Results in Volume 52

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-085 hits on 1792-0911 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 16 results
Results sorted by date, ascending

Séance du mardi 26 septembre 1792, au matin

- search term matches: (6)

Séance du mardi 26 septembre 1792, au matin

page 155
Speaker: Rewbell
...talents, investis de la confiance de la nation, est une véritable calamité publique. P... Un membre : La démission des ministres connus par leurs talents, investis de la confiance de la nation, est une véritable calamité publique. Peut-être la Convention jugera-t-elle à propos de délibérer mûrement la question ...
Speaker: Rouyer
...plique, et je dis que, la volonté de la nation ayant appelé Roland au ministère, la Co... Un ministre de l’intérieur est facile à trouver. (Murmures.) Je m’explique, et je dis que, la volonté de la nation ayant appelé Roland au ministère, la Convention nationale doit refuser sa démission et le charger spécialement des fonc...

Séance du mardi 26 septembre 1792, au matin

page 160
Speaker: Brissot de Warville
...ossession de tout le pays, au nom de le nation et de la liberté française, jusqu’au bo... ...xécute sa retraite ; j’espère aussi que bientôt je vous annoncerai la prise de possession de tout le pays, au nom de le nation et de la liberté française, jusqu’au bord du lac de Genève.

Séance du mardi 26 septembre 1792, au matin

page 161
Speaker: Couthon
J’appuie la proposition de Gensonné. La nation vous a donné la faculté de rendre des d... J’appuie la proposition de Gensonné. La nation vous a donné la faculté de rendre des décrets; mais vous n’avez pas celle d’en déléguer le droit à des commissaires.

Séance du mardi 26 septembre 1792, au matin

page 162
Speaker: Lebrun
Avant l’époque du 10 août, la nation française avait, pour ainsi dire, perdu... Avant l’époque du 10 août, la nation française avait, pour ainsi dire, perdu toute sa considération au dehors ; c’était le fruit des perfides intrigues d’un...

Séance du mardi 26 septembre 1792, au matin

page 165
Speaker: Lebrun
...e que l’indépendance et l’honneur de la nation soient partout respectés; c’est de lui ... C’est de veiller à ce que l’indépendance et l’honneur de la nation soient partout respectés; c’est de lui faire tenir dans les Cours, par l’organe de ses agents, un langage toujours fier...

Séance du samedi 29 septembre 1792

- search term matches: (31)

Séance du samedi 29 septembre 1792

page 210
Speaker: Camus
« Représentants de la nation, « Représentants de la nation,

Séance du samedi 29 septembre 1792

page 211
Speaker: Camus
...la forme de sa Constitution, lorsqu’une nation reconnaît que la forme de gouvernement ... ...nnes et les propriétés. Au peuple seul appartient le droit souverain de changer la forme de sa Constitution, lorsqu’une nation reconnaît que la forme de gouvernement qu’elle s’était donnée, au lieu de la protéger et de la rendre heureuse, est dev...

Séance du samedi 29 septembre 1792

page 212
Speaker: Camus
...le serment solennel d’être fidèles a la nation, de maintenir la liberté, l’égalité et ... ...e divinité tuté-laire et jalouse, nous ordonne de renouveler ici, publiquement, le serment solennel d’être fidèles a la nation, de maintenir la liberté, l’égalité et de mourir en les défendant.
Speaker: Camus
...é lui faisait regarder comme sacrés; la nation vous en a débarrassés en vous investiss... ...ntièrement libre. Le Corps législatif était entravé par des liens que sa fidélité lui faisait regarder comme sacrés; la nation vous en a débarrassés en vous investissant de tous ses pouvoirs. Le premier usage que vous en avez fait justifie sa con...

Séance du samedi 29 septembre 1792

page 213
Speaker: Camus
...ans sa plénitude, la souveraineté ae la nation, elle est la base de tous nos principes... Elle a dû s’évanouir devant le principe de l’égalité ; vous proclamez, dans sa plénitude, la souveraineté ae la nation, elle est la base de tous nos principes politiques, elle sera celle de vos lois.
Speaker: Camus
...s vertus qui ont toujours distingué les nations, qui n’étaient flétries ni par le despo... « Français républicains, nous allons embrasser les vertus qui ont toujours distingué les nations, qui n’étaient flétries ni par le despotisme, ni par tous les vices qu’entraînait la corruption des Cours. Puisse une s...
Speaker: Camus
« Représentants de la nation, « Représentants de la nation,

Séance du samedi 29 septembre 1792

page 214
Speaker: Camus
« Je jure d’être fidèle à la nation et de maintenir de tout mon pouvoir la ... « Je jure d’être fidèle à la nation et de maintenir de tout mon pouvoir la liberté et l’égalité, ou de mourir à mon poste.'Je jure de protéger les personne...

Séance du samedi 29 septembre 1792

page 215
Speaker: Camus
...opriétés, sont sous la sauvegarde de la nation, le décret par lequel elle abolit la ro... ...stitution que celle qui est acceptée par le peuple; 2° que les personnes, les propriétés, sont sous la sauvegarde de la nation, le décret par lequel elle abolit la royauté en France, ont successivement excité l’enthousiasme que ces déclarations e...

Séance du samedi 29 septembre 1792

page 216
Speaker: Camus
...é en France ; le second, qui établit la nation en République. ...ts rendus par la Convention nationale, savoir : le premier, qui abolit la royauté en France ; le second, qui établit la nation en République.
Speaker: Camus
...ion nationale a établi par un décret la nation française en République. ...et, de même de la lettre du citoyen Roland, ministre, qui annonce que la Convention nationale a établi par un décret la nation française en République.
Speaker: Camus
...uveler leur serment d’être fidèles à la nation, de maintenir la liberté et l’égalité, ... ...ure faite à l’assemblée composant la section, qui se sont fait un devoir de renouveler leur serment d’être fidèles à la nation, de maintenir la liberté et l’égalité, ou de mourir en la défendant.

Séance du samedi 29 septembre 1792

page 217
Speaker: Camus
...ropriétés sont sous la sauvegarde de la nation. ...ution que celle qui a été acceptée par le peuple ; 2° que les personnes et les propriétés sont sous la sauvegarde de la nation.
Speaker: Camus
...es cris souvent réitérés de : « Vive la nation ! Vive la République fran-« çaise! » ... de la Convention nationale par de vives acclamations, avec enthousiasme, avec des cris souvent réitérés de : « Vive la nation ! Vive la République fran-« çaise! »

Séance du samedi 29 septembre 1792

page 218
Speaker: Camus
...ujourd’hui d’être à jamais fidèles à la nation, de soutenir de tous nos pouvoirs la li... ...pas notre conduite, et qu’elle daignera recevoir le serment que nous réitérons aujourd’hui d’être à jamais fidèles à la nation, de soutenir de tous nos pouvoirs la liberté et l’égalité, et de mourir en les défendant, le corps électoral nous ayant...

Séance du samedi 29 septembre 1792

page 219
Speaker: Camus
...onseil du district, d’être fidèles à la nation, de soutenir de tout leur pouvoir la li... « Considérant que le serment prêté le 14 de ce mois, par tous les membre du conseil du district, d’être fidèles à la nation, de soutenir de tout leur pouvoir la liberté et l’égalité, ou de mourir à leur poste (serment qu’ils avaient déjà prêté...
Speaker: Camus
...en l’avertissant qu’il était menacé. La nation française s’est levée tout entière; ell... ...délégués et l’infidélité à la souveraineté du peuple, a rempli tous ses devoirs en l’avertissant qu’il était menacé. La nation française s’est levée tout entière; elle vous a nommé, et les tyrans ont frémi.
Speaker: Camus
« La nation vous a investis des pouvoirs les lus il... « La nation vous a investis des pouvoirs les lus illimités; elle vous a revêtus de la force de 4 millions de citoyens libres ; elle...

Séance du samedi 29 septembre 1792

page 220
Speaker: Camus
...sera exempt de responsabilité envers la nation, l’estime ou le mépris, une couronne de... ...n seront élus par lui; l’exception dangereuse d’un seul n’existera plus. Nul ne sera exempt de responsabilité envers la nation, l’estime ou le mépris, une couronne de chêne ou la mort seront la récompense ou la punition de tous les fonctionnaires...
Speaker: Camus
...dividuel autour des représentants de la nation, tous vaincront avec vous, tous se mont... ...os travaux immortels, tous partageront vos périls, tous formeront un faisceau individuel autour des représentants de la nation, tous vaincront avec vous, tous se montreront dignes citoyens de la République française, du premier gouvernement où le...

Séance du samedi 29 septembre 1792

page 225
Speaker: Lecointe-Puyraveau
...mplir envers ses collègues et envers la nation. ...itoyen, qui sera jugé digne de ces grandes fonctions, aura un double devoir à remplir envers ses collègues et envers la nation.

Séance du dimanche 30 septembre 1792

- search term matches: (19)

Séance du dimanche 30 septembre 1792

page 235
Speaker: Petitjean
...inistère. Hier même, à la tribune de la nation, j’ai été accusé d’avoir manqué de cour... ...lité, la crainte des événements, la faiblesse enfin me faisaient abandonner le ministère. Hier même, à la tribune de la nation, j’ai été accusé d’avoir manqué de courage dans un moment critique. Je reviendrai tout à l’heure sur cette inculpation,...

Séance du dimanche 30 septembre 1792

page 236
Speaker: Petitjean
...eussions été d’indignes ministres de la nation ou d’ineptes administrateurs, si nous n... ...l’ennemi? Assurément cette grande question mérite bien d’être-examinée, et nous eussions été d’indignes ministres de la nation ou d’ineptes administrateurs, si nous n’avions jugé le besoin de prévoir tous les cas et l’obligation d’étendre nos soi...

Séance du dimanche 30 septembre 1792

page 238
Speaker: Camus
...iers qui ont été mis sous la main de la nation. » ...t avec les précautions précédemment prises pour la conservation des effets mobiliers qui ont été mis sous la main de la nation. »
Speaker: Camus
« Aux représentants de la nation assemblés en Convention. « Aux représentants de la nation assemblés en Convention.
Speaker: Camus
...Il avaitaussi cherché à soustraire à la nation ses propriétés et son mobilier, mais no... « Il avaitaussi cherché à soustraire à la nation ses propriétés et son mobilier, mais nous venons de découvrir la fraude et nous avons l’honneur de vous adresser les pr...

Séance du dimanche 30 septembre 1792

page 240
Speaker: Camus
...ésident, le serment d’être fidèles à la nation, de maintenir de tout leur pouvoir la l... ...ontinué, chaque membre, ainsi que le secrétaire ont prêté, entre les mains du président, le serment d’être fidèles à la nation, de maintenir de tout leur pouvoir la liberté et l’égalité, ou de mourir à leur poste. De tout quoi a été dressé procès...
Speaker: Camus
...e prêter le serment d’être fidèles à la nation, et de maintenir, de tout leur pouvoir,...
...ses pour donner aux représentants de la nation, une nouvelle preuve de notre soumissio...
...orte que tous Français, recevant traitement ou pension de l’Etat, seront tenus de prêter le serment d’être fidèles à la nation, et de maintenir, de tout leur pouvoir, la liberté et l’égalité, ou de mourir à leur poste; une autre loi du lendemain ...
... devons pas, Messieurs, attendre que ces lois nous soient officiellement transmises pour donner aux représentants de la nation, une nouvelle preuve de notre soumission et de notre respect aux lois qui émanent de la sagesse. J’ai indiqué par des a...
...l général le serment d’être fidèle à la nation, de maintenir de tout son pouvoir la li... ...dit serment avait été fixée à cejourd’hui (l), a prêté entre les mains du conseil général le serment d’être fidèle à la nation, de maintenir de tout son pouvoir la liberté et l’égalité ou de mourir à son poste. Ce fait, l’on a commencé l’appel no...
...r prêter le serment d’être fidèles à la nation, de maintenir de tout leur pouvoir, la ... ... district de Colmar ont fixé le jeudi 20 du courant, à huit heures du matin, pour prêter le serment d’être fidèles à la nation, de maintenir de tout leur pouvoir, la liberté et l’égalité ou de mourir à leur poste.

Séance du dimanche 30 septembre 1792

page 241
Speaker: Camus
« Je jure d’être fidèle à la nation, et de main-« tenir de tout mon pouvoir... « Je jure d’être fidèle à la nation, et de main-« tenir de tout mon pouvoir la liberté et l’égalité, «ou de mourir à mon poste. » Après quoi chaque commis ...
Speaker: Camus
« Représentants de la nation, « Représentants de la nation,
Speaker: Camus
...us ne tarderez pas, Représentants de la nation, à vous en occuper sérieusement; mais e... ...evient nécessaire et indispensable pour 1 institution du gouvernement actuel. Vous ne tarderez pas, Représentants de la nation, à vous en occuper sérieusement; mais en attendant que vous puissiez nous faire jouir pleinement de ce bien précieux et...

Séance du dimanche 30 septembre 1792

page 242
Speaker: Camus
...t-Suisses qui, constamment fidèles à la nation, ont rejeté avec horreur toute proposit... ... services à la Révolution; il s’y est joint aussi quelques-uns de ces braves Gent-Suisses qui, constamment fidèles à la nation, ont rejeté avec horreur toute proposition de suivre les traîtres de Coblentz. (Applaudissements.) Les autres sont tiré...
Speaker: Coustard
...fait ses adieux aux représentants de la nation. Elle part demain pour aller combattre ... ...e de gendarmes nationaux à cheval, qui faisait aussi le service de l’Assemblée, fait ses adieux aux représentants de la nation. Elle part demain pour aller combattre les ennemis de la liberté et de l’égalité. Elle jure d’employer tout son pouvoir...

Séance du dimanche 30 septembre 1792

page 247
Speaker: Buzot
...ait de notre devoir d’éclairer les deux nations sur cette catastrophe. Nous avons rétab... ...ombre d’habits rouges, ce qu’il ne faut pas confondre. Nous avons pensé qu’il était de notre devoir d’éclairer les deux nations sur cette catastrophe. Nous avons rétabli la véracité des faits : des témoins oculaires nous ont instruits et l’ouvrage...

Séance du dimanche 30 septembre 1792

page 248
Speaker: Buzot
...irez, Législateurs, éclairez toutes les nations de l’univers, et la République français... ...s apprendront enfin que leur force ne gît que dans l’ignorance des peuples. Eclairez, Législateurs, éclairez toutes les nations de l’univers, et la République française, deviendra la République universelle. (Applaudissements.)
Speaker: Gorsas
...s citoyens sociétaires du Théâtre de la Nation, est admis à la barre et offre, pour le... Le citoyen Saint-Prix, au nom des citoyens sociétaires du Théâtre de la Nation, est admis à la barre et offre, pour les frais de la guerre, le produit d’une représentation donnée jeudi dernier, et s...

Séance du vendredi 5 octobre 1792

- search term matches: (15)

Séance du vendredi 5 octobre 1792

page 335
Speaker: Camus
...ité des fonctions de représentant de la nation et de tout autre fonction publique ; 4° A l’incompatibilité des fonctions de représentant de la nation et de tout autre fonction publique ;

Séance du vendredi 5 octobre 1792

page 339
Speaker: Letourneur
...ent qu’on leur donne est l’argent de la nation, et leur appartient. ...it à la tâche ou à 1 1. 15 s. par journée, qu’ils étaient les maîtres, que l’argent qu’on leur donne est l’argent de la nation, et leur appartient.

Séance du vendredi 5 octobre 1792

page 344
Speaker: Clavière
... prendre pour sauver des deniers que la nation np doit point abandonner; car cet aband... ...ment sous les yeux de la Convention nationale un projet sur le parti qui reste à prendre pour sauver des deniers que la nation np doit point abandonner; car cet abandon serait tout à la fois une récompense de l’impro-bité et de l’incivisme, et un...

Séance du vendredi 5 octobre 1792

page 345
Speaker: Clavière
...nsions, soit dans la bienfaisance d’une nation qui peut avec confiance étendre ses don... ...a solution se trouve, soit dans un changement dans l’ordre du travail sur les pensions, soit dans la bienfaisance d’une nation qui peut avec confiance étendre ses dons sur un plus grand nombre de malheureux.

Séance du vendredi 5 octobre 1792

page 346
Speaker: Clavière
...manquer de rentrer dans le Trésor de la nation, si l’on parvient à intéresser les dépa... Cette somme importante ne peut manquer de rentrer dans le Trésor de la nation, si l’on parvient à intéresser les départements et les communautés à en poursuivre le recouvrement avec la rigueur qu’a...
Speaker: Clavière
...s qui présenteront un jour à toutes les nations des modèles de justice et d’économie po... ...oulu fonder sur les principes de la liberté et de l’égalité ; à ces contributions qui présenteront un jour à toutes les nations des modèles de justice et d’économie politique; à ces contributions enfin, qui, lorsque nous aurons consommé les riches...

Séance du vendredi 5 octobre 1792

page 349
Speaker: Clavière
...pour les produits, pour le Trésor de la nation. Les régisseurs et les directeurs étaie... ...eur de traitements dont la générosité serait ou onéreuse ou superflue, je parle pour les produits, pour le Trésor de la nation. Les régisseurs et les directeurs étaient intéressés à l’accroissement des produits, de même que tous leurs préposés. L...

Séance du mercredi 10 octobre 1792

- search term matches: (13)

Séance du mercredi 10 octobre 1792

page 430
Speaker: Lasource
...la générosité, mais de la justice de la nation ; mais qu’il est glorieux pour le peupl... ...’est pas le seul qui vous soit dû ni que vous obtiendrez, nous ne dirons pas de la générosité, mais de la justice de la nation ; mais qu’il est glorieux pour le peuple de Lille, d’avoir montré que spn courage n’en dépend pas !

Séance du mercredi 10 octobre 1792

page 432
Speaker: Lasource
...e de 300 livres en don patriotique à la nation. 11 désirerait qu’elle fût répartie ent... ... de la régie nationale des douanes à Saint-Jean-Pied-de Port, qui offre une somme de 300 livres en don patriotique à la nation. 11 désirerait qu’elle fût répartie entre tous les citoyens qui combattent sur les frontières, dans les bataillons des ...

Séance du mercredi 10 octobre 1792

page 434
Speaker: Grégoire
« L’honneur de la nation française vient d’être souillé par deux... « L’honneur de la nation française vient d’être souillé par deux des bataillons de fédérés de Paris. (Mouvement de douleur et d’indignation.) Le...

Séance du mercredi 10 octobre 1792

page 437
Speaker: Mallarmé
...uis, le patriote Servait a procuré à la nation une somme de 460,000 livres, dont la de... Depuis, le patriote Servait a procuré à la nation une somme de 460,000 livres, dont la destination était contraire à l’intérêt national, et il a éié décrété, le 19 septe...
Speaker: Cambon
...bilité, on a atténué la confiance de la nation. Je fis alors observer au Corps législa... ...u’on a cru suffisants les fonds qui lui restaient. En divisant ainsi la responsabilité, on a atténué la confiance de la nation. Je fis alors observer au Corps législatif qu’il était inutile de donner des fonds pour des dépenses secrètes aux minis...

Séance du mercredi 10 octobre 1792

page 439
Speaker: Lecointe-Puyraveau
...ières, de dépôts qui appartiennent à la nation entière ; ce sont les représentants du ... ...e des moyens pour leur faire rendre leur compte. Il s’agit de fonctions particulières, de dépôts qui appartiennent à la nation entière ; ce sont les représentants du peuple qui ont ordonné le dépôt, c’est donc à eux qu’il faut que le compte en so...
Speaker: Bailleul
...u en garde un dépôt qui appartient à la nation tout entière. De plus, je ferai remarqu... ...veau, ce n’est pas une injure que de demander des comptes à une communequi a reçu en garde un dépôt qui appartient à la nation tout entière. De plus, je ferai remarquer à la Convention que, puisqu’on a refusé de donner des reçus aux citoyens qui ...

Séance du mercredi 10 octobre 1792

page 440
Speaker: Cambon
...ffets d’or et d’argent appartenant à la nation de les faire transporter à l’hôtel des ... ...sonne n’a oublié, sans doute, le décret qui ordonnait à tous les déposants des effets d’or et d’argent appartenant à la nation de les faire transporter à l’hôtel des monnaies et qui chargeait les directeurs des monnaies d’en faire afficher l’état...

Séance du mercredi 10 octobre 1792

page 441
Speaker: Bailleul
... publicité nécessaire à l’intérêt de la nation. ...diffamation [non méritée. Il sera toujours temps de donner à ces déclarations la publicité nécessaire à l’intérêt de la nation.

Séance du samedi 13 octobre 1792

- search term matches: (20)

Séance du samedi 13 octobre 1792

page 476
Speaker: Camus
...e aux décrets sur la souveraineté de la nation, sur son droit de sanctionner la Consti... ...ale de leur section, datée du 25 septembre 1792, Ier de la République, qui adhère aux décrets sur la souveraineté de la nation, sur son droit de sanctionner la Constitution, sur la sûreté des personnes et des propriétés territoriales, industriell...

Séance du samedi 13 octobre 1792

page 477
Speaker: Camus
« J’ai cru que les représentants de la nation approuveraient l’indemnité que j’ai acc... « J’ai cru que les représentants de la nation approuveraient l’indemnité que j’ai accordée en faveur de la classe indigente du peuple de Spire pour l’indemnité des p...
Speaker: Camus
...des représentants du peuple, ceux de la nation entière, en ne laissant aucun infortuné... « J’ai cru seconder les vues des représentants du peuple, ceux de la nation entière, en ne laissant aucun infortuné gémir de nos avantages. Mon objet a été de voir bénir le nom français par tous ...
Speaker: Camus
...amation que j’ai répandue, au nom de la nation, dans les villes de Worms et de Spire. « Je joins aussi à ma lettre, Monsieur le Président, copie de la proclamation que j’ai répandue, au nom de la nation, dans les villes de Worms et de Spire.

Séance du samedi 13 octobre 1792

page 478
Speaker: Camus
..., j’ai cru devoir à la générosité de la nation française, et à la protection qu’elle o... ...de subsistances qui auraient pu servir à alimenter d’autres ennemis de la France, j’ai cru devoir à la générosité de la nation française, et à la protection qu’elle offre à tous les malheureux, d’indemniser pleinement cette ville des dommages que...

Séance du samedi 13 octobre 1792

page 479
Speaker: Camus
... d’avoir vu ces hommes qui dirigent les nations au gré de leur volonté arbitraire, se r...
...l’idée du rétablissement des droits des nations, mais que les mandataires du peuple, in...
... parer aujourd’hui. L’étonne-ment^des représentants du peuple français n’est pas d’avoir vu ces hommes qui dirigent les nations au gré de leur volonté arbitraire, se révolter à l’idée du rétablissement des droits des nations, mais que les mandataires du peuple, infidèles à leurs missions, aient employé l’autorité qu’ils tenaient de lui, à pro...
Speaker: Camus
...est l’intention des représentants de la nation française. (Applaudissements.) S’il en ... ...ls qui doivent porter la contribution qui a été imposée pour votre ville; telle est l’intention des représentants de la nation française. (Applaudissements.) S’il en était autrement, cette injustice de la part de vos magistrats ajouterait encore ...
Speaker: Camus
...ommes justes ; voilà le manifeste de la nation française. (Vifs applaudissements.) « Guerre aux palais des usurpateurs, paix aux chaumières, aux hommes justes ; voilà le manifeste de la nation française. (Vifs applaudissements.)
Speaker: Camus
...s décrétées par les représentants de la nation, n’auront jamais un plus ardent défense... ...n nationale, que la cause de la liberté et de l’égalité, que les lois de mon pays décrétées par les représentants de la nation, n’auront jamais un plus ardent défenseur; mon épée ne servira jamais que pour la cause des peuples, et que le bonheur ...
Speaker: Camus
...x pas oublier ici un hommage rendu à la nation française par trois jeunes gens de l’Ac...
...voir l’armée et le général d’une grande nation, dont l’énergie et les principes font l’admiration de l’Europeet l’espoir des nations. » Je les assurai ue les Français, aujo...
...es et les oppresseurs de la liberté des nations. (Applaudissements.)
« Je ne veux pas oublier ici un hommage rendu à la nation française par trois jeunes gens de l’Académie deStuttgard; ces troisjeunes Germains, dont le plus âgé a seize ans, étai...
...t demandé quel était le sujet de leur voyage, ils me répondirent: « Le désir de voir l’armée et le général d’une grande nation, dont l’énergie et les principes font l’admiration de l’Europeet l’espoir des nations. » Je les assurai ue les Français, aujourd’hui devenus les amis e tous les peuples, ne connaissent d’ennemis que les despotes et les oppresseurs de la liberté des nations. (Applaudissements.)

Séance du samedi 13 octobre 1792

page 481
...istocratique cupidité en demandant a la nation qu’elle me paye une indemnité ou traite... ... ne souffre d’aucune augmentation de dépenses, je ne m’entacherai point d une aristocratique cupidité en demandant a la nation qu’elle me paye une indemnité ou traitement pour un temps que j’aurai con sume en état dWmilé ou à mes Affaires particu...

Séance du samedi 13 octobre 1792

page 482
Speaker: Camus
...rande partie du temps qu’elle doit à la nation. Je propose de décréter que chaque jour... ...ent interrompre chaque jour les débats de la Convention et lui prendre la plus grande partie du temps qu’elle doit à la nation. Je propose de décréter que chaque jour, à partir de midi, le grand ordre du jour sera invariablement pris et suivi et ...

Séance du samedi 13 octobre 1792

page 483
Speaker: Le Président
Un membre s’écrie : La nation! Un membre s’écrie : La nation!

Séance du samedi 13 octobre 1792

page 485
Speaker: Lasource
...ière à ses dépens la liberté des autres nations. Toutes ojit des ennemis communs; ce so...
...même tenus de mettre sous la main de la nation française tout ce qui appartient aux pr...
...mes essuyent des dévastations ; mais il ne faut pas non plus que la France conquière à ses dépens la liberté des autres nations. Toutes ojit des ennemis communs; ce sont les princes, les seigneurs et les nobles; ce sont ceux-là qui doivent payer l...
...rsque les généraux français entreront en pays étranger, ils soient autorisés et même tenus de mettre sous la main de la nation française tout ce qui appartient aux princes, seigneurs et nobles.

Séance du samedi 13 octobre 1792

page 486
Speaker: Sieyès
...s paisibles, a multiplié les amis de la nation française. (Applaudissements.) On fait ... ... général Custine a montré pour les propriétés particulières et pour les personnes paisibles, a multiplié les amis de la nation française. (Applaudissements.) On fait sur les bords du Rhin une grande quantité de cocardes tricolores (Vifs applaudis...

Séance du samedi 13 octobre 1792

page 487
Speaker: Laurent Lecointre
...s manufactures d’armes appartenant à la nation, il ne doit se fabriquer d'armes que po... « La Convention nationale, considérant que dans les manufactures d’armes appartenant à la nation, il ne doit se fabriquer d'armes que pour le compte de la République;
Speaker: Laurent Lecointre
...mandes d’armes faites au nom et pour la nation, en divisant les travaux et en isolant ... ...r des municipalités, ou même des particuliers, entravent et ralentissent les commandes d’armes faites au nom et pour la nation, en divisant les travaux et en isolant les ouvriers, suivant la nature différente des armes demandées;
Speaker: Laurent Lecointre
« Considérant enfin que la nation, toujours juste dans sa conduite, doit,... « Considérant enfin que la nation, toujours juste dans sa conduite, doit, en fixant le prix des armes, consulter à la fois et les avantages qu’elle peut ...

Séance du samedi 13 octobre 1792

page 488
Speaker: Garat
...tants de tous les pouvoirs d’une grande nation, par les fondateurs de la République Fr... le jeune. Citoyens législateurs, être élu par tous les représentants de tous les pouvoirs d’une grande nation, par les fondateurs de la République Française, aux fonctions de Injustice, est un des événements qui peut le plus hono...

Séance du samedi 13 octobre 1792

page 489
Speaker: Garat
...ent que la haine des lois faites par la nation : ui n’avait, dans l’esprit, d’autre pr... ...istres choisis par un roi héréditaire, qui n’avait, dans le cœur, d’autre sentiment que la haine des lois faites par la nation : ui n’avait, dans l’esprit, d’autre projet que 'anéantir les lois et la liberté. Enfin, tout est remis à sa place; le ...
Speaker: Garat
...à chaque instant l’état des mœurs de la nation, et de l’exposer fidèlement à vos regar... ...ontinuelle, au milieu de tous les actes de la République, je tâcherai de saisir à chaque instant l’état des mœurs de la nation, et de l’exposer fidèlement à vos regards; et ces tableaux, je le pense, ne seront pas inutiles au génie de la Conventi...

Séance du mardi 16 octobre 1792

- search term matches: (5)

Séance du mardi 16 octobre 1792

page 519
Speaker: Camus
...onneur aux nouveaux représentants de la nation; 10° Des citoyens de la commune de Brive, qui disent trois fois honneur aux nouveaux représentants de la nation;

Séance du mardi 16 octobre 1792

page 523
Speaker: Gossuin
...par les armes du roi de Prusse et de la nation française. » ...ouble, qui sera signé par les citoyens commissaires ci-dessus nommés, et scellé par les armes du roi de Prusse et de la nation française. »

Séance du mardi 16 octobre 1792

page 524
Speaker: Camus
...lleurs très onéreuse aux intérêts de la nation. Cependant, je suis informé que les pré... ...ant hausser le prix des denrées, en rend l’achat plus difficile, et devient d’ailleurs très onéreuse aux intérêts de la nation. Cependant, je suis informé que les préposés des subsistances militaires ne cessent de courir les campagnes et de force...
Speaker: Camus
...ense aussi inutile que ruineuse pour la nation. ...ubversion de tous les principes établis; et de l’autre à une augmentation de dépense aussi inutile que ruineuse pour la nation.

Séance du mardi 16 octobre 1792

page 530
Speaker: Louvet de Couvrai
...lle on nous faisait garantir, contre la nation genevoise, les usurpations de ses oppre... ...abord, et positivement, que nous renoncions à cette partie tyrannique, par laquelle on nous faisait garantir, contre la nation genevoise, les usurpations de ses oppresseurs. Citoyens, n’oubliez pas qu’en 1782, sous Vergennes, le gouvernement fran...

Séance du mercredi 17 octobre 1792

- search term matches: (13)

Séance du mercredi 17 octobre 1792

page 532
Speaker: Mallarmé
...trois blessures, j’en fais hommage à fa nation; le nom du traître Louis m’est aussi od... ...par quarante ans de service effectif sous les mêmes drapeaux, huit campagnes et trois blessures, j’en fais hommage à fa nation; le nom du traître Louis m’est aussi odieux que celui de la chevalerie, sous les lois de l’égalité. Il est encore une c...

Séance du mercredi 17 octobre 1792

page 536
Speaker: Cambon
... aperçu des ressources qui restent à la nation, pour satisfaire aux besoins de la guer... ...ordinaire, sur le système des assignats, sur le gage qui leur est affecté, et un aperçu des ressources qui restent à la nation, pour satisfaire aux besoins de la guerre, ou pour le remboursement de la dette.
Speaker: Cambon
...ur acquitter les anciennes dettes de la nation, elle est chargée de recevoir tous les ... La caisse de l’extraordinaire avait été instituée pour acquitter les anciennes dettes de la nation, elle est chargée de recevoir tous les assignats qui sont créés, lesquels, étant hypothéqués sur les domaines nationaux...

Séance du mercredi 17 octobre 1792

page 537
Speaker: Cambon
...er, des besoins et des ressources de la nation, du montant des biens nationaux rendus ... ...cette vue qu’il se fit rendre un compte très détaillé dans le mois d’avril dernier, des besoins et des ressources de la nation, du montant des biens nationaux rendus et mis en vente, et de celui des assignats déjà créés.

Séance du mercredi 17 octobre 1792

page 538
Speaker: Cambon
...omme nous y joignons ce qui est dû à la nation en contributions arriérées, les 100 à 1...
...s et les sommes considérables dues à la nation, pour des créances éparses qui semblent...
Si^ à cette somme nous y joignons ce qui est dû à la nation en contributions arriérées, les 100 à 150 millions que la trésorerie nationale a toujours en avance pour les dépenses courantes et les sommes considérables dues à la nation, pour des créances éparses qui semblent impossibles à recouvrer, mais qui, avec de l’ordre et de la surveillance, doive...

Séance du mercredi 17 octobre 1792

page 540
Speaker: Lequinio
... et ses dépendances appartiendront à la nation, et lui seront remis dans le meilleur é...
...nt prétendre aucune indemnité envers la nation, lorsqu’elle sera propriétaire du canal...
...est point compris) du droit de péage qui sera décrété ; après ce temps, ce canal et ses dépendances appartiendront à la nation, et lui seront remis dans le meilleur état possible, toutes les écluses et ponts de communication exécutés en maçonneri...
... décret, sans cependant que, dans aucun temps et sous aucun prétexte, ils puissent prétendre aucune indemnité envers la nation, lorsqu’elle sera propriétaire du canal, soit pour raison de la privation des eaux, lorsqu’il faudra faire des
Speaker: Lequinio
... pouvoir rien répéter à la charge de la nation pour tous les travaux qui auraient été ... ...plissent pas cette clause, ils seront déchus du bénéfice au présent décret, sans pouvoir rien répéter à la charge de la nation pour tous les travaux qui auraient été faits. »
Speaker: Lequinio
...rt. 5. Tous les objets appartenant à la nation, transportés sur ce canal, ne paieront ... « Art. 5. Tous les objets appartenant à la nation, transportés sur ce canal, ne paieront que la moitié des droits du tarif ci-dessus. »

Séance du mercredi 17 octobre 1792

page 542
Speaker: Le Président
...stes de fabriquer, pour le compte de la nation, des pièces de bronze de cinq et de tro... ...on que vous avez donné aux ci"' toyens Mercier, Mathieu, Moutarde et autres artistes de fabriquer, pour le compte de la nation, des pièces de bronze de cinq et de trois sols, je réponds que les circonstances ont encore ajouté aux motifs que j’ai ...

Séance du mercredi 17 octobre 1792

page 545
Speaker: Osselin
...our vouloir éprouver la puissance de la nation française. Leurs troupes sont en mouvem... « Les Espagnols semblent à leur tour vouloir éprouver la puissance de la nation française. Leurs troupes sont en mouvement sur la frontière; on nous annonce que 1,900 hommes de leurs troupes sont can...

Séance du mercredi 17 octobre 1792

page 546
Speaker: Lasource
...ar leur désobéissance, fait perdre à la nation les meubles de plusieurs émigrés, et qu... ...urg de Seclin, qui nous ont été dénoncés par le district de Lille, pour avoir, par leur désobéissance, fait perdre à la nation les meubles de plusieurs émigrés, et qui sont soupçonnés d’avoir favorisé de tout leur pouvoir les Autrichiens qui y av...

Séance du mercredi 17 octobre 1792

page 548
...tue d’un droit qui n’appartient qu’à la nation entière, celui de faire des travaux pub... ...rd, je ne peux me familiariser avec l’idée de voir une compagnie quelconque revêtue d’un droit qui n’appartient qu’à la nation entière, celui de faire des travaux publics, et de les faire ensuite servir à son profit. Qu’on tolère un semblable abu...
..., ce ne devrait être qu’au profit de la nation entière, et jamais à celui d’un ou de p... ... rivière ou sur ses ponts. S’il était possible qu’on pût encore établir un péage, ce ne devrait être qu’au profit de la nation entière, et jamais à celui d’un ou de plusieurs citoyens, sous quelque prétexte que se soit;

Séance du jeudi 18 octobre 1792, au matin

- search term matches: (9)

Séance du jeudi 18 octobre 1792, au matin

page 551
Speaker: Dartigoeyte
...liquez-en clairement la formule; que la nation entière sache que vous êtes loin d’imit... ...t ont eu besoin de jurer pour les conquérir. Mais si vous voulez un serment, expliquez-en clairement la formule; que la nation entière sache que vous êtes loin d’imiter l’Assemblée constituante qui prévoyait l’infâme époque de la révision, lorsqu...

Séance du jeudi 18 octobre 1792, au matin

page 554
Speaker: Guadet
...’en aurais fait de bon cœur le don à la nation; mais, en ma qualité de commissionnaire... ...que je n’ai également avec vérité, que si lesdits fusils m’avaient appartenus, j’en aurais fait de bon cœur le don à la nation; mais, en ma qualité de commissionnaire, pouvais-je disposer de ce que l’on m’avait ordonné de faire passer auxlsles de...

Séance du jeudi 18 octobre 1792, au matin

page 558
Speaker: Guadet
...avaient été trompés sur le compte de la nation française ; combien la conduite que ce ...
...’apprendre aux contrées voisines que la nation française est l’amie de tous les peuple...
...rocuré à ces prisonniers tous les moyens d’apprendre à leur famille combien ils avaient été trompés sur le compte de la nation française ; combien la conduite que ce peuple, si souvent calomnié, tenait à leur égard, excitait leur sensibilité. Cep...
...ièce une publicité qui sera tout à la fois un hommage à la vérité, et un moyen d’apprendre aux contrées voisines que la nation française est l’amie de tous les peuples, et n’est l’ennemie que des tyrans qui les oppriment. (Applaudissements.)
Speaker: Rühl
...nale au chapeau, et en criant : Vive la nation ! Le petit despote prestolet de Mayence... ...es soldats mayençais faits prisonniers sont entrés à Strasbourg la cocarde nationale au chapeau, et en criant : Vive la nation ! Le petit despote prestolet de Mayence s’est réfugié dans l’intérieur des terres d’Allemagne, à 80 lieues de sa réside...

Séance du jeudi 18 octobre 1792, au matin

page 562
Speaker: Le Tourneur
pris ; considérant que la nation ne doit de salaire qu’aux ouvriers qui ... pris ; considérant que la nation ne doit de salaire qu’aux ouvriers qui ont pu être employés conformément à loi, a passé à l’ordre du jour ainsi motivé ...
Speaker: Marat
...taient d’avoir part aux bienfaits de la nation. ...rteurs prussiens qui étaient venus pour s’enrôler sous nos drapeaux, et qui méritaient d’avoir part aux bienfaits de la nation.

Séance du jeudi 18 octobre 1792, au matin

page 565
Speaker: Lasource
...royauté et sur les vrais intérêts de la nation française, faits par Hell, ex-député. (... ...blication et impression, en allemand, de plusieurs écrits sur l’abolition de la royauté et sur les vrais intérêts de la nation française, faits par Hell, ex-député. (Applaudissements.)
Speaker: Lasource
... il doit rester à la section des Quatre-Nations, sous le scellé, une somme, en louis et... ...tives aux mesures prises pour surprendre les voleurs, montant à 3,039 livres; et il doit rester à la section des Quatre-Nations, sous le scellé, une somme, en louis et en assignats, de 6,800 livres, qui a dû être prise sur un des voleurs, à qui Ge...

Séance du vendredi 19 octobre 1792

- search term matches: (10)

Séance du vendredi 19 octobre 1792

page 569
Speaker: Sieyès
« Je dois à la nation le compte des mesures que j’ai prises p... « Je dois à la nation le compte des mesures que j’ai prises pour assurer aux défenseurs de la patrie une chaussure bonne et durable.

Séance du vendredi 19 octobre 1792

page 570
Speaker: Brunel
...ment intéresser les représentants de la nation entière? (Applaudissements.) Yoit-on le... ...aris; mais les besoins de leurs frères des départements ne doivent-ils pas également intéresser les représentants de la nation entière? (Applaudissements.) Yoit-on les autres communes réclamer des secours pour soutenir des établissements particul...

Séance du vendredi 19 octobre 1792

page 572
Speaker: Beauvais
... son amour pour sa compagne. C est à la nation à sécher les larmes d une famille privé... ...à son poste. La patrie doit suppléer à ce qu’eussent fait ses soins paternels et son amour pour sa compagne. C est à la nation à sécher les larmes d une famille privée prématurément, et par la violence, d un chef aussi nécessaire à son existence ...

Séance du vendredi 19 octobre 1792

page 573
Speaker: Laplaïgne
...oi avait déjà places sous la main de la nation. ...cÜIr?UV eP°que de la disposition, avaient cesse de leur appartenir ; et que la loi avait déjà places sous la main de la nation.

Séance du vendredi 19 octobre 1792

page 577
Speaker: Barère
... sur tous les objets qui intéressent la nation. ...ontés, et donner a 1 opinion publique l’initiative solennelle qui lui appartient sur tous les objets qui intéressent la nation.
Speaker: Osselin
...émigrés affectés à l’indemnité due à la nation mais présente par cela même une impuiss... ...esse ou d’imprévoyance La Dre miere, celle du 9 février, déclare les bien, Pdes émigrés affectés à l’indemnité due à la nation mais présente par cela même une impuissance* physique dans l’exécution. Qui fixera en effet le quantum de cette indemni...

Séance du vendredi 19 octobre 1792

page 578
Speaker: Osselin
...blic qui, ayant été chargé au nom de la nation d’une mission auprès de ces mêmes puiss... ...puissances avec lesquelles la République est en guerre, et tout fonctionnaire public qui, ayant été chargé au nom de la nation d’une mission auprès de ces mêmes puissances, aurait trahi ses serments, ne serait pas rentré depuis sa mission accompl...
Speaker: Osselin
..., les titres et les contrats dus par la nation aux receveurs de district, chacun dans ... ...rs déposeront, dans la huitaine de la remise à eux faite, les espèces, assignats, les titres et les contrats dus par la nation aux receveurs de district, chacun dans son arrondissement; ceux-ci expédieront dans le même délai les sommes, contrats ...

Séance du vendredi 19 octobre 1792

page 579
Speaker: Osselin
...s biens affectés à l’indemnité due à la nation, sont nuls et de nul effet. ...9 février dernier, qui déclare les biens des Français émigrés et le revenu de ces biens affectés à l’indemnité due à la nation, sont nuls et de nul effet.

Séance du vendredi 19 octobre 1792

page 581
Speaker: Vergniaud
...tériser les actes du gouvernement d’une nation libre. Si donc l’Assemblée ordonne la n... ...ait à la récolte de l’année prochaine. La prévoyance et l’humanité doivent caractériser les actes du gouvernement d’une nation libre. Si donc l’Assemblée ordonne la nomination des commissaires et la dépense que leur mission peut entraîner, j’exéc...