Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-122 hits on 1792-017 hits on 1792-0210 hits on 1792-034 hits on 1792-041 hits on 1792-052 hits on 1792-0610 hits on 1792-077 hits on 1792-084 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-114 hits on 1792-126 hits on 1793-013 hits on 1793-029 hits on 1793-032 hits on 1793-043 hits on 1793-050 hits on 1793-061 hits on 1793-073 hits on 1793-084 hits on 1793-092 hits on 1793-100 hits on 1793-111 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-021 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 31 volumes
  • Tome 37 : Du 2 au 28 janvier 1792 2 results
    • Séance du dimanche 22 janvier 1792

      - search term matches: (13)

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 587
      Speaker: Gossuin
      ...ut et du Bas-Rhin, avec l'énergie d'une nation libre qui s'est interdit les conquêtes,... ... l'égalité et la liberté. « Il fallait, ajoutent-ils, annoncer aux cercles du Haut et du Bas-Rhin, avec l'énergie d'une nation libre qui s'est interdit les conquêtes, que s'ils se refusent à exécuter les traités, s'ils ne dispersent ces hordes d'...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 588
      Speaker: Gossuin
      ...ments, devenus si justement odieux à la nation; il se plaint de ce qu'il a méconnu ses... Moritauban compare le directoire du département de Paris aux ci-devant parlements, devenus si justement odieux à la nation; il se plaint de ce qu'il a méconnu ses devoirs, a foule aux pieds ses engagements et qu'il s'est rendu infidèle au peu...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 589
      Speaker: Gossuin
      ...e port salutaire de la souveraineté des nations. ...ée des droits de l'homme vous aidera à conduire le vaisseau de la liberté dans le port salutaire de la souveraineté des nations.
      Speaker: Gossuin
      ...onfisquer leurs revenus au profit de la nation. ...laive de la justice trop longtemps suspendu sur leurs têtes criminelles, et de confisquer leurs revenus au profit de la nation.
      Speaker: Gossuin
      ...tyrans, disent ceux de Manosque, qu'une nation aussi puissante et aussi fière que la n... Vous avez appris aux tyrans, disent ceux de Manosque, qu'une nation aussi puissante et aussi fière que la nôtre n'ignore pas les moyens de conserver la liberté, lorsqu'elle a su la conqué...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 590
      Speaker: Gossuin
      ...soutienne toujours dans vos séances, la nation fera lé reste. ...e robins soulèveront contre lui la tempête ; mais que le courage de l'esprit se soutienne toujours dans vos séances, la nation fera lé reste.
      Speaker: Gossuin
      ...récieux que vous devez entièrement â la nation, si je continuais à vous faire lecture ... Ce serait mé répéter. Messieurs, et trop entreprendre sur Ce temps précieux que vous devez entièrement â la nation, si je continuais à vous faire lecture du très grand nombre d'adresses que j'ai encore sous les yeux.
      Speaker: Gossuin
      ..., enrichis de cette devise si chère aux nations indépendantes, il fuira épouvanté, et n... ...ri de guerre sera : La liberté ou la mort. A l'aspect de nos drapeaux tricolores, enrichis de cette devise si chère aux nations indépendantes, il fuira épouvanté, et nos armes victorieuses le repousseront dans la région des esclaves. Si nous somme...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 591
      Speaker: Gossuin
      ...vait en attendre et que peut désirer la nation : la confiance réciproque entre les sol...
      ...nstitution est dans tous les cœurs ; la nation, la loi et le roi, mots sacrés pour tou...
      ...e que sa présence où ce régiment tient garnison a produit l'effet que le roi pouvait en attendre et que peut désirer la nation : la confiance réciproque entre les soldats et les officiers existe ; la discipline est consolidée ; le maintien de la Constitution est dans tous les cœurs ; la nation, la loi et le roi, mots sacrés pour tout citoyen français, forment le cri de ralliement, cri redoutable pour les ennemi...
      Speaker: Gossuin
      ...naires qui ont tant outragé et ruiné la nation par des écrits attentatoires à sa souve... avec plus de sûreté, condamner la mémoire des écrivains ignorants ou mercenaires qui ont tant outragé et ruiné la nation par des écrits attentatoires à sa souveraineté.
      Speaker: Gossuin
      ...iger les épreuves de sa déclaration aux nations étrangères, rédigée par M. Condorcet, e... ...glaise, allemande, espagnole et italienne, de surveiller l'impression et de corriger les épreuves de sa déclaration aux nations étrangères, rédigée par M. Condorcet, et dont la traduction en toutes les langues fut décrétée le 28 décembre dernier ;...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 592
      Speaker: Broussonnet
      ... 2° qu'il soit équipé, aux dépens de la nation, 10 vaisseaux marchands, lesquels seron... ... dans la Nouvelle-Angleterre pour des bois de construction et autres matériaux ; 2° qu'il soit équipé, aux dépens de la nation, 10 vaisseaux marchands, lesquels seront chargés de différents objets nécessaires à la réparation des pertes éprouvées ...
    • Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 728
      Speaker: Ramond
      ... a fait embarquer, pour le compte de la nation, ceux qui n'étaient pas en état de fair... ...mières espérances, par une disposition que l'Assemblée nationale a applaudie. Il a fait embarquer, pour le compte de la nation, ceux qui n'étaient pas en état de faire les frais du voyage. Les sieurs Bernard et Kiguès, profitant de cette munifice...

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 729
      Speaker: Ramond
      ...ités et usages convenus, entre les deux nations. Différentes considérations secondaires... Dans cet état de choses, il n'y a plus lieu qu'à l'exécution des traités et usages convenus, entre les deux nations. Différentes considérations secondaires concourent à hâter l'adoption de cette mesure. L'arrestation de ce convoi occas...

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 730
      Speaker: Ramond
      ...les traités et usages existant entre la nation française et la nation espagnole. » ...s recrues qu'il commande, et renvoie au pouvoir exécutif a exécuter à son égard les traités et usages existant entre la nation française et la nation espagnole. »

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 731
      Speaker: Brissot de Warville
      ...cour d'Espagne; et il sera temps que la nation française se venge d'une manière conven... ...ne, un rapport qui embrassera tous les griefs que nous avons à élever contre la cour d'Espagne; et il sera temps que la nation française se venge d'une manière convenable à sa dignité et à sa majesté, des insultes .qui lui ont été faites par le g...

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 738
      ...ement d'un domaine engagé et remis à la nation, en vertu d'un décret du 19 juillet 179... Remboursement d'un domaine engagé et remis à la nation, en vertu d'un décret du 19 juillet 1791......................

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 739
      Les dettes passives dont la nation se charge montent à la somme de. 2,745,... Les dettes passives dont la nation se charge montent à la somme de. 2,745,736 1. 14s . 1 d.
      ...nt, il y a différence à la charge de la nation de..............................1,263,4... Partant, il y a différence à la charge de la nation de..............................1,263,471 1. 18 s. 11 d.
  • Tome 38 : Du 29 janvier au 21 février 1792 7 results
    • Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 121
      Speaker: Lamarque
      ...es en quelque sorte les destinées de la nation, ce port est absolument dégarni et aban... ...e plus précieux de l'Empire. Eh bien! ce port, à la conservation duquel sont liées en quelque sorte les destinées de la nation, ce port est absolument dégarni et abandonné de ses défenseurs naturels, de ceux-là même qui, profitant davantage des b...

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 124
      Speaker: Rhül
      ... moment-ci, avoir'sauvé l'honneur de la nation et avoir fait mon devoir. (Applaudissem... bres? Je crois, dans ce moment-ci, avoir'sauvé l'honneur de la nation et avoir fait mon devoir. (Applaudissements.)
      Speaker: Merlet
      ... décrets à la sanction, c'est avilir la nation elle-même. J'appuie donc la motion de M... ...onale, et avilir les commissaires chargés de l'importante fonction de porter les décrets à la sanction, c'est avilir la nation elle-même. J'appuie donc la motion de M. Rougier quant au renvoi au comité, et je demande qu'il soit chargé de présente...
      Speaker: Charlier
      ...du pouvoir exécutif. Tous les jours, la nation est avilie dans la personne de ses repr... ...de correspondance, et la Constitution est la loi commune du Corps législatif et du pouvoir exécutif. Tous les jours, la nation est avilie dans la personne de ses représentants. Pour éviter cet inconvénient, je demande que le ministre de la justic...

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 126
      ...s dictées par un sage calcul. Quand une nation est forcée de tirer l'épée, le compas d...
      ... les chances sontcontre le peuple ; une nation prévoyante qui voudra transmettre dans ...
      ...lors tout citoyen est soldat ; alors la nation remet dans les mains de son premier fon...
      ...e les circonstances impérieuses ne permettaient pas toujours de suivre les leçons dictées par un sage calcul. Quand une nation est forcée de tirer l'épée, le compas de l'économie s'échappe bientôt ae ses mains. Cette grande vérité a frappé votre ...
      ... politique ; le succès comme les revers ébranlent l'édifice delà liberté; toutes les chances sontcontre le peuple ; une nation prévoyante qui voudra transmettre dans toute son intégrité, aux générations futures, le dépôt sacré de^ droits de l'hom...
      ...comme aujourd'hui, un ramas de rebelles ; insulteront à la majesté du peuple ; alors tout citoyen est soldat ; alors la nation remet dans les mains de son premier fonctionnaire la défense de l'Etat, le soin de sa vengeance et celui de sa sûreté, ...

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 129
      Speaker: Dorizy
      ...ages à des procédés inconnus aux autres nations, et d'accueillir les inventions nouvell... ... la nécessité d'employer les premiers artistes du royaume, de joindre leurs ouvrages à des procédés inconnus aux autres nations, et d'accueillir les inventions nouvelles qui peuvent s'appliquer à la fabrication des assignats.
      Speaker: Dorizy
      ...ense, puisqu'elle obligerait bientôt la nation à changer en entier ses assignats pour ... Il lui a semblé, au contraire, que cette économie serait un nouveau motif ae dépense, puisqu'elle obligerait bientôt la nation à changer en entier ses assignats pour anéantir ceux qu'une fabrication trop facile aurait multipliés.

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 130
      Speaker: Dorizy
      ...? quelle indemnité pourrait offrir à la nation celui qui se serait chargé de Cette gar... ...oser au danger de faire parcourir au papier raDriqué, une distance considérable ? quelle indemnité pourrait offrir à la nation celui qui se serait chargé de Cette garantie?
      Speaker: Dorizy
      ...omettre à l'Assemblée nationale et à la nation, un papier bien difficile à contrefaire... ...évérité et scrupule, donne des résultats qui y répondent, votre comité pourra promettre à l'Assemblée nationale et à la nation, un papier bien difficile à contrefaire, et qui, par sa solidité et son indissolubilité, supportera facilement l'usage ...

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 132
      Speaker: Dorizy
      ...fre composé des lettres initiales de la nation et du roi, liées ensemble. ...erpent enlaçant un miroir quil surmonte ; et enfin, aans un petit carré, le chiffre composé des lettres initiales de la nation et du roi, liées ensemble.
      Speaker: Dorizy
      ..., dans un petit carré, le chiffre de la nation formé de deux initiales ; au-dessous le... « Sur le côté à droite, dans un petit carré, le chiffre de la nation formé de deux initiales ; au-dessous le sceptre et la main de justice en sautoir, unis par un ruban.
      Speaker: Dorizy
      « Le côté droit celle-ci ; la nation récompense le dénonciateur. (Applaudiss... « Le côté droit celle-ci ; la nation récompense le dénonciateur. (Applaudissements.)

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 133
      Speaker: Cambon
      ... mettre dans le filigrane les mots : la nation. On y a mis : la loi et le roi. Je crois qu'il ne faut pas oublier les mots sacrés: la nation. ...ur ce projet de décret et je demanderai au comité s'il ne serait pas possible de mettre dans le filigrane les mots : la nation. On y a mis : la loi et le roi. Je crois qu'il ne faut pas oublier les mots sacrés: la nation.
      Speaker: Dorizy
      ...ermer qu'une seule ligne, les mots : La nation, la loi et le roi. Il aurait mieux valu... ...e filigrane qui n'a pas une longueur de plus de trois pouces et qui ne peut renfermer qu'une seule ligne, les mots : La nation, la loi et le roi. Il aurait mieux valu alors peut-être employer un autre signe dans le filigrane ; mais j'observe que ...
      Speaker: Gérardin
      ...fre composé des lettres initiales de la nation et du roi, liées ensemble. ...serpent enlaçant un miroir qu il surmonte; et enfin dans un petit carré, le chiffre composé des lettres initiales de la nation et du roi, liées ensemble.
      Speaker: Gérardin
      ..., dans un petit carré, le chiffre de la nation, formé de deux initiales. « Sur le côté, à droite, dans un petit carré, le chiffre de la nation, formé de deux initiales.

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 134
      Speaker: Gérardin
      « Le côté droit, celle-ci : La nation récompense le dénonciateur. « Le côté droit, celle-ci : La nation récompense le dénonciateur.
      Speaker: Caminet
      ...e toute autre que celle décrétée par la nation. Je demande que le comité des assignats... ... mais c'est contre la police, contre les lois du royaume qu'on permet une monnaie toute autre que celle décrétée par la nation. Je demande que le comité des assignats et monnaies prenne cet objet en considération et vous.fasse un rapport.

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 140
      ...ement d'un domaine engagé et remis à la nation, en vertu d'un décret du 19 juillet 179... Remboursement d'un domaine engagé et remis à la nation, en vertu d'un décret du 19 juillet 1791......................

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 141
      Les dettes passives dont la nation se charge montent à la somme de. 2,745,... Les dettes passives dont la nation se charge montent à la somme de. 2,745,736 1. 14 1
      ...nt, il y a différence à la charge de la nation de..............................1,263,4... Partant, il y a différence à la charge de la nation de..............................1,263,471 1. 18 s. 11 d.

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 142
      ..., sur les troubles religieux, doit à la nation, il se doit à lui-même de prévenir les ... « Le roi, en refusant sa sanction au décret du 29 novembre et jours précédents, sur les troubles religieux, doit à la nation, il se doit à lui-même de prévenir les fausses interprétations que les ennemis de la liberté pourraient donner à ses mo...
      ...s une liberté pleine et entière; car la nation française qui, la première en Europe, a... ...les mettent au nombre de ces droits, la liberté des opinions religieuses ; je dis une liberté pleine et entière; car la nation française qui, la première en Europe, a eu le courage et la gloire ae proclamer ce grand principe dans toute son étendu...
      nation ait encore adopte, un despotisme qui pr... nation ait encore adopte, un despotisme qui pre- tendrait asservir Intelligence et commander á la raison. Le domaine de l'opin...
      ...s rend inhabile à exercer, au nom de la nation, les fonctions ecclésiastiques salariée...
      ...ouvez même sacrifier sur nos autels. La nation française ne prétend ni enchaîner votre...
      ...r réprouve; un parjure ne pourrait me garantir votre fidélité; mais un refus vous rend inhabile à exercer, au nom de la nation, les fonctions ecclésiastiques salariées par elle. Vivez en paix ; servez Dieu à votre manière ; obéissez aux lois, elles protégeront vos personnes et vos propriétés. Nos temples vous sont ouverts ; vous pouvez même sacrifier sur nos autels. La nation française ne prétend ni enchaîner votre conscience, ni vous punir d'une erreur sans doute involontaire; mais ne vous ob...

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 143
      ...êt qui leur est confié, l'intérêt de la nation entière. Sa Majesté verrait avec indign... ..., désormais, le courage et la fermeté que leur inspire sans doute le grand intérêt qui leur est confié, l'intérêt de la nation entière. Sa Majesté verrait avec indignation toute négligence à ce sujet, et elle est résolue à prendre les mesures les...
      ...assuré de la gloire et du bonheur de la nation dont il est le chef. Oui, Messieurs, le... ..., qu'il met sa gloire et son bonheur à la maintenir, parce qu'il y voit un gage assuré de la gloire et du bonheur de la nation dont il est le chef. Oui, Messieurs, le roi aime le peuple; mais il l'aime en roi citoyen, pour assurer sa liberté en f...
    • Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      - search term matches: (15)

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 193
      Speaker: Regnault-Beaucaron
      ..., et se contentent de la monnaie que la nation a adoptée (1). Je crois devoir vous ann... ...lon des volontaires nationaux parisiens, qui refusent de l'argent pour leur paye, et se contentent de la monnaie que la nation a adoptée (1). Je crois devoir vous annoncer, et je sais avec bien de la satisfation, que non seulement le bataillon de...
      Speaker: Regnault-Beaucaron
      ...rez avec confiance les assignats que la nation vous offre. ... que vous aurez calculé les suites que pourrait avoir ce fatal refus, vous recevrez avec confiance les assignats que la nation vous offre.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 196
      Speaker: Delacroix
      ...tre la Constitution et la liberté de la nation française, par des Français émigrés. Lo... « Une conspiration a été formée contre la Constitution et la liberté de la nation française, par des Français émigrés. Louis-Stanislas-Xavier, Charles-Philippe et Louis-Joseph Bourbon, princes • frança...
      Speaker: Bigot de Préameneu
      ...tre la Constitution et la liberté de la nation française par des français émigrés : Lo... « Une conspiration a été formée contre la Constitution et la liberté de la nation française par des français émigrés : Louis-Stanislas-Xavier, Charles-Philippe et Louis-Joseph Bourbon, princes français...

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 197
      Speaker: Thuriot
      ...t pour recevoir les représentants de la nation française; qu'au surplus, le lieu où l'... ...it endroit qu'on nous avait peint comme un office et qui ne convenait pas au tout pour recevoir les représentants de la nation française; qu'au surplus, le lieu où l'on devait nous recevoir était indiqué précisément par la loi et que je persistai...

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 198
      Speaker: Thuriot
      ...que l'on rendît aux représentants de la nation les honneurs qui leur étaient dus. : Le... ...tir que l'intérêt du moment exigeait qu'il fit le sacrifice d'une étiquette, et que l'on rendît aux représentants de la nation les honneurs qui leur étaient dus. : Les ministres ont résisté, et enfin, Messieurs, voyant que nous ne pouvions les co...
      Speaker: Thuriot
      ...Qu'il est du plus grand intérêt pour la nation que les communications des deux pouvoir... & Qu'il est du plus grand intérêt pour la nation que les communications des deux pouvoirs aient le mêipe degré de facilité, décrète ce qui suit : \
      Speaker: Couthon
      ...te entre eux et les représentants de la nation qui son allés porter les décrets à la s... ...oir pas exécutée, d'autant plus qu'ils n'ont aucun caractère pour élever une lutte entre eux et les représentants de la nation qui son allés porter les décrets à la sanction. Je demande qu'ils soient mandés sur-le-champ et que l'Assemblée improuv...
    • Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      - search term matches: (45)

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 297
      Speaker: Maribon-Montaut
      ...rs, d'offrir à l'Assemblée, tant que la nation aura la guerre à soutenir contre les en... ...e, ancien gendarme pensionné et citoyen du canton de Montréal, département du Gers, d'offrir à l'Assemblée, tant que la nation aura la guerre à soutenir contre les ennemis de la Constitution, la totalité de sa pension s'élevant à 80 livres. Elle ...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 298
      Speaker: Mouysset
      ...arie-Antoinette Picard, en faveur de la nation, de tous ses contrats de rente, à la ch... ...s décrets. Voici l'autre décret; il est relatif à la donation de la demoiselle Marie-Antoinette Picard, en faveur de la nation, de tous ses contrats de rente, à la charge de rentes viagères (2) :
      Speaker: Mouysset
      ...que la loyauté et la bienfaisance de la nation française ne permettent pas à ses repré... ... dans le besoin, et qu'il importe de les faire jouir au plutôt d'une succession que la loyauté et la bienfaisance de la nation française ne permettent pas à ses représentants d'accepter, décrète qu'il y a urgence.
      Speaker: Mouysset
      ...le renonce au legs fait en faveur de la nation par Marie-Antoinette picard, selon le t... « L'Assemblée nationale, après avoir décrété l'urgence, décrète qu'elle renonce au legs fait en faveur de la nation par Marie-Antoinette picard, selon le testament olographe de cette dernière en date du 1er mars 1791.
      Speaker: Mouysset
      ... de Vimont, qui prit un grenadier de la nation, lui arracha ses épaulettes, et déchira... ...s de l'église Saint-Jean, et insultèrent deux des nôtres, dont un était Sef-frey de Vimont, qui prit un grenadier de la nation, lui arracha ses épaulettes, et déchira son habit. Comme il n'y avait, dans ce moment, qu'un très petit nombre des nôtr...
      ...qu'il est du plus grand intérêt pour la nation de veiller à la conservation des titres... L'Assèmblée nationale, considérant qu'il est du plus grand intérêt pour la nation de veiller à la conservation des titres qui constatent ses propriétés ; en conséquence, d établir des archi-vistes-gard...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 299
      Speaker: Mouysset
      ... sceau portera pour type, les mots : La nation, la loi et ...es seront signées par l'archiviste, et scellés d'un sceau, qui y sera apposé. Le sceau portera pour type, les mots : La nation, la loi et

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 303
      Speaker: Sédillez
      ...les mesures à prendre pour assurer à la nation une indemnité sur les biens des émigrés... ... comité de législation, fait un rapport et présente un projet de décret (1) sur les mesures à prendre pour assurer à la nation une indemnité sur les biens des émigrés ; il s'exprime ainsi :

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 304
      Speaker: Sédillez
      ...mité a été de mettre sous la main de la nation ce gage de leur infidélité ; en effet, ... La première idée de votre comité a été de mettre sous la main de la nation ce gage de leur infidélité ; en effet, quelle espèce de garantie la société peut-elle encore devoir à des hommes qui on...
      Speaker: Sédillez
      ...utes ces affaires-là, c'est toujours la nation qui est la dupe ; en définitive, les fr... ...leurs femmes, leurs veuves, leurs enfants, leurs créanciers ; et au milieu de toutes ces affaires-là, c'est toujours la nation qui est la dupe ; en définitive, les frais de régie auraient absorbé le produit et peut-être par de là.

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 305
      Speaker: Sédillez
      ...ribution, sans préjudice du droit de la nation de se faire payer du surplus de la cont... ...s, soit sur leurs revenus, par préférence aux deux dernières portions de la contribution, sans préjudice du droit de la nation de se faire payer du surplus de la contribution sur l'excédent des fonds ou des revenus du débiteur.
      Speaker: Basire
      ...migrés qui ont placé leurs fonds sur la nation, seraient-ils plus mal traités que ceux... ...ent vous ne pouvez pas avoir deux poids et deux mesurés. Pourquoi les Français émigrés qui ont placé leurs fonds sur la nation, seraient-ils plus mal traités que ceux qui ies ont placés en acquisition de ronds de terre ou autrement? ou pourquoi c...
      Speaker: Basire
      ...e des mesures. Il est bien juste que la nation soit indemnisée, et le séquestre n est ... ...llions, qne parce que la conduite de ces citoyens rebelles vous forçait à prendre des mesures. Il est bien juste que la nation soit indemnisée, et le séquestre n est qu'une mesure préparatoire de cette indemnité que vous avez droit d'attendre. (V...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 306
      Speaker: Goujon
      ...; il n'approprie point ces revenus à la nation, car, alors, ce serait une confiscation...
      ... indemnité du tort que l'on a fait à la nation, et des dépenses occasionnées par le ra...
      ...faut s'entendre. Le séquestre n'est autre chose qu'une simple saisie des revenus; il n'approprie point ces revenus à la nation, car, alors, ce serait une confiscation, et la confiscation ne peut avoir lieu, surtout quand il n'y a pas d'accusation...
      .... Au contraire, la mesure du comité est une véritable peine, ou plutôt une juste indemnité du tort que l'on a fait à la nation, et des dépenses occasionnées par le rassemblement des émigrés. Ceux qui proposent le séquestre, vous proposent une mes...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 307
      Speaker: Merlet
      ...idérables et d'alarmes de la part de la nation. (Applaudissements.) ...eur présence, sur les frontières, sera nécessairement une cause de dépenses considérables et d'alarmes de la part de la nation. (Applaudissements.)
      Speaker: Merlet
      ...ociété bien organisée, c'est que chaque nation a le droit de prendre les précautions n... ...der avec le salut de l'Empire. Or, il est un principe incontestable dans toute société bien organisée, c'est que chaque nation a le droit de prendre les précautions nécessaires sur ceux qui sont dans sa dépendance, pour qu'ils ne puissent jamais,...
      Speaker: Merlet
      ...a chose publique, afin que le vœu de la nation soit, dans ce moment-ci, plus spécialem... ...ment de demi-contribution, pour peu que vous leur enleviez le moyen de nuire à la chose publique, afin que le vœu de la nation soit, dans ce moment-ci, plus spécialement rempli.
      Speaker: Le Président
      ...n générale de mettre sous la main de la nation les biens des émigrés. ...l'Assemblée pour savoir si elle veut que la discussion s'ouvre sur la proposition générale de mettre sous la main de la nation les biens des émigrés.

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 308
      Speaker: Cahier de Gerville
      ...les mesures à prendre pour assurer à la nation une indemnité sur les biens des émigrés... ...ssemblée reprend la discussion du projet de décret du comité de législation sur les mesures à prendre pour assurer à la nation une indemnité sur les biens des émigrés.
      Speaker: Goupilleau
      ... soutenir l'honneur et la dignité de la nation ? Sans eux et leurs complots criminels contre cette nation, dont ils ont épuisé la modération et l... ...ité de fortifier nos places, d'augmenter les armées, d'épuiser nos finances pour soutenir l'honneur et la dignité de la nation ? Sans eux et leurs complots criminels contre cette nation, dont ils ont épuisé la modération et l'indulgence, le nombre des mécontents se se-rait-il accru d'une manière si effra...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 309
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...e dans l'indemnité qu'ils^ doivent à la nation ; 2° que les comités des finances réuni... ...oit être décidé : 1° que les bieus des émigrés entreront pour une part quelconque dans l'indemnité qu'ils^ doivent à la nation ; 2° que les comités des finances réunis présenteront leurs vues relativement à la préférence à donner à l'un ou l'autr...
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...usqu'à présent qu'un représentant de la nation, parlant à la tribune, fût sujet à des ... J'ignorais jusqu'à présent qu'un représentant de la nation, parlant à la tribune, fût sujet à des huées, comme un histrion déclamant sur un théâtre.
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...es prin~v cipes de l'indemnité due à la nation par les émigrés soient mis aux voix, et... ...t la faire avec toute la justice possible. Je me résume donc et je demande que les prin~v cipes de l'indemnité due à la nation par les émigrés soient mis aux voix, et il ne peut pas y avoir là-dessus de contestation, et je demande de plus que les...
      Speaker: Grohier
      Enfin, l'instant approche où une grande nation doit déployer toute son énergie, et en ... Enfin, l'instant approche où une grande nation doit déployer toute son énergie, et en fixant ses destinées, préparer celles de l'Europe entière; où la France régénéré...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 310
      Speaker: Grohier
      ...isère publique à son comble, ruinent la nation qui n était riche que pour eux, abusent... ... leurs anciennes chaînes; emploient les moyens les plus atroces pour porter la misère publique à son comble, ruinent la nation qui n était riche que pour eux, abusent de la religion même pour diviser les nommes que la r eligion doit réunir, secou...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 311
      Speaker: Grohier
      ...ste avec plus d'audace. L'instant où la nation leur tend une main généreuse est celui-... ... accordé que date leur affreuse ingratitude; que l'esprit de rébellion se manifeste avec plus d'audace. L'instant où la nation leur tend une main généreuse est celui-là même qu'ils choisissent pour lui porter un coup plus sensible. L'assurance ;d...
      Speaker: Grohier
      ...ui absorberaient tout le produit, et la nation n'en retirerait aucun avantage. ...s, à des abus de toute espèce ; ce séquestre occasionnerait des frais immenses qui absorberaient tout le produit, et la nation n'en retirerait aucun avantage.

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 315
      ...es traités et usages existants entre la nation française et la nation espagnole. ...s recrues qu'il commande et renvoie au pouvoir exécutif à exécuter à son égard les traités et usages existants entre la nation française et la nation espagnole.
    • Séance du mardi 14 février 1792, au soir

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 14 février 1792, au soir

      page 514
      Speaker: Maignet
      ...u'ils avaient à cette munificence de la nation ; qu'on leur avait promis une gratifica... ...mployés. Ils disent que la municipalité et le département ont reconnu le droit qu'ils avaient à cette munificence de la nation ; qu'on leur avait promis une gratification de trois mois, qu'ils en ont touché une partie et qu'ils réclament le surpl...

      Séance du mardi 14 février 1792, au soir

      page 515
      ... totalité sera à la disposition de > la nation; considérant enfin que les bâtiments du... ...al cédé, et que ladite maison sera susceptible d'en contenir 60 à l'épOque où sa totalité sera à la disposition de > la nation; considérant enfin que les bâtiments dudit hôpital; insuffisants pour un semblable établissement, sont propres à l'empl...

      Séance du mardi 14 février 1792, au soir

      page 516
      Speaker: Chazaud
      ...sa totalité sera à la disposition de la nation; considérant enfin que les bâtiments du... ...ocal cédé, et que ladite maison sera susceptible d'en contenir 60 à l'époque où sa totalité sera à la disposition de la nation; considérant enfin que les bâtiments dudit hôpital, insuffisants pour un semblable établissement, sont propres à l'empl...
    • Séance du mercredi 15 février 1792, au matin

      - search term matches: (10)

      Séance du mercredi 15 février 1792, au matin

      page 522
      Speaker: Jodin
      ...c'était pour le service au roi et de la nation et qu'il mettait toujours à la poste à ... ...e qu'entretenait M. de Pelleport avec M. Delessart, a répondu qu'il croyait que c'était pour le service au roi et de la nation et qu'il mettait toujours à la poste à Longwy, à l'adresse de M. Delessart, toutes les lettres et paquets dont il était...

      Séance du mercredi 15 février 1792, au matin

      page 526
      Speaker: Bouestard
      ...roclamez que ésormais la conduite de la nation française doit être franche, loyale, dé... u'en vain vous affichez, vous proclamez que ésormais la conduite de la nation française doit être franche, loyale, découverte, M. Delessart n'eût-il commis que ce crime, il est suffisant, puisqu'il...

      Séance du mercredi 15 février 1792, au matin

      page 529
      Speaker: Tarbé
      ...fs, le quart de la gratification que la nation leur a accordée. » « Les sous-officiers et soldats pourront toucher, dans leurs districts respectifs, le quart de la gratification que la nation leur a accordée. »

      Séance du mercredi 15 février 1792, au matin

      page 531
      Speaker: Muraire
      ...t article de l'Acte constitutionnel, la nation l'attend, les circonstances la sollicit... La loi promise par cet article de l'Acte constitutionnel, la nation l'attend, les circonstances la sollicitent. Lorsque la religion catholique était la seule avouée en France, lorsque seu...

      Séance du mercredi 15 février 1792, au matin

      page 532
      Speaker: Muraire
      ...t sur le calcul de sa population qu'une nation peut plus sûrement calculer ses moyens ... La société doit connaître quels sont les membres qui la composent : c'est sur le calcul de sa population qu'une nation peut plus sûrement calculer ses moyens et ses forces. 11 est de droit naturel que l'homme connaisse ses parents, et ce ...
    • Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      - search term matches: (16)

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 585
      Speaker: Saladin
      ...cile de répondre à M. Delessart, qu'une nation qui, a renoncé... (Murmures i) V. ...es nouvelles à l'Assemblée, et.d'en rendre le public confident. Il aurait été facile de répondre à M. Delessart, qu'une nation qui, a renoncé... (Murmures i) V.
      Speaker: Saladin
      Comme représentant de la nation, j'ai le droit d'énoncer mon opinion et... Comme représentant de la nation, j'ai le droit d'énoncer mon opinion et j'en userai.
      Speaker: Saladin
      ...n effet, MésSièurs, je me disais qu'une nation qui a renoncé au droit de conquête, qu'une nation qui ne veut que se défendre, une nation qui ne veut que conserver ses droits, n... ...u renvoi à ce comité, et mon motif était infiniment conforme aux principes. Et en effet, MésSièurs, je me disais qu'une nation qui a renoncé au droit de conquête, qu'une nation qui ne veut que se défendre, une nation qui ne veut que conserver ses droits, n'a pas besoin de secret ni de mystères dans ses relations politiques. (Bruit.) M...
      Speaker: Saladin
      Je dis que la nation doit abandonner désorr mais le langage astucieux des cours. Je dis que la nation tout entière doit savoir quelle est la ...
      ...nes.) Si cette mission tend à trahir la nation, sera-ce lorsque la trahison sera consommée que la nation devra être instruite; sera-ce lorsque n...
      ...onnaissance est due à l'Assemblée, à la nation entière, et vous partageriez le crime d...
      Je dis que la nation doit abandonner désorr mais le langage astucieux des cours. Je dis que la nation tout entière doit savoir quelle est la mission dont lès sieurs Pelleport ont été chargés. (Applaudissements dans les tribunes.) Si cette mission tend à trahir la nation, sera-ce lorsque la trahison sera consommée que la nation devra être instruite; sera-ce lorsque nous serons égorgés par les agents du sieur Pelleport que la tête du sieur Deless...
      ...avoir connaissance des faits, d'avoir connaissance de la correspondance. Cette connaissance est due à l'Assemblée, à la nation entière, et vous partageriez le crime du sieur Delessart, s'il yous trahit, en enveloppant dans votre comité diplomatiq...

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 586
      Speaker: Thuriot
      ...usation relativement aux crimes de lèse-nation. Eh bien, vous a-t-on provoqués formell... ...point èn votre pouvoir de faire. Vous n'avez qu'une qualité, celle du juré d'accusation relativement aux crimes de lèse-nation. Eh bien, vous a-t-on provoqués formellement1? Vous a-t-on montré l'instruction et vous a-t-on demandé, qu'après avoir ...

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 587
      Speaker: Mouysset
      ...rases, par lesquelles on prétend qu'une nation, qui a renoncé aux conquêtes, doit bann... ...nue. Cependant, Messieurs, ne nous le dissimulons pas. Sans doute, les belles phrases, par lesquelles on prétend qu'une nation, qui a renoncé aux conquêtes, doit bannir le mystère sur ses relations diplomatiques, sont excellentes quand la liberté...
      Speaker: Mouysset
      ...ire qu'il a fait ce que l'intérêt de la nation lui commandait. ... avez renvoyé au comité diplomatique en qui vous devez à voir confiance , et croire qu'il a fait ce que l'intérêt de la nation lui commandait.

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 590
      Speaker: Dumolard
      ...s préparatifs de guerre qui menacent la nation française. On m'écrit de Grenoble, le 7... ...les renferment le tableau dès forces qui sont actuellement en Savoie et celui des préparatifs de guerre qui menacent la nation française. On m'écrit de Grenoble, le 7 février, des détails importants dont vous allez entendre lecture : .

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 593
      Speaker: Fauchet
      ...es quantités énormes de grains chez les nations voisines à un prix exorbitant. ...tation; et, pour avoir ensuite l'apparence de servir le peuple, ils ont acheté des quantités énormes de grains chez les nations voisines à un prix exorbitant.

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 594
      Speaker: Fauchet
      ...re du roi de Sardàigne, injurieuse à la nation française, et qu'il' soutiénne que nous... ...semei(its, des tribunes.) Passe encore qu'il vienne nous lire deux fois une lettre du roi de Sardàigne, injurieuse à la nation française, et qu'il' soutiénne que nous ne l'avions pas entendy, qubiqu'ilNen eût .fait lui-même, un mois auparavant, l...

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 595
      Speaker: Fauchet
      ...réduits à mendier la dette sacrée de la nation et ils ne parviennent encore à ne l'obt... ...ient avec plus d'éclat ; mais la plupart encore, dans certains districts, .sont réduits à mendier la dette sacrée de la nation et ils ne parviennent encore à ne l'obtenir qu'après des déplacements continuels. Cependant, ces mêmes administrateurs,...
    • Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      - search term matches: (16)

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 715
      Speaker: Ducos
      ...fin d'entretenir l'union entre les deux nations; mais aujourd'hui les Espagnols ont ent... ...utons, par forme de pignoration. Nous avons souffert ces pertes avec patience, afin d'entretenir l'union entre les deux nations; mais aujourd'hui les Espagnols ont entièrement levé le masque, ils nous traitent en véritables ennemis.
      Speaker: Ducos
      ...ion éclatante de l'affront fait à notre nation. Nous espérons que, pénétrés des mêmes ... ...re secours, afin d'obtenir la restitution de notre bien enlevé, et une satisfaction éclatante de l'affront fait à notre nation. Nous espérons que, pénétrés des mêmes sentiments, vous accueillerez notre demande avec bonté, et que vous nous honorer...
      Speaker: Ducos
      ... la leur donner : c'est la dignité delà nation et notre intérêt particulier qui l'exig... ...ls cherchent à troubler cette union; il paraît qu'ils veulent la guerre, il faut la leur donner : c'est la dignité delà nation et notre intérêt particulier qui l'exigent. Si la Constitution française éloigne toute idée de conquêtes, elle garantit...

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 716
      Speaker: Daverhoult
      ...ticulières qu'on empêche les guerres de nation à nation. .... J'estime que c'est en dëmandant une réparation préalable pour des insultes particulières qu'on empêche les guerres de nation à nation.
      Speaker: Daverhoult
      ...'Espagne les justes représailles qu une nation qui a été injuriée a le droit de prendr... ...auf à se faire indemniser par l'Espagne, soit à l'amiable, soit en prenant sur l'Espagne les justes représailles qu une nation qui a été injuriée a le droit de prendre sur une autre.

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 717
      Speaker: Daverhoult
      ...ont la perte doit être supportée par la nation entière, ainsi que la réparation en doi... ... les hahi-tants de Lasse, district de Saint-Palais, est un acte de brigandage, dont la perte doit être supportée par la nation entière, ainsi que la réparation en doit être exigée par elle, et qu'il est instant que tous les citoyens se pénètrent ...

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 718
      Speaker: Charlier
      ...sse de Saint-Cirgues, qui fait don à la nation de son trimestre (1) de janvier 1792 po... ...ttre écrite à l'un de nous par M. Lartigues, vicaire constitutionnel de la paroisse de Saint-Cirgues, qui fait don à la nation de son trimestre (1) de janvier 1792 pour fournir aux frais de la guerre contre les ennemis de la patrie. (Applaudissem...
      Speaker: Charlier
      5° Lettre des grands procurateurs de la nation près de la haute cour nationale qui att... 5° Lettre des grands procurateurs de la nation près de la haute cour nationale qui attendent de la sagesse de l'Assemblée un décret qui autorise le ministre de la jus...
      Speaker: Charlier
      « Les grands procurateurs de la nation, « Signé : Henri Pellicot, Garran. » « Les grands procurateurs de la nation, « Signé : Henri Pellicot, Garran. »
      ...sse de Saint-Cirgues, qui fait don à la nation du montant du trimestre de son traiteme... ...est jointe une copie certifiée d'une lettre de M. Lartiyues, vicaire de la paroisse de Saint-Cirgues, qui fait don à la nation du montant du trimestre de son traitement de janvier 1792, pour servir aux frais de la guérre contre les ennemis de la ...
      ...a demande des grands procurateurs de la nation, tendant à autoriser le commissaire du ... , au nom du comité des décrets. Le comité des décrets a examiné, Messieurs, la demande des grands procurateurs de la nation, tendant à autoriser le commissaire du roi auprès (1) 140 livres en deux assignats de chacun 70 livres.

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 719
      Speaker: Blanchard
      ...dérant qu'il importe aux intérêts de la nation et du Trésor public, de ménager le numé... « L'Assemblée nationale, considérant qu'il importe aux intérêts de la nation et du Trésor public, de ménager le numéraire; et voulant d un autre côté quaucun obstacle ne puisse nuire à la subsista...
      Speaker: Blanchard
      ...n prenânt ce parti, ils obligeraient la nation à payer le soldat en numéraire. Or, vou... Ils ont pensé qu'en prenânt ce parti, ils obligeraient la nation à payer le soldat en numéraire. Or, vous savez combien on est embarrassé pour fournir aux troupes le prêt en numéraire ...

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 721
      Speaker: Blanchard
      ...dérant'qu'il importe aux intérêts de la nation et du Trésor public, de ménager le numé... . « L'Assemblée nationale, considérant'qu'il importe aux intérêts de la nation et du Trésor public, de ménager le numéraire ; et voulant d'un autre côté qu'aucun obstacle ne puisse nuire à la subsis...

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 722
      Speaker: Carez
      ...revienne peut-être à 10 ou 12 sols à la nation, qui n'aura qu'une retenue de 5 sols su... ...à toutes les dilapidations, dont nous n'avons vu que trop d'exemples, la viande revienne peut-être à 10 ou 12 sols à la nation, qui n'aura qu'une retenue de 5 sols sur le soldat. J'appuie donc, Messieurs, la proposition faite d'autoriser les régi...

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 723
      Speaker: Blanchard
      ...dérant qu'il importe aux intérêts de la nation de lever tous les obstacles qui pourrai... « L'Assemblée nationale, considérant qu'il importe aux intérêts de la nation de lever tous les obstacles qui pourraient nuire à la subsistance et au bien-être du soldat, décrète qu'il y a urgence.

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 725
      Speaker: Gouy-d'Arsy
      ...nd, l'Assemblée des représentants de la nation pouvait si facilement calmer la ferment... Qu'enfin, il n'était pas temps encore d'employer les voies de rigueur quand, l'Assemblée des représentants de la nation pouvait si facilement calmer la fermentation des esprits en adoptant une mesure conciliatoire qui, jusqu'ici, n'avait j...

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 726
      Speaker: Gouy-d'Arsy
      ...endant qu'il me dénonçait lui-même à la nation, au peuple et à l'armée, je disais : pu... ...M. Bazire, qui, sans doute, dans ce moment, est fâché de m'avoir calomnié, que pendant qu'il me dénonçait lui-même à la nation, au peuple et à l'armée, je disais : puisse l'Assemblée nationale choisir pour conciliateur M. Bazire.

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 730
      ront jamais à la nation française d'avoir publié la Déclaration...
      ...fin de la guerre sur le soulèvement des nations qui nous environnent. Ce serait une err...
      ront jamais à la nation française d'avoir publié la Déclaration des droits; et ils s'enseveliront plutôt sous les débris de leurs trônes, que d...
      ...ns. Ce serait donc nous abuser que de fonder l'espérance de nos succès et de la fin de la guerre sur le soulèvement des nations qui nous environnent. Ce serait une erreur plus grande encore, que de croire au rétablissement au crédit, dès les premi...
      ... ne veut pas voir que la majorité de la nation a, pour ce projet, une répugnance invin... ... actuel, pour l'anéantir et pour y substituer des formes républicaines ; mais on ne veut pas voir que la majorité de la nation a, pour ce projet, une répugnance invincible; qu'elle a, en mille occasions, manifesté son vœu pour la monarchie; on ne...

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 731
      ...e peut-il appartenir à d'autres qu'à la nation ? battre monnaie peut-il appartenir à d'autres qu'à la nation ?
      ... poids et un titre connus de toutes les nations. Une monnaie qui n'a ni poids ni titre ...
      ...l qûe soit le signe représentatif d'une nation, son prix sera d'autant moindre ou plus...
      ...rchandises, sont d'une nature très différente. Il faut au signe représentatif un poids et un titre connus de toutes les nations. Une monnaie qui n'a ni poids ni titre n'a point de valeur déterminée ; elle est à la merci de l'opinion pu-blique, qui...
      ...r des espérances ou sur des terreurs également fausses et imaginaires. Mais, quel qûe soit le signe représentatif d'une nation, son prix sera d'autant moindre ou plus grand, que la quantité en circulation sera plus ou moins abondante, inférieure ...

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 732
      ...s étrangères, et ne plus rien tirer des nations qui ne veulent point recevoir en payeme...
      ...rance est forcée de recourir aux autres nations, soit parce qu'elle en manque totalemen...
      ...n écus tout ce que nous leur achetons. Il faut, dit-on, se passer de marchandises étrangères, et ne plus rien tirer des nations qui ne veulent point recevoir en payement notre papier. Mais, d'abord, les habitants de nos frontières ont, avec les ét...
      ...te, ne sait-on pas qu'il est beaucoup de matières premières pour lesquelles la France est forcée de recourir aux autres nations, soit parce qu'elle en manque totalement, soit parce qu'elle n'en produit pas en quantité suffisante : telles sont les ...

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 734
      ...attentat contre les représentants de la nation, contre la nation entière, est resté impuni. ...s les tribunes, s'écrier : A bas le rapporteur ! à VAbbaye! à l'Abbaye ! et cet attentat contre les représentants de la nation, contre la nation entière, est resté impuni.

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 735
      ...oduiront encore, ils sont déjà, pour la nation, et seront encore plus, en cas de guerr... Indépendamment des maux que les assignats ont produits et qu'ils produiront encore, ils sont déjà, pour la nation, et seront encore plus, en cas de guerre, une ressource illusoire et dangereuse. En effet, la perte énorme qu'ils suppo...

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 737
      ...it. Elle espéra sans doute aussi que la nation tout entière se réunirait pour en soute...
      ... ne les reçoivent plus à aucun prix. La nation a voulu les assignats, qu'elle croyait ...
      ...par tous les individus qui composent la nation créatrice des assignats; et aucun d'eux...
      ...ertes, alors, si les législateurs de la nation hésitaient à prendre une mesure décisiv...
      ...été franchies, et i'ai oublié de dire que c'était une des causes ae leur discrédit. Elle espéra sans doute aussi que la nation tout entière se réunirait pour en soutenir la valeur. Son attente a été trompée. Autant l'opinion publique était favora...
      ...lement dans l'intérieur du royaume, mais encore davantage chez les étrangers qui ne les reçoivent plus à aucun prix. La nation a voulu les assignats, qu'elle croyait nécessaires à sa libération ; son vœu a dû être suivi; elle paraît les réprouver...
      ...eut leur ôter leur cours. S'il en résultait des pertes, elles seront supportées par tous les individus qui composent la nation créatrice des assignats; et aucun d'eux n'aurait à s'en plaindre. Dans une pareille conjoncture, les représentants ont ...
      ... exposera aux plus grands dangers notre Constitution et le salut de l'Empire ; certes, alors, si les législateurs de la nation hésitaient à prendre une mesure décisive, leur imprévoyance les rendrait hautement coupables et responsables de tous le...

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 738
      ...urage; l'esprit public est affaibli. La nation française, devenue libtensemble effrayé... ... de toutes les classes paraissent alarmés; on s'agite, on s'inquiète, on se décourage; l'esprit public est affaibli. La nation française, devenue libtensemble effrayée aux approches des mêmes ennemis combinés, qu'elle a vaincus tant; de fois sous...
      ...autorisés par la loi, accrédités par la nation. On en profite en core pour calomnier n... ..., car elle n'aurait plus de centre, elle n'aurait plus ses défenseurs naturels, autorisés par la loi, accrédités par la nation. On en profite en core pour calomnier notre Constitution, pour publier qu'elle est impraticable, et qu'il faut la modif...

      Séance du mardi 21 février 1792, au matin

      page 739
      ...nonciation au legs fait en faveur de la nation 12 février 1792. par Marie-Antoinette P... 9 février 1792. Décret portant renonciation au legs fait en faveur de la nation 12 février 1792. par Marie-Antoinette Picard.
  • Tome 39 : Du 22 février au 14 mars 1792 3 results
    • Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      - search term matches: (10)

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 340
      Speaker: Coupé
      ...tester de son attachement constant à la nation, à la loi et au roi. J'espère aussi, Me... ...e l'on avait voulu égarer, doit se rendre demain à Noyon solennellement pour protester de son attachement constant à la nation, à la loi et au roi. J'espère aussi, Messieurs, que lorsque vous lirez les procès-verbaux, vous verrez que les officier...
      Speaker: Duhem
      ...re que cette déclaration procurera à la nation un bénéfice , d'un million. (Applaudiss... ...ation des biens d'un riche bénéfice dont il était titulaire depuis 1774. Il assure que cette déclaration procurera à la nation un bénéfice , d'un million. (Applaudissements.)

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 341
      Speaker: Rouyer
      ...ent où il pourrait être très utile à la nation. ...qu'il n'accepte pas cette place méritée par ses anciens services, et dans un moment où il pourrait être très utile à la nation.
      ...ssemblée constituante et par toutes les nations manufacturières, que les matières premi... ...et égard, s'élever aucune discussion sérieuse. C'est un principe reconnu par l'Assemblée constituante et par toutes les nations manufacturières, que les matières premières doivent être exemptes de tous droits d'entrée. G'ést l'application de ce pr...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 342
      Speaker: Français (de Nantes)
      ... ne serait ni juste, ni généreux que la nation profitât d'un droit perçu à leur détrim... ...de jay, et par l'état de détresse où cette imposition inusitée les a plongés. Il ne serait ni juste, ni généreux que la nation profitât d'un droit perçu à leur détriment, par les suites d'une erreur de plume
      Speaker: Albitte
      ...nale renfermant les représentants de la nation, doit connaître tous les traités, toute... ...oit connaître ses intérêts politiques dans toute leur étendue. L'Assemblée nationale renfermant les représentants de la nation, doit connaître tous les traités, toutes les relations de la France avec les puissances étrangères. Le comité diplomati...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 344
      Speaker: Bréard
      ...sses à la patrie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques... ...ui pourrait être apporté à ce transport, l'Assemblée nationale déclarant traîtresses à la patrie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques tentatives, soit en faveur, soit contre les prisonniers.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 345
      Speaker: Bréard
      ...faire méconnaître la souveraineté de la nation et la Constitution, seront poursuivis comme traître à la patrie et criminels de lèse-nation. ...t corps, toute personne qui se permettront des actes tendant à méconnaître ou à faire méconnaître la souveraineté de la nation et la Constitution, seront poursuivis comme traître à la patrie et criminels de lèse-nation.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 346
      Speaker: Mulot
      ...d'Orange tournassent au détriment de la nation française et au profit seul des dépréda... ...tes, que ces ventes auxquelles je me suis constamment opposé en yertu du traité d'Orange tournassent au détriment de la nation française et au profit seul des déprédations.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 349
      Speaker: Vergniaud
      ...à la nomination des représentants de la nation, il est évident que la Constitution n'a... ...n d'après ces trois bases. S'il n'a pas concouru à la nomination des électeurs, à la nomination des représentants de la nation, il est évident que la Constitution n'a pas été exécutée à son égard. Ce fut précisément pour assurer cette exécution d...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 352
      ...assignats et que la volonté seule d'une nation puissante eût pu suffire même sans cela... ...circulation à 1,400 millions, rien nest plus certain que le gage des porteurs d'assignats et que la volonté seule d'une nation puissante eût pu suffire même sans cela, pour imprimer aux signes d'échange la valeur qu'il lui plaît (t). Nous savons ...
    • Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 357
      Speaker: Charlier
      Il faut que la nation retire quelques produits de cette maiso...
      ...ant École militaire est louée, et si la nation en tire un produit quelconque.
      Il faut que la nation retire quelques produits de cette maison dont le pouvoir exécutif tire parti. Je demande que le ministre des contributions, puisque c'est lui, que cela regarde, rende compte si la ci-devant École militaire est louée, et si la nation en tire un produit quelconque.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 358
      ...ns lui devaient une indemnité et que la nation française devait in- (1) Voy. ci-après ... ...ité a manqué de moyens pour vérifier ce calcul; mais il a pensé que les Américains lui devaient une indemnité et que la nation française devait in- (1) Voy. ci-après cette proclamation aux annexes de la séance, page 365, à la suite de la pétition...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 359
      Speaker: Lemontey
      ...quis un droit à la reconnaissance de la nation qui, par cette proclamation, avait cont... ...au danger, trop réalisé, de perdre sa fortune et sa liberté. Par là, il s'est acquis un droit à la reconnaissance de la nation qui, par cette proclamation, avait contracté un engagement tacite avec tous ceux qui lui fourniraient des secours.
      Speaker: Lemontey
      Une nation pleine du sentiment de sa dignité, ne d... Une nation pleine du sentiment de sa dignité, ne doit point admettre de probité malléable..... [Murmures.) Il faut montrer à l'Eur...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 361
      Speaker: Grégoire
      ...rès légitimes à la reconnaissance de la nation* si la nouvelle pension, c'est-à-dire c... ...vent être conservées en dehors ; mais comme ae telles blessures ont des droits très légitimes à la reconnaissance de la nation* si la nouvelle pension, c'est-à-dire celle fixée par les nouvelles bases, ne s'élevait point à un taux suffisant, le m...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 363
      ... et une influence considérable chez les nations sauvages. Je pris part à tous les événe... ..., ma fortune et mon industrie : j'acquis un grand crédit parmi mes compatriotes, et une influence considérable chez les nations sauvages. Je pris part à tous les événements de la guerre de 1754 à 63; je combattis sous les ordres de MM. de Lévi, de...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 364
      ...r liberté : j'envoie des émissaires aux nations sauvages, pour leur porter la parole de... ...nt, avec une égale impatience, le moment et l'occasion d'agir pour recouvrer leur liberté : j'envoie des émissaires aux nations sauvages, pour leur porter la parole de leur père ; c'était sous ce nom que leur amour pour les Français en désignait l...
      ...placé, sous les lois de son pays. — Une nation qui refuse cette protection à un de ses... ...la vie et la propriété du citoyen, dans quelque partie du globe qu'il se trouve placé, sous les lois de son pays. — Une nation qui refuse cette protection à un de ses membres, manque au devoir le plus sacré; elle viole le pacte social, sans leque...
      ...tances sont telles qu'il convient à une nation d'oublier son ressentiment, elle le peu...
      ...e dédommagement; ce principe dit que la nation qui a intérêt de refuser la protection ...
      ...litiques ne le déterminent à se charger de l'indemnité; car, lorsque les circonstances sont telles qu'il convient à une nation d'oublier son ressentiment, elle le peut quant à son intérêt politique, mais non quant à l'intérêt d'un particulier. Le...
      ...à l'intérêt public les propriétés particulières, que sous la condition d'un juste dédommagement; ce principe dit que la nation qui a intérêt de refuser la protection efficace qu'elle doit, reste elle-même obligée, et débitrice de l'individu qui a...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 365
      ...is reconnaître d'intermédiaire entre la nation et lui, parce que les agents de la nation ne sont et ne peuvent être que ses repr...
      ...ur responsabilité personnelle envers la nation, j'ai établi que la perte de ma fortune...
      ...du fait d'un agent du gouvernement ; la nation est donc responsable envers moi ; elle ...
      De ces principes résulte cette autre vérité, c'est que le citoyen ne peut jamais reconnaître d'intermédiaire entre la nation et lui, parce que les agents de la nation ne sont et ne peuvent être que ses représentants dans la portion d'autorité ou d'administration qu'elle leur a confiée. Le gouvernement est responsable des faits de ses agents, même de leurs erreurs, sauf leur responsabilité personnelle envers la nation, j'ai établi que la perte de ma fortune est la suite du fait d'un agent du gouvernement ; la nation est donc responsable envers moi ; elle me doit l'indemnité que je réclame.
      ...e la justice de ma patrie, lorsque deux nations puissantes ont éprouvé, d'une manière s... ... j'ai servi avec idolâtrie, je serais le seul qui n éprouverait pas les effets de la justice de ma patrie, lorsque deux nations puissantes ont éprouvé, d'une manière si éclatante, ceux de sa générosité! Non, Messieurs; si le despotisme, qui, d'une...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 366
      ...es proférées contre une grande et brave nation que nous savons respecter, et que nous ... ...us tâcherons d'éviter de les combattre ; ce ne sera point non plus par des injures proférées contre une grande et brave nation que nous savons respecter, et que nous espérons de vaincre, que cette déclaration sera affaiblie.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 367
      ...ute pas que vous , n'éprouviez des deux nations la justice que vous êtes dans le cas de... ...es que vous avez rendus à la Francè et aux Etats-Unis, soient reconnus. Je ne doute pas que vous , n'éprouviez des deux nations la justice que vous êtes dans le cas de réclamer; j'ai l'honneur d'être, avec un sincère attachement, Monsieur, Votre t...
      ...e et faisait un grand commerce avec les nations sauvages... ; qu'il se servit de son in... ...s-Unis, commandant un corps de sauvages, certifie que le sieur Cazeau était riche et faisait un grand commerce avec les nations sauvages... ; qu'il se servit de son influence sur les sauvages pour qu'ils restassent tranquilles, ce qui eut son effe...
      ...il établit plusieurs comptoirs chez lès nations sauvages, pour la traite des pelleterie... ... (1), à différentes distances, pour l'approvisionnement général de là colonie : il établit plusieurs comptoirs chez lès nations sauvages, pour la traite des pelleteries. Son commerce devint immense ; sa loyauté Jui gagna l'affection générale ; il ...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 368
      ... commis et ges agents ; il s'assure des nations sauvages, et n'oublie aucun moyen de di... ...e le congrès adresse aux Canadiens ; il la fait circuler dans la colonie par ses commis et ges agents ; il s'assure des nations sauvages, et n'oublie aucun moyen de disposer les esprits; il établit des intelligences avec les Américains... Des corp...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 369
      ...ion et l'appui que le chef d'une grande nation promet à son sujet, en l'invitant a secouer un joug étranger, et s'unir avec une nation dont il s'est déclaré l'appui, ne l'eng... ...iblir les expressions de cette promesse, que de les commenter; car si la protection et l'appui que le chef d'une grande nation promet à son sujet, en l'invitant a secouer un joug étranger, et s'unir avec une nation dont il s'est déclaré l'appui, ne l'engagent à rien; si ce n'est pas là un contrat obligatoire et sacré, il ne faut plu...
      ...ine et juste : elle est prévoyante. Une nation qui récompense, trouve partout des amis... ...hacun d'eux. Cette politique n'est pas seulement noble, elle est naturelle, humaine et juste : elle est prévoyante. Une nation qui récompense, trouve partout des amis.
    • Séance du dimanche 4 mars 1792

      - search term matches: (9)

      Séance du dimanche 4 mars 1792

      page 371
      Speaker: Dubois-de-Bellegarde
      ...ayent pas deviendront criminels de lèse-nation et se livreront d'eux-mêmes à toute l'a... « Cependant, les hommes qui ne payent pas deviendront criminels de lèse-nation et se livreront d'eux-mêmes à toute l'animadversion publique.

      Séance du dimanche 4 mars 1792

      page 372
      Speaker: Deliège
      ...irabeau et pour les représentants de la nation qui ont bien mérité et qui mériteront b...
      ...n sa messe fût exécutée aux frais de la nation, à Saint-Eustache, paroisse de Mirabeau...
      ...embre dernier, d'une messe en musique à grand orchestre, intitulée: Messe pour Mirabeau et pour les représentants de la nation qui ont bien mérité et qui mériteront bien de la patrie. Il a prié l'Assemblée nationale d'ordonner que le second jour du mois d'avril prochain sa messe fût exécutée aux frais de la nation, à Saint-Eustache, paroisse de Mirabeau. Il a demandé que l'Assemblée nationale y assistât par commissaires; qu'il lui ...
      Speaker: Deliège
      ... son propre intérêt que la gloire de la nation. ...issons pas, Messieurs, en suivant l'impulsion d'un artiste qui a plutôt consulté son propre intérêt que la gloire de la nation.
      Speaker: Lecointe-Puyraveau
      ...r la messe de M. Janson aux frais de la nation; je demande l'ordre du jour ou le rappo... ...r être complète. Je ne crois pas que l'Assemblée se soit engagée à faire exécuter la messe de M. Janson aux frais de la nation; je demande l'ordre du jour ou le rapport du décret

      Séance du dimanche 4 mars 1792

      page 374
      Speaker: Merlin
      ...u mettre ces biens sous les mains de la nation, seulement pour les protéger, mais bien pour indemniser la nation. Je demande qu'il n'y ait plus de retar... ... de séquestre du bien des émigrés. Sans doute l'Assemblée nationale n'a pas voulu mettre ces biens sous les mains de la nation, seulement pour les protéger, mais bien pour indemniser la nation. Je demande qu'il n'y ait plus de retard dans ce rapport, à moins qu on veuille faire croire que c'est en faveur des ém...

      Séance du dimanche 4 mars 1792

      page 375
      Speaker: Le Président
      ... Si les subsistances appartiennent à la nation, que la nation se charge de les faire refluer des lieu... ... sur des raisons plausibles; notre sort est vraiment digne de votre sollicitude. Si les subsistances appartiennent à la nation, que la nation se charge de les faire refluer des lieux où elles abondent dans ceux où elles manquent, alors les denrées ne seront plu...

      Séance du dimanche 4 mars 1792

      page 381
      ... ses yeux? Mais qu'il tremble devant la nation entière; qu'il sache que la municipalit... ...tice? Le département veut des coupables, où est celui de nous qui ne l'est pas à ses yeux? Mais qu'il tremble devant la nation entière; qu'il sache que la municipalité est prête à verser son sang, plutôt de s'avilir et de devenir esclave.
  • Tome 40 : Du 15 au 30 mars 1792 4 results
    • Séance du jeudi 22 mars 1792, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au soir

      page 386
      Speaker: Charlier
      ...e l'émigré, mais encore l'intérêt de la nation. En conséquence, je propose que l'estim... ...sque le procureur syndic se trouvera pour défendre, non seulement les intérêts de l'émigré, mais encore l'intérêt de la nation. En conséquence, je propose que l'estimation des biens à vendre se fasse contradictoirement avec le procureur syndic du...
      Speaker: Lagrévol
      ...ionaux. Ces derniers appartiennent à la nation; mais les biens séquestrés sont encore ...
      ... des émigrés, sauf l'indemnité due à la nation. D'un côté, c'est votre propriété que v...
      ...té convient que les biens des émigrés ne peuvent être assimilés aux domaines nationaux. Ces derniers appartiennent à la nation; mais les biens séquestrés sont encore la propriété des émigrés, sauf l'indemnité due à la nation. D'un côté, c'est votre propriété que vous vendez; de l'autre côté, c'est la propriété d'un tiers; c'est un tiers que v...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au soir

      page 388
      Speaker: Bigot de Préameneu
      ...t je pense qu'il est de l'intérêt de la nation que les émigrés rentrent dans son sein.... ...les armements des émigrés. Nous deTons chercher à recouvrer notre tranquillité et je pense qu'il est de l'intérêt de la nation que les émigrés rentrent dans son sein. (Murmures prolongés.)
      Speaker: Sédillez
      ...initivement arrêté l'indemnité due à la nation, et les revenus de leurs biens seront v... ...obtenir la jouissance de leurs biens qu'après que l'Assemblée nationale aura définitivement arrêté l'indemnité due à la nation, et les revenus de leurs biens seront versés dans le Trésor public. »
      Speaker: Charlier
      ... rentraient dans le délai d'un mois, la nation ne serait pas indemnisée des dépenses é...
      ...lée aura fixé la somme qui est due à la nation en dédommagement. (Applaudissements.)
      J'observe à l'Assemblée que si tous les émigrés rentraient dans le délai d'un mois, la nation ne serait pas indemnisée des dépenses énormes auxquelles leur sortie du royaume a donné lieu. Il faut donc qu'ils ne puissent entrer en possession de leurs biens que lorsque l'Assemblée aura fixé la somme qui est due à la nation en dédommagement. (Applaudissements.)

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au soir

      page 389
      Speaker: Sédillez
      ...orter l'indemnité qui sera fixée par la nation. ...és rentreront dans la jouissance de l'administration de leurs biens, sauf à supporter l'indemnité qui sera fixée par la nation.
    • Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 440
      Speaker: Cambon
      ...ter que demain on vienne présenter à la nation une offrande de 50,000 livres en assign... ...l est court et il est très intéressant que vous l'entendiez aujourd'hui pour éviter que demain on vienne présenter à la nation une offrande de 50,000 livres en assignats.

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 442
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ... dans la bouche d'un représentant de la nation ! Sans doute, quand il l'a faite, il en... Une accusation aussi inconcevable est bien grave dans la bouche d'un représentant de la nation ! Sans doute, quand il l'a faite, il en avait sous les yeux des preuves évidentes. Quelles sont-elles, Messieurs ? Nous...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 445
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...on, la grandeur des représentants de la nation, et vous imposerez aux passions et aux ... ...du plaisir de voir le sort des noirs amélioré. Parlez avec la dignité de la raison, la grandeur des représentants de la nation, et vous imposerez aux passions et aux préjugés. Je vous en Conjuré, Messieurs, pour votre gloire, pour le bien que vou...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 447
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...lèbre Turgot : Sage et heureuse sera la nation qui, la première, consentira à ne voir ... ... ces principes sont aussi les vôtres, et vous vous rappellerez ces paroles du célèbre Turgot : Sage et heureuse sera la nation qui, la première, consentira à ne voir dans ses colonies que des provinces alliées, et non plus sujette de la métropole...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 449
      Speaker: Gensonné
      ... conspirations qu'on a formés contre la nation française, et qui devaient éclater à la... « Que cet odieux complot paraît lié aux projets de conspirations qu'on a formés contre la nation française, et qui devaient éclater à la fois dans les deux hémisphères;

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 450
      Speaker: Gensonné
      ...de conspiration quon a formés contre la nation française, et qui devaient éclater à la... « Que cet odieux complot paraît lié aux projets de conspiration quon a formés contre la nation française, et qui devaient éclater à la fois dans les deux hémisphères ;
    • Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      - search term matches: (19)

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 457
      Speaker: Fouquet
      ...) relativement aux sommes offertes à la nation par ce particu-lier ; il s'exprime ains... ...port (1) sur la banque de M. Pottin-Vauvineux et présente un projet de décret (1) relativement aux sommes offertes à la nation par ce particu-lier ; il s'exprime ainsi :
      Speaker: Fouquet
      Il en donne 10' 0/0 à la nation, en assignats qui seront brûlés. Il en donne 10' 0/0 à la nation, en assignats qui seront brûlés.
      ...hysique et des arts de la section des 4 Nations. » ? « Amateur de la physique et des arts de la section des 4 Nations. » ?
      ...dérables qu'il se propose de faire à la nation, à fur et mesure, delà rentrée des béné... ...es, en assignats, par le sieur Pottin-Vauvi-; neux (2), et sur celles plus considérables qu'il se propose de faire à la nation, à fur et mesure, delà rentrée des bénéfices que sa banque doit lui procurer. (1) Bibliothèque nationale : Assemblée lé...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 458
      Speaker: Fouquet
      ... répugne pas à la moralité d'une grande nation ; si l'on ne peut pas faire contre leur... ...sement de toute espèce de banques, autres que celles avouées par le commerce, ne répugne pas à la moralité d'une grande nation ; si l'on ne peut pas faire contre leur établissement toutes les objections qui ont eu lieu contre les loteries. Enfin,...
      Speaker: Fouquet
      ...observent que les dons qu'il offre à la nation ne peuvent être mis au nombre de ceux q...
      ... de M. Pottin que l'offre d'associer la nation au bénéfice de sa banque; et, sous ce r...
      ...ats qui vous ont été remis par M. Pottin. Sur cet objet, Messieurs, vos-comités observent que les dons qu'il offre à la nation ne peuvent être mis au nombre de ceux qu'elle reçoit tous les jours du patriotisme des autres citoyens ; ils n'ont vu dans la démarche de M. Pottin que l'offre d'associer la nation au bénéfice de sa banque; et, sous ce rapport, ils n'ont pas cru qu'il fût de sa dignité ae partager des fruits qu'elle...
      Speaker: Fouquet
      ...particulières au bénéfice desquelles la nation ne peut vouloir participer, décrète que... ...osés par le sieur Pottin à la caisse de l'extraordinaire, proviennent de pertes particulières au bénéfice desquelles la nation ne peut vouloir participer, décrète que lesdits assignats lui seront incessamment remis par le trésorier de la caisse d...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 459
      Speaker: Gérardin
      ...'appuie le projet du comité. Jamais une nation ne doit s'associer à un gain aussi immo...
      ...rojet qui puisse écarter à jamais d'une nation régenéree ces escroqueries publiques. Ceci vous ramène aux gains que fait la nation par le moyen épouvantable des loteries;...
      J'appuie le projet du comité. Jamais une nation ne doit s'associer à un gain aussi immoral. Il est temps que l'Assemblée réprouve toutes ces loteries qui ne sont que grandes duperies nationales. Elle a déjà chargé ses comités de lui présenter un projet qui puisse écarter à jamais d'une nation régenéree ces escroqueries publiques. Ceci vous ramène aux gains que fait la nation par le moyen épouvantable des loteries; tout le monde doit désirer voir arriver l'époque où l'on pourra remettre ce gen...
      Speaker: Gérardin
      ... une loi salutaire défendra à jamais la nation contre le jeux de hasard et la loterie ... ...dans cette espèce de jeu et doit en préserver le bon citoyen, jusqu'au moment où une loi salutaire défendra à jamais la nation contre le jeux de hasard et la loterie royale, (bravo ! Bravo! Vifs applaudissements.)

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 460
      Speaker: Journu-Auber
      ...Pondichéry ici, seront supportés par la nation. ... leur passage d'ici à . Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry ici, seront supportés par la nation.
      Speaker: Journu-Auber
      ...Pondichéry ici, seront supportés par la nation, » ...de leur passage d'ici à Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry ici, seront supportés par la nation, »
      Speaker: Lacombe-Saint-Michel
      ...bserve qu'il est de la générosité de la nation d'en faire les avances, sauf son recour... J'appuie cette proposition ; mais j'observe qu'il est de la générosité de la nation d'en faire les avances, sauf son recours contre ceux qui ont ordonné l'exil.

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 461
      Speaker: Lacombe-Saint-Michel
      ...ndichéry à Paris, seront avancés par la nation, sauf le recours contre les auteurs de ... ...eur voyage de Paris à Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry à Paris, seront avancés par la nation, sauf le recours contre les auteurs de leur déportation. »
      Speaker: Mouysset
      ...e en retour, sauf le même recours de la nation, et sans préjudice du droit réservé aux... ...terre, depuis le jour de leur départ de Pondichéry, jusqu'à celui de leur arrivée en retour, sauf le même recours de la nation, et sans préjudice du droit réservé auxdits exilés de répéter les indemnités qu'ils réclament, contre les mêmes auteurs...
      Speaker: Mouysset
      ...ndichéry à Paris, seront avancés par la nation, sauf le recours contre les auteurs de ... ...eur voyage de Paris à Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry à Paris, seront avancés par la nation, sauf le recours contre les auteurs de leur déportation.
      Speaker: Mouysset
      ...e en retour, sauf le même recours de la nation, et sans préjudice du droit réservé aux... Pondichéry, jusqu'à celui de leur arrivée en retour, sauf le même recours de la nation, et sans préjudice du droit réservé auxdits exilés de répéter les indemnités qu'ils réclament, contre les mêmes auteurs...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 469
      Speaker: Lecointre
      ..., seront conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l... ...ux, Etienne Bourgéant et Pierre Montegut, retenus par la municipalité de Langres, seront conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l'armée à Lunéville.

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 470
      Speaker: Rouyer
      ..., seront conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l... ...ux, Etienne Bourgéant et Pierre Montégut, retenus par la municipalité de Langres, seront conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l'armée, à Lunéville.
    • Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      - search term matches: (20)

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 654
      Speaker: Cartier-Douineau
      ...fortunés si vous ne déclarez pas que la nation les prend sous sa protection maternelle... ...plupart sont au moment d'être renvoyés de leurs pensions. Que deviendront ces infortunés si vous ne déclarez pas que la nation les prend sous sa protection maternelle?

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 655
      Speaker: Morlet
      ...s ensuite parmi les représentants de la nation. ...vision présente la vérification des pouvoirs de ce député, afin qu'il, soit admis ensuite parmi les représentants de la nation.
      ...grés, qu'elle a mis sous la main de "la nation par son décret du 9 février dernier, se... ...sidérant qu'il importe de terminer promptement la manière dont les biens des émigrés, qu'elle a mis sous la main de "la nation par son décret du 9 février dernier, seront administrés, de régler les moyens d'exécution de cette main-mise, et les ex...

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 656
      Speaker: Sédillez
      ...s, sont affectés à l'indemnité due à la nation. « Les biens des Français émigrés, et les revenus de ces biens, sont affectés à l'indemnité due à la nation.
      Speaker: Sédillez
      ...ts biens demeureront sous la main de la nation, sont déclarées nulles. ... ainsi que toutes celles qui pourraient être faites par la suite, tant que lesdits biens demeureront sous la main de la nation, sont déclarées nulles.

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 658
      Speaker: Sédillez
      ...t article qui fixe l'indemnité due à la nation par les Français émigrés, je propose l'... Un membre : A la suite dé cet article qui fixe l'indemnité due à la nation par les Français émigrés, je propose l'article additionnel suivant :
      Speaker: Sédillez
      « La même indemnité sera due à la nation, et par elle exercée sur les droits suc... « La même indemnité sera due à la nation, et par elle exercée sur les droits successifs échus ou à échoir aux enfants de famille en état de porter les armes, qu...
      Speaker: Sédillez
      ...de l'indemnité due par les émigrés à la nation. ...inuer de veiller à la conservation de toutes les propriétés qui forment le gage de l'indemnité due par les émigrés à la nation.

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 659
      Speaker: Dumolard
      ...s, n'ont d'autre but que d'assurer à la nation des indemnités légitimes, et d'ôter aux... ...rononcent déjà pour le même l'ait des peines rigoureuses. Ces articles, Messieurs, n'ont d'autre but que d'assurer à la nation des indemnités légitimes, et d'ôter aux émigrés les moyens de lui nuire. En. uu mot, ils garantissent tout payement de ...
      Speaker: Dumolard
      ...parce que je ne pense pas que, chez une nation libre, une loi pénale doive avoir un ef... ...daction je n'adopte pas la première partie de l'article présenté par le comité, parce que je ne pense pas que, chez une nation libre, une loi pénale doive avoir un effet rétroactif.
      Speaker: Delacroix
      ...émigrés seraient mis sous la main de la nation, Vous avez décrété qu'ils payeraient la... ...ssem-blée^fcn contradiction avec elle-même. Vous avez décrété que les biens des émigrés seraient mis sous la main de la nation, Vous avez décrété qu'ils payeraient la triple imposition, ce serait vous mettre en contradiction avec vous-mêmes que d...

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 660
      Speaker: Dumouriez
      ... à. la partie saine et principale de la nation française, c'est-à-dire à l'aristocrati... Cette note est terminée par un appel à. la partie saine et principale de la nation française, c'est-à-dire à l'aristocratie (Rires et applaudissements.), pour se rallier au concert des puissances : il m...
      Speaker: Dumouriez
      ...décisiye que j'ai demandée au nom de la nation et du roi, et que je recevrai sous peu ... ...ère d'un grand peuple fort de la justice de sa cause, la réponse catégorique et décisiye que j'ai demandée au nom de la nation et du roi, et que je recevrai sous peu de jours. (Applaudissements.)

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 661
      Speaker: Tardiveau
      ... à la dignité ni à l'indépendance de la nation, d'entrer en discussion sur des objets ... ...ir à proposer les moyens de les faire cesser. Le roi n'a pas pensé qu'il convînt à la dignité ni à l'indépendance de la nation, d'entrer en discussion sur des objets qu'elle regarde comme relatifs à la situation intérieure du royaume ; mais Sa Ma...
      Speaker: Tardiveau
      ..., que l'Empereur désirait convaincre ia nation française combien sont calomnieuses les...
      ...ans son attachement et dans celui de la nation française à la Constitution, et se conf...
      « Il a connu, par les mêmes communications, que l'Empereur désirait convaincre ia nation française combien sont calomnieuses les imputations que l'on s'est permises contre Sa Majesté Impériale, en la taxant d...
      ...ncertitudes tfop longtemps prolongéés, le roi déclare que mettant sa confiance dans son attachement et dans celui de la nation française à la Constitution, et se confiant également à l'amour du peuple-français, il ne peut voir qu'avecT peine un c...
      Speaker: Tardiveau
      ...ées ont pour objet de garantir les deux nations des calamités de la guerre. L'ambassade... ...e s'adressent deux princes déjà unis par tant d autres liens. Les mesures proposées ont pour objet de garantir les deux nations des calamités de la guerre. L'ambassadeur se félicite d'avoir l'occasion de présenter cette réflexion importante à M. l...
      Speaker: Tardiveau
      ...entiments de justice et d'honneur d'une nation distinguée par sa douceur et la raison,... ...té, autrichienne s'y attend d'autant plus de sa part, qu'elle présume trop des sentiments de justice et d'honneur d'une nation distinguée par sa douceur et la raison, pour s'interdire l'espoir qu'elle ne tardera pas à soustraire sa dignité, son i...

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 662
      Speaker: Tardiveau
      ...que la patrie saine et principale de la nation envisagera alors, dans une perspective ... ...sent leurs artifices et leurs desseins prévaloir, Sa Majesté se flatte du moins que la patrie saine et principale de la nation envisagera alors, dans une perspective consolante d'appui, l'existence d'un concert dont les vues sont dignes de sa con...

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 663
      Speaker: Tardiveau
      ..., soldats et autres citoyens, envers la nation française, seront punis de mort. » ...urs armes, sur le territoire français; soit à ébranler la fidélité des officiers, soldats et autres citoyens, envers la nation française, seront punis de mort. »

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 666
      Speaker: Becquey
      ...nte des sels et tabacs appartenant à la nation. Décret relatif à la vente des sels et tabacs appartenant à la nation.
      Speaker: Becquey
      ... seront "conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l... Décret portant que-les 20 chevaux retenus par la municipalité de Langres seront "conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l'armée.
  • Tome 41 : Du 30 mars au 16 avril 1792 5 results
    • Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      page 5
      ...igrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par Son décret du 9 février dernier, se... ...dérant \qu'il importe de déterminer promptement La manière dont les biens des émigrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par Son décret du 9 février dernier, seront administrés, de régler les moyens d'exécution dé cette main mise, et les ex...
      ...s, sont affectés à l'indemnité due à la nation. « Les biens des Français émigrés, et les revenus de ces biens, sont affectés à l'indemnité due à la nation.
      ...ts biens demeureront sous la main de la nation, sont déclarées nulles. ... ainsi que toutes celles qui pourraient être faites par la suite, tant que lesdits biens demeureront sous la main de la nation, sont déclarées nulles.

      Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      page 7
      « La même indemnité sera due à la nation, et par elle exercée sur les droits suc... « La même indemnité sera due à la nation, et par elle exercée sur les droits successifs, échus ou à, échoir aux enfants de famille, en état de porter les armes,...

      Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      page 8
      ...de l'indemnité due par les émigrés à la nation. ...inuer de veiller à la conservation de toutes les propriétés qui forment le gage de l'indemnité due par les émigrés à la nation.
    • Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 13
      Speaker: Dehaussy-Robecourt
      ...e 1792. Cette disposition est juste. La nation peut imposer à ses bienfaits telles con... ...urront pas justifier de leur résidence en France pendant les six premiers mois de 1792. Cette disposition est juste. La nation peut imposer à ses bienfaits telles conditions que bon lui semble, sans qu'aucun citoyen soit fondé à s'èn plaindre; ma...
      Speaker: Dehaussy-Robecourt
      ...es biens des émigrés sous la main de la nation, c'est-à-dire avant qu'aucune loi leur ... ... dans le courant de janvier et avant, le 9 février, époque du décret qui a mis les biens des émigrés sous la main de la nation, c'est-à-dire avant qu'aucune loi leur en eût imposé l'obligation, ceux qui, sous la protection de la loi, jouissaient ...

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 17
      Speaker: Dupont-Grandjardin
      ...s mains, et ils en sont comptables à la nation, ainsi que de la validité de leurs paye... ...let en font à l'effectif.. La différence du.complet à l'effectif reste dans leurs mains, et ils en sont comptables à la nation, ainsi que de la validité de leurs payements. Le ministre de la guerre n'a d'autres fonctions à cet égard que de faire ...

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 20
      Speaker: Dupont-Grandjardin
      ...it autrement négligé les intérêts de la nation. ...ouvé, dans la suite, qu'il aurait refusé des conditions meilleures ou qu'il aurait autrement négligé les intérêts de la nation.
      Speaker: Cambon
      ... les fusils reviennent à 66 livres à la nation; ces fusils devaient être livrés à rais...
      ...rs, et s'il a veillé aux intérêts de la nation, parce que des fusils de munitions à 66...
      ...able, et le schelling revient à 44 sols; dans le moment actuel, c'est-a-dire que les fusils reviennent à 66 livres à la nation; ces fusils devaient être livrés à raison de 6 à 7,000 par mois, et nous n'en avons point encore reçu. J'ai entendu à l...
      ...que le ministre a passés, afin que nous puissions savoir s'il a rempli ses devoirs, et s'il a veillé aux intérêts de la nation, parce que des fusils de munitions à 66 livres sont d'un prix exorbitant. En conséquence, je demande qu on examine séri...

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 21
      Speaker: Taillefer
      ...le ministre est très désavantageux à la nation, puisque les fabriques de Tulle, cfè Sa... ...er des fusils, qu'ils faisaient eux-mêmes. 11 est clair que le marché passé par le ministre est très désavantageux à la nation, puisque les fabriques de Tulle, cfè Saint-Etienne et de Montbrison fournissent, pour 18 livres, de très belles armes d...
      Speaker: Lecointre
      ...gères pour avoir 222,000 fusils pour la nation française, ni M. de Narbonne qui a pass... ...ue ni M. Duportail, qui a cependant passé deLs marchés avec des puissances étrangères pour avoir 222,000 fusils pour la nation française, ni M. de Narbonne qui a passé des marchés pour 269,000 fusils, n'ont eu l'intention d'armer, et je le prouve...
      Speaker: Cambon
      ...e plus avantageusement possible pour la nation. L'impression des pièces justificatives...
      ...e en longueur et coûtera très cher à la nation. Il faut simplement déposer les pièces ...
      dex savoir si les marchés ont été ou non passés le plus avantageusement possible pour la nation. L'impression des pièces justificatives fera traîner l'affaire en longueur et coûtera très cher à la nation. Il faut simplement déposer les pièces aux archives, afin que tous les membres puissent aller les y consulter, et que n...
      Speaker: Marant
      ...stre a préféré des marchés onéreux à la nation, à d'autres marchés avantageux. Je dema... Il s'agit de savoir si le ministre a préféré des marchés onéreux à la nation, à d'autres marchés avantageux. Je demande que la question se réduise à ce point.
      Speaker: Lecointre
      ... Duportail a fait, pour le compte de la nation, pendant les mois d'août, septembre et ... M. Duportail a fait, pour le compte de la nation, pendant les mois d'août, septembre et octobre 1791, marchés, avec différents étrangers, de 222,000 fusils; sur ces mar...

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 24
      Speaker: Coubé
      La nation demande la guerre contre les rois voisi... La nation demande la guerre contre les rois voisins qui refusent de reconnaître le légitime exercice de sa souveraineté, et préte...
    • Séance du dimanche 15 avril 1792

      - search term matches: (14)

      Séance du dimanche 15 avril 1792

      page 683
      Speaker: Kersaint
      ...le prix en entre dans les coffres de la nation. Sans notre travail, les chantiers de P...
      ...t auprès de ses poêles glacés. Ainsi la nation entière, ses représentants individuelle...
      « Par notre travail les bois se vendent, s'exploitent, le prix en entre dans les coffres de la nation. Sans notre travail, les chantiers de Paris seraient dégarnis, et l'Assemblée nationale se morfondrait auprès de ses poêles glacés. Ainsi la nation entière, ses représentants individuellement jouissent chaque jour du fruit de nos travaux; et l'on nous prive de nos ap...

      Séance du dimanche 15 avril 1792

      page 687
      Speaker: Garran-de-Coulon
      , grand procurateur de la nation. Hier, M. Pellicot, mon collègue, m'a é... , grand procurateur de la nation. Hier, M. Pellicot, mon collègue, m'a écrit deux lettres sur le même bbjet. J'ai à vôus faire part des observations qu'...
      Speaker: Garran-de-Coulon
      , grand procurateur de la nation. Je demande encore, qu'en statuant sur ... , grand procurateur de la nation. Je demande encore, qu'en statuant sur les observations des procureurs généraux syndics, de divers départements, et sur...

      Séance du dimanche 15 avril 1792

      page 689
      Speaker: Dumolard
      ...e maintien des droits des hommes et des nations. ...eur patrie et les tyrans, une barrière inexpugnable de peuples confédérés pour le maintien des droits des hommes et des nations.

      Séance du dimanche 15 avril 1792

      page 690
      Speaker: Dumolard
      ...erspective pour lés représentants de la nation, c'est la rapidité des idées humaines e... ...rantir à tous les hommes de bonne foi la liberté de leurs cultes. S'il est une perspective pour lés représentants de la nation, c'est la rapidité des idées humaines et philosophiques à se, répandre parmi les citoyens. La société champêtre d'Héric...

      Séance du dimanche 15 avril 1792

      page 691
      Speaker: Dumolard
      ...h quoi ! représentants de la plus belle nation de l'univers, pourriez-vous vous dégrad... ...votre union fera votre force et la nôtre ; vos divisious tueraient la liberté. Eh quoi ! représentants de la plus belle nation de l'univers, pourriez-vous vous dégrader au point de n'être que les défenseurs ou les détracteurs de l'opinion dominan...

      Séance du dimanche 15 avril 1792

      page 693
      Speaker: Dumolard
      ...nlever le respect et la confiance de la nation, afin de réveiller en elle le vieil esp... ...ution cherchent-ils à compromettre votre dignité; en vain cherchent-ils à vous enlever le respect et la confiance de la nation, afin de réveiller en elle le vieil esprit d'idolâtrie pour ses anciens tyrans ; ils s'abusent, elle né prendra point l...
      Speaker: Dumolard
      ...vers son maître; c'est-à-dire envers la nation. ...éloignée) qui se rendra coupable du crime de trahison envers son souverain et envers son maître; c'est-à-dire envers la nation.
      Speaker: Dumolard
      ...h quoi! représentants de la plus Jbelle nation de l'univers, pourriez-vous vous dégrad... ... Votre union fera votre force et la nôtre, vos divisions tueraient la liberté. Eh quoi! représentants de la plus Jbelle nation de l'univers, pourriez-vous vous dégrader au point de n'être que les défenseurs ou les détracteurs de l'opinion dominan...

      Séance du dimanche 15 avril 1792

      page 695
      Speaker: Lasource
      ...viez été instruits qu'il avait trahi la nation, en désobéissant aux ordres formels du ... ...décret d accusation contre M. de Noailles, vous y étiez engagés parce que vous aviez été instruits qu'il avait trahi la nation, en désobéissant aux ordres formels du roi. Aujourd'hui, vous apprenez, par le ministre des affaires étrangères, que M-...

      Séance du dimanche 15 avril 1792

      page 696
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...peint tous les sujets de plainte que la nation française a justement, dans sa propre o... ...à-dessus, j'ai jeté les yeux sur la dépêche de M. de Noailles. Après vous avoir peint tous les sujets de plainte que la nation française a justement, dans sa propre opinion à lui ambassadeur, contre la cour de Vienne, il ajoute ces mots remarquab...
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...nquer à ce qui est dû à l'honneur de la nation et à la dignité du roi, si je faisais i... ...ui restent ouvertes à la négociation? je les. connais si peu, que jè croirais manquer à ce qui est dû à l'honneur de la nation et à la dignité du roi, si je faisais ici une démarche auprès du ministère, avant que vous ayez eu la bonté.
    • Séance du dimanche 1 avril 1792

      - search term matches: (11)

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 50
      Speaker: Daverhoult
      « Aux représentants de la nation : « Par A. P. B. Cochelet, ex-député de... « Aux représentants de la nation : « Par A. P. B. Cochelet, ex-député de Gharleville « à l'Assemblée nationale Constituante, r Juge du tribunal du distr...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 51
      Speaker: Daverhoult
      « Représentants de la Nation. « Représentants de la Nation.
      Speaker: Daverhoult
      ...s faire déposer dans les archives de la Nation, pour que dans le dépôt des lois qui as... ...ette arme redoutable aux brigands, qui peut le devenir à nos ennemis, daignez les faire déposer dans les archives de la Nation, pour que dans le dépôt des lois qui assurent au peuple,, Egalité, Propriété, Liberté, il existe un monument du droit i...
      Speaker: Daverhoult
      « Représentants de la Nation, vous partagerez la gloire dès fidèles ...
      ...a soumission aux lois, on régénérera la nation, on lui préparera des officiers de sant...
      « Représentants de la Nation, vous partagerez la gloire dès fidèles représentants de communes de 1789 ! Ils ont déelaré les Droits de l'homme, créé ...
      ...pirant la vertu de l'iégalité, là passion de la liberté, l'amour de la patrie, la soumission aux lois, on régénérera la nation, on lui préparera des officiers de santé, de morale, des hommes de loi, des magistrats, des juges, des législateurs, ch...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 59
      Speaker: Cambon
      ...as permis de vons offrir de plus amples nations. Quant à ce qui a précédé l'époque du -... ...elles instructions que je recherchais sur la ville d'Arles et dont il ne m'est pas permis de vons offrir de plus amples nations. Quant à ce qui a précédé l'époque du -26 février, les anciens membres du directoire qui sont ou qui devraient être ici...
      Speaker: Cambon
      ...stitutïonneîle,c'était un crime de ïèse-nation. Cet exemple m'inspira de l'inquiétude ... ... ses ordres les canons de cette forteresse. Une telle démarche étaitplusqu'ineonstitutïonneîle,c'était un crime de ïèse-nation. Cet exemple m'inspira de l'inquiétude ; j'écrivis aussitôt en ma qualité de procureur général syndic, dont je rempliss...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 61
      Speaker: Cambon
      ...e éprouve lorsqu'elle peut montrer à la nation entière l'accord parfait de ses princip... ...aigne la calomnie et avec cette satisfàction intime qu'une âme franche et honnête éprouve lorsqu'elle peut montrer à la nation entière l'accord parfait de ses principes et de ses actions avec le serment qu'elle a fait de mourir mille fois plutôt ...
      Speaker: Cambon
      ...pect qui est dû aux représentants de la nation. ...parais devant vous, Mès-sieurs, avéc la fermete d'un homme libre, et avec le respect qui est dû aux représentants de la nation.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 63
      Speaker: Duhem
      ...ieu ne plaise que je la sollicite de la nation; je demande au contraire à ce qu'elle m... « Quant à la dépense des remèdes particuliers, à Dieu ne plaise que je la sollicite de la nation; je demande au contraire à ce qu'elle me soit absolument personnelle.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 64
      Speaker: Le Président
      ...oit élevé un monument à la gloire de la nation. ... pour détruire la mendicité et soulager l'indigence» Il demande en outre qu'il soit élevé un monument à la gloire de la nation.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 68
      ... et là connaissance du droit commun des nations, en fera mieux ressortir les avantages ... ...cours ennuyeux des études ordinaires, et en le dirigeant vers l'utilité publique et là connaissance du droit commun des nations, en fera mieux ressortir les avantages moraux- et physiques de la Société. Hâtez-vous donc, législateurs, de répondre a...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 70
      ...aire pour faire respecter le vceu de la nation et Celui du roi, celle de la force inté... Si l'organisation de l'armée destinée à la défense extérieure est nécessaire pour faire respecter le vceu de la nation et Celui du roi, celle de la force intérieure, chargée de protéger l'exécution de la loi et plus spécialement consacrée...
      ...'ont reproché d'avoir voulu donner à la nation l'impulsion de la guerre. Rien ne sert ...
      ...'au nom des dangers et de la gloire; la nation elle-même, déchirée par des troubles to...
      ...ques personnes ont condamné les préparatifs que j'ai faits en tout genre ; ils m'ont reproché d'avoir voulu donner à la nation l'impulsion de la guerre. Rien ne sert les négociations qui tendent à la paix comme de se montrer décidé à la guerre. L'armée désorganisée ne pouvait être ralliée qu'au nom des dangers et de la gloire; la nation elle-même, déchirée par des troubles toujours renaissants, devait chercher à se réunir contre des ennemis communs; nos ...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 71
      ...mme un moyen de relever la dignité de U nation aux yeux des étrangers, et de nous prés... d'abord comme un moyen de relever la dignité de U nation aux yeux des étrangers, et de nous préserver de l'invasion insensée des Français mécontents. J'ai développé mon opinion...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 75
      ...cès fait la gloire et l'espérance de la nation. ...outes les mesures avaient éié prises pour accélérer cette opération, dont le succès fait la gloire et l'espérance de la nation.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 77
      ...rait le caractère le plus auguste de la nation française, la loyauté ; ...ègues qui n'ont agi que de concert avec elle et pour rintérêt public, elle trahirait le caractère le plus auguste de la nation française, la loyauté ;
    • Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      page 84
      Speaker: Fauchet
      ... se façonner avec la souveraineté de la nation ; mais elle ne doit pas être exagérée. ... ...égard des principaux agents d'un pouvoir qui aura encore longtemps de la peine à se façonner avec la souveraineté de la nation ; mais elle ne doit pas être exagérée. (Applaudissements.) Sanctionnons la justice sévère que ûous avons dû exercer env...

      Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      page 88
      Speaker: De Narbonne
      ...ts qu'il- est facile d'exciter dans une nation nouvelle, jalouse dé la liberté, ét que... ...it présenté des hommes pour l'exécuter? Ils fondent leur espoir sur les mouvements qu'il- est facile d'exciter dans une nation nouvelle, jalouse dé la liberté, ét que ce nom a le droit d'émouvoir, quel que soit celui qui l'invoque. Je m'honore d'...

      Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      page 89
      Speaker: Merlin
      ... qu'ils doivent aux représentants de la nation assemblés en Assemblée nationale. (Rire... ...bien loin d'approuver les citoyens des tribunes qui oseraient manquer au respect qu'ils doivent aux représentants de la nation assemblés en Assemblée nationale. (Rires et murmures.) :

      Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      page 90
      Speaker: Dumolard
      ...lez l'orateur à l'ordre; 11 manque à la nation entière. (Oui! oui!) I Monsieur le président, rappelez l'orateur à l'ordre; 11 manque à la nation entière. (Oui! oui!) I
      Speaker: Gentil
      ... soit rappelé à l'ordre ; il insulte la nation. Vous dévoilez vos desseins perfides. (Bruit.) Je demande que l'orateur soit rappelé à l'ordre ; il insulte la nation.
      Speaker: Le Président
      ...ent aux séances des représentants de la nation. (Applaudissements.) ...t ici et qu'il n'y a pas de distinction de tribunes pour les citoyens qui assistent aux séances des représentants de la nation. (Applaudissements.)
  • Tome 42 : Du 17 avril au 4 mai 1792 1 result
    • Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 59
      Speaker: Lafon-Ladebat
      ...de'sop sùlet et des représentants de la nation française- (Ap-plaudistements.) publier, sous les auspices de l'Assemblée nationale, un ouvrage également digne de'sop sùlet et des représentants de la nation française- (Ap-plaudistements.)

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 60
      Speaker: Lagrévol
      ...écret qui met en régie, au compte de la nation, les vivres et fourrages de l'armée. Décret qui met en régie, au compte de la nation, les vivres et fourrages de l'armée.

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 64
      Speaker: Rouyer
      ...ibution de la liste, De cette façon, la nation française connaîtra ceux en qui elle do... ...itté-rentes divisions militaires et que la question soit ajournée après la distribution de la liste, De cette façon, la nation française connaîtra ceux en qui elle doit confier le sort de ses armes.

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 65
      Speaker: Delmas
      ...ls ne méritaient pas la confiance de la nation, ni par conséquent celle du ministre. A... ...les anciens officiers généraux n'étaient pas dans le sens de la Révolution, qu'ils ne méritaient pas la confiance de la nation, ni par conséquent celle du ministre. Alors, pour donner au roi toute la latitude possible pour faire son choix, on a p...

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 67
      Speaker: Ducos
      ...erront forcés d'ouvrir leurs portes aux nations étrangères, et de vendre directement le... ...re, et ne leur laisse que la perspective de Jes vëpdfe à très bas prix, ils se verront forcés d'ouvrir leurs portes aux nations étrangères, et de vendre directement leurs cotons aux .colonies anglaises. Ainsi la Francp se verra bientôt' dépourvue ...

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 69
      Speaker: Duranthon
      ...ais, entre tous les représentants de la nation. (Applaudissements.) ...ntenir l'harmonie et la confiance qui doivent exister, pour le bonheur des Français, entre tous les représentants de la nation. (Applaudissements.)

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 70
      Speaker: Cambon
      ... toutes les dëttës ët des besoins dè la nation, dont le sëul exposé f bus a decupés pe... ... terminé la première partie de notre rapport, 4 elle contient le détail exact dë toutes les dëttës ët des besoins dè la nation, dont le sëul exposé f bus a decupés pendant plusieurs hebré§. Quel temps në faudrait-il pàs pour vous présenter le réc...
      Speaker: Cambon
      ... donc quelles sont les ressources de la nation pour satisfaire tous les créancier^ et ... Examinons donc quelles sont les ressources de la nation pour satisfaire tous les créancier^ et pour effacer de notre histoire cette époque de calamité, source fatale de l'agio...

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 78
      ...1,009,650,522 livres qui sont dues à la nation, doivent produire, jusqu'à leur payement, un intérêt de 5 0/0, et la nation n'en paye aucun pour les assignats qui ... Cependant les 1,009,650,522 livres qui sont dues à la nation, doivent produire, jusqu'à leur payement, un intérêt de 5 0/0, et la nation n'en paye aucun pour les assignats qui sont en circulation.
      ...49,908,^57, les acquéreurs doivent à là nation les iijtérêts à raisop de 5 M), depuis ... ...eapbre 1790, et son produit s'étant éïévé jusqu'au preMîër hoveïhbï'ë l?9l à 1,449,908,^57, les acquéreurs doivent à là nation les iijtérêts à raisop de 5 M), depuis lérjpur de leur adj.ydicatiop, pour le capital qu'ilf n'ont pas acquitté. - x. f...

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 79
      ...ître à tout instant ce qui sera dû à la nation en capital et intérêt. Il est à^désirer... ...n règle; il établit dans ce. moment un ordre ae comptabilité qpl lili fera connaître à tout instant ce qui sera dû à la nation en capital et intérêt. Il est à^désirer qùé ce travail se termine et acquière bientôt la perfection qu'il se propose de...

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 85
      ...menées des ennemis de la Révolution, la nation aura vendu, dans l'espace de 15 à 18 mo... Ainsi, malgré les sourdes menées des ennemis de la Révolution, la nation aura vendu, dans l'espace de 15 à 18 mois, un capital de 2,225,638,236 en biens nationaux.
  • Tome 43 : Du 4 au 22 mai 1792 2 results
    • Séance du vendredi 11 mai 1792, au soir

      - search term matches: (6)

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au soir

      page 254
      Speaker: Lacuée
      « Monsieur le maréchal, la nation vous remercie. TeLest, monsieur le maré...
      ...l est l'interprète des sentiments de la nation. »
      « Monsieur le maréchal, la nation vous remercie. TeLest, monsieur le maréchal, le décret que l'Assemblée nationale /ient ,de rendre, qu'elle m'a chargé d...
      ...le maréchal, d'être dans ces circonstances l'organe du Corps législatif, comme il est l'interprète des sentiments de la nation. »
      Speaker: Chéron-La-Bruyère
      ...e nationale vous remercié, au nom de la nation, de votre patriotisme aussi délicat que... « Monsieur le maréchal, l'Assemblée nationale vous remercié, au nom de la nation, de votre patriotisme aussi délicat que généreux. »,

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au soir

      page 255
      Speaker: Guyton-Morveau
      ...n doivent cesser d'être salariés par la nation. ...mettre en règle et déterminer l'époque à laquelle les agents de cette liquidation doivent cesser d'être salariés par la nation.

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au soir

      page 256
      Speaker: Elie Lacoste
      ...nale, considérant qu'il est digne d'une nation généreuse de venir au secours des veuve... « L'Assemblée nationale, considérant qu'il est digne d'une nation généreuse de venir au secours des veuves et enfants des citoyens qui ont servi la patrie ; considérant que les sieurs J...
      Speaker: Delacroix
      ...ale, considérant qu'il est' digne d'une nation généreuse de venir au secours des veuve... ... M. Delacroix.) Suit le texte définitif du décret rendu : j « L'Assemblée nationale, considérant qu'il est' digne d'une nation généreuse de venir au secours des veuves et enfants des citoyens qui ont servi la patrie ; considérant que les sieurs J...

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au soir

      page 261
      ... travail comme appartenant à toutes les nations. ...s seront reçus avec plaisir par les commissaires qui regardent, d'ailleurs, leur travail comme appartenant à toutes les nations.

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au soir

      page 262
      ...e aussi criante, consacrée au nom de la nation ! ...opprimés ont été réduits à dévorer, dans l'amer' tume du désespoir, une injustice aussi criante, consacrée au nom de la nation !

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au soir

      page 263
      ...ction criminelle, commandé au nom de la nation, le droit d'indemnité n'en a que plus d... ...olable... Elle est au-dessus de toute atteinte... Et dans le silence même de l'action criminelle, commandé au nom de la nation, le droit d'indemnité n'en a que plus d'intérêt. Tout ce que la justice semble perdre à regret, dans cette im-
      ...ifférence a compromis l'équilibre de la nation... C'est un attentat à l'humanité. ..., sans indemnité, au désespoir, et les dévouer à l'indigence? Cette coupable indifférence a compromis l'équilibre de la nation... C'est un attentat à l'humanité.

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au soir

      page 264
      ...ndé par les circonstances, au nom de la nation, que reste-t-iL à ces veuves, sinoti de se jeter avec confiance dans 1e. sein de la nation ! ... 14 septembre vous paraît nécessaire au bien public, si c'est un sacrifice commandé par les circonstances, au nom de la nation, que reste-t-iL à ces veuves, sinoti de se jeter avec confiance dans 1e. sein de la nation !
      ...les demandent donc,,' en ce cas, que la nation pourvoie à tous les dédommagements des ...
      ...épafepour le reste de leur vie ; que la nation, leur assure une existence digne de sa justice et de leur infortune ; que la nation prenne-soin des deux orphelines du malh...
      Elles demandent donc,,' en ce cas, que la nation pourvoie à tous les dédommagements des torts que l'assassinat de leurs maris leur a,fait éprouver et de ceux qu'il leur prépafepour le reste de leur vie ; que la nation, leur assure une existence digne de sa justice et de leur infortune ; que la nation prenne-soin des deux orphelines du malheureux Julien. Elles n'ont plus de père, hélas, ces innocentes victimes ! Mais, ...
    • Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 109
      Speaker: Chéron-La-Bruyère
      ...hions enfin s'ils seront les amis de la nation souveraine, ou s'ils ne seront que les ... ...nes, de S'occuper enfin de nos capitulations avec les Suisses, afin que nous sachions enfin s'ils seront les amis de la nation souveraine, ou s'ils ne seront que les alliés du pouvoir exécutif.

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 111
      Speaker: Pastoret
      ...e servitude ne puniraient pas assez une nàtion qui laisserait échapper la liberté aprè... ...mphent oU se brisent dàiis ses rtiâihs. Les tourments ou la honte d'une êternëlle servitude ne puniraient pas assez une nàtion qui laisserait échapper la liberté après l'avoir conquise.

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 112
      Speaker: Gérardin
      ...e servitude ne puniraient pas assez une nation qui laisserait échapper la liberté, apr... ...riomphent ou se brisent dans ses mains. Les tourments ou la honte d'une éternelle servitude ne puniraient pas assez une nation qui laisserait échapper la liberté, après l'avoir conquise.

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 120
      Speaker: Tardiveau
      La nation, qûi veut : maintenir sa dignité et ass... La nation, qûi veut : maintenir sa dignité et assurer son indépendance; a pu, a çlp même s'attendre à des revers ; tel est lp sor...
      Speaker: Tardiveau
      ... 'à la'trahison et :qui trahissaient la nation dont ils exposaient l'armée par leur fu... ...ent perverses. -Saàs doute, les lâches qui, sur! lé champ de bataille., eriaiènt 'à la'trahison et :qui trahissaient la nation dont ils exposaient l'armée par leur fuite coupable;-oht-cherché-à voiler leur crime1 par de nouveaux attentats. La lâc...
      Speaker: Tardiveau
      Représentants de là nation,; vous voulez 'que les coupables soient... Représentants de là nation,; vous voulez 'que les coupables soient connus et punis: Vous voulez qu'un, exèmple éclatant, de la justice? nationale ...

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 124
      ...confiance que je mets en l'équité d'une nation à laquelle j'ai été constamment dévoué.... ...imer à Sa Majesté l'hommage de mon attachement respectueux à sa personne, et la confiance que je mets en l'équité d'une nation à laquelle j'ai été constamment dévoué. Ces sentiments, transmis par votre organe, me font espérer le succès de ma dema...
      ...e sentiment que le premier devoir d'une nation puissante est celui d'être juste. ... a déterminé son arrêté suspensif, était sa conviction intime de nos droits et le sentiment que le premier devoir d'une nation puissante est celui d'être juste.

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 125
      que je mets à l'équité d'une nation éclairée et généreuse, tous ces sentime... que je mets à l'équité d'une nation éclairée et généreuse, tous ces sentiments me font espérer que le traité dont je demande l'exécution sera religieusemen...

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 126
      ...raité avec çèlle de la suprématie de la nation. ...on de cette abbaye, qui puisse concilier l'in-dispensâbilité de l'exécution du traité avec çèlle de la suprématie de la nation.
      ...laré que leurs biens appartiennent à la nation, et ordonné quils seront Vendus. Aussit...
      ...qui l'a soumise à la souveraineté de la nation française, mais une convention vo lonta...
      ...principes. L'Assemblée nationale a supprimé en France les ordres religieux,; déclaré que leurs biens appartiennent à la nation, et ordonné quils seront Vendus. Aussitôt que l'abbé ! de. Wadgasse fut instruit des décrets concernant les maisons rel...
      ...baye se trouve dans un cas tout particulier,. Ce n'est pas le droit de conquête qui l'a soumise à la souveraineté de la nation française, mais une convention vo lontaire, un acte libre du droit des gens. Cependant la.nation française ayant acquis...

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 129
      ...ampart; que ceux qui appartenaient à la nation étaient ceux qui étaient attaqués avec ... ...instruit que, dans quelques parties du département, l'on refusait le droit de champart; que ceux qui appartenaient à la nation étaient ceux qui étaient attaqués avec plus de force, il délibéra une adresse à ses concitoyens, où, en leur expliquant...

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 130
      ...n, lés choses ont totalement changé. La nation s'est chargée de toutes leè dettes des ... Depuis sa session, lés choses ont totalement changé. La nation s'est chargée de toutes leè dettes des provinces et des diocêises, et c'est à elle à qui ces ouvriers ont dû s'adresser...

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 132
      ...s bieps déclarés à la disposition de là nation. Ils ont vaincu tous les obstacles que ... ... ont senti que la libération de l'Etat ne pouvait s'opérer que par les ventes des bieps déclarés à la disposition de là nation. Ils ont vaincu tous les obstacles que le scrupule et l'intérêt personnel cherchait à mettre.
  • Tome 44 : Du 22 mai au 8 juin 1792 1 result
    • Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      - search term matches: (15)

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 430
      Speaker: Dumas-Champvallier
      La nation doit aussi payer aux citoyens le prix d... La nation doit aussi payer aux citoyens le prix des sacrifices qu'ils ont faits à l'utilité publique.
      Speaker: Dumas-Champvallier
      ... existants, savoir : 5 au service de la nation, tant dans les troupes de ligne que dan... Son épouse est mère de 14 enfants, dont 8 sont encore existants, savoir : 5 au service de la nation, tant dans les troupes de ligne que dans les gardes nationales, les 3 autres à leur charge, dont l'un est infirme, étan...

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 431
      Speaker: Dumolard
      ...e aux frontières par les préposés de la nation. Mais nous n'avons pu classer parmi les... même rangés à cet avis si M. Servan se plaignait d'une saisie faite aux frontières par les préposés de la nation. Mais nous n'avons pu classer parmi les procès ordinaires un acte illégal d'une autorité constituée, qui, s'il était su...

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 436
      Speaker: Cambon
      ...le des hommes libres ; la dignité de la nation ne consiste pas à donner des festins. ...uoi les ministres donneraient-ils de grands repas. IL leur faut l'extérieur simple des hommes libres ; la dignité de la nation ne consiste pas à donner des festins.
      Speaker: Crestin
      ...bement logés et meublés aux frais de la nation, qui ne sont chargés d'aucune des parti... ... de M. Cambon. N'est-il pas ridicule, en effet, que les ministres qui sont superbement logés et meublés aux frais de la nation, qui ne sont chargés d'aucune des parties de la représentation nationale, puisqu'elle est tout entière à la charge du r...

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 437
      Speaker: Dumolard
      ... roi que pour soutenir la dignité de la nation et l'éclat du trône. ...nt pas chargés e la représentation nationale, et la liste civile n'est donnée au roi que pour soutenir la dignité de la nation et l'éclat du trône.
      Speaker: Cambon
      ...réunis coûtent encore 100,000 écus à la nation. ... portiers, leurs agents de bureau et toute leur suite possible. Tous ces objets réunis coûtent encore 100,000 écus à la nation.
      Speaker: Cambon
      ... à charge aux ministres eux-mêmes et la nation y perd 150,000 livres de rentes. ...ils occupent et dont l'entretien est très dispendieux. Ces grands logements sont à charge aux ministres eux-mêmes et la nation y perd 150,000 livres de rentes.
      Speaker: Chéron-La-Bruyère
      ...e sont point nommés pour représenter la nation, mais bien pour faire exécuter les lois... ... suffisait de donner 25,000 livres aux ministres; car, en effet, les ministres ne sont point nommés pour représenter la nation, mais bien pour faire exécuter les lois. Je demande donc que cette somme de 25,000 livres leur soit fixée. Si les minis...

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 438
      Speaker: Chéron-La-Bruyère
      ...eublèsdbnt il.se sert appartiennent àla,nation et non, à', lui . .... qui sont destinés. à, leur usage,, afin que. Ghaque: ministre, sache que lès meublèsdbnt il.se sert appartiennent àla,nation et non, à', lui .
      Speaker: Garreau
      ...ssieurs, il est étonnant qju'Uae grandè nation chicane-mesquinement sur de pareils obj... ...oient'reçus dàns lès cours étrangères?. Pourquoi cette Lésinerie? Bh vérité', Messieurs, il est étonnant qju'Uae grandè nation chicane-mesquinement sur de pareils objets,. On nous fait* perdre plus dè. temps et,par. suite, plus dfàrgent par ces a...

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 440
      Speaker: Charlier
      ...s. La France entière est un camp, et la nation une armée. (Applaudissements.) 10 milli... ...ent de leurs cendres. Les drapeaux de la liberté flottent sur les 83 départements. La France entière est un camp, et la nation une armée. (Applaudissements.) 10 millions de patriotes vous feront un rempart invincible. Jamais le glaive ennemi ne p...
      Speaker: Charlier
      ...majestueux ce tout indivisible comme la nation qu'il représente ! (Applaudissements.) ... ...uste Assemblée nationale, ton unité fait ta grandeur. Qu'il est beau, qu'il est majestueux ce tout indivisible comme la nation qu'il représente ! (Applaudissements.) Quels sont les mortels audacieux qui osent parler de le dissoudre pour le recomp...
      Speaker: Charlier
      ...ue, qui la tient à la disposition de la nation, nous allons, législateurs, lire le réc... ...écus, et est déposée dans les caisses de l'administration de la caisse patriotique, qui la tient à la disposition de la nation, nous allons, législateurs, lire le récépissé

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 441
      Speaker: Cartier-Douineau
      13 s. 4 d. ; en créance sur la nation 250 livres. 13 s. 4 d. ; en créance sur la nation 250 livres.

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 445
      ...prenais, en conservant la dignité de la nation, d'écarter d'elle le fléau de la guerre... ...ns citoyens et les amis de l'humanité me sauront-ils quelque gré du soin que je prenais, en conservant la dignité de la nation, d'écarter d'elle le fléau de la guerre. J'ai pendant tout le temps de mon ministère, et plus particulièrement encore a...
      ...rs; qu'il a sacrifié les intérêts de la nation à ceux ae la maison royale; qu'il a sac... ...he: si je prouve qu'il a détesté et contrarié la Révolution au dedans et au dehors; qu'il a sacrifié les intérêts de la nation à ceux ae la maison royale; qu'il a sacrifié les intérêts de la

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 446
      nation à cbux de de. maison «d'Autriche; t ai ... nation à cbux de de. maison «d'Autriche; t ai .je prouve i que non :seulemeu.tdl amontié une indulgence «coupable ««avers Iles...

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 447
      ...nheur de Rapprocher. .Sonamaur.pour Ha .nation, sa bonté, ses vertus, "dont j?ài été j... ...t e3t profondément gravé dans mon" cœur, depuis iplus de J22 ans que J'ai le .bonheur de Rapprocher. .Sonamaur.pour Ha .nation, sa bonté, ses vertus, "dont j?ài été journéllement témoin, Jes circonstances/malheureuses dans desquelles il-s'est itr...
      ...tiaux ,y verront ! sij'!ai,prosterne la nation ffrançaise.aux pieds de la cour de Vien... rJe renverrai,, pour toutle reste, à ma .correspondance; et les lecteurs .impartiaux ,y verront ! sij'!ai,prosterne la nation ffrançaise.aux pieds de la cour de Vienne,.ilsjugerontégalemerlten quoi je «lui . sacrifié nos .in térêts.

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 449
      ...véritable intérêt, ae les prévenir. Une nation, surtout une grande nation, ne se laisse pas comprimer, comme un p... ...et je suis convaincu qu'il est dans le cœur de ce prince, comme.il est dans son véritable intérêt, ae les prévenir. Une nation, surtout une grande nation, ne se laisse pas comprimer, comme un particulier. 11 faut infiniment ae ménagements avee elle. Il faut surtout une pat...
      ...sse aussi énorme que celle que forme la nation française; a reçu une impulsion, elle e... ..., ni la censure de ces mêmes principes; je me borne à observer que quand une tmasse aussi énorme que celle que forme la nation française; a reçu une impulsion, elle est irrésistible. Les Français qui se sont crus opprimés par le despotisme, ont v...

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 450
      ...rêt pour vouloir mettre le feu chez une nation qui est son alliée, et qui a renoncé co...
      ...dispositions de la majeure partie de la nation, et pour se convaincre des excès auxque...
      Enfin il connaît trop bien son intérêt pour vouloir mettre le feu chez une nation qui est son alliée, et qui a renoncé constitutionnellement à toute conquête ; mais il est possible que Léo-pold II, ent...
      ... qui arriverait; il faudrait être sur les lieux, pour bien juger des véritables dispositions de la majeure partie de la nation, et pour se convaincre des excès auxquels elle pourrait se porter; la terreur succéderait ensuite à ces violences; mais...
      ...se calmerait nécessairement, lorsque la nation serait revenue à son état naturel. C'es... ... et ce zèle de l'apostolat, que l'on a reproché avec justice aux gens exagérés, se calmerait nécessairement, lorsque la nation serait revenue à son état naturel. C'est donc autant pour l'intérêt même des puissances étrangères que pour le nôtre, q...

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 451
      ...venait d'accepter, assurait celui de la nation française, comme on s'en flatte, et que... ...torité ne faisait rien à son bonheur personnel; que si la Constitution, qu'elle venait d'accepter, assurait celui de la nation française, comme on s'en flatte, et que si les citoyens de toutes les classes, imitant les vertus de Sa Majesté, vienne...
      ... de lui pour la prévenir. On a égaré la nation, on s'est efforcé d'altérer les sentime... ...pour ne la point prévoir avec horreur, et pour ne point faire tout ce qui dépend de lui pour la prévenir. On a égaré la nation, on s'est efforcé d'altérer les sentiments qu'elle a eus de tous les temps
      ... et du sentiment qu'il conserve pour sa nation. ...é détruite rapidement. Cet espoir est au moins le principe de la conduite du roi et du sentiment qu'il conserve pour sa nation.
      ...us les souverains de l'Europe contre la nation française; que tous ces souverains réun...
      ...pe entière veuille se liguer contre une nation indépendante, parce qu'il lui a plu de ...
      ... faire cet appel; que l'empereur et le roi de Prusse se chargent de provoquer tous les souverains de l'Europe contre la nation française; que tous ces souverains réunis doivent venir au secours du roi qui ne les a pas invoqués; en un mot, que l'Europe entière veuille se liguer contre une nation indépendante, parce qu'il lui a plu de changer la forme de son gouvernement. Tout cela, Monsieur, paraît si étrange, si...
      ...t elle n'hésitera pas à se joindre à la nation pour s'y opposer. ...ec la plus vive douleur toute tentative extérieure qui pourrait le contrarier, et elle n'hésitera pas à se joindre à la nation pour s'y opposer.

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 452
      La première remarque à faire est que la nation française est indépendante de toutes le...
      ...ouloir la conserver contre le vœu de la nation, et encore moins en exposant le royaume...
      ...ompte facilement un parti, mais non une nation nombreuse, puissante et exaltée. C'est ...
      La première remarque à faire est que la nation française est indépendante de toutes les puissances de la terre, que par conséquent, elle ne leur doit aucun compte de ...
      ...sible que le roi pût être à la diminution de son ancienne autorité, il ne peut vouloir la conserver contre le vœu de la nation, et encore moins en exposant le royaume au fléau de la guerre civile et d'une guerre étrangère. L'état actuel des chose...
      ...ents pour le changer seraient aussi dangereux qu'ils seraient insuffisants. On dompte facilement un parti, mais non une nation nombreuse, puissante et exaltée. C'est donc, Monsieur, du temps et de l'expérience, et non de la force des armes, que l...
  • Tome 45 : Du 9 au 30 juin 1792 1 result
    • Séance du vendredi 15 juin 1792, au soir

      - search term matches: (9)

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au soir

      page 236
      Speaker: Merlet
      ...procédures relatives aux crimes de lèse-nation. ...ur réduire les frais immenses qu'occasionne au Trésor public l'instruction" des procédures relatives aux crimes de lèse-nation.

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au soir

      page 237
      Speaker: Merlet
      ...ce doit être la maxime invariable d'une nation plus magnanime et plus sage qui, dédaig... « Avec plus de raison et de justice, ce doit être la maxime invariable d'une nation plus magnanime et plus sage qui, dédaignant les conquêtes et respectant la nature, n'a pris les armes que pour venger s...
      Speaker: Merlet
      ... que telle est la volonté suprême d'une nation qui a mis ses principes po.-fitiques da... « Dites à l'Europe que telle est la volonté suprême d'une nation qui a mis ses principes po.-fitiques dans la sainte égalité des droits, et qui veut périr tout entière, plutôt que d'y ...

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au soir

      page 240
      Speaker: Brival
      M. Camus, garde des archives de la nation, est admis à la barre. (Applaudissement... M. Camus, garde des archives de la nation, est admis à la barre. (Applaudissements.) Il lit, au nom des citoyens de la section des Tuileries, une adresse dans la...

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au soir

      page 248
      Speaker: Couturier
      ...nable et je regarde comme ennemis de la nation tous ceux qui veulent l'interrompre. Le... ...st occupé d'une affaire que nous devrions terminer dans l'instant : il est abominable et je regarde comme ennemis de la nation tous ceux qui veulent l'interrompre. Le préopinant en impose à l'Assemblée.

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au soir

      page 250
      Speaker: Lasource
      ...ans la personne d'un représentant de la nation. (Murmures.) Je de- ' mande que l'Assem... ...a majesté de mes commettants et il n'est pas indifférent qu'elle soit insultée dans la personne d'un représentant de la nation. (Murmures.) Je de- ' mande que l'Assemblée ordortne l'impression des pièces et le renvoi de toute» les déclara-rations...
  • Tome 46 : Du 30 juin au 20 juillet 1792 3 results
    • Séance du dimanche 8 juillet 1792

      - search term matches: (9)

      Séance du dimanche 8 juillet 1792

      page 241
      Speaker: Dochier
      Si la nation cède l'église du ci-devant chapitre de ... Si la nation cède l'église du ci-devant chapitre de Léré et la maison Le Roux, pour former l'église paroissiale et le presbytère, el...
      Speaker: Dochier
      ...e l'église et de la maison cédée par la nation est plus considérable que celui de l'ég... 11 est vrai que le prix de l'église et de la maison cédée par la nation est plus considérable que celui de l'église abandonnée, mais il faut considérer que plusieurs circonstances d'intérêt p...
      Speaker: Dochier
      ...se de Léré sera vendue, au profit de la nation, par le directoire du district de Sance... ...translation énoncée aux articles précédents, l'ancienne église de la-dite paroisse de Léré sera vendue, au profit de la nation, par le directoire du district de Sancerre. »

      Séance du dimanche 8 juillet 1792

      page 243
      Speaker: Monestier
      ... et à calomnier les représentants de la nation. Plus loii^ parlant d'un autre décret, ... ...ro dans lequel l'auteur du Mercure s'attache à avilir les autorités constituées, et à calomnier les représentants de la nation. Plus loii^ parlant d'un autre décret, il dit qu'il est le résultat de ce fanatisme d'égalité qui dirige toutes les opé...

      Séance du dimanche 8 juillet 1792

      page 244
      Speaker: Lecoz
      ...nées, établi en France. Il doit à cette nation généreuse les avantages dont il jouit. ... Né à Genève, Mallet du Pan s'est, depuis plusieurs années, établi en France. Il doit à cette nation généreuse les avantages dont il jouit. Je demande qu'il soit tenu d'opter entre les lois françaises et les lois génevoi...

      Séance du dimanche 8 juillet 1792

      page 251
      Speaker: Le Président
      ... savons tous qu'il n'appartient qu'à la nation de nous en délier. ...titution ni vos serments ne seront changés. Les nôtres sont inviolables, et nous savons tous qu'il n'appartient qu'à la nation de nous en délier.
      Speaker: Le Président
      ... la fidélité, que nous avons jurée à la nation, à la loi et au roi. Aujourd'hui nous o... ...s, législateurs, nous ne pouvons trouver notre sûreté et notre bonheur, que dans la fidélité, que nous avons jurée à la nation, à la loi et au roi. Aujourd'hui nous offrons nos bras à la patrie en danger; sous peu nous déposerons sur son autel le...
    • Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      - search term matches: (48)

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 256
      Speaker: Vincens-Plauchut
      ...n des citoyens de la section des Quatre-Nations, relative à la suspension du maire et d... 2° Pétition des citoyens de la section des Quatre-Nations, relative à la suspension du maire et du procureur de la commune de Paris.

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 258
      Speaker: Gossuin
      ... fait perdre l'espoir de faire jouir la nation française, aqx termes de la loi du 3 no...
      ...ements ecclésiastiques français dont la nation est privée depuis plusieurs années, et ...
      ...enus arréragés pourraient procurer à la nation une somme de 8 à 10 millions en numérai...
      ...lheureuse position* Il est regrettable que l'évacuation du territoire ennemi ait fait perdre l'espoir de faire jouir la nation française, aqx termes de la loi du 3 novembre 1790î des biens qui s'y trouvent dépendant des établissements ecclésiastiques français dont la nation est privée depuis plusieurs années, et dont le mobilier et les revenus arréragés pourraient procurer à la nation une somme de 8 à 10 millions en numéraire. »

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 261
      ...nons plus qu'à un parti, le parti de la nation. (Applaudissements unanimes.)Songeons a... ... frères. — C'est dans cet esprit que je vous conjure de m'entendre.....N'appartenons plus qu'à un parti, le parti de la nation. (Applaudissements unanimes.)Songeons aux grands intérêts qui sont dans nos mains; songeons que nous allons décider de ...

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 262
      Speaker: Brissot de Warville
      .... Soydfis sans cessé en présence dé là, nation que nous défendons, de ces rois due ïïo... vivre sagement, il fallait sans cëssë sè mettre en présence d'un grand homme. Soydfis sans cessé en présence dé là, nation que nous défendons, de ces rois due ïïoUs avdns & combattre; dé l'Eui-opè entière (jui ftous contemple; et alors rtouâ ...

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 263
      Speaker: Brissot de Warville
      Âh! Si jamais Une nation s'èst trouvée én danger, c'est bien lor... Âh! Si jamais Une nation s'èst trouvée én danger, c'est bien lorsque cinq à six puissànces ont iM sa perte, et rassemblent lès plUs grandes foré...

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 264
      Speaker: Brissot de Warville
      ...on état à un malade désespéré : mais la nation régénérée déploiera une jeunesse, une ....
      .... . Dites, dites tous les dangers. — La nation se reste toujours. — Il y aurait du dan...
      ...plus à la chose publique que la vérité tout entière. — On peut, on doit cacher son état à un malade désespéré : mais la nation régénérée déploiera une jeunesse, une .vigueur bien supérieure à tous les événements.. . Dites, dites tous les dangers. — La nation se reste toujours. — Il y aurait du danger, que le secret pour en cacher l'étendue serait de le dire. Déclarez ensuite,...
      Speaker: Brissot de Warville
      ...commande à l'âme de grandes idées, à la nation de grands développements ; à ses représ... ...ntier, mais il le prépare; mais sans ce décret, votre salut ne peut exister. 11 commande à l'âme de grandes idées, à la nation de grands développements ; à ses représentants, les plus grands efforts pour sauver la patrie. Ce décret et le premier ...
      Speaker: Brissot de Warville
      ...ement, mais non dans ce qui concerne la nation. J'ai pensé que cette réunion n'avait c... ...ue notre réunion avait effacé le passé dans tout ce qui nous concerne personnellement, mais non dans ce qui concerne la nation. J'ai pensé que cette réunion n'avait changé ni le mal ni les causes, et ne devait point changer le remède. J'ai pensé ...
      Speaker: Brissot de Warville
      ...cheté ; car ma conscience me dit que la nation est perdue, si les hommes qui connaisse... ... j'allais garder ce funeste silence, j'aurais à me reprocher éternellement ma lâcheté ; car ma conscience me dit que la nation est perdue, si les hommes qui connaissent le mal n'élèvent pas la voix, s'ils trompent ou se laissent tromper par une s...
      Speaker: Brissot de Warville
      ...onjuration contre la liberté, contre la nation, qui devrait maudire une pareille réuni... ...s une pareille coalition existait entre les deux pouvoirs, ce serait une vraie conjuration contre la liberté, contre la nation, qui devrait maudire une pareille réunion. — Je dirai donc la vérité, je la dirai sans fiel, et uniquement pour faire s...
      Speaker: Brissot de Warville
      ...e miracle d'un jour, osez répondre à la nation, sur votre tête ; osez lui répondre que...
      ...; que la cour ai trompé le roi comme la nation, je le veux ; que le roi soit de bonne ...
      ..., de discordes, de conjurations ? Vous qui vantez son changement, qui croyez à ce miracle d'un jour, osez répondre à la nation, sur votre tête ; osez lui répondre que dans cette cour on veut sincèrement la Révolution ; qu'on aime le peuple ; qu'o...
      ...ait maintenant 4 ans de bonne foi et de patriotisme, et nous pourrons la croire ; que la cour ai trompé le roi comme la nation, je le veux ; que le roi soit de bonne foi, je le veux encore; mais je me regarderais comme un traître, comme le bourre...

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 265
      Speaker: Brissot de Warville
      La nation est le jouet de ce cabinet, c'est-à-dir... La nation est le jouet de ce cabinet, c'est-à-dire de quelques intrigants qui le dominent. Voilà le secret de notre position; voi...
      Speaker: Brissot de Warville
      ...e notre Constitution ; la majesté de la nation française et son salut exigeaient une m...
      ...N'a-t-il pas prostitué la dignité de la nation, en caressant l'Autriche, malgré cette ...
      Des puissances redoutables s'étaient coalisées contre notre Constitution ; la majesté de la nation française et son salut exigeaient une marche vigoureuse. Rompre avec des princes qui nous outrageaient, porter la guerr...
      ...-il pas constamment caché l'existence et les projets de la coalition couronnée? N'a-t-il pas prostitué la dignité de la nation, en caressant l'Autriche, malgré cette coalition et les outrages qu'elle nous prodiguait? N'a-t-il pas dédaigné et même...
      Speaker: Brissot de Warville
      ments? N'a-t-il pas joué la nation dans cette foule de marchés qui promett...
      ...fausses et perfides promesses, amené la nation à se précipiter dans une guerre offensi...
      ments? N'a-t-il pas joué la nation dans cette foule de marchés qui promettent éternellement des fusils, et n'en donnent aucun ? N'a-t-il pas, par l'organe...
      ...s qu'au 1er juin, à peine avait-il o0,000 hommes en état! N'a-t-il pas, par ses fausses et perfides promesses, amené la nation à se précipiter dans une guerre offensive, tandis qu'ensuite il a déployé tous ses efforts pour la traverser, pour la r...
      Speaker: Brissot de Warville
      ...s ruses par lesquelles on se joue de la nation ; et cependant il garde le silence; silence qui prouve qu il jouait lui-même la nation, quand, avec tant d appareil, il leur d... ...omédie pour gagner du temps. Les lettres de ses agents lui annoncent les diverses ruses par lesquelles on se joue de la nation ; et cependant il garde le silence; silence qui prouve qu il jouait lui-même la nation, quand, avec tant d appareil, il leur déclarait, à un terme fixe, une guerre qu'il eut soin de prévenir lui-même, en se...

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 266
      Speaker: Brissot de Warville
      La nation se lasse enfin de cette coalition du mi... La nation se lasse enfin de cette coalition du ministère avec les prêtres réfactàires, les rebelles, les Autrichiens. Elle demand...

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 267
      Speaker: Brissot de Warville
      ...^ fortunés Belges, n'ëtt accusez pas la nation française, qiil veut votre liberté, mai...
      ...et l'ignominie et là rUlnë d'une grande nation dorit lés destinées étaient dans leurs ...
      ...hàtaud; ou de s'expulser dé leur patrie. Ëh ! qui aura préparé ces echâfauds? ln^ fortunés Belges, n'ëtt accusez pas la nation française, qiil veut votre liberté, mais une con-jurâtlôn a'homnqiëS dévoués à l'AUtriche, dont lë règne va finir. (App...
      ...Jui ont préparé nos humiliations, nos révéré; ne payeraient pâs dë leùrs têtes, et l'ignominie et là rUlnë d'une grande nation dorit lés destinées étaient dans leurs mains 1
      Speaker: Brissot de Warville
      ...e. Il a fait imprimer, àUx dépens de là nation même, uft arrêté dirigé contréséS Repré... ...de la Sommé; comédie où la perfidie de l'acte le disputé avec là lâcheté du doute. Il a fait imprimer, àUx dépens de là nation même, uft arrêté dirigé contréséS Représentants; arrêté inconstitutionnel qu'il aurait dù déndncer et caisër. Quel étai...

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 268
      Speaker: Brissot de Warville
      ...olennel répété avec enthousiasme par la nation, s'est relevé, s'est montré depuis avec... ...e sublime décret du 14 janvier; de ce parti qui, d'abord abattu par le serment solennel répété avec enthousiasme par la nation, s'est relevé, s'est montré depuis avec audace, qui prêche ouvertement que la Constitution ne donne pas assez de pouvoi...

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 292
      ...omique et politique, qui procurera à la nation, et les sujets nécessaires pour remplir... ... réduction nécessaire du plus grand nombre d'entre eux, opération également économique et politique, qui procurera à la nation, et les sujets nécessaires pour remplir les places les plus importantes des justices de paix, et les moyens de leur ass...

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 295
      ...ui s'instruisent sur les crimes de lèse-nation, la nécessité de faire venir des témoin... ...cesseur, sur les lenteurs et les frais énormes qu'entraîne dans les procédures qui s'instruisent sur les crimes de lèse-nation, la nécessité de faire venir des témoins de l'extrémité de l'Empire, de les garder à Orléans, aux frais de l'Etat, pend...
    • Séance du jeudi 19 juillet 1792, au soir

      - search term matches: (11)

      Séance du jeudi 19 juillet 1792, au soir

      page 666
      Speaker: Sers
      ...on peut être regardée à l'avenir par la nation comme une marque d'honneur, car je vous... ...miner si l'Assemblée a le droit d'accorder cette décoration et si cette décoration peut être regardée à l'avenir par la nation comme une marque d'honneur, car je vous prie, Messieurs, d'observer que par l'usage que 1 on fait depuis quelque temps ...

      Séance du jeudi 19 juillet 1792, au soir

      page 668
      Speaker: Tarbé
      ...est à MM. les grands procurateurs de la nation à s'occuper de tout ce qui peut assurer la nation, que les prisonniers envoyés à la cour ... ...s ae vue. D'abord, pour la sûreté générale des prisons. Sous ce point de vue, c'est à MM. les grands procurateurs de la nation à s'occuper de tout ce qui peut assurer la nation, que les prisonniers envoyés à la cour d'Orléans n échapperont pas à la sévérité de ce tribunal. Sous l'autre point de ...
      Speaker: Tarbé
      ...s, et le silence des procurateurs de la nation, dont le civisme n'est pas suspect, est... Lesileucedes corps administratifs, et le silence des procurateurs de la nation, dont le civisme n'est pas suspect, est une forte présomption contre les faits qui viennent de vous être soumis. Je dis...

      Séance du jeudi 19 juillet 1792, au soir

      page 669
      Speaker: Cailhasson
      ...ne lettre des grands procurateurs de la nation à laquelle était joint un devis relatif... ...as six semaines que vous renvoyâtes au comité de l'extraordinaire des finances une lettre des grands procurateurs de la nation à laquelle était joint un devis relatif aux prisons d'Orléans. 11 y était question de plusieurs autres mesures de sûret...

      Séance du jeudi 19 juillet 1792, au soir

      page 671
      Speaker: Le Président
      « La nation entière, législateurs, vous-mêmes venez... « La nation entière, législateurs, vous-mêmes venez d'être outragés par un audacieux et perfide général de nos armées ; la patrie v...
      Speaker: Le Président
      ...d'indignation sur les criminels de lèse-nation, dont regorgent les prisons d'Orléans, ...
      ...nt l'honnêteté publique, insultent à la nation ; donnez des ordres afin qu'ils soient ...
      « Jetez, législateurs, un regard d'indignation sur les criminels de lèse-nation, dont regorgent les prisons d'Orléans, qui, par leur vie sensuelle et leur conduite licencieuse, bravent l'honnêteté publique, insultent à la nation ; donnez des ordres afin qu'ils soient incessamment jugés ; prévenez l'effet de leurs criminelles espérances; ils disen...
      Speaker: Le Président
      ...ré le pressant besoin que se fait cette nation généreuse d'aimer son chef, elle ne lui... ...u'il ne peut être heureux que du bonheur des Français, et le convaincre que malgré le pressant besoin que se fait cette nation généreuse d'aimer son chef, elle ne lui accordera son amour qu'autant qu'il sera vertueux.
      Speaker: Le Président
      ...que des ministres chéris, précieux à la nation, qui ne nous ont été ravis que parce qu... « Rappelez, législateurs, que des ministres chéris, précieux à la nation, qui ne nous ont été ravis que parce qu'ils aimaient leur patrie, et qu'ils étaient vertueux incorruptibles.
      Speaker: Le Président
      ... besoin personnel du roi, et chargez la nation de l'entretien de la splendeur du trône... « Réduisez la liste civile, source féconde de tous nos maux, au besoin personnel du roi, et chargez la nation de l'entretien de la splendeur du trône. Avisez à des moyens sûrs et efficaces de sauver la patrie que vous venez de dé...