre le produit de nos bestiaux à qui et quand bo...

Séance du jeudi 27 janvier 1791, au matin

page 511
Speaker: Malouet
...ail des honnêtes gens, on se trompe. La nation sera avertie; pourrait-elle rester long... ....) J'ai vu la lettre: et si l'on croit que de telles atrocités seront l'épouvantail des honnêtes gens, on se trompe. La nation sera avertie; pourrait-elle rester longtemps exposée par une troupe de factieux ?