Results in Volume 30

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-073 hits on 1791-088 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 11 results
Results sorted by date, ascending

Séance du mercredi 7 septembre 1791

- search term matches: (27)

Séance du mercredi 7 septembre 1791

page 265
Speaker: Varin
...'atteindre, et dès lors l'intérêt de la nation demande un exemple de sévérité. ...e la perfection; mais c'est en la cherchant qu'il serait peut-être possible de l'atteindre, et dès lors l'intérêt de la nation demande un exemple de sévérité.

Séance du mercredi 7 septembre 1791

page 272
Speaker: Camus
...nale déclare créanciers légitimes de la nation les personnes ci-après nommées ; en con... L'Assemblée nationale déclare créanciers légitimes de la nation les personnes ci-après nommées ; en conséquence, décrète qu'elles seront pavées ainsi qu'il suit :
Speaker: Camus
... qu'ils ne sont point à la charge de la nation. ... par lui réclamés, et montant à 31 livres 10 sous, l'Assemblée nationale déclare qu'ils ne sont point à la charge de la nation.
Speaker: Camus
...tte somme n'est point à la charge de la nation, mais que lesdites réparations doivent ... ...es à la chapelle paroissiale dudit Béziers, l'Assemblée nationale déclare que cette somme n'est point à la charge de la nation, mais que lesdites réparations doivent être acquittées par ceux qui les ont ordonnées.

Séance du mercredi 7 septembre 1791

page 276
Speaker: Dupont
...les sommes qui peuvent être dues par la nation à ladite ville, soit à titre de prêt ou... ... ventes des biens nationaux qui ont été adjugés à la ville de Dieppe; 2° toutes les sommes qui peuvent être dues par la nation à ladite ville, soit à titre de prêt ou d'avance, soit pour le rachat des offices municipaux.
Speaker: Cochard
...naissent la destination et l'emploi. La nation ne peut ni ne doit en déléguer la premi... ... il est bien juste que ses représentants, qui seuls peuvent les ordonner, en connaissent la destination et l'emploi. La nation ne peut ni ne doit en déléguer la première surveillance, ni l'autorité d'en arrêter définitivement les comptes à d'autr...
Speaker: Cochard
...n capable de rassurer tout à la fois la nation et ies comptables sur la légalité des f... ...t des comptes; il était donc de la plus indispensable nécessité de former un plan capable de rassurer tout à la fois la nation et ies comptables sur la légalité des formes à admettre pour la vérification qu'ils exigent, pour en aplanir toutes les...
Speaker: Cochard
... les articles des comptes à rendre à la nation qui ne fourniraient pas matière à procè... ...s'est donc arrêté d'abord à la forme dans laquelle seraient discutés et vérifiés les articles des comptes à rendre à la nation qui ne fourniraient pas matière à procès.

Séance du mercredi 7 septembre 1791

page 277
Speaker: Cochard
...foule d'inconvénients et d'abus dont la nation ne pourrait manquer de devenir infailli... ...ur ; d'où l'on a conclu que ce défaut de responsabilité pouvait occasionner une foule d'inconvénients et d'abus dont la nation ne pourrait manquer de devenir infailliblement la victime,
Speaker: Cochard
...idieux, pourraient faire supporter à la nation les pertes les plus sensibles. ...e l'Etat, et qui, par un accord frauduleusement concerté avec des comptables insidieux, pourraient faire supporter à la nation les pertes les plus sensibles.
Speaker: Cochard
...u de comptabilité pour tranquilliser la nation sur la régularité des formes dans lesqu... ...é votre comité à l'opinion relative à la nécessité de l'établissement d'un bureau de comptabilité pour tranquilliser la nation sur la régularité des formes dans lesquelles les comptes seraient présentés, discutés et vérifiés pour les mettre en ét...
Speaker: Cochard
...ntermédiaire entre les comptables et la nation à qui les comptes doivent être rendus, ... ...e vous avez consacrés, parce que le bureau de comptabilité formant une sorte d'intermédiaire entre les comptables et la nation à qui les comptes doivent être rendus, la nomination de ces places doit appartenir au roi, comme le surveillant le plus...
Speaker: Cochard
...n recouvrements à faire au profit de la nation à laquelle ils doivent être rendus. ..., ne sont pas ceux qui présenteront, en dernière analyse, le moins de bénéfice en recouvrements à faire au profit de la nation à laquelle ils doivent être rendus.
Speaker: Cochard
...lature la possibilité de présenter à la nation le tableau le plus,exact de la situatio... ...ans toutes les parties de l'Empire, et pour ménager en même temps à chaque législature la possibilité de présenter à la nation le tableau le plus,exact de la situation annuelle des finances de l'État.

Séance du jeudi 8 septembre 1791

- search term matches: (5)

Séance du jeudi 8 septembre 1791

page 289
Speaker: Le Président
...n publique, dont il a fait hommage à la nation, offre à l'Assemblée un assignat de 80 ... ...nie, employé à Saint-Omer, auteur de divers ouvrages patriotiques sur l'éducation publique, dont il a fait hommage à la nation, offre à l'Assemblée un assignat de 80 livres pour l'entretien des gardes nationales des frontières. (Applaudissements....

Séance du jeudi 8 septembre 1791

page 290
Speaker: Camus
...dérer l'administration des finances. La nation est un grand propriétaire qui ne peut c... ...ie du comité pense que ce n'est pas là le point de vue sohs lequel on doit Considérer l'administration des finances. La nation est un grand propriétaire qui ne peut compter qu'avec ses agents principaux ; ses agents principaux sont les 6 commissa...

Séance du jeudi 8 septembre 1791

page 291
Speaker: Camus
...l contre l'Assemblée présentative de la nation ? Si vous établissez à côté du Gorps lé... ...ts, excités par les manœuvres de la malveillance, prennent parti pour le tribunal contre l'Assemblée présentative de la nation ? Si vous établissez à côté du Gorps législatif un tribunal chargé de l'exécution des lois judiciaires, un tribunal cha...

Séance du jeudi 8 septembre 1791

page 298
Speaker: Dupont
...des éléments que nous avons pour que la nation soit bien servie. ...e qu'on puisse trouver 2,500 bons juges de district. Ainsi, il faut nous servir des éléments que nous avons pour que la nation soit bien servie.

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

- search term matches: (21)

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 395
Speaker: Le Président
...ttises sera la haine et le mépris d'une nation entière, si elle a la bonté de vous par... ...rs ; vous serez vous-mêmes les victimes de vos tentatives. Le résultat de vos sottises sera la haine et le mépris d'une nation entière, si elle a la bonté de vous pardonner ce que votre avidité de carnage ne pardonnerait pas si vous étiez vainque...
Speaker: Le Président
... désir le plus ardent d'être réuni à la nation française, son ancienne famille. Les ma... Depuis longtemps, le peuple avignonais ne cesse de manifester le désir le plus ardent d'être réuni à la nation française, son ancienne famille. Les malheurs qu'il a éprouvés et qu'il éprouve encore, dont la principale cause réside...
Speaker: Le Président
...conjurons, augustes représentants de la nation, de ne pas différer plus longtemps notr... ...c la plus vive ardeur après le moment où ils pourront s'en glorifier. Nous vous conjurons, augustes représentants de la nation, de ne pas différer plus longtemps notre bonheur ; la justice, l'humanité, notre intérêt, celui des départements qui no...
...ez, Messieurs, exercer les droits de la nation sans le concours de notre volonté; et l... ...ées et mis fin aux hostilités. Le moment de prononcer est donc venu. Vous pourriez, Messieurs, exercer les droits de la nation sans le concours de notre volonté; et lors- (1) MM. Richard, maire, Descours et Bernard, officiers municipaux.

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 396
Speaker: Le Président
...nt de constance pour votre réunion à la nation française vous rendent bien dignes d'êt... Messieurs, les vœux que vous renouvelez avec . tant de constance pour votre réunion à la nation française vous rendent bien dignes d'être comptés au nombre de ses concitoyens. Déjà cette adoption est formée dans nos...

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 397
Speaker: De Boufflers
...vidus, imposer des tributs à toutes les nations : telle est la grande et belle tâche qu... ...us les jours la condition commune, et, par des avantages offerts à tous les individus, imposer des tributs à toutes les nations : telle est la grande et belle tâche que l'industrie se propose; et voilà comme les arts, ces bienfaiteurs ingénieux de...
Speaker: De Boufflers
...es français à la reconnaissance de leur nation. ... moyens de vérifier et d'apprécier, pour la première foii, les titres des artistes français à la reconnaissance de leur nation.
Speaker: De Boufflers
...ndants de tout bon citoyen auprès de la nation ; voilà les véritables patrons, auxquel... ...t cette protection est celle des corps administratifs. Voilà les véritables répondants de tout bon citoyen auprès de la nation ; voilà les véritables patrons, auxquels un artiste a toujours droit de recourir ; voilà ceux qui doivent nous dire : u...

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 398
Speaker: De Boufflers
...ustrie, futile en apparence, et dont la nation retire des produits incalculables? et n... ...lle point exposée à d'éternelles variations? N'existe-t-il point tel genre d'industrie, futile en apparence, et dont la nation retire des produits incalculables? et ne voit-on pas en même temps d'autres travaux qui paraissent plus importants, et ...

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 400
Speaker: De Boufflers
...e tels sacrifices ; les bienfaits de la nation doivent aussi tomber sur des mérites d'... Cependant, toutes les productions des arts ne supposent point nécessairement de tels sacrifices ; les bienfaits de la nation doivent aussi tomber sur des mérites d'un autre ordre, faute desquels le génie manquerait de coopérateurs et resterait ...
Speaker: De Boufflers
... à recevoir des bienfaits énormes d'une nation qui veut récompenser tout ce qui mérite... ...ous attendez donc point, dirais-je à ces utiles citoyens, ne vous attendez point à recevoir des bienfaits énormes d'une nation qui veut récompenser tout ce qui mérite de l'être ; ne mesurez point vos espérances sur des sommes autrefois prodiguées...

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 401
Speaker: De Boufflers
...ements, gratifications et secours de la nation, pour des recherches et des travaux uti... ...douner des avis motivés sur tous les mémoires et demandes d'indemnités, encouragements, gratifications et secours de la nation, pour des recherches et des travaux utiles en tout genre.

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 402
Speaker: Malouet
...t doivent être aussi récompensés par la nation; qu'ils ont leur Utilité dans un grand ... réprésente que les arts de pur agrément doivent être aussi récompensés par la nation; qu'ils ont leur Utilité dans un grand royaume comme la France, et que, par conséquent, on doit ménager des fonds pour ...

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 404
Speaker: Duprat
...t et la générosité qui caractérisent la nation dont vous êtes les dignes représentants... ...titude et ses justes réclamations seront accueillis par vous avec l'empressi ment et la générosité qui caractérisent la nation dont vous êtes les dignes représentants.
Speaker: Duprat
...e pénétrera tôt ou tard chez toutes les nations, et l'univers vous devra sa liberté. ...rvis aux volontés des tyrans ou à l'erreur des préjugés. La vérité de ce principe pénétrera tôt ou tard chez toutes les nations, et l'univers vous devra sa liberté.
Speaker: Duprat
...sous les yeux mêmes des gardiens que la nation à nommés pour veiller à la conservation... ...n sacrilège sur le livre saint de la Constitution, et d'avoir voulu le déchirer sous les yeux mêmes des gardiens que la nation à nommés pour veiller à la conservation de ce dépôt sacré ?
Speaker: Duprat
...vauclusien a pu vouloir être réuni à la nation fran- ...es impistures des Chartres poudreuses. Il ne s'agit plus de savoir si le peuple vauclusien a pu vouloir être réuni à la nation fran-
Speaker: Duprat
...ent érigés en corps représentatif de la nation furent-elles connues, que plusieurs com... A peine les vues criminelles des dominateurs qui s'étaient érigés en corps représentatif de la nation furent-elles connues, que plusieurs communes brisèrent tous les jougs à la fois : elles al aient arborer les lis protec...

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 405
Speaker: Duprat
...attacher leur destinée aux lois et à la nation française. Pour parvenir à ce bonheur, ... ...venus, pour ainsi dire, un peuple neuf, délibérèrent dans une grande majorité d'attacher leur destinée aux lois et à la nation française. Pour parvenir à ce bonheur, une transaction nationale fut proposée et presque généralement acceptée : le peu...
Speaker: Duprat
...ntrées; ils nous ont parié au nom de la nation française, et nous avons dépusé nos arm... ...terminèrent à porter vos regards sur nous. Vos médiateurs sont venus dans nos contrées; ils nous ont parié au nom de la nation française, et nous avons dépusé nos armes.

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 406
Speaker: Duprat
...t jamais perdu si les droits sacrés des nations n'eussent été violés dans des temps d'i... ...oivent pas réclamer vainement le nom de Français, titre glorieux qu'ils n'eussent jamais perdu si les droits sacrés des nations n'eussent été violés dans des temps d'ignorance et de barbarie. (Applaudisse ment s.)
Speaker: Rovère
...ient effacé le code de la liberté : les nations avaient perdu de vue leurs droits les p...
...inaliénables et imprescriptibles; et la nation a conquis sa liberté. Les droits de l'h...
...ans répandus sur la surface de l'Europe, la torche et le poignard à la main, avaient effacé le code de la liberté : les nations avaient perdu de vue leurs droits les plus sacrés; l'habitude dù joug, la superstition, l'intrigue avaient accoutumé le...
...d exemple à l'univers asservi. Elle a dit ? l'homme naît libre, ses droits sont inaliénables et imprescriptibles; et la nation a conquis sa liberté. Les droits de l'homme et des sociétés ont été consacrés d'après les maximes de l'éternelle vérité...

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 407
Speaker: Rovère
...t trouver des vengeurs. Quelle^ idée la nation française eût-elle conçue de nous, si l... Tant d'eXcès doivent trouver des vengeurs. Quelle^ idée la nation française eût-elle conçue de nous, si lâches spectateup de telles atrocités, nous nous fussions bornés à de vaines récl...
Speaker: Rovère
... pour vous dire que la ma?, jesté de la nation française était violée; si ce n'est cel... ...r la loi du 4 juillet; et aucun ministre n'est venu vous faire entendre sa voix, pour vous dire que la ma?, jesté de la nation française était violée; si ce n'est celui de la justice qni est venu ces jours derniers nous l'annoncer, à l'occasion d...

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 408
Speaker: Le Président
La nation a été vivement affligée des troubles qu... La nation a été vivement affligée des troubles qui se sont manifestés parmi vous ; elle verra avec plaisir l'instant où elle pour...
...onne du 14 septembre 1641, demande à la nation une indemnité de ceite perte qu'il éval... ...considérable des concessions faites à ses auteurs, en exécution du traité de Péronne du 14 septembre 1641, demande à la nation une indemnité de ceite perte qu'il évalue à environ 200,000 livres de rente.

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 409
...ume qui a toujours été le défenseur des nations opprimées, et l'asile des princes malhe... ...o, dont la principauté est restée, depuis ce temps, sous la protection d'un royaume qui a toujours été le défenseur des nations opprimées, et l'asile des princes malheureux (1).

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 410
... prince étranger, et qui a procuré à la nation la disposition d'une place importante. ... 1° Il s'agit, disait-il, de l'exécution d'un traité politique fait avec un prince étranger, et qui a procuré à la nation la disposition d'une place importante. Que devient la loyauté française, si l'on abuse de la confiance avec laquelle le...

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 415
« Les nations, a dit Montesquieu, qui sont à l'égard ... « Les nations, a dit Montesquieu, qui sont à l'égard de l'univers ce que les particuliers sont dans un Etat, se gouvernent comme eux ...

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 416
...rinces était l'union politique des deux nations. ...in, comme représentant du peuple de Monaco, et le pacte que signaient les deux princes était l'union politique des deux nations.
...il s'est mis sous notre protection. Une nation brave, loyale et généreusfe, qui a pris...
... à la faiblesse et à l'infortune; cette nation s'indignerait qu'on osât lui proposer u...
...uls l s profits du contrat, de le dépouiller du bénéfice légitime en vue duquel il s'est mis sous notre protection. Une nation brave, loyale et généreusfe, qui a pris sous la sauvegarde de son honneur les engagements contractés par ses princ. s, qui a abjuré l'esprit de conquête, qui s'est toujours plue à tendre une main secourable à la faiblesse et à l'infortune; cette nation s'indignerait qu'on osât lui proposer un tel abus de sa force.

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 417
... augmenter le produit. Or, à qui, de la nation expropriée, ou du prince de Monaco prop... ...ture pouvait améliorer; c'étaient des péages dont un commerce [dus actif pouvait augmenter le produit. Or, à qui, de la nation expropriée, ou du prince de Monaco propriétaire, devaient appartenir les bénéfices éveutuels? S'il est incontestable qu...

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 419
...ù, méconnaissant ses devoirs envers une nation généreuse, il viendrait à violer la foi... ...ement. Votre prévoyance doit même aller plus loin ; elle doit embrasser le cas où, méconnaissant ses devoirs envers une nation généreuse, il viendrait à violer la foi de ses engagements. Alors, s'il a reçu en argent le prix de son alliance, il po...
...l n'y a nul recours à exercer contre la nation. La vérité ce- ...it pour le propriétaire, n'est point applicable ici : car il en résulterait qu'il n'y a nul recours à exercer contre la nation. La vérité ce-

Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

page 420
...contenter de ses terres d'Italie, si la nation les rachetait pour les lui rendre. Ne s... ...se-sion tient du précaire. Il ne niera pas sans doute qu'il serait obligé de se contenter de ses terres d'Italie, si la nation les rachetait pour les lui rendre. Ne serait-il pas absurde qu'il pût refuser une même quantité de terres en France, où...
...t di s gens, qui est le droit civil des nations entre elles, l'aliénation du domaine pu...
...exécuté fidèlement celui de Péronne, la nation française ne verrait pas, sans indignat...
...ée penoant 60 ans par la cour de France, n'a pas eu lieu ; puisque, dans le droit di s gens, qui est le droit civil des nations entre elles, l'aliénation du domaine public peut s'opérer par des traités politiques avec des puissances étrangères; puis-qu'enlin les princes de LMonaco ayant toujours exécuté fidèlement celui de Péronne, la nation française ne verrait pas, sans indignation, mettre en doute si elle doit tenir ses propres engagements.
...l et du droit civil, suiva it lequel la nation est garante des évictions procédant de ... ...s? Oui, Messieurs, car vous-mêmes avez rendu hommage au principe du droit naturel et du droit civil, suiva it lequel la nation est garante des évictions procédant de son propre fait envers ceux qui ont acquis du domaine de l'Etat ; et si, par rap...
...s terres. Il semble, au surplus, que la nation aura satisfait aux obligations que lui ... ... terres; et la justice, la convenance et la politique veulent qu'on lui donne des terres. Il semble, au surplus, que la nation aura satisfait aux obligations que lui impose le traité de Péronne, en lui donnant une quantité de terres suffisante po...
... principe politique qui convienne à une nation puissante et libre. Et elle n'y doit ja... ... de manifester d'm e manière éclatante votre scrupuleuse probité : c'est le seul principe politique qui convienne à une nation puissante et libre. Et elle n'y doit jamais paraître plus inviolablemeut attachée, que lorsque sa supériorité lui perme...

Séance du lundi 29 août 1791

- search term matches: (59)

Séance du lundi 29 août 1791

page 28
Speaker: De Curt
...mporte d'assurer; aussi n'est-il pas de nation puissante en Europe qui n'ait créé des ... ...principales munitions de guerre ; c'est la perfection de ces fournitures qu'il importe d'assurer; aussi n'est-il pas de nation puissante en Europe qui n'ait créé des établissements pour la fabrication de ces

Séance du lundi 29 août 1791

page 29
Speaker: De Curt
...ui peuvent prévenir les entreprises des nations ennemies. 11 faut s'abandonner à ses ta... ...ommandent, il faut alors que le ministre assure le service par tous les moyens qui peuvent prévenir les entreprises des nations ennemies. 11 faut s'abandonner à ses talents, à sa probité, à son patriotisme, de manière qu'il n'ait pas d'autre loi, ...

Séance du lundi 29 août 1791

page 32
Speaker: D'André
... effet, il n'est pas de l'intérêt de la nation que les fournitures de vivres de la mar... Il est de la première importance d'examiner avec beaucoup de soin si, en effet, il n'est pas de l'intérêt de la nation que les fournitures de vivres de la marine, comme celles de la guerre, soient soumises à la formalité, reconnue si avan...

Séance du lundi 29 août 1791

page 35
Speaker: Dionis du Séjour
Lè comité a pensé que la nation devait accorder au sieur Tribert celte ... Lè comité a pensé que la nation devait accorder au sieur Tribert celte somme, mais que, pour gpn établissement, il devait être prié de le reprendre, ep...
Speaker: Le Chapelier
...éviter : le premier principe est que la nation a le droit de revoir, ae perfectionner ... ...sieurs principes dont on ne peut pas s'écarter, et plusieurs dangers qu'il faut éviter : le premier principe est que la nation a le droit de revoir, ae perfectionner sa Constitution ; le second est que toute Constitution sage doit contenir en ell...
Speaker: Le Chapelier
...er les haines et les diversions dans la nation; c'est donc un malheur que nous devons ... ...itoyens; ces qualifications de bons et de mauvais citoyens voudraient encore semer les haines et les diversions dans la nation; c'est donc un malheur que nous devons éviter.

Séance du lundi 29 août 1791

page 36
Speaker: Le Chapelier
...caractères pétulants, où l'esprit de la nation se porte souvent bien plus loin qu'il n... ...ments sont désirés avec u e sorte d'avidité, où les passsions sont vives et les caractères pétulants, où l'esprit de la nation se porte souvent bien plus loin qu'il ne devrait aller, ici une Assemblée constituante périodique serait toujours l'épo...
Speaker: Le Chapelier
...laissé aucun doute sur la volonté de la nation de consacrer et de suivre les décrets c... ...parties de l'Empire, l'exécution rapide et scrupuleuse des lois nouvelles n'ont laissé aucun doute sur la volonté de la nation de consacrer et de suivre les décrets constitutionnels faits par ses représentants, et sur l'opinion générale que ces l...
Speaker: Le Chapelier
« Considérant, d'autre part, que la nation a le droit inaliénable de revoir, de ré... « Considérant, d'autre part, que la nation a le droit inaliénable de revoir, de réformer, de changer et le système de ses lois constitutionnelles, et l'a te même ...
Speaker: Le Chapelier
...tilité de tous, les représentants ae la nation exigent en son nom l'obéissance aux loi...
...à cet effet, de tous les secours que la nation puisera dans les vertus, les lumières, ...
« Qu'il est donc nécessaire qu'en même temps que, pour l'utilité de tous, les représentants ae la nation exigent en son nom l'obéissance aux lois qu'ils ont dcrétées et qu'elle a approuvées, ils indiquent un moyen sûr et prompt de les réformer, et de proliter, à cet effet, de tous les secours que la nation puisera dans les vertus, les lumières, l'expérience dont ces lois mêmes vont devenir pour elle et la source et l'objet;
Speaker: Le Chapelier
... doit être ni assez éloigné pour que la nation souffre de quelques parties vicieuses d... ...té nationale, et fixer un délai auquel cette volonté sera examinée; délai qui ne doit être ni assez éloigné pour que la nation souffre de quelques parties vicieuses de son organisation sociale, ni assez rapproché pour que l'expérience n'ait pas e...

Séance du lundi 29 août 1791

page 38
Speaker: Malouet
... de la part du roi que de la part de la nation. ...à ce qu'elle ait été soumise à un examen réfléchi, à une acceptation libre, tant de la part du roi que de la part de la nation.

Séance du lundi 29 août 1791

page 39
Speaker: Malouet
...ence aux vœux et aux réclamations de la nation sur les nouvelles lois, c'est lorsque v... Remarquez, je vous prie, dans quelle circonstance on vous propose d'imposer silence aux vœux et aux réclamations de la nation sur les nouvelles lois, c'est lorsque vous ne connaissez encore que l'opinion de ceux qui trouvent qu'elles favorisent ...

Séance du lundi 12 septembre 1791

- search term matches: (21)

Séance du lundi 12 septembre 1791

page 565
Speaker: Alexandre de Beauharnais
... guerre; vu les principes actuels de la nation française, il est presumable que, par l... ...très possible d'être promu, même à un grade supérieur, sans avoir jamais fait la guerre; vu les principes actuels de la nation française, il est presumable que, par la suite des temps des officiers pourront parvenir aux grades supérieurs sans avo...
Speaker: Alexandre de Beauharnais
...lacer en tête du brevet les mots : « la nation, la loi et le roi ». Ces mots indiquent...
...rappeler qu'il s servent maintenant une nation, qu'ils ne sont maintenant soumis qu'à ...
...atives, prééminences, droits et appointements attachés à ladite charge » èt de placer en tête du brevet les mots : « la nation, la loi et le roi ». Ces mots indiquent le souverain, l'expression de la volonté générale et l'autorité chargée de la f...
...n de mettre ces mots, sur le brevet des officiers, parce qu'il sera bon de leur rappeler qu'il s servent maintenant une nation, qu'ils ne sont maintenant soumis qu'à la loi, et que cependant ces considérations se lient parfaitement à l'obéissance...
Speaker: Alexandre de Beauharnais
LA NATION, LA LOI ET LE ROI. LA NATION, LA LOI ET LE ROI.
Speaker: Alexandre de Beauharnais
...volonté et sans contrainte, à servir la nation sous les ordres du roi; Chèf Suprême de... « Je soussigné m'engage de ma propre volonté et sans contrainte, à servir la nation sous les ordres du roi; Chèf Suprême de l'armée, en qualité de pendant l'espace de ans, à condition de recevoir mon con...

Séance du lundi 12 septembre 1791

page 566
Speaker: Alexandre de Beauharnais
...chée qui puisse m'empêeher de servir la nation, et n'être engagé dans aucune de ses tr... « Je déclare n'avoir aucune infirmité cachée qui puisse m'empêeher de servir la nation, et n'être engagé dans aucune de ses troupes soit de terre, soit de mer : en conséquence je promets de servir avec fidé...

Séance du lundi 12 septembre 1791

page 573
Speaker: Audier-Massillon
Différence à la charge de la nation, quatorze mille sept cent quarante - tr... Différence à la charge de la nation, quatorze mille sept cent quarante - trois livres douze sous onze deniers, ci.............14,743 H 12 s. 11 d.

Séance du lundi 12 septembre 1791

page 578
Speaker: L'abbé Maury
...es les fois que h s agents d'une grande nation sont accusés, toutes les fois qu'il se ... ...que, d'un bout de la France à l'autre, ils ont été bien ou mal accu-és. Or, toutes les fois que h s agents d'une grande nation sont accusés, toutes les fois qu'il se présente un accusateur qui garantit sur sa responsabilité les faits qu'il avance...
Speaker: L'abbé Maury
...ré-ence : voici les représentants de la nation, voici les médiateurs d'Avignon, voici ... ...uand ils ont paru dans mon pays. Ainsi, Messieurs, tous les partis sont ici en pré-ence : voici les représentants de la nation, voici les médiateurs d'Avignon, voici les députés ou ceux qui se disent L s dép tés d'Avignon» voici leur accusateur. ...

Séance du lundi 12 septembre 1791

page 580
Speaker: De Menou
...vement par le corps représentatif de la nation, et ce corps représentatif est l'assemb... ...ut remarquable; il consacre le principe que la souveraineté sera exercée exclusivement par le corps représentatif de la nation, et ce corps représentatif est l'assemblée électorale qui doit être composée des députés des communes.

Séance du lundi 12 septembre 1791

page 593
...s mettons donc sous la sauvegarde de la nation nos fortunes et nos propriétés... nous ... « Nous mettons donc sous la sauvegarde de la nation nos fortunes et nos propriétés... nous vous conjurons avec larmes de nous rassurer sur nos vives inquiétudes. »

Séance du lundi 12 septembre 1791

page 599
... marine, la source de la grandeur de la nation, le rétablissement de ses manufactures ... ...ier de la France que le bonheur et la tranquillité du royaume, l'existence d'une marine, la source de la grandeur de la nation, le rétablissement de ses manufactures et de son industrie, et la préservation des malheurs incalculables et irréparabl...

Séance du mercredi 13 septembre 1791

- search term matches: (10)

Séance du mercredi 13 septembre 1791

page 609
Speaker: Leleu de la Ville-anx-Bois
...sans pouvoir répéter, à la charge de la nation, aucune indemnité pour raison des dépen... ... l'une et l'autre de ces conditions, ils seront déchus du bénéfice de ce décret sans pouvoir répéter, à la charge de la nation, aucune indemnité pour raison des dépenses ou ouvrages qu'ils auraient pu avoir faits. »
Speaker: Merlin
...ion d'ami, et ne pourra, en payant à la nation le prix des lits biens, être recherchée... ... de plein droit, subrogée à l'acquéreur qui aura fait cette déclaration ou élection d'ami, et ne pourra, en payant à la nation le prix des lits biens, être recherchée ni poursuivie, soit hypothécairement, soit autrement, par qui que soit, du chef...
Speaker: Merlin
...contentieuses qui peuvent intéresser la nation. Un membre propose de rendre un décret général sur toutes les matières contentieuses qui peuvent intéresser la nation.

Séance du mercredi 13 septembre 1791

page 612
Speaker: L'abbé Maury
... y juger, disait-il, les crimes de lèse-nation; d'avoir rendu une proclamation pour or... ...e ses fonctions depuis qu'il s'était mis à la suite de l'armée des brigands pour y juger, disait-il, les crimes de lèse-nation; d'avoir rendu une proclamation pour ordonner aux officiers ministériels de reconnaître [e sieur Raphel pour juge et po...

Séance du mercredi 13 septembre 1791

page 616
Speaker: Le Scène des Maisons
...rétablir la paix dans une contrée où la nation a laissé ses droits indécis jusqu'au ré... ...urent au succès de notre négociation. L'Assemblée nationale et le roi ont voulu rétablir la paix dans une contrée où la nation a laissé ses droits indécis jusqu'au rétablissement de cette paix. 11 est donc indispensable, pour obtenir cet effet, q...

Séance du mercredi 13 septembre 1791

page 620
Speaker: Le Président
... aujourd'hui je dois aux intérêts de la nation, je me dois à moi-même de faire connaît... ... et je le ferai exécuter. Cette déclaration eût pu suffire dans un autre temps : aujourd'hui je dois aux intérêts de la nation, je me dois à moi-même de faire connaître mes motifs.
Speaker: Le Président
...positaire. J'ai appelé autour de moi la nation pour l'exécuter. ...tantes, et d'assujettir à des règles invariables l'autorité même dont j'étais dépositaire. J'ai appelé autour de moi la nation pour l'exécuter.
Speaker: Le Président
...r quel était véritablement le vœu de la nation. ...ie ne formai qu'un seçj projet; je voulus m'iso-ler de tous les partis, et savoir quel était véritablement le vœu de la nation.

Séance du mercredi 13 septembre 1791

page 621
Speaker: Le Président
...ail, et que n'étant responsable qu'à la nation, nul autre, lorsque j'y renonce, n'aura... ce travail, et que n'étant responsable qu'à la nation, nul autre, lorsque j'y renonce, n'aurait le droit de s'en plaindre. ( Vifs applaudissements à gauche et dans les tribu...
Speaker: Le Président
...eproche ne pourra m'être adressé; et la nation dont l'intérêt eçôi doit servir de règl... ...rsque j'aurai fait agir avecloyauté tous les moyens qui m'ont été remis, aucun reproche ne pourra m'être adressé; et la nation dont l'intérêt eçôi doit servir de règle, s'expliquera par les moyens que la Constitution lui a réservés. (Nouveauxappl...

Séance du mercredi 13 septembre 1791

page 623
...s-je, cet amour est encore inconnu à la nation française en général ; s'il nous animai... ...smes au flambeau de la raison : le prestige étouffe l'amour de Ja patrie. Que dis-je, cet amour est encore inconnu à la nation française en général ; s'il nous animait, le plus fort obstacle ae produirait qu'un vain effet;

Séance du mercredi 13 septembre 1791

page 624
...rver l'intégrité de la confiance que la nation entière devait accordera cette monnaie ... ...es assignats, se flattait que chaque individu, eu droit soi, concourrait à conserver l'intégrité de la confiance que la nation entière devait accordera cette monnaie représentative; elle se flattait que l'hypothèque d'une masse double ou triple d...

Séance du mercredi 14 septembre 1791

- search term matches: (10)

Séance du mercredi 14 septembre 1791

page 630
Speaker: Le Chapelier
...et un devoir de suivre la volonté de la nation, quand elle me sera connue. Je suis bie... « Je ipe ferai toujours un plaisir et un devoir de suivre la volonté de la nation, quand elle me sera connue. Je suis bien sensible à l'empressement qu'a eu l'Assemblée nationale de déférer au désir qu...

Séance du mercredi 14 septembre 1791

page 632
Speaker: Briois-Beaumetz
... et aux lois, autant il est digne de la nation française d'oublier les marques d'oppos... ...ant qu'autant il serait désormais coupable de résister aux autorités constituées et aux lois, autant il est digne de la nation française d'oublier les marques d'opposition dirigées contre la volonté nationale, lorsqu'elle n'était pas encore génér...

Séance du mercredi 14 septembre 1791

page 633
Speaker: Salle
...te, dans sa formule, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, de veiller , etc..... ... la prestation de serment imposée aux fonctionnaires publics ecclésiastique* porte, dans sa formule, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, de veiller , etc... et notamment d'observer la constitution civile du clergé.
Speaker: Malouet
...urs, il n'y a pas de circonstance où ta nation assemblée ne reconnaisse le roi pour so...
... roi comme le chef auguste d'une grande nation, et que le roi prê-
Messieurs, il n'y a pas de circonstance où ta nation assemblée ne reconnaisse le roi pour son chef. (Murmures.) Je demande, en conséquence, que l'Assemblée reçoive le roi comme le chef auguste d'une grande nation, et que le roi prê-

Séance du mercredi 14 septembre 1791

page 634
Speaker: Le Président
...ont ici sont censés représentants de la nation. Tous ceux qui sont ici sont censés représentants de la nation.

Séance du mercredi 14 septembre 1791

page 635
Speaker: Tronchet
...lle, soit en argent, soit en grains, la nation demeure chargée delà prestation de ladi... ...uvance, mais où il était d'usage de fournir pour cette indemnité une rente annuelle, soit en argent, soit en grains, la nation demeure chargée delà prestation de ladite rente, jusqu'à la vente des fonds ; et, en ^as de vente, telle demeure chargé...
Speaker: Tronchet
..., quarante ans, ou autre révolution, la nation demeure chargée d'acquitter les -dites ... ...prestation quelconque payable à certaines révolutions., telles que vingt, trente, quarante ans, ou autre révolution, la nation demeure chargée d'acquitter les -dites prestations à leur échéance^jusquà lia vente des fonds ; et, en -cas de vente, e...
...semblée s'assied.) d'être 'fiiïèle a la nation et £ -la loi, d'employer tout le pouvoi... ...eptation que j'ai donnée k l'acte constitutionnel; en conséquence, je jure (l'Assemblée s'assied.) d'être 'fiiïèle a la nation et £ -la loi, d'employer tout le pouvoir qui m'est délégué à maintenir la Consti-tution décrétée par d'Assemblée nation...

Séance du mercredi 14 septembre 1791

page 636
Speaker: Le Président
...té; c'est le besoin qu'une aussi grande nation aura toujours de la monarchie héréditai... ...écrétée; c'est la force invincible d'un peuple qui s'est senti digne de la liberté; c'est le besoin qu'une aussi grande nation aura toujours de la monarchie héréditaire.
Speaker: Le Président
...endre contre les attaques du dehors, la nation se reposant et sur la justice de ses dr... ...ats pratiques de la Constitution, promet de la maintenir au dedans, et de la défendre contre les attaques du dehors, la nation se reposant et sur la justice de ses droits, et sur le sentiment de sa force et de son courage, et sur la loyauté de vo...

Séance du mercredi 14 septembre 1791

page 638
...« Quand votre vœu pour la* réunion à la nation française; dont nous ne doutons pas d'a... ...de M. Mulot, qui, sur la réclamation de cette commune, dit en propres termes^ : « Quand votre vœu pour la* réunion à la nation française; dont nous ne doutons pas d'après ce que vous nous avez dit, sera émis, si la tranquillité que nous aurons co...

Séance du mercredi 14 septembre 1791

page 639
... violer ouvertement le droit public des nations en envoyant des troupes dans ces Etats,... Il est notoire que, pour parvenir à: ses fins, l'Assemblée n'a pas craint de violer ouvertement le droit public des nations en envoyant des troupes dans ces Etats, sans le consentement du souverain, et. que cet attentat contre lequel! Sa Saint...

Séance du mercredi 14 septembre 1791

page 641
...violation manifeste du droit public des nations, l'Assemblée nationale s'est permis, pa... ...ue de surprise, qu'au mépris de toutes les lois divines et humaines, et par une violation manifeste du droit public des nations, l'Assemblée nationale s'est permis, par un décret, en date du 14 septembre dernier, ae prononcer l'incorporation à la ...

Séance du samedi 17 septembre 1791, au matin

- search term matches: (11)

Séance du samedi 17 septembre 1791, au matin

page 715
...aits dans la forme des rentes dues à la nation ; qu'il arrive de là que le versement d... ...nt que les remboursements à faire des rentes dues à ces fabriques doivent être faits dans la forme des rentes dues à la nation ; qu'il arrive de là que le versement dans les caisses publiques est une espèce de confiscation, puisqu'il n'est point ...

Séance du samedi 17 septembre 1791, au matin

page 719
Speaker: De Montesquiou
..., et dont ils ont été remboursés par la nation: ci............ 282,460 1. 17 s. 4 d. ...ens entrepreneurs demeureront garants des sommes avancées à leurs sous-traitants, et dont ils ont été remboursés par la nation: ci............ 282,460 1. 17 s. 4 d.

Séance du samedi 17 septembre 1791, au matin

page 728
Speaker: De Montesquiou
...nt que ladite compagnie doit faire à la nation, aux termes de son bail, des bâtiments,...
...outes autres acquisitions faites par la nation, ne seront portées que pour mémoire sur...
...océdé, dès à présent, à l'obtention de lettres dé ratification sur le délaissement que ladite compagnie doit faire à la nation, aux termes de son bail, des bâtiments, maisons et terrains qui ont servi à l'exploitation de son entreprise ; décrète ...
...être obtenues relativement à l'acquisition des forges .de la Chaussade, ou sur toutes autres acquisitions faites par la nation, ne seront portées que pour mémoire sur les registres des receveurs chargés de leur perception, et que les lettres sero...
Speaker: De Montesquiou
...ouer au sieur Besancel, observe .que la nation ne s'est obligée de payer que les dette... ...embre, à l'occasion. de l'indemnité de 60,000 livres que le comité propose d'allouer au sieur Besancel, observe .que la nation ne s'est obligée de payer que les dettes légalement contractées par les provinces; qu'il serait étonnant et injuste que...

Séance du mardi 30 août 1791, au matin

- search term matches: (43)

Séance du mardi 30 août 1791, au matin

page 58
Speaker: D'André
... nationale tjuë mon attachfmeht pour la nation française comme pour le roi est inva* f... « Je Voiis prie instamment, Monsieur, d'âSsurër l'Assemblée nationale tjuë mon attachfmeht pour la nation française comme pour le roi est inva* fiable, qué les liens qùi subsistent entre la France et ma principauté me sont in...

Séance du mardi 30 août 1791, au matin

page 59
Speaker: D'André
...ns tous les temps, Sur l'intérêt que la nation française et le roi ne cesseraient de p... « J'assurai en échange Son Altesse, qu'el'e pouvait compter, dans tous les temps, Sur l'intérêt que la nation française et le roi ne cesseraient de prendre à tout ce qui pourrait Contribuer à sa satisfaction et à la prospérité de...
Speaker: D'André
...d avec résignation, de la justice de la nation française, l'indemnité qui pourra lui ê... ...lé l'évêque de Golmar dans l'exercice de ses fonctions ecclésiastiques. Il attend avec résignation, de la justice de la nation française, l'indemnité qui pourra lui être due.

Séance du mardi 30 août 1791, au matin

page 61
Speaker: D'André
...plaintes qui sout inévitables quand une nation est dans un état de révolution, et que la nation voisine ne veut pas se mettre en état d... ...itter l'habit national ; qu'on les empêche de faire leurs affaires. Ce sont des plaintes qui sout inévitables quand une nation est dans un état de révolution, et que la nation voisine ne veut pas se mettre en état de révolution. 11 en résulte nécessairement que celle qui est en état de révoluti...

Séance du mardi 30 août 1791, au matin

page 63
Speaker: D'André
...nder ou Ue faire connaître le vœu de la nation sur les chang ments à faire dans la Con... ...eule question à examiner, laquelle ne roulera plus que sur le mode de faire demander ou Ue faire connaître le vœu de la nation sur les chang ments à faire dans la Constitution. M. Frochot a un plan tout prêt, M. Salles en a un autre. Je demande, ...
Speaker: Salle
...ertaine époque, la faculté laissée à la nation d'avoir des Conventions nationales sera... ...i est aussi le mien, il ne serait pourtant pas possible d'établir qu'avant une certaine époque, la faculté laissée à la nation d'avoir des Conventions nationales serait suspendue. Cette question est très importante selon moi; mais comme, dans une...

Séance du mardi 30 août 1791, au matin

page 64
Speaker: Malouet
...stitution à une acceptation libre de la nation. (Murmures.) Quelques murmures qu'ait e... ...la plus utile à vous proposer, c'est de savoir si vous entendez soumettre la Constitution à une acceptation libre de la nation. (Murmures.) Quelques murmures qu'ait excités ma proposition, qui n'est que le résumé de celle que je faisais hier...
Speaker: Malouet
...constater le vœu libre et général de la nation. ... é'oignée, il faut cependant que vous trouviez un mode pour reconnaître et pour constater le vœu libre et général de la nation.
Speaker: Malouet
...lle soumise à l'acceptation libre de la nation ? » ...nde que la délibération porte sur cette proposition : « La Constitution sera-t-elle soumise à l'acceptation libre de la nation ? »
Speaker: Le Chapelier
... elle, mais ce qui ne L'est pas pour la nation, c'est que ...tre ae faire quelques observations à l'Assemblée ? Ce qui peut être inutile pour elle, mais ce qui ne L'est pas pour la nation, c'est que
Speaker: Le Chapelier
...est acceptée par les 99 centièmes de la nation, et je ne dis pas assez; elle est accep...
... résulte de l'exécution des lois que la nation nous a chargés de faire en son nom. Cet...
, rapporteur. Notre Constitution est acceptée par les 99 centièmes de la nation, et je ne dis pas assez; elle est acceptée par l'assentimeut qu'on lui a donné, en entrant dans les assemblées primaire...
...ents.) Or, il n'y a pas d'acceptation plus sûre et plus solennelle que celle qui résulte de l'exécution des lois que la nation nous a chargés de faire en son nom. Cette exécution a suivi de près la proclamation de chacune de nos lois. Ainsi ce n'...
Speaker: Le Chapelier
...e la nomination des représentants de la nation qui nous succéderont, certes, il est tr... ...lis s'occupent de la plus grande exécution de notre Constitution, je veux dire de la nomination des représentants de la nation qui nous succéderont, certes, il est trop bizarre de prétendre que l'acceptation n'est pas encore donnée, et de nous dé...
Speaker: D'André
...de déterminer le mode d'après lequel la nation pouirait manifester sou vœu. Mais ce tr... ...ir et refaire la Constitution ? » Dans mon idée, l'Assemblée devait se réserver de déterminer le mode d'après lequel la nation pouirait manifester sou vœu. Mais ce troisième point va devenir le quatrième par une interca-lation que le décret que v...

Séance du mardi 30 août 1791, au matin

page 65
Speaker: D'André
...en ne peut empêcher la généralité de la nation de réformer sa Constitution quand elle ... ...à vous vous exposez à faite changer la Constitution par des moyens illégaux ; rien ne peut empêcher la généralité de la nation de réformer sa Constitution quand elle la trouve mauvaise I
Speaker: D'André
...e à 2 ans, que, si l'année prochaine la nation voulait se révolter contre la Constitut... C'est là un véritable sophisme : car nous fixerions le terme à 2 ans, que, si l'année prochaine la nation voulait se révolter contre la Constitution, elle la changerait l'année prochaine. Ceux qui s'y opposent n'ont pas de bo...
Speaker: De La Rochefoucauld
...te* il ne faut pas tenir l'esprit de la nation dans un état continuel de révolution; m...
...erme, et un terme long, avant lequel la nation ne pourra ni revoir ni apporter aucune ...
...ient de poser ne me paraît pas aussi facile à décider qu'il le prétend. Sans doute* il ne faut pas tenir l'esprit de la nation dans un état continuel de révolution; mais devez-vous dès à présent déterminer un terme, et un terme long, avant lequel la nation ne pourra ni revoir ni apporter aucune modification à votre Constitution, à votre première Assemblée ?
Speaker: De La Rochefoucauld
...tion par les différentes sections de la nation, devenues inutiles, par l'acceptation e...
...es différentes formes par lesquelles la nation pourrait provoquer une Assemblée chargé...
... éloigné de penser comme M. Malouet qu'il faille recourir à des signes d'acceptation par les différentes sections de la nation, devenues inutiles, par l'acceptation expresse donnée à la Constitution, par son exécution; mais je regarde la proposit...
...e prématurée. Je crois qu'elle doit être différéé après que vous aurez examiné les différentes formes par lesquelles la nation pourrait provoquer une Assemblée chargée de revoir, soit en totalité, la Consti-tion, soit de corriger quelques défauts...

Séance du mardi 30 août 1791, au matin

page 66
Speaker: Rewbell
... de priver la génération actuelle ou la nation de son droit de souveraineté pendant 30... ...nstatée. (Murmures.) Je dis plus, Messieurs, ie dis que vous n'avez pas le droit de priver la génération actuelle ou la nation de son droit de souveraineté pendant 30ans. (Murmures.) Vous avez bien le droit de déclarer qu'avant un tel temps il n'...

Séance du mardi 30 août 1791, au matin

page 67
Speaker: Démeunier
...ent ne vous ne pouvez pas songer que la nation rançaise, à aucune époque, refondra eu ... ...lui-même ne peut pas demander un intervalle de temps pareil, il est d'abord évident ne vous ne pouvez pas songer que la nation rançaise, à aucune époque, refondra eu entier votre Constitution ; car die est posée sur les bases de la justice et de ...
Speaker: Démeunier
...n. Je déclare que, si la majorité de la nation française voulait un gouvernement répub... le vais plus loin. Je déclare que, si la majorité de la nation française voulait un gouvernement républicain, elle aurait le droit de l'établir. Eh bien ! j£ dis que, dans cette hypo...
Speaker: Démeunier
...r aussi que, si-vous vouliez obliger la nation fra çaise, en la primant de son droit, ... ...tfé bien-dit M» Camus, il n'es-t enoore question que de ce droit-là, ii est clair aussi que, si-vous vouliez obliger la nation fra çaise, en la primant de son droit, à passer an nées sans présenter de pétitions sur telle partie de la Constitution...
Speaker: Démeunier
...indi iue trois formes par lesquelles la nation française jouira de son droit. La premi... ...s le plan môme du comité que je crois susceptible de beaucoup d'amendements, on indi iue trois formes par lesquelles la nation française jouira de son droit. La première que nous indiquons, c'est par là vote de la pétition, droit in-: Contestable...
Speaker: Salle
...auquel il est subordonné; sans doute la nation peut, quand elle le veut^ réformer la C... ...e ce principe, qui est bien vrai, a cependant lui-même un principe antérieur et auquel il est subordonné; sans doute la nation peut, quand elle le veut^ réformer la Constitution; mais, avant de vouloir, il faut se résoudre, il faut délibérer, il ...

Séance du mardi 30 août 1791, au matin

page 68
Speaker: D'André
...s être véritablement senti, tant que la nation sera divisée en deux partis : que ce ne... ...la Constitution ; tel avantage, qui en fait la base principale, qui ne pourra pas être véritablement senti, tant que la nation sera divisée en deux partis : que ce ne sera que quand les deux partis seront éteints et confondus en un seul, qu'on po...
Speaker: D'André
...mmettants, sur l'objet qui intéresse la nation, et d'exprimer son vœu; s'ils n'ont pas le droit de voter et d'exprimer le vœu de la nation, ils ne sont plus représentants du peup... ...ésentants du peuple, alors ils ont le dioit de voter, pour l'intérêt de leurs commettants, sur l'objet qui intéresse la nation, et d'exprimer son vœu; s'ils n'ont pas le droit de voter et d'exprimer le vœu de la nation, ils ne sont plus représentants du peuple, ils ne sont que des mandataires ad hoc ; ils ne sont plus que porteurs de ca...

Séance du mardi 30 août 1791, au matin

page 69
Speaker: D'André
...pas le droit de fixer 30 ans, et que la nation peut se reconstituer quand bon lui semb... La raison de droit est que nous n'avons pas le droit de fixer 30 ans, et que la nation peut se reconstituer quand bon lui semblera. Je professe ce principe comme le préopinant ; mais s'ensuit-il de là que n...
Speaker: D'André
...e cas d'être déclarés criminels de lèse-nation, et pour tout le reste, laissons flotte... ...ons de bien mettre à couvert notre responsabilité; tâchons de ne pas être dans le cas d'être déclarés criminels de lèse-nation, et pour tout le reste, laissons flotter les rênes : le gouvernement n'ira pas, tout sera en désordre, et, dans 10 ans,...

Séance du mardi 30 août 1791, au matin

page 70
Speaker: D'André
...est que vous ne pouvez pas enlever à la nation le droit de refaire sa Gpnstitutioiifc ...
... il n'en sera ni jilus ni moins pour la nation y elle conservera son droit, qui est in...
...lque parti que vous preniez, voug n'évi* terez pas l'éi tieil en principes, qui est que vous ne pouvez pas enlever à la nation le droit de refaire sa Gpnstitutioiifc Que vous établissiez le terme à 10» à 20 ou à 30 ans, il n'en sera ni jilus ni moins pour la nation y elle conservera son droit, qui est indépendant d'un corps politique. Je conclus, d'après cela» que l'avis du Comité e...
Speaker: Muguet de Nanthou
...t limiter la puissance souveraine de la nation, et qu'elle peut exercer tous ses droit... ...sieurs, c'est un principe incontestable et généralement reconnu, que rien ne peut limiter la puissance souveraine de la nation, et qu'elle peut exercer tous ses droits quand et comme elle lë veut; mais, lorsque, pour son intérêt^ Vous déterminez ...

Séance du mardi 30 août 1791, au matin

page 71
Speaker: Garat
...ue l'Assemblée se contente d'inviter la nation à attendre que les 30 années soient éco... aîné. Je demande que l'Assemblée se contente d'inviter la nation à attendre que les 30 années soient écoulées avant d'exercer son droit 4e revision.
Speaker: Tronchet
...ret pour exciter des mouvements dans la nation. (Murmures et applaudissements.) Je sui...
...-r évolu tio n n a i re s inonderont la nation d'écrits incendiaires, où ils diront, a...
...eux mêmes que vous voulez contenir pendant 30 ans, ne se servissent de votre décret pour exciter des mouvements dans la nation. (Murmures et applaudissements.) Je suis intimement persuadé, je le répète, que le seul danger qu'il y ait, et que je c...
...lité ne fournisse une arme pour attaquer cette trai> quillité même. Les con t re-r évolu tio n n a i re s inonderont la nation d'écrits incendiaires, où ils diront, avec une grande apparence de raison, que Vous attaquez essentiellement lé droit d...

Séance du mardi 30 août 1791, au matin

page 77
...it, à la sûreté des représentants de la nation, et des nombreux dépôts de titres et de... ...éral de la garde nationale parisienne, pour veiller, sous ses ordres, jour et nuit, à la sûreté des représentants de la nation, et des nombreux dépôts de titres et de papiers importants qui leur étaient confiés, au maintien de la police et du bon...
... maison demeurant en pure perte pour la nation, il valait donc mieux l'employer pour l... ...u'on louât, encore moins qu'on vendît dt s portions du reste de la maison. Cette maison demeurant en pure perte pour la nation, il valait donc mieux l'employer pour loger les comités. La location des hôtels n° 4 et n° 9 de la nlace Vendôme a coût...

Séance du mardi 30 août 1791, au matin

page 78
...e la vie même des rer-présentants de la nation, et de tous les citoyens que leur patri... penses; nous devons les justifier. Mais, Messieurs, il s'agissait de la santé, de la vie même des rer-présentants de la nation, et de tous les citoyens que leur patriotisme amène à ns sé.mce-. Nous l'avouons, nous avons cru ne rien devoir épargne...

Séance du mardi 30 août 1791, au soir

- search term matches: (6)

Séance du mardi 30 août 1791, au soir

page 79
Speaker: Varin
...rce que rien n'annonce un crime de lèse-nation, que voire comité des^ rapports et des ... C'est dans cet état de choses, et parce que rien n'annonce un crime de lèse-nation, que voire comité des^ rapports et des recherches vous pro^ pose de faire continuer l'instruction de cette affaire par ...

Séance du mardi 30 août 1791, au soir

page 81
Speaker: L'abbé Chambon
...er la clé nence des représentants de la nation en faveur de ceux des habitants qui s'é... ...les ordres de l'ancien évêque ont été réprimés. Nous venons aujourd'hui solliciter la clé nence des représentants de la nation en faveur de ceux des habitants qui s'étaient laissé tromper par les suggestions des réfractaires. Nous osons vous prom...

Séance du mardi 30 août 1791, au soir

page 89
Speaker: Longpré
... l'indemnité réclamee soit payée par la nation. C'est à vous à juger si le civisme qui...
...isme qui ont si éminemment distingué la nation : c'est à vous à juger si le gouverneme...
...nome des fonds du Trésor public, n'a pu consentir a vous proposer que le prix de l'indemnité réclamee soit payée par la nation. C'est à vous à juger si le civisme qui a formé subitement une association pour prévenir les horreurs de la disette, doit être mis au nombre de ces actes de patriotisme qui ont si éminemment distingué la nation : c'est à vous à juger si le gouvernement,
Speaker: Laurendeau
...ne peut pas être mise à la charge do la nation, parce que, d'après la Constitution, les actions dirigées contre la nation doivent être jugées dans les tribunaux,... ... peut pas décider, comme le comité lui propose de le faire, que cette indemnité ne peut pas être mise à la charge do la nation, parce que, d'après la Constitution, les actions dirigées contre la nation doivent être jugées dans les tribunaux, comme celles qui sont intentées contre les particuliers.