Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-121 hits on 1792-010 hits on 1792-024 hits on 1792-035 hits on 1792-041 hits on 1792-051 hits on 1792-060 hits on 1792-073 hits on 1792-081 hits on 1792-092 hits on 1792-100 hits on 1792-111 hits on 1792-123 hits on 1793-011 hits on 1793-021 hits on 1793-031 hits on 1793-041 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 16 volumes
  • Tome 37 : Du 2 au 28 janvier 1792 1 result
    • Séance du dimanche 22 janvier 1792

      - search term matches: (13)

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 587
      Speaker: Gossuin
      ...ut et du Bas-Rhin, avec l'énergie d'une nation libre qui s'est interdit les conquêtes,... ... l'égalité et la liberté. « Il fallait, ajoutent-ils, annoncer aux cercles du Haut et du Bas-Rhin, avec l'énergie d'une nation libre qui s'est interdit les conquêtes, que s'ils se refusent à exécuter les traités, s'ils ne dispersent ces hordes d'...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 588
      Speaker: Gossuin
      ...ments, devenus si justement odieux à la nation; il se plaint de ce qu'il a méconnu ses... Moritauban compare le directoire du département de Paris aux ci-devant parlements, devenus si justement odieux à la nation; il se plaint de ce qu'il a méconnu ses devoirs, a foule aux pieds ses engagements et qu'il s'est rendu infidèle au peu...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 589
      Speaker: Gossuin
      ...e port salutaire de la souveraineté des nations. ...ée des droits de l'homme vous aidera à conduire le vaisseau de la liberté dans le port salutaire de la souveraineté des nations.
      Speaker: Gossuin
      ...onfisquer leurs revenus au profit de la nation. ...laive de la justice trop longtemps suspendu sur leurs têtes criminelles, et de confisquer leurs revenus au profit de la nation.
      Speaker: Gossuin
      ...tyrans, disent ceux de Manosque, qu'une nation aussi puissante et aussi fière que la n... Vous avez appris aux tyrans, disent ceux de Manosque, qu'une nation aussi puissante et aussi fière que la nôtre n'ignore pas les moyens de conserver la liberté, lorsqu'elle a su la conqué...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 590
      Speaker: Gossuin
      ...soutienne toujours dans vos séances, la nation fera lé reste. ...e robins soulèveront contre lui la tempête ; mais que le courage de l'esprit se soutienne toujours dans vos séances, la nation fera lé reste.
      Speaker: Gossuin
      ...récieux que vous devez entièrement â la nation, si je continuais à vous faire lecture ... Ce serait mé répéter. Messieurs, et trop entreprendre sur Ce temps précieux que vous devez entièrement â la nation, si je continuais à vous faire lecture du très grand nombre d'adresses que j'ai encore sous les yeux.
      Speaker: Gossuin
      ..., enrichis de cette devise si chère aux nations indépendantes, il fuira épouvanté, et n... ...ri de guerre sera : La liberté ou la mort. A l'aspect de nos drapeaux tricolores, enrichis de cette devise si chère aux nations indépendantes, il fuira épouvanté, et nos armes victorieuses le repousseront dans la région des esclaves. Si nous somme...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 591
      Speaker: Gossuin
      ...vait en attendre et que peut désirer la nation : la confiance réciproque entre les sol...
      ...nstitution est dans tous les cœurs ; la nation, la loi et le roi, mots sacrés pour tou...
      ...e que sa présence où ce régiment tient garnison a produit l'effet que le roi pouvait en attendre et que peut désirer la nation : la confiance réciproque entre les soldats et les officiers existe ; la discipline est consolidée ; le maintien de la Constitution est dans tous les cœurs ; la nation, la loi et le roi, mots sacrés pour tout citoyen français, forment le cri de ralliement, cri redoutable pour les ennemi...
      Speaker: Gossuin
      ...naires qui ont tant outragé et ruiné la nation par des écrits attentatoires à sa souve... avec plus de sûreté, condamner la mémoire des écrivains ignorants ou mercenaires qui ont tant outragé et ruiné la nation par des écrits attentatoires à sa souveraineté.
      Speaker: Gossuin
      ...iger les épreuves de sa déclaration aux nations étrangères, rédigée par M. Condorcet, e... ...glaise, allemande, espagnole et italienne, de surveiller l'impression et de corriger les épreuves de sa déclaration aux nations étrangères, rédigée par M. Condorcet, et dont la traduction en toutes les langues fut décrétée le 28 décembre dernier ;...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 592
      Speaker: Broussonnet
      ... 2° qu'il soit équipé, aux dépens de la nation, 10 vaisseaux marchands, lesquels seron... ... dans la Nouvelle-Angleterre pour des bois de construction et autres matériaux ; 2° qu'il soit équipé, aux dépens de la nation, 10 vaisseaux marchands, lesquels seront chargés de différents objets nécessaires à la réparation des pertes éprouvées ...
  • Tome 39 : Du 22 février au 14 mars 1792 1 result
    • Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      - search term matches: (10)

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 340
      Speaker: Coupé
      ...tester de son attachement constant à la nation, à la loi et au roi. J'espère aussi, Me... ...e l'on avait voulu égarer, doit se rendre demain à Noyon solennellement pour protester de son attachement constant à la nation, à la loi et au roi. J'espère aussi, Messieurs, que lorsque vous lirez les procès-verbaux, vous verrez que les officier...
      Speaker: Duhem
      ...re que cette déclaration procurera à la nation un bénéfice , d'un million. (Applaudiss... ...ation des biens d'un riche bénéfice dont il était titulaire depuis 1774. Il assure que cette déclaration procurera à la nation un bénéfice , d'un million. (Applaudissements.)

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 341
      Speaker: Rouyer
      ...ent où il pourrait être très utile à la nation. ...qu'il n'accepte pas cette place méritée par ses anciens services, et dans un moment où il pourrait être très utile à la nation.
      ...ssemblée constituante et par toutes les nations manufacturières, que les matières premi... ...et égard, s'élever aucune discussion sérieuse. C'est un principe reconnu par l'Assemblée constituante et par toutes les nations manufacturières, que les matières premières doivent être exemptes de tous droits d'entrée. G'ést l'application de ce pr...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 342
      Speaker: Français (de Nantes)
      ... ne serait ni juste, ni généreux que la nation profitât d'un droit perçu à leur détrim... ...de jay, et par l'état de détresse où cette imposition inusitée les a plongés. Il ne serait ni juste, ni généreux que la nation profitât d'un droit perçu à leur détriment, par les suites d'une erreur de plume
      Speaker: Albitte
      ...nale renfermant les représentants de la nation, doit connaître tous les traités, toute... ...oit connaître ses intérêts politiques dans toute leur étendue. L'Assemblée nationale renfermant les représentants de la nation, doit connaître tous les traités, toutes les relations de la France avec les puissances étrangères. Le comité diplomati...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 344
      Speaker: Bréard
      ...sses à la patrie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques... ...ui pourrait être apporté à ce transport, l'Assemblée nationale déclarant traîtresses à la patrie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques tentatives, soit en faveur, soit contre les prisonniers.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 345
      Speaker: Bréard
      ...faire méconnaître la souveraineté de la nation et la Constitution, seront poursuivis comme traître à la patrie et criminels de lèse-nation. ...t corps, toute personne qui se permettront des actes tendant à méconnaître ou à faire méconnaître la souveraineté de la nation et la Constitution, seront poursuivis comme traître à la patrie et criminels de lèse-nation.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 346
      Speaker: Mulot
      ...d'Orange tournassent au détriment de la nation française et au profit seul des dépréda... ...tes, que ces ventes auxquelles je me suis constamment opposé en yertu du traité d'Orange tournassent au détriment de la nation française et au profit seul des déprédations.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 349
      Speaker: Vergniaud
      ...à la nomination des représentants de la nation, il est évident que la Constitution n'a... ...n d'après ces trois bases. S'il n'a pas concouru à la nomination des électeurs, à la nomination des représentants de la nation, il est évident que la Constitution n'a pas été exécutée à son égard. Ce fut précisément pour assurer cette exécution d...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 352
      ...assignats et que la volonté seule d'une nation puissante eût pu suffire même sans cela... ...circulation à 1,400 millions, rien nest plus certain que le gage des porteurs d'assignats et que la volonté seule d'une nation puissante eût pu suffire même sans cela, pour imprimer aux signes d'échange la valeur qu'il lui plaît (t). Nous savons ...
  • Tome 40 : Du 15 au 30 mars 1792 1 result
    • Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      - search term matches: (38)

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 517
      Speaker: Lecointe-Puyraveau
      ...res ne se.fassent point aux frais de la nation. Vou-driez-vous m'obliger, moi qui suis... ...honorer la mémoire d'un grand homme. Je demande que Ces messes et oraisons funèbres ne se.fassent point aux frais de la nation. Vou-driez-vous m'obliger, moi qui suis calviniste ou mahométan, de payer une messe à laquelle je ne crois pas? Je prop...
      Speaker: Lecointe-Puyraveau
      ...e dépense ne sera pas à la charge de la nation.) (L'Assemblée passe à l'ordre du jour motivé sur ce qu'elle a décrété que cette dépense ne sera pas à la charge de la nation.)

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 518
      Speaker: Lecointe-Puyraveau
      ... accompagné de haute trahison envers la nation i que la connaissance en appartient à l... ...et la procédure; la lecture m'a convaincu que l'embauchage est prouvé, qu'il est accompagné de haute trahison envers la nation i que la connaissance en appartient à la Haute Cour nationale; que les commissaires du roi au tribunal de Schelestadt a...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 522
      Speaker: Thorillon
      ...ne lettre des grands procurateurs de la nation, par laquelle ils invitent l'Assemblée ... , au nom du comité de législation, fait un rapport sur une lettre des grands procurateurs de la nation, par laquelle ils invitent l'Assemblée nationale à passer à l'ordre du jour sur les questions qu'ils lui avaient posées...
      Speaker: Thorillon
      « Comme grands procurateurs de la nation et comme députés de l'Assemblée nationa... « Comme grands procurateurs de la nation et comme députés de l'Assemblée nationale, nous ne voudrions pas donner lieu, sans la plus absolue nécessité, au renouv...
      ...la lettre des grands procurateurs de la nation. ...Assemblée. Ce doute n'est (2) Voy. ci-dessus, séance du 22 mars 1792, page 358, la lettre des grands procurateurs de la nation.

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 525
      ...atif au payement des intérêts dus parla nation, pour emprunts contractés par les ci-de... Décret relatif au payement des intérêts dus parla nation, pour emprunts contractés par les ci-devant pays d'états.

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 526
      Speaker: Ramond
      ...culières, d'autres insultes faites à la nation, protectrice de ses membres, et pour ré... ...s la voix publique s'élève pour nous dénoncer une foule d'autres vexations particulières, d'autres insultes faites à la nation, protectrice de ses membres, et pour réclamer le droit des gens violé et la foi des traités devenus illusoires.
      Speaker: Ramond
      ...rise de la Révolution française ; et la nation se trouve blessée, non seulement, dans ... ... les injustices paraissent naître de l'opinion que le gouverne-mènt espagnol a prise de la Révolution française ; et la nation se trouve blessée, non seulement, dans ceux de ses membres qui ont éprouvé des vexations particulières, mais dans son i...
      Speaker: Ramond
      ...ulières du droit naturel et positif des nations, qui vous sollicite de prendre en consi...
      ...qui s'établira entre le roi et vous, la nation trouve de justes motifs de confiance, e...
      ...nt qui appelle vos regards sur les causes générales de tant d'infractions particulières du droit naturel et positif des nations, qui vous sollicite de prendre en considération les prétextes que le gouvernement espagnol allègue pour refuser de reco...
      ...l faut que dans votre sollicitudej et dans le concert de mesures et de volontés qui s'établira entre le roi et vous, la nation trouve de justes motifs de confiance, et l'espérance de voir écarter, d'une manière qui concilie sa dignité avec ses co...
      ...nt aux gouvernements respectifs de deux nations alliées. Toutes ne sont point appuyées ... ... même importance. Il en est qui sont dans l'ordre commun ae celles qui parviennent aux gouvernements respectifs de deux nations alliées. Toutes ne sont point appuyées de preuves, aucune n'inculpe nos agents politiques. Aussi, Messieurs, vous avez ...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 527
      Speaker: Ramond
      ...bienveillance se trouvent du côté de la nation française; mais il importe d'appeler vo...
      ...s la distinction qu'il a faite entre la nation et son roi, la seule explication qui pu...
      que tous les avantages de la bienveillance se trouvent du côté de la nation française; mais il importe d'appeler votre attention sur ce qui est propre à qualifier la marche du gouvernement espagn...
      ... a peu dissimulé sa répugnance et peu caché ses desseins, et vous trouverez, dans la distinction qu'il a faite entre la nation et son roi, la seule explication qui puisse être donnée à la contradiction apparente qui régné entre ses déclarations e...
      Speaker: Ramond
      ...our objet principal de diviser les deux nations que lie le pacte de Famille, pour soume... ...ire que la nature n'avait donné à aucune des deux puissances, semblaient avoir pour objet principal de diviser les deux nations que lie le pacte de Famille, pour soumettre ensuite aux vastes combinaisons du gouvernement brita-nique, les futures de...
      Speaker: Ramond
      ...tes à ce gouvernement qui représente la nation espagnole. Ainsi elle avait fait honneu... Telles étaient les avances que la France émancipée avait faites à ce gouvernement qui représente la nation espagnole. Ainsi elle avait fait honneur aux engagements que, durant sa minorité, les deux rois avaient contracté^ entr...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 528
      Speaker: Ramond
      ...traitement entre les individus des deux nations qui est l'esprit encore plus que la let... ... depuis longtemps, et surtout dans cette dernière occasion, blessé l'égalité de traitement entre les individus des deux nations qui est l'esprit encore plus que la lettre de tous les traités d'alliance et dé commerce.
      Speaker: Ramond
      ...crilège de leur patrie? Et quelle autre nation, forcée d accuser la dureté de sa premi... ...hospitalière? Les Français seuls auraient-ils préféré la fuite à l'abjuration sacrilège de leur patrie? Et quelle autre nation, forcée d accuser la dureté de sa première alliée, a le bonheur et la gloire de montrer à l'Europe étonnée cette foule ...
      Speaker: Ramond
      ...s secours que des particuliers de Cette nation paraissent avoir fournis aux esclaves r... ...rique, ont témoignée pour l'état de détresse de la colonie de Saint-Domingue; les secours que des particuliers de Cette nation paraissent avoir fournis aux esclaves révoltés; la cruauté inouïe avec laquelle plusieurs d'entre eux sont accusés d'av...
      Speaker: Ramond
      ...démarches inamicales, la conduite de la nation française? Au sein de ce que l'on nomme... Et cependant, quelle a été pendant cette longue suite ae démarches inamicales, la conduite de la nation française? Au sein de ce que l'on nomme anarchie, nos autorités constituées, plus soumises qué les agents du gouverneme...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 529
      Speaker: Ramond
      ...lle de Saint-Esprit. Ainsi agissent les nations libres; et ce n'est point dans ces acti... ...rps administratifs et municipaux de 2 départements avait retenues dans la citadelle de Saint-Esprit. Ainsi agissent les nations libres; et ce n'est point dans ces actions, qui leur concilient le respect des peuples, qu elles trouvent leurs armes l...
      Speaker: Ramond
      ... cour, hésite de devenir l'alliée de la nation. L'Assemblée constituante désirait que ... ...econnaître la légitimité de notre nouveau gouvernement; sa cour, alliée de notre cour, hésite de devenir l'alliée de la nation. L'Assemblée constituante désirait que ce traitéde 1761 devînt un pacte national, le cabinet de Madrid n'a point encore...
      Speaker: Ramond
      ...s séduite par ces distinctions entre la nation et son roi, qui sont aujourd'hui égalem... ...me contre nous. Une fois égarée par le système absurde de nos rebelles ; une fois séduite par ces distinctions entre la nation et son roi, qui sont aujourd'hui également injurieuses à tous deux, une fois engagée dans la3uerelle de ceux qui abusen...
      Speaker: Ramond
      ...destinées ait à peser dans sa balance 2 nations dont l'une n'est pas la moitié de l'aut... ...nter l'étendard de la guerre à la cîme des Pyrénées, avant que l'arbitre de nos destinées ait à peser dans sa balance 2 nations dont l'une n'est pas la moitié de l'autre, dont l'une embrasserait peut-être imparfaitement une cause qui lui est étran...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 530
      Speaker: Ramond
      ...ir la majorité longtemps patiente de la nation, s'organiser tout à coup, selon des pri... unique vivifiant ce grand corps, et à l'instant de la crise on ne pouvait voir la majorité longtemps patiente de la nation, s'organiser tout à coup, selon des principes, prévus, autour d'une Constitution écrite ; on ne pouvait la voir dans un...
      Speaker: Ramond
      ...n côté les avanta>s-desséchant pour les nations qui ne traitent point avec elle à terme... ... bénéfices annuel; nous ne voyons pas sans envie l'Angleterre faire passer de son côté les avanta>s-desséchant pour les nations qui ne traitent point avec elle à termes égaux, de ce. commerce qui les soumet bientôt à une dépendance absolue. Mais, ...
      Speaker: Ramond
      ...mis. Quelle doit être la conduite de la nation française dans ces circonstances délica... ...exige la dignité nationale offensée, avec ce que sollicitent nos intérêts compromis. Quelle doit être la conduite de la nation française dans ces circonstances délicates. Telle est la dernière question que.votre comité s'est proposé de résoudre.
      Speaker: Ramond
      ... notre ennemi le plus-formidable; si la nation française, justement indignée des injur...
      ...ilieu de ses agitations intestines, une nation belliqueuse et justement offensée, si, ...
      Si le gouvernement espagnol avait été, parmi tant d'ennemis,, notre ennemi le plus-formidable; si la nation française, justement indignée des injures que lui prodiguaient ses voisins, n'en avait encore demandé compte à personne...
      ...s d'une fois prêtés à germer. L'Espagne n'ignore point ce que peut encore,' au milieu de ses agitations intestines, une nation belliqueuse et justement offensée, si, déterminée à la vengeance, si, unie à d'anciennes nivales* elle- livre la Médite...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 531
      Speaker: Ramond
      ...essé à les diriger vers l'utilité d'une nation dont il5 a adopte la Constitution., aut...
      ... concourir à l'indissoluble union de la nation et de son chef.
      ...ui fa cour d'Espagne a, jusqu'àprésent, rapporté toutes ses démarches^ est intéressé à les diriger vers l'utilité d'une nation dont il5 a adopte la Constitution., autant' l'Assemblée nationale doit être disposée à favoriser utt'succês qui semble concourir à l'indissoluble union de la nation et de son chef.
      Speaker: Ramond
      ...che, votre comité a5 vu l'intérêt des 2 nations, et une générosité qui* convient à la n... Dans- cette marche, votre comité a5 vu l'intérêt des 2 nations, et une générosité qui* convient à la nôtre.
      Speaker: Ramond
      ...et l'autre cas,..les réclamations de la nation française se fondent sur. le droit naturel des nations, et dans l'un et l'autre cas, le droit ... Dans l'un et l'autre cas,..les réclamations de la nation française se fondent sur. le droit naturel des nations, et dans l'un et l'autre cas, le droit positif des traités intervient pour appuyer ces, réclamations; mais, avec cette ...
      Speaker: Ramond
      ...urtout, il* est- de l'usage, commun des nations alliées; de s'abstenir de toute, espèce... ...e nos. relations extérieures n'à éprouvé aucune altération et que dans ce cas, surtout, il* est- de l'usage, commun des nations alliées; de s'abstenir de toute, espèce d'interveft-tion.

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 532
      Speaker: Ramond
      ...rmonie que nécessite l'intérêt des deux nations. ...reste plus qu'à déterminer les moyens également infaillibles de perpétuer une harmonie que nécessite l'intérêt des deux nations.
      Speaker: Ramond
      ... de traitement entre les indivius des 2 nations y ait été solennellement stipulée, jama... ...n, en ce qui concerne leurs dispositions commerciales. Jamais, Quoique l'égalité de traitement entre les indivius des 2 nations y ait été solennellement stipulée, jamais dans les ports d'Espagne, le pavillon français n'a joui complètement de cette...
      Speaker: Ramond
      ...ar un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer, avec précision et clarté,... d'Espagne, à l'effet de resserrer et perpétuer, par un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer, avec précision et clarté, toute stipulation qui ne serait pas entièrement conforme aux vues ae paix génér...
      Speaker: Ramond
      La nation française, en changeant ses lois et ses... La nation française, en changeant ses lois et ses mœurs, doit sans doute changer sa politique, mais elle est encore condamnée, pa...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 533
      ...nez de déclarer à la face de toutes les nations que le grand principe de l'égalité dés ... ...fin l'effusion du sang, et pour assurer le retour des bras à la culture. Vous venez de déclarer à la face de toutes les nations que le grand principe de l'égalité dés droits entre les hommes de toutes les couleurs ne serait plus enfreint dans les ...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 539
      ...punité. L'amnistie honore sans doute la nation généreuse qui fait grâee aux égarements... ...ue tant d'atrocités n'aient été commises -que pour effrayer le monde par leur impunité. L'amnistie honore sans doute la nation généreuse qui fait grâee aux égarements, aux convulsions presque inséparables des révolutions. Mais lepar-aon de crimes...
      ... ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent... ...rmis de traeer, et ces peuples, s'ils-sont opprimés, sont aussi nos alliés. Nous ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent prodiguer leurs trésors et leur sang, pour une acquisition aussi éloignée, pour...
      ... prépare la reconnaissance du droit des nations; nous n'aurions pas même'à délibérer, n...
      ...ule force des rois, la seule gloire des nations; alors les passions particulières, tran...
      ...vions donner, dès'ce moment, 4e -signal de cette bienveillance urverselle - 'que prépare la reconnaissance du droit des nations; nous n'aurions pas même'à délibérer, ni survies alliances ni sur la guerre. L'EuTope aura-t-elle besoin de politique, ...
      ...verselle. Alors, le bonheur des peuples sera le seul but des législateurs, la seule force des rois, la seule gloire des nations; alors les passions particulières, transformées en vertus publiques, ne déchireront plus, par des querelles sanglantes,...
      La nation française, en.changeant ses lois;ét ses... La nation française, en.changeant ses lois;ét ses mœurs doit sans doute, changer sa politique, mais elle est encore condamnée par...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 540
      ...fluence, tôt ou tard irrésistible d'une nation forte de 24 millions d'hommes, parlant ...
      ...des prosélytes, l'influence d'une telle nation conquerra, sans doute l'Europe entière ...
      ... habiles; il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, ent...
      L'influence, tôt ou tard irrésistible d'une nation forte de 24 millions d'hommes, parlant la même langue et ramènent l'art social aux notions simples de liberté et d'équi...
      ... le cœur humain, trouveront dans toutes les parties du monde, des missionnaires des prosélytes, l'influence d'une telle nation conquerra, sans doute l'Europe entière à la vérité, à la modération, à la justice, mais non pas tout à la fois, en un s...
      ...ons, ils auront à défendre celle de la raison, et ils n'en devront être que plus habiles; il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, entreprend un travail plus difficile, que celle qui enflamme l'ambition, en offrant...
      ...s Français doivent être observés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait a... ...deux principes sont : 1° que tous les traités précédemment conclus par le roi des Français doivent être observés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait annulés, changés ou modifiés, d'après le travail qui sera fait à cet égard au sei...
      ...ête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes e... inaltérable de la paix et la renonciation à toute conquête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes et comme obligatoires dans tous les traités que les stipulations purement défensi...
      ..., il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germ... ...ir, que la politique, qui veut tout bouleverser, nous soient toujours étrangères, il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germes des combats, il fallait renoncer à toute force extérieure, détruire nos forte...
      ...hommes et pour le malheur réel des deux nations. ...ers et belliqueux qui se ruinaient et se déchiraient pour 1 orgueil de quelques hommes et pour le malheur réel des deux nations.
      ...n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois était parents, les deux peupl... On s'aperçut bientôt que cette succession, qui avait coûté tant de sang, n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois était parents, les deux peuples n'étaient pas unis, les ministres étaient rivaux : etY Angleterre, profitant ...
      ...rre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eut perdu ses vaisseaux, ses ... La guerre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eut perdu ses vaisseaux, ses richesses et ses plus belles colonies que nos malheurs fournirent au caractère e...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 541
      ...r ceux qui craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité... Il ne resterait rien à ajouter pour ceux qui craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité. Mais l'intérêt nous dicte-t-il d'autres lois que la reconnaissance ?
      ...à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développemen... ...us grande force des Empires, qu'aussi longtemps qu'étrangère à toute injustice, à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développement de leur richesse intérieure, de leur véritable prospérité. La France compte da...
      ...maux n'est-il pas facile de prévoir. La nation, qui nous a choisis pour être les insti... ... menaceraient-ils pas alors et nos finances, et nos armées, et combien d'autres maux n'est-il pas facile de prévoir. La nation, qui nous a choisis pour être les instituteurs de ses lois, nous demande aussi la sûreté de ses possessions et de son c...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 542
      ...connaîtrons désormais que des pactes de nation* ...ste aucun de nos décrets qui n'ait, annoncé à; l'Europe entière que nous, ne. reconnaîtrons désormais que des pactes de nation*
      ...ssessions, aux secours mutuels que deux nations-doivent se donner, aux avantages de com... ...doiyent être ratifiés,; ceux qui sont relatifs; à la- garantie réciproque des possessions, aux secours mutuels que deux nations-doivent se donner, aux avantages de commerce qu'elles s'assurent. D'autres ont besoin d'être corrigés, car- vous ne pou...
      ...nnel d'un monarque l'a seul dicté et la nation qui en est l'unique garante n'y prend a...
      ...ble la foi publique et la confiance des nations.
      ...uire. L'ambition l'a conçu* la,rivalité peut l'anéantir. Souvent l'intérêt personnel d'un monarque l'a seul dicté et la nation qui en est l'unique garante n'y prend aucune part. Il n'en serait pas ainsi d'un acte vraiment national qui assermenter...
      ... volonté générale, produit une alliance indisso?-luble, et à.pour base inébranlable la foi publique et la confiance des nations.
      ...sité même d'assurer la paix, force les- nations à set ruiner en préparatifs de défenses... ...iller, à se redouter, à se regarder comme ennemis. Pourquoi faut-il que la nécessité même d'assurer la paix, force les- nations à set ruiner en préparatifs de défenses Puisse cette affreuse politique être bientôt; en horreur sur toute la teFre.
      ...nnaître à ;Sa Majesté catholique que la nation française* en prenant toutes les mesure... « Décrète que le roi sera prié de faire connaître à ;Sa Majesté catholique que la nation française* en prenant toutes les mesures propres à main? tenir la; paix, observera les engagements dé4 fensifs et comme...
      ...r un traité, des- liens utiles aux deux nations et. de fixer avec précision et clarté t... ...iatement négocier avec les ministres, à l'effet de resserrer et de perpétuer, par un traité, des- liens utiles aux deux nations et. de fixer avec précision et clarté toute stipulation qui ne serait pas entièrement conforme aux vues de paix général...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 543
      ...dération, les armements des différentes nations de l'Eupope, leur accroissement progres... « Au surplus, l'Assemblée nationale^ prenant en considération, les armements des différentes nations de l'Eupope, leur accroissement progressif, la sûreté des colonies françaises-et dn commerce national,
  • Tome 41 : Du 30 mars au 16 avril 1792 4 results
    • Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      page 5
      ...igrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par Son décret du 9 février dernier, se... ...dérant \qu'il importe de déterminer promptement La manière dont les biens des émigrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par Son décret du 9 février dernier, seront administrés, de régler les moyens d'exécution dé cette main mise, et les ex...
      ...s, sont affectés à l'indemnité due à la nation. « Les biens des Français émigrés, et les revenus de ces biens, sont affectés à l'indemnité due à la nation.
      ...ts biens demeureront sous la main de la nation, sont déclarées nulles. ... ainsi que toutes celles qui pourraient être faites par la suite, tant que lesdits biens demeureront sous la main de la nation, sont déclarées nulles.

      Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      page 7
      « La même indemnité sera due à la nation, et par elle exercée sur les droits suc... « La même indemnité sera due à la nation, et par elle exercée sur les droits successifs, échus ou à, échoir aux enfants de famille, en état de porter les armes,...

      Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      page 8
      ...de l'indemnité due par les émigrés à la nation. ...inuer de veiller à la conservation de toutes les propriétés qui forment le gage de l'indemnité due par les émigrés à la nation.
    • Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      - search term matches: (14)

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 410
      Speaker: Laureau
      ...e qu'elles dirigent, appartiennent à la nation et ne peuvent être ordonnées qu'en vert...
      ... le militaire ! quel déshonneur pour la nation !" Drapeau de la liberté ! soldats de l...
      ...u'on leur destine une fête triomphale : les fêtes publiques et l'opinion publique qu'elles dirigent, appartiennent à la nation et ne peuvent être ordonnées qu'en vertu d'un décret ou au moins en vertu d'un arrêté du département ou de la municipal...
      ...principes? Quelle honte, quelle flétrissure pour la garde nationale et pour tout le militaire ! quel déshonneur pour la nation !" Drapeau de la liberté ! soldats de la patrie!... (Murmures prolongés... Le bruit couvre la voix de l'orateur.)
      Speaker: Lacombe-Saint-Michel
      ... assurera l'individu, elle donnera à la nation une imposition dont le ...yen affilié, ou l'en priver; et cette connaissance intime, en même temps qu'elle assurera l'individu, elle donnera à la nation une imposition dont le

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 411
      Speaker: Mengin
      ...s très considérables au préjudice de la nation et en a fait la dénonciation au comité ... ...depuis le compte rendu par ce concierge dans lé comité. Il y a trouvé des erreurs très considérables au préjudice de la nation et en a fait la dénonciation au comité de surveillance et ensuite à l'Assemblée, qui, dans le temps, en a ordonné le re...

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 412
      Speaker: Pastoret
      ...t plus exister désormais entre les deux nations d'autre rivalité que celle de travaille... ...x pour donner les premiers cet exemple, de nous empresser de l'imiter. Il ne doit plus exister désormais entre les deux nations d'autre rivalité que celle de travailler de concert au bonheur du genre humain. La Chambre des communes a pensé que l'a...

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 413
      Speaker: Jouffret
      ...tés constituées, insulté ouvertement la nation et conjuré contre la Constitution, savo...
      ...e nationale : Vive le roi, au diable la nation, lorsque la troupe de ligne faisait son entrée, et criait : Vive la nation, vive la loi, vive le roi; pour avoir é...
      ... département de la Lozère; qu'ils ont violé le respect dû aux lois et aux autorités constituées, insulté ouvertement la nation et conjuré contre la Constitution, savoir, le sieur Borel, pou r a voi r, le 25 février dernier à l'arri vée de 3 com-p...
      ...n'obéir qu'à lui et de lui être fidèle; d'avoir crié et fait répéter par la garde nationale : Vive le roi, au diable la nation, lorsque la troupe de ligne faisait son entrée, et criait : Vive la nation, vive la loi, vive le roi; pour avoir écrit, quelque temps auparavant, aux chefs des gardes nationales voisines, pour l...
      Speaker: Jouffret
      ... sieur Borel: Vive le roi, au diable la nation, et pour s'être rendus avec lui au dire... ...iers de la garde nationale, aux délits ci-dessus mentionnés, en criant, comme le sieur Borel: Vive le roi, au diable la nation, et pour s'être rendus avec lui au directoire du département, pendant la nuit, et avoir menacé de charger le détachemen...
      Speaker: Jouffret
      ...ir défendu aux soldats de crier vive la nation; pour avoir réponduaux sous-officiers d... « Le sieur Jourdan-Combette, pour avoir défendu aux soldats de crier vive la nation; pour avoir réponduaux sous-officiers de ci-devant Lyonnais, qu'ils n'avaient rien à faire par les ordres du départemen...

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 419
      Speaker: Vergniaud
      ...ue temps à relever la souveraineté delà nation, honteusement courbée sous le joug des ... ...giter par de vaines terreurs, pour obtenir de vous que vous tardiez encore quelque temps à relever la souveraineté delà nation, honteusement courbée sous le joug des usurpations sacerdotales. On vous a dit qu'entreprendre aujourd'hui de la dégage...
      Speaker: Vergniaud
      ...nde, ils se gardaient alors de dire aux nations ou aux hommes qui venaient s'instruire ... ...si scandaleusement méconnue dans la suite, que leur puissance n'est pas de ce monde, ils se gardaient alors de dire aux nations ou aux hommes qui venaient s'instruire de leurs doctrines: « Si vous ne vous mariez dans nos temples, on ne regardera d...

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 420
      Speaker: Vergniaud
      ...tteste assez que, si la confiance de la nation a été jusqu'à laisser aux ministres de ... ...il en sera déposé un double dans les greffes de justice royale; précaution qui atteste assez que, si la confiance de la nation a été jusqu'à laisser aux ministres de l'Eglise la fonction honorable et purement civile de tenir en dépôt les preuves ...

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 424
      Speaker: De Grave
      « Jaloux de témoigner à la nation française ma vive reconnaissance, de lu... « Jaloux de témoigner à la nation française ma vive reconnaissance, de lui payer en services utiles l'avance généreuse qu elle m'a faite en bienfaits ; j...

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 430
      ...t intrus ne soient plus salariés par la nation dont les deux tiers au moins gémissent ... Nous demandons, én outre, que les prêtres ju-reurs et intrus ne soient plus salariés par la nation dont les deux tiers au moins gémissent sur leur inconduite et leur révolte contre l'Eglise.
      ...oduction si nécessaire;, conserver à la nation une branche dè ses revenus; assurer sur... ...tenir la circulation de richesse qui naît de la création et du commerce d'une production si nécessaire;, conserver à la nation une branche dè ses revenus; assurer surtout la défense de l'Etat, et ne dépendre pour
      ... qu'il ait pu, d'un côté, réserver à la nation le droit de recherche des salpêtres, et... ...lus de croire que le législateur ait pu tomber dans une contradiction manifeste; qu'il ait pu, d'un côté, réserver à la nation le droit de recherche des salpêtres, et de l'autre, limiter cette recherche de manière à la rendre infructueuse. En dég...

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 431
      ...uit à cet égard d'un avantage qu'aucune nation ne partage "avec elle, pourrait-elle s'... ...s, et la production du salpêtre qui entre dans leur formation; la France, qui jouit à cet égard d'un avantage qu'aucune nation ne partage "avec elle, pourrait-elle s'exposer, en le laissant perdre, àtous les hasards, toutes les incertitudes d'un ...
      ... prohibé et nuisible aux intérêts de la nation; pour que le droit exclusif qu'elle s'e... ...es pour que le salpêtre et les poudres ne puissent devenir l'objet d'un commerce prohibé et nuisible aux intérêts de la nation; pour que le droit exclusif qu'elle s'est réservé d'une manipulation si importante ne souffre aucune atteinte, par des ...

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 432
      ...s, et notamment ceux qui réservent à la nation le droit de la recherche du salpêtre, d... ...faits sur la l'abri-cation des poudres "et salpêtres continueront d'être exécutés, et notamment ceux qui réservent à la nation le droit de la recherche du salpêtre, de la fabrication et de la vente de la poudre.
      ...commissaires delarégie, le droit que la nation s'est réservée d'enlever, sans en donne... ... ateliers, et ils exerceront, sous leur surveillance et cfelledes régisseurs et commissaires delarégie, le droit que la nation s'est réservée d'enlever, sans en donner aucun prix, les terres, salpêtres, plâtras, décombres et matériaux de démoliti...
    • Séance du dimanche 1 avril 1792

      - search term matches: (11)

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 50
      Speaker: Daverhoult
      « Aux représentants de la nation : « Par A. P. B. Cochelet, ex-député de... « Aux représentants de la nation : « Par A. P. B. Cochelet, ex-député de Gharleville « à l'Assemblée nationale Constituante, r Juge du tribunal du distr...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 51
      Speaker: Daverhoult
      « Représentants de la Nation. « Représentants de la Nation.
      Speaker: Daverhoult
      ...s faire déposer dans les archives de la Nation, pour que dans le dépôt des lois qui as... ...ette arme redoutable aux brigands, qui peut le devenir à nos ennemis, daignez les faire déposer dans les archives de la Nation, pour que dans le dépôt des lois qui assurent au peuple,, Egalité, Propriété, Liberté, il existe un monument du droit i...
      Speaker: Daverhoult
      « Représentants de la Nation, vous partagerez la gloire dès fidèles ...
      ...a soumission aux lois, on régénérera la nation, on lui préparera des officiers de sant...
      « Représentants de la Nation, vous partagerez la gloire dès fidèles représentants de communes de 1789 ! Ils ont déelaré les Droits de l'homme, créé ...
      ...pirant la vertu de l'iégalité, là passion de la liberté, l'amour de la patrie, la soumission aux lois, on régénérera la nation, on lui préparera des officiers de santé, de morale, des hommes de loi, des magistrats, des juges, des législateurs, ch...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 59
      Speaker: Cambon
      ...as permis de vons offrir de plus amples nations. Quant à ce qui a précédé l'époque du -... ...elles instructions que je recherchais sur la ville d'Arles et dont il ne m'est pas permis de vons offrir de plus amples nations. Quant à ce qui a précédé l'époque du -26 février, les anciens membres du directoire qui sont ou qui devraient être ici...
      Speaker: Cambon
      ...stitutïonneîle,c'était un crime de ïèse-nation. Cet exemple m'inspira de l'inquiétude ... ... ses ordres les canons de cette forteresse. Une telle démarche étaitplusqu'ineonstitutïonneîle,c'était un crime de ïèse-nation. Cet exemple m'inspira de l'inquiétude ; j'écrivis aussitôt en ma qualité de procureur général syndic, dont je rempliss...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 61
      Speaker: Cambon
      ...e éprouve lorsqu'elle peut montrer à la nation entière l'accord parfait de ses princip... ...aigne la calomnie et avec cette satisfàction intime qu'une âme franche et honnête éprouve lorsqu'elle peut montrer à la nation entière l'accord parfait de ses principes et de ses actions avec le serment qu'elle a fait de mourir mille fois plutôt ...
      Speaker: Cambon
      ...pect qui est dû aux représentants de la nation. ...parais devant vous, Mès-sieurs, avéc la fermete d'un homme libre, et avec le respect qui est dû aux représentants de la nation.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 63
      Speaker: Duhem
      ...ieu ne plaise que je la sollicite de la nation; je demande au contraire à ce qu'elle m... « Quant à la dépense des remèdes particuliers, à Dieu ne plaise que je la sollicite de la nation; je demande au contraire à ce qu'elle me soit absolument personnelle.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 64
      Speaker: Le Président
      ...oit élevé un monument à la gloire de la nation. ... pour détruire la mendicité et soulager l'indigence» Il demande en outre qu'il soit élevé un monument à la gloire de la nation.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 68
      ... et là connaissance du droit commun des nations, en fera mieux ressortir les avantages ... ...cours ennuyeux des études ordinaires, et en le dirigeant vers l'utilité publique et là connaissance du droit commun des nations, en fera mieux ressortir les avantages moraux- et physiques de la Société. Hâtez-vous donc, législateurs, de répondre a...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 70
      ...aire pour faire respecter le vceu de la nation et Celui du roi, celle de la force inté... Si l'organisation de l'armée destinée à la défense extérieure est nécessaire pour faire respecter le vceu de la nation et Celui du roi, celle de la force intérieure, chargée de protéger l'exécution de la loi et plus spécialement consacrée...
      ...'ont reproché d'avoir voulu donner à la nation l'impulsion de la guerre. Rien ne sert ...
      ...'au nom des dangers et de la gloire; la nation elle-même, déchirée par des troubles to...
      ...ques personnes ont condamné les préparatifs que j'ai faits en tout genre ; ils m'ont reproché d'avoir voulu donner à la nation l'impulsion de la guerre. Rien ne sert les négociations qui tendent à la paix comme de se montrer décidé à la guerre. L'armée désorganisée ne pouvait être ralliée qu'au nom des dangers et de la gloire; la nation elle-même, déchirée par des troubles toujours renaissants, devait chercher à se réunir contre des ennemis communs; nos ...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 71
      ...mme un moyen de relever la dignité de U nation aux yeux des étrangers, et de nous prés... d'abord comme un moyen de relever la dignité de U nation aux yeux des étrangers, et de nous préserver de l'invasion insensée des Français mécontents. J'ai développé mon opinion...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 75
      ...cès fait la gloire et l'espérance de la nation. ...outes les mesures avaient éié prises pour accélérer cette opération, dont le succès fait la gloire et l'espérance de la nation.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 77
      ...rait le caractère le plus auguste de la nation française, la loyauté ; ...ègues qui n'ont agi que de concert avec elle et pour rintérêt public, elle trahirait le caractère le plus auguste de la nation française, la loyauté ;
    • Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      page 84
      Speaker: Fauchet
      ... se façonner avec la souveraineté de la nation ; mais elle ne doit pas être exagérée. ... ...égard des principaux agents d'un pouvoir qui aura encore longtemps de la peine à se façonner avec la souveraineté de la nation ; mais elle ne doit pas être exagérée. (Applaudissements.) Sanctionnons la justice sévère que ûous avons dû exercer env...

      Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      page 88
      Speaker: De Narbonne
      ...ts qu'il- est facile d'exciter dans une nation nouvelle, jalouse dé la liberté, ét que... ...it présenté des hommes pour l'exécuter? Ils fondent leur espoir sur les mouvements qu'il- est facile d'exciter dans une nation nouvelle, jalouse dé la liberté, ét que ce nom a le droit d'émouvoir, quel que soit celui qui l'invoque. Je m'honore d'...

      Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      page 89
      Speaker: Merlin
      ... qu'ils doivent aux représentants de la nation assemblés en Assemblée nationale. (Rire... ...bien loin d'approuver les citoyens des tribunes qui oseraient manquer au respect qu'ils doivent aux représentants de la nation assemblés en Assemblée nationale. (Rires et murmures.) :

      Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      page 90
      Speaker: Dumolard
      ...lez l'orateur à l'ordre; 11 manque à la nation entière. (Oui! oui!) I Monsieur le président, rappelez l'orateur à l'ordre; 11 manque à la nation entière. (Oui! oui!) I
      Speaker: Gentil
      ... soit rappelé à l'ordre ; il insulte la nation. Vous dévoilez vos desseins perfides. (Bruit.) Je demande que l'orateur soit rappelé à l'ordre ; il insulte la nation.
      Speaker: Le Président
      ...ent aux séances des représentants de la nation. (Applaudissements.) ...t ici et qu'il n'y a pas de distinction de tribunes pour les citoyens qui assistent aux séances des représentants de la nation. (Applaudissements.)
  • Tome 42 : Du 17 avril au 4 mai 1792 3 results
    • Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 300
      Speaker: Lagrévol
      ...eulement aux personnes salariées par la nation, par conséquent chargées de professer l...
      ...tairement et sans être salariées par la nation des écoles publiques et des pensions, s...
      ...d'une fonction publique dans le département de l'instruction, sont applicables seulement aux personnes salariées par la nation, par conséquent chargées de professer l'instruction publique et aux religieuses qui par leur institut sont chargées de l'instruction; ou si toutes personnes tenant même volontairement et sans être salariées par la nation des écoles publiques et des pensions, sont également comprises dans le sens de la disposition de l'article 1er de la lo...

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 301
      Speaker: Lagrévol
      ...lics, mais bien les représentants de la nation ; 2° que l'indemnité dont ils jouissent... ...leur habitation ordinaire, attendu: 1° qu'ils ne sont pas des fonctionnaires publics, mais bien les représentants de la nation ; 2° que l'indemnité dont ils jouissent peu d'autant moins être regardée comme un traitement, que c'est uniquement le r...

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 302
      Speaker: Lejosne
      ...tous les fonctionnaires salariés par la nation. Mais les ci-devant gros beriéficiers, ... ...s de notre indemnité. J'aime à espérer que I cet exemple sera bientôt imité par tous les fonctionnaires salariés par la nation. Mais les ci-devant gros beriéficiers, les ci-devant abbés et abbesses de monastères, touchent de fortes pensions, et c...

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 304
      Speaker: Grangeneuve
      ...ent que l'indemnité que je reçois de la nation suffit exactement à ce qu'il me faut à ...
      ... accepté la place de représentant de la nation, parce que ma femme et mes enfants ont ...
      ... mon indemnité f et j'atteste que si la nation ne m'avait pas donné une indemnité, tel...
      Je déclare hautement que l'indemnité que je reçois de la nation suffit exactement à ce qu'il me faut à Paris, pour m'y soutenir avec mon épouse, deux enfants, et un domestique unique ...
      ... mais s'il avait fallu me séparer de mes enfants et de ma femme, je n'aurais pas accepté la place de représentant de la nation, parce que ma femme et mes enfants ont indispensablement besoin de moi. En vivant avec toute l'économie possible, je ne puis pas suffire à mes dépenses, si l'on ne me laisse toute mon indemnité f et j'atteste que si la nation ne m'avait pas donné une indemnité, telle que j'eusse pu concilier les devoirs de père de famille avec ceux de législat...
      Speaker: Grangeneuve
      ...eur existence. Il est impossible que la nation ait voulu nous réduire à faire des dett... ...aurais pas accepté le mandat de député sans une indemnité capable de suffire à leur existence. Il est impossible que la nation ait voulu nous réduire à faire des dettes pour la servir. Elle peut exiger le sacrifice de ce que nous avons ; mais ell...
      Speaker: Emmery
      ...er. Avant-hier j'ai fait l'hommage à la nation de mon traitement èh entier. Je me suis... Le décret rendu hier-est impolitique et inconstitutionnel; je vais le prouver. Avant-hier j'ai fait l'hommage à la nation de mon traitement èh entier. Je me suis jugé sur ma fortune, comme tous les membres doivent se juger, et j'ai dit que c...

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 305
      Speaker: Henry-Larivière
      ...on que de la prolonger aux dépens de la nation. Le temps que nous consumons a déjà fai... J'observe à l'Assemblée nationale qu'il vaut mieux fermer la discussion que de la prolonger aux dépens de la nation. Le temps que nous consumons a déjà fait perdre à l'Assemblée plus que la valeur au sacrifice qu'elle veut faire sur so...
      Speaker: Merlin
      Un membre : Oui, l'appel nominal ! La nation apprendra à distinguer les véritables p... Un membre : Oui, l'appel nominal ! La nation apprendra à distinguer les véritables patriotes des intrigants et des hypocrites! (Bruit.)

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 307
      ... en défendant les grands intérêts de la nation. ...Je n'enrichirai personne, mais personne ne s'appauvrira soit en protégeant, soit en défendant les grands intérêts de la nation.

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 308
      Speaker: Roland
      ... été que de prouver notre fidélité à la nation, à la loi et au roi, et de nous y rendr...
      ...s non-conformistes, c'est la voix de la nation entière (Applaudissements.) Tant qu'on ...
      ...ses, nous abandonnerions sur-le-champ un poste où notre but cependant n'a jamais été que de prouver notre fidélité à la nation, à la loi et au roi, et de nous y rendre aussi utiles qu'il dépendait de nous. Ce n'est point une multitude mutinée qui se soulève contre les non-conformistes, c'est la voix de la nation entière (Applaudissements.) Tant qu'on laissera une libre carrière à leurs trames perfides, jamais la tranquillité publ...

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 310
      Speaker: Vergniaud
      ...rande question de savoir si, lorsque la nation emploie toutes ses ressources pour, com... ...n, un rapporteur les trounles religieux. Il faut examiner une seconde' fois la grande question de savoir si, lorsque la nation emploie toutes ses ressources pour, combattre ses ennemis ..extérieurs, elle doit entretenir à, sa solde ceux, qui, pou...
      Speaker: Vergniaud
      ...quelle circonstance il est permis à une nation ae rejeter de son sein ceux qui n'y res... ...eloppe dans son rapport le principe de la déportation, afin que l'on sache dans quelle circonstance il est permis à une nation ae rejeter de son sein ceux qui n'y restent que pour le déchirer. (Applaudissements.)
      Speaker: Vergniaud
      ... mesures qui seraient désavouées par la nation. Vousr. mêmes, par un mouvement involon... ...compromis, s'ils ne prenaient aucune mesure, ou de violer, la loi en prenant des mesures qui seraient désavouées par la nation. Vousr. mêmes, par un mouvement involontaire, avez été entraînés à. applaudir, à. ces mesures extraordinaires,, parce q...
      Speaker: Tarbé
      ...ement de 1,200 livres, en fait don à la nation. Un membre, qui dans l'armée a un traitement de 1,200 livres, en fait don à la nation.
    • Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      - search term matches: (20)

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 520
      Speaker: Tarbé
      ... citoyens de Paris, de la section des A-Nations, qui demandent leur admission à la barr... 6° Lettre de plusieurs citoyens de Paris, de la section des A-Nations, qui demandent leur admission à la barre ; cette lettre est ainsi conçue (2) :
      Speaker: Tarbé
      ... de Paris, qui sont de la section des 4-Nations, vous ont demandé d'être admis à la bar... « Un grand nombre de citoyens de Paris, qui sont de la section des 4-Nations, vous ont demandé d'être admis à la barre pour un objet de la plus haute importance.
      Speaker: Tarbé
      « Les citoyens de la section des A-Nations, « Les citoyens de la section des A-Nations,

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 521
      Speaker: Marant
      ...us annonçâtes qu'ils étaient chers à la nation. La liberté sourit à cet acte de justic... ...grand nombre même étaient sans ressources, lorsqu'au mois de novembre dernier vous annonçâtes qu'ils étaient chers à la nation. La liberté sourit à cet acte de justice et tout l'Empire applaudit à ce gentiment. Il n'était en vous que la première ...

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 522
      Speaker: Marant
      ...us. Législatéiirs', c'est au nom. de la nation que vous aVez prononcé le cri de rappel... ...aux uns, une indemnité aux autres, jusqu'à ce qu'il ait été pourvu au sort de tous. Législatéiirs', c'est au nom. de la nation que vous aVez prononcé le cri de rappel de nos amis, de nos frères d'armes. Lé peuple de Paris l'a entendu, ce cri. de....
      Speaker: Marant
      ...is'vient offrir aux représentants de la nation. Là gloire de la nation est intéressée au prix que la reconnais...
      ...ps incertaine, elle est la dette de1 la nation : nous leur avons juré, «ur les ruines ...
      ...tion des gardes françaisés et des soldats de la Révolution que la commune de Paris'vient offrir aux représentants de la nation. Là gloire de la nation est intéressée au prix que la reconnaissance doit assurer à. la vertu des guerriers intrépides qui ont si bien défendu ...
      ...s.. Ils ont fondé la fortune publique, leur ëkistèrice ne peut être plus longtemps incertaine, elle est la dette de1 la nation : nous leur avons juré, «ur les ruines de la Bastille, de vivre à jamais;inséparables. Le ciel1 a été témoin de ce serm...
      Speaker: Le Président
      ...on de la dette-n'est point terminée, la nation prendra alors le surplus à ...u remboursement successif de leurs dettes. Si, au bout de 30 années, la libération de la dette-n'est point terminée, la nation prendra alors le surplus à

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 523
      Speaker: Tarbé
      ...r la portion qui doit être payée par la nation d'avec celle qui doit l'être sur les bi... ...ée ne peut prononcer sur la nature de la dette de la ville de Paris et distinguer la portion qui doit être payée par la nation d'avec celle qui doit l'être sur les biens patrimoniaux de la commune, avant d'avoir reçu ces états, visés et certifiés...

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 526
      Speaker: Rougier-La-Bergerie
      ... et ses dépendances Appartiendront à la nation; mais le sie^r Mourgue et sa compagnie ... ...t compris) du droit qui sera décrété; et, aprèscé temps, le canal de Somme-voire et ses dépendances Appartiendront à la nation; mais le sie^r Mourgue et sa compagnie conserveront là propriété absolùè des( magasins qu'ils auront construits], maiso...
      Speaker: Rougier-La-Bergerie
      ... de Plancy et Anglure seront remis à la nation, il sera nommé des commissaires, pris d... ...ordés aux sieurs Mourgue et Gie et au moment où le canal et les écluses d'Arcis, de Plancy et Anglure seront remis à la nation, il sera nommé des commissaires, pris dans chaque département sur lesquels le canal et les écluses seront situés, qui c...

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 527
      Speaker: Rougier-La-Bergerie
      ...ne doit point être fait aux frais de la nation, mais aux frais d'une compagnie. J'obse... ..., mais encore ses avantages. Ils indiquent la trace que doit suivre ce canal. H ne doit point être fait aux frais de la nation, mais aux frais d'une compagnie. J'observe à l'Assemblée qu'en principe d'économie politique personne ne peut nier que ...

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 528
      ...s; ce qui produira un grand profit à la nation. Mais les maîtres de forges, au nombre ... ...de ces forêts, et les bois qui se vendent 80 livres, se vendront 300 à 400 livres; ce qui produira un grand profit à la nation. Mais les maîtres de forges, au nombre de 3 {ou 4, s'y sont opposés fortement, à raison de l'augmentation qu'éprouverai...
      ...de siéger parmi les représentants de la nation, ...s avec zèle et courage pendant le temps déterminé par la loi, et moi, l'honneur de siéger parmi les représentants de la nation,

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 529
      Speaker: Lecointe-Puyraveau
      ...demande qu'il soit fait au compte ae la nation. Si le canal dont il s'agit doit être aussi avantageux qu'on le prétend, je demande qu'il soit fait au compte ae la nation.
      Speaker: Rougier-La-Bergerie
      , rapporteur. Il est certain que la nation pourrait récupérer, par le moyen au dro... , rapporteur. Il est certain que la nation pourrait récupérer, par le moyen au droit de péage, les avances qu'elle aurait faites ; mais si elle était obligée de f...

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 530
      Speaker: Bréard
      puisse accepter sans déshonorer une nation libre, ou le soldat qui enlèvera le pre... puisse accepter sans déshonorer une nation libre, ou le soldat qui enlèvera le premier drapeau aux ennemis de la patrie. Un des fils de ce citoyen, porteur de la ...
      Speaker: Bréard
      ...trict de Tonnerre, qui font remise à la nation du tiers de leur traitement, pendant 3 ... ...tre et délibération des administrateurs et procureur syndic du directoire du district de Tonnerre, qui font remise à la nation du tiers de leur traitement, pendant 3 mois, pour être employé à la défense de la patrie. Le secrétaire du district a d...

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 532
      Speaker: Lafon-Ladebat
      ... ae liquidations et autres dettes de la nation. C'est pourquoi je demande que cette me... ...n de M. Cambon, ce serait prononcer par le fait la suspension des remboursements ae liquidations et autres dettes de la nation. C'est pourquoi je demande que cette mesure ne soit pas décrétée sans une discussion préalable.

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 533
      Speaker: Tarbé
      des ressources et des dettes de la nation, dont vous n'avez entendu que la lectur... des ressources et des dettes de la nation, dont vous n'avez entendu que la lecture, vous auront été mis sous les yeux et que vous les aurez médités. Ces tableaux...
      Speaker: Philibert
      ...ire à la promesse et à la loyauté de la nation française qui s'était engagée à payer t... combatja proposition de M. Cambon et cherche à prouver qu'elle est contraire à la promesse et à la loyauté de la nation française qui s'était engagée à payer toutes les dettes, quelles qu'en soient la nature et l'origine.
      Speaker: Merlin
      ...nances pour proposer l'indemnité que la nation a le droit d'obtenir des émigrés (.Appl... ... de tous les biens mis en séquestre et que l'Assemblée renvoie aux comités de finances pour proposer l'indemnité que la nation a le droit d'obtenir des émigrés (.Applaudissements.)
      Speaker: Aubert-Dubayet
      ...ent et fidèlement les engagements de la nation. (Murmures.) ...ns été forcés de déclarer, màis il n'est pas moins vrai qu'il faut tenir loyalement et fidèlement les engagements de la nation. (Murmures.)
      Speaker: Cambon
      ...répété, et je crois avoir prouvé que la nation a des ressources plus que suffisantes p... j'ai dit, j'ai répété, et je crois avoir prouvé que la nation a des ressources plus que suffisantes pour payer tous ses créanciers ; seulement, je pense qu'il faut mettre un ordre d...

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 535
      ...me serment et par des cris de : Vive la nation! vive le roi! vive la guerre! ils n'ont... Alors, par un mouvement spontané toutes les troupes de ligne ont prononcé le même serment et par des cris de : Vive la nation! vive le roi! vive la guerre! ils n'ont laissé aucun doute sur leur courage pour la défense de la patrie, le maintien d...
      ...ur suite des esclaves pour asservir les nations : un peuple libre ne connaît pas cette ... « Citoyens, la guerre inspiré un juste effroi quand des despotes traînent à leur suite des esclaves pour asservir les nations : un peuple libre ne connaît pas cette crainte, il se repose avec confiance sur la justice de sa cause et sur la force ...

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 536
      » Citoyens, la nation vous a armés pour sa défense, c'est vos...
      ...s, nous jurons tous d'être fidèles à la nation, à la loi, au roi ; de maintenir de tou...
      » Citoyens, la nation vous a armés pour sa défense, c'est vos plus chers intérêts que vous avez à garder : la liberté, l'égalité, la propriét...
      ... sol qui les a vu naître, vous avez à défendre vos femmes, vos enfants ; citoyens, nous jurons tous d'être fidèles à la nation, à la loi, au roi ; de maintenir de tout notre pouvoir la Constitution de l'Etat et de remplir avec zèle et courage les...
      ...tionale a réitéré les cris de : Vive la nation, vive le roi! ...garde qui en a aussitôt donné lecture à sa compagnie. Après laquelle la garde nationale a réitéré les cris de : Vive la nation, vive le roi!
      « Braves soldats, vive la nation, vive le roi, vive la liberté ! » « Braves soldats, vive la nation, vive le roi, vive la liberté ! »
      ...s de ligne ! Et tous ensemble : Vive la nation ! Vive le roi ) Vive la liberté 1 les troupes de ligne ! Et tous ensemble : Vive la nation ! Vive le roi ) Vive la liberté 1

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 537
      ...les engagements et les ressources de la nation vous étant entièrement connus : il vous... ..., par ce moyen, vous assureriez le service des caisses publiques jusqu'à ce que les engagements et les ressources de la nation vous étant entièrement connus : il vous fût possible de renoncer à des mesures provisoires, et de fixer sur des bases i...

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 539
      ...les avantages qui résulteraient pour la nation de de l'exécution rigoureuse des mesure... ...'éprouve aucun retard. Sans doute, par cette proposition, vos comités atténuent les avantages qui résulteraient pour la nation de de l'exécution rigoureuse des mesures qu'ils proposent ; sans doute, ils dévient un peu de la route qu'ils se sont t...
      ...fortement persuadés que l'intérêt de la nation est le même que celui de ses créanciers ; qu'il est aussi avantageux à la nation de remplir avec fidélité ses engagement...
      ...rsuadés que, si les représentants de la nation
      Ils sont fortement persuadés que l'intérêt de la nation est le même que celui de ses créanciers ; qu'il est aussi avantageux à la nation de remplir avec fidélité ses engagements, qu'il l'est aux créanciers dè voir exécuter les promesses qui leur ont été faites.. Vos comités des finances sont persuadés que, si les représentants de la nation

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 540
      ...ment persuadés de cette vérité : qu'une nation riche et commerçante ne peut anéantir s... ...tune de l'Etat, en même temps que celle de ses créanciers ; enfin ils sont fortement persuadés de cette vérité : qu'une nation riche et commerçante ne peut anéantir son crédit, qu'en manquant à ses promesses, en mettant à la disposition de ses en...
      ...onsulté, en même temps, l'intérêt de la nation et celui de ses créanciers ; il leur a ... ...t de cesser de rembourser la dette exigible en assignats, vos comités ont donc consulté, en même temps, l'intérêt de la nation et celui de ses créanciers ; il leur a paru que cette mesure convenait à ces créanciers, en les considérant, soit comme...
      ...rand avantage pour les créanciers de la nation ; la valeur de leurs créances, de quelq... ...n nouveau mode qui rétablisse le crédit des assignats, il en résultera un très grand avantage pour les créanciers de la nation ; la valeur de leurs créances, de quelque nature qu'elles puissent être, sera toujours en raison directe de la valeur r...
      ...rs n'est pas la plus nombreuse ; et une nation dont le nombre des créanciers est immen... ...lle est employée à la libération de leurs dettes ; mais cette classe de créanciers n'est pas la plus nombreuse ; et une nation dont le nombre des créanciers est immense, ne saurait consulter les intérêts de chacun d'eux ; elle ne peut traiter que...
      ...ands objets à remplir : représentant la nation comme souveraine, elle devait faire ces...
      ...e et les manufactures : représentant la nation comme débitrice, elle devait partager e...
      époque, l'Assemblée constituante avait 2 grands objets à remplir : représentant la nation comme souveraine, elle devait faire cesser la rareté du numéraire qui paralysait le commerce et les manufactures : représentant la nation comme débitrice, elle devait partager entre les créanciers les biens consacrés à leur remboursement : par une seule opé...
      ...agi que de ce seul objet : en effet, la nation considérée comme débitrice, n'est tenue... ...oursement de la dette exigible ; cette création eût été inutile, s'il ne se fût agi que de ce seul objet : en effet, la nation considérée comme débitrice, n'est tenue envers ses créanciers que des mêmes obligations que les simples citoyens : or, ...
      ...gnats sont devenus les créanciers de la nation et ses créanciers privilégiés : ils ont... ...elle a contracté des engagements d'un nouveau genre, et tous les porteurs d'assignats sont devenus les créanciers de la nation et ses créanciers privilégiés : ils ont sur les biens nationaux une double hypothèque; car, en premier lieu, les assign...
      ...ui tende à diminuer cette valeur, si la nation a contracté des obligations de différen... ...la valeur est certaine ; ils ne peuvent donc aujourd'hui prendre aucune mesure qui tende à diminuer cette valeur, si la nation a contracté des obligations de différentes natures, la première, sans doute, est celle qu'elle a prise vis-à-vis de tou...
    • Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      - search term matches: (34)

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 728
      Speaker: Dieudonné
      ... séant à Mirecourt, déclare offrir à la nation une somme de 2Q0 livres annuellement, t... ...h-Sébastien Le Paige, président du tribunal .criminel du département des Vosges, séant à Mirecourt, déclare offrir à la nation une somme de 2Q0 livres annuellement, tant que la guerre durera, pour subvenir aux besoins de l'Etat, laquelle somme se...
      Speaker: Lasource
      ...Patrie, 220 livres d'une créance sur la nation, et 4 jetons d'argent provenant de l'an... ... acquérir aux frontières pour le soutien de la liberté; offre sur l'autel de la Patrie, 220 livres d'une créance sur la nation, et 4 jetons d'argent provenant de l'ancienne communauté des serruriers, c'est le seul numéraire que ce citoyen possède...
      Speaker: Lasource
      ...entre les mains des représentants de la nation et ne veut connaître que la Constitutio... « Il fait ce léger sacrifice avec joie entre les mains des représentants de la nation et ne veut connaître que la Constitution ou la mort.

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 729
      Speaker: Forfait
      ...ld, et vous avez rempli l'attente de la nation, qui s'indignait des outrages que la cour de Vienne prodiguait depuis longtemps à une nation généreuse, son plus utile allié. A pein... Vous avez déclaré la guerre au successeur dé Léopold, et vous avez rempli l'attente de la nation, qui s'indignait des outrages que la cour de Vienne prodiguait depuis longtemps à une nation généreuse, son plus utile allié. A peine ce cri de la guerre de la liberté, contre le despotisme, a-t-il retenti dans n...
      Speaker: Forfait
      ...es intérêts particuliers et ceux: de la nation, de manière que sa propriété et son exi... ... le vœu le plus cher à la commune de Bordeaux serait de réunir et de confondre ses intérêts particuliers et ceux: de la nation, de manière que sa propriété et son existence fussent inséparables de celles de l'Etat. (Il dépose sur le Bureau les ti...

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 730
      Speaker: Baignoux
      ...recevront leur payement, de subroger la nation, à l'effet par elle d'exercer leurs dro...
      ...nistrés et même vendais au profit de la nation s'il y a lieu, suivant les formes presc...
      Art. 8. Les créanciers seront tenus, lorsqu'ils recevront leur payement, de subroger la nation, à l'effet par elle d'exercer leurs droits sur tes biens patrimoniaux des deux princes, lesquels biens seront régis, administrés et même vendais au profit de la nation s'il y a lieu, suivant les formes prescrites par l'article 20 de la loi du 8 avril dernier.

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 731
      Speaker: Le Président
      ...e de famille peu fortuné, fait don à la nation d'un assignat de 50 livres pour les fra... 5° Un citoyen de la ville de Pont-de-Vaux, département de VAin, père de famille peu fortuné, fait don à la nation d'un assignat de 50 livres pour les frais de la guerre ; il supplie l'Assemblée nationale de l'accepter comme un bien f...
      Speaker: Le Président
      ...ça ira (Applaudissements.) et vivent la nation, la loi ét le rot! Notre ville s'est po... ...H fait un temps superbe; les échos des défilés de l'évèque retentissent tous de ça ira (Applaudissements.) et vivent la nation, la loi ét le rot! Notre ville s'est portée en foule à Reinach pour voir les Autrichiens. Mes gens me racontent qu'ils ...

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 732
      Speaker: Ramond
      ...nniers de guerre doivent éprouver d'une nation libre et ...de vous proposer. De ce nombre est aussi une loi sur le traitement que les prisonniers de guerre doivent éprouver d'une nation libre et
      Speaker: Ramond
      ...l mis sous la protection spéciale de la nation française, vous le verrez rapproché de ...
      ...la force des despotes et le malheur des nations.
      ... avoir vu le prisonnier considéré sous le rapport du droit des gens, et comme tel mis sous la protection spéciale de la nation française, vous le verrez rapproché de son droit civil, livré à nos lois, confié à notre hospitalité, familiarisé avec ...
      ...er avec un peuple dont il n'est l'ennemi que par un de ces malentendus qui font la force des despotes et le malheur des nations.
      Speaker: Ramond
      ...t inviolable comme la souverainte de sa nation, et sacré comme le malheur..... Ils ont... ... ces dispositions au cas où des Français pourraient oublier que le prisonnier est inviolable comme la souverainte de sa nation, et sacré comme le malheur..... Ils ont hésité, Messieurs, mais ils se sont souvenus que la dignité . de la législation...
      Speaker: Ramond
      ...t des combats mettrait au pouvoir de la nation française^ ... de la justice et de l'humanité, le traitement qui est dû aux ennemis que le sort des combats mettrait au pouvoir de la nation française^

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 733
      Speaker: Ramond
      ...s rangés sous la puissance civile de la nation, demeurent sous la sauvegarde spéciale ... ...que plus particulièrement encore aux prisons niers de guerre, qui, né s'étant pas rangés sous la puissance civile de la nation, demeurent sous la sauvegarde spéciale du droit naturel des hommes et des peuples.
      Speaker: Ramond
      ...de guerre sont sous la sauvegarde de la nation et la protection spéciale de la loi. . Les prisonniers de guerre sont sous la sauvegarde de la nation et la protection spéciale de la loi.
      Speaker: Ramond
      ...rt des combats mettait au pouvoir de la nation française ; ...s de la justice et de l'humanité, le traitement des militaires ennemis que le Sort des combats mettait au pouvoir de la nation française ;
      Speaker: Ramond
      ...irement sous la puissance, civile de la nation, demeurent sous la sauvegarde plus spéc... ...iculièrement encore aux prisonniers de guerre qui, ne s'étant pas ranges volontairement sous la puissance, civile de la nation, demeurent sous la sauvegarde plus spéciale du droit naturel des hommes et des peuples, décrète qu'il y a urgence' «

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 734
      Speaker: Ramond
      ...de guerre sont sous la sauvegarde de la nation, et la protection spéciale de la loi.. ... « Les prisonniers de guerre sont sous la sauvegarde de la nation, et la protection spéciale de la loi.. »>

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 737
      Speaker: Dumouriez
      ...rance exigeait cette déclaration, et la nation entière y a applaudi. Dès lors, le cons... ... rompues, de la manière la plus décisive par la cour de Vienne. L'honneur delà France exigeait cette déclaration, et la nation entière y a applaudi. Dès lors, le conseil du roi, instruit des préparatifs de guerre, des marches de troupes ordonnées...

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 740
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...l Rôchambeau. H est temps d'éclairer la nation et d'examiner ce plan de campagne désas... Avec ces intrigues, on ne flétrira pasla couronne r civique du général Rôchambeau. H est temps d'éclairer la nation et d'examiner ce plan de campagne désastreux. (Le: bruit couvre la voix, de Vorajteur.). f

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 741
      Speaker: Jaucourt
      ...rs, s'il est un moyen de conserver à la nation M. le maréchal Rochambeau... (Murmures ... ...les comités fassent leu r rapport dans le délai le plus court. En effet, messieurs, s'il est un moyen de conserver à la nation M. le maréchal Rochambeau... (Murmures à gauche.)

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 742
      Speaker: Henry-Larivière
      ...our ainsi dire universel {Murmures), la nation française a cependant éprouvé quelques ...
      ...nçais, je craindrais trop d!outrager la nation ; ils ne sont pas faits pour nous décou...
      ... au milieu de cette confiance presque générale, au milieu de cet enthousiasme, pour ainsi dire universel {Murmures), la nation française a cependant éprouvé quelques revers. Je ne m'appesantirai pas à dire que ces échecs ne doivent pas abattre le courage des Français, je craindrais trop d!outrager la nation ; ils ne sont pas faits pour nous décourager.
      Speaker: Henry-Larivière
      ...êmes hommes, au milieu des appuis de la nation ...de la patrie m'engage à vous dire une grande vérité; c'est qu'au milieu de ces mêmes hommes, au milieu des appuis de la nation
  • Tome 45 : Du 9 au 30 juin 1792 1 result
    • Séance du vendredi 15 juin 1792, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au matin

      page 222
      ... dans les mains des représentants de la nation, qui lors de la discussion déjà ouverte... ...ux bienfaits de la Constitution. Le sort des individus qui le composent est donc dans les mains des représentants de la nation, qui lors de la discussion déjà ouverte à l?égardsamedi des 6 nouveaux régiments, leur feront trouver la récompense d'u...
      ...corps n'ont pessé de bien mériter de la nation, soit daps garde de cette place, soit d... ...a conduite la plus soutenue ; que depuis la Révolution tous les individus dp ce corps n'ont pessé de bien mériter de la nation, soit daps garde de cette place, soit dans les divers détachements pour lesquels jis ont été requis, et qu'enfin la com...

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au matin

      page 223
      Speaker: Basire
      ...e indépendance et la souveraineté de ]a nation, qui vous y a placé (Applau-difsentents... ...de tout votre pouvoir, au prix même de votre sang, s'il est nécessaire, i'entière indépendance et la souveraineté de ]a nation, qui vous y a placé (Applau-difsentents réitérés) et maintenir la Çonstity{,ion dan§ ioqte son Intégrité : roqipez; tou...
      Speaker: Lequinio
      ...z droit à toute la reconnaissance de la nation-. (Applaudissements.) ...r les troubles religieux pour établir un nouvel ordre de choses, alors vous aurez droit à toute la reconnaissance de la nation-. (Applaudissements.)
      Speaker: Lequinio
      ...eraineté : justice s'exercera enfin, la nation tout entière se lèvera. Mettez-vous à s... ...st passé ; le peuple fran-r çàis veut l'exercice de son indépendance, de sa souveraineté : justice s'exercera enfin, la nation tout entière se lèvera. Mettez-vous à sa tête, Sire, et vous serez certain de la reconnaissance de tous les Français. »...

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au matin

      page 232
      Speaker: Lamarque
      ...a Constitution. Les représentants de la nation. Voici la Constitution. Les représentants de la nation.

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au matin

      page 235
      Speaker: Basire
      ... on se joue de la Constitution et de la nation; ...igner par tous ceux qui se sont présentés, on en impose à l'Assemblée nationale, on se joue de la Constitution et de la nation;

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au matin

      page 236
      Speaker: Vergniaud
      ...e d'or, portant d'un côté ces mots : la nation, la loi et le roi; de l'autre ceux-ci :... ...onctions, un ruban tricolore passé en sautoir, auquel sera suspendue une médaille d'or, portant d'un côté ces mots : la nation, la loi et le roi; de l'autre ceux-ci :com-missaires civils.
  • Tome 48 : Du 11 août au 25 août 1792 2 results
    • Séance du samedi 11 août 1792

      - search term matches: (34)

      Séance du samedi 11 août 1792

      page
      Speaker: Le Président
      ...té d'objets qui doivent appartenir a la nation. Il y a quantité d'objets qui sont de t... ...t reine, car c'est elle qui est la cause de tous nos maux, il y avait une infinité d'objets qui doivent appartenir a la nation. Il y a quantité d'objets qui sont de très grande importance dans le château qui sont emportés. II y a un pillage affre...

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 2
      Speaker: Thuriot
      ...t employées d'une manière utile pour la nation. Les unes, en effet, peuvent servir aux... ...de à l'Assemblée cfe décréter que ces statues seront enlevées, et qu'elles seront employées d'une manière utile pour la nation. Les unes, en effet, peuvent servir aux arts, les autres seront transformées en monnaie ou en canons. Il faut que l'Ass...
      Speaker: Marant
      ..., considérant queje vœu manifeste de la nation est qu'il n'existe plus aucun monument ... « L'Assemblée, considérant queje vœu manifeste de la nation est qu'il n'existe plus aucun monument public qui rappelle le règne du despotisme, décrète qu'il y a urgence.

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 4
      Speaker: Crestin
      ...petites rivières à la disposition de la nation. ...e fait dans le territoire d'une ou plusieurs communes, et sont les ruisseaux et petites rivières à la disposition de la nation.

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 5
      Speaker: Crestin
      ...ci-devant provinces, appartiennent à la nation, à partir du point où ils ueviennent na... ...pre fonds, ou par des travaux faits aux dépens, soit du Trésor public, soit des ci-devant provinces, appartiennent à la nation, à partir du point où ils ueviennent navigables ou flottables.
      Speaker: Crestin
      ...tilité particulière, appartiennent à la nation ; les droits perçus, pour raison desdit... ...es particuliers, pour le service de la navigation, et sans aucun autre objet d'utilité particulière, appartiennent à la nation ; les droits perçus, pour raison desdits ouvrages, demeurent supprimés; néanmoins, dans le cas où il serait reconnu que...

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 6
      Speaker: Crestin
      ...ation intérieure, sont une charge de la nation. ...nt ou devant servir à la navigation, aux communications générales et à la circulation intérieure, sont une charge de la nation.

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 7
      Speaker: Crestin
      ... ne doivent être perçus qu'au nom de la nation et pour elle, et ne peuvent être autori... ...onnages, ceux de ports et autres, sous quelque détermination que ce puisse être, ne doivent être perçus qu'au nom de la nation et pour elle, et ne peuvent être autorisés que par le Corps législatif ; ceux conservés provisoirement, en conformité d...
      Speaker: Crestin
      ...s et portes marinières, au profit de la nation, par affiches et enchères, à la forme u... ...desdits bacs et droits sur le passage des bateaux, radeaux et autres, par les sas et portes marinières, au profit de la nation, par affiches et enchères, à la forme usitée pour l'amodiation des revenus nationaux. Les baux seront faits pour six an...
      Speaker: Crestin
      ...icataire sera tenu de céder le bac à la nation, suivant nouvelle estimation qui sera f... ...possesseur et le directoire du district; la seconde, qu'à la fin du bail l'adjudicataire sera tenu de céder le bac à la nation, suivant nouvelle estimation qui sera faite en la môme forme, et dont le prix lui sera remboursé par le Trésor public.

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 9
      Speaker: Crestin
      ...ines en prendra possession au nom de la nation, et les régira comme les autres biens n... ...t partie du domaine national. En conséquence, l'administration générale des domaines en prendra possession au nom de la nation, et les régira comme les autres biens nationaux, à dater de la publication du présent décret.
      Speaker: Crestin
      ...r, et de s'en dessaisir au profit de la nation; et dans ce cas, le ci-devant seigneur ... ...t îlots, mentionnés au précédent article, seront également tenus de les déguerpir, et de s'en dessaisir au profit de la nation; et dans ce cas, le ci-devant seigneur qui les a échangés ou engagés, après s'en être emparé en sa seule qualité de pos...

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 10
      Speaker: Crestin
      ...lige de le faire dans les trois ans, la nation en disposera ; elle disposera pareillem... ...nlevé pourra se mettre en possession du terrain abandonné par les eaux; s'il néglige de le faire dans les trois ans, la nation en disposera ; elle disposera pareillement de toutes les relaissées, mortes, marais et autres terrains vacants, qui ne ...
      Speaker: Crestin
      « Art. 2. A la nation, appartient la disposition des eaux, le... « Art. 2. A la nation, appartient la disposition des eaux, le lit et la pêche des lacs.
      Speaker: Crestin
      ...s par qui que ce soit, autre que par la nation, pour permettre la construction des mou... « Art. 4. Toutes redevances imposées par qui que ce soit, autre que par la nation, pour permettre la construction des moulins et usines, soit à eau, soit à vent, sont pareillement supprimées sans indem...

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 11
      Speaker: Crestin
      ...et canaux de navigation appartient à la nation. . La pêche dans les lacs et canaux de navigation appartient à la nation.
      Speaker: Crestin
      ... et rivièFes navigables appartient à la nation, à partir du point où elles deviennent ... h Art. 2. La pêche dans les fleuves et rivièFes navigables appartient à la nation, à partir du point où elles deviennent navigables ou flottables.
      Speaker: Crestin
      ...convenables, eu égard à l'intérêt de la nation et aux localités. ...oires diviseront la pêche de leur district en autant de parties qu'ils jugeront convenables, eu égard à l'intérêt de la nation et aux localités.

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 12
      Speaker: Duvant
      ...-ville, et sur les rentes payées par la nation aux créanciers qu'il a délégués; ce pro... ...et (1) sur les échanges et traités faits entre le roi et le sieur Clément de Bar-ville, et sur les rentes payées par la nation aux créanciers qu'il a délégués; ce projèt de décret est ainsi conçu :
      ...ngagements contractés par le chef de la nation (1) Voy. Archives parlementaires, t" sé... ...s les créanciers de l'Etat sous la sauvegarde de la loyauté française, que les engagements contractés par le chef de la nation (1) Voy. Archives parlementaires, t" série, t. XLV, séance du 23 juin 1792, page 314, la première lecture de ce projet ...

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 14
      Speaker: Guérin
      ...nt à prêter le serment de fidélité à la nation et à la loi. (Applaudissements.) Les Suisses présents à la barre demandent à prêter le serment de fidélité à la nation et à la loi. (Applaudissements.)
      Speaker: Maribon-Montaut
      Les Suisses crient : « Vive la nation ! » On les fait entrer dans la salle. Les Suisses crient : « Vive la nation ! » On les fait entrer dans la salle.
      Speaker: Chabot
      ...nous de mettre sous la sauvegarde de la nation française les Suisses qui ont été égaré... ... avaient'demandé leur tête, qui criaient même à bas les orateurs, ont jure avec nous de mettre sous la sauvegarde de la nation française les Suisses qui ont été égarés par leurs officiers. Le peuple ne demande justice que des grands criminels, et...

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 43
      ...ndue les droits imprescriptibles que la nation a sur les eaux, il cherchât des princip... Il a fallu que, pour vous montrer dans toute leur étendue les droits imprescriptibles que la nation a sur les eaux, il cherchât des principes évidents, mais perdus, dans les décombres de nos anciennes institutions polit...
      ...iberté analogue à celui de l'air que la nation respire; et dans une loi sur les eaux, ... ... est accessoire, mais encore il doit leur imprimer pour jamais ce caractère de liberté analogue à celui de l'air que la nation respire; et dans une loi sur les eaux, ce serait un vice de négliger le moindre débris des usurpations féodales, dans l...

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 44
      ...ant qu'une institution qui condamna les nations à 1 esclavage, depuis les déserts de la... ... elle qui porta la première atteinte à la communion libre des eaux. Est-il étonnant qu'une institution qui condamna les nations à 1 esclavage, depuis les déserts de la Russie jusqu'aux montagnes de la Castille, ait consacré l'asservissement et l'u...
      ...itions des partages que les différentes nations germaines en avaient faits après leurs ... ...taines parties des Gaules, et plus rapide dans d'autres, selon les diverses conditions des partages que les différentes nations germaines en avaient faits après leurs conquêtes. Dans les pays de la France connus sous le nom de pays d'alleu, tels q...

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 45
      ... main du représentant héréditaire de la nation; mais, la liberté publique ne gagnant r... Les grands fiefs furent successivement réunis dans la main du représentant héréditaire de la nation; mais, la liberté publique ne gagnant rien à cet échange, il était conséquent que celle des eaux restât dans l'état de ...
      ...acquérir des fleuves, des rivières, les nations pourraient usurper et posséder exclusivement des mers; et l'on sait que si une nation voisine a eu cette prétention, si même ... ...s la communion générale ; car, s'il en était autrement, si les hommes pouvaient acquérir des fleuves, des rivières, les nations pourraient usurper et posséder exclusivement des mers; et l'on sait que si une nation voisine a eu cette prétention, si même encore aujourd'hui une République renouvelle chaque, année sa prise de possessio...
      ...és civiles de l'espèce de celles qu'une nation ne peut détruire, ou occuper sans l'ind... ...s de l'humanité, soit encore obligée de reconnaître, dans ces abus, des propriétés civiles de l'espèce de celles qu'une nation ne peut détruire, ou occuper sans l'indemnité due à des maîtres légitimes ?

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 46
      ...e ; or, cette puissance appartient à la nation, et il est bien temps qu'elle eii recou... ...ur les eaux un seul droit qui ne dérivât de l'usurpation de la puissance publique ; or, cette puissance appartient à la nation, et il est bien temps qu'elle eii recouvre la plénitude.
      ...ncipes, aux droits et aux besoins d'une nation libre, dans la législation romaine, sur... Il a trouvé plus de conformité aux principes, aux droits et aux besoins d'une nation libre, dans la législation romaine, sur la matière des eaux, et il n'a pas hésité d'en adopter les bases, en les concil...
      ...sines au premier degré d'utilité que la nation doit s'en promettre, et à l'état d'une ... ... partielles : il a pensé qu'une opération générale pourrait ramener toutes les usines au premier degré d'utilité que la nation doit s'en promettre, et à l'état d'une heureuse impuissance de nuire. Il a cherché néanmoins à concilier l'intérêt des ...
      ... et pour la police de la pêche, dont la nation peut, tirer un grand produit, de nouvel... ...ropriété des eaux, il a cru important de vous proposer, pour leur administration et pour la police de la pêche, dont la nation peut, tirer un grand produit, de nouvelles règles analogues à la simplicité et à la douceur de notre police actuelle.
      ...e la ^philosophie. C'est le seul que la nation française puisse désormais adopter. De même que la mer est faite pour toutes les nations, de même les fleuves, les rivières navi... ...puisé dans les règles mêmes de l'architecture du monde et dans le code éternel de la ^philosophie. C'est le seul que la nation française puisse désormais adopter. De même que la mer est faite pour toutes les nations, de même les fleuves, les rivières navigables et toutes les eaux, qui par leur étendue et leur site peuvent fournir aux...

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 47
      ... le compas de l'équité les droits de la nation, ceux des communes, ceux des particulie... ...mité celui d'une grande et importante discussion ; il a fallu qu'il mesurât avec le compas de l'équité les droits de la nation, ceux des communes, ceux des particuliers sur ces surfaces circonscrites ; où le grand intérêt national, celui des comm...
      ... navigables sont à la disposition de la nation. Premièrement, parce que l'élément qui ...
      ... secondement, parce qu'en tout temps la nation, par le progrès de ses spéculations, pe...
      Incontestablement les eaux des ruisseaux et des rivières non navigables sont à la disposition de la nation. Premièrement, parce que l'élément qui roule dans leur lit est commun à tous les hommes et que tous peuvent y puiser; secondement, parce qu'en tout temps la nation, par le progrès de ses spéculations, peut en avoir besoin pour augmenter les moyens de communications générales et opér...
      ...propriétaires et le bonheur solide à la nation. ...ais à la terre, l'aisance et les consolations aux cultivateurs, la richesse aux propriétaires et le bonheur solide à la nation.
      ...ure, est hors du domaine individuel? La nation doit-elle souffrir plus longtemps de ce... ...es communes et des individus ont pu s'approprier exclusivement ce qui, de sa nature, est hors du domaine individuel? La nation doit-elle souffrir plus longtemps de ce que les abus, accumulés les uns sur les autres, ont fait confondre si fréquemme...

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 48
      ...uction ou d'entretien à la charge de la nation sur les fleuves d'avec celles qui tombe... ... caprice et l'arbitraire de ses décisions pour distinguer les dépenses de construction ou d'entretien à la charge de la nation sur les fleuves d'avec celles qui tombent naturellement à la charge des communes ou des particuliers, en sorte que plus...
      ...rovinces ou Etats entre les mains de la nation lui a fait une loi de réunir au domaine...
      ...qu'il vous proposât d'investir aussi la nation des canaux construits aux frais des par...
      ... l'homme et du citoyen. Le passage des propriétés et des charges des ci-devant provinces ou Etats entre les mains de la nation lui a fait une loi de réunir au domaine national les canaux de navigation construits par les soins et sur les fonds de ...
      ...s moyens de maintenir et de perfectionner les communications générales, a exigé qu'il vous proposât d'investir aussi la nation des canaux construits aux frais des particuliers, dans les seules vues d'utilité publique, sauf à parfaire à ces constr...
      ...vrages d'art qui sont à la charge de la nation, au delà du point de navigabilité, d'av...
      ...lic et surtout le grand principe que la nation doit tenir en ses mains et seconder par...
      ...s sortes de cours d'eau, enfin la distinction tranchée et sans équivoques des ouvrages d'art qui sont à la charge de la nation, au delà du point de navigabilité, d'avec ceux qui, soit au delà, soit en deçà, tombent à la charge des communes ou des...
      ...qu'il vous présente, tout ce que l'équité envers les particuliers, l'intérêt public et surtout le grand principe que la nation doit tenir en ses mains et seconder par elle-même tous les moyens de communications générales, ont pu lui inspirer de p...

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 49
      ... dans l'ordre politique ? Comme si à la nation seule n'appartenait pas le droit d'impo... ...sser les fleuves et les rivières mt devenu tributaire d'une puissance quelconque dans l'ordre politique ? Comme si à la nation seule n'appartenait pas le droit d'imposer l'usage des eaux, comme si la taxe de cet usage avait jamais pu, dans un Eta...
      ..., de faire rentrer dans les mains de la nation tous les moyens de communication sur le... Il vous propose donc de révoquer cette exception provisoire, de faire rentrer dans les mains de la nation tous les moyens de communication sur les fleuves et les rivières navigables, de les déterminer d'une manière fixe égale...
      ...ement. Dans le cas de l'affirmative, la nation ne leur doit plus rien; dans le cas de ...
      ...établissement général, nul doute que la nation n'ait encore un grand profit, indépenda...
      ...e laquelle ces droits leur avaient été transmis ou concédés par l'ancien gouvernement. Dans le cas de l'affirmative, la nation ne leur doit plus rien; dans le cas de la négative, elle ne peut que leur redevoir très peu de chose : si l'on met dans...
      ... principe à côté du produit des bacs nationaux dont votre comité vous propose l'établissement général, nul doute que la nation n'ait encore un grand profit, indépendamment de la liberté inappréciable des eaux qu'elle aura recouvrée dans toute son...
      ...e l'Empire, et affermés au profit de la nation, la forme des autres Des bacs établis et déterminés par un plan général dans toute l'étendue de l'Empire, et affermés au profit de la nation, la forme des autres
      ...es citoyens de l'Empire, il suit que la nation a seule le droit d'en régler le service... En effet, de ce que les cours d'eau appartiennent en commun à tous les citoyens de l'Empire, il suit que la nation a seule le droit d'en régler le service et l'usage. Il suit qu'elle n'a n'a jamais pu cesser un instant d'exercer ce dr...

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 50
      De là la conséquence nécessaire que la nation ne doit aucune indemnité au ci-devant p...
      ...il pourrait s'adresser, et non pas à la nation.
      De là la conséquence nécessaire que la nation ne doit aucune indemnité au ci-devant propriétaire féodal ni à son représentant, et que si celui-ci avait à en prétendre, ce ne serait qu'au concédant usurpateur originaire ou à ses héritiers qu'il pourrait s'adresser, et non pas à la nation.

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 51
      ...t acquis à titre onéreux ,du chef de la nation, stipulant en son nom et pour elle? Vot... ...nt, en effet, dépouiller sans indemnité ces derniers concessionnaires, d'un droit acquis à titre onéreux ,du chef de la nation, stipulant en son nom et pour elle? Votre comité, Messieurs, n'a pas pensé que les règles de la justice distributive le...
      ...ette matière, ne peut être onéreux à la nation : 1° Parce qu'il ne se trouvera, peut ê... ... impenses réelles. Le résultat d'une telle liquidation, la seule admissible en cette matière, ne peut être onéreux à la nation : 1° Parce qu'il ne se trouvera, peut être pas quatre usines en France, dans le cas de la suppression ; 2° parce que qu...
      ...telle considération ne peut arrêter une nation comme la nation française, lorsqu'il est question d'ass... Puis, après tout, une telle considération ne peut arrêter une nation comme la nation française, lorsqu'il est question d'assurer aux générations présentes et futures tous les avantages de la liberté du co...

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 52
      ...ncipale a été de savoir à qui, dans une nation libre, dans une législation vraiment ph... La principale a été de savoir à qui, dans une nation libre, dans une législation vraiment philosophique, chez un peuple qui ne veut plus confondre le mot de propriété avec ...

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 53
      ...sent, est celui qui peut convenir à une nation libre, dans les principes de laquelle r... ...rissements, créments, alluvions, mortes et relaissées, qui a eu lieu jusqu'à présent, est celui qui peut convenir à une nation libre, dans les principes de laquelle rien ne peut être réputé propriété nationale, que ce qui de son essence doit serv...

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 54
      ...ans toute leur intégrité. Ainsi donc la nation doit toujours tenir en ses mains tout c... ...rs et la libre disposition des eaux et de leur lit ; mais ils doivent y rester dans toute leur intégrité. Ainsi donc la nation doit toujours tenir en ses mains tout ce qui, comme les îles et îlots, appartient au lit des fleuves, et ne doit point ...
      ...rouvent en nature entre les mains de la nation, et sans contradiction avant les trente... 11 a considéré : 1° les îles, îlots, etc., qui se trouvent en nature entre les mains de la nation, et sans contradiction avant les trente années qui
      ...es doivent rentrer dans les mains de la nation, en ce qui concerne les fleuves et rivi... ...t aux taxes prescrites par les édits de 1668, 1696 et 1713 : pour celles-là, elles doivent rentrer dans les mains de la nation, en ce qui concerne les fleuves et rivières navigables : c'est la conséquence invincible des dispositions de la loi du ...
      ...ffit aux intérêts et à la justice de la nation, d'exclure l'usurpateur originaire de l... ...ait cruel de dépos -séder des familles innombrables. Votre comité a cru qu'il suffit aux intérêts et à la justice de la nation, d'exclure l'usurpateur originaire de la possession du cens, de la rente, ou du canon du bail emphytéotique, et d'en in...
      ... rentre simplement dans les mains de la nation. ..., est de toute justice ; au second cas, l'objet acquis par la concession annulée rentre simplement dans les mains de la nation.
      ...ans retour le froissement de ceux de la nation et de ceux des individus. ...ués, votre comité pense avoir poussé jusqu'au scrupule le soin de faire cesser sans retour le froissement de ceux de la nation et de ceux des individus.
      ...nsidération, parce que les droits de la nation sur elle n'ont jamais été tracés par au... ...reste, Messieurs, une sixième espèce d'eaux qui lui a paru mériter une grande considération, parce que les droits de la nation sur elle n'ont jamais été tracés par aucune loi d'une manière explicite.
    • Séance du mercredi 22 août 1792, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du mercredi 22 août 1792, au matin

      page 611
      Speaker: Romme
      ...iberté et l'égalité, d'être fidèle à la nation ou de mourir a son poste. (Vifs applaud... ... Vescadre de Brest, se présente à la barre et prête le serment de maintenir la liberté et l'égalité, d'être fidèle à la nation ou de mourir a son poste. (Vifs applaudissements.)

      Séance du mercredi 22 août 1792, au matin

      page 612
      Speaker: Charlier, Thuriot et Basire
      ... Lettre de M. Amelot, commissaire de la nation près de la caisse de l'extraordinaire, ... 6° Lettre de M. Amelot, commissaire de la nation près de la caisse de l'extraordinaire, qui prévient l'Assemblée que les commissaires du comité de surveillance de la mu...
      Speaker: Charlier, Thuriot et Basire
      ..., juge de paix de la section des Quatre-Nations et lui communiquent une lettre que ce d... ... Villeneuve-le-Roi, qui annoncent à l'Assemblée l'arrestation du sieur Duportail, juge de paix de la section des Quatre-Nations et lui communiquent une lettre que ce dernier adressait à La Fayette, et qui est ainsi conçue :
      Speaker: Charlier, Thuriot et Basire
      ... de prier Dieu pour la prospérité de la nation et la gloire du nom français. ...mps où je ne croyais plus pouvoir être utile à ma patrie. Je vais avoir le temps de prier Dieu pour la prospérité de la nation et la gloire du nom français.

      Séance du mercredi 22 août 1792, au matin

      page 614
      Speaker: Charlier
      ...despotisme, j'en suis peu jaloux. Si la nation crée des récompenses nationales, je fer... ...int-Louis, qu'on ne pouvait me refuser. Mais comme cette décoration me vient du despotisme, j'en suis peu jaloux. Si la nation crée des récompenses nationales, je ferai mes efforts pour en mériter. Aujourd'hui je dépose cette croix sur le bureau,...

      Séance du mercredi 22 août 1792, au matin

      page 615
      Speaker: Richard
      ...ille indulgence serait un crime de lèse-nation. Vous n'avez pas le droit de pardonner ... ...us arrêter un seul instant au prétendu repentir de ces administrateurs. Une pareille indulgence serait un crime de lèse-nation. Vous n'avez pas le droit de pardonner à ceux qui se sont rendus coupables envers le peuple d'un crime aussi capital (V...

      Séance du mercredi 22 août 1792, au matin

      page 616
      Speaker: Merlin
      ...econnaît M. Lally-Tol-Iendal anglais de nation, et l'autre, un passeport du même ambas... ...ont l'une, du 5 juin, est un acte légalisé par l'ambassadeur d'Angleterre, qui reconnaît M. Lally-Tol-Iendal anglais de nation, et l'autre, un passeport du même ambassadeur en qualité de gentilhomme anglais. Le ministre Lebrun observe, dans sa le...
      Speaker: Basire
      ...un homme qui, après avoir représenté la nation française, se prétend étranger. 11 dema... fait sentir le ridicule d'un homme qui, après avoir représenté la nation française, se prétend étranger. 11 demande le renvoi au comité de surveillance.

      Séance du mercredi 22 août 1792, au matin

      page 618
      Speaker: Le Président
      ...plaudissements et des cris de : Vive la nation ! Vive l'égalité ! , au nom de l'Assemblée, accorde cette permission. Ils défilent couverts des applaudissements et des cris de : Vive la nation ! Vive l'égalité !
  • Tome 49 : Du 26 août au 15 septembre 1792 2 results
    • Séance du mardi 3 septembre 1792, au soir

      - search term matches: (18)

      Séance du mardi 3 septembre 1792, au soir

      page 253
      Speaker: Jacob Dupont
      ...es des rentes qui leur sont dues par la nation; ce projet de décret est ainsi conçu : ...r, sans ordre de numéro, à tous ceux qui partentpour les frontières, les arrérages des rentes qui leur sont dues par la nation; ce projet de décret est ainsi conçu :
      Speaker: Jacob Dupont
      ...et auxquels il est dû des rentes par la nation, seront payés, à toutes lettres et sans... ... Les citoyens qui partiront dans le cours de cette semaine pour les frontières, et auxquels il est dû des rentes par la nation, seront payés, à toutes lettres et sans délai, de tout ce qui est échu jusqu’au 1er juillet dernier. Les payeurs des re...

      Séance du mardi 3 septembre 1792, au soir

      page 264
      Speaker: Le Président
      ...ent leurs chapeaux, en criant : Vive la nation. l’Assemblée, se lèvent aussitôt et agitent leurs chapeaux, en criant : Vive la nation.
      Speaker: Mathieu Dumas
      M. Louis Aurran, vice-consul de la nation à Salo, en Catalogne, se présente à la ... M. Louis Aurran, vice-consul de la nation à Salo, en Catalogne, se présente à la barre.

      Séance du mardi 3 septembre 1792, au soir

      page 265
      Speaker: Le Président
      ...ment du sieur Aurran, vice-consul de la nation française à Salo en Catalogne, renvoie ... « L’Assemblée nationale applaudit au dévouement du sieur Aurran, vice-consul de la nation française à Salo en Catalogne, renvoie au pouvoir exécutif l’objet de sa pétition, relativement aux persécutions que so...
      Speaker: Le Président
      ...l’ennemi pour lui faire crier : Vive la nation française. ...sommes tous jeunes, nous avons presque tous servi et nous brûlons d’entrer chez l’ennemi pour lui faire crier : Vive la nation française.

      Séance du mardi 3 septembre 1792, au soir

      page 267
      Speaker: Crestin
      ...ale, considérant que les intérêts de la nation commandent sa plus pronjPjf réintégrati... « L’Assemblée nationale, considérant que les intérêts de la nation commandent sa plus pronjPjf réintégration dans les biens considérables abusivement concédés, a titre d engagement, par ...

      Séance du mardi 3 septembre 1792, au soir

      page 269
      Speaker: Crestin
      ...la restitution des sommes reçues par la nation avec les intérêts échus depuis le jour ... ...t par devant lequel la vente devra être faite, ils ne pourront plus obtenir que la restitution des sommes reçues par la nation avec les intérêts échus depuis le jour de la demande, et la faculté d’exercer leurs droits pour recevoir le payement de...

      Séance du mardi 3 septembre 1792, au soir

      page 270
      Speaker: Crestin
      ...ux acquis, peuvent etre tenus envers la nation; dans ce cas la nation justifiera de ces droits par les titres... ...ments égaux, les droits incorporels, fixes ou casuels, dont lesdits biens, par eux acquis, peuvent etre tenus envers la nation; dans ce cas la nation justifiera de ces droits par les titres primitifs de concession.
    • Séance du samedi 27 août 1792, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du samedi 27 août 1792, au matin

      page 25
      Speaker: Olivier Gérente
      ...hevaux, seront remontés aux frais de la nation. ...armes qui, par des routes forcées ou par tout autre accident, perdraient leurs chevaux, seront remontés aux frais de la nation.

      Séance du samedi 27 août 1792, au matin

      page 27
      Speaker: Baignoux
      ...Si cette dépense était supportée par la nation, elle absorberait en grande partie le p... ...mbre d’agents très considérable, vu la quantité immense de ces sortes d’effets. Si cette dépense était supportée par la nation, elle absorberait en grande partie le produit du nouveau droit établi sur ces effets. Si elle l’était par les possesseu...

      Séance du samedi 27 août 1792, au matin

      page 31
      Speaker: Baignoux
      ... au porteur; il se fonde sur ce qu’à la nation seule doit appartenir ce droit et que c... ...es compagnies de commerce indistinctement, l’usage de faire des billets payables au porteur; il se fonde sur ce qu’à la nation seule doit appartenir ce droit et que ces billets au porteur ne paient qu’un seul droit de timbre dans le laps de cinq ...

      Séance du samedi 27 août 1792, au matin

      page 32
      Speaker: Lavigne
      ... ce droit appartient exclusivement à la nation ; considérant cependant que les sieurs ... ...er ou émettre des monnaies de quelque valeur et à quelque titre que ce soit; que ce droit appartient exclusivement à la nation ; considérant cependant que les sieurs Lefèvre et Lesage, entraînés par un exemple dangereux, ont cru pouvoir émettre d...

      Séance du samedi 27 août 1792, au matin

      page 34
      Speaker: Vergniaud
      ...aisse la puissance et la grandeur de la nation au point d’avoir pu se laisser un seul ... ...é vos armées, et sans doute il n’est pas un citoyen assez pusillanime qui méconnaisse la puissance et la grandeur de la nation au point d’avoir pu se laisser un seul instant décourager par la nouvelle de cettte trahison. Que si vos ennemis en acq...
  • Tome 52 : Du 22 septembre au 26 octobre 1792 2 results
    • Séance du mercredi 10 octobre 1792

      - search term matches: (13)

      Séance du mercredi 10 octobre 1792

      page 430
      Speaker: Lasource
      ...la générosité, mais de la justice de la nation ; mais qu’il est glorieux pour le peupl... ...’est pas le seul qui vous soit dû ni que vous obtiendrez, nous ne dirons pas de la générosité, mais de la justice de la nation ; mais qu’il est glorieux pour le peuple de Lille, d’avoir montré que spn courage n’en dépend pas !

      Séance du mercredi 10 octobre 1792

      page 432
      Speaker: Lasource
      ...e de 300 livres en don patriotique à la nation. 11 désirerait qu’elle fût répartie ent... ... de la régie nationale des douanes à Saint-Jean-Pied-de Port, qui offre une somme de 300 livres en don patriotique à la nation. 11 désirerait qu’elle fût répartie entre tous les citoyens qui combattent sur les frontières, dans les bataillons des ...

      Séance du mercredi 10 octobre 1792

      page 434
      Speaker: Grégoire
      « L’honneur de la nation française vient d’être souillé par deux... « L’honneur de la nation française vient d’être souillé par deux des bataillons de fédérés de Paris. (Mouvement de douleur et d’indignation.) Le...

      Séance du mercredi 10 octobre 1792

      page 437
      Speaker: Mallarmé
      ...uis, le patriote Servait a procuré à la nation une somme de 460,000 livres, dont la de... Depuis, le patriote Servait a procuré à la nation une somme de 460,000 livres, dont la destination était contraire à l’intérêt national, et il a éié décrété, le 19 septe...
      Speaker: Cambon
      ...bilité, on a atténué la confiance de la nation. Je fis alors observer au Corps législa... ...u’on a cru suffisants les fonds qui lui restaient. En divisant ainsi la responsabilité, on a atténué la confiance de la nation. Je fis alors observer au Corps législatif qu’il était inutile de donner des fonds pour des dépenses secrètes aux minis...

      Séance du mercredi 10 octobre 1792

      page 439
      Speaker: Lecointe-Puyraveau
      ...ières, de dépôts qui appartiennent à la nation entière ; ce sont les représentants du ... ...e des moyens pour leur faire rendre leur compte. Il s’agit de fonctions particulières, de dépôts qui appartiennent à la nation entière ; ce sont les représentants du peuple qui ont ordonné le dépôt, c’est donc à eux qu’il faut que le compte en so...
      Speaker: Bailleul
      ...u en garde un dépôt qui appartient à la nation tout entière. De plus, je ferai remarqu... ...veau, ce n’est pas une injure que de demander des comptes à une communequi a reçu en garde un dépôt qui appartient à la nation tout entière. De plus, je ferai remarquer à la Convention que, puisqu’on a refusé de donner des reçus aux citoyens qui ...

      Séance du mercredi 10 octobre 1792

      page 440
      Speaker: Cambon
      ...ffets d’or et d’argent appartenant à la nation de les faire transporter à l’hôtel des ... ...sonne n’a oublié, sans doute, le décret qui ordonnait à tous les déposants des effets d’or et d’argent appartenant à la nation de les faire transporter à l’hôtel des monnaies et qui chargeait les directeurs des monnaies d’en faire afficher l’état...

      Séance du mercredi 10 octobre 1792

      page 441
      Speaker: Bailleul
      ... publicité nécessaire à l’intérêt de la nation. ...diffamation [non méritée. Il sera toujours temps de donner à ces déclarations la publicité nécessaire à l’intérêt de la nation.
    • Séance du vendredi 26 octobre 1792

      - search term matches: (6)

      Séance du vendredi 26 octobre 1792

      page 680
      Speaker: Lanjuinais
      ... solde en assignats, ce qui a valu a la nation une économie de plus de 30,0001 en numé... ...intéressement d’un corps de troupes de 3,372 hommes qui a consenti a recevoir sa solde en assignats, ce qui a valu a la nation une économie de plus de 30,0001 en numéraire.
      Speaker: Lanjuinais
      ,?iens ^économiser à la nation plus de oU,0u0 livres en numéraire; j’a... ,?iens ^économiser à la nation plus de oU,0u0 livres en numéraire; j’ai pris sur moi de ne payer une nouvelle troupe de 3,372 hommes, que 1 on vient d...

      Séance du vendredi 26 octobre 1792

      page 686
      Speaker: Buzot
      ...ais les Brabançons et les Liégeois à la nation française. ...rdonniez, que lorsque nous serons dépositaires du pacte social qui va lier à jamais les Brabançons et les Liégeois à la nation française.

      Séance du vendredi 26 octobre 1792

      page 689
      Speaker: Danton
      ... livres; et que, depuis la faillite, la nation en avait remboursé pour 3 millions; qu’... ...u’avant la faillite de cette maison, Guillaume en avait remboursé pour 4,227,437 livres; et que, depuis la faillite, la nation en avait remboursé pour 3 millions; qu’enfin il ne reste plus actuellement en circulation que 2,500,000 livres.

      Séance du vendredi 26 octobre 1792

      page 690
      Speaker: Cambon
      ...des sommes que je réclame, au nom de la nation, avant de donner encore 2,500,000 livre...
      ...00,000 livres. Etait-ce pour tromper la nation?
      dises, de l’argent; voilà des sommes que je réclame, au nom de la nation, avant de donner encore 2,500,000 livres. On nous disait que l’actif de Guillaume pouvait être de 1,800,000 livres. Etait-ce pour tromper la nation?

      Séance du vendredi 26 octobre 1792

      page 697
      ... dans tous les temps et chez toutes les nations équitables, des preuves victorieuses po... «Des preuves de cette nature seront, dans tous les temps et chez toutes les nations équitables, des preuves victorieuses pour faire absoudre un homme de toute imputation défavorable. Je ne quitterai pas ...

      Séance du vendredi 26 octobre 1792

      page 698
      ... arrêt de mort? Les représentants d’une nation française, mes propres collègues, qui, ... Quels sont ceux qui m’ont décrété, qui ont prononcé mon arrêt de mort? Les représentants d’une nation française, mes propres collègues, qui, bien loin d’avoir à me reprocher des torts, des prétentions, doivent avoir recon...
  • Tome 55 : Du 11 au 27 décembre 1792 1 result
    • Séance du dimanche 16 décembre 1792

      - search term matches: (3)

      Séance du dimanche 16 décembre 1792

      page 86
      Speaker: Kersaint
      ...toujours perfide (je ne parle pas de la nation anglaise que j'estime et respecte,je pa... ... deux partis, dont chacun se disputait les dépouilles de l'autre. L'Angleterre, toujours perfide (je ne parle pas de la nation anglaise que j'estime et respecte,je parle de son gouvernement; gouvernement dont encore aujourd'hui les intentions son...

      Séance du dimanche 16 décembre 1792

      page 88
      Speaker: Barère
      ...i ne pouvait faire que le malheur de la nation, avait élevé le ci-devant roi, malgré u...
      ...tère de la représentation nationale. La nation l'a dépouillé de ses pouvoirs. C'est ic...
      ... fondé la liberté. Une Constitution vicieuse et incohérente, une Constitution qui ne pouvait faire que le malheur de la nation, avait élevé le ci-devant roi, malgré une minorité toujours opposée à l'esprit infernal de la revision (Vifs applaudissements); mais qui respectait la majorité, parce qu'elle connaissait le caractère de la représentation nationale. La nation l'a dépouillé de ses pouvoirs. C'est ici le cas d'exercer une mesure révolutionnaire. Mais dire qu'on pourra de la même...