Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-121 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-074 hits on 1789-083 hits on 1789-098 hits on 1789-108 hits on 1789-113 hits on 1789-125 hits on 1790-019 hits on 1790-0211 hits on 1790-032 hits on 1790-041 hits on 1790-0510 hits on 1790-0611 hits on 1790-078 hits on 1790-086 hits on 1790-094 hits on 1790-1014 hits on 1790-116 hits on 1790-124 hits on 1791-0116 hits on 1791-0219 hits on 1791-0317 hits on 1791-0421 hits on 1791-0512 hits on 1791-0620 hits on 1791-0721 hits on 1791-0822 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-121 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-085 hits on 1792-0920 hits on 1792-1015 hits on 1792-1115 hits on 1792-1218 hits on 1793-0118 hits on 1793-0213 hits on 1793-0310 hits on 1793-0419 hits on 1793-051 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-011 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-011 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 36 volumes
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 7 results
    • Séance du samedi 8 août 1789

      - search term matches: (24)

      Séance du samedi 8 août 1789

      page 366
      Speaker: Buzot
      ...i, satisfaites l'impatience de tout une nation, et mon incapacité cessera. ..., je le répète : arrêtez les bases de la constitution, vérifiez les dettes du roi, satisfaites l'impatience de tout une nation, et mon incapacité cessera.
      Speaker: Buzot
      ... surtout au milieu ues transports de la nation, lorsqu'elle se félicitait de l'avoir p... ... longtemps ! Mais, huit jours avant sa disgrâce, qui aurait pu prévoir sa chute, surtout au milieu ues transports de la nation, lorsqu'elle se félicitait de l'avoir pour toujours ?

      Séance du samedi 8 août 1789

      page 367
      Speaker: Le comte de Lally-Tollendal
      ...tre crédit peut exister que celui de la nation ? ...s fortunes paraissent ébranlées, où tous les possesseurs sont inquiétés, quel autre crédit peut exister que celui de la nation ?
      ...ourrait lui faire perdre l'estime de la nation. (1) Expression de M. de Mirabeau. ...mais ce sentiment d'exagération ne convient pas à l'Assemblée ; l'enthousiasme pourrait lui faire perdre l'estime de la nation. (1) Expression de M. de Mirabeau.

      Séance du samedi 8 août 1789

      page 368
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      volontés libres delà nation, et un examen réfléch peut seul leur im... volontés libres delà nation, et un examen réfléch peut seul leur imprimer ce caractère. En nous tenant en garde contre les résolutions précipitées,...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...consentement que nous donnerons pour la nation à l'emprunt, sans,la consulter, parce q...
      ...inuer la force des choses qui rend à la nation sa liberté, ou pour aggraver le poids d...
      ...l'autorisation, si nous la demandons, nous n'avons pas à craindre le désaveu du consentement que nous donnerons pour la nation à l'emprunt, sans,la consulter, parce qu'au défaut des égards auxquels nous avons droit de prétendre, les circonstances...
      ...t d'autant mieux qu'un emprunt de 30 millions est trop peu considérable pour diminuer la force des choses qui rend à la nation sa liberté, ou pour aggraver le poids de la dette?
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... d'un consentement que, par décence, la nation ne pourra pas refuser une fois que nous... ...ts en toute état de cause, et que nous nous prévalons, pour autoriser l'emprunt, d'un consentement que, par décence, la nation ne pourra pas refuser une fois que nous l'aurons donné.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... entre l'inflexibilité avec laquelle la nation doit se maintenir dans la position qu'e... ...ire servir dans cette circonstance notre propre responsabilité, comme médiatrice entre l'inflexibilité avec laquelle la nation doit se maintenir dans la position qu'elle a prise relativement à l'impôt, et la nécessité de pourvoir à des besoins qu...

      Séance du samedi 8 août 1789

      page 369
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... des incidents; car, n'engageant pas la nation, nos propres hypothèques ne pourraient ... ... de favoriser aucune politique ténébreuse qui consisterait à gagner du temps par des incidents; car, n'engageant pas la nation, nos propres hypothèques ne pourraient pas se répéter deux fois ae suite avec succès.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ence, tant il y a lieu de croire que la nation se hâtera de vous relever de vos engage...
      ..., vous aurez toujours aux veux de cette nation généreuse, aux yeux de l'Éurope attenti...
      ...itaires, et dans un point sur lequel la nation fait reposer la certitude de la restaur...
      ...cet égard quelque doute, il viendra de la crainte de n'être généreux qu'en apparence, tant il y a lieu de croire que la nation se hâtera de vous relever de vos engagements. N'importe, Messieurs, vous aurez toujours aux veux de cette nation généreuse, aux yeux de l'Éurope attentive, un grand mérite, celui de la fidélité la plus exacte aux mandats dont vous êtes les dépositaires, et dans un point sur lequel la nation fait reposer la certitude de la restauration de l'empire.
      Speaker: Le marquis de Lacoste
      ...ous avez pris mardi dernier, rendu à la nation française toute la majesté que son nom ... ...eurs fers fussent brisés ; vous avez, Messieurs, par l'arrêté déjà célèbre que vous avez pris mardi dernier, rendu à la nation française toute la majesté que son nom lui promettait depuis longtemps. Ce bienfait lui sera assuré par une sage consti...
      Speaker: Le marquis de Lacoste
      ...iens ecclésiastiques appartiennent à la nation : le moment est venu pour elle de les r...
      ..., parce que le moment est venu où cette nation rentre dans la plénitude de ses droits.
      ...oposez. Déjà dans cette Assemblée, une grande vérité s'est fait entendre : les biens ecclésiastiques appartiennent à la nation : le moment est venu pour elle de les revendiquer, parce que le moment est venu où cette nation rentre dans la plénitude de ses droits.

      Séance du samedi 8 août 1789

      page 370
      Speaker: Le marquis de Lacoste
      ...ature qu'ils soient appartiennent, à la nation ; ...lée nationale déclare : 1° que tous les biens dits ecclésiastiques, de quelque nature qu'ils soient appartiennent, à la nation ;
      Speaker: Le ehevalier Alexandre de Lameth
      ...orsqu'on a fait une fondation, c'est la nation qu'on a dotée, car la nation se trouve toujours entre l'individu qui...
      ...t. Personne ne refusera sans doute à la nation le droit qu'elle a exercé jusqu'à ce jo...
      ...a une grande différence entre les propriétés des citoyens et celles des corps. Lorsqu'on a fait une fondation, c'est la nation qu'on a dotée, car la nation se trouve toujours entre l'individu qui donne et le corps politique qui reçoit. Personne ne refusera sans doute à la nation le droit qu'elle a exercé jusqu'à ce jour de supprimer de son sein les corps politiques qu'elle juge inulile?, et de to...
      Speaker: Le ehevalier Alexandre de Lameth
      Personne ne refusera sans doute à la nation le droit de supprimer les corps poiitiq... Personne ne refusera sans doute à la nation le droit de supprimer les corps poiitiquès ; à plus forte raison de les modifier ; à plus forte raison peut-elle appliq...
      Speaker: D'André
      ...es biens de l'église appartiennent a la nation, avant d'établir qu'ils doivent servir ... remarque qu'il serait d'abord nécessaire de prouver que les biens de l'église appartiennent a la nation, avant d'établir qu'ils doivent servir d'hypothèque à l'emprunt.

      Séance du samedi 8 août 1789

      page 371
      Speaker: Le vicomte de Mirabeau
      ...n a trouvé le moyen de faire payer à la nation ses dettes personnelles, il lui offrira... Que si quelqu'un a trouvé le moyen de faire payer à la nation ses dettes personnelles, il lui offrira le remboursement des avances qu'elle lui a faites, dans un moment où elle a bes...
      Speaker: Le vicomte de Mirabeau
      ...s formes; et il paraîtra bien doux à la nation de la voir entièrement démasquée en ce ... ...s sans nombre : car l'insatiabilité est un Protée qui s'enveloppe sous toutes les formes; et il paraîtra bien doux à la nation de la voir entièrement démasquée en ce jour par un dévouement généreux et patriotique.
      Speaker: De Clerniont-Tonnerre
      ...iens ecclésiastiques appartiennent à la nation; mais je juge qu'il est nécessaire de v... . Je ne jugerai pas si les biens ecclésiastiques appartiennent à la nation; mais je juge qu'il est nécessaire de voter l'emprunt. On objecte contre l'emprunt le vœu des commettants. La plupart d...
    • Archives parlementaires

      - search term matches: (304)

      Archives parlementaires

      page 1
      Speaker: Sa Majesté
      ...me vois entouré des représentants de la nation à laquelle je me fais gloire de command... ...sieurs, ce jour que mon cœur attendait depuis longtemps est enfin arrivé, et je me vois entouré des représentants de la nation à laquelle je me fais gloire de commander.
      Speaker: Sa Majesté
      ...nouvelle force, et qui peut ouvrir à la nation une nouvelle source de bonheur. ...suétude, je n'ai pas balancé à rétablir un usage dont le royaume peut tirer une nouvelle force, et qui peut ouvrir à la nation une nouvelle source de bonheur.
      Speaker: Sa Majesté
      ...s une Assemblée des représentants de la nation n'écoutera sans doute quç. les conseils... « Les esprits sont dans l'agitation; mais une Assemblée des représentants de la nation n'écoutera sans doute quç. les conseils de la sagesse et de la prudence. Vous aurez jugé vous-mêmes, Messieurs, qu'on s...

      Archives parlementaires

      page 2
      Speaker: Sa Majesté
      ...bérations répondra aux sentiments d'une nation généreuse, et dont l'amour pour ses roi... délibérations répondra aux sentiments d'une nation généreuse, et dont l'amour pour ses rois a toujours fait le caractère distinctif; j'éloignerai tout autre souvenir.
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...ses souverains! C'est la ressource des. nations dans les temps les plus difficiles, et ... ... la prospérité de cet empire dont le bonheur reposera. toujours sur la vertu de ses souverains! C'est la ressource des. nations dans les temps les plus difficiles, et cette ressource ne peut manquer à la France sous le monarque citoyen qui la gouv...
      Speaker: De Paule Bareutin
      ... pu contempler Henri IV au milieu de la nation assena blée. Les sujets>de Louis XII av... ...résence d'un roi juste et vertueux! Nos aïeux ont regretté sans doute de n'avoir pu contempler Henri IV au milieu de la nation assena blée. Les sujets>de Louis XII avaient été plus heureux, et ce fut dans cette réunion solennelle qu'il reçut le t...
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...oits des véritables représentants de la nation. ...l y demanda des subsides extraordinaires, et sembla lui transmettre ainsi les droits des véritables représentants de la nation.

      Archives parlementaires

      page 3
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...es de la confiance dû monarque et de la nation étudient les moyens d'obérer cette gran... Des magistrats dignes de la confiance dû monarque et de la nation étudient les moyens d'obérer cette grande réforme; l'importance dë l'objet est l'umqtte mesure de leur iële et de leur ...

      Archives parlementaires

      page 4
      Speaker: De Paule Bareutin
      Mais si les intérêts de la nation se confondent essentiellement avec ceux... Mais si les intérêts de la nation se confondent essentiellement avec ceux du monarque, n'en serait-il pas de même des intérêts de chaque classe de citoye...
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...ce de tous les maux qui ont affligé Jes nations les plus célèbres. Les guerres intestin... ...res, et que la concorde les soutient. La rivalité entre les citoyens fut la source de tous les maux qui ont affligé Jes nations les plus célèbres. Les guerres intestines des Romains furent le germe de l'ambition de leurs oppresseurs, et commencère...
      Speaker: De Paule Bareutin
      Représentants de la nation, jurez tous aux pieds du trône, entre l... Représentants de la nation, jurez tous aux pieds du trône, entre les mains de votre souverain, que l'amour du bien public échauffera seul vos âmes...

      Archives parlementaires

      page 5
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...it poser, l'amour sacré du Roi et de la nation. ... élans d'une éloquence impérieuse ne vous entraîne pas au delà des bornes que doit poser, l'amour sacré du Roi et de la nation.
      Speaker: De Paule Bareutin
      ... divinités ! C'est donc sur vous que la nation se repose en particulier du soin de ram...
      ...es et immuables le bonheur commun d'une nation fidèle à son monarque, si digne de vos ...
      ...extravagantes superstitions ont toujours accordés aux ministres de leurs fausses divinités ! C'est donc sur vous que la nation se repose en particulier du soin de ramener la paix dans cette Assemblée, s'il était possible qu'elle s'en bannît un in...
      ...us désormais qu'un sentiment, qu'un désir, celui de fonder sur des bases certaines et immuables le bonheur commun d'une nation fidèle à son monarque, si digne de vos respects et de votre amour.
      Speaker: Necker
      ...elés autour du trône, ces députés d'une nation célèbre à tant de titres, d'une nation qui a rempli l'univers de sa renommée, ...
      ...ut su réunir, cette noble et magnifique nation dont vous êtes aujourd'hui, Messieurs, ...
      ...émorable pour la France ! les voilà donc, après un si long terme, les voilà rappelés autour du trône, ces députés d'une nation célèbre à tant de titres, d'une nation qui a rempli l'univers de sa renommée, et qui peut en appeler au témoignage incorruptible de l'histoire, soit pour atte...
      ...ssements de l'éloquence, les talents utiles et la perfection du goût : elle a tout su réunir, cette noble et magnifique nation dont vous êtes aujourd'hui, Messieurs, les dignes représentants.
      Speaker: Necker
      ...généreuses, et les efforts réunis de sa nation en ont hâté et assuré le précieux dével... ...anches de l'arbre dont Louis a semé lé premier germe. Il le soigna de ses mains généreuses, et les efforts réunis de sa nation en ont hâté et assuré le précieux développement.

      Archives parlementaires

      page 6
      Speaker: Necker
      ...iquerez, et vous répondrez au vœu de la nation et à |;attente de l'Europe, en concoura... ...mener un équilibre si nécessaire ; vous en chercherez de meilleurs, vous les indiquerez, et vous répondrez au vœu de la nation et à |;attente de l'Europe, en concourant de tous vos soins à établir dans les finances du plus grand empire un ordre q...
      Speaker: Necker
      ...nce est indispensable : elle honore une nation et constitue sa force politique ; enfin... Le confiance publique est ébranlée, et cependant cette confiance est indispensable : elle honore une nation et constitue sa force politique ; enfin elle est encore le principe de la modération de l'intérêt de l'argent, et la so...

      Archives parlementaires

      page 8
      Speaker: Necker
      ...ispositions d'ordre sanctionnées par la nation écarteraient tout motif d'inquiétude et... ...es contradictions; on pourrait le prendre en considération à une époque où les dispositions d'ordre sanctionnées par la nation écarteraient tout motif d'inquiétude et rendraient parfaitement assurés les engagements qui seraient pris avec les vill...

      Archives parlementaires

      page 9
      Speaker: Necker
      ...oquées au nomade l'Assemblée même de la nation. ... besoin, pour acquérir un caractère parfait de justice ou de raison, d'être provoquées au nomade l'Assemblée même de la nation.
      Speaker: Necker
      ...re ces changements plus avantageux à la nation. ...me dans l'organisation de ces mêmes impôts, et qu'elles serviraient alors à rendre ces changements plus avantageux à la nation.
      Speaker: Necker
      ...es Etats généraux et dans le sein de la nation la plus renommée par ses sentiments d'h...
      ...f et le gardien des droits d'une grande nation; quand il a été pris, en grande partie,...
      ...s les finances? Le Roi aurait-il besoin de justifier cette résolution au milieudes Etats généraux et dans le sein de la nation la plus renommée par ses sentiments d'honneur ? Non, sans doute. Tout engagement porte avec lui un caractère sacré; et quand cet engagement a été pris par le souverain, par le chef et le gardien des droits d'une grande nation; quand il a été pris, en grande partie, pour subveniraux besoins extraordinaires d'une guerre nationale; quand il a été...
      Speaker: Necker
      ...: mais aune époque si solennelle, où la nation est; appelée par son souverain à s'unir...
      ...is pour toujours; à une époque où cette nation est appelée à s'associer en quelque man...
      ...randes précautions soient prises pour l'avenir, le Roi le désire, le Roi le veut: mais aune époque si solennelle, où la nation est; appelée par son souverain à s'unir à lui, non pour un moment, mais pour toujours; à une époque où cette nation est appelée à s'associer en quelque manière aux pensées et aux volontés de son Roi, ce qu'elle désirera seconder avec l...
      Speaker: Necker
      ...é avec les forces militaires des autres nations de l'Europe. ... prodigieuses en nombre doivent être mises en campagne pour se trouver en égalité avec les forces militaires des autres nations de l'Europe.
      Speaker: Necker
      ...ui embrassent "le bonheur général d'une nation considérée collectivement et dans toute... Qu'il me soit permis encore de joindre aux motifs qui embrassent "le bonheur général d'une nation considérée collectivement et dans toute sa durée, le motif plus touchant peut-être encore du bonheur des individus dont...

      Archives parlementaires

      page 11
      ..., il est à présumer qu'à l'époque où la nation entière assurera le payement de leurs i... ...iers se sont prêtés depuis près d'un an aux circonstances pénibles de la finance, il est à présumer qu'à l'époque où la nation entière assurera le payement de leurs intérêts de la manière la plus exacte et la plus invariable, ils ne regretteront ...

      Archives parlementaires

      page 14
      ...oi, qui peuvent satisfaire le vœu de la nation. De telles conditions ^'arrêteront poin...
      ...penses et d'autres encore concernent la nation comme le monarque.
      ...re précédé de toutes le^ Concessions et de toutes Jes assurances de la part du Roi, qui peuvent satisfaire le vœu de la nation. De telles conditions ^'arrêteront point le cours des affaires, puisque tous ne demanderez rien sans doute qui ne soit ...
      ...els, celles même que demande l'éclat du premier trône de l'Europe, tontes ces dépenses et d'autres encore concernent la nation comme le monarque.

      Archives parlementaires

      page 15
      ...engagements émanés des souverains d'une nation fidèle à l'honneur et à ses promesses. ...es, à respecter les titres que donne l'infortune, et à consacrer enfin tous les engagements émanés des souverains d'une nation fidèle à l'honneur et à ses promesses.
      ...euve. Sa Majesté a cru que ce vœu de là nation était parfaitement juste ; et désirant ...
      ...'ordre des finances sous la garde de la nation entière. C'est alors en effet qu'on ces...
      ...né, qui ne fût pas dépendant' des diverses vicissitudes dont on avait fait l'épreuve. Sa Majesté a cru que ce vœu de là nation était parfaitement juste ; et désirant y satisfaire, elle a pensé que, pour atteindre un but si intéressant, il fallait appeler de nouveaux garants de la sécurité publique, et placer, pour ainsi dire, l'ordre des finances sous la garde de la nation entière. C'est alors en effet qu'on cessera de rapporter le crédit à des circonstances
      ...utes les déterminations, un prince, une nation même ne pourraient suffire à l'administ... ...é des empires. Et sans ce principe de droiture qui doit servir de guide dans [toutes les déterminations, un prince, une nation même ne pourraient suffire à l'administration des affaires publiques; alors à chaque instant on chercherait sa route, o...

      Archives parlementaires

      page 16
      ...ertiles que celles de toutes les autres nations, des manufactures particulières, des ét...
      ...ns la route des siècles pour appeler la nation entière à construire, à affermir le maj...
      ...ations, des ports qui dominent les deux mers, des colonies plus riches et plus fertiles que celles de toutes les autres nations, des manufactures particulières, des établissements de diverses natures dans l'intérieur du royaume; des Français enfin...
      ... royaume au plus haut degré de prospérité 1 et qiiel moment encore est choisi dans la route des siècles pour appeler la nation entière à construire, à affermir le majestueux édifice du bonheur public! C'est à une époque où les lumières générales ...
      ...e sépare pas ses intérêts de ceux de la nation. ...r aucune idée prédominante et ils s'estiment heureux de servir sous un Roi qui ne sépare pas ses intérêts de ceux de la nation.
      ... envers le Roi, vous le seroz envers la nation, vous le serez envers la postérité, vou... ... subjugué par aucun empire), j'oserai donc vous le dire, vous serez responsables envers le Roi, vous le seroz envers la nation, vous le serez envers la postérité, vous le serez peut-être envers le monde entier si vous ne vous livrez saus réserve ...
      ...emblée que les affaires du Roi et de la nation seront mieux traitées et mieux entendue... ... examen ; c'est par un concert absolu entre le gouvernement et cette auguste Assemblée que les affaires du Roi et de la nation seront mieux traitées et mieux entendues, et que l'on approchera plus sûrement de l'heureux terme auquel il faut tendre...

      Archives parlementaires

      page 17
      ...nécessairement des délibérations de ja 'nation entière représentée par des députés aux... L'une rassemblerait les améliorations qui dépendent nécessairement des délibérations de ja 'nation entière représentée par des députés aux 'Etats généraux ; l'autre comprendrait les bonifications qui doivent être exécu...
      ...t peut en effet intéresser davantage la nation entière que cet ordre et ce juste rappo... Quel objet peut en effet intéresser davantage la nation entière que cet ordre et ce juste rapport entre les besoins et les ressources de l'Etat? C'est d'un pareil accord que n...
      Il faut le concours de la nation, il faut toute la force législative pou... Il faut le concours de la nation, il faut toute la force législative pour déterminer qu'il n'y aura 'désormais aucunes distinctions pécuniaires entre Il...
      ...qu'à l'examen et aux délibérations delà nation entière assemblée en Etats généraux. Il... ...ition plus équitable des impôts entre toutes les provinces ne peut être soumise qu'à l'examen et aux délibérations delà nation entière assemblée en Etats généraux. Il faut, pour sefot-mer une juste idée des disproportions qui existent aujourd'hui...

      Archives parlementaires

      page 18
      ...emps par la plus nombreuse partie de la nation. Les deux ordres privilégiés ont déjà f... ... entre les particuliers contribuables; cette égalité est sollicitée depuis longtemps par la plus nombreuse partie de la nation. Les deux ordres privilégiés ont déjà fait éclater de toutes parts les sentiments de justice et d'équité qui les animen...
      ...du ressort de l'Assemblée commune de la nation, car les mêmep principes doivent fixer ... Le plus grand nombre des questions et des règlements de commerce sont du ressort de l'Assemblée commune de la nation, car les mêmep principes doivent fixer les relations et les conr nexions de la France avec les nays étrangers, favorise...
      ...ée par le$ avis des représentants de la nation. Une déter-j mination prise à la' suite... ...oir différer de donner une dernière dé[ cision jusqu'à ce qu'elle eût été éclairée par le$ avis des représentants de la nation. Une déter-j mination prise à la' suite d'une consultation si authentbique aura du moins l'avantage de fixe^ pour toujo...

      Archives parlementaires

      page 20
      ...onder dans nos utiles travaux! Déjà une nation distinguée a donné le signal d'une comp...
      ...raître devant le tribunal de toutes les nations. Ah ! combien de sortes, de satisfactio...
      ...spères qui multiplieraient dans les colonies même les hommes destinés à nous seconder dans nos utiles travaux! Déjà une nation distinguée a donné le signal d'une compassion éclairée; déjà l'humanité est défendue au nom même de l'intérêt personnel et des calculs politiques, et cette superbe cause ne tardera pas à paraître devant le tribunal de toutes les nations. Ah ! combien de sortes, de satisfactions, combien d'espèces de

      Archives parlementaires

      page 21
      ...clairé ! Malheur, malheur et honte à la nation française si elle méconnaissait le prix... ...ette suite d'Etats généraux qui vont reprendre naissance au milieu d'un siècle éclairé ! Malheur, malheur et honte à la nation française si elle méconnaissait le prix d'une telle position, si elle ne cherchait pas à s'en montrer digne, et si une ...
      ...emblant autour de lui les députés de la nation entière, atteste à tous ses sujets par ...
      ...nt occupé du bien public, c'est avec la nation même qu'il veut l'entreprendre et le ré...
      ...ne de ces contradictions ne subsistera dans un plan bien ordonné. Le Roi, en assemblant autour de lui les députés de la nation entière, atteste à tous ses sujets par ce grand acte de confiance, qu'uniquement occupé du bien public, c'est avec la nation même qu'il veut l'entreprendre et le réaliser.
      ...jesté, et à consolider le bonheur de la nation. ...n ordre bienfaisant et salutaire, propre également à glorifier le règne de Sa Majesté, et à consolider le bonheur de la nation.

      Archives parlementaires

      page 22
      ... que mille ou douze cents députés de la nation française ne se sépareront pas sans avo...
      ...de leur souverain et les louanges de la nation, je les vois s'arrêter avec orgueil et ...
      ..., Messieurs, que bientôt un même sentiment vous réunira, comme on ne peut douter que mille ou douze cents députés de la nation française ne se sépareront pas sans avoir fait sortir de terre les fondements de la prospérité publique, je me représen...
      ...e chaque province. Je les vois ces députés, impatients de mériter l'approbation de leur souverain et les louanges de la nation, je les vois s'arrêter avec orgueil et à Fenvi sur les moyens que leurs Etats auraient employés pour ajouter au bonheur...
      ...'occuper successivement l'intérêt d'une nation ? L'amélioration des lois civiles et de... ...ffet entendre sans émotion la simple dénomination de tant de travaux si dignes d'occuper successivement l'intérêt d'une nation ? L'amélioration des lois civiles et des lois criminelles; la douce modification des peines; la réduction des frais de ...

      Archives parlementaires

      page 23
      ...oncours de tonte Faction du génie de la nation la plus industrieuse et la plus animée,... ...st alors "que la France présentera le plus magnifique des spectacles, celui du concours de tonte Faction du génie de la nation la plus industrieuse et la plus animée, avec l'essor de la nature physique la plus variée et la plus féconde dans ses b...
      ...té et pour répondre au vœu commun de la nation. Toutes les dispositions, Messieurs, qu... ... qui soient médités avec assez de sagesse pour obtenir l'approbation de Sa Majesté et pour répondre au vœu commun de la nation. Toutes les dispositions, Messieurs, qui ont servi à vous rassembler, se trouvent entées pour ainsi dire sur le tronc a...
      ...t plus il faut affermir son action. Une nation sourdement mécontente des fautes ou des... ...s d'apercevoir que plus un gouvernement se met dans la nécessité d'être juste, et plus il faut affermir son action. Une nation sourdement mécontente des fautes ou des abus de l'administration ne tarde pas à se complaire dans toutes les opposition...
      ...e toutes les natious étrangères, de ces nations dont le jugement; à l'abri de nos passi... ...es acclamations du peuple français, vous aspirerez encore au suffrage réfléchi de toutes les natious étrangères, de ces nations dont le jugement; à l'abri de nos passions du moment, représente celui de la postérité, de cesnaiions qui, vous considé...
      ...el enfin que la plus saine partie de la nation le souhaite et le demande, le Roi secon...
      ... celui qui inspirera la plus fidèle des nations, on verra naître de cet accord le plus ...
      ...est tel qu'elle l'espère, s'il est tel qu'elle a droit de l'attendre, s'il est tel enfin que la plus saine partie de la nation le souhaite et le demande, le Roi secondera vos vœux et vos travaux ; il mettra sa gloire à les couronner; et l'esprit du meilleur des princes se mêlant pour ainsi dire à celui qui inspirera la plus fidèle des nations, on verra naître de cet accord le plus grand des biens et la plus solide des puissances.

      Archives parlementaires

      page 24
      ...e s'évanouirait et les espérances de la nation seraient perdues. Sa Majesté a donc fix...
      ...me le premier tuteur des intérêts de la nation, c'est comme le plus fidèle protecteur ...
      ...'étendue de la liberté qui doit vous être laissée ; mais sans accord, votre force s'évanouirait et les espérances de la nation seraient perdues. Sa Majesté a donc fixé son attention sur des préliminaires dont les conséquences peuvent être si grandes; et ce n'est pas encore cependant comme votre souverain, c'est comme le premier tuteur des intérêts de la nation, c'est comme le plus fidèle protecteur de la félicité publique, que le Roi m'a ordonné de vous présenter un petit nombr...

      Archives parlementaires

      page 28
      Speaker: Le comte de Crillon
      ...tiellement contraire à la liberté de la nation, nécessaire pôur créer un ordre de chos...
      ...es abus de tous genres sous lesquels la nation gémit depuis tant de siècles, je demand...
      ... la constitution, que nous sommes tous appelés; et comme le veto me paraît essentiellement contraire à la liberté de la nation, nécessaire pôur créer un ordre de choses qui amène la prospérité nationale, et pour abolir les abus de tous genres sous lesquels la nation gémit depuis tant de siècles, je demande acte que je me^suis opposé, autant qu'il était en moi ; à la sanction du veto ...
      Speaker: Malouet
      ...tous assisté, comme représentants de la nation, à l'ouverture solennelle des Etats gén... , député d'Auvergne (1). Nous avons tous assisté, comme représentants de la nation, à l'ouverture solennelle des Etats généraux, et le même titre, constaté seulement par nos bailliages respectifs, nous ...
      Speaker: Malouet
      ...nter que nous devons à la dignité de la nation, au nom de laquelle nous allons parler ... Permettez-moi donc de vous représenter que nous devons à la dignité de la nation, au nom de laquelle nous allons parler et agir, de nous soumettre, par un premier mouvement d'ordre public, à la forme ...
      Speaker: Malouet
      ...cîments, les vœux et les hommages de la nation. ...nous pourrons, par une députation des Etats généraux, présenter au Roi les remercîments, les vœux et les hommages de la nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ue les pouvoirs des représentants de la nation ne doivent pas être légitimés par l'Ass... ...'il y aurait à confondre leur vérification et leur légitimation, et à soutenir que les pouvoirs des représentants de la nation ne doivent pas être légitimés par l'Assemblée nationale ; soit enfin aux dangers d'une scission que leur opiniâtreté, s...

      Archives parlementaires

      page 29
      Speaker: Malouet
      ...comme les réprésentants autorisés de la nation, leur légalité présumée par les titres ... ...i l'illégalité possible de vos pouvoirs vous mettait dans l'impuissance d'agir, comme les réprésentants autorisés de la nation, leur légalité présumée par les titres dont vous êtes porteurs vous constitue en Assemblée provisoirement régulière, au...
      Speaker: Malouet
      ...x publique, aux coupables ennemis de la nation, aucun espoir de nous diviser et de nou... ...ujourd'hui la députa-tion proposée. Nous ne devons laisser aux ennemis de la paix publique, aux coupables ennemis de la nation, aucun espoir de nous diviser et de nous détourner des saintes fonctions qui nous sont assignées.

      Archives parlementaires

      page 30
      Speaker: Malouet
      ...respectueux que les représentants de la nation doivent s'empresser de porter au pied d... ...courir, par une députation des Etats généraux, aux hommages et aux remercîments respectueux que les représentants de la nation doivent s'empresser de porter au pied du trône.

      Archives parlementaires

      page 31
      Speaker: Rewbel
      ...ns-nous dans le cas de nous déclarer la nation, et de commencer l'œuvre de la restaura... Sait-on à quoi nous pourrions être pour ainsi dire forcés ? Peut-être serons-nous dans le cas de nous déclarer la nation, et de commencer l'œuvre de la restauration de la monarchie sans le concours de ttfutes les personnes présumées légalem...

      Archives parlementaires

      page 32
      Speaker: Le comte d'Antraigues
      ...afin que le Roi, chargé de gouverner la nation, le soit lui-même par l'opinion publiqu... ...n lui cache et qu'il lui importe de connaître à l'ouverture des Etats généraux, afin que le Roi, chargé de gouverner la nation, le soit lui-même par l'opinion publique.
    • Séance du lundi 10 août 1789, au matin

      - search term matches: (50)

      Séance du lundi 10 août 1789, au matin

      page 377
      Speaker: Mounier
      ...es soldats jureront d'être fidèles à la nation et au Roi; on ajoutera à celui des offi... ...er à exiger des troupes un serment dont la formule sera dirigée dans ces vues. Les soldats jureront d'être fidèles à la nation et au Roi; on ajoutera à celui des officiers, qu'ils ne pourront commander les troupes contre les citoyens que sur la r...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... autres arrêtés, on fera connaître à la nation que l'Assemblée a surveillé ses intérêt... ...est de terminer la rédaction de l'arrêté du 4 ; en y joignant ensuite les divers autres arrêtés, on fera connaître à la nation que l'Assemblée a surveillé ses intérêts.

      Séance du lundi 10 août 1789, au matin

      page 378
      Speaker: Mounier
      ...nale, considérant que les ennemis de la nation ayant perdu l'espoir d'empêcher, par la...
      ... du Roi, qui ont armé une portion de la nation contre l'autre, dans le moment même où ...
      « L'Assemblée nationale, considérant que les ennemis de la nation ayant perdu l'espoir d'empêcher, par la violence du despotisme, la régénération publique et l'établissement de la liber...
      ...hommes ont porté l'audace jusqu'à répandre de faux ordres, et même de faux édits du Roi, qui ont armé une portion de la nation contre l'autre, dans le moment même où l'Assemblée nationale portait les décrets les plus favorables à l'intérêt du peu...
      Speaker: Mounier
      ...rade et soldats, prêteront serment à la nation et au Roi, chef de la nation, avec la solennité la plus auguste. ...eurs du repos public; et que toutes les troupes, savoir, les officiers de tout grade et soldats, prêteront serment à la nation et au Roi, chef de la nation, avec la solennité la plus auguste.
      Speaker: Mounier
      ...ner leurs drapeaux, d'être fidèles à la nation, au Roi et à la loi, et de se conformer... ...dats jureront, en présence du régiment entier souslesarmes, de ne jamais abandonner leurs drapeaux, d'être fidèles à la nation, au Roi et à la loi, et de se conformer aux règles de la discipline militaire;
      Speaker: Mounier
      ...iers municipaux, de rester fidèles à la nation, au Roi et à la toi, et de ne jamais em... c Que les officiers jureront, à la tête de leurs pes, en présence des officiers municipaux, de rester fidèles à la nation, au Roi et à la toi, et de ne jamais employer ceux qui seront sous leurs ordres contre les citoyens, si ce n'est sur la...

      Séance du lundi 10 août 1789, au matin

      page 380
      ... chaque individu en particulier; que la nation a sanctionné cette propriété dans des a... ... que nous possédons ; que ces biens appartiennent au clergé en général, et non à chaque individu en particulier; que la nation a sanctionné cette propriété dans des assemblées générales ou Etats généraux ; que tous les béné-îiciers quelconques, s...

      Séance du lundi 10 août 1789, au matin

      page 381
      Speaker: Gouttes
      ...e remplissent pas leurs obligations, la nation a le droit de supprimer les bénéfices, ... ...op multipliés, ainsi que les maisons religieuses, que si les uns et les autres ne remplissent pas leurs obligations, la nation a le droit de supprimer les bénéfices, de réunir les maisons, et d'ordonner l'emploi des revenus de la manière la plus ...
      Speaker: Gouttes
      ...pu l'être par le passé, je crois que la nation a le droit de prendre pour subvenir à s... ...rtie; et comme les circonstances présentes sont aussi affligeantes qu'elles ont pu l'être par le passé, je crois que la nation a le droit de prendre pour subvenir à ses besoins pressants, tout ce qui n'est pas nécessaire au culte divin, àl'en-cre...

      Séance du lundi 10 août 1789, au matin

      page 382
      Speaker: Gouttes
      ...vent être employés au soulagement de la nation ; il soit d'abord décrété qu'il sera su... ...qui sont nécessaires à l'entretien des autels, des ministres et des pauvres, doivent être employés au soulagement de la nation ; il soit d'abord décrété qu'il sera sur le champ suspendu à la nomination de tous les bénéfices sirpples, consistoriau...
      Speaker: Arnoult
      ...blics sont pour le pouvoir exécutif. La nation doit la subsistance aux ministres du cu... ..., mais une contribution, un impôt; elle est pour le clergé ce que les deniers publics sont pour le pouvoir exécutif. La nation doit la subsistance aux ministres du culte, mais les moyens sont à sa disposition. L'article, tel qu'il est rédigé par ...

      Séance du lundi 10 août 1789, au matin

      page 384
      Speaker: Lapoule
      l'Assemblée de la nation doit réformer, pour tirer dans un terri... l'Assemblée de la nation doit réformer, pour tirer dans un territoire d'un produit commun, qui don-
      Speaker: Lapoule
      la nation souffrirait sans doute, si cette classe... la nation souffrirait sans doute, si cette classe de mille ou deux mille quatre cents mesures de

      Séance du lundi 10 août 1789, au matin

      page 385
      Speaker: De la Luzerne
      ...iastiques sont-ils propriétaires, ou la nation l'est-elle ? A qui les.dîmes ont-elles été données ? est-ce à la nation ? Non, sans doute ; elles n'ont été données ni à la nation ni par elle. (11 s'élève des murmures d...
      ...mant, à qui appartiendront-elles ? A la nation. Mais une nation n'a qu'une existence morale, elle n'est...
      ... pas ? Si elles le sont, pourquoi seraient-elles toutes remboursées ? Les ecclésiastiques sont-ils propriétaires, ou la nation l'est-elle ? A qui les.dîmes ont-elles été données ? est-ce à la nation ? Non, sans doute ; elles n'ont été données ni à la nation ni par elle. (11 s'élève des murmures dans divers côtés de la salle ; plusieurs voix crient à l'ordre!) L'orateur reprend. En les supprimant, à qui appartiendront-elles ? A la nation. Mais une nation n'a qu'une existence morale, elle n'est pas susceptible de propriété. Pour savoir de quelle utilité sont les possesseur...

      Séance du lundi 10 août 1789, au matin

      page 386
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...utels : c'est le subside avec lequel la nation salarie les officiers de morale et d'in... ...ution destinée à cette partie du service public qui concerne les ministres des autels : c'est le subside avec lequel la nation salarie les officiers de morale et d'instruction.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...t, et c'est à cause de cela même que la nation a le droit de révoquer et d'y substitue...
      ...ncontre toujours ; mais qu'importe ? La nation abolit les dîmes ecclésiastiques, parce...
      ...on leur disputerait que la dîme est d'institution nationale : elle l'est en effet, et c'est à cause de cela même que la nation a le droit de révoquer et d'y substituer une autre institution. Si l'on n'était pas enfin parvenu à dédaigner autant qu...
      ... les capitulaires de Charlemage, le mot solverint ; c'est dederint que l'on y rencontre toujours ; mais qu'importe ? La nation abolit les dîmes ecclésiastiques, parce qu'elles sont un moyen onéreux de payer la partie du service public auquel elle...
      Speaker: Leyris Desponchez
      ... dont le clergé prend soin ; il prie la nation de prendre en considération l'état de c... ...orale. Il dit que la suppression des dîmes va priver de tout secours les pauvres dont le clergé prend soin ; il prie la nation de prendre en considération l'état de celte classe malheureuse. Après avoir fait sentir combien cette matière est délic...

      Séance du lundi 10 août 1789, au matin

      page 387
      Speaker: Duport
      ...el il reconnaît la toute-puissance deJa nation sur la disposition des biens ecclésiast... parle le premier; après un discours dans lequel il reconnaît la toute-puissance deJa nation sur la disposition des biens ecclésiastiques, il demande l'abolition de la dîme, et se réunit à l'avis ue M. Chasset.
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...s, au moins sur son origine. Lorsque la nation, ou plutôt la loi, a parlé pour la prem... ...ts du plus détestable de tous les impôts; mais on se trompe, sinon sur ses effets, au moins sur son origine. Lorsque la nation, ou plutôt la loi, a parlé pour la première fois de la dîme, elle s'était déjà établie depuis plus de trois siècles; el...
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...edevance imposée à la terre, non par la nation, comme on le prétend sans aucune espèce... ...gés de cette redevance. Aiusi il faut regarder la dîme comme une charge ou une redevance imposée à la terre, non par la nation, comme on le prétend sans aucune espèce de preuves, mais par le propriétaire lui-même, libre assurément de donner son b...
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...possible d'imaginer comment ni quand la nation aurait pu imposer çette prétendue taxe ... Il y a plus: c'est qu'il est impossible d'imaginer comment ni quand la nation aurait pu imposer çette prétendue taxe publique. On voit seule-
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...le à la volonté des représentants de la nation, au lieu que la dîme a été cédée à perp... ... propriétaire lui-même. L'impôt n'est consenti que pour un temps; il est révocable à la volonté des représentants de la nation, au lieu que la dîme a été cédée à perpétuité par ceux mêmes qui pouvaient s'en dessaisir;

      Séance du lundi 10 août 1789, au matin

      page 389
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...sser de faire à l'intérêt général de la nation. ... ceux qui ont la plus haute opinion des sacrifices que les corps doivent s'empresser de faire à l'intérêt général de la nation.
      Speaker: L'abbé de Montesquieu
      On affirme que la nation est propriétaire des biens du clergé, p...
      ...ésiastiques n'ont point été donnés à la nation, mais au clergé, à de certaines charges...
      On affirme que la nation est propriétaire des biens du clergé, parce que ces biens servent en même temps de salaire aux ecclésiastiques. L'idée ...
      ... bien appartient à celui à qui il a été donné, ou qui l'a acquis. Les biens ecclésiastiques n'ont point été donnés à la nation, mais au clergé, à de certaines charges ou conditions. S'il ne refuse pas d'en remplir les charges, on ne peut pas le d...
      Speaker: L'abbé de Montesquieu
      ... qu'une collection d'individus... Et la nation est-elle autre chose? Pourquoi voulez-v... ...opriétés particulières. Le clergé, dit-on, n'est pas un corps physique, ce n'est qu'une collection d'individus... Et la nation est-elle autre chose? Pourquoi voulez-vous la rendre propriétaire, quand vous refusez cette possibilité au clergé? Je n...
      Speaker: L'abbé de Montesquieu
      ...ter toute équivoque, je remarque que la nation est propriétaire en ce sens, que tous l...
      ...orps que des particuliers, sont dans la nation, et doivent tous contribuer à la dépens...
      Cependant, afin d'écarter toute équivoque, je remarque que la nation est propriétaire en ce sens, que tous les biens, tant des corps que des particuliers, sont dans la nation, et doivent tous contribuer à la dépense publique; mais gardons-nous de croire qu'elle soit propriétaire en ce sens, qu...
      Speaker: L'abbé de Montesquieu
      ...dits ecclésiastiques appartiennent à la nation: je ne sais ce que c'est que de déclare...
      ...r modifier les pouvoirs publics, que la nation délègue l'exercice de son pouvoir const...
      ... individus. Vous avez beau faire déclarer à l'Assemblée nationale que les biens dits ecclésiastiques appartiennent à la nation: je ne sais ce que c'est que de déclarer un fait qui n'est pas vrai. C'est à faire des lois que le corps législatif est appelé, et non à décider des faits. C'est pour réformer, pour modifier les pouvoirs publics, que la nation délègue l'exercice de son pouvoir constituant, et non pour déplacer les propriétés. Lors môme que, saisissant un moment...
      Speaker: L'abbé de Montesquieu
      ...d'une brochure de l'année passée : « La nation elle-même, quoique suprême législateur,... Le passage suivant e^t extrait d'une brochure de l'année passée : « La nation elle-même, quoique suprême législateur, ne peut m'ôler ni ma mai-
      Mais, dit-on, la nation peut décréter qu'elle n'a pas besoin de... Mais, dit-on, la nation peut décréter qu'elle n'a pas besoin de clergé. On s'attend peut-être que je vais combattre cette idée: pas du tout; je...

      Séance du lundi 10 août 1789, au matin

      page 390
      Speaker: L'abbé de Montesquieu
      ...eur représente la volonté commune de la nation; qu'il agit par des lois générales, jam... ...puisse me la ravir? Il n'existe que pour la protéger... Ajoutons que le législateur représente la volonté commune de la nation; qu'il agit par des lois générales, jamais par des actes particuliers d'autorité. Il ne peut dépouiller les uns au prof...
      Speaker: L'abbé de Montesquieu
      ...uant, par lequel il sera décrété que la nation n'a plus besoin, et ne veut plus du cor... ...riétaire. Gela n'est pas bien difficile; il suffira d'un acte du pouvoir constituant, par lequel il sera décrété que la nation n'a plus besoin, et ne veut plus du corps politique du clergé.
      Speaker: L'abbé de Montesquieu
      ...ls les ont donnés au clergé et non à la nation; donc ils appartiennent au clergé, et non à la nation. Le corps moral et politique de la nation ne peut lui-même être propriétaire que ...
      ...ndateurs a été de léguer leur bien à la nation, et non au clergé.
      Ils étaient libres dans leur disposition; or, ils les ont donnés au clergé et non à la nation; donc ils appartiennent au clergé, et non à la nation. Le corps moral et politique de la nation ne peut lui-même être propriétaire que de ce qu'on lui donne, ou de ce qu'il aurait acquis avec ce qu'on lui a donné. I...
      ... chartes de fondation, et de me prouver, si je me trompe, que l'intention des fondateurs a été de léguer leur bien à la nation, et non au clergé.
    • Séance du mercredi 19 août 1789, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du mercredi 19 août 1789, au matin

      page 456
      Speaker: Camusat de Belombre
      ...ion solide et durable, le bonheur de la nation et la gloire du nom français ; ...ale ont entrepris pour le soulagement du peuple, l'établissement d'une Constitution solide et durable, le bonheur de la nation et la gloire du nom français ;
      ...urraient empêcher la régénération de la nation; delà ville et communauté de Vannes; du... ...nale du 4 de ce mois, et renoncer à toutes immunités et à tous privilèges qui pourraient empêcher la régénération de la nation; delà ville et communauté de Vannes; du comité d'administration de la ville de Châ-teau-Gontier en Anjou; des habitants...

      Séance du mercredi 19 août 1789, au matin

      page 460
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...tes sont calculables. En considérant la nation comme un débiteur, elle est toujours ri... ...reste encore le même. L'ennemi ne l'a pas dévasté. Les pertes que nous avons faites sont calculables. En considérant la nation comme un débiteur, elle est toujours riche et puissante ; elle est loin d'avoir reçu aucun échec qui puisse la rendre i...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ume à distinguer ce qui appartient à la nation d'avec ce qui appartient aux individus,... ... aucune atteinte; mais, pour reconnaître cette vérité, il faut que l'on s'accoutume à distinguer ce qui appartient à la nation d'avec ce qui appartient aux individus, et ces abstractions ont à lutter contre l'habitude.

      Séance du mercredi 19 août 1789, au matin

      page 461
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...que par un autre crédit que celui de la nation? Et si les volontés ne se réunissent pa... ...s la main de l'Assemblée nationale, est-il possible de pourvoir à la chose publique par un autre crédit que celui de la nation? Et si les volontés ne se réunissent pas dans l'Assemblée nationale, où se formera le crédit public? A quel état de con...
    • Séance du vendredi 28 août 1789, au matin

      - search term matches: (9)

      Séance du vendredi 28 août 1789, au matin

      page 504
      Speaker: Mounier
      ...s'il n'a été fait par les députés de la nation, et sanctionné par le monarque. « Art. 2. Aucun acte de législation ne pourra être considéré comme loi, s'il n'a été fait par les députés de la nation, et sanctionné par le monarque.

      Séance du vendredi 28 août 1789, au matin

      page 505
      Speaker: Bouche
      ...te circonstance se présente encore : la nation est rassemblée; forte de l'estime publi...
      ...naissance ; il y est par Je choix de la nation,elle l'y a élevé, comme autrefois nos b...
      ...uvernement monarchique aux orages d'un gouvernement républicain. Aujourd'hui cette circonstance se présente encore : la nation est rassemblée; forte de l'estime publique, n'ayant au dehors que des princes qui consument leurs forces dans la molles...
      ...ent de le relever encore. Louis XVI n'est plus sur le trône par le hasard de la naissance ; il y est par Je choix de la nation,elle l'y a élevé, comme autrefois nos braves aïeux ont élevé Pharamond sur le bouclier

      Séance du vendredi 28 août 1789, au matin

      page 506
      Speaker: Le duc de Larochefoucauld
      ... ceux-ci : « par des lois faites par la nation ou par ses représentants. » ...t, pour la motion de M. Bouche y aux mots fixes et fondamentales, il supplée par ceux-ci : « par des lois faites par la nation ou par ses représentants. »
      Speaker: Duport
      ... il convient encore de placer le mot de nation avant celui de gouvernement, qui n'est ... ...est libre, là l'on * est esclave. Il faut donc définir la monarchie: d'ailleurs, il convient encore de placer le mot de nation avant celui de gouvernement, qui n'est qu'une cause secondaire.
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...eraineté réside essentiellement dans la nation. . «Le principe de la souveraineté réside essentiellement dans la nation.

      Séance du vendredi 28 août 1789, au matin

      page 507
      Speaker: Roussier
      ... est un Etat monarchique dans lequel la nation fait la loi, et le Roi la fait exécuter... . « La France est un Etat monarchique dans lequel la nation fait la loi, et le Roi la fait exécuter. C'est dans la division de ces pouvoirs que consiste la Constitution. »
      Speaker: Roussier
      ... est un Etat monarchique dans lequel la nation fait la loi; le monarque? la fait exécu... « La France est un Etat monarchique dans lequel la nation fait la loi; le monarque? la fait exécuter. La séparation des pouvoirs constitue essentiellement le gouvernement frança...
      Speaker: Malouet
      . « La volonté de la nation française est que son gouvernement soit... . « La volonté de la nation française est que son gouvernement soit monarchique. »

      Séance du vendredi 28 août 1789, au matin

      page 508
      Speaker: Le due du Châtelet
      ...elle-Angleterre et de toutes les autres nations qui en porteraient dans leurs ports. ...sionnement, ont demandé qu'il leur fût permis de recevoir des farines de la Nouvelle-Angleterre et de toutes les autres nations qui en porteraient dans leurs ports.
    • Séance du lundi 7 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (63)

      Séance du lundi 7 septembre 1789, au matin

      page 588
      Speaker: Le Président
      ...qu'elles désirent eu faire hommage à la nation pour contribuer au payement de la dette... ...ont réuni les ornements et bijoux dont elles s'étaient jusqu'à présent parées ; qu'elles désirent eu faire hommage à la nation pour contribuer au payement de la dette publique, et que si l'Assemblée consent à recevoir leur députation, elles se pr...
      Speaker: Lanjuinais
      ...ra peut-être que l'armée n'était pas la nation : mais je ne réfuterai pas cette objection ; on sait ce qu'était alors la nation, puisque les citoyens n'étaient que des... On dira peut-être que l'armée n'était pas la nation : mais je ne réfuterai pas cette objection ; on sait ce qu'était alors la nation, puisque les citoyens n'étaient que des soldats.

      Séance du lundi 7 septembre 1789, au matin

      page 589
      Speaker: De Virieu
      ...t en politique la somme du bonheur. Les nations qui l'ont perdue se sont bientôt anéant... ... est un don essentiel à l'homme; elle est en morale la somme de toutes vertus, et en politique la somme du bonheur. Les nations qui l'ont perdue se sont bientôt anéanties; et la France elle-même, dans son histoiré, ne présente que le tableau d'un ...

      Séance du lundi 7 septembre 1789, au matin

      page 590
      Speaker: De Virieu
      ...putés, et de là le malheur de toute une nation, quand rien ne s'oppose aux décrets qu'... ...ur éloquent, un moment d'effervescence, l'ambition ou l'erreur, séduiront les députés, et de là le malheur de toute une nation, quand rien ne s'oppose aux décrets qu'ils pourront porter.
      Speaker: De Virieu
      ...; mais au contraire, c'est alors que la nation s'est jetée dans les bras de son Roi. ... d'Angleterre, dit-on, a détruit la liberté publique en se déclarant inamovible ; mais au contraire, c'est alors que la nation s'est jetée dans les bras de son Roi.
      Speaker: Malouet
      sentant de la nation pour la défendre librement; et si, dans... sentant de la nation pour la défendre librement; et si, dans cette affluence de spectateurs qui nous entourent, il s'en trouvait qui attende...

      Séance du lundi 7 septembre 1789, au matin

      page 591
      Speaker: Malouet
      ...,d'empêcher une nouvelle révolution? La nation pourrait être asservie avant d'être ave... ...emblée, corrompus, égaraient ou faisaient intimider leurs collègues, quel moyen ,d'empêcher une nouvelle révolution? La nation pourrait être asservie avant d'être avertie qu'elle en court le danger.
      Speaker: Malouet
      ...improbation du Sénat avertiront déjà la nation, le monarque, et tous ceux des représen... ... nouveau les décrets proposés par la Chambre des représentants, les motifs de l'improbation du Sénat avertiront déjà la nation, le monarque, et tous ceux des représentants qui auraient été trompés de bonne foi. Alors il est probable que la réunio...
      Speaker: Bouche
      ... sera l'ouvrage des représentants de la nation. Messeigneurs, la régénération de l'Etat sera l'ouvrage des représentants de la nation.

      Séance du lundi 7 septembre 1789, au matin

      page 592
      Speaker: Le Président
      ...mant les différents objets offerts à la nation ; et l'Assemblée, désirant connaître le... Après ce discours, il a été déposé sur le bureau une cassette renfermant les différents objets offerts à la nation ; et l'Assemblée, désirant connaître les noms des citoyénnes qui donnaient un si noble exemple, a ordonné qu'ils fussen...
      Speaker: Mongins de Roquefort
      ...dames romaines, les représentants de la nation ne seront ni moins justes, ni mbins gra...
      ...otisme qu'elles viennent de donner à la nation ; 2# qu'elle décrète que leurs noms ser...
      ... honorables ; et lorsque des dames françaises nous rappellent la générosité des dames romaines, les représentants de la nation ne seront ni moins justes, ni mbins grands que ces anciens maîtres du monde. Je propose donc : 1° que l'Assemblée vote des remerciements en faveur de ces citoyennes pour l'exemple de patriotisme qu'elles viennent de donner à la nation ; 2# qu'elle décrète que leurs noms seront inscrits dans le procès-verbal; 3° qu'il leur sera permis ainsi qu'à celles ...
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...le mieux, c'est-à-dire comme chef de la nation, comme premier citoyen (1), vous voulez...
      ...-t-elle dit, qui .ne suis qu'un avec la nation. En effet, le prince, le chef de la nation ne peut être qu'un avec elle; si vouâ l...
      ... jamais lui être comparé; que, dans une nation, tout fléchit et doit fléchir devant el...
      ...effets* Que si, considérant la personne du Roi sous la qualité qui lui convient le mieux, c'est-à-dire comme chef de la nation, comme premier citoyen (1), vous voulez faire une exception en sa faveur, vous vous rapellerez les belles paroles que Sa Majeté a prononcées au milieu de vous, avant même la réunion des ordres : Moi, a-t-elle dit, qui .ne suis qu'un avec la nation. En effet, le prince, le chef de la nation ne peut être qu'un avec elle; si vouâ l'en séparez un seul instant, si vous lui donnez un intérêt différent, un intérêt...
      ... : car il est trop évident qu'un intérêt différent de l'intérêt national ne peut jamais lui être comparé; que, dans une nation, tout fléchit et doit fléchir devant elle.
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...jamais être séparé, même en idée, de la nation dont il représente toute la majesté. Lorsque la nation prononce son vœu, le Roi le prononce av... Ainsi le Roi ne peut jamais être séparé, même en idée, de la nation dont il représente toute la majesté. Lorsque la nation prononce son vœu, le Roi le prononce avec elle. Partout il est chef, partout il préside ; mais tous ses actes le suppos...
      ...n comme le surveillant naturel, pour la nation du pouvoir exécutif. J'identifie le Roi avec la nation; ensemble, ils sont cause commune contr... ...re .de ce pouvoir, que le Roi est supérieur à tous. Je regarde le premier citoyen comme le surveillant naturel, pour la nation du pouvoir exécutif. J'identifie le Roi avec la nation; ensemble, ils sont cause commune contre les erreurs et les entreprises du ministère, .

      Séance du lundi 7 septembre 1789, au matin

      page 593
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ... pourra se dire seul représentant de la nation. Nous observions il y «a un instant que... ...llions. Alors la loi pourra être l'expression d'une seule volonté ; alors le Roi pourra se dire seul représentant de la nation. Nous observions il y «a un instant que l'inégalité des droits politiques nous ramenait à l'aristocratie : il est clair...
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...quoi tout député est représentant de la nation entière. Sans cela, il y aurait parmi l... ...illiage; mais médiatement, ii est élu par ia totalité des bailliages. Voilà pourquoi tout député est représentant de la nation entière. Sans cela, il y aurait parmi les députés une inégalité politique que rien ne pourrait justifier; et la minorit...
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...comme premier citoyen, comme chef de la nation, est censé représentant de la nation dans toutes les Assemblées graduelles, ... ...élémentaires où tout citoyen est admis à porter son suffrage. Le Roi, considéré comme premier citoyen, comme chef de la nation, est censé représentant de la nation dans toutes les Assemblées graduelles, jusqu'àJ'Assemblée nationale. Partout il a droit de voter; partout il peut prési...
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ... contre la volonté nationale, contre la nation entière. ...qu'un ordre arbitraire; je ne puis le voir que comme une lettre de cachet lancée contre la volonté nationale, contre la nation entière.
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...hose que le vœu des représentants de la nation, comme si la nation pouvait parler autrement que par ses re... ..., on en est parvenu à considérer le vœu national comme s'il pouvait être autre chose que le vœu des représentants de la nation, comme si la nation pouvait parler autrement que par ses représentants. Ici les faux principes deviennent extrêmement dangereux. Ils ne von...
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...oit point être un assemblage de petites nations qui se gouverneraient séparément en dém... Ce sujet mérite la plus sérieuse attention de notre part. La France ne doit point être un assemblage de petites nations qui se gouverneraient séparément en démocraties ; elle n'est point une collection d'Etats ; elle est un tout unique, co...

      Séance du lundi 7 septembre 1789, au matin

      page 594
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...é des bailliages; un député l'est de la nation entière; totis les citoyens sont ses co... ...ons. Un député, avons-nous dit, est nommé par un bailliage, au nom de la totalité des bailliages; un député l'est de la nation entière; totis les citoyens sont ses commettants ; or, puisque dans une Assemblée bailliagère, vous ne voudriez pas que...

      Séance du lundi 7 septembre 1789, au matin

      page 595
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...e municipalité, contre la volonté de la nation entière. Ainsi; il n'y a, il ne peut y ... ...es citoyens du royautne écoute le vœu des seuls habitants d'un bailliage ou d'une municipalité, contre la volonté de la nation entière. Ainsi; il n'y a, il ne peut y avoir pour uu député de mandat" impératif, ou même de vœu positif, que le vœu na...
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...ppartient et ne peut appartenir qu'à la nation assemblée. ...ique. Ces sortes de prétentions seraient plus que démocratiques. La décision n'appartient et ne peut appartenir qu'à la nation assemblée.
      Speaker: L'abbé Sieyès
      Le peuple ou la nation ne peut avoir qu'une voix, celle de la ...
      ...e pouvoir exécutif pourra appeler de la nation à elle-même, et non pas desreprésentant...
      Le peuple ou la nation ne peut avoir qu'une voix, celle de la législature nationale. Ainsi, lorsque nous entendons parler d'un appel au peuple, cela ne peut vouloir dire autre chose, si ce n'est que le pouvoir exécutif pourra appeler de la nation à elle-même, et non pas desreprésentants à leurs commettants, puisque ceux-ci ne peuvent se faire entendre que par les ...
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...; ce ne serait qu'à titre de chef de la nation ou de premier citoyenk A ce titre, avon... ...veto au Roi, ce ne pourrait pas être à titre de dépositaire du pouvoir exécutif ; ce ne serait qu'à titre de chef de la nation ou de premier citoyenk A ce titre, avons-rnous dit, le Roi peut avoir le droit de voter à toutes les assemblées qui son...
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...faut le faire exercer par le chef de la nation, votant dans l'Assemblée législative, o... ...her est utile, quand et en quoi ; et, dans le cas où on le croirait utile, s'il faut le faire exercer par le chef de la nation, votant dans l'Assemblée législative, ou par toute autre partie de la législature.
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...le idée on se forme de la volonté d'une nation, lorsqu'on a l'air de croire qu'elle pe... J'ignore quelle idée on se forme de la volonté d'une nation, lorsqu'on a l'air de croire qu'elle peut être anéantie par une volonté particulière et arbitraire. 11 ne s'agit ici qu...
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...e, et bornée à cet unique objet, que la nation décrétera les changements qu'il lui par... ...e de la revoir et d'en réformer quelque partie, c'est par une convention expresse, et bornée à cet unique objet, que la nation décrétera les changements qu'il lui paraîtra convenable de faire à sa Constitution. Ainsi, la constitution de chaque po...

      Séance du lundi 7 septembre 1789, au matin

      page 596
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...pouvoir exécutif, lorsque le chef de la nation n'auront point à se plaindre ni dans le... ...ps législatif se bornera à faire des lois tutélaires ou directrices, lorsque le pouvoir exécutif, lorsque le chef de la nation n'auront point à se plaindre ni dans leurs droits, ni dans leur* fonctions,ni dans leurs prérogatives;
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...me un moyen de diminuer en faveur de la nation les chances d'erreur dans les délibérat... Dès qu'on ne me présente plus le veto suspensif que comme un moyen de diminuer en faveur de la nation les chances d'erreur dans les délibérations de ses représentants, loin de m'y opposer, je l'adopte de grand cœur; mais ...

      Séance du lundi 7 septembre 1789, au matin

      page 597
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...s n'ôtons rien aux droits du chef de la nation. Il aura sur ce veto la même influence ... ...aturelle par* les différentes sections de l'Assemblée législative elle-même, nous n'ôtons rien aux droits du chef de la nation. Il aura sur ce veto la même influence que sur la loi; et dans mes idées, c'est toujours lui qui est censé la prononcer...
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...établi tout ce qu'exige l'intérêt de la nation, et par conséquent ...ique celuiqu'iis ont dans leurs vues. Mais, dès que nous serons assurés d'avoir établi tout ce qu'exige l'intérêt de la nation, et par conséquent

      Séance du lundi 7 septembre 1789, au matin

      page 598
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...les d'outrages faits à la liberté de la nation française, elle connaît enfin ses droit... Après dix siècles d'outrages faits à la liberté de la nation française, elle connaît enfin ses droits; et l'heureuse Révolution qui vient d'arriver prouve que nos malheurs étaient ...
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...déjà cessé, ces moments honteux pour la nation ! où l'on taxait de licence la moindre ...
      ... prouve victorieusement l'énergie de la nation française, et combien elle mérite d'êtr...
      Ils ont déjà cessé, ces moments honteux pour la nation ! où l'on taxait de licence la moindre réflexion contre les abus ; et l'on est criminel à cette époque, si de vaines co...
      ...xige, avant que je parle, le tribut des éloges qu'il mérite ; et leur dévouement prouve victorieusement l'énergie de la nation française, et combien elle mérite d'être heureuse.
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...plupart, et que les représentants de la nation, jouets du despotisme ministériel, oubl... blée se passèrent en de vaines discussions tbéolo-giques pour la plupart, et que les représentants de la nation, jouets du despotisme ministériel, oublièrent le grand caractère qu'ils avaient, pour se soumettre aveuglément aux impu...
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...s!.. Cette expression honteuse pour une nation libre et souveraine prouve victorieusem... ...se dispenser de répondre aux demandes des peuples et à leurs doléances. Doléances!.. Cette expression honteuse pour une nation libre et souveraine prouve victorieusement l'idée que les r.ois et leurs ministres se faisaient de la liberté des peupl...
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...és à la vengeance d'Oréili, sans que la nation ait été consultée ni vengée. ... florissant (la Louisiane) cédé aux Espagnols ; six Français innocents (2) immolés à la vengeance d'Oréili, sans que la nation ait été consultée ni vengée.
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...out dire), n'est-il pas honteux pour la nation française d'avoir perdu dans l'Europe l... Au moment où je vous parle (car c'est l'époque où il faut tout dire), n'est-il pas honteux pour la nation française d'avoir perdu dans l'Europe l'influence et la prépondérance qu'elle devrait avoir?

      Séance du lundi 7 septembre 1789, au matin

      page 599
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...ve, bientôt l'Europe étonuée verra deux nations rivales se disputer l'empire de la Médi... ...risé du Bosphore et de Gonstantinople? tin effet, Messieurs, -si ce malheur arrive, bientôt l'Europe étonuée verra deux nations rivales se disputer l'empire de la Méditerranée, le commerce du Levant perdu et anéanti, et l'Italie et le royaume de N...
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...dire que c'est une grande leçon pour la nation, et il ne lui faut pas moins d'énergie ... J'ose dire que c'est une grande leçon pour la nation, et il ne lui faut pas moins d'énergie pour se relever avec la splendeur qui lui convient, qu'elle a eu de patience dan...
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...ront faites par ies représentants de la nation ; et, aucun des abus n'étant encore réf...
      ...t établir sur la volonté générale de la nation.
      ...cipes différents, sera sans cesse en garde contre toutes les propositions qui seront faites par ies représentants de la nation ; et, aucun des abus n'étant encore réformé, je ne conçois pas cette dictature que l'on voudrait établir sur la volonté générale de la nation.
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ... même que celle des représentants de la nation ; elle ne serait qu'un grand bureau qui... ...'établit, elle serait entièrement inutile, si la composition était absolument la même que celle des représentants de la nation ; elle ne serait qu'un grand bureau qui recevrait presque toujours l'influence de la Chambre des représentants, et elle...

      Séance du lundi 7 septembre 1789, au matin

      page 600
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...établie, dans laquelle les droits de la nation et ceux du monarque seront irrévocablem...
      ...structeur des prétentions, qui dans une nation libre ne peuvent exister que pa,r la su...
      ... ne sera-t-elle pas la sauvegarde de la liberté publique? Une sage Constitution établie, dans laquelle les droits de la nation et ceux du monarque seront irrévocablement fixés, ne sera-t-elle pas le rempart assuré du bonheur des peuples? C'est ic...
      ...l de ces antiques privilèges ; et un Sénat en ce moment réveillerait le germe destructeur des prétentions, qui dans une nation libre ne peuvent exister que pa,r la supériorité des talents et des vertus.
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...Nous sommes ici les représentants de la nation; mais la nation vous ayant . choisi pour monarque, il e...
      ...vous êtes donc l'intermédiaire entre la nation et ses représentants, et si vous croyez...
      ...osons soit contraire aux intérêts de la nation, vous devez vous y opposer jusqu'à ce q...
      ...principe de souveraineté réside dans la nation, vous ne pourrez refuser votre sanction...
      ... les principes que nous avons établis et auxquels vous avez vous-même consenti. Nous sommes ici les représentants de la nation; mais la nation vous ayant . choisi pour monarque, il en résulte que chaque individu a concouru à vous confier le pouvoir exécutif : vous êtes donc l'intermédiaire entre la nation et ses représentants, et si vous croyez que la loi que nous vous proposons soit contraire aux intérêts de la nation, vous devez vous y opposer jusqu'à ce qu'elle vous ait manifesté ses intentions de nouveau. Ainsi, toutes les lois que ...
      ...ême vœu, il sera pour lors évident que c'est la volonté générale; et comme tout principe de souveraineté réside dans la nation, vous ne pourrez refuser votre sanction.
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...ution du royaume les a garanties, et la nation a juré de n'y porter jamais la moindre ... ...avez rien à craindre pour vos prérogatives royales et votre autorité; la Constitution du royaume les a garanties, et la nation a juré de n'y porter jamais la moindre atteinte.
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...tera de l'accord qui va régner entre la nation et son monarque, et vos vertus nous ann... ...rvera de celles dont l'exécution serait dangereuse; le bonheur des peuples résultera de l'accord qui va régner entre la nation et son monarque, et vos vertus nous annoncent la félicité publique. »

      Séance du lundi 7 septembre 1789, au matin

      page 601
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ... de crise, apprendra à l'univers que la nation française, accablée de malheurs et d'un...
      ..., a fini par écouter les conseils de sa nation fidèle; qu'il lui a confié la rédaction...
      ...ocial, que Sa Majesté va signer avec sa nation, deviendra le lien indestructible de so...
      La régénération de l'Etat, Messieurs, dans ce moment de danger et de crise, apprendra à l'univers que la nation française, accablée de malheurs et d'une dette immense, s'est relevée avec la splendeur qui lui convient, par la sagess...
      ...ntants; que le vertueux monarque qui nous gouverne, trompé pendant quelque temps, a fini par écouter les conseils de sa nation fidèle; qu'il lui a confié la rédaction des lois nécessaires à la prospérité de son empire ; qu'il les a sanctionnées, ...
      ...s XVI sera prononcé avec attendrissement par les races futures ; et le contrat social, que Sa Majesté va signer avec sa nation, deviendra le lien indestructible de son pouvoir, et le garant de la liberté de la France.
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ... deux Chambres, elle consentement de la nation à la sanction royale, sont les bases de... ...rmanence des Assemblées nationales, de l'organisation de l'Assemblée dans une ou deux Chambres, elle consentement de la nation à la sanction royale, sont les bases de la Constitution et le rempart de la liberté publique, après avoir pesé dans sa ...
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...ue chaque année les représentants de la nation s'assembleront pendant quatre mois aux ... ^L'Assemblée nationale déclare qu'elle sera permanente ; que chaque année les représentants de la nation s'assembleront pendant quatre mois aux époques qui seront indiquées, et qu'ils y recevront les comptes de tous les agen...
    • Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 609
      Speaker: Le comte Briois de Beaumetz
      ... moi de respect pour le monarque que la nation s'est donné elle-même. Ses vertus doive... . Personne n'est plus pénétré que moi de respect pour le monarque que la nation s'est donné elle-même. Ses vertus doivent nous le rendre cher; mais son nom ne doit jamais être prononcé dans la Consti...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...législatif est utile à la liberté de la nation. ...ance royale, si l'Assemblée estime que le droit de suspendre les actes du Corps législatif est utile à la liberté de la nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      Je rejette l'avis du préopinant; la nation est le tout, et tout; je n'ai pas deman... Je rejette l'avis du préopinant; la nation est le tout, et tout; je n'ai pas demandé que l'on rouvrît la discussion ; je n'ai pas le droit de faire cette proposit...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 610
      Speaker: De Lally-Tollendal
      ... pour le Roi, mais pour l'intérêt de la nation ; le veto est la sauvegarde de nos droi...
      ...que quand même le Roi le refuserait, la nation le lui devrait accorder. Je pense comme...
      . J'appuie la motion de M. le comte de Mirabeau : le veto n'est pas pour le Roi, mais pour l'intérêt de la nation ; le veto est la sauvegarde de nos droits, de notre liberté, et je pense, comme M. de Mirabeau, que quand même le Roi le refuserait, la nation le lui devrait accorder. Je pense comme lui que si on lit Je mémoire, il faut en continuer la discussion.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...'aurait pas le droit d'être entendu; la nation n'est pas une partie, mais elle est le ... ...Si le Roi, en venant dans celte Assemblée, n'était chargé que d'un message, il n'aurait pas le droit d'être entendu; la nation n'est pas une partie, mais elle est le tout ; et, ainsi, Messieurs, les opinants ont mal saisi ma motion, puisque je m'...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 611
      Speaker: Hébrard
      d'Aurillac. La nation ne doit reconnaître d'autre maître que ...
      ... elle ; ainsi, faire la loi est dans la nation qui a aussi fait les Rois ; la faire re...
      d'Aurillac. La nation ne doit reconnaître d'autre maître que la loi qu'elle s'est faite, d'autre chef que le Roi qu'elle a choisi ; le Roi es...
      ... qui l'a élevé à la royauté. 11 fait serment de ne vivre et de ne régner que par elle ; ainsi, faire la loi est dans la nation qui a aussi fait les Rois ; la faire respecter est dans le Roi qu'elle a chargé.
      Speaker: Hébrard
      ...ntre toute espèce ,de loi que ferait la nation; mais les créateurs de ce droit vraimen... L'on voudrait en élever un troisième en faveur du Roi, veto contre toute espèce ,de loi que ferait la nation; mais les créateurs de ce droit vraiment extraordinaire ont-ils remarqué que son premier effet serait d'anéantir et le ...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 612
      Speaker: Hébrard
      ... le droit d'annuler celle que ferait la nation, nous n'aurons donc plus de pouvoir lég...
      ...lutôt ne serait-il mêmepas juste que la nation cessât de regarder pour son Roi le Roi qui cesserait de rendre à la nation ce qu'il lui doit? et voilà par quelle ...
      ...que le Roi ne puisse faire seul la loi; que d'un autre côté, nous lui accordions le droit d'annuler celle que ferait la nation, nous n'aurons donc plus de pouvoir législatif, et par cela même de pouvoir exécutif à défaut de lois ? Que nous rester...
      ...uple sans lois, ou un peuple sans Roi; car ne serait-il pas à craindre, disons plutôt ne serait-il mêmepas juste que la nation cessât de regarder pour son Roi le Roi qui cesserait de rendre à la nation ce qu'il lui doit? et voilà par quelle affreuse gradation nous parviendrions bientôt à une dissolution totàle, et où no...
      ...étruire en un jour les espérances de la nation et le fruit de ses efforts. ... d'opposition comme un moyen ménagé au gouvernement pour tout arrêter, et pour détruire en un jour les espérances de la nation et le fruit de ses efforts.

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 613
      ...ois années de suite, des pouvoirs de la nation, et que cet espace de temps fût désigné... Supposons que les mêmes députés soient chargés, pendant deux ou trois années de suite, des pouvoirs de la nation, et que cet espace de temps fût désigné, comme on le fait aujourd'hui sous le nouveau nom de législature. Ne pourrait-o...
      ...ître les hommes, c'est peu connaître la nation française en particulier que de suppose... ... intrigues pour amener le Monarque à tout ce qu'on voudra ; mais c'est peu connaître les hommes, c'est peu connaître la nation française en particulier que de supposer une telle suite, une telle obstination en faveur d'une loi contraire au bien p...
      ...d'un veto absolu, et de priver ainsi la nation de toute espérance de voir ses vœux sat...
      ...er aux reproches des représentants delà nation, en mettant obstacle à l'adoption d'une...
      .... Il est infiniment vraisemblable que le gouvernement craindrait de faire usage d'un veto absolu, et de priver ainsi la nation de toute espérance de voir ses vœux satisfaits. Les ministres que l'on a rendus responsables, les ministres dont la con...
      ...ement avec la diminution de leur pouvoir, de tels ministres voudront-ils s'exposer aux reproches des représentants delà nation, en mettant obstacle à l'adoption d'une loi délibérée dans l'Assemblée générale? Cependant, on n'en saurait douter , le...
      ... bien de l'Etat et au vœu durable de la nation. Cette autorité dans la main du Souvera...
      ...ne circonstance les représentants de la nation à déployer toutes les forces dont ils p...
      ...rnement puisse suspendre l'exécution des lois qui lui paraîtraient contraires au bien de l'Etat et au vœu durable de la nation. Cette autorité dans la main du Souverain peut servir à défendre la considération même de l'Assemblée nationale, puisqu...
      ...ité dangereuse ; il faut surtout que le refus de cette sanction n'engage en aucune circonstance les représentants de la nation à déployer toutes les forces dont ils peuvent faire usage, telles que les mouvements et les pétitions populaires, le re...
      ...uisque Votre Majesté veut le bien de la nation avec une telle sincérité qu'elle autori... Et puisque Votre Majesté veut le bien de la nation avec une telle sincérité qu'elle autorise toutes les réflexions qui peuvent y tendre, je la prie de permettre qu'après ...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 614
      ...ais ce rapport entre le souverain et la nation, ce rapport où la déférence de l'un ser... ...'exposition de tous les moyens qu'on aurait pour l'obliger à respecter ce vœu. Mais ce rapport entre le souverain et la nation, ce rapport où la déférence de l'un serait de la crainte, et où la force de l'autre consisterait dans l'action inconsid...
      ...de la part des députés successifs de la nation. On ne leur laissera pas d'ailleurs le ...
      ... constitutionnel; c'est l'intérêt de la nation, c'est celui du prince. Mais le nombre ...
      ...able bien de l'Etat, et pour mettre à l'abri de toute espèce de vœu inconsidéré de la part des députés successifs de la nation. On ne leur laissera pas d'ailleurs le pouvoir de remuer les pierres angulaires de l'édifice constitutionnel; c'est l'intérêt de la nation, c'est celui du prince. Mais le nombre des lois dont un royaume oppressé par d'anciens abus peut avoir besoin, est un n...
      ...à deux intérêts distincts; parce que la nation anglaise a déjà vieilli dans le gouvern... ... deux Chambres qui composent le Parlement se surveillent avec l'action attachée à deux intérêts distincts; parce que la nation anglaise a déjà vieilli dans le gouvernement, et en possède la science ; parce que la durée des parlements, communément...
      la nation anglaise l'éloigné communément des déli...
      ...t tellement conforme aux intérêts de la nation, ou à l'exigence du moment, que la reno...
      ...Enfin, il est généralement connu que la nation française est plus susceptible qu'aucun...
      ...x lois délibérées par les députés de la nation; et cependant cette liberté cesserait d...
      ... France au milieu du contentement de la nation. Mais, dans l'état où se trouve aujourd...
      la nation anglaise l'éloigné communément des délibérations hâtives et précipitées. L'effet de toutes ces circonstances particulières, et de plusieurs autres, rend le vœu réuni des deux Chambres du Parlement tellement conforme aux intérêts de la nation, ou à l'exigence du moment, que la renonciation tacite et nécessaire à l'usage du veto royal ne nuit jamais au bien pub...
      ...que et vigoureux que l'habitude des affaires a seule le .pouvoir de constituer. Enfin, il est généralement connu que la nation française est plus susceptible qu'aucune autre de résolutions rapides^ elle voit vite, elle est confiante, elle est emp...
      ...e que le monarque ait la liberté de refuser, pour un temps, son acquiescement aux lois délibérées par les députés de la nation; et cependant cette liberté cesserait d'être effective si le veto, ,de la part du Roi, était absolu et indéfini : un te...
      ...té que vous pourrez conserver l'espérance de voir renaître les beaux jours de la France au milieu du contentement de la nation. Mais, dans l'état où se trouve aujourd'hui le royaume, dans un temps où les subsistances, l'argent, l'insubordinatiop ...

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 615
      La nation, en donnant sa confiance à des députés ... La nation, en donnant sa confiance à des députés choisis pour un temps, n'a jamais pensé qu'elle retirerait par cet acte celle qu...
      ...n spectacle intéressant pour toutes les nations, et la France attend de vous sa gloire ... ...s sur vous ; vos mouvements généreux, votre patriotisme, vos lumières, offrent un spectacle intéressant pour toutes les nations, et la France attend de vous sa gloire et son bonheur. Ne mettez pas au hasard ces précieuses espérances par un esprit ...
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 10 results
    • Séance du lundi 28 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du lundi 28 septembre 1789, au matin

      page 197
      Speaker: Le Président
      ...re qu'ils font de tous leurs biens à la nation. Ils peuvent faire le même abandon, au ... ...nt nosseigneurs les députés de l'Assemblée nationale d'accepter l'offre volontaire qu'ils font de tous leurs biens à la nation. Ils peuvent faire le même abandon, au nom de tout leur corps, avec la ferme confiance que tous les membres (un très-pe...

      Séance du lundi 28 septembre 1789, au matin

      page 198
      Speaker: Achard de Bonvouloir
      ...e ce ministre mérite la confiance de la nation par ses talents et sa probité ; j'ai to... Personne n'est plus que moi convaincu que ce ministre mérite la confiance de la nation par ses talents et sa probité ; j'ai toujours pensé que la circonstance, l'état du Trésor royal, nous faisaient un devo...
      Speaker: Achard de Bonvouloir
      ...êt de la chose publique, veulent que la nation leur donne la possibilité ? employer ut... Mais en rendant les ministres responsables, la justice, la raison et l'intérêt de la chose publique, veulent que la nation leur donne la possibilité ? employer utilement les contributions dont elle leur confie l'emploi : or cette possibilité ...

      Séance du lundi 28 septembre 1789, au matin

      page 199
      Speaker: Achard de Bonvouloir
      ...i que les autres pouvoirs émanent de la nation , d'où il résulte que les représentants de la nation sont responsables envers elle, que ce p... L'Assemblée a décrété que le pouvoir judiciaire ainsi que les autres pouvoirs émanent de la nation , d'où il résulte que les représentants de la nation sont responsables envers elle, que ce pouvoir, le plus essentiel au bonheur des peuples, le plus indispensablemerit néc...
      Speaker: Target
      ...s n'ont jamais d'effet rétroactif et la nation peut déclarer que le droit de franc-fie... ...droits des citoyens. Les premières peuvent se reporter vers le passé ; les autres n'ont jamais d'effet rétroactif et la nation peut déclarer que le droit de franc-fief est aboli à partir de tel jour. Quoique le décret du 4 août ne soit pas promul...
    • Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 235
      Speaker: De Lablache
      ...nce dans les sentiments d'honneur de la nation française, ordonne que chacun, en annon... ... ^.conforme aux propositions ci-dessus indiquées ; l'Assemblée, pleine de confiance dans les sentiments d'honneur de la nation française, ordonne que chacun, en annonçant sa contribution, s'exprimera de la manière suivante :

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 236
      Speaker: Démeunier
      ...eraineté réside essentiellement dans la nation. Nul corps, nul individu ne peut exerce... Art. 3. Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément."'

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 237
      Speaker: Démeunier
      ... pouvoirs émanent essentiellement de la nation, et ne peuvent émaner que d'elle. . Tous les pouvoirs émanent essentiellement de la nation, et ne peuvent émaner que d'elle.
      Speaker: Démeunier
      ... n'est fait par les représentants de la nation librement et légalement élus, et s'il n... Art. 9. Aucun acte du Corps législatif ne pourra être considéré comme loi, s'il n'est fait par les représentants de la nation librement et légalement élus, et s'il n'est sanctionné par le monarque.
      Speaker: Démeunier
      ...t exclusivement aux représentants de la nation. ...nale à prendre un objet en considération, mais la proposition des lois appartient exclusivement aux représentants de la nation.
      Speaker: Démeunier
      ... de l'Assemblée des représentants de la nation. ...mprunt, direct et indirect, ne peut être fait autrement que par un décret exprès de l'Assemblée des représentants de la nation.

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 238
      Speaker: D'Argentré
      ...tte publique sans aucune charge pour la nation. , évéque de Limoges et député, présente des vues sur la liquidation de la dette publique sans aucune charge pour la nation.

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 240
      Speaker: Le Président
      ...e garder à l'avenir ce prisonnier de la nation, avec des précautions aussi sûres et mo... ...jet, croira sans doute instant et indispensable d'indiquer des moyens nouveaux de garder à l'avenir ce prisonnier de la nation, avec des précautions aussi sûres et moins dispendieuses.
      Speaker: Lanjuinais
      ...evrait être effacé du vocabulaire d'une nation libre, celui surtout de Seigneur, de Mo... ...e Nosseigneurs tenait encore à l'ancienne servitude. Tout titre extraordinaire devrait être effacé du vocabulaire d'une nation libre, celui surtout de Seigneur, de Monseigneur, devrait disparaître chez un peuple qui vient d'abolir le gouvernement...

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 243
      Speaker: Le Président
      ...ds sont tournés vers la liberté, que la nation entière attend avec impatience que. vou... Aujourd'hui que tous les regards sont tournés vers la liberté, que la nation entière attend avec impatience que. vous ayez achevé d'élever l'auguste monument dont vous avez déjà posé les premières...

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 245
      Speaker: Le Président
      ...ndant au comte d'Espagnac de prendre la nation elle-même pour juge, de soumettre à ses... Il eut été beau cependant au comte d'Espagnac de prendre la nation elle-même pour juge, de soumettre à ses regards clairvoyants tous les détails d'une opération généralement décriée, et ...
      Speaker: Le Président
      ...lui du comte d'Espagnac, dénonçant à la nation les abus du pouvoir arbitraire, et récl... Quel étrange spectacle que celui du comte d'Espagnac, dénonçant à la nation les abus du pouvoir arbitraire, et réclamant l'empire de la loi, lui qui, pendant deux ans entiers, armé de la puissanc...

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 247
      ...ale, et leur conduite surveillée par la nation entière, un ministre, spécialement char... ...au moment où la responsabilité des ministres est décrétée par l'Assemblée nationale, et leur conduite surveillée par la nation entière, un ministre, spécialement chargé de la garde et de la défense des lois, viole, à mon égard, la plus sacrée, la...

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 249
      ...tre était odieux aux magistrats et à la nation, plus le parlement a cru devoir mettre ... ... que M. l'archevêque de Sens allait être impliqué dans ma plainte. Plus ce ministre était odieux aux magistrats et à la nation, plus le parlement a cru devoir mettre de circonspection et de générosité dans ses procédés. On a proposé de consulter ...
      ...es. La personne des réprésentants de la nation était sacrée et inviolable à mes yeux, ... ...uté à l'Assemblée nationale. J'ai cru devoir suspendre alors toutes les poursuites. La personne des réprésentants de la nation était sacrée et inviolable à mes yeux, avant même que l'Assemblée nationale l'eût déclarée telle.

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 250
      ...aire et publique ; c'est aux yeux de la nation entière que je dois prouver la loyauté ... ...e de scandale public : le scandale ne peut cesser que par une instruction judiciaire et publique ; c'est aux yeux de la nation entière que je dois prouver la loyauté de l'échange.

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 251
      ...sent pas pour résister efficacement, la nation me doit l'appui de toute sa force ; car... Mais si mes forces individuelles ne suffisent pas pour résister efficacement, la nation me doit l'appui de toute sa force ; car la première condition du pacte social est que le droit de chacun soit protégé p...
      ...e cette suppression tant désirée par la nation, je la supplie de suspendre du moins l'... Si elle ne peut pas s'occuper dans cet instant de cette suppression tant désirée par la nation, je la supplie de suspendre du moins l'activité de la commission établie contre moi. J'espère qu'elle ne voudra pas qu'...

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 252
      ... repos que je n'aie obligé le Roi et la nation à s'intéresser à mon sort; et alors peu... ...lle n'éclate point au dehors ; et tout entier à ma défense, je ne prendrai aucun repos que je n'aie obligé le Roi et la nation à s'intéresser à mon sort; et alors peut-être vous trouverez les moyens de me dédommager en partie des peines cruelles ...

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 254
      ...cipes de l'Assemblée nationale et de la nation entière. ...ommission, dont il savait que la prescription était dans le vœu et dans les principes de l'Assemblée nationale et de la nation entière.

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 255
      ...t peut bien ne pas remplir le vœu de la nation; car, la nation demande, non-seulement que la justice n... Ce décret peut bien ne pas remplir le vœu de la nation; car, la nation demande, non-seulement que la justice ne soit administrée que par les seuls tribunaux établis par la loi, mais encore q...

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 256
      ...iction con-tentieuse sur moi, fût-ce la nation entière, j'aurais le courage de méconna... ...ce soit le Roi, que ce soit l'Assemblée nationale, qui veuille exercer une juridiction con-tentieuse sur moi, fût-ce la nation entière, j'aurais le courage de méconnaître tous ces tribunaux, tant qu'ils ne seraient pas avoués par la loi constitut...
      ...u Roi, à l'Assemblée nationale, et à la nation entière, soit collectivement, soit indi... ...t je serai prêt, à tous les instants de ma vie, à rendre compte de ma conduite au Roi, à l'Assemblée nationale, et à la nation entière, soit collectivement, soit individuellement.
    • Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 388
      Speaker: Le baron de Marguerites
      ...ent déclarés coupables du crime de lèse-nation. ...députés, ou qui les insulteront, soit par des actionsf soit par des paroles, soient déclarés coupables du crime de lèse-nation.

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 393
      Speaker: Guillaume
      ...on, à la philosophie et aux mœurs de la nation. ...rents objets de la motion de M. Guillotin, motion également conforme à la religion, à la philosophie et aux mœurs de la nation.

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 394
      Speaker: Guillaume
      ...pté lorsqu'il s'agira de crimes de lèse-nation, ou de lèse-majesté, au premier chef, d... Art. 11. Le Roi pourra faire grâce, excepté lorsqu'il s'agira de crimes de lèse-nation, ou de lèse-majesté, au premier chef, de haute trahison, de péculat ou de concussion ; il pourra aussi dans tous les au...
      Speaker: Le Président
      ...ossible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions... ...e la lenteur et la maturité des plus profondes méditations, il } est cependant possible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions, qui, sans subvertir l'ordre de procéder actuellement suivi, rassureront l'inno...

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 395
      Speaker: Le Président
      ...ossible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions... ...ige la lenteur et la maturité des plus profondes méditations, il est cependant possible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions, qui, sans subvertir l'ordre de procéder actuellement suivi, rassureront l'inno...
    • Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (30)

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 397
      Speaker: Le chevalier de Cocherel
      ... que doit montrer un représentant de la nation, dussé-je augmenter le nombre des prosc... ...bsister cette liste de proscription ; je vous le dis, Messieurs, avec le courage que doit montrer un représentant de la nation, dussé-je augmenter le nombre des proscrits.
      Speaker: Le chevalier de Cocherel
      ...ment lé courage des représentants de Ja nation se laissait abattre par des menaces cri... Si malheureusement lé courage des représentants de Ja nation se laissait abattre par des menaces criminelles, pourriez-vous , Messieurs , compter dorénavant Sur la sagesse de vos d...
      Speaker: Malouet
      ...re porte. Plusieurs représentants de la nation sont diffamés dans les journaux, dans l... ...ssent responsables de leurs opinions aux passants, aux malheureux qui sont à votre porte. Plusieurs représentants de la nation sont diffamés dans les journaux, dans les libelles qu'on crie dans les rues, qu'on envoie dans les provinces, et l'on a...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 398
      Speaker: De Talleyrand
      ...ion d'une tout autre importance pour la nation. J'entre en matière. ...s biens : cela n'a jamais pu paraître un sacrifice. Il est question d'une opération d'une tout autre importance pour la nation. J'entre en matière.
      Speaker: De Talleyrand
      Ce qu'il y a de sûr, c'est que la nation, jouissant d'un empire três-étendu sur ... Ce qu'il y a de sûr, c'est que la nation, jouissant d'un empire três-étendu sur tous les corps qui existent dans son sein, si elle n'est point en droit de détru...
      Ce qui est non moins sûr, c'est que la nation, par cela même qu'elle est protectrice ... Ce qui est non moins sûr, c'est que la nation, par cela même qu'elle est protectrice des volontés des fondateurs, peut, et même doit suppri- (1) Le Moniteur ne donne...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 399
      Speaker: De Talleyrand
      Ainsi, en récapitulant, je crois que la nation, principalement dans une détresse génér... Ainsi, en récapitulant, je crois que la nation, principalement dans une détresse générale, peut, sans injustice, 1° disposer des biens des différentes communautés rel...
      Speaker: De Talleyrand
      ...; par toutes ces opérations, dis-je, la nation pourrait, je pense, en assurant au cler... ...ion de propriété, puisqu'elles remplissent toutes les intentions des fondateurs ; par toutes ces opérations, dis-je, la nation pourrait, je pense, en assurant au clergé les deux tiers du revenu ecclésiastique actuel, sauf la réduction successive ...
      ...u à l'entretien des temples. Si donc la nation assure soigneusement à chaque titulaire... ...dministrateur du reste, et que ce reste est réellement accordé aux malheureux, ou à l'entretien des temples. Si donc la nation assure soigneusement à chaque titulaire, de quelque nature que soit son bénéfice, cette subsistance honnête, elle ne to...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 400
      Speaker: De Talleyrand
      ... tout le bien qui doit résulter pour la nation, du plan que je vais proposer. ...rtout de croire qu'une telle somme paraisse trop considérable, lorsqu'on aura vu tout le bien qui doit résulter pour la nation, du plan que je vais proposer.
      Speaker: De Talleyrand
      ...r décès, ce supplément reviendrait à la nation, aussi bien que tout ce qui excéderait ... ...ugé nécessaire, en raison de la quantité de ses membres actuels. A mesure de leur décès, ce supplément reviendrait à la nation, aussi bien que tout ce qui excéderait les 80 ou 85 millions, auxquels il sera arrêté que sera réduite un jour la dotat...
      Speaker: De Talleyrand
      ... vue que les dîmes ont été remises à la nation par le clergé. L'Assemblée en a, il est...
      ...ore quelque temps, mais au profit de la nation, mais avec la liberté de les convertir ...
      On n'a pas perdu de vue que les dîmes ont été remises à la nation par le clergé. L'Assemblée en a, il est vrai, décrété l'abolition ; mais elle a décrété aussi qu'elles seraient acquittées quelque temps encore. Eh bien ! elles le seront encore quelque temps, mais au profit de la nation, mais avec la liberté de les convertir en prestation pécuniaire. Je dis encore quelque temps ; car, au moyen des opérat...
      Speaker: De Talleyrand
      ...ces 80 millions de dîmes perçus pour la nation, seraient joints par elle 20 millions, ... A ces 80 millions de dîmes perçus pour la nation, seraient joints par elle 20 millions, pour compléter les 100 millions nécessaires au clergé. A mesure des décès d'un n...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 401
      Speaker: De Talleyrand
      ...nés au clergé au delà du produit que la nation retirera des dîmes, le déficit se trouv... ...moment présent, de 44 millions, auxquels ajoutant les 20 millions qui seront donnés au clergé au delà du produit que la nation retirera des dîmes, le déficit se trouvera être de 64 millions. Voici maintenant comment le prix des biens-fonds du cle...
      Speaker: De Talleyrand
      ...lité des biens et revenus du clergé, la nation pourra : 1° doter d'une manière suffisa... ...es de ce plan qui ne présente rien de trop hypothétique, on voit qu'avec la totalité des biens et revenus du clergé, la nation pourra : 1° doter d'une manière suffisante le clergé; 2° éteindre 50 millions de rentes viagères;3° en éteindre 60 de p...
      Speaker: De Talleyrand
      ...t-être que celui qui existe chez aucune nation. ...a ainsi diminuée ; enfin l'établissement du crédit à un taux plus avantageux peut-être que celui qui existe chez aucune nation.

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 402
      Speaker: De Talleyrand
      ...nature qu'ils soient, seront remis à la nation. . Les rentes et biens-fonds du clergé, de quelque nature qu'ils soient, seront remis à la nation.
      Speaker: De Talleyrand
      Art. 2. La nation assure au clergé 100 millions de revenu... Art. 2. La nation assure au clergé 100 millions de revenu, qui décroîtront jusqu'à 80 ou 85 paillions au plus, lorsque par la mort de cer...
      Speaker: De Talleyrand
      ...ion de la somme numéraire ci-dessus, la nation entend assurer et attribuer au clergé u... Art. 3. Par l'énonciation de la somme numéraire ci-dessus, la nation entend assurer et attribuer au clergé une quantité de denrées évaluée à ladite somme de 100 millions, à raison du prix ...
      Speaker: De Talleyrand
      ...ivilège spécial, sous la garantie de la nation, sur les premiers revenus de l'Etat, co... ...85 millions auxquels ils seront réduits par la suite, seront affectés, par un privilège spécial, sous la garantie de la nation, sur les premiers revenus de l'Etat, comme formant sa première dette, et chaque part sera payée, avec la plus grande ex...
      Speaker: De Talleyrand
      ...e quart au denier 20 et au profit de la nation. ...riétaires des trois quarts de cette charge, sous la condition de racheter l'autre quart au denier 20 et au profit de la nation.
      Speaker: De Talleyrand
      Art. 16. La nation sera saisie, dès aujourd'hui, -de tous ... Art. 16. La nation sera saisie, dès aujourd'hui, -de tous les biens du clergé ; pourtant la nouvelle dotation du clergé n'aura lieu qu'à c...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 403
      Speaker: De Talleyrand
      ...hacune des communautés sera payé par la nation, sur le pied dont ils justifieront avoi... cette époque, le revenu actuel de chacun des membres du clergé et de chacune des communautés sera payé par la nation, sur le pied dont ils justifieront avoir joui; et il ne pourra être délégué, anticipé ni saisi à l'avance, sous quelque...
      Speaker: De Talleyrand
      ...cclésiastique soit faite et établie, la nation pourra faire vendre tels des rentes et ... Art. 18. Même avant que la répartition des 100 millions de dotation ecclésiastique soit faite et établie, la nation pourra faire vendre tels des rentes et biens-fonds du clergé, vacants ou non vacants, qu'elle jugera convenable, et à p...
      Speaker: De Talleyrand
      ...ergé seront acquittés dorénavant par ia nation. Art. 19. Les intérêts et remboursements de la dette actuelle du clergé seront acquittés dorénavant par ia nation.
      Speaker: De Talleyrand
      ...r, dans les assemblées politiques de la nation, du droit d'être électeur et éligible, ... Art. 21. Le clergé con tinuera de jouir à l'avenir, dans les assemblées politiques de la nation, du droit d'être électeur et éligible, et de toutes les autres facultés qui, dans l'état social, appartiennent aux qual...
      ..., et néanmoins pendant ce même temps la nation profitera de la multitude des capitaux ... ...que titulaire et communauté non supprimée ne perdront rien de leur revenu actuel, et néanmoins pendant ce même temps la nation profitera de la multitude des capitaux provenant des ventes effectuées, ainsi que du bénéfice des différentes réunions ...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 404
      Speaker: Deschamps
      ... les ambassadeurs, ils représentent les nations ; parce que comme eux, ils auraient des... ...arce que les députés jouissent des privilèges des ambassadeurs; parce que, comme les ambassadeurs, ils représentent les nations ; parce que comme eux, ils auraient des vengeurs et que la capitale est responsable à toutes les provinces du dépôt qu'...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 405
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... sommes ici que les représentants de la nation française et non pas des nations de la France. Messieurs, personne n'est... ...rès-propre à causer de funestes divisions et que j'aime mieux croire que nous ne sommes ici que les représentants de la nation française et non pas des nations de la France. Messieurs, personne n'est inviolable pour les brigands.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...nés, sont infâmes et traîtres envers la nation, et coupables de crime capital. L'Assem... ... leur ministère à aucuns desdits attentats, de quelque part qu'ils fussent ordonnés, sont infâmes et traîtres envers la nation, et coupables de crime capital. L'Assemblée nationale arrête que, dans les cas susdits, elle prendra toutes les mesures...
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...ront pas de votre présence? Par elle la nation se convaincra que l'harmonie la plus pa... « Eh! quels avantages ne résulteront pas de votre présence? Par elle la nation se convaincra que l'harmonie la plus parfaite règne entre ses représentants et le Roi; elle se convaincra que la même h...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 406
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ... de paix, point de prospérité, point de nation. » ...r l'union entre la capitale et les provinces, union sans laquelle il n'y a point de paix, point de prospérité, point de nation. »

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 407
      Speaker: Le Président
      ...s font hommage de tous leurs biens à la nation. ...tembre dernier, par laquelle les religieux bénédictins de Saint-Martin-des-Champs font hommage de tous leurs biens à la nation.
    • Séance du lundi 12 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du lundi 12 octobre 1789, au matin

      page 408
      ...re à la fortune des représentants de la nation. (On applaudit.) ...et du citoyen, qui a attaché toute mon existence à la chose publique, et ma gloire à la fortune des représentants de la nation. (On applaudit.)

      Séance du lundi 12 octobre 1789, au matin

      page 409
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...urs, il est important de montrer que la nation n'a jamais eu de si instantes, de si be...
      ...été des biens du clergé appartient à la nation, à la charge par elle de pourvoir à l'e...
      Dans une saison de craintes, de terreurs, il est important de montrer que la nation n'a jamais eu de si instantes, de si belles, de si abondantes ressources ; je demande donc qu'on décrète deux principes : premièrement, que la propriété des biens du clergé appartient à la nation, à la charge par elle de pourvoir à l'existence des membres de cet ordre; secondement, que la disposition de ces biens ...
      Speaker: De Volney
      ...été des domaines du Roi appartient à la nation. Je pense cependant que la motion de M.... ...rer en même temps, et cette déclaration est conforme à mon cahier, que la propriété des domaines du Roi appartient à la nation. Je pense cependant que la motion de M. de Mirabeau peut être renvoyée à vendredi.
      ...e besoin qu'elle avait de l'appui d'une nation libre et puissante pour protéger sa lib... ...t donnés à leurs députés. Ils l'ont motivé sur la faiblesse de la Navarre, sur le besoin qu'elle avait de l'appui d'une nation libre et puissante pour protéger sa liberté contre les entreprises de J'au-torité arbitraire.
      siècle, l'élite de la nation la plus éclairée de l'univers ne pût fa... siècle, l'élite de la nation la plus éclairée de l'univers ne pût faire pour la liberté publique beaucoup mieux qu'on n'avait fait, dans le viiie

      Séance du lundi 12 octobre 1789, au matin

      page 410
      La nation française ne veut sans doute pas La nation française ne veut sans doute pas
      ...ns, l'autre est le même pour toutes les nations. La Navarre n'a jamais été conquise, et... Il faut distinguer le droit civil du droit des gens : l'un ne lie que les citoyens, l'autre est le même pour toutes les nations. La Navarre n'a jamais été conquise, et la France n'a pu imposer son droit civil à la Navarre ; c'est pour cela que la ...

      Séance du lundi 12 octobre 1789, au matin

      page 413
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      (1). Messieurs, quand une nation est riche d'une déclaration des droits ... (1). Messieurs, quand une nation est riche d'une déclaration des droits de Vhomme et du citoyen, les bastilles et les geôles royales sont inutiles; et l...

      Séance du lundi 12 octobre 1789, au matin

      page 414
      ...sons d'Etat, n'est-ce pas annoncer à la nation des citoyens sans patrie, des sujets sa... Les conserver, ces prisons d'Etat, n'est-ce pas annoncer à la nation des citoyens sans patrie, des sujets sans lois, des prisonniers sans accusateurs, des hommes punis sans jugement légal ...
    • Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (44)

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 415
      Speaker: Lanjuinais
      ...bieps du clergé sont la propriété de la nation, sauf à pourvoir d'une manière convenab... « Qu'il soit déclaré : 1° que tous les bieps du clergé sont la propriété de la nation, sauf à pourvoir d'une manière convenable à ia décence du culte et à ia subsistance des ministres des autels;
      Speaker: De Montlosier
      La nation est-elle propriétaire? le clergé est-il...
      ...é n'ont pas été donnés ni acquis par la nation, donc la nation n'en est pas propriétaire. Le clergé, c...
      ...sements auxquels ils ont été donnés. La nation peut disposer de ces établissements ; e...
      ...moral peut l'être ; et je me résume. La nation peut-elle disposer des biens du clergé? Oui. La nation est-elle propriétaire? Non. Le clergé p...
      ... soient indemnisés et dédommagés par la nation.
      La nation est-elle propriétaire? le clergé est-il propriétaire? qui est propriétaire des biens du clergé ? On n'est propriétaire que d'une chose donnée ou acquise ; les biens du clergé n'ont pas été donnés ni acquis par la nation, donc la nation n'en est pas propriétaire. Le clergé, comme corps moral, n'est pas propriétaire et ne peut l'être ; les biens dont il j...
      ... propriétaires de ces biens ? Ces propriétaires sont les institutions et établissements auxquels ils ont été donnés. La nation peut disposer de ces établissements ; elle peut disposer de leurs hiens, elle ne peut en disposer par le droit de propr...
      ...res; ainsi les titulaires actuels ne peuvent pas être dépossédés, mais le corps moral peut l'être ; et je me résume. La nation peut-elle disposer des biens du clergé? Oui. La nation est-elle propriétaire? Non. Le clergé peut-il être dépossédé? Oui. Les titulaires peuvent-ils l'être? Non, à moins qu'ils ne soient indemnisés et dédommagés par la nation.
      Speaker: Camus
      ...ues appartiennent-ils au clergé ou à la nation? ...s biens, annoncent l'importance de la question proposée : les biens ecclésiastiques appartiennent-ils au clergé ou à la nation?
      Speaker: Camus
      ...est propriétaire de ses biens et que la nation ne l'est pas. ...appelle le clergé, et c'est dans ce sens que nous posons en thèse que le clergé est propriétaire de ses biens et que la nation ne l'est pas.

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 417
      ...s moyens légitimes? pourquoi exposer la nation au reproche que tous les historiens fon... ...elles ont autorisé les suppressions et les unions. Pourquoi ne pas recourir à ces moyens légitimes? pourquoi exposer la nation au reproche que tous les historiens font à,Charles Martel, d'avoir usurpé les biens de l'Eglise.
      ...es biens qui leur sont attachés, que la nation n'en est pas propriétaire ; mais en sup... ...tion de la question proposée doit donc être que les églises sont propriétaires des biens qui leur sont attachés, que la nation n'en est pas propriétaire ; mais en supposant que la question fût douteuse, il naît une nouvelle question importante : ...
      ... dont elle jouissait dans la main de la nation sur la simple parole que la nation fournira à tout ce qu'elle jugera néces... ...déclarer que l'Eglise n'a aucun bien qui lui appartienne. On veut mettre tout ce dont elle jouissait dans la main de la nation sur la simple parole que la nation fournira à tout ce qu'elle jugera nécessaire et décent. Ne doit-il pas naître quelque inquiétude sur la manière dont ce...
      Troisième conséquence : ce que la nation peut faire dans la thèse générale, elle... Troisième conséquence : ce que la nation peut faire dans la thèse générale, elle le doit faire dans la position parliculière; parce que ce sera l'avantage de l'...

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 418
      Speaker: L'abbé Dillon
      ...aissant, la même chose doit arriver. La nation a pu les reprendre, elle le peut encore... ... repris par lui dans des circonstances pressantes. Les mêmes circonstances reparaissant, la même chose doit arriver. La nation a pu les reprendre, elle le peut encore. Une faut pas examiner si nous sommes propriétaires ou non , il faut seulement ...
      ...t égard, dans la même classe : et si la nation pouvait enlever également et par la mêm... cet égard, dans la même classe : et si la nation pouvait enlever également et par la même raison aux individus.

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 419
      Speaker: L'abbé d'Eymar
      ...ppartiennent point au clergé, et que la nation en est propriétaire, on nous aurait rav...
      ...r des propriétés dont il fut libre à la nation de dépouiller cette portion de citoyens...
      S'il était démontré que les biens ecclésiastiques n'appartiennent point au clergé, et que la nation en est propriétaire, on nous aurait ravi, on nous ravirait encore une grande satisfaction, attachée à tous les sacrific...
      ...le fussent illusoires, et qu'ils eussent à s'appliquer sur des possessions et sur des propriétés dont il fut libre à la nation de dépouiller cette portion de citoyens qui, si elle n'avait pas sa subsistance
      ...code particulier,consenti, avoiié de la nation,pour régler les différents c[ue cette a... ...'autre ont eu lieu sous l'empire des lois existantes, qu'il a même été créé urt code particulier,consenti, avoiié de la nation,pour régler les différents c[ue cette administration étendue devait nécessairement occasionner dans les variations de s...
      ...clarer et de consacrer en maxime que la nàtion étant l'unique et la vraie propriétaire... Mais enfin le temps est venu, dit-on, de déclarer et de consacrer en maxime que la nàtion étant l'unique et la vraie propriétaire des biens ecclésiastiques, elle peut en disposer à son gré.
      ...ns représentants, ainsi que nous, de la nation française : je leur demande attention e... ...s, aussi sacrés, soient nuls ou d'un poids indifférent aux yeux de nos concitoyens représentants, ainsi que nous, de la nation française : je leur demande attention et justice, leur urbanité me répond de l'une, et leur équitable droiture doit m'a...
      ...lés, comme aujourd'hui encore entre les nations séparées, que par des transactions et d... ...ce à l'oppression. De là l'état de guerre qui n'a pu cesser parmi les hommes isolés, comme aujourd'hui encore entre les nations séparées, que par des transactions et des traités de paix.
      ...ociété, et qu'ils ont formé un corps de nation ou un état composé de plusieurs famille... ...ur obtenir cette garantie tutélaire que les hommes dispersés se sont réunis en société, et qu'ils ont formé un corps de nation ou un état composé de plusieurs familles régies par le même gouvernement.
      ...nue par tous les membres du corps de la nation, est ce La forme de ce gouvernement convenue par tous les membres du corps de la nation, est ce

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 420
      ...ous les pouvoirs émanent du corps de la nation, et s'exercent en son nom ou au nom de ... Tous les pouvoirs émanent du corps de la nation, et s'exercent en son nom ou au nom de ses représentants ; tous les actes de l'exercice de ces pouvoirs tiennent dans l...
      ...ésentants, le droit d'agir au nom de la nation et d'exercer tous ses pouvoirs. Si le d... ...t remette entre les mains d'un seul, de plusieurs, ou d'un grand jiombre de représentants, le droit d'agir au nom de la nation et d'exercer tous ses pouvoirs. Si le despotisme est plus manifeste, exercé par un seul, il n'est pas moins réel, et il...
      ...re aux droits de quelques membres de la nation ou même d'un seul citoyen, c'est un abu... ...dans la décision par la pluralité; mais si cette décision est injuste et contraire aux droits de quelques membres de la nation ou même d'un seul citoyen, c'est un abus de pouvoir contre les règles primitives du pacte social : le citoyen lésé a dr...
      ...qui offre l'image du corps entier de la nation. ...vice de despotisme tout acte formé par le concours d'un nombre de représentants qui offre l'image du corps entier de la nation.
      ...gage ont fait exagérer les droits de la nation sur la personne et sur la propriété de ...
      ... avec vérité que tous les membres d'une nation et tous les biens qu'ils possèdent dans son territoire, appartiennent à la nation, parce que tous ces biens existent sous la souveraineté de la nation ; mais il n'y a que des esclaves sous l...
      ...e ou du bien de ses sujets. Un corps de nation est composé de possesseurs qu'elle prot...
      Une autre erreur et un vice manifeste du langage ont fait exagérer les droits de la nation sur la personne et sur la propriété de ses membres : on a pu dire dans un sens avec vérité que tous les membres d'une nation et tous les biens qu'ils possèdent dans son territoire, appartiennent à la nation, parce que tous ces biens existent sous la souveraineté de la nation ; mais il n'y a que des esclaves sous les empereurs, sous les rois, sous les républiques qui aient pu confondre les dro...
      ...me, que d'attribuer au souverain la propriété immédiate ou suprême de la personne ou du bien de ses sujets. Un corps de nation est composé de possesseurs qu'elle protège par les lois ; mais lui attribuer à elle une possession particulière, c'est ...
      ...a prétention d'attribuer au corps de la nation la propriété de ces mêmes biens. ...t commencer d'apercevoir déjà combien est exagérée, pour ne rien dire de plus, la prétention d'attribuer au corps de la nation la propriété de ces mêmes biens.
      ...s soient, ont été donnés au corps de la nation ? Il faut être vrai avec soi-même, et n... ... que vous êtes convaincus que les biens ecclésiastiques, de quelque nature qu'ils soient, ont été donnés au corps de la nation ? Il faut être vrai avec soi-même, et ne pas se faire illusion sur des vérités de fait : vous ne me nierez peut-être pa...

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 421
      ...n revêtir un autre propriétaire : or la nation, de quelque manière que vous veuilliez ... ...ites ou proposées,les biens dont le propriétaire se dépouillait librement pour en revêtir un autre propriétaire : or la nation, de quelque manière que vous veuilliez la faire représenter, a-t-elle jamais été désignée directement ou indirectement ...
      ...e, ont-ils jamais pensé à demander à la nation ou son consentement, ou son intervention? et jusqu'à ce jour la nation a-t-elle jamais réclamé elle-même que l... ..., des rois : ceux de la France en on t doté un très-grand nombre dans le roy aume, ont-ils jamais pensé à demander à la nation ou son consentement, ou son intervention? et jusqu'à ce jour la nation a-t-elle jamais réclamé elle-même que l'un ou l'autre fussent nécessaires pour consolider l'acceptation? Les mêmes ont ...
      ...es était de livrer à l'arbitraire de la nation ce qu'ils offraient et ce qu'ils établi... ...ontrent fréquemment :dira-t-on que l'intention de ces propriétaires incontestables était de livrer à l'arbitraire de la nation ce qu'ils offraient et ce qu'ils établissaient comme un don ? Dira-t-on que leur intention formelle, si bien spécifiée,...

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 422
      ... des églises ont donné leurs biens à la nation, et l'en ont rendue propriétaire ? Mais...
      ...qui n'est pas clergé, ou suppose que la nation n'a d'autres possessions à elle que les...
      ...irait à une conséquence fort dure pour tous les citoyens : quoi ! les fondateurs des églises ont donné leurs biens à la nation, et l'en ont rendue propriétaire ? Mais dans ce cas il est impossible qu'elle n'ait d'autres propriétés semblables. Lui...
      ...veuille disposer ? Messieurs, la réponse à cette question, ou compromet tout ce qui n'est pas clergé, ou suppose que la nation n'a d'autres possessions à elle que les biens du clergé ; proposition absurde, et que personne, je crois, ne sera tenté...
      ...clésiastiques n'ont pas été donnés à la nation, donc ces biens ne lui appartiennent pa... ...érité que l'évidence pour quiconque ne veut pas se faire illusion ? Les biens ecclésiastiques n'ont pas été donnés à la nation, donc ces biens ne lui appartiennent pas, donc elle ne peut les ravir aux possesseurs sans offenser la première et la p...
      ...disent-ils, ne refusera sans doute à là nation le droit exercé jusqu'à ce jour par le ... ...e manifestant de plus en plus, lorsqu'ils proposent ce raisonnement : personne, disent-ils, ne refusera sans doute à là nation le droit exercé jusqu'à ce jour par le gouvernement et les
      ...e le plus utile à la société : or si la nation a ce droit de détruire, à plus forte ra... ...es dont l'inutilité et le danger est reconnue, et de faire de leurs biens l'usage le plus utile à la société : or si la nation a ce droit de détruire, à plus forte raison a-t-elle celui d'appliquer la totalité de leurs biens, ou une partie à l'ut...
      ... car en avouant, et en accordant que la nation a le droit de supprimer des corps polit...
      ...qu'à ce jour (et je ne sache pas que la nation ait prononcé le ccmtraire dans cette mê...
      ...olées, et absolument différentes dans leur existence et dans leur origine même ; car en avouant, et en accordant que la nation a le droit de supprimer des corps politiques particuliers dans l'Etat, il ne s'ensuit nullement qu'elle ait celui de dé...
      ...r jusqu'à ce jour aux opérations quelconques du corps national ; elle a tenu jusqu'à ce jour (et je ne sache pas que la nation ait prononcé le ccmtraire dans cette même session), elle a tenu, dis-je, le premier rang dans notre hiérarchie politiqu...

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 423
      Speaker: Barnave
      ...ervice divin n'appartient-elle pas à la nation ? Le clergé n'est et ne peut être qu'un...
      ...iste pour le service et l'utilité de la nation. Les biens du clergé ont deux sources : la première les biens donnés par la nation, qui sont vraiment le salaire de leurs ...
      ...sé de montrer qu'ils appartiennent à la nation.
      ...elles-ci: Le clergé est-il propriétaire? La distribution des fonds assignés au service divin n'appartient-elle pas à la nation ? Le clergé n'est et ne peut être qu'une profession ; il existe pour le service et l'utilité de la nation. Les biens du clergé ont deux sources : la première les biens donnés par la nation, qui sont vraiment le salaire de leurs fonctions ; ensuite, ceux qui viennent des fondateurs, et, sans doute, il est aisé de montrer qu'ils appartiennent à la nation.
      Speaker: Barnave
      ... pour un service public ; si c'est à la nation à soulager les pauvres, à payer le serv...
      ... que les biens donnés à la charge de la nation ne sont qu'un dépôt dans les mains des ...
      ...service public. Le clergé existe par la nation, la nation pourrait le détruire; il résulte évidemment de ce principe que la nation peut retirer des mains du clergé des bi...
      Les fondations sont dans les mains du clergé des dépôts pour un service public ; si c'est à la nation à soulager les pauvres, à payer le service public, il est certain que les biens donnés à la charge de la nation ne sont qu'un dépôt dans les mains des officiers chargés de ce service public. Le clergé existe par la nation, la nation pourrait le détruire; il résulte évidemment de ce principe que la nation peut retirer des mains du clergé des biens qui n'ont été affectés et donnés que pour elle ; autrefois les domaines étai...
      ...e au clergé, et qu'il serait libre à la nation d'en disposer pour la suite, on ne peut...
      ...dividus puissent justifier aux veux des nations et de la postérité, la violation de la ...
      ...que quand même la propriété des biens-fonds ecclésiastiques ne serait pas dévolue au clergé, et qu'il serait libre à la nation d'en disposer pour la suite, on ne peut sans injustice, et sans les inconvénients les plus douloureux, en priver ceux q...
      ...s que les abus d'une répartition injuste èt l'opulence criminelle de quelques individus puissent justifier aux veux des nations et de la postérité, la violation de la foi publique vis-à-vis des autres. On vous a supputé avec vérité que le sort de ...

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 424
      Speaker: Barnave
      ...lergé : les domaines appartiennent à la nation, comme les bénéfices donnés par elle po... ...ics pour leur servir de gage et de salaire, il en est de même des bénéfices du clergé : les domaines appartiennent à la nation, comme les bénéfices donnés par elle pour le service public.
      Speaker: Barnave
      ...sa propriété serait devenue celle de la nation ; de même les fondations faites en fave...
      ...jointes dans la même vue à celles de la nation ; elles appartiennent aussi à la nation, la parité est absolue et parfaite.
      ...un citoyen joignait sa propriété au domaine pour soulager le peuple des impôts, sa propriété serait devenue celle de la nation ; de même les fondations faites en faveur du clergé sont des propriétés particulières, jointes dans la même vue à celles de la nation ; elles appartiennent aussi à la nation, la parité est absolue et parfaite.
      Speaker: Barnave
      ...is il n'est pas moins certain que si la nation se charge de ces objets, elle rentre da...
      ...i a supprimé des monastères. Gomment la nation et l'Assemblée nationale ne pourraient-...
      ...gement des pauvres, le culte divin et l'entretien des ministres de ce culte ; mais il n'est pas moins certain que si la nation se charge de ces objets, elle rentre dans la propriété des biens qui y étaient destinés. On n'ignore pas que souvent ce...
      ... biens ecclésiastiques ; sur de simples arrêts d'enregistrement des cours, le Roi a supprimé des monastères. Gomment la nation et l'Assemblée nationale ne pourraient-elles pas faire ce qu'a fait le Roi? 4
      Speaker: Barnave
      ... les biens du clergé appartiennent à la nation. Ces deux circonstances sont la suppres...
      ...ablie. Le clergé n'en souffrira pas, la nation sera sauvée; elle évitera, par la vente...
      ...reux de la banqueroute : le droit de la nation, la situation de l'Etat, la nécessité i...
      ..., tout vous oblige à reconnaître que la nation est propriétaire des biens dont le cler...
      Deux circonstances rendent indispensables l'admission du principe, que les biens du clergé appartiennent à la nation. Ces deux circonstances sont la suppression des dîmes et l'entretien des utiles pasteurs qui, par cette suppression, n'...
      ...partie les autres; l'égalité, détruite par cette grande opération, doit être rétablie. Le clergé n'en souffrira pas, la nation sera sauvée; elle évitera, par la vente des immeubles du clergé, le mal affreux de la banqueroute : le droit de la nation, la situation de l'Etat, la nécessité indispensable de pourvoir à la partie la plus intéressante du clergé, tout vous oblige à reconnaître que la nation est propriétaire des biens dont le clergé a joui jusqu'à présent.
      ...que de proposer aux représentants d'une nation juste et généreuse, une honteuse banque... ...re, ou aux autres besoins de l'Etat. Ce serait se dévouer soi-même à l'infamie, que de proposer aux représentants d'une nation juste et généreuse, une honteuse banqueroute : voilà, Messieurs, ma profession de foi sur la dette publique. Je vous en...

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 425
      ...ns ci. des économies, sans assembler la nation; et i^ue la restauration des finances s... ...as au-dessus de 54 millions; que le Roi aurait pu y pourvoir par des améliorations ci. des économies, sans assembler la nation; et i^ue la restauration des finances serait consommée sans secousses et sans aucun bouleversement des fortunes. Je sen...
      ...es ressources que le Roi proposait à la nation assemblée. On nous présente un nouveau ... On oublie les moyens et les ressources que le Roi proposait à la nation assemblée. On nous présente un nouveau plan de délibération de l'Etat. En quoi consiste donc ce plan régénérateur? Rien...
      ...ter d'usurper la confiance d'une grande nation. Vous déciderez, par exemple, si c'est ... ...ation épuisée le fuxe des remboursements les plus ruineux, que l'on peut se flatter d'usurper la confiance d'une grande nation. Vous déciderez, par exemple, si c'est une sage opération de finance, dans un moment de crise et de détresse, que de re...
      ...ume avaient des titres si légitimes, la nation n'aurait point à se plaindre des extors...
      ...en activité entre Je Trésor royal et la nation, pour arrêter la circulation du numérai...
      ...it d'un honnête travail et d'une sévère économie. Si tous les créanciers du royaume avaient des titres si légitimes, la nation n'aurait point à se plaindre des extorsions de la capitale, et les provinces ne reprocheraient point la ruine de l'Etat...
      ...ope, une armée de prêteurs, de spéculateurs, d'intrigants en finances, toujours en activité entre Je Trésor royal et la nation, pour arrêter la circulation du numéraire par l'extension illimitée des effets publics. Là, un commerce

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 426
      ...e d'être observé dans l'Assemblée de la nation. Les propriétaires ont fait les plus gr... ...détenteurs du numéraire national, vient de nous présenter un contraste bien digne d'être observé dans l'Assemblée de la nation. Les propriétaires ont fait les plus grands sacrifices aux besoins de l'Etat, et ils en ont annoncé de plus généreux en...
      ...iguaient auprès des représentants de la nation. Les juifs venaient à leur suite, avec ... ...es étrangers, ce scandaleux triomphe de l'agiotage étaient le bienfait qu'ils briguaient auprès des représentants de la nation. Les juifs venaient à leur suite, avec leurs trésors, pour les échanger contre des acquisitions territoriales. Ils achè...
      ...e public, qui déshonorerait à jamais la nation. L'Etat a besoin de 70 millions pour le... ... La confiscation des biens du clergé hâterait et nécessiterait encore ce désastre public, qui déshonorerait à jamais la nation. L'Etat a besoin de 70 millions pour les engagements de l'année courante. La dépense extraordinaire de l'année prochain...
      ...tion des biens du clergé ? Une ancienne nation que l'on invitait à être juste envers s...
      ...rs, qui représentons la plus loyale des nations, nous nous abaisserions à cette morale ...
      ...nt de l'Etat, pour croire que nous ne pouvons plus le sauver que par la confiscation des biens du clergé ? Une ancienne nation que l'on invitait à être juste envers ses ennemis répondit, avec un sentiment noble qui n'était au fond qu'un calcul sage, que rien n'est utile que ce qui est juste. Et nous, Messieurs, qui représentons la plus loyale des nations, nous nous abaisserions à cette morale rétrécie, qui mesure le droit sur l'intérêt ! Et par quel aveuglement ose-t-on

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 427
      ...ensées qui scandalisent et dépravent la nation ? Poussés par le mouvement d'un juste p... ...-être le Trésor public, ou marqueraient du moins un terme à ces prodigalités insensées qui scandalisent et dépravent la nation ? Poussés par le mouvement d'un juste patriotisme, nous venons d'abjurer entre vos mains tous nos anciens privilèges pé...

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 428
      ...este et infaillible secret de ruiner la nation et de bouleverser l'Etat. ...saire à la chose publique, elle sera proscrite par nos successeurs, comme le funeste et infaillible secret de ruiner la nation et de bouleverser l'Etat.
      ...fondation existent. Ce n'est point à la nation, qui n'est, comme le clergé lui-même, c...
      ...e peuvent par conséquent retourner à la nation, parce qu'elles n'en viennent point. Qu...
      ...-même ne nous a point été donnée par la nation. La variété de sa perception dépose évi...
      On nous a donné nos biens. Les actes de fondation existent. Ce n'est point à la nation, qui n'est, comme le clergé lui-même, comme les hôpitaux, comme les communes, qu'un corps moral ; ce n'est pas même au ...
      ... ne sont que des fondations inspirées par la piété de quelques paroissiens, et ne peuvent par conséquent retourner à la nation, parce qu'elles n'en viennent point. Quelle propriété serait sûre dans le royaume si les nôtres ne l'étaient pas ? La dîme elle-même ne nous a point été donnée par la nation. La variété de sa perception dépose évidemment contre l'unité de son origine. Il est démontré que le clergé en jouissai...
      ...nts de la législation française, que la nation en corps n'a jamais ni stipendié ni dot...
      ...ent par conséquent ni des Rois ni de la nation ; et par la nature des contrats qui son...
      ...s est fondé notre droit public. Il est constant et avéré par ces premiers monuments de la législation française, que la nation en corps n'a jamais ni stipendié ni doté le culte public, et que l'Eglise n'a reçu que des donations particulières. Les...
      ...is on ne voit nulle part des dîmes nationales ou des dîmes royales. Ce don ne vient par conséquent ni des Rois ni de la nation ; et par la nature des contrats qui sont les seuls titres fondamentaux des propriétés, il doit être éternel, tant qu'il...

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 429
      ... Les biens du clergé appartiennent à la nation de la môme manière que chaque province ...
      ...e territoire du royaume appartient à la nation, on dit seule-k ment qu'il ne peut appa...
      ... territoire, et si ce titre de propriété était admis il vous dépouillerait tous. Les biens du clergé appartiennent à la nation de la môme manière que chaque province lui appartient. Vous n'êtes pas plus autorisés à déléguer aux rentiers les propr...
      ...iez à leur adjuger le sol de la Champagne ou de la Bourgogne. Quand on dit que le territoire du royaume appartient à la nation, on dit seule-k ment qu'il ne peut appartenir qu'à des régnicoles, ou l'on ne s'entend plus.
      Mais, dites-vous, c'est la nation, c'est le Roi qui a doté les églises, et la nation peut révoquer ces dons qui cessent d'être des propriétés, quand elle les réclame. La nation, Messieurs, possède tous les pouvoirs, ... Mais, dites-vous, c'est la nation, c'est le Roi qui a doté les églises, et la nation peut révoquer ces dons qui cessent d'être des propriétés, quand elle les réclame. La nation, Messieurs, possède tous les pouvoirs, et elle est obligée de les déléguer tous, pour se soustraire au despotisme de l'...
      D'ailleurs, Messieurs, si la nation a le droit de remonter à l'origine de l...
      ...ez sur nous; il dira aussi qu'il est la nation, qu'on ne prescrit pas contre lui. Je s...
      D'ailleurs, Messieurs, si la nation a le droit de remonter à l'origine de la société, pour nous dépouiller de nos propriétés, que les lois ont reconnues et...
      ...ne garantit pas de l'invasion. Il aura sur vous tous les droits que vous exercerez sur nous; il dira aussi qu'il est la nation, qu'on ne prescrit pas contre lui. Je suis loin d'interjeter un appel au peuple, et d'exciter des prétentions injustes ...
      ...bitable qu'elle aurait son effet, si la nation en ouvrait le recours. Un exemple récen... ...rand nombre de titres où cette clause est littéralement insérée ; et il est indubitable qu'elle aurait son effet, si la nation en ouvrait le recours. Un exemple récent va vous en fournir la preuve. Emmanuel Ier

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 430
      ...ies à la couronne. Ce n'est donc pas la nation française qui a doté les églises de ces... ... riche en propriétés, sont précisément celles qui ont été le plus récemment réunies à la couronne. Ce n'est donc pas la nation française qui a doté les églises de ces pays nouvellement conquis, puisqu'ils ne lui appartenaient point à l'époque où ...
      ... d'Autun ose présenter aujourd'hui à la nation, comme un motif de le dépouiller, l'amé... ...ité de ses dons qui ont été la ressource la plus féconde de l'Etat. M. l'é-vêque d'Autun ose présenter aujourd'hui à la nation, comme un motif de le dépouiller, l'amélioration assurée à ses biens, par la certitude qu'auront les fermiers de n'être...

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 434
      Speaker: Maiouet
      ...ctivement au culte et aux pauvres de la nation. ...ors que ces biens sont une propriété nationale, en ce qu'ils appartiennent collectivement au culte et aux pauvres de la nation.
      Speaker: Maiouet
      ..., sous la garde et la disposition de la nation ; car elle dispose de tous les établiss...
      ...ie qti'il lui plaît d'adopter ; mais la nation n'exërcë par elle-même ni ses droits de...
      ...blématique. Le clergé possède, voilà le fait. Ses titres sont sous la protection, sous la garde et la disposition de la nation ; car elle dispose de tous les établissements publics, parlé droit qu'elle a sur sa propre législation et sur le culte mêliie qti'il lui plaît d'adopter ; mais la nation n'exërcë par elle-même ni ses droits de propriété, ni cëtix de souveraineté ; et de môme que ses représentants ne pourr...

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 435
      Speaker: Maiouet
      La nation, Messieurs, en nous donnant ses pouvoir...
      ...e le gouvernement monarchique ; mais la nation peut, s'il lui plaît, détruire l'uu et ...
      La nation, Messieurs, en nous donnant ses pouvoirs, nous a ordonné de lui conserver sa religion et son Roi ; il ne dépendrait pas plus de nous d'abolir le catholicisme en France que le gouvernement monarchique ; mais la nation peut, s'il lui plaît, détruire l'uu et l'autre, non par des 1 instructions partielles, mais par un vœu unanime, légal, ...
      Speaker: Maiouet
      ...blic ? pouvons-nous tout ce que peut la nation, et plus qu'elle ne pourrait ? ...résister . à une volonté contraire de ne pas ébranler les fondements du culte public ? pouvons-nous tout ce que peut la nation, et plus qu'elle ne pourrait ?
      Speaker: Maiouet
      S'il plaisdit à la nation de détruire l'Église ca~ -tholique eh F...
      ...sposant des biens actuels du clergé, la nation, pour être juste, serait obligée d'aVoi...
      ...versibles au domaine national; ainsi la nation, en détruisant même le clergé, et avant...
      S'il plaisdit à la nation de détruire l'Église ca~ -tholique eh France, et d'y substituer une autre religion, en disposant des biens actuels du clergé, la nation, pour être juste, serait obligée d'aVoir égard aux intentions expresses des donateurs, 'comme on respecte en toute soci...
      ...e l'Église leUr sont substitués par l'intention des testateurs, avant .d'être réversibles au domaine national; ainsi la nation, en détruisant même le clergé, et avant de ^s'emparer de ses biens pour toute autre destination, doit assurer dans tout...
      Speaker: Maiouet
      ...ière nécessité ne marique-t-il pas à la nation? lés lois sur les propriétés remontent ... ...us importante, Messieurs, peut solliciter notre zèlë ? Cet établissement de première nécessité ne marique-t-il pas à la nation? lés lois sur les propriétés remontent à la fondation des empires, et les lois en faveur de ceux qui ne possèdent rien ...

      Séance du mardi 13 octobre 1789, au matin

      page 436
      Speaker: Maiouet
      ...tuellement tous les biens du clergé, la nation se prive de la plus-value graduelle qu'... 2° En vendant actuellement tous les biens du clergé, la nation se prive de la plus-value graduelle qu'ils acquerront par le laps de temps, et elle prépare, dans une proportion invers...
      Speaker: Maiouet
      ...la volonté intérieure et spéciale de la nation a rendus possesseurs de biends-fonds, à... ...dat spécial, convertir en. pension-, naire de l'Etat une classe de citoyens que la volonté intérieure et spéciale de la nation a rendus possesseurs de biends-fonds, à des charges et conditions déterminées.
    • Séance du jeudi 22 octobre 1789

      - search term matches: (7)

      Séance du jeudi 22 octobre 1789

      page 476
      Speaker: Le Président
      ... Ghâtelet pour juger les crimes de lèse-nation, et celui relatif à la municipalité de ... ... à la juridiction souveraine que l'Assemblée venait d'accorder provisoirement au Ghâtelet pour juger les crimes de lèse-nation, et celui relatif à la municipalité de Rouen, et qu'il irait, ce soir, chercher la réponse sur la demande de la sanctio...

      Séance du jeudi 22 octobre 1789

      page 478
      Speaker: Le Président
      a répondu : Aucune partie de la nation ne réclamera vainement ses droits auprè... a répondu : Aucune partie de la nation ne réclamera vainement ses droits auprès de l'Assemblée de ses représentants : ceux que l'intervalle des mers, ou les p...

      Séance du jeudi 22 octobre 1789

      page 480
      Speaker: L'abbé de Pradt
      ...s qui ont pour objet des crimes de lèse-nation. » ...ont jointes, seront remis au tribunal chargé provisoirement de juger les affaires qui ont pour objet des crimes de lèse-nation. »

      Séance du jeudi 22 octobre 1789

      page 481
      Speaker: Duport
      ...ce à une plaisanterie, que d'obliger la nation entière d'élire nécessairement de nouve... ...m ont semblé n'en être pas frappés. C'est à mon gré donner beaucoup de consistance à une plaisanterie, que d'obliger la nation entière d'élire nécessairement de nouveaux membres à chaque législature. Je ne parle pas ici des assemblées d administr...

      Séance du jeudi 22 octobre 1789

      page 482
      Speaker: Duport
      ... ^fortifie ainsi le ministère contre la nation. Il otea celle-ci ses meilleurs défense... ...de votre comité contre le vœu de plusieurs de ses membres et l'intention de tous ^fortifie ainsi le ministère contre la nation. Il otea celle-ci ses meilleurs défenseurs, il la prive encore de la faculté d'exprimer un vœu approbatil de la conduit...
      Speaker: Duport
      ...e, changeante, incapable de donner à la nation un caractère grave et posé, et de lui i... ...législation, fruit de cette combinaison, sera continuellement variable, disparate, changeante, incapable de donner à la nation un caractère grave et posé, et de lui imprimer ces habitudes profondes qui seules dénotent un véritable esprit national...
      Speaker: Duport
      ...idérables parmi les représentants de la nation, mais je veux que choisis par le peuple... ...e et les élections fréquentes. Je vois au contraire avec plaisir des hommes considérables parmi les représentants de la nation, mais je veux que choisis par le peuple, ils en aient toujours les intérêts devant les veux et les droits dans le coeur...
    • Séance du lundi 26 octobre 1789

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 552
      Speaker: Barnave
      ...nation des députés aux assemblées de la nation ; ainsi, elle a pour objet la révocatio... ...t est aussi convoqué, et que cette convocation ne doit se faire que pour la nomination des députés aux assemblées de la nation ; ainsi, elle a pour objet la révocation des députés actuels, ou du moins des opérations infiniment importantes.

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 554
      Speaker: De Clermont-Tonnerre
      ...lle qui, représentant la totalité de la nation, a été créée pour créer la liberté , ne... ...ées du patriotisme de ces assemblées, mais on ne peut l'exiger par un décret. Celle qui, représentant la totalité de la nation, a été créée pour créer la liberté , ne peut empêcher quelque portion de cette totalité de se réunir , pourvu que la fo...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 558
      ...ales, plusieurs droits importants de la nation consacrés, plusieurs maximes protectric... ...nce, la responsabilité des ministres, la faculté de racheter les redevances féodales, plusieurs droits importants de la nation consacrés, plusieurs maximes protectrices de la liberté promulguées, et surtout l'abolition de la division des ordres.
      ...s députés était exigée par le vœu de la nation; qu'on ne pouvait y résister sans une e... On ne saurait dissimuler que la réunion de tous les députés était exigée par le vœu de la nation; qu'on ne pouvait y résister sans une extrême imprudence. Il était facile, dès les premiers jours, de prévoir l'inutili...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 559
      ... furent traités les représentants de la nation ; on sait que . sous le prétexte de pré... ...t sur le point de l'anéantir. Je ne retracerai pas ici l'indécence avec laquelle furent traités les représentants de la nation ; on sait que . sous le prétexte de préparer les salles, on les investit de gens armés, et que les députés furent oblig...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 560
      ...écessaire pour assurer le bonheur de la nation; j'y rappelais l'existence de plusieurs...
      ...ons pas que nous sommes comptables à la nation de tous nos instants, de toutes nos pen...
      ...commissaires; j'y parlais de la nécessité de laisser au Roi toute la puissance nécessaire pour assurer le bonheur de la nation; j'y rappelais l'existence de plusieurs lois fondamentales de la monarchie; je disais : « Nous n'oublierons pas que les...
      ... les principes de la véritable monarchie seront toujours exercés. Nous n'oublierons pas que nous sommes comptables à la nation de tous nos instants, de toutes nos pensées ; que nous devons un respect et une fidélité inviolables à l'autorité royal...
      ...ations précipitées le sort d'une grande nation ; qu'il serait plus prudent de faire di... ...uite dans quelques séances ; qu'il ne fallait point mettre au hasard des délibérations précipitées le sort d'une grande nation ; qu'il serait plus prudent de faire discuter les différentes parties de la Constitution dans tous les bureaux à la foi...
      ... partie du travail sur les droits de la nation. Quant à l'éducation publique, je n'ai ... ...était pas parlé des impôts et de l'éducation publique. Les impôts devaient faire partie du travail sur les droits de la nation. Quant à l'éducation publique, je n'ai jamais cru qu'elle dût être réglée par la Constitution. D'ailleurs, tant de chos...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 562
      ... dénoncés au Roi par les, députés de la nation, renvoyés et même punis. » ...s États généraux plusieurs exemples de chanceliers, de ministres, de parlements, dénoncés au Roi par les, députés de la nation, renvoyés et même punis. »
      ...'appartenait qu'aux représentants de la nation, et que c'était prostituer la sublime i... ...crimes d'Etat à une seule ville. Je soutins que la poursuite de pareils crimes n'appartenait qu'aux représentants de la nation, et que c'était prostituer la sublime institution des jurés, que de la faire -servir à la fureur populaire. Je demandai...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 563
      ... tribunal pour juger les crimes de lèse-nation ; cependant il fut décidé qu'il ne sera... Une députation des électeurs de Paris vint solliciter l'érection d'un tribunal pour juger les crimes de lèse-nation ; cependant il fut décidé qu'il ne serait établi de tribunal de ce genre que par la Constitution. La proclamation de M....
      ...gatives; et' parce que les droits de la nation n'étaient pas traités dans ce chapitre,... ...ce jour aux matières politiques, furent effrayées de l'énon-ciation de ces prérogatives; et' parce que les droits de la nation n'étaient pas traités dans ce chapitre, elles les crurent abandonnés, et ce fut un nouveau prétexte pour me calomnier e...
      ... confier le jugement des crimes de lèse-nàtion, s'ils ie trouvaient innocent, s'expose... ..., il faudrait espérer que dans ce cas les juges du Châtelet, à qui l'on vient de confier le jugement des crimes de lèse-nàtion, s'ils ie trouvaient innocent, s'exposeraient volontairement à devenir les martyrs de la justice.

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 564
      ... travailler solidement au bonheur d'une nation, il ne fallait jamais s'écarter des règ... ... faisait éprouver le rachat des droits seigneuriaux; mais 'j'observai que « pour travailler solidement au bonheur d'une nation, il ne fallait jamais s'écarter des règles de la justice ; que, jusqu'à ce jour, la prescription avait été, pour le rep...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 565
      ...ce à séparer ses intérêts de ceux de la nation, et à se former un trésor particulier, ... ... verrait, peut-être, qu'en établissant deux trésors, on pourrait engager le prince à séparer ses intérêts de ceux de la nation, et à se former un trésor particulier, tandis que le Trésor royal n'est autre chose que le Trésor national, dont le Roi...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 566
      ...tielle au bonheur et à la liberté de la nation. A la lecture des six articles que j'av... ...é, témoignaient beaucoup d'éloignement contre une prérogative royale aussi essentielle au bonheur et à la liberté de la nation. A la lecture des six articles que j'avais proposés, on s'empressa de présenter une autre rédaction, qui anéantissait l...
      ...aurait transporté tous les droits de la nation ; qui auraient réuni tous les pouvoirs,... ...res. Us entendaient par Convention nationale, des assemblées dans lesquelles on aurait transporté tous les droits de la nation ; qui auraient réuni tous les pouvoirs, et conséquemment auraient anéanti, par leur seule présence, l'autorité du monar...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 567
      ...C'était, tout à la t'ois, crime de lèse-nation, de lèse-majesté, Cétait une conjuratio... ...rager et de proscrire plusieurs de ses membres, et de menacer la sûreté du Roi. C'était, tout à la t'ois, crime de lèse-nation, de lèse-majesté, Cétait une conjuration contre la liberté publique, Il fallait invoquer toute la rigueur des lois, exc...
    • Séance du samedi 7 novembre 1789

      - search term matches: (25)

      Séance du samedi 7 novembre 1789

      page 715
      ...dus qui composent son corps feront à la nation l'hommage libre de leurs boucles et aut... ...ion patriotique du quart des revenus, l'autre où elle arrête que tous les individus qui composent son corps feront à la nation l'hommage libre de leurs boucles et autres effets quelconques, tant en or qu'en argent;
      ...uelle ils offrent tous leurs biens à la nation, qu'ils évaluent à 1,862,000 livres, s'... D'une délibération des Carmes déchausses de la ville de Marseille, par laquelle ils offrent tous leurs biens à la nation, qu'ils évaluent à 1,862,000 livres, s'abandonnant avec confiance à la justice et à l'humanité de l'Assemblée nationale...
      ...e prochaine. Ils font en outre don à la nation de la somme de 16,685 livres 14 sous 3 ... ...t à payer dans le mois de janvier prochain celle des premiers six mois de l'année prochaine. Ils font en outre don à la nation de la somme de 16,685 livres 14 sous 3 deniers, due à la communauté sur les Etats du Roi, en conformité de la quittance...

      Séance du samedi 7 novembre 1789

      page 716
      Speaker: Lanjuinais
      « Les représentants de la nation ne pourront obtenir du pouvoir exécutif... « Les représentants de la nation ne pourront obtenir du pouvoir exécutif, pendant la législature dont il seront membres, et pendant les trois années sui...
      Speaker: Blin
      ...erre. Il y a dans le parlement de cette nation une majorité corrompue, et qui ne prend... ...MM. du comité, avant de frapper les vôtres? troisièmement, l'exemple de l'Angleterre. Il y a dans le parlement de cette nation une majorité corrompue, et qui ne prend même pas la peine de cacher le trafic de ses voix.....En examinant les notes de...

      Séance du samedi 7 novembre 1789

      page 717
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      la nation ne peut pas renfermer un bon ministre ; la nation ne peut pas renfermer un bon ministre ;
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      Que la confiance accordée par la nation à un citoyen doit être un titre d'exclu... Que la confiance accordée par la nation à un citoyen doit être un titre d'exclusion à la confiance du monarque ;
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...s avec la qualité de représentant de la nation ; et ce n'est pas sans la discuter avec... ...est point encore venu d'examiner si les fonctions du ministère sont incompatibles avec la qualité de représentant de la nation ; et ce n'est pas sans la discuter avec lenteur qu'une pareille question pourrait être décidée.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... toujours assez bien choisi pour que la nation n'ait aucun changement à désirer ? Fût-... Je me dis : le ministère sera-t-il toujours assez bien choisi pour que la nation n'ait aucun changement à désirer ? Fût-il choisi de cette manière, un tel ministère serait-il éternel ?
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...mbre des hommes d'Etat que renferme une nation aussi éclairée que la nôtre, n'est-ce r...
      ...citoyens qui sont déjà l'élite de cette nation ?
      Quel que soit le nombre des hommes d'Etat que renferme une nation aussi éclairée que la nôtre, n'est-ce rien que de rendre inéligibles douze cents citoyens qui sont déjà l'élite de cette nation ?
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...sont-ce des courtisans ou ceux à qui la nation n'a point donné sa confiance, quoique p... Je me demande : sont-ce des courtisans ou ceux à qui la nation n'a point donné sa confiance, quoique peut-être ils ne se soient mis sur les rangs que pour la solliciter, que le Roi d...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...erait-on dire que le ministre en qui la nation avait mis toute son espérance et qu'ell... Oserait-on dire que le ministre en qui la nation avait mis toute son espérance et qu'elle a rappelé par le suffrage le plus universel et le plus honorable, après l'orag...

      Séance du samedi 7 novembre 1789

      page 718
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ..., devenir les conseillers intimes de la nation et du Roi, que je ne cesserai de regard... ...e de voir plusieurs membres, dignes de toute ma confiance et de tout mon respect, devenir les conseillers intimes de la nation et du Roi, que je ne cesserai de regarder comme indivisibles.
      Speaker: De Talleyrand
      ...iques étaient dans la disposition de la nation. Malgré la conviction intime où j'ai to...
      ...e pour l'Etat. Il s'agit du salut de la nation, et il tient essentiellement à la maniè...
      ...iques (1). L'Assemblée a décrété, le 2 de ce mois, que tous les biens ecclésiastiques étaient dans la disposition de la nation. Malgré la conviction intime où j'ai toujours été que ce décret était utile, et par-dessus tout juste, je ne me console...
      ...ds sur cet objet s'il n'en résultait qu'un mal particulier et non un bien immense pour l'Etat. Il s'agit du salut de la nation, et il tient essentiellement à la manière dont votre décret sera exécuté.
      Speaker: De Talleyrand
      ...ents clairs et précis pour assurer à la nation la disposition entière de ces biens. Je... ...me ouverts à tout le monde.... 11 est impossible de faire promptement des règlements clairs et précis pour assurer à la nation la disposition entière de ces biens. Je propose, d'après ces considérations, cinq articles à décréter:
      Speaker: De Talleyrand
      ...ésiastiques sont à la disposition de la nation, pour empêcher le divertissement des ti...
      ... même lieu, et apposeront, au nom de la nation, le sceau de leur juridiction sur les c...
      ... que du mobilier, et veilleront pour la nation à leur pleine et entière conservation ;...
      ...Qu'en conséquence du décret du 2 de ce mois, qui déclare que tous les biens ecclésiastiques sont à la disposition de la nation, pour empêcher le divertissement des titres, ainsi que l'enlèvement du mobilier employé à l'usage des églises, chapitre...
      ...ndue de leur ressort, se feront représenter tous les titres, les réuniront en un même lieu, et apposeront, au nom de la nation, le sceau de leur juridiction sur les chartriers et dépôts qui les contiendront, et que lesdits juges dresseront pareil...
      ... et supérieurs desdits établissements, seront constitués gardiens tant du scellé que du mobilier, et veilleront pour la nation à leur pleine et entière conservation ; le tout sans autres frais de procédure que ceux du transport ;
      2° Que, le vol qui serait fait à la nation étant le plus grave de tous les crimes ... 2° Que, le vol qui serait fait à la nation étant le plus grave de tous les crimes de ce genre, les personnes de toute qualité, coupables de divertissements, soit ...

      Séance du samedi 7 novembre 1789

      page 719
      Speaker: De Talleyrand
      ...sont autorisés à poursuivre au nom delà nation, concurremment et par prévention avec l... ...ers chargés, dans chaque juridiction royale, de l'exercice du ministère public, sont autorisés à poursuivre au nom delà nation, concurremment et par prévention avec les maîtrises, les personnes prévenues de ces crimes, et donneront, ainsi que les...
      Speaker: De Talleyrand
      ...ments, à peine d'être responsables à la nation de leur négligence. ...s des maîtrises à ce qu'il ne soit fait aucune coupe de bois contraire aux règlements, à peine d'être responsables à la nation de leur négligence.

      Séance du samedi 7 novembre 1789

      page 720
      Speaker: L'abbé Maury
      ...nos biens étaient à a disposition de la nation : il y a loin d'une disposition à une p... Î)lus, vous avez décrété que nos biens étaient à a disposition de la nation : il y a loin d'une disposition à une prise de possession. Si c'est un acte conservatoire que vous voulez faire, il est...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...nos biens sont sous la sauvegarde de la nation. Je propose de réduire la motion au seul article qui déclare que nos biens sont sous la sauvegarde de la nation.
      Speaker: De Coulmiers
      ... biens ecclésiastiques appartenait à la nation. ...1). Messieurs, Vous avez décrété Je 2 de ce mois, que la disposition de tous les biens ecclésiastiques appartenait à la nation.
      Speaker: De Coulmiers
      ...e décret qui met à la disposition de la nation les propriétés ecclésiastiques sous la ... ...ues par tout un canton pour faire partie de tel ou tel bénéfice, surtout après le décret qui met à la disposition de la nation les propriétés ecclésiastiques sous la surveillance des pravinces ; ce ne peut pas être sur les propriétés mobilières d...

      Séance du samedi 7 novembre 1789

      page 721
      Speaker: De Coulmiers
      ...ement garants et responsables envers la nation. ...es et églises de leurs bénéfices, ou maisons d ordre, dont ils seront personnellement garants et responsables envers la nation.
      Speaker: Le Président
      ...ments, à peine d'être responsables a la nation de leur négligence. ...s des maîtrises à ce qu'il ne soit fait aucune coupe de bois contraire aux règlements, à peine d'être responsables a la nation de leur négligence.
    • Séance du lundi 10 novembre 1789

      - search term matches: (10)

      Séance du lundi 10 novembre 1789

      page 731
      ...ù ils abandonnent tous îeurs biens à la nation, s'en rapportant à ce que l'Assemblée n... 8° Adresse de la communauté des Feuillants de l'abbaye de Belle-Fontaine, où ils abandonnent tous îeurs biens à la nation, s'en rapportant à ce que l'Assemblée nationale jugera nécessaire pour la conservation de leur existence.

      Séance du lundi 10 novembre 1789

      page 741
      Speaker: Target
      ...ttentat à la puissance souveraine de la nation ; ...lement de Normandie, et qui lui a été communiqué par les ordres du Roi, est un attentat à la puissance souveraine de la nation ;
      Speaker: Target
      ...le Roi, pour le remercier, au nom de la nation, de la promptitude avec laquelle il a p... « A décrété et décrète : 1° que M. le président ^ se retirera devers le Roi, pour le remercier, au nom de la nation, de la promptitude avec laquelle il a proscrit cet arrêté, et réprimé les écarts de ladite chambre ;
      Speaker: Target
      ...ment la connaissance des crimes de lèse-nation, pour le procès être instruit contre le... « 2° Que cette pièce sera renvoyée au tribunal auquel elle a attribué provisoirement la connaissance des crimes de lèse-nation, pour le procès être instruit contre les auteurs de l'arrêté, ainsi •> qu'il appartiendra;
      Speaker: Garat
      ... l'amour-propre d'un représentant de la nation.... (De violents murmures se font enten... ...qu'on vous a proposées, mais je ne prendrais pas conseil de la sensibilité et de l'amour-propre d'un représentant de la nation.... (De violents murmures se font entendre.) Nous avons affaire à un adversaire formaliste ; il faut mettre de notre cô...

      Séance du lundi 10 novembre 1789

      page 742
      Speaker: Le comte de Clermont-Tonnerre
      ... chargé de connaître des crimes d3 lèse-nation? et ce tribunal a mérité ]a confiance g... ...t pas juger les membres du parlement; mais ce tribunal n'est-il pas actuellement chargé de connaître des crimes d3 lèse-nation? et ce tribunal a mérité ]a confiance générale. Si vous craignez de renvoyer un parlement au Châtelet, il y a dans ce p...
      Speaker: La Poule
      ...ajouté, ne plus parler de crime de lèse-nation, que vous ne l'ayez défini ; remerciez ... ...despotisme que la multiplicité des accusations de lèse-majesté. Il faut, a-t-il ajouté, ne plus parler de crime de lèse-nation, que vous ne l'ayez défini ; remerciez le Roi, et déclarez n'y avoir lieu à délibérer.
      Speaker: Barnave
      ...emble que ce délit est un crime de lèse-nation, pour la poursuite duquel il faut renvo... ...faiture ; il ne reste que la forme dans laquelle il doit être poursuivi; il me semble que ce délit est un crime de lèse-nation, pour la poursuite duquel il faut renvoyer devant le tribunal compétent, et nommer des commissaires.

      Séance du lundi 10 novembre 1789

      page 743
      Speaker: Le Chapelier
      ...ttentat à la puissance souveraine de la nation, a décrété et décrète : ...lement de Normandie, et qui lui a été communiqué par les ordres du Roi, est un attentat à la puissance souveraine de la nation, a décrété et décrète :
      Speaker: Le Chapelier
      ... le Roi pour Je remercier, au nom de la nation, de la promptitude avec laquelle il a p... « 1° Que M. le président se retirera devers le Roi pour Je remercier, au nom de la nation, de la promptitude avec laquelle il a proscrit cet arrêté, et réprimé les écarts de ladite Chambre ;
      Speaker: Le Chapelier
      ...ment la connaissance des crimes de lèse-nation, pour le procès être instruit contre le... ...ue celte pièce sera envoyée au tribunal auquel l'Assemblée a attribué provisoirement la connaissance des crimes de lèse-nation, pour le procès être instruit contre les auteurs de l'arrêté, ainsi qu'il appartiendra ;
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 8 results
    • Séance du lundi 23 novembre 1789

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 224
      ...'ils ont faite de M. Hell, député de la nation pour le bailliage de Haguenau, pour mai... 2? D'approuver la nomination qu'ils ont faite de M. Hell, député de la nation pour le bailliage de Haguenau, pour maire juge civil et criminel de leur dite ville, suivant les procès-verbaux d'élect...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 225
      Speaker: De Boisgelin
      ... publique; il exerce la puissance de sa nation qui sembfe devenir la sienne, et la Con... ...sont point renfermés dans lui-même: il concourt à tous les progrès de la liberté publique; il exerce la puissance de sa nation qui sembfe devenir la sienne, et la Constitution de son pays est son ouvrage : et quand cette auguste Assemblée daigne ...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 228
      Speaker: Lavoisier
      ...réer également l'offre qu'ils font à la nation, de concourir de tous leurs moyens, de ... 3° D'agréer également l'offre qu'ils font à la nation, de concourir de tous leurs moyens, de tout leur crédit, et de leur fonds capital, qui est de 100 millions, à l'établis...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 231
      ...pour la régénération de l'Etat \ que la nation une fols munie du pouvoir législatif et...
      ...ns s'en faire un devoir ; et puisque la nation est, depuis Gharlemagne, une fois assem...
      N'oublions pas, Messieurs, que nous avons été appelés pour la régénération de l'Etat \ que la nation une fols munie du pouvoir législatif et souverain, ce qui fait comme le pivot de la révolution, elle ne saurait compose...
      ...France doit aujourd'hui se faire un mérite d'y concourir : ce comité doit du moins s'en faire un devoir ; et puisque la nation est, depuis Gharlemagne, une fois assemblée pour son bonheur, devenue en ce

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 232
      ...s ecclésiastiques comme les biens de la nation même, en les regardant aussi comme char... ...omme s'ils en étaient déjà privés. Nous devons regarder dès aujourd'hui les biens ecclésiastiques comme les biens de la nation même, en les regardant aussi comme chargés du soin de pourvoir au culte divin, à la subsistance des ministres et au sou...
      ... que tous les autres, du bienfait de la nation. C'est aussi sur ce seul décret, dans l... ...aucun riche) que le sort a maltraités par elle, sans qu'ils fussent moins dignes que tous les autres, du bienfait de la nation. C'est aussi sur ce seul décret, dans lequel tous les autres vont comme se fondre, que j'ai dressé mon plan, et je fais...
      ...astiques étaient à la disposition de la nation, n'a pas entendu, ni pu même entendre e... Sans doute que l'Assemblée nationale, en décrétant que tous les biens ecclésiastiques étaient à la disposition de la nation, n'a pas entendu, ni pu même entendre excepter les biens des bénéfices en patronage laïque, ni ceux de l'ordre de Malte...
      ...ptées de la disposition générale que la nation a droit d'en faire, tout comme des autr... ...et celui de leurs enfants, les possessions de l'ordre de Malte peuvent être exceptées de la disposition générale que la nation a droit d'en faire, tout comme des autres biens ecclésiastiques; savoir encore si, après l'abolition des ordres, ou de ...
      ... n'ont exprimé que le vœu général de la nation,je ne vois qu'un moyen qui conserverait... ...cilier cet établissement ou sa conservation avec les décrets de l'Assemblée, qui n'ont exprimé que le vœu général de la nation,je ne vois qu'un moyen qui conserverait les avantages que notre commerce et notre gouvernement retirent de cet ordre, o...
      ...l entre aujourd'hui dans les vues de la nation de verser les biens ecclésiastiques dan... il entre aujourd'hui dans les vues de la nation de verser les biens ecclésiastiques dans le commerce, et de les diviser, même dans leurs vente, de manière qu'ils forme...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 233
      ... qui, même encore , ne priverait pas la nation ni des améliorations industrielles, ni ... ...fondation, aux tèrmes d'une condition bien et dûment remplie par l'événement, ce qui, même encore , ne priverait pas la nation ni des améliorations industrielles, ni peut-être même de l'augmentation naturelle dans la valeur des biens fondés.
      Si donc la nation dispose de tous les biens ecclésiastiqu... Si donc la nation dispose de tous les biens ecclésiastiques, les patrons en seront pour la privation de leurs droits de présentation, et ...
      ...pose, ils passent entre les mains de la nation, afin que le même comité des finances, ...
      ... ou désire d'en retirer au profit de la nation; en sorte donc que sans entrer à cet ég...
      ...rges attachées aux biens ecclésiastiques, et nous le devons, si, comme je le suppose, ils passent entre les mains de la nation, afin que le même comité des finances, où lé patriotisme domine, soit moins exposé aux erreurs ou à l'illusion dans ses calculs, sur les avantages qu'il se flatte ou désire d'en retirer au profit de la nation; en sorte donc que sans entrer à cet égard moi-même dans aucune combinaison de finan-

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 234
      ...'Eglise, et les autres aux dépens de la nation. ...iré l'établissement à cotre souverain. La plupart ne sont dotés que du bien de l'Eglise, et les autres aux dépens de la nation.
      ...e du serment dé fidélité au Roi et à la nation. ...en la forme usitée, mais après la prise de possession qui sera elle-même précédée du serment dé fidélité au Roi et à la nation.
      ...erment, et au Roi et aux archives de la nation. ...prise de possession, et il serait envoyé une expédition de cette prestation de serment, et au Roi et aux archives de la nation.

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 236
      ...i aussi libre, ni aussi puissant qu une nation entière. Cette nation franche et généreuse, attachée depuis C... ... quelquefois tenté cette réforme, mais toujours vainement, parce qu'il n'était ni aussi libre, ni aussi puissant qu une nation entière. Cette nation franche et généreuse, attachée depuis Clovis à la foi catholique et romaine, y persévérera constamment, et l'on doit se...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 237
      ... dans la volonté générale de cette même nation, dont le vœu me paraît, dans son énergi... ligion elle-même ; la preuveen est, à mes yeux, dans la volonté générale de cette même nation, dont le vœu me paraît, dans son énergie, comme l'ordre de Dieu. L'Assemblée nationale, d'autre part, s'est engagée aux...
      ...ar si, comme je le suppose toujours, la nation, dispose des biens ecclésiastiques, mis... ... congrue; il faut seulement pourvoir à une règle fixe pour leur établissement, car si, comme je le suppose toujours, la nation, dispose des biens ecclésiastiques, mise alors à la place des décimateurs pour la charge des congrues, il ' lui importe...
      ...me par le décret du 2 de ce mois, et la nation n'avait fait que, le prévenir, en usant... ...'un père de famille. Le principe en a été consacré dans la constitution du royaume par le décret du 2 de ce mois, et la nation n'avait fait que, le prévenir, en usant de son droit, lorsque par son décret du 4 août elle a défendu de porter de l'ar...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 238
      ...re irrévocable, le roi, le clergé et la nation, qui n'y ont été ni vus, ni entendus. L...
      ...ers municipaux, des représentants de la nation, par la voie la plus sévère de l'électi...
      ...u concordat, comme celle d'un contrat qui ait lié tout à la fois, et d'une manière irrévocable, le roi, le clergé et la nation, qui n'y ont été ni vus, ni entendus. La politique y eut plus de part que le bien de l'Eglise. Rien ne le prouve comme ...
      ...mblée travaille à une régénération qui va nous donner des magistrats, des officiers municipaux, des représentants de la nation, par la voie la plus sévère de l'élection, et cela ne touche qu'à nos intérêts temporels : fau-draitril donc que pour d...
      ...semblée, qui met à la disposition de la nation tons les biens ecclésiastiques. Or j'ai... ...out changement; mais à cet égard la question a été jugée par décret même de l'Assemblée, qui met à la disposition de la nation tons les biens ecclésiastiques. Or j'ai prouvé que les biens de toute fondation spiri-tualisée n'en étaient pas excepté...
      ...e la religion, A cela je réponds que la nation déclarant que la religion catholique se...
      ... renonce à la foi ; et c'est de quoi la nation est et sera toujours plus loin que cert...
      ...raînerait, avec l'abandon de leurs services, la ruine prochaine et infaillible de la religion, A cela je réponds que la nation déclarant que la religion catholique sera toujours la religion de l'Etat, et le peuple français y étant généralement tr...
      ... il faljt qu'il remplisse cette obligation dans tous les temps, ou il faut qu'il renonce à la foi ; et c'est de quoi la nation est et sera toujours plus loin que certains esprits
      ...rir à la distribution des aumônes de la nation, soit pour les ateliers, soit pour les ... ...s toutes les provinces, ils ont toujours l'avantage et même l'agrément de concourir à la distribution des aumônes de la nation, soit pour les ateliers, soit pour les dispensions manuelles, par les attestations et les indications dont les recteurs...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 239
      ...s privés au grand intérêt général de la nation, on doit espérer que l'esprit patriotiq... ...cles que de les prévoir. Après les sacrifices qui ont déjà été faits des intérêts privés au grand intérêt général de la nation, on doit espérer que l'esprit patriotique aplanira toutes les difficultés de lui-même ; je viens donc, à la seconde div...
      ...é, de cette liberté tant désirée par la nation, si bien, si heureusement défendue par ... ... asile à l'innocence; c'est le premier droit et le plus digne usage de la liberté, de cette liberté tant désirée par la nation, si bien, si heureusement défendue par cette Assemblée. Je voudrais donc, en donnant mon avis particulier sur cet objet...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 240
      Je pense bien que si la nation dispose des biens Je pense bien que si la nation dispose des biens
      ...is le dire que rien n'intéresse tant la nation comme de former au plus tôt, sur ses pr... ...be donc sur notre comité même de constitution. Or, il sait mieux que je ne saurais le dire que rien n'intéresse tant la nation comme de former au plus tôt, sur ses propres principes, un esprit général qui, après avoir été adopté par la génération...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 241
      ... de ce mois sont à la disposition de la nation. Rien qui soit d'ailleurs plus conforme... ...é n'aura pas la possession ou l'administration des biens, qui par le décret du 2 de ce mois sont à la disposition de la nation. Rien qui soit d'ailleurs plus conforme à la plus ancienne et à la plus sainte discipline de l'Eglise, que les conciles...
      ...diocésains d'un évêque, il importe à la nation dè conserver et de maintenir toutes les... ...e sur des individus citoyens et français, sujets du Roi, avant d'être clercs ou diocésains d'un évêque, il importe à la nation dè conserver et de maintenir toutes les pratiques par lesquelles le souverain a maintenu lui-même jusqu'ici son entière...
      ...s biens déclarés à la disposition de la nation, seront probablement vendus à son profi... ...le traitement qui est à faire aux religieux déplacés, et aux bénéficiera dont les biens déclarés à la disposition de la nation, seront probablement vendus à son profit.
      ...pelait Dumoulin ; il était réservé à la nation d'en purger l'Eglise, comme elle a déjà... ...s. On ne verra plus enfin des ëcumeurs de pensions et de bénéfices, comme les appelait Dumoulin ; il était réservé à la nation d'en purger l'Eglise, comme elle a déjà purgé l'Etat de ses déprédateurs et de ses sangsues.

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 242
      ...ent et gratuitement. Les réformes de la nation ne s'étendent et ne peuvent s'étendreau... ...ratique ou l'usage : c'est la voie de la pénltencerie, qui s'emploie et secrètement et gratuitement. Les réformes de la nation ne s'étendent et ne peuvent s'étendreaudelà des formes extérieures ; en sorte que quand elle ordonne de ne point porter...
      ...iage, considéré comme contrat civil. La nation, qui exerce aujourd'hui le pouvoir souv... ...le souverain peut établir des empêchements et prohibitifs et dirimants au ma-, riage, considéré comme contrat civil. La nation, qui exerce aujourd'hui le pouvoir souverain de la législation, ne pourrait-elle donc pas, de concert avec l'autorité e...
      ...dans leur jouissance, des droits que la nation doit respecter : c'est l'intention de l... ...elle nature et de telle somme qu'ils soient, par un titre égal; tous ont ainsi, dans leur jouissance, des droits que la nation doit respecter : c'est l'intention de l'Assemblée, et certainement tous les membres de ce comité n'en ont pas d'autre. ...
      Le clergé en corps a des dettes, et la nation s'engage nécessairement à les acquitter... Le clergé en corps a des dettes, et la nation s'engage nécessairement à les acquitter, en prenant ses biens. Cela s'entend ou doit s'entendre, quand on n'en parlerai...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 243
      ...ion plus forte, sur le fondement que la nation prenant leurs biens, ils y ont des droi...
      ...eur patrimoine , qui appartenaient à ia nation, ils n'avaient que leur subsistance à p...
      Les ipoines rentés prétendront à une pension plus forte, sur le fondement que la nation prenant leurs biens, ils y ont des droits particuliers ; ils diront aussi qu'ils n'ont pas accoutumé de vivre dans les ...
      ... on leur répondra que, sur les biens qu'ils regrettent et qui n'étaient pas de leur patrimoine , qui appartenaient à ia nation, ils n'avaient que leur subsistance à prendre ; que leur état est le même que celui de tous les autres religieux ; que ...
    • Séance du mercredi 25 novembre 1789

      - search term matches: (6)

      Séance du mercredi 25 novembre 1789

      page 252
      Speaker: Salomon de la Saugerie
      ...é et la liberté des représentants de la nation et de l'auguste personne de son monarqu... ...itoyens seront toujours prêts à sacrifier leur vie et leur fortune pour la sûreté et la liberté des représentants de la nation et de l'auguste personne de son monarque. Elleexprime en même temps ses regrets de n'avoir pas encore

      Séance du mercredi 25 novembre 1789

      page 256
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...un hommage pur, qu'aucune prévention de nation à nation n'a pu empêcher. Cette société est prés... ... de la révolution de 1688 a cru devoir offrir à l'Assemblée nationale de France un hommage pur, qu'aucune prévention de nation à nation n'a pu empêcher. Cette société est présidée par lord Stanhope; elle a pour secrétaire le docteur Price ; tous les deux ...
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...n voyant que bientôt les deux premières nations participeront en commun aux bienfaits d...
      ... exemple donné par la France aux autres nations concourra puissamment à rendre le Inond...
      ...ésente à l'Assemblée nationale ses félicitations et le plaisir qu'elle ressent en voyant que bientôt les deux premières nations participeront en commun aux bienfaits de la liberté civile èt religieuse. Elle espère, et c'est l'objet de tous ses vœux, que l'influence du glorieux exemple donné par la France aux autres nations concourra puissamment à rendre le Inonde entier heureux et libre.
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...ple given in France, to encourage other nations to assert the unalienable rights of man... ...cular satisfaction with which they reflect on the tendency of the glo-rious example given in France, to encourage other nations to assert the unalienable rights of man-kind, and thereby tô introduce a général reformation in the governments of Euro...

      Séance du mercredi 25 novembre 1789

      page 257
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...né en France pour encourager les autres nations à assurer les droits inaliénables de l'... ...faction qu'elle éprouve en réfléchissant sur l'influence au glorieux exemple donné en France pour encourager les autres nations à assurer les droits inaliénables de l'humanité, à amener une réforme générale dans les gouvernements de l'Europe, et à...
      Speaker: De Cazalès
      ...n tout ce qui sera réputé crime de lèse-nation; ...de lui présenter le projet d'une loi qui définisse avec une scrupuleuse attention tout ce qui sera réputé crime de lèse-nation;
      Speaker: De Cazalès
      ...ront être la matière d'un crime de lèse-nation à moins qu'ils ne soient liés à une act... « De déclarer que les écrits, que les paroles ne pourront être la matière d'un crime de lèse-nation à moins qu'ils ne soient liés à une action, qu'ils ne l'aient préparée* accompagnée ou suivie;
      Speaker: De Cazalès
      ...e pourra être qualifié du crime de lèse-nation. » ... De déclarer enfin que nul crime autre que ceux expressément nommés par la loi ne pourra être qualifié du crime de lèse-nation. »
    • Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      page 258
      ...ant ia préseute session, et a invité la nation à faire un don patriotique du quart de ... ...x par lesquels elle s'est déclarée inséparable de la personne sacrée du Roi pendant ia préseute session, et a invité la nation à faire un don patriotique du quart de son revenu.
    • Séance du vendredi 27 novembre 1789

      - search term matches: (22)

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 267
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...econnaissance pour les bienfaits que la nation recevra des nobles travaux de cette aug... ...uelle ils offrent à l'Assemblée nationale l'hommage de leur respect et de leur reconnaissance pour les bienfaits que la nation recevra des nobles travaux de cette auguste Assemblée.
      Speaker: Berthereau
      ... prévenues et accusées du crime de lèse-nation. ...t une négligence marquée dans l'instruction des affaires relatives aux personnes prévenues et accusées du crime de lèse-nation.
      Speaker: Berthereau
      ... prévenues et accusées du crime de lèse-nation, Châtelet contre lès personnes prévenues et accusées du crime de lèse-nation,

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 268
      Speaker: Lebrun
      ... de jouir des trésors qu'annoncent à la nation les nombreux auteurs de ces projets, me... ...tience, que quelques honorables membres ont témoignée de vérifier ses travaux et de jouir des trésors qu'annoncent à la nation les nombreux auteurs de ces projets, me force de rompre le silence et de révéler les ressources qui nous sont offertes.

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 269
      Speaker: D'Ailly
      ...ts de l'administration, salariés par la nation, doivent à la chose publique leurs trav... ...onale, considérant que toute fonction publique est un devoir ; que tous les agents de l'administration, salariés par la nation, doivent à la chose publique leurs travaux et leurs soins ; que, ministres nécessaires, ils n'ont ni faveur, ni préfére...

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 270
      Speaker: De Lachèze
      Il ne Convient pas à une nation noble et généreuse de payer ses dettes ... Il ne Convient pas à une nation noble et généreuse de payer ses dettes par

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 271
      Speaker: Bouchotte
      Je pense que la nation a besoin d'un crédit plus ample, puisqu... Je pense que la nation a besoin d'un crédit plus ample, puisque je propose de payer à terme fixe tous les objets arriérés, tels que les rentes...
      Speaker: Bouchotte
      ... et à son papier le cautionnement de la nation; 1° A donner a,ux opérations de la Caisse d'escompte plus d'extension, et à son papier le cautionnement de la nation;
      Speaker: Bouchotte
      ...n, je suis d'avis, au contraire, que la nation ne doit se rendre jamais caution du pap... Sur la première opération, je suis d'avis, au contraire, que la nation ne doit se rendre jamais caution du papier de la Caisse d'escompte, qu'elle doit la réduire aux bornes privées que lui ...
      Speaker: Bouchotte
      ...uple, la Caisse, bien loin de servir la nation, lui fit tort, en donnant à des ministr... ...nt de principe que les emprunts au nom de l'Etat sont des impôts réels sur Je peuple, la Caisse, bien loin de servir la nation, lui fit tort, en donnant à des ministres déprédateurs un moyen d'augmenter la dette na-> tionale, ce qu'ils n'auraient...

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 273
      Speaker: Bouchotte
      ...le, établie sous le cautionnement de la nation; je dis plus, pour tous ceux qui ont lu...
      ...stre, la Banque nationale, agehte de la nation, supportera-t-elle ces pertes, Ou se cr...
      La Banque nationale, établie sous le cautionnement de la nation; je dis plus, pour tous ceux qui ont lu avec attention le mémoirè du ministre, la Banque nationale, agehte de la nation, supportera-t-elle ces pertes, Ou se croira-t-elle dispensée de le faire,-parce que son honneur sera remplacé et que so...
      Speaker: Bouchotte
      ...lle ne les paye pas. Je demanderai à la nation assemblée si elle est ... c'est indemnité si elle paye les billets trop bien imités, ou gain entier, si elle ne les paye pas. Je demanderai à la nation assemblée si elle est
      Speaker: Bouchotte
      ...perdu leur titre de créance? Quoi ! yne nation généreuse, qui regarde la foi due aux engagements comme sacrée, cette nation qui a proscrit le mot fatal que j'ai pr... ...comment qualifierai-je un bénéfice fait en entier aux dépens de ceux qui auront perdu leur titre de créance? Quoi ! yne nation généreuse, qui regarde la foi due aux engagements comme sacrée, cette nation qui a proscrit le mot fatal que j'ai prononcé, croirai t-elle pouvoir amener de loin l'occasion d'un pareil bénéfice, e...
      Speaker: Bouchotte
      ...^' rique fit de l'Espagne la plus riche nation de l'Europe ; mais pour se procurer ce ...
      ...entôt la richesse se partagea entre les nations qui fournirent à ses besoins, l'Espagne...
      ...té constante est justifiée par un exemple : la découverte" des mines de 'l'Ara é^' rique fit de l'Espagne la plus riche nation de l'Europe ; mais pour se procurer ce qui lui manquait, et beaucoup dé chosès lui manquaient, elle les paya : bientôt la richesse se partagea entre les nations qui fournirent à ses besoins, l'Espagne alors devint aussi peu riche qu'elle était avant la découverte des mines, dès q...
      Speaker: Bouchotte
      ...rrence à prix égal avec ceux des autres nations ; d'où il résultera une perte évidente ... ...ans l'Italie, l'Espagne et les échelles du Levant; ne pourront soutenir la concurrence à prix égal avec ceux des autres nations ; d'où il résultera une perte évidente pour le commerce, français.

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 276
      Speaker: Bouchotte
      ... tous les cas une portion de l'or de la nation et une portion de l'étranger viendront ... ...ts, ils nécessitent tous deux davantage la circulation de l'argent monnayé. Dans tous les cas une portion de l'or de la nation et une portion de l'étranger viendront se fondre ici et se changer en pièces créditées ou billets nationaux plus solide...
      Speaker: Bouchotte
      ...e clergé et les pays d'Etats, sauf à la nation à répéter à ces derniers un rembourseme... ... ou intérêts se payent au Trésor royal, à l'hôtel de ville, ainsi que ceux sur le clergé et les pays d'Etats, sauf à la nation à répéter à ces derniers un remboursement ou indemnité , jusqu'à ce qu'elle se soit, chargée de leurs dettes.

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 278
      Speaker: Bouchotte
      ...mais iridiffé-rent pour le crédit de la nation, et .peu cbûtëUx pour le débiteur qui s... forîhè en un échange modërë, toujours utile pour celui qui fournira leé fonds, mais iridiffé-rent pour le crédit de la nation, et .peu cbûtëUx pour le débiteur qui sera fdrcé d'y recourir, puisqu'il h'ëXcédera pas les bbrnes d'Une Simple cortimi...
      Speaker: Bouchotte
      ...uels l'intérêt sera payé à 4 Q/0 par la nation. | Le Trésor royal y fera verser exacte... ...ënt effectif formera lé premiet* forids de la caisse montànt à 50 millions, desquels l'intérêt sera payé à 4 Q/0 par la nation. | Le Trésor royal y fera verser exactement le dërhiër jour de chaque rtibis 2 millions,, à compter du dernier décembre...

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 279
      Speaker: Bouchotte
      ...sposition et sous la surveillance de la nation,, pour que cette denrée, presque aussi ... ... les forêts qui,-suivant moi,ne peuvent'sàns inconvénients cesser d'être à la disposition et sous la surveillance de la nation,, pour que cette denrée, presque aussi nécessaire â là vie que lë sel, ne soit sujette à aucun monopole êj à aucun acca...

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 281
      Speaker: Roederer
      ...tre mise sous la garantie suprême de la nation ; si son établissement serait constitut... ...ution prépare votre détermination sur la question de savoir si une banque peut être mise sous la garantie suprême de la nation ; si son établissement serait constitutionnel et se concilierait avec les principes fondamentaux dè toute grande sociét...

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 282
      La nation le peut ; j'ai établi plUs haut qUë bet... La nation le peut ; j'ai établi plUs haut qUë bette opération ëst aU§Si ihdispensàblë que présente, il he s'agit donc quë de^ iho...
      ...rê la véritable valeur des bieM dont la nation pëut disposer ; 1® Conriàltrê la véritable valeur des bieM dont la nation pëut disposer ;

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 283
      ...ion éûp-* priniéë^ dans les villé's. La nation profiterait donë shr-lë^charilp, sùns à... ... fonds cfui né produisent rien aujourd'hui; c'ëst-à-dirë, dës maisotis d'Habitation éûp-* priniéë^ dans les villé's. La nation profiterait donë shr-lë^charilp, sùns àùciin fafhplacktriërit, dë toUs lës àiiti'ës biëhs pdrtànt rëvenus, ët ëlle joui...
      Ainsi là nation âuHiit bieh pàyé ibdtes feëS dettes, ëh... Ainsi là nation âuHiit bieh pàyé ibdtes feëS dettes, ëh Valeurs préférables a l ârgeiit comptant ; et Cë{ieiidant elle jbuirait ëncbrë ...

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 284
      ...rait retardée d'autant, au profit de la nation qui jouirait plus longtemps des fruits....
      ...rofit dès citoyens les moins aisés ; la nation en aurait été indemnisée d'avance par u...
      ...ts, à les mettre dans la circulation qu'ils vivifieraient. La vente des biens serait retardée d'autant, au profit de la nation qui jouirait plus longtemps des fruits. Il en résulterait encore un très-grand bien : les porteurs de fortes sommes en ...
      ...omptant du droit d'en forcer la vente, le bénéfice tournerait ordinairement au profit dès citoyens les moins aisés ; la nation en aurait été indemnisée d'avance par une longue jouissance des revenus ; les terres des particuliers n'auraient pas so...

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 285
      Mais ce qui reviendrait à la nation né pourrait être payé qu'en assignats d... Mais ce qui reviendrait à la nation né pourrait être payé qu'en assignats dans le même délai, aussi sans intérêts. Les assignats seraient pareillement bâto...

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 286
      ...urs, il ne serait point avantageux à la nation de réserver ces ...rict qes fopds spécialement affectés à ce respectable e^plpi. ppnen4aidt, Messieurs, il ne serait point avantageux à la nation de réserver ces
      ...4e rentes qiie vous auriez acquise à la nation p&r le payement d'un capital plus ppnsi... ...e plus forte somme d'assignat^ ét fonder le revpnii de^ hôpitaux sur la portion 4e rentes qiie vous auriez acquise à la nation p&r le payement d'un capital plus ppnsidérabléf
      L'avantage serait évident, eu ce que la nation ne payerait pas plus 4'une manière que ... L'avantage serait évident, eu ce que la nation ne payerait pas plus 4'une manière que de l'autre, et que cependant elle continuerait à Per cer voir, au profit delà pa...
      ...ment de la dette nous conserverons à la nation pendant encore une lo.ngue suite ^'anné... Outre l'allégement de la contribution publique qui résulterait du payement de la dette nous conserverons à la nation pendant encore une lo.ngue suite ^'années, tout o.u partie du revenu des biens qui quraifint serv\ à les. acquitter. Çe...
      ... une inaliénables, la spuyeraipè^ de la nation méconnue, le pouvoir arbitraire ressusc... ...lergé foMnant pn prdrè pnop^foiré',' les dçn m^ihes de la cpurppne fëuus eppqpe' une inaliénables, la spuyeraipè^ de la nation méconnue, le pouvoir arbitraire ressuscité bouleversant yqtre ouvrage, ef sutjstituanf les abus? Je gaspillage, [e 4iés...

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 287
      ...t très-longtemps, et sans surcharger ta nation, les indemnités, retraites, pensions ou... La caisse de Vextraordinaire pourrait done acquitter pendant très-longtemps, et sans surcharger ta nation, les indemnités, retraites, pensions ou autres dédommagements que l'Assemblée nationale jugera nécessaire, éouitable et...

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 290
      ...era employée à acquitter entièrement la nation envers la Caisse d'escompte, et le surp... Art. 2. La somme d'assignats qui pourra être assise sur la valeur de ces mens, sera employée à acquitter entièrement la nation envers la Caisse d'escompte, et le surplus à faire face aux besoins les plus urgents.
      ...ière incontestable les avantages que la nation en aurait retiré dans l'avenir, et la r... ...objections qui lui ont été opposéès. Je crois que je pourrais établir, d'une manière incontestable les avantages que la nation en aurait retiré dans l'avenir, et la réalité des ressources qu'il aurait offertes: aux embarras du moment. Le rétablis...

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 291
      En effet, Messieurs, loin d'engager la nation par un privilège pour dix, vingt ou tre... En effet, Messieurs, loin d'engager la nation par un privilège pour dix, vingt ou trente années, "Comme on l'avait désiré d'abord, votre opération se réduit aujourd'...

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 293
      ...ce et l'agriculture; c'est alors que la nation française s'élevant, superbe de sa nouvelle splendeur, rendra les autres nations ses tributaires : eh 1 qui pourrait cal... ...mpôt n'atteignit que faiblement, sera tout au moins forcée de féconder le commerce et l'agriculture; c'est alors que la nation française s'élevant, superbe de sa nouvelle splendeur, rendra les autres nations ses tributaires : eh 1 qui pourrait calculer sous combien de rapports? C'est alors enfin, et ce sera votre plus douce j...

      Séance du vendredi 27 novembre 1789

      page 294
      ...0/0 d'intérêt pour un papier dont la .. nation fournirait elle-même le gage et sè rend... ...nce de 170 millions, je ne vois pas comment |1 serait convenable de lui payer 3 0/0 d'intérêt pour un papier dont la .. nation fournirait elle-même le gage et sè rendrait caution.
    • Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (11)

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 409
      ...pend le destin de l'Etat; et bientôt la nation entière achevant votre ouvrage, exercer... ...rée à votre constitution; j ai vu prête à se terminer la grande question dont dépend le destin de l'Etat; et bientôt la nation entière achevant votre ouvrage, exercera sous l'empire des (1) Ce billet serait revêtu des signatures nécessaires.

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 411
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      ...oût et jours suivants ; elle offre à la nation une partie du produit du recepage du qu... ..., porr tant adhésion aux décrets de l'Assemblée, et en particulier à ceux du 4 août et jours suivants ; elle offre à la nation une partie du produit du recepage du quart en réserve de la commune, destinant l'autre à l'achat des grains nécessaires...
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      ...a liberté publique. Depuis longtemps la nation française exerçait l'empire de ses conn...
      ...ait par ses vertus les espérances de sa nation 5 et maintenant un concours unanime éta...
      ...bre, et d'un peuple libre, de s'intéresser à tous les progrès du bonheur et de la liberté publique. Depuis longtemps la nation française exerçait l'empire de ses connaissances et de ses arts. Elle dirigeait son gouvernement par ses opinions, quan...
      ...nous pouvons appeler le meilleur des hommes et le premier des citoyens, encopragait par ses vertus les espérances de sa nation 5 et maintenant un concours unanime éta*-blit une Constitution durable sur les droits imprescriptibles des hommes et de...
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      ...is amis de ia liberté et du bonheur des nations. » ...e bienveillance universelle qui doivent lier dans tous ies pays du monde les vrais amis de ia liberté et du bonheur des nations. »
      Speaker: Martineau
      ... toute fàcheqse rivalité entre les deux nations, pour faire place à des sentiments de c... ...ue à cette lettre l'idée importante du désir qu'a l'Assemblée de voir s'éteindre toute fàcheqse rivalité entre les deux nations, pour faire place à des sentiments de concorde et de fraternité, si véritablement convenables à leur gloire et à leurs ...

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 412
      Speaker: De la Luzerne
      ...ndant le tribut de reconnaissance dë ma nation entière, daignez agréer, Messeigneurs, ... « En attendant le tribut de reconnaissance dë ma nation entière, daignez agréer, Messeigneurs, le faible et respectueux hommage d'un de ses concitoyens; sans doute elle me par...
      Speaker: De la Luzerne
      ...d'une prévention que ie caractère de ma nation eût détruit facilement s'il eût été plu... « Mais cette influence dangereuse d'une prévention que ie caractère de ma nation eût détruit facilement s'il eût été plus approfondi, c'est surtout dans l'administration de la justice qu'elle a fait p...
      Speaker: De la Luzerne
      ...sur ma véracité. Que le caractère de ma nation, toujours malheureuse, longtemps calomn... ...er d'enthousiasme ; mais j'assure du moins que je ne m'attirerai aucun reproche sur ma véracité. Que le caractère de ma nation, toujours malheureuse, longtemps calomniée, jamais connue, va se trouver différent de celui qu'on s'était généralement ...
      Speaker: De la Luzerne
      ...a toujours répugné à la franchise de ma nation ; nous ne pensons pas à trahir ; nous n... ... ou la crainte, la satisfaction ou la sécurité 1 Mais ce caractère d'hypocrisie a toujours répugné à la franchise de ma nation ; nous ne pensons pas à trahir ; nous n'avons jamais pensé à feindre.
      ... l'accordent (1) Voy. le discours» à la nation corse, à l'occasion de l'élection des d... ...actions. Leur confiance n'a point de bornes, lorsque l'homme en place auquel ils l'accordent (1) Voy. le discours» à la nation corse, à l'occasion de l'élection des députés aux Etats généraux, chez Gar-nery, libraire, quai des Granps-Augustins, n...

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 413
      Speaker: Target
      ...itution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi, et de remplir avec... ...ns de celui qui présidera, le serment de maintenir de tout leur pouvoir la constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi, et de remplir avec zèle et courage les fonctions civiles et politiques qui leur seront confiées. »
      « En réunissant la Corse à la nation française, vous lui avez imposé, Messei...
      ...é ; que ce sont les représentants d'une nation généreuse qui l'ont entièrement dérobée...
      ...endu la liberté de sa patrie contre une nation qui n'avait pas le droit de la vendre, et contre une nation qui n'avait pas celui de l'acheter. Tém...
      ..., qu'il serait à désirer que toutes les nations eussent pu y envoyer des députés, pour ...
      ... s'avancer la fin des malheurs de notre nation, il s'écrie, dans la sensibilité de son...
      « En réunissant la Corse à la nation française, vous lui avez imposé, Messeigneurs, la loi d'une éternelle fidélité. Attachée déjà, par inclination, au sort...
      ...jamais que c'est à un roi-citoyen qu'elle a dû les premiers moments de sa liberté ; que ce sont les représentants d'une nation généreuse qui l'ont entièrement dérobée aux attentats soutenus du despotisme et de l'aristocratie; et que ce décret in-...
      ...omme un chef de rebelles, n'ont vu au contraire qu'un homme courageux, qui a défendu la liberté de sa patrie contre une nation qui n'avait pas le droit de la vendre, et contre une nation qui n'avait pas celui de l'acheter. Témoin de la révolution qui s'opère, il s'empresse de féliciter l'Assemblée nationa...
      ...ion de cette importance est un spectacle si intéressant pour toutes les sociétés, qu'il serait à désirer que toutes les nations eussent pu y envoyer des députés, pour y apprendre les droits de l'homme, les devoirs de chaque ordre de citoyens, et les principes du gouvernement qui peut les rendre heuieux. » Puis, satisfait de voir s'avancer la fin des malheurs de notre nation, il s'écrie, dans la sensibilité de son âme : « Je pardonne, mon cher baron, aux Français toutes les injures qu'ils nou...

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 414
      Speaker: Le comte de Virieu
      ...e autre disposition serait funeste à la nation et aux provinces, et seulement utile au... ...sse, a cru devoir n'admettre parmi ses représentants que des propriétaires. Toute autre disposition serait funeste à la nation et aux provinces, et seulement utile aux capitalistes, qui, conservant leur fortune en portefeuille, savent se soustrai...
      Speaker: Le comte de Virieu
      Les représentants de la nation doivent être attachés à la terre qui fa... Les représentants de la nation doivent être attachés à la terre qui fait notre richesse ; ils doivent être indépendants de leur existence, pour qu'ils...
      Speaker: Ménard de la Groye
      ...l mérite àu titre de représentant de la nation, c'en sera assez pour consoler ceux de ... ...is seulement dans chaque siècle du spectacle d'un homme obscUr élevé par son seul mérite àu titre de représentant de la nation, c'en sera assez pour consoler ceux de sa classé et pour les empêcher de se croire Tlontëusement exclus du plus beau de...
    • Séance du lundi 16 novembre 1789

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 66
      Speaker: Target
      ...s de la Congrégation dè Saint-Maur à la nation, sous les conditions d'une pension viag... ...tères situés en Bretagne, Anjou et Poitou, par laquelle ils abandonnent les biens de la Congrégation dè Saint-Maur à la nation, sous les conditions d'une pension viagère de 18,000 livres et de l'habileté à posséder les bénéfices-cures, et à rempl...

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 68
      Speaker: Prieur
      ...ation digne des grandes destinées de la nation. ...erté ; établissez des cantons, si vous voulez avoir, par la suite, une représentation digne des grandes destinées de la nation.

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 70
      Speaker: Le Président
      ...e fidélité qu'elle doit au Roi et à. la nation, incertaine sur la manière de remplir, ... La: Cour, pénétrée des sentiments de fidélité qu'elle doit au Roi et à. la nation, incertaine sur la manière de remplir, dans les circonstances actuelles, les engagéïhents'qu'elle a contractés par son ...

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 71
      ...s les services publics, salariés par la nation. ...ouveaux juges, gratuites pour les citoyens qui y ont recours,, seront, comme tous les services publics, salariés par la nation.
      ... : 1° parce que nous devons compte à la nation du motif et de l'emploi de ses contribu... ...ous a paru que votre détermination à cet égard devait précéder toutès les autres : 1° parce que nous devons compte à la nation du motif et de l'emploi de ses contributions ; 2° parce que votre décision sur les dépenses servira de base à l'établis...

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 74
      ...itoriale est la véritable richesse delà nation. La défense du territoire et,1a sûreté ... La contribution territoriale est la véritable richesse delà nation. La défense du territoire et,1a sûreté de ses cultivateurs étant les premiers besoins communs à tous les propriétaires,...

      Séance du lundi 16 novembre 1789

      page 75
      ... ce que lui prescrivent l'intérêt de la nation et celui de ses créanciers légitimes, a... ...l ordre d'administration et de comptabilité, afin de satisfaire tout à la fois à ce que lui prescrivent l'intérêt de la nation et celui de ses créanciers légitimes, a décrété et décrète ce qui suit :
    • Séance du mercredi 18 novembre 1789

      - search term matches: (16)

      Séance du mercredi 18 novembre 1789

      page 87
      ...e-Cbatel en Forez; elle fait offre à la nation de l'argenterie de son église, dû prix ... Adressé du môme genre de la ville de Sàint-Haon-îe-Cbatel en Forez; elle fait offre à la nation de l'argenterie de son église, dû prix qui proviendra de la vente de ses communaux et de là contribution qui sera suppo...
      Acte d'abandon fait en faveur de la nation, par M. Jamon, de la finance de son off... Acte d'abandon fait en faveur de la nation, par M. Jamon, de la finance de son office de conseiller et procureur du Roi en la viguerie delà ville de Montfaucon en...

      Séance du mercredi 18 novembre 1789

      page 88
      Speaker: Rewbell
      ...rtements, et non de réprésentants de la nation. ...s propose pour les assemblées qui nous suivront les remplira de députés des départements, et non de réprésentants de la nation.

      Séance du mercredi 18 novembre 1789

      page 89
      Speaker: Le comte de Crillon
      ...et noble fonction de représentant de la nation soit; le prix des talents et des vertus... ... grandes qualités ou de grands bienfaits. L'intérêt du royaume est que la belle et noble fonction de représentant de la nation soit; le prix des talents et des vertus.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...incipe que chacun de nous représente la nation, qu'il est solidaire des intérêts, de l... ...lection à l'Assemblée nationale. Nous avons souvent.entendu réclamer le grand principe que chacun de nous représente la nation, qu'il est solidaire des intérêts, de la sûreté: et de la liberté de toute la France, et non d'un canton, et nous devio...
      Speaker: Démeunier
      ...out député représente la totalité de la nation. Premièrement, tout député représente la totalité de la nation.
      Speaker: Barnave
      ...est parce que l'Assemblée représente la nation qu'elle peut imposer à chaque C'est parce que l'Assemblée représente la nation qu'elle peut imposer à chaque

      Séance du mercredi 18 novembre 1789

      page 90
      Speaker: Barnave
      ...nstant plus opportun, on déclare que la nation, en commettant aux différents départeme... ...pte la motion de M. d'Ambly et je propose que dans ce moment, ou dans un autre instant plus opportun, on déclare que la nation, en commettant aux différents départements le choix des députés, est maîtresse de prescrire les règles de l'élection.

      Séance du mercredi 18 novembre 1789

      page 92
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...des ministres devenus responsables à la nation. ...ôs, et acquitterait les dépenses des différents départements, sous l'inspection des ministres devenus responsables à la nation.
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...difice que nous élevons une remise à la nation de 49 millions effectifs sur les imposi... ... vos décrets au régime le plus doux. Nous posons donc pour première base die l'édifice que nous élevons une remise à la nation de 49 millions effectifs sur les impositions qu'elle a toujours payées, sans compter les frais ae régie de ces impôts l...

      Séance du mercredi 18 novembre 1789

      page 95
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...et les dépenses publiques acquittés, la nation aurait un excédant de revenu de plus de... ... effectifs à ceux qu'il payait précédemment ; en-fin que* l'intérêt de la dette et les dépenses publiques acquittés, la nation aurait un excédant de revenu de plus de 3O-millions,
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      Vous avez décrété que la nation avait la disposition dos biens du clerg... Vous avez décrété que la nation avait la disposition dos biens du clergé ; mais, en établissant ses droits, vpus n'avez rien prononcé sur l'usage qu'el...
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...ession des ministres de l'Église, et la nation mettrait eu vente tous les capitaux,, p...
      ...honnête; g'est une dette sacrée pour la nation: peu importe comment elle soit acquitté...
      ...e distingué de celte As-semblée, vous convertiriez en simples honoraires la possession des ministres de l'Église, et la nation mettrait eu vente tous les capitaux,, pour accroître ses revenus par l'extinction de toutes ses dettes. L'immensité de ...
      ...des denrées, les mette à jamais à l'abri du besoin. Cette subsistance doit être honnête; g'est une dette sacrée pour la nation: peu importe comment elle soit acquittée, pourvu qu'elle le soit avec facilité et régularité.
      ... un nouvel ordre de choses que toute la nation désire, et pour lequel il faut si peu d... ... des destinées de ce grand empire, pourquoi renverriez-vous à des temps éloignés un nouvel ordre de choses que toute la nation désire, et pour lequel il faut si peu de combinaisons préliminaires ? Les dépenses peuvent être fixées d'ici au janvier...

      Séance du mercredi 18 novembre 1789

      page 96
      ... la remplaciez. Dans le premier cas, la nation sera dépositaire du gage hypothéqué à l... ... caisse d'escompte. Il faut indispensa-blement que vous la releviez, ou que vous la remplaciez. Dans le premier cas, la nation sera dépositaire du gage hypothéqué à la sûreté des créanciers de la caisse; et si vous adoptez le plan que le ministre...

      Séance du mercredi 18 novembre 1789

      page 97
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      Enfin, si la nation prenait elle-même la place de tous les ... Enfin, si la nation prenait elle-même la place de tous les établissements de crédit qu'ou va lui offrir, elle serait créatrice de ce nouvea...
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...n, qu'un petit nombre de décrets; et la nation, attentive à tout ce que vous faites po... ...et delà fortune publique. Si vous adoptez ce plan, il ne faut, pour son exécution, qu'un petit nombre de décrets; et la nation, attentive à tout ce que vous faites pour elle, n'aura bientôt plus d'autre sentiment que celui de la reconnaissance.
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ... mais il serait beau qu'au moment où la nation est rendue à elle-même, l'ordre et la f... ...rocher, sans doute, la violation qui a été faite de la foi publique à cet égard; mais il serait beau qu'au moment où la nation est rendue à elle-même, l'ordre et la fidélité sortissent, à la fois et de tous les côtés, du sein du chaos! La caisse ...
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...s capitaux auront besoin d'emploi et la nation pourrait leur fournir elle-même des déb... ...somme énorme de capitaux serait, en peu de temps, employée en remboursements. Ces capitaux auront besoin d'emploi et la nation pourrait leur fournir elle-même des débouchés faciles par des emprunts constamment ouverts et constamment employés à d'...
    • Séance du jeudi 19 novembre 1789, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 19 novembre 1789, au matin

      page 114
      ...a patrie, et coupables du crime de lèse-nation, tous ceux dont les discours ou la cond... ...munauté de Barraux en Dauphiné : elle déclare qu'elle regarde comme traîtres à la patrie, et coupables du crime de lèse-nation, tous ceux dont les discours ou la conduite tendraient à exciter des soulèvements contre l'Assemblée nationale, ou à di...
      ...s regardent comme un attentat contre la nation toute manœuvre qui tendrait à affaiblir... ...hésion absolue à tous les décrets de l'Assemblée nationale : ils déclarent qu'ils regardent comme un attentat contre la nation toute manœuvre qui tendrait à affaiblir la confiance due à ses représentants, qu'ils n'oublieront rien pour découvrir l...

      Séance du jeudi 19 novembre 1789, au matin

      page 116
      Speaker: L'abbé Maury
      ... vous occupe est très-important pour la nation. 11 donne lieu à trois observations : p... L'article qui vous occupe est très-important pour la nation. 11 donne lieu à trois observations : premièrement, il ne faut faire de l'administration du royaume, ni la source d'un ...

      Séance du jeudi 19 novembre 1789, au matin

      page 117
      Speaker: Le Président
      ...té des départements, c'est-à-dire de la nation entière. ...ionalé ne pourront jamais être regardés que comme les représentants de la totalité des départements, c'est-à-dire de la nation entière.

      Séance du jeudi 19 novembre 1789, au matin

      page 121
      Speaker: Le marquis de Bouthillier
      ... raison comme la classe précieuse de la nation, lesquels, par paresse ou libertinage, ... ...ils rencontrent, composée des fils, frères et parents de ceux qu'on regarde avec raison comme la classe précieuse de la nation, lesquels, par paresse ou libertinage, abandonnant lès travaux de la campagne, se consacreraient à ce genre de vie ; et...
      Speaker: Le marquis de Bouthillier
      ...is mieux appropriées au caractère de la nation, et par la certitude d'avancement qu'on... ...es et de l'arbitraire de la discipline, rendu plus honorable par de nouvelles lois mieux appropriées au caractère de la nation, et par la certitude d'avancement qu'on donnera à ceux qui voudront embrasser cette profession, la considération qu'on ...
  • Tome 11 : Du 24 décembre 1789 au 1er mars 1790 showing 10 of 17 results view all
    • Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

      page 110
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...'année, est qae les représentants de la nation jouissent, peu- ...ribution patriotique. Le vœu le plus ardent qu'elle forme en ce renouvellement d'année, est qae les représentants de la nation jouissent, peu-

      Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

      page 111
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ivique à chacun des représentants de la nation française : elle forme eqcore les souha... ...ouvel an, cette ville désirerait pouvoir offrir le rameau d'or et une couronne civique à chacun des représentants de la nation française : elle forme eqcore les souhaits les plus ardents pour voir couronner leurs travaux du plus glorieux succès. ...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...e; elle regarde comme les ennemis de la nation et de son auguste chef, et proteste de ...
      ...iotisme éclairé des représentants de la nation. Elle demande une justice royale.
      ... adhésion absolue à tous les décrets rendus et à rendre par l'Assemblée nationale; elle regarde comme les ennemis de la nation et de son auguste chef, et proteste de traiter comme tels tous ceux qui tenteraient encore de traverser l'heureuse régénération dont nous sommes redevables à l'héroïque fermeté et au patriotisme éclairé des représentants de la nation. Elle demande une justice royale.
      Speaker: Le Président
      ...itution du royaume; d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi ; de zhoisir, en le... ...re les mains du président, le serment de maintenir de tout leur pouvoir la constitution du royaume; d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi ; de zhoisir, en leur âme et conscience, les plus dignes de la confiance publique, et de remplir av...

      Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

      page 113
      Speaker: Target
      ...ir,la constitution, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi. » ... les mains des officiers municipaux, le serment de maintenir» de tout leur pouvoir,la constitution, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi. »
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ouvent dans la constitution : ainsi, la nation, le roi et la loi sont un pléonasme. Un... Il résulte de la théorie qui vous a été développée que le roi et la loi se trouvent dans la constitution : ainsi, la nation, le roi et la loi sont un pléonasme. Une autre théorie, c'est que les gardes nationales doivent faire serment d'être fi...

      Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

      page 114
      Speaker: Target
      ...semblée, le serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenir de to... ...tre les mains du maire et des officiers municipaux, en présence de la commune assemblée, le serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenir de tout leur pouvoir, sur la réquisition des corps administratifs et municipaux, la c...
    • Séance du lundi 11 janvier 1790

      - search term matches: (48)

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 149
      Speaker: Treilhard
      ...t pénétrés pour les représentants de la nation. ...ue la décision ne diminuera en rien le respect et la reconnaissance dont ils sont pénétrés pour les représentants de la nation.
      Speaker: Treilhard
      ...faire respecter les représentants de la nation et leurs décrets, aux dépens de sa fort... Adresse de la garde citoyenne de Bar-le-Duc, qui fait le serment solennel de faire respecter les représentants de la nation et leurs décrets, aux dépens de sa fortune et de sa vie.
      Speaker: Treilhard
      ...elles en Dauphiné, qui fait le don à la nation de la taxe sur les ci-devant privilégié... Délibération de la communauté d'Ancelles en Dauphiné, qui fait le don à la nation de la taxe sur les ci-devant privilégiés.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 150
      Speaker: De Cazalès
      ... présence dès législateurs d'Une grande nation. Je prendrai le seul ton d'igné d'un ho... ...e de Mirabeau. Je n'oublie pas que je discute les intérêts d'un grand peuple eft présence dès législateurs d'Une grande nation. Je prendrai le seul ton d'igné d'un honnête homme, (il se fait
      Speaker: De Cazalès
      ...ront véritablement obligatoires pour la nation que lorsqu'ils auront été consentis par... ... au-delà de ses devoirs par des circonstances extraordinaires; Ses décrets ne seront véritablement obligatoires pour la nation que lorsqu'ils auront été consentis par une adhésion formelle ou tacite des peuples. Alors on ne pourra, sans crime, dé...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 151
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Des magistrats sont accusés devant la nation : il faut donc qu'il existe un grand dé... Des magistrats sont accusés devant la nation : il faut donc qu'il existe un grand délit; il faut donc constater le délit, s'il existe ; il faut le caractériser, il ...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Le législateur naturel de la France, la nation assemblée par ses représentants, veut p... Le législateur naturel de la France, la nation assemblée par ses représentants, veut proroger les vacances des cours de justice. La loi est envoyée; elle doit trouver...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...onnaître la puissance législative de la nation ; ils sont magistrats pour invoquer la ... ...ne formaient plus, disent-ils, une chambre des vacations, quand il s'agit de reconnaître la puissance législative de la nation ; ils sont magistrats pour invoquer la gothique constitution, et pour défendre le gouvernement aristocratique de leur p...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... présente la loi deux fois faite par la nation, et sanctionnée par le Roi; ils persist... On leur présente la loi deux fois faite par la nation, et sanctionnée par le Roi; ils persistent à ne connaître que leurs institutions féodales, le contrat de mariage d'Anne...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Ils vous parlent des droits de la nation bretonne, comme s'il y avait deux nations en France, comme si. dans la féodalité ... Ils vous parlent des droits de la nation bretonne, comme s'il y avait deux nations en France, comme si. dans la féodalité même, le duché de Bretagne n'était pas un arrière-fief de la couronne de France,...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Ils résistent à la volonté de la nation dont ils Ils résistent à la volonté de la nation dont ils

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 152
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ier ce qui convient à la France, que la nation même et ses représentants ! ... passagère ! et onze magistrats croient mieux voir dans l'avenir et mieux apprécier ce qui convient à la France, que la nation même et ses représentants !
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...onnaître la loi générale, ouvrage de la nation, quand tout le royaume ne cesse de l'in... ...c cette conscience qui se croirait liée par le serment impolitique de ne pas reconnaître la loi générale, ouvrage de la nation, quand tout le royaume ne cesse de l'invoquer? Non, Messieurs, il n'est pas de serment valable, s'il est contraire au b...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...s, loin de vos yeux, d'un crime de lèse-nation, ils n'étaient pas venus, même sous vos... ..., les magistrats de la Chambre des vacations du Parlement de Rennes, si,coupables, loin de vos yeux, d'un crime de lèse-nation, ils n'étaient pas venus, même sous vos yeux, se faire honneur de leur crime, et par là insulter à la dignité de l'Asse...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...a première fois, une constitution à une nation qui voudrait être libre et qui ne pourr... ...endrait, je vous le demande, une Convention nationale, chargée de donner, pour la première fois, une constitution à une nation qui voudrait être libre et qui ne pourrait l'être qu'en surmontant des obstacles infinis, de la part de tous les corps ...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Que deviendrait-elle surtout si cette nation, moins heureuse que la nôtre, trouvait,...
      ...e un peu versé dans le droit public des nations, pourrait douter que dans de telles cir...
      Que deviendrait-elle surtout si cette nation, moins heureuse que la nôtre, trouvait, dans le pouvoir exécutif nouvellement constitué, le principal ennemi du pouvoir...
      ... des décrets qu'on ne lui permettrait de rendre que pour les mépriser; quel homme un peu versé dans le droit public des nations, pourrait douter que dans de telles circonstances, et sans en attendre même d'aussi graves, la Convention nationale peu...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 153
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...'y a pas de loi pour les crimes de lèse-nation et que vous n'avez qu'un tribunal provi... ...des lois. Le législateur a plus de latitude que le magistrat, surtout quand il n'y a pas de loi pour les crimes de lèse-nation et que vous n'avez qu'un tribunal provisoire.
      Speaker: L'abbé Maury
      ... et de disgrâces, ils ont réhabilité la nation française dans tous ses droits. Un cri ...
      ...t à peine réuni les représentants de la nation française, qu'ils se sont vu menacés d'...
      ...ls se sont dévoués pour lutter contre le pouvoir ministériel. A force de courage et de disgrâces, ils ont réhabilité la nation française dans tous ses droits. Un cri universel de reconnaissance et d'amour a retenti autour des tribunaux, d'une ext...
      ...de si bien mériter de la France en forçant la convocation des Etats généraux, ont à peine réuni les représentants de la nation française, qu'ils se sont vu menacés d'un anéantissement absolu.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 154
      Speaker: L'abbé Maury
      ...vous est dénoncé comme un crime de lèse-nation. Je n'ai l'honneur d'être ni breton, ni...
      ...vêtu du caractère de représentant de la nation, je dirai la vérité avec tout le courag...
      ...ur proroger indéfiniment leur commission et les vacances du Parlement. Ce refus vous est dénoncé comme un crime de lèse-nation. Je n'ai l'honneur d'être ni breton, ni magistrat; mais, revêtu du caractère de représentant de la nation, je dirai la vérité avec tout le courage du patriotisme. J'invoquerai la justice en faveur de ces mêmes sénateurs, qui,...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...nt par conséquent rien d'odieux pour la nation française, si elles émanent d'une conve... Les prérogatives de la Bretagne n'ont par conséquent rien d'odieux pour la nation française, si elles émanent d'une convention libre et inviolable. Cette convention que M. le comte de Mirabeau a paru d...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...elle continua d'être indépendante de la nation française, sous l'empire des ducs de Br... ...ince, qui forme aujourd'hui la douzième partie de la population du royaume ; et elle continua d'être indépendante de la nation française, sous l'empire des ducs de Bretagne- '. fî. , '
      Speaker: L'abbé Maury
      ...sigé avec le représentant suprême de la nation française. ...nt fondés sur un contrat plus récent, dans lequel les Bretons eux-mêmes ont transigé avec le représentant suprême de la nation française.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 155
      Speaker: L'abbé Maury
      ...nom de tout le peuple breton : les deux nations transigèrent ensemble. La Bretagne fut ... ... dont on trouve aujourd'hui l'orgaoisation si vicieuse, conclurent le traité au nom de tout le peuple breton : les deux nations transigèrent ensemble. La Bretagne fut unie à jamais à la couronne de France ; et le contrat, qui en renferme les condi...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ier en présence des représensahts de la nation française, que la Bretagne est libre, e... ... contrats sont réciproques. 11 est donc démontré, et je ne crains pas de le publier en présence des représensahts de la nation française, que la Bretagne est libre, et que nous n'avons plus aucun droit sur cette province, si nous ne voulons pas r...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...-huitieme siècle, un représentant de la nation française ait porté l'immoralité de ses... ...t point attendre d'autre morale des suppôts du despotisme. Mais que, dans le dix-huitieme siècle, un représentant de la nation française ait porté l'immoralité de ses opinions jusqu'à professer une pareille doctrine au milieu de 1 Assemblée natio...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 156
      Speaker: L'abbé Maury
      ...époser dans le trésor des chartes de la nation française. ...qu'il est au moins prudent et convenable d'en attendre l'acte solennel pour le déposer dans le trésor des chartes de la nation française.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 157
      Speaker: L'abbé Maury
      ...en se réservant ses franchises, "que la nation française n'a pas le droit, et par cons... ...vince. Ce n'est qu'à cette condition que la Bretagne nous a envoyé des députés, en se réservant ses franchises, "que la nation française n'a pas le droit, et par conséquent le pouvoir de lui enlever.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 158
      Speaker: L'abbé Maury
      ...raordinaire que les représentants de la nation française, qui se sont déclarés avec ta... Il paraîtra peut-être extraordinaire que les représentants de la nation française, qui se sont déclarés avec tant d'énergie lies protepteurs de la liberté individuelle de fous les citpyens, e...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 159
      Speaker: L'abbé Maury
      ...juger la forfaiture et le crime de lèse-nation dont ils se sont rendus coupables par l... ...emblée, en les privant de tous les droits de citoyen actif ; et que, pour faire juger la forfaiture et le crime de lèse-nation dont ils se sont rendus coupables par le refus de l'enregistrement, il fallait les renvoyer au Ghâtelet, à qui l'Assemb...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...pire la loyauté des représentants de la nation, et nous épierions perfidement leurs pa...
      ...donc devenue l'antique générosité de la nation française, si ce»te enceinte sacrée ne ...
      ... barre,nous exposeraient leurs opinions avec cette plénitude de confiance qu'inspire la loyauté des représentants de la nation, et nous épierions perfidement leurs paroles sur nos propres foyers, pour en faire des délits nationaux ! qu'est donc devenue l'antique générosité de la nation française, si ce»te enceinte sacrée ne lui sert plus d'asile ? Où est le despote, où est le tyran ombrageux et farouche...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 160
      Speaker: L'abbé Maury
      ...voyer au Châtelet pour le crime de lèse-nation dont ils se sont rendus coupables en re... ...es déclarer déchus de tous les droits de citoyen actif, vous a invités à les renvoyer au Châtelet pour le crime de lèse-nation dont ils se sont rendus coupables en refusant l'enregistrement qui leur était ordonné.
      Speaker: L'abbé Maury
      ...définît bien nettement le crime de lèse-nation, et que l'on fixât l'acception légale d...
      ...l'on veut désigner par ce crime de lèse-nation, et les paroles ou les simples omission...
      ...plus exacte précision, le crime de lèse-nation doit être bien plus sévèrement circonsc...
      Je voudrais d'abord, Messieurs, que l'on nous définît bien nettement le crime de lèse-nation, et que l'on fixât l'acception légale de ce mot nouveau dans notre jurisprudence et même dans notre langue. Est-ce une ...
      ... croit plus pouvoir être chargé, est-ce enfin une simple erreur de l'esprit que l'on veut désigner par ce crime de lèse-nation, et les paroles ou les simples omissions sont' elles du domaine de cette nouvelle loi? C'est assez, dit Montesquieu, qu...
      ...e (1). Or, si le crime de lèse-majesté doit être déterminé par les lois avec la plus exacte précision, le crime de lèse-nation doit être bien plus sévèrement circonscrit par le pouvoir législatif qui institue un tribunal pour le juger. N'imitons ...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...essieurs, le vrai sens du crime de lèse-nation, quand vous en aurez déterminé la punit...
      ...aucune loi qui déclare criminel de lèse-nation les membres d'une chambre des vacations...
      Quand vous aurez défini, Messieurs, le vrai sens du crime de lèse-nation, quand vous en aurez déterminé la punition par une loi, il n'en sera pas moins incontestable que le tribunal, chargé de...
      ..., qu'aucune loi ne peut avoir un effet rétroactif. Or, il n'existe certainement aucune loi qui déclare criminel de lèse-nation les membres d'une chambre des vacations qui, cinq semaines après la fin de leurs séances, ne quittent pas leurs fonctio...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 161
      Speaker: L'abbé Maury
      ...voir poursuivis comme criminels de lèse-nation, que de trahir leurs engagements avec l... ...ent mieux aimé s'exposer aux insurrections populaires, et à l'humiliation de se voir poursuivis comme criminels de lèse-nation, que de trahir leurs engagements avec leurs concitoyens. Toutes les vertus se touchent et sont liées ensemble dans le c...
      Speaker: Fermond des Chapelières
      ...r Roi, que l'Assemblée générale de la « nation était désormais le seul remède aux maux... ...gne, toutes les Chambres assemblées, déclarait « devoir représenter au « seigneur Roi, que l'Assemblée générale de la « nation était désormais le seul remède aux maux dont elle était accablée, » et ordonnait l'envoi de cet arrêté au Roi, comme un...
      ...iraient qu'une assemblée générale de la nation; et si les communes ont conservé cette ... ...nce, tous pen= saient également, tous se regardaient comme Français, tous ne désiraient qu'une assemblée générale de la nation; et si les communes ont conservé cette opinion, vous sentez pourquoi ies autres l'ont abandonnée. Roi, des députés de. ...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 163
      Speaker: Fermond des Chapelières
      ...efuser lp jugement de l'Assemblée de la nation? Non, Messieurs, et ils nous ont envoyé... ...mmettants, Messieurs, "s'en étant rapportés à ja justice du Roi, pouvaient-ils refuser lp jugement de l'Assemblée de la nation? Non, Messieurs, et ils nous ont envoyés avec confiance vers vous.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 164
      Speaker: Fermond des Chapelières
      ... communes, une assemblée générale de la nation, tant qu'ils ont cru qu'elle pouvait se... ...st facile à saisir. Nobles, gens d'église et parlementaires voulaient, comme les communes, une assemblée générale de la nation, tant qu'ils ont cru qu'elle pouvait servir à augmenter leur pouvoir aux dépens du gouvernement, et à river les fers de...
    • Séance du jeudi 14 janvier 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 14 janvier 1790, au matin

      page 181
      Speaker: Massieu
      ...inée par des cris "redoublés de vive la nation et vive le roi. ...tablissement dés droits de la régie et des employés, et que la séance a été terminée par des cris "redoublés de vive la nation et vive le roi.

      Séance du jeudi 14 janvier 1790, au matin

      page 183
      Speaker: De Curt
      ...e force relative , et les ennemis de la nation pourraient calculer leurs projets sur c... ...eureuse : si vous avez en vaisseaux des forces réelles, vous n'avez encore aucune force relative , et les ennemis de la nation pourraient calculer leurs projets sur ces considérations majeures.
      Speaker: De Curt
      ..., si votre influence sur l'esprit de la nation était moins active et moins fondée en r... Cet état de choses serait alarmant sans doute , si votre influence sur l'esprit de la nation était moins active et moins fondée en raison ; mais vous pouvez en un instant rétablir l'ordre et la subordination, en ...
    • Séance du mercredi 20 janvier 1790

      - search term matches: (4)

      Séance du mercredi 20 janvier 1790

      page 257
      Speaker: Démeunier
      ...is citoyen; que les représentants de la nation ont assez prouvé avec quel zèle ils s'o... ...'impatience serait ici criminelle ; qu'on ne pourrait en montrer sans être mauvais citoyen; que les représentants de la nation ont assez prouvé avec quel zèle ils s'occupent du soulagement du peuple; que leur patriotisme et leurs travaux méritent...

      Séance du mercredi 20 janvier 1790

      page 260
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...pinion publique, tous les ennemis de la nation et de l'égalité, qui doivent l'être aus... ...el et la mauvaise foi s'efforceront d'élever sur votre route. Au flambeau de l'opinion publique, tous les ennemis de la nation et de l'égalité, qui doivent l'être aussi des lumières, se hâtent de retirer leurs honteux desseins. Avez-vous besoin d...

      Séance du mercredi 20 janvier 1790

      page 262
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ... des délits quelconques à l'égard de la nation ou d'une portion de la nation, si elles sont portées contre d»s perso... ... pouvoir, des atteintes à la liberté, des machinations contre l'Etat, en un mol, des délits quelconques à l'égard de la nation ou d'une portion de la nation, si elles sont portées contre d»s personnes chargées de fonctions publiques, ne donneront lieu à aucune punition, mais ...
    • Séance du jeudi 21 janvier 1790, au soir

      - search term matches: (9)

      Séance du jeudi 21 janvier 1790, au soir

      page 270
      Speaker: Poucet d'Eipech
      ...auban a formé le dessein de donner à la nation une preuve de l'esprit public dont elle... Depuis longtemps, Nosseigneurs, la ville de Montauban a formé le dessein de donner à la nation une preuve de l'esprit public dont elle est animée, en imitant l'exemple de tant de villes et de particuliers qui ont d...
      une nouvelle oblatîon à la nation. La majeure partie des citoyens de ce d... une nouvelle oblatîon à la nation. La majeure partie des citoyens de ce district, en état de supporter la fatigue, s'est enrôlée sous les drapeaux de la ...

      Séance du jeudi 21 janvier 1790, au soir

      page 271
      Speaker: Poucet d'Eipech
      ...ttendre 4e nous. Les législateurs de la nation ne sauraient apprendre sans intérêt qu'... ...ir cette occasion de rendre à ce régiment la justice éclatante qu'il a droit d'attendre 4e nous. Les législateurs de la nation ne sauraient apprendre sans intérêt qu'un corps militaire, dans un temps où les liens de la discipline étaient générale...
      Speaker: Le Président
      ...aux, vous assurerez la prospérité de la nation et lé bonheur d'un Boi si cner au cœur ... ...rdent de nos vœux est de voir arriver le jour heureux où, par la fin de vos travaux, vous assurerez la prospérité de la nation et lé bonheur d'un Boi si cner au cœur de tous les Français.
      Speaker: Le Président
      ...t solennel d'être à jamais fidèles à la nation, au Roi et à la loi, et de verser jusqu... ...qui, réunis sous les murs de la ville de DieuleBt, ont fait le serment auguste et solennel d'être à jamais fidèles à la nation, au Roi et à la loi, et de verser jusqu'à la dernière goutte de leur sang pour l'exécution des décrets de l'Assemblée n...

      Séance du jeudi 21 janvier 1790, au soir

      page 273
      Speaker: Le Président
      ...à jamais la liberté et le bonhenr de la nation, déclarent unanimement qu'ils adhèrent ... ...ter leur patriotisme et leur zèle pour la défense de la Constitution qui assure à jamais la liberté et le bonhenr de la nation, déclarent unanimement qu'ils adhèrent à tous les décrets de J'Assemblée nationale sanctionnés par le Roi, s'engagent d...

      Séance du jeudi 21 janvier 1790, au soir

      page 276
      Speaker: Le Président
      ...er que cette marche du parlement, de la nation anglaise, des ministres, n'était qu'un ... Eh ! comment a-t-on pu sérieusement avancer que cette marche du parlement, de la nation anglaise, des ministres, n'était qu'un jeu pour nous tromper? Peut-il exister un pareil concert parmi tant d'individus,...

      Séance du jeudi 21 janvier 1790, au soir

      page 277
      Speaker: Le Président
      ...rsqu'il s agit de l'intérêt d'une autre nation. L'honneur du nom français l'exige. Les... ...ette question, de déclarer à l'univers que vous ne prétendez pas les écarter, lorsqu'il s agit de l'intérêt d'une autre nation. L'honneur du nom français l'exige. Les peuples libres d'autrefois ont déshonoré la liberté en consacrant l'esclavage q...

      Séance du jeudi 21 janvier 1790, au soir

      page 278
      Speaker: L'abbé Papin
      ...damne; q;ue lés fautes soient, dans une nation sage, uniquement personnelles. ...iminel. Cédez aux cris de la raison ; réprouvez ce que' la saine philosophie condamne; q;ue lés fautes soient, dans une nation sage, uniquement personnelles.

      Séance du jeudi 21 janvier 1790, au soir

      page 280
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Ton-nerre
      ...teigne l'homme puissant, l'ennemi de la nation, que des circonstances que vous saurez ... ...lles ; vous sentirez tout le danger de l'arme terrible de l'infamie ; qu'elle atteigne l'homme puissant, l'ennemi de la nation, que des circonstances que vous saurez rendre rares, auront soustrait au supplice ; qu'elle empoisonne la vie de ceux q...

      Séance du jeudi 21 janvier 1790, au soir

      page 282
      ...e cette, liberté sociale à .laquelle la nation entière est appelée; par la révolution ... ...s atteintes successi-i ves du. despotisme ministériel le, la conscience intime de cette, liberté sociale à .laquelle la nation entière est appelée; par la révolution actuelle, il développerait en eux de nouvelles facultés,;dont le concours ne peu...

      Séance du jeudi 21 janvier 1790, au soir

      page 284
      ...distinct des représentants d'une grande nation : il est arrivé souvent que des ministr... ...plus, et je crois pouvoir le dire, avec la franchise qui doit être le caractère distinct des représentants d'une grande nation : il est arrivé souvent que des ministres ont donné à des chefs, avec leur retraite, la conservation de leur traite-tem...
    • Séance du lundi 28 décembre 1789

      - search term matches: (5)

      Séance du lundi 28 décembre 1789

      page 25
      Speaker: Livré
      ...res de Lyon, abandonnent avec joie à la nation la disposition de leurs biens et de leu... ...ieux minimes de la ville de Roanne en Lyonnais, qui, à l'exemple de leurs confrères de Lyon, abandonnent avec joie à la nation la disposition de leurs biens et de leurs personnes, et se soumettent d'avance, avec la plus grande confiance, à tout c...
      Speaker: Livré
      ...elles déclarent traîtres au Roi et à la nation tous ceux qui se permettraient de mal p... ...même genre de la ville de Château-Renard et de douze paroisses circonvoisines ; elles déclarent traîtres au Roi et à la nation tous ceux qui se permettraient de mal parler de l'Assemblée nationale, et qui de plus refuseraient d'obéir à ses décret...
      ...n, en Bas-Poitou; ils font hommage à la nation des privilèges et exemptions dont leurs... Adresse du même genre des Provinciaux habitants de la Roche-sur-Yon, en Bas-Poitou; ils font hommage à la nation des privilèges et exemptions dont leurs prédécesseurs ont joui. (1) Cette séance est incomplète au Moniteyr.

      Séance du lundi 28 décembre 1789

      page 27
      Speaker: Le Président
      ...nues y chercher un port assuré chez une nation hospitalière, et vous penserez que des ... ...espectables étrangères qui, avec autant de confiance que de consolation, sont venues y chercher un port assuré chez une nation hospitalière, et vous penserez que des citoyennes qui, sous la protection des lois, se sont volontairement engagées dan...

      Séance du lundi 28 décembre 1789

      page 31
      Speaker: Le Président
      ... que c'est pour les représentants ae la nation un devoir rigoureux de terminer bientôt... ...ume aura une telle influence sur la liberté publique et la prospérité de l'Etat, que c'est pour les représentants ae la nation un devoir rigoureux de terminer bientôt cette partie importante de leurs travaux. L'Assemblée nationale prendra en cons...

      Séance du lundi 28 décembre 1789

      page 33
      Speaker: Le Président
      ...le ne pouvait pas être avantageuse à la nation, sans l'être également au monarque; enf... ...es intentions, ses vertus et son rang suprême, devait en être le chef, puisqu'elle ne pouvait pas être avantageuse à la nation, sans l'être également au monarque; enfin, que l'autorité royale devait être le rempart de la liberté nationale, et la ...
    • Séance du jeudi 28 janvier 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du jeudi 28 janvier 1790

      page 355
      ... être étrangers aux représentants de la nation ; mais on s'est tellement écarté des bo... ...ubliic les discussions qui peuvent déceler des intérêts particuliers qui doivent être étrangers aux représentants de la nation ; mais on s'est tellement écarté des bornes de la modération dans les débats qui ont eu lieu, on a mis tant d'affectati...

      Séance du jeudi 28 janvier 1790

      page 364
      Speaker: De Talleyrand
      ...ins qu'il n'eût démérité aux yeux de la nation ; et il est évident que ce serait prive... ...voulu, vous n'avez pas pu priver personne de l'honorable qualité de citoyen à moins qu'il n'eût démérité aux yeux de la nation ; et il est évident que ce serait priver les juifs de Bordeaux que de ne pas la leur reconnaître en ce moment.
      Speaker: Rewbell
      ...se sont réunis pour exister en corps de nation séparé des Français ; ils ont un rôle d... Les juifs se sont réunis pour exister en corps de nation séparé des Français ; ils ont un rôle distinct, ils n'ont donc jamais joui de la possession d'état de citoyen actif ; d...
      Speaker: De Sèze
      ...e la proscription de presque toutes les nations au milieu desquelles il a vécu. ...ngtemps opprimé par vos lois civiles, qui a supporté avec la plus longue patience la proscription de presque toutes les nations au milieu desquelles il a vécu.

      Séance du jeudi 28 janvier 1790

      page 368
      ... son appui n'eussent prêté serment à la nation : ainsi on les considère comme hors de ... ... qu'elle ne pouvait y remédier, jusqu'à ce que les gentilshommes qui réclamaient son appui n'eussent prêté serment à la nation : ainsi on les considère comme hors de la protection de la loi.

      Séance du jeudi 28 janvier 1790

      page 369
      ...vous, mes collègues, qui représentez la nation, regardée jusqu'ici comme la plus polic... 0 mes concitoyens, ô vous, mes collègues, qui représentez la nation, regardée jusqu'ici comme la plus policée et la plus douce ae l'Europe, lisez, frémissez et prononcez.
    • Séance du jeudi 4 février 1790

      - search term matches: (13)

      Séance du jeudi 4 février 1790

      page 429
      Speaker: Gossin
      ...et les volontés des représentants de la nation; mais mon bonheur et ma gloire ne sont ... ...essein de vous rassembler et de réunir, pour la félicité publique, les lumières et les volontés des représentants de la nation; mais mon bonheur et ma gloire ne sont pas moins étroitement liés au succès de vos travaux.
      Speaker: Gossin
      ... orages politiques qui agitent d'autres nations, j'ai conservé la paix au dehors, et j'... ...ée : enfin, malgré notre situation intérieure généralement connue, et malgré les orages politiques qui agitent d'autres nations, j'ai conservé la paix au dehors, et j'ai entretenu avec toutes les puissances de l'Europe les rapports d'égards et d'a...
      Speaker: Gossin
      ...x ans, et dans un temps où le vœu de la nation ne s'était pas encore expliqué sur les ...
      ...ntés de la part des représentants de la nation ; il ne fallait pas moins que leur just...
      « Vous savez, Messieurs, qu'il y a plus de dix ans, et dans un temps où le vœu de la nation ne s'était pas encore expliqué sur les assemblées provinciales, j'avais commencé à substituer ce genre d'administration...
      ...essein vous sont entièrement dus; il ne fallait pas moins qu'une réunion de volontés de la part des représentants de la nation ; il ne fallait pas moins que leur juste ascendant sur l'opinion générale, pour entreprendre avec confiance un changeme...

      Séance du jeudi 4 février 1790

      page 430
      Speaker: Gossin
      ... le monarque et les représentants de la nation sont unis d'un même intérêt et d'un mêm... ...et ne songeons qu'à les réaliser par un accord unanime. Que partout on sache que le monarque et les représentants de la nation sont unis d'un même intérêt et d'un même vœu, alin que cette opinion, cette ferme croyance répandent dans les provinces...
      Speaker: Gossin
      ..., néanmoins, tout ce qui rappelle à une nation l'ancienneté et la continuité des servi... « En même temps, néanmoins, tout ce qui rappelle à une nation l'ancienneté et la continuité des services d'une race honorée, est une distinc-tion que rien ne peut détruire; et, comm...
      Speaker: Gossin
      ...e dans l'accroissement du bonheur de la nation ; et c'est du fond de mon cœur que j'ex... ...mais je trouve une compensation qui me suffit, une compensation pleine et entière dans l'accroissement du bonheur de la nation ; et c'est du fond de mon cœur que j'exprime ici ce sentiment.
      Speaker: Gossin
      ...ntiments d'amour et de fidélisé dont la nation, depuis tant de siècles, donne à ses ro... ...dangers de l'inexpérience, et qu'une juste liberté ajoute un nouveau prix aux sentiments d'amour et de fidélisé dont la nation, depuis tant de siècles, donne à ses rois des preuves si touchantes.
      Speaker: Gossin
      ...ns et comme fidèles représentants de la nation, "d'assurer au bien de l'Etat et à la l... ... ne peut raisonnablement vous rester; ainsi il est de votre devoir, comme citoyens et comme fidèles représentants de la nation, "d'assurer au bien de l'Etat et à la liberté publique cette stabililé qui ne peut dériver que d'une autorité active et...
      Speaker: Gossin
      ...s, le, caractère et les habitudes d'une nation devenue trop célèbre en Europe par la n... ...plus de fixer votre attention sur ce qu'exigent encore des législateurs les mœurs, le, caractère et les habitudes d'une nation devenue trop célèbre en Europe par la nature de son esprit et de son génie pour qu'il puisse paraître indifférent d'ent...

      Séance du jeudi 4 février 1790

      page 431
      Speaker: Gossin
      ...iété, à ce droit respecté de toutes les nations, qui n'est pas l'ouvrage du hasard, qui... ...z-lui l'exemple aussi de cet esprit de justice qui sert de sauvegarde à la propriété, à ce droit respecté de toutes les nations, qui n'est pas l'ouvrage du hasard, qui ne dérive point des privilèges d'opinion, mais qui se lie étroitemenl aux rappo...
      Speaker: Gossin
      ... souiller ces jours où le bonheur de la nation se prépare. Vous qui pouvez influer par... ...êter, et empêchons de tous nos efforts que des violences criminelles ne viennent souiller ces jours où le bonheur de la nation se prépare. Vous qui pouvez influer par tant de moyens sur la confiance publique, éclairez sur §es véritables intérêts ...
      Speaker: Le Président
      ...vient au milieu des représentants de la nation contracter avec eux l'engagement d'aime... ...sait de vous montrer dans la simplicité de vos vertus. Et lorsque Votre Majesté vient au milieu des représentants de la nation contracter avec eux l'engagement d'aimer, de maintenir et de défendre la Constitution et les lois, je ne risquerai pas,...
      Speaker: Le Président
      » Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au Roi, et de maintenir de... » Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au Roi, et de maintenir de tout mon pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée...

      Séance du jeudi 4 février 1790

      page 432
      Speaker: Bureaux de Pusy
      « Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi, au Roi, et de maintenir de t... « Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi, au Roi, et de maintenir de tout mon pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale, et acceptée ...
    • Séance du mardi 9 février 1790, au soir

      - search term matches: (6)

      Séance du mardi 9 février 1790, au soir

      page 532
      Speaker: Le baron de Marguerittes
      ...nnellement.d'être à jamais fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de défendre la ... ...nes pour leur exécution ; de concert avec tous les citoyens, elles ont juré solennellement.d'être à jamais fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de défendre la constitution au péril de leurs fortunes et de leurs vies. Délibération de la vil...

      Séance du mardi 9 février 1790, au soir

      page 533
      Speaker: Le baron de Marguerittes
      ...bientôt siéger des juges choisis par la nation. ... corps d'administration dans les provinces, et qu'à côté de ces corps l'on voye bientôt siéger des juges choisis par la nation.

      Séance du mardi 9 février 1790, au soir

      page 535
      Speaker: Le baron de Marguerittes
      ...e Ceriziers, près de Sens, offrent à la nation Une Somme de 1,?S8 libres boUr subvenir...
      ...ienfaits, et jUrent d'êtfé fidèles â la nation, à la loi ët au rdi, et de maintenir de...
      Les députés extraordinaires de la communauté du bourg de Ceriziers, près de Sens, offrent à la nation Une Somme de 1,?S8 libres boUr subvenir aux besoins de l'Etat; ilâ adhèrent a tous lés décrets de l'Assemblée: rendent hommage à ses travaux qui leur prpCUreht dë si grands bienfaits, et jUrent d'êtfé fidèles â la nation, à la loi ët au rdi, et de maintenir de tout leui' pouVdlMâ Constitution décrétée par l'Assëmblëë, et âCCëptée par lë r...

      Séance du mardi 9 février 1790, au soir

      page 537
      Speaker: L'abbé Maury
      ...-il sur un peuple que les ennemis de la nation ont égaré? L'influence des curés serait... ...esoin de tous ces moyens : eb I quand celui-ci pourrait être efficace, le serait-il sur un peuple que les ennemis de la nation ont égaré? L'influence des curés serait donc absolument inutile.
      Speaker: L'abbé Maury
      ...e atteint et convaincu du crime de lèse-nation ; 2® qu'aucun décret ne pourra servir d... ...s du roi, et qui autorisera le désordre, demeurera responsable et sera puni comme atteint et convaincu du crime de lèse-nation ; 2® qu'aucun décret ne pourra servir de prétexte pourréclamerle moindre droit, à moins que la municipalité n'en ait un...
    • Séance du mercredi 10 février 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du mercredi 10 février 1790

      page 541
      Speaker: De Beaumetz
      ...table de l'Assemblée nationale et de la nation, c'est le roi ; son seul commissaire, c... La nomination d'une commission est inconstitutionnelle : le délégué véritable de l'Assemblée nationale et de la nation, c'est le roi ; son seul commissaire, c'est le pouvoir exécutif. Je conclus en adoptant le projet du comité de constitu...
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 showing 10 of 12 results view all
    • Séance du mercredi 10 mars 1790

      - search term matches: (8)

      Séance du mercredi 10 mars 1790

      page 109
      Speaker: Loys
      ...ar le clergé sont a la disposition delà nation. Uné portion de ces biens est destinée ... ...gesse même de vos décrets"? Vous avez déclaré que les biens possédés autrefois par le clergé sont a la disposition delà nation. Uné portion de ces biens est destinée aux indigents; il n'est point d'indigence plus sacrée que celle de ces hommes qu...

      Séance du mercredi 10 mars 1790

      page 113
      Speaker: Bailly
      ...it être à la disposition actuelle de la nation;et, par exemple, la maison abbatiale de...
      ...ont réunis à la masse des biens dont la nation disposera.
      ...nt supposées réduites à leurs lieux claustraux et d'habitation. Tout le reste doit être à la disposition actuelle de la nation;et, par exemple, la maison abbatiale de Saint-Germain-des-Prés, l'emplacement de la Foire, toutes les maisons en locati...
      ... et des Carmes; les jardins, lorsque leur grandeur permettra de les réduire, seront réunis à la masse des biens dont la nation disposera.
      Speaker: Bailly
      ...'elle a déclarés à la disposition de la nation, et les remette dans une main étrangère... ...s opposées, c'est que l'Assemblée nationale fasse sortir de sa main ces biens qu'elle a déclarés à la disposition de la nation, et les remette dans une main étrangère; c'est qu'elle propose aux municipalités considérables, et qui ont un crédit qu...

      Séance du mercredi 10 mars 1790

      page 114
      Speaker: Bailly
      ... rendre com pte de cletc à maître, à la nation même, représentée par les prochaines lé...
      ... celui des frais, ils remettraient à la nation les trois quarts du surplus, et gardera...
      ... seraient chargés de la conduite et de la gestion de cette opération, tenus d'eu rendre com pte de cletc à maître, à la nation même, représentée par les prochaines législatures; et, après avoir défalqué du produit total Le montant des obligations et celui des frais, ils remettraient à la nation les trois quarts du surplus, et garderaient pour la ville 1 autre quart, en dédommagement de l'emploi de son crédit, et...

      Séance du mercredi 10 mars 1790

      page 115
      Speaker: Bailly
      ...ie des 17U millions qui sont dus par la nation : à la charge, en continuant de payer F... ...peuvent être délivrés à la caisse d'escompte, en paiement de la plus grande partie des 17U millions qui sont dus par la nation : à la charge, en continuant de payer Fa somme limitée d'argent qu'elle distribue chaque jour, d'échanger aussitôt, à b...
      Speaker: Bailly
      ...ns sont également avantageuses, et à la nation, et à la ville de Paris; nous croyons q... ...ps espérances; mais nous croyons que les idées et les vues que nous vous proposons sont également avantageuses, et à la nation, et à la ville de Paris; nous croyons qu'elles sont le seul moyen de remédier à la disette du numéraire, de raminer la ...
    • Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 117
      Speaker: Dupont
      ...'une guerre imprévue, ne replaçaient la nation française au rang qu'elle doit tenir en Europe, au premier rang entre les nations. ...applicable à l'amortissement des dettes pendant la paix, et aux premiers frais d'une guerre imprévue, ne replaçaient la nation française au rang qu'elle doit tenir en Europe, au premier rang entre les nations.
      Speaker: Dupont
      Les nations ne subsistent que comme les particulier...
      ...me organes de-sa véritable volonté. Une nation qui dirait : « Je ne veux pas subvenir ...
      Les nations ne subsistent que comme les particuliers, à la charge dé payer les dépenses de leur entretien. Le peuple français est d...
      ...gesse, comme dépositaires vertueux de son pouvoir législatif et constituant, comme organes de-sa véritable volonté. Une nation qui dirait : « Je ne veux pas subvenir âmes dépenses publiques ; je ne veux pas solder mon armée; je ne veux pas entret...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 118
      Speaker: Dupont
      ...d'une autorité supérieure à celle de la nation elle-même. Le plus économique des établ... bannir le mot d'impôt, qui présente l'idée d'une autorité supérieure à celle de la nation elle-même. Le plus économique des établissements, c'est le revenu public, sans lequel il n'y aurait point de force comm...
      Speaker: Dupont
      ...'existe pas encore ; lorsqu'on a vu une nation, qui, au moment où l'on convoquait ses ... ...re de choses est détruit, lorsque le nouveau, qui doit être bien plus parfait, n'existe pas encore ; lorsqu'on a vu une nation, qui, au moment où l'on convoquait ses représentants, éprouvait dans ses finances un défioit de 60 millions, et suspend...
      Speaker: Dupont
      Une nation de vingt-six millions d'hommes remplis ...
      ...présentants et les chefs de cette noble nation n'ont besoin -, avec elle, que de modér...
      Une nation de vingt-six millions d'hommes remplis d'honneur, et placés sur un riche terri* toire, n'est jamais dénuée de ressource...
      ...ançais, lorsqu'un moyen de puissance manque, ils en substituent un autre. Les représentants et les chefs de cette noble nation n'ont besoin -, avec elle, que de modération et de prudence. Il suffit de lui montrer le but, et de la convaincre qu'il...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 119
      ... qui passe pour les plus instruits. Les nations méritent ce respect, que tout ce qui pe... ...ire à sa propre pensée qu'après l'avoir soigneusement comparée à celles des gens qui passe pour les plus instruits. Les nations méritent ce respect, que tout ce qui peut les intéresser, soit examiné avec le- plus profond scrupule : car l'ignorance...
      ... respecte trop vos droits et ceux de la nation. ...u adopter; car il ne prétend, en aucune manière, à juger en dernier ressort*, il respecte trop vos droits et ceux de la nation.
      ...r le compte de la vente exclusive de la nation. ...es rivières pour .interdire le transport par eau du sel qui n aurait pas été pour le compte de la vente exclusive de la nation.

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 120
      ...tte crainte a peu de fondement chez une nation qui entretiendra une législation perman... ...x dans la suite et de retomber dans l'ancienne gabelle en conservant l'impôt. Cette crainte a peu de fondement chez une nation qui entretiendra une législation permanente, et de laquelle, par conséquent, les finances n'auront jamais d autre régim...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 121
      ...st plus propre à répandre chez toute la nation, et entre tous les départements, cet es... ...ur la répartition des impositions territoriales et personnelles, et que rien n'est plus propre à répandre chez toute la nation, et entre tous les départements, cet esprit d'union intime et fraternelle à laquelle le salut de l'Etat est attaché, qu...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 122
      ... ceux qui se perçoivent au profit de la nation, que de ceux qui appartiennent aux vill... ...tes les impositions directes, et de tous les droits d'entrée des villes, tant de ceux qui se perçoivent au profit de la nation, que de ceux qui appartiennent aux villes elles?

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 124
      ...seulement, les volontés inquiètes d'une nation aussi active que la nôtre, divergeront ... ...ire, les assemblées administratives sont obligées d'attendre vos ordres un mois seulement, les volontés inquiètes d'une nation aussi active que la nôtre, divergeront de toutes parts : au lieu de l'accord d'un zèle unanime, vous ne trouverez dans ...
      ...e point, que l'on ne renverse point une nation comme celle dont Dieu a peuplé la Franc... ...urope, que la chose a été faite le jour où vous l'avez voulue ; que l'on n'arrête point, que l'on ne renverse point une nation comme celle dont Dieu a peuplé la France, et que tout obstacle intérieur ou extérieur sera dissipé, comme l'obstacle ef...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 125
      ..., dont ils devraient reudre compte à la nation. Mais, ou ce commerce sera aussi profit... Us ont estimé beaucoup moins que votre comité le profit de la vente libre, dont ils devraient reudre compte à la nation. Mais, ou ce commerce sera aussi profitable qu'on vient de le supposer, et alors il pourra être continué plus longtemps...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 126
      ...n ellesrmémes, et si honteuses pour une nation policée; mais alors rien n'était moins ... ...1788, ont successivement été au moment de faire cesser pes vexations ruineuses en ellesrmémes, et si honteuses pour une nation policée; mais alors rien n'était moins stable que les ministres, ni plqs solide que. les abus.
      ...iers ; c'est-à- dire, Messieurs, sur la nation entière, qui est bien obligée aujourd'h... ...ceux qui emploient des harnais, sur tous ceux qui portent des bottes ou des souliers ; c'est-à- dire, Messieurs, sur la nation entière, qui est bien obligée aujourd'hui de rembourser 1 impôt aux tanneurs et de les dédommager en sqs des. vexations...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 127
      ... autrefois plqs de ppudre à poudrer aux nations étrangères qu'elle n'en fabrique aujour... La France vendait autrefois plqs de ppudre à poudrer aux nations étrangères qu'elle n'en fabrique aujourd'hui en totalité.

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 128
      ...e commerce intérieur et assureront à la nation, au delà du remplacement de ce que l'Et...
      ...e perception et de régie; tandis que la nation profitera, en outre, d'environ cinq cen...
      ... sur les cuirs, sur les amidons, sur les fers et sur les huiles, relèveront notre commerce intérieur et assureront à la nation, au delà du remplacement de ce que l'Etat a retiré jusqu'à présent des quatre droits qu'on supprimera, une ressource pour les finances d'environ deux millions en économie des frais de perception et de régie; tandis que la nation profitera, en outre, d'environ cinq cent mille francs, par! l'établissement d'un droit uniforme sur l'entrée des fers e...
      ...ans dépense et avec soulagement pour la nation, le3 commis et gardes supprimés. Il vous proposera de rendre utiles, sans dépense et avec soulagement pour la nation, le3 commis et gardes supprimés.

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 130
      ...tre comité peut dire en votre nom à 1 a nation française, et ce que lui prouveront vos... Ce que votre comité peut dire en votre nom à 1 a nation française, et ce que lui prouveront vos décrets, est que vous êtes tous convaincus que paur remplir le trésor public ép...
      ...on s citoyens qui ont prêtéserment à la nation, à la loi, au roi, doivent la plus exac...
      ... auxquelles l'honneur et le salut de la nation sont attachés.
      ...ue toutes les municipalités, que toutes îes milices nationales sachent que les bon s citoyens qui ont prêtéserment à la nation, à la loi, au roi, doivent la plus exacte obéissance à ces dispositions auxquelles l'honneur et le salut de la nation sont attachés.

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 131
      ...autés qui ont fait don patriotique à la nation de la contribution des ci-devant privil... Vous n'exigerez aucun rapprochement de la part des communautés qui ont fait don patriotique à la nation de la contribution des ci-devant privilégiés.
      ...ent dansles projets defondsd'une grande nation ; car il arrive des dépenses imprévues,... Cet excédent, Messieurs, n'est que celui qui doit, exister constamment dansles projets defondsd'une grande nation ; car il arrive des dépenses imprévues, car il y a des recettes qui ne le réalisent pas ; car il est Impossible de pour...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 132
      Une nation dans cet état fait ce qu'elle veut ; el... Une nation dans cet état fait ce qu'elle veut ; elle règle comme il lui plaît sa constitution; elle établit comme il lui convient ...
      ...éshonorée. » Voilà ce que vous a dit la nation, en vous remettant les pouvoirs'dont vo... ... insuffisants, il vous en proposerait d'autres : « Je ne veux ni périr ni être déshonorée. » Voilà ce que vous a dit la nation, en vous remettant les pouvoirs'dont vous devez user , et qui ne vous aéfaudront pas entre les mains.
      ...es, tant de ceux qui,appartiennent à la nation, que de ceux qui sè lèvent au profit de... ... toutes les impositions réelles et personnelles, et aux droits d'entrée des villes, tant de ceux qui,appartiennent à la nation, que de ceux qui sè lèvent au profit des villes elles-mêmes.
    • Séance du lundi 15 mars 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du lundi 15 mars 1790

      page 176
      Speaker: Target
      3° Sur les indemnités dont la nation pourrait être chargée envers les propri... 3° Sur les indemnités dont la nation pourrait être chargée envers les propriétaires de certains fiefs d'Alsace, d'après les traités qui ont réuni cette prov...
    • Séance du mercredi 17 mars 1790

      - search term matches: (11)

      Séance du mercredi 17 mars 1790

      page 207
      Speaker: Defermon
      Vous allez travailler pour la nation entière; vous allez travailler pour les... Vous allez travailler pour la nation entière; vous allez travailler pour les gens à argent ; n'ou> bliez pas que les prestiges de l'imagination ne sont pas ...
      Speaker: De Custine
      ...urs de ces biens seront comptables à la nation du dépérissement qui pourrait avoir lie... ...ite par experts, par-devant l'assemblée de chaque district; que ies administrateurs de ces biens seront comptables à la nation du dépérissement qui pourrait avoir lieu par leur faute, négligence, mauvaise volonté ou autre motif; : que les fonds d...

      Séance du mercredi 17 mars 1790

      page 208
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...z du crédit; vous en aurez,parce que la nation ne peut manquer de confiance dans la nation. Il s'agit aujourd'hui de créer des ass... ...u public des gages certains en échange de l'argent qu'il vous donnera, vous aurez du crédit; vous en aurez,parce que la nation ne peut manquer de confiance dans la nation. Il s'agit aujourd'hui de créer des assignats; il s'agit de les hypothéquer sur des objets existants : pourquoi vous ob...
      Speaker: L'abbé de Montesquiou
      ...te : cette vente intéresse à la fois la nation et le clergé lui-même, qui, dans mon op... ...ent vendus jusqu'à la concurrence de 400 millions, dont vous avez décrété la vente : cette vente intéresse à la fois la nation et le clergé lui-même, qui, dans mon opinion, ne retrouvera la paix que lorsque vous aurez satisfait à votre décret; ma...

      Séance du mercredi 17 mars 1790

      page 210
      Speaker: Thouret
      ...favorables et à l'intérêt général de la nation et à l'intérêt particulier des communes... ...les que vous trouver rez bon de les fixer définitivement, seront réciproquement favorables et à l'intérêt général de la nation et à l'intérêt particulier des communes qui acquerront. J'observerai seulement que si 1 admission de toutes les municip...
      Speaker: Thouret
      ...es biens ecclésiastiques réalisée parla nation qui a connu ses droits. ...déjà un grand pas de fait que cet exemple à jamais célèbre de la disponibilité des biens ecclésiastiques réalisée parla nation qui a connu ses droits.

      Séance du mercredi 17 mars 1790

      page 211
      Speaker: Thouret
      ...t pas d'agents pour vendre au nom de la nation qu'il s'agit ici, c est d'acquéreurs qui achètent directement de la nation, Les municipalités peuvent acheter et r...
      ...possible qu'ils vendissent au nom de la nation et pour elle, mais il ne l'est pas qu'i...
      ...nt une propriété intermédiaire entre la nation et les particuliers.
      ...ée est destructive de toqtce que le projet proposé a de p}qâ avantageux. Ce n ést pas d'agents pour vendre au nom de la nation qu'il s'agit ici, c est d'acquéreurs qui achètent directement de la nation, Les municipalités peuvent acheter et revendre comme individus ; les Corps administratifs, membres dé l'administration générale, et ministres de l'autorité gouvernante, ne le peuvent pas. il serait possible qu'ils vendissent au nom de la nation et pour elle, mais il ne l'est pas qu'ils établissent une propriété intermédiaire entre la nation et les particuliers.
    • Séance du jeudi 18 mars 1790, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 18 mars 1790, au matin

      page 213
      Speaker: Rabaud de Saint-Etienne
      ...es, tant de ceux qui appartiennent à la nation, que de ceux qui se lèvent au profit de... ... toutes les impositions réelles et personnelles, et aux droits d'entrée des villes, tant de ceux qui appartiennent à la nation, que de ceux qui se lèvent au profit des villes elles-mêmes. »

      Séance du jeudi 18 mars 1790, au matin

      page 216
      Speaker: L'abbé Maury
      ...traire au système des économistes ; une nation sage ne peut se livrer, contre l'expéri... ...s, plus vous assurerez le bonheur du peuple. Je sens que ce raisonnement est contraire au système des économistes ; une nation sage ne peut se livrer, contre l'expérience, à des idées systématiques. Chez les peuples barbares, les impositions dire...

      Séance du jeudi 18 mars 1790, au matin

      page 217
      Speaker: L'abbé Maury
      ... où est ce génie qui devait éclairer la nation? comment avons-nous été conduits ?qu'a-... ...our 60 millions, un autre jour une contribution patriotique du quart du revenu ; où est ce génie qui devait éclairer la nation? comment avons-nous été conduits ?qu'a-t-il fait? L'état des finances, qui ne devait être un secret pour personne, est ...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...r un citoyen, par un représentant de la nation, fût travesti en personnalité, quand on...
      ...n étendue et sous tous ses rapports, la nation connaîtrait ses ressources; et pour ret...
      ...désiré que la confiance du roi et de la nation pour un ministre ne vous aveuglât pas s...
      qu'un vœu formé par un citoyen, par un représentant de la nation, fût travesti en personnalité, quand on regrette qu'un grand ministre n'ait pas voulu ou n'ait pas pu nous renfermer da...
      ...oulongeon: Il l'a voulu I) nous montrer ce qu'il fallait envisager dans toute son étendue et sous tous ses rapports, la nation connaîtrait ses ressources; et pour retrouver le crédit, elle n'a qu'à les connaître. Je n'ai point offensé le ministre...
      ...ette route à votre patriotisme, parce qu'il était empressé d'y entrer; j'aurais désiré que la confiance du roi et de la nation pour un ministre ne vous aveuglât pas sur vos droits de représentants. Rappelez-vous que jamais corps législatif n'a ét...
    • Séance du jeudi 18 mars 1790, au soir

      - search term matches: (11)

      Séance du jeudi 18 mars 1790, au soir

      page 220
      Speaker: Le Président
      ... logis de Monsieur, voulant donner à la nation une preuve de son empressement à concou... M. le comte d'Orsai, premier maréchal de logis de Monsieur, voulant donner à la nation une preuve de son empressement à concourir au soulagement des besoins de l'Etat, au delà de la contribution patriotique...
      ...e-Bournai en Dauphiné; il fait don à la nation d'un contrat de rente sur l'Etat, au ca... Enfin, du bourg de Saint-Jean-de-Bournai en Dauphiné; il fait don à la nation d'un contrat de rente sur l'Etat, au capital de 2,283 livres, et des arrérages d'intérêts de huit années.
      ...e serment d'être fidèles à la loi, à la nation, au roi, et de maintenir de tout leur p... ...respectifs les 14, 24 et 25 février dernier, et qu'ils ont fait solennellement le serment d'être fidèles à la loi, à la nation, au roi, et de maintenir de tout leur pouvoir la constitution, de consacrer à sa défense leurs forces, leur vie, et de ...

      Séance du jeudi 18 mars 1790, au soir

      page 221
      Speaker: Le Président
      ...lui qui inspire aux représentants de la nation la plus juste confiance. L'Assemblée na... ...irée par les sentiments du patriotisme, est le plus puissant des ressorts, et celui qui inspire aux représentants de la nation la plus juste confiance. L'Assemblée nationale reçoit donc avec satisfaction le fruit des veilles de votre ami ; elle a...
      Speaker: Le Président
      ...age avec lequel les représentants de la nation ont soutenu la cause du peuple, et pour... ...commune, les sentiments de leur gratitude et de leur reconnaissance pour le courage avec lequel les représentants de la nation ont soutenu la cause du peuple, et pour les victoires continuelles qu'ils ont remportées sur les abus et les déprédatio...

      Séance du jeudi 18 mars 1790, au soir

      page 222
      Speaker: Hernonx
      ...'attente : quelques jours encore, et la nation perdra pour cette année le fruit qu'ell... ...péculations du commerce particulier; tous sont dans l'inaction, tous sont dans l'attente : quelques jours encore, et la nation perdra pour cette année le fruit qu'elle a droit d'attendre de la sagesse de vos décrets.
      Speaker: Hernonx
      l]n commerce de nation à nation est avantageux à celie qui, fournissant... l]n commerce de nation à nation est avantageux à celie qui, fournissant à l'autre plus de valeur en marchandises de son cru qu'elle n'en reçoit de cett...
      Speaker: Hernonx
      ...rie et vivifient les manufactures de la nation qui les reçoit, et qui, manufacturées, ... ...ment nécessaires, et s'il procure des matières premières qui alimentent l'industrie et vivifient les manufactures de la nation qui les reçoit, et qui, manufacturées, fournissent non seulement à la consommation, mais encore à une exportation lucra...
      Speaker: Hernonx
      ...ont utiles à nps échanges avec d'autres nations. Ses toiles peintes, sesguinées, ses| cauris, etc., sont utiles à nps échanges avec d'autres nations.
      Speaker: Hernonx
      ...ement nous sérions obligés de payer aux nations Européennes' qui nous les vendraient. ...e faisant nous gagnons nous-mêmes le fret, |a commission et le pénétice, qu autrement nous sérions obligés de payer aux nations Européennes' qui nous les vendraient.

      Séance du jeudi 18 mars 1790, au soir

      page 224
      Speaker: Hernonx
      ...1 n'est d'ailleurs point de commerce de nation à nation, qui porte avec soi l'inconvénient de l... 11 n'est d'ailleurs point de commerce de nation à nation, qui porte avec soi l'inconvénient de la concurrence ; et si, pour l'éviter, on était obligé de former des compagnies e...

      Séance du jeudi 18 mars 1790, au soir

      page 226
      Speaker: Hernonx
      ... arrêt du conseil a permis à toutes lès nations étrangères de commercèr avec ces deux l... ...à une cherté excessive, ont détermipé le gouvernement à vquif à lèur secours. Un arrêt du conseil a permis à toutes lès nations étrangères de commercèr avec ces deux liés, c'esl-à-dire que, pour mettre à l'abri les intérêts de là compagnie, on a l...

      Séance du jeudi 18 mars 1790, au soir

      page 227
      Speaker: Hernonx
      ... que laliberté des mers est le lien des nations, que les entraves mises au coinmerce in... L'Assemblée nationale, considérant que laliberté des mers est le lien des nations, que les entraves mises au coinmerce individuel he peuvent que rétrécir le génie, gênér l'industrie ët borner ses opéra...

      Séance du jeudi 18 mars 1790, au soir

      page 236
      Speaker: De Noailles
      ... importante pour le commerce et pour la nation même, l'ajournement ne peut être ainsi ... Si l'on veut juger avec connaissance de cause une question aussi importante pour le commerce et pour la nation même, l'ajournement ne peut être ainsi rapproché. Je demande qu'il soit fixé à mardi matin.
      Speaker: Merlin
      ... forêts, dans la possession desquels la nation peut être dans le cas de rentrer, ou do... ... dispositions nécessaires pour prévenir et arrêter les abus relatifs aux bois et forêts, dans la possession desquels la nation peut être dans le cas de rentrer, ou dont elle pourrait avoir à disposer, a décrété et décrète ce qui suit :
    • Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 258
      Speaker: Lanjuinais
      ...ion sera très utile pour conserver à la nation dans une seule abbaye pour 400,000 livr... ...oute permission$ adjudication, exploit&tièn de coupé, etc. Il dit quècette addition sera très utile pour conserver à la nation dans une seule abbaye pour 400,000 livres de bois et il cite ce fait : le 18 décembre 1787, l'archevêque de Sens, abbé ...

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 261
      Speaker: Le Président
      ...r, une écharpe aux trois couleurs de la nation, bleu, rouge ét blanc, attachée d'un nœ... ...ions, ils porteront pour marque distinctive, par-dessus leur habit et en baudrier, une écharpe aux trois couleurs de la nation, bleu, rouge ét blanc, attachée d'un nœud, et ornée d'une frange couleur d'or pour le maire, blanche pour les officiers...

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 262
      Speaker: Dupont
      ...rément en France n'a voulu refuser à la nation la portion dont U était redevable; tout... ...ivres ; dans celle d'Angers, 4e §7,0$) livres à 37 livres 10 sous. Personne assurément en France n'a voulu refuser à la nation la portion dont U était redevable; tout le monde est disposé à la payer. C'est d'après cette conviction intime que nous...
      Speaker: Dupont
      ... Vous feriez une mauvaise chose pour la nation et pour le commerça en mettant à l'enca...
      ...sements subits ainsi que la disette- La nation possède le tiers des sels, eu approvisi...
      ...ux fermiers les sels des magasins de la nation. La totalité du sel actuellement
      ...cle. Je n'ai pu abandonner cependant une des considérations qui l'avaient dicté. Vous feriez une mauvaise chose pour la nation et pour le commerça en mettant à l'encan tous tes sels; vous auriez u,ne disette de sel en quinze jours. Pour éviter ce...
      ...soins, et vous trouvez l'avantage de vous assurer qu'on préviendra les renchérissements subits ainsi que la disette- La nation possède le tiers des sels, eu approvisionnement. Lorsque le. régeut fit un bail avec la ferme, on remit aux fermiers les sels des magasins de la nation. La totalité du sel actuellement

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 263
      Speaker: Dupont
      ... portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit... « La portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit en sera versé de mois en mois dans Je Trésor national, et appliqué aux dépenses...
      Speaker: Dupont
      ... portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit... v La portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit en sera versé de mois en mois dans le Trésor national, et appliqué aux dépenses...
    • Séance du jeudi 4 mars 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du jeudi 4 mars 1790, au matin

      page 16
      Speaker: Cochard
      ...s de communauté, comme patrimoine de la nation; il su pprima l'effet de tous les actes... ... édit de 1647, Louis XIV déclara l'inaliénabilité, l'imprescriptibilité des biens de communauté, comme patrimoine de la nation; il su pprima l'effet de tous les actes contraires à cette inaliénabilité avant 1620 ; ordonna la restitution des fruit...
    • Séance du 27 mars 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 363
      ... laquelle ce pasteur cltayen offre a la nation, entre les mains de ses représentants, ... ...it lecture d'une lettre du sieur Pleury, curé de Sormery, à M. le président, par laquelle ce pasteur cltayen offre a la nation, entre les mains de ses représentants, uue année du revenu de sa cure, el se dévoue, n'ayant pas d'autre ressource pour...
      ...pressent, à l'envi, de manifester à. fa nation leur zèle par des dons p^trtotiques, la...
      ...ge et ponr la mientie que j'ojffré à la nation, entre vos mains tout le revenu dema cu...
      « fandis que tontes les campagnes, ainsi que les villes, s'empressent, à l'envi, de manifester à. fa nation leur zèle par des dons p^trtotiques, la paroisse de Sormery, diocèse de Sens, dont i'ai baptisé une partie la jèqriesse...
      ...ent-pi, quelque chose de plus qu'un simple dévouement, et c'est pour leqr décharge et ponr la mientie que j'ojffré à la nation, entre vos mains tout le revenu dema cure, estimé 1,700 livres sur le rôle des impositions des ci-devant privilégiés po...

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 364
      ...eigneur, et tous les représentants delà nation, êtes les respectables ministres. Je de...
      ...ect, et le plus sincère dévouement à la nation,
      ...sgrand plaisir, une année de mes jours sur l'autel de la patrie, dont vous. Monseigneur, et tous les représentants delà nation, êtes les respectables ministres. Je demande seulement qu'il me soit permis de retenir,de mon sacrifice, de quoi payer ...
      ...ceux à qui j'avais affermé mes dîmes. J'ai l'honneur d'être avec un profond respect, et le plus sincère dévouement à la nation,

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 368
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...xcessif, l'Etat est sans crédit, et les nations rivales profitent de sa détresse ; vous... ...t la France et demandent du pain, le numéraire est rare, l'intérêt de l'argent excessif, l'Etat est sans crédit, et les nations rivales profitent de sa détresse ; vous le savez, et vous en gémissez, et vous vous oc-

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 369
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...t de 4 0/0 tourne-, raitau profit de là nation, la rétribution accordée à ces administ... ...d'hui les receveurs particuliers des finances. Le bénéfice provenant de l'intérêt de 4 0/0 tourne-, raitau profit de là nation, la rétribution accordée à ces administrateurs, prélevée.
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...ces deniers seraient productifs pour la nation, et utiles aux citoyens qui les trouver... ...age au public, au gouvernement même, à qui ils appartiennent : ainsi, désormais ces deniers seraient productifs pour la nation, et utiles aux citoyens qui les trouveraient sans cesse à leur disposition.

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 370
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...ture impérieuse des choses, et quand la nation voudra, elle amènera avec la même facil... Cette loi deviendra générale par la nature impérieuse des choses, et quand la nation voudra, elle amènera avec la même facilité et la même puissance l'intérêt de l'argent à un taux plus modéré encore.
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...riées, si agréables, et qui rendent les nations étrangères tributaires de notre industr... ...ductions ces formes heureuses si appropriées à nos besoins et à nos goûts, si variées, si agréables, et qui rendent les nations étrangères tributaires de notre industrie.

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 371
      ...ront chaque année un compte public à la nation. ...ction de assemblées de département, et les administrateurs qui les régiront rendront chaque année un compte public à la nation.

      Séance du 27 mars 1790, au matin

      page 372
      ...îs; le surplus tournera au profit de Ja nation, et sera versé dans ses coffres. ...ourraient tourner contre eux, s'ils avaient commis deserreursdansleursévaluatio îs; le surplus tournera au profit de Ja nation, et sera versé dans ses coffres.
      ...de concert avec les représentants de la nation, une partie des biens domaniaux sur de ... ...nement, pour des besoins d'Etat, et la libération de la dette publique, engage, de concert avec les représentants de la nation, une partie des biens domaniaux sur de pareils contrats, il ne payera qu'un et demi d'intérêt, droit accordé aux admini...
    • Séance du lundi 29 mars 1790

      - search term matches: (7)

      Séance du lundi 29 mars 1790

      page 402
      Speaker: Mougins de Roquefort
      ...eu, de les élover dans la fidélité à la nation et au roi. Ma fille aînée a fait le mêm... ... autour de moi, et là, eu présence de leur aïeule, j'ai juré, à genoux devant Dieu, de les élover dans la fidélité à la nation et au roi. Ma fille aînée a fait le même serment, parce qu'elle est également mère et nourrice. Je serais désolée, M. l...

      Séance du lundi 29 mars 1790

      page 405
      Speaker: Le Chapelier
      ... les ministres, désespérés de ce que la nation a .rompu ses fers, cherchent tous les m... Vous êtes sans doute instruits que les ministres, désespérés de ce que la nation a .rompu ses fers, cherchent tous les moyens, épuisent toutes les ressources pour recouvrer leur ancien despotime. C'es...
      Speaker: Le Chapelier
      ... voqs préparez va décider du sort de la nation et ne souffrez pas que le ministre chan... ... dans la circonstance la plus précieuse, rap-pelez-vous que le choix auquel vous voqs préparez va décider du sort de la nation et ne souffrez pas que le ministre change le mode que le Corps législatif a dicté pour les élections. Souvenez-vous, Me...

      Séance du lundi 29 mars 1790

      page 406
      Speaker: De Robespierre
      ...ple ; c'en est fait de la liberté et la nation retombe 6oub le joug de la servitude, a... ...istratives et qu'elles soient composées en très grande partie des ennemis du peuple ; c'en est fait de la liberté et la nation retombe 6oub le joug de la servitude, avant d'avoir acquis cet esprit public, ces vertus fières et courageuses, qui son...
      Speaker: De Robespierre
      ...veu et à l'insu des représentants de la nation Qui léS a nommés? La Cour, le ministre;...
      ...ns laquelle nous ne pouvons voir que la nation, y paraît en général encore frappée de ...
      ...on, avant même d'avoir lu leurs pouvoirs et leurs instructions dressées sans l'aveu et à l'insu des représentants de la nation Qui léS a nommés? La Cour, le ministre; Qui sont-ils ? C'est un secret pour l'Assemblée ; mais la plupart se plaignent ...
      ...es prélats, les grands seigneurs, et que cette malheureuse classe plébéienne, dans laquelle nous ne pouvons voir que la nation, y paraît en général encore frappée de eette ancienne disgrâce qu'elle a encourue aux yeux des ministres et des cours- ...
      Speaker: De Robespierre
      ...an coupable formé par les ennemis de la nation pour replace? sur sa tête le joug de la... ...semblées administratives et du sort de la liberté ; voilà le complément de ce plan coupable formé par les ennemis de la nation pour replace? sur sa tête le joug de la servitude, avant qu'elle ait pu goûter les avantages de la liberté.

      Séance du lundi 29 mars 1790

      page 411
      ...ouvoirs. Comptables de nos efforts à la nation, à nos neveux* employons-les tous â évi... ..., pour nous prouver combien la liberté a souffert partout de. la confusion des pouvoirs. Comptables de nos efforts à la nation, à nos neveux* employons-les tous â éviter les abus sous lesquels nous avons gémi, en préservant notre constitution de ...

      Séance du lundi 29 mars 1790

      page 415
      ... il paraîtra respecter les droits de la nation ; mais, dans le fait, il en empêchera l... ...t trop intimés, son influence peut aisément devenir dangereuse pour la liberté ; il paraîtra respecter les droits de la nation ; mais, dans le fait, il en empêchera l'exercice et l'usage. Les lois seront belles et justes, et les jugements peut-êt...
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 2 results
    • Séance du dimanche 25 avril 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du dimanche 25 avril 1790

      page 287
      Speaker: Voidel
      ... concours de toutes les lumières que la nation a voulu réunir, nul député ne doit s'él... Quand tout nous invite à accélérer nos travaux, quand nouSavons besoin du concours de toutes les lumières que la nation a voulu réunir, nul député ne doit s'éloigner du seul endroit où il ait des devoirs à remplir. Je demande que, loin de ...
    • Séance du mardi 27 avril 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du mardi 27 avril 1790

      page 296
      Speaker: Le comte de Virieu
      ... à mon cœur; je jure d'être fidèle à la nation, à la loi, au roi, et d'obéir aux décre... ...déclare que je renouvelle le serment du 4 février, qu'une seule fois avait suffi à mon cœur; je jure d'être fidèle à la nation, à la loi, au roi, et d'obéir aux décrets de l'Assemblée nationale, acceptés ou sanctionnés par le roi ; je jure de n'a...

      Séance du mardi 27 avril 1790

      page 305
      ...ssent désormais toute la France ; cette nation ne peut avoir qu'un gouvernement représ... Il faut que les mêmes principes régissent désormais toute la France ; cette nation ne peut avoir qu'un gouvernement représentatif; les législateurs doivent ménager au citoyen le repos et le temps qu'exi...
      ...blée permanente des représentants de la nation garantira mieux la liberté de tous les ... ...la chercher dans la constitution et dans l'unité nationale ; oublier que l'Assemblée permanente des représentants de la nation garantira mieux la liberté de tous les Français, qu'une commune ne pourra jamais garantir son territoire ; rappeler le ...

      Séance du mardi 27 avril 1790

      page 306
      ...attentent à l'autorité souveraine de la nation et au pouvoir du Corps législatif. ... droits de régler et de gouverner, qui, ne se bornant pas au pouvoir municipal, attentent à l'autorité souveraine de la nation et au pouvoir du Corps législatif.
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 showing 10 of 14 results view all
    • Séance du lundi 7 juin 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 7 juin 1790

      page 135
      Speaker: Dufraisse-Duchey
      ....lecuré de Souppes est criminel de lèse-nation, parce qu'il a usurpé par un faux les pouvoirs de la nation. M.lecuré de Souppes est criminel de lèse-nation, parce qu'il a usurpé par un faux les pouvoirs de la nation.

      Séance du lundi 7 juin 1790

      page 136
      Speaker: De Lafayette
      ...e faut pas qu'à cette grande idée d'une nation tranquille sous ses drapeaux civiques, ... ...en fera partie : par elle la liberté française est garantie à jamais ; mais il ne faut pas qu'à cette grande idée d'une nation tranquille sous ses drapeaux civiques, puissent être mêlées un jour de ces combinaisons individuelles qui compromettrai...
    • Séance du mardi 8 juin 1790, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 8 juin 1790, au matin

      page 139
      Speaker: Démeunier
      ...x biens déclarés a la disposition de la nation par le décret du 2 novembre, et situés ... ...ent au règlement décrété par l'Assemblée nationale? est commise, relativement aux biens déclarés a la disposition de la nation par le décret du 2 novembre, et situés dans la ville déParis, pour exercer toutes les fonctions attribuées par le décre...

      Séance du mardi 8 juin 1790, au matin

      page 140
      Speaker: Féraud
      ...un privilège pour la capitale. C'est la nation qui s'assemble ; il faut que ce soit aux frais de la nation. ...x provinces que de leur laisser les frais de cette cérémonie; il en résulterait un privilège pour la capitale. C'est la nation qui s'assemble ; il faut que ce soit aux frais de la nation.

      Séance du mardi 8 juin 1790, au matin

      page 142
      Speaker: Goupil de Préfeln
      ... apôtres r «•Les-roiset les princes des nations les gouvernent avec autorité* il n'en s... ...gouvernement absolu. Prêt à consommer son-sacrifîcey ce divin? Maître dit à ses- apôtres r «•Les-roiset les princes des nations les gouvernent avec autorité* il n'en serai pas ainsi parmi vous; le plus petit;sera autant que le plus grand, et celui...

      Séance du mardi 8 juin 1790, au matin

      page 145
      Speaker: Duquesnoy
      ...ues, quand ces biens appartiennent à la nation. ...ble de laisser subsister des corps qui n'existent que sur des biens ecclésiastiques, quand ces biens appartiennent à la nation.
    • Séance du mercredi 9 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 154
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ... enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du ... ...onsacrée par l'Esprit-Saint, semblaient n'avoir qu'un cœur et qu'une âme; tandis enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du martyre, on put compter sur les élections du peuple, on put confier le choix des...
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ...ir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ? ...'a bien saisi, en confiant aux électeurs des départements, un choix qui doit avoir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ?

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 158
      Speaker: Le Président
      ... la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l... ...conomie,-et ^considération des dépenses qu'exigent l'éclat du trône français, et la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l'Assemblée 'nationale pour qu'elle fitfâtelle-même l'état de ma maison ; mais je...

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 159
      Speaker: Le Président
      ... doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intére... ...t son auguste mère soit rendu préeis par la fixation de son douaire : il me sera doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intéresse aussi essentiellement mon bonheur.
      Speaker: Barnave
      ...e d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec tra... Il ne,s'agU,ren ce moment, que d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec transport aux sentiments que Sa Majesté exprime; mais je crois que ce serait mal ju...
      Speaker: De Clermont-Tonnerre
      ...e roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions- ...i tend à replacer encore sous les yeux du roi l'objet en question pst inutile. Le roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions-
    • Séance du vendredi 11 juin 1790

      - search term matches: (12)

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 165
      Speaker: Le baron d'Elbecq
      ...s et sur nos armes, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... ...soldats-citoyens, jurons sur l'autel de la patrie, en présence du Dieu des armées et sur nos armes, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout notre pouvoir la Constitution acceptée par le roi, ainsi que tous les décrets...

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 168
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...te cette opération pour le compte de la nation, et, dans le cas où l'on ne jugerait pa... ...ar la variation des prix et des changes. Il propose, à cet effet, de diriger toute cette opération pour le compte de la nation, et, dans le cas où l'on ne jugerait pas à propos d'adopter ce parti, il offre de rendre en cuivre pur le tiers de la m...
      ...comme un objet d'autant plus utile à la nation , qu'elle mettra en valeur une très gra... M. Auguste présente d'ailleurs la fonte des cloches comme un objet d'autant plus utile à la nation , qu'elle mettra en valeur une très grande quantité de matière qui est aujourd'hui inutile, et qu'elle alimentera penda...

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 169
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...produit de l'opératioq resteraient à la nation. ...e et celle de leurs principaux ouvriers ; au moyen de quoi tous les frais et le produit de l'opératioq resteraient à la nation.
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...re cette opération pour ie compte de la nation. Le sieur Auguste offre dans ce cas de ... ...mployé dans les arts. Tous deux vous proposent, Messieurs, de les charger de faire cette opération pour ie compte de la nation. Le sieur Auguste offre dans ce cas de rendre trente trois livres de bon cuivre par quintal de cloches, et estime le cu...
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ... cloches inutiles, il ne couvienne à la nation d'en tirer parti. Outre la valeur du mé... ...ue la suppression des couvents et des communautés religieuses rendant toutes les cloches inutiles, il ne couvienne à la nation d'en tirer parti. Outre la valeur du métal qui entrerait dans le Trésor public, ce serait fournir au commerce et aux ar...
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ....métal des cloches pour le compte de la nation, présente beaucoup d'inconvénients, mêm...
      ...intal de matière à fondre, parce que la nation courrait les risques de la solvabilité ...
      ...rtaine, et dès lors peu profitable à la nation.
      L'idée de faire fondre et raffiner le .métal des cloches pour le compte de la nation, présente beaucoup d'inconvénients, même en recevant une quantité quelconque de cuivre pur, pour un quintal de matière à fondre, parce que la nation courrait les risques de la solvabilité des acheteurs; parce qu'elle aurait à sa charge les frais de magasinage, de vent...
      ...s de Marseille et d'Angleterre. Cette opé-r ration serait donc très longue, incertaine, et dès lors peu profitable à la nation.

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 170
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ...rera certainement quelque avantage à la nation. ...res. Leur travail donnera des idées à d'autres artistes, et la concurrence procurera certainement quelque avantage à la nation.
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ... donner un prix plus avantageux pour la nation. l'Assemblée, dans cette hypothèse, pre... ...le pour ceux qui se chargeraient de la fonte des cloches, et les engagerait à en donner un prix plus avantageux pour la nation. l'Assemblée, dans cette hypothèse, prendra une détermination positive. Votre comité des finances n'aurait pas été éloi...

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 171
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... a proclamé des deuils hypocrites : les nations ne doivent porter que le deuil de leurs bienfaiteurs; les représentants des nations ne doivent recommander à leurs hommages... ...furent grands que dans leur éloge funèbre; assez longtemps l'étiquette des cours a proclamé des deuils hypocrites : les nations ne doivent porter que le deuil de leurs bienfaiteurs; les représentants des nations ne doivent recommander à leurs hommages que les héros de l'humanité.

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 179
      Speaker: Lebrun
      la nation. Le comité a pensé qu'on la nation. Le comité a pensé qu'on
      Speaker: Lebrun
      ...gements qui doivent être sacrés pour la nation comme pour les particuliers . . 27,900 ...e quelques directeurs ne sont susceptibles d'aucune réduction : ce soot des engagements qui doivent être sacrés pour la nation comme pour les particuliers . . 27,900
    • Séance du 14 lundi juin 1790

      - search term matches: (4)

      Séance du 14 lundi juin 1790

      page 214
      Speaker: Le Président
      ... liberté pour la porter au temple de la nation, où elle resterait déposée ; et désorma... ...rères d'armes, je m'empresserais d'élever cette image chérie sur le pavois de la liberté pour la porter au temple de la nation, où elle resterait déposée ; et désormais le meilleur des pères serait présent àux yeux de ses enfanté aussi sodvent qu...

      Séance du 14 lundi juin 1790

      page 215
      Speaker: Prieur
      ... ont promis et juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi. Tous sont disposés...
      ...çais, ils regardent comme ennemis de la nation cetix qui, pàr des écrits, des complots...
      ...nce dë leur entière soumission sur l'autel du Dieu qui punit les parjures ; toUs ont promis et juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi. Tous sont disposés à soutenir jusqu'à l'effusion de leUr sang la Constitution dii royaume, fruit d...
      ... glorieux travaux ; et, à l'exemple de la commune dë Sézanne et de Vitry-le-Français, ils regardent comme ennemis de la nation cetix qui, pàr des écrits, des complots, des protestations, cherchent à soulever les peuples. Les décrets émanés du sei...

      Séance du 14 lundi juin 1790

      page 218
      Speaker: Martineau
      ...e qui lui est donné, d'être fidèle à la nation, à la loi ët au roi, et de maintenir de... ... et du clergé, le serment solennel dejeiller ayec soin sur les fidèles du diocèse qui lui est donné, d'être fidèle à la nation, à la loi ët au roi, et de maintenir de toUt sbii pouvoir là Constitution dé^ crétée par l'Assemblée nationale, ët acce...
    • Séance du mercredi 16 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 233
      Speaker: Cochelet
      Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opin... Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opinion publique; par conséquent, ils ne sauraient recevoir trop d'adhésions à leurs...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 235
      Speaker: Martineau
      ...s les a appelés, seront défrayés par la nation. » peuples les a appelés, seront défrayés par la nation. »

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 237
      Speaker: De Cazalès
      ...générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de re... ...ue devant ses fidèles n'oserait en faire un scandaleux usage, vous doterez avec générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de représenter. Je conclus à ce que tous les évêques n'aient pas moins de 20,000 livr...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 238
      Speaker: Le marquis de Foucault
      ... clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du...
      ... a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais...
      ...orde, je la prie de se rappeler qu'à l'époque où elle a décrété que les biens du clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du peuple. Le comité aurait du prouver à tous les Français que vous voulez faire u...
      ...n adopte le décret que je vais proposer ; « Les biens du clergé, que l'Assemblée a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais du culte et de ses ministres... » (On rappelle à Vordre du jour,) Je Suis excel...
    • Séance du samedi 19 juin, au soir

      - search term matches: (16)

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 371
      Speaker: Le vicomte de Noailles
      ... faire parvenir aux représentants de la nation l'expression de nos sentiments, ainsi q... ...es principes de justice et d'humanité qui les caractérisent. Nous vous prions de faire parvenir aux représentants de la nation l'expression de nos sentiments, ainsi que ceux de notre chef et de nos officiers. »
      Speaker: Camus
      ...u'à ce moment sans récompense. C'est la nation qui en réclame une pour eux aujourd'hui... ... excite la plus vive admiration : cependant ces braves citoyens sont restés jusqu'à ce moment sans récompense. C'est la nation qui en réclame une pour eux aujourd'hui : leurs pertes et leurs blessures ne sont rien, pourvu qu'ils puissent jouir de...
      Speaker: Camus
      ...e, et voulant leur donner, au nom de la nation, un témoignage public de la reconnaissa... ... d'une juste admiration pour l'héroïque intrépidité des vainqueurs de/la Bastille, et voulant leur donner, au nom de la nation, un témoignage public de la reconnaissance qui est due à ceux qui ont exposé et sacrifié leur vie pour secouer le joug ...
      Speaker: Camus
      ...ment complets, suivant l'uniforme de la nation ; que sur le canon du fusil, ainsi que ...
      ... du sabre il sera gravé l'écusson de la nation, avec la mention que ces armes ont été données par la nation à tel, vainqueur de la Bastille, et que...
      ...leur service et la reconnaissance de la nation, et que, dans tous les actes qu'ils pas...
      ...n des vainqueurs de la Bastille en état de porter les armes, un habit et un armement complets, suivant l'uniforme de la nation ; que sur le canon du fusil, ainsi que sur la lame du sabre il sera gravé l'écusson de la nation, avec la mention que ces armes ont été données par la nation à tel, vainqueur de la Bastille, et que sur l'habit, il sera appliqué, soit sur le bras gauche, soit à côté du revers g...
      ...é à chacun desdits vainqueurs de la Bastille un brevet honorable, pour exprimer leur service et la reconnaissance de la nation, et que, dans tous les actes qu'ils passeront il leur sera permis de prendre le titre de vainqueurs de la Bastille;
      Speaker: Camus
      ...s vainqueurs de la Bastille auxquels la nation doit des gratifications pécuniaires, et... « L'Assemblée nationale se réserve de prendre en considération l'état de ceux des vainqueurs de la Bastille auxquels la nation doit des gratifications pécuniaires, et elle les leur distribuera aussitôt qu'elle aura fixé les règles d'après lesquel...
      Speaker: Camus
      ...nqueurs, sera déposé aux Archives de la nation , pour y conserver à perpétuité la mémo... ...ésidé à leurs opérations et qui sont compris dans le présent décret avec les vainqueurs, sera déposé aux Archives de la nation , pour y conserver à perpétuité la mémoire de leur nom, et pour servir ae base à la distribution des récompenses honora...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 372
      Speaker: Camus
      ...agés de vivre ou de mourir fidèles à la nation, à la loi et au roi. » ... souffrez que nous déposions en yos mains l'acte par lequel nous nous sommes engagés de vivre ou de mourir fidèles à la nation, à la loi et au roi. »
      Speaker: Camus
      ...hentique. En jurant d'être fidèles à la nation, nous nous sommes engagés de surveiller... ... du royaume sera constamment défendue; nous en avons fait le serment le plus authentique. En jurant d'être fidèles à la nation, nous nous sommes engagés de surveiller sans cesse ses ennemis déjà terrassés; en jurant d'être fidèles à la loi, nous ...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 373
      Speaker: Le Président
      ...es, on croyait si léger, que les autres nations, en rendant justice à son amabilité, cr... partout ce peuple, que, naguères, on croyait si léger, que les autres nations, en rendant justice à son amabilité, croyaient si peu susceptible d'énergie, ce peuple, dis-je, a prouvé que la liberté...
      Speaker: De Cloots,du Val-de-Grâce
      ...x despotes, et de justes espérances aux nations asservies. ...l'union des enfants de la France, ce tableau ravissant donne des soucis amers aux despotes, et de justes espérances aux nations asservies.
      Speaker: De Cloots,du Val-de-Grâce
      ...d nous leur apprendrons que la première nation de l'Europe, en rassemblant ses bannièr... ...e leçon pour les despotes ! quelle consolation pour les peuples infortunés, quand nous leur apprendrons que la première nation de l'Europe, en rassemblant ses bannières, nous a donné le signal du bonheur de la France et des deux mondes!
      Speaker: Le Président
      ...ers entier que les progrès que fait une nation dans la philosophie et dans la connaiss...
      ...rtiennent également à toutes les autres nations. Il est dans les fastes du monde des ép...
      « Messieurs, vous venez prouver aujourd'hui à l'Univers entier que les progrès que fait une nation dans la philosophie et dans la connaissance des droits de l'homme, appartiennent également à toutes les autres nations. Il est dans les fastes du monde des époques qui influent sur le bonheur ou le malheur de toutes les parties du globe ;...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 374
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...les plus fermes appuis des droits de la nation, sont enchaînées, comme les images de p... ...provinces, dont les députés ont toujours été comptés dans cette Assemblée parmi les plus fermes appuis des droits de la nation, sont enchaînées, comme les images de peuples tributaires, aux pieds de;la statue de Louis XIV : souffrirons-nous, Mess...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 375
      Speaker: L'abbé Maury
      ...onnait une idée de la philosophie de la nation. Parlez de quelqu'un en Allemagne, on v... ...n auteur avait bien raison quand il a dit que la première question d'un peuple donnait une idée de la philosophie de la nation. Parlez de quelqu'un en Allemagne, on vous demandé s'il entre au chapitre; en France, quelle place il occupe à la cour;...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 377
      Speaker: L'abbé Maury
      célèbres dans la nation par leur noblesse.....Je célèbres dans la nation par leur noblesse.....Je

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 380
      ...roit d'attendre des représentants de la nation entre les mains desquels je le prêtais.... ...mon pouvoir, je l'ai fait, ce serment, avec la franchise que j'avais également droit d'attendre des représentants de la nation entre les mains desquels je le prêtais. Il s'agissait alors de reconnaître des principes conservateurs des propriétés, ...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 381
      ...nt toujours animés du même zèle pour la nation à laquelle cette' suppression, loin d'ê... leurs descendants seront toujours animés du même zèle pour la nation à laquelle cette' suppression, loin d'être utile, pourrait même être nuisible.

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 382
      ...ans l'Assemblée des représentants de la nation les vœux que vous m'avez chargé d'y tra... ...ts de la province ; je n'ai laissé échapper aucune occasion de faire consigner dans l'Assemblée des représentants de la nation les vœux que vous m'avez chargé d'y transmettre.

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 383
      ...stiques seraient à la disposition de la nation, j'ai demandé qu'il y fût ajouté : sous... Le 2 novembre, lorsqu'il fût proposé de décréter que les biens ecclésiastiques seraient à la disposition de la nation, j'ai demandé qu'il y fût ajouté : sous la surveillance et l'instruction des provinces (4).

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 384
      ...aix et la guerre avec le concours de la nation, sans laquelle il ne pouvait continuer ... ...t de la dignité de la monarchie française, que le roi eût le droit de faire la paix et la guerre avec le concours de la nation, sans laquelle il ne pouvait continuer la guerre, puisque d'elle ou de ses représentants

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 386
      ...rêts à se soumettre au vœu commun de la nation lorsqu'il sera manifesté dans une nouve... ...ntés de faire individuellement quelques réserves pour leurs commettants, étant prêts à se soumettre au vœu commun de la nation lorsqu'il sera manifesté dans une nouvelle législature. Ils ne se sont réunis que pour la défense de la religion de leu...
      ...ogative, ni aux rois de France, ni à la nation française, elle l'avait apportée, il y ... Je suis né gentilhomme, ma famille ne devait cette prérogative, ni aux rois de France, ni à la nation française, elle l'avait apportée, il y a cinquante ans, de Florence, à une époque où la plus grande partie de la nobles...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 387
      ...s a été ouverte à tous les Français, la nation a gagné, sans doute, à la destruction d... Lorsque la carrière des charges et des emplois a été ouverte à tous les Français, la nation a gagné, sans doute, à la destruction des barrières qui bornaient ses espérances et son ambition, et qui circonscrivaie...
      ...le peuple, cette nombreuse partie de la nation, a quelque intérêt aux dispositions de ... ...atif aux titres, aux noms et aux armoiries? 11 faut, pour en juger, examiner si le peuple, cette nombreuse partie de la nation, a quelque intérêt aux dispositions de la nouvelle loi. On ne l'aperçoit point ; car ce n'est pas lui qui peut être jal...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 388
      ...itres encore en honneur chez les autres nations, seront toujours un bien dont l'hérédit... ...des frontières de l'Empire : ainsi les titres qui constituent la noblesse, ces titres encore en honneur chez les autres nations, seront toujours un bien dont l'hérédité paraîtra précieuse ; et cette hérédité, considérée d'une manière générale, auc...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 389
      ... qui ne peut jamais signifier, chez une nation civilisée et dans une société déjà subs... ...eut-être le risque d'égarer le peuple sur le véritable sens de ce mot : égalité, qui ne peut jamais signifier, chez une nation civilisée et dans une société déjà subsistante, égalité de rang ou de propriété. La diversité des travaux et des foncti...
    • Séance du lundi 21 juin 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 21 juin 1790

      page 398
      Speaker: Martineau
      ...us offices ecclésiastiques payés par la nation, les fruits du traitement qui y est att... « Art. 12. Pendant la vacance des évêchés, des cures et de tous offices ecclésiastiques payés par la nation, les fruits du traitement qui y est attaché, seront versés ou resteront dans la caisse du district pour subvenir aux dé...
      ...ne prélat, dont la générosité envers la nationne peut être suspecte, assigner aux vicair... ...de celles des curés les moins partagés? J'ai entendu, dans notre tribune, un jeune prélat, dont la générosité envers la nationne peut être suspecte, assigner aux vicaires, pour leur portion congrue,la somme de 600 livres. 11 tient sans doute à l'an...

      Séance du lundi 21 juin 1790

      page 400
      Speaker: Le Président
      ...icaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaire... ...nistrative du district, laissera à leur choix, s'il y a lieu, ou de prendre un vicaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaires, ou de se retirer avec une pension égale au traitement qui aurait été fourni a...
    • Séance du lundi 28 juin 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 28 juin 1790, au matin

      page 531
      Speaker: Thouret
      ...rien n'est fait si les avantages que la nation en attend ne se réalisent pas ; et, pou... ...dministratifs n'est, jusqu'à présent, qu'une grande et belle spéculation : mais rien n'est fait si les avantages que la nation en attend ne se réalisent pas ; et, pour les produire, il faut, en ce moment, beaucoup de sagesse et d'esprit de condui...

      Séance du lundi 28 juin 1790, au matin

      page 533
      Speaker: Camus
      ...ue des honoraires ou gages, afin que la nation puisse statuer en connaissance de cause... ...ées de remettre des états de tous ceux qui sont attachés à leur service, ainsi que des honoraires ou gages, afin que la nation puisse statuer en connaissance de cause et allouer un traitement proportionnel à celui qu'avaient ci-devant ces fonctio...
      Speaker: Camus
      ... que cette dépense coûtera eu plus à la nation. ...l'adoption du projet du comité, je demande à être instruit du nombre de millions que cette dépense coûtera eu plus à la nation.
    • Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      page 677
      Speaker: Tronchet
      ...qui pourront être formées, au nom de la nation, aux rachats des droits dépendant des b... ...ns aucune approbation des échanges consommés, et sans préjudice des oppositions qui pourront être formées, au nom de la nation, aux rachats des droits dépendant des biens aliénés à ce titre, et dont le titre aurait été reconnu susceptible de revi...
      Speaker: Tronchet
      ...l'égard des rachats qui seront dus à la nation par les propriétaires des biens mouvant... « Art. 7. A l'égard des rachats qui seront dus à la nation par les propriétaires des biens mouvants des biens nationaux, même par les apanagistes ou les échangistes dont les écha...

      Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      page 678
      Speaker: De Pardieu
      ...gressé les lois maritimes de toutes les nations policées, mais ces transgressions sont ... ...ter préjudice au royaume entier. Non seulement on a, par des voies défait, transgressé les lois maritimes de toutes les nations policées, mais ces transgressions sont de nature à altérer la bonne intelligence qui règne entre la France et d'autre3 ...
      Speaker: De Pardieu
      ...ute commise. L'étranger, pour venger sa nation, a enlevé l'unique propriété d'une fami... ... appartenaient à un autre pêcheur français, qui n'avait pris aucune part à la faute commise. L'étranger, pour venger sa nation, a enlevé l'unique propriété d'une famille innocente, indigente, qui n'avait que ce moyen de subsister. Le roi vient d'...

      Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      page 679
      Speaker: De Pardieu
      « Plusieurs corsaires de cette nation qui est en guerre avec la cour des Deux... « Plusieurs corsaires de cette nation qui est en guerre avec la cour des Deux-Siciles et avec la République de Gênes, s'étaient emparés de bâtiments apparten...
      Speaker: De Pardieu
      ...ué et repris par un bâtiment de la même nation, près de la rade d'Hyères. Il a été réc... « L'un de ces bâtiments pris antérieurement sur les Génois a été attaqué et repris par un bâtiment de la même nation, près de la rade d'Hyères. Il a été réclamé à la Giotat par le corsaire algérien qui s'en était d'abord emparé. Sa Maje...
      Speaker: De Pardieu
      ...s lois du royaume, celles de toutes les nations policées, lois dictées par l'humanité, ... « Mais quand bien même cette allégation eût été vraie, les lois du royaume, celles de toutes les nations policées, lois dictées par l'humanité, qui préviennent beaucoup d'actions barbares et qui assurent les droits des vrais...
      Speaker: De Pardieu
      ...nt pour le recommmander au consul de la nation française à Alger. ... soit pris des mesures tendant à prévenir une rupture. Je n'ai pas perdu un moment pour le recommmander au consul de la nation française à Alger.
      Speaker: De Pardieu
      ...is du royaume, aux droits de toutes les nations et aux traités qui nous lient avec elle... ... Toulon de remplir ses devoirs et d'informer d'une agression si contraire aux lois du royaume, aux droits de toutes les nations et aux traités qui nous lient avec elles.

      Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      page 680
      Speaker: De Batz
      ...e somme de plusieurs milliards. Mais la nation a acquis des capitaux immenses et cette...
      ...artie de la dette sera éteinte, pour la nation, par la vente des biens nationaux. Au s...
      ...ssible que tous les engagements et toutes les charges fussent acquittées sans une somme de plusieurs milliards. Mais la nation a acquis des capitaux immenses et cette dette n'est pas effrayante. Avant la convocation des Etats généraux, l'opinion ...
      ...utres charges ; mais ce qui est charge n'est pas dette. D'ailleurs, une grande partie de la dette sera éteinte, pour la nation, par la vente des biens nationaux. Au surplus, je n'en connais pas l'état bien exactement.
      Speaker: De Batz
      ...représentation et la souveraineté de la nation, ordonnait dans son conseil toutes les ...
      ...le roi, comme unique représentant de la nation.
      Sous le régime précédent, le roi, exerçant seul la représentation et la souveraineté de la nation, ordonnait dans son conseil toutes les dépenses publiques. Il y faisait vérifier ensuite et ces dépenses, et l'emploi d...
      ... à des formes : les liquidations et les indemnités n'étaient prononcées que par le roi, comme unique représentant de la nation.
      Speaker: De Batz
      ...blique, un mandat sur l'impôt et sur la nation, ses représentants ont seuls, sans cont... ...nferme l'engagement de la payer, et que cette liquidation crée une obligation publique, un mandat sur l'impôt et sur la nation, ses représentants ont seuls, sans contredit, le droit de prononcer et de consentir cette obligation, comme avant de la...

      Séance du samedi 3 juillet 1790, au matin

      page 681
      Speaker: De Batz
      ...s finances restitue solennellement à la nation et aux Jois leurs droits sur la fortune... ...s régime et à tout revoir par vous-mêmes, en attendant qu'uu plan général sur les finances restitue solennellement à la nation et aux Jois leurs droits sur la fortune de l'Etat.
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 10 results
    • Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 191
      Speaker: De Noailles
      ...tte Assemblée qu'on voudra enlever à la nation un droit constitutionnel. Je vais rappe...
      ...ter qu'aux conditions sur lesquelles la nation a voulu qu'il existât; il ne peut avoir de forces que celles que la nation a voulu lui confier. L'organisation de ces forces appartient à la nation ou à ses représentants, et. non pas à l...
      ...des troupes étrangères au service de la nation, sur les lois relatives aux délits et p...
      ...l s'agit de distinguer les différents pouvoirs : ce n'est pas dans le sein de cette Assemblée qu'on voudra enlever à la nation un droit constitutionnel. Je vais rappeler les principes. Le pouvoir exécutif ne peut exister séparément des pouvoirs politiques. Il ne peut exister qu'aux conditions sur lesquelles la nation a voulu qu'il existât; il ne peut avoir de forces que celles que la nation a voulu lui confier. L'organisation de ces forces appartient à la nation ou à ses représentants, et. non pas à lui-même, car 11 est bien évident qu'on ne peut pas lui laisser le droit de se co...
      ...r les formes des enrôlements et les conditions des dégagements, sur l'admission des troupes étrangères au service de la nation, sur les lois relatives aux délits et peines militaires, et enfin sur le traitement de l'armée en cas de licenciement. ...

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 194
      Speaker: De Toulongeon
      ...ent avec la constitution générale de la nation et qui les rendent l'un et l'autre des ... ...ts, me réservant de les motiver par les raisons qui, je crois, les lient intimement avec la constitution générale de la nation et qui les rendent l'un et l'autre des bases fondamentales et préalables à la formation du plan d'organisation que vous...

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 195
      Speaker: De Toulongeon
      ...ppartenait encore en quelque sorte à la nation, que l'on appelait alors l'Etat, n'appa... ... du gouvernement, on se donna tout à lui pour en tout obtenir; et l'armée, qui appartenait encore en quelque sorte à la nation, que l'on appelait alors l'Etat, n'appartint plus alors même à l'Etat: elle n'appartint qu'à l'autorité arbitraire qui,...
      Speaker: De Toulongeon
      ...ujourd'hui, Messieurs, que le roi et la nation forment véritablement l'Etat, aujourd'h... Aujourd'hui, Messieurs, que le roi et la nation forment véritablement l'Etat, aujourd'hui que leurs droits sont délimités, un nouvel ordre de choses dans la constituti...
      Speaker: Barnave
      ... avec la perfection de celle des autres nations, elle peut devenir la pire; alors il fa... ... nationale. La tactique que. nous avons adoptée est peut être la meilleure; mais avec la perfection de celle des autres nations, elle peut devenir la pire; alors il faudrait changer l'organisation de l'armée. Elle n'est donc qu'un objet purement d...
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (13)

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 35
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ... avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune... ... ayant vingt-six ans de services, a éu fës cfieyeux et les oreilles coupés* pour avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune pFeove légale de ces faits, mais qûe, vu leur importance, il demande^ le renvoi...

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 37
      Speaker: De Custine
      ...ui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn. ...se considérable : je crois qu'avec 18 millions on pourrait contenter toUs ceux qui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn.
      Speaker: D'Ambly
      ...e suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas ... ...sur leur traitement ; vous ne leur ôterez rien non plus; en vérité, Messieurs, je suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas assez pour les pensionnaires de l'Etat.
      Speaker: Palasne de Champeaux
      ...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix d... et leur d'uréë méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix des sacrifices qu'ils.ont faits à l'utilité publique. »
      Speaker: Regnaud
      Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naiss... Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve^en^ défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fa...
      Speaker: Palasne
      ... a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la natur... ...ré sa patrie, ou qui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses honorifiques, ou pécuni...
      Speaker: Le Chapelier
      ...es des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou c(ui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publiques des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services^ prétendre à des récompenses. »

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 38
      Speaker: Palasne
      ... et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ort dans le cours de son service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: De Noailles
      ...rir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonction...
      ... ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.
      ...s commande, j'y acquiesce. Quant aux autres dispositions, je crois que c'est ouvrir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonctionnaires d'une manière honnête. Il ne me paraît point juste de payer deux fois les...
      ...onnairevpublic, une fois retiré, ne se mettra plus en peine ni de sa femme ni de ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 39
      Speaker: Fréteau
      ...es enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ans le cours de 6on service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »