Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-071 hits on 1789-081 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-113 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-021 hits on 1790-030 hits on 1790-042 hits on 1790-059 hits on 1790-0612 hits on 1790-0710 hits on 1790-087 hits on 1790-095 hits on 1790-105 hits on 1790-115 hits on 1790-127 hits on 1791-019 hits on 1791-0219 hits on 1791-0310 hits on 1791-0414 hits on 1791-053 hits on 1791-064 hits on 1791-078 hits on 1791-081 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 19 volumes
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 2 results
    • Séance du samedi 1 août 1789

      - search term matches: (16)

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 315
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...honneur d'être nommé représentant de la nation, a pensé abdiquer les devoirs ou les dr... lequel de nous, en recevant l'honneur d'être nommé représentant de la nation, a pensé abdiquer les devoirs ou les droits de citoyen. Je demande si, parce que nous sommes éminemment les surveillant...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 316
      Speaker: Le Président
      ...personnes soupçonnées de crimes de lèse-nation, les soumet avec nécessité au jugement ... ...l'esprit de justice qui, voulant soustraire à des condamnations précipitées les personnes soupçonnées de crimes de lèse-nation, les soumet avec nécessité au jugement régulier d'un tribunal qu'elle doit indiquer, et qui fera partie intégrante de l...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 317
      Speaker: Le Président
      ...vivre les droits constitutionnels de la nation française ; concilier avec prudence et ...
      ...t en raccourci, Nosseigueurs, ce que la nation doit et devra à vos lumières, à votre c...
      Nosseigneurs, faire revivre les droits constitutionnels de la nation française ; concilier avec prudence et sagesse les pouvoirs qui fixent l'étendue de l'autorité; prescrire en même temps...
      ...; encourager le commerce; quel sublime travail! Quelles augustes fonctions! c'est en raccourci, Nosseigueurs, ce que la nation doit et devra à vos lumières, à votre courage, et à vos infatigables travaux. Déjà vos noms immortels et vos importante...
      Speaker: Le Président
      ...ieuse pour vous, et si"avantageuse à la nation, s'empresse de vous faire parvenir, par... La ville de Sens, dans une circonstance aussi glorieuse pour vous, et si"avantageuse à la nation, s'empresse de vous faire parvenir, par ses députés, le tribut de la vive reconnaissance qu'elle voue à des hommes si p...
      Speaker: Prousteau de Mont-Louis
      ...ourage des hommes; elle est le lien des nations; c'est elle qui nous amène avec abondan... La navigation est la plus grande preuve du courage des hommes; elle est le lien des nations; c'est elle qui nous amène avec abondance les richesses de l'univers : rien ne mérite autant d'une Assemblée qui, par l...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 319
      Speaker: Crénière
      ... coupable du crime irrémissible de lèse-nation ; qu'appartenant indistinctement à tous... ...vent être inviolables et sacrés ; qu'on ne peut y porter atteinte sans se rendre coupable du crime irrémissible de lèse-nation ; qu'appartenant indistinctement à tous les citoyens, ils sont tous libres, tous égaux aux yeux de" la loi, et qu'ayant...
      ... mot deux choses différentes, j'appelle nation le peuple et le Roi, et j'appelle peupl... (2) Comme je ne veux pas exprimer par le même mot deux choses différentes, j'appelle nation le peuple et le Roi, et j'appelle peuple tous les citoyens, excepté le Roi.

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 320
      Speaker: Le comte Mathieu de Montmoreney
      ... principes, que les représentants de la nation doivent craindre de l'éclairer I Nous n... Loin de nous ces détestables principes, que les représentants de la nation doivent craindre de l'éclairer I Nous ne sommes plus dans ces temps de barbarie où les préjugés tenaient lieu de raison...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 321
      Speaker: Le comte de Castellane
      ...ute, en considérant le petit nombre des nations qui ont conservé, ie ne dis pas la tota... ...eter les yeux sur la surface du globe terrestre, vous frémirez avec moi, sans doute, en considérant le petit nombre des nations qui ont conservé, ie ne dis pas la totalité de leurs droits, mais quelques idées, quelques restes de leur liberté ; et ...
      Speaker: Le comte de Castellane
      ...et je le demande, Messieurs, est-il une nation qui ait plus constamment méconnu les pr... Mais c'est de la France que nous devons nous occuper; et je le demande, Messieurs, est-il une nation qui ait plus constamment méconnu les principes d'après lesquels doit être établie toute bonne constitution? Si l'on en ...
      Speaker: Le comte de Castellane
      ...pourraient même les représentants de la nation contre les futurs abus qui s'introduira... ...e des coups d'autorité dont ils éprouvaient eux-mêmes les funestes effets ? Que pourraient même les représentants de la nation contre les futurs abus qui s'introduiraient dans l'exercice du pouvoir exécutif, si le peuple entier ne voulait faire r...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 322
      Speaker: Malouet
      ...ion et de réflexion que de discours. La nation nous attend ; elle nous demande l'ordre... ...s'accumulent, que je prends la parole. Le moment où nous sommes exige plus d'action et de réflexion que de discours. La nation nous attend ; elle nous demande l'ordre, la paix et des

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 323
      Speaker: Malouet
      ...e, la partie la plus considérable de la nation est hors d'état de s'unir aux combinais... Opprimée depuis longtemps et vraiment malheureuse, la partie la plus considérable de la nation est hors d'état de s'unir aux combinaisons morales et politiques qui doivent nous élever à la meilleure constitution. H...
      Speaker: Delandine
      Le plus beau moment pour la nation française et pour nous est sans doute c... Le plus beau moment pour la nation française et pour nous est sans doute celui où elle réclame une constitution : ou va l'établir, ce bonheur qui manqua à...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 324
      Speaker: Delandine
      ...emblée éclairée des représentants de la nation. ...jours un peu le respect profond qu'on doit avoir pour tout ce qui émane de l'Assemblée éclairée des représentants de la nation.

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 325
      Speaker: Delandine
      ...n serait : 1° l'examen des droits de la nation, antérieurs à tout autre, et dont tout autre émane ; des droits de la nation, c'est-à-dire des citoyens qui la compo... Cette division serait : 1° l'examen des droits de la nation, antérieurs à tout autre, et dont tout autre émane ; des droits de la nation, c'est-à-dire des citoyens qui la composent, et qui marchent égaux devant la loi qu'ils ont volontairement et librement...
      Speaker: Delandine
      ...ent et qui tirent leur pouvoir et de la nation et du souverain. Telles sont les trois ... 3° L'examen des droits de ceux qui l'exécutent et qui tirent leur pouvoir et de la nation et du souverain. Telles sont les trois branches de l'arbre social, et tels sont les trois et uniques points de notre tr...
      ... consentis pair les représentants de la nation. 2° Le droit de chaque citoyen de ne payer que les impôts consentis pair les représentants de la nation.
      3° Le droit de la nation de ne consentir par ses représentants, ... 3° Le droit de la nation de ne consentir par ses représentants, que la quotité d'impôts reconnue nécessaire pour les besoins publics.

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 326
      ...ndividuelles, résultent en faveur de la nation les droits suivants : De l'obligation de garantir la liberté, la propriété et l'égalité individuelles, résultent en faveur de la nation les droits suivants :
      Sans la surveillance, la nation pourrait être trompée, et la constituti... Sans la surveillance, la nation pourrait être trompée, et la constitution se dénaturer.
      ...ution qu'ils , ont reçue. C'est dans la nation que réside essentiellement le pouvoir c... ...ous du peuple : ils ne peuvent ni se constituer eux-mêmes, ni changer la constitution qu'ils , ont reçue. C'est dans la nation que réside essentiellement le pouvoir constituant.
      La nation a le droit indubitable et imprescriptib... La nation a le droit indubitable et imprescriptible d'exercer ce pouvoir toutes les fois que sa sûreté, sa propriété et son bonhe...
      ...impôt, et maintenir la constitution, la nation a besoin d'un corps de représentants, c... 1° Pour faire les lois, régler les dépenses publiques, octroyer l'impôt, et maintenir la constitution, la nation a besoin d'un corps de représentants, chargé de ses pouvoirs, et les exerçant pour elle.

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 327
      ...présentant, non du district, mais de la nation entière. ... ou pétition. — Cette forme ferait mieux sentir que l'élection rend le député représentant, non du district, mais de la nation entière.
      ...ps représentatif doit être un, comme la nation représentée est une. La raison indique que le Corps représentatif doit être un, comme la nation représentée est une.
      ...t ses affections de l'état commun de la nation, une influence politique beaucoup trop ... ...tte Chambre assurerait toute la classe noole, avec la prérogative qui détacherait ses affections de l'état commun de la nation, une influence politique beaucoup trop puissante. Cet état de choses se rapprocherait de si près de l'abus delà séparat...
      ...ux puissances en paraljèle, celle de la nation et celle du Roi. La troisième redonde, ... ...ez évident par la nature des choses qu'il ne peut y avoir essentiellement que deux puissances en paraljèle, celle de la nation et celle du Roi. La troisième redonde, complique, et produit des chocs, ou augmente les causes d'inertie.
      ...de la constitution importe, autant à la nation pour le maintien de sa liberté, qu'au R...
      ...a constitution, soit au détriment de la nation, soit au préjudice de l'autorité royale...
      La stabilité de la constitution importe, autant à la nation pour le maintien de sa liberté, qu'au Roi pour la conservation de sa prérogative. Les deux intérêts se réunissent ainsi...
      ...r l'abus que les représentants pourraient faire de leurs pouvoirs, en altérant la constitution, soit au détriment de la nation, soit au préjudice de l'autorité royale.
      D'autre part, la nation conserve le droit inaliénable de faire ... D'autre part, la nation conserve le droit inaliénable de faire à la constitution les réformes que de grands changements moraux ou politiques po...
      1° Que la constitution est mise par la nation sous la garde des futures Assemblées na... 1° Que la constitution est mise par la nation sous la garde des futures Assemblées nationales, uniquement chargées de la maintenir, et décla-

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 328
      ...e aucun changement sans le mandat de la nation le plus exprès ; rées impuissantes et incompétentes pour y faire aucun changement sans le mandat de la nation le plus exprès ;
      ...titution, l'existence du mandat de ! la nation ne pourra être reconnu que quand la moi... 3° Que pour toute espèce de changement à faire à la constitution, l'existence du mandat de ! la nation ne pourra être reconnu que quand la moitié au moins des districts élémentaires et électeurs l'aura énoncé formellement ...
      ...êté, le Roi, usant de l'autorité que la nation lui remet pour réprimer cette entrepris... ...e nationale se permettait de délibérer sur la motion, et de l'adopter par un arrêté, le Roi, usant de l'autorité que la nation lui remet pour réprimer cette entreprise, pourrait casser l'arrêté et dissoudre l'Assemblée, qui serait convoquée de no...
      ...préférer, pour le plus grand bien de la nation, le parti de la permanence à celui de l... Plusieurs raisons obligent de préférer, pour le plus grand bien de la nation, le parti de la permanence à celui de la simple périodicité par intervalles de plusieurs années.
      ... réduite et comparée aux facultés de la nation n'est rien au prix des avantages politi... ... faut considérer que le nombre de députés pouvant être diminué, la dépense ainsi réduite et comparée aux facultés de la nation n'est rien au prix des avantages politiques, civils et même pécuniaires qu'elle retirera de la permanence de l'Assemblé...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 329
      ...n civile et criminelle pour donner à la nation un code analogue à ses mœurs actuelles ... 7° De réformer successivement toutes les parties de la législation civile et criminelle pour donner à la nation un code analogue à ses mœurs actuelles et digne de ses lumières;
      9° De dénoncer à la nation les ministres qui auraient encouru la r... 9° De dénoncer à la nation les ministres qui auraient encouru la responsabilité et de les faire juger. — Idem des cours supérieures de justice qui...
      La nation doit reconnaître et confirmer que le Go... La nation doit reconnaître et confirmer que le Gouvernement français est monarchique et que la légitime possession du trône appar...
      nation appartient à la couronne, — et aux plac... nation appartient à la couronne, — et aux places de la magistrature, mais sur la présentation qui lui sera faite de trois suje...

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 331
      ...stice, le vœu d'une grande partie de la nation et l'intérêt de l'accusé étant qu'il so... 13° Qu'en matière criminelle, le bien de la justice, le vœu d'une grande partie de la nation et l'intérêt de l'accusé étant qu'il soit avant tout déclaré par ses pairs coupable ou non coupable, il doit être dès à...
    • Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 609
      Speaker: Le comte Briois de Beaumetz
      ... moi de respect pour le monarque que la nation s'est donné elle-même. Ses vertus doive... . Personne n'est plus pénétré que moi de respect pour le monarque que la nation s'est donné elle-même. Ses vertus doivent nous le rendre cher; mais son nom ne doit jamais être prononcé dans la Consti...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...législatif est utile à la liberté de la nation. ...ance royale, si l'Assemblée estime que le droit de suspendre les actes du Corps législatif est utile à la liberté de la nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      Je rejette l'avis du préopinant; la nation est le tout, et tout; je n'ai pas deman... Je rejette l'avis du préopinant; la nation est le tout, et tout; je n'ai pas demandé que l'on rouvrît la discussion ; je n'ai pas le droit de faire cette proposit...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 610
      Speaker: De Lally-Tollendal
      ... pour le Roi, mais pour l'intérêt de la nation ; le veto est la sauvegarde de nos droi...
      ...que quand même le Roi le refuserait, la nation le lui devrait accorder. Je pense comme...
      . J'appuie la motion de M. le comte de Mirabeau : le veto n'est pas pour le Roi, mais pour l'intérêt de la nation ; le veto est la sauvegarde de nos droits, de notre liberté, et je pense, comme M. de Mirabeau, que quand même le Roi le refuserait, la nation le lui devrait accorder. Je pense comme lui que si on lit Je mémoire, il faut en continuer la discussion.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...'aurait pas le droit d'être entendu; la nation n'est pas une partie, mais elle est le ... ...Si le Roi, en venant dans celte Assemblée, n'était chargé que d'un message, il n'aurait pas le droit d'être entendu; la nation n'est pas une partie, mais elle est le tout ; et, ainsi, Messieurs, les opinants ont mal saisi ma motion, puisque je m'...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 611
      Speaker: Hébrard
      d'Aurillac. La nation ne doit reconnaître d'autre maître que ...
      ... elle ; ainsi, faire la loi est dans la nation qui a aussi fait les Rois ; la faire re...
      d'Aurillac. La nation ne doit reconnaître d'autre maître que la loi qu'elle s'est faite, d'autre chef que le Roi qu'elle a choisi ; le Roi es...
      ... qui l'a élevé à la royauté. 11 fait serment de ne vivre et de ne régner que par elle ; ainsi, faire la loi est dans la nation qui a aussi fait les Rois ; la faire respecter est dans le Roi qu'elle a chargé.
      Speaker: Hébrard
      ...ntre toute espèce ,de loi que ferait la nation; mais les créateurs de ce droit vraimen... L'on voudrait en élever un troisième en faveur du Roi, veto contre toute espèce ,de loi que ferait la nation; mais les créateurs de ce droit vraiment extraordinaire ont-ils remarqué que son premier effet serait d'anéantir et le ...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 612
      Speaker: Hébrard
      ... le droit d'annuler celle que ferait la nation, nous n'aurons donc plus de pouvoir lég...
      ...lutôt ne serait-il mêmepas juste que la nation cessât de regarder pour son Roi le Roi qui cesserait de rendre à la nation ce qu'il lui doit? et voilà par quelle ...
      ...que le Roi ne puisse faire seul la loi; que d'un autre côté, nous lui accordions le droit d'annuler celle que ferait la nation, nous n'aurons donc plus de pouvoir législatif, et par cela même de pouvoir exécutif à défaut de lois ? Que nous rester...
      ...uple sans lois, ou un peuple sans Roi; car ne serait-il pas à craindre, disons plutôt ne serait-il mêmepas juste que la nation cessât de regarder pour son Roi le Roi qui cesserait de rendre à la nation ce qu'il lui doit? et voilà par quelle affreuse gradation nous parviendrions bientôt à une dissolution totàle, et où no...
      ...étruire en un jour les espérances de la nation et le fruit de ses efforts. ... d'opposition comme un moyen ménagé au gouvernement pour tout arrêter, et pour détruire en un jour les espérances de la nation et le fruit de ses efforts.

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 613
      ...ois années de suite, des pouvoirs de la nation, et que cet espace de temps fût désigné... Supposons que les mêmes députés soient chargés, pendant deux ou trois années de suite, des pouvoirs de la nation, et que cet espace de temps fût désigné, comme on le fait aujourd'hui sous le nouveau nom de législature. Ne pourrait-o...
      ...ître les hommes, c'est peu connaître la nation française en particulier que de suppose... ... intrigues pour amener le Monarque à tout ce qu'on voudra ; mais c'est peu connaître les hommes, c'est peu connaître la nation française en particulier que de supposer une telle suite, une telle obstination en faveur d'une loi contraire au bien p...
      ...d'un veto absolu, et de priver ainsi la nation de toute espérance de voir ses vœux sat...
      ...er aux reproches des représentants delà nation, en mettant obstacle à l'adoption d'une...
      .... Il est infiniment vraisemblable que le gouvernement craindrait de faire usage d'un veto absolu, et de priver ainsi la nation de toute espérance de voir ses vœux satisfaits. Les ministres que l'on a rendus responsables, les ministres dont la con...
      ...ement avec la diminution de leur pouvoir, de tels ministres voudront-ils s'exposer aux reproches des représentants delà nation, en mettant obstacle à l'adoption d'une loi délibérée dans l'Assemblée générale? Cependant, on n'en saurait douter , le...
      ... bien de l'Etat et au vœu durable de la nation. Cette autorité dans la main du Souvera...
      ...ne circonstance les représentants de la nation à déployer toutes les forces dont ils p...
      ...rnement puisse suspendre l'exécution des lois qui lui paraîtraient contraires au bien de l'Etat et au vœu durable de la nation. Cette autorité dans la main du Souverain peut servir à défendre la considération même de l'Assemblée nationale, puisqu...
      ...ité dangereuse ; il faut surtout que le refus de cette sanction n'engage en aucune circonstance les représentants de la nation à déployer toutes les forces dont ils peuvent faire usage, telles que les mouvements et les pétitions populaires, le re...
      ...uisque Votre Majesté veut le bien de la nation avec une telle sincérité qu'elle autori... Et puisque Votre Majesté veut le bien de la nation avec une telle sincérité qu'elle autorise toutes les réflexions qui peuvent y tendre, je la prie de permettre qu'après ...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 614
      ...ais ce rapport entre le souverain et la nation, ce rapport où la déférence de l'un ser... ...'exposition de tous les moyens qu'on aurait pour l'obliger à respecter ce vœu. Mais ce rapport entre le souverain et la nation, ce rapport où la déférence de l'un serait de la crainte, et où la force de l'autre consisterait dans l'action inconsid...
      ...de la part des députés successifs de la nation. On ne leur laissera pas d'ailleurs le ...
      ... constitutionnel; c'est l'intérêt de la nation, c'est celui du prince. Mais le nombre ...
      ...able bien de l'Etat, et pour mettre à l'abri de toute espèce de vœu inconsidéré de la part des députés successifs de la nation. On ne leur laissera pas d'ailleurs le pouvoir de remuer les pierres angulaires de l'édifice constitutionnel; c'est l'intérêt de la nation, c'est celui du prince. Mais le nombre des lois dont un royaume oppressé par d'anciens abus peut avoir besoin, est un n...
      ...à deux intérêts distincts; parce que la nation anglaise a déjà vieilli dans le gouvern... ... deux Chambres qui composent le Parlement se surveillent avec l'action attachée à deux intérêts distincts; parce que la nation anglaise a déjà vieilli dans le gouvernement, et en possède la science ; parce que la durée des parlements, communément...
      la nation anglaise l'éloigné communément des déli...
      ...t tellement conforme aux intérêts de la nation, ou à l'exigence du moment, que la reno...
      ...Enfin, il est généralement connu que la nation française est plus susceptible qu'aucun...
      ...x lois délibérées par les députés de la nation; et cependant cette liberté cesserait d...
      ... France au milieu du contentement de la nation. Mais, dans l'état où se trouve aujourd...
      la nation anglaise l'éloigné communément des délibérations hâtives et précipitées. L'effet de toutes ces circonstances particulières, et de plusieurs autres, rend le vœu réuni des deux Chambres du Parlement tellement conforme aux intérêts de la nation, ou à l'exigence du moment, que la renonciation tacite et nécessaire à l'usage du veto royal ne nuit jamais au bien pub...
      ...que et vigoureux que l'habitude des affaires a seule le .pouvoir de constituer. Enfin, il est généralement connu que la nation française est plus susceptible qu'aucune autre de résolutions rapides^ elle voit vite, elle est confiante, elle est emp...
      ...e que le monarque ait la liberté de refuser, pour un temps, son acquiescement aux lois délibérées par les députés de la nation; et cependant cette liberté cesserait d'être effective si le veto, ,de la part du Roi, était absolu et indéfini : un te...
      ...té que vous pourrez conserver l'espérance de voir renaître les beaux jours de la France au milieu du contentement de la nation. Mais, dans l'état où se trouve aujourd'hui le royaume, dans un temps où les subsistances, l'argent, l'insubordinatiop ...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 615
      La nation, en donnant sa confiance à des députés ... La nation, en donnant sa confiance à des députés choisis pour un temps, n'a jamais pensé qu'elle retirerait par cet acte celle qu...
      ...n spectacle intéressant pour toutes les nations, et la France attend de vous sa gloire ... ...s sur vous ; vos mouvements généreux, votre patriotisme, vos lumières, offrent un spectacle intéressant pour toutes les nations, et la France attend de vous sa gloire et son bonheur. Ne mettez pas au hasard ces précieuses espérances par un esprit ...
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 3 results
    • Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 358
      Speaker: Schwendt
      ... les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les ... ...ar le magistrat municipal ; que {a garde nationale Strasbourgeoise a prêté, sous les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les dispositions sont faites pour le recouvrement de la contribution du quart du rev...
      Speaker: Target
      ...e des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouva... « Art. 2. L'acte d'élection sera le seul titre des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouvant être gênée par aucun mandat particulier. Le§ assemblées primaires et celles d...

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 361
      Speaker: Garat
      ...ges les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un... ...is quarts des Français que nous représentons sont expressément privés des avantages les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un citoyen...
    • Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (11)

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 409
      ...pend le destin de l'Etat; et bientôt la nation entière achevant votre ouvrage, exercer... ...rée à votre constitution; j ai vu prête à se terminer la grande question dont dépend le destin de l'Etat; et bientôt la nation entière achevant votre ouvrage, exercera sous l'empire des (1) Ce billet serait revêtu des signatures nécessaires.

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 411
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      ...oût et jours suivants ; elle offre à la nation une partie du produit du recepage du qu... ..., porr tant adhésion aux décrets de l'Assemblée, et en particulier à ceux du 4 août et jours suivants ; elle offre à la nation une partie du produit du recepage du quart en réserve de la commune, destinant l'autre à l'achat des grains nécessaires...
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      ...a liberté publique. Depuis longtemps la nation française exerçait l'empire de ses conn...
      ...ait par ses vertus les espérances de sa nation 5 et maintenant un concours unanime éta...
      ...bre, et d'un peuple libre, de s'intéresser à tous les progrès du bonheur et de la liberté publique. Depuis longtemps la nation française exerçait l'empire de ses connaissances et de ses arts. Elle dirigeait son gouvernement par ses opinions, quan...
      ...nous pouvons appeler le meilleur des hommes et le premier des citoyens, encopragait par ses vertus les espérances de sa nation 5 et maintenant un concours unanime éta*-blit une Constitution durable sur les droits imprescriptibles des hommes et de...
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      ...is amis de ia liberté et du bonheur des nations. » ...e bienveillance universelle qui doivent lier dans tous ies pays du monde les vrais amis de ia liberté et du bonheur des nations. »
      Speaker: Martineau
      ... toute fàcheqse rivalité entre les deux nations, pour faire place à des sentiments de c... ...ue à cette lettre l'idée importante du désir qu'a l'Assemblée de voir s'éteindre toute fàcheqse rivalité entre les deux nations, pour faire place à des sentiments de concorde et de fraternité, si véritablement convenables à leur gloire et à leurs ...

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 412
      Speaker: De la Luzerne
      ...ndant le tribut de reconnaissance dë ma nation entière, daignez agréer, Messeigneurs, ... « En attendant le tribut de reconnaissance dë ma nation entière, daignez agréer, Messeigneurs, le faible et respectueux hommage d'un de ses concitoyens; sans doute elle me par...
      Speaker: De la Luzerne
      ...d'une prévention que ie caractère de ma nation eût détruit facilement s'il eût été plu... « Mais cette influence dangereuse d'une prévention que ie caractère de ma nation eût détruit facilement s'il eût été plus approfondi, c'est surtout dans l'administration de la justice qu'elle a fait p...
      Speaker: De la Luzerne
      ...sur ma véracité. Que le caractère de ma nation, toujours malheureuse, longtemps calomn... ...er d'enthousiasme ; mais j'assure du moins que je ne m'attirerai aucun reproche sur ma véracité. Que le caractère de ma nation, toujours malheureuse, longtemps calomniée, jamais connue, va se trouver différent de celui qu'on s'était généralement ...
      Speaker: De la Luzerne
      ...a toujours répugné à la franchise de ma nation ; nous ne pensons pas à trahir ; nous n... ... ou la crainte, la satisfaction ou la sécurité 1 Mais ce caractère d'hypocrisie a toujours répugné à la franchise de ma nation ; nous ne pensons pas à trahir ; nous n'avons jamais pensé à feindre.
      ... l'accordent (1) Voy. le discours» à la nation corse, à l'occasion de l'élection des d... ...actions. Leur confiance n'a point de bornes, lorsque l'homme en place auquel ils l'accordent (1) Voy. le discours» à la nation corse, à l'occasion de l'élection des députés aux Etats généraux, chez Gar-nery, libraire, quai des Granps-Augustins, n...

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 413
      Speaker: Target
      ...itution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi, et de remplir avec... ...ns de celui qui présidera, le serment de maintenir de tout leur pouvoir la constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi, et de remplir avec zèle et courage les fonctions civiles et politiques qui leur seront confiées. »
      « En réunissant la Corse à la nation française, vous lui avez imposé, Messei...
      ...é ; que ce sont les représentants d'une nation généreuse qui l'ont entièrement dérobée...
      ...endu la liberté de sa patrie contre une nation qui n'avait pas le droit de la vendre, et contre une nation qui n'avait pas celui de l'acheter. Tém...
      ..., qu'il serait à désirer que toutes les nations eussent pu y envoyer des députés, pour ...
      ... s'avancer la fin des malheurs de notre nation, il s'écrie, dans la sensibilité de son...
      « En réunissant la Corse à la nation française, vous lui avez imposé, Messeigneurs, la loi d'une éternelle fidélité. Attachée déjà, par inclination, au sort...
      ...jamais que c'est à un roi-citoyen qu'elle a dû les premiers moments de sa liberté ; que ce sont les représentants d'une nation généreuse qui l'ont entièrement dérobée aux attentats soutenus du despotisme et de l'aristocratie; et que ce décret in-...
      ...omme un chef de rebelles, n'ont vu au contraire qu'un homme courageux, qui a défendu la liberté de sa patrie contre une nation qui n'avait pas le droit de la vendre, et contre une nation qui n'avait pas celui de l'acheter. Témoin de la révolution qui s'opère, il s'empresse de féliciter l'Assemblée nationa...
      ...ion de cette importance est un spectacle si intéressant pour toutes les sociétés, qu'il serait à désirer que toutes les nations eussent pu y envoyer des députés, pour y apprendre les droits de l'homme, les devoirs de chaque ordre de citoyens, et les principes du gouvernement qui peut les rendre heuieux. » Puis, satisfait de voir s'avancer la fin des malheurs de notre nation, il s'écrie, dans la sensibilité de son âme : « Je pardonne, mon cher baron, aux Français toutes les injures qu'ils nou...

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 414
      Speaker: Le comte de Virieu
      ...e autre disposition serait funeste à la nation et aux provinces, et seulement utile au... ...sse, a cru devoir n'admettre parmi ses représentants que des propriétaires. Toute autre disposition serait funeste à la nation et aux provinces, et seulement utile aux capitalistes, qui, conservant leur fortune en portefeuille, savent se soustrai...
      Speaker: Le comte de Virieu
      Les représentants de la nation doivent être attachés à la terre qui fa... Les représentants de la nation doivent être attachés à la terre qui fait notre richesse ; ils doivent être indépendants de leur existence, pour qu'ils...
      Speaker: Ménard de la Groye
      ...l mérite àu titre de représentant de la nation, c'en sera assez pour consoler ceux de ... ...is seulement dans chaque siècle du spectacle d'un homme obscUr élevé par son seul mérite àu titre de représentant de la nation, c'en sera assez pour consoler ceux de sa classé et pour les empêcher de se croire Tlontëusement exclus du plus beau de...
    • Séance du mardi 8 décembre 1789

      - search term matches: (7)

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 424
      Speaker: Anson
      ...du bien public, traîtres au Roi et à la nation, tous ceux qui s'élèvent contre la vali... ...gement à les faire exécuter, et leur déclaration qu'ils regardent comme ennemis du bien public, traîtres au Roi et à la nation, tous ceux qui s'élèvent contre la validité de ses décrets.
      Speaker: Chassebeuf de Volney
      ...rétention inouïe d'élever au sein de la nation, un tribunal supérieur à la nation même ? Non, non, cette nation aussi brave qu'éclairée s'est ressaisie... ...des siècles où l'on insultait à la dignité de l'homme? auraient-elles formé la prétention inouïe d'élever au sein de la nation, un tribunal supérieur à la nation même ? Non, non, cette nation aussi brave qu'éclairée s'est ressaisie de ses antiques droits ; et son contrat social, depuis si longtemps égaré, vien...
      Speaker: Chassebeuf de Volney
      ... s'est placé courageusement au rang des nations libres. L'homme qui s'est élevé à la ha... ...impossible de Penchaîner de nouveau lorsqu'une fois il a brisé ses fers et qu'il s'est placé courageusement au rang des nations libres. L'homme qui s'est élevé à la hauteur de la liberté périra plutôt que d'en descendre.
      Speaker: Chassebeuf de Volney
      ...démarcation humiliante entre elle et la nation. Non, nous ne verrons plus un homme eno... ... les Bretons ; nous ne verrons plus cette classe privilégiée tirer une ligne de démarcation humiliante entre elle et la nation. Non, nous ne verrons plus un homme enorgueilli du hasard de sa naissance se présenter hardiment pour être juge et, san...
      Speaker: Chassebeuf de Volney
      ... reconnaissance aux représentants de la nation, et une nouvelle protestation de sa sou... « La ville de Nantes se hâte d'offrir un nouvel hommage de sa reconnaissance aux représentants de la nation, et une nouvelle protestation de sa soumission à ses décrets. Elle désavoue hautement la démarche incendiaire du parlem...

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 428
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... qui vient de se montrer l'ennemi de la nation, et qui viole ouvertement vos décrets, ... ...i j'en avais le dessein? Qu'importe une réputation d'honnêteté privée dans celui qui vient de se montrer l'ennemi de la nation, et qui viole ouvertement vos décrets, lorsqu'il devrait don-

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 430
      ...es de liberté individuelle que toute la nation réclame aujourd'hui, il est établi, dan... ...'en vertu de lois fort anciennes, difficiles peut-être à allier avec les principes de liberté individuelle que toute la nation réclame aujourd'hui, il est établi, dans toutes les provinces maritimes du royaume, et même dans des provinces de l'int...

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 436
      Juge conservateur de la nation 1,800 Vice-consul interprête ............. Juge conservateur de la nation 1,800 Vice-consul interprête ..................600
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 1 result
    • Séance du vendredi 12 mars 1790

      - search term matches: (9)

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 144
      ...le consentement des représentants de la nation, et les anticipations sont le plus cher... ...blée : il est de principe incontestable qu'aucun emprunt ne peui:être fait sans le consentement des représentants de la nation, et les anticipations sont le plus cher et le plus désastreux des emprunts.

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 146
      Quant il sera démontré que la nation a entre les mains ce dont elle a besoin... Quant il sera démontré que la nation a entre les mains ce dont elle a besoin pour subvenir aux dépenses du culte, à l'entretien des ministres, aux pensions ...

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 147
      ...ours des affaires publiques; C'est à la nation à veiller sur ses plus grands intérêts....
      ...nce sont les plus grands intérêts d'une nation; il faut qu'elle fixe elle-même ses dép...
      ...n quelque sorte les représentants de la nation à cette importante administration. Ce b...
      ...s de son zèle. Ce sont les principes de la Constitution qui doivent diriger le cours des affaires publiques; C'est à la nation à veiller sur ses plus grands intérêts. L'état et les changements de la finance sont les plus grands intérêts d'une nation; il faut qu'elle fixe elle-même ses dépenses journalières, qu'elle en assure et qu'elle en détermine les payements, qu'...
      ... d'un seul ministre des finances, celle d'un bureau de trésorerie, qui associe en quelque sorte les représentants de la nation à cette importante administration. Ce bureau de la trésorerie serait composé de plusieurs commissaires, choisis pour la...

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 148
      ...e devenir, l'un des représentants de la nation, qu'à la faveur d'une élection libre qu... ...vous autorisiez cetusage, un ministre, du moins, ne pourrait devoir l'avantage de devenir, l'un des représentants de la nation, qu'à la faveur d'une élection libre qui attesterait des vertus supérieures aux talents de sa place, et une haute estim...
      ...s vertuset du talent. Vousavezapprisàla nation qu'elle avait confié ses intérêts à des... ... vous avez fait le sacrifice, et qu'on doit regarder comme le don patriotique des vertuset du talent. Vousavezapprisàla nation qu'elle avait confié ses intérêts à des hommes qui n'en out point d'autres; et quand vous avez exercé ce noble désintér...

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 149
      ... opposé à celui d'un ministre cher à la nation, cher à cette assemblée, et dont la san... ...11 nous en a assez coûté, dans ce rapport, de nous trouver quelquefois d'un avis opposé à celui d'un ministre cher à la nation, cher à cette assemblée, et dont la santé chancelante nous inspire un intérêt d'autant plus grand, que son altération, ...

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 150
      ... votre estime et par la confiance de la nation, et ce sentiment, celui quelquefois de ... besoin d'être soutenu par votre estime et par la confiance de la nation, et ce sentiment, celui quelquefois de mon long dévouement à la chose publique, m'ont rendu votre empire fort doux ; ma...
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 2 results
    • Séance du lundi 10 mai 1790, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 10 mai 1790, au matin

      page 452
      Speaker: Chabroud
      ...espectifs, que nous serons fidèles à la nation, à la loi et au roi, et que nous mainti... ... que nous avons èu l'honneur dé prêter dans nos districts et sous nos drapeaux respectifs, que nous serons fidèles à la nation, à la loi et au roi, et que nous maintiendrons de toute notre fortune et jusqu'à la dernière goutte de notre sang la Co...

      Séance du lundi 10 mai 1790, au matin

      page 455
      Speaker: Le Président
      ... àmëhàgêëS, sur lesquelles i'ASsêmtilèë nation aie se réserve de statuer. » ...èces de biens fdrhierdht 1 ï. giiàlrième classe, à rëXcëptidn dei buiè ët forêts àmëhàgêëS, sur lesquelles i'ASsêmtilèë nation aie se réserve de statuer. »
    • Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      - search term matches: (26)

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 709
      Speaker: Le baron d'llarde
      ..., savoir : les 170 millions prêtés à la nation, dont 90 avec votre autorisation subséq... ...utorisé la Caisse d'escompte à tenir en émission jusqu'à 206 millions de billets, savoir : les 170 millions prêtés à la nation, dont 90 avec votre autorisation subséquente, et 80 en sus par vos ordres spéciaux ; à quoi vous trouviez convenable d'...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 710
      Speaker: Le baron d'llarde
      ...leur de la somme qu'ils ont prêtée à la nation, et que ceux qui serviraient à l'escomp... ... somme de leurs billets, de manière qu'il n'en restât en émission que pour la valeur de la somme qu'ils ont prêtée à la nation, et que ceux qui serviraient à l'escompte fussent pris sur celte somme même, dont on retirait journellement une partie ...
      Speaker: Le baron d'llarde
      Chez une autre nation que la nation française, il eût été impossible de tro... Chez une autre nation que la nation française, il eût été impossible de trouver une banque qui se fût autant immolée au service public.
      Speaker: Le baron d'llarde
      ...ayant pas plus de billets dehors que la nation ne lui en doit, elle n'aura pas une seu... Elle est également demeurée sans Intérêt pour faire le service, puisque n'ayant pas plus de billets dehors que la nation ne lui en doit, elle n'aura pas une seule dette exigible; au Ie*" juillet, il ne lui restera qu'une créance sur l'Ktat,...
      Speaker: Le baron d'llarde
      ...e peut se continuer qu'aux dépens de la nation, et qu'il sera nécessaire de compter à ... ... 15 avril au moins, il est donc clair que le service en écus ne se continue et ne peut se continuer qu'aux dépens de la nation, et qu'il sera nécessaire de compter à cet égard avec la Caisse d'escompte, qui en a fait les avances et les dépenses, ...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 711
      Speaker: Le baron d'llarde
      ...z pour le capital qu'elle a confié à la nation comme les autres créanciers de l'Etat. ...hange d'écus contre billets ou promesses d'assignats, et que vous la regardissiez pour le capital qu'elle a confié à la nation comme les autres créanciers de l'Etat.
      Speaker: Le baron d'llarde
      ... vous avez faite est très bonne pour la nation, puisqu'en substituant l'intérêt de 3 0... L'opération que vous avez faite est très bonne pour la nation, puisqu'en substituant l'intérêt de 3 0/0 à celui de 5 vous avez économisé, en supposant les payements faits aux mêmes ...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 715
      Speaker: Necker
      ...rce et le vœu général et constant de la nation invitent à supprimer. Ces droits formen... ...oits rie traites perçus dans l'intérêt du royaume, droits que l'intérêt du commerce et le vœu général et constant de la nation invitent à supprimer. Ces droits forment un objet d'environ huit millions; mais ceux relatifs à la circulation des huil...
      Speaker: Necker
      ...s tous les pays et encore plus chez les nations où les contraintes qu'exige la levée de... ...es sortes d'impôts, et les droits qui se payent librement, a paru convenable dans tous les pays et encore plus chez les nations où les contraintes qu'exige la levée des impôts directs contrastent avec l'esprit de la Constitution.
      Speaker: Necker
      ...pales ressources à la disposition de la nation, et entre lesquelles il lui suffit de f... Plaçons maintenant près de cette somme le tableau des principales ressources à la disposition de la nation, et entre lesquelles il lui suffit de faire un choix :

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 716
      Speaker: Necker
      ...égnent tant de lumières, tout ce qu'une nation mise en mouvement vers le bien public, ... ...i les ressources on doit mettre en ligne de compte tout ce qu'une Assemblée où régnent tant de lumières, tout ce qu'une nation mise en mouvement vers le bien public, découvriront successivement d'abus encore inconnus à réformer et d'améliorations...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 717
      Speaker: Necker
      ...e telle modération n'est point dans une nation un sacrifice de ses forces, c'est leur ... ...elles dont la défense est facile, celles qu'on tenterait en vain de franchir. Une telle modération n'est point dans une nation un sacrifice de ses forces, c'est leur prudente destination, c'est même une extension de leur empire puisque le législa...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 721
      Speaker: Le Président
      ...dans la forme qui convient à une grande nation libre. Il est affligeant, sans doute, q... ...s, qui exerce aujourd'hui, et pour la première foi*, la plénitude de ses droits dans la forme qui convient à une grande nation libre. Il est affligeant, sans doute, que la licenceait troublé, ait souillé dans plusieurs lieux les jours solennels d...
      Speaker: Le Président
      ...moyens que la confiance du roi et de la nation ont mis en votre pouvoir. Les vues que ... ...ouvent remarqué avec satisfaction votre empressement à la seconder par tous les moyens que la confiance du roi et de la nation ont mis en votre pouvoir. Les vues que vous lui offrez aujourd'hui sont un nouvel hommage de votre patriotisme : on est...
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 showing 10 of 11 results view all
    • Séance du lundi 7 juin 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 7 juin 1790

      page 135
      Speaker: Dufraisse-Duchey
      ....lecuré de Souppes est criminel de lèse-nation, parce qu'il a usurpé par un faux les pouvoirs de la nation. M.lecuré de Souppes est criminel de lèse-nation, parce qu'il a usurpé par un faux les pouvoirs de la nation.

      Séance du lundi 7 juin 1790

      page 136
      Speaker: De Lafayette
      ...e faut pas qu'à cette grande idée d'une nation tranquille sous ses drapeaux civiques, ... ...en fera partie : par elle la liberté française est garantie à jamais ; mais il ne faut pas qu'à cette grande idée d'une nation tranquille sous ses drapeaux civiques, puissent être mêlées un jour de ces combinaisons individuelles qui compromettrai...
    • Séance du mercredi 9 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 154
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ... enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du ... ...onsacrée par l'Esprit-Saint, semblaient n'avoir qu'un cœur et qu'une âme; tandis enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du martyre, on put compter sur les élections du peuple, on put confier le choix des...
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ...ir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ? ...'a bien saisi, en confiant aux électeurs des départements, un choix qui doit avoir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ?

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 158
      Speaker: Le Président
      ... la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l... ...conomie,-et ^considération des dépenses qu'exigent l'éclat du trône français, et la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l'Assemblée 'nationale pour qu'elle fitfâtelle-même l'état de ma maison ; mais je...

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 159
      Speaker: Le Président
      ... doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intére... ...t son auguste mère soit rendu préeis par la fixation de son douaire : il me sera doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intéresse aussi essentiellement mon bonheur.
      Speaker: Barnave
      ...e d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec tra... Il ne,s'agU,ren ce moment, que d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec transport aux sentiments que Sa Majesté exprime; mais je crois que ce serait mal ju...
      Speaker: De Clermont-Tonnerre
      ...e roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions- ...i tend à replacer encore sous les yeux du roi l'objet en question pst inutile. Le roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions-
    • Séance du vendredi 11 juin 1790

      - search term matches: (12)

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 165
      Speaker: Le baron d'Elbecq
      ...s et sur nos armes, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... ...soldats-citoyens, jurons sur l'autel de la patrie, en présence du Dieu des armées et sur nos armes, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout notre pouvoir la Constitution acceptée par le roi, ainsi que tous les décrets...

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 168
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...te cette opération pour le compte de la nation, et, dans le cas où l'on ne jugerait pa... ...ar la variation des prix et des changes. Il propose, à cet effet, de diriger toute cette opération pour le compte de la nation, et, dans le cas où l'on ne jugerait pas à propos d'adopter ce parti, il offre de rendre en cuivre pur le tiers de la m...
      ...comme un objet d'autant plus utile à la nation , qu'elle mettra en valeur une très gra... M. Auguste présente d'ailleurs la fonte des cloches comme un objet d'autant plus utile à la nation , qu'elle mettra en valeur une très grande quantité de matière qui est aujourd'hui inutile, et qu'elle alimentera penda...

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 169
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...produit de l'opératioq resteraient à la nation. ...e et celle de leurs principaux ouvriers ; au moyen de quoi tous les frais et le produit de l'opératioq resteraient à la nation.
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...re cette opération pour ie compte de la nation. Le sieur Auguste offre dans ce cas de ... ...mployé dans les arts. Tous deux vous proposent, Messieurs, de les charger de faire cette opération pour ie compte de la nation. Le sieur Auguste offre dans ce cas de rendre trente trois livres de bon cuivre par quintal de cloches, et estime le cu...
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ... cloches inutiles, il ne couvienne à la nation d'en tirer parti. Outre la valeur du mé... ...ue la suppression des couvents et des communautés religieuses rendant toutes les cloches inutiles, il ne couvienne à la nation d'en tirer parti. Outre la valeur du métal qui entrerait dans le Trésor public, ce serait fournir au commerce et aux ar...
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ....métal des cloches pour le compte de la nation, présente beaucoup d'inconvénients, mêm...
      ...intal de matière à fondre, parce que la nation courrait les risques de la solvabilité ...
      ...rtaine, et dès lors peu profitable à la nation.
      L'idée de faire fondre et raffiner le .métal des cloches pour le compte de la nation, présente beaucoup d'inconvénients, même en recevant une quantité quelconque de cuivre pur, pour un quintal de matière à fondre, parce que la nation courrait les risques de la solvabilité des acheteurs; parce qu'elle aurait à sa charge les frais de magasinage, de vent...
      ...s de Marseille et d'Angleterre. Cette opé-r ration serait donc très longue, incertaine, et dès lors peu profitable à la nation.

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 170
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...rera certainement quelque avantage à la nation. ...res. Leur travail donnera des idées à d'autres artistes, et la concurrence procurera certainement quelque avantage à la nation.
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ... donner un prix plus avantageux pour la nation. l'Assemblée, dans cette hypothèse, pre... ...le pour ceux qui se chargeraient de la fonte des cloches, et les engagerait à en donner un prix plus avantageux pour la nation. l'Assemblée, dans cette hypothèse, prendra une détermination positive. Votre comité des finances n'aurait pas été éloi...

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 171
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... a proclamé des deuils hypocrites : les nations ne doivent porter que le deuil de leurs bienfaiteurs; les représentants des nations ne doivent recommander à leurs hommages... ...furent grands que dans leur éloge funèbre; assez longtemps l'étiquette des cours a proclamé des deuils hypocrites : les nations ne doivent porter que le deuil de leurs bienfaiteurs; les représentants des nations ne doivent recommander à leurs hommages que les héros de l'humanité.

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 179
      Speaker: Lebrun
      la nation. Le comité a pensé qu'on la nation. Le comité a pensé qu'on
      Speaker: Lebrun
      ...gements qui doivent être sacrés pour la nation comme pour les particuliers . . 27,900 ...e quelques directeurs ne sont susceptibles d'aucune réduction : ce soot des engagements qui doivent être sacrés pour la nation comme pour les particuliers . . 27,900
    • Séance du mercredi 16 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 233
      Speaker: Cochelet
      Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opin... Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opinion publique; par conséquent, ils ne sauraient recevoir trop d'adhésions à leurs...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 235
      Speaker: Martineau
      ...s les a appelés, seront défrayés par la nation. » peuples les a appelés, seront défrayés par la nation. »

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 237
      Speaker: De Cazalès
      ...générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de re... ...ue devant ses fidèles n'oserait en faire un scandaleux usage, vous doterez avec générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de représenter. Je conclus à ce que tous les évêques n'aient pas moins de 20,000 livr...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 238
      Speaker: Le marquis de Foucault
      ... clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du...
      ... a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais...
      ...orde, je la prie de se rappeler qu'à l'époque où elle a décrété que les biens du clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du peuple. Le comité aurait du prouver à tous les Français que vous voulez faire u...
      ...n adopte le décret que je vais proposer ; « Les biens du clergé, que l'Assemblée a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais du culte et de ses ministres... » (On rappelle à Vordre du jour,) Je Suis excel...
    • Séance du vendredi 18 juin 1790

      - search term matches: (14)

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 265
      Speaker: L'abbé Royer
      ...dès qu'elle doit tourner au salut de la nation et au bonheur des peuples. Contents de ...
      ... nous vivrons et mourrons fidèles, à la nation, à la loi et au roi.
      douce consolation dès qu'elle doit tourner au salut de la nation et au bonheur des peuples. Contents de tout ce que l'Assemblée nationale prononcera sur notre sort, de concert avec mil...
      ...rimaire, nous maintiendrons de tout notre pouvoir la Constitution du royaume, et nous vivrons et mourrons fidèles, à la nation, à la loi et au roi.

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 266
      Speaker: L'abbé Royer
      ...Vous venez de jurer d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de vous conform... ...de nouveau au régiment, et à profiter de cette occasion pour dire aux soldats : Vous venez de jurer d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de vous conformer aux règles de la discipline militaire. Je ne veux pas examiner si vous avez é...
      Speaker: L'abbé Royer
      ...êteté à ma qualité de représentant delà nation; et plusieurs d'entre ceux qui avaient ... ...ge de franc-maçonnerie; je fus convaincu que je devais toutes ces marques d'honnêteté à ma qualité de représentant delà nation; et plusieurs d'entre ceux qui avaient porté la parole m'avaient confirmé dans cette opiriion.

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 267
      Speaker: L'abbé Royer
      ... nom du serment que vous avez fait à la nation, à la loi et au roi, de vous rendre à v... ...e que j'avais dit à leurs camarades, et j'ajoutai : Je vous ordonne, soldats, au nom du serment que vous avez fait à la nation, à la loi et au roi, de vous rendre à votre quartier, où vous recevrez mes ordres ; ce n'est point au milieu d'une rue ...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 270
      Speaker: L'abbé Royer
      ...ourne à mon poste de représentant de la nation. Je donnerai à l'Assemblée nationale ce... ...ompagnies de la garde nationale. Ne pouvant servir ici la chose publique, je retourne à mon poste de représentant de la nation. Je donnerai à l'Assemblée nationale ce que j'ai pu recueillir de détails sur les moteurs des troubles et sur ceux qui ...
      Speaker: L'abbé Royer
      ...ent militaire, celui d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi. Une gazette fabriq... ...du régiment de Touraine. Ma première démarche a été de demander à prêter le serment militaire, celui d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi. Une gazette fabriquée à Pont-Saint-Esprit m'a dénoncé sous le titre de contre-révolutionnaire, et ...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 271
      Speaker: L'abbé Royer
      ... nom du serment que vous avez fait à la nation, à la loi et au roi, de vous rendre à v... Je vous ordonne, soldats, au nom du serment que vous avez fait à la nation, à la loi et au roi, de vous rendre à votre quartier, vous y recevrez mes ordres ; ce n'est pas au milieu d'une rue et ...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 272
      Speaker: L'abbé Royer
      ...nel qu'il a prêté de rester fidèle à la nation, au roi, à la loi et aux règles de la d... ...ute, que ce corps déjà rougi d'avoir pu s'en écarter, au mépris du serment solennel qu'il a prêté de rester fidèle à la nation, au roi, à la loi et aux règles de la discipline militaire. Mais quelques heureux effets qu'aient pu produire son repen...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...té. Existe-il un seul représentant delà nation qui puisse consentir à laisser un de se...
      ...rs et des crimes qui déshonoreraient la nation...
      ...plus instruite, je réclamerais de sa justice ce que j'attends de sa seule humanité. Existe-il un seul représentant delà nation qui puisse consentir à laisser un de ses collègues dans les plus grands dangers? lien est deux auxquels M. le vicomte d...
      ...'esprit du peuple, et si vous aimez le peuple, vous devez lui épargner des erreurs et des crimes qui déshonoreraient la nation...
      Speaker: L'abbé Maury
      Les représentants de la nation sont les arbitres suprêmes de l'opinion... Les représentants de la nation sont les arbitres suprêmes de l'opinion publique, et l'opinion publique est en ce moment la seule force qui puisse cont...
      Speaker: L'abbé Maury
      ... d'un Français, d'un représentant de la nation ; quand il s'agirait d'un étranger, d'u... ... que des citoyens de Perpignan aient été tués. Je ne vous dirai pas qu'il s'agit d'un Français, d'un représentant de la nation ; quand il s'agirait d'un étranger, d'un coupable, vous ne devez pas le livrer à la fureur du peuple. Je dirai que je p...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 273
      Speaker: Malouet
      ... moins vrai qu'il est impossible qu'une nation existe dans un état d'hostilité atroce ... ...oi promulguée, et que celle qu'on vous a proposée soit ajournée, il n'en est pas moins vrai qu'il est impossible qu'une nation existe dans un état d'hostilité atroce des hommes les uns contre les autres. Cet état est celui où il est permis à tous...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 277
      ... Or, c'est ce qu'il faut découvrir à la nation, afin qu'elle ne se doute pas de l'impu... ...mes et les tribunaux ne sont pas impuissants contre tant d'audace et d'atrocité. Or, c'est ce qu'il faut découvrir à la nation, afin qu'elle ne se doute pas de l'impuissance des lois et de l'audace des hommes corrompus.
      ...ues: on diffame les représentants de la nation, les princes, les ministres ; et dans l... ...ent tous les jours dans Paris, à la porte des magistrats, dans les places publiques: on diffame les représentants de la nation, les princes, les ministres ; et dans l'Assemblée même nous entendons, de nos bancs, crier dans les tribunes : calotins...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 278
      ...r seul parle despotisme au milieu d'une nation libre désormais, ou qu'il craignait que... ... avait conçu le projet de conserver sur nous son tyrànnicjue empire, et de régner seul parle despotisme au milieu d'une nation libre désormais, ou qu'il craignait que nos voix ne se fissent entendre et ne révélassent des secrets qu'il lui importa...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 279
      ... de tous les droits des citoyens et des nations, et qui devait le perdre dans l'esprit ... ...ain, 26, une ordonnance qui n'était rien moins que la violation la plus évidente de tous les droits des citoyens et des nations, et qui devait le perdre dans l'esprit de la contrée qu'il allait gouverner, s'il n'eût bientôt reconnu son erreur, et ...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 281
      ...it payé de sa personne, et conquis à la nation les îles tur-aues, près Saint-Domingue;... ...e ne serait peut-être pas indépendante; qui aussi brave que bon calculateur, avait payé de sa personne, et conquis à la nation les îles tur-aues, près Saint-Domingue;.ce brave officier retiré du service, affranchi de tout assujettissement, désorm...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 286
      ...er ces actions tyranniques au roi, à la nation, signe de sa main avec les autres commi... ...torité exagérée et des lois abusives l'ont rendu victime, nous conjure de dénoncer ces actions tyranniques au roi, à la nation, signe de sa main avec les autres commissaires élus par la paroisse du Gap les pouvoirs nécessaires pour parvenir à ce ...

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 288
      ...is politique, qui servirait très mal sa nation et la province particulièrement confiée... ...cle dernier et les faire observer aujourd'hui avec rigueur, serait un très mauvais politique, qui servirait très mal sa nation et la province particulièrement confiée à ses soins.

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 290
      Enfin, d'un crime public envers la nation, en attaquant ouvertement l'un des préc...
      ...i contraire aux principes actuels de la nation magnanime qui marche avec tant de majes...
      Enfin, d'un crime public envers la nation, en attaquant ouvertement l'un des précieux apanages de l'homme, sa propriété, pour prostituer le produit 'de ces larci...
      ...n brigandage scandaleux, indigne de tous les temps de ia loyauté française, ét si contraire aux principes actuels de la nation magnanime qui marche avec tant de majesté vers la régénération et la liberté^
    • Séance du samedi 19 juin 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 19 juin 1790, au matin

      page 364
      Speaker: L'abbé Dumouchel
      ...des ordres de l'Assemblée auguste de la nation. Nous espérons que la tranquillité rena... ...libérateurs en arrêtant M. de Mirabeau qu'ils détiendront, jusqu'à la réception des ordres de l'Assemblée auguste de la nation. Nous espérons que la tranquillité renaîtra bientôt dans notre ville. Tout nous semble présager cette félicité.

      Séance du samedi 19 juin 1790, au matin

      page 366
      Speaker: Camus
      ...anciens usages ; c'est aux agents de la nation à se conformer aux nouveaux. Sous le mi... On a beau rappeler les anciens usages ; c'est aux agents de la nation à se conformer aux nouveaux. Sous le ministère de Golbert, on observait une assez bonne méthode. On faisait les comptes...

      Séance du samedi 19 juin 1790, au matin

      page 369
      Speaker: Bouche
      ... peuple, le serment d'être fidèles à la nation française, à la loi et au roi, et de ve... ...tionales : les officiers et les soldats se sont embrassés, et ont prêté, avec le peuple, le serment d'être fidèles à la nation française, à la loi et au roi, et de verser jusqu'à la dernière goutte de leur sang pour maintenir vos décrets. La vill...
    • Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      page 27
      Speaker: L'abbé Gouttes
      ...ff, qui lui adjuge, âû prfiiudlcé de la nation, les biens du prieuré d'Âtithiê. Raff, qui lui adjuge, âû prfiiudlcé de la nation, les biens du prieuré d'Âtithiê.
      Speaker: Belzais de Courménil
      ...pat laquelle il déclare abandonner a la nation les deux seuls bénéfices dont il sqîi p... ...é sieur Béhoîi Boulet, prêtre: âê Paris, écrit à VAss'emblèê là leltrè suivante pat laquelle il déclare abandonner a la nation les deux seuls bénéfices dont il sqîi pourvu, :
      Speaker: Belzais de Courménil
      ...andon qu'il fait par les présentes à la nation, des deux modiques bénéfices qu'il poss... Le soussigné à'estimera trop heureux si* par l'abandon qu'il fait par les présentes à la nation, des deux modiques bénéfices qu'il possède, il peut être de quelque utilité à la patrie et encourager, par son exemple,...

      Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      page 30
      Speaker: Fréteau
      ...ions, il faut yiyre pur l^s capitaux de nation, au lieu de vivre sur le produit des co... ...ropriétaires les vingtièmes, et .quanu les privilégiés sçnt as^uieUjsanx impositions, il faut yiyre pur l^s capitaux de nation, au lieu de vivre sur le produit des contributions ?
      Speaker: Regnaud
      ...Saint-Jean-d'Angely). il est bou que la nation connaisse les motifs qui nous détermine... (de Saint-Jean-d'Angely). il est bou que la nation connaisse les motifs qui nous déterminent à faire le service sur les capitaux et non sur les revenus; nous avons états ...
    • Séance du lundi 30 juin 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 30 juin 1790

      page 578
      Speaker: L'abbé Julien
      ... était en état de payer. Il faut que la nation ait fait le recouvrement de ses fonds, ... Ceux qui veulent qu'on paye d'avance n'ont sans doute pas examiné si on était en état de payer. Il faut que la nation ait fait le recouvrement de ses fonds, pour pouvoir payer tous ceux qu'elle emploie à son service. Je demande donc la q...
      Speaker: Chasset
      ... avance et laisse plus de latitude à la nation pour le recouvrement des fonds nécessai... ...utres dès cette année. Cet augmentation les dédommage et au delà du payement par avance et laisse plus de latitude à la nation pour le recouvrement des fonds nécessaires à ses payements. Nous vous proposons d'ailleurs de décréter l'article avec l...

      Séance du lundi 30 juin 1790

      page 579
      Speaker: Lucas
      ....;-c'est le meilleur moyen de priver la nation de toutes ses ressources. ...i assigner un traitement à tous les sacristains, enfants de chœur, sonneurs, etc.;-c'est le meilleur moyen de priver la nation de toutes ses ressources.
    • Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (30)

      Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      page 589
      Speaker: Durand de Maillane
      ...lice ecclésiastique, à la liberté de la nation, au bon ordre et à la régénération des ... ...narque a sacrifié tous ses droits, dans la disposition des bénéfices et de la police ecclésiastique, à la liberté de la nation, au bon ordre et à la régénération des premières et plus pures règles en cette matière.
      ... jamais cessé de ne faire qu'un avec la nation, n'avaient pas les biens de leurs fonda... ...re un mérite de le suivre? Que si quelqu'un d'eux alléguait que nos rois n'ayant jamais cessé de ne faire qu'un avec la nation, n'avaient pas les biens de leurs fondations en propriété, comme les particuliers fondateurs, on ne saurait trop nier q...

      Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      page 590
      Speaker: Durand de Maillane
      nations, de toutes ses prérogatives personnelle... nations, de toutes ses prérogatives personnelles dans la dispensatioq des places et des grâces ecclésiastiques, pour ne les voi...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...s biens qui sont à la disposition de la nation, les biens des bénéfices de leur collat... ...ard des collateurs laïques une injustice qu'on leur fait, en comprenant, dans les biens qui sont à la disposition de la nation, les biens des bénéfices de leur collation.
      Speaker: Durand de Maillane
      ...énéfices, et qu'il est au pouvoir de la nation de réformer et d'éteindré en disposant ... ...erpétuels avec offices et revenus ecclésiastiques, ce qui forme proprement les bénéfices, et qu'il est au pouvoir de la nation de réformer et d'éteindré en disposant des biens qui en dépendent, de telle manière cependant que pourvoyant, dans les ...
      Speaker: Durand de Maillane
      ... a déclarés être à la disposition de la nation. ...dépendent soient compris dans le nombre de ceux que le décret du 2 novembre 1789 a déclarés être à la disposition de la nation.

      Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      page 591
      Speaker: Durand de Maillane
      ...ait la présentation ou la collation, la nation n'a pas plus à y voir que l'Eglise elle... ...e s'agissant plus alors de bénéfice, ni de titre ecclésiastique, dont le patron ait la présentation ou la collation, la nation n'a pas plus à y voir que l'Eglise elle-même ; mais il, dépend entièrement de l'évêque de révoquer, ou de permettre la ...

      Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      page 592
      Speaker: Durand de Maillane
      ...é ne paraît que satisfaite de ce que la nation a pris sur elle-même le choix des minis... ...voir en cette partie autant de droits qu'en avait le roi? et cependant Sa Majesté ne paraît que satisfaite de ce que la nation a pris sur elle-même le choix des ministres ecclésiastiques dont elle avait ci-devant et le patronage et la pleine coll...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...herchés , ou prévenus, ou soldés par la nation; si enfin ils ...émulation générales et communes; si désormais les talents auront besoin d'être cherchés , ou prévenus, ou soldés par la nation; si enfin ils

      Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      page 593
      Speaker: Durand de Maillane
      ... représenter comme un patrimoine que la nation devait respecter. Gomme si, indépendamm...
      ...tion, et même après, ni l'Eglise, ni la nation elle-même ne pût jamais y toucher.
      Il me reste à dire un mot des patronages familiers qu'on a osé représenter comme un patrimoine que la nation devait respecter. Gomme si, indépendamment des principes qui donnent de ces bénéfices héréditaires une bien autre idée,...
      ...glise, affectât si bien la possession à une race, que jusqu'à son entière extinction, et même après, ni l'Eglise, ni la nation elle-même ne pût jamais y toucher.

      Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      page 594
      Speaker: Durand de Maillane
      ...ques ont été mis à la disposition de la nation, comprend, parmi ces biens, tous ceux q... ...rète que son décret du 2 novembre dernier, par lequel tous les biens ecclésiastiques ont été mis à la disposition de la nation, comprend, parmi ces biens, tous ceux qui dépendent des bénéfices, églises et chapelles, dont le titre ou la fondation ...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...bien de la religion, des mœurs et de la nation. ...outes celles dont l'acquittement ou l'exécution tourne évidemment au plus grand bien de la religion, des mœurs et de la nation.

      Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      page 595
      Speaker: Andrieu
      ...ques ont été mis à la disposition de la nation, ne comprend par ceux qui dépendent des... ...lare que son décret du 2 novembre dernier, par lequel tous les biens ecclésiastiques ont été mis à la disposition de la nation, ne comprend par ceux qui dépendent des fondations en pleine collation laïque. »
      Speaker: Treilhard
      ... ecclésiastiques à la disposition de la nation, vous avez différé de prononcer sur les...
      ...e, et non de fondations domestiques. La nation n'a aucun droit sur celles qu'un décret...
      Lorsque vous avez décrété les biens ecclésiastiques à la disposition de la nation, vous avez différé de prononcer sur les fondations laïques, non pas parce que vous croyiez qu'elles dussent être except...
      ...angereux que celui des autres. Il s'agit ici de fondations acceptées par l'Eglise, et non de fondations domestiques. La nation n'a aucun droit sur celles qu'un décret de l'Eglise n'a pas acceptées. Les patronages et collationsi laïques peuvent êt...
      Speaker: Treilhard
      ...res; c'est toujours à la décharge de ia nation que les fondations ont été faites : il ...
      ...vos décrets. En disposant des biens, la nation reste grevée des charges : il n'y a rie...
      Le titulaire ne peut pas plus être propriétaire que les autres; c'est toujours à la décharge de ia nation que les fondations ont été faites : il n'y a aucun prétexte pour les soustraire à l'exécution de vos décrets. En disposant des biens, la nation reste grevée des charges : il n'y a rien de plus juste. Aussi le comité a-t-il eu soin de vous proposer un article qui ...
      Speaker: Treilhard
      ...révoir celui où les représentants de la nation assemblés pour établir un nouvel ordre ... ...oulu alors qu'ils cessassent d'exister ; mais, sans doute, ils n'ont pas voulu prévoir celui où les représentants de la nation assemblés pour établir un nouvel ordre de choses, se mettraient à la place du fondateur, et appliqueraient leurs libéra...

      Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      page 596
      Speaker: Delandine
      ...en de ses ministres ; aussi, dès que la nation se charge des dépenses de ce culte sacr... ...mmen t destinés par 1 a bienfaisance religieuse au culte national et à l'entretien de ses ministres ; aussi, dès que la nation se charge des dépenses de ce culte sacré, de l'entretien des ministres dont elle a jugé la conservation utile, ces bien...

      Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      page 597
      Speaker: Barrère
      ...ls ne peuvent obéir qu'à la justice des nations, qui ne doit jamais être différente de ... ...connaissent leurs droits, ils ne peuvent être conduitsque par des lois justes; ils ne peuvent obéir qu'à la justice des nations, qui ne doit jamais être différente de celle des particuliers.
      Speaker: Barrère
      ... n'a pu acquérir ni prescrire contre la nation le droit de conférer des pouvoirs publics. Il est temps que la nation retire des mains des patrons un pouvoir...
      ... et c'est un droit inaliénable, dont la nation reprend l'exercice.
      ...onnés à l'Église par des individus. Aussi je pense, avec vous, qu'un particulier n'a pu acquérir ni prescrire contre la nation le droit de conférer des pouvoirs publics. Il est temps que la nation retire des mains des patrons un pouvoir politique et moral, aussi important que celui des pasteurs. Il n'appartient qu'au peuple; et c'est un droit inaliénable, dont la nation reprend l'exercice.
      Speaker: Barrère
      Je pense que la nation peut disposer de tout ce qui a reçu l'e... Je pense que la nation peut disposer de tout ce qui a reçu l'empreinte de l'autorité ecclésiastique, soit dans le patronage laïque, soit dans ...
      ...nde base, le jour oh vous avez dit à la nation et à l'Eglise : il n'y aura plus de bén... ...op vague et trop générale de votre comité ecclésiastique. Vous avez posé une grande base, le jour oh vous avez dit à la nation et à l'Eglise : il n'y aura plus de bénéfices. Ce genre d'institutions, soumise à une immensité litigieuse de lois et d...

      Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      page 598
      Speaker: Barrère
      ...ation laïque est à la disposition de la nation, soit celle qu'il a Jure eoronœ, soit c... Mais il n'en est pas de ihême pour la collation immense du roi. Cette collation laïque est à la disposition de la nation, soit celle qu'il a Jure eoronœ, soit celle comme étant aux droits des fondateurs particuliers.
      Speaker: Legrand
      ...ns tous les cas où il est dépouillé, la nation est propriétaire des biens. Le donatair... ...ry. Toute dotation faite à l'Eglise dépouille nécessa rement le fondateur, et dans tous les cas où il est dépouillé, la nation est propriétaire des biens. Le donataire a tellement perdu ses droits à la propriété, que si au bout de six mois il Va ...

      Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      page 599
      Speaker: De Pardieu
      ...blée nationale le don patriotique de la nation française établie à Alep ; il est consi... Nous nous empressons de présenter à l'Assemblée nationale le don patriotique de la nation française établie à Alep ; il est consigné dans la lettre que tous les Français résidant dans cette échelle ont écrite ...
      Speaker: De Pardieu
      ...nsmettre aux dignes représentants de la nation les témoignages de l'amour, de l'attach... ...ci-joint des copies. Il est bien doux et bien flatteur pour notre Chambre de transmettre aux dignes représentants de la nation les témoignages de l'amour, de l'attachement et du respect dont les Français ne cessent jamais d'être pénétrés pour leu...
      Speaker: De Pardieu
      ..., annoncées comme don patriotique de la nation française établie à Alep, sont à l'inst... Marseille, le 23 juin 1790. • Les lettres de change, en valeur de 10,500 livres, annoncées comme don patriotique de la nation française établie à Alep, sont à l'instant remises à MM. les trésoriers des dons patriotiques.

      Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      page 600
      Speaker: Treilhard
      ...ral et libre est à la disposition de la nation. ...t sur des fondations non érigées en bénéfices... Tout Ce qui est d'un usage général et libre est à la disposition de la nation.
      Speaker: Treilhard
      ...ques ont été mis à la disposition de la nation, comprend tous ceux qui dépendent des b... ...lare que son décret du 2 novembre dernier, par lequel tous les biens ecclésiastiques ont été mis à la disposition de la nation, comprend tous ceux qui dépendent des bénéfices, églises et chapelles dont la fondation a été érigée en titre perpétuel...

      Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      page 601
      Speaker: De Sérent
      ...néfice n'a été établi ni pour ni par la nation. Si l'Assemblée détruisait ce service, ... ...rticulier, pour assurer à lui et à ses descendants un service particulier. Ce bénéfice n'a été établi ni pour ni par la nation. Si l'Assemblée détruisait ce service, la dotation devrait revenir aux représentants du propriétaire. Cette dotation n'...
    • Séance du jeudi 8 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du jeudi 8 juillet 1790, au matin

      page 746
      Speaker: De Menou
      ...ui ont eu lieu, les représentants de la nation réclament aujourd'hui cette prérogative... ...i les citoyens ont joui du droit de nommer les chefs de toutes les fédérations qui ont eu lieu, les représentants de la nation réclament aujourd'hui cette prérogative, et je vous propose de décréter que le roi est le chef ae la fédération qui doi...
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 showing 10 of 15 results view all
    • Séance du vendredi 9 juillet 1790

      - search term matches: (45)

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page
      Speaker: Le Président
      ... de l'Assemblée des représentants de la nation. ...olisent, sous divers emblèmes, les principales vertus qui caractérisent le génie de l'Assemblée des représentants de la nation.

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 2
      Speaker: Le Président
      ... les seuls héritiers. (La justice de la nation serait à l'abri des conséquences qu'ell... ...é ont depuis longtemps consacré en France, et dont mes enfants et leur père sont les seuls héritiers. (La justice de la nation serait à l'abri des conséquences qu'elle en pourrait craindre, puisque l'exemple des droits et de l'infortune de cette ...
      Speaker: De Wimpffen
      ...cquitter, du moins en partie, ce que la nation doit à la postérité de ce grand homme. ... ...accordiez à chacun des trois enfants deux cent mille francs ; c'est le moyen d'acquitter, du moins en partie, ce que la nation doit à la postérité de ce grand homme. Si cette somme pouvait, à la première vue, paraître trop considérable, je vous p...
      Speaker: Fréteau
      ...latante la reconnaissance tardive de la nation pour les services de ce grand homme, qu... ...ître sans le maréchal de Lowendal. C'est afin de présenter d'une manière plus éclatante la reconnaissance tardive de la nation pour les services de ce grand homme, que je demande le renvoi aux comités militaire et des pensions, de la lettre adres...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 3
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...ls vous proposent de faire abandon à la nation de deux maisons et de deux contrats éva... ... 13 mai dernier par les frères cordonniers de Paris, paroisse Saint-Eustache ; ils vous proposent de faire abandon à la nation de deux maisons et de deux contrats évalués au total de 85,000 livres en échange d'une pension viagère de 1,0.00 livres...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 9
      Speaker: De Biron
      ...e de la civilisation et du commerce des nations, les particuliers, pour diminuer leurs ... ...s sociétés politiques. Lorsque le besoin des communications s'est augmenté encore de la civilisation et du commerce des nations, les particuliers, pour diminuer leurs frais et augmenter les facilités de leurs correspondances, ont profité des établ...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 10
      Speaker: De Biron
      ...s fussent punis comme coupables de lèse-nation s'ils violaient leur serment, aucune de... ...tifier contre toutes les atteintes de la séduction, que nous avons demandé qu'ils fussent punis comme coupables de lèse-nation s'ils violaient leur serment, aucune de ces précautions ne peut ni ne doit être proposée pour aucune autre partie de fi...
      Speaker: De Biron
      ...tribunal, qui4ugera les crimes de lèse-^nation, toutes les contraventions qui pourraie...
      ...être poursuivis comme criminels de lèse-nation. Le même serment sera prêté par tous le...
      ... au secret des lettres de toute la correspondance du royaume, et de dénoncer au tribunal, qui4ugera les crimes de lèse-^nation, toutes les contraventions qui pourraient y être faites et qui parviendraient à leur connaissance, je tout sous peine d'être poursuivis comme criminels de lèse-nation. Le même serment sera prêté par tous les préposés des postes, entre les mains des municipalités des lieux où ils seront...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 12
      Speaker: Target
      ...toyen et roi des Français, je jure à la nation d'employer tout le pouvoir qui m'est dé... ...rment que le roi prononcera ensuite, sera conçu en ces termes: « Moi, premier citoyen et roi des Français, je jure à la nation d'employer tout le pouvoir qui m'est délégué par la loi constitutionnelle de l'Etat, à maintenir la Constitution décrét...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 13
      Speaker: L'abbé Maury
      ...nde un intermédiaire entre le roi et la nation : il ne peut y en avoir. Les distinctio...
      ...ne peut rien y avoir entre le roi et la nation. Mais il s'agit d'honorer la nation et le roi, en honorant la famille du ro...
      ...s'élève des murmures.) Je me suis très mal expliqué, si l'on conclut que je demande un intermédiaire entre le roi et la nation : il ne peut y en avoir. Les distinctions qu'on accorde dans les assemblées publiques, à ceux que leur naissance unit à...
      ...t d'établir une hiérarchie de puissance, sans doute je dirais il n'y a rien, il ne peut rien y avoir entre le roi et la nation. Mais il s'agit d'honorer la nation et le roi, en honorant la famille du roi; mais il s'agit d'une cérémonie où le roi ne paraîtra pas pour exercer sa puis...
      Speaker: L'abbé Maury
      ... une maxime fondamentale .de l'Etat, la nation ne peut trop décerner d'honneur à ceux ...
      ...mpenser votre roi d'avoir réhabilité la nation dans tous ses droits. Vous ne voulez pa...
      ... le plus absolu des despotes. Puisque votre trône est héréditaire, puisque c'est une maxime fondamentale .de l'Etat, la nation ne peut trop décerner d'honneur à ceux qui y ont des droits ; c'est par cette affluence d'hommages que vous pourrez récompenser votre roi d'avoir réhabilité la nation dans tous ses droits. Vous ne voulez pas que la famille de notre monarque soit la seule à qui il reste des désirs à for...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...propre à entretenir l'harmonie entre la nation et le roi, que de l'entendre exprimer, ... ... de lui, lorsque votre constitution sera terminée. Est-il quelque chose de plus propre à entretenir l'harmonie entre la nation et le roi, que de l'entendre exprimer, au milieu des députés de toutes les parties du royaume, le même sentiment que se...
      Speaker: Barnavc
      ...à leur source, et où la puissance de la nation est la seule puissance, et peut seule d... ...t pu être prévus par elle. C'est un de ces actes où tous les pouvoirs remontent à leur source, et où la puissance de la nation est la seule puissance, et peut seule dicter les lois et les règles. C'est donc à la souveraineté des pouvoirs à décide...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 14
      Speaker: De Cazalès
      ...ouvoir exécutif, que le souverain de la nation, que le roi, dont l'autorité a précédé ...
      ...ouvoir exécutif, que le souverain de la nation, que le roi, dont l'autorité a précédé ...
      ...e l'autorité du roi a précédé celledela nation, de laquelle toutes les autorités émane...
      ...a précédé celle des représentants de la nation; c'est lui qui vous a donné le mouvemen...
      ... ne l'est pas par vous; il l'est par la nation, et vous n'êtes pas la nation; il l'est par le droit de sa couronne, ...
      ...s avez reçu les ordres souverains de la nation, qui a voulu qu'il fût reconnu tel.
      Ce n'est pas sans surprise que j'ai entendu dire que le chef suprême du pouvoir exécutif, que le souverain de la nation, que le roi, dont l'autorité a précédé la vôtre..... (Il s'élève beaucoup de murmures ; plusieurs personnes demandent q...
      ...ète : ce n'est pas sans surprise que j'ai entendu dire que le ch* f suprême du pouvoir exécutif, que le souverain de la nation, que le roi, dont l'autorité a précédé la vôtre (Nouveaux murmures) ; certainement je n'ai pas prétendu dire que l'autorité du roi a précédé celledela nation, de laquelle toutes les autorités émanent; mais j'ai dit, et c'est une vérité incontestable, que l'autorité du roi a précédé celle des représentants de la nation; c'est lui qui vous a donné le mouvement et la vie ; sans lui vous n'existeriez pas : il est donc, dis-je, extraordinai...
      ...e roi ne serait pas chef suprême de l'armée : il l'est par la loi du royaume, il ne l'est pas par vous; il l'est par la nation, et vous n'êtes pas la nation; il l'est par le droit de sa couronne, parce qu'il est le chef héréditaire de l'Empire; il l'est par notre Constitution, parce que vous avez reçu les ordres souverains de la nation, qui a voulu qu'il fût reconnu tel.
      Speaker: De Cazalès
      ... les appelle. Il est de l'intérêt de la nation de donner au peuple l'exemple du respec... ...oi, les princes de la famille royale doivent entourer le trône où leur naissance les appelle. Il est de l'intérêt de la nation de donner au peuple l'exemple du respect qu'il doit leur porter, afin que personne n'ait le criminel projet de déranger...
      Speaker: De Cazalès
      ...lirait la dignité du chef suprême de la nation ; tout autre serait indigne de lui. Tou... ...es vertus qu'il sera lié; voilà le seul lien digne de Sa Majesté: tout autre avilirait la dignité du chef suprême de la nation ; tout autre serait indigne de lui. Tout autre porterait au roi la couleur d'un chef de parti. (Les murmures redoublent...
      Speaker: De Cazalès
      ...e le roi soit libre de prendre, avec sa nation, tel engagement qu'il lui plaira. Je ne... ...mprimerait le caractère de la faction à toute assemblée qui oserait l'exiger. Que le roi soit libre de prendre, avec sa nation, tel engagement qu'il lui plaira. Je ne sais quelle prédilection l'Assemblée a pour les serments; les serments ont, de ...
      Speaker: Le Chapelier
      ...: le roi est un, les représentants delà nation sont un ; le roi, le président et l'Ass... ... le roi prendra. Quant au second article, voici les motifs qui nous ont dirigés : le roi est un, les représentants delà nation sont un ; le roi, le président et l'Assemblée ne sont que deux ; voilà pourquoi nous ! n'avons fixé que la place que de...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 15
      Speaker: Dupont
      ...rpétuel, représentant irrévocable de la nation, pour approuver les décrets qui lui par...
      ... deviennent des lois, jusqu'à ce que la nation, deux fois consultée
      ...le-ment coopéruteur du pouvoir législatif. Nous l'avons constitué commissaire perpétuel, représentant irrévocable de la nation, pour approuver les décrets qui lui paraissent conformes à l'intérêt général et à là volonté nationale, et les transformer ainsi en lois, par sa sanction, ou pour empêcher que ces décrets deviennent des lois, jusqu'à ce que la nation, deux fois consultée
      Speaker: Dupont
      ...exécutif, mais comme chef suprême de la nation. ...us l'avons placé dans la Constitution, non pas simplement comme chef du pouvoir exécutif, mais comme chef suprême de la nation.
      Speaker: Dupont
      ...ionales une corporation distincte de la nation, et que l'on regarderait, à quelques ég... ...ivent maintenir. Gomment pourrions-nous faire de la confédération des gardes nationales une corporation distincte de la nation, et que l'on regarderait, à quelques égards, comme lui étant opposée? Comment

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 18
      ...ché, mais directement au tribunal de la nation, lé 7 septembre 1789, et à M. d'Aiguill... ...emblée que cette plainte n'a jamais été particulièrement adressée à M. de La Blaché, mais directement au tribunal de la nation, lé 7 septembre 1789, et à M. d'Aiguillon, alors président au sénat français; qu'elle a été réitérée et adressée à l'As...
    • Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 167
      Speaker: Merlin
      ...'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait li...
      ...si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler s...
      Il n'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait lignager, dans la vente qui va s'ouvrir des biens qu'elle a à sa disposition; mais si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler ses intérêts de la manière la plus utile pour elle i et ce serait manquer à votre...
    • Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 191
      Speaker: De Noailles
      ...tte Assemblée qu'on voudra enlever à la nation un droit constitutionnel. Je vais rappe...
      ...ter qu'aux conditions sur lesquelles la nation a voulu qu'il existât; il ne peut avoir de forces que celles que la nation a voulu lui confier. L'organisation de ces forces appartient à la nation ou à ses représentants, et. non pas à l...
      ...des troupes étrangères au service de la nation, sur les lois relatives aux délits et p...
      ...l s'agit de distinguer les différents pouvoirs : ce n'est pas dans le sein de cette Assemblée qu'on voudra enlever à la nation un droit constitutionnel. Je vais rappeler les principes. Le pouvoir exécutif ne peut exister séparément des pouvoirs politiques. Il ne peut exister qu'aux conditions sur lesquelles la nation a voulu qu'il existât; il ne peut avoir de forces que celles que la nation a voulu lui confier. L'organisation de ces forces appartient à la nation ou à ses représentants, et. non pas à lui-même, car 11 est bien évident qu'on ne peut pas lui laisser le droit de se co...
      ...r les formes des enrôlements et les conditions des dégagements, sur l'admission des troupes étrangères au service de la nation, sur les lois relatives aux délits et peines militaires, et enfin sur le traitement de l'armée en cas de licenciement. ...

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 194
      Speaker: De Toulongeon
      ...ent avec la constitution générale de la nation et qui les rendent l'un et l'autre des ... ...ts, me réservant de les motiver par les raisons qui, je crois, les lient intimement avec la constitution générale de la nation et qui les rendent l'un et l'autre des bases fondamentales et préalables à la formation du plan d'organisation que vous...

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 195
      Speaker: De Toulongeon
      ...ppartenait encore en quelque sorte à la nation, que l'on appelait alors l'Etat, n'appa... ... du gouvernement, on se donna tout à lui pour en tout obtenir; et l'armée, qui appartenait encore en quelque sorte à la nation, que l'on appelait alors l'Etat, n'appartint plus alors même à l'Etat: elle n'appartint qu'à l'autorité arbitraire qui,...
      Speaker: De Toulongeon
      ...ujourd'hui, Messieurs, que le roi et la nation forment véritablement l'Etat, aujourd'h... Aujourd'hui, Messieurs, que le roi et la nation forment véritablement l'Etat, aujourd'hui que leurs droits sont délimités, un nouvel ordre de choses dans la constituti...
      Speaker: Barnave
      ... avec la perfection de celle des autres nations, elle peut devenir la pire; alors il fa... ... nationale. La tactique que. nous avons adoptée est peut être la meilleure; mais avec la perfection de celle des autres nations, elle peut devenir la pire; alors il faudrait changer l'organisation de l'armée. Elle n'est donc qu'un objet purement d...
    • Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 211
      ... de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 li... ...t que les habitants, en sus de leur contribution patriotique, montant à la somme de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 livres qui leur sont dus par l'Etat depuis près de onze ans pour les offices des a...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 215
      Speaker: De Vismes
      ...u profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la... ...rotection peut-il subsister désormais, soit au profit du concessionnaire, soit au profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la suppression doit-elle s'opérer sans aucune indemnité pour ie concessionnaire?

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 216
      Speaker: De Vismes
      ... de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit. ...t une émanation : car la justice d'abord l'exige ainsi, et l'intérêt particulier de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit.

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 217
      Speaker: De Vismes
      ...emps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a... ... point, Messieurs, de la tolérance religieuse de laquelle ont joui de tous les temps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a pu devenir l'objet d'un trafic honteux. Un zèle malentendu a souvent égaré nos ...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 219
      Speaker: Merlin
      ...emnités qui pourraient être dues par la nation ...s ou par des particuliers; sauf à statuer, ainsi qu'il appartiendra, sur les indemnités qui pourraient être dues par la nation
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (13)

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 35
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ... avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune... ... ayant vingt-six ans de services, a éu fës cfieyeux et les oreilles coupés* pour avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune pFeove légale de ces faits, mais qûe, vu leur importance, il demande^ le renvoi...

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 37
      Speaker: De Custine
      ...ui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn. ...se considérable : je crois qu'avec 18 millions on pourrait contenter toUs ceux qui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn.
      Speaker: D'Ambly
      ...e suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas ... ...sur leur traitement ; vous ne leur ôterez rien non plus; en vérité, Messieurs, je suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas assez pour les pensionnaires de l'Etat.
      Speaker: Palasne de Champeaux
      ...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix d... et leur d'uréë méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix des sacrifices qu'ils.ont faits à l'utilité publique. »
      Speaker: Regnaud
      Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naiss... Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve^en^ défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fa...
      Speaker: Palasne
      ... a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la natur... ...ré sa patrie, ou qui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses honorifiques, ou pécuni...
      Speaker: Le Chapelier
      ...es des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou c(ui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publiques des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services^ prétendre à des récompenses. »

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 38
      Speaker: Palasne
      ... et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ort dans le cours de son service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: De Noailles
      ...rir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonction...
      ... ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.
      ...s commande, j'y acquiesce. Quant aux autres dispositions, je crois que c'est ouvrir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonctionnaires d'une manière honnête. Il ne me paraît point juste de payer deux fois les...
      ...onnairevpublic, une fois retiré, ne se mettra plus en peine ni de sa femme ni de ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 39
      Speaker: Fréteau
      ...es enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ans le cours de 6on service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: Palasne
      ...our la liquidation des créanciers de la nation. » ...ans la classe des dettes de l'Etat, et soumis aux. règles qui seront décrétées pour la liquidation des créanciers de la nation. »
      Speaker: Fréteau
      ...ants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services... ...l'article ainsi limité, car le roi doit se borner à encourager les talents naissants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services publics.
      Speaker: De Noailles
      ...x Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les... La question de savoir si l'on défendra aux Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les officiers français qui vont s'instruire au service des autres puissances savent...
    • Séance du samedi 24 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du samedi 24 juillet 1790, au matin

      page 316
      Speaker: Rewbell
      ...essaires pour que les propriétés que la nation possède à Avignon s'oient en sûreté. ... qu'il se retire par-devers lui, pour le supplier de prendre les précautions nécessaires pour que les propriétés que la nation possède à Avignon s'oient en sûreté.
      Speaker: Bouche
      ... à la conservation des propriétés de la nation à Avignon. Nous avons dans cette ville ... J'appuie la motion de M. Rewbell, pour demander à Sa Majesté de veiller à la conservation des propriétés de la nation à Avignon. Nous avons dans cette ville des archives, des greniers à sel, des magasins de tabac : il est donc instant d'...
    • Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      page 352
      Speaker: Dupont
      ...chipel des Moluques, pour procurer à la nation la culture des épiceries fine3, dont le...
      ...-Bourbon et à Cayenne, et ouvre pour la nation une source immense de richesses.
      ..., qui a employé 40 ans de sa vie à quatre voyages infiniment périlleux dans l'archipel des Moluques, pour procurer à la nation la culture des épiceries fine3, dont les Hollandais s'étaient exclusivement emparés, et qui a tellement réussi dans cet...
      ...e cette culture est actuellement en pleine vigueur à l'Ile-de-France, à l'Ile-de-Bourbon et à Cayenne, et ouvre pour la nation une source immense de richesses.

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      page 354
      Speaker: Camus
      ...autel majestueux sur lequel le dieu des nations a été pour la première fois invoqué au ... Que le marbre transmette à nos descendants l'autel majestueux sur lequel le dieu des nations a été pour la première fois invoqué au nom de la liberté et de l'égalité."
      Speaker: D'Allarde
      ... procuration des Génois, de prêter à la nation soixante-dix millions, tant en espèces ... fait un rapport sur la proposition faite par M. de Vismes, fondé de la procuration des Génois, de prêter à la nation soixante-dix millions, tant en espèces qu'intérêts échus et créances exigibles, remboursables en annuités de dix années...

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      page 355
      Speaker: D'Allarde
      ...ouverâ l'Europe qu'il existe encore des nations assez sages pour nous aider à nous défe... ...r contre nous, et ne manquera pas de sentir combien il est heureux de pouvoir prouverâ l'Europe qu'il existe encore des nations assez sages pour nous aider à nous défendre contre les tentatives de puissances mal intentionnées.
      Speaker: D'Allarde
      ...is est, autorisée à passer, au nom delà nation, une constitution de 70 millions de cap... Art. 1er. La municipalité de Paris est, autorisée à passer, au nom delà nation, une constitution de 70 millions de capital aux capitalistes génois, dont la soumission lui a été présentée et à leur f...

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      page 356
      Speaker: D'Allarde
      ...s à être exploités pour le compte de la nation, spécialement hypothéqués au payement d... Art. 7. L'Assembléenationale déclare, en conséquence, les bois nationaux destinés à être exploités pour le compte de la nation, spécialement hypothéqués au payement desdites annuités, jusqu'à leur parfait payement.

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      page 357
      Speaker: Merlin
      ...'étaient dits chargés par le chef de la nation, étant révoqué par la nation elle-même, les accessoires de cette jus... ...t été déléguées, étant supprimées, le mandat dont ils avaient été, ou dont ils s'étaient dits chargés par le chef de la nation, étant révoqué par la nation elle-même, les accessoires de cette justice, les salaires de ces fonctions, les honoraires de ce mandat doivent cesser ...
    • Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      page 572
      Speaker: Camus
      ...ts à une reconnaissance particulière de nation; que s'il est juste que, dans l'âge des... ...nse, que la durée, l'émi-nence et la nature de ses services lui donnent des droits à une reconnaissance particulière de nation; que s'il est juste que, dans l'âge des infirmités, la patrie vienne au secours de celui qui lui a consacré ses talents...

      Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      page 573
      Speaker: Camus
      ...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le prix d... rendus au corps social, quand leur importance et leur durée méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le prix des sacrifices qu'ils ont faits à l'utilité publique.
      Speaker: Camus
      Art. 3. Les sacrifices dont la nation doit payer le prix sont ceux qui naisse... Art. 3. Les sacrifices dont la nation doit payer le prix sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve en défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fait...
      Speaker: Camus
      ... a des droits à la reconnaissance de la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou qui adonné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la reconnaissance de la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses.
      Speaker: Camus
      ... Les marques d'honneur décernées par la nation seront personnelles et mises au premier... Art. 5. Les marques d'honneur décernées par la nation seront personnelles et mises au premier rang des récompenses publiques.
      Speaker: Camus
      ...es enfanis être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...dans le cours de son service public pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfanis être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance.
      Speaker: Camus
      ...our la liquidation des créanciers de la nation. ...dans la classe des dettes de l'Etat, et soumis aux règles qui seront décrétées pour la liquidation des créanciers de la nation.
    • Séance du dimanche 11 juillet 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du dimanche 11 juillet 1790

      page 46
      Speaker: Louis-Joseph-Phillppe de France
      « Je jofe d'être fidèle à la nation, à la loi au roi, et de maintenir de to... « Je jofe d'être fidèle à la nation, à la loi au roi, et de maintenir de tout mon pouvoir ia constitution décrétée par l'Assemblée nationale, et acceptée p...
    • Séance du mercredi 4 août 1790

      - search term matches: (10)

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 605
      Speaker: Bouche
      ...éputés étant censés députés de toute la nation, il doit être admis ; d'autre part, on ... ...aisons alléguées pour et contre M. Laffitte. D'un côté, on fait valoir que les députés étant censés députés de toute la nation, il doit être admis ; d'autre part, on objecte que quoique M. Laffitte ait obtenu la confiance des électeurs de D ix, S...

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 607
      Speaker: Thouret
      ...s l'intérieur du parquet prêteront à ia nation et au roi, devant les membres du consei...
      ...itution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir, ave...
      Art. 3. « Les juges introduits dans l'intérieur du parquet prêteront à ia nation et au roi, devant les membres du conseil général dé la commune, pour ce délégués par la Constitution, et en présence de la commune assistante, le serment de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir, avec exactitude et impartialité, les fonctions de leurs offices.

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 608
      Speaker: Thouret
      ... magistrature suprême de l'Etat, que la nation a conférée héréditairement. A côté de c... ...uvoirs qu'il peut déléguer directement : il n'y a d'exception qu'à l'égard de la magistrature suprême de l'Etat, que la nation a conférée héréditairement. A côté de ce principe, vous en avez consacré un autre, qui est que toutes les fois que le p...

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 609
      Speaker: Thouret
      ...s rois alors, seuls représentants de la nation, exerçaient tous les droits et tous les... ...squ'ils les créaient par leurs édits,etles instituaient par leurs provisions. Les rois alors, seuls représentants de la nation, exerçaient tous les droits et tous les pouvoirs nationaux confusément avec ceux délégués à la royauté; mais ils étaien...
      Speaker: Thouret
      ... l'existence du corps politique, que la nation doit se charger d'office du châtiment d... ...te raison, c'est encore parce que les plus grands crimes sont ceux qui attaquent l'existence du corps politique, que la nation doit se charger d'office du châtiment des coupables. G'est enfin par ce pressant intérêt que tous les peuples, qui n'on...
      Speaker: Thouret
      ...du peuple, préposé pour l'intérêt de la nation à l'exercice de ses droits? Il doit don... ...a commission d'un officier, peut-il rester douteux que cet officier est l'homme du peuple, préposé pour l'intérêt de la nation à l'exercice de ses droits? Il doit donc être un des fonctionnaires élus et nommés par le peuple; car sa fonction est u...
      Speaker: Thouret
      ...tif est dans sa source le pouvoir de la nation, que c'est elle qui Va délégué pour son... Je sais qu'on pourra dire que le pouvoir exécutif est dans sa source le pouvoir de la nation, que c'est elle qui Va délégué pour son avantage, qu'elle ne doit pas se défier de sa propre institution, et que le roi...
      Speaker: Thouret
      ...us les pouvoirs publics sont ceux de la nation, que tous lui sont avantageux dans l'es...
      ...maintenir entre les attributions que la nation peut utilement faire au pouvoir exécuti...
      Je répouds qu'il est vrai que tous les pouvoirs publics sont ceux de la nation, que tous lui sont avantageux dans l'esprit et dans l'objet de leur institution, et que cependant il existe, par la nature même des choses, une distinction très essentielle à maintenir entre les attributions que la nation peut utilement faire au pouvoir exécutif, et celles qu'elle a spécialement intérêt de se réserver pour les exercer plus...
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 9 results
    • Séance du mercredi 25 août 1790

      - search term matches: (18)

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 259
      Speaker: Le Président
      ...iberté française,lareconnaissance de la nation vous couvrira de palmes plus honorables... « Bestaurateur delà liberté française,lareconnaissance de la nation vous couvrira de palmes plus honorables que celles que.saint Louis fut chercher en Afrique et en Asie.
      Speaker: Malouet
      ...ouvellent leur serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et à la Constitution.... ...et: ils ont présenté un acte signé d'eux où ils professent ces sentiments et renouvellent leur serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et à la Constitution. Je demande que le procès-verbal en fasse mention. Ils se sont plaints au minist...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 260
      Speaker: De Noailles
      ... qui concernent des représentants de la nation, s'il en existe dans la procédure faite... « 9°. De lettres patentes sur le décretdu même jour, relatives aux charges qui concernent des représentants de la nation, s'il en existe dans la procédure faite par le Châtelet sur les événements du 6 octobre dernier.

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 262
      Speaker: Le Président
      La liberté de la nation doit commencer par celle des opinions. ... La liberté de la nation doit commencer par celle des opinions. Je prie l'Assemblée d'entendre l'orateur.
      Speaker: Martineau
      ...ompris les commissaires du roi et de la nation, les greffiers, les suppléants, donnero... ...oin de recourir au juge de paix. Les six tribunaux proposés dans l'article 2 y compris les commissaires du roi et de la nation, les greffiers, les suppléants, donneront près de cent officiers de justice dans Paris. Comment après cela peut-on prop...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 263
      Speaker: De Mirabeau
      ... ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent... ...mis de tracer ; et ces peuples, s'ils sont opprimés, sont aussi nos alliés! Nous ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent prodiguer leurs trésors et leur sang pour une acquisition aussi éloignée, pour ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...répare la reconnaissance des droits des nations, nous n'aurions pas même à délibérer ni...
      ...ule fOrdê deë rois, la seule gloire des nations : alors les passions particulières, tra...
      ...ons dottner, dès ce moment, le Signal de cette bienveillance ttni-vérsêllë que prépare la reconnaissance des droits des nations, nous n'aurions pas même à délibérer ni sur leâ alliances ni sur la guerre. L'Europe aura-t-elle besoin de politique, l...
      ...verselle. Alors lé bonheur deà pettplëS serâ le seul but des législateurs, la seule fOrdê deë rois, la seule gloire des nations : alors les passions particulières, transformées en vertus publiques, ne déchireront plds, par des querelles sanglantes...
      Speaker: De Mirabeau
      La nation française, en changeant èés lois èt ses... La nation française, en changeant èés lois èt ses mœurs, doit sans doute éhanger sa politique; mais elle est encore condamnée, pa...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 264
      Speaker: De Mirabeau
      ...habiles : il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, ent... ...ons, ils auront à défendre relie de la raison et ils n'en devront être que plus habiles : il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, entreprend un travail plus difficile, que celle qui enflamme l'ambition, en offrant...
      Speaker: De Mirabeau
      ...s Français doivent être ob-ervés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait a... ...deux principes sont : 1° que tous les traités précédemment conclus par le roi des Français doivent être ob-ervés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait annulés, changés ou modifiés, d'après le travail qui sera fait à cet égard au sei...
      Speaker: De Mirabeau
      ...ête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes e... ... relations, que le désir inaltérable de la paix et la renonciation à toute conquête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes et comme obligatoires dans tous les traités, que les stipulations purement défens...
      Speaker: De Mirabeau
      ..., il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germ... ...dir, que la politique qui veut tout bouleverser, nous soient toujours étrangères, il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germes des combats, il fallait renoncer à toute force extérieure, détruire nos forte...
      Speaker: De Mirabeau
      ...hommes et pour le malheur réel des deux nations. ...ers et belliqueux qui se ruinaient et se déchiraient pour l'orgueil ae quelques hommes et pour le malheur réel des deux nations.
      Speaker: De Mirabeau
      ...n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois étaient parents, les peuples ... On s'aperçut bientôt que cette succession, qui avait coûté tant de sang, n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois étaient parents, les peuples n'étaient pas unis, les ministres étaient rivaux ; et l'Angleterre, profitant de...
      Speaker: De Mirabeau
      ...rre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eût perdu ses vaisseaux, ses ... La guerre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eût perdu ses vaisseaux, ses richesses et ses plus belles colonies, que nos malheurs fournirent au caractère ...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 265
      Speaker: De Mirabeau
      craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité... craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité. Mais l'intérêt nous dicte-t-il d'autres lois que la reconnaissance ?
      Speaker: De Mirabeau
      ...à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développemen... ...s grande force des empires, qu'aussi longtemps qu'étrangères à toute injustice, à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développement de leur richesse intérieure, de leur véritable prospérité. La France compte da...
      Speaker: De Mirabeau
      ...maux n'est-il pas facile de prévoir? La nation, qui nous a choisis pour être les insti... ... menaceraient-ils pas alors et nos finances et nos armées ? et combien d'autres maux n'est-il pas facile de prévoir? La nation, qui nous a choisis pour être les instituteurs de ses lois, nous demande aussi la sûreté de ses possessions et de son c...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 266
      Speaker: De Mirabeau
      ...connaîtrons désormais que des Pactes de nation. nous ne reconnaîtrons désormais que des Pactes de nation.
      Speaker: De Mirabeau
      ...ssessions, aux secours mutuels que deux nations doivent se donner, aux avantages de com... ...i doivent être ratifiés : ceux qui sont relatifs à la garantie réciproque des possessions, aux secours mutuels que deux nations doivent se donner, aux avantages de commerce qu'elles s'assurent. D'autres ont besoin d'être corrigés ; car vous ne pou...
      Speaker: De Mirabeau
      ...nel d'un monarque l'a seul dicté, et la nation, qui en est l'unique garant, n'y prend ...
      ...le la foi publique et la conscience des nations.
      ...ire. L'ambition l'a conçu, la rivalité peut l'anéantir. Souvent l'intérêt personnel d'un monarque l'a seul dicté, et la nation, qui en est l'unique garant, n'y prend aucune part. Il n'en serait pas ainsi d'un pacte vraiment national, qui assermen...
      ...a volonté générale, produit une alliance indissoluble, et a pour base inébranlable la foi publique et la conscience des nations.
      Speaker: De Mirabeau
      ...ssité même d'assurer la paix, force les nations à se ruiner en préparatifs de défense ?... ...eiller, à se redouter, à se regarder comme ennemis. Pourquoi faut-il que la nécessité même d'assurer la paix, force les nations à se ruiner en préparatifs de défense ? Puisse cette affreuse politique être bientôt en horreur sur toute la terre !
      Speaker: De Mirabeau
      ...lus continueront à être respectés parla nation française, jusqu'au moment où elle aura... « 1° Que tous les traités précédemment conclus continueront à être respectés parla nation française, jusqu'au moment où elle aura revu ou modifié ces divers actes, d'après le travail qui sefa fait à cet égard,...
      Speaker: De Mirabeau
      ... l'examen approfondi des traités que la nation croira devoir conserver ou changer, le ...
      ...a base de la Constitution française, la nation ne peut en aucun cas reconnaître, dans ...
      « 2° Que préliminairement à ce travail et à l'examen approfondi des traités que la nation croira devoir conserver ou changer, le roi sera prié de faire connaître à toutes les puissances avec lesquelles la France a des engagements, que la justice et l'amour de la paix étant la base de la Constitution française, la nation ne peut en aucun cas reconnaître, dans les traités, que les stipulations purement défensives et commerciales.
      Speaker: De Mirabeau
      ...nnaître à Sa Majesté Catholique, que la nation française, en prenant toutes les mesure... « Décrète, en conséquence, que le roi sera prié de faire connaître à Sa Majesté Catholique, que la nation française, en prenant toutes les mesures propres à maintenir la paix, observera les engagements que son gouvernement a ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...ar un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer avec précision et clarté t... ...ec les ministres de Sa Majesté Catholique à l'effet de resserrer et perpétuer, par un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer avec précision et clarté toute stipulation qui ne serait pas entièrement conforme aux vues de paix général...
      Speaker: De Mirabeau
      ...idération les armements des différentes nations de l'Europe, leur accroissement progres... « Au surplus, l'Assemblée nationale prenant en considération les armements des différentes nations de l'Europe, leur accroissement progressif, la sûreté des colonies françaises et du commerce national,

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 267
      Speaker: Robespierre
      ...jamais été examinés ni consentis par la nation ? ...'ail-liances, de rétablir des traités que l'Assemblée ne connaît pas, qui n'ont jamais été examinés ni consentis par la nation ?

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 268
      ...apitale et l'un des représentants de la nation, je serais en effet coupable envers mes... Chef du tribunal de la capitale et l'un des représentants de la nation, je serais en effet coupable envers mes concitoyens, si j'avais négligé de présenter au Corps législatif les idées qu'u...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 276
      ... tribunal provisoire des crimes de lèse-nation, il a rempli ce pénible devoir avec aut... ...e. Zélé sectateur de la Révolution choisi par l'Assemblée nationale pour être le tribunal provisoire des crimes de lèse-nation, il a rempli ce pénible devoir avec autant d'impartialité que de courage, et les libelles dont le corps et les membres ...
      ...e dans tous les tribunaux, au nom de la nation et du roi, il n'y aura plus de prévôt d... ...onstitué le tribunal de département et la justice devant y être administrée comme dans tous les tribunaux, au nom de la nation et du roi, il n'y aura plus de prévôt dans ce tribunal : en conséquence, cette place, est et demeure supprimée, sauf le...
    • Séance du dimanche 29 août 1790

      - search term matches: (17)

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 405
      Speaker: Martineau
      ...ir à nous sans qu'il en coûte rien à la nation ; c'est la fonte des cloches qui sont d...
      ... 200 millions de livres pesant, dont la nation peut disposer, et en estime la valeur à...
      ...u'il y a urgence à fabriquer de la monnaie de billon ; le moyen semble s'en offrir à nous sans qu'il en coûte rien à la nation ; c'est la fonte des cloches qui sont devenues inutiles par la suppression des maisons religieuses et de plusieurs paro...
      ...e rendre la matière des cloches ductile et malléable ; il évalue cette matière à 200 millions de livres pesant, dont la nation peut disposer, et en estime la valeur à vingt sous la livre au lieu de 8 et 9 sous qui sont offerts par quelques person...
      Speaker: Vernier
      ...e la fusion ; son plan procurerait à la nation un produit net d'environ 155 livres par... M. Beauregard offre de fabriquer du billon par le moyen de la fusion ; son plan procurerait à la nation un produit net d'environ 155 livres par quintal.

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 406
      Speaker: De Cussy
      ... respecter, dans tous les députés de la nation, des hommes dignes de la confiance qu'i...
      ... contre les propriétés mobilières de la nation. M. de Calonne a dégradé d'un quinzième...
      Si je n'étais accoutumé à respecter, dans tous les députés de la nation, des hommes dignes de la confiance qu'ils ont obtenue, je serais tenté de vous dire, Messieurs, que le projet, tjui vou...
      ... est une Bùite de l'attentat qu.'uh ministre audacieux n'a pas craint d'exécuter contre les propriétés mobilières de la nation. M. de Calonne a dégradé d'un quinzième de poids l'or destiné à circuler entré les mains de l'homme puissant ; on vous ...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 407
      Speaker: De Cussy
      ...emparer du quinzième des capitaux de là nation. II n'ignorait pas, cet administrateur ... ...t convaincre les plus incrédules, que ce ministre forma le projet criminel de s'emparer du quinzième des capitaux de là nation. II n'ignorait pas, cet administrateur infidèle, que l'exportation momentanée de notre or avait pour unique cause l'imp...
      Speaker: De Cussy
      ...former la plus sainte alliance entre la nation et son roi; tous ont juré de maintenir,... ...pire, des milliers de députés sont venus, au nom de millions de citoyens armés, former la plus sainte alliance entre la nation et son roi; tous ont juré de maintenir, au prix de leur sang, cette heureuse Constitution qui assure leur liberté et fe...
      Speaker: De Cussy
      ... sera la classe la plus indigente de la nation qui ...3 millions, et une somme plus forte peut-être aux officiers des monnaies : et ce sera la classe la plus indigente de la nation qui

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 408
      Speaker: De Cussy
      ...métaux qu'il convient à l'intérêt de la nation d'adopter. ...riquer, il faut, avant tout, qu'elle détermine la proportion relative entre vos métaux qu'il convient à l'intérêt de la nation d'adopter.
      Speaker: De Cussy
      ...sordre qui précipiterait la ruine de la nation, et culbuterait, sans ressource, le sys... Il est temps, Messieurs, il est urgent d'aviser aux moyens de faire cesser ce désordre qui précipiterait la ruine de la nation, et culbuterait, sans ressource, le système de liberté, qui vous a déjà coûté tant de peines à établir.

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 409
      Speaker: De Cussy
      ... dans aucun temps de bien mériter de la nation. Si le nouvel ordre que vous venez d'ét...
      ... ses lumières et ses vertus utiles à la nation.
      ... dont la garde et l'observation lui étaient particulièrement confiées, n'a cessé dans aucun temps de bien mériter de la nation. Si le nouvel ordre que vous venez d'établir dans les tribunaux ne vous permet plus de conserver cette cour antique et vénérable, honorez les derniers moments de son existence, en rendant ses lumières et ses vertus utiles à la nation.
      Speaker: De Cussy
      ...it au change qui règle les intérêts des nations commerçantes, et influe immédiatement s...
      ...périté. Instruits sur la valeur que les nations oot fixée dans le rapport de leurs monn...
      ...édiger pour préparer des décrets que la nation attend de vous, Messieurs, avec une jus...
      ...u commerce près l'Assemb ée nationale, ces hommes instruits de tout ce qui a trait au change qui règle les intérêts des nations commerçantes, et influe immédiatement sur leur prospérité. Instruits sur la valeur que les nations oot fixée dans le rapport de leurs monnaies, ainsi que da ns la hausse et la baisse du prix des métaux, comme marchandises, ils achèveront de compléter les instructions que votre comité sera chargé de rédiger pour préparer des décrets que la nation attend de vous, Messieurs, avec une juste impatience pour fixer immuablement ses propriétés mobilières et ses créances,...
      Speaker: De Cussy
      ...reconnu le plus utile à l'intérêt de la nation, relativement à la refonte des menues m... ...ra fait à l'Assemblée par son comité, être ensuite par elle décrété ce qui sera reconnu le plus utile à l'intérêt de la nation, relativement à la refonte des menues monnaies d'argent et de billon, à la propoition qu'il conviendra de fixer enire l...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 411
      Speaker: Heurtault de La Merville
      ...iété, et il rend le subside injuste. Ça nation peut-elle avec équité, en effet, asseoi... ...ns nécèssifé et sans dédommagement, le droit naturel et constîtqtiônne! de propriété, et il rend le subside injuste. Ça nation peut-elle avec équité, en effet, asseoir une imposition sur les terrés, si elle ne délivre point le Cultivateur de tous...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 412
      Speaker: Heurtault de La Merville
      ...tre le commerce et l'agriculture. Toute nation, sans communications faciles, est une nation barbare. Le jour où ces objets importan... entre le commerce et l'agriculture. Toute nation, sans communications faciles, est une nation barbare. Le jour où ces objets importants seront traités devant vous, Messieurs, la discussion s'étendra sur le corps d...
    • Séance du lundi 30 août 1790

      - search term matches: (6)

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 413
      Speaker: De Jessé
      ...re parfaite; car, dans une époque où la nation française est affamée du bonheur qu'ell... ... seraient ceux qui voudraient l'étayer de toutes les parties qui peuvent la rendre parfaite; car, dans une époque où la nation française est affamée du bonheur qu'elle lui promet, tout ce qui n'est pas elle est contre elle : ni le temps présent, ...

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 414
      Speaker: D'Estourmel
      ...ë sous les yeux ueS représentants de la nation, comme un nommage qu'il était empressé ... ...e régiment vous suppliait, Monsieur le Président, de vouloir bien mettre cet àctë sous les yeux ueS représentants de la nation, comme un nommage qu'il était empressé d'offrir à l'Assemblée nationale, et comme un témoignage authentique de son patr...
      Speaker: Thouret
      ...uant en peu ae choses les charges de la nation,^pourrait lui faire perdre tout le frui... ...pération, de né pas se iaisser guider Par Un esprit 4e parcimonie, qui, en diminuant en peu ae choses les charges de la nation,^pourrait lui faire perdre tout le fruit de la bonne institution de ia justice actuelle. Le comité avait pensé que le t...
      Speaker: Martineau
      ...eevoir le fardeau dont on va charger la nation. Ën calculant ce que rapportaient à l'E... Il faut examiner ce plan dans son ensemble, afin d'apereevoir le fardeau dont on va charger la nation. Ën calculant ce que rapportaient à l'Etat les anciennes Charges de

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 416
      Speaker: Duval
      ...,000 livres ; ceci ne pesait pas sur la nation, mais sur chaque plaideur. Je prends à ... ...usée d'en recevoir, était composée de 180 membres, les épices se montaient à 250,000 livres ; ceci ne pesait pas sur la nation, mais sur chaque plaideur. Je prends à témoin M. Thouret ; il a plaidé au parlement de Rouen: je lui demande, en son âm...
      Speaker: Duval
      ...du roi, il va coûter mille écus. Que la nation prononce avec vous et indépendamment de... ..... je ne puis en parler dans l'Assemblée. Un conseiller recevait 7 liv. 10 sous du roi, il va coûter mille écus. Que la nation prononce avec vous et indépendamment de vous, non pas sur ce que vaudront les nouveaux juges, je suis persuadé qu'ils a...

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 419
      ...nt donc être régis pour le compte de la nation par des administrateurs particuliers ; ... ... nuisible, do leur confier l'administration des impôts indirects ; ceux-ci doivent donc être régis pour le compte de la nation par des administrateurs particuliers ; déjà il est démontré qne les compagnies, réduites aux seuls impôts indirects, ne...
      ...dans Une mesure convenable, et alors la nation a un intérêt réel à rendre leur sort av... ..., qu'ils se trouvent mal payés. L'économie éclairée réduit le pombre des àgents dans Une mesure convenable, et alors la nation a un intérêt réel à rendre leur sort avantageux pour en être bien servie.
      ...que le préliminaire, que, d'un côté, la nation se nuirait à elle-même et aux administr... ... si l'Assemblée ne sempressait d'achever l'opération dont cette réduction n'est que le préliminaire, que, d'un côté, la nation se nuirait à elle-même et aux administrateurs, qui, pris en masse, sont encore trop payés, et pris en particulier, sont...
      ...cet intérêt se trouve lié à celui de la nation. ...réjt même de peux qui doivent former la nouvelle compagnie le demande ainsi, et cet intérêt se trouve lié à celui de la nation.

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 421
      ...nt absolu de ces fonds d'avance, que la nation doit recouvrer un bien qui n'aurait jam... ... soit contraire aux principes d'une sage économie. C'est donc par un remboursement absolu de ces fonds d'avance, que la nation doit recouvrer un bien qui n'aurait jamais dû être remis aux spéculations de quelques individus. Viennent ensuite les r...
      ...ez une grande portion des revenus de la nation et dont l'activité et le travail peuven... ...sort tel que doivent en jouir, pour l'intérêt national, ceux auxquels vous confiez une grande portion des revenus de la nation et dont l'activité et le travail peuvent contribuer beaucoup à assurer le succès de vos opérations.

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 422
      ..., seraient chargés dè tenir compté à la nation, de la vente du sel depuis le 10T janyi... ...impôt sur la gabelle, elle a statué que les fermiers généraux, cautions de Mager, seraient chargés dè tenir compté à la nation, de la vente du sel depuis le 10T janyier que les motifs qui ont déterminé ce décret'ëxiBtent pour les autres parties d...
      ...inueront de régir, pour le compte de la nation, tous les impôts indirects, dont la per... ...it Mager, seize régisseurs, qui, sous le titre d'administrateurs nationaux, continueront de régir, pour le compte de la nation, tous les impôts indirects, dont la perception était confiée audit Mager, sous les restrictions et modifications qui se...

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 423
      ...uoi tous les effets appartiendront à la nation et seront régis pour spn compte. ...ntaire de retrouve qui a été ou dû être fait le 31 déçembre 178$ : au moyen de quoi tous les effets appartiendront à la nation et seront régis pour spn compte.

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 426
      ...riéré? Je Vois bien que vous forciez la nation d'être infidèlê à ses engagements; mais... ...1e patriotisme économique se contentait de rejeter toutes ces dépenses dans l'arriéré? Je Vois bien que vous forciez la nation d'être infidèlê à ses engagements; mais je ne peux apercevoir, dànë l'opération que vous présentiez, aucune réduction e...
      ...blic, et qui depuis a fait présent à la nation du Célèbre traité sur l'administration ... ...s routes. Vous me répondez que celui qui, le premier, notis a rendu Un compte public, et qui depuis a fait présent à la nation du Célèbre traité sur l'administration des finances, ne doit pas être fort alarmé de Cette censure. Je pourrais vous ob...

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 427
      ...us importants à la reconnaissance de la nation, en lui prouvant que ia dette publique ... ...ans nous rappeler les présents qu'il a faits à la France, acquérir des droits plus importants à la reconnaissance de la nation, en lui prouvant que ia dette publique ne s'élève pas au-dessus de 4 milliards et demi, mais à condition que vous n'en ...
    • Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 53
      Speaker: Dupont
      ... les finances, que l'indemnité due à la nation dans cette proportion affaiblie à raiso... ...e justice, et en même temps d'après de très bons principes d'administration pour les finances, que l'indemnité due à la nation dans cette proportion affaiblie à raison des revenus qu'elle tirait des gabelles, daterait, pour le ressort de chaque g...
      Speaker: Dupont
      ...s; ils sont tous obligés de donner à la nation , pour les neuf derniers mois de 1790, ... ... lés départements et les districts qui furent autrefois les provinces de gabelles; ils sont tous obligés de donner à la nation , pour les neuf derniers mois de 1790, l'indemnité que vous avez fixée, qui renferme un si grand soulagement, et qui, p...
      Speaker: Dupont
      ...evez au maintien des droits de toute la nation contre la spoliation des deniers public...
      ...une propriété indivise et commune de la nation entière, vous avez dit et dû dire que l...
      ...ours avec modération, toujours avec soulagement, mais avec la fermeté que vous devez au maintien des droits de toute la nation contre la spoliation des deniers publics que nul citoyen ne. peut retenir par ses mains, en refusant l'impôt qui est une propriété indivise et commune de la nation entière, vous avez dit et dû dire que l'indemnité de la gabelle serait payée par chacun à dater du temps de la destruct...

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 59
      Speaker: Dupont
      cette entière liberté que la nation a demandée vainement (ors des États gén... cette entière liberté que la nation a demandée vainement (ors des États généraux de 1614, qui depuis a été l'objet de l'ambition, et le point de vue de glo...
      Speaker: Dupont
      ...es de commerce aient éclairé toutes les nations, et qu'une meilleure administration ait... ...er du cordon qui doit border ûoS frontières, jusqu'à ce que de meilleurs principes de commerce aient éclairé toutes les nations, et qu'une meilleure administration ait perfectionné nos manufactures.

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 61
      Speaker: Dupont
      ... de la vente du sel qui appartient à la nation et qui est dans les greniers, dépôts et... ...ances sera de quarante-neuf 'millions cent mille livres, sans compter le produit de la vente du sel qui appartient à la nation et qui est dans les greniers, dépôts et magasins, et non compris encore les quinze cent mille livres dont vous avez ord...
    • Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      - search term matches: (37)

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 493
      Speaker: Thouret
      ...e roi porte lui-même les couleurs de la nation, il ne faut pas que ses commissaires en... Cette distinction me paraît inconvenante ; puisque ie roi porte lui-même les couleurs de la nation, il ne faut pas que ses commissaires en portent de différentes. (L'amendement est rejeté.) L'article 9 est ensuite décr...

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 494
      Speaker: Gossin
      ...oncée d'âge en âge aux Assemblées de la nation, mais trop longtemps vic.orieuse de la ... .... Messieurs, la vénalité des oflices de judicature, bâinée dès sa naissance, denoncée d'âge en âge aux Assemblées de la nation, mais trop longtemps vic.orieuse de la haine publique, n'a pu soutenir les premiers regards de la liberté naissante.
      Speaker: Gossin
      L'instant où la nation rentrait d^ns l'exercice de ses droits ... L'instant où la nation rentrait d^ns l'exercice de ses droits a vu expirer toutes les aliénations de la puissance publique, et les inventions ...

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 496
      Speaker: Gossin
      ...ter par un intérêt bien entendu pour la nation et pour les titulaires. Mais elle prése...
      ... ait pu lier les diverses parties d'une nation.
      ... en possession de l'indemnité qui leur est promise, il faudrait peut-être l'adopter par un intérêt bien entendu pour la nation et pour les titulaires. Mais elle présente encore à votre justice l'obligation la plus éiroite, qui jamais ait pu lier les diverses parties d'une nation.
      Speaker: Gossin
      ...? Ce serait un fardeau terrible pour la nation. ... ; faut-il se livrer jusqu'à l'infini à la progression des valeurs commerciales ? Ce serait un fardeau terrible pour la nation.
      Speaker: Gossin
      La nation, qui récemment a regardé comme un de se... La nation, qui récemment a regardé comme un de ses premiers devoirs de sanctionner tous les actes, tous les contrats faits par le...

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 497
      Speaker: Gossin
      ...as attendre en vain de la loyauté de la nation. ...t peut-être pas rigoureusement le droit de prétendre, mais qu'elles ne doivent pas attendre en vain de la loyauté de la nation.
      Speaker: Gossin
      ... entendu faire un sacrifice gratuit. La nation invo-quera-t-elle la rigueur des princi... ...truit, Messieurs, pour les titulaires actuels; et cependant jamais ils n'avaient entendu faire un sacrifice gratuit. La nation invo-quera-t-elle la rigueur des principes ? Elle ne doit rien alors;- mais les recours seront inévitables, et ils devi...

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 501
      Speaker: Gossin
      ...us n'avez pas voulu, en rétablissant la nation dans ses véritables droits, punir ceux ... ...heur de tous, devînt, pour qui que ce fût, une occasion légitime de plaintes. Vous n'avez pas voulu, en rétablissant la nation dans ses véritables droits, punir ceux qui avaient acheté chèrement jusqu'ici l'honneur de la servir, et de lui consacr...

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 502
      Speaker: Gossin
      ...ez-vous pas, au contraire, que quand la nation a supprimé pour son utilité les corps d... ... fournir au remboursement des capitaux, même en cas de déposses-pion? Ne peroserez-vous pas, au contraire, que quand la nation a supprimé pour son utilité les corps de magistrature, elle doit supporter seule les charges de cette suppression, par ...
      Speaker: Gossin
      ... le désordre de leur -fortune, quand la nation s'y trou ve obligée par un principe de ... ...x qu'elle pourraitentralner, serait-ce aux titulaires actuels à le remplacer par le désordre de leur -fortune, quand la nation s'y trou ve obligée par un principe de justice rigoureuse ?

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 503
      Speaker: Gossin
      ...'est précisément à cause de cela que la nation, débitrice directe de toute 1a valeur d... ...seur actuel, il ne doit pas éprouver une seconde réduction pour le même objet. C'est précisément à cause de cela que la nation, débitrice directe de toute 1a valeur de l'office, ne peut vouloir profiter, d'un côté, de la diminution que les dettes...
      Speaker: Gossin
      ... la chose n'a pu varier à l'égard de la nation, par l'effet des emprunts, à l'instant ...
      ...oursé, est devenu, dans les mains de la nation, une espèce de cautionnement, un vérita...
      ...er sa portion des dettes communes. Il en résulte que, comme le véritable prix de la chose n'a pu varier à l'égard de la nation, par l'effet des emprunts, à l'instant même où le titulaire a déduit de son évaluation ou du prix de son contrat, le ca...
      ...auquel son acquéreur n'avait aucun droit, tant que le créancier n'était pas remboursé, est devenu, dans les mains de la nation, une espèce de cautionnement, un véritable dépôt destiné à libérer le débiteur; dépôt qu'elle ne peut jamais s'appropri...

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 504
      Speaker: Gossin
      ...ère directe et nécessaire, c'est que la nation devrait acquitter indistinctement toute... ...l ne vous dissimulera pas que la seule conséquence qu'il en ait tirée d'une manière directe et nécessaire, c'est que la nation devrait acquitter indistinctement toutes les dettes des compagnies supprimées.
      Speaker: Gossin
      ... autres attributions pécuniaires, et la nation va s'en libérer; ou il n'avait gagné qu... ... pour payer les indemnités dont il était tenu, avaitreçu en échange des gages ou autres attributions pécuniaires, et la nation va s'en libérer; ou il n'avait gagné qu'un ressort plus étendu, qu'une augmentation de compétence, et la suppression to...
      Speaker: Gossin
      Faut-il aussi charger la nation de cette espèce de dettes, uniquement p... Faut-il aussi charger la nation de cette espèce de dettes, uniquement parce qu'elle a été contractée en nom collectif et pour s'acquitter de l'impôt pa...
      Speaker: Gossin
      Mais pour la nation, la finance à toujours été la même, les gages sont restés au même état. C'est la nation qui, chaque année, à réellement et dans...
      ...'office et le créancier ; c'est donc la nation qui en doit le capital. Gomment pourrai...
      Mais pour la nation, la finance à toujours été la même, les gages sont restés au même état. C'est la nation qui, chaque année, à réellement et dans le fait payé l'intérêt de la dette en payant des gages qui se partageaient entre le titulaire de l'office et le créancier ; c'est donc la nation qui en doit le capital. Gomment pourrait-elle tout à coup se croire libérée d'un fonds dont-elle acquittait la rente ? ...

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 505
      Speaker: Gossin
      ...s. Celles-là seraient à la charge de la nation, quelle qu'en fût la cause et l'origine... ...ennes, celles qui ont été contractées avant la génération actuelle des magistrats. Celles-là seraient à la charge de la nation, quelle qu'en fût la cause et l'origine. C'est à nos yeux la conséquence directe du prin-
    • Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 634
      Speaker: Dupont
      ..., assurer la gloire et la liberté de la nation, ils n'ont plus envisagé qu'un moyen po... ..., garantir à jamais la discipline dans l'armée, en imposer aux ennemis du dehors, assurer la gloire et la liberté de la nation, ils n'ont plus envisagé qu'un moyen pour empêcher la paix de renaître généralement, et ce moyen a été de fo-1 menter d...

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 635
      Speaker: Dupont
      ...vez décrété que devait être celle de la nation elle-même. Ils ont une armée au drapeau... Ils ont disposé leur force active, comme vous avez décrété que devait être celle de la nation elle-même. Ils ont une armée au drapeau peu nombreuse et peu coûteuse, et une armée auxiliaire dispersée dans tout le r...

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 637
      Speaker: Gossin
      ...'édit de 1771, seront supportées par la nation. {Adopté). ...ives des compagnies, contractées par elles en nom collectif, avant l'époque de l'édit de 1771, seront supportées par la nation. {Adopté).
      Speaker: Gossin
      ...ême époque de 1771, appartiendront à la nation, à l'exception des arrérages déjà échus... ...tuées par elles en nom collectif sur le roi, ou sur des particuliers, avant la même époque de 1771, appartiendront à la nation, à l'exception des arrérages déjà échus. (Adopté).
      Speaker: Gossin
      ...eront sujettes à la vérification, et la nation n'en sera chargée qu'autant qu'il sera ... ... dettes passives contractées en nom collectif par les compagnies, depuis 1771, seront sujettes à la vérification, et la nation n'en sera chargée qu'autant qu'il sera justifié de leur nécessité, ou que le montant en a été versé dans le Trésor publ...
      Speaker: Gossin
      ...en exécution de l'article précédent, la nation n'eût pas été tenue. (Adopté). ...ue concurrence, avec les dettes passives créées depuis la même époque, et dont, en exécution de l'article précédent, la nation n'eût pas été tenue. (Adopté).
      Speaker: Gossin
      ...lifier le travail de la liquidation, la nation se chargera de toutes les dettes ancien... . Pour faciliter et simplifier le travail de la liquidation, la nation se chargera de toutes les dettes anciennes et modernes des compagnies, à l'égard des créanciers seulement, lesguels dev...

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 639
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...oir fait le serment d'être fidèles à 1$ nation, à. (a loi et au roi, sont tous venus l... Les'différents départements, après avoir fait le serment d'être fidèles à 1$ nation, à. (a loi et au roi, sont tous venus le renouveler en prpsenpp de l'Âsseinblée nationale et dn roi çlaqs la cérémènie ...
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...agère au bonheur et à la félipjté de la nation entière; mais nops devons oublier leurs... ...on établissement, nous devons, lès plaindre d'avoir préféré leur jouissance passagère au bonheur et à la félipjté de la nation entière; mais nops devons oublier leurs errpurs, puisque nous; n'avons rien à craindre dp leur malveillance. Dans les p...

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 641
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...vique de demeurer à jamais fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenirde tou...
      ...r, avec les acclamations de : Vivent la nation, la loi et le roi ! '
      Après ce discours, le général et l'état-major de l armée ont prêté le serment civique de demeurer à jamais fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenirde tout leur pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée pa...
      ...pelle du camp. L'armée a répété le même serment devant le général et l'état-major, avec les acclamations de : Vivent la nation, la loi et le roi ! '
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...ont aux décrets des représentants de la nation, sanctionnés par le roi, et que leurs a... ...français, qu'ils puissent en jouir librement et en paix tant qu'ils se conformeront aux décrets des représentants de la nation, sanctionnés par le roi, et que leurs armes leur soient rendues.
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...sastres passés, et que les fastes de la nation n'en fussent pas même souillés : si le ... ...u département du Gard, effaçât pour toujours dans les esprits le souvenir des désastres passés, et que les fastes de la nation n'en fussent pas même souillés : si le zèle qu'elle manifeste aujourd'hui, et qu'elle manifestera à l'avenir pour l'obt...

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 642
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...avaient' déjàrfafts d'être fidèles à la nation, àt la loi et au roi; et de maintenir l... ...annoncé qu'ils1 s'y rassemblaient pour y Cimenter dé nouveau1 le serment qu'ils avaient' déjàrfafts d'être fidèles à la nation, àt la loi et au roi; et de maintenir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et sanctionnée par le roi, se ...
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...lé répéter, èt les'cris de : Vivedt, la nation;, la loi et lë roi! furent les seules p... ...nheur de prêter même sertttènt âvec tous les Français réunis; chacun brûlâif de lé répéter, èt les'cris de : Vivedt, la nation;, la loi et lë roi! furent les seules p}àrôles' çfuë,roi! pùt distinguer.'

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 643
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...plus excite aUx' décrets de 1 Assemblée nation^l^ et> qui, lo^n de' se}, prêter à. âpc... ...çommencémënt de^ la Révolution^ ^tqiijop^s cfpqn't? fëxempl&dé l'obeis-sancé la plus excite aUx' décrets de 1 Assemblée nation^l^ et> qui, lo^n de' se}, prêter à. âpcune démarche 'dgUteqsgti' à, toujours Cherché à maintenir lyordr,e» et, n'a c^së...

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 644
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...vent, c'est d'inquiéter la partie de ia nation la moins instruite sur les dangers de v... ...s citoyens que l'arme la plus victorieuse dont les ennemis du bien public se servent, c'est d'inquiéter la partie de ia nation la moins instruite sur les dangers de voir sa liberté attaquée. Citoyens, rassurez-vous; nous veillons jour et nuit à v...
    • Séance du jeudi 9 septembre 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du jeudi 9 septembre 1790, au matin

      page 665
      Speaker: De Thiboutot
      ...ré à l'artillerie, à cette arme que les nations regardent maintenant comme faisant la d... ... leurs places, nous détruisons les nôtres ; le génie ne doit donc pas être préféré à l'artillerie, à cette arme que les nations regardent maintenant comme faisant la destinée des empires.

      Séance du jeudi 9 septembre 1790, au matin

      page 667
      Speaker: Duval
      ...$.) Il serait triste que l'esprit dé la nation ffit changé à" çç point. Vpus avez pnte... ...rimer ses senti?-ments sur des propositions de rigueur'. (Il §'êlève des murmure$.) Il serait triste que l'esprit dé la nation ffit changé à" çç point. Vpus avez pntepdq, Monsieur le président, Jes tribunes applaudir. (On engage l'opinant à passe...
    • Séance du samedi 11 septembre 1790, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du samedi 11 septembre 1790, au matin

      page 693
      Speaker: Le Président
      ...reconnu le plus utile à l'intérêt de la nation. » ...ra fait à l'Assemblée par son comité, être ensuite par elle décrété ce qui sera reconnu le plus utile à l'intérêt de la nation. »

      Séance du samedi 11 septembre 1790, au matin

      page 695
      Speaker: Jouye-Des-Roches
      ...e soumission aux décrets de l'Assemblée nation nale> et d'un entier dévouement au serv... ...cate, d'être aussi vivement péné»-tré de l'amour de mes devoirs, de respect et de soumission aux décrets de l'Assemblée nation nale> et d'un entier dévouement au service du rqfl et à l'exécution de ses ordres.
      Speaker: Jouye-Des-Roches
      « J'ai fait le serment, à la nation, à la loi et au roi, de défendre de tou... « J'ai fait le serment, à la nation, à la loi et au roi, de défendre de tout mon pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée» et j'y serai fidèle ; je...

      Séance du samedi 11 septembre 1790, au matin

      page 697
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ... souverain, quel qu'il fût, monarque ou nation, avait un droit de copropriété sur tous...
      ...ces besoins, et le rétablissement de la nation française dans l'exercice entier et exc...
      ...ue.quelques écrivains célèbres en économie politique ont posé pour axiome que le souverain, quel qu'il fût, monarque ou nation, avait un droit de copropriété sur tous les fonds de l'Etat et qu'il devait percevoir une certaine quotité des revenus ...
      ... ont, au contraire, dû se réserver toujours le droit de déterminer l'étendue de ces besoins, et le rétablissement de la nation française dans l'exercice entier et exclusif de ce droit est une des plus belles parties de la Constitution dont elle s...
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...esses et de grandeur; mais que chez une nation libre, un tel appât n'était nécessaire,... lois,, par l'espérance d'en retirer eux-mêmes un accroissement de richesses et de grandeur; mais que chez une nation libre, un tel appât n'était nécessaire, ni au gouvernement surveillé par ses représentants, ni à ses représentants eux-...

      Séance du samedi 11 septembre 1790, au matin

      page 699
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...vement réservée aux représentants de la nation qui conservèrent la surveillance sur to... ...te de véritables avantages; la détermination des contributions publiques exclusivement réservée aux représentants de la nation qui conservèrent la surveillance sur toute la suite des opérations, la répartition confiée à des administrateurs choisi...
    • Séance du lundi 16 août 1790, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du lundi 16 août 1790, au matin

      page 88
      Speaker: Dupont
      ...aut agir au nom des représentants de la nation et par leurs ordres, ces sentiments pre... « Lorsqu'il faut agir au nom des représentants de la nation et par leurs ordres, ces sentiments prennent une énergie plus grande encore. Mes collègues et mes amis, chargés du salu...

      Séance du lundi 16 août 1790, au matin

      page 92
      Speaker: Lebrun
      ...travaux et qu'il est de l'intérêt de la nation, comme de la grandeur du monarque, qu'i... ... protection immédiate du roi ; que cette protection seule peut encourager leurs travaux et qu'il est de l'intérêt de la nation, comme de la grandeur du monarque, qu'il s'attache à ces institutions d'une affection particulière, et qu'il lie leurs ...
      Speaker: Lebrun
      ...livres qui seront données, au nom de la nation, pour prix à l'auteur du meilleur ouvra... « Art. 3. Il sera en outre assigné chaque année 1,200 livres qui seront données, au nom de la nation, pour prix à l'auteur du meilleur ouvrage qui aura paru, soit sur la morale, soit sur le droit public, soit enfin sur q...

      Séance du lundi 16 août 1790, au matin

      page 93
      Speaker: Emmery
      ...nnés par le roi, étant un crime de lèse-nation au premier chef, ceux qui ont excité la... ...ion, à main armée, par les troupes, des décrets de l'Assemblée nationale sanctionnés par le roi, étant un crime de lèse-nation au premier chef, ceux qui ont excité la rébellion de la garnison de Nancy doivent être poursuivis et punis comme coupab...
      Speaker: Emmery
      ...eurs et participants d'un crime de lèse-nation. ...pentent, seront également, après ce délai écoulé, poursuivis et punis comme fauteurs et participants d'un crime de lèse-nation.
      Speaker: Emmery
      ...ction et le jugement des crimes de lèse-nation ; d'ordonner pareillement à la municipa... ...ladite plainte, conformément aux décrets précédemment rendus concernant l'instruction et le jugement des crimes de lèse-nation ; d'ordonner pareillement à la municipalité et aux gardes nationales de Nancy, ainsi qu'au commandant de cette place de...
  • Tome 19 : Du 16 septembre au 23 octobre 1790 6 results
    • Séance du jeudi 16 septembre 1790, au matin

      - search term matches: (18)

      Séance du jeudi 16 septembre 1790, au matin

      page 2
      Speaker: Vernier
      ...us grands moyens de prospérité pour les nations. merce, gui est un des plus grands moyens de prospérité pour les nations.
      Speaker: Vernier
      ...tte époque, y sont pour le compte de la nation, les actionnaires de la caisse d'escomp... ...r, qui déclare que les 170 millions de la caisse d'escompte, en circulation à cette époque, y sont pour le compte de la nation, les actionnaires de la caisse d'escompte n'avaient consulté que leur intérêt, ils se seraient réparti leurs capitaux c...
      Speaker: Vernier
      ...elle a en émission pour le compte de la nation, la caisse d'escompte ne pense pas qu'i... ...es, et jusqu'à ce que l'on ait rendu à la caisse d'escompte tous les billets qu'elle a en émission pour le compte de la nation, la caisse d'escompte ne pense pas qu'il lui convînt de mettre en émission ses. propres billets.

      Séance du jeudi 16 septembre 1790, au matin

      page 3
      Speaker: Vernier
      ..., et qui sont tous pour le compte de la nation, seront des engagements particuliers de... ...'assignats et autres déjà en circulation, qui montent en totalité à 305 millions, et qui sont tous pour le compte de la nation, seront des engagements particuliers de la caisse d'escompte payables à vue, et dont les porteurs ne pourront exiger le...

      Séance du jeudi 16 septembre 1790, au matin

      page 4
      Speaker: Vernier
      ... en société un capital qui réponde à la nation de l'engagement résultant de l'échange ... ... d'autres mesures à prendre, que d'exiger de la caisse d'escompte, de conserver- en société un capital qui réponde à la nation de l'engagement résultant de l'échange des nouveaux billets, c'est-à-dire, 20 ou 30 millions, suivant la quantité qui s...
      Speaker: Vernier
      ...a somme de 30 millions, au moment où la nation lui aura rendu les 170 millions qu'elle... ...sse d'escompte sera tenue d'acquitter à présentation lesdits billets montant à la somme de 30 millions, au moment où la nation lui aura rendu les 170 millions qu'elle lui doit en ses propres billets, qui doivent être retirés par la caisse de l'ex...
      Speaker: Martineau
      ...s Invalides doit être à la charge de la nation et demande que la somme demandée soit p... observe que la dépense des Invalides doit être à la charge de la nation et demande que la somme demandée soit prise dans le Trésor public, jusqu'à ce qu'on ait décrété l'organisation des Inva...

      Séance du jeudi 16 septembre 1790, au matin

      page 9
      Speaker: Pierre Delley
      ... de main en main, de ville en ville, de nation à nation, elle porte avec elle un caractère part... ... faisant fonction de monnaie volontaire ; monnaie tellement active, que, passant de main en main, de ville en ville, de nation à nation, elle porte avec elle un caractère particulier, dont la confiance, la loyauté sont les bases que la plus légère entrave...
      Speaker: Pierre Delley
      La liberté politique d'un nation coasiste à obéir aux lois qu'elle même ... La liberté politique d'un nation coasiste à obéir aux lois qu'elle même a consenties.
      Speaker: Pierre Delley
      Chez une grande nation policée et commerçante, cette volonté générale conduit nécessairement cette nation à considérer les lois qu'elle se donne,... Chez une grande nation policée et commerçante, cette volonté générale conduit nécessairement cette nation à considérer les lois qu'elle se donne, bien plus dans leurs effets physiques crue dans leur théorie ; eille la conduit...

      Séance du jeudi 16 septembre 1790, au matin

      page 10
      Speaker: Pierre Delley
      ...ndres inconvénients. La politique d'une nation est d'éclairer ses habitants sur la nat... Relativement au commerce, elle n'aurait pas de moindres inconvénients. La politique d'une nation est d'éclairer ses habitants sur la nature des productions qu'il est avantageux de favoriser; ainsi, les premiers objet...
      Speaker: Pierre Delley
      ...s pourvoir à meilleur marché, et que la nation peut s'approprier pour en faire un obje... ...mmenses ressources, la culture d'une plante dont nos voisins s'empressent de nous pourvoir à meilleur marché, et que la nation peut s'approprier pour en faire un objet de revente avantageuse même à l'étranger.

      Séance du jeudi 16 septembre 1790, au matin

      page 11
      Speaker: Pierre Delley
      ...t, par l'habitude d'en abuser; et si la nation ne peut absolument en défendre l'usage,... ...éritable poison lorsqu'il est, pour ainsi dire, devenu un besoin, comme l'aliment, par l'habitude d'en abuser; et si la nation ne peut absolument en défendre l'usage, du moins ne doit-elle pas fournir les moyens de l'augmenter, surtout dans les p...
      Speaker: Pierre Delley
      Concluons donc que la nation, au lieu d'anéantir le régime du tabac,... Concluons donc que la nation, au lieu d'anéantir le régime du tabac, doit, et pour l'intérêt du consommateur, et surtout par justice à celui qui ne ...

      Séance du jeudi 16 septembre 1790, au matin

      page 12
      Speaker: Pierre Delley
      ...ui a aboli la gabelle? Depuis quand une nation n'aurait-elle pas le droit de régler à ... ...serverait cette régie ne serait pas tout aussi légalement promulguée que celle qui a aboli la gabelle? Depuis quand une nation n'aurait-elle pas le droit de régler à son gré les modes de la contribution qu'elle s'impose ?
    • Séance du jeudi 23 septembre 1790, au matin

      - search term matches: (11)

      Séance du jeudi 23 septembre 1790, au matin

      page 147
      Speaker: Le Chapelier
      ...plus passer d'une matière à l'autre, la nation entrera dans votre confidence, si je' p... ...des travaux qui vous restent à faire. En vous y attachant invariablement, sans iplus passer d'une matière à l'autre, la nation entrera dans votre confidence, si je' puis m'exprimer aiqsi. BUe suivra votre marche et saura, aussi bjen que vous, l'é...
      Speaker: Le Chapelier
      ...ion, et de remplir les espérances dé la nation, qui vpit àyec raison, dans la fin des ... ...tionale, considérant combien il importe d'accélérer l'achèvement de la Constitution, et de remplir les espérances dé la nation, qui vpit àyec raison, dans la fin des travaux de sçs représentants, l'établissement invariable dë l'ordre public, l'ex...
      Speaker: Le Chapelier
      ...e pour compléter cet ouvrage, et que la nation a droit d'attendre de ses représentants... ...rminée, qu'il est maintenant facile d apercevoir et de fi^çr ce qui restç à faire pour compléter cet ouvrage, et que la nation a droit d'attendre de ses représentants, non seulement ce zèle et cette activité qui emploient tous les instants, mais ...
      Speaker: Le Chapelier
      ... à faire, qu'ils pourront indiquer à la nation le moment prochain où elle s'assemblera... ...arche et leurs travaux ; qu'enfin, c'est en arrêtant le tableau de ce qu'ils ont à faire, qu'ils pourront indiquer à la nation le moment prochain où elle s'assemblera pour former la première législature, décrète :

      Séance du jeudi 23 septembre 1790, au matin

      page 149
      Speaker: Anbry-du-Bochet
      ... qu'en se communiquant librement, toute nation, loin de se nuire, ajoute infiniment à ... ...r entourer des hommes jouissant de leurs droits ; et apprenons à toute la terre, qu'en se communiquant librement, toute nation, loin de se nuire, ajoute infiniment à ses facultés, puisqu'elle augmente sa force de tous les bras que les lois prohib...

      Séance du jeudi 23 septembre 1790, au matin

      page 153
      Speaker: Anbry-du-Bochet
      ...ive ou non, sera la seule mesure que la nation emploiera pour subvenir à ses besoins o... ...richesse de chacun, sous quelque forme que cette richesse se représente, productive ou non, sera la seule mesure que la nation emploiera pour subvenir à ses besoins ordinaires.

      Séance du jeudi 23 septembre 1790, au matin

      page 158
      Speaker: Rey
      ... classe de citoyens qui a fait, àvèc la nation, un contrat que chaque partie doit exéc... ...ait injuste de le diminuer sous le rapport de la propriété. J'ai distingué cette classe de citoyens qui a fait, àvèc la nation, un contrat que chaque partie doit exécuter, d'avec la classe des pen^ sionnaires, quelle que soit la nature de leurs p...
    • Séance du lundi 4 octobre 1790, au soir

      - search term matches: (17)

      Séance du lundi 4 octobre 1790, au soir

      page 433
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... frais de ces travaux qui concernent la nation tout entière. Elle vous a envoyé sa pét... ...rnison et sa police exigent que la municipalité fasse rentrer dans ses mains les frais de ces travaux qui concernent la nation tout entière. Elle vous a envoyé sa pétition à ce sujet, avec l'état général des dépenses et des recettes, concernant l...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...rais de démolition. Ce maître, c'est la nation; 3° ces travaux ont amélioré le fonds, ...
      ...n de ia Bastille tourne au profit de la nation et à l'honneur de la liberté dont elle ...
      ...ublic. Ainsi, sous le rapport de la propriété, c'est au maître à supporter les frais de démolition. Ce maître, c'est la nation; 3° ces travaux ont amélioré le fonds, puisqu'ils l'ont délivré d'une citadèlle qui ie déshonorait. Vous devez d'ailleu...
      ... la suite nécessaire de la sainte insurrection du 14 juillet. Ainsi la démolition de ia Bastille tourne au profit de la nation et à l'honneur de la liberté dont elle a marqué les premiers et les plus nobles efforts. (Grands murmures à droite.)

      Séance du lundi 4 octobre 1790, au soir

      page 434
      Speaker: De Foucault
      ...n réclameront avec quelque droit, et la nation se trouvera chargée d'une dépense impré... ...l'on accorde en ce moment une indemnité à la ville de Paris, toutes les villes en réclameront avec quelque droit, et la nation se trouvera chargée d'une dépense imprévue de 10 millions au moins. Je propose de renvoyer cette demande à la prochaine...
      Speaker: De Mirabeau
      ...us btiiiStitUé tous représentants de la nation, et non de tel ou tel département, je s... ...avais une idée patfaité de l'immuable principe que nous avods adopté, fet qfi hbus btiiiStitUé tous représentants de la nation, et non de tel ou tel département, je serais trop jalottx de demander, àU nom de la province i|ui m'a envoyé, l'honneur...
      Speaker: De Mirabeau
      ...n conséquence; à vendré ad profit de la nation, et le montant des sommes qui sont en r... ...ement dans ladite caisse lë prix des matériaux restants qu'elle est autorisée, en conséquence; à vendré ad profit de la nation, et le montant des sommes qui sont en reCouVre1-ment pour venté de matériaux déjà faite, suiVànt l'état envoyé à l'Asse...

      Séance du lundi 4 octobre 1790, au soir

      page 436
      Speaker: Chasset
      ...t entre les puissances étrangères et la nation française, sur les objets dont il va êt... Art. 14. En attendant qu'il ait été fait un règlement entre les puissances étrangères et la nation française, sur les objets dont il va être parlé dans le présent article, et dans les articles 15, 16 et 17 ci-après, le...

      Séance du lundi 4 octobre 1790, au soir

      page 442
      Speaker: Chasset
      ... le règlement à faire entre elles et la nation française, sur les objets mentionnés da... ... en ce qui les oonoerne, et de se concerter avec elles au plus tôt possible, sur le règlement à faire entre elles et la nation française, sur les objets mentionnés dans les articles 14,15,16.17 du titre 1, et 18 du présent titre, ainsi que pour p...

      Séance du lundi 4 octobre 1790, au soir

      page 443
      Speaker: De Folleville
      ...toulls les communautés appartiennent la nation. Conformément au principe général, je propose de décréter que les biens de toulls les communautés appartiennent la nation.
      Speaker: Dumouchel
      ... jamais perdu de vue les intérêts de la nation. Le Français aime toujours sa patrie et... ... le royaume de Jésus-Christ dans ces régions éloignées, ces dignes prêtres n'ont jamais perdu de vue les intérêts de la nation. Le Français aime toujours sa patrie et le zèle pour la religion ne fait en lui qu'épurer oet amour. Les missionnaires ...

      Séance du lundi 4 octobre 1790, au soir

      page 444
      Speaker: Dumouchel
      ... différents pays, aux commerçants de la nation. Aussi, l'ancienne Com pagnie des Indes... ...ns des officiers siamois. Ils ont rendu une infinité de services de ce genre, en différents pays, aux commerçants de la nation. Aussi, l'ancienne Com pagnie des Indes, non seulement leur accordait le passage gratuit sur ses vaisseaux, mais elle l...
      Speaker: Dumouchel
      ...êché qu'il n'ait été accordé à d'autres nations, malgré les instances et les offres qu'... ...portance ; et si ses vues à ce sujet n'ont pas été secondées,, il a du moins empêché qu'il n'ait été accordé à d'autres nations, malgré les instances et les offres qu'elles ont faites (1). Le commerce de Cochinchine a paru d'ailleurs si intéressan...
      Speaker: Dumouchel
      ...t rendus et continueront de rendre à la nation, tant en France que dans les Indes-Orie... Tant de services importants que les missions étrangères ont rendus et continueront de rendre à la nation, tant en France que dans les Indes-Orientales, pourraient-ils ne pas leur assurer la protection et la bienveillance de ...
      Speaker: Dumouchel
      ...nir, par tant de différents peuples, la nation bienfaisante qui leur procure la connai... ...objet de porter la foi jusqu'aux extrémités de la terré et qui, par là, fasse bénir, par tant de différents peuples, la nation bienfaisante qui leur procure la connaissance de l'Evangile.
      Speaker: Dumouchel
      ...'être sous la protection spéciale de la nation , leur seront conservés et que leur ent...
      ...iation, un nouveau motif de rendre à la nation et à tous leurs compatriotes, avec plus...
      ...ance que leur mission et leurs biens, qu'ils regardent comme étant et méritant d'être sous la protection spéciale de la nation , leur seront conservés et que leur entreprise, que son objet doit rendre si précieuse, sera perpétuée. Ge sera pour tous les membres de cette association, un nouveau motif de rendre à la nation et à tous leurs compatriotes, avec plus de zèle que jamais, tous les services dont ils seront capables. Tous, directeur...
      Speaker: D'Harambure
      Si la nation se chargeait des établissements de char... Si la nation se chargeait des établissements de charité, répandus dans le royaume, cela entraînerait de grandes difficultés et de gr...
      Speaker: Chasset
      ...rincipes constitutionnels. En effet, la nation étant chargée de ses pauvres et de l'éd... La proposition du comité est très conforme aux principes constitutionnels. En effet, la nation étant chargée de ses pauvres et de l'éducation publique peut, sans blesser la justice, distribuer les biens destinés à ...
      ...ôte de la Cochinchine, procurerait à la nation française en temps de guerre. ...s'explique assez clairement sur les grands avantages qu'un établissement, à la côte de la Cochinchine, procurerait à la nation française en temps de guerre.
    • Séance du vendredi 17 septembre 1790

      - search term matches: (18)

      Séance du vendredi 17 septembre 1790

      page 26
      Speaker: Mougins de Roquefort
      ...culière et qu'il est de l'intérêt de la nation de porter des lois générales sur les hy... Je crois qu'on ne doit pas faire de loi particulière et qu'il est de l'intérêt de la nation de porter des lois générales sur les hypothèques, pour qu'elles soient délivrées des entraves que certaines formalités,...

      Séance du vendredi 17 septembre 1790

      page 29
      Speaker: Malouet
      ...dépravé, de pluscou-pable, la lie de la nation qui s'agite et s'exhale en vapeurs empo... Tout ce qu'il y a de plus dépravé, de pluscou-pable, la lie de la nation qui s'agite et s'exhale en vapeurs empoisonnées, multiplie inutilement les crimes et les injures; le besoin de la paix,...
      Speaker: Malouet
      ...es payements? Si vous les suspendez, la nation est en faillite; si vous payez, donnez ... 2° Mais voulez-vous acquitter ou suspendre les payements? Si vous les suspendez, la nation est en faillite; si vous payez, donnez à vos créanciers des valeurs qu'ils puissent transmettre, et avec

      Séance du vendredi 17 septembre 1790

      page 30
      Speaker: Malouet
      ... n'entreraient pas en concurrence et fa nation ferait un bénéfice considérable sur l'e... ...aux mineurs, les biens dotaux, ceux en litige, les effets de communauté indivis, n'entreraient pas en concurrence et fa nation ferait un bénéfice considérable sur l'extinction de tous les capitaux dont elle paye un haut intérêt. Mais la première ...

      Séance du vendredi 17 septembre 1790

      page 31
      Speaker: Malouet
      ...re tin aux désordres et de moutrer à la nation la ^liberté, la justice dans toute leur... ...able : mais pour la faire respecter, vous n'avez plus qu'un moyen, c'est de mettre tin aux désordres et de moutrer à la nation la ^liberté, la justice dans toute leur splendeur.
      Speaker: Malouet
      ... et eu adresseront l'état à l'Assemblée nation île., ... l'estimation de tous les biens nationaux situés dans l'étendue de leur resStds, et eu adresseront l'état à l'Assemblée nation île.,

      Séance du vendredi 17 septembre 1790

      page 36
      ...orsqu'ils seront sortis des mains de la nation, et cessation de tous les abonnements d... Vingtièmes sur les biens du clergé, lorsqu'ils seront sortis des mains de la nation, et cessation de tous les abonnements de ce même impôt....................12,000,000

      Séance du vendredi 17 septembre 1790

      page 37
      Speaker: Malouet
      ... depuis si longtemps aux recherches des nations et des siècles. ...émérité à concevoir l'espérance de faire des découvertes dans une science livrée depuis si longtemps aux recherches des nations et des siècles.

      Séance du vendredi 17 septembre 1790

      page 38
      Speaker: Malouet
      ...'Europe. Quë cëtte pensée de tbùtes les nations vous cfonnë dë là dëfiaucë sur la polit... ... ces dangereux écrits ddtlt la muùiplicàtion jrtogressive fait le scan-ddlë dè l'Europe. Quë cëtte pensée de tbùtes les nations vous cfonnë dë là dëfiaucë sur la politique qui semble encore vous tenir en suspens. 8ë permettez pas quë; dans le même...

      Séance du vendredi 17 septembre 1790

      page 39
      ...e crois pas quë les représentants de la nation aient même lé droit de les confondre: E... ...x créanciers* Ue nature si différente, ne peuvent pas marcher ensemble, que je ne crois pas quë les représentants de la nation aient même lé droit de les confondre: Eu nous chargeadt de la dette constituée* contractée avànthods par lësministres* ...
    • Séance du mercredi 6 octobre 1790, au matin

      - search term matches: (13)

      Séance du mercredi 6 octobre 1790, au matin

      page 471
      Speaker: Le Président
      ...bation des augustes représentants de la nation française doit être la plus grande réco... Monsieur le Président, L'approbation des augustes représentants de la nation française doit être la plus grande récompense de celui qui a exposé sa vie pour l'exécution de leurs décrets; c est aus...

      Séance du mercredi 6 octobre 1790, au matin

      page 472
      Speaker: Vieillard
      ...ommunautés religieuses, peut exposer la nation à perdre un grand nombre de chefs-d'œuv... ...eprésente à l'Assemblée que la vente des biens ecclésiastiques, des maisons et communautés religieuses, peut exposer la nation à perdre un grand nombre de chefs-d'œuvre de peinture et de sculpture qui existent dans ces maisons, s'il n'était pris ...

      Séance du mercredi 6 octobre 1790, au matin

      page 473
      Speaker: Dubois-Crancé
      ... la raison. En effet, qu'est-ce pour la nation que le droit de s'imposer si elle n'a p...
      ...est-ce que l'honneur et le crédit d'une nation si ce n'est l'exactitude et la sûreté d...
      ...irement tracée par la Constitution, comme elle l'est également par la justice et la raison. En effet, qu'est-ce pour la nation que le droit de s'imposer si elle n'a pas celui de fixer ses dépenses? Qu'est-ce que l'honneur et le crédit d'une nation si ce n'est l'exactitude et la sûreté de ses engagements? Qu'est-ce enfin communément qu'un ministre des finances, si c...

      Séance du mercredi 6 octobre 1790, au matin

      page 474
      Speaker: Dubois-Crancé
      ...onfiance; dites un mot: décrétez que la nation elle-même administrera ses finances, et... ...e dans la question. Vous vous plaignez de la disparition du numéraire et de la confiance; dites un mot: décrétez que la nation elle-même administrera ses finances, et le miracle est opéré. Je n'ai pas le projet de combiner la proportion des impôt...

      Séance du mercredi 6 octobre 1790, au matin

      page 475
      Speaker: Dubois-Crancé
      ...ritable mesure de nos devoirs envers la nation, et la règle proportionnelle que je dés... Telle est la véritable mesure de nos devoirs envers la nation, et la règle proportionnelle que je désire qui vous paraisse, comme à moi, très facile à saisir. Je ne propose point de...

      Séance du mercredi 6 octobre 1790, au matin

      page 477
      Speaker: Vernier
      ...emière et ,1a principale richesse d'une nation. Aussi est-ce sur les fonds que fut jet... Personne n'ignore que le produit des fonds représente la première et ,1a principale richesse d'une nation. Aussi est-ce sur les fonds que fut jetée la première et la plus équitable peut-être de toutes les impositions. Elle po...

      Séance du mercredi 6 octobre 1790, au matin

      page 478
      Speaker: Vernier
      ... témoins ou experts. On comprend que la nation ne peut adopter que provisoirement cett... ...ée sommairement et sans frais par le commissaire, ensuite d'une vérification par témoins ou experts. On comprend que la nation ne peut adopter que provisoirement cette seconde manière d'opérer. Il faudra nécessairement, dans chaque lieu, un cadas...
      Speaker: Boussion
      ...ans la caisse nationale, établie par la nation, et dont les administrateurs seront cho... ...les différentes sommes à la charge^ de sa caisse, de verser au fur et à mesure dans la caisse nationale, établie par la nation, et dont les administrateurs seront choisis par ses représentants et les législatures suivantes : ces personnes seront ...

      Séance du mercredi 6 octobre 1790, au matin

      page 479
      Speaker: Boussion
      ...mes caisses, et toutes dans celle de la nation. » ...oduits des impôts indirects que l'Assemblée décrétera se verseraient dans les mêmes caisses, et toutes dans celle de la nation. »
      Speaker: Delley d'Agier
      ... de la perception, Sera-il perçu par la nation ou par les fermiers? Par la nation, la chose est impossible : vos besoins ... ... En général, il présente de grands inconvénients : Ie la difficulté et les frais de la perception, Sera-il perçu par la nation ou par les fermiers? Par la nation, la chose est impossible : vos besoins sont fixes, vos recettes doivent l'être. Quant au fermier, on est obligé, pour l...
      Speaker: D'André
      ... première. Quelle est l'intention de la nation ? C'est que les impôts soient payés fac... ...stions soient décidées ensemble, puisque la seconde n'est qu'un amendement de la première. Quelle est l'intention de la nation ? C'est que les impôts soient payés facilement. Il faut donc que les communautés aient la faculté de payer soit en frui...

      Séance du mercredi 6 octobre 1790, au matin

      page 485
      ... deux fois l'approbation de l'Assemblée nation aie dent ils jurent tous de maintenir l... ...eur vœu unanime est de voir à jamais exclus du régiment ceux qui leur ont attiré deux fois l'approbation de l'Assemblée nation aie dent ils jurent tous de maintenir les décrets sanctionnés par le roi jusqu'à la dernière goutte de leur sang. Il pa...
    • Séance du samedi 18 septembre 1790, au matin

      - search term matches: (31)

      Séance du samedi 18 septembre 1790, au matin

      page 47
      Speaker: Fréteau
      ...ipalité; considérant qu'il importe à la nation d'arrêter les poursuites qui, depuis, e... ... entre Simon Péteil, les religieux bénédictins des BiapcrManteau^ etJadfte municipalité; considérant qu'il importe à la nation d'arrêter les poursuites qui, depuis, et nonobstant la publication du décret des 14 et £0 avril précédent, ont été exer...

      Séance du samedi 18 septembre 1790, au matin

      page 49
      Speaker: De Talleyrand
      La nation, en déclarant la disponibilité des doma... La nation, en déclarant la disponibilité des domaines nationaux, n'a pas acquis une propriété nouvelle ; elle n'a pas augmenté sa...

      Séance du samedi 18 septembre 1790, au matin

      page 50
      Speaker: De Talleyrand
      Ce n'est pas tout encore. La nation ne laisserait pas éternellement ces ass... Ce n'est pas tout encore. La nation ne laisserait pas éternellement ces assignats dans la circulation; ils s'éteindraient sans doute à mesure que leur obje...

      Séance du samedi 18 septembre 1790, au matin

      page 51
      Speaker: De Talleyrand
      ...qui anéantiront votre commerce avec les nations étrangères. ...te appréciation, et pour être assurés de ne pas tomber dans des erreurs énormes qui anéantiront votre commerce avec les nations étrangères.
      Speaker: De Talleyrand
      ...e que de métal à métal : sans cela, une nation pourrait déclarer que des feuilles de c...
      ...eur ; ce qui serait, en effet, si cette nation était seule Tlans l'univers, ou si elle...
      ...mmunication de commerce avec les autres nations. Mais, dit-on, la monnaie dont il s'agi...
      ...onnaie d'un pays, dans son rapport avec celle d'un autre, ne peut jamais se faire que de métal à métal : sans cela, une nation pourrait déclarer que des feuilles de chêne, des cailloux de telle espèce, avec une empreinte qu'elle spécifierait, représenterait une telle valeur ; ce qui serait, en effet, si cette nation était seule Tlans l'univers, ou si elle n'avait aucune communication de commerce avec les autres nations. Mais, dit-on, la monnaie dont il s'agit est bonne dans le fait, puisqu'en définitive il y aura de quoi la changer en v...

      Séance du samedi 18 septembre 1790, au matin

      page 52
      Speaker: De Talleyrand
      ...e est le rapport de la dette entre deux nations commerçantes, considéré relativement à ... Le change est le rapport de la dette entre deux nations commerçantes, considéré relativement à la valeur des monnaies qui y ont cours.
      Speaker: De Talleyrand
      ... est plus ou moins fort, suivant qu'une nation est créancière ou débitrice de l'autre,... Ce prix est plus ou moins fort, suivant qu'une nation est créancière ou débitrice de l'autre, pour une plus ou moins forte somme.
      Speaker: De Talleyrand
      ...ux est donc la base du change entre les nations. La valeur relative des métaux est donc la base du change entre les nations.
      Speaker: De Talleyrand
      ...cune autre mesure de commerce entre les nations, que la valeur de l'or et l'argent. L'é... Il suit de cet exposé, qu'il n'est aucune autre mesure de commerce entre les nations, que la valeur de l'or et l'argent. L'écu de France, comparé à la monnaie d'or anglaise, vaut environ 29 trois huitième...
      Speaker: De Talleyrand
      ...onc, et je pose en principe, que chaque nation peut payer à l'autre ce qu'elle doit, d... ...mploierai ici le marc d'argent comme représentant cette mesure commune. Je dis donc, et je pose en principe, que chaque nation peut payer à l'autre ce qu'elle doit, de la manière qui lui est la plus avantageuse, pourvu qu'elle paye tout ce cnrell...
      Speaker: De Talleyrand
      ...dans les achats et les ventes entre les nations qui commercent avec la France, ne peut ... Observons ici que la compensation qui s'établira à l'avenir dans les achats et les ventes entre les nations qui commercent avec la France, ne peut avoir lieu pour les opérations consommées, je veux dire pour les ventes effectué...
      Speaker: D'Harambure
      (1).Messieurs, la nation s'occupe dans ce moment de la liquidati... (1).Messieurs, la nation s'occupe dans ce moment de la liquidation d'une dette exigible de plus de deux milliards.
      Speaker: D'Harambure
      ...rger outre mesure les contribuables. La nation n'a pas de numéraire pour cette opérati... ...opération cent dix millions d'impôts que la France ne peut supporter sans surcharger outre mesure les contribuables. La nation n'a pas de numéraire pour cette opération, mais elle dispose d'immeubles qu'elle croit au moins équivalents au rembours...
      Speaker: D'Harambure
      Les créances que rembourse la nation n'étaient pas dans la circulation ; l'A... Les créances que rembourse la nation n'étaient pas dans la circulation ; l'Assemblée nationale va mettre à leur place des immeubles qui, également, n'étaien...
      Speaker: D'Harambure
      ...e opération est tout à l'avantage de la nation. Cette opération est tout à l'avantage de la nation.

      Séance du samedi 18 septembre 1790, au matin

      page 53
      Speaker: D'Harambure
      J'ai pensé que la nation n'avait point de numéraire pour acquitt... J'ai pensé que la nation n'avait point de numéraire pour acquitter la dette exigible, mais qu'elle possédait des immeubles d'une grande valeur. ...
      Speaker: D'Harambure
      ...es qui ont suivi vos opérations, que la nation ne peut se dispenser d'approuver comme ... ...nats-monnaie pour la liquidation de l'arriéré, je pense, avec toutes les personnes qui ont suivi vos opérations, que la nation ne peut se dispenser d'approuver comme indispensable une émission de 200 millions d'assignats-monnaie, pour les dépense...
      Speaker: D'Harambure
      ... l'extraordinaire sera responsable à la nation, que chaque somme, provenant de la vent... Art. 5. Le caissier de l'extraordinaire sera responsable à la nation, que chaque somme, provenant de la vente d'un immeuble national, éteigne nécessairement pour la même somme d'assignatio...

      Séance du samedi 18 septembre 1790, au matin

      page 54
      Speaker: D'Harambure
      ... dettes que rembourse dans ce moment la nation, et on ne pourra les refuser. ...se trouvent particulièrement affectées sur d'autres créances, dans la classe des dettes que rembourse dans ce moment la nation, et on ne pourra les refuser.
      Speaker: D'Harambure
      ...de tirer le plus grand avantage pour la nation de la portion des domaines nationaux qu... Art. 16. A cette époque, la ^législature avisera aux moyens de tirer le plus grand avantage pour la nation de la portion des domaines nationaux qui n'aura pas été aliénée.
      Speaker: D'Harambure
      ...isés seront mis aux lieu et place de la nation pour être remboursés du capital de leur...
      ...l'intérêt annuel, comme l'aurait été la nation en vertu du règlement, pour l'aliénatio...
      ... d'assignats forcés, auront part. Les porteurs des effets que le sort aura favorisés seront mis aux lieu et place de la nation pour être remboursés du capital de leur effet, ainsi que de l'intérêt annuel, comme l'aurait été la nation en vertu du règlement, pour l'aliénation des domaines nationaux : les créanciers qui se trouveront dans cette classe au...
      Speaker: D'Harambure
      La nation aurait un moyen pour dédommager cette d... La nation aurait un moyen pour dédommager cette dernière classe, en la traitant comme la précédente; ce serait de faire paraître ...
      Speaker: D'Harambure
      ...ute la justice qui est au pouvoir de la nation est rendue aux créanciers de l'Etat ain... On voit que toute la justice qui est au pouvoir de la nation est rendue aux créanciers de l'Etat ainsi qu'aux contribuables, et que cette opération n'excite, dans le royaume, aucun...
      Speaker: D'Harambure
      Pour satisfaire la nation, les directeurs du Trésor national iron...
      ...ents et de districts veilleront pour la nation à la conservation de ce gage par toute ...
      Pour satisfaire la nation, les directeurs du Trésor national iront tous les mois vérifier le registre de recette du caissier de l'extraordinaire,...
      ... vente des domaines nationaux et celles de la dette. Les directoires de départements et de districts veilleront pour la nation à la conservation de ce gage par toute la force publique dont ils disposent, ce qui doit être uue de leurs fonctions le...

      Séance du samedi 18 septembre 1790, au matin

      page 55
      Speaker: Vernier
      ...tes celles qu'on peut faire. Combien de nations, ayant ud numéraire fictif bien plus co... ...ction des assignats ? Cette objection est la plus vaine et Ja plus futile de toutes celles qu'on peut faire. Combien de nations, ayant ud numéraire fictif bien plus considérable que celui qu'on nous propose, n'en ressentent point de mauvais effets...
      ...remarquer ensuite qu'on la propose à la nation française, é'est-à-dire à un peuple qui... On ne peut s'empêcher de remarquer ensuite qu'on la propose à la nation française, é'est-à-dire à un peuple qui, en accueillant à une épo- (1) Le Moniteur ne donne qu'une analyse du discours ...

      Séance du samedi 18 septembre 1790, au matin

      page 58
      Speaker: Démeunier
      ... sophisme bien grossier? Et lorsque les nations tributaires de notre industrie ne nous ... ...0 millions que noue payent les autres peuples, et sur laquelle on a fait hier un sophisme bien grossier? Et lorsque les nations tributaires de notre industrie ne nous payeront plus rien, ou nous payeront une somme très faible, que deviendront ces ...
      Speaker: Démeunier
      ...e tout, n'abandonnaient, au reste de la nation, que de misérables salaires. D'après ce... ...rée où, depuis la fondation de la monarchie, un petit nombre d'hommes, maîtres de tout, n'abandonnaient, au reste de la nation, que de misérables salaires. D'après ces intéressants motifs, vous n'avez demandé qu'une somme modique au moment de l'a...

      Séance du samedi 18 septembre 1790, au matin

      page 59
      Speaker: Démeunier
      ...erait une véritable injustice envers la nation entière et des millions de citoyens en particulier. Cette nation et ces millions de citoyens ont aussi d...
      ...ouver de grandes pertes. On régénère la nation, on fait une Constitution, on réforme t...
      ...les domaines nationaux, garantie par la nation, et à l'époque où ses représentants ont...
      ...dividus, on part d'un point à peu près convenu, pour arriver à un résultat qui serait une véritable injustice envers la nation entière et des millions de citoyens en particulier. Cette nation et ces millions de citoyens ont aussi des droits qu'il faut respecter. D'abord, je demanderai qu'elle était la certitud...
      ...es : ainsi les bailleurs de fonds couraient d'extrêmes dangers; ils allaient éprouver de grandes pertes. On régénère la nation, on fait une Constitution, on réforme tous les abus, on établit des barrières qui les empêcheront de renaître, on rembo...
      ...riétaire d'un cautionnement? si son gage précaire, transformé en hypothèque sur les domaines nationaux, garantie par la nation, et à l'époque où ses représentants ont mis toutes les dettes de l'État sous la garde de l'honneur et de la loyauté du ...
      Speaker: Démeunier
      ...out enchevêtré, avait tout corrompu, la nation ne pourrait redevenir libre! Elle serai... Quoi 1 parce que le despotisme avait tout enchevêtré, avait tout corrompu, la nation ne pourrait redevenir libre! Elle serait obligée de souffrir des abus, parce que le Trésor public n'aurait pas des mill...
      Speaker: Démeunier
      ...stèmes ; jouer ainsi les intérêts de la nation, jouer ainsi la liberté, la fortune et ... ...lus cruel et (pourquoi craindrais-je de le dire?) le plus insensé de tous ses systèmes ; jouer ainsi les intérêts de la nation, jouer ainsi la liberté, la fortune et la tranquillité publiques : ce serait le comble de l'imprudence, et rien ne pour...

      Séance du samedi 18 septembre 1790, au matin

      page 60
      Speaker: Démeunier
      ...es, n'y aurait-il pas à craindre que la nation ne désirât deux Chambres? Vous saperiez... ... de souffrir l'unité du Corps législatif? Pour prévenir des opérations si cruelles, n'y aurait-il pas à craindre que la nation ne désirât deux Chambres? Vous saperiez donc vous-mêmes l'une des bases de votre Constitution.
  • Tome 20 : Du 23 octobre au 26 novembre 1790 6 results
    • Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      - search term matches: (22)

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 129
      Speaker: L'abbé Gouttes
      ...use et destructive des bonnes mœurs, la nation y trouverait un moyen de soulager l'Eta... ...vantageux de ses épargnes, à celui qu'il en fait chaque jour à une loterie ruineuse et destructive des bonnes mœurs, la nation y trouverait un moyen de soulager l'Etat, en acquittant des dettes dont les intérêts la grèvent depuis si longtemps.

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 131
      Speaker: Gossin
      ...de vue, il est déjà indifférent pour la nation d'effectuer ce remboursement en une ou ... ...ital, et maintenantee capital lui-môme va être remboursé. Sous ce premier'point de vue, il est déjà indifférent pour la nation d'effectuer ce remboursement en une ou deux parties.; et il lui importe beaucoup, sous un rapport,, de simplifier sa ma...

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 132
      Speaker: Gossin
      ...yement du surplus de 1 adjudication, la nation fût obligée de poursuivre le débiteur e... ...ûreté du créancier cesserait d'être entière. 11 serait possible que, faute de payement du surplus de 1 adjudication, la nation fût obligée de poursuivre le débiteur et de faire revendre à son profit, et qu'alors les frais et la diminution du prix...

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 133
      Speaker: Gossin
      ...réancier qui croirait pouvoir forcer la nation à un remboursement qu'elle ne doit pas,... ... de prévenir toute difficulté et toute équivoque, soit de la part du titulaire créancier qui croirait pouvoir forcer la nation à un remboursement qu'elle ne doit pas, soit de la part des débiteurs qui se fonderaient sur la liquidation d'un office...

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 136
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ...t : Vive les aristocrates, au diable la nation; dès lors le délire s'empara de toutes ...
      ...és de crier : Vive le roi, au diable la nation! Quelques-uns furent blessés, d'autres ...
      ...it arrêter la troupe, cria : Vive le roi, vive la joie! d'autres voix répondirent : Vive les aristocrates, au diable la nation; dès lors le délire s'empara de toutes les têtes : on ne garda plus ni ménagements, ni mesures : on^jnit l'épée à la ma...
      ...ntrés, étaient insultés, maltraités, frappés de coups de plat de sabre, et obligés de crier : Vive le roi, au diable la nation! Quelques-uns furent blessés, d'autres assaillis jusque dans leurs maisons par des soldats, et même par des officiers. ...

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 137
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ...sque dans leurs foyers, par ceux que la nation avait armés pour les protéger et les dé... ...n contre la loi ; que des citoyens paisibles ont été assaillis et poursuivis, jusque dans leurs foyers, par ceux que la nation avait armés pour les protéger et les défendre; que des officiers municipaux ont été insultés dans leurs fonctions ; que...
      Speaker: Muguet-Nanthou
      qui, par conséquent, intéresse la nation entière. Quels sont en effet les caract... qui, par conséquent, intéresse la nation entière. Quels sont en effet les caractères qui distinguent ce délit ï Un chef invite les officiers et les soldats à at...
      Speaker: Muguet-Nanthou
      Ces cris de : vive le roi, au diable la nation, au diable l1 Assemblée nationale,viven...
      ...nsé, il est vrai, d'isoler le roi de la nation, pour le transformer eu un chef de part...
      Ces cris de : vive le roi, au diable la nation, au diable l1 Assemblée nationale,vivent les aristocrates ! n'annoncent-ils pas le projet, insensé, il est vrai, d'isoler le roi de la nation, pour le transformer eu un chef de parti ; de séparer Louis XVI, qui s'est si loyalement uni à l'Assemblée nationale, d...
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ...ient eu lieu à Belfort intéressaient la nation entière, vous ont par là même indiqué q...
      ...erez la connaissance des crimes de lèse-nation ; mais ce tribunal n'existe pas encore ...
      ...t établis pour juger les crimes de lèse-nation.
      Vos comités, en vous exprimant que leur opinion était que les événements qui avaient eu lieu à Belfort intéressaient la nation entière, vous ont par là même indiqué qu'ils ne pouvaient être jugés que par le tribunal auquel vous attribuerez la connaissance des crimes de lèse-nation ; mais ce tribunal n'existe pas encore : son organisation entraînera peut-être encore des délais considérables, et chaq...
      ...inclusivement, et à renvoyer ensuite la procédure par-devant les juges qui seront établis pour juger les crimes de lèse-nation.

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 138
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ...ourraient plus subsister.Sans doute, ia nation avait bien le droit de dire au régimeut... ...élits qui nous ont été dénoucés, par là même ces corps seraient flétris, et ne pourraient plus subsister.Sans doute, ia nation avait bien le droit de dire au régimeut de Liégeois : « Etrangers, nous vous croyions nos « amis : c'est à ce litre que...
      Speaker: Muguet-Nanthou
      Sans doute la nation avait le droit de dire au régiment de L... Sans doute la nation avait le droit de dire au régiment de Lauzun : « Citoyens, j'avais compté « sur vous pour ma défense ; vous avez trahi ...
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ...uges qui connaîtront des crimes de lèse-nation; placer les régiments dans des départem... ...ire informer des délits sur les lieux; envoyer ensuite la procédure devant les juges qui connaîtront des crimes de lèse-nation; placer les régiments dans des départements de l'intérieur et surseoir jusqu'après les ; informations à prononcer ultér...
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ... le respect qui était dû aux lois de la nation, l'infraction qui y était faite, exigea... ...ce décret, peut-être mal entendu, n'avait point été exécuté; vous avez pensé que le respect qui était dû aux lois de la nation, l'infraction qui y était faite, exigeaient que vous prissiez les mesures les plus sévères contre eux. Je ne vous retra...
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ...ançaise attend un grand exemple; que la nation, fatiguée des secousses continuelles au... ...rité des lois contre des citoyens, je ne dois pas vous dissimuler que l'armée française attend un grand exemple; que la nation, fatiguée des secousses continuelles auxquelles l'exposent les projets sans cesse renaissants des ennemis de la Constit...

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 139
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ...titution acceptée par le roi, et que la nation a jurée solennellement de maint nir et ... ou du moins en silence à une Constitution acceptée par le roi, et que la nation a jurée solennellement de maint nir et de défendre.
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ...buée la connaissance des délits de lèse-nation. ...et le procès leur être fait et parfait, par-devant les juges auxquels sera attribuée la connaissance des délits de lèse-nation.

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 140
      Speaker: De Mirabeau
      ... crimes civils, mais des crimes de lèse-nation. Je ne m'imaginais pas qu'il fallût se ... ...à Belfort doivent être jugés par un conseil de guerre. Non seulement ce sont des crimes civils, mais des crimes de lèse-nation. Je ne m'imaginais pas qu'il fallût se traîner sur une proposition aussi évidente. Il est fort pressant d'apprendre, à ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...buée la connaissance des crimes de lèse-nation. ... et le procès leur être fait et parfait par-devant les juges auxquels sera attribuée la connaissance des crimes de lèse-nation.
    • Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

      page 260
      Speaker: Dauchy
      ...ance de ses concitoyens ; mais aussi la nation doit rendre possibles ces travaux; ses ... ...priété fera ses efforts pour en obtenir des productions nécessaires à la subsistance de ses concitoyens ; mais aussi la nation doit rendre possibles ces travaux; ses lois doivent les protéger.

      Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

      page 261
      Speaker: Dauchy
      ...ndant un temps déterminé; c'est pour la nation une dette bien sacrée ; c'est à ce prix ...764 et autres relatifs au même objet. L'exemption d'impôt leur a été accordée pendant un temps déterminé; c'est pour la nation une dette bien sacrée ; c'est à ce prix

      Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

      page 265
      Speaker: Périsse-Duluc
      ...falsificateur coupable de crime de lèse-nation au premier chef, et que comme tel il se... ... qui voudraient contrefaire les assignats, nous vous proposons de déclarer tout falsificateur coupable de crime de lèse-nation au premier chef, et que comme tel il sera puni...
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ... ordonné l'inventaire, comme étant à la nation. ...i que l'imprimerie royale est devenue imprimerie nationale, puisque vous en avez ordonné l'inventaire, comme étant à la nation.
      Speaker: D'André
      soumission d'imprimeur: la nation a une imprimerie, puisque l'imprimerie ... soumission d'imprimeur: la nation a une imprimerie, puisque l'imprimerie royale lui appartient. Il faut dire que les commissaires seront autorisés à donn...

      Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

      page 266
      Speaker: Périsse-Duluc
      ...ats sera considérée comme crime de lèse-nation au premier chef.» % L'Assemblée nationale déclare que la contrefaçon et falsification dés assignats sera considérée comme crime de lèse-nation au premier chef.»
    • Séance du vendredi 5 novembre 1790

      - search term matches: (4)

      Séance du vendredi 5 novembre 1790

      page 275
      Speaker: De Noailles
      ..., généraux et autres officiers de cette nation, tant ceux retirés en Suisse avec pensi...
      ...ue le traité en sera renouvelé entre la nation française et la Suisse. »
      ...entes délibérations, décrète que les soldats, sous-officiers,. officiers suisses, généraux et autres officiers de cette nation, tant ceux retirés en Suisse avec pension, que ceux qui résident ,en France en activité de service, en réforme ou en re...
      ...ns, et cela jusqu'au changement qui pourra être fait dans la capitulation, lorsque le traité en sera renouvelé entre la nation française et la Suisse. »

      Séance du vendredi 5 novembre 1790

      page 279
      Speaker: L'abbé Maury
      ...e ; il faut que les représentants de la nation connaissent les ressources du Trésor pu... ... interrompu par de très grands murmures.) 11 ne Uous reste pas un moment à perdre ; il faut que les représentants de la nation connaissent les ressources du Trésor public, qui ne peut exister sans impôt. Si les peuples payent l'impôt, vous pouvez...

      Séance du vendredi 5 novembre 1790

      page 280
      Speaker: Lebrun
      ...te, de ventes d'effets appartenant à la nation ; c'est dans lé département de la ...t de laguerre, produit de reprises sur cranciens exercices, de reliquats de compte, de ventes d'effets appartenant à la nation ; c'est dans lé département de la
    • Séance du lundi 8 novembre 1790

      - search term matches: (39)

      Séance du lundi 8 novembre 1790

      page 316
      ...mps formé le véritable patrimoine de la nation ; mais ce principe lumineux et simple a... ... de leurs domaines et dont ils n'étaient que les administrateurs, ont de tout temps formé le véritable patrimoine de la nation ; mais ce principe lumineux et simple a longtemps été méconnu : de là toutes les variations, les iucertituies, les cont...

      Séance du lundi 8 novembre 1790

      page 317
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...et ces droits soient dans la main de la nation, soit qu'ils y soient seulement réversi... ...réels que votre comité a eu dessein de s'occuper jusqu'ici, soit que ces terres et ces droits soient dans la main de la nation, soit qu'ils y soient seulement réversibles. Les autres branches de l'administration domaniale, dans sa consistance act...
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...rimer plus exactement, les droits de la nation sur toutes les parties de son territoir...
      ...ius (l),LeBret, Chopin, etc., que toute nation a le souverain domaine de l'universalit...
      ...icles suivants assurent et déterminent les droits de la couronne; ou, pour s'exprimer plus exactement, les droits de la nation sur toutes les parties de son territoire qui n'appartiennent à personne, soit parce"qu'elles ne sont pas susceptibles d...
      ...édaction de ces articles. 11 a considéré, d'après les publicistes, tels que Grotius (l),LeBret, Chopin, etc., que toute nation a le souverain domaine de l'universalité du territoire qu'elle occupe. Ce domaine éminent, qui ne diffère de la puissan...
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...es choses produisent appartiennent à ia nation, et qu'elle exerce incontestablement su... ...ispute de mots, puisque ceux-ci conviennent avec les autres que les fruits que ces choses produisent appartiennent à ia nation, et qu'elle exerce incontestablement sur elles les droits de souveraineté qui dérivent de la suprématie territoriale; e...
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...au, et ces objets appartiendraient à la nation, quand le décret garderait à cet égard ...
      ...ves et les :rivières appartiennent à la nation, on peut en excepter, par une dispositi...
      point introductif d'un droit nouveau, et ces objets appartiendraient à la nation, quand le décret garderait à cet égard un silence absolu. Il ne peut donc y avoir d'inconvénient à énoncer une vérité q...
      ...des précautions pour empêcher qu'on n'en abuse. Ainsi, en déclarant que les fleuves et les :rivières appartiennent à la nation, on peut en excepter, par une disposition formelle, les allu-vions, les atterrissements, les îles mêmes, si on le juge ...

      Séance du lundi 8 novembre 1790

      page 318
      ... propriétés particulières du chef de la nation, ne peut plus être méconnue, depuis que...
      ... en a fait apercevoir les principes, la nation et le monarque s'y sont attachés comme ...
      ...i fondamentale, qui unit irrévocablement èt de plein droit au domaine public les propriétés particulières du chef de la nation, ne peut plus être méconnue, depuis que Henri IV, après l'avoir longtemps Combattue, a fini par la consacrer de la mani...
      ...es. Nous nous contenterons d'ajouter qu'aussitôt que la propagation des lumières en a fait apercevoir les principes, la nation et le monarque s'y sont attachés comme à des vérités éternelles dont l'ignorance des peuples n'avait pU affaiblir l'éne...

      Séance du lundi 8 novembre 1790

      page 319
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...ont ils abusaient souvent encore; et la nation française, Souvent extrême dans ses opi... ...irent plusieurs ordonnances pour s'interdire à eux-mêmes la faculté d'aliéner, dont ils abusaient souvent encore; et la nation française, Souvent extrême dans ses opinions, alla jusqu'à croire que le domaine public, attaché à la couronne par un l...
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ... que la simple administration : mais la nation, réunie par ses représentants, a la pro...
      ...s, sont ici sans application, et que la nation, dont le droit de propriété est plus pa...
      ...ment inaliénable en ce sens, que nos rois n'ont pu disposer de ce dont ils n'ont que la simple administration : mais la nation, réunie par ses représentants, a la propriété pleine et entière du domaine public. Cette propriété serait imparfaite, s...
      ...naine (1), l'ordonnance même de 1579, rendue sur les doléances des Etats de Blois, sont ici sans application, et que la nation, dont le droit de propriété est plus parfait que celui des individus qui la composent, peut, comme eux, disposer de son...
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...ences du grand principe qui assure à là nation là propriété des biens domaniaux. Toute... Les maximes rassemblées sous ce paragraphe ne sont qde des conséquences du grand principe qui assure à là nation là propriété des biens domaniaux. Toute aliénation à laquelle elle n'a pas participé est nulle ou révocable, et le laps...
      ... dépendent puissent être aliénés par la nation, et qu'elle jouisse à cet égard d'une a... QuôiqU'en général les domaines et les droits réels qui en dépendent puissent être aliénés par la nation, et qu'elle jouisse à cet égard d'une autorité à laquelle elle seule peut mettre des bornes, ii est cependant un domain...

      Séance du lundi 8 novembre 1790

      page 320
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ... domaniale sont infectés de ce vice. Le nation, qui ne s'assemblait pas, qui n'était p... ...as été partie ou dûment appelé. Or, tous les arrêts rendus jusqu'ici .en matière domaniale sont infectés de ce vice. Le nation, qui ne s'assemblait pas, qui n'était pas représentée, ne pouvait y défendre ; elle était toujours condamnée sans être ...
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...orpore leur patrimoine avec celui de la nation, pour n'en faire qu'un toutindivisible,... ...le progrès des lumières leur a fait adopter le grand principe qui confond et incorpore leur patrimoine avec celui de la nation, pour n'en faire qu'un toutindivisible, la loi des apanages s'est établie d'elle-même, par une progression insensible. ...

      Séance du lundi 8 novembre 1790

      page 321
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...s d'un simple administrateur, et que la nation, rentrée dans ses droits, peut l'annule... ... l'échange est une véritable aliénation ; qu'il excède conséquemment les pouvoirs d'un simple administrateur, et que la nation, rentrée dans ses droits, peut l'annuler ou le confirmer arbitrairement, comme un pupille, parvenu à sa majorité, peut ...
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...gnature du contrat, donne toujours à la nation le droit de ne le regarder que comme un... ...e qu'on suit dans ces opérations, en ne procédant aux évaluations qu'après la signature du contrat, donne toujours à la nation le droit de ne le regarder que comme un simple projet.

      Séance du lundi 8 novembre 1790

      page 322
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...encore plus défavorable. D'ailleurs, la nation était alors très rarement convoquée, et... ...s déclarations e constituait tellement en mauvaise foi que sa cause en devenait encore plus défavorable. D'ailleurs, la nation était alors très rarement convoquée, et dans ces assemblées connues sous le nom d'Etats généraux, elle n'était représen...
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...e ne puisse faire présumer le titre. La nation sera à l'avenir perpétuellement représe... ...mmutable, et rien n'empêche qu'une possession longue, paisible et non clandestine ne puisse faire présumer le titre. La nation sera à l'avenir perpétuellement représentée. Une foule d'administrateurs distribués dans les différents départements, e...

      Séance du lundi 8 novembre 1790

      page 323
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ... divers accroissements, appartient à la nation ; que cette propriété est la plus parfa...
      ... de propriété, réside également dans la nation, et que si, dans des circonstances part...
      ...est, de plein droit, abolie, dès que la nation, légalement représentée, manifeste une ...
      2° Que le domaine public, dans son intégrité et avec ses divers accroissements, appartient à la nation ; que cette propriété est la plus parfaite qu'on puisse concevoir, puisqu'il n'existe aucune autorité supérieure qui puisse la modifier ou la restreindre; que la faculté d'aliéner, attribut essentiel du droit de propriété, réside également dans la nation, et que si, dans des circonstances particulières, elle a voulu en suspendre, pour un temps, l'exercice, comme celte loi suspensive n'a pu avoir que la volonté générale pour base, elle est, de plein droit, abolie, dès que la nation, légalement représentée, manifeste une volonté contraire;
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...i elle est faite sans le concours de la nation; qu'elle conserve, sur les biens ainsi ... ...n, toute distraction du domaine public est essentiellement nulle ou révocable, si elle est faite sans le concours de la nation; qu'elle conserve, sur les biens ainsi distraits, la même autorité et les mêmes droits que sur ceux qui sont restés dan...
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...l; qu'il est de la dignité d'une grande nation et du devoir de ses représentants d'en ... ...e maux partiels, qui influent toujours plus ou moins sur la somme du bien général; qu'il est de la dignité d'une grande nation et du devoir de ses représentants d'en tempérer la rigueur et d'établir des règles fixes, propres à concilier l'intérêt...
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...réels ou mixtes, qui appartiennent à la nation, soit qu'elle en ait la possession et l... ...oprement dit, s'entend de toutes les propriétés foncières et de tous les droits réels ou mixtes, qui appartiennent à la nation, soit qu'elle en ait la possession et la jouissance actuelles, soit qu'elle ait seulement le droit d'y rentrer par voie...
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...ns sont abandonnées, appartiennent à la nation. ...décèdent sans héritiers ni parents connus en aucune ligne, ou dont les successions sont abandonnées, appartiennent à la nation.
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...à l'instant même, unis au domaine de la nation, et l'effet de cette union est perpétue... ...cquiert pendant son règne, à quelque titre que ce soit, sont de plein droit, et à l'instant même, unis au domaine de la nation, et l'effet de cette union est perpétuel et irrévocable.
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...ns le consentement ou le concours de la nation; mais ils peuvent être vendus et aliéné... ...ines nationaux et les droits qui en dépendent sont et demeurent inaliénables, sans le consentement ou le concours de la nation; mais ils peuvent être vendus et aliénés à titre perpétuel et incommu-table, en vertu d'un décret formel du Corps légis...

      Séance du lundi 8 novembre 1790

      page 324
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...tions faites sans le consentement de la nation. ...e jugée (1), ne peuvent couvrir l'irrégularité connue et bien prouvée des aliénations faites sans le consentement de la nation.
      Speaker: Enjubault de La Roche
      ...n décret formel des représentants de la nation (2), Art. 20. Les échanges ne seront ce... ...ionale, seront ou pourront être annulés et révoqués toutes fois et quantes par un décret formel des représentants de la nation (2), Art. 20. Les échanges ne seront censés consommés qu'autant que toutes les formalités prescrites par les lois et rè...
      (2) La nation, dont le domaine a été aliéné sans son ...
      ...a vente, ou de la laisser subsister. La nation, réintégrée dans ses droits, jouit du m...
      (2) La nation, dont le domaine a été aliéné sans son concours, doit être assimilée à un pupille dont le tuteur a vendu le patrimoine. Ce mineur dépouillé, parvenu à sa majorité, a le choix de faire annuler la vente, ou de la laisser subsister. La nation, réintégrée dans ses droits, jouit du même avantage.

      Séance du lundi 8 novembre 1790

      page 326
      Speaker: Le Président
      nation ; que cette propriété est la plus parfa...
      ... de propriété, réside également dans la nation; et que si, dans des circonstances part...
      nation ; que cette propriété est la plus parfaite qu'on puisse concevoir, puisqu'il n'existe aucune autorité supérieure qui puisse la modifier ou la restreindre; que la faculté d'aliéner, attribut essentiel du droit de propriété, réside également dans la nation; et que si, dans des circonstances particulières, elle a voulu en suspendre pour un temps l'exercice, comme cette loi s...
      Speaker: Le Président
      ...le est de plein droit abolie dès que la nation, légalement représentée, manifeste une ... Eensive n'a pu avoir que la volonté générale pour ase, elle est de plein droit abolie dès que la nation, légalement représentée, manifeste une volonté contraire;
      Speaker: Le Président
      ...i elle est faite sans le concours de la nation; qu'elle conserve sur les biens ainsi d... ...n, toute distraction du domaine public est essentiellement nulle ou révocable, si elle est faite sans le concours de la nation; qu'elle conserve sur les biens ainsi distraits la même autorité et les mêmes droits que sur ceux qui sont restés dans ...
      Speaker: Le Président
      ... ; qu'il est de la dignité d'une grande nation et du devoir de ses représentants d'en ... ... maux partiels, qui influent toujours plus ou moins sur la somme du bien général ; qu'il est de la dignité d'une grande nation et du devoir de ses représentants d'en tempérer la rigueur, et d'établir des règles fixes propres à concilier l'intérêt...
      Speaker: Le Président
      ...réels ou mixtes, qui appartiennent à la nation, soit qu'elle en ait la possession et l... ...oprement dit, s'entend de toutes les propriétés foncières et de tous les droits réels ou mixtes, qui appartiennent à la nation, soit qu'elle en ait la possession et la jouissance actuelles, soit qu'elle ait seulement le droit d'y rentrer par voie...
      Speaker: Le Président
      ...ns sont abandonnées, appartiennent à la nation. ...t ceux des personnes qui décèdent sans héritiers légitimes ou dont les successions sont abandonnées, appartiennent à la nation.
      Speaker: Enjubault
      ...tions faites sans le consentement de la nation. ...chose jugée, ne peuvent couvrir l'irrégularité connue et bien prouvée des aliénations faites sans le consentement de la nation.

      Séance du lundi 8 novembre 1790

      page 327
      Speaker: Le Déist de Botidoux
      ...ux étaient inaliénables, à moins que la nation ne voulût faire le contraire. ...aines nationaux avec le principe reconnu de l'Assemblée que les domaines nationaux étaient inaliénables, à moins que la nation ne voulût faire le contraire.
      Speaker: Le Déist de Botidoux
      ...inaliénables sans le consentement de la nation. « Art. 13. Les domaines nationaux demeurent inaliénables sans le consentement de la nation.
      Speaker: Le Déist de Botidoux
      ...arde comme faites du consentement de la nation. » ...en tant que besoin, toutes les concessions enregistrées en parlement, et les regarde comme faites du consentement de la nation. »

      Séance du lundi 8 novembre 1790

      page 328
      Speaker: Enjubault
      ...n décret formel des représentants de la nation. ...n de l'Assemblée nationale, seront examinés pour être confirmés ou annulés par un décret formel des représentants de la nation.
    • Séance du mardi 26 octobre 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du mardi 26 octobre 1790, au matin

      page 42
      Speaker: Nompère
      ...possible d'écouter les serviteurs do la nation lorsqu'ils étaient dans une coupable in... ...ur délicatesse, méritait toute l'attention des législateurs; mais qu'il était impossible d'écouter les serviteurs do la nation lorsqu'ils étaient dans une coupable indiscipline; que personne ne pouvait solliciter pour eux taudis qu'ils seraient d...
      Speaker: Nompère
      ...n a crié avec une vraie gaité : Vive la nation, vive le roi; dans quelques-uns, et sur... ... dans l'ordre); il y a été répandu des larmes de joie. Dans tous les vaisseaux on a crié avec une vraie gaité : Vive la nation, vive le roi; dans quelques-uns, et surtout dans les frégates : Vive notre capitaine! Le retour à l'ordre se fait déjà ...

      Séance du mardi 26 octobre 1790, au matin

      page 43
      Speaker: Nompère
      ...vous rendre ces cris répétés de vive la nation, vive le roi, qui nous ont accompagnés ... ...putés de chaque bâtiment, un cortège aussi nombreux qu'imposant. Que ne puis-je vous rendre ces cris répétés de vive la nation, vive le roi, qui nous ont accompagnés jusqu'à terre!
    • Séance du vendredi 29 octobre 1790

      - search term matches: (20)

      Séance du vendredi 29 octobre 1790

      page 96
      Speaker: Dupont
      ...ment favorable : il est mal secondé, la nation et vous êtes mal servis, par l'état des... ...née à votre comité de l'imposition, et vous ne la lui avez pas donnée dans un moment favorable : il est mal secondé, la nation et vous êtes mal servis, par l'état des lumières, sur cette matière importante.

      Séance du vendredi 29 octobre 1790

      page 97
      Speaker: Dupont
      ...uelconque d'imposition, montrent que la nation n'est pas mûre pour délibérer sur les l... ...'idées qui se fait remarquer, même parmi nous, lorsqu'on nous présente un plan quelconque d'imposition, montrent que la nation n'est pas mûre pour délibérer sur les lois naturelles de cette grande base de la force commune, et cependant, il faut q...
      Speaker: Dupont
      ...espérer, ni proposer d'en affranchir la nation entièrement et tout à coup. On ne peut ... ...nir que, malgré les maux inséparables des impositions indirectes, on ne peut ni espérer, ni proposer d'en affranchir la nation entièrement et tout à coup. On ne peut éviter la conservation ou l'établissement de plusieurs impositions de ce genre; ...

      Séance du vendredi 29 octobre 1790

      page 98
      Speaker: Dupont
      ...z servis selon votre sagesse, et que la nation le toit selon son cœur. Elle et vous êt... ...tes qui vous seront proposées ne vous conviendraient pas ; il faut que vous soyez servis selon votre sagesse, et que la nation le toit selon son cœur. Elle et vous êtes bien les maîtres de rejeter, en tout ou en partie, les projets d'impositions ...

      Séance du vendredi 29 octobre 1790

      page 101
      Speaker: Dupont
      ...t pas sans doute un désavantage pour la nation. D'ailleurs le vin de ces provinces ne ... ...e proportion ; et quand leur exportation devrait en être encouragée, ce ne serait pas sans doute un désavantage pour la nation. D'ailleurs le vin de ces provinces ne pouvant sortir par cette frontière qu'après un assez long voyage de terre, la dé...
      Speaker: Dupont
      ...votre, prudence n'y pourvoyait pas. Une nation sage ne doit jamais s'interdire ces sor... ...ar terre, dans un pays où les circonstances locales pourraient l'interrompre si votre, prudence n'y pourvoyait pas. Une nation sage ne doit jamais s'interdire ces sortes d'encouragement donnés à la culture et au commerce. Elle doit préparer pour ...

      Séance du vendredi 29 octobre 1790

      page 102
      Speaker: Dupont
      prendre le vin pour le compte de la nation au prix déclaré. C'est un droit dont il... prendre le vin pour le compte de la nation au prix déclaré. C'est un droit dont il n'y a pas d'abus à craindre, car on est plus que moralement sûr qu'il ne sera j...
      Speaker: Dupont
      ...oductions choisies par le préposé de la nation sur celles qui seront comprises dans le... ... du droit de consommation, il sera autorisé à offrir le payement en nature de productions choisies par le préposé de la nation sur celles qui seront comprises dans le nouvel inventaire, et dont l'évaluation sera faite à dire d'éxperts.

      Séance du vendredi 29 octobre 1790

      page 104
      Speaker: Dupont
      « Art. 4. Un préposé pour la nation, établi en chaque canton pour la percep... « Art. 4. Un préposé pour la nation, établi en chaque canton pour la perception du droit sur les boissons, procédera aux inventaires en présence d'un offic...
      Speaker: Dupont
      ..., de se présenter chez le préposé de la nation, et de payer le droit du vingt-cinquièm... ... la première main, l'acheteur sera tenu, avant d'enlever le vin ou autre boisson, de se présenter chez le préposé de la nation, et de payer le droit du vingt-cinquième de la valeur. Il ne pourra procéder à l'enlèvement qu'en déposant entre les ma...
      Speaker: Dupont
      ...r du prix de la vente, le préposé de la nation pourra se faire délivrer le vin ou autr... « En cas de suspicion sur la fidélité de la déclaration faite par l'acheteur du prix de la vente, le préposé de la nation pourra se faire délivrer le vin ou autre boisson au prix qui lui en aura été déclaré.
      Speaker: Dupont
      ...oissons en détail, sa caution envers la nation sera réclamée par le préposé, et ledit ... ...yement, comme aussi dans celui où il aurait vendu ledit vin ou lesdites autres boissons en détail, sa caution envers la nation sera réclamée par le préposé, et ledit propriétaire sera tenu d'acquitter le droit du vingt-cinquième de la valeur du v...
      Speaker: Dupont
      ...ventoriées et au choix du préposé de la nation, suivant l'estimation qui en sera faite... ...le, il pourra payer en nature desdites boissons prises dans celles qui seront inventoriées et au choix du préposé de la nation, suivant l'estimation qui en sera faite par l'expert, en telle manière qu'il n'y ait jamais de débet d'une année sur l'...
      Speaker: Dupont
      ...constater l'avarie par le préposé de la nation, en présence de la municipalité ou d'un... ...dra pas courir le risque du cautionnement auquel il,est assujetti, pourra faire constater l'avarie par le préposé de la nation, en présence de la municipalité ou d'un notable délégué par elle : quoi faisant il sera déchargé de la valeur des droit...
      Speaker: Dupont
      ...igre, il en préviendra le préposé de la nation, qui constatera les faits en présence d... ...es boissons tournent à l'aigre, ou si le propriétaire veut les convertir en vinaigre, il en préviendra le préposé de la nation, qui constatera les faits en présence d'un notable délégué par la municipalité. L'inventaire sera déchargé de ia quanti...
      Speaker: Dupont
      ...rra faire constater parle préposé de la nation, accompagné d'un notable délégué par la... ... Mais s'il préfère que le droit de consommation soit payé par l'acheteur, il pourra faire constater parle préposé de la nation, accompagné d'un notable délégué par la municipalité, la quantité de muids de vin ou autres boissons qu'il voudra conve...

      Séance du vendredi 29 octobre 1790

      page 107
      Speaker: De Montesquiou
      ...e cesser une partie des intérêts que la nation paye; vous chercherez ensuite, dans l'a... ...llions aux premiers remboursements qu'il sera possible d'effectuer, afin de faire cesser une partie des intérêts que la nation paye; vous chercherez ensuite, dans l'accélération des ventes,les moyens de retirer des assignats pour vous mettre en é...

      Séance du vendredi 29 octobre 1790

      page 115
      ...rait requise, soit par le préposé de la nation, chargé de la régie du droit, soit par ... ...er municipal ou d'un notable délégué par la municipalité, lorsque celle-ci en serait requise, soit par le préposé de la nation, chargé de la régie du droit, soit par le contribuable.

      Séance du vendredi 29 octobre 1790

      page 116
      ...i de la dignité, ni de l'humanité de la nation, de traiterplus sévèrement ceux qui tir... ...ue lorsque le vin aurait acquitté le droit général de consommation, il n'était ni de la dignité, ni de l'humanité de la nation, de traiterplus sévèrement ceux qui tirent quelque parti de leurs marcs pour en faire des boissons, que ceux qui se bor...

      Séance du vendredi 29 octobre 1790

      page 117
      ...roit, des facilités pour restituer à la nation au bout de l'année ? ...té accorde-t-il au propriétaire, qui aura touché de son acheteur le montant du droit, des facilités pour restituer à la nation au bout de l'année ?

      Séance du vendredi 29 octobre 1790

      page 122
      ...comité, l'avantagé que le préposé de la nation n'burait point de recherche à faire pou... ... rëbolte, et dans lequel il trouve avec raison* sur l'ihveniaire proposé par le comité, l'avantagé que le préposé de la nation n'burait point de recherche à faire pour vérifier la quantité; que ce serait au contraire le propriétaire et le vignero...
      ...ur fût énorme pour que le préposé de la nation osât réclamer l'autorité du directoire ... Il faudrait que l'erreur fût énorme pour que le préposé de la nation osât réclamer l'autorité du directoire de district et la vérification dfs Commissaires qu'il pourrait envoyer. Ce prépo...

      Séance du vendredi 29 octobre 1790

      page 123
      Mais il en résultérait que la nation pourrait être privée de fait de la plus... Mais il en résultérait que la nation pourrait être privée de fait de la plus grande partie du revenu qu'elle a droit d'attendre des vins précieux.
      Ainsi la nation pourrait perdre tout ou presque tout So... Ainsi la nation pourrait perdre tout ou presque tout Son revenu sur les bons vins de Bourgogne, de Champagne et de Bordeaux, tandis qu'...
      ... en effet dispenserait lé préposé de la nation de constater aiieun fait Relatif à l'ex... il s'est extrêmement applaudi de cette invention, qui en effet dispenserait lé préposé de la nation de constater aiieun fait Relatif à l'existence ou au débit des Vins. Mais quant à la commodité du propriétaire, qui, da...

      Séance du vendredi 29 octobre 1790

      page 124
      ... toute ferme devient une régie, dont la nation, devant laquelle il faut compter et jus... Avec cette précaution, toute ferme devient une régie, dont la nation, devant laquelle il faut compter et justifier des bénéSces, ont toujours mise à portée de connaître et de vérifier les ...

      Séance du vendredi 29 octobre 1790

      page 125
      La nation doit prendre à sa charge, en raison de ... La nation doit prendre à sa charge, en raison de leur état et de leurs services, ceux qui sont d'un âge avancé.
      ... gagner, avec épargne et profit pour la nation, l'argent qu'elle ne peut se dispenser ... ... le Corps législatif doit employer sa prudence bienfaisante; car si on leur fait gagner, avec épargne et profit pour la nation, l'argent qu'elle ne peut se dispenser de leur donner, ils cesseront de lui être onéreux.

      Séance du vendredi 29 octobre 1790

      page 127
      ...tié du produit net dans la caisse de la nation* ...s villes du royaume de légers octrois, dont les municipalités verseraient la moitié du produit net dans la caisse de la nation*
  • Tome 21 : Du 26 novembre 1790 au 2 janvier 1791 6 results
    • Séance du mercredi 8 décembre 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du mercredi 8 décembre 1790

      page 323
      Speaker: Malouet
      ...té de la pèche pour les sujets des deux nations a été respectivement stipulée par l'un ... ...ui autant de pêcheurs français à Barcelone que de Catalans à Marseille. La liberté de la pèche pour les sujets des deux nations a été respectivement stipulée par l'un des articles du pacte de famille, article qui porte que les pêcheurs étrangers s...

      Séance du mercredi 8 décembre 1790

      page 325
      Speaker: Malouet
      ...attacher au service de l'une et l'autre nation, les gens de mer français et espagnols,... ...tre des affaires étrangères, pour concerter avec la cour d'Espagne les moyens d'attacher au service de l'une et l'autre nation, les gens de mer français et espagnols, domiciliés ou stationnaires sur les côtes de France et d'Espagne.
      Speaker: Vernier
      ...fins de ne point les faire peser sur la nation et de les faire payer aux membres de l'... ...erne les frais de la médaille frappée à l'occasion de la journée du 4 août, aux fins de ne point les faire peser sur la nation et de les faire payer aux membres de l'Assemblée sur leurs premiers mandats.

      Séance du mercredi 8 décembre 1790

      page 327
      ... y employait des matelots de toutes les nations ; mais cet établissement éprouva bientô... ...supportait les frais s'élevant, pour toute l'année, au delà de 18,000 livres. On y employait des matelots de toutes les nations ; mais cet établissement éprouva bientôt un changement heureux, dû encore aux prud'hommes. Ils convoquèrent tous les pa...
      ...,000 livres faits par les pécheurs à la nation et une délibération qui soumet leur tré... 10° On doit également aux prud'hommes le don de 2,000 livres faits par les pécheurs à la nation et une délibération qui soumet leur trésorier à porter ses rentrées à celui de la ville et à les échanger avec des assi...

      Séance du mercredi 8 décembre 1790

      page 328
      ...é est reconnue par ies conseils de leur nation (9) en refusant enfin de s'inscrire au ... ...la cinquième fois, par l'arrêt du conseil du 20 mars 1786, et dont l'impartialité est reconnue par ies conseils de leur nation (9) en refusant enfin de s'inscrire au bureau des classes au défi de l'article 3 du même arrêt (10).

      Séance du mercredi 8 décembre 1790

      page 329
      ...t de la sagesse des représentants de la nation de s'occuper de ces hommes si précieux ... Considérant qu'il était de la sagesse des représentants de la nation de s'occuper de ces hommes si précieux à l'Etat et si propres à en assurer la force, et de rendre constitutionnels et c...

      Séance du mercredi 8 décembre 1790

      page 330
      ...quence les met sous la sauvegarde de la nation, de la loi et du roi, et ordonne que le... ...emblée nationale déclare que les pêches sont des propriétés nationales; en conséquence les met sous la sauvegarde de la nation, de la loi et du roi, et ordonne que les gardes nationales et troupes de ligne, à la réquisition des municipalités ou d...

      Séance du mercredi 8 décembre 1790

      page 331
      ...ions respectives, et conséquemment à la nation française l'exportation de notre numéra... ...ns une juste réciprocité et la réparation des pertes qu'occasionnent les émigrations respectives, et conséquemment à la nation française l'exportation de notre numéraire (4); d'ailleurs les Français ne peuvent aller faire la pêche sur aucune côte...

      Séance du mercredi 8 décembre 1790

      page 332
      ...? Si le pêcheur est obligé de servir la nation en temps de guerre, la nation à son tour doit protéger le pêcheur en ...
      ...er de lui ; c'est dans elle seule où la nation peut en puiser la réclamation.
      ...e-rait-on encore partager à ceux qui ne supporteraient pas les charges de l'Etat? Si le pêcheur est obligé de servir la nation en temps de guerre, la nation à son tour doit protéger le pêcheur en temps de paix, lui conserver sans cesse les fruits de son industrie et empêcher ...
      ... retracées toutes ses obligations et tous les services que l'Etat a droit d'exiger de lui ; c'est dans elle seule où la nation peut en puiser la réclamation.

      Séance du mercredi 8 décembre 1790

      page 334
      ... pour ne porter que des préjudices à la nation qui ies accueillait. ...êcheurs étrangers accourus dans nos mers, fuyant souvent le service de leur pays pour ne porter que des préjudices à la nation qui ies accueillait.

      Séance du mercredi 8 décembre 1790

      page 336
      ... nous sommes bien aises de prouver à la nation, que nous avons plus à cœur que le sieu... trayant de nos juges naturels ; 2° nous sommes bien aises de prouver à la nation, que nous avons plus à cœur que le sieur Chardon, l'intérêt de la marine qu'il avait eu l'air de défendre; que nous som...
      ... doivent trouver leur obligation, et la nation française sa justification envers l'Esp... Les Catalans doivent trouver leur obligation, et la nation française sa justification envers l'Espagne, écrites et consenties respectivement dans ia convention de 1768.
      ... voit encore que le grand intérêt de la nation exigeait de ne point diminuer à ia mari... Qui ne voit encore que le grand intérêt de la nation exigeait de ne point diminuer à ia marine les bras que la pêche lui fournit !
      ... l'égalité dans leurs services, et à la nation l'exécution d'une formalité véritableme... L'article 4 assure aux pêcheurs sans distinction l'égalité dans leurs services, et à la nation l'exécution d'une formalité véritablement utile pour elle. Ne pas en donner l'inspection aux prud'hommes, surveillant e...

      Séance du mercredi 8 décembre 1790

      page 337
      ...était-ce là cette reconnaissance que la nation nous devait, la récompense du sang que ... ...dans cette injuste obligation que la misère et le désespoir. Nous le demandons, était-ce là cette reconnaissance que la nation nous devait, la récompense du sang que nous venions de répandre pour elle à la dernière guerre, où nous avons perdu sur...

      Séance du mercredi 8 décembre 1790

      page 338
      ...une conséquence nécessaire ie but de la nation serait manqué. ...t les maîtres de la mer : nous serions obligés d'abandonner notre poste, et par une conséquence nécessaire ie but de la nation serait manqué.
    • Séance du mercredi 15 décembre 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du mercredi 15 décembre 1790

      page 482
      Speaker: Camus
      ...palités ne se fait qu'aux dépens de là. nation. Enfin, leur intervention! n'est,plus, ... ...assent,lès estimations au delà de toute mesure, et Le gain,, accordé aux. municipalités ne se fait qu'aux dépens de là. nation. Enfin, leur intervention! n'est,plus, aujourd'hui d'aucune utilité. je; demande, lé. renvoi, aui comité; d'aliéna? tio...
    • Séance du vendredi 17 décembre 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du vendredi 17 décembre 1790

      page 522
      Speaker: D'Allarde
      ...paraissent devoir être acquittés par la nation, qui est propriétaire des biens du Ci-d... ... préférer cette formë extraordinaire; parce que.les frais de cette comptabilité paraissent devoir être acquittés par la nation, qui est propriétaire des biens du Ci-dëvaht clergé;.
      Speaker: D'Allarde
      ...ssent dodc dëvoif êtïë acquittés par la nation et nous proposons cette mesure avec d'a... ...nt lë cburs de l'éxerbieei Les frais de ëë dernier actë de sa Êomptabilité paraissent dodc dëvoif êtïë acquittés par la nation et nous proposons cette mesure avec d'autant plus de confiance* qU'ëlle tî-ouvera dané sa càissë; nën seulement de quoi...

      Séance du vendredi 17 décembre 1790

      page 523
      Speaker: D'André
      ...biais il fl'est pas de la dignité de iâ nation de -jïféhdré des déni mains sans compen... ... plusieurs Mem-b'rës de cëttè Assemblée, que cette somme est trop considérable; biais il fl'est pas de la dignité de iâ nation de -jïféhdré des déni mains sans compensation. Jë demande donc que le tout soit ajouté ét que le côriïitê des finances ...
    • Séance du lundi 20 décembre 1790, au matin

      - search term matches: (34)

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au matin

      page 576
      Speaker: Lanjuinais
      ...il sera fourni au curé, aux frais de la nation, et à la diligence du directoire du dép... ...ou location, le total desdites maisons et dépendances sera vendu ou loué ; mais il sera fourni au curé, aux frais de la nation, et à la diligence du directoire du département, un logement convenable, suivant les décrets de l'Assemblée nationale s...

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au matin

      page 579
      Speaker: Roederer
      ...appartiendrait' aux "représentants delà nation ; Vopg a^ef que Je dro|t de yoter l'impôt appartiendrait' aux "représentants delà nation ;

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au matin

      page 582
      Speaker: Roederer
      ...jïq'ur aèqdittëb lës ëngagè-meùts de là nation ënvérs 'ggfi cféahciers. f» Lès lé^îêfctturës sêr'ônt obligées dë voter les sommes nécessaires jïq'ur aèqdittëb lës ëngagè-meùts de là nation ënvérs 'ggfi cféahciers.

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au matin

      page 583
      Speaker: Roederer
      ...tu& l'abus. La mesUre d'argent quë la . nation departît^au chef du gouvernement, doit ... ...st un prib,çipë de pouvoiP; àvëçl'argèht on l'etënd; avec i argent pu; en f)ërpëtu& l'abus. La mesUre d'argent quë la . nation departît^au chef du gouvernement, doit doûcêtre exactement calculée sur la mesure du pbuvoir pelitique quë ta Constitut...
      Speaker: Roederer
      ...le dë leurs perceptions, vous placez la nation entre plusieurs dangers*. ...ë çôp tri-bution, la suprême/direction de idurs opérations, et la recette générale dë leurs perceptions, vous placez la nation entre plusieurs dangers*.
      Speaker: Roederer
      ...ues et à l'acquittement des engagement^ nation aux. % - Ainsi, dans ce système, la nation, après avoir sagement Jiiûité. les. dêp... ...détourner, four des vues particulières, des sommes destinées aux dépenses publiques et à l'acquittement des engagement^ nation aux. % - Ainsi, dans ce système, la nation, après avoir sagement Jiiûité. les. dêpën^es dii. gotfyërnément, lui laisserait la faculté d augmenter/sà repère.; apjè...
      Speaker: Roederer
      ...thoyeri tourtiëra contre là fin t]ue la nation a dû se prdpdfcëf; ...hSmt, spfâ elle-même ungrand accroissement dê pouvoir politique, et qu'ainsi le thoyeri tourtiëra contre là fin t]ue la nation a dû se prdpdfcëf;
      Speaker: Roederer
      ...qui lui sont assignées ; il faut que ia nation puisse ...utif ne puisse s'étendre pari Paaminis-tration des finances au delà des limitas qui lui sont assignées ; il faut que ia nation puisse

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au matin

      page 584
      Speaker: Roederer
      ...'est pas par leurs lois pénales que les nations se préservent de? grands crimes, c'est ...
      ...e n'est pas par leurs bourreaux que les nations contiennent les scélérats, c'est par la...
      Cè n'est pas par leurs lois pénales que les nations se préservent de? grands crimes, c'est par leurs lois.de prévoyance, Ce n'est pas par leurs bourreaux que les nations contiennent les scélérats, c'est par la sollicitude paternelle d'un gouvernement éclairé qui s'assure des actions, soit...
      Speaker: Roederer
      ... punir les attentats politiques, qu'une nation doit s'attacher. Eh ! quand le critne d...
      ...'est-ce que sa responsabilité devant la nation ¥ Qu'est-ce que la responsabilité du de...
      C'est à prévenir,.non à punir les attentats politiques, qu'une nation doit s'attacher. Eh ! quand le critne d'un Bpinistre est d'avoir corrompues juges devant lesquels il est soumis à la re...
      ... d'un gouvernement est d'avoir arrêté Texgrcice de la souveraineté nationale, qu'est-ce que sa responsabilité devant la nation ¥ Qu'est-ce que la responsabilité du despotisme et de la tyrannie devant la servitude et la corruption.
      Speaker: Roederer
      ... d'Etats, ne peut pas être inutile à là nation. Ce qui a été longtemps le palladiUm de... Messieurs, le régime qui était utile au clergé et aux pays d'Etats, ne peut pas être inutile à là nation. Ce qui a été longtemps le palladiUm de leur liberté, ne peut pas être indifférent à la nôtre.-

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au matin

      page 585
      Speaker: Roederer
      ...eille administration, vous préservez la nation des dangers qu'elle court, si vous lais... Il est évident qu'en établissant une pareille administration, vous préservez la nation des dangers qu'elle court, si vous laissez au gouvernement le soin de la suppléer, et vous ne l'exposez à aucun autre.
      Speaker: Roederer
      ...ire, incapable de s'en servir contre la nation, et en tout cas responsable ; 2° A confier cette administration à ua corps électif et populaire, incapable de s'en servir contre la nation, et en tout cas responsable ;

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au matin

      page 588
      2° Les frais de justice dont la nation sera désormais chargée, et les déductio... 2° Les frais de justice dont la nation sera désormais chargée, et les déductions qu'on aura droit de faire sur plusieurs parties de rente, sont un objet d'env...
    • Séance du mercredi 29 décembré 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du mercredi 29 décembré 1790

      page 703
      Speaker: Lebrun
      ...été, mais sans léser les intérêts de la nation. ...ices, et se préparent des moyens d'opérer le remboursement sans violer la propriété, mais sans léser les intérêts de la nation.
    • Séance du mardi 30 novembre 1790, au matin

      - search term matches: (14)

      Séance du mardi 30 novembre 1790, au matin

      page 129
      ...ais dénoncé M. Damas comme traître à la nation et parjure à son serment. J'aurais prés...
      ...mi, je me trompe, ce généreux ami de la nation française, refusait (1) Cette séance es...
      ...uves qu'un courrier extraordinaire de Marseille vient de m'apporter, je vous aurais dénoncé M. Damas comme traître à la nation et parjure à son serment. J'aurais présenté à l'appui de ma dénonciation la lettre qui a été trouvée dans les papiers d...
      ...vait demandé des troupes pour seconder ses affreux desseins; et ce généreux ennemi, je me trompe, ce généreux ami de la nation française, refusait (1) Cette séance est incomplète au Moniteur.

      Séance du mardi 30 novembre 1790, au matin

      page 130
      Speaker: Castellanet
      ...t à M. Damas de se ranger du côté de la nation. « Si vous ne suivez mon conseil, lui d... dans sa lettre des secours qui lui étaient demandés. Il écrivait à M. Damas de se ranger du côté de la nation. « Si vous ne suivez mon conseil, lui disait-il, vous serez toujours condamnable. » Jugez, Messieurs, si la conduite de...

      Séance du mardi 30 novembre 1790, au matin

      page 135
      Speaker: Goudard
      ... pu sans danger déclarer le? drojts des nations et offrir dans notre Constitution un gr...
      ...ue ce serait une fausse mesure popr une nation dpnt lé système politique est aujourd'h...
      Nous avons pu sans danger déclarer le? drojts des nations et offrir dans notre Constitution un grand exemple aux peuples qui vivent sous une autorité plus ou moins despotique : ...
      ...ulerions seuls et sans réciprocité la liberté indéfinie, votre cofpité a pensé que ce serait une fausse mesure popr une nation dpnt lé système politique est aujourd'hui q'être que puissance purement agricole et commerçante, dont la splendeur dépe...
      Speaker: Goudard
      ...es spéculateurs introduiraient chez les nations quf se gardent, qui prohibent nos produ... ...France un grand comptoir, un port franc ouvert à tous les peuples, d'où ces avides spéculateurs introduiraient chez les nations quf se gardent, qui prohibent nos productions, tout ce que leur intérêt léUfprescrifait. " r {T

      Séance du mardi 30 novembre 1790, au matin

      page 137
      Speaker: Malouet
      ...s trouvons, la rivalité du commerce des nations, dont la concurrence se choque, nous fo...
      ...trée est interdite chez les principales nations commerçantes de l'Europe; 2° l'état des droits que les nations étrangères imposent chez elles sur les ...
      ...les considérer sous un autre aspect ; les circonstances dans lesquelles nous nous trouvons, la rivalité du commerce des nations, dont la concurrence se choque, nous force d'en circonscrire la liberté. Les lois prohibitives sont nécessaires, et, av...
      ...imprimer avant la discussion : 1° l'état de celles de nos marchandises dont l'entrée est interdite chez les principales nations commerçantes de l'Europe; 2° l'état des droits que les nations étrangères imposent chez elles sur les marchandises dont l'importation est permise chez nous, et avec lesquelles elles ...
      Speaker: Roederer
      tarifs de toutes les nations, ce qui serait un ouvrage interminable.... tarifs de toutes les nations, ce qui serait un ouvrage interminable. Quant à la proposition de M. l'abbé Maury, elle me semble inintelligible; Qu'es...
      Speaker: Louis Boislandry
      Convient-il à la nation française d'adopter ou de prescrire les... Convient-il à la nation française d'adopter ou de prescrire les prohibitions et les droits prohibitifs ?
      Speaker: Louis Boislandry
      ...u'elle doit fixer no3 rapports avec les nations étrangères et que de sa solution dépend... ...ans les questions les plus difficiles ; celle-ci est d'autant plus importante, qu'elle doit fixer no3 rapports avec les nations étrangères et que de sa solution dépend la prospérité de l'Empire. Une si grande question exige une discussion approfon...
      Speaker: Louis Boislandry
      Les principales nations de l'Europe ont suivi, dans leurs relat... Les principales nations de l'Europe ont suivi, dans leurs relations extérieures, deux systèmes différents de commerce. Le premier est le systèm...

      Séance du mardi 30 novembre 1790, au matin

      page 138
      Speaker: Louis Boislandry
      ...nement, pour accoutumera l'esclavage la nation qui a eu le malheur de se soumettre à u...
      ...traités de commerce suivant lesquels la nation prohibitrice doit se faire accorder des...
      devient à la longue une arme Irês puissante entre les mains du gouvernement, pour accoutumera l'esclavage la nation qui a eu le malheur de se soumettre à un pareil régime. Il nécessite de fréquents traités de commerce suivant lesquels la nation prohibitrice doit se faire accorder des avantages exclusifs sur toutes les autres.
      Speaker: Louis Boislandry
      ... avait excité la jalousie de toutes les nations de l'Europe à un tel degré, que, dans l... ...a pas toujours réussi, car il lui a fait perdre J'Amériqqe septentrionale, et il avait excité la jalousie de toutes les nations de l'Europe à un tel degré, que, dans la dernière guerre, il ne restait aux Anglais un seul allié. Le maintien de ce mê...
      Speaker: Louis Boislandry
      La nation qui a eu le bonheur de l'adopter, n'exc...
      ...i encourager les contrebandiers : cette nation s'épargne encore la douloureuse nécessi...
      La nation qui a eu le bonheur de l'adopter, n'exclut aucun peuple de commencer avec elle. Elle leur accorde à tous les mêmes fave...
      ...le même pied. Elle rejette lesprobi-bitions, parce qu'elle ne veut ni enrichir ni encourager les contrebandiers : cette nation s'épargne encore la douloureuse nécessité des'lois trop rigoureuses contre la contrebande.
      Speaker: Louis Boislandry
      ...entàun gouvernement arbitraire ou à une nation qui consent à sacrifier sa liberté même... Lerégimeprohibitifconvientàun gouvernement arbitraire ou à une nation qui consent à sacrifier sa liberté même à son ambition et au vain plaisir de dominer passagèrement sur ses voisins.
      Speaker: Louis Boislandry
      « La nation française, devenue libre, renonce « au ...
      ...s être introduite « dans le royaume. La nation française adopte
      « La nation française, devenue libre, renonce « au système de commerce qui vous unissait avec « elje, elle ne veut plus de réciproc...
      ...plus considérables qu'autrefois, l'autre partie « sera prohibé, et ne pourra plus être introduite « dans le royaume. La nation française adopte
      Speaker: Louis Boislandry
      ...omme elles autorisent et provoquent les nations étrangères à tenir la même conduite env... ... occupés' à des manufactures, dont les produits se consomment en France ; mais comme elles autorisent et provoquent les nations étrangères à tenir la même conduite envers nous, l'effet certain en serait de condamner à la misère un bien plus grand ...
      Speaker: Louis Boislandry
      ...eterre que ses prohibitions. Car si les nations auxquelles elle fournissait des marchan... ...fes, des dentelles et des parures 4e France. La contrebande servait mieux l'Angleterre que ses prohibitions. Car si les nations auxquelles elle fournissait des marchandises, n'avaient pas pu s'acquitter avec les produits de leur industrie, en les ...

      Séance du mardi 30 novembre 1790, au matin

      page 140
      Speaker: Louis Boislandry
      ...t-il prudent aussi d'avertir les autres nations de faire chez elles les mêmes conventio... ...rs, qui ne font pas leur état du commerce, pourraient-ils les reconnaître? Serait-il prudent aussi d'avertir les autres nations de faire chez elles les mêmes conventions?
      Speaker: Louis Boislandry
      Si elle reçoit des autres nations pour 40 à 50 millions d'ouvrages manufa... Si elle reçoit des autres nations pour 40 à 50 millions d'ouvrages manufacturés, elle leur en fournit pour 1?0.
      Speaker: Louis Boislandry
      ...x-de-vie, qu'elle s'acquitte envers les nations qui lui ont vendu des matières première... ...e en reçoit, c'est ensuite avec ses denrées coloniales, avec ses vins et ses eaux-de-vie, qu'elle s'acquitte envers les nations qui lui ont vendu des matières premières et des approvisionnements de marine, elle rend même à plusieurs d'entre elles ...
      Speaker: Louis Boislandry
      ...e lui sont avantageuses avec toutes les nations, excepté peut-être avec les Anglais. Ce... Telle est la position heureuse de la France; ses liaisons de commerce lui sont avantageuses avec toutes les nations, excepté peut-être avec les Anglais. Ce peuple doit sa supériorité à ses possessions immènses dans l'Inde, à ses nombre...

      Séance du mardi 30 novembre 1790, au matin

      page 141
      Speaker: Louis Boislandry
      ...ransactions en Europe ont lieu avec des nations qui sont plus ou moins manufacturières....
      ...s travail retomberont à la charge de la nation.
      Nos transactions en Europe ont lieu avec des nations qui sont plus ou moins manufacturières. Si nous prohibons l'entrée de leurs ouvrages d'industrie, comment pourront-elle...
      ...leur consommation diminuer, un grand nombre seront ruinés, et leurs ouvriers sans travail retomberont à la charge de la nation.
      Speaker: Louis Boislandry
      ...l'inimitié et la juste vengeance de ces nations ; ce serait compromettre l'existence mê... ...ssi essentiel à nos fabriques. Ce serait en courir les dangers que de provoquer l'inimitié et la juste vengeance de ces nations ; ce serait compromettre l'existence même de nos manufactures : et par exemple, le tarif prohibe l'entrée des toiles de...

      Séance du mardi 30 novembre 1790, au matin

      page 142
      Speaker: Louis Boislandry
      ..., il est forcé de s'adrèsser aux autres nations. Placé au centre de l'Europe, il achète... ...actures, son industrie languissante ne suffit pas à ses besoins. Pour y suppléer, il est forcé de s'adrèsser aux autres nations. Placé au centre de l'Europe, il achète, de plusieurs d'entre elles* des marchandises de même.espèce. Et par exemple* l...
      Speaker: Louis Boislandry
      ... niveau des prix existe, que toutes les nations, darls la propos tlon de leur industrie... ...raperies, des soieries et de toutes les autres mat-chandisesj c'est parce que le niveau des prix existe, que toutes les nations, darls la propos tlon de leur industrie, participent au commerce d'Espagne.
      Speaker: Louis Boislandry
      ...t entrer en concurrence avec les autres nations, il est même un grand nombre d'objets p...
      ...éférence dans l'étranger sur les autres nations, comment pouvons-nous redouter leur con...
      ...n libre? Le commerce et l'industrie des nations sont proportionnés à la liberté dont el...
      ...éa-tiques surpassaient en industrie les nations moins libres quelles, dont elles étaien...
      ...s de notre commerce. Aujourd'hui que la nation française jouit de la Constitution la p...
      ...sant une libre concurrence à toutes les nations étrangères : par cette concurrence vous...
      ... les marchandises, toutes les denrées tendent sans cesse. Non seulement elle peut entrer en concurrence avec les autres nations, il est même un grand nombre d'objets pour lesquels le goût exquis de ses habitants, la beauté des dessins, l'élégance ...
      ...et nous lui en fournissons pour plus de cent vingt millions. Si nous avons la préférence dans l'étranger sur les autres nations, comment pouvons-nous redouter leur concurrence chez nous? Telle était, Messieurs, la situation heureuse de nos manufac...
      ...té ne doit-elle pas augmenter, lorsqu'elles seront protégées par une Constitution libre? Le commerce et l'industrie des nations sont proportionnés à la liberté dont elles jouissent : ainsi l'Angleterre, la Hollande, la Suisse, les villes impériales et Anséa-tiques surpassaient en industrie les nations moins libres quelles, dont elles étaient environnées. Nous aussi, moins esclaves que les peuples de l'Espagne, du Portugal, de l'Italie, du Levant et de la Turquie, nous les avions rendus tributaires de notre commerce. Aujourd'hui que la nation française jouit de la Constitution la plus libre et la plus juste de l'univers, son industrie ne tardera pas à surpasse...
      ...tiraient de porter les mêmes lois contre nous. Vous éviterez ces dangers en laissant une libre concurrence à toutes les nations étrangères : par cette concurrence vous stimulerez le génie national, et vous donnerez aux talents Une nouvelle émulati...
      Speaker: Louis Boislandry
      Le commerce que les nations ont entre elles, consiste dans les écha... Le commerce que les nations ont entre elles, consiste dans les échanges mutuels qu'elles font des produits de leur sol et des ouvrages de léur

      Séance du mardi 30 novembre 1790, au matin

      page 143
      Speaker: Louis Boislandry
      ... tant de guerres. Et comment les autres nations pourraient-elles se résoudre à nous fai... ... nous n'aurons plus à craindre ces jalousies de commerce, qui furent le sujet de tant de guerres. Et comment les autres nations pourraient-elles se résoudre à nous faire la guerre, à nous, dont la prospérité ne pourra augmenter sans accroître leur...
      Speaker: Louis Boislandry
      ...comité. Il veut, dit-on, que toutes ies nations, au lieu de s'acquitter avec nous par d...
      ...e voir la folie de ces prétentions. Les nations avec lesquelles nous négocions ne peuve...
      Mais voyons quel peut-être le but des prohibitions proposées par le comité. Il veut, dit-on, que toutes ies nations, au lieu de s'acquitter avec nous par des échâuges, payent nos marchandises en or et en argent. Vous venez de voir la folie de ces prétentions. Les nations avec lesquelles nous négocions ne peuvent pas nous donner des métaux qu'elles n'ont pas. Mais j'admets pour un instant ...
      Speaker: Louis Boislandry
      ...lus supporter la concurrence des autres nations dans les marchés étrangers ? N'est-il p... pourrons plus supporter la concurrence des autres nations dans les marchés étrangers ? N'est-il pas certain qu'en suivant un pareil système, nous perdrions en peu d'années la to...
      Speaker: Louis Boislandry
      ...roissement du numéraire chez les autres nations, afin de ne point altérer les rapports ... ...dre plusieurs branches d'industrie; mais il faut qu'il soit proportionné à l'accroissement du numéraire chez les autres nations, afin de ne point altérer les rapports que nous avons avec elles. Sans cette condition, l'augmentation des métaux préci...
      Speaker: Louis Boislandry
      ...es prohibitions, toujours nuisibles aux nations qui les adoptent, mais plus dangereuses... ...'erreurs, qui avez détruit tant de préjugés, hésiteriez-vous à proscrire celle des prohibitions, toujours nuisibles aux nations qui les adoptent, mais plus dangereuses pour un peuple qui est à la fois agricole, manufacturier et commerçant? Qu'on n...

      Séance du mardi 30 novembre 1790, au matin

      page 144
      Speaker: Louis Boislandry
      ...s, enfin les plus grands intérêts de la nation se réunissent en faveur de la liberté i... ...et de l'agriculture, la félicité intérieure, la conservation de la paix au dehors, enfin les plus grands intérêts de la nation se réunissent en faveur de la liberté illimitée, sans droits d'entrée, ni de sortie. C'est en se tenant fortement attac...