Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-121 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-091 hits on 1789-101 hits on 1789-111 hits on 1789-121 hits on 1790-012 hits on 1790-024 hits on 1790-033 hits on 1790-042 hits on 1790-055 hits on 1790-0611 hits on 1790-077 hits on 1790-083 hits on 1790-092 hits on 1790-100 hits on 1790-113 hits on 1790-121 hits on 1791-014 hits on 1791-028 hits on 1791-031 hits on 1791-0415 hits on 1791-052 hits on 1791-061 hits on 1791-074 hits on 1791-083 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-122 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 23 volumes
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 1 result
    • Archives parlementaires

      - search term matches: (304)

      Archives parlementaires

      page 1
      Speaker: Sa Majesté
      ...me vois entouré des représentants de la nation à laquelle je me fais gloire de command... ...sieurs, ce jour que mon cœur attendait depuis longtemps est enfin arrivé, et je me vois entouré des représentants de la nation à laquelle je me fais gloire de commander.
      Speaker: Sa Majesté
      ...nouvelle force, et qui peut ouvrir à la nation une nouvelle source de bonheur. ...suétude, je n'ai pas balancé à rétablir un usage dont le royaume peut tirer une nouvelle force, et qui peut ouvrir à la nation une nouvelle source de bonheur.
      Speaker: Sa Majesté
      ...s une Assemblée des représentants de la nation n'écoutera sans doute quç. les conseils... « Les esprits sont dans l'agitation; mais une Assemblée des représentants de la nation n'écoutera sans doute quç. les conseils de la sagesse et de la prudence. Vous aurez jugé vous-mêmes, Messieurs, qu'on s...

      Archives parlementaires

      page 2
      Speaker: Sa Majesté
      ...bérations répondra aux sentiments d'une nation généreuse, et dont l'amour pour ses roi... délibérations répondra aux sentiments d'une nation généreuse, et dont l'amour pour ses rois a toujours fait le caractère distinctif; j'éloignerai tout autre souvenir.
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...ses souverains! C'est la ressource des. nations dans les temps les plus difficiles, et ... ... la prospérité de cet empire dont le bonheur reposera. toujours sur la vertu de ses souverains! C'est la ressource des. nations dans les temps les plus difficiles, et cette ressource ne peut manquer à la France sous le monarque citoyen qui la gouv...
      Speaker: De Paule Bareutin
      ... pu contempler Henri IV au milieu de la nation assena blée. Les sujets>de Louis XII av... ...résence d'un roi juste et vertueux! Nos aïeux ont regretté sans doute de n'avoir pu contempler Henri IV au milieu de la nation assena blée. Les sujets>de Louis XII avaient été plus heureux, et ce fut dans cette réunion solennelle qu'il reçut le t...
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...oits des véritables représentants de la nation. ...l y demanda des subsides extraordinaires, et sembla lui transmettre ainsi les droits des véritables représentants de la nation.

      Archives parlementaires

      page 3
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...es de la confiance dû monarque et de la nation étudient les moyens d'obérer cette gran... Des magistrats dignes de la confiance dû monarque et de la nation étudient les moyens d'obérer cette grande réforme; l'importance dë l'objet est l'umqtte mesure de leur iële et de leur ...

      Archives parlementaires

      page 4
      Speaker: De Paule Bareutin
      Mais si les intérêts de la nation se confondent essentiellement avec ceux... Mais si les intérêts de la nation se confondent essentiellement avec ceux du monarque, n'en serait-il pas de même des intérêts de chaque classe de citoye...
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...ce de tous les maux qui ont affligé Jes nations les plus célèbres. Les guerres intestin... ...res, et que la concorde les soutient. La rivalité entre les citoyens fut la source de tous les maux qui ont affligé Jes nations les plus célèbres. Les guerres intestines des Romains furent le germe de l'ambition de leurs oppresseurs, et commencère...
      Speaker: De Paule Bareutin
      Représentants de la nation, jurez tous aux pieds du trône, entre l... Représentants de la nation, jurez tous aux pieds du trône, entre les mains de votre souverain, que l'amour du bien public échauffera seul vos âmes...

      Archives parlementaires

      page 5
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...it poser, l'amour sacré du Roi et de la nation. ... élans d'une éloquence impérieuse ne vous entraîne pas au delà des bornes que doit poser, l'amour sacré du Roi et de la nation.
      Speaker: De Paule Bareutin
      ... divinités ! C'est donc sur vous que la nation se repose en particulier du soin de ram...
      ...es et immuables le bonheur commun d'une nation fidèle à son monarque, si digne de vos ...
      ...extravagantes superstitions ont toujours accordés aux ministres de leurs fausses divinités ! C'est donc sur vous que la nation se repose en particulier du soin de ramener la paix dans cette Assemblée, s'il était possible qu'elle s'en bannît un in...
      ...us désormais qu'un sentiment, qu'un désir, celui de fonder sur des bases certaines et immuables le bonheur commun d'une nation fidèle à son monarque, si digne de vos respects et de votre amour.
      Speaker: Necker
      ...elés autour du trône, ces députés d'une nation célèbre à tant de titres, d'une nation qui a rempli l'univers de sa renommée, ...
      ...ut su réunir, cette noble et magnifique nation dont vous êtes aujourd'hui, Messieurs, ...
      ...émorable pour la France ! les voilà donc, après un si long terme, les voilà rappelés autour du trône, ces députés d'une nation célèbre à tant de titres, d'une nation qui a rempli l'univers de sa renommée, et qui peut en appeler au témoignage incorruptible de l'histoire, soit pour atte...
      ...ssements de l'éloquence, les talents utiles et la perfection du goût : elle a tout su réunir, cette noble et magnifique nation dont vous êtes aujourd'hui, Messieurs, les dignes représentants.
      Speaker: Necker
      ...généreuses, et les efforts réunis de sa nation en ont hâté et assuré le précieux dével... ...anches de l'arbre dont Louis a semé lé premier germe. Il le soigna de ses mains généreuses, et les efforts réunis de sa nation en ont hâté et assuré le précieux développement.

      Archives parlementaires

      page 6
      Speaker: Necker
      ...iquerez, et vous répondrez au vœu de la nation et à |;attente de l'Europe, en concoura... ...mener un équilibre si nécessaire ; vous en chercherez de meilleurs, vous les indiquerez, et vous répondrez au vœu de la nation et à |;attente de l'Europe, en concourant de tous vos soins à établir dans les finances du plus grand empire un ordre q...
      Speaker: Necker
      ...nce est indispensable : elle honore une nation et constitue sa force politique ; enfin... Le confiance publique est ébranlée, et cependant cette confiance est indispensable : elle honore une nation et constitue sa force politique ; enfin elle est encore le principe de la modération de l'intérêt de l'argent, et la so...

      Archives parlementaires

      page 8
      Speaker: Necker
      ...ispositions d'ordre sanctionnées par la nation écarteraient tout motif d'inquiétude et... ...es contradictions; on pourrait le prendre en considération à une époque où les dispositions d'ordre sanctionnées par la nation écarteraient tout motif d'inquiétude et rendraient parfaitement assurés les engagements qui seraient pris avec les vill...

      Archives parlementaires

      page 9
      Speaker: Necker
      ...oquées au nomade l'Assemblée même de la nation. ... besoin, pour acquérir un caractère parfait de justice ou de raison, d'être provoquées au nomade l'Assemblée même de la nation.
      Speaker: Necker
      ...re ces changements plus avantageux à la nation. ...me dans l'organisation de ces mêmes impôts, et qu'elles serviraient alors à rendre ces changements plus avantageux à la nation.
      Speaker: Necker
      ...es Etats généraux et dans le sein de la nation la plus renommée par ses sentiments d'h...
      ...f et le gardien des droits d'une grande nation; quand il a été pris, en grande partie,...
      ...s les finances? Le Roi aurait-il besoin de justifier cette résolution au milieudes Etats généraux et dans le sein de la nation la plus renommée par ses sentiments d'honneur ? Non, sans doute. Tout engagement porte avec lui un caractère sacré; et quand cet engagement a été pris par le souverain, par le chef et le gardien des droits d'une grande nation; quand il a été pris, en grande partie, pour subveniraux besoins extraordinaires d'une guerre nationale; quand il a été...
      Speaker: Necker
      ...: mais aune époque si solennelle, où la nation est; appelée par son souverain à s'unir...
      ...is pour toujours; à une époque où cette nation est appelée à s'associer en quelque man...
      ...randes précautions soient prises pour l'avenir, le Roi le désire, le Roi le veut: mais aune époque si solennelle, où la nation est; appelée par son souverain à s'unir à lui, non pour un moment, mais pour toujours; à une époque où cette nation est appelée à s'associer en quelque manière aux pensées et aux volontés de son Roi, ce qu'elle désirera seconder avec l...
      Speaker: Necker
      ...é avec les forces militaires des autres nations de l'Europe. ... prodigieuses en nombre doivent être mises en campagne pour se trouver en égalité avec les forces militaires des autres nations de l'Europe.
      Speaker: Necker
      ...ui embrassent "le bonheur général d'une nation considérée collectivement et dans toute... Qu'il me soit permis encore de joindre aux motifs qui embrassent "le bonheur général d'une nation considérée collectivement et dans toute sa durée, le motif plus touchant peut-être encore du bonheur des individus dont...

      Archives parlementaires

      page 11
      ..., il est à présumer qu'à l'époque où la nation entière assurera le payement de leurs i... ...iers se sont prêtés depuis près d'un an aux circonstances pénibles de la finance, il est à présumer qu'à l'époque où la nation entière assurera le payement de leurs intérêts de la manière la plus exacte et la plus invariable, ils ne regretteront ...

      Archives parlementaires

      page 14
      ...oi, qui peuvent satisfaire le vœu de la nation. De telles conditions ^'arrêteront poin...
      ...penses et d'autres encore concernent la nation comme le monarque.
      ...re précédé de toutes le^ Concessions et de toutes Jes assurances de la part du Roi, qui peuvent satisfaire le vœu de la nation. De telles conditions ^'arrêteront point le cours des affaires, puisque tous ne demanderez rien sans doute qui ne soit ...
      ...els, celles même que demande l'éclat du premier trône de l'Europe, tontes ces dépenses et d'autres encore concernent la nation comme le monarque.

      Archives parlementaires

      page 15
      ...engagements émanés des souverains d'une nation fidèle à l'honneur et à ses promesses. ...es, à respecter les titres que donne l'infortune, et à consacrer enfin tous les engagements émanés des souverains d'une nation fidèle à l'honneur et à ses promesses.
      ...euve. Sa Majesté a cru que ce vœu de là nation était parfaitement juste ; et désirant ...
      ...'ordre des finances sous la garde de la nation entière. C'est alors en effet qu'on ces...
      ...né, qui ne fût pas dépendant' des diverses vicissitudes dont on avait fait l'épreuve. Sa Majesté a cru que ce vœu de là nation était parfaitement juste ; et désirant y satisfaire, elle a pensé que, pour atteindre un but si intéressant, il fallait appeler de nouveaux garants de la sécurité publique, et placer, pour ainsi dire, l'ordre des finances sous la garde de la nation entière. C'est alors en effet qu'on cessera de rapporter le crédit à des circonstances
      ...utes les déterminations, un prince, une nation même ne pourraient suffire à l'administ... ...é des empires. Et sans ce principe de droiture qui doit servir de guide dans [toutes les déterminations, un prince, une nation même ne pourraient suffire à l'administration des affaires publiques; alors à chaque instant on chercherait sa route, o...

      Archives parlementaires

      page 16
      ...ertiles que celles de toutes les autres nations, des manufactures particulières, des ét...
      ...ns la route des siècles pour appeler la nation entière à construire, à affermir le maj...
      ...ations, des ports qui dominent les deux mers, des colonies plus riches et plus fertiles que celles de toutes les autres nations, des manufactures particulières, des établissements de diverses natures dans l'intérieur du royaume; des Français enfin...
      ... royaume au plus haut degré de prospérité 1 et qiiel moment encore est choisi dans la route des siècles pour appeler la nation entière à construire, à affermir le majestueux édifice du bonheur public! C'est à une époque où les lumières générales ...
      ...e sépare pas ses intérêts de ceux de la nation. ...r aucune idée prédominante et ils s'estiment heureux de servir sous un Roi qui ne sépare pas ses intérêts de ceux de la nation.
      ... envers le Roi, vous le seroz envers la nation, vous le serez envers la postérité, vou... ... subjugué par aucun empire), j'oserai donc vous le dire, vous serez responsables envers le Roi, vous le seroz envers la nation, vous le serez envers la postérité, vous le serez peut-être envers le monde entier si vous ne vous livrez saus réserve ...
      ...emblée que les affaires du Roi et de la nation seront mieux traitées et mieux entendue... ... examen ; c'est par un concert absolu entre le gouvernement et cette auguste Assemblée que les affaires du Roi et de la nation seront mieux traitées et mieux entendues, et que l'on approchera plus sûrement de l'heureux terme auquel il faut tendre...

      Archives parlementaires

      page 17
      ...nécessairement des délibérations de ja 'nation entière représentée par des députés aux... L'une rassemblerait les améliorations qui dépendent nécessairement des délibérations de ja 'nation entière représentée par des députés aux 'Etats généraux ; l'autre comprendrait les bonifications qui doivent être exécu...
      ...t peut en effet intéresser davantage la nation entière que cet ordre et ce juste rappo... Quel objet peut en effet intéresser davantage la nation entière que cet ordre et ce juste rapport entre les besoins et les ressources de l'Etat? C'est d'un pareil accord que n...
      Il faut le concours de la nation, il faut toute la force législative pou... Il faut le concours de la nation, il faut toute la force législative pour déterminer qu'il n'y aura 'désormais aucunes distinctions pécuniaires entre Il...
      ...qu'à l'examen et aux délibérations delà nation entière assemblée en Etats généraux. Il... ...ition plus équitable des impôts entre toutes les provinces ne peut être soumise qu'à l'examen et aux délibérations delà nation entière assemblée en Etats généraux. Il faut, pour sefot-mer une juste idée des disproportions qui existent aujourd'hui...

      Archives parlementaires

      page 18
      ...emps par la plus nombreuse partie de la nation. Les deux ordres privilégiés ont déjà f... ... entre les particuliers contribuables; cette égalité est sollicitée depuis longtemps par la plus nombreuse partie de la nation. Les deux ordres privilégiés ont déjà fait éclater de toutes parts les sentiments de justice et d'équité qui les animen...
      ...du ressort de l'Assemblée commune de la nation, car les mêmep principes doivent fixer ... Le plus grand nombre des questions et des règlements de commerce sont du ressort de l'Assemblée commune de la nation, car les mêmep principes doivent fixer les relations et les conr nexions de la France avec les nays étrangers, favorise...
      ...ée par le$ avis des représentants de la nation. Une déter-j mination prise à la' suite... ...oir différer de donner une dernière dé[ cision jusqu'à ce qu'elle eût été éclairée par le$ avis des représentants de la nation. Une déter-j mination prise à la' suite d'une consultation si authentbique aura du moins l'avantage de fixe^ pour toujo...

      Archives parlementaires

      page 20
      ...onder dans nos utiles travaux! Déjà une nation distinguée a donné le signal d'une comp...
      ...raître devant le tribunal de toutes les nations. Ah ! combien de sortes, de satisfactio...
      ...spères qui multiplieraient dans les colonies même les hommes destinés à nous seconder dans nos utiles travaux! Déjà une nation distinguée a donné le signal d'une compassion éclairée; déjà l'humanité est défendue au nom même de l'intérêt personnel et des calculs politiques, et cette superbe cause ne tardera pas à paraître devant le tribunal de toutes les nations. Ah ! combien de sortes, de satisfactions, combien d'espèces de

      Archives parlementaires

      page 21
      ...clairé ! Malheur, malheur et honte à la nation française si elle méconnaissait le prix... ...ette suite d'Etats généraux qui vont reprendre naissance au milieu d'un siècle éclairé ! Malheur, malheur et honte à la nation française si elle méconnaissait le prix d'une telle position, si elle ne cherchait pas à s'en montrer digne, et si une ...
      ...emblant autour de lui les députés de la nation entière, atteste à tous ses sujets par ...
      ...nt occupé du bien public, c'est avec la nation même qu'il veut l'entreprendre et le ré...
      ...ne de ces contradictions ne subsistera dans un plan bien ordonné. Le Roi, en assemblant autour de lui les députés de la nation entière, atteste à tous ses sujets par ce grand acte de confiance, qu'uniquement occupé du bien public, c'est avec la nation même qu'il veut l'entreprendre et le réaliser.
      ...jesté, et à consolider le bonheur de la nation. ...n ordre bienfaisant et salutaire, propre également à glorifier le règne de Sa Majesté, et à consolider le bonheur de la nation.

      Archives parlementaires

      page 22
      ... que mille ou douze cents députés de la nation française ne se sépareront pas sans avo...
      ...de leur souverain et les louanges de la nation, je les vois s'arrêter avec orgueil et ...
      ..., Messieurs, que bientôt un même sentiment vous réunira, comme on ne peut douter que mille ou douze cents députés de la nation française ne se sépareront pas sans avoir fait sortir de terre les fondements de la prospérité publique, je me représen...
      ...e chaque province. Je les vois ces députés, impatients de mériter l'approbation de leur souverain et les louanges de la nation, je les vois s'arrêter avec orgueil et à Fenvi sur les moyens que leurs Etats auraient employés pour ajouter au bonheur...
      ...'occuper successivement l'intérêt d'une nation ? L'amélioration des lois civiles et de... ...ffet entendre sans émotion la simple dénomination de tant de travaux si dignes d'occuper successivement l'intérêt d'une nation ? L'amélioration des lois civiles et des lois criminelles; la douce modification des peines; la réduction des frais de ...

      Archives parlementaires

      page 23
      ...oncours de tonte Faction du génie de la nation la plus industrieuse et la plus animée,... ...st alors "que la France présentera le plus magnifique des spectacles, celui du concours de tonte Faction du génie de la nation la plus industrieuse et la plus animée, avec l'essor de la nature physique la plus variée et la plus féconde dans ses b...
      ...té et pour répondre au vœu commun de la nation. Toutes les dispositions, Messieurs, qu... ... qui soient médités avec assez de sagesse pour obtenir l'approbation de Sa Majesté et pour répondre au vœu commun de la nation. Toutes les dispositions, Messieurs, qui ont servi à vous rassembler, se trouvent entées pour ainsi dire sur le tronc a...
      ...t plus il faut affermir son action. Une nation sourdement mécontente des fautes ou des... ...s d'apercevoir que plus un gouvernement se met dans la nécessité d'être juste, et plus il faut affermir son action. Une nation sourdement mécontente des fautes ou des abus de l'administration ne tarde pas à se complaire dans toutes les opposition...
      ...e toutes les natious étrangères, de ces nations dont le jugement; à l'abri de nos passi... ...es acclamations du peuple français, vous aspirerez encore au suffrage réfléchi de toutes les natious étrangères, de ces nations dont le jugement; à l'abri de nos passions du moment, représente celui de la postérité, de cesnaiions qui, vous considé...
      ...el enfin que la plus saine partie de la nation le souhaite et le demande, le Roi secon...
      ... celui qui inspirera la plus fidèle des nations, on verra naître de cet accord le plus ...
      ...est tel qu'elle l'espère, s'il est tel qu'elle a droit de l'attendre, s'il est tel enfin que la plus saine partie de la nation le souhaite et le demande, le Roi secondera vos vœux et vos travaux ; il mettra sa gloire à les couronner; et l'esprit du meilleur des princes se mêlant pour ainsi dire à celui qui inspirera la plus fidèle des nations, on verra naître de cet accord le plus grand des biens et la plus solide des puissances.

      Archives parlementaires

      page 24
      ...e s'évanouirait et les espérances de la nation seraient perdues. Sa Majesté a donc fix...
      ...me le premier tuteur des intérêts de la nation, c'est comme le plus fidèle protecteur ...
      ...'étendue de la liberté qui doit vous être laissée ; mais sans accord, votre force s'évanouirait et les espérances de la nation seraient perdues. Sa Majesté a donc fixé son attention sur des préliminaires dont les conséquences peuvent être si grandes; et ce n'est pas encore cependant comme votre souverain, c'est comme le premier tuteur des intérêts de la nation, c'est comme le plus fidèle protecteur de la félicité publique, que le Roi m'a ordonné de vous présenter un petit nombr...

      Archives parlementaires

      page 28
      Speaker: Le comte de Crillon
      ...tiellement contraire à la liberté de la nation, nécessaire pôur créer un ordre de chos...
      ...es abus de tous genres sous lesquels la nation gémit depuis tant de siècles, je demand...
      ... la constitution, que nous sommes tous appelés; et comme le veto me paraît essentiellement contraire à la liberté de la nation, nécessaire pôur créer un ordre de choses qui amène la prospérité nationale, et pour abolir les abus de tous genres sous lesquels la nation gémit depuis tant de siècles, je demande acte que je me^suis opposé, autant qu'il était en moi ; à la sanction du veto ...
      Speaker: Malouet
      ...tous assisté, comme représentants de la nation, à l'ouverture solennelle des Etats gén... , député d'Auvergne (1). Nous avons tous assisté, comme représentants de la nation, à l'ouverture solennelle des Etats généraux, et le même titre, constaté seulement par nos bailliages respectifs, nous ...
      Speaker: Malouet
      ...nter que nous devons à la dignité de la nation, au nom de laquelle nous allons parler ... Permettez-moi donc de vous représenter que nous devons à la dignité de la nation, au nom de laquelle nous allons parler et agir, de nous soumettre, par un premier mouvement d'ordre public, à la forme ...
      Speaker: Malouet
      ...cîments, les vœux et les hommages de la nation. ...nous pourrons, par une députation des Etats généraux, présenter au Roi les remercîments, les vœux et les hommages de la nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ue les pouvoirs des représentants de la nation ne doivent pas être légitimés par l'Ass... ...'il y aurait à confondre leur vérification et leur légitimation, et à soutenir que les pouvoirs des représentants de la nation ne doivent pas être légitimés par l'Assemblée nationale ; soit enfin aux dangers d'une scission que leur opiniâtreté, s...

      Archives parlementaires

      page 29
      Speaker: Malouet
      ...comme les réprésentants autorisés de la nation, leur légalité présumée par les titres ... ...i l'illégalité possible de vos pouvoirs vous mettait dans l'impuissance d'agir, comme les réprésentants autorisés de la nation, leur légalité présumée par les titres dont vous êtes porteurs vous constitue en Assemblée provisoirement régulière, au...
      Speaker: Malouet
      ...x publique, aux coupables ennemis de la nation, aucun espoir de nous diviser et de nou... ...ujourd'hui la députa-tion proposée. Nous ne devons laisser aux ennemis de la paix publique, aux coupables ennemis de la nation, aucun espoir de nous diviser et de nous détourner des saintes fonctions qui nous sont assignées.

      Archives parlementaires

      page 30
      Speaker: Malouet
      ...respectueux que les représentants de la nation doivent s'empresser de porter au pied d... ...courir, par une députation des Etats généraux, aux hommages et aux remercîments respectueux que les représentants de la nation doivent s'empresser de porter au pied du trône.

      Archives parlementaires

      page 31
      Speaker: Rewbel
      ...ns-nous dans le cas de nous déclarer la nation, et de commencer l'œuvre de la restaura... Sait-on à quoi nous pourrions être pour ainsi dire forcés ? Peut-être serons-nous dans le cas de nous déclarer la nation, et de commencer l'œuvre de la restauration de la monarchie sans le concours de ttfutes les personnes présumées légalem...

      Archives parlementaires

      page 32
      Speaker: Le comte d'Antraigues
      ...afin que le Roi, chargé de gouverner la nation, le soit lui-même par l'opinion publiqu... ...n lui cache et qu'il lui importe de connaître à l'ouverture des Etats généraux, afin que le Roi, chargé de gouverner la nation, le soit lui-même par l'opinion publique.
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 1 result
    • Séance du mercredi 28 octobre 1789

      - search term matches: (3)

      Séance du mercredi 28 octobre 1789

      page 595
      Speaker: Le marquis de Monspey
      ...issent pas être chargés de celles de la nation. En effet, quel degré de confiance pour... ...éral que des hommes qui n'auraient pas su gouverner leurs propres affaires ne puissent pas être chargés de celles de la nation. En effet, quel degré de confiance pourraient-ils lui inspirer; et sans la confiance des peuples, quels heureux résulta...
      ..., qui doit être l'objet principal d'une nation agricole; l'article milite contre les d... ..., qui ne peut regarder que les négociants, mais qui n'a pas en vue l'agriculteur, qui doit être l'objet principal d'une nation agricole; l'article milite contre les droits de l'homme. N'est-ce pas en effet un principe constitutionnel, que nul ne ...

      Séance du mercredi 28 octobre 1789

      page 597
      Speaker: Le comte de Virieu
      ...partenant, non aux électeurs, mais à la nation entière, la nation peut imposer telle condition qu'elle ju... pense que, l'élu appartenant, non aux électeurs, mais à la nation entière, la nation peut imposer telle condition qu'elle jugera convenable.
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 2 results
    • Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 358
      Speaker: Schwendt
      ... les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les ... ...ar le magistrat municipal ; que {a garde nationale Strasbourgeoise a prêté, sous les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les dispositions sont faites pour le recouvrement de la contribution du quart du rev...
      Speaker: Target
      ...e des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouva... « Art. 2. L'acte d'élection sera le seul titre des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouvant être gênée par aucun mandat particulier. Le§ assemblées primaires et celles d...

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 361
      Speaker: Garat
      ...ges les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un... ...is quarts des Français que nous représentons sont expressément privés des avantages les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un citoyen...
    • Séance du lundi 16 novembre 1789

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 66
      Speaker: Target
      ...s de la Congrégation dè Saint-Maur à la nation, sous les conditions d'une pension viag... ...tères situés en Bretagne, Anjou et Poitou, par laquelle ils abandonnent les biens de la Congrégation dè Saint-Maur à la nation, sous les conditions d'une pension viagère de 18,000 livres et de l'habileté à posséder les bénéfices-cures, et à rempl...

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 68
      Speaker: Prieur
      ...ation digne des grandes destinées de la nation. ...erté ; établissez des cantons, si vous voulez avoir, par la suite, une représentation digne des grandes destinées de la nation.

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 70
      Speaker: Le Président
      ...e fidélité qu'elle doit au Roi et à. la nation, incertaine sur la manière de remplir, ... La: Cour, pénétrée des sentiments de fidélité qu'elle doit au Roi et à. la nation, incertaine sur la manière de remplir, dans les circonstances actuelles, les engagéïhents'qu'elle a contractés par son ...

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 71
      ...s les services publics, salariés par la nation. ...ouveaux juges, gratuites pour les citoyens qui y ont recours,, seront, comme tous les services publics, salariés par la nation.
      ... : 1° parce que nous devons compte à la nation du motif et de l'emploi de ses contribu... ...ous a paru que votre détermination à cet égard devait précéder toutès les autres : 1° parce que nous devons compte à la nation du motif et de l'emploi de ses contributions ; 2° parce que votre décision sur les dépenses servira de base à l'établis...

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 74
      ...itoriale est la véritable richesse delà nation. La défense du territoire et,1a sûreté ... La contribution territoriale est la véritable richesse delà nation. La défense du territoire et,1a sûreté de ses cultivateurs étant les premiers besoins communs à tous les propriétaires,...

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 75
      ... ce que lui prescrivent l'intérêt de la nation et celui de ses créanciers légitimes, a... ...l ordre d'administration et de comptabilité, afin de satisfaire tout à la fois à ce que lui prescrivent l'intérêt de la nation et celui de ses créanciers légitimes, a décrété et décrète ce qui suit :
  • Tome 11 : Du 24 décembre 1789 au 1er mars 1790 4 results
    • Séance du mardi 5 janvier 1790

      - search term matches: (22)

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 104
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...l'inviolabilité des représentants de la nation. Ils votent pour l'institution d'une fê...
      ..., et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa ...
      ...exécration et vindicte publique tous ceux qui porteraient la moindre atteinte à l'inviolabilité des représentants de la nation. Ils votent pour l'institution d'une fête civique, qui consacre et éternise le jour de la liberté française, et que l'a...
      ...été fixée irrévocablement, mais qu'elle ait pris une marche régulière, constante, et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa liberté. Ils annoncent que les communes qu'ils représentent font le don patrioti...

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 105
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      Augustes représentants de la nation, Augustes représentants de la nation,
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...epuis que cette puissance suprême de la nation, dont vos décrets sont les organes, a c... Depuis que cette puissance suprême de la nation, dont vos décrets sont les organes, a créé le pouvoir exécutif, qui n'est que son agent et son instrument, on a tenté, ...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...des trônes et les abat, qu'à toutes les nations, la nature a donné de se gouverner elle... Oui, nous devons et nous osons dire à la face de l'univers qui dresse des trônes et les abat, qu'à toutes les nations, la nature a donné de se gouverner elles-mêmes, par des Rois, ou sans Rois; d'étendre, abaisser, armer ou désarmer le b...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...it captives depuis dix siècles! que les nations se réveillent pour les entendre; et que... ...uies sous le trône et l'autel, sortent enfin d'un silence où la terreur les tenait captives depuis dix siècles! que les nations se réveillent pour les entendre; et que les races, jusqu'ici les plus humiliées, osent les reconnaître. Ces maximes son...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...ndait dans toutes les classes. Alors la nation sera digne de cette liberté, dont elle ... ...gnes pour les mieux cultiver : la société s'épurera des vices que la vanité répandait dans toutes les classes. Alors la nation sera digne de cette liberté, dont elle ne saurait goûter les fruits qu'après en avoir acquis les vertus. On ne l'achète...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...éroïque enthousiasme, le seul utile aux nations, comment espérer du peuple les réserves... Sans cet héroïque enthousiasme, le seul utile aux nations, comment espérer du peuple les réserves mêmes de la pauvreté, pour subvenir à la ruine de l'Etat, accumulée ou précipit...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...its de l'homme, à la souveraineté de la nation! Quelle dette vous avez payée au genre ... ... à leur unique propriétaire; que de conquêtes, en peu de jours, assurées aux droits de l'homme, à la souveraineté de la nation! Quelle dette vous avez payée au genre humain, bienfaiteur^ immortels de la France! Mais tant de biens auraient été per...

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 106
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      C'est à vous, vénérables sauveurs de la nation, à vous qui, défiant les proscriptions,... C'est à vous, vénérables sauveurs de la nation, à vous qui, défiant les proscriptions, nous avez acquis la liberté, comme les derniers Romains l avaient perdue, c'est...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...les provinces de cet empire, toutes les nations de l'Europe y viendront applaudir à ces... ...ions des peuples. Nul citoyen n'y passera, sans se dire : Je suis libre. Toutes les provinces de cet empire, toutes les nations de l'Europe y viendront applaudir à ces fidèles enfants de la capitale, qui, semblables au héros prodigieux des annales...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ..., et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa ... ...été fixée irrévocablement, mais qu'elle ait pris une marche régulière, constante, et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa liberté.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      Appel à la nation tout entière dans la masse et sous la d... Appel à la nation tout entière dans la masse et sous la dénomination des communes, contre ces provinces ou ces villes qui ne rougissent p...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      Appel à toutes les nations de l'Europe, contre ces princes étrange... Appel à toutes les nations de l'Europe, contre ces princes étrangers qui, propriétaires en France, voudraient, en y revendiquant des droits injuri...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...re, pour la liberté réciproque des deux nations, désormais émules de gloire, et non riv... Ligue de la France avec l'Angleterre, pour la liberté réciproque des deux nations, désormais émules de gloire, et non rivales d'ambition.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...issement d'une Assemblée permanente des nations, ou d'un congrès ambulant, chez les div... Invitation à traiter et s'assurer de la paix perpétuelle, par l'établissement d'une Assemblée permanente des nations, ou d'un congrès ambulant, chez les divers Etats confédérés de cette paix générale.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ... leurs bras, leur vie et leur sang à la nation entière. ... cents électeurs des communes de la sénéchaussée de Guyenne offrent leurs biens, leurs bras, leur vie et leur sang à la nation entière.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...éjudiciable au pouvoir législatif de la nation. L'abus qu'on a déjà fait de ce veto, d...
      ...ce législative qui n'appartient qu'à la nation.
      ...èce de veto, qu'elles regardent, du moins jusqu'à présent, comme contraire ou préjudiciable au pouvoir législatif de la nation. L'abus qu'on a déjà fait de ce veto, dès ses premiers essais, par des observations, des limitations, et des avis corre...
      ...ationale, n'e^t propre qu'à restreindre ou gêner le libre exercice de la puissance législative qui n'appartient qu'à la nation.

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 107
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...tée à l'inviolabilité des députés de la nation, et surtout à leur vie, soit poursuivie... ... d'employer tous les moyens qui sont en leurs mains, pour que toute atteinte portée à l'inviolabilité des députés de la nation, et surtout à leur vie, soit poursuivie et vengée sur le sang et la mémoire de leurs infâmes prescripteurs, comme assas...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      Augustes représentants de la nation. Augustes représentants de la nation.
      Speaker: Le Président
      ... la portion des revenus publics, que la nation désire consacrer à l'entretien de votre... ...s a députés vers Votre Majesté, pour la supplier de vouloir bien fixer elle-même la portion des revenus publics, que la nation désire consacrer à l'entretien de votre maison, à celle de votre auguste famille, et à vos jouissances personnelles. Ma...
      Speaker: Le Président
      ... mérité leur amour, et qui montrent aux nations l'homme le plus vertueux dans le meille... ...us venons contrarier ces goûts simples et ces -mœurs patriarchales, qui vous ont mérité leur amour, et qui montrent aux nations l'homme le plus vertueux dans le meilleur des rois. »
      Speaker: Guillaume
      ...ile d'une manière grande et digne de la nation.. : (L'Assemblée témoigne qu'elle n'est... ...La maison du Roi, ]e propose, en même temps, de fixer dès à présent la liste civile d'une manière grande et digne de la nation.. : (L'Assemblée témoigne qu'elle n'est pas disposée à délibérer sur cette matière. — M. Guillaume quitte la tribune).

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 108
      Speaker: Le comte de Dortan
      ...'agit d'exécuter des conventions qu'une nation doit respecter. ...on ; il nous a fait beaucoup de mal ; il aurait pu nous en faire davantage. Il s'agit d'exécuter des conventions qu'une nation doit respecter.
      Speaker: Le marquis d'Ambly
      ...nd militaire, il serait honteux pour la nation française de méconnaître des engagement... M. Luckner est un grand militaire, il serait honteux pour la nation française de méconnaître des engagements solennels.
      Speaker: De Bonnal
      ...de Clermont. Il est de la justice de la nation de se charger des dettes des pensionnai... , évêque de Clermont. Il est de la justice de la nation de se charger des dettes des pensionnaires qui se trouvent atteints par votre décret d'hier ; j'en fais la motion forme...

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 109
      Speaker: Rœderer
      ...des ecclésiastiques absents acquis à la nation ; ils ne peuvent donc être mis en séque... ...mendem ent de M. Camus est contraire à ce décret. Vous avez déclaré les revenus des ecclésiastiques absents acquis à la nation ; ils ne peuvent donc être mis en séquestre. Le séquestre préjuge toujours un droit à celui qui possédait. Au reste, je...
      Speaker: De Cazalès
      ...e beaucoup d'individus du crime de lèse-nation, et où ce crime n'est point encore défi... ...èglement proposé serait aussi juste qu'utile ; mais dans un moment où l'on accuse beaucoup d'individus du crime de lèse-nation, et où ce crime n'est point encore défini, ce règlement pourrait être dangereux. En conséquence je demande l'ajournemen...
      Speaker: De Montlosier
      ... qui les mette sous la sauvegarde de la nation. ...rejetés. Ce dernier demandait six mois pour les absents du royaume, et un décret qui les mette sous la sauvegarde de la nation.
    • Séance du mercredi 2 janvier 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du mercredi 2 janvier 1790

      page 351
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ... dans une institution qui présente à la nation les moyens d'un nouveau crédit, et la p... ... à cette place, c'est par le seul sentiment que j'avais d'être utile à ma patrie dans une institution qui présente à la nation les moyens d'un nouveau crédit, et la possibilité de créer successivement les ressources les plus intéressantes. »

      Séance du mercredi 2 janvier 1790

      page 352
      ...endre d'un homme qui, devant tout à une nation qui l'a tiré de la fange pour l'élever ... ...ser de convoquer les Etats-généraux, sont plus horribles encore. Que doit-on attendre d'un homme qui, devant tout à une nation qui l'a tiré de la fange pour l'élever au faite des grandeurs, se permet de l'insulter en face de ses représentants, et...

      Séance du mercredi 2 janvier 1790

      page 353
      ...en ni contrôle : ce serait manquer à la nation entière, qui exige que le trésor royal ... ...ent le trésor national à la disposition dévorante du pouvoir exécutif, sans examen ni contrôle : ce serait manquer à la nation entière, qui exige que le trésor royal soit converti en trésor national, qui fournira tous les mois à chaque départemen...

      Séance du mercredi 2 janvier 1790

      page 354
      ...de fond qui serait réellement volé à la nation, en faveur des actionnaires ou des admi... ...billets restant en circulation, et elle fournirait à cette caisse un supplément de fond qui serait réellement volé à la nation, en faveur des actionnaires ou des administrateurs de la Caisse d'escompte.
      ...ttres de changes du commerce ; alors la nation verra renaître l'abondante circulation ... ...es assignats consentis par l'Assemblée nationale sur le Trésor public, et les lettres de changes du commerce ; alors la nation verra renaître l'abondante circulation du numéraire, et si l'Assemblée nationale acquittait, en pareils assignats, le m...
    • Séance du lundi 15 février 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 15 février 1790

      page 604
      Speaker: Dupont
      ...graphiques, déposées aux archives de la nation, soient toujours semblables à celles qu... ... autorisation soit demandée à la législature; car il importe que les cartes topographiques, déposées aux archives de la nation, soient toujours semblables à celles qui devront l'être aux archives des départements et des districts, et qu'il soit p...

      Séance du lundi 15 février 1790

      page 605
      Speaker: Dupont
      ...us étiez, vous, les représentants de la nation entière, obligés de penser pour les cit... Les villes avaient des représentants qui savaient très bien parler ; mais vous étiez, vous, les représentants de la nation entière, obligés de penser pour les citoyens qui ne vous parlaient pas. Vous n'avez donc pu accorder aux villes aucune ...

      Séance du lundi 15 février 1790

      page 606
      Speaker: Dupont
      ...tracée sur les cartes autographes de la nation. ...figuration des limites de chaque département, et de chaque district puisse être tracée sur les cartes autographes de la nation.

      Séance du lundi 15 février 1790

      page 609
      ...tiles, mais celui du représentant de la nation n'est pas fait, et après avoir épuisé s... ...; mais celui du patriote qui pourrait développer à ses concitoyens des vérités utiles, mais celui du représentant de la nation n'est pas fait, et après avoir épuisé ses forces par la fatigue, on termine encore ses journées par le remords. Une res...
    • Séance du vendredi 19 février 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du vendredi 19 février 1790

      page 646
      Speaker: De Coulmiers
      ...ma cause devant les représentants d'une nation juste et généreuse. Je ne parle pas, dit-il, des abbés réguliers; je me reprocherais de défendre ma cause devant les représentants d'une nation juste et généreuse.

      Séance du vendredi 19 février 1790

      page 648
      Speaker: Barnave
      ...; s'il ne le fait pas, il a tort, et la nation ne peut ni ne doit le recompenser de so... ...ez vouloir. Le moine libre a quarante ans peut travailler a augmenter sa fortune; s'il ne le fait pas, il a tort, et la nation ne peut ni ne doit le recompenser de son inertie.

      Séance du vendredi 19 février 1790

      page 649
      Speaker: Martineau
      ...riétés du clergé à la disposition de la nation, vous avez décrété plutôt une opération... ... les jours il nous vient des mémoires à ce sujet. Lorsque vous avez mis les propriétés du clergé à la disposition de la nation, vous avez décrété plutôt une opération de finances; vous n'avez cependant pas voulu qu'elle fût désastreuse pour les f...
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 6 results
    • Séance du mercredi 17 mars 1790

      - search term matches: (11)

      Séance du mercredi 17 mars 1790

      page 207
      Speaker: Defermon
      Vous allez travailler pour la nation entière; vous allez travailler pour les... Vous allez travailler pour la nation entière; vous allez travailler pour les gens à argent ; n'ou> bliez pas que les prestiges de l'imagination ne sont pas ...
      Speaker: De Custine
      ...urs de ces biens seront comptables à la nation du dépérissement qui pourrait avoir lie... ...ite par experts, par-devant l'assemblée de chaque district; que ies administrateurs de ces biens seront comptables à la nation du dépérissement qui pourrait avoir lieu par leur faute, négligence, mauvaise volonté ou autre motif; : que les fonds d...

      Séance du mercredi 17 mars 1790

      page 208
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...z du crédit; vous en aurez,parce que la nation ne peut manquer de confiance dans la nation. Il s'agit aujourd'hui de créer des ass... ...u public des gages certains en échange de l'argent qu'il vous donnera, vous aurez du crédit; vous en aurez,parce que la nation ne peut manquer de confiance dans la nation. Il s'agit aujourd'hui de créer des assignats; il s'agit de les hypothéquer sur des objets existants : pourquoi vous ob...
      Speaker: L'abbé de Montesquiou
      ...te : cette vente intéresse à la fois la nation et le clergé lui-même, qui, dans mon op... ...ent vendus jusqu'à la concurrence de 400 millions, dont vous avez décrété la vente : cette vente intéresse à la fois la nation et le clergé lui-même, qui, dans mon opinion, ne retrouvera la paix que lorsque vous aurez satisfait à votre décret; ma...

      Séance du mercredi 17 mars 1790

      page 210
      Speaker: Thouret
      ...favorables et à l'intérêt général de la nation et à l'intérêt particulier des communes... ...les que vous trouver rez bon de les fixer définitivement, seront réciproquement favorables et à l'intérêt général de la nation et à l'intérêt particulier des communes qui acquerront. J'observerai seulement que si 1 admission de toutes les municip...
      Speaker: Thouret
      ...es biens ecclésiastiques réalisée parla nation qui a connu ses droits. ...déjà un grand pas de fait que cet exemple à jamais célèbre de la disponibilité des biens ecclésiastiques réalisée parla nation qui a connu ses droits.

      Séance du mercredi 17 mars 1790

      page 211
      Speaker: Thouret
      ...t pas d'agents pour vendre au nom de la nation qu'il s'agit ici, c est d'acquéreurs qui achètent directement de la nation, Les municipalités peuvent acheter et r...
      ...possible qu'ils vendissent au nom de la nation et pour elle, mais il ne l'est pas qu'i...
      ...nt une propriété intermédiaire entre la nation et les particuliers.
      ...ée est destructive de toqtce que le projet proposé a de p}qâ avantageux. Ce n ést pas d'agents pour vendre au nom de la nation qu'il s'agit ici, c est d'acquéreurs qui achètent directement de la nation, Les municipalités peuvent acheter et revendre comme individus ; les Corps administratifs, membres dé l'administration générale, et ministres de l'autorité gouvernante, ne le peuvent pas. il serait possible qu'ils vendissent au nom de la nation et pour elle, mais il ne l'est pas qu'ils établissent une propriété intermédiaire entre la nation et les particuliers.
    • Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 258
      Speaker: Lanjuinais
      ...ion sera très utile pour conserver à la nation dans une seule abbaye pour 400,000 livr... ...oute permission$ adjudication, exploit&tièn de coupé, etc. Il dit quècette addition sera très utile pour conserver à la nation dans une seule abbaye pour 400,000 livres de bois et il cite ce fait : le 18 décembre 1787, l'archevêque de Sens, abbé ...

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 261
      Speaker: Le Président
      ...r, une écharpe aux trois couleurs de la nation, bleu, rouge ét blanc, attachée d'un nœ... ...ions, ils porteront pour marque distinctive, par-dessus leur habit et en baudrier, une écharpe aux trois couleurs de la nation, bleu, rouge ét blanc, attachée d'un nœud, et ornée d'une frange couleur d'or pour le maire, blanche pour les officiers...

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 262
      Speaker: Dupont
      ...rément en France n'a voulu refuser à la nation la portion dont U était redevable; tout... ...ivres ; dans celle d'Angers, 4e §7,0$) livres à 37 livres 10 sous. Personne assurément en France n'a voulu refuser à la nation la portion dont U était redevable; tout le monde est disposé à la payer. C'est d'après cette conviction intime que nous...
      Speaker: Dupont
      ... Vous feriez une mauvaise chose pour la nation et pour le commerça en mettant à l'enca...
      ...sements subits ainsi que la disette- La nation possède le tiers des sels, eu approvisi...
      ...ux fermiers les sels des magasins de la nation. La totalité du sel actuellement
      ...cle. Je n'ai pu abandonner cependant une des considérations qui l'avaient dicté. Vous feriez une mauvaise chose pour la nation et pour le commerça en mettant à l'encan tous tes sels; vous auriez u,ne disette de sel en quinze jours. Pour éviter ce...
      ...soins, et vous trouvez l'avantage de vous assurer qu'on préviendra les renchérissements subits ainsi que la disette- La nation possède le tiers des sels, eu approvisionnement. Lorsque le. régeut fit un bail avec la ferme, on remit aux fermiers les sels des magasins de la nation. La totalité du sel actuellement

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 263
      Speaker: Dupont
      ... portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit... « La portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit en sera versé de mois en mois dans Je Trésor national, et appliqué aux dépenses...
      Speaker: Dupont
      ... portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit... v La portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit en sera versé de mois en mois dans le Trésor national, et appliqué aux dépenses...
    • Séance du vendredi 26 mars 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du vendredi 26 mars 1790

      page 358
      Speaker: Le marquis de Bonnay
      ...erception- Èffe jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi ; et de maintenir d... ...itter toutes Tes impositions établis d'une {panière légale, ei d'ep assurer la perception- Èffe jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi ; et de maintenir de tout son pouvoir la constitution décrétée par l'Asgeniblée, "ét acceptée ou sa...

      Séance du vendredi 26 mars 1790

      page 360
      Speaker: Garat
      ... des lois appartient exclusivement à la nation. Les ministres, avez-vous dit encore, s... ...mblée nationale à prendre en considération tel ou tel objet; mais la proposition des lois appartient exclusivement à la nation. Les ministres, avez-vous dit encore, sont responsables chacun dans leur déparlement; mais aucun ordre du pouvoir exécu...

      Séance du vendredi 26 mars 1790

      page 363
      Speaker: Charles de Lameth
      ... faites, je §ui§ SÛr que* de toutes les nations de l'Europe, il n'en est pas une qui ai... ...e effrayés; malgré les dettes dont nous sommes accablés, et que nous n'ayons pas faites, je §ui§ SÛr que* de toutes les nations de l'Europe, il n'en est pas une qui ait un aussi beau bilan que la France.
    • Séance du 27 mars 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 363
      ... laquelle ce pasteur cltayen offre a la nation, entre les mains de ses représentants, ... ...it lecture d'une lettre du sieur Pleury, curé de Sormery, à M. le président, par laquelle ce pasteur cltayen offre a la nation, entre les mains de ses représentants, uue année du revenu de sa cure, el se dévoue, n'ayant pas d'autre ressource pour...
      ...pressent, à l'envi, de manifester à. fa nation leur zèle par des dons p^trtotiques, la...
      ...ge et ponr la mientie que j'ojffré à la nation, entre vos mains tout le revenu dema cu...
      « fandis que tontes les campagnes, ainsi que les villes, s'empressent, à l'envi, de manifester à. fa nation leur zèle par des dons p^trtotiques, la paroisse de Sormery, diocèse de Sens, dont i'ai baptisé une partie la jèqriesse...
      ...ent-pi, quelque chose de plus qu'un simple dévouement, et c'est pour leqr décharge et ponr la mientie que j'ojffré à la nation, entre vos mains tout le revenu dema cure, estimé 1,700 livres sur le rôle des impositions des ci-devant privilégiés po...

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 364
      ...eigneur, et tous les représentants delà nation, êtes les respectables ministres. Je de...
      ...ect, et le plus sincère dévouement à la nation,
      ...sgrand plaisir, une année de mes jours sur l'autel de la patrie, dont vous. Monseigneur, et tous les représentants delà nation, êtes les respectables ministres. Je demande seulement qu'il me soit permis de retenir,de mon sacrifice, de quoi payer ...
      ...ceux à qui j'avais affermé mes dîmes. J'ai l'honneur d'être avec un profond respect, et le plus sincère dévouement à la nation,

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 368
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...xcessif, l'Etat est sans crédit, et les nations rivales profitent de sa détresse ; vous... ...t la France et demandent du pain, le numéraire est rare, l'intérêt de l'argent excessif, l'Etat est sans crédit, et les nations rivales profitent de sa détresse ; vous le savez, et vous en gémissez, et vous vous oc-

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 369
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...t de 4 0/0 tourne-, raitau profit de là nation, la rétribution accordée à ces administ... ...d'hui les receveurs particuliers des finances. Le bénéfice provenant de l'intérêt de 4 0/0 tourne-, raitau profit de là nation, la rétribution accordée à ces administrateurs, prélevée.
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...ces deniers seraient productifs pour la nation, et utiles aux citoyens qui les trouver... ...age au public, au gouvernement même, à qui ils appartiennent : ainsi, désormais ces deniers seraient productifs pour la nation, et utiles aux citoyens qui les trouveraient sans cesse à leur disposition.

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 370
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...ture impérieuse des choses, et quand la nation voudra, elle amènera avec la même facil... Cette loi deviendra générale par la nature impérieuse des choses, et quand la nation voudra, elle amènera avec la même facilité et la même puissance l'intérêt de l'argent à un taux plus modéré encore.
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...riées, si agréables, et qui rendent les nations étrangères tributaires de notre industr... ...ductions ces formes heureuses si appropriées à nos besoins et à nos goûts, si variées, si agréables, et qui rendent les nations étrangères tributaires de notre industrie.

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 371
      ...ront chaque année un compte public à la nation. ...ction de assemblées de département, et les administrateurs qui les régiront rendront chaque année un compte public à la nation.

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 372
      ...îs; le surplus tournera au profit de Ja nation, et sera versé dans ses coffres. ...ourraient tourner contre eux, s'ils avaient commis deserreursdansleursévaluatio îs; le surplus tournera au profit de Ja nation, et sera versé dans ses coffres.
      ...de concert avec les représentants de la nation, une partie des biens domaniaux sur de ... ...nement, pour des besoins d'Etat, et la libération de la dette publique, engage, de concert avec les représentants de la nation, une partie des biens domaniaux sur de pareils contrats, il ne payera qu'un et demi d'intérêt, droit accordé aux admini...
    • Séance du samedi 10 avril 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 10 avril 1790, au matin

      page 628
      Speaker: Mougins de Roquefort
      ... nationale a déclaré criminel envers la nation quiconque travaillerait à exciter des s... ...s aujourd'hui que contre une extension donnée à l'article par lequel l'Assemblée nationale a déclaré criminel envers la nation quiconque travaillerait à exciter des soulèvements contre les colons.
      Speaker: Mougins de Roquefort
      ...ver, c'était se reudre criminel de lèse-nation; et le décret était à peine rendu, que ... ...ciété. Ils ont dit qu'écrire en faveur des noirs, c'était travailler à les soulever, c'était se reudre criminel de lèse-nation; et le décret était à peine rendu, que la persécution marquait déjà des victimes.

      Séance du samedi 10 avril 1790, au matin

      page 631
      Speaker: Le Président
      ...ssent d'adresser au Sénat auguste de la nation l'hommage de leur respect et de leur so...
      ...re elles le serment d'être fidèles à la nation, à la loi, se sont réunies ensemole pou...
      4 Lorsque toutes les villes, toutes les communautés de ce vaste Empire s'empressent d'adresser au Sénat auguste de la nation l'hommage de leur respect et de leur soumission à ses décrets, vous ne dédaignerez pas celui d'une association de demoi...
      ...sur l'autel de la patrj# le pur encens de la reconnaissance, et de prononcer entre elles le serment d'être fidèles à la nation, à la loi, se sont réunies ensemole pour y voter un don patriotique qui a produit une somme d■* 1,515 livres.
      Speaker: Le Président
      « Daigne la main qui gouverne les nations protéger vos grands travaux, répandre l... « Daigne la main qui gouverne les nations protéger vos grands travaux, répandre le bonheur sur la plus belle monarchie de l'univers et donner à notre ville affli...

      Séance du samedi 10 avril 1790, au matin

      page 633
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Examinons donc si la nation doit et peut aliéner. Examinons donc si la nation doit et peut aliéner.

      Séance du samedi 10 avril 1790, au matin

      page 634
      ...ns les moyens d'usurper les biens de la nation ou de tenter la bonté des monarques. ... de faire décréter l'aliénation, est pris de la nécessité d'enlever aux courtisans les moyens d'usurper les biens de la nation ou de tenter la bonté des monarques.
      ... être établi sans le consentement dé la nation. Ces deux principes ne sont même que de...
      ... à l'eotre-tien de la maison royale, la nation avait le plus grand intérêt à empêcher ...
      ...eur domaine. Ce principe était aussi sacré que celui qui dit que l'impôt ne peut être établi sans le consentement dé la nation. Ces deux principes ne sont même que des corrélatifs ; car si le domaine a été primitivement consacré à l'eotre-tien de la maison royale, la nation avait le plus grand intérêt à empêcher qu'il ne fût pas diminué, pour n'être point obligé d'en acquérir ou d'en former ...
      ...u trône; elle a été enfin nuisible à la nation, lorsque les déprédations ministérielle... .... Elle a été illusoire, lorsque les courtisans se sbnt partagés les dépouilles au trône; elle a été enfin nuisible à la nation, lorsque les déprédations ministérielles ont déguisé l'aliénation des domaines, sous le nom d'échanges, de dons, de con...
      ... payé par des tributs. L'utilité que la nation retirerait de cette aliénation, est dev... ...'appliquer ce principe au domaine d'un roi qui jouit d'une liste civile, qui est payé par des tributs. L'utilité que la nation retirerait de cette aliénation, est devenue d'ailleurs l'opinion commune et générale.

      Séance du samedi 10 avril 1790, au matin

      page 635
      ...nabilité du domaine; et quels fruits la nation en a-t-elle retirés? n'a-t-elle pas été... Où est donc, Messieurs, cette loi sacrée de l'ina-liénabilité du domaine; et quels fruits la nation en a-t-elle retirés? n'a-t-elle pas été éludée sans cesse? n'a-t-elle pas été défigurée sous tous les règnes? n'a-t-ell...

      Séance du samedi 10 avril 1790, au matin

      page 636
      non un propriétaire : la nation n'existait pas. non un propriétaire : la nation n'existait pas.
      ... domaine de la couronne, sacré pour les nations comme pour les rois, inaliénable et imp... Il y a certainement un domaine de la couronne, sacré pour les nations comme pour les rois, inaliénable et imprescriptible pour l'administrateur comme pour le propriétaire, et que nulle forc...
      Voilà le cas où la nation assemblée déciderait inulilement le con... Voilà le cas où la nation assemblée déciderait inulilement le contraire; ou bien ce ne serait qu'une erreur politique, ou l'illusion du moment, q...
      ...axime soit changée, et la volonté de la nation, jointe à sa puissance, suffit pour la ...
      ...nges faits par le roi, comme chef de la nation. Une objection se présente.
      L'intérêt de l'Etat est donc que la maxime soit changée, et la volonté de la nation, jointe à sa puissance, suffit pour la changer : l'empêcher ce serait nuire à l'intérêt d'une réformation utile dans l'...
      ...st-à-dire du sang des peuples, ou des réunions, ou des acquisitions, ou des échanges faits par le roi, comme chef de la nation. Une objection se présente.
      ...: quels dangers vous ouvririez pour une nation qui laisserait à son monarque deux sortes d'empires; l'empire sur la nation, et l'empire de ses propriétés. Non, Me...
      ...a loi, d'autre intérêt, que celui de la nation, n'ayant caractère de stipuler que pour...
      ...n est revêtu pouvait conserver des propriétés séparées de celles de la couronne : quels dangers vous ouvririez pour une nation qui laisserait à son monarque deux sortes d'empires; l'empire sur la nation, et l'empire de ses propriétés. Non, Messieurs : les rois ne peuvent être propriétaires pour eux; ils ne peuvent être p...
      ...vé au-dessus de tous les autres citoyens, ne connaissant d'autre supérieur que la loi, d'autre intérêt, que celui de la nation, n'ayant caractère de stipuler que pour elle. Dès qu'il monte sur le trône, tous ses biens, tous ses domaines se confon...
      ...nt séparer leurs domaines de ceux de la nation, Louis XVI aura encore cette gloire au-...
      ...ses ancêtres, delà voir décider par une nation qui substitua des tributs honorables et...
      ...e sous le règne des meilleurs de nos rois; mais si Louis XII et Henri IV voulurent séparer leurs domaines de ceux de la nation, Louis XVI aura encore cette gloire au-dessus de ses ancêtres, delà voir décider par une nation qui substitua des tributs honorables et volontaires, à des domaines stériles et insuffisants.

      Séance du samedi 10 avril 1790, au matin

      page 637
      ...ens patrimoniaux du prince à ceux de la nation, au moment et par le seul fait de son a... ...insi, Messieurs, il n'est plus permis d'agiter comme une question l'union des biens patrimoniaux du prince à ceux de la nation, au moment et par le seul fait de son avènement à la couronne. C'est un principe même de notre ancien droit public, pri...
      ...ts à l'intérêt et à la suprématie de la nation, ne permet plus d'acquitter tous les se... qui, ralliant tous les intérêts et tous les droits à l'intérêt et à la suprématie de la nation, ne permet plus d'acquitter tous les services publics qu'avec des tributs libres et volontaires.
      ... de la couronne, sont aliénables par la nation seulement, en vertu cl'un décret spécia... ...vous devez même décréter que les biens domaniaux, connus sous le nom de domaines de la couronne, sont aliénables par la nation seulement, en vertu cl'un décret spécial de ses représentants, en abrogeant toutes les lois contraires.
      ...à la voix des législateurs d'une grande nation. ...urope, et vous penserez sans doute que ces droits domaniaux doivent disparaître à la voix des législateurs d'une grande nation.

      Séance du samedi 10 avril 1790, au matin

      page 639
      ...ule Assemblée législative qu'ait eue la nation française. Vous penseiez sans doute que... ... vous avez jeté les fondements de la liberté, où un roi citoyen a convoqué la seule Assemblée législative qu'ait eue la nation française. Vous penseiez sans doute que tous les domaines de Versailles doivent être conservés, et qu'ils seront augmen...
      ... un monument digne d'être conservé ; la nation disposant des biens ecclésiastiques, es... ... curé. L'église paroissiale de Vincennes menace ruine, et la Samte-Ch ipelle est un monument digne d'être conservé ; la nation disposant des biens ecclésiastiques, est chargée des constructions et des réparations des monumeuts religieux. On s'occ...

      Séance du samedi 10 avril 1790, au matin

      page 641
      ...ie qui doit être précieuse à une grande nation, le comité a pensé qu'en rendant cet ob... ...issement tient essentiellement à ia perfection des arts, à une branche d'industrie qui doit être précieuse à une grande nation, le comité a pensé qu'en rendant cet objet plus économique, cette manufacture pourrait être conservée.

      Séance du samedi 10 avril 1790, au matin

      page 642
      ...nnonçant les ressources immenses que la nation peut retirer de la rentrée de tous les ... Nous terminerons notre rapport en vous annonçant les ressources immenses que la nation peut retirer de la rentrée de tous les domaines, engagés à vil prix, donnés ou aliénés à toutes sortes de titres, dans ...
      ...la concurrence des autres citoyens ? la nation, donnant aujourd'hui un autre caractère... ...aire que le premier? Comment pouvait-on attendre des offres du juste prix, sans la concurrence des autres citoyens ? la nation, donnant aujourd'hui un autre caractère à ces engagements, verra la véritable valeur de ces domaines s'établir par le c...
      ...Assemblée nationale, considérant que la nation est seule propriétaire des domaines de ... L'Assemblée nationale, considérant que la nation est seule propriétaire des domaines de la couronne et de ceux qui lui ont été unis et incorporés, et que la maxime qui ...
      ...titre perpétuel et incommutable, par la nation seulement, en vertu d'un décret de ses ... .... 1er Les domaines de ia couronne, corporels et incorporels, sont aliénables, à titre perpétuel et incommutable, par la nation seulement, en vertu d'un décret de ses représentants accepté par le roi ; abrogeant, en tant que de besoin, toutes lois...

      Séance du samedi 10 avril 1790, au matin

      page 655
      Speaker: Enjubanlt de La Roche
      ... quelques articles déjà décrétés par la nation, et acceptés ou sanctionnés par le roi ... On trouvera) dans le décret qu'il propose, quelques articles déjà décrétés par la nation, et acceptés ou sanctionnés par le roi ; mais le comité n'a pas cru devoir les retrancher de ce plan général ; parce qu...

      Séance du samedi 10 avril 1790, au matin

      page 660
      Speaker: Martineau
      ...avorise les déprédations. Mais dans une nation constituée, qui veille elle-même à l'ém...
      ...e du commerce, au grand étonne-ment des nations, devint en faveur de la France. Mais la...
      ...naissance. Le papier-monnaie, dans les temps du despotisme, est dangereux ; il favorise les déprédations. Mais dans une nation constituée, qui veille elle-même à l'émission des billets, qui en détermine la quotité et l'emploi, ce danger n'existe ...
      ...300 millions de billets de Law, que le crédit public se ranima, et que la balance du commerce, au grand étonne-ment des nations, devint en faveur de la France. Mais la scène changea. En voici la raison : le régent, enhardi par ce succès, ne borna ...

      Séance du samedi 10 avril 1790, au matin

      page 661
      Speaker: Martineau
      ...éritable papier-monnaie. Vous grevez la nation de 18 millions d'intérêts pour 400 mill... ...térêt aux assignats, puisqu'au lieu d'être des effets de commerce, ils sont un véritable papier-monnaie. Vous grevez la nation de 18 millions d'intérêts pour 400 millions d'assignats. Un intérêt excite la cupidité, ne ranime pas la confiance, et ...
    • Séance du dimanche 11 avril 1790

      - search term matches: (35)

      Séance du dimanche 11 avril 1790

      page 668
      Speaker: Le Président
      ...re dernier, être à la disposition de la nation, sera et demeurera confiée aux assemblé... ...du présent décret, l'administration des biens déclarés par le décret du 2 novembre dernier, être à la disposition de la nation, sera et demeurera confiée aux assemblées de département et de district, ou à leurs directoires, sous les règles et les...
      Speaker: Le Président
      ...s biens qui sont à la disposition de la nation puissent être dégagés de toutes charges... liers que réguliers, de l'un et de l'autre sexe; de manière que les biens qui sont à la disposition de la nation puissent être dégagés de toutes charges, et employés par ses représentants, ou par le Corps législatif, aux plus grands...
      Speaker: Delley d'Agier
      ...ais confier une propriété commune de la nation aux administrateurs d'une propriété par... ...ibution serait d'ailleurs contraire à nos principes, puisque nous ne pouvons jamais confier une propriété commune de la nation aux administrateurs d'une propriété particulière, dont les intérêts pourraient quelquefois se trouver en contradiction ...

      Séance du dimanche 11 avril 1790

      page 674
      ...i tournera d'autant à la décharge de la nation, puisqu'elle n'aura qu'un supplément de... ... n'a point entendu toucher une portion de dotation qui a tant d'avantages, et qui tournera d'autant à la décharge de la nation, puisqu'elle n'aura qu'un supplément de pension à y ajouter. Les paroisses se considèrent comme propriétaires de ces bi...

      Séance du dimanche 11 avril 1790

      page 675
      Speaker: Treilhard
      ...vec méthode, j'examinerai d'abord si la nation peut se charger de l'administration des... Pour discuter celte question avec méthode, j'examinerai d'abord si la nation peut se charger de l'administration des possessions ecclésiastiques et si elle a intérêt à la reprendre. Je répondrai e...
      Speaker: Treilhard
      La nation peut-elle se charger de l'administratio... La nation peut-elle se charger de l'administration des biens ecclésiastiques?
      Speaker: Treilhard
      ...s du clergé sont à la disposition de la nation : donc la nation peut, à plus forte raison, LeB biens du clergé sont à la disposition de la nation : donc la nation peut, à plus forte raison,
      ...cipe? S rait-ce celui qui attribue à ia nation la disponibilité des biens ecclésiasti- ...s qu'il est là pour ne pas blesser le principe constitutionnel. Quel est ce principe? S rait-ce celui qui attribue à ia nation la disponibilité des biens ecclésiasti-

      Séance du dimanche 11 avril 1790

      page 676
      Speaker: Treilhard
      ...s du ciergé sont à la disposition de la nation, sous la charge des frais du culte, ent...
      ...et au soulagement des pauvres : mais la nation en a-t-elle moins le droit de reprendre...
      Les biens du ciergé sont à la disposition de la nation, sous la charge des frais du culte, entretien des ministres et soulagement des pauvres; donc, quelque parti que vous pr...
      ...s du clergé, vous devez pourvoir aux frais du culte, à Ventretien des ministres et au soulagement des pauvres : mais la nation en a-t-elle moins le droit de reprendre l'administration des biens du clergé?
      Speaker: Treilhard
      Ces biens sunt à la disposition de la nation sous la surveillance et d'après les ins...
      ...e ces biens : résulte-t-il de là que la nation ne peut les faire administrer ainsi qu'...
      Ces biens sunt à la disposition de la nation sous la surveillance et d'après les instructions des provinces : donc, les dépui tements peuvent donner des insiructiuns sur la maniéré de disposer de ces biens : résulte-t-il de là que la nation ne peut les faire administrer ainsi qu'il lui paraîtra convenable?
      Speaker: Treilhard
      ...ces où nous nous trouvons, offrent à la nation de puissants secours, des secours absol... ... une considération particulière, et que les biens du clergé, dans les circonstances où nous nous trouvons, offrent à la nation de puissants secours, des secours absolument nécessaires.

      Séance du dimanche 11 avril 1790

      page 677
      Speaker: Treilhard
      ...décret, dit on, n'a pas prononcé que la nation fût propriétaire, mais que les biens étaient à la disposition de la nation. ... cette propriété prétendue. Ehl sur quel misérable motif ose t-on se fonder? Le décret, dit on, n'a pas prononcé que la nation fût propriétaire, mais que les biens étaient à la disposition de la nation.
      Speaker: Treilhard
      ...ent des pauvres, sont à la charge de la nation; voilà tout ce qui résulte du décret du 2 novembre : mais la nation regarde et regardera toujours ces charg... Les frais du culte, l'entretien des ministres, le soulagement des pauvres, sont à la charge de la nation; voilà tout ce qui résulte du décret du 2 novembre : mais la nation regarde et regardera toujours ces charges comme son engagement le plus sacré, quel que soit le parti qu'elle prenne sur...
      Speaker: Treilhard
      ...ui puisse exister, dans le moment où la nation, affaissée sous le poids d'une dette én...
      ...on se permet de supposer que celte même nation, lorsqu'elle sera régénérée, lorsqu'ell...
      Quoi! dans le moment le plus critique peut-être qui puisse exister, dans le moment où la nation, affaissée sous le poids d'une dette énorme, déclare que cette dette, qu'elle n'a pas contractée, est cependant sacrée et qu'elle n'éprouvera pas la moindre réduction, l'on se permet de supposer que celte même nation, lorsqu'elle sera régénérée, lorsqu'elle aura rétabli l'ordre dans toutes les parties de l'administration, pourra manqu...

      Séance du dimanche 11 avril 1790

      page 678
      Speaker: Treilhard
      ...es offres qui ont été faites d'aider la nation par un emprunt, à condition qu'un laiss... ...ter que les charges ecclésiastiques surpassent leurs revenus? Faut-il discuter les offres qui ont été faites d'aider la nation par un emprunt, à condition qu'un laissera au clergé l'administration de ses biens?
      Speaker: De Lafare
      ...nos églises, que l'existence même de la nation française, toutes les propriétés ecclés...
      ...e volonté, mises à la disposition de la nation ?N'était-ce pas assez que, sans avoir, ...
      ... humaines ont de plus imposant, une posse-sion plus ancienne, pour plusieurs de nos églises, que l'existence même de la nation française, toutes les propriétés ecclésiastiques eussent été, par le s*jul acte de votre volonté, mises à la disposition de la nation ?N'était-ce pas assez que, sans avoir, comme vous le deviez, consulté les provinces, où réside

      Séance du dimanche 11 avril 1790

      page 679
      Speaker: De Lafare
      la nation, à qui, par votre décret du 2 novembre,... la nation, à qui, par votre décret du 2 novembre, avait été attribuée la disposition de nos biens, vous ayez pris sur vous de dé ...
      Speaker: De Lafare
      ...re dernier, être à la disposition de la nation, sera et demeurera confiée aux assemblé... décret, l'administration des biens déclarés, par le décret du 2 novembre dernier, être à la disposition de la nation, sera et demeurera confiée aux assemblées de départements et de disiricts, ou à leurs directoires, ainsi qu'aux municip...
      Speaker: De Lafare
      ...r le crime le plus flétrissant pour une nation, l'abus de la force contre la faiblesse... ... par l'acte absolu de sa volonté, des possesseurs légitimes, c'est lui conseiller le crime le plus flétrissant pour une nation, l'abus de la force contre la faiblesse.

      Séance du dimanche 11 avril 1790

      page 680
      Speaker: De Lafare
      ... pas ainsi que pourrait se conduire une nation éclairée. Un pareil abandon ne serait p... Ce n'est pas ainsi que pourrait se conduire une nation éclairée. Un pareil abandon ne serait pas exécutable dans un simple individu. Je le demande à ces hommes qui paraissent...
      Speaker: De Lafare
      ...ux pauvres, sous la garantie même de Ja nation, à sa décharge et pour un service publi... ...vahir la dotation territoriale faite anciennement aux églises, aux pasteurs et aux pauvres, sous la garantie même de Ja nation, à sa décharge et pour un service publie; violer ainsi la foi jurée, anéantir les fondations et le respect inaltérable ...
      Speaker: De Lafare
      ... C'est l'abîme que l'on prépare ou à la nation ou à la religion. ...fondie. C'est évidemment le but où tendaient les trois articles qui ont précédé. C'est l'abîme que l'on prépare ou à la nation ou à la religion.

      Séance du dimanche 11 avril 1790

      page 681
      Speaker: De Lafare
      ...s biens qui sont à la disposition de la nation puissent être dégagés de toutes charges... ...stiques, tant séculiers que réguliers de l'un et l'autre sexe, de manière que les biens qui sont à la disposition de la nation puissent être dégagés de toutes charges et employés par le Corps législatif aux plus grands et aux plus pressants besoi...
      Speaker: De Lafare
      ...eurs, par uneimposition annuelle sur la nation. Ce serait, Messieurs, par uneimposition annuelle sur la nation.
      Speaker: De Lafare
      ...de l'imposition annuelle à jeter sur la nation. ...nses réunies porteront bien sûrement à cent soixante millions au moins la masse de l'imposition annuelle à jeter sur la nation.
      Speaker: De Lafare
      ...en loin d'être au^si préjudiciable à la nation qu'elle le sera en effet, lui fût au co... Je suppose que la vente des biens du clergé, bien loin d'être au^si préjudiciable à la nation qu'elle le sera en effet, lui fût au contraire utile, et lui procurât une diminution quelconque dans ses impositions an...
      Speaker: De Lafare
      ...erpétuité sous la sauvegarde même de la nation et la garantie de la loi. ... pour l'appliquer au profit du riche, une ressource qui lui était substituée à perpétuité sous la sauvegarde même de la nation et la garantie de la loi.

      Séance du dimanche 11 avril 1790

      page 682
      Speaker: De Lafare
      ... les remplacèrent. Il fallut imposer la nation pour subvenir à l'indigence. Les mêmes ... ...de la circulation locale, du travail et de l'industrie. La misère et la pauvreté les remplacèrent. Il fallut imposer la nation pour subvenir à l'indigence. Les mêmes causes produiront en France les mêmes effets, si l'on compare la population des ...
      Speaker: De Lafare
      L'avantage que la nation retirerait de son opération serait-il é... L'avantage que la nation retirerait de son opération serait-il équivalent à la charge accablante qui en résulterait? Personne ne le croira, pas ...
      Speaker: De Lafare
      ...u-dessus de huit cents millions, que la nation contracterait à perpétuité une charge é... ...ciers et territoriaux, dont, vu les circonstances, la vente ne s'élèverait pas au-dessus de huit cents millions, que la nation contracterait à perpétuité une charge énorme et accablante.
  • Tome 13 : Du 14 au 20 avril 1790 1 result
    • Séance du vendredi 16 avril 1790

      - search term matches: (16)

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 79
      Speaker: De Cazalès
      ...u'elle corrompra la masse entière de la nation, et y portera une immoralité qui rendra... ...éritable banqueroute, qu'elle est de toutes les banqueroutes la plus odieuse ; qu'elle corrompra la masse entière de la nation, et y portera une immoralité qui rendra le. peuple fran gais leplus vil des peuples du monde... Le créancier del'Etat, ...
      Speaker: De Cazalès
      ... Français le rebut de toutes les autres nations, ne serait rachetée par aucun avantage ... ...es Français d'être tous banqueroutiers les Uns envers les autres, qui ferait des Français le rebut de toutes les autres nations, ne serait rachetée par aucun avantage réel. Le gouvernement se Verrait obligé de payer la même quantité de dettes. Geu...

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 80
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      Lorsque la nation déclare qu'elle veut acquitter sa dette... Lorsque la nation déclare qu'elle veut acquitter sa dette, c'est qu'elle entend réellement l'acquitter. Si elle donne à ses créanciers de...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ... l'injustice qu'il y aurait à ce que la nation pût s'ordonner à elle-même de payer ses...
      ...vidus qui la composent; en sorte que la nation souffrirait que ses créanciers directs ...
      « A-t-on pesé (dit l'auteur des Observations sur les deux modes de paiement) l'injustice qu'il y aurait à ce que la nation pût s'ordonner à elle-même de payer ses créanciers dans une monnaie avec laquelle elle leur défendrait de s'acquitter à leur tour, soit envers elle-même, soit envers les individus qui la composent; en sorte que la nation souffrirait que ses créanciers directs fussent poursuivis comme banqueroutiers, parce qu'ils auraient voulu payer à leu...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      Ainsi la nation, en échange de l'argent qu'elle a regu,... Ainsi la nation, en échange de l'argent qu'elle a regu, donnerait un papier dont on ne pourrait faire aucun usage, ou qui perdrait énor...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...mboursez 2 milliards, vous déchargez la nation de 100 millions de rente. Est-il une co...
      ...'occupent à soulager les malheurs d'une nation si longtemps opprimée ?
      ... vous allégez le fardeau des impôts sous lequel le peuple est écrasé. Si vous remboursez 2 milliards, vous déchargez la nation de 100 millions de rente. Est-il une considération plus puissante, plus propre à toucher ceux qui s'occupent à soulager les malheurs d'une nation si longtemps opprimée ?

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 81
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...La gestion en serait très onéreuse à la nation et elle ferait un intérêt de 5 0/0, lor... ...ndre et de vendre promptement, trouveraient un moins grand nombre d'acquéreurs. La gestion en serait très onéreuse à la nation et elle ferait un intérêt de 5 0/0, lorsqu'elle n'en retirerait peut-être pas 2 de ses fonds.
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...e droit rigoureux, les créanciers de la nation auraient la fàculté de s'emparer des bi... ...eut pas les payer, ceux-ci ont le droit de faire saisir et vendre. Ainsi, dans le droit rigoureux, les créanciers de la nation auraient la fàculté de s'emparer des biens qu'elle possède.
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      S'il était possible que la nation divisât, subdivisât ses biens proportio... S'il était possible que la nation divisât, subdivisât ses biens proportionnellement à ses créanciers, qu'elle en donnât à chaque créancier une portion ég...

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 82
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ... industrie surpasse cellç de toutes les nations ét lé peuple vit dans l'aisance. ...ture est excellente; son commercé s'étend dans toutes les parties du monde; s.qp industrie surpasse cellç de toutes les nations ét lé peuple vit dans l'aisance.

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 83
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...omptable, subordonné et le commis de la nation. ...et je l'espère, nous en vieudrong à ce point-là où le ministre se croira enfin comptable, subordonné et le commis de la nation.

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 84
      Speaker: L'abbé Breuvard
      ...de presbytères soient à la charge de.la nation comme les autres dettes du clergé. ...esdettes contractées parles curés delà province de Flandre pour reconstructions de presbytères soient à la charge de.la nation comme les autres dettes du clergé.
      Speaker: Anson
      ...de domaines ecclésiastiques. Lorsque la nation réserve sur deux milliards quinze à sei... ...e plus que des domaines nationaux; il n'y a plus de domaines de la couronne, ou de domaines ecclésiastiques. Lorsque la nation réserve sur deux milliards quinze à seize cents millions pour servir les deux cents millions des dettes du clergé, on n...
      Speaker: Martineau
      ...bourser les contrats du clergé; mais la nation doit rembourser premièrement les dettes... ...arpent de terre qu'il ne survienne une infinité d'oppositions. On propose de rembourser les contrats du clergé; mais la nation doit rembourser premièrement les dettes les plus onéreuses, celles qui coûtent 6 ou 7 0/0 et non celles qui n'en coûten...
      Speaker: Martineau
      ...d'hui des ventes partielles que fera la nation et on doit décider de même, surtout par... ...t pu demander son remboursement? On conviendra que non. Il en est de même aujourd'hui des ventes partielles que fera la nation et on doit décider de même, surtout parce qu'après les assignats il restera huit fois plus de biens qu'il n'en faut pou...

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 85
      Speaker: Le Président
      « La nation déclare qu'elle regarde comme créancier... « La nation déclare qu'elle regarde comme créanciers de l'Etat tous ceux qui justifieront avoir légalement contracté avec le clergé...
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 2 results
    • Séance du vendredi 21 mai 1790, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du vendredi 21 mai 1790, au soir

      page 647
      Speaker: Le baron de Rathsamhausen
      ...nt les ministres seront aux frais de la nation, el vous n'avez pas encore fixé les bor... ...is vous avez décrété, en même temps, que la religion catholique sera la seule dont les ministres seront aux frais de la nation, el vous n'avez pas encore fixé les bornes, ni les droits du culte des sectes non catholiques.
      Speaker: Le baron de Rathsamhausen
      ... première vertu des représentants d'une nation loyale, s'il n'était le premier de leur... ...ipe qui sert de fondement à celte demande. Le respect pour les traités serait la première vertu des représentants d'une nation loyale, s'il n'était le premier de leur devoir. Il serait superflu d'étendre davantage cette réflexion. Si, cependant, ...
      Speaker: Le baron de Rathsamhausen
      ...vu, dans moi, que le représentant dé la nation et le fondé de pouvoirs de mes commetta... ... tous les intérêts et j'ai renoncé à toutes les passions de l'individu. Je n'ai vu, dans moi, que le représentant dé la nation et le fondé de pouvoirs de mes commettants. Telle a été la base invariable de ma conduite, telle sera constamment ma rè...
      Speaker: Le baron de Rathsamhausen
      ..., en outre, que le premier devoir d'une nation libre, c'est d'être juste; et empressée... ...res droits des protestants des confessionsd'Augsbourg et helvétique; considérant, en outre, que le premier devoir d'une nation libre, c'est d'être juste; et empressée de donner un témoignage éclatant de son respect pour les conventions du droit d...
    • Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      - search term matches: (26)

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 709
      Speaker: Le baron d'llarde
      ..., savoir : les 170 millions prêtés à la nation, dont 90 avec votre autorisation subséq... ...utorisé la Caisse d'escompte à tenir en émission jusqu'à 206 millions de billets, savoir : les 170 millions prêtés à la nation, dont 90 avec votre autorisation subséquente, et 80 en sus par vos ordres spéciaux ; à quoi vous trouviez convenable d'...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 710
      Speaker: Le baron d'llarde
      ...leur de la somme qu'ils ont prêtée à la nation, et que ceux qui serviraient à l'escomp... ... somme de leurs billets, de manière qu'il n'en restât en émission que pour la valeur de la somme qu'ils ont prêtée à la nation, et que ceux qui serviraient à l'escompte fussent pris sur celte somme même, dont on retirait journellement une partie ...
      Speaker: Le baron d'llarde
      Chez une autre nation que la nation française, il eût été impossible de tro... Chez une autre nation que la nation française, il eût été impossible de trouver une banque qui se fût autant immolée au service public.
      Speaker: Le baron d'llarde
      ...ayant pas plus de billets dehors que la nation ne lui en doit, elle n'aura pas une seu... Elle est également demeurée sans Intérêt pour faire le service, puisque n'ayant pas plus de billets dehors que la nation ne lui en doit, elle n'aura pas une seule dette exigible; au Ie*" juillet, il ne lui restera qu'une créance sur l'Ktat,...
      Speaker: Le baron d'llarde
      ...e peut se continuer qu'aux dépens de la nation, et qu'il sera nécessaire de compter à ... ... 15 avril au moins, il est donc clair que le service en écus ne se continue et ne peut se continuer qu'aux dépens de la nation, et qu'il sera nécessaire de compter à cet égard avec la Caisse d'escompte, qui en a fait les avances et les dépenses, ...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 711
      Speaker: Le baron d'llarde
      ...z pour le capital qu'elle a confié à la nation comme les autres créanciers de l'Etat. ...hange d'écus contre billets ou promesses d'assignats, et que vous la regardissiez pour le capital qu'elle a confié à la nation comme les autres créanciers de l'Etat.
      Speaker: Le baron d'llarde
      ... vous avez faite est très bonne pour la nation, puisqu'en substituant l'intérêt de 3 0... L'opération que vous avez faite est très bonne pour la nation, puisqu'en substituant l'intérêt de 3 0/0 à celui de 5 vous avez économisé, en supposant les payements faits aux mêmes ...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 715
      Speaker: Necker
      ...rce et le vœu général et constant de la nation invitent à supprimer. Ces droits formen... ...oits rie traites perçus dans l'intérêt du royaume, droits que l'intérêt du commerce et le vœu général et constant de la nation invitent à supprimer. Ces droits forment un objet d'environ huit millions; mais ceux relatifs à la circulation des huil...
      Speaker: Necker
      ...s tous les pays et encore plus chez les nations où les contraintes qu'exige la levée de... ...es sortes d'impôts, et les droits qui se payent librement, a paru convenable dans tous les pays et encore plus chez les nations où les contraintes qu'exige la levée des impôts directs contrastent avec l'esprit de la Constitution.
      Speaker: Necker
      ...pales ressources à la disposition de la nation, et entre lesquelles il lui suffit de f... Plaçons maintenant près de cette somme le tableau des principales ressources à la disposition de la nation, et entre lesquelles il lui suffit de faire un choix :

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 716
      Speaker: Necker
      ...égnent tant de lumières, tout ce qu'une nation mise en mouvement vers le bien public, ... ...i les ressources on doit mettre en ligne de compte tout ce qu'une Assemblée où régnent tant de lumières, tout ce qu'une nation mise en mouvement vers le bien public, découvriront successivement d'abus encore inconnus à réformer et d'améliorations...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 717
      Speaker: Necker
      ...e telle modération n'est point dans une nation un sacrifice de ses forces, c'est leur ... ...elles dont la défense est facile, celles qu'on tenterait en vain de franchir. Une telle modération n'est point dans une nation un sacrifice de ses forces, c'est leur prudente destination, c'est même une extension de leur empire puisque le législa...

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 721
      Speaker: Le Président
      ...dans la forme qui convient à une grande nation libre. Il est affligeant, sans doute, q... ...s, qui exerce aujourd'hui, et pour la première foi*, la plénitude de ses droits dans la forme qui convient à une grande nation libre. Il est affligeant, sans doute, que la licenceait troublé, ait souillé dans plusieurs lieux les jours solennels d...
      Speaker: Le Président
      ...moyens que la confiance du roi et de la nation ont mis en votre pouvoir. Les vues que ... ...ouvent remarqué avec satisfaction votre empressement à la seconder par tous les moyens que la confiance du roi et de la nation ont mis en votre pouvoir. Les vues que vous lui offrez aujourd'hui sont un nouvel hommage de votre patriotisme : on est...
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 7 results
    • Séance du lundi 7 juin 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 7 juin 1790

      page 135
      Speaker: Dufraisse-Duchey
      ....lecuré de Souppes est criminel de lèse-nation, parce qu'il a usurpé par un faux les pouvoirs de la nation. M.lecuré de Souppes est criminel de lèse-nation, parce qu'il a usurpé par un faux les pouvoirs de la nation.

      Séance du lundi 7 juin 1790

      page 136
      Speaker: De Lafayette
      ...e faut pas qu'à cette grande idée d'une nation tranquille sous ses drapeaux civiques, ... ...en fera partie : par elle la liberté française est garantie à jamais ; mais il ne faut pas qu'à cette grande idée d'une nation tranquille sous ses drapeaux civiques, puissent être mêlées un jour de ces combinaisons individuelles qui compromettrai...
    • Séance du vendredi 11 juin 1790

      - search term matches: (12)

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 165
      Speaker: Le baron d'Elbecq
      ...s et sur nos armes, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... ...soldats-citoyens, jurons sur l'autel de la patrie, en présence du Dieu des armées et sur nos armes, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout notre pouvoir la Constitution acceptée par le roi, ainsi que tous les décrets...

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 168
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...te cette opération pour le compte de la nation, et, dans le cas où l'on ne jugerait pa... ...ar la variation des prix et des changes. Il propose, à cet effet, de diriger toute cette opération pour le compte de la nation, et, dans le cas où l'on ne jugerait pas à propos d'adopter ce parti, il offre de rendre en cuivre pur le tiers de la m...
      ...comme un objet d'autant plus utile à la nation , qu'elle mettra en valeur une très gra... M. Auguste présente d'ailleurs la fonte des cloches comme un objet d'autant plus utile à la nation , qu'elle mettra en valeur une très grande quantité de matière qui est aujourd'hui inutile, et qu'elle alimentera penda...

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 169
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...produit de l'opératioq resteraient à la nation. ...e et celle de leurs principaux ouvriers ; au moyen de quoi tous les frais et le produit de l'opératioq resteraient à la nation.
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...re cette opération pour ie compte de la nation. Le sieur Auguste offre dans ce cas de ... ...mployé dans les arts. Tous deux vous proposent, Messieurs, de les charger de faire cette opération pour ie compte de la nation. Le sieur Auguste offre dans ce cas de rendre trente trois livres de bon cuivre par quintal de cloches, et estime le cu...
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ... cloches inutiles, il ne couvienne à la nation d'en tirer parti. Outre la valeur du mé... ...ue la suppression des couvents et des communautés religieuses rendant toutes les cloches inutiles, il ne couvienne à la nation d'en tirer parti. Outre la valeur du métal qui entrerait dans le Trésor public, ce serait fournir au commerce et aux ar...
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ....métal des cloches pour le compte de la nation, présente beaucoup d'inconvénients, mêm...
      ...intal de matière à fondre, parce que la nation courrait les risques de la solvabilité ...
      ...rtaine, et dès lors peu profitable à la nation.
      L'idée de faire fondre et raffiner le .métal des cloches pour le compte de la nation, présente beaucoup d'inconvénients, même en recevant une quantité quelconque de cuivre pur, pour un quintal de matière à fondre, parce que la nation courrait les risques de la solvabilité des acheteurs; parce qu'elle aurait à sa charge les frais de magasinage, de vent...
      ...s de Marseille et d'Angleterre. Cette opé-r ration serait donc très longue, incertaine, et dès lors peu profitable à la nation.

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 170
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...rera certainement quelque avantage à la nation. ...res. Leur travail donnera des idées à d'autres artistes, et la concurrence procurera certainement quelque avantage à la nation.
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ... donner un prix plus avantageux pour la nation. l'Assemblée, dans cette hypothèse, pre... ...le pour ceux qui se chargeraient de la fonte des cloches, et les engagerait à en donner un prix plus avantageux pour la nation. l'Assemblée, dans cette hypothèse, prendra une détermination positive. Votre comité des finances n'aurait pas été éloi...

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 171
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... a proclamé des deuils hypocrites : les nations ne doivent porter que le deuil de leurs bienfaiteurs; les représentants des nations ne doivent recommander à leurs hommages... ...furent grands que dans leur éloge funèbre; assez longtemps l'étiquette des cours a proclamé des deuils hypocrites : les nations ne doivent porter que le deuil de leurs bienfaiteurs; les représentants des nations ne doivent recommander à leurs hommages que les héros de l'humanité.

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 179
      Speaker: Lebrun
      la nation. Le comité a pensé qu'on la nation. Le comité a pensé qu'on
      Speaker: Lebrun
      ...gements qui doivent être sacrés pour la nation comme pour les particuliers . . 27,900 ...e quelques directeurs ne sont susceptibles d'aucune réduction : ce soot des engagements qui doivent être sacrés pour la nation comme pour les particuliers . . 27,900
    • Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

      - search term matches: (27)

      Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

      page 404
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ommage aux augustes représentants de la nation, eh leur offrant le buste du citoyen de... ... par l'offrande de leurs bustes, faite par un artiste célèbre. Je porterai mon hommage aux augustes représentants de la nation, eh leur offrant le buste du citoyen de Genève, si vous voulez bien le faire agréer à l'Assemblée nationale. Je dépose ...

      Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

      page 406
      Speaker: D'André
      ...ait réservé, Messieurs, d'instruire les nations et de propager une lumière qui, en diss...
      ...ntir toute la gloire de commander à une nation libre, de concourir avec les représenta...
      « Il vous était réservé, Messieurs, d'instruire les nations et de propager une lumière qui, en dissipant les ténèbres dont elles étaient enveloppées depuis tant de siècles, réinté...
      ...i que vous avez, à si juste titre, proclamé le restaurateur de la liberté, de sentir toute la gloire de commander à une nation libre, de concourir avec les représentants de son peuple à la destruction de toutes les causes des maux politiques, à r...
      Speaker: D'André
      ...nous unir plus étroitement encore à une nation qui venait de rejeter loin d'elle le jo... ...ourné vers ce bien inestimable tous nos vœux, toutes nos espérances : jaloux de nous unir plus étroitement encore à une nation qui venait de rejeter loin d'elle le joug oppressif des abus et de rentrer dans toute la plénitude de ses droits. Ge dé...
      Speaker: D'André
      ...crainte pourrait désormais inspirer une nation puissante, à la vérité, mais qui vient ... « Quelle crainte pourrait désormais inspirer une nation puissante, à la vérité, mais qui vient de déclarer solennellement qu'elle renonce à toute espèce de conquête et qu'elle...
      Speaker: D'André
      ... la France; d'un peuple enfin que votre nation généreuse et ses augustes monarques n'o... ...de cette révolution mémorable qui va fix.er à jamais les brillantes destinées de la France; d'un peuple enfin que votre nation généreuse et ses augustes monarques n'ont pas dédaigné de s'associer en quelque sorte, en lui accordant le titre de reg...
      Speaker: D'André
      ...est un bienfait vraiment digne de votre nation et qui couronnera tous les autres : dai... ...ales avec les Français et qui nous appauvrissent en énervant notre industrie. G'est un bienfait vraiment digne de votre nation et qui couronnera tous les autres : daignez, Messieurs, nous le confirmer par un traité qui nous en assure la garantie ...

      Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

      page 407
      Speaker: L'abbé Expilly
      ...c justice. Il tenait cet usufruit de la nation, à qui appartenait la disposition de ces biens. La nation peut donc les lui retirer, de même qu'o... .... Le clergé n'a jamais été qu'usufruitier de ses biens ; vous l'avez décrété avec justice. Il tenait cet usufruit de la nation, à qui appartenait la disposition de ces biens. La nation peut donc les lui retirer, de même qu'on retire un salaire à celui qui cesse de le mériter. L'attribution d'un traiteme...

      Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

      page 408
      Speaker: De Castellane
      ...iens ecclésiastiques appartiennent à la nation. J'ai encore voté, comme la majorité de...
      ...ts leur imposent des obligations. Si la nation veut s'en charger, elle a le droit de p...
      J'ai donné mon assentiment au décret qui déclare que les biens ecclésiastiques appartiennent à la nation. J'ai encore voté, comme la majorité de l'Assemblée nationale, pour que le maniement des fonds soit ôté aux titulaires,...
      ...tur. Les titulaires ont des droits à la jouissance de leurs biens, mais ces droits leur imposent des obligations. Si la nation veut s'en charger, elle a le droit de prélever les sommes nécessaires pour les remplir. J'admettrai sans discussion les...
      Speaker: De Castellane
      ...s dépenses sont très considérables ; la nation ne peut en faire davantage. » Il faut ê... ...he ce qu'on pourrait alléguer en faveur du maximum fixé par le comité. « Déjà les dépenses sont très considérables ; la nation ne peut en faire davantage. » Il faut être économe, mais la justice avant tout. Je demande donc que le minimum soit ado...
      ...fonctionnaires publics, salariés par la nation ? que vous les avez toujours considérés...
      ... qu'il est impossible de contester à la nation le droit de régler dans tous les temps,...
      ...on donc oublié que les ecclésiastiques ne peuvent être considérés que comme des fonctionnaires publics, salariés par la nation ? que vous les avez toujours considérés comme tels, et qu'il est impossible de contester à la nation le droit de régler dans tous les temps, ces salaires? que vous n'avez vous-mêmes rien fait autre chose, jusqu'ici, qu'e...

      Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

      page 409
      Speaker: De Robespierre
      ...munificence, la générosité d'une grande nation. On a iavoqué, en faveur des évêques, la munificence, la générosité d'une grande nation.
      Speaker: De Robespierre
      ... principes sont le plus grand but de la nation et surtout l'intérêt de la portion de l...
      ...eux de leur prodiguer les trésors de la nation et la subsistance des malheureux. J'ajo...
      ... dirigent, dans la main du législateur, la dispensation des biens nationaux. Ces principes sont le plus grand but de la nation et surtout l'intérêt de la portion de la société la plus maltraitée par les abus et par la monstrueuse disproportion de...
      ... une pareille preuve du danger des richesses, ce ne sera plus une raison à vos yeux de leur prodiguer les trésors de la nation et la subsistance des malheureux. J'ajoute encore que 30,000 livres et l'économie peuvent suffire aux payement des dett...
      Speaker: De Boufflers
      ... déclaré le bien à la disposition de la nation. S'ils lui sont vraiment nécessaires, i... ...d'un intérêt public. Je suis un de ces titulaires ecclésiastiques dont vous avez déclaré le bien à la disposition de la nation. S'ils lui sont vraiment nécessaires, il ne me restera qu'un regret, celui d'en avoir joui trop longtemps, Permettez qu...

      Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

      page 410
      Speaker: De Boufflers
      ...pitié de cette portion de terre dont la nation nous avait garanti la jouissance jusqu'à la fin de nos jours. Pourquoi la nation ne nous prendrait-elle pas pour des fer... ...n coupables, ni en esclaves, ni en ennemis, et nous ne serons point bannis sans pitié de cette portion de terre dont la nation nous avait garanti la jouissance jusqu'à la fin de nos jours. Pourquoi la nation ne nous prendrait-elle pas pour des fermiers, dont le bail se terminerait avec la vie ? Hélas 1 de tous les baux, un ba...
      Speaker: De Boufflers
      ...squels nos droits sont fondés. Quand la nation voudrait nous blâmer de nos dettes, pou... ...sécurité, avaient mis aussi leur confiance dans ces titres incontestables sur lesquels nos droits sont fondés. Quand la nation voudrait nous blâmer de nos dettes, pourrait-elle en punir nos créanciers ? Je ne parle pas ici pour les créanciers du ...
      Speaker: De Boufflers
      ...evons compte qu'à nos créanciers, et la nation leur doit compte de nos biens. On l'a d... .... Mais les dettes doivent-elles donc être saintes pour être sacrées? Nous n'en devons compte qu'à nos créanciers, et la nation leur doit compte de nos biens. On l'a dit dans cette tribune : l'honneur est plus cher au Français que la vie; et vous ...

      Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

      page 411
      Speaker: De Boufflers
      ...rs ou eu partie en rente viagère sur la nation, au même taux qu'ils les auront reçus p... ... il sera ouvert un emprunt public, où ils pourront placer lesdits capitaux entiers ou eu partie en rente viagère sur la nation, au même taux qu'ils les auront reçus proportionnellement à leur âge.
      Speaker: Treilhard
      ...uel dont le peuple est soulagé -, 5° la nation fera de grands bénéfices sur les extinc...
      ...eux surtout qui ont de gros revenus. La nation a promis le nécessaire à ceux qui trava...
      ... 5 millions, et elles coûtaient davantage au peuple ; 4° le clergé avait un ca-suel dont le peuple est soulagé -, 5° la nation fera de grands bénéfices sur les extinctions peu éloignées. 11 est possible que les revenus des biens ecclésiastiques n...
      ... nous a obligés à diminuer de beaucoup les traitements des ecclésiastiques, de ceux surtout qui ont de gros revenus. La nation a promis le nécessaire à ceux qui travaillent ; nous nous proposons de donner du superflu à ceux qui ne font rien.
      Speaker: Dupont
      ...doivent arrêter les représentants d'une nation telle que la nôtre? Je finis en vous in... ...de prospérité, 4 millions de livres de rentes viagères sur des têtes très âgées doivent arrêter les représentants d'une nation telle que la nôtre? Je finis en vous invitant à demander à M. Thouret les proportions qu'il a calculées.
      Speaker: Briois de Beaumetz
      ...e puis être arrêté par des calculs. Une nation ne doit consulter que la justice; et je tiens une nation comme détruite, quand elle a cessé d'êt...
      ...tre généreux; il n'est pas permis à une nation qui a 5 milliards de dettes et qui supp...
      ...t de calculs. M. Treilhard a présenté tous ceux qu'on pouvait désirer; mais je ne puis être arrêté par des calculs. Une nation ne doit consulter que la justice; et je tiens une nation comme détruite, quand elle a cessé d'être juste. Lorsqu'on vous a proposé de réduire les traitements du clergé futur, o...
      ... cette base que nous pouvons travailler en ce moment. Je ne vous propose pas d'être généreux; il n'est pas permis à une nation qui a 5 milliards de dettes et qui supporte 500 millions d'impôts de se livrer aux mouvements de la générosité ; elle n...

      Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

      page 412
      Speaker: Thouret
      ...a jouissance de leurs revenus. Quand la nation, rentrant dans ses droits, a détruit le... ...titre rappelle qu'ils ont dû compter sur l'existence de leurs bénéficès et sur la jouissance de leurs revenus. Quand la nation, rentrant dans ses droits, a détruit les bénéfices, si nous frappions sans réserve, nous porterions trop loin la rigueu...
    • Séance du vendredi 25 juin 1790

      - search term matches: (27)

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 454
      Speaker: Vernier
      ...es dettes soient déclarées dettes de la nation. ...oient remboursés, non à raison des intérêts, mais à raison du capital ; 2° que ses dettes soient déclarées dettes de la nation.

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 457
      Speaker: L'abbé Maury
      .... Je demande si les représentants de la nation doivent ...es s'emparent de vos biens, et que vous leur donniez plus d'une de vos provinces. Je demande si les représentants de la nation doivent
      Speaker: L'abbé Maury
      ...histoire du monde offre l'exemple d'une nation qui ait rempli d'une manière plus illus... protéger les usuriers de la ville de Genève ; je demande si l'histoire du monde offre l'exemple d'une nation qui ait rempli d'une manière plus illusoire ses traités avec nous.
      Speaker: L'abbé Maury
      On craint que les représentants de la nation ne détruisent tous ces contrats de tren...
      ...ous mériterions la reconnaissance de la nation, en abandonnant des biens immenses à de...
      ... trompe; et quand un représentant de la nation a le courage de vous le dire, on l'écou...
      On craint que les représentants de la nation ne détruisent tous ces contrats de trente têtes. Je demande si nous mériterions la reconnaissance de la nation, en abandonnant des biens immenses à des étrangers, au lieu-de les rembourser en annuités avec l'intérêt de ces biens? ...
      ... 10 en France ; dans dix ans vous pouvez être libéré avec les étrangers. On vous trompe; et quand un représentant de la nation a le courage de vous le dire, on l'écoute avec prévention.

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 458
      Speaker: Malouet
      ...ers ont pour gage les biens de toute la nation. ...nats seront admis de préférence aux porteurs des créances constituées. Ces derniers ont pour gage les biens de toute la nation.

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 459
      Speaker: Voidel
      ...onne. Comme membre de l'Assemblée de la nation, il est dans un appartement de l'hôtel ... ...est fait au prisonnier répond, autant qu'il est en nous, à la dignité de sa personne. Comme membre de l'Assemblée de la nation, il est dans un appartement de l'hôtel de ville, gardé nuit et jour par un piquet de nos légions patriotiques, entre le...

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 460
      Speaker: Voidel
      ...l'inviolabilité d'un représentant de la nation ? Jusqu'où s'étend l'inviolabilité d'un représentant de la nation ?

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 461
      Speaker: Voidel
      immédiate de la nation qui les a honorés de sa confiance, se l...
      ...rgie de leur patriotisme : que si cette nation les a couverts de l'inviolabilité comme...
      ...s et non des atteintes de la loi que Ja nation doit garantir ses mandataires.
      immédiate de la nation qui les a honorés de sa confiance, se livrer à toute l'activité de leur zèle, à toute l'énergie de leur patriotisme : que si cette nation les a couverts de l'inviolabilité comme d'une égide redoutable, contre les sourdes manœuvres de l'injustice et de la ve...
      ...d à sa conscience avec son innocence ou ses forfaits. C'est des crimes des hommes et non des atteintes de la loi que Ja nation doit garantir ses mandataires.
      Speaker: Voidel
      ...es faits justificatifs. L'intérêt de la nation, celui de l'accusé, tout semble vous fa... ...délit, s'il existe ; de l'autre, la facilité pour l'accusé d'établir la preuve des faits justificatifs. L'intérêt de la nation, celui de l'accusé, tout semble vous faire une loi de confier à la municipalité de Toulouse la suite de l'instruction.
      Speaker: Voidel
      ...hàtelet, du jugement des crimes de lèse-nation. Ainsi, d'accord avec tous vos décrets,... ... ne convenait pas de diviser l'attribution que vous avez précédemment faite au Chàtelet, du jugement des crimes de lèse-nation. Ainsi, d'accord avec tous vos décrets, dans cette chaîne d'événements, fruits trop Ordinaires des révolutions, vous co...

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 462
      Speaker: Garat
      ...rappe un citoyen, un représentant de la nation. Si vous daignez fixer un instant votre... ...n'y a de témoins que le dénonciateur, survient un décret de prise de corps qui frappe un citoyen, un représentant de la nation. Si vous daignez fixer un instant votre attention sur ces dispositions, vous devez être frappés de leur grossières invr...
      Speaker: Robespierre
      ...trec, ou plutôt des représentants de la nation, les premiers principes du droit public...
      ... avis préalable des représentants de la nation, décréter et juger un député. Qu'est-ce...
      ... au-dessus du corps représentatif de la nation ; qu'aucun corps ne peut décider des de...
      ...larer coupables les représentants de la nation ? Si l'on répond affirmativement, il es...
      ... l'indépendance de3 représentants de la nation n'existe plus..."(Il s'élève des murmur...
      Je viens invoquer en faveur de M. de Lautrec, ou plutôt des représentants de la nation, les premiers principes du droit public, sur lesquels repose la liberté et l'intérêt national. Je n'examinerai pas les ...
      ...ifice de la liberté publique, de supposer qu'un tribunal quelconque puisse, sans avis préalable des représentants de la nation, décréter et juger un député. Qu'est-ce que l'inviolabilité ? Ce n'est point un privilège, et cependant c'est quelque c...
      ...mun des autres citoyens. 11 est de principe qu'aucune puissance ne doit s'élever au-dessus du corps représentatif de la nation ; qu'aucun corps ne peut décider des destinées des représentants.... Mais, dira-t-on, s'ils sont coupables, ils doivent...
      ...faut réduire la question à ce point : Peut-il exister un tribunal qui puisse déclarer coupables les représentants de la nation ? Si l'on répond affirmativement, il est évident que ce tribunal sera l'arbitre de leur destinée. S'il ne peut décider ...
      ...urra avec des formes et par des jugements iniques ; et l'inviolabilité détruite, l'indépendance de3 représentants de la nation n'existe plus..."(Il s'élève des murmures.)
      Speaker: Robespierre
      Pour que les représentants de la nation jouissent de l'inviolabilité, il faut q... Pour que les représentants de la nation jouissent de l'inviolabilité, il faut qu'ils ne puissent être attaqués par aucun pou*" voir particulier ; aucune décisi...

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 463
      Speaker: Robespierre
      ...uvoir supérieur aux représentants de la nation, c'est la nation elle-même. Si elle pouvait se rassemble...
      ...oit déclaré qu'aucun représentant de la nation ne peut être poursuivi dans un tribunal...
      ...ouvoir égal à eux, et il n'y a point de pouvoir de cette nature. Il existe un pouvoir supérieur aux représentants de la nation, c'est la nation elle-même. Si elle pouvait se rassembler en corps, elle serait leur véritable juge... Si vous ne consacrez ces principe...
      ...dépendance et de liberté, ne sont plus que des chimères. Je conclus à ce qu'il soit déclaré qu'aucun représentant de la nation ne peut être poursuivi dans un tribunal, à moins qu'il ne soit intervenu uu acte du Corps législatif qui déclare qu'il ...
      Speaker: Pétion
      ...er le délit par les représentants de la nation. La conclusion de M. Robespierre a écar... ...ouble dans la délibération, c'est qu'on a pu soupçonner l'intention de faire juger le délit par les représentants de la nation. La conclusion de M. Robespierre a écarté cette idée. L'Assemblée, qui a le droit de décider s'il y a lieu à accusation...
      Speaker: Viguier
      ...nt pas sa qualité de représentant de la nation. M. de Lautrec est député de Castres, e... ...r du roi; s'ils pouvaient refuser de décréter M. de Lautrec ? Ils ne connaissaient pas sa qualité de représentant de la nation. M. de Lautrec est député de Castres, et non de Toulouse, comme on a paru vouloir l'insinuer ; les officiers municipaux...
      Speaker: Bailly
      ...a commune et déposés aux archives de la nation, convoqués en assemblée générale dans l... ...tille, reconnus dans les procès-verbaux de vérification faits de l'autorité de la commune et déposés aux archives de la nation, convoqués en assemblée générale dans l'église des Quinze-Vingts, et présidés par M. le maire, assistés de leurs commis...
    • Séance du lundi 28 juin 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 28 juin 1790, au matin

      page 531
      Speaker: Thouret
      ...rien n'est fait si les avantages que la nation en attend ne se réalisent pas ; et, pou... ...dministratifs n'est, jusqu'à présent, qu'une grande et belle spéculation : mais rien n'est fait si les avantages que la nation en attend ne se réalisent pas ; et, pour les produire, il faut, en ce moment, beaucoup de sagesse et d'esprit de condui...

      Séance du lundi 28 juin 1790, au matin

      page 533
      Speaker: Camus
      ...ue des honoraires ou gages, afin que la nation puisse statuer en connaissance de cause... ...ées de remettre des états de tous ceux qui sont attachés à leur service, ainsi que des honoraires ou gages, afin que la nation puisse statuer en connaissance de cause et allouer un traitement proportionnel à celui qu'avaient ci-devant ces fonctio...
      Speaker: Camus
      ... que cette dépense coûtera eu plus à la nation. ...l'adoption du projet du comité, je demande à être instruit du nombre de millions que cette dépense coûtera eu plus à la nation.
    • Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      page 677
      Speaker: Tronchet
      ...qui pourront être formées, au nom de la nation, aux rachats des droits dépendant des b... ...ns aucune approbation des échanges consommés, et sans préjudice des oppositions qui pourront être formées, au nom de la nation, aux rachats des droits dépendant des biens aliénés à ce titre, et dont le titre aurait été reconnu susceptible de revi...
      Speaker: Tronchet
      ...l'égard des rachats qui seront dus à la nation par les propriétaires des biens mouvant... « Art. 7. A l'égard des rachats qui seront dus à la nation par les propriétaires des biens mouvants des biens nationaux, même par les apanagistes ou les échangistes dont les écha...

      Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      page 678
      Speaker: De Pardieu
      ...gressé les lois maritimes de toutes les nations policées, mais ces transgressions sont ... ...ter préjudice au royaume entier. Non seulement on a, par des voies défait, transgressé les lois maritimes de toutes les nations policées, mais ces transgressions sont de nature à altérer la bonne intelligence qui règne entre la France et d'autre3 ...
      Speaker: De Pardieu
      ...ute commise. L'étranger, pour venger sa nation, a enlevé l'unique propriété d'une fami... ... appartenaient à un autre pêcheur français, qui n'avait pris aucune part à la faute commise. L'étranger, pour venger sa nation, a enlevé l'unique propriété d'une famille innocente, indigente, qui n'avait que ce moyen de subsister. Le roi vient d'...

      Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      page 679
      Speaker: De Pardieu
      « Plusieurs corsaires de cette nation qui est en guerre avec la cour des Deux... « Plusieurs corsaires de cette nation qui est en guerre avec la cour des Deux-Siciles et avec la République de Gênes, s'étaient emparés de bâtiments apparten...
      Speaker: De Pardieu
      ...ué et repris par un bâtiment de la même nation, près de la rade d'Hyères. Il a été réc... « L'un de ces bâtiments pris antérieurement sur les Génois a été attaqué et repris par un bâtiment de la même nation, près de la rade d'Hyères. Il a été réclamé à la Giotat par le corsaire algérien qui s'en était d'abord emparé. Sa Maje...
      Speaker: De Pardieu
      ...s lois du royaume, celles de toutes les nations policées, lois dictées par l'humanité, ... « Mais quand bien même cette allégation eût été vraie, les lois du royaume, celles de toutes les nations policées, lois dictées par l'humanité, qui préviennent beaucoup d'actions barbares et qui assurent les droits des vrais...
      Speaker: De Pardieu
      ...nt pour le recommmander au consul de la nation française à Alger. ... soit pris des mesures tendant à prévenir une rupture. Je n'ai pas perdu un moment pour le recommmander au consul de la nation française à Alger.
      Speaker: De Pardieu
      ...is du royaume, aux droits de toutes les nations et aux traités qui nous lient avec elle... ... Toulon de remplir ses devoirs et d'informer d'une agression si contraire aux lois du royaume, aux droits de toutes les nations et aux traités qui nous lient avec elles.

      Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      page 680
      Speaker: De Batz
      ...e somme de plusieurs milliards. Mais la nation a acquis des capitaux immenses et cette...
      ...artie de la dette sera éteinte, pour la nation, par la vente des biens nationaux. Au s...
      ...ssible que tous les engagements et toutes les charges fussent acquittées sans une somme de plusieurs milliards. Mais la nation a acquis des capitaux immenses et cette dette n'est pas effrayante. Avant la convocation des Etats généraux, l'opinion ...
      ...utres charges ; mais ce qui est charge n'est pas dette. D'ailleurs, une grande partie de la dette sera éteinte, pour la nation, par la vente des biens nationaux. Au surplus, je n'en connais pas l'état bien exactement.
      Speaker: De Batz
      ...représentation et la souveraineté de la nation, ordonnait dans son conseil toutes les ...
      ...le roi, comme unique représentant de la nation.
      Sous le régime précédent, le roi, exerçant seul la représentation et la souveraineté de la nation, ordonnait dans son conseil toutes les dépenses publiques. Il y faisait vérifier ensuite et ces dépenses, et l'emploi d...
      ... à des formes : les liquidations et les indemnités n'étaient prononcées que par le roi, comme unique représentant de la nation.
      Speaker: De Batz
      ...blique, un mandat sur l'impôt et sur la nation, ses représentants ont seuls, sans cont... ...nferme l'engagement de la payer, et que cette liquidation crée une obligation publique, un mandat sur l'impôt et sur la nation, ses représentants ont seuls, sans contredit, le droit de prononcer et de consentir cette obligation, comme avant de la...

      Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      page 681
      Speaker: De Batz
      ...s finances restitue solennellement à la nation et aux Jois leurs droits sur la fortune... ...s régime et à tout revoir par vous-mêmes, en attendant qu'uu plan général sur les finances restitue solennellement à la nation et aux Jois leurs droits sur la fortune de l'Etat.
    • Séance du jeudi 8 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du jeudi 8 juillet 1790, au matin

      page 746
      Speaker: De Menou
      ...ui ont eu lieu, les représentants de la nation réclament aujourd'hui cette prérogative... ...i les citoyens ont joui du droit de nommer les chefs de toutes les fédérations qui ont eu lieu, les représentants de la nation réclament aujourd'hui cette prérogative, et je vous propose de décréter que le roi est le chef ae la fédération qui doi...
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 showing 10 of 12 results view all
    • Séance du vendredi 9 juillet 1790

      - search term matches: (45)

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page
      Speaker: Le Président
      ... de l'Assemblée des représentants de la nation. ...olisent, sous divers emblèmes, les principales vertus qui caractérisent le génie de l'Assemblée des représentants de la nation.

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 2
      Speaker: Le Président
      ... les seuls héritiers. (La justice de la nation serait à l'abri des conséquences qu'ell... ...é ont depuis longtemps consacré en France, et dont mes enfants et leur père sont les seuls héritiers. (La justice de la nation serait à l'abri des conséquences qu'elle en pourrait craindre, puisque l'exemple des droits et de l'infortune de cette ...
      Speaker: De Wimpffen
      ...cquitter, du moins en partie, ce que la nation doit à la postérité de ce grand homme. ... ...accordiez à chacun des trois enfants deux cent mille francs ; c'est le moyen d'acquitter, du moins en partie, ce que la nation doit à la postérité de ce grand homme. Si cette somme pouvait, à la première vue, paraître trop considérable, je vous p...
      Speaker: Fréteau
      ...latante la reconnaissance tardive de la nation pour les services de ce grand homme, qu... ...ître sans le maréchal de Lowendal. C'est afin de présenter d'une manière plus éclatante la reconnaissance tardive de la nation pour les services de ce grand homme, que je demande le renvoi aux comités militaire et des pensions, de la lettre adres...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 3
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...ls vous proposent de faire abandon à la nation de deux maisons et de deux contrats éva... ... 13 mai dernier par les frères cordonniers de Paris, paroisse Saint-Eustache ; ils vous proposent de faire abandon à la nation de deux maisons et de deux contrats évalués au total de 85,000 livres en échange d'une pension viagère de 1,0.00 livres...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 9
      Speaker: De Biron
      ...e de la civilisation et du commerce des nations, les particuliers, pour diminuer leurs ... ...s sociétés politiques. Lorsque le besoin des communications s'est augmenté encore de la civilisation et du commerce des nations, les particuliers, pour diminuer leurs frais et augmenter les facilités de leurs correspondances, ont profité des établ...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 10
      Speaker: De Biron
      ...s fussent punis comme coupables de lèse-nation s'ils violaient leur serment, aucune de... ...tifier contre toutes les atteintes de la séduction, que nous avons demandé qu'ils fussent punis comme coupables de lèse-nation s'ils violaient leur serment, aucune de ces précautions ne peut ni ne doit être proposée pour aucune autre partie de fi...
      Speaker: De Biron
      ...tribunal, qui4ugera les crimes de lèse-^nation, toutes les contraventions qui pourraie...
      ...être poursuivis comme criminels de lèse-nation. Le même serment sera prêté par tous le...
      ... au secret des lettres de toute la correspondance du royaume, et de dénoncer au tribunal, qui4ugera les crimes de lèse-^nation, toutes les contraventions qui pourraient y être faites et qui parviendraient à leur connaissance, je tout sous peine d'être poursuivis comme criminels de lèse-nation. Le même serment sera prêté par tous les préposés des postes, entre les mains des municipalités des lieux où ils seront...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 12
      Speaker: Target
      ...toyen et roi des Français, je jure à la nation d'employer tout le pouvoir qui m'est dé... ...rment que le roi prononcera ensuite, sera conçu en ces termes: « Moi, premier citoyen et roi des Français, je jure à la nation d'employer tout le pouvoir qui m'est délégué par la loi constitutionnelle de l'Etat, à maintenir la Constitution décrét...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 13
      Speaker: L'abbé Maury
      ...nde un intermédiaire entre le roi et la nation : il ne peut y en avoir. Les distinctio...
      ...ne peut rien y avoir entre le roi et la nation. Mais il s'agit d'honorer la nation et le roi, en honorant la famille du ro...
      ...s'élève des murmures.) Je me suis très mal expliqué, si l'on conclut que je demande un intermédiaire entre le roi et la nation : il ne peut y en avoir. Les distinctions qu'on accorde dans les assemblées publiques, à ceux que leur naissance unit à...
      ...t d'établir une hiérarchie de puissance, sans doute je dirais il n'y a rien, il ne peut rien y avoir entre le roi et la nation. Mais il s'agit d'honorer la nation et le roi, en honorant la famille du roi; mais il s'agit d'une cérémonie où le roi ne paraîtra pas pour exercer sa puis...
      Speaker: L'abbé Maury
      ... une maxime fondamentale .de l'Etat, la nation ne peut trop décerner d'honneur à ceux ...
      ...mpenser votre roi d'avoir réhabilité la nation dans tous ses droits. Vous ne voulez pa...
      ... le plus absolu des despotes. Puisque votre trône est héréditaire, puisque c'est une maxime fondamentale .de l'Etat, la nation ne peut trop décerner d'honneur à ceux qui y ont des droits ; c'est par cette affluence d'hommages que vous pourrez récompenser votre roi d'avoir réhabilité la nation dans tous ses droits. Vous ne voulez pas que la famille de notre monarque soit la seule à qui il reste des désirs à for...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...propre à entretenir l'harmonie entre la nation et le roi, que de l'entendre exprimer, ... ... de lui, lorsque votre constitution sera terminée. Est-il quelque chose de plus propre à entretenir l'harmonie entre la nation et le roi, que de l'entendre exprimer, au milieu des députés de toutes les parties du royaume, le même sentiment que se...
      Speaker: Barnavc
      ...à leur source, et où la puissance de la nation est la seule puissance, et peut seule d... ...t pu être prévus par elle. C'est un de ces actes où tous les pouvoirs remontent à leur source, et où la puissance de la nation est la seule puissance, et peut seule dicter les lois et les règles. C'est donc à la souveraineté des pouvoirs à décide...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 14
      Speaker: De Cazalès
      ...ouvoir exécutif, que le souverain de la nation, que le roi, dont l'autorité a précédé ...
      ...ouvoir exécutif, que le souverain de la nation, que le roi, dont l'autorité a précédé ...
      ...e l'autorité du roi a précédé celledela nation, de laquelle toutes les autorités émane...
      ...a précédé celle des représentants de la nation; c'est lui qui vous a donné le mouvemen...
      ... ne l'est pas par vous; il l'est par la nation, et vous n'êtes pas la nation; il l'est par le droit de sa couronne, ...
      ...s avez reçu les ordres souverains de la nation, qui a voulu qu'il fût reconnu tel.
      Ce n'est pas sans surprise que j'ai entendu dire que le chef suprême du pouvoir exécutif, que le souverain de la nation, que le roi, dont l'autorité a précédé la vôtre..... (Il s'élève beaucoup de murmures ; plusieurs personnes demandent q...
      ...ète : ce n'est pas sans surprise que j'ai entendu dire que le ch* f suprême du pouvoir exécutif, que le souverain de la nation, que le roi, dont l'autorité a précédé la vôtre (Nouveaux murmures) ; certainement je n'ai pas prétendu dire que l'autorité du roi a précédé celledela nation, de laquelle toutes les autorités émanent; mais j'ai dit, et c'est une vérité incontestable, que l'autorité du roi a précédé celle des représentants de la nation; c'est lui qui vous a donné le mouvement et la vie ; sans lui vous n'existeriez pas : il est donc, dis-je, extraordinai...
      ...e roi ne serait pas chef suprême de l'armée : il l'est par la loi du royaume, il ne l'est pas par vous; il l'est par la nation, et vous n'êtes pas la nation; il l'est par le droit de sa couronne, parce qu'il est le chef héréditaire de l'Empire; il l'est par notre Constitution, parce que vous avez reçu les ordres souverains de la nation, qui a voulu qu'il fût reconnu tel.
      Speaker: De Cazalès
      ... les appelle. Il est de l'intérêt de la nation de donner au peuple l'exemple du respec... ...oi, les princes de la famille royale doivent entourer le trône où leur naissance les appelle. Il est de l'intérêt de la nation de donner au peuple l'exemple du respect qu'il doit leur porter, afin que personne n'ait le criminel projet de déranger...
      Speaker: De Cazalès
      ...lirait la dignité du chef suprême de la nation ; tout autre serait indigne de lui. Tou... ...es vertus qu'il sera lié; voilà le seul lien digne de Sa Majesté: tout autre avilirait la dignité du chef suprême de la nation ; tout autre serait indigne de lui. Tout autre porterait au roi la couleur d'un chef de parti. (Les murmures redoublent...
      Speaker: De Cazalès
      ...e le roi soit libre de prendre, avec sa nation, tel engagement qu'il lui plaira. Je ne... ...mprimerait le caractère de la faction à toute assemblée qui oserait l'exiger. Que le roi soit libre de prendre, avec sa nation, tel engagement qu'il lui plaira. Je ne sais quelle prédilection l'Assemblée a pour les serments; les serments ont, de ...
      Speaker: Le Chapelier
      ...: le roi est un, les représentants delà nation sont un ; le roi, le président et l'Ass... ... le roi prendra. Quant au second article, voici les motifs qui nous ont dirigés : le roi est un, les représentants delà nation sont un ; le roi, le président et l'Assemblée ne sont que deux ; voilà pourquoi nous ! n'avons fixé que la place que de...

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 15
      Speaker: Dupont
      ...rpétuel, représentant irrévocable de la nation, pour approuver les décrets qui lui par...
      ... deviennent des lois, jusqu'à ce que la nation, deux fois consultée
      ...le-ment coopéruteur du pouvoir législatif. Nous l'avons constitué commissaire perpétuel, représentant irrévocable de la nation, pour approuver les décrets qui lui paraissent conformes à l'intérêt général et à là volonté nationale, et les transformer ainsi en lois, par sa sanction, ou pour empêcher que ces décrets deviennent des lois, jusqu'à ce que la nation, deux fois consultée
      Speaker: Dupont
      ...exécutif, mais comme chef suprême de la nation. ...us l'avons placé dans la Constitution, non pas simplement comme chef du pouvoir exécutif, mais comme chef suprême de la nation.
      Speaker: Dupont
      ...ionales une corporation distincte de la nation, et que l'on regarderait, à quelques ég... ...ivent maintenir. Gomment pourrions-nous faire de la confédération des gardes nationales une corporation distincte de la nation, et que l'on regarderait, à quelques égards, comme lui étant opposée? Comment

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 18
      ...ché, mais directement au tribunal de la nation, lé 7 septembre 1789, et à M. d'Aiguill... ...emblée que cette plainte n'a jamais été particulièrement adressée à M. de La Blaché, mais directement au tribunal de la nation, lé 7 septembre 1789, et à M. d'Aiguillon, alors président au sénat français; qu'elle a été réitérée et adressée à l'As...
    • Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 191
      Speaker: De Noailles
      ...tte Assemblée qu'on voudra enlever à la nation un droit constitutionnel. Je vais rappe...
      ...ter qu'aux conditions sur lesquelles la nation a voulu qu'il existât; il ne peut avoir de forces que celles que la nation a voulu lui confier. L'organisation de ces forces appartient à la nation ou à ses représentants, et. non pas à l...
      ...des troupes étrangères au service de la nation, sur les lois relatives aux délits et p...
      ...l s'agit de distinguer les différents pouvoirs : ce n'est pas dans le sein de cette Assemblée qu'on voudra enlever à la nation un droit constitutionnel. Je vais rappeler les principes. Le pouvoir exécutif ne peut exister séparément des pouvoirs politiques. Il ne peut exister qu'aux conditions sur lesquelles la nation a voulu qu'il existât; il ne peut avoir de forces que celles que la nation a voulu lui confier. L'organisation de ces forces appartient à la nation ou à ses représentants, et. non pas à lui-même, car 11 est bien évident qu'on ne peut pas lui laisser le droit de se co...
      ...r les formes des enrôlements et les conditions des dégagements, sur l'admission des troupes étrangères au service de la nation, sur les lois relatives aux délits et peines militaires, et enfin sur le traitement de l'armée en cas de licenciement. ...

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 194
      Speaker: De Toulongeon
      ...ent avec la constitution générale de la nation et qui les rendent l'un et l'autre des ... ...ts, me réservant de les motiver par les raisons qui, je crois, les lient intimement avec la constitution générale de la nation et qui les rendent l'un et l'autre des bases fondamentales et préalables à la formation du plan d'organisation que vous...

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 195
      Speaker: De Toulongeon
      ...ppartenait encore en quelque sorte à la nation, que l'on appelait alors l'Etat, n'appa... ... du gouvernement, on se donna tout à lui pour en tout obtenir; et l'armée, qui appartenait encore en quelque sorte à la nation, que l'on appelait alors l'Etat, n'appartint plus alors même à l'Etat: elle n'appartint qu'à l'autorité arbitraire qui,...
      Speaker: De Toulongeon
      ...ujourd'hui, Messieurs, que le roi et la nation forment véritablement l'Etat, aujourd'h... Aujourd'hui, Messieurs, que le roi et la nation forment véritablement l'Etat, aujourd'hui que leurs droits sont délimités, un nouvel ordre de choses dans la constituti...
      Speaker: Barnave
      ... avec la perfection de celle des autres nations, elle peut devenir la pire; alors il fa... ... nationale. La tactique que. nous avons adoptée est peut être la meilleure; mais avec la perfection de celle des autres nations, elle peut devenir la pire; alors il faudrait changer l'organisation de l'armée. Elle n'est donc qu'un objet purement d...
    • Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 211
      ... de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 li... ...t que les habitants, en sus de leur contribution patriotique, montant à la somme de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 livres qui leur sont dus par l'Etat depuis près de onze ans pour les offices des a...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 215
      Speaker: De Vismes
      ...u profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la... ...rotection peut-il subsister désormais, soit au profit du concessionnaire, soit au profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la suppression doit-elle s'opérer sans aucune indemnité pour ie concessionnaire?

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 216
      Speaker: De Vismes
      ... de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit. ...t une émanation : car la justice d'abord l'exige ainsi, et l'intérêt particulier de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit.

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 217
      Speaker: De Vismes
      ...emps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a... ... point, Messieurs, de la tolérance religieuse de laquelle ont joui de tous les temps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a pu devenir l'objet d'un trafic honteux. Un zèle malentendu a souvent égaré nos ...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 219
      Speaker: Merlin
      ...emnités qui pourraient être dues par la nation ...s ou par des particuliers; sauf à statuer, ainsi qu'il appartiendra, sur les indemnités qui pourraient être dues par la nation
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (13)

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 35
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ... avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune... ... ayant vingt-six ans de services, a éu fës cfieyeux et les oreilles coupés* pour avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune pFeove légale de ces faits, mais qûe, vu leur importance, il demande^ le renvoi...

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 37
      Speaker: De Custine
      ...ui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn. ...se considérable : je crois qu'avec 18 millions on pourrait contenter toUs ceux qui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn.
      Speaker: D'Ambly
      ...e suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas ... ...sur leur traitement ; vous ne leur ôterez rien non plus; en vérité, Messieurs, je suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas assez pour les pensionnaires de l'Etat.
      Speaker: Palasne de Champeaux
      ...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix d... et leur d'uréë méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix des sacrifices qu'ils.ont faits à l'utilité publique. »
      Speaker: Regnaud
      Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naiss... Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve^en^ défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fa...
      Speaker: Palasne
      ... a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la natur... ...ré sa patrie, ou qui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses honorifiques, ou pécuni...
      Speaker: Le Chapelier
      ...es des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou c(ui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publiques des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services^ prétendre à des récompenses. »

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 38
      Speaker: Palasne
      ... et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ort dans le cours de son service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: De Noailles
      ...rir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonction...
      ... ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.
      ...s commande, j'y acquiesce. Quant aux autres dispositions, je crois que c'est ouvrir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonctionnaires d'une manière honnête. Il ne me paraît point juste de payer deux fois les...
      ...onnairevpublic, une fois retiré, ne se mettra plus en peine ni de sa femme ni de ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 39
      Speaker: Fréteau
      ...es enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ans le cours de 6on service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: Palasne
      ...our la liquidation des créanciers de la nation. » ...ans la classe des dettes de l'Etat, et soumis aux. règles qui seront décrétées pour la liquidation des créanciers de la nation. »
      Speaker: Fréteau
      ...ants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services... ...l'article ainsi limité, car le roi doit se borner à encourager les talents naissants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services publics.
      Speaker: De Noailles
      ...x Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les... La question de savoir si l'on défendra aux Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les officiers français qui vont s'instruire au service des autres puissances savent...
    • Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      page 352
      Speaker: Dupont
      ...chipel des Moluques, pour procurer à la nation la culture des épiceries fine3, dont le...
      ...-Bourbon et à Cayenne, et ouvre pour la nation une source immense de richesses.
      ..., qui a employé 40 ans de sa vie à quatre voyages infiniment périlleux dans l'archipel des Moluques, pour procurer à la nation la culture des épiceries fine3, dont les Hollandais s'étaient exclusivement emparés, et qui a tellement réussi dans cet...
      ...e cette culture est actuellement en pleine vigueur à l'Ile-de-France, à l'Ile-de-Bourbon et à Cayenne, et ouvre pour la nation une source immense de richesses.

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      page 354
      Speaker: Camus
      ...autel majestueux sur lequel le dieu des nations a été pour la première fois invoqué au ... Que le marbre transmette à nos descendants l'autel majestueux sur lequel le dieu des nations a été pour la première fois invoqué au nom de la liberté et de l'égalité."
      Speaker: D'Allarde
      ... procuration des Génois, de prêter à la nation soixante-dix millions, tant en espèces ... fait un rapport sur la proposition faite par M. de Vismes, fondé de la procuration des Génois, de prêter à la nation soixante-dix millions, tant en espèces qu'intérêts échus et créances exigibles, remboursables en annuités de dix années...

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      page 355
      Speaker: D'Allarde
      ...ouverâ l'Europe qu'il existe encore des nations assez sages pour nous aider à nous défe... ...r contre nous, et ne manquera pas de sentir combien il est heureux de pouvoir prouverâ l'Europe qu'il existe encore des nations assez sages pour nous aider à nous défendre contre les tentatives de puissances mal intentionnées.
      Speaker: D'Allarde
      ...is est, autorisée à passer, au nom delà nation, une constitution de 70 millions de cap... Art. 1er. La municipalité de Paris est, autorisée à passer, au nom delà nation, une constitution de 70 millions de capital aux capitalistes génois, dont la soumission lui a été présentée et à leur f...

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      page 356
      Speaker: D'Allarde
      ...s à être exploités pour le compte de la nation, spécialement hypothéqués au payement d... Art. 7. L'Assembléenationale déclare, en conséquence, les bois nationaux destinés à être exploités pour le compte de la nation, spécialement hypothéqués au payement desdites annuités, jusqu'à leur parfait payement.

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      page 357
      Speaker: Merlin
      ...'étaient dits chargés par le chef de la nation, étant révoqué par la nation elle-même, les accessoires de cette jus... ...t été déléguées, étant supprimées, le mandat dont ils avaient été, ou dont ils s'étaient dits chargés par le chef de la nation, étant révoqué par la nation elle-même, les accessoires de cette justice, les salaires de ces fonctions, les honoraires de ce mandat doivent cesser ...
    • Séance du mercredi 28 juillet 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 389
      Speaker: Fréteau
      ...fense du royaume et pour la sûreté delà nation au dehors. Le ministre de la guerre a d... ...it de prendre des informations sur les mesures qui avaient été prises pour la défense du royaume et pour la sûreté delà nation au dehors. Le ministre de la guerre a dit n'avoir pu faire autre chose que de maintenir l'emplacement des troupes et de...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 391
      Speaker: Arthur Dillon
      ...est proposé, et qu'il faut demander aux nations voisines d'expliquer leurs intentions. ... circonstances, l'Assemblée ne peut pas s'en tenir aux termes du décret qui lui est proposé, et qu'il faut demander aux nations voisines d'expliquer leurs intentions.
      Speaker: D'Aiguillon
      ...utrichiennes est extrêmement sage ; les nations voisines n'y verront que de la prudence...
      ...is patriotes, et peut-être même par les nations voisines. Apprécions,dans cet état crit...
      ...tre situation actuelle ; il faut que la nation française développe tous ses efforts, d...
      ...e qui me paraît nécessaire. La disposition de suspendre le passage des troupes autrichiennes est extrêmement sage ; les nations voisines n'y verront que de la prudence. Mais, dans mon opinion, les ministres ne me paraissent pas aussi innocents qu'...
      ...nces méridionales, des signes d'insurrection, excités certainement par les mauvais patriotes, et peut-être même par les nations voisines. Apprécions,dans cet état critique, la conduite du ministre des affaires étrangères. Il dit qu'il n'a pas rend...
      ... grande partie de l'Assemblée applaudit.) Il est essentiel de nous occuper de notre situation actuelle ; il faut que la nation française développe tous ses efforts, déploie toute sa vigueur, afin de détruire la confiance des ennenis de la chose p...
      ... « la tète de la noblesse de toutes les nations, et, suivi « de tous les sujets fidèles... ...e saint Louis l'idée dé a tromper son épée dans le sang des Français ; j'irai, à « la tète de la noblesse de toutes les nations, et, suivi « de tous les sujets fidèles à leur roi, qui se réuniront « sous mes drapeaux ; j'irai tenter de délivrer çe...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 393
      Speaker: Charles de Lameth
      ...iétude : mais pour que le courage de la nation inspire une juste confiance, il faut qu... ...leur a tenu tête ; sous le règne de la liberté, nous ne devons avoir aucune inquiétude : mais pour que le courage de la nation inspire une juste confiance, il faut qu'elle soit armée. Une révolution a, comme une maladie, ses périodes et ses crise...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 394
      Speaker: Robespierre
      ... Quand il s'agit du salut de l'Etat, la nation ne doit pas fixer son attention sur un ... ...'Aiguillon; mais parce qu'elle n'est point analogue au parti qu'on doit prendre. Quand il s'agit du salut de l'Etat, la nation ne doit pas fixer son attention sur un particulier. Ce qui nous a été rapporté, par les six commissaires, n'est qu'une ...
      Speaker: Voidel
      ...'il sera rendu au roi les droits que la nation a repris; que ia noblesse contribuera à... ...; ils feront préeé-* der leur marché d'un manifeste dans lequel il sera porté qu'il sera rendu au roi les droits que la nation a repris; que ia noblesse contribuera à toutes les charges sans exception, que le clergé sera moins bien traité qu'il n...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 396
      ...ères. Votre courage et la vigueur d'une nation gui veut être libre, ont écarté, jusqu'... préparatifs pour embraser des pays entiers afin d'y attirer des forces étrangères. Votre courage et la vigueur d'une nation gui veut être libre, ont écarté, jusqu'aujourd'hui, ces périls, et les périls n'ont servi qu'à rendre triomphante la ca...
      ...les traités, et les Français, comme une nation féroce, indigne de la liberté, et qui n... ...nds dans cet Empire, on leur peint la France hors d'état désormais de maintenir les traités, et les Français, comme une nation féroce, indigne de la liberté, et qui ne compte pour rien la perfidie.
      ...les ont retenti dans tous les cœurs; la nation qui se constitue sur la justice, doit ê... ...attaquerons personne. Croyez, Messieurs, que ces paroles ne sont pas perdues, elles ont retenti dans tous les cœurs; la nation qui se constitue sur la justice, doit être un jour l'admiration et le modèle de toutes les autres. Vous avez donc fait ...
      ...ions qui vous ont été faites, ou que la nation soit dépouillée même de ses droits légi...
      ...articuliers. Mais qu'ils sachent que la nation a tout ce qu'il faut de justice et de f...
      ...ité sera notre politique; qu'une grande nation ne prend conseil que de la générosité; ...
      Il faut que, sur-le-champ, vous fassiez raison à l'Europe du prix des cessions qui vous ont été faites, ou que la nation soit dépouillée même de ses droits légitimes (2). Langage de cannibales, vrai manifeste de brigands! Tels sont les cons...
      ...iberté cherchent à dégrader la majesté des princes, pour servir leurs intérêts particuliers. Mais qu'ils sachent que la nation a tout ce qu'il faut de justice et de force pour maintenir et même pour faire exécuter les clauses des traités; que nou...
      ...vernés par l'astuce des cabinets ni par les mystères diplomatiques ; que la probité sera notre politique; qu'une grande nation ne prend conseil que de la générosité; que les intérêts de tous seront pesés dans une juste balance quand nous serons s...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 397
      ...s, l'emportera toujours sur celui d'une nation désormais agricole par constitution, ve... ...rivalité n'est qu'une concurrence, dont le commerce, assuré sur des bases solides, l'emportera toujours sur celui d'une nation désormais agricole par constitution, verra-t-elle de sang-froid une ligue européenne dont les progrès et le désordre ne...
      ...nutilement on a cherché à séparer de sa nation; qui s'est identifié avec elle parceque... ...vez pas attendre, pour les confondre, qu'ils aient été réalisés. Votre roi, qu'inutilement on a cherché à séparer de sa nation; qui s'est identifié avec elle parceque des hommes vulgaires auraient appelé des sacrifices ; qui, quoiqu'on en dise, e...
      ...'il leur convient d'avoir pour amie une nation qui a juré la paix à ses voisins, et qu...
      ...forcera de fatiguer, si l'énergie de la nation, si cette puissance de volonté dont les...
      ...des Romains, la salle nationale est ouverte à tout le monde. Qu'ils exa-miment s'il leur convient d'avoir pour amie une nation qui a juré la paix à ses voisins, et qui brûle de la conquérir pour l'univers, par les armes dignes d'elle : la raison,...
      ...ophétie est mensongère, si votre persévérance, Messieurs, qu'inutilement on s'efforcera de fatiguer, si l'énergie de la nation, si cette puissance de volonté dont les hommes faibles n'ont aucune idée, vous permettent d'achever votre ouvrage, l'Eu...
      ...la force nationale au complot contre la nation et contre le trône. Ils veulent nous ôt... ...er votre Constitution. Maintenant, il faut crier à haute voix, et opposer toute la force nationale au complot contre la nation et contre le trône. Ils veulent nous ôterla liberté, nous crierons: Liberté! Et ce cri, répété par vingt-cinq millions ...

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 398
      ... la force de l'armée par la force de la nation. Les soldats citoyens n'attendent que c... de soutenir la force de l'armée par la force de la nation. Les soldats citoyens n'attendent que ce moyen pour prendre les rangs et les formes que vous leur indiquerez.
      ...nvaincra de eelte grande vérité, que la nation et le roi n'ont qu'un même intérêt; vou... En attendant, tout le monde se convaincra de eelte grande vérité, que la nation et le roi n'ont qu'un même intérêt; vous méditerez avec sagesse les principes politiques qui naissent de nos relations ...
    • Séance du samedi 31 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du samedi 31 juillet 1790, au matin

      page 440
      Speaker: Regnault
      ...able générosité des représentants de la nation, ... la province; c'est ce qu'osent espérei et qu'implorent de la vertueuse et équitable générosité des représentants de la nation,
      Speaker: Regnault
      ...et à la justice des représentants de la nation, pour faire rétablir à leurs compagnons... « Les officiers du corps des carabiniers recourent avec confiance à la noblesse et à la justice des représentants de la nation, pour faire rétablir à leurs compagnons d'armes l'ancien traitement d'un sou par jour, doat ils jouissaient. Ils osent ...

      Séance du samedi 31 juillet 1790, au matin

      page 443
      Speaker: Fréteau
      ...s, de Ba part, remettre mille écus à la nation. (Des applaudissements interrompent Vov... ...adame de Damas, sa fille, a reçu, au lieu de 1,000 livres, 4,000 livres. Je viens, de Ba part, remettre mille écus à la nation. (Des applaudissements interrompent Vovateur.) On propose que l'on consepve un capital de 4,000 livres pour la famille ...
      Speaker: Camus
      ... je crois qu'on doit aussi laisser à la nation la faculté de reconnaître les services ... ...leur sœur ; en reconnaissant la générosité de l'action qu'elle fait aujourd'hui, je crois qu'on doit aussi laisser à la nation la faculté de reconnaître les services de leur père. Je demande donc que la proposition de M. Fréteau soit renvoyée au ...

      Séance du samedi 31 juillet 1790, au matin

      page 445
      Speaker: La Réveillère de Lépeaux
      ...illir des connaissances utiles chez les nations étrangères. ...ces et des arts exige qu'on envoie un citoyen hors de sa patrie pour aller recueillir des connaissances utiles chez les nations étrangères.
      Speaker: Blin
      ... leur assurer un traitement digne d'une nation qui a acquis de la réputation dans les ... ... leur argent à un pompeux étalage; ils font des expériences utiles: on doit donc leur assurer un traitement digne d'une nation qui a acquis de la réputation dans les arts et les sciences.
      Speaker: Duquesnoy
      ...nt la navigation, nous lient aux autres nations de la terre, et portent dans toutes ...onnent nos manufactures et enrichissent notre commerce, les savants qui facilitent la navigation, nous lient aux autres nations de la terre, et portent dans toutes

      Séance du samedi 31 juillet 1790, au matin

      page 446
      Speaker: Duquesnoy
      ...elies rendent l'Europe tributaire d'une nation industrieuse et active} elles éclairent... ... honteuse. Encouragez les lettres et les scieriêes ; elles enrichissent l'Etat relies rendent l'Europe tributaire d'une nation industrieuse et active} elles éclairent le peuple; elles le préservent du-plus grand des dangers, l'ignorance de ses dr...
      Speaker: Martineau
      On parle d'une nation généreuse, et on oublie combien elle es... On parle d'une nation généreuse, et on oublie combien elle est opérée ; crai-ghez-Vôus de manquer de savants? c'èst des agriculteurs dont vou...
    • Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      page 572
      Speaker: Camus
      ...ts à une reconnaissance particulière de nation; que s'il est juste que, dans l'âge des... ...nse, que la durée, l'émi-nence et la nature de ses services lui donnent des droits à une reconnaissance particulière de nation; que s'il est juste que, dans l'âge des infirmités, la patrie vienne au secours de celui qui lui a consacré ses talents...

      Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      page 573
      Speaker: Camus
      ...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le prix d... rendus au corps social, quand leur importance et leur durée méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le prix des sacrifices qu'ils ont faits à l'utilité publique.
      Speaker: Camus
      Art. 3. Les sacrifices dont la nation doit payer le prix sont ceux qui naisse... Art. 3. Les sacrifices dont la nation doit payer le prix sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve en défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fait...
      Speaker: Camus
      ... a des droits à la reconnaissance de la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou qui adonné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la reconnaissance de la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses.
      Speaker: Camus
      ... Les marques d'honneur décernées par la nation seront personnelles et mises au premier... Art. 5. Les marques d'honneur décernées par la nation seront personnelles et mises au premier rang des récompenses publiques.
      Speaker: Camus
      ...es enfanis être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...dans le cours de son service public pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfanis être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance.
      Speaker: Camus
      ...our la liquidation des créanciers de la nation. ...dans la classe des dettes de l'Etat, et soumis aux règles qui seront décrétées pour la liquidation des créanciers de la nation.
    • Séance du dimanche 11 juillet 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du dimanche 11 juillet 1790

      page 46
      Speaker: Louis-Joseph-Phillppe de France
      « Je jofe d'être fidèle à la nation, à la loi au roi, et de maintenir de to... « Je jofe d'être fidèle à la nation, à la loi au roi, et de maintenir de tout mon pouvoir ia constitution décrétée par l'Assemblée nationale, et acceptée p...
    • Séance du jeudi 5 août 1790, au soir

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 5 août 1790, au soir

      page 623
      Speaker: Le Président
      ... nouveau régime ne peut être utile à la nation, elle ne peut reprendre sa première spl... « Le nouveau régime ne peut être utile à la nation, elle ne peut reprendre sa première splendeur, qu'autant que les administrateurs des départements et districts feront t...
      Speaker: Le Président
      ...elui de Linnœus, chez toutes les autre» nations de l'Europe, ferait sentir le prix, si ... ...es recherches de se» membres ; science dont le nom de Buffon, en France, comme celui de Linnœus, chez toutes les autre» nations de l'Europe, ferait sentir le prix, si elle n'en recevait un plus grand encore de ses rapports avec l'agriculture et to...

      Séance du jeudi 5 août 1790, au soir

      page 624
      Speaker: Le Président
      ...droits éternels à la reconnaissance des nations, et le monde entier est leur patrie. L'... ...urpris le secret de la nature, et nous ont fait connaître ses procédés, ont des droits éternels à la reconnaissance des nations, et le monde entier est leur patrie. L'hommage que vous vous proposez de rendre à leur mémoire, illustrera ceux qui en ...

      Séance du jeudi 5 août 1790, au soir

      page 625
      Speaker: L'abbé Maury
      ...te condition pour un représentant de Ja nation, que d'élever la voix contre un de ses ... C'est une triste condition pour un représentant de Ja nation, que d'élever la voix contre un de ses concitoyens. C'est pour la première fois que je remplis un aussi déplorable mini...
      Speaker: L'abbé Maury
      ... citoyen qui restait pur aux yeux de la nation. Non, jamais les Français n'ont mis leu... ...eux ; vingt-cinq années de cachots ne répandaient aucun nuage sur l'honneur d'un citoyen qui restait pur aux yeux de la nation. Non, jamais les Français n'ont mis leur honneur à la merci des rois, des ministres : un militaire renvoyé, un ambassad...
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 6 results
    • Séance du lundi 30 août 1790

      - search term matches: (6)

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 413
      Speaker: De Jessé
      ...re parfaite; car, dans une époque où la nation française est affamée du bonheur qu'ell... ... seraient ceux qui voudraient l'étayer de toutes les parties qui peuvent la rendre parfaite; car, dans une époque où la nation française est affamée du bonheur qu'elle lui promet, tout ce qui n'est pas elle est contre elle : ni le temps présent, ...

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 414
      Speaker: D'Estourmel
      ...ë sous les yeux ueS représentants de la nation, comme un nommage qu'il était empressé ... ...e régiment vous suppliait, Monsieur le Président, de vouloir bien mettre cet àctë sous les yeux ueS représentants de la nation, comme un nommage qu'il était empressé d'offrir à l'Assemblée nationale, et comme un témoignage authentique de son patr...
      Speaker: Thouret
      ...uant en peu ae choses les charges de la nation,^pourrait lui faire perdre tout le frui... ...pération, de né pas se iaisser guider Par Un esprit 4e parcimonie, qui, en diminuant en peu ae choses les charges de la nation,^pourrait lui faire perdre tout le fruit de la bonne institution de ia justice actuelle. Le comité avait pensé que le t...
      Speaker: Martineau
      ...eevoir le fardeau dont on va charger la nation. Ën calculant ce que rapportaient à l'E... Il faut examiner ce plan dans son ensemble, afin d'apereevoir le fardeau dont on va charger la nation. Ën calculant ce que rapportaient à l'Etat les anciennes Charges de

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 416
      Speaker: Duval
      ...,000 livres ; ceci ne pesait pas sur la nation, mais sur chaque plaideur. Je prends à ... ...usée d'en recevoir, était composée de 180 membres, les épices se montaient à 250,000 livres ; ceci ne pesait pas sur la nation, mais sur chaque plaideur. Je prends à témoin M. Thouret ; il a plaidé au parlement de Rouen: je lui demande, en son âm...
      Speaker: Duval
      ...du roi, il va coûter mille écus. Que la nation prononce avec vous et indépendamment de... ..... je ne puis en parler dans l'Assemblée. Un conseiller recevait 7 liv. 10 sous du roi, il va coûter mille écus. Que la nation prononce avec vous et indépendamment de vous, non pas sur ce que vaudront les nouveaux juges, je suis persuadé qu'ils a...

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 419
      ...nt donc être régis pour le compte de la nation par des administrateurs particuliers ; ... ... nuisible, do leur confier l'administration des impôts indirects ; ceux-ci doivent donc être régis pour le compte de la nation par des administrateurs particuliers ; déjà il est démontré qne les compagnies, réduites aux seuls impôts indirects, ne...
      ...dans Une mesure convenable, et alors la nation a un intérêt réel à rendre leur sort av... ..., qu'ils se trouvent mal payés. L'économie éclairée réduit le pombre des àgents dans Une mesure convenable, et alors la nation a un intérêt réel à rendre leur sort avantageux pour en être bien servie.
      ...que le préliminaire, que, d'un côté, la nation se nuirait à elle-même et aux administr... ... si l'Assemblée ne sempressait d'achever l'opération dont cette réduction n'est que le préliminaire, que, d'un côté, la nation se nuirait à elle-même et aux administrateurs, qui, pris en masse, sont encore trop payés, et pris en particulier, sont...
      ...cet intérêt se trouve lié à celui de la nation. ...réjt même de peux qui doivent former la nouvelle compagnie le demande ainsi, et cet intérêt se trouve lié à celui de la nation.

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 421
      ...nt absolu de ces fonds d'avance, que la nation doit recouvrer un bien qui n'aurait jam... ... soit contraire aux principes d'une sage économie. C'est donc par un remboursement absolu de ces fonds d'avance, que la nation doit recouvrer un bien qui n'aurait jamais dû être remis aux spéculations de quelques individus. Viennent ensuite les r...
      ...ez une grande portion des revenus de la nation et dont l'activité et le travail peuven... ...sort tel que doivent en jouir, pour l'intérêt national, ceux auxquels vous confiez une grande portion des revenus de la nation et dont l'activité et le travail peuvent contribuer beaucoup à assurer le succès de vos opérations.

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 422
      ..., seraient chargés dè tenir compté à la nation, de la vente du sel depuis le 10T janyi... ...impôt sur la gabelle, elle a statué que les fermiers généraux, cautions de Mager, seraient chargés dè tenir compté à la nation, de la vente du sel depuis le 10T janyier que les motifs qui ont déterminé ce décret'ëxiBtent pour les autres parties d...
      ...inueront de régir, pour le compte de la nation, tous les impôts indirects, dont la per... ...it Mager, seize régisseurs, qui, sous le titre d'administrateurs nationaux, continueront de régir, pour le compte de la nation, tous les impôts indirects, dont la perception était confiée audit Mager, sous les restrictions et modifications qui se...

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 423
      ...uoi tous les effets appartiendront à la nation et seront régis pour spn compte. ...ntaire de retrouve qui a été ou dû être fait le 31 déçembre 178$ : au moyen de quoi tous les effets appartiendront à la nation et seront régis pour spn compte.

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 426
      ...riéré? Je Vois bien que vous forciez la nation d'être infidèlê à ses engagements; mais... ...1e patriotisme économique se contentait de rejeter toutes ces dépenses dans l'arriéré? Je Vois bien que vous forciez la nation d'être infidèlê à ses engagements; mais je ne peux apercevoir, dànë l'opération que vous présentiez, aucune réduction e...
      ...blic, et qui depuis a fait présent à la nation du Célèbre traité sur l'administration ... ...s routes. Vous me répondez que celui qui, le premier, notis a rendu Un compte public, et qui depuis a fait présent à la nation du Célèbre traité sur l'administration des finances, ne doit pas être fort alarmé de Cette censure. Je pourrais vous ob...

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 427
      ...us importants à la reconnaissance de la nation, en lui prouvant que ia dette publique ... ...ans nous rappeler les présents qu'il a faits à la France, acquérir des droits plus importants à la reconnaissance de la nation, en lui prouvant que ia dette publique ne s'élève pas au-dessus de 4 milliards et demi, mais à condition que vous n'en ...
    • Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 53
      Speaker: Dupont
      ... les finances, que l'indemnité due à la nation dans cette proportion affaiblie à raiso... ...e justice, et en même temps d'après de très bons principes d'administration pour les finances, que l'indemnité due à la nation dans cette proportion affaiblie à raison des revenus qu'elle tirait des gabelles, daterait, pour le ressort de chaque g...
      Speaker: Dupont
      ...s; ils sont tous obligés de donner à la nation , pour les neuf derniers mois de 1790, ... ... lés départements et les districts qui furent autrefois les provinces de gabelles; ils sont tous obligés de donner à la nation , pour les neuf derniers mois de 1790, l'indemnité que vous avez fixée, qui renferme un si grand soulagement, et qui, p...
      Speaker: Dupont
      ...evez au maintien des droits de toute la nation contre la spoliation des deniers public...
      ...une propriété indivise et commune de la nation entière, vous avez dit et dû dire que l...
      ...ours avec modération, toujours avec soulagement, mais avec la fermeté que vous devez au maintien des droits de toute la nation contre la spoliation des deniers publics que nul citoyen ne. peut retenir par ses mains, en refusant l'impôt qui est une propriété indivise et commune de la nation entière, vous avez dit et dû dire que l'indemnité de la gabelle serait payée par chacun à dater du temps de la destruct...

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 59
      Speaker: Dupont
      cette entière liberté que la nation a demandée vainement (ors des États gén... cette entière liberté que la nation a demandée vainement (ors des États généraux de 1614, qui depuis a été l'objet de l'ambition, et le point de vue de glo...
      Speaker: Dupont
      ...es de commerce aient éclairé toutes les nations, et qu'une meilleure administration ait... ...er du cordon qui doit border ûoS frontières, jusqu'à ce que de meilleurs principes de commerce aient éclairé toutes les nations, et qu'une meilleure administration ait perfectionné nos manufactures.

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 61
      Speaker: Dupont
      ... de la vente du sel qui appartient à la nation et qui est dans les greniers, dépôts et... ...ances sera de quarante-neuf 'millions cent mille livres, sans compter le produit de la vente du sel qui appartient à la nation et qui est dans les greniers, dépôts et magasins, et non compris encore les quinze cent mille livres dont vous avez ord...
    • Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 634
      Speaker: Dupont
      ..., assurer la gloire et la liberté de la nation, ils n'ont plus envisagé qu'un moyen po... ..., garantir à jamais la discipline dans l'armée, en imposer aux ennemis du dehors, assurer la gloire et la liberté de la nation, ils n'ont plus envisagé qu'un moyen pour empêcher la paix de renaître généralement, et ce moyen a été de fo-1 menter d...

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 635
      Speaker: Dupont
      ...vez décrété que devait être celle de la nation elle-même. Ils ont une armée au drapeau... Ils ont disposé leur force active, comme vous avez décrété que devait être celle de la nation elle-même. Ils ont une armée au drapeau peu nombreuse et peu coûteuse, et une armée auxiliaire dispersée dans tout le r...

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 637
      Speaker: Gossin
      ...'édit de 1771, seront supportées par la nation. {Adopté). ...ives des compagnies, contractées par elles en nom collectif, avant l'époque de l'édit de 1771, seront supportées par la nation. {Adopté).
      Speaker: Gossin
      ...ême époque de 1771, appartiendront à la nation, à l'exception des arrérages déjà échus... ...tuées par elles en nom collectif sur le roi, ou sur des particuliers, avant la même époque de 1771, appartiendront à la nation, à l'exception des arrérages déjà échus. (Adopté).
      Speaker: Gossin
      ...eront sujettes à la vérification, et la nation n'en sera chargée qu'autant qu'il sera ... ... dettes passives contractées en nom collectif par les compagnies, depuis 1771, seront sujettes à la vérification, et la nation n'en sera chargée qu'autant qu'il sera justifié de leur nécessité, ou que le montant en a été versé dans le Trésor publ...
      Speaker: Gossin
      ...en exécution de l'article précédent, la nation n'eût pas été tenue. (Adopté). ...ue concurrence, avec les dettes passives créées depuis la même époque, et dont, en exécution de l'article précédent, la nation n'eût pas été tenue. (Adopté).
      Speaker: Gossin
      ...lifier le travail de la liquidation, la nation se chargera de toutes les dettes ancien... . Pour faciliter et simplifier le travail de la liquidation, la nation se chargera de toutes les dettes anciennes et modernes des compagnies, à l'égard des créanciers seulement, lesguels dev...

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 639
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...oir fait le serment d'être fidèles à 1$ nation, à. (a loi et au roi, sont tous venus l... Les'différents départements, après avoir fait le serment d'être fidèles à 1$ nation, à. (a loi et au roi, sont tous venus le renouveler en prpsenpp de l'Âsseinblée nationale et dn roi çlaqs la cérémènie ...
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...agère au bonheur et à la félipjté de la nation entière; mais nops devons oublier leurs... ...on établissement, nous devons, lès plaindre d'avoir préféré leur jouissance passagère au bonheur et à la félipjté de la nation entière; mais nops devons oublier leurs errpurs, puisque nous; n'avons rien à craindre dp leur malveillance. Dans les p...

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 641
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...vique de demeurer à jamais fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenirde tou...
      ...r, avec les acclamations de : Vivent la nation, la loi et le roi ! '
      Après ce discours, le général et l'état-major de l armée ont prêté le serment civique de demeurer à jamais fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenirde tout leur pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée pa...
      ...pelle du camp. L'armée a répété le même serment devant le général et l'état-major, avec les acclamations de : Vivent la nation, la loi et le roi ! '
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...ont aux décrets des représentants de la nation, sanctionnés par le roi, et que leurs a... ...français, qu'ils puissent en jouir librement et en paix tant qu'ils se conformeront aux décrets des représentants de la nation, sanctionnés par le roi, et que leurs armes leur soient rendues.
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...sastres passés, et que les fastes de la nation n'en fussent pas même souillés : si le ... ...u département du Gard, effaçât pour toujours dans les esprits le souvenir des désastres passés, et que les fastes de la nation n'en fussent pas même souillés : si le zèle qu'elle manifeste aujourd'hui, et qu'elle manifestera à l'avenir pour l'obt...

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 642
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...avaient' déjàrfafts d'être fidèles à la nation, àt la loi et au roi; et de maintenir l... ...annoncé qu'ils1 s'y rassemblaient pour y Cimenter dé nouveau1 le serment qu'ils avaient' déjàrfafts d'être fidèles à la nation, àt la loi et au roi; et de maintenir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et sanctionnée par le roi, se ...
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...lé répéter, èt les'cris de : Vivedt, la nation;, la loi et lë roi! furent les seules p... ...nheur de prêter même sertttènt âvec tous les Français réunis; chacun brûlâif de lé répéter, èt les'cris de : Vivedt, la nation;, la loi et lë roi! furent les seules p}àrôles' çfuë,roi! pùt distinguer.'

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 643
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...plus excite aUx' décrets de 1 Assemblée nation^l^ et> qui, lo^n de' se}, prêter à. âpc... ...çommencémënt de^ la Révolution^ ^tqiijop^s cfpqn't? fëxempl&dé l'obeis-sancé la plus excite aUx' décrets de 1 Assemblée nation^l^ et> qui, lo^n de' se}, prêter à. âpcune démarche 'dgUteqsgti' à, toujours Cherché à maintenir lyordr,e» et, n'a c^së...

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 644
      Speaker: Charles Brûlart de sillery
      ...vent, c'est d'inquiéter la partie de ia nation la moins instruite sur les dangers de v... ...s citoyens que l'arme la plus victorieuse dont les ennemis du bien public se servent, c'est d'inquiéter la partie de ia nation la moins instruite sur les dangers de voir sa liberté attaquée. Citoyens, rassurez-vous; nous veillons jour et nuit à v...
    • Séance du vendredi 10 septembre 1790

      - search term matches: (7)

      Séance du vendredi 10 septembre 1790

      page 680
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...craintes d'erreurs au désavantage de la nation. siper toutes craintes d'erreurs au désavantage de la nation.

      Séance du vendredi 10 septembre 1790

      page 681
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...e n'être jamais payée : mais lorsqu'une nation grande et riche a déclaré qu'elle metta... ...oit pas primée par une autre dont le droit serait moindre et exposée au risque de n'être jamais payée : mais lorsqu'une nation grande et riche a déclaré qu'elle mettait la dette sous la sauvegarde de son honneur et de sa loyauté, les biens-fonds ...
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...ible arriverait, eh bien, Messieurs, la nation, libérée de 65 millions d'intérêts par ...
      ...moindre inquiétude lorsqu'il verrait la nation, sa débitrice, améliorer son état. Il p...
      ...e, car son état de dispersion s'y oppose : mais quand même ce cas presque impossible arriverait, eh bien, Messieurs, la nation, libérée de 65 millions d'intérêts par l'abandon d un revenu tout au plus de quarante, aurait, sans se charger de nouve...
      ...s même seraient fournis par ses créanciers, dont aucun ne pourrait concevoir la moindre inquiétude lorsqu'il verrait la nation, sa débitrice, améliorer son état. Il paraît donc à votre comité que l'appel de la dette constituée à l'acquisition des...

      Séance du vendredi 10 septembre 1790

      page 682
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ... vous y porterez cette attention que la nation adroit d'attendre des représentants qui... ...lle et des générations futures; plus elle intéresse la Constitution même et plus vous y porterez cette attention que la nation adroit d'attendre des représentants qui l'ont régénérée.

      Séance du vendredi 10 septembre 1790

      page 684
      Speaker: Périer
      ...era un acte de justice pour tous. Si la nation doit un intêiêt, il ne doit pas s'éleve... ...aît qu'il ne doit pas s'élever au-dessus de 2 1/2 0/0 : la fixation de ce taux sera un acte de justice pour tous. Si la nation doit un intêiêt, il ne doit pas s'élever au-dessus du produit annuel des biens, qu'elle ne conserve que pour le remettr...

      Séance du vendredi 10 septembre 1790

      page 685
      Speaker: Dupont
      ...au contraire, sont bonnes pour toute la nation, qui ne payera ses subsistances qu'au m... « Les quittances de finance, au contraire, sont bonnes pour toute la nation, qui ne payera ses subsistances qu'au même prix, qui recevra ses salaires en argent, comme par le passé, et qui n'en ve...

      Séance du vendredi 10 septembre 1790

      page 686
      ...puisse présenter l'intérêt d'une grande nation, i'extinction entière et subite d'une d... Un projet inattendu, l'une des spéculations les plus vastes que puisse présenter l'intérêt d'une grande nation, i'extinction entière et subite d'une dette immense, accumulée pendant des siècles, fixe dans cet instant l'attention d...

      Séance du vendredi 10 septembre 1790

      page 687
      ...ires des pouvoirs et des intérêts d'une nation libre, mais esclave de l'honneur, vous ...
      ...romperez ni leur attente ni celle de la nation qui a ratifié avec tant d'empressement ...
      ...oir satisfaits; vous n'exposerez pas la nation, dont les intérêts vous sont confiés, a...
      Législateurs de la France, dépositaires des pouvoirs et des intérêts d'une nation libre, mais esclave de l'honneur, vous n'avez fait qu'exprimer son vœu, en mettant les créanciers de l'Etat sous la sauvegarde de l'honneur et de la loyauté française. Vous ne tromperez ni leur attente ni celle de la nation qui a ratifié avec tant d'empressement l'engagement que vous avez pris en son nom : vous ne souffrirez pas qu'un payement illusoire anéantisse le droit des créanciers de l'Etat sans les avoir satisfaits; vous n'exposerez pas la nation, dont les intérêts vous sont confiés, au danger de voir interrompre le grand ouvrage de sa législation par la subversio...
      ...z l'impôt qui doit être supporté par la nation, vous serez ef-frayés de la nécessité d... ...'Etat, la solde des troupes suivront la même proportion, et lorsque vous assiérez l'impôt qui doit être supporté par la nation, vous serez ef-frayés de la nécessité de présenter à l'imagination d'un peuple déjà surchargé d'impositions, un fardeau...

      Séance du vendredi 10 septembre 1790

      page 691
      ...impossibilité physique et morale que la nation puisse faire Valoir par elle-même, quel... ... constante trop considérable et au delà de leurs forces; en outre, y ayant ,une impossibilité physique et morale que la nation puisse faire Valoir par elle-même, quelle perte ne serait-ce pas pour l'Etat de payer des rentes au taux de60/0, tandis...
      La nation déclarerait en outre que, si les biens ... La nation déclarerait en outre que, si les biens nationaux ne sont pas suffisants, elle pourvoira à la liquidation des assignats ...
    • Séance du lundi 16 août 1790, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du lundi 16 août 1790, au matin

      page 88
      Speaker: Dupont
      ...aut agir au nom des représentants de la nation et par leurs ordres, ces sentiments pre... « Lorsqu'il faut agir au nom des représentants de la nation et par leurs ordres, ces sentiments prennent une énergie plus grande encore. Mes collègues et mes amis, chargés du salu...

      Séance du lundi 16 août 1790, au matin

      page 92
      Speaker: Lebrun
      ...travaux et qu'il est de l'intérêt de la nation, comme de la grandeur du monarque, qu'i... ... protection immédiate du roi ; que cette protection seule peut encourager leurs travaux et qu'il est de l'intérêt de la nation, comme de la grandeur du monarque, qu'il s'attache à ces institutions d'une affection particulière, et qu'il lie leurs ...
      Speaker: Lebrun
      ...livres qui seront données, au nom de la nation, pour prix à l'auteur du meilleur ouvra... « Art. 3. Il sera en outre assigné chaque année 1,200 livres qui seront données, au nom de la nation, pour prix à l'auteur du meilleur ouvrage qui aura paru, soit sur la morale, soit sur le droit public, soit enfin sur q...

      Séance du lundi 16 août 1790, au matin

      page 93
      Speaker: Emmery
      ...nnés par le roi, étant un crime de lèse-nation au premier chef, ceux qui ont excité la... ...ion, à main armée, par les troupes, des décrets de l'Assemblée nationale sanctionnés par le roi, étant un crime de lèse-nation au premier chef, ceux qui ont excité la rébellion de la garnison de Nancy doivent être poursuivis et punis comme coupab...
      Speaker: Emmery
      ...eurs et participants d'un crime de lèse-nation. ...pentent, seront également, après ce délai écoulé, poursuivis et punis comme fauteurs et participants d'un crime de lèse-nation.
      Speaker: Emmery
      ...ction et le jugement des crimes de lèse-nation ; d'ordonner pareillement à la municipa... ...ladite plainte, conformément aux décrets précédemment rendus concernant l'instruction et le jugement des crimes de lèse-nation ; d'ordonner pareillement à la municipalité et aux gardes nationales de Nancy, ainsi qu'au commandant de cette place de...
    • Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      - search term matches: (7)

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 94
      Speaker: De Nompère de Champigny
      ... courtisans., mais pour l'intérêt de la nation même réintégrée dans tous sçs droits ; ... ...comme jadis pour servir les vues ambitieuses ou intéressées d'un petit nombre de courtisans., mais pour l'intérêt de la nation même réintégrée dans tous sçs droits ; pour sa véritable gloire, inséparable de la justice et de l'humanité; pour préve...

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 95
      Speaker: De Nompère de Champigny
      ..., qui, représentant pour ainsi dire, la nation et son chef, doit en retracer la dignit... ..., quelque beau qu'il soit, lui à paru pouvoir être le juste partage de Cet homme, qui, représentant pour ainsi dire, la nation et son chef, doit en retracer la dignité et en rappeler la bienfaisance, qui, chargé de défendre ae si grands intérêts,...

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 96
      Speaker: De Nompère de Champigny
      ...ts du vaisseau même, c'est-à-dire de la nation. Ceux- ...elle des vols faits aux individus qui habitent le vaisseau, et les vols des effets du vaisseau même, c'est-à-dire de la nation. Ceux-
      Speaker: De Nompère de Champigny
      ...nement qui se séparait sans cesse de sa nation, les faisait paraître peut-être moins c... ...e compromettre la sûreté commune, et parce qu'un préjugé, autorisé par un gouvernement qui se séparait sans cesse de sa nation, les faisait paraître peut-être moins criminels et plus tentants aux yeux d'un grand nombre d'individus.

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 97
      Speaker: De Nompère de Champigny
      ...rconstances où les hommes de toutes les nations doivent se regarder comme frères, se pr... ... son application en temps de paix comme en temps de guerre. Ah ! s'il est des circonstances où les hommes de toutes les nations doivent se regarder comme frères, se prêter des secours dont chacun peut avoir besoin à son tour, ne se ren-contrent-el...
      Speaker: De Nompère de Champigny
      ... trouver dans le code maritime de cette nation voisine que la liberté avait conduite à... ...us ceux qui y ont concouru. Il a cherché partout des lumières, et il a espéré en trouver dans le code maritime de cette nation voisine que la liberté avait conduite à l'empire des mers ; sans doute il ne faut pas condamner légèrement des institut...
      Speaker: De Nompère de Champigny
      ...x extrémités du monde la félicité de la nation française. Que le code qui les régira, ... ... progrès, voudront aussi imiter notre exemple, et les marins feront connaître aux extrémités du monde la félicité de la nation française. Que le code qui les régira, celui qu'ils connaîtront le mieux, soit aussi le plus frappant exemple de tout c...

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 100
      Speaker: De Nompère de Champigny
      ...ion quelconque des forces navales de la nation, coupable d'avoir suspendu la poursuite... Art. 33. Tout officier commandant une portion quelconque des forces navales de la nation, coupable d'avoir suspendu la poursuite, soit de vaisseaux de guerre, ou d'une flotte marchande fuyant devant lui, soit...

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 107
      ... l'intéripur du parquet prêteront, à la nation pt au roi, devant igs membres du consei... Art, 3- Les juges introduits dans l'intéripur du parquet prêteront, à la nation pt au roi, devant igs membres du conseil général de la commuQe

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 108
      ...cceptée par le roi, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir, ave... ...leur pouvoir, la Constitution du royaume, décrétée par VAssemblée nationale et acceptée par le roi, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir, avec exactitude et impartialité, les fonctions de leurs offices.
      ...es propriétés et les droits, soit de la nation, soit d'une commune, seront intéressés ... ...es pupilles, des mineurs, des interdits, des femmes mariées, et dans celles où les propriétés et les droits, soit de la nation, soit d'une commune, seront intéressés ; ils sontchargés, en outre, de veiller pour les absents indéfendus.

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 112
      ...re distribués, s'ils appartiennent à la nation, à des citoyens qui ne possèdent point ... ... suivant la méthode qui seront prescrites par l'Assemblée nationale (1), pour être distribués, s'ils appartiennent à la nation, à des citoyens qui ne possèdent point de terres, sous la charge d'une rente annuelle qu'ils payeront à l'Etat, outre l...
      ...nt possible si elles appartiennent à la nation, d'après les règlements que l'Assemblée...
      ...a fixé parle département,en payant à la nation un quart de leur produit net. Et au cas...
      ...dont l'exploitation aura été reconnue utile, seront exploitées le plus promptement possible si elles appartiennent à la nation, d'après les règlements que l'Assemblée nationale prescrira. Et si elles sont à des communautés ou à des particuliers, les propriétaires seront sommés de les faire exploiter dans le délai qui sera fixé parle département,en payant à la nation un quart de leur produit net. Et au cas qu'ils déclarassent ne pas vouloir entreprendre ces exploitations, ou s'ils ne ...
      ...nteurs. Comme cependant l'intérêt de la nation est le premier devoir qui doit guider l...
      ...ction, et qu'il soit de l'intérêt de la nation que sa publicité soit retardée, alors l...
      (1) Les inventions sont des propriétés qui ne doivent pas être ravies aux inventeurs. Comme cependant l'intérêt de la nation est le premier devoir qui doit guider les législateurs, ils doivent aussi encourager la perfection des choses inventées...
      ...'inventeur le surplus. Que si la chose découverie n'est pas susceptible de perfection, et qu'il soit de l'intérêt de la nation que sa publicité soit retardée, alors l'inventeur jouira seul de son privilège.

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 113
      ...ême effet sur la classe indigente de la nation. ...s matelots à la Constitution, comme infaillible; il pense que ce moyen fera le même effet sur la classe indigente de la nation.
      ... bonnement les titres de créance sur la nation et tous les effets qui se trouvent dans...
      ...incultes et les marais appartenant à la nation étaient mis en valeur et distribués aux...
      ...ieu d'une nouvelle émission d'assignats ou de papiers-monnaie, on acceptait tout bonnement les titres de créance sur la nation et tous les effets qui se trouvent dans le com^ merce en payement des biens nationaux qui seront vendus. Ou si, pour fa...
      ...ixee et payée, outre le prix du fermage, en cinq ou six termes; si les terrains incultes et les marais appartenant à la nation étaient mis en valeur et distribués aux Français qui ne possèdent point de terres, sous une rente annuelle, aussi pour ...