Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-122 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-066 hits on 1789-079 hits on 1789-086 hits on 1789-097 hits on 1789-108 hits on 1789-119 hits on 1789-128 hits on 1790-019 hits on 1790-0217 hits on 1790-0313 hits on 1790-0411 hits on 1790-0525 hits on 1790-0623 hits on 1790-0712 hits on 1790-0811 hits on 1790-0917 hits on 1790-1013 hits on 1790-1116 hits on 1790-1219 hits on 1791-0111 hits on 1791-0222 hits on 1791-0324 hits on 1791-0422 hits on 1791-0517 hits on 1791-0623 hits on 1791-0715 hits on 1791-0818 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-011 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 23 volumes
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 showing 10 of 19 results view all
    • Séance du lundi 6 juillet 1789

      - search term matches: (7)

      Séance du lundi 6 juillet 1789

      page 195
      Speaker: Le comte de Lally-Tollendal
      ...faire des avances sous la garantie delà nation, et dont l'autre autoriserait une contr... ...autres, dont l'un autoriserait le gouvernement et les Assemblées provinciales à faire des avances sous la garantie delà nation, et dont l'autre autoriserait une contribution locale de dix ou vingt sous par tête, n'auraient pas les mêmes inconvéni...
      Speaker: Le comte de Lally-Tollendal
      ...cié de ses soins paternels au nom de la nation, et avec l'effusion de tous les sentime... « 1° Que le Roi sera remercié de ses soins paternels au nom de la nation, et avec l'effusion de tous les sentiments qu'il a mérités d'elle en celte occasion.

      Séance du lundi 6 juillet 1789

      page 196
      Speaker: De Virieu
      ...lie Sa Majesté de les continuer; que la nation lui en aura une éternelle reconnaissanc... ...ssement les soins actifs que Sa Majesté s'est donnée pour ses peuples; elle supplie Sa Majesté de les continuer; que la nation lui en aura une éternelle reconnaissance; qu'elle devient une des dettes la plus sacrée qu'elle contracte vis à*vis du ...

      Séance du lundi 6 juillet 1789

      page 197
      Speaker: Joubert
      ...t ainsi faites, seront garanties par la nation qui en fait la première dette de l'Etat... ... la conscience de ceux qui seront appelés à la faire ; lesquelles avances, dûment ainsi faites, seront garanties par la nation qui en fait la première dette de l'Etat. »

      Séance du lundi 6 juillet 1789

      page 198
      Speaker: Target
      ...dites avances seraient garanties par la nation. ...isses de cinquante feux, de 200 dans celles de cent feux, et ainsi de suite. Lesdites avances seraient garanties par la nation.
      Speaker: Mounier
      Le troisième déshonorerait la nation; depuis quand la force-t-on à la généro... Le troisième déshonorerait la nation; depuis quand la force-t-on à la générosité? Croit-on qu'il est besoin d'une imposition par tête pour soulager la misèr...

      Séance du lundi 6 juillet 1789

      page 199
      Speaker: L'abbé Bertholio
      ...le trompe et se rend coupable envers la nation ; dites-lui que la paix et le calme ser... ...s au Roi que quiconque voudrait faire soupçonner les sentiments de ses peuples, le trompe et se rend coupable envers la nation ; dites-lui que la paix et le calme seront inaltérables tant qu'il nous chérira autant que nous le chérissons, etc.
    • Séance du vendredi 10 juillet 1789

      - search term matches: (2)

      Séance du vendredi 10 juillet 1789

      page 217
      Speaker: Bouche
      ...nte, mais qui est si importante pour la nation. ... résultats nécessaires pour se livrer à une étude aussi compliquée, aussi rebutante, mais qui est si importante pour la nation.

      Séance du vendredi 10 juillet 1789

      page 218
      Speaker: Goupil de Préfeln
      ...per de cette volonté, il faut que cette nation se rassemble ou nomme des représentants... ...rmi une association d'hommes libres, la loi est la volonté générale. Pour s'occuper de cette volonté, il faut que cette nation se rassemble ou nomme des représentants pour la receuiltir. Mais par quel moyen peut se manifester cette volonté? Sera-...
    • Séance du mardi 28 juillet 1789

      - search term matches: (10)

      Séance du mardi 28 juillet 1789

      page 290
      Speaker: Le Président
      ... le bien du royaume et le bonheur de la nation. ...r tête à l'Assemblée nationale, pour faire enfin tout ce qui dépendra d'eux pour le bien du royaume et le bonheur de la nation.

      Séance du mardi 28 juillet 1789

      page 293
      Speaker: Rewbell
      ...spiraient, vous faisaient croire que la nation était en danger, que vous aviez tout à ... ...Mes efforts pour l'éloignementdes troupes, l'alarme et l'effroi qu'elles nous inspiraient, vous faisaient croire que la nation était en danger, que vous aviez tout à craindre dans le temple même de la liberté; que des mains forcenées.... je me ta...
      Speaker: Rewbell
      ...tion que l'instruction du crime de lèse-nation appartiendrait à ses représentants. ...a frayeur et l'horreur s'emparèrent de vos âmes, et vous fîtes alors la proclamation que l'instruction du crime de lèse-nation appartiendrait à ses représentants.

      Séance du mardi 28 juillet 1789

      page 294
      Speaker: Rewbell
      ... en aurait pu même concevoir l'idée! La nation, le Roi ne font qu'un : c'est le Roi qu... ...nis on eût été en guerre avec le souverain ! Anathéme éternel contre l'homme qui en aurait pu même concevoir l'idée! La nation, le Roi ne font qu'un : c'est le Roi qui Ta dit: il l'a dit en épanchant son cœur dans votre sein, il l'a dit lorsqu'il...
      Speaker: De Gouy d'Arey
      ...persécuteurs et les perturbateurs de la nation. ...a qu'ils se transportent de ville en ville pourrecevoir les plaintes contre les persécuteurs et les perturbateurs de la nation.

      Séance du mardi 28 juillet 1789

      page 295
      Speaker: Le comte de Virieu
      ...reuse, parce qu'elle sera nommée par la nation ; mais je dis qu'elle en deviendra plus... Dira-t-on qu'elle ne sera pas dangereuse, parce qu'elle sera nommée par la nation ; mais je dis qu'elle en deviendra plus dangereuse. Le despotisme de la multitude e-t le plus funeste de tous.

      Séance du mardi 28 juillet 1789

      page 296
      Speaker: De Puisieux
      ...malheurs publics, l'Assemblée invite la nation à payer comme par le passé tous les imp... ...er le soulagement des peuples; que le refus des impôts parait être la cause des malheurs publics, l'Assemblée invite la nation à payer comme par le passé tous les impôts qu'elle a continués par son arrêté du 17. »
      Speaker: De Puisieux
      ...ses soins pour les dissiper. Comment la nation pourrait-elle désormais borner ses vœux... ...sa reconnaissance de l'intérêt qu'elle a pris aux alarmes de la capitale, et de ses soins pour les dissiper. Comment la nation pourrait-elle désormais borner ses vœux de félicité et de prospérité, puisque ses représentants, messeigneurs, réunisse...
      Speaker: De Puisieux
      ...n être rapporté aux représentants de la nation sur les moyens d'assurer la paix et la ... ...r son auguste présence dans la capitale, l'effroi qui y était répandu, et de s'en être rapporté aux représentants de la nation sur les moyens d'assurer la paix et la félicité de ses sujets.
      Speaker: De Puisieux
      ...ec un zèle infatigable du bonheur de la nation. » (On applaudit.) ...abli le calme dans Paris, par son intervention auprès du Roi, et de s'occuper avec un zèle infatigable du bonheur de la nation. » (On applaudit.)
    • Séance du mercredi 29 juillet 1789

      - search term matches: (31)

      Séance du mercredi 29 juillet 1789

      page 296
      Speaker: Le Président
      ...r enfin totalement rendu aux vœux de la nation et du Roi, le ministre vertueux dont el... ...Necker. L'Assemblée a témoigné, par des applaudissements, sa satisfaction de voir enfin totalement rendu aux vœux de la nation et du Roi, le ministre vertueux dont elle a demandé le rappel.

      Séance du mercredi 29 juillet 1789

      page 297
      Speaker: De Grosbois
      ...t devoir employer pour le bonheur de la nation, et pour assurer à tous les citoyens la... ...le de sa confiance la plus entière dans les mesures et les moyens qu'ils croiront devoir employer pour le bonheur de la nation, et pour assurer à tous les citoyens la liberté et la sûreté de leurs personnes, ainsi que la propriété de leurs biens ...

      Séance du mercredi 29 juillet 1789

      page 299
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...où la pluralité des représentants de la nation se trouverait rassemblée, alors, Messie... dezquela majorité ne pourra prendre' une résolution que dans le cas seulement où la pluralité des représentants de la nation se trouverait rassemblée, alors, Messieurs, vous établissez un ordre de choses où, pour exercer le plus irrésistible ve...
      Speaker: De Boisgelin
      ...libérants, mais les représentants d'une nation entière; nous cherchons et nous portons...
      ...s suffrages : telle est l'opinion de la nation. II est dans la nature d'une Assemblée ...
      ...lonté générale est connue par la pluralité. Nous ne sommes pas ici de simples délibérants, mais les représentants d'une nation entière; nous cherchons et nous portons chacun le vœu général. Citoyens de la France, réunis de toutes les provinces indistinctement, nous venons dire dans cette Assemblée, en y donnant nos suffrages : telle est l'opinion de la nation. II est dans la nature d'une Assemblée de représentants d'opiner à la pluralité simple. Toute autre loi aurait une foul...
      Speaker: De Boisgelin
      ...mblée incomplète : il semblerait que la nation n'aurait pas exprimé son vœu, si le nom... ... volonté générale.... Il y aurait sans doute un grand inconvénient dans une Assemblée incomplète : il semblerait que la nation n'aurait pas exprimé son vœu, si le nombre des votants se trouvait trop réduit. En cela, il me semble que le règlement ...

      Séance du mercredi 29 juillet 1789

      page 300
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...l'Assemblée qui donnerait des lois à la nation? ...t que dans ce cas comme dans l'autre ce serait toujours le quart ou le tiers de l'Assemblée qui donnerait des lois à la nation?
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...s privez les futurs représentants de la nation de leur liberté de législation? Eh ! qu... ...e? Dans ce cas, outre les inconvénients déjà énoncés, n'est-il pas clair que vous privez les futurs représentants de la nation de leur liberté de législation? Eh ! qui sait à quel point cette entrave que vous mettez à une faculté si nécessaire da...

      Séance du mercredi 29 juillet 1789

      page 303
      Speaker: Dumouchel
      ... montrés les dignes représentants d'une nation puissante et généreuse, et vous n'avez ... ...ce vaste Empire pour opérer de concert la régénération de l'Etat, vous vous êtes montrés les dignes représentants d'une nation puissante et généreuse, et vous n'avez cessé de soutenir avec la plus noble fermeté le caractère glorieux qui vous étai...
      Speaker: Dumouchel
      ...en ce moment tous les cœurs, lorsque la nation vous a vus jusqu'ici marcher d'un pas f... A quelles espérances, en effet, ne doivent pas se livrer en ce moment tous les cœurs, lorsque la nation vous a vus jusqu'ici marcher d'un pas ferme et inébranlable vers le grand objet de la félicité publique, montrer un fro...
      Speaker: Dumouchel
      ...s qui occupent actuellement la première nation de l'univers, assemblée par ses députés... « Considérant les grands et importants objets qui occupent actuellement la première nation de l'univers, assemblée par ses députés;
      Speaker: Dumouchel
      ... pour ces hommes rares et l'élite d'une nation sensible et généreuse, qui, ne comptant... « Pénétrée d'admiration pour ces hommes rares et l'élite d'une nation sensible et généreuse, qui, ne comptant pour rien les travaux inséparables des fonctions augustes auxquelles ils sont a...
      Speaker: Dumouchel
      ...faits des illustres représentants de la nation, pour exciter en eux la noble émulation... « Elle rappellera sans cesse à la mémoire de ses * élèves les noms et les bienfaits des illustres représentants de la nation, pour exciter en eux la noble émulation, source de toutes les vertus, dont ils sont les modèles.
      Speaker: Le Président
      ...eunesse, du respect dû aux droits de la nation, de la soumission aveugle due à la loi,... ...d'éducation nationale, elle ne trouvait le moyen de pénétrer avec nécessité la jeunesse, du respect dû aux droits de la nation, de la soumission aveugle due à la loi, de l'obéissance et de la fidélité dues au monarque. C'est alors qu'elle pourra ...

      Séance du mercredi 29 juillet 1789

      page 304
      Speaker: Le Président
      ...entes des illustres représentants de la nation. ...e digne d elle, tous les sentiments qu'ont gravés daus nos cœuis les vertus éminentes des illustres représentants de la nation.
      Speaker: Le Président
      ...à aucun corps de magistrature: c'est la nation elle-même qui, à l'instant où elle a co... ...int formés de démembrements ou distraction de pouvoirs attribués originairement à aucun corps de magistrature: c'est la nation elle-même qui, à l'instant où elle a consenti l'impôt, a préposé à son exécution les généraux des finances.; ces offici...
      Speaker: Le Président
      ...endue du mandat que leur avait donné la nation, ils se sont tenus, du moins, sur les a... S'ils n'ont pu remplir toute l'étendue du mandat que leur avait donné la nation, ils se sont tenus, du moins, sur les anciennes bornes, pour les faire reconnaître un jour, et marquer l'espace que l'u...
      Speaker: Le Président
      ... utile et honorée de la confiance de la nation. ...ntations : ces tribunaux ne peuvent priser leur existence qu'autant qu'elle sera utile et honorée de la confiance de la nation.
      Speaker: Le Président
      ...nd : Messieurs, les représentants de la nation, choisis, librement par elle, ne pouvai... leur répond : Messieurs, les représentants de la nation, choisis, librement par elle, ne pouvaient jamais avoir d'autre désir que celui de concourir de tous leurs moments et d...
      Speaker: De l'élection de Paris
      ...ombien vous êtes précieux et chers à la nation, il n'est donc pas donné à l'homme de p... Mais s'il est donné au cœur vraiment français, de sentir combien vous êtes précieux et chers à la nation, il n'est donc pas donné à l'homme de pouvoir exprimer ce sentiment du cœur, tel qu'il est I

      Séance du mercredi 29 juillet 1789

      page 305
      Speaker: De l'élection de Paris
      ...és aux travaux de la régénération de la nation française, elle a cru devoir différer à... ...chées de faire; 3° que si, jusqu'à ce jour, par respect pour des moments consacrés aux travaux de la régénération de la nation française, elle a cru devoir différer à se présenter dans l'auguste Assemblée nationale pour lui offrir ses homrhages, ...
      Speaker: Le Président
      ...ée, elle n'a été que l'interprète de la nation. ...é dans ses arrêtés ; et en exprimant ainsi Tes sentiments dont elle était pénétrée, elle n'a été que l'interprète de la nation.
      Speaker: Le Président
      ...: nos conseils devaient être ceux de la nation ; ils étaient de rappeler à lui le mini...
      ... son amour, se confondre encore avec la nation, pour rendre à la France celui qui en c...
      ...enu dans cette Assemblée s'unir à nous ; il a daigné nous demander nos conseils : nos conseils devaient être ceux de la nation ; ils étaient de rappeler à lui le ministre qui l'avait servi avectantdedévouement, de fidélité et de patriotisme. Mais...
      ...t que l'Assemblée nationale y joignît ses instances, et il voulait, pour gage"de son amour, se confondre encore avec la nation, pour rendre à la France celui qui en causait les regrets et qui en faisait l'espérance.
      Speaker: Le Président
      ... connu les vœux ardents du Roi et de la nation ; et, sans vous aveugler sur l'incertit... ...me et le repos; vous avez connu les troubles qui agitaient ce royaume, vous avez connu les vœux ardents du Roi et de la nation ; et, sans vous aveugler sur l'incertitude des succès dans la carrière qui de nouveau s'ouvrait à vous, vous n'avez pen...
      Speaker: Le Président
      ...ments de la France entière. La première nation du monde voit en vous celui qui, ayant ... ... tant d'éloquence et entendu avec tant d'émotion, tout vous est garant des sentiments de la France entière. La première nation du monde voit en vous celui qui, ayant particulièrement contribué à la réunion de ses représentants, a le plus efficace...
      Speaker: Le Président
      Peut-il donc être offert à la nation un présage plus certain de bonheur, que... Peut-il donc être offert à la nation un présage plus certain de bonheur, que la réunion des volontés d'un Roi prêt à tout sacrifier pour l'avantage de son p...
      Speaker: Le Président
      ...oumettra n'aura de compte à rendre à la nation que celui de ses talents et de ses vert... ...erté, ce rempart certain contre le despotisme que celle où le premier c[ui s'y soumettra n'aura de compte à rendre à la nation que celui de ses talents et de ses vertus?

      Séance du mercredi 29 juillet 1789

      page 306
      Speaker: Le Président
      ...pourront être dérobées au jugement delà nation, il bravera les inventions obscures de ...
      ...e peuvent élever la voix que devant une nation généreuse et éclairée.
      ...e action mauvaise, qu'aucune complaisance funeste, qu'aucune intrigue sourde ne pourront être dérobées au jugement delà nation, il bravera les inventions obscures de la haine et de l'envie, et portera dans son cœur l'heureuse confiance que la vér...
      ...ujours plus forte et plus convaincante que la calomnie, quand l'une et l'autre ne peuvent élever la voix que devant une nation généreuse et éclairée.
      Speaker: Le Président
      ... fidélité inviolable aux intérêts de la nation et du Roi, désormais indissolublement l... ...lace que vous avez consenti d'accepter, que 1 exercice de vos talents, que votre fidélité inviolable aux intérêts de la nation et du Roi, désormais indissolublement liés, sauront prouver à l'Europe, sans rétonner, combien étaient justes et les re...
    • Séance du lundi 3 août 1789

      - search term matches: (9)

      Séance du lundi 3 août 1789

      page 332
      Speaker: De Clermont-Tonnerre
      ...antage... J en demande bien pardon à la nation ; mais je ne sais ce que je dis ; la cr... Je n'en saurais dire davantage... J en demande bien pardon à la nation ; mais je ne sais ce que je dis ; la crainte de passer les cinq minutes m'empêche de rallier aucune idéevet cet . exemp...
      Speaker: Rabaud de Saint-Etienne
      ...d'hommes est attaché, que peut être des nations entières attendent pour les prendre pou... ...is que tout l'univers approuvera ou blâmera, auxquelles le salut de 25 millions d'hommes est attaché, que peut être des nations entières attendent pour les prendre pour modèles?

      Séance du lundi 3 août 1789

      page 333
      Speaker: De La Luzerne
      ... la raison de chaque représentant d'une nation vive et spirituelle, est une idée trop ... ... public, asservir à une pendule les émanations d'un cerveau politique, compasser la raison de chaque représentant d'une nation vive et spirituelle, est une idée trop nouvelle pour le xvnie siècle et pour une Assemblée législative qui, après 200 a...

      Séance du lundi 3 août 1789

      page 334
      Speaker: Desmeuniers
      ...sont de tous les temps et de toutes les nations; ils ont survécu aux empires dont ils o... ...st indispensable de fixer les droits de l'homme en état de société ; ces droits sont de tous les temps et de toutes les nations; ils ont survécu aux empires dont ils ont fait le bonheur, et ils semblent participer à l'éternité de celui qui les a d...

      Séance du lundi 3 août 1789

      page 337
      Speaker: Malouet
      ...ransition subite de l'état ancien de la nation à un état nouveau. ...ment votre attention sur le nouvel ordre de choses qu'elle va opérer et sur la transition subite de l'état ancien de la nation à un état nouveau.
      Speaker: Malouet
      ...une volonté toute-puissante, une grande nation passe subitement delà servitude à la li... ...e qu'elle subit l'examen du législateur. Mais lorsque, sans autre précaution qu'une volonté toute-puissante, une grande nation passe subitement delà servitude à la liberté; lorsque tous les abus et ceux qui en profitent sont à la fois frappés du ...

      Séance du lundi 3 août 1789

      page 338
      Speaker: Malouet
      ...ffligent une portion considérable de la nation : et par la suite de vos opérations, Me... ... notre économie politique et rurale, le désœuvrement, la mendicité, la misère, affligent une portion considérable de la nation : et par la suite de vos opérations, Messieurs, qui tendent au rétablissement de l'ordre, si vous les séparez des mesur...
      Speaker: Malouet
      ...utes les dépenses stériles épuisent les nations comme les grands propriétaires. Toutes ... Toutes les dépenses stériles épuisent les nations comme les grands propriétaires. Toutes les dépenses utiles les enrichissent.
      Speaker: Malouet
      Toute nation riche et libre peut disposer dans son p... Toute nation riche et libre peut disposer dans son propre sein, et sans aucun secours étranger, d'un crédit immense qui n'a d'autres...
      Speaker: Malouet
      ...sonnable et vraiment digne d'une grande nation, qtie la ressource ruineuse des emprunt... ...e nous verrons bientôt notre constitution appuyée sur un système de finances raisonnable et vraiment digne d'une grande nation, qtie la ressource ruineuse des emprunts disparaîtra, et que les moyens des grandes opérations se développeront avec el...
      Speaker: Malouet
      ...aincus, tout ce qu'on leur doit çt à la nation, c'est de les punir. Après eux viennent... Je ne parle point des déprédateurs ; s'ils existent, s'ils sont convaincus, tout ce qu'on leur doit çt à la nation, c'est de les punir. Après eux viennent les hommes inutiles et largement payés. Il en est de tous les rangs ; que justi...

      Séance du lundi 3 août 1789

      page 339
      Speaker: Malouet
      ...t, et sur les ressources immenses de la nation j)our assurer l'un et l'autre. ... subsistance fondés sur les obligations de la société envers ceux qui en manquent, et sur les ressources immenses de la nation j)our assurer l'un et l'autre.
    • Séance du jeudi 6 août 1789

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 6 août 1789

      page 354
      Speaker: Buzot
      ...iens ecclésiastiques appartiennent à la nation. (Violente agitation dans une partie de... ...s propositions des préopinants ecclésiastiques, et d'abord je soutiens que les biens ecclésiastiques appartiennent à la nation. (Violente agitation dans une partie de VAssemblée ; applaudissements dans Vautre.)
      Speaker: Buzot
      ...des ecclésiastiques, qui demandent à la nation les augmentations des portions congrues...
      ...reconnu les droits incontestables de la nation sur les biens de l'église. Ils n'auraie...
      Je m'appuie même sur les cahiers des ecclésiastiques, qui demandent à la nation les augmentations des portions congrues : donc ils ont reconnu les droits incontestables de la nation sur les biens de l'église. Ils n'auraient pas proposé à ceux qui n'auraient aucun droit ue partager des biens qui ne le...
      Speaker: Buzot
      ...ore de nouveaux sacrifices à faire à la nation; elle ne désire, elle ne veut que conse... Elle désirerait avoir encore de nouveaux sacrifices à faire à la nation; elle ne désire, elle ne veut que conserver des droits qui ne nuisent à personne, droits honorifiques qu'elle a bien pa...
    • Séance du vendredi 7 août 1789

      - search term matches: (15)

      Séance du vendredi 7 août 1789

      page 359
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...nds pas comment l'auguste délégué de la nation peut être dispensé de la loi commune. J... ...a l'objet d'une exception dans une loi qui consacre les propriétés. Je ne comprends pas comment l'auguste délégué de la nation peut être dispensé de la loi commune. Je ne comprends pas comment vous pourriez disposer en sa faveur de propriétés qui...

      Séance du vendredi 7 août 1789

      page 360
      Speaker: Champion de Cicé
      Pendant que les représentants de la nation, heureux de leur confiance dans le mona... Pendant que les représentants de la nation, heureux de leur confiance dans le monarque, et de son abandon paternel à leur amour, préparent le bonheur de la patrie...

      Séance du vendredi 7 août 1789

      page 361
      Speaker: Champion de Cicé
      ...distingue pas son trésor de celui de la nation; et quand ses besoins vous sont connus,... ...nt de vide dans le Trésor royal, ou plutôt dans celui de l'Etat ; car le Roi ne distingue pas son trésor de celui de la nation; et quand ses besoins vous sont connus, vous ne pouvez vous dispenser d'y subvenir, sans ébranler, clans une proportion...
      Speaker: Champion de Cicé
      ...'un Roi qui ne veut faire qu'un avec sa nation, et qui sommes responsables envers elle...
      ...ières et votre appui, pour préserver la nation des maux qui l'affligent, ou qui la men...
      ... que vous avez si sensiblement honorés de votre bienveillance, nous, ministres d'un Roi qui ne veut faire qu'un avec sa nation, et qui sommes responsables envers elle, comme envers lui, de nos conseils et de notre administration ; nous qui sommes...
      ...nce, et par notre fidèle attachement à vos maximes, nous venons réclamer vos lumières et votre appui, pour préserver la nation des maux qui l'affligent, ou qui la menacent.

      Séance du vendredi 7 août 1789

      page 362
      Speaker: Necker
      ...nt, garanti par les représentants de la nation la plus attachée aux lois de l'honneur,... ...ronnés, le succès de cet emprunt n'est pas démontré. Cependant, un premier emprunt, garanti par les représentants de la nation la plus attachée aux lois de l'honneur, et la plus riche de PEurope, présente un emploi à l'abri de toute inquiétude ré...
      Speaker: Necker
      ...r contribuer avec vous au bonheur de la nation. Réunissons-nous donc pour sauver l'Eta... ...istres auxquels il a donné sa confiance s'en serviront selon ses intentions, pour contribuer avec vous au bonheur de la nation. Réunissons-nous donc pour sauver l'Etat, et que tous les gens de bien entrent dans cette coalition; il ne faut pas moi...
      Speaker: Necker
      ...nc, ni dans cette Assemblée, ni dans la nation, ne perde courage: le Roi voit la vérit...
      ...erté et d'une confiance sans nuages, la nation française effacera de son souvenir ces ...
      ...ion de vos lumières peut féconder tous les germes de prospérité. Que personne donc, ni dans cette Assemblée, ni dans la nation, ne perde courage: le Roi voit la vérité; le Roi veut le bien ; ses sujets ont conservé pour sa personne un penchant qu...
      ...us pouvons découvrir ; un jour, peut-être, au milieu des douceurs d'une sage liberté et d'une confiance sans nuages, la nation française effacera de son souvenir ces temps de calamité ; et en jouissant des biens dont elle sera redevable à vos gén...

      Séance du vendredi 7 août 1789

      page 363
      Speaker: Camus
      ... part des ministres et de la part de la nation. ... et cet empressement, auquel vous cédez sans effort, est un beau mouvement de la part des ministres et de la part de la nation.
      Speaker: De Lally-Tollendal
      Serait-il digue de la nation française que le premier instant de sa ... Serait-il digue de la nation française que le premier instant de sa réunion en corps législatif fût signalé par la violation des engagements de l'Et...
      Speaker: De Lally-Tollendal
      Serait-il digne d'une nation loyale et fidèle, quand son roi s'est l... Serait-il digne d'une nation loyale et fidèle, quand son roi s'est livré à ses conseils, et s'en est reposé sur son amour, de le délaisser au milieu...
      Speaker: De Lally-Tollendal
      Serait-il digne d'une nation généreuse et hospitalière d'abuser d'un... Serait-il digne d'une nation généreuse et hospitalière d'abuser d'un étranger vertueux, qui s'est naturalisé parmi elle par de longs et glorieux ser...

      Séance du vendredi 7 août 1789

      page 364
      Speaker: De Lally-Tollendal
      ...ais et mon devoir de représentant de la nation. ... croirais obligé sous peine de trahir mon devoir de citoyen, mon devoir de Français et mon devoir de représentant de la nation.
      Speaker: De Blacons
      ... biens du clergé qui appartiennent à la nation. ...mande le renvoi au comité, et la réserve d'assigner pour gage de cet emprunt les biens du clergé qui appartiennent à la nation.
    • Archives parlementaires

      - search term matches: (304)

      Archives parlementaires

      page 1
      Speaker: Sa Majesté
      ...me vois entouré des représentants de la nation à laquelle je me fais gloire de command... ...sieurs, ce jour que mon cœur attendait depuis longtemps est enfin arrivé, et je me vois entouré des représentants de la nation à laquelle je me fais gloire de commander.
      Speaker: Sa Majesté
      ...nouvelle force, et qui peut ouvrir à la nation une nouvelle source de bonheur. ...suétude, je n'ai pas balancé à rétablir un usage dont le royaume peut tirer une nouvelle force, et qui peut ouvrir à la nation une nouvelle source de bonheur.
      Speaker: Sa Majesté
      ...s une Assemblée des représentants de la nation n'écoutera sans doute quç. les conseils... « Les esprits sont dans l'agitation; mais une Assemblée des représentants de la nation n'écoutera sans doute quç. les conseils de la sagesse et de la prudence. Vous aurez jugé vous-mêmes, Messieurs, qu'on s...

      Archives parlementaires

      page 2
      Speaker: Sa Majesté
      ...bérations répondra aux sentiments d'une nation généreuse, et dont l'amour pour ses roi... délibérations répondra aux sentiments d'une nation généreuse, et dont l'amour pour ses rois a toujours fait le caractère distinctif; j'éloignerai tout autre souvenir.
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...ses souverains! C'est la ressource des. nations dans les temps les plus difficiles, et ... ... la prospérité de cet empire dont le bonheur reposera. toujours sur la vertu de ses souverains! C'est la ressource des. nations dans les temps les plus difficiles, et cette ressource ne peut manquer à la France sous le monarque citoyen qui la gouv...
      Speaker: De Paule Bareutin
      ... pu contempler Henri IV au milieu de la nation assena blée. Les sujets>de Louis XII av... ...résence d'un roi juste et vertueux! Nos aïeux ont regretté sans doute de n'avoir pu contempler Henri IV au milieu de la nation assena blée. Les sujets>de Louis XII avaient été plus heureux, et ce fut dans cette réunion solennelle qu'il reçut le t...
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...oits des véritables représentants de la nation. ...l y demanda des subsides extraordinaires, et sembla lui transmettre ainsi les droits des véritables représentants de la nation.

      Archives parlementaires

      page 3
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...es de la confiance dû monarque et de la nation étudient les moyens d'obérer cette gran... Des magistrats dignes de la confiance dû monarque et de la nation étudient les moyens d'obérer cette grande réforme; l'importance dë l'objet est l'umqtte mesure de leur iële et de leur ...

      Archives parlementaires

      page 4
      Speaker: De Paule Bareutin
      Mais si les intérêts de la nation se confondent essentiellement avec ceux... Mais si les intérêts de la nation se confondent essentiellement avec ceux du monarque, n'en serait-il pas de même des intérêts de chaque classe de citoye...
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...ce de tous les maux qui ont affligé Jes nations les plus célèbres. Les guerres intestin... ...res, et que la concorde les soutient. La rivalité entre les citoyens fut la source de tous les maux qui ont affligé Jes nations les plus célèbres. Les guerres intestines des Romains furent le germe de l'ambition de leurs oppresseurs, et commencère...
      Speaker: De Paule Bareutin
      Représentants de la nation, jurez tous aux pieds du trône, entre l... Représentants de la nation, jurez tous aux pieds du trône, entre les mains de votre souverain, que l'amour du bien public échauffera seul vos âmes...

      Archives parlementaires

      page 5
      Speaker: De Paule Bareutin
      ...it poser, l'amour sacré du Roi et de la nation. ... élans d'une éloquence impérieuse ne vous entraîne pas au delà des bornes que doit poser, l'amour sacré du Roi et de la nation.
      Speaker: De Paule Bareutin
      ... divinités ! C'est donc sur vous que la nation se repose en particulier du soin de ram...
      ...es et immuables le bonheur commun d'une nation fidèle à son monarque, si digne de vos ...
      ...extravagantes superstitions ont toujours accordés aux ministres de leurs fausses divinités ! C'est donc sur vous que la nation se repose en particulier du soin de ramener la paix dans cette Assemblée, s'il était possible qu'elle s'en bannît un in...
      ...us désormais qu'un sentiment, qu'un désir, celui de fonder sur des bases certaines et immuables le bonheur commun d'une nation fidèle à son monarque, si digne de vos respects et de votre amour.
      Speaker: Necker
      ...elés autour du trône, ces députés d'une nation célèbre à tant de titres, d'une nation qui a rempli l'univers de sa renommée, ...
      ...ut su réunir, cette noble et magnifique nation dont vous êtes aujourd'hui, Messieurs, ...
      ...émorable pour la France ! les voilà donc, après un si long terme, les voilà rappelés autour du trône, ces députés d'une nation célèbre à tant de titres, d'une nation qui a rempli l'univers de sa renommée, et qui peut en appeler au témoignage incorruptible de l'histoire, soit pour atte...
      ...ssements de l'éloquence, les talents utiles et la perfection du goût : elle a tout su réunir, cette noble et magnifique nation dont vous êtes aujourd'hui, Messieurs, les dignes représentants.
      Speaker: Necker
      ...généreuses, et les efforts réunis de sa nation en ont hâté et assuré le précieux dével... ...anches de l'arbre dont Louis a semé lé premier germe. Il le soigna de ses mains généreuses, et les efforts réunis de sa nation en ont hâté et assuré le précieux développement.

      Archives parlementaires

      page 6
      Speaker: Necker
      ...iquerez, et vous répondrez au vœu de la nation et à |;attente de l'Europe, en concoura... ...mener un équilibre si nécessaire ; vous en chercherez de meilleurs, vous les indiquerez, et vous répondrez au vœu de la nation et à |;attente de l'Europe, en concourant de tous vos soins à établir dans les finances du plus grand empire un ordre q...
      Speaker: Necker
      ...nce est indispensable : elle honore une nation et constitue sa force politique ; enfin... Le confiance publique est ébranlée, et cependant cette confiance est indispensable : elle honore une nation et constitue sa force politique ; enfin elle est encore le principe de la modération de l'intérêt de l'argent, et la so...

      Archives parlementaires

      page 8
      Speaker: Necker
      ...ispositions d'ordre sanctionnées par la nation écarteraient tout motif d'inquiétude et... ...es contradictions; on pourrait le prendre en considération à une époque où les dispositions d'ordre sanctionnées par la nation écarteraient tout motif d'inquiétude et rendraient parfaitement assurés les engagements qui seraient pris avec les vill...

      Archives parlementaires

      page 9
      Speaker: Necker
      ...oquées au nomade l'Assemblée même de la nation. ... besoin, pour acquérir un caractère parfait de justice ou de raison, d'être provoquées au nomade l'Assemblée même de la nation.
      Speaker: Necker
      ...re ces changements plus avantageux à la nation. ...me dans l'organisation de ces mêmes impôts, et qu'elles serviraient alors à rendre ces changements plus avantageux à la nation.
      Speaker: Necker
      ...es Etats généraux et dans le sein de la nation la plus renommée par ses sentiments d'h...
      ...f et le gardien des droits d'une grande nation; quand il a été pris, en grande partie,...
      ...s les finances? Le Roi aurait-il besoin de justifier cette résolution au milieudes Etats généraux et dans le sein de la nation la plus renommée par ses sentiments d'honneur ? Non, sans doute. Tout engagement porte avec lui un caractère sacré; et quand cet engagement a été pris par le souverain, par le chef et le gardien des droits d'une grande nation; quand il a été pris, en grande partie, pour subveniraux besoins extraordinaires d'une guerre nationale; quand il a été...
      Speaker: Necker
      ...: mais aune époque si solennelle, où la nation est; appelée par son souverain à s'unir...
      ...is pour toujours; à une époque où cette nation est appelée à s'associer en quelque man...
      ...randes précautions soient prises pour l'avenir, le Roi le désire, le Roi le veut: mais aune époque si solennelle, où la nation est; appelée par son souverain à s'unir à lui, non pour un moment, mais pour toujours; à une époque où cette nation est appelée à s'associer en quelque manière aux pensées et aux volontés de son Roi, ce qu'elle désirera seconder avec l...
      Speaker: Necker
      ...é avec les forces militaires des autres nations de l'Europe. ... prodigieuses en nombre doivent être mises en campagne pour se trouver en égalité avec les forces militaires des autres nations de l'Europe.
      Speaker: Necker
      ...ui embrassent "le bonheur général d'une nation considérée collectivement et dans toute... Qu'il me soit permis encore de joindre aux motifs qui embrassent "le bonheur général d'une nation considérée collectivement et dans toute sa durée, le motif plus touchant peut-être encore du bonheur des individus dont...

      Archives parlementaires

      page 11
      ..., il est à présumer qu'à l'époque où la nation entière assurera le payement de leurs i... ...iers se sont prêtés depuis près d'un an aux circonstances pénibles de la finance, il est à présumer qu'à l'époque où la nation entière assurera le payement de leurs intérêts de la manière la plus exacte et la plus invariable, ils ne regretteront ...

      Archives parlementaires

      page 14
      ...oi, qui peuvent satisfaire le vœu de la nation. De telles conditions ^'arrêteront poin...
      ...penses et d'autres encore concernent la nation comme le monarque.
      ...re précédé de toutes le^ Concessions et de toutes Jes assurances de la part du Roi, qui peuvent satisfaire le vœu de la nation. De telles conditions ^'arrêteront point le cours des affaires, puisque tous ne demanderez rien sans doute qui ne soit ...
      ...els, celles même que demande l'éclat du premier trône de l'Europe, tontes ces dépenses et d'autres encore concernent la nation comme le monarque.

      Archives parlementaires

      page 15
      ...engagements émanés des souverains d'une nation fidèle à l'honneur et à ses promesses. ...es, à respecter les titres que donne l'infortune, et à consacrer enfin tous les engagements émanés des souverains d'une nation fidèle à l'honneur et à ses promesses.
      ...euve. Sa Majesté a cru que ce vœu de là nation était parfaitement juste ; et désirant ...
      ...'ordre des finances sous la garde de la nation entière. C'est alors en effet qu'on ces...
      ...né, qui ne fût pas dépendant' des diverses vicissitudes dont on avait fait l'épreuve. Sa Majesté a cru que ce vœu de là nation était parfaitement juste ; et désirant y satisfaire, elle a pensé que, pour atteindre un but si intéressant, il fallait appeler de nouveaux garants de la sécurité publique, et placer, pour ainsi dire, l'ordre des finances sous la garde de la nation entière. C'est alors en effet qu'on cessera de rapporter le crédit à des circonstances
      ...utes les déterminations, un prince, une nation même ne pourraient suffire à l'administ... ...é des empires. Et sans ce principe de droiture qui doit servir de guide dans [toutes les déterminations, un prince, une nation même ne pourraient suffire à l'administration des affaires publiques; alors à chaque instant on chercherait sa route, o...

      Archives parlementaires

      page 16
      ...ertiles que celles de toutes les autres nations, des manufactures particulières, des ét...
      ...ns la route des siècles pour appeler la nation entière à construire, à affermir le maj...
      ...ations, des ports qui dominent les deux mers, des colonies plus riches et plus fertiles que celles de toutes les autres nations, des manufactures particulières, des établissements de diverses natures dans l'intérieur du royaume; des Français enfin...
      ... royaume au plus haut degré de prospérité 1 et qiiel moment encore est choisi dans la route des siècles pour appeler la nation entière à construire, à affermir le majestueux édifice du bonheur public! C'est à une époque où les lumières générales ...
      ...e sépare pas ses intérêts de ceux de la nation. ...r aucune idée prédominante et ils s'estiment heureux de servir sous un Roi qui ne sépare pas ses intérêts de ceux de la nation.
      ... envers le Roi, vous le seroz envers la nation, vous le serez envers la postérité, vou... ... subjugué par aucun empire), j'oserai donc vous le dire, vous serez responsables envers le Roi, vous le seroz envers la nation, vous le serez envers la postérité, vous le serez peut-être envers le monde entier si vous ne vous livrez saus réserve ...
      ...emblée que les affaires du Roi et de la nation seront mieux traitées et mieux entendue... ... examen ; c'est par un concert absolu entre le gouvernement et cette auguste Assemblée que les affaires du Roi et de la nation seront mieux traitées et mieux entendues, et que l'on approchera plus sûrement de l'heureux terme auquel il faut tendre...

      Archives parlementaires

      page 17
      ...nécessairement des délibérations de ja 'nation entière représentée par des députés aux... L'une rassemblerait les améliorations qui dépendent nécessairement des délibérations de ja 'nation entière représentée par des députés aux 'Etats généraux ; l'autre comprendrait les bonifications qui doivent être exécu...
      ...t peut en effet intéresser davantage la nation entière que cet ordre et ce juste rappo... Quel objet peut en effet intéresser davantage la nation entière que cet ordre et ce juste rapport entre les besoins et les ressources de l'Etat? C'est d'un pareil accord que n...
      Il faut le concours de la nation, il faut toute la force législative pou... Il faut le concours de la nation, il faut toute la force législative pour déterminer qu'il n'y aura 'désormais aucunes distinctions pécuniaires entre Il...
      ...qu'à l'examen et aux délibérations delà nation entière assemblée en Etats généraux. Il... ...ition plus équitable des impôts entre toutes les provinces ne peut être soumise qu'à l'examen et aux délibérations delà nation entière assemblée en Etats généraux. Il faut, pour sefot-mer une juste idée des disproportions qui existent aujourd'hui...

      Archives parlementaires

      page 18
      ...emps par la plus nombreuse partie de la nation. Les deux ordres privilégiés ont déjà f... ... entre les particuliers contribuables; cette égalité est sollicitée depuis longtemps par la plus nombreuse partie de la nation. Les deux ordres privilégiés ont déjà fait éclater de toutes parts les sentiments de justice et d'équité qui les animen...
      ...du ressort de l'Assemblée commune de la nation, car les mêmep principes doivent fixer ... Le plus grand nombre des questions et des règlements de commerce sont du ressort de l'Assemblée commune de la nation, car les mêmep principes doivent fixer les relations et les conr nexions de la France avec les nays étrangers, favorise...
      ...ée par le$ avis des représentants de la nation. Une déter-j mination prise à la' suite... ...oir différer de donner une dernière dé[ cision jusqu'à ce qu'elle eût été éclairée par le$ avis des représentants de la nation. Une déter-j mination prise à la' suite d'une consultation si authentbique aura du moins l'avantage de fixe^ pour toujo...

      Archives parlementaires

      page 20
      ...onder dans nos utiles travaux! Déjà une nation distinguée a donné le signal d'une comp...
      ...raître devant le tribunal de toutes les nations. Ah ! combien de sortes, de satisfactio...
      ...spères qui multiplieraient dans les colonies même les hommes destinés à nous seconder dans nos utiles travaux! Déjà une nation distinguée a donné le signal d'une compassion éclairée; déjà l'humanité est défendue au nom même de l'intérêt personnel et des calculs politiques, et cette superbe cause ne tardera pas à paraître devant le tribunal de toutes les nations. Ah ! combien de sortes, de satisfactions, combien d'espèces de

      Archives parlementaires

      page 21
      ...clairé ! Malheur, malheur et honte à la nation française si elle méconnaissait le prix... ...ette suite d'Etats généraux qui vont reprendre naissance au milieu d'un siècle éclairé ! Malheur, malheur et honte à la nation française si elle méconnaissait le prix d'une telle position, si elle ne cherchait pas à s'en montrer digne, et si une ...
      ...emblant autour de lui les députés de la nation entière, atteste à tous ses sujets par ...
      ...nt occupé du bien public, c'est avec la nation même qu'il veut l'entreprendre et le ré...
      ...ne de ces contradictions ne subsistera dans un plan bien ordonné. Le Roi, en assemblant autour de lui les députés de la nation entière, atteste à tous ses sujets par ce grand acte de confiance, qu'uniquement occupé du bien public, c'est avec la nation même qu'il veut l'entreprendre et le réaliser.
      ...jesté, et à consolider le bonheur de la nation. ...n ordre bienfaisant et salutaire, propre également à glorifier le règne de Sa Majesté, et à consolider le bonheur de la nation.

      Archives parlementaires

      page 22
      ... que mille ou douze cents députés de la nation française ne se sépareront pas sans avo...
      ...de leur souverain et les louanges de la nation, je les vois s'arrêter avec orgueil et ...
      ..., Messieurs, que bientôt un même sentiment vous réunira, comme on ne peut douter que mille ou douze cents députés de la nation française ne se sépareront pas sans avoir fait sortir de terre les fondements de la prospérité publique, je me représen...
      ...e chaque province. Je les vois ces députés, impatients de mériter l'approbation de leur souverain et les louanges de la nation, je les vois s'arrêter avec orgueil et à Fenvi sur les moyens que leurs Etats auraient employés pour ajouter au bonheur...
      ...'occuper successivement l'intérêt d'une nation ? L'amélioration des lois civiles et de... ...ffet entendre sans émotion la simple dénomination de tant de travaux si dignes d'occuper successivement l'intérêt d'une nation ? L'amélioration des lois civiles et des lois criminelles; la douce modification des peines; la réduction des frais de ...

      Archives parlementaires

      page 23
      ...oncours de tonte Faction du génie de la nation la plus industrieuse et la plus animée,... ...st alors "que la France présentera le plus magnifique des spectacles, celui du concours de tonte Faction du génie de la nation la plus industrieuse et la plus animée, avec l'essor de la nature physique la plus variée et la plus féconde dans ses b...
      ...té et pour répondre au vœu commun de la nation. Toutes les dispositions, Messieurs, qu... ... qui soient médités avec assez de sagesse pour obtenir l'approbation de Sa Majesté et pour répondre au vœu commun de la nation. Toutes les dispositions, Messieurs, qui ont servi à vous rassembler, se trouvent entées pour ainsi dire sur le tronc a...
      ...t plus il faut affermir son action. Une nation sourdement mécontente des fautes ou des... ...s d'apercevoir que plus un gouvernement se met dans la nécessité d'être juste, et plus il faut affermir son action. Une nation sourdement mécontente des fautes ou des abus de l'administration ne tarde pas à se complaire dans toutes les opposition...
      ...e toutes les natious étrangères, de ces nations dont le jugement; à l'abri de nos passi... ...es acclamations du peuple français, vous aspirerez encore au suffrage réfléchi de toutes les natious étrangères, de ces nations dont le jugement; à l'abri de nos passions du moment, représente celui de la postérité, de cesnaiions qui, vous considé...
      ...el enfin que la plus saine partie de la nation le souhaite et le demande, le Roi secon...
      ... celui qui inspirera la plus fidèle des nations, on verra naître de cet accord le plus ...
      ...est tel qu'elle l'espère, s'il est tel qu'elle a droit de l'attendre, s'il est tel enfin que la plus saine partie de la nation le souhaite et le demande, le Roi secondera vos vœux et vos travaux ; il mettra sa gloire à les couronner; et l'esprit du meilleur des princes se mêlant pour ainsi dire à celui qui inspirera la plus fidèle des nations, on verra naître de cet accord le plus grand des biens et la plus solide des puissances.

      Archives parlementaires

      page 24
      ...e s'évanouirait et les espérances de la nation seraient perdues. Sa Majesté a donc fix...
      ...me le premier tuteur des intérêts de la nation, c'est comme le plus fidèle protecteur ...
      ...'étendue de la liberté qui doit vous être laissée ; mais sans accord, votre force s'évanouirait et les espérances de la nation seraient perdues. Sa Majesté a donc fixé son attention sur des préliminaires dont les conséquences peuvent être si grandes; et ce n'est pas encore cependant comme votre souverain, c'est comme le premier tuteur des intérêts de la nation, c'est comme le plus fidèle protecteur de la félicité publique, que le Roi m'a ordonné de vous présenter un petit nombr...

      Archives parlementaires

      page 28
      Speaker: Le comte de Crillon
      ...tiellement contraire à la liberté de la nation, nécessaire pôur créer un ordre de chos...
      ...es abus de tous genres sous lesquels la nation gémit depuis tant de siècles, je demand...
      ... la constitution, que nous sommes tous appelés; et comme le veto me paraît essentiellement contraire à la liberté de la nation, nécessaire pôur créer un ordre de choses qui amène la prospérité nationale, et pour abolir les abus de tous genres sous lesquels la nation gémit depuis tant de siècles, je demande acte que je me^suis opposé, autant qu'il était en moi ; à la sanction du veto ...
      Speaker: Malouet
      ...tous assisté, comme représentants de la nation, à l'ouverture solennelle des Etats gén... , député d'Auvergne (1). Nous avons tous assisté, comme représentants de la nation, à l'ouverture solennelle des Etats généraux, et le même titre, constaté seulement par nos bailliages respectifs, nous ...
      Speaker: Malouet
      ...nter que nous devons à la dignité de la nation, au nom de laquelle nous allons parler ... Permettez-moi donc de vous représenter que nous devons à la dignité de la nation, au nom de laquelle nous allons parler et agir, de nous soumettre, par un premier mouvement d'ordre public, à la forme ...
      Speaker: Malouet
      ...cîments, les vœux et les hommages de la nation. ...nous pourrons, par une députation des Etats généraux, présenter au Roi les remercîments, les vœux et les hommages de la nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ue les pouvoirs des représentants de la nation ne doivent pas être légitimés par l'Ass... ...'il y aurait à confondre leur vérification et leur légitimation, et à soutenir que les pouvoirs des représentants de la nation ne doivent pas être légitimés par l'Assemblée nationale ; soit enfin aux dangers d'une scission que leur opiniâtreté, s...

      Archives parlementaires

      page 29
      Speaker: Malouet
      ...comme les réprésentants autorisés de la nation, leur légalité présumée par les titres ... ...i l'illégalité possible de vos pouvoirs vous mettait dans l'impuissance d'agir, comme les réprésentants autorisés de la nation, leur légalité présumée par les titres dont vous êtes porteurs vous constitue en Assemblée provisoirement régulière, au...
      Speaker: Malouet
      ...x publique, aux coupables ennemis de la nation, aucun espoir de nous diviser et de nou... ...ujourd'hui la députa-tion proposée. Nous ne devons laisser aux ennemis de la paix publique, aux coupables ennemis de la nation, aucun espoir de nous diviser et de nous détourner des saintes fonctions qui nous sont assignées.

      Archives parlementaires

      page 30
      Speaker: Malouet
      ...respectueux que les représentants de la nation doivent s'empresser de porter au pied d... ...courir, par une députation des Etats généraux, aux hommages et aux remercîments respectueux que les représentants de la nation doivent s'empresser de porter au pied du trône.

      Archives parlementaires

      page 31
      Speaker: Rewbel
      ...ns-nous dans le cas de nous déclarer la nation, et de commencer l'œuvre de la restaura... Sait-on à quoi nous pourrions être pour ainsi dire forcés ? Peut-être serons-nous dans le cas de nous déclarer la nation, et de commencer l'œuvre de la restauration de la monarchie sans le concours de ttfutes les personnes présumées légalem...

      Archives parlementaires

      page 32
      Speaker: Le comte d'Antraigues
      ...afin que le Roi, chargé de gouverner la nation, le soit lui-même par l'opinion publiqu... ...n lui cache et qu'il lui importe de connaître à l'ouverture des Etats généraux, afin que le Roi, chargé de gouverner la nation, le soit lui-même par l'opinion publique.
    • Séance du dimanche 23 août 1789

      - search term matches: (5)

      Séance du dimanche 23 août 1789

      page 478
      Speaker: Rabaud de Saint-Etienne
      ...ec vous, Messieurs, d'être député dé la nation et membre ue cette auguste Assemblée, m... L'honneur que je partage avec vous, Messieurs, d'être député dé la nation et membre ue cette auguste Assemblée, me donne le droit de parler à mon tour, et de dire mon avis sur la question qui v...
      Speaker: Rabaud de Saint-Etienne
      ...ffie des temps barbares, de diviser une nation en une caste favorisée et une caste dis... C'est ainsi, Messieurs, qu'en France, au dix-huitième siècle, on a gardé la maxiffie des temps barbares, de diviser une nation en une caste favorisée et une caste disgraciée ; qu'on a regardé comme un des progrès de la législation qu'il lut permi...

      Séance du dimanche 23 août 1789

      page 479
      Speaker: Rabaud de Saint-Etienne
      ...s en esclaves. Mais il existe enfin une nation française, et c'est à elle que j'en app... ...rits : ils la servent en hommes que vous avez rendus libres ; ils en sont traités en esclaves. Mais il existe enfin une nation française, et c'est à elle que j'en appelle, en faveur de deux millions de citoyens utiles, qui réclament aujourd'hui l...
      Speaker: Rabaud de Saint-Etienne
      Ne permettez-pas, Messieurs, . ... nation généreuse et libre, ne ie souffrez point, que l'on vous cite l'exemple de ces nations encore intolérantes qui proscrivent vot... Ne permettez-pas, Messieurs, . ... nation généreuse et libre, ne ie souffrez point, que l'on vous cite l'exemple de ces nations encore intolérantes qui proscrivent votre culte chez elles. Vous n'êtes pas faits pour recevoir l'exemple, mais pour le...

      Séance du dimanche 23 août 1789

      page 480
      Speaker: Rabaud de Saint-Etienne
      ...caractère auguste de représentant de la nation, que j'ai l'honneur de partager avec vo... ...u même devoir à la dignité touchante de leur cause, de dépouiller un instant le caractère auguste de représentant de la nation, que j'ai l'honneur de partager avec vous, pour prendre en quelque manière celui de suppliant. Il me semblait que les m...
    • Séance du lundi 24 août 1789, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du lundi 24 août 1789, au matin

      page 484
      Speaker: Biauzat
      ...qui la maintienne; elle appartient à la nation, et les fonctions qu'elle donne ne peuv... ...itoyen a une garantie sociale supérieure à tous les citoyens. Il faut une forme qui la maintienne; elle appartient à la nation, et les fonctions qu'elle donne ne peuvent jamais devenir la propriété de ceux qui les exercent.
      Speaker: Pison du Galand
      ... de l'administration de serviteurs e la nation. -Cette expression excite quelques murm...
      ...s cette Assemblée d'être serviteur delà nation ? »
      en présente un où il Qualifie les agents de l'administration de serviteurs e la nation. -Cette expression excite quelques murmures. L'orateur appuie sur ce mot en disant: « l'on s'honore d'être serviteur du roi: doit-on rougir dans cette Assemblée d'être serviteur delà nation ? »

      Séance du lundi 24 août 1789, au matin

      page 485
      Speaker: Le Président
      entre les mains de la nation, aux privilèges de leurs baronnies, not...
      ...e Languedoc; supplie très-humblement la nation d'agréer son adhésion, comme le témoign...
      entre les mains de la nation, aux privilèges de leurs baronnies, notamment à leurs droits d'assistance, en qualité de barons, aux Etats de Languedoc; supplie très-humblement la nation d'agréer son adhésion, comme le témoignage de son profond respect et de son entier dévouement.

      Séance du lundi 24 août 1789, au matin

      page 486
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...e dans la circonstance, l'honneur de la nation, la liberté publique, et de justes égar... ...our obtenir toutes les réparations qui sont justes ; voilà ce qu'il me paraît que dans la circonstance, l'honneur de la nation, la liberté publique, et de justes égards pour le pouvoir judiciaire sollicitent également.
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 showing 10 of 13 results view all
    • Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (19)

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page
      Speaker: Le Président
      ... sur les principes du commerce entreles nations», ayant demandé la permission d'en fair... Le traducteur d'un ouvrage intitulé: « Traité sur les principes du commerce entreles nations», ayant demandé la permission d'en faire remettre des exemplaires dans les bureaux, l'Assemblée agrée cette offre avec ...
      ...une ressource dans le patriotisme de la nation, et le sacrifice volontaire, pour chaqu... ...e la projet et la soumission d'un grand nombre de citoyens aisés, qui indiquent une ressource dans le patriotisme de la nation, et le sacrifice volontaire, pour chaque individu, d'une portion quelconque de sa fortune, et qui, après avoir évalué p...

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 2
      Speaker: De Cazalès
      ...viles, en décidant à l'avenir ce que la nation doit faire. ...ir notre commerce rompu avec lui; enfin, elle prévient le malheur des guerres civiles, en décidant à l'avenir ce que la nation doit faire.
      Speaker: Bouche
      ...ation de 1723, le prince déclare que la nation a le droit de se choisir un roi, dans l... ... rien préjuger sans les Etats généraux. Dans ces édits, ainsi que dans la déclaration de 1723, le prince déclare que la nation a le droit de se choisir un roi, dans le cas de défaillance des enfants mâles de la maison régnante.
      Speaker: Bouche
      ...rtient d'une manière incontestable à la nation française. Certainement ce droit appartient d'une manière incontestable à la nation française.
      Speaker: Bouche
      ...ison régnante ne transmettrait pas à la nation le droit d'élire un roi, mais il lui en... L'extinction de la maison régnante ne transmettrait pas à la nation le droit d'élire un roi, mais il lui en donnerait l'exercice.
      Speaker: Bouche
      ...aison régnante de Bourbon de France, la nation en décidera. En cas de défaillance d'enfants mâles et légitimes dans la maison régnante de Bourbon de France, la nation en décidera.

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 3
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...bandonner un 'droit qui appartient à la nation. L'on ne doit sans doute pas commencer ... ...si, sous le règne d'un prince déclaré restau rate ut' de la liberté, l'on doit abandonner un 'droit qui appartient à la nation. L'on ne doit sans doute pas commencer par -traiter cette grande question aussi superficiellement, aussi -légèrement.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...es prêts,.aux yeux de l'Europe et de la nation, à laquelle une portion quelconque ne p... ... dë la rédaction ; si vous trouves que la question doit être examinée, nous sommes prêts,.aux yeux de l'Europe et de la nation, à laquelle une portion quelconque ne peut donner un roi, nous sommes, dis-je, prêts à délibérer.
      Speaker: Target
      ...que d'Autun: Et dans le cas douteux, la nation jugera. ^ Septième amendement de M. de Talleyrand, évêque d'Autun: Et dans le cas douteux, la nation jugera.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      Je défie qu'cm ose me nier que toute nation a le droit d'instituer son gouvernement... Je défie qu'cm ose me nier que toute nation a le droit d'instituer son gouvernement, de choisir ses chefs , et de déterminer leur succession.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... l'instant même, à montrer que si toute nation a intérêt que son chef se conforme à se...
      ...on, et Je patriciat de la grandesse, la nation ne veut qu'un prince français ; que les...
      Je déclare que je suis prêt à traiter la question au fond, à l'instant même, à montrer que si toute nation a intérêt que son chef se conforme à ses mœurs, à ses habitudes, à ses convenances locales, qu'il soit sans propriétés ...
      ...i des Français que d'aucun autre peuple; que si le sacerdoce veut de l'inquisition, et Je patriciat de la grandesse, la nation ne veut qu'un prince français ; que les craintes par lesquelles on cherche à détourner notre décision .sont puériles ou...

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 4
      Speaker: Le Président
      ...et à la solidité des engagements que la nation a pris sous sa sauvegarde, a décrété et... ... l'exécution de ce décret importe essentiellement au maintien de l'ordre public et à la solidité des engagements que la nation a pris sous sa sauvegarde, a décrété et décrète ce qui suit :

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 6
      Speaker: Le comte de la Galissonnière
      ...mémoire du souverain qui affranchira la nation des maux inconcevables attachés à sa pe... ...sur cet impôt désastreux ; que son nom ne soit jamais rappelé que pour bénir la mémoire du souverain qui affranchira la nation des maux inconcevables attachés à sa perception.
      Speaker: Le comte de la Galissonnière
      ...sel y sera marchand, et le Trésor de la nation ne perdra rien, à sa contribution T rem... La province d'Anjou jouira de ce bénéfice; le. i sel y sera marchand, et le Trésor de la nation ne perdra rien, à sa contribution T remplacée en argent.

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 12
      Speaker: Jouye-des-Roches
      ... de perception sont les mêmes; entin la nation reste soumise à une surcharge pour l'Et... ...ne tranquillise les peuples sur l'accroissement successif de l'impôt ; les frais de perception sont les mêmes; entin la nation reste soumise à une surcharge pour l'Etat, et qui n'autorise aucune réduction sur la masse générale des contributions.
      Speaker: Jouye-des-Roches
      ...nt total, en affranchissant à jamais la nation de l'impôt Je plus accablant, le plus c... ...tion du moindre produit, je pense qu'il est préférable de pourvoir au remplacement total, en affranchissant à jamais la nation de l'impôt Je plus accablant, le plus contraire à l'intérêt social, à la prospérité publique.

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 17
      ...ochée des rirconstances où so trouve la nation ; théorie qui fait ressortir de ces cir... ...e qui tient au crédit public, l'auteur joint une théorie pratique toujours rapprochée des rirconstances où so trouve la nation ; théorie qui fait ressortir de ces circonstances les moyens de parer provisionnellement aux besoins de l'Etat, jusqu'à...

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 18
      ... publique, peuvent-élles caavenir à une nation qui ne saurait:se tromper elle-même, et... ...ien général?Nécessaires à des.ministres qui avaient besoin jde-séduire l'opinion publique, peuvent-élles caavenir à une nation qui ne saurait:se tromper elle-même, et qui n'a besoin de tromper personne ? Non, sans doute. Notre premier intérêt, .c...
      ... change avec l'étranger,ruineux pour la nation entière ; un change qui, en la dépouill... ... pour le seul bénéfice des actionnaires de la caisse d'escompte, il s'établît un change avec l'étranger,ruineux pour la nation entière ; un change qui, en la dépouillant de son numéraire, attaque son industrie et lui renchérit celle des étrangers...

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 19
      ...ttentifs, n'est ni moins réelle pour la nation, ni moins honteuse pour notre gouvernem... ...billets de la caisse, une perte qui, pour n'être pas aperçue par les esprits inattentifs, n'est ni moins réelle pour la nation, ni moins honteuse pour notre gouvernement.
      ...radation où se montre à ses voisins une nation puissante, une nation propriétaire du meilleur sol de l'univers, une nation fidèle et pleine d'honneur, une nation qui, une fois éclairée, et par cela môm... Voilà, Messieurs, l'état de dégradation où se montre à ses voisins une nation puissante, une nation propriétaire du meilleur sol de l'univers, une nation fidèle et pleine d'honneur, une nation qui, une fois éclairée, et par cela môme sévère dans ses opinions sur la chose publique, déploierait en tout genre la p...

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 20
      ...au-dessous de leur valeur ; comme si la nation qui paye valait moins que la caisse d'e... ...dis que les effets publics, devenus nationaux par nos déclarations, sont restés au-dessous de leur valeur ; comme si la nation qui paye valait moins que la caisse d'escompte qui ne paye pas...

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 21
      ...n des caprices gouvernent une puissante nation ; quand, depuis Je monarque jusqu'au pl... ...res, aux lois que désire la masse entière d'un peuple. Eh ! quand des lois et non des caprices gouvernent une puissante nation ; quand, depuis Je monarque jusqu'au plus pauvre 'des sujets, chacun connaît ses droits et ses devoirs; quand, rempliss...

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 22
      ...tionale (1)., Ce titre obligerait-il la nation à répondre des engagements d'une telle ...
      ...tionale n'emporte pas la garantie de la nation, que signifîera-t-i 1 ? Déploierons-nou...
      ...ir, étendre son empire sur tout le royaume, et de prétendre à devenir banque, nationale (1)., Ce titre obligerait-il la nation à répondre des engagements d'une telle banque ? Cette prétention serait une démence ; et,si le titre de nationale n'emporte pas la garantie de la nation, que signifîera-t-i 1 ? Déploierons-nous toujours les enseignes du charlatanisme ?

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 23
      ...sement du crédit national exige. Que la nation puisse enfin se reposer sur vos travaux... ...ruisez, si vous perdez de vue longtemps encore les soins pressants que l'établissement du crédit national exige. Que la nation puisse enfin se reposer sur vos travaux; que le retour de l'ordre se fasse apercevoir; que vos promesses, vos résolutio...
    • Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (19)

      Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin

      page 343
      Speaker: Le Président
      ... égard au vœu présent des députés de la nation, et aux circonstances alarmantes qui no... ...a perfection ; mais je crois qu'il est louable en moi de ne pas différer d'avoir égard au vœu présent des députés de la nation, et aux circonstances alarmantes qui nous invitent si fortement à vouloir, par-dessus tout, le prompt rétablissement de...
      Speaker: Muguet de Nanthou
      Ce n'est pas là la réponse que la nation avait droit d'attendre : elle fait entr... Ce n'est pas là la réponse que la nation avait droit d'attendre : elle fait entrevoir que cette Constitution pourrait être altérée par la suite. Si nous accordo...
      Speaker: Muguet de Nanthou
      ...eux de tous les hommes et de toutes les nations : ces principes sont indestructibles; i... potisme. La déclaration des droits expose ceux de tous les hommes et de toutes les nations : ces principes sont indestructibles; ils sont inattaquables. Le Roi ne peut que les reconnaître dès qu'ils sont présen...
      Speaker: Robespierre
      ...met sa volonté au-dessus du droit de la nation. On vous dit que Vos articles constitut...
      ... principes, de s'élever au-dessus d'une nation, et de censurer ses volontés. Je consid...
      ...ntraire aux principes, aux droits dé la nation, et comme opposée à la Constitution.
      ... une condition à une Constitution a Je droit d'empêcher cette Constitution ; il met sa volonté au-dessus du droit de la nation. On vous dit que Vos articles constitutionnels ne présentent pas tous ridée de la perfection; on né s'explique pas sur ...
      ...de, qui il émane? Il n'appartient à aucune puissance de la terre d'expliquer des principes, de s'élever au-dessus d'une nation, et de censurer ses volontés. Je considère donc la réponse du Roi comme contraire aux principes, aux droits dé la nation, et comme opposée à la Constitution.
      Speaker: Robespierre
      ...es veulent rivaliser d'autorité avec la nation : on a sanctionné vos arrêtés, les uns ...
      ... a-t-il donc à couvrir les droits de la nation d'un voile qui ne sert qu'à favoriser l...
      Tout vous fait assez connaître que lés ministres veulent rivaliser d'autorité avec la nation : on a sanctionné vos arrêtés, les uns par un arrêt du conseil, avec les formes anciennes du (despotisme, car tel est n...
      ... d'éviter les obstacles qu'en brisant les obstacles. Quelle espèce de religion y a-t-il donc à couvrir les droits de la nation d'un voile qui ne sert qu'à favoriser les atteintes qu'on voudrait leur porter ?. Il faut examiner franchement s'il est...
      Speaker: Bouche
      ...vant qu'aucun impôt soit accordé par la nation. La Constitution étant achevée, le mo-m...
      ...mblée nationale prêtera le sien pour la nation en présence du monarque, pour former la...
      ...oits de l'homme en société et la Constitution seront acceptées par le monarque avant qu'aucun impôt soit accordé par la nation. La Constitution étant achevée, le mo-marque se rendra dans le sein de l'Assenibléè nationale ;là il jurera pour lui et...
      ...des droits de l'homme en société et de la Constitution. Le serment prêté, l'Assemblée nationale prêtera le sien pour la nation en présence du monarque, pour former la réciprocité entre deux parties, dont l'une doit jurer de gouverner et l'autre d...

      Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin

      page 344
      Speaker: Duport
      ... égard au vœu présent des députés de la nation et aux circonstances alarmantes, etcqua... ...oyale. Le Roi dit : Je crois qu'il est louable en moi de ne pas différer d'avoir égard au vœu présent des députés de la nation et aux circonstances alarmantes, etcquand on rapproche cette réponse des circonstances dont on se trouve environné, de ...
      Speaker: Petion de Villeneuve
      ...s imprécations qu'on a faites contre la nation dans les orgies qui viennent d'avoir li... ...ntissent toujours avec plaisir au fond de nos cœurs ; mais on ne vous ait pas les imprécations qu'on a faites contre la nation dans les orgies qui viennent d'avoir lieu.
      Speaker: Petion de Villeneuve
      ... a un contrat social entre le Roi et la nation. Je nie le principe. Le Roi ne peut que gouverner suivant les lois que la nation lui présente. N'est-ce pas une assez be...
      ...teur exclusif et suprême des lois d'une nation ? Je demande qu'il soit fait une adress...
      On dit qu'il y a un contrat social entre le Roi et la nation. Je nie le principe. Le Roi ne peut que gouverner suivant les lois que la nation lui présente. N'est-ce pas une assez belle prérogative que celle d'être l'exécuteur exclusif et suprême des lois d'une nation ? Je demande qu'il soit fait une adresse pour être présentée au Roi, avec les articles de la Constitution, par notre pr...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...es principes et les droits éternels des nations : un peuple peut exister comme il lui p... ...bliés par le comité de Constitution, par M. Mounier lui-même, si nous n'avions les principes et les droits éternels des nations : un peuple peut exister comme il lui plaît; il peut se constituer de la manière qu'il trouve plus propre à son bonheur...

      Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin

      page 345
      Speaker: Chasset
      ...tre plaisir. Est-ce sous les yeux d'une nation assemblée et qui fait ses lois, qu'une ... ... même pas pu faire oublier à la chancellerie la vieille formule : car tel est notre plaisir. Est-ce sous les yeux d'une nation assemblée et qui fait ses lois, qu'une pareille expression doit être employée par le pouvoir exécutif?
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... constituant dans ses rapports entre la nation et son délégué. Si le délégué, si le Ro... L'Assemblée a été autorisée à fixer le pouvoir constituant dans ses rapports entre la nation et son délégué. Si le délégué, si le Roi persistait dans ses refus, bientôt le germe du patriotisme serait étouffé, et ...

      Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin

      page 346
      Speaker: Camus
      ... dangers : les finances et l'état de la nation. Mais avant tout, vous devez avoir une ... Vous êtes placés entre deux dangers : les finances et l'état de la nation. Mais avant tout, vous devez avoir une Constitution ; c'est le vœu de vos commettants; ainsi, il faut régler la manière...

      Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin

      page 348
      Speaker: Le Président
      ...is m'environner des représentants de la nation et m'éclairer de leurs conseils dans ce... ...bre de membres. Le Roi lui a dit : « Je vous ai fait appeler, parce que je voulais m'environner des représentants de la nation et m'éclairer de leurs conseils dans cette circonstance difficile ; mais M. de Lafayette est arrivé avant vous et je l'...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... scandaleux que les représentants de la nation peuvent discuter avec sagesse; et j'esp... ...leries les étrangers répandus dans la salle. Ce n'est pas au milieu d'un tumulte scandaleux que les représentants de la nation peuvent discuter avec sagesse; et j'espère que les amis de la liberté ne sont pas venus ici pour gêner la liberté de l'...
    • Séance du mercredi 7 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (10)

      Séance du mercredi 7 octobre 1789, au matin

      page 380
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...at dans lés mêmes actes par lesquels la nation est devenue leur débitrice ; les sommes... ...it être imposée. A cet égard, la foi publique est engagée aux créanciers de l'Etat dans lés mêmes actes par lesquels la nation est devenue leur débitrice ; les sommes qu'elle a reconnu leur devoir, les rentes qu'elle a promis de leur payer, sont ...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...atif le droit de mettre chaque année la nation en banqueroute. ...impôts sur lesquels sera assurée la dette publique, c'est donner au Corps législatif le droit de mettre chaque année la nation en banqueroute.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      Une nation voisine, l'Angleterre, qui s'entend éga...
      ...la sûreté de la Constitution, ce que la nation devait non-seulement à ses créanciers, ...
      Une nation voisine, l'Angleterre, qui s'entend également bien à maintenir le crédit national et la liberté, a pris une marche très...
      ...e et la flotte. Chez ce peuple prudent, on a su concilier avec la liberté, avec la sûreté de la Constitution, ce que la nation devait non-seulement à ses créanciers, mais au soutien et à la splendeur du trône.

      Séance du mercredi 7 octobre 1789, au matin

      page 381
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... delà de ce terme sera coupable de lèse-nation. » ...emps pour lequel il aura été accordé, et tout officier public qui l'exigerait au delà de ce terme sera coupable de lèse-nation. »
      Speaker: De Cazalès
      ...estinées à l'entretien du délégué de la nation, et à celui des intérêts de la dette de... ...s premiers doivent être consacrés à la liste civile, ou au payement des sommes destinées à l'entretien du délégué de la nation, et à celui des intérêts de la dette de l'Etat. Je propose de dire: « L'impôt direct ne pourra être consenti que pour l...
      Speaker: De Boisgelin
      ...st non-seulement un droit précieux à la nation, mais encore une disposition infiniment... ...ublique; les impôts pour la chose publique doivent être votés chaque année ; c'est non-seulement un droit précieux à la nation, mais encore une disposition infiniment sage. La théorie de l'impôt se perfectionnera sans doute par l'expérience ; il ...
      Speaker: Barnave
      ... l'entretien personnel du délégué de la nation. Ce serait invi- L'article donne le droit de refuser les sommes nécessaires pour l'entretien personnel du délégué de la nation. Ce serait invi-

      Séance du mercredi 7 octobre 1789, au matin

      page 382
      Speaker: Barnave
      ...dements doit donc être rejetée. — Ou la nation doit,ou elle ne doit pas : si elle doit... ...le est inadmissible. Il faut donc l'amender ; la question préalable sur les amendements doit donc être rejetée. — Ou la nation doit,ou elle ne doit pas : si elle doit, peut-elle conférer à ses représentants la faculté d'arrêter le payement de la ...
      Speaker: De Lubersae
      ...es impôts pour assurer la liberté de la nation. —' L'article est sagement rédigé, et d... , évéque de Chartres. Vous devez vous rendre maîtres de tous les impôts pour assurer la liberté de la nation. —' L'article est sagement rédigé, et doit être adopté sans amendement.
    • Séance du lundi 12 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du lundi 12 octobre 1789, au matin

      page 408
      ...re à la fortune des représentants de la nation. (On applaudit.) ...et du citoyen, qui a attaché toute mon existence à la chose publique, et ma gloire à la fortune des représentants de la nation. (On applaudit.)

      Séance du lundi 12 octobre 1789, au matin

      page 409
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...urs, il est important de montrer que la nation n'a jamais eu de si instantes, de si be...
      ...été des biens du clergé appartient à la nation, à la charge par elle de pourvoir à l'e...
      Dans une saison de craintes, de terreurs, il est important de montrer que la nation n'a jamais eu de si instantes, de si belles, de si abondantes ressources ; je demande donc qu'on décrète deux principes : premièrement, que la propriété des biens du clergé appartient à la nation, à la charge par elle de pourvoir à l'existence des membres de cet ordre; secondement, que la disposition de ces biens ...
      Speaker: De Volney
      ...été des domaines du Roi appartient à la nation. Je pense cependant que la motion de M.... ...rer en même temps, et cette déclaration est conforme à mon cahier, que la propriété des domaines du Roi appartient à la nation. Je pense cependant que la motion de M. de Mirabeau peut être renvoyée à vendredi.
      ...e besoin qu'elle avait de l'appui d'une nation libre et puissante pour protéger sa lib... ...t donnés à leurs députés. Ils l'ont motivé sur la faiblesse de la Navarre, sur le besoin qu'elle avait de l'appui d'une nation libre et puissante pour protéger sa liberté contre les entreprises de J'au-torité arbitraire.
      siècle, l'élite de la nation la plus éclairée de l'univers ne pût fa... siècle, l'élite de la nation la plus éclairée de l'univers ne pût faire pour la liberté publique beaucoup mieux qu'on n'avait fait, dans le viiie

      Séance du lundi 12 octobre 1789, au matin

      page 410
      La nation française ne veut sans doute pas La nation française ne veut sans doute pas
      ...ns, l'autre est le même pour toutes les nations. La Navarre n'a jamais été conquise, et... Il faut distinguer le droit civil du droit des gens : l'un ne lie que les citoyens, l'autre est le même pour toutes les nations. La Navarre n'a jamais été conquise, et la France n'a pu imposer son droit civil à la Navarre ; c'est pour cela que la ...

      Séance du lundi 12 octobre 1789, au matin

      page 413
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      (1). Messieurs, quand une nation est riche d'une déclaration des droits ... (1). Messieurs, quand une nation est riche d'une déclaration des droits de Vhomme et du citoyen, les bastilles et les geôles royales sont inutiles; et l...

      Séance du lundi 12 octobre 1789, au matin

      page 414
      ...sons d'Etat, n'est-ce pas annoncer à la nation des citoyens sans patrie, des sujets sa... Les conserver, ces prisons d'Etat, n'est-ce pas annoncer à la nation des citoyens sans patrie, des sujets sans lois, des prisonniers sans accusateurs, des hommes punis sans jugement légal ...
    • Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (9)

      Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      page 442
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ffligeants et aussi propres à priver la nation des salutaires effets qu'elle a droit d... ...ments et aux entreprises des mal intentionnés pour ramener des désordres aussi affligeants et aussi propres à priver la nation des salutaires effets qu'elle a droit d'attendre des travaux de ses représentants ;

      Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      page 443
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... comme coupables de rébellion envers la nation et le Roi. Dans lesdits cas de violence... ...e-champ saisis et emprisonnés, et en cas de conviction ils seront punis de mort, comme coupables de rébellion envers la nation et le Roi. Dans lesdits cas de violence ou excès, les officiers municipaux seront non-seulement en droit, mais encore i...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...pables de rébellion envers le Roi et la nation, et, en cas de conviction, punis de mor... ... officiers municipaux, ©u contre les assistants, ils seront poursuivis comme coupables de rébellion envers le Roi et la nation, et, en cas de conviction, punis de mort.

      Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      page 444
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...mort comme rebelles envers le Roi et la nation. ...ts séditieux faits avec armes, ou accompagnés de violences, ils seront punis de mort comme rebelles envers le Roi et la nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ivis comme rebelles envers le Roi et la nation, et punis comme tels. > ...lissement de la paix, de la tranquillité et de la sûreté publique, seront poursuivis comme rebelles envers le Roi et la nation, et punis comme tels. >

      Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      page 445
      Speaker: Rewbel
      ...ra établi pour juger les crimes de lèse-nation; il pense que le moment est venu où l'o... ...ire de M. de Besenval que l'Assemblée a arrêté la création d'un tribunal, qui sera établi pour juger les crimes de lèse-nation; il pense que le moment est venu où l'on doit s'occuper de la création de l'établissement de ce tribunal.
      Speaker: Dupont
      ...stitution pour juger les crimes de lèse-nation. ...ribunal, jusqu'au moment de la création de celui qui doit être établi par la Constitution pour juger les crimes de lèse-nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... le sont jamais pour des crimes de lèse-nation. Il conclut à l'ajournement de cette af... ...parce que, dans Paris même où les élargissements sous caution sont admis, ils ne le sont jamais pour des crimes de lèse-nation. Il conclut à l'ajournement de cette affaire,jusqu'à ce que toutes les pièces de conviction pour ou contre M. de Resenv...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...es prévenus et accusés du crime de lèse-nation. » ...isoire, rendue pour la réformation de la jurisprudence criminelle, contre tous les prévenus et accusés du crime de lèse-nation. »

      Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      page 446
      ...tre, comme elle forme partout celle des nations. ...jeu cruel de la finance et cette législation, à son tour, forma leur manière d'être, comme elle forme partout celle des nations.
      ..., plièrent tellement le caractère de la nation, que ses membres rendus inquiets et tre... ...souvent renouvelés, ces persécutions habituelles pendant les siècles de barbarie, plièrent tellement le caractère de la nation, que ses membres rendus inquiets et tremblants par l'impression profonde d'une longue suite d'indignités, devinrent ins...
      ...e parmi eux, les liens de famille et de nation leur devinrent plus chers, et la sociét... ...nnés d'ennemis et de délateurs, ils se méfièrent de tout; ne coniptant d'amis que parmi eux, les liens de famille et de nation leur devinrent plus chers, et la société, qui leur refusait tous ses avantages, perdit enfin ses attraits à leurs yeux....

      Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      page 447
      ... qui, hélas, forme les deux tiers de la nation, languit sans autres res-sources que la... ... A et de bijoux ; plusieurs se chargent de toutes sortes d'entreprises. Le reste qui, hélas, forme les deux tiers de la nation, languit sans autres res-sources que la petite friperie (4).
      ...ielle pour inculper aussi gravement une nation entière et sa loi. ...quer essentiellement au devoir de l'homme, quand on abuse d'une lecture superficielle pour inculper aussi gravement une nation entière et sa loi.
      ...êter à 12 0/0. Les lois générales de la nation sur l'intérêt légal parurent ensuite mo... ...êt supérieur au taux ordinaire. Les lettres patentes de 1634 les autorisent à prêter à 12 0/0. Les lois générales de la nation sur l'intérêt légal parurent ensuite modifier celle-ci; mais dans la pratique, cette dérogation resta toujours dans une...

      Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      page 448
      ... ranimé le génie presque expirant de la nation; quel baume vivifiant sera pour les jui... Ah ! si le souffle d'un Roi bienfaisant secondé par un ministre éclairé, a ranimé le génie presque expirant de la nation; quel baume vivifiant sera pour les juifs une législation douce qui lèvera cette barrière, qui effacera cette ligne de ...
      ...nté du souverain et la générosité de la nation pour qu'on fasse cesser l'oppression à ... demandons ni faveurs, ni privilèges, ni grâces ; nous implorons la bonté du souverain et la générosité de la nation pour qu'on fasse cesser l'oppression à notre égard et que la patrie ne nous traite plus en marâtre. Nous supplions qu'o...
      ...hibition ? Ce n'est pas l'intérêt de la nation. Elle doit désirer d'accroître l'indust...
      ...'est pas l'intérêt de la cité: comme la nation, elle doit désirer de voir naître plus ...
      ... artisans. Ce n'est pas l'intérêt de la nation juive: son premier vœu est au contraire...
      Quel motif a pu dicter cette prohibition ? Ce n'est pas l'intérêt de la nation. Elle doit désirer d'accroître l'industrie commune, d'augmenter le produit de cette iudustrie et de multiplier autant qu'il est psssible les objets manufacturés. Ce n'est pas l'intérêt de la cité: comme la nation, elle doit désirer de voir naître plus d'émulation, plus de concurrence par le surcroît du nombre de ses artisans. Ce n'est pas l'intérêt de la nation juive: son premier vœu est au contraire qu'on lui permette l'exercice des arts et métiers qui seront la ressource de ta...
      ...e siècle, parmi les représentants de la nation française, le préjugé ait encore assez ... Ne craignons pas qu'au xvme siècle, parmi les représentants de la nation française, le préjugé ait encore assez d'empire pour faire redouter d'associer l'artisan juif à l'artisan chrétien. Si,...

      Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      page 449
      ... la sauvegarde royale et l'équité de la nation contre ce droit de protection de 20,0U0... ...nt. C'est sans doute son devoir dans ce moment solennel de réclamer avec énergie la sauvegarde royale et l'équité de la nation contre ce droit de protection de 20,0U0 livres accordées comme don à la maison de Blacas, qui n'a aucun fondement légit...
      ...s de publier cette grande vérité que la nation entière admet, elle est trop généreuse ... ...onné à ses facultés ; les excéder, c'est l'opprimer injustement. Ne craignons pas de publier cette grande vérité que la nation entière admet, elle est trop généreuse pour refuser à la portion la plus indigente ce qu'elle sollicite pour elle-même....
      ...la masse des richesses effectives de la nation. ...c les autres citoyens sont plus passifs qu'actifs, et enfin tout va se réunir à la masse des richesses effectives de la nation.
      ... avilis et gémissants ; il n'y a qu'une nation éclairée et généreuse qui sache proscri... ...ur un peuple libre et heureux, que d'exercer son pouvoir sur des hommes faibles, avilis et gémissants ; il n'y a qu'une nation éclairée et généreuse qui sache proscrire vigoureusement les préjugés et les abus dès que l'humanité et la politique le...
      ... Assemblée, consacrée à la gloire de la nation et au bonheur des hommes. ...r leur ancienneté, votre influence ne saurait être redoutable dans cette auguste Assemblée, consacrée à la gloire de la nation et au bonheur des hommes.
      ...née de l'élite de la plus généreuse des nations, déclarant qu'elle est aussi disposée à... Quel spectacle imposant pour l'Europe entière que la majesté royale, environnée de l'élite de la plus généreuse des nations, déclarant qu'elle est aussi disposée à entendre la vérité qu'à la protéger !
    • Séance du lundi 19 octobre 1789

      - search term matches: (6)

      Séance du lundi 19 octobre 1789

      page 458
      Speaker: Le Président
      ...out le bien que le Roi désire et que la nation attend, chacun doit un tribut personnel... ... circonstances, et mettre la plus auguste Assemblée du monde à portée de faire tout le bien que le Roi désire et que la nation attend, chacun doit un tribut personnel à sa patrie, et c'est par des privations et des sacrifices réels de fortune, qu...
      Speaker: Bailly
      ..., celui de voir les représentants de la nation réunis dans Je sein de la capitale, et ... ...sion entière. Nous avons toujours désiré l'honneur que nous recevons aujourd'hui, celui de voir les représentants de la nation réunis dans Je sein de la capitale, et y délibérarit sur les grands intérêts de l'Etat.

      Séance du lundi 19 octobre 1789

      page 462
      Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
      ...stinction entre les représentants d'une nation loyale, n'eut laissé soupçonner des com... ... ce qui, pour être fort, avait besoin d'être uni. On craignait que la moindre distinction entre les représentants d'une nation loyale, n'eut laissé soupçonner des combinaisons opposées, n'eût laissé présumer des espèces de conspirations réciproqu...
      Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
      ...e fidèle des premières assemblées de la nation. Nous n'avons pas innové; nous n'avons ... Ainsi, l'Assemblée nationale actuelle n'est que l'image fidèle des premières assemblées de la nation. Nous n'avons pas innové; nous n'avons que copié nos ancêtres ; et si nous avons eu un mérite, c'est de n'avoir pas hés...
      Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
      ...es, députaient vers le sanctuaire de la nation, il y a aujourd'hui cinq mois. ...trois corporations différentes, réunies un instant,après des délibérations isolées, députaient vers le sanctuaire de la nation, il y a aujourd'hui cinq mois.
      Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
      ... que dans aucun cas les sénateurs de la nation puissent craindre, ni ce reproche usé d... ...gner dans ce sanctuaire; c'est la libre manisfestation de toutes nos idées, sans que dans aucun cas les sénateurs de la nation puissent craindre, ni ce reproche usé d'aristocratie qui n'existe plus, ni ce reproche injuste de démocratie qui n'exis...

      Séance du lundi 19 octobre 1789

      page 463
      ... repos public, et l'ennemi secret de la nation. ...nce contre les décisions de votre auguste Assemblée, est un vrai perturbateur du repos public, et l'ennemi secret de la nation.

      Séance du lundi 19 octobre 1789

      page 464
      ...ançais, après l'établissement duquel la nation soupire depuis si longtemps et avec tan... ...ales, l'organisation des Assemblées nationales, et une idée du grand tribunal français, après l'établissement duquel la nation soupire depuis si longtemps et avec tant d'ardeur. 11 a été distribué à MM. les députés environ trois cents exemplaires...
      ...e sujet fidèle et de représentant de la nation, en vous mettant sous les yeux, les dét...
      ...re. Mais il faut, pour le bonheur de la nation entière, abjurer, avant tout, toute pré...
      ...cte les décrets des représentants de la nation ; et que le peuple qui nous entoure se ...
      ...onstance, et je crois dans ce moment remplir également les devoirs de citoyen, de sujet fidèle et de représentant de la nation, en vous mettant sous les yeux, les détails de nos malheurs passés, et des grandes destinées qui sont promises à cet empire. Mais il faut, pour le bonheur de la nation entière, abjurer, avant tout, toute prévention particulière, tout intérêt personnel. Que le seul amour de la patrie enflammant tous les cœurs, dicte les décrets des représentants de la nation ; et que le peuple qui nous entoure se persuade que dévoués entièrement à ses plus chers intérêts, nous sommes égalemen...
      ...x monarque, écoutant les conseils de sa nation fidèle, va devenir le point de rallieme... ...s. J'ai l'espoir qu'un nouveau jour va luire sur la France, et que notre vertueux monarque, écoutant les conseils de sa nation fidèle, va devenir le point de ralliement de toutes les opinions. Ce n'est plus le moment de vouloir opposer à la cause...
      Les chefs augustes de la nation ont prononcé eux-mêmes, que c'était ave... Les chefs augustes de la nation ont prononcé eux-mêmes, que c'était avec plaisir et confiance qu'ils se trouvaient au milieu de nous ; et maintenant le...

      Séance du lundi 19 octobre 1789

      page 465
      ..., ils n'ont plus connu de bornes. Cette nation valeureuse et franche a déployé son ant...
      ...ines; mais au point d'instruction où la nation française est arrivée, je ne puis m'ala...
      ... avons éprouvés ont pu leur /aire croire qu'on voulait tromper leurs espérances , ils n'ont plus connu de bornes. Cette nation valeureuse et franche a déployé son antique caractère. Rien peut-il contenir l'impétuosité des Français, quand ils se c...
      ...nce occasionnée par le souvenir de plus de huit cents ans de calamités ~£t de peines; mais au point d'instruction où la nation française est arrivée, je ne puis m'alarmer
      ... que la sagesse des représentants de la nation s'occupe d'organiser la commune de Pari...
      ...nne l'empire qu'elle doit avoir sur une nation aussi douce et aussi éclairée. A peine ...
      ... reprennent leur vigueur; que les tribunaux remplissent leur auguste ministère ; que la sagesse des représentants de la nation s'occupe d'organiser la commune de Paris ! Occupons-nous des moyens d'assurer la subsistance à cette grande cité, et dé...
      ...rrez, Messieurs, car je ne puis douter un moment que la voix de la raison ne prenne l'empire qu'elle doit avoir sur une nation aussi douce et aussi éclairée. A peine Paris sera-t-il calme, que vous verrez la paix régner dans nos provinces. Une he...
      ...stant où il faut redouter d'éclairer la nation; elle connaît heureusement ses droits, ... ...ges qu'on leur tend et des malheurs qui en seraient la suite. Ce n'est plus l'instant où il faut redouter d'éclairer la nation; elle connaît heureusement ses droits, mais elle a besoin d'être guidée dans les moyens de les faire valoir.

      Séance du lundi 19 octobre 1789

      page 466
      Si la nation veut réfléchir avec attention sur ces g... Si la nation veut réfléchir avec attention sur ces grandes vérités, si elle daigne écouter les avis que nous lui donnons en ce momen...
      La féodalité anéantie, les droits de la nation reconnus et les charges également répar... La féodalité anéantie, les droits de la nation reconnus et les charges également réparties ;
      Les nations qui nous entourent portent un Les nations qui nous entourent portent un
      ...rtons loin de nous ces funestes images. Nation généreuse! vous avez maintenant la libe... Ecartons loin de nous ces funestes images. Nation généreuse! vous avez maintenant la liberté, si vous en savez jouir; mais calmez-vous : ne vous effrayez pas des contrar...

      Séance du lundi 19 octobre 1789

      page 467
      ...ientôt sentir le prix de commander aune nation libre et obser-, vatrice des lois. Vous... ...Je leur annonce d'avance les plus beaux "'jours de la gloire. Notre bon Roi va bientôt sentir le prix de commander aune nation libre et obser-, vatrice des lois. Vous l'avez toujours vu calme et tranquille au milieu d'événements auxquels il ^n'au...
      ...e monarque ; méritez la confiance de la nation, mais n'oubliez jamais qu'elle ne souff... ...eut leur faire ^entendre la vérité. Secondez les vues bienfaisantes de notre sage monarque ; méritez la confiance de la nation, mais n'oubliez jamais qu'elle ne souffrira plus qu'il soit trompé ou abusé.
      Dignes représentants de la nation, c'est à vous maintenant à diriger les ... Dignes représentants de la nation, c'est à vous maintenant à diriger les moyens de rétablir la paix et l'union dans tout le royaume. Vous y parviendrez d...
    • Séance du mardi 27 octobre 1789

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 27 octobre 1789

      page 590
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...loi qui, si vous l'adoptez, honorera la nation. (11 s'élève quelques murmures.) ...s caractères à exiger pour être électeur ou éligible, je vais vous proposer une loi qui, si vous l'adoptez, honorera la nation. (11 s'élève quelques murmures.)
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...une qui, si vous l'adoptez, honorera la nation. Tirée des lois d'une petite république... ...iez l'examen des conditions d'éligibilité, je vais, Messieurs, vous en proposer une qui, si vous l'adoptez, honorera la nation. Tirée des lois d'une petite république non moins recommandable par ses mœurs et par la rigidité de ses principes, que ...

      Séance du mardi 27 octobre 1789

      page 591
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      Laissons à cette nation voisine dont la Constitution nous offre...
      ...oursuites pour dettes le citoyen que la nation appelle à la représenter dans son parle...
      Laissons à cette nation voisine dont la Constitution nous offre tant de vues sages dont nous craignons de profiter, cette loi injuste, reste honteux de la féodalité, qui met à l'abri de toutes poursuites pour dettes le citoyen que la nation appelle à la représenter dans son parlement. Profitons de l'exemple des Anglais, mais sachons éviter leurs erreurs ; et...

      Séance du mardi 27 octobre 1789

      page 592
      Speaker: Le Président
      ...urs rapports commerciaux, soit avec les nations étrangères, soit avec les négociants du... ...ganisation intérieure, les lois qui les régissent, le genre de leurs besoins, leurs rapports commerciaux, soit avec les nations étrangères, soit avec les négociants du royaume; l'administration de leur police, celle de leurs finances, le mode et l...
      Speaker: Le Président
      ... ; rien ne peut les changer, toutes les nations de l'Europe l'ont senti ; toutes regard... ...a plupart de ces différences tiennent à la nature même et à l'essence des choses ; rien ne peut les changer, toutes les nations de l'Europe l'ont senti ; toutes regardent leurs possessions éloignées comme des Etats distincts et dépendant de la mét...
    • Séance du mercredi 28 octobre 1789

      - search term matches: (3)

      Séance du mercredi 28 octobre 1789

      page 595
      Speaker: Le marquis de Monspey
      ...issent pas être chargés de celles de la nation. En effet, quel degré de confiance pour... ...éral que des hommes qui n'auraient pas su gouverner leurs propres affaires ne puissent pas être chargés de celles de la nation. En effet, quel degré de confiance pourraient-ils lui inspirer; et sans la confiance des peuples, quels heureux résulta...
      ..., qui doit être l'objet principal d'une nation agricole; l'article milite contre les d... ..., qui ne peut regarder que les négociants, mais qui n'a pas en vue l'agriculteur, qui doit être l'objet principal d'une nation agricole; l'article milite contre les droits de l'homme. N'est-ce pas en effet un principe constitutionnel, que nul ne ...

      Séance du mercredi 28 octobre 1789

      page 597
      Speaker: Le comte de Virieu
      ...partenant, non aux électeurs, mais à la nation entière, la nation peut imposer telle condition qu'elle ju... pense que, l'élu appartenant, non aux électeurs, mais à la nation entière, la nation peut imposer telle condition qu'elle jugera convenable.
    • Séance du jeudi 5 novembre 1789

      - search term matches: (18)

      Séance du jeudi 5 novembre 1789

      page 679
      ... offre d'abandonner tous ses biens à la nation, sous la condition d'une pension conven... ... bénédictins de la province de Franche-Comté, dont l'une, celle de Saint-Vannes, offre d'abandonner tous ses biens à la nation, sous la condition d'une pension convenable aux religieux.

      Séance du jeudi 5 novembre 1789

      page 681
      Speaker: Bengy le Puyvallée
      ...ssieurs, est consacré par l'exemple des nations étrangères, qui sont les Iilus jalouses... Ce principe de justice, Messieurs, est consacré par l'exemple des nations étrangères, qui sont les Iilus jalouses de la liberté et de l'égalité. La Hol-ande, la Suisse, l'Angleterre et tous les...

      Séance du jeudi 5 novembre 1789

      page 683
      Speaker: Bengy le Puyvallée
      ... les tribunaux, plus il eu coûtera à la nation pour les honoraires des juges. ...ères de l'expérience et à l'habitude du travail. D'ailleurs, plus on multipliera les tribunaux, plus il eu coûtera à la nation pour les honoraires des juges.

      Séance du jeudi 5 novembre 1789

      page 684
      Speaker: Bengy le Puyvallée
      ...ême, lorsqu'il s'agit de représenter la nation, tout homme est citoyen, et a le droit ... ...défendre la patrie, chaque homme est soldat, et doit payer de sa personne ; de même, lorsqu'il s'agit de représenter la nation, tout homme est citoyen, et a le droit de faire compter son suffrage. C'est donc par le nombre des citoyens qu'il faut ...
      Speaker: Bengy le Puyvallée
      ...'y concourir, et que les délégués de la nation soient choisis par des électeurs nommés... ...e soit rapprochée autant qu'il est possible de tous les citoyens qui ont droit d'y concourir, et que les délégués de la nation soient choisis par des électeurs nommés immédiatement parle peuple. Il faut que la représentation soit telle que ceux q...
      Speaker: Bengy le Puyvallée
      ...représentants et les législateurs de la nation. ...ls puissent se considérer, non comme les députés d'une province, mais comme les représentants et les législateurs de la nation.

      Séance du jeudi 5 novembre 1789

      page 686
      Speaker: Pellerin
      ...ées des villes, des provinces, et de la nation elle-même ; assemblées auxquelles tous ... ...es de la représentation personnelle de tous les citoyens du royaume, aux Assemblées des villes, des provinces, et de la nation elle-même ; assemblées auxquelles tous les Français ont droit d'être appelés, mais dans lesquelles un petit nombre seul...
      Speaker: Pellerin
      ... les assemblées des représentants de la nation, tant pour ce qui concerne l'administra... ...eur objet est de simplifier, autant qu'il est possible, la forme à observer dans les assemblées des représentants de la nation, tant pour ce qui concerne l'administration, que pour ce qui concerne la députation à l'Assemblée nationale et les élec...

      Séance du jeudi 5 novembre 1789

      page 687
      Speaker: Pellerin
      ...écessaire pour assurer la liberté de la nation et prévenir le retour des privilèges pa... ... par les publicistes et par les bons administrateurs et que l'on regarde comme nécessaire pour assurer la liberté de la nation et prévenir le retour des privilèges particuliers qui ont été sacritiés à l'intérêt général.
      Speaker: Pellerin
      ... qui l'ont proposée, que le salut de la nation, que la conservation de sa liberté, que... ... de la nécessité de cette division et si je croyais comme les honorables membres qui l'ont proposée, que le salut de la nation, que la conservation de sa liberté, que sa prospérité sont attachés à ce nouvel ordre de choses, je ne balancerais pas ...

      Séance du jeudi 5 novembre 1789

      page 688
      Speaker: Pellerin
      ...cette force qui a si utilement servi la nation elle-même, il n'y a qu'à morceler les p... ...e courageuse aux entreprises des agents du pouvoir exécutif, à perdre peu à peu cette force qui a si utilement servi la nation elle-même, il n'y a qu'à morceler les provinces d'états, et surtout la Bretagne ; bientôt chaque département deviendra ...
      Speaker: Pellerin
      ... et de se soustraire aux volontés de la nation entière. ...d elle oserait le tenter, de résister à l'autorité légitime du pouvoir exécutif, et de se soustraire aux volontés de la nation entière.
      Speaker: Pellerin
      ...droit et franchise naturelle, ce que la nation recouvre elle-même aujourd'hui, et ce q...
      ...ce qu'elle exercera, de concert avec la nation, ces droits essentiels à tout peuple li...
      ...privilèges de cette province, si l'on peut qualifier de privilèges ce qui était droit et franchise naturelle, ce que la nation recouvre elle-même aujourd'hui, et ce que la Bretagne n'a abandonné que parce qu'elle exercera, de concert avec la nation, ces droits essentiels à tout peuple libre.
      Speaker: Pellerin
      ... plus de véritable autorité que dans la nation, et que je ne réclame pour ma province qu'une administration subordonnée à la nation, et sous la surveillance continuelle et... ...èce ; l'esprit de province est aujourd'hui l'esprit national, puisqu'il n'existe plus de véritable autorité que dans la nation, et que je ne réclame pour ma province qu'une administration subordonnée à la nation, et sous la surveillance continuelle et immédiate de l'assemblée permanente qui la représentera.

      Séance du jeudi 5 novembre 1789

      page 689
      Speaker: De Sinéty
      ...que, bien digne des représentants de la nation ; et les circonstances où nous nous tro... ...re naître le seul intérêt public, c'est, sans contredit, l'idée la plus patriotique, bien digne des représentants de la nation ; et les circonstances où nous nous trouvons facilitent cette heureuse révolution ; mais elle peut aisément s'opérer sa...

      Séance du jeudi 5 novembre 1789

      page 691
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...peler des idées humiliantes de subalter nation ail lieu de faire naître des rapports p... ...aisser à chaque bourg ou village un régime municipal honoré de ce nom, c'est rappeler des idées humiliantes de subalter nation ail lieu de faire naître des rapports plus doux d'intérêt et de réunion.

      Séance du jeudi 5 novembre 1789

      page 697
      ...essaire au v bonheur et à la paix de la nation, est d'agir d'après l'impulsion qu'il r... ... la puissance exécutive toute la force que vous voulez lui donner et qui est nécessaire au v bonheur et à la paix de la nation, est d'agir d'après l'impulsion qu'il recevra de vous. Cependant, Messieurs, on paraît inculper encore ici les ministre...

      Séance du jeudi 5 novembre 1789

      page 702
      ...rovence, qui correspond avec toutes les nations de l'univers; qui, en envois ou en reto... ...saura que Marseille, qui possède tout l'or et presque tous les habitants de la Provence, qui correspond avec toutes les nations de l'univers; qui, en envois ou en retours, en fabrication ou en matières qui attendent la vente, fait un commerce annu...

      Séance du jeudi 5 novembre 1789

      page 703
      ...t que lorsque la Provence et toutes les nations commerçantes de l'univers s'épuisent po... ...; personne n'en dira jamais plus que moi; mais il faut que justice soit faite, et que lorsque la Provence et toutes les nations commerçantes de l'univers s'épuisent pour Marseille, Marseille ne réponde pas à ce dévouement en dépouillant des voisin...
    • Séance du vendredi 6 novembre 1789

      - search term matches: (21)

      Séance du vendredi 6 novembre 1789

      page 705
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      Une nation habituée à l'usage du numéraire, une nation que de grands malheurs ont rendue défia... Une nation habituée à l'usage du numéraire, une nation que de grands malheurs ont rendue défiante sur les moyens de le suppléer, ne peut pas en être privée longtemps sans que...

      Séance du vendredi 6 novembre 1789

      page 708
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...icule de s'en étonner ; mais lorsqu'une nation a déclaré qu'elle mettait ses créancier... ... tyrannique envers eux, après avoir tout employé pour Jes séduire, if serait ridicule de s'en étonner ; mais lorsqu'une nation a déclaré qu'elle mettait ses créanciers sous la sauvegarde de son honneur et de sa loyauté, doivent-ils, outre les inj...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...? Sont-ce des emprunts profitables à la nation, que ces retards où l'on n'offre pas mê... ... ? Quel avantage le crédit public peut-il retirer des ruses des mauvais payeurs ? Sont-ce des emprunts profitables à la nation, que ces retards où l'on n'offre pas même aux créanciers de quoi soulager leur attente? Est-ce ménager le crédit que d'...

      Séance du vendredi 6 novembre 1789

      page 709
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... c'est la seule qui puisse prouver à la nation qu'on veut enfin adopter envers elle de... ..., tandis qu'elle méritait, à tant de titres, d'être immédiatement exécutée ; car c'est la seule qui puisse prouver à la nation qu'on veut enfin adopter envers elle de vrais principes de comptabilité.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...troubler le décroisse-ment importe à la nation, la puissance exécutive ne saurait non ... Si la meilleure manière d'assurer le payement de la dette et de ne pas eu troubler le décroisse-ment importe à la nation, la puissance exécutive ne saurait non plus former un vœu différent ; elle doit se redouter elle-même dans la dispositi...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...rigée sous l'inspection immédiate de la nation, est un établissement indiqué par la na... Ainsi unécaissenationale, uniquement destinée à la dette, et dirigée sous l'inspection immédiate de la nation, est un établissement indiqué par la nature des choses. Une fois dotée de revenus destinés au payement de la dette, c'e...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ées à la payer, les représentants de la nation pourront toujours arbitrer ce qui lui c... .... Là, pouvant toujours calculer les effets de la dette sur les ressources destinées à la payer, les représentants de la nation pourront toujours arbitrer ce qui lui convient le mieux, et par conséquent à ses créanciers, ou d'éteindre une portion ...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ès lors, je ne dis pas pour rendre à la nation le crédit qu'elle mérite, elle ne l'a j... Que manquera-t-il dès lors, je ne dis pas pour rendre à la nation le crédit qu'elle mérite, elle ne l'a jamais eu, mais pour le lui donner? Le retour de la paix et du bon ordre, le réta...

      Séance du vendredi 6 novembre 1789

      page 710
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...évouement pour les vrais intérêts de la nation, notre ferme résolution de ne pas aband... ...difficultés que nous avons à surmonter. Les provinces voient notre zèle, notre dévouement pour les vrais intérêts de la nation, notre ferme résolution de ne pas abandonner, sans le conduire à sa fin, le grand ouvrage qu'elle nous a confié, jusqu'...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... toutes les classes d'individus dont la nation anglaise est composée; et cette rare ci... ...tution préférable à la leur, nous n'en ferons pas une plus généralement aimée de toutes les classes d'individus dont la nation anglaise est composée; et cette rare circonstance vaut bien de notre part quelque attention aux usages et aux opinions ...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... les ministres du Roi. Au contraire, la nation considère leur présence non-seulement c... ...e parlement anglais existe, il ne s'est élevé une motion qui tendît à en exclure les ministres du Roi. Au contraire, la nation considère leur présence non-seulement comme absolument nécessaire, mais comme un de ses grands privilèges. Elle exerce ...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...pertoire qu'un représentant actif de la nation doit sans cesse consulter? Et où se fer...
      ...nsultation avec plus d'avantage pour la nation, si ce n'est en présence de l'Assemblée...
      ... àla chose publique, tantintérieures qu'extérieures, ne sont-ils pas comme un répertoire qu'un représentant actif de la nation doit sans cesse consulter? Et où se fera cette consultation avec plus d'avantage pour la nation, si ce n'est en présence de l'Assemblée? Hors de l'Assemblée, le consultant n'est qu'un individu auquel le ministre peu...

      Séance du vendredi 6 novembre 1789

      page 711
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ours la dignité des représentants de la nation. tés où se compromet presque toujours la dignité des représentants de la nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...e capacité, pour réclamer, au nom de la nation, tous les secours en blés ou en farines... ...is, comme envoyés extraordinaires, des personnes de confiance et d'une suffisante capacité, pour réclamer, au nom de la nation, tous les secours en blés ou en farines qu'elles pourraient obtenir, tant en remboursement des intérêts arriérés dont l...
      Speaker: Rlin
      ...a masse de lumières qui existe dans une nation éclairée? Je suppose que ces points ne ... ...t encore loin de réunir sur les différentes branches de l'administration toute la masse de lumières qui existe dans une nation éclairée? Je suppose que ces points ne sont pas constatés ; et je dis que, si l'Assemblée nationale doit toujours tendr...

      Séance du vendredi 6 novembre 1789

      page 712
      Speaker: Rlin
      ...évidemment contraire aux intérêts de la nation qu'ils représentaient? Non, sans doute;...
      ...es vues profondes (2) : Les Rois et les Nations n'ont d'ennemis que les ministres.
      ...ur raison, dégagés de toute influence ministérielle, auraient embrassé un parti évidemment contraire aux intérêts de la nation qu'ils représentaient? Non, sans doute; et la conduite du ministère anglais, pendant toute la guerre d'Amérique, est un...
      ...e la grande vérité publiée récemment par un auteur dont nous avons tous admiré les vues profondes (2) : Les Rois et les Nations n'ont d'ennemis que les ministres.
      ... sur 1,200 hommes choisis dans toute la nation, il ne s'en trouve pas (1) Voyez Annual... ... retarder sa marche et ses décisions? En effet, il est moralement impossible que sur 1,200 hommes choisis dans toute la nation, il ne s'en trouve pas (1) Voyez Annual Register, vol. 18, page 101.

      Séance du vendredi 6 novembre 1789

      page 713
      Speaker: Rlin
      ...s), l'Assemblée n'est plus libre, et la nation court risque de perdre sa liberté. L'un... ...uoi qu'onaitpu dire contre le mot de liberté, dont je n'exagérerai jamais le sens), l'Assemblée n'est plus libre, et la nation court risque de perdre sa liberté. L'une ou l'autre de ces deux positions est également nuisible à l'intérêt public, et...

      Séance du vendredi 6 novembre 1789

      page 714
      Speaker: Le comte de Clermont-Tonnerre
      Je pense que la troisième est pour la nation un des premiers moyens de prospérité, d... Je pense que la troisième est pour la nation un des premiers moyens de prospérité, de grandeur et de liberté. Nous avons souvent gémi sous des ministres ineptes, et...
      Speaker: Le comte de Clermont-Tonnerre
      ...inet. Un ministre est-il l'ennemi de la nation, c'est un ennemi invisible quand il n'e... ...quiétude, tout le démasquera. Vous savez s'il faut redouter les intrigues du cabinet. Un ministre est-il l'ennemi de la nation, c'est un ennemi invisible quand il n'est pas ici ; s'il y est admis, il sera connu, et dans toute" espèce de
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 showing 10 of 12 results view all
    • Séance du jeudi 12 novembre 1789

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 1
      Speaker: Thouret
      ...e la Constitution, premier besoin de la nation, et seul gage du retour de la sécurité ... L'établissement de la Constitution, premier besoin de la nation, et seul gage du retour de la sécurité publique, devient de jour en jour plus pressant. Agréez que j'use spécialement d...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 2
      Speaker: Salomon de la Saugerie
      ...gale et préjudiciable aux- droits de la nation- ... au doublement de la province, faite par la commission intermédiaire, comme illégale et préjudiciable aux- droits de la nation-
      Speaker: Salomon de la Saugerie
      « Nosseigneurs, aucune partie de la nation ne « réclamera vainement ses droits aup... « Nosseigneurs, aucune partie de la nation ne « réclamera vainement ses droits auprès de l'As-« semblée de ses représentants (2). »

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 8
      Speaker: Le baron de Menou
      ...pas lorsqu'il s'agit d'un crime de lèse-nation que des législateurs doivent s'attendri...
      ... ceux qui sont accusés du crime de lèse-nation.
      ... ne pourra plus être remis en question pendant la durée de la session. Ce n'est pas lorsqu'il s'agit d'un crime de lèse-nation que des législateurs doivent s'attendrir. Ce n'est pas le sentiment, c'est la justice qu'il faut consulter. Si les magi...
      ...ce à la Chambre des vacations du parlement de Rouen, on ouvre les prisons à tous ceux qui sont accusés du crime de lèse-nation.

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 9
      Speaker: Le Chapelier
      ... parlement de Rouen avaient manqué à la nation ; notre devoir envers elle est d'examin... ...gislateurs. Nous avons dû voir que les magistrats de la Chambre des vacations du parlement de Rouen avaient manqué à la nation ; notre devoir envers elle est d'examiner si nous devons rétracter notre décret, quand il s'agit du salut public. Dans ...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 11
      ... Assemblée, qui, aux yeux de toutes lés nations, a pris et renouvelé l'honorable engage... ...s pas une injustice, mais une atrocité : et puis-je la craindre de la part d'une Assemblée, qui, aux yeux de toutes lés nations, a pris et renouvelé l'honorable engagement dé faire des heureux, et non pas des victimes?

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 13
      Malheur et trois fois malheur aux nations dont les représentants et les mandatair...
      ...'est la justice qui élève en gloire les nations, et qu'elles sont tôt ou tard punies de...
      Malheur et trois fois malheur aux nations dont les représentants et les mandataires regarderaient la religion comme un hors-d'œuvre dans leur législation ; qui c...
      ...doivent servir de base et de règle à toute sage politique : la première, que « c'est la justice qui élève en gloire les nations, et qu'elles sont tôt ou tard punies de leurs désordres par d'affreuses calamités (1) ; » la seconde, qu'il n*y a ni ju...
      ...ieux et de tous les temps, que dans lés nations, non plus que dans les individus, il ne... ...nes mœurs ; et il est certain par la raison comme par l'expérience de tous les lieux et de tous les temps, que dans lés nations, non plus que dans les individus, il ne peut y avoir ni mœurs, ni morale sans religion. C'est elle qui commande et qui ...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 15
      ...lle fois, rien de plus nécessaire à une nation que la pureté des mœurs : elles peuvent... On l'a dit et prouvé mille fois, rien de plus nécessaire à une nation que la pureté des mœurs : elles peuvent tenir lieu des lois, et de tous les autres appuis; mais nulle autre ressource n...
      ...on ou au rétablissement des mœurs d'une nation, mais si l'on peut raisonnablement espé...
      ...ommunautés, à les avilir aux yeux de la nation, à démolir une partie des monastères, à...
      ...éfendre de la contagion des mauvais exemples, peuvent contribuer à la conservation ou au rétablissement des mœurs d'une nation, mais si l'on peut raisonnablement espérer cet heureux effet des instituts religieux ; si des législateurs qui connaiss...
      ... qui ne travaille que pour le bien public, doivent s'appliquer à affaiblir les communautés, à les avilir aux yeux de la nation, à démolir une partie des monastères, à préparer la ruine des autres; ou s'ils ne doivent pas plutôt prendre les voies ...
      ... heureuse influence sur les mœurs de la nation. Répandus sur toute la surface du royau...
      ...les pasteurs à purifier la masse de* la nation de tant de vices qui la corrompent et l...
      ...mettre de cette révolution, difficile, il est vrai, mais non impossible, la plus heureuse influence sur les mœurs de la nation. Répandus sur toute la surface du royaume, les monastères seront comme un précieux ferment, propre à échauffer, à ranim...
      ...a ferveur de leurs prières, l'ascendant de leurs exemples, aideront puissamment les pasteurs à purifier la masse de* la nation de tant de vices qui la corrompent et la déshonorent. Us ramèneront parmi nous les vertus que l'impiété décrie et banni...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 17
      ...lergé sont passés entre les mains de la nation, et que l'humiliation réelle ou prétend... ... demander si cette disette ira toujours croissant, maintenant que les biens dû clergé sont passés entre les mains de la nation, et que l'humiliation réelle ou prétendue d'être salarié par elle est placée comme un épouvan-tail à la porte du sanctu...
      ... mis leurs biens à la disposition de la nation : aucun d'eux n'avait du superflu quand... ...une vie dure et laborieuse, aient vu sans regret et sans murmure le décret qui a mis leurs biens à la disposition de la nation : aucun d'eux n'avait du superflu quand leur corps jouissait de ses biens ; aucun d'eux ne manquera du nécessaire, parc...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 18
      Que la nation n'a pas d'intérêt général à conserver l... Que la nation n'a pas d'intérêt général à conserver le régime prohibitif, quant aux subsistances;

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 19
      ... quel avantage pourrait-il être pour la nation d'accepter une offre qui ne servirait q... ... bénéfice quelconque, le seul but de ses opérations mercantiles; qu'en effet, de quel avantage pourrait-il être pour la nation d'accepter une offre qui ne servirait qu'à faire payer aux colons la farine le double, le triple de ce que la leur vend...
      ...valeur en denrées, pour le compte de la nation. ...les iraient chercher aux Etatsrljnis, et dont elles rapporteraient en France la valeur en denrées, pour le compte de la nation.

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 20
      ...rrait faire sur les représentants d'une nation douce et compatissante: et en vous prés... Le commerce a senti l'effet que cette peinture pourrait faire sur les représentants d'une nation douce et compatissante: et en vous présentant un tableau rapide de la colonie de Saint-Domingue, il a cherché à diminue...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 22
      ...s cependant, qu'il' est probable qu'une nation juste et généreuse comme la nation française ne voudra pas, en conservant ... Sur la quatrième, qu'ils sentent toute la difficulté dé son exécution; mais cependant, qu'il' est probable qu'une nation juste et généreuse comme la nation française ne voudra pas, en conservant le régime qui existe depuis si longtemps pour les îles (régime, pour le dire en ...
    • Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      - search term matches: (25)

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 158
      Speaker: Muguet de Nanthou
      ...cret, la disposition en appartient à la nation? Je propose l'ajournement de cette ques... ... précieuse est très-convenable ; mais n'est-il pas certain que, d'après votre décret, la disposition en appartient à la nation? Je propose l'ajournement de cette question.

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 159
      Speaker: Bouche
      ...juger les accusations de crimes de lèse-nation, paraissait Vn membre a observé que le tribunal du Chàtelet, nommé provisoirement pour juger les accusations de crimes de lèse-nation, paraissait
      Speaker: Le comte de Castellane
      ..., à cet intérêt de six pour cent que la nation garantirait aux actionnaires..... ...ffets publics; on pourrait en trouver à l'influence de ce projet sur les charges, à cet intérêt de six pour cent que la nation garantirait aux actionnaires.....

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 160
      Speaker: Le baron d'Allarde
      ...e aux avantages. La banque prêtera à la nation à un très-faible intérêt : la nation peut créer un papier-monnaie, et se pro...
      ..., dit-on, rendu ae grands services à la nation. Moi, je dis qu'elle a fait avec la nation des opérations qui n ont été utiles qu'...
      ...pôt déguisé, qui ne peut que favoriser l'esprit d'agiotage et a'égoïsme. Je passe aux avantages. La banque prêtera à la nation à un très-faible intérêt : la nation peut créer un papier-monnaie, et se procurer ainsi des ressources sans intérêt. La caisse fournira des secours au comme...
      ...es négociants, obligés d'escompter sur la place, payaient 1 1/2 par mois. Elle a, dit-on, rendu ae grands services à la nation. Moi, je dis qu'elle a fait avec la nation des opérations qui n ont été utiles qu'à elle, et dont elle a retiré un assez fort intérêt.

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 161
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...cun desquels, pour la sûreté même de la nation, on exigera 1 million; ainsi il ne rest... ...nt imaginé les brisera, il ne sera pas difficile de trouver 32 individus, de chacun desquels, pour la sûreté même de la nation, on exigera 1 million; ainsi il ne resté point de doute sur cette recette de 32 millions;
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...mputé sur un prêt qu'il fait faire à la nation par la caisse d'escompte, est absolumen... ...èrement du premier ministre des finances : ce secours, dis-je, que M. Necker a imputé sur un prêt qu'il fait faire à la nation par la caisse d'escompte, est absolument hypothétique, et l'Assemblée nationale ne voudra sûrement pas compromettre le ...
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...rps respectable des représentants de la nation, ...des intentions pures, nous devons, sans amour-propre, comme sans modestie, au corps respectable des représentants de la nation,
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ... présider à tous les actes d'une grande nation, nous impose la loi ou de rembourser à ... Mais la justice qui doit présider à tous les actes d'une grande nation, nous impose la loi ou de rembourser à la caisse d'escompte ce qui. lui est dû, si on la supprime, ou de la conserver a...
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...ojet par lequel on voudrait associer la nation, déployant un crédit encore vierge, à u... Je dirai donc seulement : que le projet par lequel on voudrait associer la nation, déployant un crédit encore vierge, à un établissement purement ministériel que plusieurs suspensions ont défavorisé da...

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 162
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...rs î... Mais, malgré cette émission, la nation reste en banqueroute, puisque avec 240 ... ...ns de billets de la caisse suffisait pour mettre llEtat à jour avec ses créanciers î... Mais, malgré cette émission, la nation reste en banqueroute, puisque avec 240 millions, elle ne peut payer :

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 163
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...cune perte pour l'Etat. A la vérité, la nation restera chargée de l'intérêt annuel de ... ...ents, purement volontaires, peuvent se retarder, et ce retard ne causera même aucune perte pour l'Etat. A la vérité, la nation restera chargée de l'intérêt annuel de ces cautionnements ; mais quand cette dépense s'élèverait à 15 millions, elle se...
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...ique viendra justifier ce décret, si la nation présente aux porteurs de billets un gag...
      ... solidité inattaquable, parantie par la nation, représentés par des gages spéciaux, et...
      ...lets nationaux obtiendront un cours forcé par tout le royaume, la confiance publique viendra justifier ce décret, si la nation présente aux porteurs de billets un gage spécial et suffisant de sa garantie. Ce gage spécial sera, d'une part, la rece...
      ... méfiance, désormais inutiles à la cupidité, pour y substituer des effets d'iine solidité inattaquable, parantie par la nation, représentés par des gages spéciaux, et dont la présence ajoute chaque jour une valeur au capital.

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 165
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...e de la volonté des représentants de la nation puisse ordonner l'exécution du nouveau ... iscussions interminables ; qu'un seul acte de la volonté des représentants de la nation puisse ordonner l'exécution du nouveau plan, et que, sous leur surveillance, les détails en puissent être confiés au po...
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...nables, et revêtus de la garantie de la nation. ...vertu d'une créa^ tion modérée de billets nationaux, fondés sur des gages inaliénables, et revêtus de la garantie de la nation.

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 166
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...banquiers privilégiés, l'avantage de la nation qui doit garder tous ses bénéfices pour...
      ...a placé, dans un moment où le vœu de la nation est de détruire l'agiotage, et où la pl...
      as le terme où elle peut s'arrêter ; opposer à 'intérêt de quelques banquiers privilégiés, l'avantage de la nation qui doit garder tous ses bénéfices pour elle-même, et ne plus donner d'autres privilèges exclusifs que ceux d'invention ; empêcher l'établissement d'une nouvelle table de jeu sur la placé, dans un moment où le vœu de la nation est de détruire l'agiotage, et où la place est couverte d'effets royaux; suspendre les émigrations nombreuses qui nous ...
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...de rentrées, sous la surveillance de la nation, le produit ..., l'établissement d'une caisse particulière, dans laquelle sera versé, à mesure de rentrées, sous la surveillance de la nation, le produit
      Speaker: La Ville-Leroux
      D'après cet arrangement, disait-il, la nation paye, par le seul bénéfice et le seul c... D'après cet arrangement, disait-il, la nation paye, par le seul bénéfice et le seul crédit de ses billets, l'intérêt de 100 millions dus à la caisse d'escompte pelle...

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 167
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      nation; elle est plus nécessaire que jamais, q... nation; elle est plus nécessaire que jamais, quand des associations puissantes de banque ou de commerce sont prêtes à recueill...
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      ...ns les conséquences ultérieures pour la nation, n'a été présenté à votre discussion. A... ...ses suites prochaines pour la considération de l'Assemblée, d'aussi effrayant dans les conséquences ultérieures pour la nation, n'a été présenté à votre discussion. Après avoir commencé âutant de réformes salutaires pour les peuples des campagnes...
      Speaker: Le baron d'Harambure
      ...biens du domaine, ou autres biens de la nation ; ...elle assignation sera reçue pour comptant dans le payement des acquisitions des biens du domaine, ou autres biens de la nation ;
    • Séance du mercredi 25 novembre 1789

      - search term matches: (6)

      Séance du mercredi 25 novembre 1789

      page 252
      Speaker: Salomon de la Saugerie
      ...é et la liberté des représentants de la nation et de l'auguste personne de son monarqu... ...itoyens seront toujours prêts à sacrifier leur vie et leur fortune pour la sûreté et la liberté des représentants de la nation et de l'auguste personne de son monarque. Elleexprime en même temps ses regrets de n'avoir pas encore

      Séance du mercredi 25 novembre 1789

      page 256
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...un hommage pur, qu'aucune prévention de nation à nation n'a pu empêcher. Cette société est prés... ... de la révolution de 1688 a cru devoir offrir à l'Assemblée nationale de France un hommage pur, qu'aucune prévention de nation à nation n'a pu empêcher. Cette société est présidée par lord Stanhope; elle a pour secrétaire le docteur Price ; tous les deux ...
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...n voyant que bientôt les deux premières nations participeront en commun aux bienfaits d...
      ... exemple donné par la France aux autres nations concourra puissamment à rendre le Inond...
      ...ésente à l'Assemblée nationale ses félicitations et le plaisir qu'elle ressent en voyant que bientôt les deux premières nations participeront en commun aux bienfaits de la liberté civile èt religieuse. Elle espère, et c'est l'objet de tous ses vœux, que l'influence du glorieux exemple donné par la France aux autres nations concourra puissamment à rendre le Inonde entier heureux et libre.
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...ple given in France, to encourage other nations to assert the unalienable rights of man... ...cular satisfaction with which they reflect on the tendency of the glo-rious example given in France, to encourage other nations to assert the unalienable rights of man-kind, and thereby tô introduce a général reformation in the governments of Euro...

      Séance du mercredi 25 novembre 1789

      page 257
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...né en France pour encourager les autres nations à assurer les droits inaliénables de l'... ...faction qu'elle éprouve en réfléchissant sur l'influence au glorieux exemple donné en France pour encourager les autres nations à assurer les droits inaliénables de l'humanité, à amener une réforme générale dans les gouvernements de l'Europe, et à...
      Speaker: De Cazalès
      ...n tout ce qui sera réputé crime de lèse-nation; ...de lui présenter le projet d'une loi qui définisse avec une scrupuleuse attention tout ce qui sera réputé crime de lèse-nation;
      Speaker: De Cazalès
      ...ront être la matière d'un crime de lèse-nation à moins qu'ils ne soient liés à une act... « De déclarer que les écrits, que les paroles ne pourront être la matière d'un crime de lèse-nation à moins qu'ils ne soient liés à une action, qu'ils ne l'aient préparée* accompagnée ou suivie;
      Speaker: De Cazalès
      ...e pourra être qualifié du crime de lèse-nation. » ... De déclarer enfin que nul crime autre que ceux expressément nommés par la loi ne pourra être qualifié du crime de lèse-nation. »
    • Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      page 258
      ...ant ia préseute session, et a invité la nation à faire un don patriotique du quart de ... ...x par lesquels elle s'est déclarée inséparable de la personne sacrée du Roi pendant ia préseute session, et a invité la nation à faire un don patriotique du quart de son revenu.
    • Séance du vendredi 13 novembre 1789

      - search term matches: (9)

      Séance du vendredi 13 novembre 1789

      page 42
      Speaker: Roy
      ... se séparer qu'elle n'ait fait jouir la nation de ces lois sages' et nécessaires que s... ...ral et permanent de la ville de Vire. 11 supplie l'Assemblée nationale de'ne pas se séparer qu'elle n'ait fait jouir la nation de ces lois sages' et nécessaires que sollicite son honneur, et de croire qu'il adoptera toujours avec zèle tout sacrif...
      Speaker: Roy
      ...r à l'exiger, et ils font hommage à lâ .nation du tiers de là sommé dont lies fermiers... ...rendu compte de l'état de cette caisse. Ils supplient rAssemblée"de les autoriser à l'exiger, et ils font hommage à lâ .nation du tiers de là sommé dont lies fermiers généraux se sont reconnus leurs débiteurs. -

      Séance du vendredi 13 novembre 1789

      page 43
      Speaker: Barnave
      ...ecclésias-tiqués à la disposition de la nation; il: faut les conserver à la nation, ou bien nous n'aurions fait qu'un arrê... ...nt rien changer aux articles proposés.par M. Treilhard Nous avons mis les biens ecclésias-tiqués à la disposition de la nation; il: faut les conserver à la nation, ou bien nous n'aurions fait qu'un arrêté illusoire, nous n'aurions établi qu'une maxime sans conséquence. Des lettres ...

      Séance du vendredi 13 novembre 1789

      page 44
      Speaker: Dupont
      ...on sera changée. Vous avez voulu que la nation eût la. propriété des biens ecclésiasti... pourvu au sort des individus dont la position sera changée. Vous avez voulu que la nation eût la. propriété des biens ecclésiastiques, vous ne pouvez administrer ces biens et en disposer qu'en les connaissant;...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...; mais la conservation des biens que la nation a mis à sa disposition doit précéder ce... ... entendus des ecclésiastiques. Tel est l'esprit des mesures que j'ai à proposer ; mais la conservation des biens que la nation a mis à sa disposition doit précéder ces mesures, et j'opine pour le scellé.
      Speaker: De Coulmiers
      ...sonnellement res-responsables envers la nation. ...s de faire leur déclaration des effets, titres et papiers do n t ils seron t personnellement res-responsables envers la nation.
      Speaker: Le Chapelier
      ...u'il je£$ aussi utile au clergé qu'à la nation que la proposition du- scellé soit adop... Je me borne à exposer, d'après un fait, qu'il je£$ aussi utile au clergé qu'à la nation que la proposition du- scellé soit adoptéé. On a prétendu à Nantes que des ecclésiastiques dissipaient leur mobilier, e...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...s proposons? Nous voulons garantir à la nation la disposition des bien écclésiâstiques... Quel est l'objet que nous nous proposons? Nous voulons garantir à la nation la disposition des bien écclésiâstiques, et en assurer la conservation. Deux moyens sont indiqués: . M. Treilhard propo...

      Séance du vendredi 13 novembre 1789

      page 46
      ... l'on juge bien que celle du chef de la nation fut relative à la dignité et aux charge... ...rit individuellement une part plus.ou moins grande à cet intéressant partage; et l'on juge bien que celle du chef de la nation fut relative à la dignité et aux charges qu'il avait à soutenir (?.); aussi le produit des domaines royaux, joint à que...
      ...forces ou le crédit qu'il avait dans la nation. ...'une partie des possessions des Gaulois.... chacun.... suivant son avarice, ses forces ou le crédit qu'il avait dans la nation.
      ...es subsides, avec le consentement de la nation, que lorsque quelque grande expédition ... ...es rois de la seconde race, les premiers mémo de la troisième, n'établissaient des subsides, avec le consentement de la nation, que lorsque quelque grande expédition militaire ou quelque événement imprévu les forçait à des dépenses extraordinaire...
      ...nçais avec le concours des grands de la nation, et réglant les propriétés particulière... (1) Le traité d'Andely passé entre les rois français avec le concours des grands de la nation, et réglant les propriétés particulières, doit sous ce rapport être considéré comme une loi civile.

      Séance du vendredi 13 novembre 1789

      page 47
      ...cs se bornait à obtenir des chefs de la nation quelque présent médiocre, tel qu'un che... (1) Dans les forêts de Germanie, l'ambition des Francs se bornait à obtenir des chefs de la nation quelque présent médiocre, tel qu'un cheval de bataille, un javelot, une francisque, ou une épée. Etablis dans les Gaule...
      ...être aliénés sans le consentement de la nation. ...rra bientôt que, dans l'ordre politique les domaines de l'Etat n'ont jamais, pu être aliénés sans le consentement de la nation.

      Séance du vendredi 13 novembre 1789

      page 50
      ...itoriales fussent devenues celles de la nation, et qu'il eût perdu le droit d'en dispo... ...doutait sûrement pas que, par son élévation au rang suprême, ses propriétés territoriales fussent devenues celles de la nation, et qu'il eût perdu le droit d'en disposer. Pour le convaincre de cette espèce d'interdiction légale, on n'aurait pu se...

      Séance du vendredi 13 novembre 1789

      page 51
      ...avantages, l'aliénation a les siens. La nation assemblée, réunissant en elle-même tous... ...(l)? C'est ici une simple affaire de calcul. La conservation des domaines a ses avantages, l'aliénation a les siens. La nation assemblée, réunissant en elle-même tous les droits de la propriété, peut en faire tel usage qu'elle voudra; elle peut à...
      La nation préféra ces motifs pour se déterminer s... La nation préféra ces motifs pour se déterminer sur cette grande question; et si elle prend le parti de conserver les grandes for...
      ...r que sans un consentement formel,.deux nations, souvent opposées de caractère et gouve... ...orité au delà du territoire qui leur est soumis, et qu'il est difficile de penser que sans un consentement formel,.deux nations, souvent opposées de caractère et gouvernées par des lois différentes, se confondent de plein droit pour n'en faire plu...
      ...lle avait au temps de l'aliénation? Une nation qui exerce un droit rigoureux doit surt... ...oit-elle être rendue selon sa valeur mumérique actuelle, sans égard à celle qu'elle avait au temps de l'aliénation? Une nation qui exerce un droit rigoureux doit surtout être juste, et les engagistes dont un titre régulier ffrait présumer la bonn...

      Séance du vendredi 13 novembre 1789

      page 52
      ...urrait-il avoir un effet rétroactif? La nation pourrait-elle dans un moment de crise r...
      ...st la suprême loi ; et si le chef de la nation n'est que simple administrateur, si la nation a le droit de disposer des biens domani...
      ...tive des espèces et de l'-aug-mentation du prix des terres. Mais ce règlement pourrait-il avoir un effet rétroactif? La nation pourrait-elle dans un moment de crise retirer les anciens apanages et les convertir en rente annuelle équivalente au pr...
      ...lois anciennes, et se retrancher sur leur possession ; mais le salut de l'Etat est la suprême loi ; et si le chef de la nation n'est que simple administrateur, si la nation a le droit de disposer des biens domaniaux pour libérer le fisc, la portion de ces domaines dont la jouissance a été ab...

      Séance du vendredi 13 novembre 1789

      page 53
      ...rovince, ou, pour parler plus juste, la nation bretonne, a eu comme tous les peuples s... La province, ou, pour parler plus juste, la nation bretonne, a eu comme tous les peuples ses temps obscurs, dont il n'est resté que des traditions peu fidèles; sans nous ...
    • Séance du mercredi 2 décembre 1789

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 2 décembre 1789

      page 354
      Speaker: De Volney
      ...on-le-Ghâtel en Forez ; elle offre à la nation l'argenterie de son église, le prix qui... Adresse du même genre de la ville de Saint-Haon-le-Ghâtel en Forez ; elle offre à la nation l'argenterie de son église, le prix qui proviendra de la vente de ses communaux, et le montant de l'imposition qui doit...

      Séance du mercredi 2 décembre 1789

      page 357
      Speaker: Le vicomte de Mirabeau
      ...la vérité aux représentants mêmes de la nation, quand il leur a été prononcé un discou... ...ne négligence coupable de sa réputation, que de ne point s'efforcer de dévoiler la vérité aux représentants mêmes de la nation, quand il leur a été prononcé un discours qui a pu faire impression sur les esprits.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ger par un décret que les députés de la nation peuvent être calomniateurs; leur ôter l...
      ...s membres, de le flétrir aux yeux de la nation qui lui a donné sa confiance, c'est por...
      Préjuger par un décret que les députés de la nation peuvent être calomniateurs; leur ôter le pouvoir d'exprimer les vœux, les sentiments de leurs commettants ; décider que l'Assemblée a le droit de prononcer l'exclusion d'un de ses membres, de le flétrir aux yeux de la nation qui lui a donné sa confiance, c'est porter un décret avilissant pour
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...a liberté et contraire aux droits de la nation, qui seule est juge en dernier ressort ... l'Assemblée, attentoireà sa liberté et contraire aux droits de la nation, qui seule est juge en dernier ressort de la conduite de ses représentants. »
    • Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 358
      Speaker: Schwendt
      ... les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les ... ...ar le magistrat municipal ; que {a garde nationale Strasbourgeoise a prêté, sous les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les dispositions sont faites pour le recouvrement de la contribution du quart du rev...
      Speaker: Target
      ...e des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouva... « Art. 2. L'acte d'élection sera le seul titre des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouvant être gênée par aucun mandat particulier. Le§ assemblées primaires et celles d...

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 361
      Speaker: Garat
      ...ges les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un... ...is quarts des Français que nous représentons sont expressément privés des avantages les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un citoyen...
    • Séance du mardi 8 décembre 1789

      - search term matches: (7)

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 424
      Speaker: Anson
      ...du bien public, traîtres au Roi et à la nation, tous ceux qui s'élèvent contre la vali... ...gement à les faire exécuter, et leur déclaration qu'ils regardent comme ennemis du bien public, traîtres au Roi et à la nation, tous ceux qui s'élèvent contre la validité de ses décrets.
      Speaker: Chassebeuf de Volney
      ...rétention inouïe d'élever au sein de la nation, un tribunal supérieur à la nation même ? Non, non, cette nation aussi brave qu'éclairée s'est ressaisie... ...des siècles où l'on insultait à la dignité de l'homme? auraient-elles formé la prétention inouïe d'élever au sein de la nation, un tribunal supérieur à la nation même ? Non, non, cette nation aussi brave qu'éclairée s'est ressaisie de ses antiques droits ; et son contrat social, depuis si longtemps égaré, vien...
      Speaker: Chassebeuf de Volney
      ... s'est placé courageusement au rang des nations libres. L'homme qui s'est élevé à la ha... ...impossible de Penchaîner de nouveau lorsqu'une fois il a brisé ses fers et qu'il s'est placé courageusement au rang des nations libres. L'homme qui s'est élevé à la hauteur de la liberté périra plutôt que d'en descendre.
      Speaker: Chassebeuf de Volney
      ...démarcation humiliante entre elle et la nation. Non, nous ne verrons plus un homme eno... ... les Bretons ; nous ne verrons plus cette classe privilégiée tirer une ligne de démarcation humiliante entre elle et la nation. Non, nous ne verrons plus un homme enorgueilli du hasard de sa naissance se présenter hardiment pour être juge et, san...
      Speaker: Chassebeuf de Volney
      ... reconnaissance aux représentants de la nation, et une nouvelle protestation de sa sou... « La ville de Nantes se hâte d'offrir un nouvel hommage de sa reconnaissance aux représentants de la nation, et une nouvelle protestation de sa soumission à ses décrets. Elle désavoue hautement la démarche incendiaire du parlem...

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 428
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... qui vient de se montrer l'ennemi de la nation, et qui viole ouvertement vos décrets, ... ...i j'en avais le dessein? Qu'importe une réputation d'honnêteté privée dans celui qui vient de se montrer l'ennemi de la nation, et qui viole ouvertement vos décrets, lorsqu'il devrait don-

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 430
      ...es de liberté individuelle que toute la nation réclame aujourd'hui, il est établi, dan... ...'en vertu de lois fort anciennes, difficiles peut-être à allier avec les principes de liberté individuelle que toute la nation réclame aujourd'hui, il est établi, dans toutes les provinces maritimes du royaume, et même dans des provinces de l'int...

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 436
      Juge conservateur de la nation 1,800 Vice-consul interprête ............. Juge conservateur de la nation 1,800 Vice-consul interprête ..................600
    • Séance du mercredi 9 décembre 1789

      - search term matches: (12)

      Séance du mercredi 9 décembre 1789

      page 457
      ...rovence, qui correspond avec toutes les nations de l'univers; qui, en envois ou en reto... ...saura que Marseille, qui possède tout l'or et presque tous les habitants de la Provence, qui correspond avec toutes les nations de l'univers; qui, en envois ou en retours, en fabrication ou en matières qui attendent la vente, fait un commerce annu...

      Séance du mercredi 9 décembre 1789

      page 459
      ...t que lorsque la Provence et toutes les nations commerçantes de l'univers s'épuisent po... personne n'en dira jamais pins que moi : mais il faut que justice soit faite, et que lorsque la Provence et toutes les nations commerçantes de l'univers s'épuisent potir Marseille» Marseille ne réponde pas à ce dévouement en dépouillant des voisi...

      Séance du mercredi 9 décembre 1789

      page 465
      ...le décrétée par les représentants de la nation. ...dont le régime, quel qu'il soit, tombe sous le coup de la proscription universelle décrétée par les représentants de la nation.

      Séance du mercredi 9 décembre 1789

      page 467
      ... est impossible aux représentants d'une nation juste d'exproprier les fonciers de leur... ...droits de l'homme citoyen renferme les bases éternelles de notre législation, il est impossible aux représentants d'une nation juste d'exproprier les fonciers de leurs domaines pour les tranférer à des convenanciers que la nature seule de leur dé...
    • Séance du jeudi 10 décembre 1789, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du jeudi 10 décembre 1789, au soir

      page 499
      Speaker: Cochelet
      ...-dirigées par îdes^mains ennemies de la nation, et qui voulaient ; e.mpêcbér ..dftçhev... ...ux : de ÇhàrteviUe ; qu'il y avait -lieu; de " croire que ces manœuvres étaient -dirigées par îdes^mains ennemies de la nation, et qui voulaient ; e.mpêcbér ..dftçhever l'édifice de j la constitution, ' ëh détruisant les fondements, de la tranqui...
  • Tome 11 : Du 24 décembre 1789 au 1er mars 1790 showing 10 of 22 results view all
    • Séance du mardi 5 janvier 1790

      - search term matches: (22)

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 104
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...l'inviolabilité des représentants de la nation. Ils votent pour l'institution d'une fê...
      ..., et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa ...
      ...exécration et vindicte publique tous ceux qui porteraient la moindre atteinte à l'inviolabilité des représentants de la nation. Ils votent pour l'institution d'une fête civique, qui consacre et éternise le jour de la liberté française, et que l'a...
      ...été fixée irrévocablement, mais qu'elle ait pris une marche régulière, constante, et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa liberté. Ils annoncent que les communes qu'ils représentent font le don patrioti...

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 105
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      Augustes représentants de la nation, Augustes représentants de la nation,
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...epuis que cette puissance suprême de la nation, dont vos décrets sont les organes, a c... Depuis que cette puissance suprême de la nation, dont vos décrets sont les organes, a créé le pouvoir exécutif, qui n'est que son agent et son instrument, on a tenté, ...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...des trônes et les abat, qu'à toutes les nations, la nature a donné de se gouverner elle... Oui, nous devons et nous osons dire à la face de l'univers qui dresse des trônes et les abat, qu'à toutes les nations, la nature a donné de se gouverner elles-mêmes, par des Rois, ou sans Rois; d'étendre, abaisser, armer ou désarmer le b...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...it captives depuis dix siècles! que les nations se réveillent pour les entendre; et que... ...uies sous le trône et l'autel, sortent enfin d'un silence où la terreur les tenait captives depuis dix siècles! que les nations se réveillent pour les entendre; et que les races, jusqu'ici les plus humiliées, osent les reconnaître. Ces maximes son...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...ndait dans toutes les classes. Alors la nation sera digne de cette liberté, dont elle ... ...gnes pour les mieux cultiver : la société s'épurera des vices que la vanité répandait dans toutes les classes. Alors la nation sera digne de cette liberté, dont elle ne saurait goûter les fruits qu'après en avoir acquis les vertus. On ne l'achète...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...éroïque enthousiasme, le seul utile aux nations, comment espérer du peuple les réserves... Sans cet héroïque enthousiasme, le seul utile aux nations, comment espérer du peuple les réserves mêmes de la pauvreté, pour subvenir à la ruine de l'Etat, accumulée ou précipit...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...its de l'homme, à la souveraineté de la nation! Quelle dette vous avez payée au genre ... ... à leur unique propriétaire; que de conquêtes, en peu de jours, assurées aux droits de l'homme, à la souveraineté de la nation! Quelle dette vous avez payée au genre humain, bienfaiteur^ immortels de la France! Mais tant de biens auraient été per...

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 106
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      C'est à vous, vénérables sauveurs de la nation, à vous qui, défiant les proscriptions,... C'est à vous, vénérables sauveurs de la nation, à vous qui, défiant les proscriptions, nous avez acquis la liberté, comme les derniers Romains l avaient perdue, c'est...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...les provinces de cet empire, toutes les nations de l'Europe y viendront applaudir à ces... ...ions des peuples. Nul citoyen n'y passera, sans se dire : Je suis libre. Toutes les provinces de cet empire, toutes les nations de l'Europe y viendront applaudir à ces fidèles enfants de la capitale, qui, semblables au héros prodigieux des annales...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ..., et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa ... ...été fixée irrévocablement, mais qu'elle ait pris une marche régulière, constante, et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa liberté.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      Appel à la nation tout entière dans la masse et sous la d... Appel à la nation tout entière dans la masse et sous la dénomination des communes, contre ces provinces ou ces villes qui ne rougissent p...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      Appel à toutes les nations de l'Europe, contre ces princes étrange... Appel à toutes les nations de l'Europe, contre ces princes étrangers qui, propriétaires en France, voudraient, en y revendiquant des droits injuri...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...re, pour la liberté réciproque des deux nations, désormais émules de gloire, et non riv... Ligue de la France avec l'Angleterre, pour la liberté réciproque des deux nations, désormais émules de gloire, et non rivales d'ambition.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...issement d'une Assemblée permanente des nations, ou d'un congrès ambulant, chez les div... Invitation à traiter et s'assurer de la paix perpétuelle, par l'établissement d'une Assemblée permanente des nations, ou d'un congrès ambulant, chez les divers Etats confédérés de cette paix générale.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ... leurs bras, leur vie et leur sang à la nation entière. ... cents électeurs des communes de la sénéchaussée de Guyenne offrent leurs biens, leurs bras, leur vie et leur sang à la nation entière.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...éjudiciable au pouvoir législatif de la nation. L'abus qu'on a déjà fait de ce veto, d...
      ...ce législative qui n'appartient qu'à la nation.
      ...èce de veto, qu'elles regardent, du moins jusqu'à présent, comme contraire ou préjudiciable au pouvoir législatif de la nation. L'abus qu'on a déjà fait de ce veto, dès ses premiers essais, par des observations, des limitations, et des avis corre...
      ...ationale, n'e^t propre qu'à restreindre ou gêner le libre exercice de la puissance législative qui n'appartient qu'à la nation.

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 107
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...tée à l'inviolabilité des députés de la nation, et surtout à leur vie, soit poursuivie... ... d'employer tous les moyens qui sont en leurs mains, pour que toute atteinte portée à l'inviolabilité des députés de la nation, et surtout à leur vie, soit poursuivie et vengée sur le sang et la mémoire de leurs infâmes prescripteurs, comme assas...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      Augustes représentants de la nation. Augustes représentants de la nation.
      Speaker: Le Président
      ... la portion des revenus publics, que la nation désire consacrer à l'entretien de votre... ...s a députés vers Votre Majesté, pour la supplier de vouloir bien fixer elle-même la portion des revenus publics, que la nation désire consacrer à l'entretien de votre maison, à celle de votre auguste famille, et à vos jouissances personnelles. Ma...
      Speaker: Le Président
      ... mérité leur amour, et qui montrent aux nations l'homme le plus vertueux dans le meille... ...us venons contrarier ces goûts simples et ces -mœurs patriarchales, qui vous ont mérité leur amour, et qui montrent aux nations l'homme le plus vertueux dans le meilleur des rois. »
      Speaker: Guillaume
      ...ile d'une manière grande et digne de la nation.. : (L'Assemblée témoigne qu'elle n'est... ...La maison du Roi, ]e propose, en même temps, de fixer dès à présent la liste civile d'une manière grande et digne de la nation.. : (L'Assemblée témoigne qu'elle n'est pas disposée à délibérer sur cette matière. — M. Guillaume quitte la tribune).

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 108
      Speaker: Le comte de Dortan
      ...'agit d'exécuter des conventions qu'une nation doit respecter. ...on ; il nous a fait beaucoup de mal ; il aurait pu nous en faire davantage. Il s'agit d'exécuter des conventions qu'une nation doit respecter.
      Speaker: Le marquis d'Ambly
      ...nd militaire, il serait honteux pour la nation française de méconnaître des engagement... M. Luckner est un grand militaire, il serait honteux pour la nation française de méconnaître des engagements solennels.
      Speaker: De Bonnal
      ...de Clermont. Il est de la justice de la nation de se charger des dettes des pensionnai... , évêque de Clermont. Il est de la justice de la nation de se charger des dettes des pensionnaires qui se trouvent atteints par votre décret d'hier ; j'en fais la motion forme...

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 109
      Speaker: Rœderer
      ...des ecclésiastiques absents acquis à la nation ; ils ne peuvent donc être mis en séque... ...mendem ent de M. Camus est contraire à ce décret. Vous avez déclaré les revenus des ecclésiastiques absents acquis à la nation ; ils ne peuvent donc être mis en séquestre. Le séquestre préjuge toujours un droit à celui qui possédait. Au reste, je...
      Speaker: De Cazalès
      ...e beaucoup d'individus du crime de lèse-nation, et où ce crime n'est point encore défi... ...èglement proposé serait aussi juste qu'utile ; mais dans un moment où l'on accuse beaucoup d'individus du crime de lèse-nation, et où ce crime n'est point encore défini, ce règlement pourrait être dangereux. En conséquence je demande l'ajournemen...
      Speaker: De Montlosier
      ... qui les mette sous la sauvegarde de la nation. ...rejetés. Ce dernier demandait six mois pour les absents du royaume, et un décret qui les mette sous la sauvegarde de la nation.
    • Séance du jeudi 7 janvier 1790, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 7 janvier 1790, au soir

      page 114
      Speaker: Le Blanc
      ...st offerte. Un député est l'homme de la nation, dit-il; nous sommes douze cents, si l'... ...pense pas que M. Le Coulteux de Canteleu puisse accepter la commission qui lui est offerte. Un député est l'homme de la nation, dit-il; nous sommes douze cents, si l'on offrait à chacun de nous une place dans le gouvernement et si nous étions lib...

      Séance du jeudi 7 janvier 1790, au soir

      page 115
      Speaker: Goupil de Préfeln
      ...ris de la connaissance du crime de lèse-nation, les juges des lieux peuvent, comme pou... ...ionale déclare que, nonobstant l'attribution provisoire donnée au Châtelet de Paris de la connaissance du crime de lèse-nation, les juges des lieux peuvent, comme pour tous les autres crimes, informer, décréter et même interroger les accusés, à l...
      Speaker: Arthur Dillon
      ...uis longtemps on parle du crime de lèse-nation, mais on n'a pas encore défini quel éta...
      ...te à s'opposer aux vrais intérêts de la nation, ou à se rendre coupable de conspiratio...
      Depuis longtemps on parle du crime de lèse-nation, mais on n'a pas encore défini quel était ce genre de crime. Sans doute l'on veut dire qu'il consiste à s'opposer aux vrais intérêts de la nation, ou à se rendre coupable de conspiration, ou à ourdir d'autres trames ; mais encore une fois on n'a pas défini ce crime...
    • Séance du samedi 9 janvier 1790

      - search term matches: (39)

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 127
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...ion patriotique, elles font remise à la nation de leurs franchises du droit d'aide don... ...a communauté de Presty et la Croth en Bourgogne., Indépendamment de la contribution patriotique, elles font remise à la nation de leurs franchises du droit d'aide dont elles ont joui par grâce spéciale jusqu'en 1771 ; mais elles protestent, sous ...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...le serment solennel d'être fidèles à la nation, au Roi et à la loi. ...établies successivement dans toutes les communautés du royaume, et qui ont fait le serment solennel d'être fidèles à la nation, au Roi et à la loi.

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 130
      Speaker: Le vicomte de Mirabeau
      ...n, le patrimoine de nos rois, auquel la nation ne peut toucher sans violer les lois le... ...etagne est absolument indépendante de la France ; qu'elle est, ainsi que le Béarn, le patrimoine de nos rois, auquel la nation ne peut toucher sans violer les lois les plus sacrées de la propriété, puisque ce fut à François Ier qu'elle se donna, ...
      Speaker: Le vicomte de Mirabeau
      ...r aucun impôt que du consentement de la nation; qu'après qu'elle l'afCDnsenti, elle a ... ...tats, ,et qu'elles y ont été enregistrées ; que le souverain ne peut même établir aucun impôt que du consentement de la nation; qu'après qu'elle l'afCDnsenti, elle a le droit d'en faire la répartition entre .les contribuables sans le concours ni ...
      ...ir isa désobéissance à l'autorité de la nation, son mépris pour les lettres de jussion... Elle décore du nom de devoir isa désobéissance à l'autorité de la nation, son mépris pour les lettres de jussionjréitérées que Sa Majesté a eu la bonté de lui envoyer, son infraction au sermen...

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 131
      Speaker: Le Chapelier
      ...ntrer,au milieu des représentants de la nation, lorsque les principes de la division d... Mais c'est bien aussi un délit majeur que de se montrer,au milieu des représentants de la nation, lorsque les principes de la division des pouvoirs sont fixés, lorsqu'il est désormais reconnu que le plus grand des ab...
      Speaker: Le Chapelier
      ...ir et de continuer ses fonctions; si la nation et le roi n'ont pas le droit de suspend... ...a reçu, comme toutes les chambres des vacations du royaume, l'ordre de se ! réunir et de continuer ses fonctions; si la nation et le roi n'ont pas le droit de suspendre un tri- ; bunal et d'enétablirun, quelle puissance leurap- j partient? dans q...
      ...ons conservées avec soin, tandis que la nation française, endormie sous les chaînes du... ...avons chéri ces stipulations, nous les avons soutenues avec courage, nous les avons conservées avec soin, tandis que la nation française, endormie sous les chaînes du despotisme ministériel, semblait avoir oublié qu'elle avait (1) Sans doute ce s...
      ... qui fronde l'autorité souveraine de la nation et la puissance du roi. ...s instruments, et celui-là, loin d'être fidèle à son serment, est prévaricateur, qui fronde l'autorité souveraine de la nation et la puissance du roi.
      ...permettre d'en continuer l'exercice, la nation et le roi ont ils moins de puissance qu... ...orogés eux-mêmes : si on a pu prolonger leurs pouvoirs, s'ils ont cru devoir se permettre d'en continuer l'exercice, la nation et le roi ont ils moins de puissance que des ministres et des Parlements?

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 132
      Speaker: Le Chapelier
      ...trait sa gloire â ne commander qu'à une nation libre, et qui sentirait que la liberté ... ...sme et l'énergie des anciens Francs, et qu'il naîtrait enfin un monarque qui mettrait sa gloire â ne commander qu'à une nation libre, et qui sentirait que la liberté de ses sujets est le plus sûr garant de leur amour.
      Speaker: Le Chapelier
      ...s rendîmes garants des sentiments de la nation bretonne, et que nous hésitâmes d'autan... C'est à cette époque qu'en déplorant notre impuissance, nous nous rendîmes garants des sentiments de la nation bretonne, et que nous hésitâmes d'autant moins à devancer le vœu de nos commettants, que nous apercevions que vous fond...
      Speaker: Le Chapelier
      ...beaucoup mieux avoir des droits dont la nation et le roi étaient garants, et dont chaq... ...e, a donc renoncé à ses franchises, parce qu'il lui a paru évident qu'il valait beaucoup mieux avoir des droits dont la nation et le roi étaient garants, et dont chaque individu était le défenseur.

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 133
      Speaker: Le Chapelier
      la nation, ou représentant du peuple dont il doit... la nation, ou représentant du peuple dont il doit juger les procès.
      Speaker: Le Chapelier
      ...it que l'enregistrement seul forçait la nation, contre son gré et après son refus, à s... ...ait pas valide; tandis que, d'un autre côté, il prétendait et prouvait par le fait que l'enregistrement seul forçait la nation, contre son gré et après son refus, à supporter une taxe publique.
      Speaker: Le Chapelier
      ...il s'est toujours placé au-dessus de la nation, pour la braver ou l'opprimer. Ainsi il s'est toujours placé au-dessus de la nation, pour la braver ou l'opprimer.
      Speaker: Le Chapelier
      11 a fait plus contre la nation, il a dérangé la constitution de son tr... 11 a fait plus contre la nation, il a dérangé la constitution de son tribunal ; il était composé de

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 135
      Speaker: Le Chapelier
      ...s n'y ont pas consenti... Où estdonc la nation bretonne, si elle ne réside pas dans ce...
      ...ecclésiastiques forment-ils seuls cette nation, au préjudice de 2 millions d'hommes?
      ...ont pas consenti à la révolution actuelle, et approuvé notre constitution;... ils n'y ont pas consenti... Où estdonc la nation bretonne, si elle ne réside pas dans ceux qui ont prononcé leur adhésion et leur vœu? quinze cents gentilshommes et quelques ecclésiastiques forment-ils seuls cette nation, au préjudice de 2 millions d'hommes?
      ...n avaient à cette époque), mais que les nations avaient des droits ; j'ai opposé aux ac...
      ...'ils possédaient alors le pouvoir de la nation, les Etats et le Parlement; ce n'était ...
      ... heureux, et attentant aux droits de ia nation, loin de les établir. J'ai dit tout cel...
      ...e n'était pas un privilège, que les corporations avaient des privilèges (elles en avaient à cette époque), mais que les nations avaient des droits ; j'ai opposé aux actes scandaleux du ministère ces grands corps qui l'effrayaient toujours, parce qu'ils possédaient alors le pouvoir de la nation, les Etats et le Parlement; ce n'était pas le moment d'examiner l'usurpation qui faisait que la représentation et la dé...
      ...ue le pouvoir de lui nuire et d'empêçher par des veto qu'il pût devenir libre et heureux, et attentant aux droits de ia nation, loin de les établir. J'ai dit tout cela, et je le pense toujours.
      ... les droits que les représentants de la nation déclaraient et que le roi reconnaissait... ...royaume à l'autre qu'un désir de ne former qu'une famille, et d'assurer à jamais les droits que les représentants de la nation déclaraient et que le roi reconnaissait.
      ...force, il a senti que , c'était avec 1a nation française qu'il devait veiller à ce que... ... breton a senti qu'en s'isolant de la France devenue libre, il perdait toute sa force, il a senti que , c'était avec 1a nation française qu'il devait veiller à ce que le despotisme ministériel ne l'opprimât pas. Ce n'est donc pas une destruction ...

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 136
      Speaker: Le Chapelier
      ...lée législative, que la puissance de la nation doit soumettre tous les corps comme tou... ...ctuelle, on doit reconnaître qu'une cour judiciaire ne peut plus être une assemblée législative, que la puissance de la nation doit soumettre tous les corps comme tous les individus, qu'il faut qu'il y ait dans un Etat une autorité suprême à laqu...
      Speaker: Le Chapelier
      ...er la dignité du titre de citoyen d'une nation libre. J'ajouterais que, dans leur cond... ...r les institutions nouvelles, parce qu'elle n'a pas encore eu le temps d'apprécier la dignité du titre de citoyen d'une nation libre. J'ajouterais que, dans leur conduite, comme 3ans leurs excuses, il faut voir un fanatisme déplorable, et je vous...

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 138
      Speaker: Lambert de Frondeville
      ...lée nationale, en recevant au nom de la nation ce que chacun s'empressait de lui offri... L'Assemblée nationale, en recevant au nom de la nation ce que chacun s'empressait de lui offrir, ne s'écarta cependant point des principes d'équité qui doivent la diriger, et...

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 140
      Speaker: Lambert de Frondeville
      ...u'ils sont mis sous la sauvegarde de la nation et de la loi. Qu'ils sont mis sous la sauvegarde de la nation et de la loi.
      Speaker: Barnave
      ...cations de Rennes ; elle a désobéi à la nation et au roi, et elle a laissé le peuple b... ...proroge les vacances du Parlement a été inutilement présenté à la chambre des vacations de Rennes ; elle a désobéi à la nation et au roi, et elle a laissé le peuple breton privé de la justice qu'elle lui devait.
      Speaker: Barnave
      ...us méprisés; demander des lauriers à la nation pour prix de la servitude qu'ils lui im... ...scorde entre la France et la Bretagne ; invoquer des serments après les avoir tous méprisés; demander des lauriers à la nation pour prix de la servitude qu'ils lui imposent; voilà la justification qu'ils ont osé vous offrir. Inconcevable langage,...
      Speaker: Barnave
      ...versalité du pouvoir constituant que la nation vous a commis, et que vous exercez. Qui... ..., et il est indispensable de le faire. Je n'ai pas besoin de m'appuyer sur l'universalité du pouvoir constituant que la nation vous a commis, et que vous exercez. Quiconque exerce un pouvoir public a reçu avec les fonctions les moyens de repousse...

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 143
      Speaker: Duval d'Eprémesnil
      ... en un mot, nous serons incorporés à la nation française, mais sous une condition, c'e...
      ...spèce humaine ; je demande enfin, si la nation française pourrait, en acceptant cette ...
      ...nos ennemis ; vous pourrez disposer de nos forces militaires, de nos richesses : en un mot, nous serons incorporés à la nation française, mais sous une condition, c'est que nous conserverons une As-semblée nationale, sans le consentement de laque...
      ...table; je demande en quoi elle blesserait le droit des gens ou la dignité de l'espèce humaine ; je demande enfin, si la nation française pourrait, en acceptant cette proposition, en signant ce traité, se réserver intérieurement le droit de l'enfr...

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 144
      ...trop facile d'en abuser : parlons de la nation bretonne. Elle a le droit de changer sa...
      ... sensible. Maintenant j'ose dire que la nation bretonne, eût-elle usé son pouvoir, la nation bretonne eût-elle changé sa constitutio...
      ...erai pas d'insister sur ce principe, la nation aurait bien pu, en détruisant l'ancienn...
      ..., les dégager de leur serment ; mais la nation elle-même |n aurait pas eu le droit de ...
      ...nouvelle. Que sera-ce, Messieurs, si la nation bretonne ne s'est pas expliquée sur l'a...
      ...ger ce grand procès, si ce n'est pas la nation bretonne ? Je ne vous parle plus de ses...
      ... trois Ordres ; mais qu'on me montre la nation bretonne régulièrement convoquée, délib...
      ...consentement. Que dis-je, Messieurs? la nation bretonne prononçant elle-même sur sa de...
      ...jours les expressions équivoques. Ce mot peuple a plusieurs sens ; il n'est que trop facile d'en abuser : parlons de la nation bretonne. Elle a le droit de changer sa constitution ; cela n'est pas douteux; ce droit n'appartient, ni à son Parlement, ni à ses Etats, qui n'ont eux-mêmes qu'un pouvoir délégué ; c'est une vérité non moins sensible. Maintenant j'ose dire que la nation bretonne, eût-elle usé son pouvoir, la nation bretonne eût-elle changé sa constitution, les onze magistrats n'en seraient pas moins irréprochables ; car enfin je le répète, et je ne cesserai pas d'insister sur ce principe, la nation aurait bien pu, en détruisant l'ancienne constitution, les dégager de leur serment ; mais la nation elle-même |n aurait pas eu le droit de les contraindre à se rendre les organes et les dépositaires de la constitution nouvelle. Que sera-ce, Messieurs, si la nation bretonne ne s'est pas expliquée sur l'ancienne ? On nous parle avec complaisance du consentement des Bretons aux décret...
      ...lles, d'autres villages protestent, ou gardent le silence. Quel tribunal peut juger ce grand procès, si ce n'est pas la nation bretonne ? Je ne vous parle plus de ses Etats ; oublions les trois Ordres ; mais qu'on me montre la nation bretonne régulièrement convoquée, délibérant paisiblement,prononçant elle-même sur sa destinée; je croirai à son consentement. Que dis-je, Messieurs? la nation bretonne prononçant elle-même sur sa destinée 1 Gela est impossible, et cette impossibilité est votre ouvrage. Vous ave...

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 145
      ...aire reculer les destinées d'une grande nation ! Je voudrais qu'ils se disent à eux-mê... ...résomption, qui veut arrêter dans sa course le développement de la liberté, et faire reculer les destinées d'une grande nation ! Je voudrais qu'ils se disent à eux-mêmes, ces dissidents altiers : Qui représentons-nous ? quel vœu, quel intérêt, qu...
    • Séance du lundi 11 janvier 1790

      - search term matches: (48)

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 149
      Speaker: Treilhard
      ...t pénétrés pour les représentants de la nation. ...ue la décision ne diminuera en rien le respect et la reconnaissance dont ils sont pénétrés pour les représentants de la nation.
      Speaker: Treilhard
      ...faire respecter les représentants de la nation et leurs décrets, aux dépens de sa fort... Adresse de la garde citoyenne de Bar-le-Duc, qui fait le serment solennel de faire respecter les représentants de la nation et leurs décrets, aux dépens de sa fortune et de sa vie.
      Speaker: Treilhard
      ...elles en Dauphiné, qui fait le don à la nation de la taxe sur les ci-devant privilégié... Délibération de la communauté d'Ancelles en Dauphiné, qui fait le don à la nation de la taxe sur les ci-devant privilégiés.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 150
      Speaker: De Cazalès
      ... présence dès législateurs d'Une grande nation. Je prendrai le seul ton d'igné d'un ho... ...e de Mirabeau. Je n'oublie pas que je discute les intérêts d'un grand peuple eft présence dès législateurs d'Une grande nation. Je prendrai le seul ton d'igné d'un honnête homme, (il se fait
      Speaker: De Cazalès
      ...ront véritablement obligatoires pour la nation que lorsqu'ils auront été consentis par... ... au-delà de ses devoirs par des circonstances extraordinaires; Ses décrets ne seront véritablement obligatoires pour la nation que lorsqu'ils auront été consentis par une adhésion formelle ou tacite des peuples. Alors on ne pourra, sans crime, dé...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 151
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Des magistrats sont accusés devant la nation : il faut donc qu'il existe un grand dé... Des magistrats sont accusés devant la nation : il faut donc qu'il existe un grand délit; il faut donc constater le délit, s'il existe ; il faut le caractériser, il ...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Le législateur naturel de la France, la nation assemblée par ses représentants, veut p... Le législateur naturel de la France, la nation assemblée par ses représentants, veut proroger les vacances des cours de justice. La loi est envoyée; elle doit trouver...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...onnaître la puissance législative de la nation ; ils sont magistrats pour invoquer la ... ...ne formaient plus, disent-ils, une chambre des vacations, quand il s'agit de reconnaître la puissance législative de la nation ; ils sont magistrats pour invoquer la gothique constitution, et pour défendre le gouvernement aristocratique de leur p...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... présente la loi deux fois faite par la nation, et sanctionnée par le Roi; ils persist... On leur présente la loi deux fois faite par la nation, et sanctionnée par le Roi; ils persistent à ne connaître que leurs institutions féodales, le contrat de mariage d'Anne...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Ils vous parlent des droits de la nation bretonne, comme s'il y avait deux nations en France, comme si. dans la féodalité ... Ils vous parlent des droits de la nation bretonne, comme s'il y avait deux nations en France, comme si. dans la féodalité même, le duché de Bretagne n'était pas un arrière-fief de la couronne de France,...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Ils résistent à la volonté de la nation dont ils Ils résistent à la volonté de la nation dont ils

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 152
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ier ce qui convient à la France, que la nation même et ses représentants ! ... passagère ! et onze magistrats croient mieux voir dans l'avenir et mieux apprécier ce qui convient à la France, que la nation même et ses représentants !
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...onnaître la loi générale, ouvrage de la nation, quand tout le royaume ne cesse de l'in... ...c cette conscience qui se croirait liée par le serment impolitique de ne pas reconnaître la loi générale, ouvrage de la nation, quand tout le royaume ne cesse de l'invoquer? Non, Messieurs, il n'est pas de serment valable, s'il est contraire au b...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...s, loin de vos yeux, d'un crime de lèse-nation, ils n'étaient pas venus, même sous vos... ..., les magistrats de la Chambre des vacations du Parlement de Rennes, si,coupables, loin de vos yeux, d'un crime de lèse-nation, ils n'étaient pas venus, même sous vos yeux, se faire honneur de leur crime, et par là insulter à la dignité de l'Asse...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...a première fois, une constitution à une nation qui voudrait être libre et qui ne pourr... ...endrait, je vous le demande, une Convention nationale, chargée de donner, pour la première fois, une constitution à une nation qui voudrait être libre et qui ne pourrait l'être qu'en surmontant des obstacles infinis, de la part de tous les corps ...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Que deviendrait-elle surtout si cette nation, moins heureuse que la nôtre, trouvait,...
      ...e un peu versé dans le droit public des nations, pourrait douter que dans de telles cir...
      Que deviendrait-elle surtout si cette nation, moins heureuse que la nôtre, trouvait, dans le pouvoir exécutif nouvellement constitué, le principal ennemi du pouvoir...
      ... des décrets qu'on ne lui permettrait de rendre que pour les mépriser; quel homme un peu versé dans le droit public des nations, pourrait douter que dans de telles circonstances, et sans en attendre même d'aussi graves, la Convention nationale peu...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 153
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...'y a pas de loi pour les crimes de lèse-nation et que vous n'avez qu'un tribunal provi... ...des lois. Le législateur a plus de latitude que le magistrat, surtout quand il n'y a pas de loi pour les crimes de lèse-nation et que vous n'avez qu'un tribunal provisoire.
      Speaker: L'abbé Maury
      ... et de disgrâces, ils ont réhabilité la nation française dans tous ses droits. Un cri ...
      ...t à peine réuni les représentants de la nation française, qu'ils se sont vu menacés d'...
      ...ls se sont dévoués pour lutter contre le pouvoir ministériel. A force de courage et de disgrâces, ils ont réhabilité la nation française dans tous ses droits. Un cri universel de reconnaissance et d'amour a retenti autour des tribunaux, d'une ext...
      ...de si bien mériter de la France en forçant la convocation des Etats généraux, ont à peine réuni les représentants de la nation française, qu'ils se sont vu menacés d'un anéantissement absolu.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 154
      Speaker: L'abbé Maury
      ...vous est dénoncé comme un crime de lèse-nation. Je n'ai l'honneur d'être ni breton, ni...
      ...vêtu du caractère de représentant de la nation, je dirai la vérité avec tout le courag...
      ...ur proroger indéfiniment leur commission et les vacances du Parlement. Ce refus vous est dénoncé comme un crime de lèse-nation. Je n'ai l'honneur d'être ni breton, ni magistrat; mais, revêtu du caractère de représentant de la nation, je dirai la vérité avec tout le courage du patriotisme. J'invoquerai la justice en faveur de ces mêmes sénateurs, qui,...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...nt par conséquent rien d'odieux pour la nation française, si elles émanent d'une conve... Les prérogatives de la Bretagne n'ont par conséquent rien d'odieux pour la nation française, si elles émanent d'une convention libre et inviolable. Cette convention que M. le comte de Mirabeau a paru d...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...elle continua d'être indépendante de la nation française, sous l'empire des ducs de Br... ...ince, qui forme aujourd'hui la douzième partie de la population du royaume ; et elle continua d'être indépendante de la nation française, sous l'empire des ducs de Bretagne- '. fî. , '
      Speaker: L'abbé Maury
      ...sigé avec le représentant suprême de la nation française. ...nt fondés sur un contrat plus récent, dans lequel les Bretons eux-mêmes ont transigé avec le représentant suprême de la nation française.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 155
      Speaker: L'abbé Maury
      ...nom de tout le peuple breton : les deux nations transigèrent ensemble. La Bretagne fut ... ... dont on trouve aujourd'hui l'orgaoisation si vicieuse, conclurent le traité au nom de tout le peuple breton : les deux nations transigèrent ensemble. La Bretagne fut unie à jamais à la couronne de France ; et le contrat, qui en renferme les condi...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ier en présence des représensahts de la nation française, que la Bretagne est libre, e... ... contrats sont réciproques. 11 est donc démontré, et je ne crains pas de le publier en présence des représensahts de la nation française, que la Bretagne est libre, et que nous n'avons plus aucun droit sur cette province, si nous ne voulons pas r...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...-huitieme siècle, un représentant de la nation française ait porté l'immoralité de ses... ...t point attendre d'autre morale des suppôts du despotisme. Mais que, dans le dix-huitieme siècle, un représentant de la nation française ait porté l'immoralité de ses opinions jusqu'à professer une pareille doctrine au milieu de 1 Assemblée natio...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 156
      Speaker: L'abbé Maury
      ...époser dans le trésor des chartes de la nation française. ...qu'il est au moins prudent et convenable d'en attendre l'acte solennel pour le déposer dans le trésor des chartes de la nation française.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 157
      Speaker: L'abbé Maury
      ...en se réservant ses franchises, "que la nation française n'a pas le droit, et par cons... ...vince. Ce n'est qu'à cette condition que la Bretagne nous a envoyé des députés, en se réservant ses franchises, "que la nation française n'a pas le droit, et par conséquent le pouvoir de lui enlever.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 158
      Speaker: L'abbé Maury
      ...raordinaire que les représentants de la nation française, qui se sont déclarés avec ta... Il paraîtra peut-être extraordinaire que les représentants de la nation française, qui se sont déclarés avec tant d'énergie lies protepteurs de la liberté individuelle de fous les citpyens, e...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 159
      Speaker: L'abbé Maury
      ...juger la forfaiture et le crime de lèse-nation dont ils se sont rendus coupables par l... ...emblée, en les privant de tous les droits de citoyen actif ; et que, pour faire juger la forfaiture et le crime de lèse-nation dont ils se sont rendus coupables par le refus de l'enregistrement, il fallait les renvoyer au Ghâtelet, à qui l'Assemb...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...pire la loyauté des représentants de la nation, et nous épierions perfidement leurs pa...
      ...donc devenue l'antique générosité de la nation française, si ce»te enceinte sacrée ne ...
      ... barre,nous exposeraient leurs opinions avec cette plénitude de confiance qu'inspire la loyauté des représentants de la nation, et nous épierions perfidement leurs paroles sur nos propres foyers, pour en faire des délits nationaux ! qu'est donc devenue l'antique générosité de la nation française, si ce»te enceinte sacrée ne lui sert plus d'asile ? Où est le despote, où est le tyran ombrageux et farouche...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 160
      Speaker: L'abbé Maury
      ...voyer au Châtelet pour le crime de lèse-nation dont ils se sont rendus coupables en re... ...es déclarer déchus de tous les droits de citoyen actif, vous a invités à les renvoyer au Châtelet pour le crime de lèse-nation dont ils se sont rendus coupables en refusant l'enregistrement qui leur était ordonné.
      Speaker: L'abbé Maury
      ...définît bien nettement le crime de lèse-nation, et que l'on fixât l'acception légale d...
      ...l'on veut désigner par ce crime de lèse-nation, et les paroles ou les simples omission...
      ...plus exacte précision, le crime de lèse-nation doit être bien plus sévèrement circonsc...
      Je voudrais d'abord, Messieurs, que l'on nous définît bien nettement le crime de lèse-nation, et que l'on fixât l'acception légale de ce mot nouveau dans notre jurisprudence et même dans notre langue. Est-ce une ...
      ... croit plus pouvoir être chargé, est-ce enfin une simple erreur de l'esprit que l'on veut désigner par ce crime de lèse-nation, et les paroles ou les simples omissions sont' elles du domaine de cette nouvelle loi? C'est assez, dit Montesquieu, qu...
      ...e (1). Or, si le crime de lèse-majesté doit être déterminé par les lois avec la plus exacte précision, le crime de lèse-nation doit être bien plus sévèrement circonscrit par le pouvoir législatif qui institue un tribunal pour le juger. N'imitons ...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...essieurs, le vrai sens du crime de lèse-nation, quand vous en aurez déterminé la punit...
      ...aucune loi qui déclare criminel de lèse-nation les membres d'une chambre des vacations...
      Quand vous aurez défini, Messieurs, le vrai sens du crime de lèse-nation, quand vous en aurez déterminé la punition par une loi, il n'en sera pas moins incontestable que le tribunal, chargé de...
      ..., qu'aucune loi ne peut avoir un effet rétroactif. Or, il n'existe certainement aucune loi qui déclare criminel de lèse-nation les membres d'une chambre des vacations qui, cinq semaines après la fin de leurs séances, ne quittent pas leurs fonctio...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 161
      Speaker: L'abbé Maury
      ...voir poursuivis comme criminels de lèse-nation, que de trahir leurs engagements avec l... ...ent mieux aimé s'exposer aux insurrections populaires, et à l'humiliation de se voir poursuivis comme criminels de lèse-nation, que de trahir leurs engagements avec leurs concitoyens. Toutes les vertus se touchent et sont liées ensemble dans le c...
      Speaker: Fermond des Chapelières
      ...r Roi, que l'Assemblée générale de la « nation était désormais le seul remède aux maux... ...gne, toutes les Chambres assemblées, déclarait « devoir représenter au « seigneur Roi, que l'Assemblée générale de la « nation était désormais le seul remède aux maux dont elle était accablée, » et ordonnait l'envoi de cet arrêté au Roi, comme un...
      ...iraient qu'une assemblée générale de la nation; et si les communes ont conservé cette ... ...nce, tous pen= saient également, tous se regardaient comme Français, tous ne désiraient qu'une assemblée générale de la nation; et si les communes ont conservé cette opinion, vous sentez pourquoi ies autres l'ont abandonnée. Roi, des députés de. ...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 163
      Speaker: Fermond des Chapelières
      ...efuser lp jugement de l'Assemblée de la nation? Non, Messieurs, et ils nous ont envoyé... ...mmettants, Messieurs, "s'en étant rapportés à ja justice du Roi, pouvaient-ils refuser lp jugement de l'Assemblée de la nation? Non, Messieurs, et ils nous ont envoyés avec confiance vers vous.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 164
      Speaker: Fermond des Chapelières
      ... communes, une assemblée générale de la nation, tant qu'ils ont cru qu'elle pouvait se... ...st facile à saisir. Nobles, gens d'église et parlementaires voulaient, comme les communes, une assemblée générale de la nation, tant qu'ils ont cru qu'elle pouvait servir à augmenter leur pouvoir aux dépens du gouvernement, et à river les fers de...
    • Séance du mercredi 13 janvier 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du mercredi 13 janvier 1790

      page 178
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ... de notre glorieux monarque, chef de la nation. L'adresse est ainsi conçue : ... la défense de la nouvelle constitution, et pour l'exécution des ordres suprêmes de notre glorieux monarque, chef de la nation. L'adresse est ainsi conçue :

      Séance du mercredi 13 janvier 1790

      page 179
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ... aura une inscription portant : vive la nation, vive notre roi, le roi des Français et... ... cette inscription portant: égalité et fraternité : de l'autre part, ce pavillon aura une inscription portant : vive la nation, vive notre roi, le roi des Français et VAssemblée nationale, et que le môme jour il y aura illumination générale dans ...
    • Séance du jeudi 14 janvier 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 14 janvier 1790, au matin

      page 181
      Speaker: Massieu
      ...inée par des cris "redoublés de vive la nation et vive le roi. ...tablissement dés droits de la régie et des employés, et que la séance a été terminée par des cris "redoublés de vive la nation et vive le roi.

      Séance du jeudi 14 janvier 1790, au matin

      page 183
      Speaker: De Curt
      ...e force relative , et les ennemis de la nation pourraient calculer leurs projets sur c... ...eureuse : si vous avez en vaisseaux des forces réelles, vous n'avez encore aucune force relative , et les ennemis de la nation pourraient calculer leurs projets sur ces considérations majeures.
      Speaker: De Curt
      ..., si votre influence sur l'esprit de la nation était moins active et moins fondée en r... Cet état de choses serait alarmant sans doute , si votre influence sur l'esprit de la nation était moins active et moins fondée en raison ; mais vous pouvez en un instant rétablir l'ordre et la subordination, en ...
    • Séance du 15 janvier 1790

      - search term matches: (3)

      Séance du 15 janvier 1790

      page 190
      Speaker: Ricard
      ... consuls, son exhortation, au nom de la nation et du Roi, à ...Albert avait écrites au commandant de la province, les lettres de ce dernier aux consuls, son exhortation, au nom de la nation et du Roi, à

      Séance du 15 janvier 1790

      page 191
      Speaker: Ricard
      ...pulaire et à compromettre le sort de la nation. Le second parti tendait à agiter les esprits, à provoquer la fureur populaire et à compromettre le sort de la nation.
      Speaker: Ricard
      ... la prospérité comme de la gloire de la nation; non-seulement je voudrais qu'il fût po... ...les comparaisons. Qu'on sache qu'il n'est pas de Français plus jaloux que moi de la prospérité comme de la gloire de la nation; non-seulement je voudrais qu'il fût possible de comparer le comte d'Albert à Annibal et à Luxembourg, mais à Scipion, ...

      Séance du 15 janvier 1790

      page 192
      ...Utédes départements, c'est-à-dire de la nation entière. ...présentants d'un département particulier, mais comme les représentants de latotaUtédes départements, c'est-à-dire de la nation entière.
      ...titution du royaume, d'être fidèles à i nation, à la loi et au Roi, et de remplir avec... ...s de celui qui présidera, le serment de mainte* pir de tout leur pouvoir la Constitution du royaume, d'être fidèles à i nation, à la loi et au Roi, et de remplir avec zèle et courage les fonctions civiles et politiques qui leur seront confiées.

      Séance du 15 janvier 1790

      page 193
      ...e des fonctions des représentants de la nation. La liberté de leurs suffrages ne pouva... Art. 34. L'acte d'élection sera le seul titre des fonctions des représentants de la nation. La liberté de leurs suffrages ne pouvant être gênée par aucun mandat particulier, les assemblées primaires et celles d...

      Séance du 15 janvier 1790

      page 194
      ...ection du Roi, comme chef suprême de la nation et de l'administration générale du roya... ...administrations de département seront eneore chargées, sous l'autorité et l'inspection du Roi, comme chef suprême de la nation et de l'administration générale du royaume, de toutes les parties de cette administration notamment de celles qui sont ...

      Séance du 15 janvier 1790

      page 197
      ...itution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi ; de choisir en leu... ...n présence de l'assemblée, le serment de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi ; de choisir en leur âme et conscience les plus dignes de la confiance publique, et de remplir avec...

      Séance du 15 janvier 1790

      page 199
      ...ution de la France offrira à toutes les nations de l'Europe un modèle de la représentat... ...plus par l'expérience, et deviendra bientôt familière par l'habitude. La Constitution de la France offrira à toutes les nations de l'Europe un modèle de la représentation la plus exacte, par la réu-, nion de tous les éléments qui doivent équitable...

      Séance du 15 janvier 1790

      page 200
      ...a envoyés, mais les représentants de la nation ; enfin, à la nécessité de la subordination politique des différentes sections de la nation au corps de la nation entière, aucune assemblée d'électeurs n... ...tère de ses membres, qui ne sont point les représentants du département qui les a envoyés, mais les représentants de la nation ; enfin, à la nécessité de la subordination politique des différentes sections de la nation au corps de la nation entière, aucune assemblée d'électeurs ne pourra ni insérer dans le procès-verbal de l'élection, ni rédiger séparément a...

      Séance du 15 janvier 1790

      page 203
      ...rdonnés au Roi comme chef suprême de la nation et de l'administration du royaume, de l... ... corps administratifs doivent se pénétrer, est que si, d'une part, ils sont subordonnés au Roi comme chef suprême de la nation et de l'administration du royaume, de l'autre, ils doivent rester religieusement attachés à la Constitution et aux lois...

      Séance du 15 janvier 1790

      page 204
      ...blique, sont les nouveaux fruits que la nation va recueilir des travaux de ses représe... ...ès le moment actuel, des corps administratifs les plus dignes de la confiance publique, sont les nouveaux fruits que la nation va recueilir des travaux de ses représentants. Elle continuera d'y reconnaître leur respect soutenu pour tous les princ...
    • Séance du lundi 18 janvier 1790

      - search term matches: (11)

      Séance du lundi 18 janvier 1790

      page 227
      Speaker: Bouche
      ...ution actuelle, les représentants de la nation envers et. contre tous. Je m'étonne que... ...les de France a juré de venir au secours de l'Etat et de détendre, dans la Révolution actuelle, les représentants de la nation envers et. contre tous. Je m'étonne que l'on parle ici d'écrire une lettre de satisfaction à M. d'Albert, sans faire me...
      Speaker: Le marquis de Lafayette
      ...M. d'Albert ; ce n'est pas au nom d'une nation libre, la meilleure alliée de la France... Ce n'est pas comme compagnon d'armes de M. d'Albert ; ce n'est pas au nom d'une nation libre, la meilleure alliée de la France ; c'est comme soldat national gué j'appuie la motion de M. Goupil de Préfeln et...

      Séance du lundi 18 janvier 1790

      page 228
      Speaker: Muguet de Nanthou
      ...nt si dignement soutenu la gloire de la nation. ...r l'estime qu'elle n'a jamais Cessé d'avoir pour un guerrier dont les services ont si dignement soutenu la gloire de la nation.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ..., ont juré d'être à jamais fidèles à la nation, au Roi et à la loi, et de sacrifier le... ...s du Saint-Esprit et les armes à la main, avec la plus grande solennité possible, ont juré d'être à jamais fidèles à la nation, au Roi et à la loi, et de sacrifier leurs biens et leurs vies pour la gloire et le bonheur de notre auguste monarque, ...

      Séance du lundi 18 janvier 1790

      page 229
      Speaker: Le Président
      ...urra juger utiles à la prospérité de la nation, et à la gloire du Roi, qui en est insé... ...des contributions déjà décrétées par l'Assemblée, et de toutes celles qu'elle pourra juger utiles à la prospérité de la nation, et à la gloire du Roi, qui en est inséparable. Heureux ce citoyen, Monsieur, si un zèle sans bornes peut suppléer aux ...
      Speaker: Le Président
      ...ur être du moins certains d'offrir à la nation un hommage digne d'elle, nous avons tou...
      ...et aux lumières des représentants de la nation. »
      ...consoler de n'avoir pu présenter des dons plus proportionnés à notre zèle, et pour être du moins certains d'offrir à la nation un hommage digne d'elle, nous avons tous voulu nous réunir pour racheter le seul esclave français que nons ayons pu déc...
      ...a naissance pour y jouir du bonheur que la France devra aux vertus de Louis XVI et aux lumières des représentants de la nation. »

      Séance du lundi 18 janvier 1790

      page 231
      Speaker: Regnaud
      ...vous avez mise sous la sauvegarde de la nation. ...n de la dette, qui, sans être constituée, ne fait pas moins partie de celle que vous avez mise sous la sauvegarde de la nation.

      Séance du lundi 18 janvier 1790

      page 232
      Speaker: Charles de Lameth
      ...ous ne cherchons point à constituer une nation nouvelle, mais à régénérer une nation dont le luxe fait la richesse, et pour laquelle le luxe est un besoin : une nation qui, comme les rois, est condamnée à la... ... qu'en voulant attaquer le luxe qui corrompt les mœurs, on ne peut oublier que nous ne cherchons point à constituer une nation nouvelle, mais à régénérer une nation dont le luxe fait la richesse, et pour laquelle le luxe est un besoin : une nation qui, comme les rois, est condamnée à la magnificence. '
    • Séance du lundi 28 décembre 1789

      - search term matches: (5)

      Séance du lundi 28 décembre 1789

      page 25
      Speaker: Livré
      ...res de Lyon, abandonnent avec joie à la nation la disposition de leurs biens et de leu... ...ieux minimes de la ville de Roanne en Lyonnais, qui, à l'exemple de leurs confrères de Lyon, abandonnent avec joie à la nation la disposition de leurs biens et de leurs personnes, et se soumettent d'avance, avec la plus grande confiance, à tout c...
      Speaker: Livré
      ...elles déclarent traîtres au Roi et à la nation tous ceux qui se permettraient de mal p... ...même genre de la ville de Château-Renard et de douze paroisses circonvoisines ; elles déclarent traîtres au Roi et à la nation tous ceux qui se permettraient de mal parler de l'Assemblée nationale, et qui de plus refuseraient d'obéir à ses décret...
      ...n, en Bas-Poitou; ils font hommage à la nation des privilèges et exemptions dont leurs... Adresse du même genre des Provinciaux habitants de la Roche-sur-Yon, en Bas-Poitou; ils font hommage à la nation des privilèges et exemptions dont leurs prédécesseurs ont joui. (1) Cette séance est incomplète au Moniteyr.

      Séance du lundi 28 décembre 1789

      page 27
      Speaker: Le Président
      ...nues y chercher un port assuré chez une nation hospitalière, et vous penserez que des ... ...espectables étrangères qui, avec autant de confiance que de consolation, sont venues y chercher un port assuré chez une nation hospitalière, et vous penserez que des citoyennes qui, sous la protection des lois, se sont volontairement engagées dan...

      Séance du lundi 28 décembre 1789

      page 31
      Speaker: Le Président
      ... que c'est pour les représentants ae la nation un devoir rigoureux de terminer bientôt... ...ume aura une telle influence sur la liberté publique et la prospérité de l'Etat, que c'est pour les représentants ae la nation un devoir rigoureux de terminer bientôt cette partie importante de leurs travaux. L'Assemblée nationale prendra en cons...

      Séance du lundi 28 décembre 1789

      page 33
      Speaker: Le Président
      ...le ne pouvait pas être avantageuse à la nation, sans l'être également au monarque; enf... ...es intentions, ses vertus et son rang suprême, devait en être le chef, puisqu'elle ne pouvait pas être avantageuse à la nation, sans l'être également au monarque; enfin, que l'autorité royale devait être le rempart de la liberté nationale, et la ...
    • Séance du mardi 26 janvier 1790, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 26 janvier 1790, au matin

      page 328
      Speaker: Goupil de Préfeln
      ...de l'Assemblée législative d'une grande nation, il faut être exempt non-seulement de b...
      ...de cette confiance dépend le sort de la nation.
      ...; mais, dans une mission aussi importante et aussi délicate que celle de membre de l'Assemblée législative d'une grande nation, il faut être exempt non-seulement de blâme, mais encore de soupçon. Depuis quelques jours, trois de nos collègues se t...
      ...ersonnels.....L'Assemblée des législateurs doit ohlenir la confiance générale : de cette confiance dépend le sort de la nation.
      Speaker: Goupil de Préfeln
      ...ernement à quelques représentants de la nation, et acceptés par eux sans le consenteme... ...mplois, etc.,qui,depuis le 1er novembre dernier, auraient été donnés par le gouvernement à quelques représentants de la nation, et acceptés par eux sans le consentement de l'Assemblée. »

      Séance du mardi 26 janvier 1790, au matin

      page 329
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...ons, et les fonctions honorables que la nation vous a confiées; votre décret est posit... ...nistère ; vous n'avez pas laissé la liberté de choisir entre de nouvelles fonctions, et les fonctions honorables que la nation vous a confiées; votre décret est positif. De quoi s'agit-il aujourd'hui? de savoir si les membres de cette Assemblée p...
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 showing 10 of 19 results view all
    • Séance du mardi 2 mars 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 2 mars 1790

      page 2
      Speaker: Goupilleau
      ...soutenir la concurrence avec les autres nations. L'état de Saint-Domingue est bien plus... ...et les négociants français sont prêts à perdre les avantages qui leur faisaient soutenir la concurrence avec les autres nations. L'état de Saint-Domingue est bien plus inquiétant. Les députés à l'Assemblée nationale avait demandé le 30 juin, qu'on...

      Séance du mardi 2 mars 1790

      page 3
      Speaker: Goupilleau
      ...ncore prêté le serment de fidélité à la nation, à la loi et àu roi. Nous cf-oyons avoi... ...nduite : ni vous, ni les trou--pes à vos ordres, ni MM. de la marine n'ont pas encore prêté le serment de fidélité à la nation, à la loi et àu roi. Nous cf-oyons avoir assez prouvé qu'ayant reçu nos pouvoirs de notre province, et notre province d...
      Speaker: Goupilleau
      ..., dans des circonstances fâcheuses, les nations se forment en assemblées pour se donner...
      ...s deniers pu-I blics, criminels de lèse-nation et ennemis de h colonie; leur interdit ...
      ...l'arrêt du soi-disant conseil supérieur, considère qu'étant de droit naturel que, dans des circonstances fâcheuses, les nations se forment en assemblées pour se donner les lois qui paraissent nécessaires, elles ont le pouvoir législatif; que ne po...
      ...s qui ont concouru à l'arrêt, fauteurs du despotisme, coupables de spoliation des deniers pu-I blics, criminels de lèse-nation et ennemis de h colonie; leur interdit à toujours l'entrée de U province du Nord, et les voue au mépris dat bons citoye...

      Séance du mardi 2 mars 1790

      page 7
      ...t la base de tous nos échanges avec les nations de l'Europe, et qui multiplient au sein... ...ure et dans l'industrie; vous en tirez en retour des denrées précieuses, qui font la base de tous nos échanges avec les nations de l'Europe, et qui multiplient au sein de l'empire les jouissances du riche et les
      ...ne des plus précieuses propriétés de la nation. ...cial qui est en danger, et qu'il faut bien se garder de ne pas envisager comme une des plus précieuses propriétés de la nation.

      Séance du mardi 2 mars 1790

      page 9
      ...'intérêts, qui s'est accumulée chez les nations de l'Europe, n'est pas elle-même sans u... ...vaient exigé l'avance et produit l'intérêt. En second lieu, cette somme énorme d'intérêts, qui s'est accumulée chez les nations de l'Europe, n'est pas elle-même sans usage : elle sert encore aujourd'hui par tous les placements qu'onteus les capita...
      ...e grande diminution à la population des nations de l'Europe: l'on en a inféré qu'il ser...
      ...ècle; mais il existe auprès de nous une nation dont l'exemple vous frappera davantage;...
      ... les maladies particulières aux gens de mer, devaient nécessairement apporter une grande diminution à la population des nations de l'Europe: l'on en a inféré qu'il serait peut-être plus avantageux pour elles de renoncer à une communication si fata...
      ...ant la population a augmenté de plus d'un cinquième depuis le commencement du siècle; mais il existe auprès de nous une nation dont l'exemple vous frappera davantage; je veux parler des Hollandais, qui, sur un sol accru par une rare industrie, on...
      ...on dans les rades de presque toutes les nations. — Ces deux objections, toutes spécieus... ... (1) que l'on voit en outre, parcourant toutes les mers et déployant leur pavillon dans les rades de presque toutes les nations. — Ces deux objections, toutes spécieuses qu'elles sont, ne détruisent point ce que j'ai avancé ; il est donc certain e...

      Séance du mardi 2 mars 1790

      page 10
      ...es et une métropole l'existence de deux nations séparées, indépendantes l'une de l'autr... ...n pareil droit n'entraîne point, dans le rapport qui est établi entre des colonies et une métropole l'existence de deux nations séparées, indépendantes l'une de l'autre et simplement alliées; qu'au contraire la première comme la dernière ont un ch...
      ...aveur delà métropole, auprès des autres nations, tous les avantages qu'elle peut en att... ...t entre elles. Pour que ce commerce puisse fleurir, pour qu'il fasse naître en faveur delà métropole, auprès des autres nations, tous les avantages qu'elle peut en attendre, et auprès de ses propres colonies les préférences d'achat et de vente qu'...

      Séance du mardi 2 mars 1790

      page 11
      ...essus du commerce de toutes, les autres nations, et multiplier pour elles-mêmes les moy...
      ...ts, dans tous les marchés de toutes les nations.
      ..., n'auront pas d'intérêt plus réel que celui de voir notre commerce fleurir au-dessus du commerce de toutes, les autres nations, et multiplier pour elles-mêmes les moyens d'accroissement et de jouissance auxquels leur ambition peut prétendre. Il d...
      ...abitants, celui de pouvoir soutenir toutes nos concurrences pour tous nos produits, dans tous les marchés de toutes les nations.
      ...e se développer dans le caractère de la nation, seront perdus totalement pour nous, et... ...ns que l'avenir nous promet si nous usons avec prudence de l'énergie qui vient de se développer dans le caractère de la nation, seront perdus totalement pour nous, et d'affreux malheurs remplaceront les douces espérances que nous avions conçues s...
      ...nt au ministère, mais relativement à la nation elle-même. pas ici des colonies relativement au ministère, mais relativement à la nation elle-même.
      ... s'ils pensent qu'un représentant de la nation, pénétré du sentiment de ses devoirs, p... ...r l'Assemblée nationale de la tâche immense qu'elle a à remplir dans le royaume, s'ils pensent qu'un représentant de la nation, pénétré du sentiment de ses devoirs, puisse, sans s'exposer aux justes reproches de ses commettants et de sa conscienc...

      Séance du mardi 2 mars 1790

      page 12
      ...utes les classes de la société, pour la nation entière prise collectivement qui en res... ...de l'humanité ajustement appelé les capitalistes du travail, mais enfin, pour toutes les classes de la société, pour la nation entière prise collectivement qui en ressentirait le contrecoup inévitable et funeste, en perdant ses plus grandes resso...
      ...Personne ne respecte plus que moi cette nation digne à tous égards de l'admiration de ... ...vous appartient-il pour en disposer contre son gré? — Les Anglais, dit-on(1)... Personne ne respecte plus que moi cette nation digne à tous égards de l'admiration de l'univers qu'elle remplit d'une renommée telle qu'aucun peuple n'a jamais obtenu...
      ...ous les représentants si ce n'est de la nation française? Elle ne nous a point en vain... ...e peut entraîner les suites les plus funestes I d'un autre côté, de qui sommes-nous les représentants si ce n'est de la nation française? Elle ne nous a point en vain confié ses intérêts, vous en sentez tous, Messieurs, l'étendue et l'importance,...
      ...mpromettre ainsi sans cesse le sort des nations. Quelle entreprise mérita plus d'être c... ...s risqueraient d'exciter de grands désordres sans faire naître aucun bien, et compromettre ainsi sans cesse le sort des nations. Quelle entreprise mérita plus d'être couronnée de succès que celle de don Padilla sous Charles-Quint? Quelle entrepris...
    • Séance du mercredi 10 mars 1790

      - search term matches: (8)

      Séance du mercredi 10 mars 1790

      page 109
      Speaker: Loys
      ...ar le clergé sont a la disposition delà nation. Uné portion de ces biens est destinée ... ...gesse même de vos décrets"? Vous avez déclaré que les biens possédés autrefois par le clergé sont a la disposition delà nation. Uné portion de ces biens est destinée aux indigents; il n'est point d'indigence plus sacrée que celle de ces hommes qu...

      Séance du mercredi 10 mars 1790

      page 113
      Speaker: Bailly
      ...it être à la disposition actuelle de la nation;et, par exemple, la maison abbatiale de...
      ...ont réunis à la masse des biens dont la nation disposera.
      ...nt supposées réduites à leurs lieux claustraux et d'habitation. Tout le reste doit être à la disposition actuelle de la nation;et, par exemple, la maison abbatiale de Saint-Germain-des-Prés, l'emplacement de la Foire, toutes les maisons en locati...
      ... et des Carmes; les jardins, lorsque leur grandeur permettra de les réduire, seront réunis à la masse des biens dont la nation disposera.
      Speaker: Bailly
      ...'elle a déclarés à la disposition de la nation, et les remette dans une main étrangère... ...s opposées, c'est que l'Assemblée nationale fasse sortir de sa main ces biens qu'elle a déclarés à la disposition de la nation, et les remette dans une main étrangère; c'est qu'elle propose aux municipalités considérables, et qui ont un crédit qu...

      Séance du mercredi 10 mars 1790

      page 114
      Speaker: Bailly
      ... rendre com pte de cletc à maître, à la nation même, représentée par les prochaines lé...
      ... celui des frais, ils remettraient à la nation les trois quarts du surplus, et gardera...
      ... seraient chargés de la conduite et de la gestion de cette opération, tenus d'eu rendre com pte de cletc à maître, à la nation même, représentée par les prochaines législatures; et, après avoir défalqué du produit total Le montant des obligations et celui des frais, ils remettraient à la nation les trois quarts du surplus, et garderaient pour la ville 1 autre quart, en dédommagement de l'emploi de son crédit, et...

      Séance du mercredi 10 mars 1790

      page 115
      Speaker: Bailly
      ...ie des 17U millions qui sont dus par la nation : à la charge, en continuant de payer F... ...peuvent être délivrés à la caisse d'escompte, en paiement de la plus grande partie des 17U millions qui sont dus par la nation : à la charge, en continuant de payer Fa somme limitée d'argent qu'elle distribue chaque jour, d'échanger aussitôt, à b...
      Speaker: Bailly
      ...ns sont également avantageuses, et à la nation, et à la ville de Paris; nous croyons q... ...ps espérances; mais nous croyons que les idées et les vues que nous vous proposons sont également avantageuses, et à la nation, et à la ville de Paris; nous croyons qu'elles sont le seul moyen de remédier à la disette du numéraire, de raminer la ...
    • Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 117
      Speaker: Dupont
      ...'une guerre imprévue, ne replaçaient la nation française au rang qu'elle doit tenir en Europe, au premier rang entre les nations. ...applicable à l'amortissement des dettes pendant la paix, et aux premiers frais d'une guerre imprévue, ne replaçaient la nation française au rang qu'elle doit tenir en Europe, au premier rang entre les nations.
      Speaker: Dupont
      Les nations ne subsistent que comme les particulier...
      ...me organes de-sa véritable volonté. Une nation qui dirait : « Je ne veux pas subvenir ...
      Les nations ne subsistent que comme les particuliers, à la charge dé payer les dépenses de leur entretien. Le peuple français est d...
      ...gesse, comme dépositaires vertueux de son pouvoir législatif et constituant, comme organes de-sa véritable volonté. Une nation qui dirait : « Je ne veux pas subvenir âmes dépenses publiques ; je ne veux pas solder mon armée; je ne veux pas entret...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 118
      Speaker: Dupont
      ...d'une autorité supérieure à celle de la nation elle-même. Le plus économique des établ... bannir le mot d'impôt, qui présente l'idée d'une autorité supérieure à celle de la nation elle-même. Le plus économique des établissements, c'est le revenu public, sans lequel il n'y aurait point de force comm...
      Speaker: Dupont
      ...'existe pas encore ; lorsqu'on a vu une nation, qui, au moment où l'on convoquait ses ... ...re de choses est détruit, lorsque le nouveau, qui doit être bien plus parfait, n'existe pas encore ; lorsqu'on a vu une nation, qui, au moment où l'on convoquait ses représentants, éprouvait dans ses finances un défioit de 60 millions, et suspend...
      Speaker: Dupont
      Une nation de vingt-six millions d'hommes remplis ...
      ...présentants et les chefs de cette noble nation n'ont besoin -, avec elle, que de modér...
      Une nation de vingt-six millions d'hommes remplis d'honneur, et placés sur un riche terri* toire, n'est jamais dénuée de ressource...
      ...ançais, lorsqu'un moyen de puissance manque, ils en substituent un autre. Les représentants et les chefs de cette noble nation n'ont besoin -, avec elle, que de modération et de prudence. Il suffit de lui montrer le but, et de la convaincre qu'il...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 119
      ... qui passe pour les plus instruits. Les nations méritent ce respect, que tout ce qui pe... ...ire à sa propre pensée qu'après l'avoir soigneusement comparée à celles des gens qui passe pour les plus instruits. Les nations méritent ce respect, que tout ce qui peut les intéresser, soit examiné avec le- plus profond scrupule : car l'ignorance...
      ... respecte trop vos droits et ceux de la nation. ...u adopter; car il ne prétend, en aucune manière, à juger en dernier ressort*, il respecte trop vos droits et ceux de la nation.
      ...r le compte de la vente exclusive de la nation. ...es rivières pour .interdire le transport par eau du sel qui n aurait pas été pour le compte de la vente exclusive de la nation.

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 120
      ...tte crainte a peu de fondement chez une nation qui entretiendra une législation perman... ...x dans la suite et de retomber dans l'ancienne gabelle en conservant l'impôt. Cette crainte a peu de fondement chez une nation qui entretiendra une législation permanente, et de laquelle, par conséquent, les finances n'auront jamais d autre régim...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 121
      ...st plus propre à répandre chez toute la nation, et entre tous les départements, cet es... ...ur la répartition des impositions territoriales et personnelles, et que rien n'est plus propre à répandre chez toute la nation, et entre tous les départements, cet esprit d'union intime et fraternelle à laquelle le salut de l'Etat est attaché, qu...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 122
      ... ceux qui se perçoivent au profit de la nation, que de ceux qui appartiennent aux vill... ...tes les impositions directes, et de tous les droits d'entrée des villes, tant de ceux qui se perçoivent au profit de la nation, que de ceux qui appartiennent aux villes elles?

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 124
      ...seulement, les volontés inquiètes d'une nation aussi active que la nôtre, divergeront ... ...ire, les assemblées administratives sont obligées d'attendre vos ordres un mois seulement, les volontés inquiètes d'une nation aussi active que la nôtre, divergeront de toutes parts : au lieu de l'accord d'un zèle unanime, vous ne trouverez dans ...
      ...e point, que l'on ne renverse point une nation comme celle dont Dieu a peuplé la Franc... ...urope, que la chose a été faite le jour où vous l'avez voulue ; que l'on n'arrête point, que l'on ne renverse point une nation comme celle dont Dieu a peuplé la France, et que tout obstacle intérieur ou extérieur sera dissipé, comme l'obstacle ef...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 125
      ..., dont ils devraient reudre compte à la nation. Mais, ou ce commerce sera aussi profit... Us ont estimé beaucoup moins que votre comité le profit de la vente libre, dont ils devraient reudre compte à la nation. Mais, ou ce commerce sera aussi profitable qu'on vient de le supposer, et alors il pourra être continué plus longtemps...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 126
      ...n ellesrmémes, et si honteuses pour une nation policée; mais alors rien n'était moins ... ...1788, ont successivement été au moment de faire cesser pes vexations ruineuses en ellesrmémes, et si honteuses pour une nation policée; mais alors rien n'était moins stable que les ministres, ni plqs solide que. les abus.
      ...iers ; c'est-à- dire, Messieurs, sur la nation entière, qui est bien obligée aujourd'h... ...ceux qui emploient des harnais, sur tous ceux qui portent des bottes ou des souliers ; c'est-à- dire, Messieurs, sur la nation entière, qui est bien obligée aujourd'hui de rembourser 1 impôt aux tanneurs et de les dédommager en sqs des. vexations...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 127
      ... autrefois plqs de ppudre à poudrer aux nations étrangères qu'elle n'en fabrique aujour... La France vendait autrefois plqs de ppudre à poudrer aux nations étrangères qu'elle n'en fabrique aujourd'hui en totalité.

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 128
      ...e commerce intérieur et assureront à la nation, au delà du remplacement de ce que l'Et...
      ...e perception et de régie; tandis que la nation profitera, en outre, d'environ cinq cen...
      ... sur les cuirs, sur les amidons, sur les fers et sur les huiles, relèveront notre commerce intérieur et assureront à la nation, au delà du remplacement de ce que l'Etat a retiré jusqu'à présent des quatre droits qu'on supprimera, une ressource pour les finances d'environ deux millions en économie des frais de perception et de régie; tandis que la nation profitera, en outre, d'environ cinq cent mille francs, par! l'établissement d'un droit uniforme sur l'entrée des fers e...
      ...ans dépense et avec soulagement pour la nation, le3 commis et gardes supprimés. Il vous proposera de rendre utiles, sans dépense et avec soulagement pour la nation, le3 commis et gardes supprimés.

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 130
      ...tre comité peut dire en votre nom à 1 a nation française, et ce que lui prouveront vos... Ce que votre comité peut dire en votre nom à 1 a nation française, et ce que lui prouveront vos décrets, est que vous êtes tous convaincus que paur remplir le trésor public ép...
      ...on s citoyens qui ont prêtéserment à la nation, à la loi, au roi, doivent la plus exac...
      ... auxquelles l'honneur et le salut de la nation sont attachés.
      ...ue toutes les municipalités, que toutes îes milices nationales sachent que les bon s citoyens qui ont prêtéserment à la nation, à la loi, au roi, doivent la plus exacte obéissance à ces dispositions auxquelles l'honneur et le salut de la nation sont attachés.

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 131
      ...autés qui ont fait don patriotique à la nation de la contribution des ci-devant privil... Vous n'exigerez aucun rapprochement de la part des communautés qui ont fait don patriotique à la nation de la contribution des ci-devant privilégiés.
      ...ent dansles projets defondsd'une grande nation ; car il arrive des dépenses imprévues,... Cet excédent, Messieurs, n'est que celui qui doit, exister constamment dansles projets defondsd'une grande nation ; car il arrive des dépenses imprévues, car il y a des recettes qui ne le réalisent pas ; car il est Impossible de pour...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 132
      Une nation dans cet état fait ce qu'elle veut ; el... Une nation dans cet état fait ce qu'elle veut ; elle règle comme il lui plaît sa constitution; elle établit comme il lui convient ...
      ...éshonorée. » Voilà ce que vous a dit la nation, en vous remettant les pouvoirs'dont vo... ... insuffisants, il vous en proposerait d'autres : « Je ne veux ni périr ni être déshonorée. » Voilà ce que vous a dit la nation, en vous remettant les pouvoirs'dont vous devez user , et qui ne vous aéfaudront pas entre les mains.
      ...es, tant de ceux qui,appartiennent à la nation, que de ceux qui sè lèvent au profit de... ... toutes les impositions réelles et personnelles, et aux droits d'entrée des villes, tant de ceux qui,appartiennent à la nation, que de ceux qui sè lèvent au profit des villes elles-mêmes.
    • Séance du samedi 13 mars 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 13 mars 1790, au matin

      page 155
      Speaker: L'abbé Maury
      ...présente de si grands avantages : ou la nation ne sera plus, ou la gabelle ne se rétab... ...'est donc pas sage de rejeter le mode de vente que contient l'article 8, et qui présente de si grands avantages : ou la nation ne sera plus, ou la gabelle ne se rétablira jamais. Le sel est Un cinquième élément; la disette du sel est donc au nomb...
    • Séance du lundi 15 mars 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du lundi 15 mars 1790

      page 176
      Speaker: Target
      3° Sur les indemnités dont la nation pourrait être chargée envers les propri... 3° Sur les indemnités dont la nation pourrait être chargée envers les propriétaires de certains fiefs d'Alsace, d'après les traités qui ont réuni cette prov...
    • Séance du lundi 16 mars 1790, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du lundi 16 mars 1790, au matin

      page 192
      Speaker: Le comte de Lablache
      ...andre sur l'avenir; et c'est lorsque la nation est réunie ...maux présents se composent presque en entier des alarmes que l'on s« plaît à répandre sur l'avenir; et c'est lorsque la nation est réunie

      Séance du lundi 16 mars 1790, au matin

      page 193
      Speaker: Le comte de Lablache
      ...ut espérer, on doit tout attendre d'une nation commela nôtre, dévenue majeure, s^l m'e... ...étruire ce beau royaume, malgré tout ce qu'on a fait pour y parvenir, on doit tout espérer, on doit tout attendre d'une nation commela nôtre, dévenue majeure, s^l m'est permis de m'exprimer ainsi, reprenant ses droits et la direction de sa fortun...
      Speaker: Le comte de Lablache
      ... se porter pour intermédiaire, entre la nation et les acheteurs, d'acheter de la nation pour 200 millions dé ces biens, de lui ... ...propositions de la municipalité de Paris : elle vient nous offrir, Messieurs, de se porter pour intermédiaire, entre la nation et les acheteurs, d'acheter de la nation pour 200 millions dé ces biens, de lui donner en paiement 150 millions en obligations, payables d'année en année, et de...
      Speaker: Le comte de Lablache
      ...dit que la municipalité fournirait à la nation pour 150 millions d'obligations à diver... Nous avons dit que la municipalité fournirait à la nation pour 150 millions d'obligations à divers termes. Dans la vue d'assurer d'autant mieux à l'Etat la rentrée graduelle de ...
      Speaker: Le comte de Lablache
      ...u projet et de la reconnaissance que la nation devra aux divers agents qui auront faci... ...acune d'elles pourra prendre sa part et de l'a-, vantage attaché à l'exécution du projet et de la reconnaissance que la nation devra aux divers agents qui auront facilité et accéléré une opération grande et nécessaire.

      Séance du lundi 16 mars 1790, au matin

      page 194
      Speaker: Le comte de Lablache
      ...vir à la chose publique; et afin que la nation puisse consacrer de même à la circulati...
      ...représentation des biens aliénés par la nation, joigne au timbre de billet national, c...
      ...uissent du crédit qui leur est propre, et qu'il est utile et facile de faire servir à la chose publique; et afin que la nation puisse consacrer de même à la circulation générale les obligations qui lui seront remises par lça diverses municipalité...
      ...oposerons d'ordonner que chaque billet fait sur les-dltes obligations, étant la représentation des biens aliénés par la nation, joigne au timbre de billet national, commun à tous, celui de la municipalité qui devra l'acquitter-
      Speaker: Le comte de Lablache
      ...ue générale qui leur est assurée par la nation elle-même, et qu'ils doivent, pour leur... ...que ces créanciers, devenus les créanciers de l'Etat, jouis « sent de l'hypothèque générale qui leur est assurée par la nation elle-même, et qu'ils doivent, pour leurs intérêts mêmeSj concourir à accréditer toutes les opérations qui peuvent condu...

      Séance du lundi 16 mars 1790, au matin

      page 195
      Speaker: Bailly
      ...vice que nous proposions de rendre à la nation était intéressé. ..., destinés à être vendus, ce qui est bien loin d'être exact. On a dit que le service que nous proposions de rendre à la nation était intéressé.
      Speaker: Bailly
      ...int intéressée, quand elle demande à la nation de l'aider à les remplir. ... la ville a fait ces dépenses et contracté ces engagements. Et la ville n?est point intéressée, quand elle demande à la nation de l'aider à les remplir.
      Speaker: Bailly
      ...e plan que nous proposons, va sauver la nation; nous demandons qu'il sauve aussi la vi... ...d'un grand peuple, et où la ville de Paris doit avoir de généreux protecteurs. Le plan que nous proposons, va sauver la nation; nous demandons qu'il sauve aussi la ville de Paris de tous les maux présents
    • Séance du jeudi 18 mars 1790, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 18 mars 1790, au matin

      page 213
      Speaker: Rabaud de Saint-Etienne
      ...es, tant de ceux qui appartiennent à la nation, que de ceux qui se lèvent au profit de... ... toutes les impositions réelles et personnelles, et aux droits d'entrée des villes, tant de ceux qui appartiennent à la nation, que de ceux qui se lèvent au profit des villes elles-mêmes. »

      Séance du jeudi 18 mars 1790, au matin

      page 216
      Speaker: L'abbé Maury
      ...traire au système des économistes ; une nation sage ne peut se livrer, contre l'expéri... ...s, plus vous assurerez le bonheur du peuple. Je sens que ce raisonnement est contraire au système des économistes ; une nation sage ne peut se livrer, contre l'expérience, à des idées systématiques. Chez les peuples barbares, les impositions dire...

      Séance du jeudi 18 mars 1790, au matin

      page 217
      Speaker: L'abbé Maury
      ... où est ce génie qui devait éclairer la nation? comment avons-nous été conduits ?qu'a-... ...our 60 millions, un autre jour une contribution patriotique du quart du revenu ; où est ce génie qui devait éclairer la nation? comment avons-nous été conduits ?qu'a-t-il fait? L'état des finances, qui ne devait être un secret pour personne, est ...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...r un citoyen, par un représentant de la nation, fût travesti en personnalité, quand on...
      ...n étendue et sous tous ses rapports, la nation connaîtrait ses ressources; et pour ret...
      ...désiré que la confiance du roi et de la nation pour un ministre ne vous aveuglât pas s...
      qu'un vœu formé par un citoyen, par un représentant de la nation, fût travesti en personnalité, quand on regrette qu'un grand ministre n'ait pas voulu ou n'ait pas pu nous renfermer da...
      ...oulongeon: Il l'a voulu I) nous montrer ce qu'il fallait envisager dans toute son étendue et sous tous ses rapports, la nation connaîtrait ses ressources; et pour retrouver le crédit, elle n'a qu'à les connaître. Je n'ai point offensé le ministre...
      ...ette route à votre patriotisme, parce qu'il était empressé d'y entrer; j'aurais désiré que la confiance du roi et de la nation pour un ministre ne vous aveuglât pas sur vos droits de représentants. Rappelez-vous que jamais corps législatif n'a ét...
    • Séance du lundi 22 mars 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 293
      Speaker: Le marquis de Bonnay
      ...dre et qu'elle rend tous les jours à la nation française. ...res de leur gratitude pour les hauts et importants services qu'elle vient de rendre et qu'elle rend tous les jours à la nation française.

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 294
      Speaker: Le Président
      ...de du trône et pour la prospérité de la nation. » ...ndu le destin de la France, il ne reprenne bientôt son cours pour la gloire solide du trône et pour la prospérité de la nation. »

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 297
      Speaker: Camus
      ...en conviens, mais un représentant de la nation doit tous ses moments au bien public. Q... ...s puissions recevoir des renseignements privés. 11 y en a souvent d'inutiles, j'en conviens, mais un représentant de la nation doit tous ses moments au bien public. Quant il a feuilleté mille pages qui ne présentent aucun intérêt, il est bien réc...

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 298
      Speaker: De Crécy
      ...fait ou qui feront don patriotique à la nation de ladite contribution des ci-devant pr... ...t ordonné par l'article précédent, les villes, paroisses et communautés qui ont fait ou qui feront don patriotique à la nation de ladite contribution des ci-devant privilégiés, pour les six derniers mois de 1789 .»

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 299
      Speaker: Charles de Lameth
      ...er des décrets constitutionnels, que la nation a consacrés. On me force à l'avancer ; ... ...ps constituant n'a pas besoin de faire des instances réitérées pour faire accepter des décrets constitutionnels, que la nation a consacrés. On me force à l'avancer ; je ne puis voir, dans les tournures vicieuses de la lettre du ministre qu'un piè...

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 300
      ...ourraient résulter quant à présent à la nation, en laissant subsister les barrières da... ...xaminer avec la plus sérieuse attention les avantages et les inconvénients qui pourraient résulter quant à présent à la nation, en laissant subsister les barrières dans les Vosges, ou en les plaçant sur le Rhin. Je le prie de considérer la facili...
      ...t calculer ce qui rapporte le plus à la nation entière, et non ce qui remplit les coffres, dits de la nation, et enrichit quelques individus. La nation ne sera jamais vraiment riche, elle n'a... 11 ne doit surtout plus y avoir deux ménages en France; il faut calculer ce qui rapporte le plus à la nation entière, et non ce qui remplit les coffres, dits de la nation, et enrichit quelques individus. La nation ne sera jamais vraiment riche, elle n'aura jamais de trésor vraiment national, sûr et utile, que lorsque ce trésor sera...
      ...e vous élèvent pas au-dessus des autres nations, elles serviront à vous forger de nouve... ...ng aux corps animés; s'il ne circule pas il vous paralysera : si vos richesses ne vous élèvent pas au-dessus des autres nations, elles serviront à vous forger de nouveaux fers.

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 302
      ...nt donc être régis pour le compte de la nation par des administrateurs particuliers ; ... ...e nuisible, de leur confier l'administration des impôts indirects; ceux-ci doivent donc être régis pour le compte de la nation par des administrateurs particuliers ; déjà il est démontré que les compagnies, réduites aux seuls impôts indirects, ne...

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 303
      ...dans une mesure convenable, et alors la nation a un intérêt réel à rendre leur sort av... ..., qu'ils se trouvent mal payés. L'économie éclairée réduit le nombre des agents dans une mesure convenable, et alors la nation a un intérêt réel à rendre leur sort avantageux pour être bien servi.
      ...que le préliminaire, que, d'un côté, la nation se nuirait à elle-même et aux administr... ...si l'Assemblée ne s'empressait d'achever l'opération dont cette réduction n'est que le préliminaire, que, d'un côté, la nation se nuirait à elle-même et aux administrateurs qui, pris en masse, sont encore trop payés, et pris eh particulier, sont ...
      ...cet intérêt se trouve lié à celui de la nation. ...érêt même de ceux qui doivent former la nouvelle compagnie 1e demande ainsi, et cet intérêt se trouve lié à celui de la nation.

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 304
      ...nt absolu de ces fonds d'avance, que la nation doit recouvrer un bien qui n'aurait jam... ... soit contraire aux principes d'une sage économie. C'est donc par un remboursement absolu de ces fonds d'avance, que la nation doit recouvrer un bien qui n'aurait jamais dû être remis aux spéculations de quelques individus. Viennent ensuite les r...

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 305
      ...ez une graude portion des revenus de la nation et dont l'activité et le travail peuven... ... sort tel que doivent en jouir pour l'intérêt national, ceux auxquels vous confiez une graude portion des revenus de la nation et dont l'activité et le travail peuvent contribuer beaucoup à assurer le succès de vos opérations.
      ...iniment préjudiciable à 1 intérêt de la nation. ...fection dont il est susceptible, un mauvais choix dans l'état act.uel serait infiniment préjudiciable à 1 intérêt de la nation.
      ..., seraient chargés de tenir compte à la nation, de la vente du sel depuis le 1" janvie... ...impôt sur la gabeile, elle a statué nue les fermiers généraux, cautions de Mayer, seraient chargés de tenir compte à la nation, de la vente du sel depuis le 1" janvier 1789; que les motifs qui ont déterminé ce décret existent pour les autres part...

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 306
      ...inueront de régir, pour le compte de la nation, tous les impôts indirects, dont la per... ...it Mayer, seize régisseurs, quit sous le titre d'administrateurs nationaux, continueront de régir, pour le compte de la nation, tous les impôts indirects, dont la perception était confiée audit Mayer, sous les restrictions et modifications qui se...
      ...tous lesdits effets appartiendront à la nation et seront régis nourson compte. ...re de retrouve qui a été ou dû être fait le 31 décembre 1788 : au moyen de quoi tous lesdits effets appartiendront à la nation et seront régis nourson compte.
      ...naux, pour en compter à la caisse de la nation dans la forme qui sera établie, et les ... ... régie depuis le premier janvier 1789 seront faits par les administrateurs nationaux, pour en compter à la caisse de la nation dans la forme qui sera établie, et les cautions de Mayer demeureront quittes et dispensées de rendre compte desdiles pe...
    • Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      page 308
      Speaker: Mougins de Roquefort
      Il est peut-être inconcevable qu'une nation se montre digne de briser ses chaînes a... Il est peut-être inconcevable qu'une nation se montre digne de briser ses chaînes après les avoir portées si longtemps. Mais le joug du despotisme, pesant sur la t...

      Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      page 312
      Speaker: Garat
      ...sse d'escompte, et par contre-coup à la nation. Lës préopinants n'ont pas montré leur ... ...emblée nationale. Lu moindre soupçon de votre part peut porter atteinte à la caisse d'escompte, et par contre-coup à la nation. Lës préopinants n'ont pas montré leur patriotisme ordinaire. De quoi s'agit-il? quand il s'agirait de nommer des commi...
      Speaker: Garat
      ...ens de s'assurer que la bonne foi de la nation, que la loyauté française ne seront pas... ...gage que vous lui avez donné. Pourquoi lui refuserait-on cet avantage et les moyens de s'assurer que la bonne foi de la nation, que la loyauté française ne seront pas violées?

      Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      page 315
      Speaker: Barnave
      La nation française ne veut exercer sur elles d'a... La nation française ne veut exercer sur elles d'autre influence que celle des lijns établis et cimentés pour l'utilité commune ; ...
      Speaker: Barnave
      ... de la plus imposante des autorités, la nation qui l'a chargée de la conservation de s...
      ...ces droits sont incontestables, plus la nation, qui les a confiés, a de moyens pour le...
      ...s par elle à l'exercice de la volonté d tous. Dépositaire de la plus légitime et de la plus imposante des autorités, la nation qui l'a chargée de la conservation de ses droits, a mis à sa disposition toutes les forces nécessaires pour les garanti...
      ...voir rigide, une obligation sacrée de les maintenir sans altération ; mais plus ces droits sont incontestables, plus la nation, qui les a confiés, a de moyens pour les soutenir, et moins il convient à l'Assemblée qui la représente, d'appeler à le...

      Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      page 316
      Speaker: Barnave
      ...opre bien, et prêter à la majesté de la nation qu'elle représente, le seul langage qui... ...intérêts avec franchise, les attacher à leurs devoirs pâr le sentiment de son propre bien, et prêter à la majesté de la nation qu'elle représente, le seul langage qui puisse lui convenir, celui de la raison et de la vérité.
      Speaker: Barnave
      ... engagements et tout ce que les grandes nations peuvent employer pour Ips faire valoir;... ...à une indépendance absolue, on leur demanderait, en laissant de côté la foi, les engagements et tout ce que les grandes nations peuvent employer pour Ips faire valoir; on leur demanderait quel est donc le secret de leurs espérances? où sont leurs ...
      Speaker: Barnave
      ...sissez d'etre les citoyens libres d'une nation libre ou de devenir bientôt les esclave... ...n oubliant tout, excepté vos intérêts, voilà nos principes, voilà nos lois; choisissez d'etre les citoyens libres d'une nation libre ou de devenir bientôt les esclaves de ceux qui s'offriraient aujourd'hui pour nos alliés !
      Speaker: Barnave
      ...eur demanderait encore quelle est cette nation qui pourrait promettre à nos colonies, ... ...s fondements, pût conserver pendant quelque temps une apparence de justice; on leur demanderait encore quelle est cette nation qui pourrait promettre à nos colonies, plus de loyauté, plus de fraternité que nous n'en prouvons aujourd'hui ?
      Speaker: Barnave
      Quelle est cette nation qui pourrait déployer pour leur protect... Quelle est cette nation qui pourrait déployer pour leur protection des forces plus imposantes et plus solidement fondées que celles dont nous d...
      Speaker: Barnave
      Quelle est cetie nation à qui la nature a donné plus de moyens ... Quelle est cetie nation à qui la nature a donné plus de moyens pour commercer avec elles?
      Speaker: Barnave
      ...ue, jusqu'à cejour, le génie seul de la nation française a lutté contre toutes les ins... Mais ignore-t-on que, jusqu'à cejour, le génie seul de la nation française a lutté contre toutes les institutions, toutes les entraves, tous les préjugés?
      Speaker: Barnave
      ...oductives, et détruisait ainsi chez une nation, amoureuse de la considération et de la... ...tes les possessions au-dessus du commerce, de l'agriculture et de l'industrie productives, et détruisait ainsi chez une nation, amoureuse de la considération et de la gloire, ce germe qui donne naissance à tous les genres de perfection?
      Speaker: Barnave
      ...acultés, nous prendrons enfin parmi les nations la place qui nous fut assignée. Alors n...
      ...s promet et ce qu'elle vous demande. La nation française éprouve depuis longtemps ce q...
      ...che du terme où, dégagés des entraves qui, jusqu'ici, ont contraint toutes nos facultés, nous prendrons enfin parmi les nations la place qui nous fut assignée. Alors notre liberté, notre puissance, notre fortune seront le patrimoine de tous ceux q...
      ...tages communs, inaltérable fidélité : voilà, peuple des colonies, ce qu'elle vous promet et ce qu'elle vous demande. La nation française éprouve depuis longtemps ce qu'on

      Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      page 317
      ... jours, à compter de celui où la procla nation aura été faite et d'en donner immédiate... ...° L'assemblée paroissiale sera tenue de faire son option dans l'espace de quinze jours, à compter de celui où la procla nation aura été faite et d'en donner immédiatement connaissance au gouverneur de la colonie et à l'assemblée coloniale. Son vœ...

      Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      page 318
      Speaker: De Cocherel
      ... ont éié mises sous la sauvegarde de la nation; vous avez consacré, en faveur des Fran... ... Messieurs, votre décret du 8 mars a fixé le sort des colonies. Leurs propriétés ont éié mises sous la sauvegarde de la nation; vous avez consacré, en faveur des Français cubi-vateurs qui les habitent, le droit de vous pré enter eux-mêmes le plan...

      Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      page 321
      Speaker: Le comte de Reynaud
      ...uillité et une fidélité inviolable à la nation. L'instruction prescrite par l'article ... ...s colonies, de les rassurer sur leurs plus chêrs intérêts, de maintenir la tranquillité et une fidélité inviolable à la nation. L'instruction prescrite par l'article 3 de ce décret ne doit donc être qu'un développement des moyens de parvenir à ce...
      Speaker: Le comte de Reynaud
      ...iquement les sentiments paternels de la nation pour les colonies. ...rtance, leur droits et leur fidélité à la mère-patrie, et d'avoir peint si énergiquement les sentiments paternels de la nation pour les colonies.
    • Séance du jeudi 22 mars 1790

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 22 mars 1790

      page 353
      Speaker: Fréteau
      ...nt qui n'offrait d'autre espérance à la nation que la candeur et la douceur de ses tra...
      ...oient réalisées... » C'est ainsi qne la nation doit parler quand il s'agit de ses prop...
      ... tous les assistants furent émus jusqu'aux larmes. Elles s'adressaient à un enfant qui n'offrait d'autre espérance à la nation que la candeur et la douceur de ses traits. « Avez-vous des ennemis? nous les combattrons; avez-vous des dettes? nous l...
      ... nom existe, et nous ne nous séparerons pas que les mesures pour l'anéantir ne soient réalisées... » C'est ainsi qne la nation doit parler quand il s'agit de ses propriétés, et je ne suis pas suspect. (Une voix s'élève et dit : Vous ne Vêtes jama...

      Séance du jeudi 22 mars 1790

      page 354
      Speaker: Camus
      ...ien de la constitution, d'pprehdre à la nation que ces refus sont lé fait des ministre... ...nt 68 ans par sbn mari, mort en activité de sérvice. 11 est essentiel, pour le bien de la constitution, d'pprehdre à la nation que ces refus sont lé fait des ministres, qui emploient à payer des gens riches ce qui appartient aux pauvres, à la veu...

      Séance du jeudi 22 mars 1790

      page 356
      Speaker: Le vicomte de Mirabeau
      La nation françaises toujours été caractérisée pa... La nation françaises toujours été caractérisée par son.amour pour ses rois, et son respect profond pour leur auguste sang; ce sen...
  • Tome 13 : Du 14 au 20 avril 1790 5 results
    • Séance du mardi 20 avril 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du mardi 20 avril 1790, au matin

      page 149
      Speaker: De Robespierre
      ...sont résiliés; mais ici, comme c'est la nation qui se succède à elle-même, les baux so... Lorsqu'il v a mutation, les baux sont résiliés; mais ici, comme c'est la nation qui se succède à elle-même, les baux sont sacrés ; ils ne peuvent être rompus sans indemnité. Il y a en Artois beaucoup...

      Séance du mardi 20 avril 1790, au matin

      page 150
      Speaker: La Poule
      ...mnité sera-t-elle demandée? Est-ce à la nation? Elle a supprimé la dîme, parce que la ... A qui cette indemnité sera-t-elle demandée? Est-ce à la nation? Elle a supprimé la dîme, parce que la dîme était un abus ; peut-on exiger d'elle une indemnité pour la suppression des...
      Speaker: Treilhard
      ... partie précieuse de la propriété de la nation. ...ent ; et dans le cas où elles sortiront, vous aurez assuré la conservation d'une partie précieuse de la propriété de la nation.
    • Séance du mercredi 21 avril 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 162
      Speaker: Bouche
      ...ions de prouver aux représentants de la nation notre respect, notre obéissance et notr... ...i elle est plus dangereuse. Nous saisissons toujours avec empressement les occasions de prouver aux représentants de la nation notre respect, notre obéissance et notre dévoilement à tous ses décrets. »

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 163
      Speaker: Treilhard
      ...es Pays-Bas, sans le consentement de la nation et, comme ce consentement n'a pas été o... ...en prétextant que François I" n'avait pu céder à Char-les-Quint la suzeraineté des Pays-Bas, sans le consentement de la nation et, comme ce consentement n'a pas été obtenu, ces prélats ne se considèrent pas comme étrangers,

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 167
      ...érents pouvoirs qui, émanant tous de la nation, ne peuvent exister que pour son bonheu... ...ciété ; il était nécessaire de distinguer, de circonscrire, d'organiser Ces différents pouvoirs qui, émanant tous de la nation, ne peuvent exister que pour son bonheur ; il était indispensable de ramener toutes les institutions sociales à leur ob...
      ...ut-être plus difficile de régénérer les nations civilisées, il n'en est pas un qui n'ai... ... sont chargés de la lâche difficile de civiliser les UationS, ou de la tâche, peut-être plus difficile de régénérer les nations civilisées, il n'en est pas un qui n'ait fondé ses institutions sUr la base sacrée de la religion, sur la foi d'un être...
      ...le serment gpleunet d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... exigé de tous le serment gpleunet d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout leur pouvoir la constitution que vous avei établie. Qu'avez-vous fait par ...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 168
      ...nt, et de leur donner, aux dépens de la nation, un substitut pour en remplir les fonct... ...ir aux curés âgés ou infirmes : ce serait de leur laisser la place qu'ils occupent, et de leur donner, aux dépens de la nation, un substitut pour en remplir les fonctions. Par là, on ferait tout à la fois et le bien du pasteur et le bien du troup...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 170
      ...vinité ; c'est l'idée i}ue l'apôtre des nations nous donne du sacerdoce Çhrétien, et la... ... hommes, est établi pour le bien des hommes, dans les choses qui regardent la divinité ; c'est l'idée i}ue l'apôtre des nations nous donne du sacerdoce Çhrétien, et la raisoa nous dit avec la religion que le but de tout gouvernement est le bien de...
      ...ent par lui de prêcher, de baptiser les nations, ils ne croyaient pas qu'il leur appart... ...avaient donné l'exempte. Appelés directement par jésUs-Christ, chargés expressément par lui de prêcher, de baptiser les nations, ils ne croyaient pas qu'il leur appartînt exclusivement de se donner des collègues ou des coopérateurs, encore moins d...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 171
      au'ancune autre, et la nation n'a jamais pu être épouillée du droit d... au'ancune autre, et la nation n'a jamais pu être épouillée du droit de choisir celui qui doit parler à Dieu en son nom, qui doit lui parler au nom de...
      ...ubsistance; il faut doue que ce soit la nation qui la leur fournisse. Vous eu avez, Me... ...es : il ne leur reste aucun temps pour s'occuper des moyens de pourvoir à leur subsistance; il faut doue que ce soit la nation qui la leur fournisse. Vous eu avez, Messieurs, contracté l'engagement solennel en son nom et elle le remplira avec fra...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 173
      ... qui lui est confié, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... ...du peuple et du clergé, le serment solennel de veiller avec soin sur le troupeau qui lui est confié, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout son pouvoir la constitution décrétée par l'Assemblée nationale, et accepté...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 174
      ..., seront en-* tiêrement défrayés par la nation. ...uellement dans le lieu du service, auquel la confiance des peuples les a appelés, seront en-* tiêrement défrayés par la nation.

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 175
      ...s oflices ecclésiastiques, payés par la nation, les fruits du traitement qui y est att... Art. 12. Pendant les vacances des évéchés, cures, et de tous oflices ecclésiastiques, payés par la nation, les fruits du traitement qui y est attaché, seront versés dans la caisse du département, pour subvenir aux dépenses do...
      ...icaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaire... ... de l'administration du district, leur permettra, s'il y a lieu, de prendre un vicaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaires.
    • Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      - search term matches: (16)

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      page 44
      Speaker: L'abbé Varelles
      ...trie ? jetons-nous entre les bras de la nation ; elle est loyale et généreuse ; espéro... ...s avoir en la Providence? ne devons-nous pas tout sacrifier aux besoins de la patrie ? jetons-nous entre les bras de la nation ; elle est loyale et généreuse ; espérons tout de sa justice.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      page 46
      Speaker: Le marquis de Vaudreuil
      ...mporter dans nos villes les tributs des nations dont la nature semblait nous avoir sépa... ...: par lui nous avons des établissements dans toutes les parties du globe. Pour importer dans nos villes les tributs des nations dont la nature semblait nous avoir séparés par un intervalle qu'il paraissait impossible aux hommes de franchir, pour l...

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      page 47
      Speaker: Le marquis de Vaudreuil
      ...cet outrage fait à la liberté, chez une nation qui le réprouve et en rougit, pût être ... ...les plus grands malheurs. D'ailleurs, votre comité n'a pas pensé que la presse, cet outrage fait à la liberté, chez une nation qui le réprouve et en rougit, pût être consacré dans notre constitution; que vous voulussiez naturaliser parmi nous un ...

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      page 51
      Speaker: De Landenberg
      ...ats auront un cours forcé? Eh! quoi, la nation pourrait former de l'or en un instant, ... ...is assez forts pour mon système, j'y renonce. Je demande seulement si les assignats auront un cours forcé? Eh! quoi, la nation pourrait former de l'or en un instant, tandis qu'il faut à la nature des siècles pour le préparer dans son sein 1 Prene...
      Speaker: Le duc d'Aiguillon
      ...ortion des biens à la disposition de la nation. ...yable à une époque indéterminée, dont la valeur numérique est garantie par une portion des biens à la disposition de la nation.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      page 52
      Speaker: Le duc d'Aiguillon
      ... et les domaines à la disposition de la nation, vaisselle portée à la Monnaie. ...e des paiements de la Caisse d'escompte, assignats sur les biens ecclésiastiques et les domaines à la disposition de la nation, vaisselle portée à la Monnaie.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      page 53
      Speaker: Le duc d'Aiguillon
      ...état des dettes et des ressources de la nation, ainsi que celui de ses moyens pour par... ...'avis qu'il faudrait que l'Assemblée nationale commençât par donner au public l'état des dettes et des ressources de la nation, ainsi que celui de ses moyens pour parvenir à l'amélioration des finances, et qu'après avoir assuré son crédit sur les...
      Speaker: Le duc d'Aiguillon
      ...ue membre du Corps législatif doit à la nation entière, l'hommage libre et franc de se... ...Je ne l'aurais pas même hasardée, sans la conviction intime où je suis, que chaque membre du Corps législatif doit à la nation entière, l'hommage libre et franc de ses opinions.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      page 54
      Speaker: Dupont
      ... once d'argent. Que doit donc faire une nation qui ne peut payer? Désigner le moment o... ...vres que vaut un écu, mais la quantité de marchandises qu'on peut avoir pour une once d'argent. Que doit donc faire une nation qui ne peut payer? Désigner le moment où elle paiera, et délivrer une promesse de paiement ; mais elle ne peut pas fàir...
      Speaker: Dupont
      ...comité passe son pouvoir et celui de la nation. La circulation forcée ajouterait à tou... ...ivent se croire payés, et faire croire à leurs créanciers qu'ils les paient. Le comité passe son pouvoir et celui de la nation. La circulation forcée ajouterait à tous les embarras.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      page 56
      Speaker: Le duc de La Rochefoucauld
      ...is quand les représentants d'une grande nation, privés par le régime autérieur des moy...
      ...us la sauvegarde de la loyauté de cette nation, quoiqu'elle ait été contractée, pour a...
      ...par le ministre lui-même, qui placerait l'autorité entre le créancier et lui. Mais quand les représentants d'une grande nation, privés par le régime autérieur des moyens d'acquitter sur-le-champ une dette qu'ils ont cru devoir mettre sous la sauvegarde de la loyauté de cette nation, quoiqu'elle ait été contractée, pour ainsi dire, en ' son absence, prennent toutes les mesures qui peuvent assurer l'e...
      Speaker: Le duc de La Rochefoucauld
      ... plan de finances, qui, présentant à la nation ses engagements et ses ressources, démo... ... un aspect simple et clair, la position du Trésor public, et enfin, de former un plan de finances, qui, présentant à la nation ses engagements et ses ressources, démontre avec évidence combien les dernières surpassent les premiers, et avec quelle...
    • Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      - search term matches: (13)

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 65
      ...rmes d'élection des représentants de la nation. De la ville de Mornans en Lyonnais; el... De la communauté de Sermaize; elle fait des observations sur les formes d'élection des représentants de la nation. De la ville de Mornans en Lyonnais; elle fait

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 66
      ...ement distraire les représentants de la nation. Qu'il est doux de se délasser à recevo... ...elà force publique, pouvaient se mêler aux cris d'allégresse qui vont si agréablement distraire les représentants de la nation. Qu'il est doux de se délasser à recevoir des applaudissements et à fortifier l'énergie d'un peuple qu'on régénère !
      ...qu'ils iront de siècle en siècle, et de nations en nations, servir de barrière à l'erreur et aux t... ...sagesse de chacun de vos décrets fait présager à tous les amateurs de la Vérité qu'ils iront de siècle en siècle, et de nations en nations, servir de barrière à l'erreur et aux tyrans.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 67
      ... l'Etat; ils jurent d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... ...abitants de fiosoy ne voient rien de plus heureux que l'heureuse régénération de l'Etat; ils jurent d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout leur pouvoir la constitution du royaume décrétée par l'Assemblée nationale...
      ...sses, tous ont juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... ...officiers et toutes les compagnies de la garde nationale, les chantres des paroisses, tous ont juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout leur pouvoir, sur la réquisition des corps administratifs et municipaux, la c...
      ...vos travaux, et à faire regretter à une nation digne de jouir des droits qu'elle a rec... ... ourdissent dans le silence de la nuit, tendent évidemment à altérer l'éclat de vos travaux, et à faire regretter à une nation digne de jouir des droits qu'elle a reconquis, les liens qui l'assujettissaient aux Volontés arbitraires.
      ... commune assemblée, d'être fidèles à la nation, â la loi et au roi et de maintenir de ... ...el de la patrie.^ en présence de MM. les maire et officiers municipaux, et de la commune assemblée, d'être fidèles à la nation, â la loi et au roi et de maintenir de tout notre pouvoir lacofistitu tiou décrétée par l'Assembféè nationale et sancti...

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 70
      ...e d'hommes pour opprimer le reste de la nation ? Il me semble au contraire que c'est c... ...t de défendre, est-ce celle qui donnait le pouvoir et des armes à un petit nombre d'hommes pour opprimer le reste de la nation ? Il me semble au contraire que c'est contre cette prétendue liberté que nous sommes venus combattre pour établir la vr...

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 72
      ...s assignats ont une valeur telle que la nation puisse la garantir, l'attester, l'ordon... ne s'agit donc ici que d'examiner si les assignats ont une valeur telle que la nation puisse la garantir, l'attester, l'ordonner, car en pareille matière ces trois mots sont synonymes.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 74
      ...alveillance qui puisse le refuser à une nation puissante et riche de 50 milliards, à une nation qui se constitue sur les principes de t... ...votre disposition, et d'abord, quant au crédit, il n'y a que l'absurdité ou la malveillance qui puisse le refuser à une nation puissante et riche de 50 milliards, à une nation qui se constitue sur les principes de tous les siècles éclairés et de tous les peuples sages.
      ...ces immenses et imposantes à toutes les nations de l'Europe ; et si la confiance n'est ...
      ... je regarde comme des criminels de lèse-nation: car ceux qui fondent l'espoir de leurs...
      ...nc pas permis de douter que le crédit national n'offre dans l'avenir'des ressources immenses et imposantes à toutes les nations de l'Europe ; et si la confiance n'est pas aujourd'hui aussi étendue que vous aviez droit de l'espérer, n'en accusez qu...
      ...és à répandre des inquiétudes sur la fortune publique, et que, dans mon opinion, je regarde comme des criminels de lèse-nation: car ceux qui fondent l'espoir de leurs fortunes sur le discrédit de leur patrie, ne méritent pas d'en trouver sur la t...
      Mais le crédit de la nation, qui résulterait de la seule richesse d...
      ...é dignes des représentants d'une grande nation. Il ne s'agit donc, Messieurs, que de p...
      Mais le crédit de la nation, qui résulterait de la seule richesse de son sol et de son industrie, est encore appuyé de propriétés immenses et dispo...
      ...les anciens usufruitiers de ces propriétés avec toute la justice et la générosité dignes des représentants d'une grande nation. Il ne s'agit donc, Messieurs, que de prendre les mesures les plus sages pour appliquer ces ressources au besoin du mom...
    • Séance du samedi 17 avril 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 17 avril 1790, au matin

      page 87
      Speaker: Le Président
      ...s biens déclarés à la disposition de la nation. ' Déclare, qu'à compter du 1" jânvief ... ...ui Gonfle aux administrations de département et de district, l'administration des biens déclarés à la disposition de la nation. ' Déclare, qu'à compter du 1" jânvief 1790, le traitement des ecclésiastiques sera payé en argent ; laisse néanmoins a...

      Séance du samedi 17 avril 1790, au matin

      page 88
      Speaker: Prugnon
      ...même été désirés, et vous voulez qu'une nation doute de ses propres billets lorsqu'il ... ... créant. Longtemps les billets de caisse ont été reçus sans inquiétude; ils ont même été désirés, et vous voulez qu'une nation doute de ses propres billets lorsqu'il ont derrière eux de superbes propriétés pour hypothèque. En Espagne, àVienne, en...

      Séance du samedi 17 avril 1790, au matin

      page 90
      Speaker: Rœderer
      ...nce des sommes qui lui sont dues par la nation pour le montant des billets qu'elle a r... ...s premièrement à l'échange des billets de la Caisse d'escompte, jusqu'à concurrence des sommes qui lui sont dues par la nation pour le montant des billets qu'elle a remis au Trésor pu-, blic, en vertu des décrets de l'Assemblée nationale. Le surp...
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 showing 10 of 15 results view all
    • Séance du vendredi 30 avril 1790

      - search term matches: (24)

      Séance du vendredi 30 avril 1790

      page 339
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...xemples que vous aviez déjà donnés à la nation, en respectant la foi publique, en sanc... ...ché les droits de citoyen, était la conséquence naturelle des préceptes et des exemples que vous aviez déjà donnés à la nation, en respectant la foi publique, en sanctionnant la dette contractée sous l'ancien régime, et en mettant les créanciers ...
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...bliques ne pouvaient appartenir qu'à la nation : ses réprésentants durent donc en disp... ...ine se présentait dans les biens domaniaux et ecclésiastiques. Ces propriétés publiques ne pouvaient appartenir qu'à la nation : ses réprésentants durent donc en disposer suivant les convenances et les besoins de l'Etat.
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ... ecclésiastiques à la disposition de la nation, et l'autre en a ordonné la vente jusqu... ...premiers décrets des mois de novembre et décembre, dont l'un a déclaré les biens ecclésiastiques à la disposition de la nation, et l'autre en a ordonné la vente jusqu'à concurrence de 400 millions. Celui que vous venez de rendre n'est que le comp...
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...ires et les magistrats subordonnés à la nation qui payait leurs services; et, de l'aut... ...ce disparate choquant qui présentait, d'un côté, les administrateurs, les militaires et les magistrats subordonnés à la nation qui payait leurs services; et, de l'autre, les seuls ecclésiastiques se croyant propriétaires de bien s dont ils n'étai...
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...rer les travaux des représentants de la nation, et de dissiper leurs inquiétudes, en p... ...mmunautés de l'empire français doivent s'empresser d'assurer la marche, d'accélérer les travaux des représentants de la nation, et de dissiper leurs inquiétudes, en professant hautement et en toute occasion leurs principes, et en adhérant formell...

      Séance du vendredi 30 avril 1790

      page 343
      Speaker: Le Chapelier
      ...tion soit faite.... Il faut consoler la nation de n'avoir pas de jurés en matière civi... ...s de notre jurisprudence. Les jurés n auront pas lieu jusqu'à ce que cette opération soit faite.... Il faut consoler la nation de n'avoir pas de jurés en matière civile, en lui en donnant en matière criminelle.
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...ême ne lui suffit pas. Elle veut que la nation entière puisse la juger, et jamais de p... ...ion de ses motifs, et se reposer sur leur pureté; mais cette conscience d'elle-même ne lui suffit pas. Elle veut que la nation entière puisse la juger, et jamais de plus grands intérêts n'ont été soumis à un tribunal plus imposant.

      Séance du vendredi 30 avril 1790

      page 344
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...égénérateur que les représentants de la nation pouvaient seuls entreprendre, avec quel... ...charges publiques; l'Assemblée nationale préparait ainsi les matériaux du plan régénérateur que les représentants de la nation pouvaient seuls entreprendre, avec quelque espoir de succès.
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...nt incertain ; elle a osé croire qu'une nation puissante, qu'un peuple libre et gouver... ... suivait la seule marche convenable, l'Assemblée nationale a rejeté tout expédient incertain ; elle a osé croire qu'une nation puissante, qu'un peuple libre et gouverné par les lois, pouvait, dans des circonstances difficiles, se commander à lui-...
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...s cesse aux caprices de la cupidité, la nation n'a plus besoin que d'union, de constan... ..., de toute incertitude et de tous les intérêts ruineux d'un crédit abandonné sans cesse aux caprices de la cupidité, la nation n'a plus besoin que d'union, de constance, de fermeté, que d'elle-même, en un mot, pour assurer à ce décret les plus he...

      Séance du vendredi 30 avril 1790

      page 345
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...nt aussi, les vrais représentants de la nation, ceux qui, ne voulant rien pour eux, on... ...se publique tous les avantages résultant de notre heureuse position. Dès ce moment aussi, les vrais représentants de la nation, ceux qui, ne voulant rien pour eux, ont tout demandé pour elle, n'ont eu que des combats à soutenir; ils les ont soute...
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...ous l'empire de la volonté générale, la nation a dù reprendre à elle la disposition de... ... liberté, à réunir tous les intérêts privés, toutes les volontés particulières sous l'empire de la volonté générale, la nation a dù reprendre à elle la disposition de biens qui n'ont pu cesser de lui appartenir, de biens qui servaient moins à l'e...
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      Dès lors la nation a dù faire de ces biens l'usage le plus... Dès lors la nation a dù faire de ces biens l'usage le plus sage, selon les conjonctures où elle se trouve.
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...e pour les citoyens et honteuse pour la nation, sont les premiers besoins, ou plutôt l...
      ...la sûreté et au soulagement de toute la nation.
      ...reté, acquitter des engagements dont la suspension est tout à la fois désastreuse pour les citoyens et honteuse pour la nation, sont les premiers besoins, ou plutôt les premiers devoirs. Eût-il été possible de les négliger longtemps, sans comprom...
      ...ce, en hésitant de consacrer dès à présent une portion des domaines nationaux à la sûreté et au soulagement de toute la nation.
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...s, elle devait mettre à la charge de la nation entière toutes les dépenses qu'ils acqu... lors, elle devait mettre à la charge de la nation entière toutes les dépenses qu'ils acquittaient.
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...s, les religieux, les pauvres sont à la nation ; vos représentants ont décrété gué dor...
      ...es seraient fournis par le Trésor de la nation ; elle a placé lés créanciers du clergé...
      ... biens ecclésiastiques qui sont dans la nation, elle a joint tous les siens pour répon...
      La religion, ses ministres, les religieux, les pauvres sont à la nation ; vos représentants ont décrété gué dorénavant les frais du culte, le traitement juste et honorable des ministres, des autels, l'entretien des religieux, celui des pauvres seraient fournis par le Trésor de la nation ; elle a placé lés créanciers du clergé au rang des créanciers de l'Etat. Aux biens ecclésiastiques qui sont dans la nation, elle a joint tous les siens pour répondre des mêmes charges. Ces dispositions sont sages, vous n'en feriez en aucun te...
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...ément l'ouvrage des uns des autres. Une nation ne frappe pas ainsi sur elle-même. Quel... ...ans, ceux qui gouvernent sans loi ne se doivent rien; ils peuvent détruire impunément l'ouvrage des uns des autres. Une nation ne frappe pas ainsi sur elle-même. Quel intérêtaurait-elle jamais à déposséder celui qu'elle aurait mis en possession? ...
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      Si l'on peut acquérir de la nation avec sûreté, si toute idée contraire ne... Si l'on peut acquérir de la nation avec sûreté, si toute idée contraire ne peut être admise avec quelque apparence déraison, l'Assemblée nationale a pu di...

      Séance du vendredi 30 avril 1790

      page 346
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...l'industrie; elle est digne enfin d'une nation éclairée, qui ne veut ni se tromper ell... ... considérable; elle prépare l'extinction de là dette publique; elle est utile à l'industrie; elle est digne enfin d'une nation éclairée, qui ne veut ni se tromper elle-même, ni tromper les autres.
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...ce qu'elle passera dans les mains de la nation? parce que les biens ecclésiastiques se... ...atrimoine? Quoi ! l'hypothèque des créanciers du clergé s'affaibli-rait-elle pafce qu'elle passera dans les mains de la nation? parce que les biens ecclésiastiques seront désormais cultivés par de vrais proprié- I taires? parce que l'industrieuse...
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...s avez donné le droit de représenter la nation, est l'unique centre de cette union. El... ...s qui veulent briser leurs fers; vous n'oublierez pas que l'Assemblée, à qui vous avez donné le droit de représenter la nation, est l'unique centre de cette union. Elle s'occupe, d'accord avec votre roi, à préserver pour toujours vos droits des a...

      Séance du vendredi 30 avril 1790

      page 349
      ...comme M. Cha-broud, ou l'on calomnie la nation française, ou la nation française ne mérite pas la liberté.— Il... ...eurs affaires personnelles pour s'occuper des affaires publiques. — Je réponds, comme M. Cha-broud, ou l'on calomnie la nation française, ou la nation française ne mérite pas la liberté.— Il n'y a pas deux manières de voir: ou nous voulons la liberté, et alors il faut l...
    • Séance du samedi 1 mai 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 1 mai 1790, au matin

      page 349
      Speaker: Le comte de Marsanne-Fontjuliane
      ...e que le moment approÈhe, où toutes les nations de la terre reconnaîtront enfin que, so...
      ...ité qu'elle a adoptés envers toutes les nations, le droit d'aubaine, seul vestige subsi...
      « L'Assemblée nationale, persuadée que le moment approÈhe, où toutes les nations de la terre reconnaîtront enfin que, sous les différents gouvernements qui les régissent, elles ne sont réellement que ...
      ...e famille, a décrété et décrété que, d'après les principes de paix et de fraternité qu'elle a adoptés envers toutes les nations, le droit d'aubaine, seul vestige subsistant encore du régime féodal, est et demeurera perpétuellement aboli dans toute...

      Séance du samedi 1 mai 1790, au matin

      page 352
      Speaker: Delandine
      ...i formaient les quatre cinquièmes de la nation, avaient disparu aux yeux delà législat... ...u'à la seconde race, on ne connut que les francs et les serfs ; ces derniers, qui formaient les quatre cinquièmes de la nation, avaient disparu aux yeux delà législation... Les lois variaient avec les contrées : ici on suivait la loi salique, là ...

      Séance du samedi 1 mai 1790, au matin

      page 353
      Speaker: Pison du Galand
      L'appel a existé chez toutes nations où il a existé des tribunaux; il était ... L'appel a existé chez toutes nations où il a existé des tribunaux; il était regardé comme le moyen le plus sûr d'arriver à une justice exacte. Je ne croyais...
    • Séance du samedi 1 mai 1790, au soir

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 1 mai 1790, au soir

      page 356
      Speaker: Le Président
      ...s biens déclarés à la disposition de la nation, l'abolition des dîmes et la continuati... ...De lettres-patentes sur les décrets des 14 et 20, concernant l'administration des biens déclarés à la disposition de la nation, l'abolition des dîmes et la continuation de leur perception pendant la présente année, et la manière dont il sera pour...
      Speaker: Barraud
      ... que nous regardons comme ennemis de la nation ceux qui, par des conseils pernicieux, ... ...d'une manière définitive la constitution de cet empire. Nous déclarons hautement que nous regardons comme ennemis de la nation ceux qui, par des conseils pernicieux, par des écrits, des complots ou des protestations, cherchent à soulever le peupl...
      Speaker: Barraud
      Nous jurons d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi. Nous jurons d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi.
    • Séance du mercredi 5 mai 1790, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du mercredi 5 mai 1790, au matin

      page 389
      Speaker: Le Président
      ... à prêter que celui d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi et de remplir fidèl... n'ont, pour l'exercice de la police, d'autre serment à prêter que celui d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi et de remplir fidèlement leurs fonctions.

      Séance du mercredi 5 mai 1790, au matin

      page 391
      Speaker: Barnave
      ...r la voix la plus déshonorante pour une nation libre, par la corruption. Consacrez ces... ...ns de répandre. Ce serait une facilité légale de faire renaître le despotisme par la voix la plus déshonorante pour une nation libre, par la corruption. Consacrez ces moyens de corruption, il n'est plus d'espoir pour la liberté, ni pour le bonheu...

      Séance du mercredi 5 mai 1790, au matin

      page 392
      Speaker: Garat
      ... serait-ce pas un grand malheur pour la nation que d'ôter au roi la faculté d'écarter ... ...ance et se laissant corrompre, pourront présenter au roi des sujets indignes. Ne serait-ce pas un grand malheur pour la nation que d'ôter au roi la faculté d'écarter ces mauvais juges? Nous n'avons pas craint pour la liberté des peuples en décrét...
      Speaker: Garat
      ...auté : je vous en conjure, au nom de la nation ; lorsqu'il y a si peu de dangers, lors... ...xécutif. Je vous en conjure, au nom de votre propre honneur, au nom de votre lpyauté : je vous en conjure, au nom de la nation ; lorsqu'il y a si peu de dangers, lorsqu'il n'y en a évidemment aucun, lorsque le salut du peuple l'exige, accordez au...

      Séance du mercredi 5 mai 1790, au matin

      page 394
      Speaker: L'abbé Maury
      ...i, malheureusement, représenté seule la nation polonaise^ fatiguée d'attendre lés jùgé... ... laissa dê)3bbiller sa Courohné dé Cëtts impbrtârite prérogative. LâU'dblësSë qui, malheureusement, représenté seule la nation polonaise^ fatiguée d'attendre lés jùgémënts dè tous SéS prbcès, s'éltipara de ia puissance judiciaire, forma des tribu...

      Séance du mercredi 5 mai 1790, au matin

      page 395
      Speaker: L'abbé Maury
      ...t j au premier moment de son réveil, la nation redemandera son roi. Il faut dans un Et...
      ... inévitable, si les représentants de la nation ne se hâtent de restituer au monarque, ...
      ...artie intégrante du gouvernement français, ne sera qu'un rêve de l'imagination et j au premier moment de son réveil, la nation redemandera son roi. Il faut dans un Etat, et surtout dans un Etat aussi vaste et aussi peuplé que la France, un puissa...
      ...s menaçent continuellement du despotisme, ne s'aperçoivent pas qu'ils le rendent inévitable, si les représentants de la nation ne se hâtent de restituer au monarque, ou plutôt à ses peuples l'autorité légitime du trône. Nous vouions un roi, et si...

      Séance du mercredi 5 mai 1790, au matin

      page 396
      Speaker: L'abbé Maury
      dont la nation française ne doit et ne veut plus conse... dont la nation française ne doit et ne veut plus conserver aucun vestige dans son droit public.
      Speaker: L'abbé Maury
      ...justice que la justice royale et que la nation regardait tous ses juges comme les subs... ...ires établis par le souverain ; que l'on ne connaissait point en France d'autre justice que la justice royale et que la nation regardait tous ses juges comme les substituts immédiats de son roi. Non seulement le gouvernement féodal n'investît poi...

      Séance du mercredi 5 mai 1790, au matin

      page 397
      Speaker: L'abbé Maury
      Malgré toutes les limites que la nation anglaise a marquées à l'autorité royale... Malgré toutes les limites que la nation anglaise a marquées à l'autorité royale, en passant ainsi successivement sous la domination de tant de princes étranger...
      ... un peu humilié de voir qu'une si fière nation eût toujours été gouvernée par des étra... ...te de César. A chaque époque sa surprise semblait augmenter, et il me paraissait un peu humilié de voir qu'une si fière nation eût toujours été gouvernée par des étrangers. Comment est-il arrivé, lui dis-je, que les Anglais n'aient pas eu encore ...

      Séance du mercredi 5 mai 1790, au matin

      page 398
      Speaker: L'abbé Maury
      ...pire. Il n'appartient qu'au roi et à la nation entière d'instituer des juges vraiment ... ...tion de cette puissance royale qui embrasse l'universalité des sujets du même empire. Il n'appartient qu'au roi et à la nation entière d'instituer des juges vraiment nationaux. Les juges électifs ne pourraient recevoir dans chaque canton, dans ch...
      Speaker: L'abbé Maury
      ... réserver toutes ces élections, dont la nation se fatiguera bientôt. On ferait de la F... ...r les peuples, c'est les charger du ffoin de se gouverner eux-mêmes, que de leur réserver toutes ces élections, dont la nation se fatiguera bientôt. On ferait de la France un peuple d'électeurs continuellement en activité, si l'habitant des campa...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ibunaux, quand vous voudrez donner à la nation des juges qui trouvent dans leur indépe... ...t je ne crains pas de vous prédire que l'inamovibilité sera rétablie dans les tribunaux, quand vous voudrez donner à la nation des juges qui trouvent dans leur indépendance le noble courage d'être justes. Je suis loin de méconnaître les injustice...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...otre intérêt : c'est au roi seul que la nation a confié cette double protectiou, c'est...
      ...itaire et dont il garantit l'usage à la nation. L'unité du pouvoir exécutif constitue ...
      ...r au dedans par la bonne administration de la justice. Son droit dérive ici de notre intérêt : c'est au roi seul que la nation a confié cette double protectiou, c'est donc à lui qu'appartient le choix de ses agents, le choix des hommes auxquels il communique l'exercice d un pouvoir dont il est le dépositaire et dont il garantit l'usage à la nation. L'unité du pouvoir exécutif constitue l'essence du pouvoir monarchique; elle lui donne cet ensemble, cette célérité d'...

      Séance du mercredi 5 mai 1790, au matin

      page 399
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ent, au nom de mes commettants et de la nation entière, que Sa Majesté ait du moins le... ...s maintenue parmi nous dans toute son intégrité, je demande, par forme d'amendement, au nom de mes commettants et de la nation entière, que Sa Majesté ait du moins le droit de choisir chaque juge parmi trois candidats qui seront élus et présentés...

      Séance du mercredi 5 mai 1790, au matin

      page 400
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...i, exécuteur suprême des volontés de la nation. Mais si, par institution, vous avez en... ... affirmer que tel homme a été légalement élu pour rendre la justice au nom de lui, exécuteur suprême des volontés de la nation. Mais si, par institution, vous avez entendu le choix des juges, le droit de rejeter les juges nommés par le peuple, c'...
    • Séance du 11 mai 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 476
      Speaker: Longpré
      ...ppelle ce secours, et les charges de la nation sont ...ut se faire que par un prompt recouvrement des contributions. Le Trésor public appelle ce secours, et les charges de la nation sont

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 478
      Speaker: De Delley d'Agier
      ...ts « du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation de-« meurant chargée du rachat desdits ... ...ers, soit fixes', soit casuels, « qui ont été déclarés rachetables par lés décrets « du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation de-« meurant chargée du rachat desdits droits, sul-« vaut les règles prescrites et dans les cas déter-« minés par le dé...
      Speaker: Garat
      ...res? car sans cela vous imposeriez à là nation une charge trop lourde en l'obligeant à... ...propose de supprimer de cet article les rentes, redevances ou prestations foncières? car sans cela vous imposeriez à là nation une charge trop lourde en l'obligeant à racheter tant d objets. J'ajoute que les acquéreurs, instruits des objets dont ...
      Speaker: Delley d'Agier
      ... procès va peut-être troubler ?Noq 1 la nation ne gagnerait pas quand tant de particul... ...es toutes? Comment compter sur une jouissance qu'un nouveau titre, ou un nouveau procès va peut-être troubler ?Noq 1 la nation ne gagnerait pas quand tant de particuliers souffriraient et elle doit éloigner, par un sacrifice quelconque, des nouve...

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 479
      Speaker: Le Président
      ...des 4 août 1789 ' et 15 mars 1790' ; la nation demeurant chargée du rachat desdits dro... ...nciers, soit fixes ou casuéls, qui ont été déclarés rachetables par les décrets des 4 août 1789 ' et 15 mars 1790' ; la nation demeurant chargée du rachat desdits droits, suivant les règles prescrites et dans les cas déterminés par le décret du 3...

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 481
      Speaker: Le Président
      ...et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces revenus. » Art. 10. « Les municipalités revendront à des particuliers, et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces revenus. »
      Speaker: Delley d'Agier
      ...sait de rendre compte des frais dont la nation se trouverait chargée. Vous avez vous-m... ...t des ventes sur le montant des obligations qui seraient fournies; mais il proposait de rendre compte des frais dont la nation se trouverait chargée. Vous avez vous-mêmes pensé qu'il y aurait du danger à ne pas charger les municipalités de ces fr...
      Speaker: Delley d'Agier
      ...palités, dédommagerait une partie de la nation des maux qu'elle a soufferts, on se ver... ...s à des compagnies, et, au lieu d'une dépense qui, tournant au profit des municipalités, dédommagerait une partie de la nation des maux qu'elle a soufferts, on se verrait forcé à contracter avec les capitalistes aux conditions les plus onéreuses.
    • Séance du vendredi 14 mai 1790, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au soir

      page 512
      Speaker: Chabroud
      ...rdent et regarderont comme ennemi de la nation, de la loi et du roi, quiconque aurait ... ... porte les signatures de près de trbïs mille citoyens, qui déclarent qu'ils regardent et regarderont comme ennemi de la nation, de la loi et du roi, quiconque aurait souscrit ou souscrirait aucune protestation ou déclaration contraire aux décrets...
    • Séance du vendredi 23 avril 1790

      - search term matches: (16)

      Séance du vendredi 23 avril 1790

      page 266
      Speaker: Dupont
      ...re regardées comme le vœu général de la nation. ...villes et des côtes, qui sont les principaux preneurs de tabac ne doivent pas être regardées comme le vœu général de la nation.
      Speaker: Dupont
      ...que l'assemblée des représentants de la nation s'en laisse imposer par les discours de... ...messe de payer volontairement plus que la même imposition, il faut encore moins que l'assemblée des représentants de la nation s'en laisse imposer par les discours de ceux qui disent, que « le peuple ou que les habitants de tel ou tel lieu ne vou...

      Séance du vendredi 23 avril 1790

      page 267
      Speaker: Dupont
      ...e tabac est acheté pour le compte de la nation par une compagnie de fermiers ou de rég... Le tabac est acheté pour le compte de la nation par une compagnie de fermiers ou de régisseurs qui le font fabriquer, ei qui maîtres de la totalité de la marchandise, ...
      Speaker: Dupont
      ...le le vend en gros pour le compte de la nation, trois livres douze sols. ...c'est à ce dernier prix qu'il l'achète aujourd'hui; c'est ce que la ferme générale le vend en gros pour le compte de la nation, trois livres douze sols.
      Speaker: Dupont
      ...lles, soit du tabac fabriqué, et que la nation jouissant seule du droit de fabriquer o... ...u'il ne s'agit que de prévenir l'introduction frauduleuse, soit du tabac en feuilles, soit du tabac fabriqué, et que la nation jouissant seule du droit de fabriquer ou de faire fabriquer, a, pour opposer aux contrefacteurs, un très grand avantage...

      Séance du vendredi 23 avril 1790

      page 268
      Speaker: Dupont
      néanmoins le revenuque la nation tire du tabac que ^e n'osais proposer n... néanmoins le revenuque la nation tire du tabac que ^e n'osais proposer ni de supprimer dans l'état où jè voyais les finances, ni de remplacer par un imp...

      Séance du vendredi 23 avril 1790

      page 269
      Speaker: Dupont
      ...ne serait pas juste de faire payer à la nation le mauvais tabac comme le bon. ...gée de payer les bons, les médiocres, les mauvais, selon leurs qualités; car il ne serait pas juste de faire payer à la nation le mauvais tabac comme le bon.
      Speaker: Dupont
      ...rbitraire, pour prévenir de celle de la nation le reproche de prodigalité, il faudrait... ...pour faire justice aux cultivateurs pour prévenir de leur part le soupçon de l'arbitraire, pour prévenir de celle de la nation le reproche de prodigalité, il faudrait envoyer à l'étranger, au principal marché de l'Europe, en Hollande, des échanti...

      Séance du vendredi 23 avril 1790

      page 270
      Speaker: Dupont
      ...artout utile et sert partout à unir les nations, à faire subsister les hommes, à les re... ... rachètera d'autre argent, ne formaient pas la circulation dont l'activité est partout utile et sert partout à unir les nations, à faire subsister les hommes, à les rendre plus heureux et meilleurs!
      Speaker: Dupont
      ...u, ce sera la dernière, et que les deux nations ne se mesureront plus qu'une fois; mais... ... quelque attaque de la part de l'Angleterre. Je crois que si cette attaque a lieu, ce sera la dernière, et que les deux nations ne se mesureront plus qu'une fois; mais, si cette fois unique peut arriver, il ne nous est pas d'une petite importance ...

      Séance du vendredi 23 avril 1790

      page 271
      Speaker: Dupont
      ...n conséquence de ladite résiliation, la nation rentre en jouissance de tous les grenie... En conséquence de ladite résiliation, la nation rentre en jouissance de tous les greniers, magasins, bateaux,pataches, meubles, ustensiles de mesurage et autres objets...
      Speaker: Dupont
      ...20 mars, de faire, pour le compte de la nation, au cours fixé par la concurrence du co... « Les cautions dudit Mager, chargées par le décret du 20 mars, de faire, pour le compte de la nation, au cours fixé par la concurrence du commerce, et sans pouvoir excéder, en aucun

      Séance du vendredi 23 avril 1790

      page 272
      Speaker: Dupont
      ... les dépôts, magasins et greniers de la nation, même de ceux achetés pour le compte de... ...rix de trois sols la livre, la vente de tous les sels existants au 1« avril dans les dépôts, magasins et greniers de la nation, même de ceux achetés pour le compte de l'Etat ou qui étaient à sa disposition antérieurement au décret du 20 mars, com...
      Speaker: Dupont
      ... Lés quantités de sels appartenant à la nation, et qui existaient au premier avril 179... « Art. 3. Lés quantités de sels appartenant à la nation, et qui existaient au premier avril 1790, à sa disposition, tant dans les greniers, magasins ou salorges, que sur les m...
      Speaker: Dupont
      ...t aux sels achetés pour le compte de la nation avant le 1er avril, et non encore enlev... « Quant aux sels achetés pour le compte de la nation avant le 1er avril, et non encore enlevés des marais salants, leur quantité sera justifiée par la représentation des po...
      Speaker: Dupont
      ...t. 4. Le droit qui était exercé pour la nation sur les sels des salins de Peccais, Hie...
      ...eux qui sont actuellement fabriqués: la nation renonce pour l'avenir à tout privilège ...
      «Art. 4. Le droit qui était exercé pour la nation sur les sels des salins de Peccais, Hierres, Berre, Badon, Peyriac et Sigean, ne pourra être étendu au delà de ceux qui sont actuellement fabriqués: la nation renonce pour l'avenir à tout privilège sur les sels desdils salins ; la prochaine récolte
      Speaker: Roussillon
      ...rve que si cet article était adopté, la nation se jetterait dans un labyrinthe de récl... Je demande le renvoi de ce dernier article au comité. J'observe que si cet article était adopté, la nation se jetterait dans un labyrinthe de réclamations qui serait interminable.
    • Séance du mercredi 19 mai 1790, au matin

      - search term matches: (58)

      Séance du mercredi 19 mai 1790, au matin

      page 584
      Speaker: Le duc de Liancourt
      ...ison de la Ghalade, qui appartient à la nation; au moyen de quoi, ledit don patriotiqu... ... religieux ne peuvent disposer d'un objet qui fait partie des fonds de ladite maison de la Ghalade, qui appartient à la nation; au moyen de quoi, ledit don patriotique est réduit,"pour le moment, à ladite somme de 184 livres 7 sols 6 deniers, qui...
      Speaker: Le Pelletier de Saint-Fargeau
      ...pouvoirs il est plus convenable pour la nation de déléguer le droit de traiter les rapports politiques; le second est l'intérêt de là nation dans ses rapports extérieurs. Après avo...
      ... qu'il est contraire aux intérêts de la nation, soit enfin sous le prétexte de viola-l...
      ...oi, en sa qualité de chef suprême de la nation, a le droit de régler les opérations de...
      ...e conquête. Le premier point de la question est celui de savoir auquel des deux pouvoirs il est plus convenable pour la nation de déléguer le droit de traiter les rapports politiques; le second est l'intérêt de là nation dans ses rapports extérieurs. Après avoir séparé de la délibération ce qui me semble ne pas lui appartenir, je réunirai...
      ...e la guerre et de la paix, car tel traité peut nécessiter une guerre, soit parce qu'il est contraire aux intérêts de la nation, soit enfin sous le prétexte de viola-lion de ce même traité. S'il est démontré que l'un de ces pouvoirs doive être dél...
      ...u à l'autre, le second doit nécessairement être confié au même dépositaire. Le roi, en sa qualité de chef suprême de la nation, a le droit de régler les opérations de la guerre : pour reconnaître un autre droit indépendant du premier, je dis qu'i...
      Speaker: Le Pelletier de Saint-Fargeau
      ...ce serait compromettre la liberté de la nation de déléguer au roi le droit de faire la... ...l'on considère les relatiens politiques, on ne pourra pas révoquer en doute que ce serait compromettre la liberté de la nation de déléguer au roi le droit de faire la guerre. Que n'auriez-vous pas à redouter de celui qui pourrait mettre sur pied ...

      Séance du mercredi 19 mai 1790, au matin

      page 585
      Speaker: Le Pelletier de Saint-Fargeau
      ...ilité des ministres, et le pouvoir à la nation de refuser les subsides. Une autre ques...
      ...ystème qui fera respecter de toutes les nations les vues politiques de la France. Voici...
      ...rmer les amis de la liberté, car même en ce cas il restera toujours la responsabilité des ministres, et le pouvoir à la nation de refuser les subsides. Une autre question politique s'est jointe prématurément : je veux parler de cette proclamation...
      ...é politique. C'est d'après le travail de ce comité que vous pourrez asseoir un système qui fera respecter de toutes les nations les vues politiques de la France. Voici le projet de décret : « Le Corps législatif exercera seul le droit de déclarer ...
      Speaker: Le Pelletier de Saint-Fargeau
      ...oi, en sa qualité de chef suprême de la nation, conduira les opérations de la guerre, ... « Le roi, en sa qualité de chef suprême de la nation, conduira les opérations de la guerre, pourra suspendre par trêve les hostilités, pourra
      Speaker: De Bousmard
      La nation doit-elle déléguer au roi le droit de f...
      ...sonne ue conteste la souveraineté de la nation; mais en confondant la nation avec l'Assemblée nationale, rien de plu...
      ...législatif. Comme il est certain que la nation ne peut exercer ce droit, elle doit en ...
      La nation doit-elle déléguer au roi le droit de faire la guerre ? C'est ainsi que devrait être posée la question. Il y a peu de franchise à demander si ce droit appartient au roi. Personne ue conteste la souveraineté de la nation; mais en confondant la nation avec l'Assemblée nationale, rien de plus coulant que de dire que le droit de faire la guerre appartient au Corps législatif. Comme il est certain que la nation ne peut exercer ce droit, elle doit en déléguer l'exercice, soit au Corps législatif, soit au roi. Il faut toujours êtr...

      Séance du mercredi 19 mai 1790, au matin

      page 586
      Speaker: Chabroud
      ment : Non. Si l'on demandait : La nation doit-elle retenir ce droit ou le délégu...
      ...aurait pu ramener tous les droits de la nation à son autorité, mais à l'avantage de les ravir à la nation il prêtera celui de les lui conserver e...
      ...s long. Que faire donc 'un droit que la nation ne peut exercer, qu'on ne saurait délég...
      ...entre les mains des représentants de la nation ? Ilest des circonstances où la nation doit déclarer la guerre; de là deux mes...
      ... qu'il convoque les représentants de là nation, etqu'après la délibération, le roi com...
      ment : Non. Si l'on demandait : La nation doit-elle retenir ce droit ou le déléguer au Corps législatif? je dirais encore : Non. Si vous donniez au roi le droit ...
      ...arrêtées. Charle-magne n'avait donc pas seul le droit de paix et de guerre ; il aurait pu ramener tous les droits de la nation à son autorité, mais à l'avantage de les ravir à la nation il prêtera celui de les lui conserver et de l'aider à en faire usage. On a donc voulu vous faire illusion : il est cert...
      ...espotisme marchera librement contre la liberté publi-âue, et le siège ne sera pas long. Que faire donc 'un droit que la nation ne peut exercer, qu'on ne saurait déléguer au roi sans danger, et qui périrait peut-être entre les mains des représentants de la nation ? Ilest des circonstances où la nation doit déclarer la guerre; de là deux mesures; les préparatifs et la délibération. C'est au roi à faire les préparatifs, à disposer à l'avance toutes les mesures : qu'il convoque les représentants de là nation, etqu'après la délibération, le roi commande l'armée, en règle les mouvements et nomme les généraux... Les clauses des ...
      Speaker: Chabroud
      ... les articles soient arrêtés, et que la nation ratifie par ses représentants... Si les... ciations, que les conditions soient d'abord convenues, que les articles soient arrêtés, et que la nation ratifie par ses représentants... Si les ministres sortaient des mesures et continuaient la guerre, quand la paix pourra...
      Speaker: Dupont
      ...appartient à personne, non pas même aux nations. ...ident aux yeux de la morale et de la raison, que le droit de guerre offensive n'appartient à personne, non pas même aux nations.
      Speaker: Dupont
      Une nation ambitieuse et injuste peut, il est vrai...
      ...s un pouvoir n'est pas un droit; et une nation serait odieuse aux autres, elle serait ...
      Une nation ambitieuse et injuste peut, il est vrai, attaquer ses voisins, leur causer des dommages, et faire sur eux des conquêtes, mais un pouvoir n'est pas un droit; et une nation serait odieuse aux autres, elle serait déshonorée si, eu fondant sa constitution, elle plaçait au rang de ses droits, c...
      Speaker: Dupont
      Une nation ne peut donc transmettre à son chef le ...
      ...ont cités, n'étaient applicables qu'aux nations insensées qui remettraient ou qui ont r...
      Une nation ne peut donc transmettre à son chef le droit de faire des guerres offensives, puisqu'elle né l'a pas elle-même, i "C'es...
      ...ence des rois sur la guerre. Tous leurs raisonnements, tous les exemples qu'ils ont cités, n'étaient applicables qu'aux nations insensées qui remettraient ou qui ont remis à leurs chefs le pouvoir terrible et injuste d'attaquer à leur gré leurs vo...
      Speaker: Dupont
      ...fensive appartient à tout le monde, aux nations, aux rois, aux individus, à l'homme pri... ... pareil, vous avez tous reconnu en même iemps que le droit de faire la guerre défensive appartient à tout le monde, aux nations, aux rois, aux individus, à l'homme privé, à l'homme public |à l'homme en troupe, à l'homme isolé, j

      Séance du mercredi 19 mai 1790, au matin

      page 587
      Speaker: Dupont
      ...il laissait prendre les vaisseaux de la nation sans y mettre obstacle ; si, pour repou... ...vraient être punis s'il laissait entrer l'ennemi sur le territoire de l'Etat, s'il laissait prendre les vaisseaux de la nation sans y mettre obstacle ; si, pour repousser les hostilités parla force publique dont 1e dépôt ne lui a été confié à auc...
      Speaker: Dupont
      Mais, puisque la nation doit vouloir que toute atteinte à ses d... Mais, puisque la nation doit vouloir que toute atteinte à ses droits soit réprimée par la puissance exécutive, il est clair qu'elle ne doit pas...
      Speaker: Dupont
      ...consentent à vous y laisser ; et si une nation doit se garantir de pouvoir être entraî...
      ...rt des rois et des ministres des autres nations.
      ...e maître de vivre en paix toutes les fois qu'on le veut. Il faut que les autres consentent à vous y laisser ; et si une nation doit se garantir de pouvoir être entraînée à la guerre par ses chefs, il est manifeste qu'elle ne doit pas moins songer à s'en préserver de la part des rois et des ministres des autres nations.
      Speaker: Dupont
      Si, au contraire, une nation est environnée de plusieurs puissances ...
      ... appuyer, de toute la puissance de leur nation, leurs desseins injustes : c'est une es...
      ...aura pas fait cesser, il faudra que les nations qui ont des Corps législatifs permanent...
      Si, au contraire, une nation est environnée de plusieurs puissances gouvernées plus ou moins arbitrairement par des rois et par des ministres qui pe...
      ...x, des alliances très ignorées et très nuisibles à leurs voisins, et qui peuvent appuyer, de toute la puissance de leur nation, leurs desseins injustes : c'est une espèce de danger contre nature, auquel, tant qu'une réforme générale de tous les gouvernements ne l'aura pas fait cesser, il faudra que les nations qui ont des Corps législatifs permanents et dont le travail ne comporte aucun secret, pourvoient par une délégation plu...
      Speaker: Dupont
      La nation qui se priverait de ces moyens de défen... La nation qui se priverait de ces moyens de défense, ne cesserait jamais d'être en péril : son droit de faire la guerre défensive...
      Speaker: Dupont
      ...droits, et qu'il ne peut appartenir aux nations, ni être administré par elles, que parc... ...qu'il en est du droit relatif aux guerres protectrices comme de tous les autres droits, et qu'il ne peut appartenir aux nations, ni être administré par elles, que parce que c'est un droit naturel des individus.
      Speaker: Dupont
      Une nation ne peut être engagée à en défendre une ...
      ...me par sa volonté ; mais la volonté des nations ne se connaît que par leur3 actes publi...
      ...aités. Les traités d'alliance entre les nations doivent donc être l'effet d'un acte de ...
      Une nation ne peut être engagée à en défendre une autre, si ce' n'est de même par sa volonté ; mais la volonté des nations ne se connaît que par leur3 actes publics, par leurs lois, par leurs traités. Les traités d'alliance entre les nations doivent donc être l'effet d'un acte de la volonté générale, c'est-à-dire de celle de la majorité qu'il a bien fallu con...

      Séance du mercredi 19 mai 1790, au matin

      page 588
      Speaker: Dupont
      ...ar leur nature môme ;et il faut que les nations qui se les permettent, on se les sont p... ...ffensive ou pour conquérir est un crime ; les traités offensifs sont donc nuls par leur nature môme ;et il faut que les nations qui se les permettent, on se les sont permis, sachent et soient netiement prévenues qu'en signant un traité offensif, e...
      Speaker: Dupont
      ...ervatoires de la paix et des droits des nations, et ne portant préjudice à personne, do...
      ...ire, et un traité est une loi entre les nations.
      Les traités défensifs, au contraire, n'étant que conservatoires de la paix et des droits des nations, et ne portant préjudice à personne, doivent être religieusement observés. Le pouvoir, chargé de l'exécution de la volo...
      ...r les autres lois. Car une loi est un traité entre les concitoyens d'un même empire, et un traité est une loi entre les nations.
      Speaker: Dupont
      ...ce que leur forme était la seule que la nation pût alors employer; et l'on croirait qu... ...avez confirmé les contrats faits en votre nom avec les créanciers de l'Etat, parce que leur forme était la seule que la nation pût alors employer; et l'on croirait que les traités défensifs qui ont été conclus entre la France et ses alliés sous d...
      Speaker: Dupont
      comme telles par toutes les nations, ne vous obligent pas? comme telles par toutes les nations, ne vous obligent pas?
      Speaker: Dupont
      ...la finir, et certainement le chef de la nation, comme il a pu opposer la force à la fo... ...t jamais vous ne vous permettrez une telle guerre, tout moment est bon b'm pojr la finir, et certainement le chef de la nation, comme il a pu opposer la force à la force, peut convenir d'en arrêter l'usage, lorsque cet usage n'est plus nécessaire...
      Speaker: Dupont
      ...raieut avoir leur effet qu'après que la nation a examiné si ces échanges et ces cessio... ...gner la cessation des hostilités que des stipulations conditionnelles qui ne sauraieut avoir leur effet qu'après que la nation a examiné si ces échanges et ces cessions lui conviennent et qu'elle a ratifié la promesse.
      Speaker: Dupont
      ...artie de ses engagements, le chef de la nation, qui ne connaît de lois que celles qui ...
      ...gé de consulter les représentants de la nation et de leur exposer les propositions qUi lui ont été faites, car la nation seule peut être juge des engagements qu...
      ...qu'il fallût renoncer non seulement à une partie de son territoire, mais à une partie de ses engagements, le chef de la nation, qui ne connaît de lois que celles qui outeu les suffrages du peuple,ne peut, même pour le bien inestimable de la paix,...
      ... peut se permettre à cet égard aucune stipulation, même provisoire ; il est obligé de consulter les représentants de la nation et de leur exposer les propositions qUi lui ont été faites, car la nation seule peut être juge des engagements qu'elle a pris et de ceux qu'elle doit prendre.
      Speaker: Dupont
      ... responsables lorsqu'ils proposent à la nation de déclarer la guerre; ...res nécessaires pour la sûreté publique, à la charge par ses ministres d'en être responsables lorsqu'ils proposent à la nation de déclarer la guerre;
      Speaker: Dupont
      ...re la déclaration de guerre, dès que la nation essuie des hostilités; Droit au monarque encore de repousser la force par la force, sans attendre la déclaration de guerre, dès que la nation essuie des hostilités;
      Speaker: Dupont
      ...e peut sans manquer aux alliances de la nation, ou sans diminuer son territoire; Droit au monarque de-faire la paix lorsqu'il le peut sans manquer aux alliances de la nation, ou sans diminuer son territoire;
      Speaker: Dupont
      Nécessité du concours de la nation pour tout échange ou toute cession de t... Nécessité du concours de la nation pour tout échange ou toute cession de territoire;
      Speaker: Dupont
      Nécessité de consulter la nation d'avance, né- Nécessité de consulter la nation d'avance, né-

      Séance du mercredi 19 mai 1790, au matin

      page 589
      Speaker: Dupont
      . La nation française ne se permettra aucune guerre...
      ...nte aux droits ou à la liberté d'aucune nation.
      . La nation française ne se permettra aucune guerre offensive pour s'emparer du territoire d'autrui, ni pour porter atteinte aux droits ou à la liberté d'aucune nation.
      Speaker: Dupont
      Art. 2. La nation française maintient et maintiendra, en ...
      ...umis à l'examen des représentants de la nation pour aviser aux changements, modificati...
      Art. 2. La nation française maintient et maintiendra, en toutes leurs* dispositions défensives, les traités qui ont été conclus en son nom. Mais ils seront successivement soumis à l'examen des représentants de la nation pour aviser aux changements, modifications ou améliorations qui pourraient être nécessaires dans les autres disposition...
      Speaker: Dupont
      ...cessaires pour assurer la défense de la nation et celle de ses alliés, conformément au... ...ourra donner tous les ordres, et prendre, même secrètement toutes les mesures nécessaires pour assurer la défense de la nation et celle de ses alliés, conformément aux traités subsistants; mais il ne pourra déclarer la guerre, sans le concours du...
      Speaker: Dupont
      .... 5. Lorsque le roi fera connaître à la nation les mesures qu'il aura prises, les mini... Art. 5. Lorsque le roi fera connaître à la nation les mesures qu'il aura prises, les ministres eu seront responsables.
      Speaker: Dupont
      ...ur conclure la paix que de l'aveu de la nation donné par ses représentants, en Assembl... Art. 7. Le roi ne pourra déroger aux traités d'alliance même pour conclure la paix que de l'aveu de la nation donné par ses représentants, en Assemblée ou Convention nationale.
      Speaker: L'abbé de Montesquiou
      ...bjections, la justesse des réponses. La nation doit-elle déléguer au roi le droit de d...
      ...l ordre de choses, c'est appeler sur la nation la vengeance et l'oppression; suivant l...
      ..., le chef demande ; que, de l'autre, la nation refuse. Cette mesure est un contrepoids...
      ... remplir, c'est de les combiner, de les rapprocher, d'examiner la justesse des objections, la justesse des réponses. La nation doit-elle déléguer au roi le droit de déclarer la guerre, de faire la paix, de faire des alliances et de conclure des t...
      ... de la faire exécuter. Déclarer la guerre, selon les uns, c'est établir un nouvel ordre de choses, c'est appeler sur la nation la vengeance et l'oppression; suivant les autres, le pouvoir exécutif doit être chargé de veiller à la conservation des...
      ...t celui de l'argent. On me dit que c'est un moyen convulsif, puisque, d'une part, le chef demande ; que, de l'autre, la nation refuse. Cette mesure est un contrepoids nécessaire; il faut avoir l'air d'accorder beaucoup au roi, de lui confier tout...

      Séance du mercredi 19 mai 1790, au matin

      page 590
      Speaker: L'abbé de Montesquiou
      ...point, la gloire et la prospérité de la nation. Je fais, tout comme un autre, le vœu d...
      ...cable paix de,l'abbé de Saint-Pierre.La nation française aura toujours intérêt d'être juste; les nations voisines seront toujours un peu injustes. Une nation si favorisée par la nature doit être continuellement pour la justice; mais les nations artificielles, pour ainsi dire, arrivée...
      ...ir na-• lion commerçante, et toutes les nations commerçantes sont toujours un peu injus...
      ...pagne, elle* aurait cet avantage, et la nation française ferait inutilement des action...
      ...- reux pour la justice. .La plupart des nations sont régies par un seul homme, dont les...
      ...des dangers, s'il usait de ses droits pour nous opprimer. -— Je passe au second point, la gloire et la prospérité de la nation. Je fais, tout comme un autre, le vœu de voir se réaliser l'impraticable paix de,l'abbé de Saint-Pierre.La nation française aura toujours intérêt d'être juste; les nations voisines seront toujours un peu injustes. Une nation si favorisée par la nature doit être continuellement pour la justice; mais les nations artificielles, pour ainsi dire, arrivées à un degré de gloire que semblait leur interdire la nature, doivent chercher à...
      ...ut donné; Cela posé, attendons-nous à des guerres injustes; il nous faudra devenir na-• lion commerçante, et toutes les nations commerçantes sont toujours un peu injustes. Puisqu'il est certain que nous serons en état de guerre, donnons-nous donc ...
      ...plus finit toujours par être victorieux. Si l'Angleterre se réunissait avec l'Espagne, elle* aurait cet avantage, et la nation française ferait inutilement des actions de valeur, qui couvriraient les enfants de la gloire que les pères ont acquise...
      ...che et travaille dans le silence : c'est un moyen heureux pour elle, mais dange-- reux pour la justice. .La plupart des nations sont régies par un seul homme, dont les passions disposent de la prospérité des peuples.... On ne fait jamais la paix q...
      Speaker: L'abbé de Montesquiou
      ...est-à-dire si elle ne plaisait pas à la nation, rien n'empêcherait qu'elle ne fût détr... ...nstitution ne pourra être attaquée si elle est bonne; si elle était mauvaise, c'est-à-dire si elle ne plaisait pas à la nation, rien n'empêcherait qu'elle ne fût détruite. On dit qu'elle sera examinée; la raison doit être son juge, mais ce juge p...

      Séance du mercredi 19 mai 1790, au matin

      page 592
      Speaker: Le vicomte de Mirabeau
      ...ande à aller aux voix.) Je dénonce à la nation quiconque ne donnera pas la plus sérieu...
      ...dénonce comme coupable du crime de lèse-nation, comme coupable de la guerre civile que...
      ...clairera, et il rendra justice à ses vrais amis, à sës vrais défenseurs. (On demande à aller aux voix.) Je dénonce à la nation quiconque ne donnera pas la plus sérieuse attention àl'affaireilont on s'occupe; je le dénonce comme coupable du crime de lèse-nation, comme coupable de la guerre civile que j'annonce. Je demande donc qu'on improuve la permission accordée par -la munici...
    • Séance du samedi 24 avril 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 24 avril 1790, au matin

      page 277
      Speaker: Tronchet
      ...lésiastiques sont entre les mains de la nation et que le comité propose d'introduire l... ...e le nouvel ordre de choses commande un nouvel article, depuis que les biens ecclésiastiques sont entre les mains de la nation et que le comité propose d'introduire les dispositions particulières qui deviendraient l'article 10.
      Speaker: Tronchet
      ...ts dépendant des fiefs appartenant à la nation, sous les titres de domaines de la cour... ...lée se réserve pareillement de statuer sur l'emploi du prix des rachats des droits dépendant des fiefs appartenant à la nation, sous les titres de domaines de la couronne, apanages, engagements ou échanges non encore consommés, ainsi que sur les ...

      Séance du samedi 24 avril 1790, au matin

      page 281
      Speaker: Le Président
      ...ns déclarés être à la disposition de la nation, et au payement du traitement des ecclé... « 6° Au décret des 14 et 20, relatif à l'administration des biens déclarés être à la disposition de la nation, et au payement du traitement des ecclésiastiques;
    • Séance du vendredi 21 mai 1790, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du vendredi 21 mai 1790, au soir

      page 647
      Speaker: Le baron de Rathsamhausen
      ...nt les ministres seront aux frais de la nation, el vous n'avez pas encore fixé les bor... ...is vous avez décrété, en même temps, que la religion catholique sera la seule dont les ministres seront aux frais de la nation, el vous n'avez pas encore fixé les bornes, ni les droits du culte des sectes non catholiques.
      Speaker: Le baron de Rathsamhausen
      ... première vertu des représentants d'une nation loyale, s'il n'était le premier de leur... ...ipe qui sert de fondement à celte demande. Le respect pour les traités serait la première vertu des représentants d'une nation loyale, s'il n'était le premier de leur devoir. Il serait superflu d'étendre davantage cette réflexion. Si, cependant, ...
      Speaker: Le baron de Rathsamhausen
      ...vu, dans moi, que le représentant dé la nation et le fondé de pouvoirs de mes commetta... ... tous les intérêts et j'ai renoncé à toutes les passions de l'individu. Je n'ai vu, dans moi, que le représentant dé la nation et le fondé de pouvoirs de mes commettants. Telle a été la base invariable de ma conduite, telle sera constamment ma rè...
      Speaker: Le baron de Rathsamhausen
      ..., en outre, que le premier devoir d'une nation libre, c'est d'être juste; et empressée... ...res droits des protestants des confessionsd'Augsbourg et helvétique; considérant, en outre, que le premier devoir d'une nation libre, c'est d'être juste; et empressée de donner un témoignage éclatant de son respect pour les conventions du droit d...
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 showing 10 of 32 results view all
    • Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      - search term matches: (18)

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 3
      Speaker: Goupil de Préfeln
      ...u nom (Je mes commettants, au nom de la nation tout entière, la déclaration qu'il vien... ...uisque l'Kglise est composée de l'universalité des fidèles. Je tiésavbue donc, au nom (Je mes commettants, au nom de la nation tout entière, la déclaration qu'il vient de laire.

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 4
      Speaker: Camus
      semblée des représentants de la nation française, un évèque français choisisse... semblée des représentants de la nation française, un évèque français choisisse ses autorités de telle manière; qu'il n'indique, avec confiance et sans réserve...

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 6
      Speaker: Camus
      ...rdre public : on ne prescrit contre une nation, ni les droits de la souveraineté qui l... ...er la prescription, et d'ailleurs, il n'y a point de prescription ën matière d'ordre public : on ne prescrit contre une nation, ni les droits de la souveraineté qui lui appartient) ni les conséquent ces de ces droits.
      Speaker: Camus
      ...opoles? L'i sage exi-tait, parce que la nation Française n'exerçait pas ses droits; Dè... ...ction des évêchés, pour la division îles provinces, pour Ja disposition des métropoles? L'i sage exi-tait, parce que la nation Française n'exerçait pas ses droits; Dès qu'elle reprend Pex rcice de ses droits» les usages qui n'étaient fondés que s...
      Speaker: Camus
      ...nue aujourd'hui ; qu'il appartient à la nation de désigner cei e de ses villes qui ser... ...puissance civile: je co iclus que la conduite qui a été tenue alors doit être tenue aujourd'hui ; qu'il appartient à la nation de désigner cei e de ses villes qui seront le chef-lieu d'un diocèse, etqUe l'ïïgliSë ne pourra ni établir, iii conserv...
      Speaker: Camus
      ...loi laite pool* le biëti géUé-ral de la nation dont il est membre, ...ar ta disposition générale, nouvelle, mais il ne peut pas appeler injustice une loi laite pool* le biëti géUé-ral de la nation dont il est membre,
      Speaker: Camus
      ...N'est-ce pas une vérité certaine qu'uuè nàtion a le pouvoir d'admettre dans son sein t...
      ..., tel est son pouvoir. Saris doute, uhë nation de.peut pas, eu admettant uhe religion,...
      ...iS l'Étàt, â'ë'ève-râjU-elle,contre une disposition, qui est faite par l'État ? N'est-ce pas une vérité certaine qu'uuè nàtion a le pouvoir d'admettre dans son sein telle ou telle religion ? Elle abusé de sun pod-Vbif, si elle fyflise dë rëëeVdir là triiië religion, Si ellé eîi âJuiet uilë faussé: tiiatë edlin, tel est son pouvoir. Saris doute, uhë nation de.peut pas, eu admettant uhe religion, refuser de la laisser jouir de ce qui es! essentiel à cette religion ; on

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 7
      Speaker: Camus
      ...our tout ce qui n'est qu'accessoire^ la nation est libre; elle peut faire ses conditio... ne peut pas vouloir une chose sans vouloir ce qui est de son essence* Mais pour tout ce qui n'est qu'accessoire^ la nation est libre; elle peut faire ses conditions et l'on doit y souscrire.
      Speaker: Camus
      La nation française fait aujourd'hui sa Constitut... La nation française fait aujourd'hui sa Constitution ; e le est assemblée en G invention nationale; elle se rendrait coupable d'u...
      Les réclamations de la nation et de l'Eglise gallicane contre la cess... Les réclamations de la nation et de l'Eglise gallicane contre la cessation des élections sont Consignées dans la pragma'i iue de sainf Louis» de l'an...

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 8
      ... cet exemple, et il dit : Instruit ordi-nationes sacerdotales non nisi sub populi consci... ...lévation d'Éléazar au sacerdoce chez les juifs : il applique les conséquences de cet exemple, et il dit : Instruit ordi-nationes sacerdotales non nisi sub populi conscientia fieri oportere, ut ptebe prsesente vel detegantur ma-lorum crimina, vel bo...

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 9
      Speaker: Camus
      ...s conservés, à offrir aux membres de la nation des secours que la nation ne leur demanderait plus. ...tendu le territoire, ou par la persistance de la part de ceux qui ne seraient pas conservés, à offrir aux membres de la nation des secours que la nation ne leur demanderait plus.

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 10
      Speaker: Camus
      ...oumission à l'autorité souveraine de la nation, n'est pas seulement Une obligation de ... ...té, qu'on procurera ou la paix du royaume* ou l'avancement de la religion ? La soumission à l'autorité souveraine de la nation, n'est pas seulement Une obligation de nécessité t c'est un devoir de charité. Que les pasteurs de notre siècle se péhè...
      ...s; en exerçant, contre la Volonté dé la nation, par les évêqUes dont les sièges ne ser... ...lise, à ceux qlii se trouveraient dans les parties ajoutées âi X anciens diocèses; en exerçant, contre la Volonté dé la nation, par les évêqUes dont les sièges ne seraient pas conservés, leurs anciens pouvoirs? (1) Hoc nofa fieret qnoniaûi révéra...

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 13
      Speaker: L'abbé Goulard
      ... à des presbytériens ? est-ce donc à la nation à prononcer, non seulemeut sur la répar... ...s et les cures entre les évêques et les curés conservés : a-t-on donc cru parler à des presbytériens ? est-ce donc à la nation à prononcer, non seulemeut sur la répartition des évêchés et des cures, mais encore à priver un évêque, un curé, de la ...

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 16
      Speaker: L'abbé Goulard
      ...nde à grands cris, et l'intention de la nation n'est point de vous changer en pontifes... ...ux. La constitution de l'état civil doit suffire à votre zèle. Le peuple la demande à grands cris, et l'intention de la nation n'est point de vous changer en pontifes, et cette assemblée en concile.

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 17
      Speaker: Le curé Jallet
      ...ligion. N'est-il pas de l'intérêt de la nation, comme de celui de la religion, que tou... ...dans un état catholique : Je ne veux point d'évê-ques : ce serait attaquer la