Results in Volume 20

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-093 hits on 1790-1010 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 13 results
Results sorted by date, ascending

Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

- search term matches: (22)

Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

page 129
Speaker: L'abbé Gouttes
...use et destructive des bonnes mœurs, la nation y trouverait un moyen de soulager l'Eta... ...vantageux de ses épargnes, à celui qu'il en fait chaque jour à une loterie ruineuse et destructive des bonnes mœurs, la nation y trouverait un moyen de soulager l'Etat, en acquittant des dettes dont les intérêts la grèvent depuis si longtemps.

Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

page 131
Speaker: Gossin
...de vue, il est déjà indifférent pour la nation d'effectuer ce remboursement en une ou ... ...ital, et maintenantee capital lui-môme va être remboursé. Sous ce premier'point de vue, il est déjà indifférent pour la nation d'effectuer ce remboursement en une ou deux parties.; et il lui importe beaucoup, sous un rapport,, de simplifier sa ma...

Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

page 132
Speaker: Gossin
...yement du surplus de 1 adjudication, la nation fût obligée de poursuivre le débiteur e... ...ûreté du créancier cesserait d'être entière. 11 serait possible que, faute de payement du surplus de 1 adjudication, la nation fût obligée de poursuivre le débiteur et de faire revendre à son profit, et qu'alors les frais et la diminution du prix...

Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

page 133
Speaker: Gossin
...réancier qui croirait pouvoir forcer la nation à un remboursement qu'elle ne doit pas,... ... de prévenir toute difficulté et toute équivoque, soit de la part du titulaire créancier qui croirait pouvoir forcer la nation à un remboursement qu'elle ne doit pas, soit de la part des débiteurs qui se fonderaient sur la liquidation d'un office...

Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

page 136
Speaker: Muguet-Nanthou
...t : Vive les aristocrates, au diable la nation; dès lors le délire s'empara de toutes ...
...és de crier : Vive le roi, au diable la nation! Quelques-uns furent blessés, d'autres ...
...it arrêter la troupe, cria : Vive le roi, vive la joie! d'autres voix répondirent : Vive les aristocrates, au diable la nation; dès lors le délire s'empara de toutes les têtes : on ne garda plus ni ménagements, ni mesures : on^jnit l'épée à la ma...
...ntrés, étaient insultés, maltraités, frappés de coups de plat de sabre, et obligés de crier : Vive le roi, au diable la nation! Quelques-uns furent blessés, d'autres assaillis jusque dans leurs maisons par des soldats, et même par des officiers. ...

Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

page 137
Speaker: Muguet-Nanthou
...sque dans leurs foyers, par ceux que la nation avait armés pour les protéger et les dé... ...n contre la loi ; que des citoyens paisibles ont été assaillis et poursuivis, jusque dans leurs foyers, par ceux que la nation avait armés pour les protéger et les défendre; que des officiers municipaux ont été insultés dans leurs fonctions ; que...
Speaker: Muguet-Nanthou
qui, par conséquent, intéresse la nation entière. Quels sont en effet les caract... qui, par conséquent, intéresse la nation entière. Quels sont en effet les caractères qui distinguent ce délit ï Un chef invite les officiers et les soldats à at...
Speaker: Muguet-Nanthou
Ces cris de : vive le roi, au diable la nation, au diable l1 Assemblée nationale,viven...
...nsé, il est vrai, d'isoler le roi de la nation, pour le transformer eu un chef de part...
Ces cris de : vive le roi, au diable la nation, au diable l1 Assemblée nationale,vivent les aristocrates ! n'annoncent-ils pas le projet, insensé, il est vrai, d'isoler le roi de la nation, pour le transformer eu un chef de parti ; de séparer Louis XVI, qui s'est si loyalement uni à l'Assemblée nationale, d...
Speaker: Muguet-Nanthou
...ient eu lieu à Belfort intéressaient la nation entière, vous ont par là même indiqué q...
...erez la connaissance des crimes de lèse-nation ; mais ce tribunal n'existe pas encore ...
...t établis pour juger les crimes de lèse-nation.
Vos comités, en vous exprimant que leur opinion était que les événements qui avaient eu lieu à Belfort intéressaient la nation entière, vous ont par là même indiqué qu'ils ne pouvaient être jugés que par le tribunal auquel vous attribuerez la connaissance des crimes de lèse-nation ; mais ce tribunal n'existe pas encore : son organisation entraînera peut-être encore des délais considérables, et chaq...
...inclusivement, et à renvoyer ensuite la procédure par-devant les juges qui seront établis pour juger les crimes de lèse-nation.

Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

page 138
Speaker: Muguet-Nanthou
...ourraient plus subsister.Sans doute, ia nation avait bien le droit de dire au régimeut... ...élits qui nous ont été dénoucés, par là même ces corps seraient flétris, et ne pourraient plus subsister.Sans doute, ia nation avait bien le droit de dire au régimeut de Liégeois : « Etrangers, nous vous croyions nos « amis : c'est à ce litre que...
Speaker: Muguet-Nanthou
Sans doute la nation avait le droit de dire au régiment de L... Sans doute la nation avait le droit de dire au régiment de Lauzun : « Citoyens, j'avais compté « sur vous pour ma défense ; vous avez trahi ...
Speaker: Muguet-Nanthou
...uges qui connaîtront des crimes de lèse-nation; placer les régiments dans des départem... ...ire informer des délits sur les lieux; envoyer ensuite la procédure devant les juges qui connaîtront des crimes de lèse-nation; placer les régiments dans des départements de l'intérieur et surseoir jusqu'après les ; informations à prononcer ultér...
Speaker: Muguet-Nanthou
... le respect qui était dû aux lois de la nation, l'infraction qui y était faite, exigea... ...ce décret, peut-être mal entendu, n'avait point été exécuté; vous avez pensé que le respect qui était dû aux lois de la nation, l'infraction qui y était faite, exigeaient que vous prissiez les mesures les plus sévères contre eux. Je ne vous retra...
Speaker: Muguet-Nanthou
...ançaise attend un grand exemple; que la nation, fatiguée des secousses continuelles au... ...rité des lois contre des citoyens, je ne dois pas vous dissimuler que l'armée française attend un grand exemple; que la nation, fatiguée des secousses continuelles auxquelles l'exposent les projets sans cesse renaissants des ennemis de la Constit...

Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

page 139
Speaker: Muguet-Nanthou
...titution acceptée par le roi, et que la nation a jurée solennellement de maint nir et ... ou du moins en silence à une Constitution acceptée par le roi, et que la nation a jurée solennellement de maint nir et de défendre.
Speaker: Muguet-Nanthou
...buée la connaissance des délits de lèse-nation. ...et le procès leur être fait et parfait, par-devant les juges auxquels sera attribuée la connaissance des délits de lèse-nation.

Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

page 140
Speaker: De Mirabeau
... crimes civils, mais des crimes de lèse-nation. Je ne m'imaginais pas qu'il fallût se ... ...à Belfort doivent être jugés par un conseil de guerre. Non seulement ce sont des crimes civils, mais des crimes de lèse-nation. Je ne m'imaginais pas qu'il fallût se traîner sur une proposition aussi évidente. Il est fort pressant d'apprendre, à ...
Speaker: De Mirabeau
...buée la connaissance des crimes de lèse-nation. ... et le procès leur être fait et parfait par-devant les juges auxquels sera attribuée la connaissance des crimes de lèse-nation.

Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

- search term matches: (6)

Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

page 260
Speaker: Dauchy
...ance de ses concitoyens ; mais aussi la nation doit rendre possibles ces travaux; ses ... ...priété fera ses efforts pour en obtenir des productions nécessaires à la subsistance de ses concitoyens ; mais aussi la nation doit rendre possibles ces travaux; ses lois doivent les protéger.

Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

page 261
Speaker: Dauchy
...ndant un temps déterminé; c'est pour la nation une dette bien sacrée ; c'est à ce prix ...764 et autres relatifs au même objet. L'exemption d'impôt leur a été accordée pendant un temps déterminé; c'est pour la nation une dette bien sacrée ; c'est à ce prix

Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

page 265
Speaker: Périsse-Duluc
...falsificateur coupable de crime de lèse-nation au premier chef, et que comme tel il se... ... qui voudraient contrefaire les assignats, nous vous proposons de déclarer tout falsificateur coupable de crime de lèse-nation au premier chef, et que comme tel il sera puni...
Speaker: Alexandre de Lameth
... ordonné l'inventaire, comme étant à la nation. ...i que l'imprimerie royale est devenue imprimerie nationale, puisque vous en avez ordonné l'inventaire, comme étant à la nation.
Speaker: D'André
soumission d'imprimeur: la nation a une imprimerie, puisque l'imprimerie ... soumission d'imprimeur: la nation a une imprimerie, puisque l'imprimerie royale lui appartient. Il faut dire que les commissaires seront autorisés à donn...

Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

page 266
Speaker: Périsse-Duluc
...ats sera considérée comme crime de lèse-nation au premier chef.» % L'Assemblée nationale déclare que la contrefaçon et falsification dés assignats sera considérée comme crime de lèse-nation au premier chef.»

Séance du vendredi 5 novembre 1790

- search term matches: (4)

Séance du vendredi 5 novembre 1790

page 275
Speaker: De Noailles
..., généraux et autres officiers de cette nation, tant ceux retirés en Suisse avec pensi...
...ue le traité en sera renouvelé entre la nation française et la Suisse. »
...entes délibérations, décrète que les soldats, sous-officiers,. officiers suisses, généraux et autres officiers de cette nation, tant ceux retirés en Suisse avec pension, que ceux qui résident ,en France en activité de service, en réforme ou en re...
...ns, et cela jusqu'au changement qui pourra être fait dans la capitulation, lorsque le traité en sera renouvelé entre la nation française et la Suisse. »

Séance du vendredi 5 novembre 1790

page 279
Speaker: L'abbé Maury
...e ; il faut que les représentants de la nation connaissent les ressources du Trésor pu... ... interrompu par de très grands murmures.) 11 ne Uous reste pas un moment à perdre ; il faut que les représentants de la nation connaissent les ressources du Trésor public, qui ne peut exister sans impôt. Si les peuples payent l'impôt, vous pouvez...

Séance du vendredi 5 novembre 1790

page 280
Speaker: Lebrun
...te, de ventes d'effets appartenant à la nation ; c'est dans lé département de la ...t de laguerre, produit de reprises sur cranciens exercices, de reliquats de compte, de ventes d'effets appartenant à la nation ; c'est dans lé département de la

Séance du dimanche 7 novembre 1790

- search term matches: (3)

Séance du dimanche 7 novembre 1790

page 310
...t de Paris, de juger les crimes de lèse-nation ; ...entes sur un décret du 25, portant révocation de l'attribution donnée au Châtelet de Paris, de juger les crimes de lèse-nation ;

Séance du dimanche 7 novembre 1790

page 311
Speaker: Charles de Lameth
« Le produit des ventes des domaines nation naux sera employé de préférence à rembo... « Le produit des ventes des domaines nation naux sera employé de préférence à rembourser en assignats, sans interruption, les ppobriétaires d'offices et dîmes infé...

Séance du dimanche 7 novembre 1790

page 312
Speaker: Charles de Lameth
... départements est dans cette classe. La nation peut y trouver une grande économie, mai...
... maisons royales. Un représentant de la nation n'a-t il pas le droit d'être indigné d'...
... les inquiétudes, il faut commencer par payer nos dettes criardes; l'arriéré des départements est dans cette classe. La nation peut y trouver une grande économie, mais il faut porter la lumière dans cette partie. Des citoyens de Paris, et notamme...
...us. Il a été présenté au comité un mémoire de 20 millions pour la réparation des maisons royales. Un représentant de la nation n'a-t il pas le droit d'être indigné d'un pareil mémoire? Tous les agents du pouvoir exécutif se soucient fort peu des ...

Séance du lundi 8 novembre 1790

- search term matches: (39)

Séance du lundi 8 novembre 1790

page 316
...mps formé le véritable patrimoine de la nation ; mais ce principe lumineux et simple a... ... de leurs domaines et dont ils n'étaient que les administrateurs, ont de tout temps formé le véritable patrimoine de la nation ; mais ce principe lumineux et simple a longtemps été méconnu : de là toutes les variations, les iucertituies, les cont...

Séance du lundi 8 novembre 1790

page 317
Speaker: Enjubault de La Roche
...et ces droits soient dans la main de la nation, soit qu'ils y soient seulement réversi... ...réels que votre comité a eu dessein de s'occuper jusqu'ici, soit que ces terres et ces droits soient dans la main de la nation, soit qu'ils y soient seulement réversibles. Les autres branches de l'administration domaniale, dans sa consistance act...
Speaker: Enjubault de La Roche
...rimer plus exactement, les droits de la nation sur toutes les parties de son territoir...
...ius (l),LeBret, Chopin, etc., que toute nation a le souverain domaine de l'universalit...
...icles suivants assurent et déterminent les droits de la couronne; ou, pour s'exprimer plus exactement, les droits de la nation sur toutes les parties de son territoire qui n'appartiennent à personne, soit parce"qu'elles ne sont pas susceptibles d...
...édaction de ces articles. 11 a considéré, d'après les publicistes, tels que Grotius (l),LeBret, Chopin, etc., que toute nation a le souverain domaine de l'universalité du territoire qu'elle occupe. Ce domaine éminent, qui ne diffère de la puissan...
Speaker: Enjubault de La Roche
...es choses produisent appartiennent à ia nation, et qu'elle exerce incontestablement su... ...ispute de mots, puisque ceux-ci conviennent avec les autres que les fruits que ces choses produisent appartiennent à ia nation, et qu'elle exerce incontestablement sur elles les droits de souveraineté qui dérivent de la suprématie territoriale; e...
Speaker: Enjubault de La Roche
...au, et ces objets appartiendraient à la nation, quand le décret garderait à cet égard ...
...ves et les :rivières appartiennent à la nation, on peut en excepter, par une dispositi...
point introductif d'un droit nouveau, et ces objets appartiendraient à la nation, quand le décret garderait à cet égard un silence absolu. Il ne peut donc y avoir d'inconvénient à énoncer une vérité q...
...des précautions pour empêcher qu'on n'en abuse. Ainsi, en déclarant que les fleuves et les :rivières appartiennent à la nation, on peut en excepter, par une disposition formelle, les allu-vions, les atterrissements, les îles mêmes, si on le juge ...

Séance du lundi 8 novembre 1790

page 318
... propriétés particulières du chef de la nation, ne peut plus être méconnue, depuis que...
... en a fait apercevoir les principes, la nation et le monarque s'y sont attachés comme ...
...i fondamentale, qui unit irrévocablement èt de plein droit au domaine public les propriétés particulières du chef de la nation, ne peut plus être méconnue, depuis que Henri IV, après l'avoir longtemps Combattue, a fini par la consacrer de la mani...
...es. Nous nous contenterons d'ajouter qu'aussitôt que la propagation des lumières en a fait apercevoir les principes, la nation et le monarque s'y sont attachés comme à des vérités éternelles dont l'ignorance des peuples n'avait pU affaiblir l'éne...

Séance du lundi 8 novembre 1790

page 319
Speaker: Enjubault de La Roche
...ont ils abusaient souvent encore; et la nation française, Souvent extrême dans ses opi... ...irent plusieurs ordonnances pour s'interdire à eux-mêmes la faculté d'aliéner, dont ils abusaient souvent encore; et la nation française, Souvent extrême dans ses opinions, alla jusqu'à croire que le domaine public, attaché à la couronne par un l...
Speaker: Enjubault de La Roche
... que la simple administration : mais la nation, réunie par ses représentants, a la pro...
...s, sont ici sans application, et que la nation, dont le droit de propriété est plus pa...
...ment inaliénable en ce sens, que nos rois n'ont pu disposer de ce dont ils n'ont que la simple administration : mais la nation, réunie par ses représentants, a la propriété pleine et entière du domaine public. Cette propriété serait imparfaite, s...
...naine (1), l'ordonnance même de 1579, rendue sur les doléances des Etats de Blois, sont ici sans application, et que la nation, dont le droit de propriété est plus parfait que celui des individus qui la composent, peut, comme eux, disposer de son...
Speaker: Enjubault de La Roche
...ences du grand principe qui assure à là nation là propriété des biens domaniaux. Toute... Les maximes rassemblées sous ce paragraphe ne sont qde des conséquences du grand principe qui assure à là nation là propriété des biens domaniaux. Toute aliénation à laquelle elle n'a pas participé est nulle ou révocable, et le laps...
... dépendent puissent être aliénés par la nation, et qu'elle jouisse à cet égard d'une a... QuôiqU'en général les domaines et les droits réels qui en dépendent puissent être aliénés par la nation, et qu'elle jouisse à cet égard d'une autorité à laquelle elle seule peut mettre des bornes, ii est cependant un domain...

Séance du lundi 8 novembre 1790

page 320
Speaker: Enjubault de La Roche
... domaniale sont infectés de ce vice. Le nation, qui ne s'assemblait pas, qui n'était p... ...as été partie ou dûment appelé. Or, tous les arrêts rendus jusqu'ici .en matière domaniale sont infectés de ce vice. Le nation, qui ne s'assemblait pas, qui n'était pas représentée, ne pouvait y défendre ; elle était toujours condamnée sans être ...
Speaker: Enjubault de La Roche
...orpore leur patrimoine avec celui de la nation, pour n'en faire qu'un toutindivisible,... ...le progrès des lumières leur a fait adopter le grand principe qui confond et incorpore leur patrimoine avec celui de la nation, pour n'en faire qu'un toutindivisible, la loi des apanages s'est établie d'elle-même, par une progression insensible. ...

Séance du lundi 8 novembre 1790

page 321
Speaker: Enjubault de La Roche
...s d'un simple administrateur, et que la nation, rentrée dans ses droits, peut l'annule... ... l'échange est une véritable aliénation ; qu'il excède conséquemment les pouvoirs d'un simple administrateur, et que la nation, rentrée dans ses droits, peut l'annuler ou le confirmer arbitrairement, comme un pupille, parvenu à sa majorité, peut ...
Speaker: Enjubault de La Roche
...gnature du contrat, donne toujours à la nation le droit de ne le regarder que comme un... ...e qu'on suit dans ces opérations, en ne procédant aux évaluations qu'après la signature du contrat, donne toujours à la nation le droit de ne le regarder que comme un simple projet.

Séance du lundi 8 novembre 1790

page 322
Speaker: Enjubault de La Roche
...encore plus défavorable. D'ailleurs, la nation était alors très rarement convoquée, et... ...s déclarations e constituait tellement en mauvaise foi que sa cause en devenait encore plus défavorable. D'ailleurs, la nation était alors très rarement convoquée, et dans ces assemblées connues sous le nom d'Etats généraux, elle n'était représen...
Speaker: Enjubault de La Roche
...e ne puisse faire présumer le titre. La nation sera à l'avenir perpétuellement représe... ...mmutable, et rien n'empêche qu'une possession longue, paisible et non clandestine ne puisse faire présumer le titre. La nation sera à l'avenir perpétuellement représentée. Une foule d'administrateurs distribués dans les différents départements, e...

Séance du lundi 8 novembre 1790

page 323
Speaker: Enjubault de La Roche
... divers accroissements, appartient à la nation ; que cette propriété est la plus parfa...
... de propriété, réside également dans la nation, et que si, dans des circonstances part...
...est, de plein droit, abolie, dès que la nation, légalement représentée, manifeste une ...
2° Que le domaine public, dans son intégrité et avec ses divers accroissements, appartient à la nation ; que cette propriété est la plus parfaite qu'on puisse concevoir, puisqu'il n'existe aucune autorité supérieure qui puisse la modifier ou la restreindre; que la faculté d'aliéner, attribut essentiel du droit de propriété, réside également dans la nation, et que si, dans des circonstances particulières, elle a voulu en suspendre, pour un temps, l'exercice, comme celte loi suspensive n'a pu avoir que la volonté générale pour base, elle est, de plein droit, abolie, dès que la nation, légalement représentée, manifeste une volonté contraire;
Speaker: Enjubault de La Roche
...i elle est faite sans le concours de la nation; qu'elle conserve, sur les biens ainsi ... ...n, toute distraction du domaine public est essentiellement nulle ou révocable, si elle est faite sans le concours de la nation; qu'elle conserve, sur les biens ainsi distraits, la même autorité et les mêmes droits que sur ceux qui sont restés dan...
Speaker: Enjubault de La Roche
...l; qu'il est de la dignité d'une grande nation et du devoir de ses représentants d'en ... ...e maux partiels, qui influent toujours plus ou moins sur la somme du bien général; qu'il est de la dignité d'une grande nation et du devoir de ses représentants d'en tempérer la rigueur et d'établir des règles fixes, propres à concilier l'intérêt...
Speaker: Enjubault de La Roche
...réels ou mixtes, qui appartiennent à la nation, soit qu'elle en ait la possession et l... ...oprement dit, s'entend de toutes les propriétés foncières et de tous les droits réels ou mixtes, qui appartiennent à la nation, soit qu'elle en ait la possession et la jouissance actuelles, soit qu'elle ait seulement le droit d'y rentrer par voie...
Speaker: Enjubault de La Roche
...ns sont abandonnées, appartiennent à la nation. ...décèdent sans héritiers ni parents connus en aucune ligne, ou dont les successions sont abandonnées, appartiennent à la nation.
Speaker: Enjubault de La Roche
...à l'instant même, unis au domaine de la nation, et l'effet de cette union est perpétue... ...cquiert pendant son règne, à quelque titre que ce soit, sont de plein droit, et à l'instant même, unis au domaine de la nation, et l'effet de cette union est perpétuel et irrévocable.
Speaker: Enjubault de La Roche
...ns le consentement ou le concours de la nation; mais ils peuvent être vendus et aliéné... ...ines nationaux et les droits qui en dépendent sont et demeurent inaliénables, sans le consentement ou le concours de la nation; mais ils peuvent être vendus et aliénés à titre perpétuel et incommu-table, en vertu d'un décret formel du Corps légis...

Séance du lundi 8 novembre 1790

page 324
Speaker: Enjubault de La Roche
...tions faites sans le consentement de la nation. ...e jugée (1), ne peuvent couvrir l'irrégularité connue et bien prouvée des aliénations faites sans le consentement de la nation.
Speaker: Enjubault de La Roche
...n décret formel des représentants de la nation (2), Art. 20. Les échanges ne seront ce... ...ionale, seront ou pourront être annulés et révoqués toutes fois et quantes par un décret formel des représentants de la nation (2), Art. 20. Les échanges ne seront censés consommés qu'autant que toutes les formalités prescrites par les lois et rè...
(2) La nation, dont le domaine a été aliéné sans son ...
...a vente, ou de la laisser subsister. La nation, réintégrée dans ses droits, jouit du m...
(2) La nation, dont le domaine a été aliéné sans son concours, doit être assimilée à un pupille dont le tuteur a vendu le patrimoine. Ce mineur dépouillé, parvenu à sa majorité, a le choix de faire annuler la vente, ou de la laisser subsister. La nation, réintégrée dans ses droits, jouit du même avantage.

Séance du lundi 8 novembre 1790

page 326
Speaker: Le Président
nation ; que cette propriété est la plus parfa...
... de propriété, réside également dans la nation; et que si, dans des circonstances part...
nation ; que cette propriété est la plus parfaite qu'on puisse concevoir, puisqu'il n'existe aucune autorité supérieure qui puisse la modifier ou la restreindre; que la faculté d'aliéner, attribut essentiel du droit de propriété, réside également dans la nation; et que si, dans des circonstances particulières, elle a voulu en suspendre pour un temps l'exercice, comme cette loi s...
Speaker: Le Président
...le est de plein droit abolie dès que la nation, légalement représentée, manifeste une ... Eensive n'a pu avoir que la volonté générale pour ase, elle est de plein droit abolie dès que la nation, légalement représentée, manifeste une volonté contraire;
Speaker: Le Président
...i elle est faite sans le concours de la nation; qu'elle conserve sur les biens ainsi d... ...n, toute distraction du domaine public est essentiellement nulle ou révocable, si elle est faite sans le concours de la nation; qu'elle conserve sur les biens ainsi distraits la même autorité et les mêmes droits que sur ceux qui sont restés dans ...
Speaker: Le Président
... ; qu'il est de la dignité d'une grande nation et du devoir de ses représentants d'en ... ... maux partiels, qui influent toujours plus ou moins sur la somme du bien général ; qu'il est de la dignité d'une grande nation et du devoir de ses représentants d'en tempérer la rigueur, et d'établir des règles fixes propres à concilier l'intérêt...
Speaker: Le Président
...réels ou mixtes, qui appartiennent à la nation, soit qu'elle en ait la possession et l... ...oprement dit, s'entend de toutes les propriétés foncières et de tous les droits réels ou mixtes, qui appartiennent à la nation, soit qu'elle en ait la possession et la jouissance actuelles, soit qu'elle ait seulement le droit d'y rentrer par voie...
Speaker: Le Président
...ns sont abandonnées, appartiennent à la nation. ...t ceux des personnes qui décèdent sans héritiers légitimes ou dont les successions sont abandonnées, appartiennent à la nation.
Speaker: Enjubault
...tions faites sans le consentement de la nation. ...chose jugée, ne peuvent couvrir l'irrégularité connue et bien prouvée des aliénations faites sans le consentement de la nation.

Séance du lundi 8 novembre 1790

page 327
Speaker: Le Déist de Botidoux
...ux étaient inaliénables, à moins que la nation ne voulût faire le contraire. ...aines nationaux avec le principe reconnu de l'Assemblée que les domaines nationaux étaient inaliénables, à moins que la nation ne voulût faire le contraire.
Speaker: Le Déist de Botidoux
...inaliénables sans le consentement de la nation. « Art. 13. Les domaines nationaux demeurent inaliénables sans le consentement de la nation.
Speaker: Le Déist de Botidoux
...arde comme faites du consentement de la nation. » ...en tant que besoin, toutes les concessions enregistrées en parlement, et les regarde comme faites du consentement de la nation. »

Séance du lundi 8 novembre 1790

page 328
Speaker: Enjubault
...n décret formel des représentants de la nation. ...n de l'Assemblée nationale, seront examinés pour être confirmés ou annulés par un décret formel des représentants de la nation.

Séance du jeudi 11 novembre 1790, au soir

- search term matches: (1)

Séance du jeudi 11 novembre 1790, au soir

page 373
Speaker: Poignot
...nheur de l'homme et à la prospérité des nations. ...e plus beau monument que la philosophie et la politique aient encore élevé au bonheur de l'homme et à la prospérité des nations.

Séance du jeudi 11 novembre 1790, au soir

page 374
Speaker: Poignot
...du fond de mon cœur, d'être fidèle à la nation, à la loi et et au roi, de maintenir de... dépositaire du serment que je renouvelle du fond de mon cœur, d'être fidèle à la nation, à la loi et et au roi, de maintenir de tout mon pouvoir, dans Vexercice des fonctions qui me sont confiées, la Constit...

Séance du jeudi 11 novembre 1790, au soir

page 380
...lus grand des crimes est de mentir à la nation. Le Trésor public fait des dépenses éno... ...nce de cause ; votre comité n'a pas dû vous dissimuler la vérité, parce que le plus grand des crimes est de mentir à la nation. Le Trésor public fait des dépenses énormes pour suracbeter des matières qu'il tait fabriquer, pour répondre à des part...

Séance du jeudi 11 novembre 1790, au soir

page 381
...lus considérables que cëlfes'des autres nations, et conséquemnient que nous faisons pas... ... l'Europe, on peut en conclure que les créances des Anglais sur la France sont plus considérables que cëlfes'des autres nations, et conséquemnient que nous faisons passer en Angleterre plus d'espèces, ou matières d'argent, ce qui parait constaté p...

Séance du jeudi 11 novembre 1790, au soir

page 385
...e destinée à acquitter les deites de la nation ; 2° J'y vois un piège tendu à la bonne... ...cquisition des biens nationaux, ei l'Etat perdra ce vingt-quatrième sur une vente destinée à acquitter les deites de la nation ; 2° J'y vois un piège tendu à la bonne foi : car dans l'espace de neuf années (1), les espèces éprouvent une diminutio...

Séance du vendredi 12 novembre 1790

- search term matches: (5)

Séance du vendredi 12 novembre 1790

page 390
Speaker: Lebrun
...s d'autres dépôts, pour le compte de la nation, seront vendus ...es grains et farines actuellement à Paris, soit dans l'école militaire, soit dans d'autres dépôts, pour le compte de la nation, seront vendus

Séance du vendredi 12 novembre 1790

page 391
Speaker: Lebrun
...sles grains et farines appartenant à la nation, répandus dans d'autres dépôts, seront ... . « Tousles grains et farines appartenant à la nation, répandus dans d'autres dépôts, seront pareillement vendus avant le premier décembre prochain, et le produit en sera ve...
Speaker: Lebrun
...à la vente des étalons appartenant à la nation, autres que ceux que le roi se serait r... « Les administrations de département feront procéder incessamment à la vente des étalons appartenant à la nation, autres que ceux que le roi se serait réservés, et en feront verser le prix dans la caisse des receveurs des imposition...

Séance du vendredi 12 novembre 1790

page 398
Speaker: Pinteville-Cernon
...gée et il en coûterait cette année à la nation plus de cinq million d'épices, pour les... ... chambre des comptes n'achèverait pas en vingt ans le travail dont elle est chargée et il en coûterait cette année à la nation plus de cinq million d'épices, pour les comptes qu'elle arrêterait. (,VAssemblée applaudit.)

Séance du vendredi 12 novembre 1790

page 400
Speaker: Le Président
...s'élevér contre moi et me dénoncer à la nation entière dans la personne de ses représe... ...ère solennelle. La première cité de l'Empire semble, par la voix de sa commune, s'élevér contre moi et me dénoncer à la nation entière dans la personne de ses représentants. L'honneur que j'ai moi-même d'être un de ses représentants ne me permet ...

Séance du vendredi 12 novembre 1790

page 402
...as où l'ordre pufclic, les droits de la nation, ses propriétés, oeil es d'une -commune... ... les outrages dont elle a souffert. Il sera donc nécessaire que, dans tous les cas où l'ordre pufclic, les droits de la nation, ses propriétés, oeil es d'une -commune, des mineurs, des interdits, des femmeB mariées, seront intéressés, vous ayez c...

Séance du samedi 13 novembre 1790, au matin

- search term matches: (6)

Séance du samedi 13 novembre 1790, au matin

page 404
Speaker: Martineau
...es séquestrées sont la propriété de la. nation ; elles ne doivent donc servir ni au pa... ...'est pas plus légitime que celui que l'arrêt du conseil avait autorisé. Les sommes séquestrées sont la propriété de la. nation ; elles ne doivent donc servir ni au payement des créanciers des chanoines, comme le porte l'arrêt, ni à celui de leur ...

Séance du samedi 13 novembre 1790, au matin

page 406
Speaker: De Coulmiers abbé d'Abbecourt
... dit-il, est toujours ruineuse pour une nation; elle des.-èche les terres, ruine l'agr... ...s citer un passage deJefferson, célèbre écrivain anglais: «La cul-turc du tabac, dit-il, est toujours ruineuse pour une nation; elle des.-èche les terres, ruine l'agriculture. » Je demande donc : 1° un ajournement indéfini de la question; 2° que ...
Speaker: D'Estourmel
...tte prohibition, la France a appelé les nations étrangères, qui lui vendent des tabacs,... Franché-Comté, du Hainaut, d'Artois et de Flandre. P.ir l'effet de cette prohibition, la France a appelé les nations étrangères, qui lui vendent des tabacs, au partage d'un impôt dont elle pouvait peut-être retirer seule tout le fruit.
Speaker: D'Estourmel
...du tribut en argent que nous payons aux nations voisines; l'exemple de la Prusse, où la... ... du Béarn et de la Provence ; le grand intérêt que nous aurions à nous exempter du tribut en argent que nous payons aux nations voisines; l'exemple de la Prusse, où la vente du tabac a été, comme en France, soumise à un privilège exclusif et où l'...

Séance du samedi 13 novembre 1790, au matin

page 407
Speaker: D'Estourmel
...nait en grande partie au» profit die la nation même que nous avions à combattre, et qu... ...'il devait attendre du produit de ia ferme du tabac, ce surcroît de dépense tournait en grande partie au» profit die la nation même que nous avions à combattre, et qui nous vendait, par la médiation de la Hollande, des tabacs qu'elle avait eu la ...

Séance du samedi 13 novembre 1790, au matin

page 412
Speaker: De Broglie
...plus grands fléaux qui aient affligé la nation pendant qu'elle était esclave; elle a c... Quoi ! vous avez aboli la gabelle, vous l'avez justement nommée l'un des plus grands fléaux qui aient affligé la nation pendant qu'elle était esclave; elle a cessé de l'être, et vous hésiteriez, je ne dis pas à détruire, parce qu'il l'est ...

Séance du samedi 13 novembre 1790, au matin

page 414
Speaker: L'abbé Maury
...quer la loi que les représentants de la nation ont portée avec solennité. Je demande q...
...être poursuivis comme criminels de lèse-nation. Je ne demande le châtiment de personne...
...il tiré,la têtedu commandant général en répondrait.Nous voilà doncf orcés à invoquer la loi que les représentants de la nation ont portée avec solennité. Je demande que l'Assemblée nationale, venant au secours de la municipalité et delagarde nationale, rende undécretquidéfende àtous les citoyens de s'attrouper, sous peine d'être poursuivis comme criminels de lèse-nation. Je ne demande le châtiment de personne ; j'invoque au contraire votre toute-puissance pour prévenir des crimes aussi f...

Séance du dimanche 14 novembre 1790

- search term matches: (8)

Séance du dimanche 14 novembre 1790

page 423
Speaker: Vernier
...nsidérant la protection spéciale que la nation a constamment accordée au collège de Sa... « L'Assemblée nationale, ouï le rapport de son comité des finances,N considérant la protection spéciale que la nation a constamment accordée au collège de Saiût-Omer, destiné à l'éducation des enfants catholiques anglais, décrète :
Speaker: Vernier
...ar le passé, sur le Trésor public de la nation ; ...e II, en 1594, et confirmé par Louis XV en 1764, continuera à être payé, comme par le passé, sur le Trésor public de la nation ;
Speaker: Brostaret
... un des plus dignes représentants de la nation se troiivé là victime, délit dont on ne...
...e pareils attentats, qui priveraient la nation de ses plus zélés défenseurs et de cito...
...ur délibérer sur l'événement qui afflige la capitale, consternés d'un délit dont un des plus dignes représentants de la nation se troiivé là victime, délit dont on ne doit attribuer la provocation qu'aux ennemis du bieti public ; considérant combien il est important de prévenir de pareils attentats, qui priveraient la nation de ses plus zélés défenseurs et de citoyens utiles ; convaincus que la perte de l'honneur est un des plus puissants moy...

Séance du dimanche 14 novembre 1790

page 424
Speaker: Tronchet
...te forme deviendrait très onéreuse à la nation «taux particuliers propriétaires, si le...
...souvent sur les propriétaires ou sur la nation ; considérant qu'il suffit, pour assure...
...umis à une administration et ceux de la nation, que les administrateurs soient obligés...
...diqués par les articles 17,18 et 28 du décret du 3 mai ; que la nécessité de cette forme deviendrait très onéreuse à la nation «taux particuliers propriétaires, si les administrateurs en question,dans la crainte de voir leurs opérations attaquées...
... leur liquidation de cette estimation par experts, dont les frais retomberaient souvent sur les propriétaires ou sur la nation ; considérant qu'il suffit, pour assurer les intérêts des propriétaires soumis à une administration et ceux de la nation, que les administrateurs soient obligés de faire leur liquidation d'une manière détaillée, et en expliquant sur chaque ...
Speaker: Tronchet
...ant fiefs appartenant actuellement à la nation. ...ables les moyens de se libérer des droits tant casuels que fixes, dus aux ci-devant fiefs appartenant actuellement à la nation.

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

- search term matches: (34)

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

page 433
Speaker: Lebrun
...et honteuse, dans laquelle expirent Tes nations qui n'ont pu souffrir ni le repos de l'... ...vengeances I Qu'ils soutiennent, s'ils le peuvent, l'idée de cette agonie lente et honteuse, dans laquelle expirent Tes nations qui n'ont pu souffrir ni le repos de l'esclavage, ni ies vertus de la liberté I

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

page 434
Speaker: Lebrun
Je crois que les nations doivent être généreuses ; je crois que ... Je crois que les nations doivent être généreuses ; je crois que souvent il est de leur intérêt de l'être; qu'il importe surtout, dans ces moment...
Speaker: Lebrun
..., droits pour échapper aux droits de la nation ? ...iétaires d'anciens fiefs, d'anciennes terres, ne deviendront pas fermiers de ces, droits pour échapper aux droits de la nation ?

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

page 440
Speaker: Le Président
... la cocarde et tenu « des propos sur la nation, puis ont fini par cou- « per les corde... « Mercredi dernier, les chasseurs ont insulté la « garde nationale, ont déchiré la cocarde et tenu « des propos sur la nation, puis ont fini par cou- « per les cordes des reverbéres, et les ont jetés « dans la rivière. Nota. Les officiers n'ont ...
Speaker: Le Président
.... Persuadés que les représentants de la nation donneront bientôt, dans leur sagesse, d... ...ût méprisé une aussi odieuse calomnie, s'il ne devait pas en redouter les suites. Persuadés que les représentants de la nation donneront bientôt, dans leur sagesse, des bornes à la liberté de la presse, nous croirions nous humilier en sollicitant...

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

page 441
Speaker: Pétion
...té est-il convenable à la dignité de la nation ? Est-il conforme aux intérêts de son c... Ce système de fiscalité est-il convenable à la dignité de la nation ? Est-il conforme aux intérêts de son commerce et de ses manufactures? C'est ce que nous allons examiner (1).
Speaker: Pétion
... présent peu de commerce entre les deux nations, parce qu'il y a eu peu de moyens d'éch... ...ngé contre les produits du sol et des manufactures françaises. Il y a eu jusqu'à présent peu de commerce entre les deux nations, parce qu'il y a eu peu de moyens d'échange. Le tabac, objet principal de l'exportation des Américains, étant prohibé e...
Speaker: Pétion
...abac le lien de commerce entre les deux nations; d'attirer ainsi dans les ports de Fran... ...miner s'il n'est pas d'une bonne politique de profiter du moment pour faire du tabac le lien de commerce entre les deux nations; d'attirer ainsi dans les ports de France les productions de l'Amérique, et de se rendre maîtres des échanges ?

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

page 442
Speaker: Pétion
...t lui soumettraient la consommation des nations voisines. ...ureraient insensiblement à la France la fabrication du tabac du Nouveau-Monde, et lui soumettraient la consommation des nations voisines.
Speaker: Pétion
Elle lèverait sur les nations consommatrices du tabac d'Amérique, un ... Elle lèverait sur les nations consommatrices du tabac d'Amérique, un tribut égal à la différence du prix entre letahac en feuille et le tabac fabriqu...

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

page 443
Speaker: Pétion
...e fit échouer." Mais aujourd'hui que la nation est rentrée dans ses droits, que vous d... ...ne négociation particulière dont M. de La Fayette s'était chargé, et que la ferme fit échouer." Mais aujourd'hui que la nation est rentrée dans ses droits, que vous détruisez tous les monopoles, que penseront les Américains ? Quel espoir leur res...
Speaker: Pétion
...attacher à jamais aux États-Unis; à une nation libre et généreuse dont la population e...
...ne rapidité qui tient du prodige; à une nation dont le commerce s'élève maintenant, ta...
... qui vous est présenté, et vous resserrerez les liens précieux qui doivent vous attacher à jamais aux États-Unis; à une nation libre et généreuse dont la population et l'activité industrielle s'accroissent avec une rapidité qui tient du prodige; à une nation dont le commerce s'élève maintenant, tant ep importation qu'en exportation, à près de 200,000,000.
Speaker: L'abbé Maury
...e, et un véritable impôt établi spr une nation en faveur d'un individu. Personne ne dé...
...ment. Il ne s'agit pas d'examiner si la nation doit accorder des privilèges exclusifs:...
... est déjà démontré, par le fait, que la nation s'attribue à elle seule, sans aucune ré...
...exclusif accordé à un pitoyen est ordinairement une atteinte portée à l'industrie, et un véritable impôt établi spr une nation en faveur d'un individu. Personne ne défend, dans cette Assemblée, de pareilles concessions, à moins qu'elles ne fussen...
...de liberté ne sauraient s'appliquer à la délibération qui nous occupe dans ce moment. Il ne s'agit pas d'examiner si la nation doit accorder des privilèges exclusifs: il s'agit de décider si elle ne peut s'en réserver aucun, et si le gouvernement...
...us les sophismes de nos apprentis administrateurs s'évanouissent devant nous. Il est déjà démontré, par le fait, que la nation s'attribue à elle seule, sans aucune réclamation, plusieurs privilèges exclusifs, tels que la fabrication des monnaies,...

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

page 445
Speaker: L'abbé Maury
...rache, avec rigueur, des tributs que la nation ne lui demande qu'à regrets. ... faveur de l'indigence que l'impôt réduit au désespoir, et à laquelle le fisc arrache, avec rigueur, des tributs que la nation ne lui demande qu'à regrets.
Speaker: L'abbé Maury
Allons plus loin. Une nation ignorante serait peut-être scandalisée ... Allons plus loin. Une nation ignorante serait peut-être scandalisée de ce que je vais dire ; mais ce ne sera pas dans une Assemblée aussi éclairée, ...
Speaker: L'abbé Maury
...orts avec la dignité ou la sûreté de la nation envisagée comme corps politique. ...hérente, de nourrir et de vêtir le pauvre aux dépens du riche, que dans ses rapports avec la dignité ou la sûreté de la nation envisagée comme corps politique.
Speaker: L'abbé Maury
... autres Empires. La prospérité de cette nation a pourtant démenti toutes les prophétie... ...portion inconcevable avec leur population, et surtout avec les contributions des autres Empires. La prospérité de cette nation a pourtant démenti toutes les prophéties timides qui avaient présagé sa décadence , en calculant ses charges publiques....

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

page 458
... des fermiers ne traiterait pas avec la nation, pour devenir le régisseur général de l... ...st possible, et il le deviendrait sûrement, on ne voit pas pourquoi la compagnie des fermiers ne traiterait pas avec la nation, pour devenir le régisseur général de l'impôt sur le tabac, sou3 la forme que je propose; forme assujettie aux décrets ...