Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-123 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-051 hits on 1789-0625 hits on 1789-0726 hits on 1789-0824 hits on 1789-0926 hits on 1789-1030 hits on 1789-1135 hits on 1789-1225 hits on 1790-0133 hits on 1790-0240 hits on 1790-0335 hits on 1790-0446 hits on 1790-0540 hits on 1790-0647 hits on 1790-0746 hits on 1790-0837 hits on 1790-0947 hits on 1790-1044 hits on 1790-1142 hits on 1790-1238 hits on 1791-0139 hits on 1791-0244 hits on 1791-0340 hits on 1791-0445 hits on 1791-0537 hits on 1791-0644 hits on 1791-0740 hits on 1791-0843 hits on 1791-0938 hits on 1791-1036 hits on 1791-1145 hits on 1791-1246 hits on 1792-0143 hits on 1792-0253 hits on 1792-0351 hits on 1792-0454 hits on 1792-0552 hits on 1792-0653 hits on 1792-0756 hits on 1792-0852 hits on 1792-0931 hits on 1792-1032 hits on 1792-1138 hits on 1792-1234 hits on 1793-0128 hits on 1793-0230 hits on 1793-0336 hits on 1793-0434 hits on 1793-0533 hits on 1793-0633 hits on 1793-0733 hits on 1793-0833 hits on 1793-0930 hits on 1793-1031 hits on 1793-1133 hits on 1793-123 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-011 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-011 hits on 1798-022 hits on 1798-031 hits on 1798-041 hits on 1798-052 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-081 hits on 1798-091 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-031 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 70 volumes
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 showing 10 of 64 results view all
    • Séance du lundi 6 juillet 1789

      - search term matches: (7)

      Séance du lundi 6 juillet 1789

      page 195
      Speaker: Le comte de Lally-Tollendal
      ...faire des avances sous la garantie delà nation, et dont l'autre autoriserait une contr... ...autres, dont l'un autoriserait le gouvernement et les Assemblées provinciales à faire des avances sous la garantie delà nation, et dont l'autre autoriserait une contribution locale de dix ou vingt sous par tête, n'auraient pas les mêmes inconvéni...
      Speaker: Le comte de Lally-Tollendal
      ...cié de ses soins paternels au nom de la nation, et avec l'effusion de tous les sentime... « 1° Que le Roi sera remercié de ses soins paternels au nom de la nation, et avec l'effusion de tous les sentiments qu'il a mérités d'elle en celte occasion.

      Séance du lundi 6 juillet 1789

      page 196
      Speaker: De Virieu
      ...lie Sa Majesté de les continuer; que la nation lui en aura une éternelle reconnaissanc... ...ssement les soins actifs que Sa Majesté s'est donnée pour ses peuples; elle supplie Sa Majesté de les continuer; que la nation lui en aura une éternelle reconnaissance; qu'elle devient une des dettes la plus sacrée qu'elle contracte vis à*vis du ...

      Séance du lundi 6 juillet 1789

      page 197
      Speaker: Joubert
      ...t ainsi faites, seront garanties par la nation qui en fait la première dette de l'Etat... ... la conscience de ceux qui seront appelés à la faire ; lesquelles avances, dûment ainsi faites, seront garanties par la nation qui en fait la première dette de l'Etat. »

      Séance du lundi 6 juillet 1789

      page 198
      Speaker: Target
      ...dites avances seraient garanties par la nation. ...isses de cinquante feux, de 200 dans celles de cent feux, et ainsi de suite. Lesdites avances seraient garanties par la nation.
      Speaker: Mounier
      Le troisième déshonorerait la nation; depuis quand la force-t-on à la généro... Le troisième déshonorerait la nation; depuis quand la force-t-on à la générosité? Croit-on qu'il est besoin d'une imposition par tête pour soulager la misèr...

      Séance du lundi 6 juillet 1789

      page 199
      Speaker: L'abbé Bertholio
      ...le trompe et se rend coupable envers la nation ; dites-lui que la paix et le calme ser... ...s au Roi que quiconque voudrait faire soupçonner les sentiments de ses peuples, le trompe et se rend coupable envers la nation ; dites-lui que la paix et le calme seront inaltérables tant qu'il nous chérira autant que nous le chérissons, etc.
    • Séance du mardi 7 juillet 1789

      - search term matches: (10)

      Séance du mardi 7 juillet 1789

      page 200
      Speaker: Hernoux
      ...« déclaration expresse des droits de la nation et « de ceux du monarque, et qu'elle au... ...itôt que l'Assemblée nationale « aura fixé les bases de la Constitution par une « déclaration expresse des droits de la nation et « de ceux du monarque, et qu'elle aura établi « dans la répartition de toutes les charges et im-« positions l'égalit...

      Séance du mardi 7 juillet 1789

      page 201
      Speaker: De Talleyrand-Périgord
      ...age, et par-là représentant de toute la nation. ... transmet les pouvoirs du bailliage, qui le constitue représentant de son bailliage, et par-là représentant de toute la nation.

      Séance du mardi 7 juillet 1789

      page 203
      Speaker: Mellinet
      ...de recevoir dans ce sénat auguste de la nation, les sentiments d'admiration, de respec... ...de la députation. Nous sommes envoyés par la ville de Nantes pour vous supplier de recevoir dans ce sénat auguste de la nation, les sentiments d'admiration, de respect et de reconnaissance que la sagesse et la fermeté que vous avez manifestées no...
      Speaker: Mellinet
      ...nnaissance pour un Roi qui a rendu à la nation un droit qu'elle avait perdu depuis lon... Les citoyens de Nantes chargent leurs députés de proclamer leur reconnaissance pour un Roi qui a rendu à la nation un droit qu'elle avait perdu depuis longtemps, leur vénération pour une Assemblée dont le courage ne s'est pas laissé é...
      Speaker: Mellinet
      ... du prince bienfaisant qui a rendu à la nation ses anciennes Assemblées, et qui est pe... ...es de barbarie, et rappeler l'homme à sa dignité naturelle ; pénétrée des vertus du prince bienfaisant qui a rendu à la nation ses anciennes Assemblées, et qui est persuadé que les droits du Trône et les propriétés des sujets reposent sur la même...

      Séance du mardi 7 juillet 1789

      page 204
      Speaker: Mellinet
      ...e, pour défendre enfin la liberté de la nation française, qui n'eut jamais pour ennemi... ...e dans la maison de Bourbon, pour soutenir les décrets de cette auguste Assemblée, pour défendre enfin la liberté de la nation française, qui n'eut jamais pour ennemis que les ennemis mêmes des Rois : ils appellent la vengeance sur la tête coupab...
      Speaker: Mellinet
      ...ritable grandeur est de commander à une nation libre, sait que la loi, cette émanation... ...ui, jaloux de marcher sur les traces de Louis XII et de Henri IV, sent que fa véritable grandeur est de commander à une nation libre, sait que la loi, cette émanation de la sagesse divine, doit être respectée par les potentats eux-mêmes, s'ils co...
      Speaker: De Lally-Tollendal
      ...ie du tout ; je dis réuni, parce que la nation ne peut exercer le pouvoir législatif l... ... réuni ; je dis le tout, parceque le droit législatif n'appartient pas à la partie du tout ; je dis réuni, parce que la nation ne peut exercer le pouvoir législatif lorsqu'elle est divisée, et elle ne peut alors délibérer en commun.
      Speaker: De Lally-Tollendal
      ...e ce tout qui voulût s'élever contre la nation, je ne vois qu'un sujet qui prétend êtr... ...qui réside la plénitude de la souveraineté ; et s'il se rencontrait une partie de ce tout qui voulût s'élever contre la nation, je ne vois qu'un sujet qui prétend être plus fort que le tout. Il n'est pas permis de protester, de réserver ; c'e§t u...

      Séance du mardi 7 juillet 1789

      page 205
      Speaker: Barrère
      ...is sur la puissance légis-] ative de la nation, représentée par la collection de ses d... ...emédier aux abus du pouvoir contituant, et à lui faire Connaître qu'il a entrepris sur la puissance légis-] ative de la nation, représentée par la collection de ses députés.

      Séance du mardi 7 juillet 1789

      page 206
      ...nt comptables à leurs commettants, à la nation entière et à la postérité, de l'usage q... L'ordre de la noblesse aux Etats généraux, dont tous les membres sont comptables à leurs commettants, à la nation entière et à la postérité, de l'usage qu'ils ont fait des pouvoirs qui leur ont été confiés et du dépôt des principes t...
    • Séance du mercredi 8 juillet 1789

      - search term matches: (13)

      Séance du mercredi 8 juillet 1789

      page 207
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...essaire à. de vrais représentants de la nation. Au surplus, l'Assemblée déclare que la nation française étant toujours tout entière l...
      ...tiellement sur toutes les parties de la nation et des possessions françaises. »
      ...itude générale, d'inviter les bailliages à rendre à leurs députés la liberté nécessaire à. de vrais représentants de la nation. Au surplus, l'Assemblée déclare que la nation française étant toujours tout entière légitimement représentée par la pluralité de ses députés, ni les mandats impérati...
      ... les limites des lieux soumis à sa puissance législative, laquelle s'étend essentiellement sur toutes les parties de la nation et des possessions françaises. »

      Séance du mercredi 8 juillet 1789

      page 208
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...e d'offrir des témoignages au chef de 1 nation. ...rallèle de nouveauk motifs pour celte confiance dont tout Français si fait gloire d'offrir des témoignages au chef de 1 nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... montrer plus de soldats menaçants à la nation, le jour où le Roi lui-mêm0 l'a convoqu... ...ièreté la police brutale. Il a fallu déployer tout l'ap£ pareil du despotisme et montrer plus de soldats menaçants à la nation, le jour où le Roi lui-mêm0 l'a convoquée pour lui demander des conseils et des secours, qu'une invasion de l'ennemi n'...

      Séance du mercredi 8 juillet 1789

      page 209
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...n nous sommes les députés de cette même nation qui seule fait sa gloire, qui seule constitue 1s|l splendeur du trône, de cette nation qui rendra là personne du Roi honorable... ...ortant pour le Roi même, qiue nous fussions traités avec décence, puis-, qu'enfin nous sommes les députés de cette même nation qui seule fait sa gloire, qui seule constitue 1s|l splendeur du trône, de cette nation qui rendra là personne du Roi honorable à proportion de ce qu'il l'honorera plus lui-même. Puisque c'est à des hommes l...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... commencer le bonheur, la liberté de la nation avec le sinistre appareil de la tyranni... ... affreux projets du despotisme! Mais qu'on n'entraîne pas le meilleur des rois à commencer le bonheur, la liberté de la nation avec le sinistre appareil de la tyrannie !
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... précieux; car ils font partie de cette nation qui nous a confié le soin de sa liberté... ...n nous leurs parents, leur amis, leur famille occupée de leurs intérêts les plus précieux; car ils font partie de cette nation qui nous a confié le soin de sa liberté, de sa propriété, de son honneur. Non, de tels hommes, non, de tels Français ne...

      Séance du mercredi 8 juillet 1789

      page 210
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...uillité du royaume, procurer enfin à la nation les fruits inestimables qu'elle attend ... ... la gloire et la sûreté du monarque, qui seule peut assurer le repos et la tranquillité du royaume, procurer enfin à la nation les fruits inestimables qu'elle attend des travaux et du zèle de cette Assemblée.
      Speaker: L'abbé Sieyès
      ...lument nécessaire que le peuple, que la nation les regarde comme libres si l'on ne veu... ...les élèverait au-dessus de toute crainte, ce n'est pas assez, puisqu'il est absolument nécessaire que le peuple, que la nation les regarde comme libres si l'on ne veut pas perdre tout le fruit de cette Assemblée.

      Séance du mercredi 8 juillet 1789

      page 211
      Speaker: L'abbé Grégoire
      ...'opprobre du genre humain et la lie des nations ; en conséquence, non-seulement j'appui...
      ...bles manœuvres ; qu'on les dénonce à la nation comme coupables du crime de lèse-majest...
      Si les Français consentaient actuellement à recevoir des fers, il seraient l'opprobre du genre humain et la lie des nations ; en conséquence, non-seulement j'appuie la motion, mais je demande qu'on dévoile, dès que la prudence le permettra, les auteurs de ces détestables manœuvres ; qu'on les dénonce à la nation comme coupables du crime de lèse-majesté nationale, afin que l'exécration contemporaine devance l'exécration de la post...
      Speaker: Biauzat
      ...lité du royaume, et procurer enfin à la nation les fruits* inestimables qu'on attend d... ... gloire et la sûreté du monarque, qui seule peut assurer le repos et la tranquillité du royaume, et procurer enfin à la nation les fruits* inestimables qu'on attend des travaux et du zèle de cette Assemblée : que Sa Majesté sera suppliée très-res...
    • Séance du jeudi 9 juillet 1789

      - search term matches: (21)

      Séance du jeudi 9 juillet 1789

      page 213
      Speaker: Le eomte de Mirabeau
      ...ntes ; plus d'une entreprise fatale aux nations s'est annoncée d'une manière moins sini... ... amènent devant vous. De grandes révolutions ont eu des causes bien moins éclatantes ; plus d'une entreprise fatale aux nations s'est annoncée d'une manière moins sinistre et moins formidable.
      Speaker: Le eomte de Mirabeau
      ... ceux qui vous parlent légèrement de la nation, et qui ne savent que vous la représent... Ne croyez pas ceux qui vous parlent légèrement de la nation, et qui ne savent que vous la représenter, selon leurs vues, tantôt insolente, rebelle, séditieuse, tantôt soumise, doc...
      Speaker: Le eomte de Mirabeau
      ...es troupes étrangères, ces alliés de la nation, que nous payons pour défendre et non p...
      ...ardé par leur amour : les députés de la nation sont appelés à consacrer avec vous les ...
      ...nvoyez cette artillerie destinée à couvrir vos frontières ; renvoyez, surtout, les troupes étrangères, ces alliés de la nation, que nous payons pour défendre et non pour troubler nos foyers : Votre Majesté n'en a . pas besoin. Eh ! pourquoi un Ro...
      ...du trône quelques milliers d'étrangers? Sire, aux milieu de vos enfants; soyez gardé par leur amour : les députés de la nation sont appelés à consacrer avec vous les droits éminents de la royauté sur la base immuable de la liberté du peuple. Mais...

      Séance du jeudi 9 juillet 1789

      page 214
      Speaker: Mounier
      ...r le consentement libre et formel d'une nation ou de ceux qu'elle a choisis pour la re... ...ordre ne peut exister, s'il n'est appuyé sur des régies fondamentales, créées par le consentement libre et formel d'une nation ou de ceux qu'elle a choisis pour la représenter. Ainsi une constitution est une forme précise et constante de gouverne...
      Speaker: Mounier
      ...par la force, mais par la volonté de la nation. Dès les premiers temps de la monarchie... ...itution. Depuis quatorze siècles nous avons un Roi. Le sceptre n'a pas été créé par la force, mais par la volonté de la nation. Dès les premiers temps de la monarchie, elle fit choix d'une famille pour la destiner au trône. Les hommes libres élev...
      Speaker: Mounier
      ... les Assemblées des représentants de la nation, et nous avons été envoyés par nos comm... ...ronne. Ces maximes sacrées ont toujours été solennellement reconnues dans toutes les Assemblées des représentants de la nation, et nous avons été envoyés par nos commettants pour leur donner une nouvelle force.
      Speaker: Mounier
      ...it lui appartenir pour le bonheur dt la nation. Combien de fois les projets conçui pou... ...n autorité. Elle n'a jamais joui que par intervalle de toute la puissance qui doit lui appartenir pour le bonheur dt la nation. Combien de fois les projets conçui pour rendre les Français heureux ont éprouva des obstacles qui ont 'compromis la ma...
      Speaker: Mounier
      ...e' les droits du monarque et ceux de la nation, srait donc aussi utile au Roi qu'à nos... Une constitution qui déterminerait préciserne' les droits du monarque et ceux de la nation, srait donc aussi utile au Roi qu'à nos concitoyer Il veut que ses sujets soient heureux; il joui de leur bonheur; et q...

      Séance du jeudi 9 juillet 1789

      page 215
      Speaker: Mounier
      ...s, où le pouvoir arbitraire a laissé la nation sans représentants? Alors pourquoi seri... ...s'est écoulé depuis 1614, c'est-à-dire, celui où tous les droits ont été méconnus, où le pouvoir arbitraire a laissé la nation sans représentants? Alors pourquoi serions-nous assemblés? Pourquoi aurions-nous accepté la confiance de nos commettant...
      Speaker: Mounier
      ...a constitution. Nous obéirons donc à la nation» en nous occupant incessamment de cet i... ...mettants ' nous ont défendu d'accorder des subsides avant ! l'établissement de la constitution. Nous obéirons donc à la nation» en nous occupant incessamment de cet important ouvrage.
      Speaker: Mounier
      tables à la nation de tous nos instants, de toutes nos pen... tables à la nation de tous nos instants, de toutes nos pensées; que nous devons un respect et une fidélité inviolables à l'autorité royale...

      Séance du jeudi 9 juillet 1789

      page 216
      Speaker: Mounier
      ...euple Français. Les représentants de la nation, en renouvelant solennellement la décla...
      ... l'exercice des droits respectifs de la nation et du monarque. Le comité aura l'honneu...
      ...it aux principes qui constituent la véritable monarchie, ensuite aux droits du peuple Français. Les représentants de la nation, en renouvelant solennellement la déclaration des droits du Roi, appuieront son autorité sur des bases inaltérables. On examinerait successivement tous les moyens qui doivent assurer l'exercice des droits respectifs de la nation et du monarque. Le comité aura l'honneur de mettre sous les yeux la principale division d'un plan de constitution. Si l...
      Speaker: Mounier
      ...aintien de l'ordre public, importe à la nation, et que nous en sommes tous les défen-|... ...jamais,oublier que tout ce qui est juste et utile, tout ce qui contri-| bue au maintien de l'ordre public, importe à la nation, et que nous en sommes tous les défen-| seurs! Sans doute les députés de toutes les parties du royaume ne s'occuperont ...
      Speaker: Mounier
      ...intenir ses droits, a été choisi par la nation Française; il convient,%surtout, à une ... Art. 2. Le gouvernement monarchique étant propre à maintenir ses droits, a été choisi par la nation Française; il convient,%surtout, à une grande société; il est nécessaire au bonheur de la France : la déclaration des p...
      Speaker: Mounier
      ...e des principes de la monarchie, que la nation, pour assurer ses droits, a concédé au ... Art. 3. Il résulte des principes de la monarchie, que la nation, pour assurer ses droits, a concédé au monarque des droits particuliers. La constitution doit donc déclarer d'une maniè...
      Speaker: Mounier
      ...commencer par déclarer les droits de la nation Française. Art. 4. Il faut commencer par déclarer les droits de la nation Française.

      Séance du jeudi 9 juillet 1789

      page 217
      Speaker: Mounier
      Art. 5. Les droits du Roi et de la nation n'existant que pour le bonheur des indi... Art. 5. Les droits du Roi et de la nation n'existant que pour le bonheur des individus qui la composent, ils conduisent à l'examen des droits des citoyens.
      Speaker: Mounier
      Art. 6. La nation Française ne pouvant être individuellem... Art. 6. La nation Française ne pouvant être individuellement réunie pour exercer tous ses droits, elle doit être représentée : il faut do...
      Speaker: Mounier
      Art. 7. Du concours des pouvoirs de la nation et du Roi, doivent résulter rétablissem... Art. 7. Du concours des pouvoirs de la nation et du Roi, doivent résulter rétablissement et l'exécution des lois : ainsi il faut d'abord déterminer comment les lois ...
      Speaker: Mounier
      Droits de la nation. Droits de la nation.
    • Séance du vendredi 10 juillet 1789

      - search term matches: (2)

      Séance du vendredi 10 juillet 1789

      page 217
      Speaker: Bouche
      ...nte, mais qui est si importante pour la nation. ... résultats nécessaires pour se livrer à une étude aussi compliquée, aussi rebutante, mais qui est si importante pour la nation.

      Séance du vendredi 10 juillet 1789

      page 218
      Speaker: Goupil de Préfeln
      ...per de cette volonté, il faut que cette nation se rassemble ou nomme des représentants... ...rmi une association d'hommes libres, la loi est la volonté générale. Pour s'occuper de cette volonté, il faut que cette nation se rassemble ou nomme des représentants pour la receuiltir. Mais par quel moyen peut se manifester cette volonté? Sera-...
    • Séance du samedi 11 juillet 1789

      - search term matches: (6)

      Séance du samedi 11 juillet 1789

      page 221
      Speaker: Le marquis de Lafayette
      ...soit que vous offriez sur-le-champ à la nation cette énonciation de vérités incontesta... En effet, soit que vous offriez sur-le-champ à la nation cette énonciation de vérités incontestables, soit que vbus pensiez que ce premier chapitre de votre grand ouvrage ne do...
      Speaker: Le marquis de Lafayette
      ...utant plus intéressant que, pour qu'une nation aime la liberté, il suffit qu'elle la c... ...s dans le cœur de chaque individu ; d'en faciliter le développement, qui est d'autant plus intéressant que, pour qu'une nation aime la liberté, il suffit qu'elle la connaisse, et que, pour qu'elle soit libre, il suffit qu'elle le veuille.
      Speaker: Le marquis de Lafayette
      ...ans les travaux des représentants de la nation, un guide fidèle qui les ramène toujour... ... vérités éternelles d'où doivent découler toutes les institutions, et devenir, dans les travaux des représentants de la nation, un guide fidèle qui les ramène toujours à la source du droit naturel et social.

      Séance du samedi 11 juillet 1789

      page 222
      Speaker: Le marquis de Lafayette
      ...pe de toute souveraineté réside dans la nation. « Le principe de toute souveraineté réside dans la nation.
      Speaker: Le marquis de Lafayette
      ...ment humain, il doit être possible à la nation d'avoir, dan3 certains cas, une convoca... ...droit des générations qui se succèdent nécessitent la révision de tout établissement humain, il doit être possible à la nation d'avoir, dan3 certains cas, une convocation extraordinaire de députés, dont le seul objet soit d'examiner et corriger, ...
      Speaker: Le comte de Lally-Tollendal
      ...ais, tandis que les représentants de la nation française sont là réunis, et qqe pour t... ...ouvantables, la famine et la banqueroute, vinssent dévorér des milliers de Français, tandis que les représentants de la nation française sont là réunis, et qqe pour toute réponse, et aux plaintes des victimes et aux interpellations de l'Europe, c...
    • Séance du lundi 13 juillet 1789

      - search term matches: (20)

      Séance du lundi 13 juillet 1789

      page 223
      Speaker: Mounier
      ...oment de crise, les représentants de la nation ne trahiraient-ils pas tous leurs devoi... Certainement le Roi a le droit de changer ses ministres ; mais dans ce moment de crise, les représentants de la nation ne trahiraient-ils pas tous leurs devoirs, s'ils n'avertissaient le monarque des dangers auxquels des conseillers impru...

      Séance du lundi 13 juillet 1789

      page 224
      Speaker: De Lally-Tollendal
      ... l'atteinte portée aux espérances de la nation que nous représentons. ..., Messieurs, la surprise faite à la religion d'un lloi^neitett^TSliéJU^ sons, et l'atteinte portée aux espérances de la nation que nous représentons.

      Séance du lundi 13 juillet 1789

      page 225
      Speaker: De Lally-Tollendal
      ...s son serviteur le plus fidèle, et à 1a nation le ministre citoyen en qui elle avait m... ...rances et de besoins, que des conseillers perfides enlèvent au plusiuste des rois son serviteur le plus fidèle, et à 1a nation le ministre citoyen en qui elle avait mis sa confiance 1
      Speaker: De Lally-Tollendal
      ...nissait, a été de donner au Roi et à la nation encore cette preuve de respect et de dé... ...é, le dernier devoir qu il s'est prescrit, en quittant la France, d'où on le bannissait, a été de donner au Roi et à la nation encore cette preuve de respect et de dévouement ; il faut, ou ne pas croire à la vertu, ou reconnaître une des vertus l...

      Séance du lundi 13 juillet 1789

      page 226
      Speaker: De Lally-Tollendal
      ...is nous devons au Roi, nous devons à la nation, de réclamer celui qui les a si bien se...
      ...voués pour les intérêts du Roi et de la nation.
      ...il a sacrifié son repos, sa fortune, sa santé, ne nous soit à jamais enlevé ; mais nous devons au Roi, nous devons à la nation, de réclamer celui qui les a si bien servis, et ceux qui l'ont si bien secondé, et dans tous les cas, en nous soumettan...
      ... des hommages à M. Necker et aux trois ministres qui se sont si généreusement dévoués pour les intérêts du Roi et de la nation.
      Speaker: Le eomte de Virieu
      ...e et à son bonheur, comme à celui de la nation. Ces vrais amis du trône et de la patri... ...vertueux, qui n'ont jamais craint de lui présenter les vérités utiles à sa gloire et à son bonheur, comme à celui de la nation. Ces vrais amis du trône et de la patrie ont marqué trop d'affection pour le bien public, pour ne pas devenir l'objet d...
      Speaker: Le eomte de Virieu
      ...ent le Roi de fidèles serviteurs, et la nation d'amis et de bienfaiteurs. Pour souteni...
      ... de crimes nouveaux, et font payer à la nation par de longs malheurs, par um dure oppr...
      ...ituer à eux. Leur entrée dans le ministère est • ainsi un crime, puisqu'ils privent le Roi de fidèles serviteurs, et la nation d'amis et de bienfaiteurs. Pour soutenir "ce crime, ils ont besoin de crimes nouveaux, et font payer à la nation par de longs malheurs, par um dure oppression, l'affection qu'elle marquait à leurs prédécesseurs.
      Speaker: Le eomte de Virieu
      ...qui doit subsister entre le trône et la nation semble se relâcher ; un monarque digne ... ...es bienfaits à ses peuples sont remplacées par des mains corrompues, l'alliance qui doit subsister entre le trône et la nation semble se relâcher ; un monarque digne de tout notre amour voit tout son peuple ému, la confiance se perdre, l'anarchie...
      Speaker: Le eomte de Virieu
      ...état de choses, les représentants de la nation peuvent-ils garder un coupable silence?... Dans ce funeste état de choses, les représentants de la nation peuvent-ils garder un coupable silence? Non : ils doivent à la vérité, ils doivent à leur fidélité, à leur amour pour l...
      Speaker: Le eomte de Virieu
      ...ns nous-mêmes ; les représentants de la nation n'ont à redouter que les actes précipit... ...ure que nous devons garder. Nous n'avons de véritables dangers à craindre que dans nous-mêmes ; les représentants de la nation n'ont à redouter que les actes précipités auxquels la chaleur et l'irritation peuvent entraîner leur courage : défendon...
      Speaker: Le eomte de Virieu
      ... aux ministres dont la perte afflige la nation le tribut d'estime et de regret qu'ils ... Bornons-nous donc, Messieurs, bornons-nous à rendre aux ministres dont la perte afflige la nation le tribut d'estime et de regret qu'ils ont mérité en se montrant les amis de la vérité, du monarque et du bien public.

      Séance du lundi 13 juillet 1789

      page 227
      Speaker: Le eomte de Virieu
      ...ue nous en imposerons aux ennemis de la nation, qu'ils verront dans notre fidélité et ...
      ...ts et assuré la tranquillité, et par la nation qui nous devra sa félicité.
      ...mettants; c'est par notre inébranlable fermeté à accomplir ces grands devoirs, que nous en imposerons aux ennemis de la nation, qu'ils verront dans notre fidélité et notre courage ceux qui leur feront rendre un compte sévère des maux dont ils ser...
      ...bénir les Etats généraux, et par le Roi dont nous aurons affermi les justes droits et assuré la tranquillité, et par la nation qui nous devra sa félicité.
      Speaker: De Clermont-Tonnerre
      ...poser et de décomposer son Conseil ; la nation ne doit pas nommer les ministres, elle ... ...lamités publiques, il faut s'attacher aux principes. Le Roi est le maître de composer et de décomposer son Conseil ; la nation ne doit pas nommer les ministres, elle ne peut que les indiquer par le témoignage de sa confiance ou de son improbation...

      Séance du lundi 13 juillet 1789

      page 228
      Speaker: Le Pelletier de Saint-Fargeau
      ...u Roi les sentiments de douleur dont la nation est affectée; enfin faire mention de l'... ...pes qui tiennent à la responsabilité des ministres, et que l'on doit présenter au Roi les sentiments de douleur dont la nation est affectée; enfin faire mention de l'arrêté lu par M. Guillotin.

      Séance du lundi 13 juillet 1789

      page 229
      Speaker: Le Président
      « L'Assemblée, interprète de la nation, déclare que M. Necker, ainsi que les a... « L'Assemblée, interprète de la nation, déclare que M. Necker, ainsi que les autres ministres qui viennent d'être éloignés, emportent avec eux son estime et s...

      Séance du lundi 13 juillet 1789

      page 230
      Speaker: Le Président
      ...e entreprise contraire aux droits de la nation et aux décrets de cette Assemblée. ...stres et les agents civils et militaires de l'autorité sont responsables de toute entreprise contraire aux droits de la nation et aux décrets de cette Assemblée.
      Speaker: Le Président
      ...nneur et de la loyauté française, et la nation ne se refusant pas d'en payer les intér... « Déclare que la dette publique ayant été mise sous la garde de l'honneur et de la loyauté française, et la nation ne se refusant pas d'en payer les intérêts, nul pouvoir n'a le droit de prononcer l'infâme mot de banqueroute, nul pouv...
    • Séance du mardi 14 juillet 1789

      - search term matches: (7)

      Séance du mardi 14 juillet 1789

      page 231
      Speaker: Buzot
      ...nt de leur siècle et le bonheur de leur nation. ...urgue, Numa, Solon, Penn, chacun en particulier, des codes qui firent l'étonnement de leur siècle et le bonheur de leur nation.
      Speaker: Le Président
      ...e ; en un mot, être représentants de la nation ? ...partie, peuvent-ils être électeurs ou éligibles pour les Etats généraux de France ; en un mot, être représentants de la nation ?

      Séance du mardi 14 juillet 1789

      page 232
      Speaker: L'abbé Grégoire
      ...ement, et anéantir les espérances de la nation. Les aristocrates espéraient consommer ... ...r les lois. Un despotisme constitutionnel voulait briser les ressorts du gouvernement, et anéantir les espérances de la nation. Les aristocrates espéraient consommer militairement leurs crimes; mais la force s'unit à la justice. Paris frémissant ...
      Speaker: L'abbé Grégoire
      ...iller immédiatement avec celui à qui la nation a confié les rênes du gouvernement. ...cesse des intermédiaires entre le souverain et vous, tandis que vous devez travailler immédiatement avec celui à qui la nation a confié les rênes du gouvernement.
      Speaker: L'abbé Grégoire
      ... tous les genres, n'offrait plus qu'une nation en proie à tous les maux ; le pauvre ci... Jusqu'ici l'Etat, victime des dépradations dans tous les genres, n'offrait plus qu'une nation en proie à tous les maux ; le pauvre citoyen, le triste citoyen, arrosait ses fers de ses larmes, nos campagnes de ses ...
      Speaker: L'abbé Grégoire
      ...a consacrer les droits respectifs d'une nation idolâtre de son monarque, et d'un monar... ...s'achèvera. La raison étend son empire, elle resplendit de toutes parts ; elle va consacrer les droits respectifs d'une nation idolâtre de son monarque, et d'un monarque qui dans l'amour de son peuple, trouvera son plus ferme appui. Ah! s'il fall...

      Séance du mardi 14 juillet 1789

      page 233
      Speaker: Bancal des Issarts
      ...e part aux généreux représentants de la nation la plus généreuse de l'univers, de la d... ... départ était nécessaire, et que nous ne devions pas perdre un instant pour faire part aux généreux représentants de la nation la plus généreuse de l'univers, de la douleur profonde de tous les habitants de la capitale, et les supplier de nous ai...
    • Séance du 15 juillet 1789

      - search term matches: (12)

      Séance du 15 juillet 1789

      page 235
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...ner. Ils ont dit à Votre Majesté que la nation rassemblée voulait attenter à son autor... ...ationale va lui retracer les perfides conseils que ses ministres ont osé lui donner. Ils ont dit à Votre Majesté que la nation rassemblée voulait attenter à son autorité ; qu'il existait un parti considérable qui voulait former une constitution q...
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...voué à votre gloire et au bonheur de la nation. Votre Majesté saura apprécier combien ... ..., ces pestes publiques; ils ont osé calomnier ce vertueux citoyen qui s'était dévoué à votre gloire et au bonheur de la nation. Votre Majesté saura apprécier combien un ministre intègre et économe devait déplaire aux vils courtisans, intéressés a...
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...où Votre Majesté, entourée de sa fidèle nation, y recevra ces marques d'amour et de re...
      ...ée. Oh, Sire ! c'est au milieu de cette nation généreuse que Votre Majesté jugera de l...
      ...alme et de sa tranquillité. Fidèle à la nation qu'elle représente, fidèle à ses princi...
      ...u de l'Assemblée nationale. Le moment le plus glorieux de votre vie, sera celui où Votre Majesté, entourée de sa fidèle nation, y recevra ces marques d'amour et de respect dont elle est pénétrée pour sa personne sacrée. Oh, Sire ! c'est au milieu de cette nation généreuse que Votre Majesté jugera de la perfidie des conseils que l'on n'a cessé de vous donner ; elle y verra la consternation de PAs-semblée nationale; mais elle sera peut-être étonnée de son calme et de sa tranquillité. Fidèle à la nation qu'elle représente, fidèle à ses principes, fidèle à l'amour constant qu'elle a pour Votre Majesté, rien ne peut altére...
      Speaker: Le marquis de Sillery
      ...rait-elle inflexible qu'à la voix de la nation fidèle ? Les flots de sang qui ont coul...
      ...ront la vie du meilleur des Rois, et la nation, Sire, va prononcer l'anathème contre c...
      ...Sire, écouter les vœux que nous formons. Par quelle fatalité Votre Majesté ne serait-elle inflexible qu'à la voix de la nation fidèle ? Les flots de sang qui ont coulé empoisonneront la vie du meilleur des Rois, et la nation, Sire, va prononcer l'anathème contre ceux qui vous ont donné ces conseils sanguinaires. »

      Séance du 15 juillet 1789

      page 236
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...venir au milieu des représentants de la nation, et que M. le grand maître des cérémoni... ...à annoncer à l'Assemblée que le Roi, de son propre mouvement, s'est déterminé à venir au milieu des représentants de la nation, et que M. le grand maître des cérémonies va paraître pour l'annoncer officiellement.
      Speaker: Le Roi
      ...régnent dans la capitale. Le chef de la nation vient avec confiance au milieu de ses r...
      ... 1 c'est moi, qui ne suis au'un avec ma nation, c'est moi qui me fie à vous I Aidez-mo...
      ...tante, et qui affecte plus sensiblement mon cœur, que les désordres affreux qui régnent dans la capitale. Le chef de la nation vient avec confiance au milieu de ses représentants, leur témoigner sa peine, et les inviter à trouver les moyens de ra...
      ...r des bruits aussi coupables, démentis d'avance par mon caractère connu? Eh bien 1 c'est moi, qui ne suis au'un avec ma nation, c'est moi qui me fie à vous I Aidez-moi, dans cette circonstance, à assurer le salut de l'Etat; je l'attends de l'Asse...

      Séance du 15 juillet 1789

      page 237
      Speaker: Le Président
      ... à la majesté du trône ni à celle de la nation. ...libre accès auprès de Sa Majesté; que les voies intermédiaires ne conviennent ni à la majesté du trône ni à celle de la nation.
      Speaker: Le comte de Clermont-Tonnerre
      ... en silence le bonheur d'être Roi d'une nation aussi fidèle; qu'il faut au moins lui l... ...que. dans une aussi belle journée, il faut laisser le Roi dans la joie et goûter en silence le bonheur d'être Roi d'une nation aussi fidèle; qu'il faut au moins lui laisser vingt-quatre heures.
    • Séance du jeudi 16 juillet 1789

      - search term matches: (25)

      Séance du jeudi 16 juillet 1789

      page 239
      Speaker: Mounier
      ...parts on s'écrie : Vive le Roi, vive la nation, vivent les députés ! ...x sont mouillés de larmes ; partout se montre l'ivresse du sentiment. De toutes parts on s'écrie : Vive le Roi, vive la nation, vivent les députés !
      Speaker: Mounier
      ...au monarque par les représentants de la nation, et ce beau moment où Sa Majesté est re... ... a prononcé ; il leur rappelle les témoignages d'amour et de sensibilité donnés au monarque par les représentants de la nation, et ce beau moment où Sa Majesté est retournée à pied au château, au milieu de l'Assemblée nationale et des habitants d...
      Speaker: Mounier
      ...vaient éprouvée les représentants de la nation en apprenant les malheurs de la capital... ...té des Parisiens, un juste tribut d'éloges ; après avoir exprimé la douleur qu'avaient éprouvée les représentants de la nation en apprenant les malheurs de la capitale ; après avoir décrit leà scènes touchantes de Versailles, il parle de la liber...
      Speaker: Mounier
      ...r des soldats aux représeni tants de la nation, l'entrée du lieu ordinaire de leurs sé... ...s qui ont pu surprendre la religion du Roi, jusqu'au point de faire interdire par des soldats aux représeni tants de la nation, l'entrée du lieu ordinaire de leurs séances; de transformer l'Assemblée nationale en un lit de justice; de rassembler ...

      Séance du jeudi 16 juillet 1789

      page 240
      Speaker: Mounier
      ...ubles de Paris ; mais les ennemis de la nation n'ont pas craint de les faire naître. C... les troubles de Paris ; mais les ennemis de la nation n'ont pas craint de les faire naître. Ces troubles vont cesser: la constitution sera établie: elle nous consolera, elle...
      Speaker: De Lally-Tollendal
      ...omnie, on lui avait fait redouter cette nation qu'il a l'honneur et le bonheur de comm... On avait séduit votre bon Roi, on avait empoisonné son cœur du venin de la calomnie, on lui avait fait redouter cette nation qu'il a l'honneur et le bonheur de commander.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... afin de se donner des droits contre la nation ou contre nous; ils auraient surpris à ... ... des moyens dont ils avaient su se prémunir ; ils ont espéré faire des coupables afin de se donner des droits contre la nation ou contre nous; ils auraient surpris à votre religion, à votre amour pour l'ordre, des commandements qui, pouvant être ...

      Séance du jeudi 16 juillet 1789

      page 241
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      présentants de la nation ; ils auraient voulu effa- J vous repré...
      ... des impôts que vous avez pect pour une nation généreuse ? Est-ce bien déclarée appart...
      présentants de la nation ; ils auraient voulu effa- J vous représenter comment se conduiraient dans cer, anéantir ces nobles, ces touchantes déc...
      ...emettre en ils l'exemple de l'obéissance aux lois, du res-vos mains la puissance des impôts que vous avez pect pour une nation généreuse ? Est-ce bien déclarée appartenir au peuple ; ils se seraient ef- dans la vue de régénérer le royaume qu'ils ...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...'ils nous le disent, s'ils l'osent : la nation proie? Qu'ils nous le disent, s'ils l'osent : la nation proie?
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...oublié que nul impôt n'est mandat de la nation, et nous ne saurions être trouve? Aurait-elle oublié que nul impôt n'est mandat de la nation, et nous ne saurions être
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...oute pouvait dispenser de recourir à la nation, a f^^Sc? ood^o? îïï route pouvait dispenser de recourir à la nation, a f^^Sc? ood^o? îïï
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...gence plus triste et plus oppressive. I nation assemblée, de prodiguer les ordres arbi... digence plus triste et plus oppressive. I nation assemblée, de prodiguer les ordres arbi-

      Séance du jeudi 16 juillet 1789

      page 242
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      La nation croira-t-elle que l'harmonie soit parfa... La nation croira-t-elle que l'harmonie soit parfaite entre Votre Majesté et nous, si le ministère est suspect, si on le regarde c...
      Speaker: Barnave
      ...'un ministre n'a la confiance, ni de la nation, ni de ses représentants, l'Assemblée n... ...ministre, ni le rappel d'un autre, il n'est pas moins vrai cependant que, lorsqu'un ministre n'a la confiance, ni de la nation, ni de ses représentants, l'Assemblée nationale peut et doit déclarer qu'elle ne correspondra point avec lui sur les af...
      Speaker: Millon de Montherlant
      ...z nous rendre, Sire, un ministre que la nation ne cesse de demander à son Roi, comme d... ... le premier devoir des rois, la rendre est le plus bel attribut du trône. Daignez nous rendre, Sire, un ministre que la nation ne cesse de demander à son Roi, comme des enfants à leur père: le jour qui le rendra à l'administration sera un des plu...
      Speaker: L'abbé de Montesquiou
      ...endre les principes et les droits de la nation. ...dats, annonce à l'Assemblée nationale le courage qu'ils mettront désormais à défendre les principes et les droits de la nation.
      Speaker: Barnave
      ...istres, et que partout où il existe une nation libre, elle doit avoir et peut exercer ... ... sa communication avec le Roi, est nécessitée à avoir de l'influence sur ses ministres, et que partout où il existe une nation libre, elle doit avoir et peut exercer cette influence.

      Séance du jeudi 16 juillet 1789

      page 243
      Speaker: Le eomte de Mirabeau
      ... ou des mauvais ministres? Pourquoi une nation qui est représentée, s'épuiserait-elle ... ...nédictions et les malédictions du peuple ne sont-elles plus le jugement des bons ou des mauvais ministres? Pourquoi une nation qui est représentée, s'épuiserait-elle en vains murmures, en stériles imprécations, plutôt que de faire entendre le vœu...
      Speaker: Le eomte de Mirabeau
      ...s pouvoirs, et même ceux clu chef de la nation s'il ne marche point d'accord avec nous... ...que nous, les représentants du souverain, nous devant qui sont suspendus tous les pouvoirs, et même ceux clu chef de la nation s'il ne marche point d'accord avec nous, vous oubliez que nous ne prétendons point à placer ni déplacer les ministres e...
      Speaker: Le eomte de Mirabeau
      ...on de celui du parlement. Le chef de la nation dompta l'aristocratie législative par u... ... cause d'un changement si subit? c'est que le peuple était de l'avis du Roi et non de celui du parlement. Le chef de la nation dompta l'aristocratie législative par un simple appel au peuple, à ce peuple qui n'a jamais qu'un intérêt, parce que le...
      Speaker: Mounier
      ...ndant, il n'est pas de la dignité de la nation d'avoir de l'influence sur le choix dés... ...la constitution, on posera des limites sacrées à chacun de ces pouvoirs; en attendant, il n'est pas de la dignité de la nation d'avoir de l'influence sur le choix dés ministres.

      Séance du jeudi 16 juillet 1789

      page 244
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...if et législatif, il est certain que la nation a le droit de contrôler l'emploi que le... la nature des pouvoirs exécutif et législatif, il est certain que la nation a le droit de contrôler l'emploi que les ministres font de l'autorité royale.
      Speaker: De Clermont-Tonnerre
      ...l de M. Necker. Les représentants de la nation ont fait pour ce ministre tout ce qu'il... Je crois qu'il ne convient pas de demander le rappel de M. Necker. Les représentants de la nation ont fait pour ce ministre tout ce qu'ils pouvaient faire en lui témoignant leur estime et leurs regrets dans un de leur...

      Séance du jeudi 16 juillet 1789

      page 245
      Speaker: Le Président
      ...les. Tous les momeuts sont précieux. La nation, son Roi et ses représentants vous atte... ...s ne vous refuserez pas aux intentions bienfaisantes de Sa Majesté pour ses peuples. Tous les momeuts sont précieux. La nation, son Roi et ses représentants vous attendent.
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 showing 10 of 47 results view all
    • Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (19)

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page
      Speaker: Le Président
      ... sur les principes du commerce entreles nations», ayant demandé la permission d'en fair... Le traducteur d'un ouvrage intitulé: « Traité sur les principes du commerce entreles nations», ayant demandé la permission d'en faire remettre des exemplaires dans les bureaux, l'Assemblée agrée cette offre avec ...
      ...une ressource dans le patriotisme de la nation, et le sacrifice volontaire, pour chaqu... ...e la projet et la soumission d'un grand nombre de citoyens aisés, qui indiquent une ressource dans le patriotisme de la nation, et le sacrifice volontaire, pour chaque individu, d'une portion quelconque de sa fortune, et qui, après avoir évalué p...

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 2
      Speaker: De Cazalès
      ...viles, en décidant à l'avenir ce que la nation doit faire. ...ir notre commerce rompu avec lui; enfin, elle prévient le malheur des guerres civiles, en décidant à l'avenir ce que la nation doit faire.
      Speaker: Bouche
      ...ation de 1723, le prince déclare que la nation a le droit de se choisir un roi, dans l... ... rien préjuger sans les Etats généraux. Dans ces édits, ainsi que dans la déclaration de 1723, le prince déclare que la nation a le droit de se choisir un roi, dans le cas de défaillance des enfants mâles de la maison régnante.
      Speaker: Bouche
      ...rtient d'une manière incontestable à la nation française. Certainement ce droit appartient d'une manière incontestable à la nation française.
      Speaker: Bouche
      ...ison régnante ne transmettrait pas à la nation le droit d'élire un roi, mais il lui en... L'extinction de la maison régnante ne transmettrait pas à la nation le droit d'élire un roi, mais il lui en donnerait l'exercice.
      Speaker: Bouche
      ...aison régnante de Bourbon de France, la nation en décidera. En cas de défaillance d'enfants mâles et légitimes dans la maison régnante de Bourbon de France, la nation en décidera.

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 3
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...bandonner un 'droit qui appartient à la nation. L'on ne doit sans doute pas commencer ... ...si, sous le règne d'un prince déclaré restau rate ut' de la liberté, l'on doit abandonner un 'droit qui appartient à la nation. L'on ne doit sans doute pas commencer par -traiter cette grande question aussi superficiellement, aussi -légèrement.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...es prêts,.aux yeux de l'Europe et de la nation, à laquelle une portion quelconque ne p... ... dë la rédaction ; si vous trouves que la question doit être examinée, nous sommes prêts,.aux yeux de l'Europe et de la nation, à laquelle une portion quelconque ne peut donner un roi, nous sommes, dis-je, prêts à délibérer.
      Speaker: Target
      ...que d'Autun: Et dans le cas douteux, la nation jugera. ^ Septième amendement de M. de Talleyrand, évêque d'Autun: Et dans le cas douteux, la nation jugera.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      Je défie qu'cm ose me nier que toute nation a le droit d'instituer son gouvernement... Je défie qu'cm ose me nier que toute nation a le droit d'instituer son gouvernement, de choisir ses chefs , et de déterminer leur succession.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... l'instant même, à montrer que si toute nation a intérêt que son chef se conforme à se...
      ...on, et Je patriciat de la grandesse, la nation ne veut qu'un prince français ; que les...
      Je déclare que je suis prêt à traiter la question au fond, à l'instant même, à montrer que si toute nation a intérêt que son chef se conforme à ses mœurs, à ses habitudes, à ses convenances locales, qu'il soit sans propriétés ...
      ...i des Français que d'aucun autre peuple; que si le sacerdoce veut de l'inquisition, et Je patriciat de la grandesse, la nation ne veut qu'un prince français ; que les craintes par lesquelles on cherche à détourner notre décision .sont puériles ou...

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 4
      Speaker: Le Président
      ...et à la solidité des engagements que la nation a pris sous sa sauvegarde, a décrété et... ... l'exécution de ce décret importe essentiellement au maintien de l'ordre public et à la solidité des engagements que la nation a pris sous sa sauvegarde, a décrété et décrète ce qui suit :

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 6
      Speaker: Le comte de la Galissonnière
      ...mémoire du souverain qui affranchira la nation des maux inconcevables attachés à sa pe... ...sur cet impôt désastreux ; que son nom ne soit jamais rappelé que pour bénir la mémoire du souverain qui affranchira la nation des maux inconcevables attachés à sa perception.
      Speaker: Le comte de la Galissonnière
      ...sel y sera marchand, et le Trésor de la nation ne perdra rien, à sa contribution T rem... La province d'Anjou jouira de ce bénéfice; le. i sel y sera marchand, et le Trésor de la nation ne perdra rien, à sa contribution T remplacée en argent.

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 12
      Speaker: Jouye-des-Roches
      ... de perception sont les mêmes; entin la nation reste soumise à une surcharge pour l'Et... ...ne tranquillise les peuples sur l'accroissement successif de l'impôt ; les frais de perception sont les mêmes; entin la nation reste soumise à une surcharge pour l'Etat, et qui n'autorise aucune réduction sur la masse générale des contributions.
      Speaker: Jouye-des-Roches
      ...nt total, en affranchissant à jamais la nation de l'impôt Je plus accablant, le plus c... ...tion du moindre produit, je pense qu'il est préférable de pourvoir au remplacement total, en affranchissant à jamais la nation de l'impôt Je plus accablant, le plus contraire à l'intérêt social, à la prospérité publique.

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 17
      ...ochée des rirconstances où so trouve la nation ; théorie qui fait ressortir de ces cir... ...e qui tient au crédit public, l'auteur joint une théorie pratique toujours rapprochée des rirconstances où so trouve la nation ; théorie qui fait ressortir de ces circonstances les moyens de parer provisionnellement aux besoins de l'Etat, jusqu'à...

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 18
      ... publique, peuvent-élles caavenir à une nation qui ne saurait:se tromper elle-même, et... ...ien général?Nécessaires à des.ministres qui avaient besoin jde-séduire l'opinion publique, peuvent-élles caavenir à une nation qui ne saurait:se tromper elle-même, et qui n'a besoin de tromper personne ? Non, sans doute. Notre premier intérêt, .c...
      ... change avec l'étranger,ruineux pour la nation entière ; un change qui, en la dépouill... ... pour le seul bénéfice des actionnaires de la caisse d'escompte, il s'établît un change avec l'étranger,ruineux pour la nation entière ; un change qui, en la dépouillant de son numéraire, attaque son industrie et lui renchérit celle des étrangers...

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 19
      ...ttentifs, n'est ni moins réelle pour la nation, ni moins honteuse pour notre gouvernem... ...billets de la caisse, une perte qui, pour n'être pas aperçue par les esprits inattentifs, n'est ni moins réelle pour la nation, ni moins honteuse pour notre gouvernement.
      ...radation où se montre à ses voisins une nation puissante, une nation propriétaire du meilleur sol de l'univers, une nation fidèle et pleine d'honneur, une nation qui, une fois éclairée, et par cela môm... Voilà, Messieurs, l'état de dégradation où se montre à ses voisins une nation puissante, une nation propriétaire du meilleur sol de l'univers, une nation fidèle et pleine d'honneur, une nation qui, une fois éclairée, et par cela môme sévère dans ses opinions sur la chose publique, déploierait en tout genre la p...

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 20
      ...au-dessous de leur valeur ; comme si la nation qui paye valait moins que la caisse d'e... ...dis que les effets publics, devenus nationaux par nos déclarations, sont restés au-dessous de leur valeur ; comme si la nation qui paye valait moins que la caisse d'escompte qui ne paye pas...

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 21
      ...n des caprices gouvernent une puissante nation ; quand, depuis Je monarque jusqu'au pl... ...res, aux lois que désire la masse entière d'un peuple. Eh ! quand des lois et non des caprices gouvernent une puissante nation ; quand, depuis Je monarque jusqu'au plus pauvre 'des sujets, chacun connaît ses droits et ses devoirs; quand, rempliss...

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 22
      ...tionale (1)., Ce titre obligerait-il la nation à répondre des engagements d'une telle ...
      ...tionale n'emporte pas la garantie de la nation, que signifîera-t-i 1 ? Déploierons-nou...
      ...ir, étendre son empire sur tout le royaume, et de prétendre à devenir banque, nationale (1)., Ce titre obligerait-il la nation à répondre des engagements d'une telle banque ? Cette prétention serait une démence ; et,si le titre de nationale n'emporte pas la garantie de la nation, que signifîera-t-i 1 ? Déploierons-nous toujours les enseignes du charlatanisme ?

      Séance du mercredi 16 septembre 1789, au matin

      page 23
      ...sement du crédit national exige. Que la nation puisse enfin se reposer sur vos travaux... ...ruisez, si vous perdez de vue longtemps encore les soins pressants que l'établissement du crédit national exige. Que la nation puisse enfin se reposer sur vos travaux; que le retour de l'ordre se fasse apercevoir; que vos promesses, vos résolutio...
    • Séance du samedi 26 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (20)

      Séance du samedi 26 septembre 1789, au matin

      page 186
      ...ge de Bourbon-Lancy, fait offrande à la nation d'une rente de 108 livres sur les taill... 4° M. le marquis de Solin, président du comité permanent du bailliage de Bourbon-Lancy, fait offrande à la nation d'une rente de 108 livres sur les tailles, créée originairement, et comprise aujourd'hui dans les états du Roi pour 54 ...

      Séance du samedi 26 septembre 1789, au matin

      page 188
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ... calculé sur le.patriotisme connu de la nation, et il croit qu'une délibération propre... sible d'une pareille contribution; mais sans exagération, il a calculé sur le.patriotisme connu de la nation, et il croit qu'une délibération propre à inspirer la confiance dans le retour du crédit ajouterait beaucoup à l'énergi...

      Séance du samedi 26 septembre 1789, au matin

      page 189
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...onvient de parler de ses affaires à une nation généreuse et éclairée. ...nt ni vos maux, ni les sacrifices que la patrie réclame ; et c'est ainsi qu'il convient de parler de ses affaires à une nation généreuse et éclairée.
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...emier de ces impôts est proscrit par la nation; le second pèse excessivement à plusieu... ...ervés le sont pour 50,220,000 livres dans le produit de la régie générale. Le premier de ces impôts est proscrit par la nation; le second pèse excessivement à plusieurs provinces. Si, avec un régime modéré, il eût été possible autrefois d'asseoir...

      Séance du samedi 26 septembre 1789, au matin

      page 190
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...gnité même qui conviennent à Une grande nation. ...ale, en laissant à chaque partie des dépenses publiques, la consistance et la dignité même qui conviennent à Une grande nation.
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ... côté, et sous la garde immédiate de la nation, nous vous proposons de réunir la total... De l'autre côté, et sous la garde immédiate de la nation, nous vous proposons de réunir la totalité de la dette publique, et quelques dépenses qu'il nous paraît avantageux de c...
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ...nces, soUs l'inspection immédiate de la nation. Alors, plus d'alarmes possibles ; alor... ...acquitter l'intérêt de la dette publique et les dépenses particulières aux provinces, soUs l'inspection immédiate de la nation. Alors, plus d'alarmes possibles ; alors on pourrait défier même le créancier le plus ombrageux de concevoir la moindre...

      Séance du samedi 26 septembre 1789, au matin

      page 191
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ... Messieurs, à quels généreux efforts la nation s'est portée dans vingt époques différe...
      ...la France un nouvel ordre de choses, la nation est garante envers elle-même de toutes ...
      ...sanctuaire de l'honneur français, serait-il possible d'en douter? Rappelez-vous, Messieurs, à quels généreux efforts la nation s'est portée dans vingt époques différentes, où son élan semblait retenu par la méfiance qu'ont toujours inspirée les o...
      ... le dernier de ceux qu'elle aura jamais à faire ; au moment où, en présentant à la France un nouvel ordre de choses, la nation est garante envers elle-même de toutes ses opérations, où tout ce qu'elle promet est certain, où tout ce qu'elle survei...
      Speaker: Le marquis de Montesquiou
      ... royaume. C'est aux représentants de la nation qu'il appartient d'en donner le signal ... ...its sur le beau mouvement qu'un seul élan de patriotisme peut imprimer à ce beau royaume. C'est aux représentants de la nation qu'il appartient d'en donner le signal ; et bientôt il sera démontré encore une fois, il le sera plus que jamais, que l...

      Séance du samedi 26 septembre 1789, au matin

      page 192
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...échir. La confiance sans bornes, que la nation a montrée dans tous les temps au minist... ...er, soit en leur en substituant que vous n'avez pas celui de combiner et de réfléchir. La confiance sans bornes, que la nation a montrée dans tous les temps au ministre des finances que ses acclamations ont rappelé, vous autorise suffisamment, ce...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...rs de citoyen et de représentants de la nation. ...u'en lui déférant cette espèce de dictature provisoire vous remplissez vos devoirs de citoyen et de représentants de la nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...Messieurs, la confiance illimitée de la nation dans le ministre des finances justifier... Encore une fois, Messieurs, la confiance illimitée de la nation dans le ministre des finances justifiera la vôtre; mais il n'en faut pas moins que l'émanation du décret que vous avez ...
      Speaker: Le baron de Jessé
      ...le produit delà confiance. S'il est une nation qui, dans la paix et dans la guerre, so... ...; mais nous avons souvent remarqué que les efforts héroïques ne sont jamais que le produit delà confiance. S'il est une nation qui, dans la paix et dans la guerre, soit tout par la confiance et rien sans elle, c'est assurément la nôtre

      Séance du samedi 26 septembre 1789, au matin

      page 193
      Speaker: Le baron de Jessé
      ...rie de considérer que jusqu'à ce que la nation soit heureuse, il sera imprudent de lui... ...r détresse, à ne pas l'envoyer ; si vous en voulez forcer le payement, je vous prie de considérer que jusqu'à ce que la nation soit heureuse, il sera imprudent de lui commander autre chose ' que ce qu'elle voudra.
      Speaker: Le baron de Jessé
      ...si un conseil honteux pouvait sauver la nation française, je dirais, il lui appartient... ...t une Assemblée aussi éclairée qu'il est besoin d'exercer une pareille émotion; si un conseil honteux pouvait sauver la nation française, je dirais, il lui appartient dépérir, mais notre respect pour l'Etre suprême ne sera point douteux. Son luxe...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ant que la confiance sans bornes que la nation entière a témoignée à ce ministre autor... ...amen approfondi et détaillé des propositions contenus dans ce discours; considérant que la confiance sans bornes que la nation entière a témoignée à ce ministre autorise l'Assemblée et lui impose, en quelque sorte, l'obligation de s'abandonner à ...

      Séance du samedi 26 septembre 1789, au matin

      page 194
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...rappelé la confiance sans bornes que la nation a montrée au premier ministre des finan... ...que, dans l'arrêté dont l'Assemblée m'a chargé de lui présenter le projet, j'ai rappelé la confiance sans bornes que la nation a montrée au premier ministre des finances, c'est un fait que j'ai raconte, ce n'est pas un éloge que j'ai donné. Je me...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...toyen avant tout, et représentant de la nation, je n'hésiterais pas un instant à lecom... ... du premier ministre des finances; mais je serais son ami le plus tendre que, citoyen avant tout, et représentant de la nation, je n'hésiterais pas un instant à lecompromettre plu tôt que l'Assemblée nationale. Ainsi l'on m'a deviné, ou plutôt on...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...arti qui me paraît devoir inspirer à la nation le plus de confiance sans compromettre ... ...e préférerait elle-même, et je conseille à l'Assemblée nationale de prendre le parti qui me paraît devoir inspirer à la nation le plus de confiance sans compromettre ses véritables ressources.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...itions et les projets de l'homme que la nation elle-même semble avoir appelé à la dict... ...bien public ! Malheur à qui ne seconderait pas de toute son influence les propositions et les projets de l'homme que la nation elle-même semble avoir appelé à la dictature I Et vous, Messieurs, qui plus que tous autres avez et devez avoir la conf...

      Séance du samedi 26 septembre 1789, au matin

      page 196
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...efois : donnerez -vous les premiers aux nations le spectacle d'un peuple assemblé pour ... ...est votre inlérêt le plus grossier que j'invoque. Je ne vous dis plus comme autrefois : donnerez -vous les premiers aux nations le spectacle d'un peuple assemblé pour manquer à la foi publique? Je ne vous dis plus : eh ! quels titres avez-vous à l...
    • Séance du lundi 28 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du lundi 28 septembre 1789, au matin

      page 197
      Speaker: Le Président
      ...re qu'ils font de tous leurs biens à la nation. Ils peuvent faire le même abandon, au ... ...nt nosseigneurs les députés de l'Assemblée nationale d'accepter l'offre volontaire qu'ils font de tous leurs biens à la nation. Ils peuvent faire le même abandon, au nom de tout leur corps, avec la ferme confiance que tous les membres (un très-pe...

      Séance du lundi 28 septembre 1789, au matin

      page 198
      Speaker: Achard de Bonvouloir
      ...e ce ministre mérite la confiance de la nation par ses talents et sa probité ; j'ai to... Personne n'est plus que moi convaincu que ce ministre mérite la confiance de la nation par ses talents et sa probité ; j'ai toujours pensé que la circonstance, l'état du Trésor royal, nous faisaient un devo...
      Speaker: Achard de Bonvouloir
      ...êt de la chose publique, veulent que la nation leur donne la possibilité ? employer ut... Mais en rendant les ministres responsables, la justice, la raison et l'intérêt de la chose publique, veulent que la nation leur donne la possibilité ? employer utilement les contributions dont elle leur confie l'emploi : or cette possibilité ...

      Séance du lundi 28 septembre 1789, au matin

      page 199
      Speaker: Achard de Bonvouloir
      ...i que les autres pouvoirs émanent de la nation , d'où il résulte que les représentants de la nation sont responsables envers elle, que ce p... L'Assemblée a décrété que le pouvoir judiciaire ainsi que les autres pouvoirs émanent de la nation , d'où il résulte que les représentants de la nation sont responsables envers elle, que ce pouvoir, le plus essentiel au bonheur des peuples, le plus indispensablemerit néc...
      Speaker: Target
      ...s n'ont jamais d'effet rétroactif et la nation peut déclarer que le droit de franc-fie... ...droits des citoyens. Les premières peuvent se reporter vers le passé ; les autres n'ont jamais d'effet rétroactif et la nation peut déclarer que le droit de franc-fief est aboli à partir de tel jour. Quoique le décret du 4 août ne soit pas promul...
    • Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (10)

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 201
      Speaker: Démeunier
      ...religieux, la propriété appartient à la nation. ...nde acte de la déclaration de l'évèque portant que si l'usufruit appartient aux religieux, la propriété appartient à la nation.

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 206
      Speaker: Thouret
      ..., et le gouvernement monarchique que la nation vient de contirmer^ dégénérerait en dém... ... il n'y aurait bientôt plus d'exactitude ni d'uniformité dans le régime exécutif, et le gouvernement monarchique que la nation vient de contirmer^ dégénérerait en démocratie dans l'intérieur des provinces.

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 208
      Speaker: Thouret
      S'il est important de donner à la nation l'énergie et la puissance nécessaires p... S'il est important de donner à la nation l'énergie et la puissance nécessaires pour défendre sa liberté, et aux municipalités une consistance utile et respectab...

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 210
      Speaker: Target
      ...uf articles. Le pouvoir souverain de la nation, le gouvernement monarchique de ia Fran... ...e tous les droits de l'homme en société sont consacrés par vos décrets en dix-neuf articles. Le pouvoir souverain de la nation, le gouvernement monarchique de ia France, l'inviolabilité de la personne du Hoi sont proclamés? l'indivisibilité, l'hé...

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 211
      Speaker: Démeunier
      ...inistre, dit-il fait un traité ayee une nation voisine, il n'est pas juste lui en attr... ...n-sabilité naît d'autres effets que de demandé compte des dépenses ; car si un ministre, dit-il fait un traité ayee une nation voisine, il n'est pas juste lui en attribuer les suites.

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 212
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...bdiquer le titre de représentants de la nation ; ils ont cru bien faire : mais il est ... Plusieurs membres ont été portés au ministere, ils ont jugé à propos d'abdiquer le titre de représentants de la nation ; ils ont cru bien faire : mais il est permis d'avoir deux avis à cet égard. Les ministres du Roi sont-ils éligibles da...

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 213
      Speaker: De Lameth
      ...ue, et de ses dispositions à faire à la nation (comme tous les autres corps de l'Etat)... ...nationale, qu'elle ne doutera pas de son parfait dévouement pour la chose publique, et de ses dispositions à faire à la nation (comme tous les autres corps de l'Etat) les sacrifices nécessités par les circonstances, et qui ne lui paraîtront jamai...

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 214
      Speaker: De Beaumetz
      ... qu'un seul jour les législateurs d'une nation libre, elle vous aurait dù ce bienfait. ...Vous avez voulu qu'elles disparaissent sur-le-champ ; et quand vous n'auriez été qu'un seul jour les législateurs d'une nation libre, elle vous aurait dù ce bienfait.
    • Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 219
      Speaker: Démeunier
      ...t exclusivement aux représentants de la nation. propose de dire : la proposition des lois appartient exclusivement aux représentants de la nation.
      ...t exclusivement aux représentants de la nation. » ...nale à prendre un objet en considération, mais la proposition des lois appartient exclusivement aux représentants de la nation. »

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 221
      Speaker: Martineau
      ...t être créées par lui et nommées par la nation. Il demande ensuite ce que le comité ac... ... la nomination du Roi, et celles qui sont dépendantes du Corps législatif doivent être créées par lui et nommées par la nation. Il demande ensuite ce que le comité actuel entend par emplois et commissions.
      Speaker: Martineau
      réplique que la nation seule fixera les places des agents ; qu... réplique que la nation seule fixera les places des agents ; qu'elle fixera la dépense de chaque département, et que les termes commissions et ...

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 222
      Speaker: Le Président
      ...qui pût prouver aus représentants de la nation, au {loi et à % Necker, que le respect ... ... qu'il serait digne de votre sagesse de faire connaître votre vœu par un décret qui pût prouver aus représentants de la nation, au {loi et à % Necker, que le respect du district de Saint-Mag}oire pour les décrets de l'Assemblée nationale, égale s...
      Speaker: Le Président
      ...qui la composent, jaloux de donner à la nation et au Roi, des preuves de leur entier d... ...sports à la motion de M. de Vergennes, et après en avoir délibéré, les citoyens qui la composent, jaloux de donner à la nation et au Roi, des preuves de leur entier dévouement. ont déclaré à l'unanimité qu'ils adhèrent avec empressement au décret...

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 224
      Speaker: Duport
      ... de manifester leurs droits et ceux des nations; après avoir établi les principes qui d... solennel que vous avez contracté avec les hommes de tous les pays, de manifester leurs droits et ceux des nations; après avoir établi les principes qui doivent diriger toutes les Constitutions, il est temps de les fixer dans celle qu...
      Speaker: Duport
      ...happera pas sans doute, Messieurs : une nation n'est pas libre au jour même où elle re... Une réflexion plus profonde ne vous échappera pas sans doute, Messieurs : une nation n'est pas libre au jour même où elle reçoit une bonne Constitution. Transportez dans l'Asie les institutions de l'Améri...
      Speaker: Duport
      ...isée de nouveau dans le sein même de la nation. ...essorts de l'autorité, il faut que l'autorité soit reprise dans sa source, et puisée de nouveau dans le sein même de la nation.
    • Séance du jeudi 1er octobre 1789

      - search term matches: (23)

      Séance du jeudi 1er octobre 1789

      page 226
      Speaker: Virieu
      ...son zèle aux dignes représentants de la nation, dont les exemples excitent si puissamm...
      ...vec le regret de ne pouvoir offrir à la nation une somme plus considérable.
      ...orps de la librairie et imprimerie de Paris s'empresse de donner des preuves de son zèle aux dignes représentants de la nation, dont les exemples excitent si puissamment au patriotisme. Nous venons déposer entre les mains de votre auguste Assemblée 20,000 livres, avec le regret de ne pouvoir offrir à la nation une somme plus considérable.
      Speaker: Le Président
      ...entement exprès des représentants de la nation. » ...eut être levé, aucun emprunt manifesté ou déguisé ne peut être fait sans le consentement exprès des représentants de la nation. »

      Séance du jeudi 1er octobre 1789

      page 227
      Speaker: Barnave
      ...lacer les mots, des représentants de la nation, par ceux-ci: de l'Assemblée des représentants de la nation. dit qu'il faudrait remplacer les mots, des représentants de la nation, par ceux-ci: de l'Assemblée des représentants de la nation.
      Speaker: Morin
      ... de l'Assemblée des représentants de la nation. ...er qu'aucun papier-monnaie ne peut être mis en circulation sans un décret exprès de l'Assemblée des représentants de la nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ue, la doctrine des représentants de la nation, il faut qu'elle soit immédiatement déb... ...semblée une question dont le renvoi pourrait compromettre, dans l'opinion publique, la doctrine des représentants de la nation, il faut qu'elle soit immédiatement débattue et vidée. Au reste, je dirai, sur les murmures qui s'élèvent contre l'amen...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...es occasions extrêmement critiques, une nation peut etre forcee de recourir à des bill...
      ...qui osera nier que, sous ce rapport, la nation seule ait le droit de créer des billets...
      ...ppelle un vol, ou un emprunt le sabre à la main; non que je ne sache que, dans des occasions extrêmement critiques, une nation peut etre forcee de recourir à des billets d'Etat (il faut bannir de la langue cet infâme mot de papier-monnaie), et qu...
      ...ble, si leur remboursement est aperçu et certain dans un avenir déterminé. Mais qui osera nier que, sous ce rapport, la nation seule ait le droit de créer des billets d'Etat, un papier quelconque, qu'il ne soit pas libre de refuser? Sous tout aut...
      Speaker: Regnaud de Saint-Jean d'Angely
      ...ntement exprès (les représentants de la nation. » ...ucun papier-monnaie, aucuns effets royaux ne pourront être établis sans le consentement exprès (les représentants de la nation. »

      Séance du jeudi 1er octobre 1789

      page 228
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...n décret exprès des représentants de la nation. » ...re levée, aucun emprunt direct ou indirect ne peut être fait autrement que par un décret exprès des représentants de la nation. »
      ...t pas moyen de témoigner au Roi et à la nation mon absolu dévouement. Je cours un bien... ...bilité qui m'était imposée; il n'en est aucune qui pût m'effrayer, s'il n'y avait pas moyen de témoigner au Roi et à la nation mon absolu dévouement. Je cours un bien grand hasard par la simple réunion de mon bonheur au succès des affaires et à l...

      Séance du jeudi 1er octobre 1789

      page 230
      Speaker: Necker
      ...ntiments d'honneur et de lidélité de la nation française, ordonne que chacun, en annon... ...sera même imposé aucun serment; mais l'Assemblée pleine de confiance dans les sentiments d'honneur et de lidélité de la nation française, ordonne que chacun, en annonçant sa contribution, s'exprimera de la manière suivante : Je déclare avec vérit...

      Séance du jeudi 1er octobre 1789

      page 231
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...sur cet objet, vous devez annoncer à la nation que votre intention n'est pas de vous a... ...qué ; et je crois que si vous adoptez provisoirement les restrictions proposées sur cet objet, vous devez annoncer à la nation que votre intention n'est pas de vous arrêter là.

      Séance du jeudi 1er octobre 1789

      page 232
      Speaker: Regnaud de Saint-Jean-d'Angely
      ...e le moindre terme des espérances de la nation. Lesecond termeserait la diminution de ... ... dans une adresse les modifications proposées par le ministre des finances, comme le moindre terme des espérances de la nation. Lesecond termeserait la diminution de 18 millions sur les impôts, établie dans le rapport présenté par M. le marquis d...
      Speaker: Le marquis de Toulongeon
      ...it à propos d'offrir en même temps à la nation les articles arrêtés sur la Constitutio... Je pense qu'il serait à propos d'offrir en même temps à la nation les articles arrêtés sur la Constitution, la déclaration des droits et le décret du subside volontaire, etqu'ils devrai...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...que l'Assemblée des représentants de la nation est seule en état d'exprimer. ...e grande force, et cette force ne peut se trouver que dans la volonté générale, que l'Assemblée des représentants de la nation est seule en état d'exprimer.

      Séance du jeudi 1er octobre 1789

      page 233
      Speaker: Le Président
      ...ectueux hommage aux représentants de la nation. ...juin et 4 août derniers, ainsi que les assurances de dévouement, et du plus respectueux hommage aux représentants de la nation.
      Speaker: De Cazalès
      ...ée n'est autre chose que la force de la nation confiée au monarque pour faire exécuter...
      ...ables pour s'acquitter de sa charge. La nation doit seulement faire connaître au Roi l...
      L'armée n'est autre chose que la force de la nation confiée au monarque pour faire exécuter les lois et pour défendre le royaume contre les ennemis de l'Etat. L'organisati...
      ...xécutif, car rien ne peut empêcher le Roi de prendre les mesures les plus convenables pour s'acquitter de sa charge. La nation doit seulement faire connaître au Roi le nombre des troupes nécessaires à sa sûreté et la somme destinée à leur entreti...
      Speaker: De Toulongeon
      ... citoyen deviendra militaire; par là la nation sera en sûreté au dedans et au dehors ;... Tout d'ailleurs nécessite une Constitution politique et civile ; par là le citoyen deviendra militaire; par là la nation sera en sûreté au dedans et au dehors ; par là le Roi pourra faire exécuter la loi et ne pourra faire exécuter que la l...

      Séance du jeudi 1er octobre 1789

      page 234
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...le principal objet d'une armée chez une nation, n'est-ce pas d'assurer au dedans l'exé...
      ... dehors la sûreté de l'empire? Ainsi la nation a des précautions à prendre pour que l'...
      ... il faut veiller plus particulièrement encore à son organisation. Quel est donc le principal objet d'une armée chez une nation, n'est-ce pas d'assurer au dedans l'exécution de la loi et au dehors la sûreté de l'empire? Ainsi la nation a des précautions à prendre pour que l'armée ne puisse jamais être employée à renverser la loi.
      Speaker: Bureaux de Puzy
      ...e! Gomme si, enfin, tout homme à qui la nation permet de s'asseoir parmi ses législate... ... et qui est membre de l'Assemblée nationale, ne pourrait pas être élu commissaire! Gomme si, enfin, tout homme à qui la nation permet de s'asseoir parmi ses législateurs, n'était pas aussi propre à se placer parmi les commissaires d'une branche d...
    • Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 235
      Speaker: De Lablache
      ...nce dans les sentiments d'honneur de la nation française, ordonne que chacun, en annon... ... ^.conforme aux propositions ci-dessus indiquées ; l'Assemblée, pleine de confiance dans les sentiments d'honneur de la nation française, ordonne que chacun, en annonçant sa contribution, s'exprimera de la manière suivante :

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 236
      Speaker: Démeunier
      ...eraineté réside essentiellement dans la nation. Nul corps, nul individu ne peut exerce... Art. 3. Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément."'

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 237
      Speaker: Démeunier
      ... pouvoirs émanent essentiellement de la nation, et ne peuvent émaner que d'elle. . Tous les pouvoirs émanent essentiellement de la nation, et ne peuvent émaner que d'elle.
      Speaker: Démeunier
      ... n'est fait par les représentants de la nation librement et légalement élus, et s'il n... Art. 9. Aucun acte du Corps législatif ne pourra être considéré comme loi, s'il n'est fait par les représentants de la nation librement et légalement élus, et s'il n'est sanctionné par le monarque.
      Speaker: Démeunier
      ...t exclusivement aux représentants de la nation. ...nale à prendre un objet en considération, mais la proposition des lois appartient exclusivement aux représentants de la nation.
      Speaker: Démeunier
      ... de l'Assemblée des représentants de la nation. ...mprunt, direct et indirect, ne peut être fait autrement que par un décret exprès de l'Assemblée des représentants de la nation.

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 238
      Speaker: D'Argentré
      ...tte publique sans aucune charge pour la nation. , évéque de Limoges et député, présente des vues sur la liquidation de la dette publique sans aucune charge pour la nation.

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 240
      Speaker: Le Président
      ...e garder à l'avenir ce prisonnier de la nation, avec des précautions aussi sûres et mo... ...jet, croira sans doute instant et indispensable d'indiquer des moyens nouveaux de garder à l'avenir ce prisonnier de la nation, avec des précautions aussi sûres et moins dispendieuses.
      Speaker: Lanjuinais
      ...evrait être effacé du vocabulaire d'une nation libre, celui surtout de Seigneur, de Mo... ...e Nosseigneurs tenait encore à l'ancienne servitude. Tout titre extraordinaire devrait être effacé du vocabulaire d'une nation libre, celui surtout de Seigneur, de Monseigneur, devrait disparaître chez un peuple qui vient d'abolir le gouvernement...

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 243
      Speaker: Le Président
      ...ds sont tournés vers la liberté, que la nation entière attend avec impatience que. vou... Aujourd'hui que tous les regards sont tournés vers la liberté, que la nation entière attend avec impatience que. vous ayez achevé d'élever l'auguste monument dont vous avez déjà posé les premières...

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 245
      Speaker: Le Président
      ...ndant au comte d'Espagnac de prendre la nation elle-même pour juge, de soumettre à ses... Il eut été beau cependant au comte d'Espagnac de prendre la nation elle-même pour juge, de soumettre à ses regards clairvoyants tous les détails d'une opération généralement décriée, et ...
      Speaker: Le Président
      ...lui du comte d'Espagnac, dénonçant à la nation les abus du pouvoir arbitraire, et récl... Quel étrange spectacle que celui du comte d'Espagnac, dénonçant à la nation les abus du pouvoir arbitraire, et réclamant l'empire de la loi, lui qui, pendant deux ans entiers, armé de la puissanc...

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 247
      ...ale, et leur conduite surveillée par la nation entière, un ministre, spécialement char... ...au moment où la responsabilité des ministres est décrétée par l'Assemblée nationale, et leur conduite surveillée par la nation entière, un ministre, spécialement chargé de la garde et de la défense des lois, viole, à mon égard, la plus sacrée, la...

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 249
      ...tre était odieux aux magistrats et à la nation, plus le parlement a cru devoir mettre ... ... que M. l'archevêque de Sens allait être impliqué dans ma plainte. Plus ce ministre était odieux aux magistrats et à la nation, plus le parlement a cru devoir mettre de circonspection et de générosité dans ses procédés. On a proposé de consulter ...
      ...es. La personne des réprésentants de la nation était sacrée et inviolable à mes yeux, ... ...uté à l'Assemblée nationale. J'ai cru devoir suspendre alors toutes les poursuites. La personne des réprésentants de la nation était sacrée et inviolable à mes yeux, avant même que l'Assemblée nationale l'eût déclarée telle.

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 250
      ...aire et publique ; c'est aux yeux de la nation entière que je dois prouver la loyauté ... ...e de scandale public : le scandale ne peut cesser que par une instruction judiciaire et publique ; c'est aux yeux de la nation entière que je dois prouver la loyauté de l'échange.

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 251
      ...sent pas pour résister efficacement, la nation me doit l'appui de toute sa force ; car... Mais si mes forces individuelles ne suffisent pas pour résister efficacement, la nation me doit l'appui de toute sa force ; car la première condition du pacte social est que le droit de chacun soit protégé p...
      ...e cette suppression tant désirée par la nation, je la supplie de suspendre du moins l'... Si elle ne peut pas s'occuper dans cet instant de cette suppression tant désirée par la nation, je la supplie de suspendre du moins l'activité de la commission établie contre moi. J'espère qu'elle ne voudra pas qu'...

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 252
      ... repos que je n'aie obligé le Roi et la nation à s'intéresser à mon sort; et alors peu... ...lle n'éclate point au dehors ; et tout entier à ma défense, je ne prendrai aucun repos que je n'aie obligé le Roi et la nation à s'intéresser à mon sort; et alors peut-être vous trouverez les moyens de me dédommager en partie des peines cruelles ...

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 254
      ...cipes de l'Assemblée nationale et de la nation entière. ...ommission, dont il savait que la prescription était dans le vœu et dans les principes de l'Assemblée nationale et de la nation entière.

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 255
      ...t peut bien ne pas remplir le vœu de la nation; car, la nation demande, non-seulement que la justice n... Ce décret peut bien ne pas remplir le vœu de la nation; car, la nation demande, non-seulement que la justice ne soit administrée que par les seuls tribunaux établis par la loi, mais encore q...

      Séance du vendredi 2 octobre 1789, au matin

      page 256
      ...iction con-tentieuse sur moi, fût-ce la nation entière, j'aurais le courage de méconna... ...ce soit le Roi, que ce soit l'Assemblée nationale, qui veuille exercer une juridiction con-tentieuse sur moi, fût-ce la nation entière, j'aurais le courage de méconnaître tous ces tribunaux, tant qu'ils ne seraient pas avoués par la loi constitut...
      ...u Roi, à l'Assemblée nationale, et à la nation entière, soit collectivement, soit indi... ...t je serai prêt, à tous les instants de ma vie, à rendre compte de ma conduite au Roi, à l'Assemblée nationale, et à la nation entière, soit collectivement, soit individuellement.
    • Séance du samedi 3 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du samedi 3 octobre 1789, au matin

      page 337
      Speaker: Blanquart des Salines
      ...age, et la France, débitrice envers les nations voisines, laisse sortir de son sein un ... ...s déserts, les ouvriers sans travail; le commerce extérieur est à notre désavantage, et la France, débitrice envers les nations voisines, laisse sortir de son sein un numéraire considérable. Eh bien ! Messieurs, il est un moyen pour ranimer le com...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ... leurs principes jusqu'au souverain; la nation, qui est souveraine, a le même droit. P... ...emprunte à temps, les ecclésiastiques eux - mêmes n'ont pas étendu la rigueur de leurs principes jusqu'au souverain; la nation, qui est souveraine, a le même droit. Proscrire ce prêt, c'est favoriser l'usure ; on met l'intérêt en dedans ; la loi ...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ce ne peut conserver son rang parmi les nations sans le commerce, et le commerce ne peu... Nulle puissance ne peut conserver son rang parmi les nations sans le commerce, et le commerce ne peut exister sans le prêt à temps et à intérêt. Cette question n'en est pas une de ...

      Séance du samedi 3 octobre 1789, au matin

      page 338
      Speaker: Le Président
      ...nt Nosseigneurs les représentants de la nation de vouloir bien leur faire la grâce de ... ... Invalides, animés, dans tous les temps, du patriotisme le plus sincère, supplient Nosseigneurs les représentants de la nation de vouloir bien leur faire la grâce de recevoir une somme de 300 livres qu'ils se sont empressés de réunir pour coopére...

      Séance du samedi 3 octobre 1789, au matin

      page 340
      ...'est au moment où tous les ordres de la nation se réunissent pour travailler en commun... C'est au moment où tous les ordres de la nation se réunissent pour travailler en commun au plus grand bien de la société, cest lorsque tous les citoyens , animés du se...
    • Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (19)

      Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin

      page 343
      Speaker: Le Président
      ... égard au vœu présent des députés de la nation, et aux circonstances alarmantes qui no... ...a perfection ; mais je crois qu'il est louable en moi de ne pas différer d'avoir égard au vœu présent des députés de la nation, et aux circonstances alarmantes qui nous invitent si fortement à vouloir, par-dessus tout, le prompt rétablissement de...
      Speaker: Muguet de Nanthou
      Ce n'est pas là la réponse que la nation avait droit d'attendre : elle fait entr... Ce n'est pas là la réponse que la nation avait droit d'attendre : elle fait entrevoir que cette Constitution pourrait être altérée par la suite. Si nous accordo...
      Speaker: Muguet de Nanthou
      ...eux de tous les hommes et de toutes les nations : ces principes sont indestructibles; i... potisme. La déclaration des droits expose ceux de tous les hommes et de toutes les nations : ces principes sont indestructibles; ils sont inattaquables. Le Roi ne peut que les reconnaître dès qu'ils sont présen...
      Speaker: Robespierre
      ...met sa volonté au-dessus du droit de la nation. On vous dit que Vos articles constitut...
      ... principes, de s'élever au-dessus d'une nation, et de censurer ses volontés. Je consid...
      ...ntraire aux principes, aux droits dé la nation, et comme opposée à la Constitution.
      ... une condition à une Constitution a Je droit d'empêcher cette Constitution ; il met sa volonté au-dessus du droit de la nation. On vous dit que Vos articles constitutionnels ne présentent pas tous ridée de la perfection; on né s'explique pas sur ...
      ...de, qui il émane? Il n'appartient à aucune puissance de la terre d'expliquer des principes, de s'élever au-dessus d'une nation, et de censurer ses volontés. Je considère donc la réponse du Roi comme contraire aux principes, aux droits dé la nation, et comme opposée à la Constitution.
      Speaker: Robespierre
      ...es veulent rivaliser d'autorité avec la nation : on a sanctionné vos arrêtés, les uns ...
      ... a-t-il donc à couvrir les droits de la nation d'un voile qui ne sert qu'à favoriser l...
      Tout vous fait assez connaître que lés ministres veulent rivaliser d'autorité avec la nation : on a sanctionné vos arrêtés, les uns par un arrêt du conseil, avec les formes anciennes du (despotisme, car tel est n...
      ... d'éviter les obstacles qu'en brisant les obstacles. Quelle espèce de religion y a-t-il donc à couvrir les droits de la nation d'un voile qui ne sert qu'à favoriser les atteintes qu'on voudrait leur porter ?. Il faut examiner franchement s'il est...
      Speaker: Bouche
      ...vant qu'aucun impôt soit accordé par la nation. La Constitution étant achevée, le mo-m...
      ...mblée nationale prêtera le sien pour la nation en présence du monarque, pour former la...
      ...oits de l'homme en société et la Constitution seront acceptées par le monarque avant qu'aucun impôt soit accordé par la nation. La Constitution étant achevée, le mo-marque se rendra dans le sein de l'Assenibléè nationale ;là il jurera pour lui et...
      ...des droits de l'homme en société et de la Constitution. Le serment prêté, l'Assemblée nationale prêtera le sien pour la nation en présence du monarque, pour former la réciprocité entre deux parties, dont l'une doit jurer de gouverner et l'autre d...

      Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin

      page 344
      Speaker: Duport
      ... égard au vœu présent des députés de la nation et aux circonstances alarmantes, etcqua... ...oyale. Le Roi dit : Je crois qu'il est louable en moi de ne pas différer d'avoir égard au vœu présent des députés de la nation et aux circonstances alarmantes, etcquand on rapproche cette réponse des circonstances dont on se trouve environné, de ...
      Speaker: Petion de Villeneuve
      ...s imprécations qu'on a faites contre la nation dans les orgies qui viennent d'avoir li... ...ntissent toujours avec plaisir au fond de nos cœurs ; mais on ne vous ait pas les imprécations qu'on a faites contre la nation dans les orgies qui viennent d'avoir lieu.
      Speaker: Petion de Villeneuve
      ... a un contrat social entre le Roi et la nation. Je nie le principe. Le Roi ne peut que gouverner suivant les lois que la nation lui présente. N'est-ce pas une assez be...
      ...teur exclusif et suprême des lois d'une nation ? Je demande qu'il soit fait une adress...
      On dit qu'il y a un contrat social entre le Roi et la nation. Je nie le principe. Le Roi ne peut que gouverner suivant les lois que la nation lui présente. N'est-ce pas une assez belle prérogative que celle d'être l'exécuteur exclusif et suprême des lois d'une nation ? Je demande qu'il soit fait une adresse pour être présentée au Roi, avec les articles de la Constitution, par notre pr...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...es principes et les droits éternels des nations : un peuple peut exister comme il lui p... ...bliés par le comité de Constitution, par M. Mounier lui-même, si nous n'avions les principes et les droits éternels des nations : un peuple peut exister comme il lui plaît; il peut se constituer de la manière qu'il trouve plus propre à son bonheur...

      Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin

      page 345
      Speaker: Chasset
      ...tre plaisir. Est-ce sous les yeux d'une nation assemblée et qui fait ses lois, qu'une ... ... même pas pu faire oublier à la chancellerie la vieille formule : car tel est notre plaisir. Est-ce sous les yeux d'une nation assemblée et qui fait ses lois, qu'une pareille expression doit être employée par le pouvoir exécutif?
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... constituant dans ses rapports entre la nation et son délégué. Si le délégué, si le Ro... L'Assemblée a été autorisée à fixer le pouvoir constituant dans ses rapports entre la nation et son délégué. Si le délégué, si le Roi persistait dans ses refus, bientôt le germe du patriotisme serait étouffé, et ...

      Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin

      page 346
      Speaker: Camus
      ... dangers : les finances et l'état de la nation. Mais avant tout, vous devez avoir une ... Vous êtes placés entre deux dangers : les finances et l'état de la nation. Mais avant tout, vous devez avoir une Constitution ; c'est le vœu de vos commettants; ainsi, il faut régler la manière...

      Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin

      page 348
      Speaker: Le Président
      ...is m'environner des représentants de la nation et m'éclairer de leurs conseils dans ce... ...bre de membres. Le Roi lui a dit : « Je vous ai fait appeler, parce que je voulais m'environner des représentants de la nation et m'éclairer de leurs conseils dans cette circonstance difficile ; mais M. de Lafayette est arrivé avant vous et je l'...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... scandaleux que les représentants de la nation peuvent discuter avec sagesse; et j'esp... ...leries les étrangers répandus dans la salle. Ce n'est pas au milieu d'un tumulte scandaleux que les représentants de la nation peuvent discuter avec sagesse; et j'espère que les amis de la liberté ne sont pas venus ici pour gêner la liberté de l'...
    • Séance du mardi 6 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (24)

      Séance du mardi 6 octobre 1789, au matin

      page 349
      Speaker: Le Président
      ...me les conseils des représentants de la nation dans les circonstances actuelles. annonce que le Roi réclame les conseils des représentants de la nation dans les circonstances actuelles.

      Séance du mardi 6 octobre 1789, au matin

      page 350
      Speaker: L'abbé d'Eymar
      ...Roi inséparable des représentants de la nation, pendant la session actuelle ; elle cro... ...r lequel l'Assemblée nationale vient de déclarer unanimement la personne de son Roi inséparable des représentants de la nation, pendant la session actuelle ; elle croit manifester un vœu digne du cœur de Votre Majesté, et consolant pour elle dans...

      Séance du mardi 6 octobre 1789, au matin

      page 351
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...nce dans les sentiments d'honneur de la nation française, ordonne que chacun, en annon... ...ion conforme aux propositions ci-dessus indiquées. L'Assemblée, pleine de confiance dans les sentiments d'honneur de la nation française, ordonne que chacun, en annonçant la contribution, s'exprimera de la manière suivante :

      Séance du mardi 6 octobre 1789, au matin

      page 352
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...s, si nous pouvions le «is-stmuler ; la nation va s'élever aux plus glorieuses destiné... « Nous vous trahirions, si nous pouvions le «is-stmuler ; la nation va s'élever aux plus glorieuses destinées, ou se précipiter dans un gouffre d'infortunes.

      Séance du mardi 6 octobre 1789, au matin

      page 353
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...le vôtre. L'attachement universel de la nation pour l'auteur de ce plan nous a paru le... ...oirs, nous avons suivi le sentiment de la confiance, en préjugeant qu'il serait le vôtre. L'attachement universel de la nation pour l'auteur de ce plan nous a paru le gage de la réussite, et nous avons embrassé sa longue expérience comme un guide...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...e ne pas douter de son succès. Quand la nation s'élance du néant de la servitude vers ... ...esure dépend de leur patriotisme. Il nous est donc permis, il nous est ordonné de ne pas douter de son succès. Quand la nation s'élance du néant de la servitude vers la création de la liberté ; quand la politique va concourir avec la nature au dé...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...nnant la joie d'avoir guidé toute votre nation dans la carrière du bien public. ...faits comme vous désirez qu'on vous les rende, en imitant vos vertus, en vous donnant la joie d'avoir guidé toute votre nation dans la carrière du bien public.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...s de mes semblables? Serions-nous cette nation a qui ses ennernis même accordent la fi...
      ...gers pouvaient nous flétrir du litre de nation banqueroutière, et nous accuser dji n'a...
      ...ême : J'ai contribué pour ma part a empoisonner l'existence de plusieurs millions de mes semblables? Serions-nous cette nation a qui ses ennernis même accordent la fierté de l'honneur, si les étrangers pouvaient nous flétrir du litre de nation banqueroutière, et nous accuser dji n'avoir repris notre liberté et nos forces que pour commettre des attentats dont le...

      Séance du mardi 6 octobre 1789, au matin

      page 356
      Speaker: Duclos-Dufresnoy
      ...e,cette caisse pourra alors donner à la nation les premiers secours, les premiers moye... ...augmentant successivementetannuellement lesforces réelles de la caisse d'escompte,cette caisse pourra alors donner à la nation les premiers secours, les premiers moyens nécessaires pour des préparatifs de guerre, moyens qui en imposent à 1 ennemi...
      Speaker: Duclos-Dufresnoy
      Le premier, la nation ne sera grevée d'aucun remboursement su... Le premier, la nation ne sera grevée d'aucun remboursement sur ces 182 millions, mais conservera seulement la faculté de le faire dès l'insta...

      Séance du mardi 6 octobre 1789, au matin

      page 357
      Speaker: Duclos-Dufresnoy
      ...era d'année en année, jusqu'à ce que la nation juge convenable de se libérer de ce prê... Cette avance se continuera d'année en année, jusqu'à ce que la nation juge convenable de se libérer de ce prêt.
      ...méraire et de régénérer le crédit de la nation et de la caisse d'escompte, c'est de re... ... des principaux moyens de rendre de l'activité à lacirculation interceptée du numéraire et de régénérer le crédit de la nation et de la caisse d'escompte, c'est de rendre inviolable le payement, à bureau ouvert, des intérêts de la dette publique....

      Séance du mardi 6 octobre 1789, au matin

      page 359
      Speaker: Duclos-Dufresnoy
      ...s, elle aura encore, en créances sur la nation converties en effets au porteur et disp... ...s, formant une partie des fonds que la caisse d'escompte possède dans ses coffres, elle aura encore, en créances sur la nation converties en effets au porteur et disponibles 252 millions de capitaux, savoir : , .

      Séance du mardi 6 octobre 1789, au matin

      page 361
      Speaker: Duclos-Dufresnoy
      ...ont intérêt de continuer ce prêt, et la nation de le conserver, attendu son modique in... Gonséquemment les actionnaires auront intérêt de continuer ce prêt, et la nation de le conserver, attendu son modique intérêt de 3 0/0.

      Séance du mardi 6 octobre 1789, au matin

      page 363
      Speaker: Duclos-Dufresnoy
      ...particulier ; elle sera à l'égard de la nation, ce qu'elle est à l'égard des particuli... ...e peut conserver, et la première dénomination, et son caractère d'établissement particulier ; elle sera à l'égard de la nation, ce qu'elle est à l'égard des particuliers, une caisse de secours. Elle sera la sous-caisse de la caisse nationale; ell...
      « Les banques publiques fournissent aux nations emprunteuses et obérées un moyen de res... « Les banques publiques fournissent aux nations emprunteuses et obérées un moyen de ressource et d'économie. (1) Ce document n'a pas été inséré an Moniteur.
      ...x et celui (1) Traité des richesses des nations. ...aniques, supprime les anciennes machines, et ajoute la différence entre leur prix et celui (1) Traité des richesses des nations.
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 showing 10 of 50 results view all
    • Séance du jeudi 12 novembre 1789

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 1
      Speaker: Thouret
      ...e la Constitution, premier besoin de la nation, et seul gage du retour de la sécurité ... L'établissement de la Constitution, premier besoin de la nation, et seul gage du retour de la sécurité publique, devient de jour en jour plus pressant. Agréez que j'use spécialement d...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 2
      Speaker: Salomon de la Saugerie
      ...gale et préjudiciable aux- droits de la nation- ... au doublement de la province, faite par la commission intermédiaire, comme illégale et préjudiciable aux- droits de la nation-
      Speaker: Salomon de la Saugerie
      « Nosseigneurs, aucune partie de la nation ne « réclamera vainement ses droits aup... « Nosseigneurs, aucune partie de la nation ne « réclamera vainement ses droits auprès de l'As-« semblée de ses représentants (2). »

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 8
      Speaker: Le baron de Menou
      ...pas lorsqu'il s'agit d'un crime de lèse-nation que des législateurs doivent s'attendri...
      ... ceux qui sont accusés du crime de lèse-nation.
      ... ne pourra plus être remis en question pendant la durée de la session. Ce n'est pas lorsqu'il s'agit d'un crime de lèse-nation que des législateurs doivent s'attendrir. Ce n'est pas le sentiment, c'est la justice qu'il faut consulter. Si les magi...
      ...ce à la Chambre des vacations du parlement de Rouen, on ouvre les prisons à tous ceux qui sont accusés du crime de lèse-nation.

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 9
      Speaker: Le Chapelier
      ... parlement de Rouen avaient manqué à la nation ; notre devoir envers elle est d'examin... ...gislateurs. Nous avons dû voir que les magistrats de la Chambre des vacations du parlement de Rouen avaient manqué à la nation ; notre devoir envers elle est d'examiner si nous devons rétracter notre décret, quand il s'agit du salut public. Dans ...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 11
      ... Assemblée, qui, aux yeux de toutes lés nations, a pris et renouvelé l'honorable engage... ...s pas une injustice, mais une atrocité : et puis-je la craindre de la part d'une Assemblée, qui, aux yeux de toutes lés nations, a pris et renouvelé l'honorable engagement dé faire des heureux, et non pas des victimes?

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 13
      Malheur et trois fois malheur aux nations dont les représentants et les mandatair...
      ...'est la justice qui élève en gloire les nations, et qu'elles sont tôt ou tard punies de...
      Malheur et trois fois malheur aux nations dont les représentants et les mandataires regarderaient la religion comme un hors-d'œuvre dans leur législation ; qui c...
      ...doivent servir de base et de règle à toute sage politique : la première, que « c'est la justice qui élève en gloire les nations, et qu'elles sont tôt ou tard punies de leurs désordres par d'affreuses calamités (1) ; » la seconde, qu'il n*y a ni ju...
      ...ieux et de tous les temps, que dans lés nations, non plus que dans les individus, il ne... ...nes mœurs ; et il est certain par la raison comme par l'expérience de tous les lieux et de tous les temps, que dans lés nations, non plus que dans les individus, il ne peut y avoir ni mœurs, ni morale sans religion. C'est elle qui commande et qui ...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 15
      ...lle fois, rien de plus nécessaire à une nation que la pureté des mœurs : elles peuvent... On l'a dit et prouvé mille fois, rien de plus nécessaire à une nation que la pureté des mœurs : elles peuvent tenir lieu des lois, et de tous les autres appuis; mais nulle autre ressource n...
      ...on ou au rétablissement des mœurs d'une nation, mais si l'on peut raisonnablement espé...
      ...ommunautés, à les avilir aux yeux de la nation, à démolir une partie des monastères, à...
      ...éfendre de la contagion des mauvais exemples, peuvent contribuer à la conservation ou au rétablissement des mœurs d'une nation, mais si l'on peut raisonnablement espérer cet heureux effet des instituts religieux ; si des législateurs qui connaiss...
      ... qui ne travaille que pour le bien public, doivent s'appliquer à affaiblir les communautés, à les avilir aux yeux de la nation, à démolir une partie des monastères, à préparer la ruine des autres; ou s'ils ne doivent pas plutôt prendre les voies ...
      ... heureuse influence sur les mœurs de la nation. Répandus sur toute la surface du royau...
      ...les pasteurs à purifier la masse de* la nation de tant de vices qui la corrompent et l...
      ...mettre de cette révolution, difficile, il est vrai, mais non impossible, la plus heureuse influence sur les mœurs de la nation. Répandus sur toute la surface du royaume, les monastères seront comme un précieux ferment, propre à échauffer, à ranim...
      ...a ferveur de leurs prières, l'ascendant de leurs exemples, aideront puissamment les pasteurs à purifier la masse de* la nation de tant de vices qui la corrompent et la déshonorent. Us ramèneront parmi nous les vertus que l'impiété décrie et banni...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 17
      ...lergé sont passés entre les mains de la nation, et que l'humiliation réelle ou prétend... ... demander si cette disette ira toujours croissant, maintenant que les biens dû clergé sont passés entre les mains de la nation, et que l'humiliation réelle ou prétendue d'être salarié par elle est placée comme un épouvan-tail à la porte du sanctu...
      ... mis leurs biens à la disposition de la nation : aucun d'eux n'avait du superflu quand... ...une vie dure et laborieuse, aient vu sans regret et sans murmure le décret qui a mis leurs biens à la disposition de la nation : aucun d'eux n'avait du superflu quand leur corps jouissait de ses biens ; aucun d'eux ne manquera du nécessaire, parc...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 18
      Que la nation n'a pas d'intérêt général à conserver l... Que la nation n'a pas d'intérêt général à conserver le régime prohibitif, quant aux subsistances;

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 19
      ... quel avantage pourrait-il être pour la nation d'accepter une offre qui ne servirait q... ... bénéfice quelconque, le seul but de ses opérations mercantiles; qu'en effet, de quel avantage pourrait-il être pour la nation d'accepter une offre qui ne servirait qu'à faire payer aux colons la farine le double, le triple de ce que la leur vend...
      ...valeur en denrées, pour le compte de la nation. ...les iraient chercher aux Etatsrljnis, et dont elles rapporteraient en France la valeur en denrées, pour le compte de la nation.

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 20
      ...rrait faire sur les représentants d'une nation douce et compatissante: et en vous prés... Le commerce a senti l'effet que cette peinture pourrait faire sur les représentants d'une nation douce et compatissante: et en vous présentant un tableau rapide de la colonie de Saint-Domingue, il a cherché à diminue...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 22
      ...s cependant, qu'il' est probable qu'une nation juste et généreuse comme la nation française ne voudra pas, en conservant ... Sur la quatrième, qu'ils sentent toute la difficulté dé son exécution; mais cependant, qu'il' est probable qu'une nation juste et généreuse comme la nation française ne voudra pas, en conservant le régime qui existe depuis si longtemps pour les îles (régime, pour le dire en ...
    • Séance du vendredi 20 novembre 1789

      - search term matches: (47)

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 128
      Speaker: Salomon
      ...particuliers, espérant néanmoins que la nation maintiendra dans leurs provinces, leurs... ...ionale. Elle renonce en conséquence à tous ses droits, privilèges et exemptions particuliers, espérant néanmoins que la nation maintiendra dans leurs provinces, leurs coutumes pour ce qui regarde les droits successifs.
      Speaker: Salomon
      ...e regardant comme un attentat contre la nation, contre les habitants de la Normandie, ... ...ère la plus forte, l'arrêté de la chambre des vacations du parlement de Rouen, le regardant comme un attentat contre la nation, contre les habitants de la Normandie, que l'on a osé mettre en jeu dans un acte de cette importance, sans leur assenti...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 129
      Speaker: Salomon
      . « Quoil la nation, par l'organe de ses représentants légi... . « Quoil la nation, par l'organe de ses représentants légitimement élus, aura manifesté sa volonté, le monarque aura sanctionné le décret ...
      Speaker: Salomon
      ...s d'un aveuglement absolu, comme si une nation entière, longtemps malheureuse, longtem... ...raindra pas d'avancer que la plupart dés citoyens semblent volontairement frappés d'un aveuglement absolu, comme si une nation entière, longtemps malheureuse, longtemps esclave, pouvait se méprendre sur ses véritables intérêts.
      Speaker: Salomon
      ... dénoncer ainsi les représentants de la nation à la nation elle-même pour tâcher de leur faire per... ...écréta ne tend qu'à établir plus que jamais l'anarchie dans le royaume ; et elle dénoncer ainsi les représentants de la nation à la nation elle-même pour tâcher de leur faire perdre une confiance méritée par des actes multipliés de dévouement, de patriotisme...
      Speaker: Salomon
      ... elle feindra d'oublier que, dès que la nation a choisi librement ses représentants, i...
      ... la liberté et leur apprendre que si la nation a trouvé dans cette auguste Assemblée d...
      ...nt où elle transcrit Une loi qui blesse son orgueil et choque son amour-propre ; elle feindra d'oublier que, dès que la nation a choisi librement ses représentants, ils ont le pouvoir de changer, de modifier pour ses intérêts les lois existantes....
      ...d'une production incendiaire, inconséquente et irréfléchie, rassurer les amis de la liberté et leur apprendre que si la nation a trouvé dans cette auguste Assemblée des défenseurs intrépides de ses droits, elle y trouvera aussi de juste vengeurs.
      Speaker: Salomon
      ...atrie, des droits et de la glçire de la nation, les auteurs et adhérents dudit arrêté,... ...ations du parlement de Rouen du 6 novembre et que nous déclarons ennemis de la patrie, des droits et de la glçire de la nation, les auteurs et adhérents dudit arrêté, que nous livrons avec tous les bons Français à la honte, à l'indignation et au ...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 130
      Speaker: Le Président
      ...anque nationale, sous la garantie de la nation. ...ion du mémoire du ministre des finances pour convertir la caisse d!Escompte en banque nationale, sous la garantie de la nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ionale, et d'accordèr la garantie de la nation aux transactions que cette banque sera ... ...us commande impérieusement de transformer la caisse d'escompte en une Banque nationale, et d'accordèr la garantie de la nation aux transactions que cette banque sera destinée à consommer.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...es besoins, il faut que le crédit de la nation fasse pour la Banque ce qu'il a paru au ministre que la nation ne pourrait pas faire pour elle-même. ...e et de crédit : pour que la caisse, puisse nous aider dans l'un ou l'autre de ces besoins, il faut que le crédit de la nation fasse pour la Banque ce qu'il a paru au ministre que la nation ne pourrait pas faire pour elle-même.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...re a fait la base de son mémoire. Si la nation ne méritait pas encore aujourd'hui un t... ...tout entière sur une supposition qui détruit nécessairement celle dont le ministre a fait la base de son mémoire. Si la nation ne méritait pas encore aujourd'hui un très-grand crédit, nulle espèce de succès ne pourrait accompagner les mesures que...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 131
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...s l'usage de ce papier? Le crédit de la nation. Un décret spécial de votre part, sanct... ...le motif de, la confiance que la capitale et les provinces pourraient placer dans l'usage de ce papier? Le crédit de la nation. Un décret spécial de votre part, sanctionné par le Roi, la rendrait caution de ces billets. Ils seraient revêtus d'un ...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...Messieurs, osons sentir enfin que notre nation peut s'élever jusqu'à se passer, dans l... Osons, Messieurs, osons sentir enfin que notre nation peut s'élever jusqu'à se passer, dans l'usage dé son crédit,, d'inutiles intermédiaires. Osons croire que toute économi...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 132
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...tage. Or, de tous les pâsse-temps d'une nation, c'est là le plus dispendieux. Nous dev... ...: 1° de morceler les actions, c'est-à-dire, de multiplier les aliments de l'agiotage. Or, de tous les pâsse-temps d'une nation, c'est là le plus dispendieux. Nous devons donc, en économes sages, mettre en ligne de compte cette dépense, quand nous...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...r des agioteurs; c'est beaucoup pour la nation. Mais voulez-vous connaître la conséque...
      ...e^pourrait être altéré ou perdu, que la nation ne serait pas quitte envers les actionn...
      ...ionale, nous assurions encore 6 0/0 d'intérêt à ses actionnaires : c'est peu pour des agioteurs; c'est beaucoup pour la nation. Mais voulez-vous connaître la conséquence nécessaire de cet encouragement? Il enhardira lès opérations de la Banque, q...
      ...lions, pour l'intérêt à 6 0/0 de 37,500 actions ; car enfin le fonds de la Banque^pourrait être altéré ou perdu, que la nation ne serait pas quitte envers les actionnaires : autre dépense à mettre en ligne de compte pour évaluer le bas intérêt au...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 133
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ent nos commettants, vous voulez que la nation se rende solidaire pour, les engagement... « Quoi! nous diraient nos commettants, vous voulez que la nation se rende solidaire pour, les engagements d'une Banque assise au centre de l'agiotage? Avez-vous donc mesuré l'étendue d...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...alors, non-seulement s'il convient à la nation de contractér de tels engagements, mais... « Le ministre prétend-il qu'elles soient éternelles? nous demandons alors, non-seulement s'il convient à la nation de contractér de tels engagements, mais encore, s'ils n'entraînent pas les .conséquences les plus effrayantes? Car enfi...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... l'engagement qu'on ferait prendre à la nation d'assurer à jamais aux actionnaires 9 m... ...même un principe de dilapidation; et il faut encore ajouter à cette grave erreur l'engagement qu'on ferait prendre à la nation d'assurer à jamais aux actionnaires 9 millions de revenus annuels pour l'intérêt de leurs actious.

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 134
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ..., il faudra que ce soit aux frais de la nation qu'il se rétablisse! §gi|li maintenir, il faudra que ce soit aux frais de la nation qu'il se rétablisse! §gi|li
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...e nationale des profits, ou pour que la nation ne garantisse pas sans caution 250 mill... ...a ruine dë ce royaume.Çonsentirions-nous à les perpétuer pour assurer à la Banque nationale des profits, ou pour que la nation ne garantisse pas sans caution 250 millions de billets?

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 135
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...articulière, sous la surveillance de la nation. ...es intérêts seront séparés des autres dépenses, et soumis à uné administration particulière, sous la surveillance de la nation.
      Speaker: Lavenue
      ...roisième fois, et à faire partager à la nation le déshonneur d'une banqueroute "i épui... 2° Il expose cette caisse à faillir une troisième fois, et à faire partager à la nation le déshonneur d'une banqueroute "i épuisons-nous plutôt en Sacrifices pour que notre liberté soit pure et que notre hon...
      3 II expose là nation à l'agiotage, qui a dé- (1) Le Moniteur... 3 II expose là nation à l'agiotage, qui a dé- (1) Le Moniteur ajoute au discours de M. de Mirabeau les alinéas suivants, qui ne figurent ni d...
      ... besoin d'une banque pour la dette ; la nation est l'origine de tout crédit, elle n'a ... ... voulu, mettre la caisse d'escompte au rang des créanciers de l'Etat. On n'a pas besoin d'une banque pour la dette ; la nation est l'origine de tout crédit, elle n'a pas besoin d'acheter le crédit qu'on n'aurait pas sàn9 elle.»

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 136
      Speaker: Lavenue
      ...éditerait le sceau et les billets de la nation. voré la substance du peuple, et qui avilirait et discréditerait le sceau et les billets de la nation.
      Speaker: Camus
      ...compté,'cet administrateur a dit que la nation a délégué, à cet établissement, par déc...
      ...9 de ce décret, et il en résulte que la nation n'a pas fait dé délégation et que, s?il...
      ...s un discours prononcé par M. Lavoisier à l'assemblée générale dé la caisse d'escompté,'cet administrateur a dit que la nation a délégué, à cet établissement, par décret, du 6 octobre, 60 millions sur la contribution patriotique. J'ai lu les. articles 18 et 19 de ce décret, et il en résulte que la nation n'a pas fait dé délégation et que, s?il a été pris des arrangements, l'Assemblée doit en être instruite par ses commiss...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 137
      Speaker: Dupont
      ...coup plus favorable que le crédit de la nation elle-même. ...nsi le crédit de la caisse d'escompte, tant décriée, est dans une situation beaucoup plus favorable que le crédit de la nation elle-même.

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 138
      Speaker: Dupont
      ...ne confiance ; elle ne peut prêter à la nation que le crédit de la nation elle-même; et il y a, pour la nation, une sorte d'avilissement à y avoir rec... ...ans un état, absolument contraire au but de son institution. Elle ne mérite aucune confiance ; elle ne peut prêter à la nation que le crédit de la nation elle-même; et il y a, pour la nation, une sorte d'avilissement à y avoir recours. » ; :
      Speaker: Dupont
      ...statent l'impossibilité ; et lorsqu'une nation a sanctionné d'avance cette impossibili... ...s qui ne peuvent être remplies, et dont leurs prospectus comme leurs statuts constatent l'impossibilité ; et lorsqu'une nation a sanctionné d'avance cette impossibilité, elle ne doit pas être étonnée de la voir se manifester plus tôt ou plus tard...
      Speaker: Dupont
      Une nation ou un gouvernement, en prenant sous leu... Une nation ou un gouvernement, en prenant sous leur protection rétablissement d'une banque, déclarent donc implicitement que la ba...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 140
      Speaker: Dupont
      Chez les nations emprunteuses, l'Etat ne devant jamais s...
      ... être une excellente ressource pour une nation, obérée, pressée dans ses engagements, ...
      Chez les nations emprunteuses, l'Etat ne devant jamais sans qu'une multitude de particuliers se doivent aussi mutuellement des sommes tr...
      ...s peut avoir un beaucoup plus grand emploi. C'est ce qui fait qu'une banque peut être une excellente ressource pour une nation, obérée, pressée dans ses engagements, et qui, ayant une grande masse de dettes exigibles ; ne peut néanmoins les solde...
      Speaker: Dupont
      ...ntage immense que la franchise de notre nation a sur la politique mystérieuse de nos v... ...mptes avant qu'elle fût dans l'impuissance de le faire ; nouvel exemple de l'avantage immense que la franchise de notre nation a sur la politique mystérieuse de nos voisins.

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 141
      Speaker: Dupont
      ...z aux titres actuels de créances sur la nation d'autres titres de créances sans intérê... ... tous ces milliards ne seraient qu'une banqueroute, par laquelle vous suppléeriez aux titres actuels de créances sur la nation d'autres titres de créances sans intérêt, ou avec un intérêt plus faible que celui qué produisent aujourd'hui les ancie...
      Speaker: Dupont
      ...ines n'est pas faisable aujourd'hui. La nation y éprouverait une perte excessive. Les ...
      ... conditions soient avantageuses pour la nation et attrayantes pour les prêteurs, sans ...
      ...emandé trop de billets. pour le débouché qu'il leur ouvre. L'aliénation des domaines n'est pas faisable aujourd'hui. La nation y éprouverait une perte excessive. Les domaines ne sont point en valeur. Il faut attendre que les assemblées, administr...
      ...dopter son plan qu'à la charge qu'il sera constamment ouyert un emprunt dont les conditions soient avantageuses pour la nation et attrayantes pour les prêteurs, sans être immorales.
      Speaker: Dupont
      ...us indigne de vous et de la majesté des nations. Mais si la caisse d'escompte est irrép... ...l'un et sur l'autre à la fois : conduite qui me semble à tous les égards bien plus indigne de vous et de la majesté des nations. Mais si la caisse d'escompte est irréprochable, et j'avoue qu'elle me parait plus qu'irréprochable, qu'elle me paraîtl...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 142
      ...échapper à la nécessité de consulter la nation, si elle n'a pas élevé les moyens des v...
      ...é secourues, si lës représentants de la nation française ont été assemblés, si une foi...
      ... était l'intérêt du despotisme et l'espoir de l'âristocratie, ne les a pas fait échapper à la nécessité de consulter la nation, si elle n'a pas élevé les moyens des vizirs fort' au-dessus de leurs dépensés; si la probité du Roi et celle du ministre ont été secourues, si lës représentants de la nation française ont été assemblés, si une fois réunis ils ont ce senti qu'ils devaient être, si le clergé n'est plus (1)........

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 143
      Speaker: Dupont
      Ce n'est pas que je prétende qu'une nation doive être asservie, même par la reconn...
      ...s, ne doit pas être le guide unique des nations; je dis que les considérations morales ...
      Ce n'est pas que je prétende qu'une nation doive être asservie, même par la reconnaissance ; mais je dis que l'arithmétique, dont vous avez daigné remarquer que je ne négligeais pas le secours, en soumettant mes idées a vos lumières, ne doit pas être le guide unique des nations; je dis que les considérations morales ont aussi leur poids, que c'est principalement par elles que l'on gouverne les e...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 145
      ... Mais, Messieurs, un représentant de la nation doit à l'Assemblée nationale, à un ministre même, à la probité duquel toute la nation rend hommage, au meilleur, au plus vert... ... tout concourt à faire regarder comme audacieux l'homme qui ose se le permettre. Mais, Messieurs, un représentant de la nation doit à l'Assemblée nationale, à un ministre même, à la probité duquel toute la nation rend hommage, au meilleur, au plus vertueux des rois, enfin, à son devoir, le développement des erreurs des administrat...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 146
      ...r un seul écu dans le royaume. Quoil la nation tout entière serait^elle assemblée ...nge, à celui de 7, où serait le taux du dividende, et cela sans avoir fait entrer un seul écu dans le royaume. Quoil la nation tout entière serait^elle assemblée
      ...a détruit les finances de la France, la nation serait-elle injuste si elle détruisait ... ...de l'Etat, pour accroître la leur? et lorsqu'elle est fondée sur un système qui a détruit les finances de la France, la nation serait-elle injuste si elle détruisait à son tour cet établissement, en garantissant aux actionnaires leurs fonds laiss...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 147
      ...n établissement qui fera des prêts à la nation à 3 0/0? Quelle opinion a-t-on donc d'h... ...une caisse' vraiment nationale ; qu'il serait bien plus avantageux de soutenir un établissement qui fera des prêts à la nation à 3 0/0? Quelle opinion a-t-on donc d'hommes auxquels on présente de semblables appâts ?
      ...or de ces sommes immenses fournies à la nation? pourquoi ne pas ajouter aux avantages que recueillera la nation le produit de 7 0/0, réduit à 1 0/0 net... ... ne sera-t-il pas de valoir à la caisse d'escompte 7 0/0, même en aidant le Trésor de ces sommes immenses fournies à la nation? pourquoi ne pas ajouter aux avantages que recueillera la nation le produit de 7 0/0, réduit à 1 0/0 net pour elle, jusqu'à Pépoque où elle aura remboursé aux actionnaires les capitaux...
      ...les représentants éclairés d'une grande nation. ... dirigeront pas ? De semblables amorces ne peuvent être un appât séduisant pour les représentants éclairés d'une grande nation.
      La caisse qui appartiendrait à la nation, donnerait autant de moyens de diminuer... La caisse qui appartiendrait à la nation, donnerait autant de moyens de diminuer l'intérêt de la créance" publique, que cette caisse appartenant à des capitalis...
      ... qui ne pourront être responsables à la nation, ne pourra-t-elle pas faire des prêts à...
      ... monarque qui nous gouverne, ôtent à la nation toute crainte à cet égard ; mais ses re...
      ...nconvénient doit vous décider à la rejeter sans retour. Entre les mains d'hommes qui ne pourront être responsables à la nation, ne pourra-t-elle pas faire des prêts à un Roi qui pourrait se servir dë ses fonds pour acheter les moyens de vous asservir ? La probité, la pureté des intentions du monarque qui nous gouverne, ôtent à la nation toute crainte à cet égard ; mais ses représentants doivent porter leurs regards dans l'avenir et prévoir d'avance les p...
      ...ués choisis par les représentants de la nation et comptables à eux seuls. ...it, contiendra le numéraire du royaume, ne peut être qu'entre les mains de délégués choisis par les représentants de la nation et comptables à eux seuls.
      Si une caisse appartenant à la nation est préférée, ce que je désire Vivement... Si une caisse appartenant à la nation est préférée, ce que je désire Vivement, ce ne sera pas des billets d'Etat qu'il faudra créer, mais un papier qui, mis ...
      Si la nation doit cautionner les billets d'un établi... Si la nation doit cautionner les billets d'un établissement, ce doit être de celui qui l'enrichira, car il faudrait qu'ëlle fût frap...
      ...le, par l'appât de s'enrichir. Quoi! la nation aurait-elle déjà oublié la chute de M. ... ...isins, aux dépens des mauvais spéculateurs et des hommes séduits, dans la capitale, par l'appât de s'enrichir. Quoi! la nation aurait-elle déjà oublié la chute de M. de Saint-JameS, celle de M. de Sérilly, et de tant d'autres, dont l'agiotage a h...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 148
      ... on exalte les obligations que lui a la nation : je vais tracer d'un trait de plume le... (1) On vante aujourd'hui les grands services qu'a rendus la caisse d'escompte, on exalte les obligations que lui a la nation : je vais tracer d'un trait de plume le tarif de la reconnaissance qu'elle doit lui conserver. Un établissement que la ...
      et la crise où se trouve la nation, que ses opérations causent en partie l... et la crise où se trouve la nation, que ses opérations causent en partie l'extraction du numéraire, et l'embarras et le discrédit qui se font ressentir da...
      ...vraiment nationale à cette époque où la nation se lépond à elle-même de son papier, ét...
      ... numéraire, mais dans les caisses de la nation. 11 n'est plus qu'un instant pour ne pa...
      ... de la prudence des représentants de la nation de laisser cette possibilité!? n'en ser...
      ... caisses du Trésor public. Et moi je répondrai : mais si le papier d'une caisse vraiment nationale à cette époque où la nation se lépond à elle-même de son papier, était en circulation, il acquitterait, comme le papier de la caisse d'escompte, to...
      ...ition, ce ne serait point dans les caisses de la caisse d'escompto que serait le numéraire, mais dans les caisses de la nation. 11 n'est plus qu'un instant pour ne pas consommer la ruine de la France : une spéculation fausse de plus, et c'en est ...
      ...oujours la loi ? ne seront ils pas les maîtres de l'extraire du royaume ? est-il de la prudence des représentants de la nation de laisser cette possibilité!? n'en seront-ils pas comptables à leurs commettants ? C'est dans cet instant que je me pl...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 149
      ...tionale, serait décréter la ruine de la nation, en investissant par ce décret, les cap... Je le répète : décréter la caisse d'escompte, caisse nationale, serait décréter la ruine de la nation, en investissant par ce décret, les capitalistes actionnaires de cette caisse, d'un crédit public prépondérant. Pour vo...
      ...caisse n'appartient pas réellement à la nation ; examinons celui qu'elle a produit : c... ...sse d'escompte une caisse nationale, produirait un plus heureux effet, si cette caisse n'appartient pas réellement à la nation ; examinons celui qu'elle a produit : cet effet, le voici.
      ...ce en France ! Dans un seul instant, la nation mettrait son numéraire et sa fortune au... (1) Combien ces fautes seraient-elles d'une plus grande conséquence en France ! Dans un seul instant, la nation mettrait son numéraire et sa fortune au pouvoir de la prétendue caisse nationale ; les assignations indispensables, pro...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 150
      ... d'avoir laissé les représentants de la nation dans l'ignorance des effets funestes qu... ...écret porté par l'Assemblée nationale, je ne veux pas éprouver l'éternel remords d'avoir laissé les représentants de la nation dans l'ignorance des effets funestes que j'appris à connaître en Angleterre, en Hollande, en Allemagne et en France mêm...
      ...rrait, en effet, faire des avances à la nation. Mais ce ne serait autre chose que le s... ... celte disposition pour le versement des fonds au Trésor public : alors elle pourrait, en effet, faire des avances à la nation. Mais ce ne serait autre chose que le système d'emprunt, ramené, il est vrai, sous une forme moins onéreuse, puisque le...
      ...ces vérités; et puisque l'intérêt d'une nation qui s'abandonne à lui doit lui être che...
      ...ionale tourne en entier au profit de la nation?
      Le ministre des finances doit, plus que personne, être frappé de l'évidence de ces vérités; et puisque l'intérêt d'une nation qui s'abandonne à lui doit lui être cher, ne doit-il pas désirer que le succès d'un établissement de banque nationale tourne en entier au profit de la nation?
      ...s billets de la caisse appartenant à la nation, mis en circulation ? Il me semble, au ... ... arrêté par la difficulté de se procurer les fonds nécessaires pour escompter les billets de la caisse appartenant à la nation, mis en circulation ? Il me semble, au contraire, que rien ne serait plus aisé que de se procurer ces fonds.
      ...able caisse est le seul moyen qu'ait la nation d'atteindre les fonds des capitalistes ... L'établissement d'une semblable caisse est le seul moyen qu'ait la nation d'atteindre les fonds des capitalistes et de les faire contribuer aux charges publiques. En effet cette caisse, une foi...

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 151
      ...c une Assemblée des représentants de la nation l'établissement proposé ne peut avoir n... Vous jugerez, Messieurs, qu'avec une Assemblée des représentants de la nation l'établissement proposé ne peut avoir ni inconvénient, ni dangers, surtout en séparant, comme l'a établi le, comité de ...
      Le sort de la nation est dans les mains du premier ministre ...
      ...nt tous intérêts autres que, ceux de la nation, il n'aura qu'une seule perspective, ce...
      Le sort de la nation est dans les mains du premier ministre des finances ; aucun bien ne peut se faire que par lui. Investi d'une confiance ...
      ...ommes animés du désir du bien public, doivent attendre de ce ministre, qu'oubliant tous intérêts autres que, ceux de la nation, il n'aura qu'une seule perspective, celle d'assurer un bonheur durable à un grand peuple qui s'est abandonné à lui.
      Je propose : premièrement, que la nation rembourse aux actionnaires de la caisse... Je propose : premièrement, que la nation rembourse aux actionnaires de la caisse d'escompte les fonds d'avarices avec lesquels ils l'ont formée, et leur en paye...
      Troisièmement, que la nation se charge dé toutes les lettres de chan... Troisièmement, que la nation se charge dé toutes les lettres de change ^escomptées par la caisse d'escompte sans exiger aucune indemnité des actionn...
      ...lle des fonds des actionnaires, dont la nation leur payerait l'intérêt. ... qu'il reste en numéraire, ou engagements du Trésor public, une somme égale à celle des fonds des actionnaires, dont la nation leur payerait l'intérêt.
      ...blic qui seul peut régénérer une grande nation, que de voir un Roi qui, lassé de tant ...
      ...voulant le rendre immuable, assemble sa nation, pour discuter, régler elle-même, et av...
      ... cqntradiction, restaureront une grande nation, rendront au Roi le calme et le bonheur...
      ...t, dis-je, pour animer tout ce qui composera les Etats généraux de cet esprit public qui seul peut régénérer une grande nation, que de voir un Roi qui, lassé de tant de recherches vaines, persévérant dans son ardent désir de faire le bonheur de ses peuples, voulant le rendre immuable, assemble sa nation, pour discuter, régler elle-même, et avec lui, ses véritables intérêts? c'est là le résumé du rapport de l'administrate...
      ...êteront, se promulgueront les lois, les règlements sages, qui n'éprouvant pas de cqntradiction, restaureront une grande nation, rendront au Roi le calme et le bonheur, à sa couronne son lustre antique, la prépondérance qu'elle ne pouvait

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 152
      ..., fixe ses regards sur la France, et la nation assemblée va déployer uu caractère de g... perdre que par des conseils erronés ; l'Europe attentive, fixe ses regards sur la France, et la nation assemblée va déployer uu caractère de grandeur, de sagesse et de force, seul capable de soutenir cette importante révol...
      ...nes à jamais de la reconnaissance de la nation, ont été les premiers à donner les cons...
      ... dignes de la confiance du Roi et de la nation.
      ...dre qui doit naître des Etats généraux permanents, et les ministres actuels, dignes à jamais de la reconnaissance de la nation, ont été les premiers à donner les conseils qui tendent àxette régénération, prouvant par ce sacrifice combien ils sont dignes de la confiance du Roi et de la nation.
      ...ne banque nationale, administrée par la nation elle-même, par ses représentants ; j'es... ...t ses conseils, ne peut reposer sur une base solide, que par l'établissement d'une banque nationale, administrée par la nation elle-même, par ses représentants ; j'essaye d'en esquisser le plan.
      ...e de sûretés qu'offrira le crédit d'une nation telle que la nation française paraîtra plus solide, plus im... J'imagine qu'en effet la masse de sûretés qu'offrira le crédit d'une nation telle que la nation française paraîtra plus solide, plus immuable, que celui d'hommes qui ne sont que des individus isolés de corps, de- pr...
      ...pinions naîtra la vérité, qui mettra la nation à portée de se décider. ...é par des nommes" instruits, peut-être défendu par d'autres, et du choc de ces opinions naîtra la vérité, qui mettra la nation à portée de se décider.
      Plan d'une banque appartenant à la nation (*). Plan d'une banque appartenant à la nation (*).
      ...ffet contraire, tenant à l'esprit de la nation (2), attirait dans le piège une multitu... ...tentation qui aurait dû leur faire perdre la confiance publique, et qui par un effet contraire, tenant à l'esprit de la nation (2), attirait dans le piège une multitude d'hommes crédules.
      ...ur de ses peuples, rendant à une grande nation la liberté qui1 lui est nécessaire pour...
      ...ministrateurs, donne les moyens à cette nation, pénétrée des ressourcés qu'elle: peut ...
      ...ante, qui sera chaque année celle de la nation entière, qu'aucun abus ne pourra jamais...
      Un Roi juste, voulant le bonheur de ses peuples, rendant à une grande nation la liberté qui1 lui est nécessaire pour donner une confiance' fondée à tous les capitalistes, qui ne craindront plus de...
      ...ions multipliées prenant naissance dans le défaut de crédit et les fautes des administrateurs, donne les moyens à cette nation, pénétrée des ressourcés qu'elle: peut tirer de son crédit, de. mettre en circulation la masse la plus forte dé numérai...
      ...s, les plus grandes entreprises ; lui assure par une surveillance toujours existante, qui sera chaque année celle de la nation entière, qu'aucun abus ne pourra jamais lui faire perdre ce crédit, dont elle sera elle-même la garante la plus assurée...
      ..., les 8 sous-directeurs, choisis par la nation elle-même, ne soient comptables qu'à el... Pour atteindre un tel but, il faut une banque dont le directeur, les 8 sous-directeurs, choisis par la nation elle-même, ne soient comptables qu'à elle-, ce choix ne portera que sur les hommes qui, par leur réputation méritée, au...
      ... crainte qu'ils pourraient inspirer, la nation doit croire au zèle d'hommes dont la ri... ...s engagements : il ne reste que leurs agents ; mais au lieu d'être frappée de la crainte qu'ils pourraient inspirer, la nation doit croire au zèle d'hommes dont la richesse est telle qu'ils ne doivent désirer que l'hon-neurd'êtreles restaurateurs...
      ... 50 millions (5), votée et payée par la nation ; cette somme serait le- Les premiers fonds de cette banque seront formés par une somme de 40 ou 50 millions (5), votée et payée par la nation ; cette somme serait le-

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 154
      Ce moyen, employé chez les nations les plus commerçantes de l'Europe, donn... Ce moyen, employé chez les nations les plus commerçantes de l'Europe, donnerait confiance au papier, le ferait même préférer à l'argent dans la crainte d'...
      ...uméraire de la France (17) ; toutes les nations du nord, la Prusse, la Suède surtout, o... ... besoins multipliés, qui, fournis par le commerce étranger, lui font passer le numéraire de la France (17) ; toutes les nations du nord, la Prusse, la Suède surtout, ont infiniment accru leur richesse par l'admission de ce système dans la guerre d...
      ...urs auraient à rendre chaque année à la nation. ...e serait là une des parties les plus essentielles du compte que les administrateurs auraient à rendre chaque année à la nation.
      ...qu'il porte sur l'intérêt général d'une nation et qu'il en dépend uniquement. ...epose sur une fondation immuable et qu'aucun ne peut avoir ce caractère que lorsqu'il porte sur l'intérêt général d'une nation et qu'il en dépend uniquement.

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 155
      ...t créée, administrée et garantie par la nation ; aussi je regarde comme indispensable ... ...dre à la première objection, que l'on convient de la nécessité que la banque soit créée, administrée et garantie par la nation ; aussi je regarde comme indispensable qu'il y ait des Etats généraux permanents et annuels.

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 156
      ...gmenter les profits des banquiers de la nation doit être l'objet du règlement que l'on... ... à l'étranger, de se conformer à cette loi de rigueur; mais, quant à présent, augmenter les profits des banquiers de la nation doit être l'objet du règlement que l'on doit faire pour l'établissement d une banque nationale.

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 158
      ...e après la guerre désastreuse que cette nation venait de terminer. ...s de cette couronne, et a relevé ses moyens d'une manière, aussi incompréhensible après la guerre désastreuse que cette nation venait de terminer.
      ...n peu de gloire, qui ne pouvait pour la nation avoir aucune utilité réelle, à l'avanta...
      ...ui n'a d'attrait que dans un pays où la nation n'est rien et les ministres des hommes ...
      « J'ai cru, dit lord Landson, qu'il fallait sacrifier un peu de gloire, qui ne pouvait pour la nation avoir aucune utilité réelle, à l'avantage certain de rélever ses finances épuisées, de lui rendre un numéraire quelle n...
      ... c'est qu'en effet l'intérêt public l'animait, et qu'il tenait peu à une place qui n'a d'attrait que dans un pays où la nation n'est rien et les ministres des hommes absolus.
      ...er du solde de l'Espagne avec plusieurs nations, en échangeant l'argent qui se fabriqua... ...e qui n'a pas peu contribué à' relever les finances de l'Angleterre, de se charger du solde de l'Espagne avec plusieurs nations, en échangeant l'argent qui se fabriquait dans les monnaiés de France, pour faire ce solde contre du papier qui, retiré...
    • Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      - search term matches: (25)

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 158
      Speaker: Muguet de Nanthou
      ...cret, la disposition en appartient à la nation? Je propose l'ajournement de cette ques... ... précieuse est très-convenable ; mais n'est-il pas certain que, d'après votre décret, la disposition en appartient à la nation? Je propose l'ajournement de cette question.

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 159
      Speaker: Bouche
      ...juger les accusations de crimes de lèse-nation, paraissait Vn membre a observé que le tribunal du Chàtelet, nommé provisoirement pour juger les accusations de crimes de lèse-nation, paraissait
      Speaker: Le comte de Castellane
      ..., à cet intérêt de six pour cent que la nation garantirait aux actionnaires..... ...ffets publics; on pourrait en trouver à l'influence de ce projet sur les charges, à cet intérêt de six pour cent que la nation garantirait aux actionnaires.....

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 160
      Speaker: Le baron d'Allarde
      ...e aux avantages. La banque prêtera à la nation à un très-faible intérêt : la nation peut créer un papier-monnaie, et se pro...
      ..., dit-on, rendu ae grands services à la nation. Moi, je dis qu'elle a fait avec la nation des opérations qui n ont été utiles qu'...
      ...pôt déguisé, qui ne peut que favoriser l'esprit d'agiotage et a'égoïsme. Je passe aux avantages. La banque prêtera à la nation à un très-faible intérêt : la nation peut créer un papier-monnaie, et se procurer ainsi des ressources sans intérêt. La caisse fournira des secours au comme...
      ...es négociants, obligés d'escompter sur la place, payaient 1 1/2 par mois. Elle a, dit-on, rendu ae grands services à la nation. Moi, je dis qu'elle a fait avec la nation des opérations qui n ont été utiles qu'à elle, et dont elle a retiré un assez fort intérêt.

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 161
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...cun desquels, pour la sûreté même de la nation, on exigera 1 million; ainsi il ne rest... ...nt imaginé les brisera, il ne sera pas difficile de trouver 32 individus, de chacun desquels, pour la sûreté même de la nation, on exigera 1 million; ainsi il ne resté point de doute sur cette recette de 32 millions;
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...mputé sur un prêt qu'il fait faire à la nation par la caisse d'escompte, est absolumen... ...èrement du premier ministre des finances : ce secours, dis-je, que M. Necker a imputé sur un prêt qu'il fait faire à la nation par la caisse d'escompte, est absolument hypothétique, et l'Assemblée nationale ne voudra sûrement pas compromettre le ...
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...rps respectable des représentants de la nation, ...des intentions pures, nous devons, sans amour-propre, comme sans modestie, au corps respectable des représentants de la nation,
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ... présider à tous les actes d'une grande nation, nous impose la loi ou de rembourser à ... Mais la justice qui doit présider à tous les actes d'une grande nation, nous impose la loi ou de rembourser à la caisse d'escompte ce qui. lui est dû, si on la supprime, ou de la conserver a...
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...ojet par lequel on voudrait associer la nation, déployant un crédit encore vierge, à u... Je dirai donc seulement : que le projet par lequel on voudrait associer la nation, déployant un crédit encore vierge, à un établissement purement ministériel que plusieurs suspensions ont défavorisé da...

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 162
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...rs î... Mais, malgré cette émission, la nation reste en banqueroute, puisque avec 240 ... ...ns de billets de la caisse suffisait pour mettre llEtat à jour avec ses créanciers î... Mais, malgré cette émission, la nation reste en banqueroute, puisque avec 240 millions, elle ne peut payer :

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 163
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...cune perte pour l'Etat. A la vérité, la nation restera chargée de l'intérêt annuel de ... ...ents, purement volontaires, peuvent se retarder, et ce retard ne causera même aucune perte pour l'Etat. A la vérité, la nation restera chargée de l'intérêt annuel de ces cautionnements ; mais quand cette dépense s'élèverait à 15 millions, elle se...
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...ique viendra justifier ce décret, si la nation présente aux porteurs de billets un gag...
      ... solidité inattaquable, parantie par la nation, représentés par des gages spéciaux, et...
      ...lets nationaux obtiendront un cours forcé par tout le royaume, la confiance publique viendra justifier ce décret, si la nation présente aux porteurs de billets un gage spécial et suffisant de sa garantie. Ce gage spécial sera, d'une part, la rece...
      ... méfiance, désormais inutiles à la cupidité, pour y substituer des effets d'iine solidité inattaquable, parantie par la nation, représentés par des gages spéciaux, et dont la présence ajoute chaque jour une valeur au capital.

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 165
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...e de la volonté des représentants de la nation puisse ordonner l'exécution du nouveau ... iscussions interminables ; qu'un seul acte de la volonté des représentants de la nation puisse ordonner l'exécution du nouveau plan, et que, sous leur surveillance, les détails en puissent être confiés au po...
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...nables, et revêtus de la garantie de la nation. ...vertu d'une créa^ tion modérée de billets nationaux, fondés sur des gages inaliénables, et revêtus de la garantie de la nation.

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 166
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...banquiers privilégiés, l'avantage de la nation qui doit garder tous ses bénéfices pour...
      ...a placé, dans un moment où le vœu de la nation est de détruire l'agiotage, et où la pl...
      as le terme où elle peut s'arrêter ; opposer à 'intérêt de quelques banquiers privilégiés, l'avantage de la nation qui doit garder tous ses bénéfices pour elle-même, et ne plus donner d'autres privilèges exclusifs que ceux d'invention ; empêcher l'établissement d'une nouvelle table de jeu sur la placé, dans un moment où le vœu de la nation est de détruire l'agiotage, et où la place est couverte d'effets royaux; suspendre les émigrations nombreuses qui nous ...
      Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
      ...de rentrées, sous la surveillance de la nation, le produit ..., l'établissement d'une caisse particulière, dans laquelle sera versé, à mesure de rentrées, sous la surveillance de la nation, le produit
      Speaker: La Ville-Leroux
      D'après cet arrangement, disait-il, la nation paye, par le seul bénéfice et le seul c... D'après cet arrangement, disait-il, la nation paye, par le seul bénéfice et le seul crédit de ses billets, l'intérêt de 100 millions dus à la caisse d'escompte pelle...

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 167
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      nation; elle est plus nécessaire que jamais, q... nation; elle est plus nécessaire que jamais, quand des associations puissantes de banque ou de commerce sont prêtes à recueill...
      Speaker: Fréteau de Saint-Just
      ...ns les conséquences ultérieures pour la nation, n'a été présenté à votre discussion. A... ...ses suites prochaines pour la considération de l'Assemblée, d'aussi effrayant dans les conséquences ultérieures pour la nation, n'a été présenté à votre discussion. Après avoir commencé âutant de réformes salutaires pour les peuples des campagnes...
      Speaker: Le baron d'Harambure
      ...biens du domaine, ou autres biens de la nation ; ...elle assignation sera reçue pour comptant dans le payement des acquisitions des biens du domaine, ou autres biens de la nation ;
    • Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

      - search term matches: (74)

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

      page 170
      ...ner les décrets des représentants de la nation. ...ses seraient encouragées par la bonté d'un souverain chéri, empressé de sanctionner les décrets des représentants de la nation.
      ... est bien digne des représentants de la nation de couronner cet ouvrage immortel par l... ... à la postérité la plus reculée, la mémoire de l'Assemblée nationale de 1789. Il est bien digne des représentants de la nation de couronner cet ouvrage immortel par la destruction absolue du régime de la fiscalité.
      ...i de l'autorité des représentants de la nation ; il avait à craindre les préventions, ... ...78 : ce ministre gémissait sur le mode de l'impôt]; mais il n'était point investi de l'autorité des représentants de la nation ; il avait à craindre les préventions, les contrariétés des privilèges existants : les maux de la gabelle l'avaient par...

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

      page 171
      ... : bientôt il vous sera présenté; et la nation ne tardera pas à mettre au rang de vos ... ...de commerce s'occupe essentiellement avec zèle de la révision du travail exécuté : bientôt il vous sera présenté; et la nation ne tardera pas à mettre au rang de vos bienfaits, la promulgation du nouveau tarif, l'abplition de tous les droits inté...
      ...ensé que les représentants d'une grknde nation étendraient leurs vues sur le système e... ...uveau régime des traites fixeraient essentiellement votre attention; mais j'ai pensé que les représentants d'une grknde nation étendraient leurs vues sur le système entier des finances qu'ils rechercheraient les causes du désordre ; qu'ils prendr...
      ...ces à cette époque ; j'ai prouvé que la nation était mal à propos alarmée par l'existe... J'y ai développé la situation réelle des finances à cette époque ; j'ai prouvé que la nation était mal à propos alarmée par l'existence d'un déficit, que de- simples opérations pouvaient faire évanouir, sans accr...
      ...t fait pressentir les ressourcés que la nation trouvera dans des emprunts constamment ... ...s de celles destinées aux dépenses, à la charge du pouvoir exécutif; ils vous ont fait pressentir les ressourcés que la nation trouvera dans des emprunts constamment ouverts par la voie de la reconstitution; ils yous ont enfin exposé les avantage...
      ...l'état des choses ; celui qui rend à la nation la disposition des biens du clergé, est... ...puis cette motion, plusieurs de vos décrets ont .encore apporté un changement à l'état des choses ; celui qui rend à la nation la disposition des biens du clergé, est essentiellement lié avec la suppression des dîmes, des droits féodau*., etc, ; ...

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

      page 172
      la nation est tributaire envers l'étranger. La se... la nation est tributaire envers l'étranger. La seule objection contre cette proposition est facile à résoudre : Le rentier viager...
      ...s ressources qui sont] au pouvoir de la nation, pour opérer les remboursements et comp... De la fixation des dépenses; de Vorganisation de la dette; des ressources qui sont] au pouvoir de la nation, pour opérer les remboursements et compenser les intérêts.

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

      page 173
      ...êts de la dette du clergé concernent la nation,puis- . qu'elle a, d'après vos décrets,... Les intérêts de la dette du clergé concernent la nation,puis- . qu'elle a, d'après vos décrets, la disposition des biens dont le clergé avait ci-devant la jouissance, et ces i...
      ...es opérations de banque au profit de la nation, par les administrateurs de la caisse n... ...8,000,000 liv. (1) S'il, est jngé qu'il y aurait de l'inconvénient à autoriser les opérations de banque au profit de la nation, par les administrateurs de la caisse nationale, cet article de produit n'existera pas : dès lors il serait nécessaire ...

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

      page 177
      ...servée à une régie pour le compte de la nation, et si le prix du tabac fabriqué était ... ...ns? si, en permettant la culture du tabac, la fabrication était exclusivement réservée à une régie pour le compte de la nation, et si le prix du tabac fabriqué était réduit à 30 sous la livre.

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

      page 180
      ...tait bien digne des représentants de la nation ; les décrets de l'Assemblée doivent êt... Cet acte de justice était bien digne des représentants de la nation ; les décrets de l'Assemblée doivent être exécutés; il est donc indispensable de connaître la force et la nature de l'e...

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

      page 181
      ...guste Assemblée des représentants de la nation. ...e rentes viagères ne blesserait point l'équité, s'il peut être autorisé par l'auguste Assemblée des représentants de la nation.
      ...cun motif qui doive en faire exclure la nation : tout débiteur doit être admis à se li...
      ...rêts viagers. La dette est reconnue, la nation a promis de l'acquitter en principaux e...
      ...e aucune clause contraire : si la loi subsiste entre particuliers, je ne vois aucun motif qui doive en faire exclure la nation : tout débiteur doit être admis à se libérer, et les spéculateurs étrangers, propriétaires de la majeure partie des ren...
      ...aucune imputation de la portion qu'ils en ont touchée par la jouissance des intérêts viagers. La dette est reconnue, la nation a promis de l'acquitter en principaux et intérêts ; mais l'Assemblée nationale ne s'est point interdit la faculté de se...
      ...agères, faculté qui libérera bientôt la nation de 50 millions sur la masse des intérêt... Cependant en décrétant la faculté de remboursement des rentes viagères, faculté qui libérera bientôt la nation de 50 millions sur la masse des intérêts actuels, je crois juste d'avoir égard aux rentiers viagers qui ont profité de ...

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

      page 182
      ...pour convaincre les représentants de la nation que toutes ces créances doivent être co... ...cature; 3° les autres créances constituées. Mais une simple observation suffira pour convaincre les représentants de la nation que toutes ces créances doivent être considérées sous le même point de vue, et que les préférences seraient injustes.

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

      page 183
      ...s du clergé sont à la disposition de la nation ; les dîrhès ecclésiastiques sont supri... Les biens du clergé sont à la disposition de la nation ; les dîrhès ecclésiastiques sont suprimées sauf un. remplacement propùttiohhel à l'insuffisance dés propriétés foncièr...

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

      page 184
      ... le remplacement des dîmes procure à la nation les moyens de se libérer tant en princi... ...ns et reconstruction des églises et des presbytères : il est juste également que le remplacement des dîmes procure à la nation les moyens de se libérer tant en principaux qu'intérêts de la dette inconsidérément et successivement contractée par le...
      ...tait bien digne des représentants de la nation de faire cesser une perception, un trib... Il était bien digne des représentants de la nation de faire cesser une perception, un tribut aussi contraire à l'intérêt de la propriété : mais en même temps l'Assemblée ...
    • Séance du lundi 23 novembre 1789

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 224
      ...'ils ont faite de M. Hell, député de la nation pour le bailliage de Haguenau, pour mai... 2? D'approuver la nomination qu'ils ont faite de M. Hell, député de la nation pour le bailliage de Haguenau, pour maire juge civil et criminel de leur dite ville, suivant les procès-verbaux d'élect...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 225
      Speaker: De Boisgelin
      ... publique; il exerce la puissance de sa nation qui sembfe devenir la sienne, et la Con... ...sont point renfermés dans lui-même: il concourt à tous les progrès de la liberté publique; il exerce la puissance de sa nation qui sembfe devenir la sienne, et la Constitution de son pays est son ouvrage : et quand cette auguste Assemblée daigne ...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 228
      Speaker: Lavoisier
      ...réer également l'offre qu'ils font à la nation, de concourir de tous leurs moyens, de ... 3° D'agréer également l'offre qu'ils font à la nation, de concourir de tous leurs moyens, de tout leur crédit, et de leur fonds capital, qui est de 100 millions, à l'établis...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 231
      ...pour la régénération de l'Etat \ que la nation une fols munie du pouvoir législatif et...
      ...ns s'en faire un devoir ; et puisque la nation est, depuis Gharlemagne, une fois assem...
      N'oublions pas, Messieurs, que nous avons été appelés pour la régénération de l'Etat \ que la nation une fols munie du pouvoir législatif et souverain, ce qui fait comme le pivot de la révolution, elle ne saurait compose...
      ...France doit aujourd'hui se faire un mérite d'y concourir : ce comité doit du moins s'en faire un devoir ; et puisque la nation est, depuis Gharlemagne, une fois assemblée pour son bonheur, devenue en ce

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 232
      ...s ecclésiastiques comme les biens de la nation même, en les regardant aussi comme char... ...omme s'ils en étaient déjà privés. Nous devons regarder dès aujourd'hui les biens ecclésiastiques comme les biens de la nation même, en les regardant aussi comme chargés du soin de pourvoir au culte divin, à la subsistance des ministres et au sou...
      ... que tous les autres, du bienfait de la nation. C'est aussi sur ce seul décret, dans l... ...aucun riche) que le sort a maltraités par elle, sans qu'ils fussent moins dignes que tous les autres, du bienfait de la nation. C'est aussi sur ce seul décret, dans lequel tous les autres vont comme se fondre, que j'ai dressé mon plan, et je fais...
      ...astiques étaient à la disposition de la nation, n'a pas entendu, ni pu même entendre e... Sans doute que l'Assemblée nationale, en décrétant que tous les biens ecclésiastiques étaient à la disposition de la nation, n'a pas entendu, ni pu même entendre excepter les biens des bénéfices en patronage laïque, ni ceux de l'ordre de Malte...
      ...ptées de la disposition générale que la nation a droit d'en faire, tout comme des autr... ...et celui de leurs enfants, les possessions de l'ordre de Malte peuvent être exceptées de la disposition générale que la nation a droit d'en faire, tout comme des autres biens ecclésiastiques; savoir encore si, après l'abolition des ordres, ou de ...
      ... n'ont exprimé que le vœu général de la nation,je ne vois qu'un moyen qui conserverait... ...cilier cet établissement ou sa conservation avec les décrets de l'Assemblée, qui n'ont exprimé que le vœu général de la nation,je ne vois qu'un moyen qui conserverait les avantages que notre commerce et notre gouvernement retirent de cet ordre, o...
      ...l entre aujourd'hui dans les vues de la nation de verser les biens ecclésiastiques dan... il entre aujourd'hui dans les vues de la nation de verser les biens ecclésiastiques dans le commerce, et de les diviser, même dans leurs vente, de manière qu'ils forme...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 233
      ... qui, même encore , ne priverait pas la nation ni des améliorations industrielles, ni ... ...fondation, aux tèrmes d'une condition bien et dûment remplie par l'événement, ce qui, même encore , ne priverait pas la nation ni des améliorations industrielles, ni peut-être même de l'augmentation naturelle dans la valeur des biens fondés.
      Si donc la nation dispose de tous les biens ecclésiastiqu... Si donc la nation dispose de tous les biens ecclésiastiques, les patrons en seront pour la privation de leurs droits de présentation, et ...
      ...pose, ils passent entre les mains de la nation, afin que le même comité des finances, ...
      ... ou désire d'en retirer au profit de la nation; en sorte donc que sans entrer à cet ég...
      ...rges attachées aux biens ecclésiastiques, et nous le devons, si, comme je le suppose, ils passent entre les mains de la nation, afin que le même comité des finances, où lé patriotisme domine, soit moins exposé aux erreurs ou à l'illusion dans ses calculs, sur les avantages qu'il se flatte ou désire d'en retirer au profit de la nation; en sorte donc que sans entrer à cet égard moi-même dans aucune combinaison de finan-

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 234
      ...'Eglise, et les autres aux dépens de la nation. ...iré l'établissement à cotre souverain. La plupart ne sont dotés que du bien de l'Eglise, et les autres aux dépens de la nation.
      ...e du serment dé fidélité au Roi et à la nation. ...en la forme usitée, mais après la prise de possession qui sera elle-même précédée du serment dé fidélité au Roi et à la nation.
      ...erment, et au Roi et aux archives de la nation. ...prise de possession, et il serait envoyé une expédition de cette prestation de serment, et au Roi et aux archives de la nation.

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 236
      ...i aussi libre, ni aussi puissant qu une nation entière. Cette nation franche et généreuse, attachée depuis C... ... quelquefois tenté cette réforme, mais toujours vainement, parce qu'il n'était ni aussi libre, ni aussi puissant qu une nation entière. Cette nation franche et généreuse, attachée depuis Clovis à la foi catholique et romaine, y persévérera constamment, et l'on doit se...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 237
      ... dans la volonté générale de cette même nation, dont le vœu me paraît, dans son énergi... ligion elle-même ; la preuveen est, à mes yeux, dans la volonté générale de cette même nation, dont le vœu me paraît, dans son énergie, comme l'ordre de Dieu. L'Assemblée nationale, d'autre part, s'est engagée aux...
      ...ar si, comme je le suppose toujours, la nation, dispose des biens ecclésiastiques, mis... ... congrue; il faut seulement pourvoir à une règle fixe pour leur établissement, car si, comme je le suppose toujours, la nation, dispose des biens ecclésiastiques, mise alors à la place des décimateurs pour la charge des congrues, il ' lui importe...
      ...me par le décret du 2 de ce mois, et la nation n'avait fait que, le prévenir, en usant... ...'un père de famille. Le principe en a été consacré dans la constitution du royaume par le décret du 2 de ce mois, et la nation n'avait fait que, le prévenir, en usant de son droit, lorsque par son décret du 4 août elle a défendu de porter de l'ar...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 238
      ...re irrévocable, le roi, le clergé et la nation, qui n'y ont été ni vus, ni entendus. L...
      ...ers municipaux, des représentants de la nation, par la voie la plus sévère de l'électi...
      ...u concordat, comme celle d'un contrat qui ait lié tout à la fois, et d'une manière irrévocable, le roi, le clergé et la nation, qui n'y ont été ni vus, ni entendus. La politique y eut plus de part que le bien de l'Eglise. Rien ne le prouve comme ...
      ...mblée travaille à une régénération qui va nous donner des magistrats, des officiers municipaux, des représentants de la nation, par la voie la plus sévère de l'élection, et cela ne touche qu'à nos intérêts temporels : fau-draitril donc que pour d...
      ...semblée, qui met à la disposition de la nation tons les biens ecclésiastiques. Or j'ai... ...out changement; mais à cet égard la question a été jugée par décret même de l'Assemblée, qui met à la disposition de la nation tons les biens ecclésiastiques. Or j'ai prouvé que les biens de toute fondation spiri-tualisée n'en étaient pas excepté...
      ...e la religion, A cela je réponds que la nation déclarant que la religion catholique se...
      ... renonce à la foi ; et c'est de quoi la nation est et sera toujours plus loin que cert...
      ...raînerait, avec l'abandon de leurs services, la ruine prochaine et infaillible de la religion, A cela je réponds que la nation déclarant que la religion catholique sera toujours la religion de l'Etat, et le peuple français y étant généralement tr...
      ... il faljt qu'il remplisse cette obligation dans tous les temps, ou il faut qu'il renonce à la foi ; et c'est de quoi la nation est et sera toujours plus loin que certains esprits
      ...rir à la distribution des aumônes de la nation, soit pour les ateliers, soit pour les ... ...s toutes les provinces, ils ont toujours l'avantage et même l'agrément de concourir à la distribution des aumônes de la nation, soit pour les ateliers, soit pour les dispensions manuelles, par les attestations et les indications dont les recteurs...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 239
      ...s privés au grand intérêt général de la nation, on doit espérer que l'esprit patriotiq... ...cles que de les prévoir. Après les sacrifices qui ont déjà été faits des intérêts privés au grand intérêt général de la nation, on doit espérer que l'esprit patriotique aplanira toutes les difficultés de lui-même ; je viens donc, à la seconde div...
      ...é, de cette liberté tant désirée par la nation, si bien, si heureusement défendue par ... ... asile à l'innocence; c'est le premier droit et le plus digne usage de la liberté, de cette liberté tant désirée par la nation, si bien, si heureusement défendue par cette Assemblée. Je voudrais donc, en donnant mon avis particulier sur cet objet...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 240
      Je pense bien que si la nation dispose des biens Je pense bien que si la nation dispose des biens
      ...is le dire que rien n'intéresse tant la nation comme de former au plus tôt, sur ses pr... ...be donc sur notre comité même de constitution. Or, il sait mieux que je ne saurais le dire que rien n'intéresse tant la nation comme de former au plus tôt, sur ses propres principes, un esprit général qui, après avoir été adopté par la génération...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 241
      ... de ce mois sont à la disposition de la nation. Rien qui soit d'ailleurs plus conforme... ...é n'aura pas la possession ou l'administration des biens, qui par le décret du 2 de ce mois sont à la disposition de la nation. Rien qui soit d'ailleurs plus conforme à la plus ancienne et à la plus sainte discipline de l'Eglise, que les conciles...
      ...diocésains d'un évêque, il importe à la nation dè conserver et de maintenir toutes les... ...e sur des individus citoyens et français, sujets du Roi, avant d'être clercs ou diocésains d'un évêque, il importe à la nation dè conserver et de maintenir toutes les pratiques par lesquelles le souverain a maintenu lui-même jusqu'ici son entière...
      ...s biens déclarés à la disposition de la nation, seront probablement vendus à son profi... ...le traitement qui est à faire aux religieux déplacés, et aux bénéficiera dont les biens déclarés à la disposition de la nation, seront probablement vendus à son profit.
      ...pelait Dumoulin ; il était réservé à la nation d'en purger l'Eglise, comme elle a déjà... ...s. On ne verra plus enfin des ëcumeurs de pensions et de bénéfices, comme les appelait Dumoulin ; il était réservé à la nation d'en purger l'Eglise, comme elle a déjà purgé l'Etat de ses déprédateurs et de ses sangsues.

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 242
      ...ent et gratuitement. Les réformes de la nation ne s'étendent et ne peuvent s'étendreau... ...ratique ou l'usage : c'est la voie de la pénltencerie, qui s'emploie et secrètement et gratuitement. Les réformes de la nation ne s'étendent et ne peuvent s'étendreaudelà des formes extérieures ; en sorte que quand elle ordonne de ne point porter...
      ...iage, considéré comme contrat civil. La nation, qui exerce aujourd'hui le pouvoir souv... ...le souverain peut établir des empêchements et prohibitifs et dirimants au ma-, riage, considéré comme contrat civil. La nation, qui exerce aujourd'hui le pouvoir souverain de la législation, ne pourrait-elle donc pas, de concert avec l'autorité e...
      ...dans leur jouissance, des droits que la nation doit respecter : c'est l'intention de l... ...elle nature et de telle somme qu'ils soient, par un titre égal; tous ont ainsi, dans leur jouissance, des droits que la nation doit respecter : c'est l'intention de l'Assemblée, et certainement tous les membres de ce comité n'en ont pas d'autre. ...
      Le clergé en corps a des dettes, et la nation s'engage nécessairement à les acquitter... Le clergé en corps a des dettes, et la nation s'engage nécessairement à les acquitter, en prenant ses biens. Cela s'entend ou doit s'entendre, quand on n'en parlerai...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 243
      ...ion plus forte, sur le fondement que la nation prenant leurs biens, ils y ont des droi...
      ...eur patrimoine , qui appartenaient à ia nation, ils n'avaient que leur subsistance à p...
      Les ipoines rentés prétendront à une pension plus forte, sur le fondement que la nation prenant leurs biens, ils y ont des droits particuliers ; ils diront aussi qu'ils n'ont pas accoutumé de vivre dans les ...
      ... on leur répondra que, sur les biens qu'ils regrettent et qui n'étaient pas de leur patrimoine , qui appartenaient à ia nation, ils n'avaient que leur subsistance à prendre ; que leur état est le même que celui de tous les autres religieux ; que ...
    • Séance du mardi 24 novembre 1789

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 24 novembre 1789

      page 248
      Speaker: D'Ailly
      ... spécifier les travaux qui regardent la nation de ceux qui ne regardent que le départe... Il est important de bien spécifier les travaux qui regardent la nation de ceux qui ne regardent que le département.

      Séance du mardi 24 novembre 1789

      page 249
      Speaker: Target
      ...données au Roi comme chef suprême de la nation et de l'administration générale, et ell... Les assemblées administratives sont subordonnées au Roi comme chef suprême de la nation et de l'administration générale, et elles^ ne pourront exercer les fonctions qui leur seront confiées que selon les règ...
    • Séance du mardi 24 novembre 1789, au soir

      - search term matches: (3)

      Séance du mardi 24 novembre 1789, au soir

      page 250
      Speaker: Blin
      ...Gaymond comme coupable du crime de lèse-nation, pour avoir ouvert une lettre. Voici da... La municipalité de Mârvejols, en Gévaudati, a rendu un arrêt contre le sieur Gaymond comme coupable du crime de lèse-nation, pour avoir ouvert une lettre. Voici dans quelles circonstance:

      Séance du mardi 24 novembre 1789, au soir

      page 251
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...ement pour connaître les crimes de lèse-nation. » renforcé des Etats du Cambrésis sera remise au tribunal établi provisoirement pour connaître les crimes de lèse-nation. »
      Speaker: Le Président
      ...et attentatoires à la souveraineté delà nation,et aux droits des citoyens ; arrête que... ...on dudit bureau, et la délibération qu'il a prise, le 9 de ce moiSj sont nulles et attentatoires à la souveraineté delà nation,et aux droits des citoyens ; arrête que le Roi sera supplié de donner les ordres nécessaires pour faire rentrer dans le...
    • Séance du mercredi 25 novembre 1789

      - search term matches: (6)

      Séance du mercredi 25 novembre 1789

      page 252
      Speaker: Salomon de la Saugerie
      ...é et la liberté des représentants de la nation et de l'auguste personne de son monarqu... ...itoyens seront toujours prêts à sacrifier leur vie et leur fortune pour la sûreté et la liberté des représentants de la nation et de l'auguste personne de son monarque. Elleexprime en même temps ses regrets de n'avoir pas encore

      Séance du mercredi 25 novembre 1789

      page 256
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...un hommage pur, qu'aucune prévention de nation à nation n'a pu empêcher. Cette société est prés... ... de la révolution de 1688 a cru devoir offrir à l'Assemblée nationale de France un hommage pur, qu'aucune prévention de nation à nation n'a pu empêcher. Cette société est présidée par lord Stanhope; elle a pour secrétaire le docteur Price ; tous les deux ...
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...n voyant que bientôt les deux premières nations participeront en commun aux bienfaits d...
      ... exemple donné par la France aux autres nations concourra puissamment à rendre le Inond...
      ...ésente à l'Assemblée nationale ses félicitations et le plaisir qu'elle ressent en voyant que bientôt les deux premières nations participeront en commun aux bienfaits de la liberté civile èt religieuse. Elle espère, et c'est l'objet de tous ses vœux, que l'influence du glorieux exemple donné par la France aux autres nations concourra puissamment à rendre le Inonde entier heureux et libre.
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...ple given in France, to encourage other nations to assert the unalienable rights of man... ...cular satisfaction with which they reflect on the tendency of the glo-rious example given in France, to encourage other nations to assert the unalienable rights of man-kind, and thereby tô introduce a général reformation in the governments of Euro...

      Séance du mercredi 25 novembre 1789

      page 257
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...né en France pour encourager les autres nations à assurer les droits inaliénables de l'... ...faction qu'elle éprouve en réfléchissant sur l'influence au glorieux exemple donné en France pour encourager les autres nations à assurer les droits inaliénables de l'humanité, à amener une réforme générale dans les gouvernements de l'Europe, et à...
      Speaker: De Cazalès
      ...n tout ce qui sera réputé crime de lèse-nation; ...de lui présenter le projet d'une loi qui définisse avec une scrupuleuse attention tout ce qui sera réputé crime de lèse-nation;
      Speaker: De Cazalès
      ...ront être la matière d'un crime de lèse-nation à moins qu'ils ne soient liés à une act... « De déclarer que les écrits, que les paroles ne pourront être la matière d'un crime de lèse-nation à moins qu'ils ne soient liés à une action, qu'ils ne l'aient préparée* accompagnée ou suivie;
      Speaker: De Cazalès
      ...e pourra être qualifié du crime de lèse-nation. » ... De déclarer enfin que nul crime autre que ceux expressément nommés par la loi ne pourra être qualifié du crime de lèse-nation. »
    • Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      page 258
      ...ant ia préseute session, et a invité la nation à faire un don patriotique du quart de ... ...x par lesquels elle s'est déclarée inséparable de la personne sacrée du Roi pendant ia préseute session, et a invité la nation à faire un don patriotique du quart de son revenu.
    • Séance du jeudi 26 novembre 1789, au soir

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 26 novembre 1789, au soir

      page 263
      Speaker: De Curt
      ...es reconnus et respectés par toutes les nations de l'Europe qui ont des colonies dans l... ...ion ce mémoire d'autant plus intéressant, qu'il- n'est fondé que sur des principes reconnus et respectés par toutes les nations de l'Europe qui ont des colonies dans l'archipel américain. Le comité de commerce a été chargé par vous de l'examiner p...
      Speaker: De Curt
      ... ayez à régler pour la prospérité de la nation. ...es du Roi vous ont indiquées. Elles forment un des plus grands intérêts que vous ayez à régler pour la prospérité de la nation.
      Speaker: De Curt
      ...Messieurs, les grandes ressources de la nation sont tellement dépendantes du sort Cependant, Messieurs, les grandes ressources de la nation sont tellement dépendantes du sort

      Séance du jeudi 26 novembre 1789, au soir

      page 264
      Speaker: De Curt
      ...antes pour le plus grand avantage de la nation. ... autant que l'intérêt de l'Etat peut le permettre, rendrait les colonies florissantes pour le plus grand avantage de la nation.
      Speaker: De Curt
      ...tout prix, rester citoyens d'une grande nation à laquelle il ne manquait qu'une consti... ...de l'amour du nom français; enfin, Messieurs, si les colons ne voulaient pas, à tout prix, rester citoyens d'une grande nation à laquelle il ne manquait qu'une constitution sage, pour être la première du monde; au lieu de vous demander des lois e...

      Séance du jeudi 26 novembre 1789, au soir

      page 265
      Speaker: De Curt
      ...ce qu'elles vous donnent sur toutes les nations commerçantes, vous sentirez plus que ja... ...sources que vous tirez de leurs richesses territoriales, si vous pesez l'influence qu'elles vous donnent sur toutes les nations commerçantes, vous sentirez plus que jamais la nécessité de les conserver et de les accroître. Car, Messieurs, il n'est...
      Speaker: De Curt
      ...de patriotisme. ; Vous êtes la première nation de l'univers qui ait admis ses colonies... ...térêt de l'Etat, vous ne balancerez pas à adopter une motion qui m'a paru toute de patriotisme. ; Vous êtes la première nation de l'univers qui ait admis ses colonies à l'honneur d'être membre du Corps législatif. Nous avons senti vivement le pri...

      Séance du jeudi 26 novembre 1789, au soir

      page 266
      Speaker: De Cocherel
      ...oupe de guerriers, composée de diverses nations, qui y formèrent des habitations, les c... ...ys, conquise d'abord par les Espagnols, et reconquise ensuite sur eux par une troupe de guerriers, composée de diverses nations, qui y formèrent des habitations, les cultivèrent et en offrirent le produit aux Hollandais en échange des marchandises...
      Speaker: De Cocherel
      ...ées de Saint-Domingue, habitées par une nation libre, hospitalière, qui s'empresse tou... ...on indestructible de ce peuple barbare, ont été transportés sur les rives fortunées de Saint-Domingue, habitées par une nation libre, hospitalière, qui s'empresse toujours d'obtenir à prix d'argent des négociants français la possession de leurs c...
  • Tome 11 : Du 24 décembre 1789 au 1er mars 1790 showing 10 of 69 results view all
    • Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 1
      Speaker: Roy
      La ville de Rozoy en fîrie offre à la nation lu sacrifice, volontaire du produit des... La ville de Rozoy en fîrie offre à la nation lu sacrifice, volontaire du produit des impositions des ci-devant privilégiés pour les 6 deniers mois de 1789 et déclar...
      Speaker: Chassebœuf de Volney
      ... propres principes, consolider chez une nation voisine un système qui a manqué de perd... ...aillons à assurer la conquête de notre liberté, pouvons-nous, sans manquer à nos propres principes, consolider chez une nation voisine un système qui a manqué de perdre la France? Une vaine politique peut vendre des secours que l'équité desavoue ...

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 2
      Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
      ...de ce mois de prendre en présence de la nation un engagement solennel. Je viens vous p... J'ai eu l'honneur le 2 de ce mois de prendre en présence de la nation un engagement solennel. Je viens vous prier de fixer le jour, après les fêtes, qu'il vous plaira d'accorder une audienc...

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 10
      Speaker: Tronchet
      Un jour viendra où la nation, en s'occupant d'une réformation généra... Un jour viendra où la nation, en s'occupant d'une réformation générale des lois criminelles, pourra peut-être tracer aux juges, sur un point aussi i...

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 18
      ...liberté de faire aux législateurs de la nation leur§ respect,uéùsçs représentatipns. C... ...résultat des questions 6, 7 et 8, tel qu'on le lit dans le rapport, ont pris la liberté de faire aux législateurs de la nation leur§ respect,uéùsçs représentatipns. C'est la confiance de "nos cpnqtoyeqs qui nous a hpnorés du titre de notable adjo...
    • Séance du lundi 4 janvier 1790

      - search term matches: (15)

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 68
      Speaker: Le Chapelier
      ...t de travaux, a contribué à rendre à la nation sa liberté et ses droits. En conséquenc... ...rimer son respect et sa reconnaissance pour un monarque qui, par tant de soins et de travaux, a contribué à rendre à la nation sa liberté et ses droits. En conséquence, je propose le décret suivant :
      Speaker: Le Chapelier
      ...ajesté, quelle somme elle désire que la nation vote pour sa dépense personnelle, celle...
      ... esprit d'économie que la dignité de la nation, qui exige que le trône d'un grand mona...
      « Qu'il soit fait une députation au Roi pour demander à Sa Majesté, quelle somme elle désire que la nation vote pour sa dépense personnelle, celle de son auguste famille et de sa maison, et que M. le Président, chef de la députation, soit chargé de prier Sa Majesté de consulter moins son esprit d'économie que la dignité de la nation, qui exige que le trône d'un grand monarque soit environné d'un grand éclat. »
      Speaker: Le duc de Liancourt
      ...j'ajoute que, dans tous les cahiers, la nation française a recommandé la plus grande d... J'appuie la motion, et j'ajoute que, dans tous les cahiers, la nation française a recommandé la plus grande déférence et le plus grand respect pour son chef.
      Speaker: Delley-d'Agier
      ...avoir quelles sont les ressources de la nation. ...is qu'on devrait au préalable connaître l'état des dépenses et des recettes et savoir quelles sont les ressources de la nation.
      Speaker: Démeunier
      ...eurs, au milieu des représentants d'une nation dont l'armée a si dignement assuré la g... « Ce n'est pas, Messieurs, au milieu des représentants d'une nation dont l'armée a si dignement assuré la gloire dans tous les temps, dont elle vient si récemment encore de soutenir les d...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 69
      Speaker: Démeunier
      ...ortant rapport, les représentants de la nation se reposent sur les sentiments de l'arm...
      ...délité à la constitution désirée par la nation, et acceptée par son chef ; l'obéissanc...
      ...z, Messieurs, de l'accord intime de tous les bons citoyens. Sous ce grand et important rapport, les représentants de la nation se reposent sur les sentiments de l'armée. Us recommandent au soldat une subordination entière à ses supérieurs, et ils sont assurés de n'être pas trompés dans cet espoir. La soumission aux lois, la fidélité à la constitution désirée par la nation, et acceptée par son chef ; l'obéissance et le respect pour le Roi, centre nécessaire de toutes les forces de l'Etat : ...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 71
      Speaker: Le duc de Liancourt
      ... pénible que puisse employer une grande nation dans la détresse de ses finances, est, ...
      ...été données par celui qui, au nom de la nation, avait seul le droit de disposer des fo...
      ressource la plus pénible que puisse employer une grande nation dans la détresse de ses finances, est, après celle de l'augmentation des charges publiques, la réduction dans les dons ...
      ...a faveur des ministres ou de leur coupable facilité, ces pensions ont cependant été données par celui qui, au nom de la nation, avait seul le droit de disposer des fonds publics, et ne pouvait, dans la plupart des circonstances, que s'en rapporte...
      Speaker: Le duc de Liancourt
      ...ue l'état de vos finances permît que la nation la plus connue dans tous les siècles pa...
      ...d'un temps toujours très court pour une nation, qu'une sage constitution gouverne, l'e...
      ...us penserez avec moi, sans doute; aussi, Messieurs, qu'il eût été plus heureux que l'état de vos finances permît que la nation la plus connue dans tous les siècles par sa noble générosité, se contentât d'attaquer les abus dans leur source, d'en p...
      ...ne manière certaine le retour par des lois sévères, et qu'elle eût pu attendre, d'un temps toujours très court pour une nation, qu'une sage constitution gouverne, l'extinction de tous ces dons exagérés, sans dépouiller aucun des jouissants actuel...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 72
      Speaker: Le duc de Liancourt
      ...âge de 70 ou 80 ans, âge que toutes les nations, et que tous les siècles ont respecté, ...
      ...x, n'est pas admissible pour une grande nation dont toutes les actions scrupuleusement...
      ...occupées ? Traiterez-vous avec une entière égalité les personnes au-dessus de l'âge de 70 ou 80 ans, âge que toutes les nations, et que tous les siècles ont respecté, le guerrier mutilé dans les combats et l'homme qui, vivant d'abus, a peut-être, ...
      ...oyait, du point où elle se plaçait, voir tous les hommes et tous les droits égaux, n'est pas admissible pour une grande nation dont toutes les actions scrupuleusement réfléchies, doivent être marquées évidemment du sceau de la justice.
      Speaker: Le duc de Liancourt
      ...nt aujourd'hui, des regards de toute la nation, n'ont d'intérêt bien entendu que celui... ... conviction, dans laquelle je suis, que les ministres, entourés, comme ils le sont aujourd'hui, des regards de toute la nation, n'ont d'intérêt bien entendu que celui de la justice, intérêt que le caractère des ministres actuels doit vous assurer...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 73
      Speaker: Fermond des Chapelières
      ...n douter de la nécessité de prouvera la nation que désormais les seuls titres à de tel... ... francs à un seul homme, il faut peut-être ruiner quatre-vingts villages, peut-on douter de la nécessité de prouvera la nation que désormais les seuls titres à de telles faveurs seront les besoins et les vertus? Je propose de charger le comité de...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 75
      ...tre part, il est impossible, lorsque la nation se donne une nouvelle constitution, de ... ...orter atteinte au commerce du Levant, commerce très-avantageux à la France. D'autre part, il est impossible, lorsque la nation se donne une nouvelle constitution, de laisser subsister des usages, des lois ou des privilèges essentiellement contrai...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 76
      ...uivi d'un autre mémoire, intitulé: A la nation et à ses représentants, pour le plus an... ...de Jérusalem, et sur les dangers de sa suppression en France. Il a été bientôt'suivi d'un autre mémoire, intitulé: A la nation et à ses représentants, pour le plus ancien et le plus utile de ses alliés : je n'en connais point l'auteur. M. de Cypi...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 79
      (1) Mémoire intitulé : A la nation, p. 7. (1) Mémoire intitulé : A la nation, p. 7.
      L'Auteur du mémoire intitulé : A la Nation, nous apprend, page 10, « qu'il n'est p... L'Auteur du mémoire intitulé : A la Nation, nous apprend, page 10, « qu'il n'est pas rare de voir des Chevaliers pourvus de deux commanderies; que quelques-uns en...
      (3) Mémoire intitulé : A la nation, p. 7. {i) Voyez les Statut», titre XII... (3) Mémoire intitulé : A la nation, p. 7. {i) Voyez les Statut», titre XIII.

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 80
      (5) Mémoire intitulé : A la nation, p. 22. (5) Mémoire intitulé : A la nation, p. 22.

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 81
      ...ésiastiques sont à la disposition de la nation? Les biens de l'Ordre de Malte sont à la disposition de la nation parce qu'ils sont biens ecclésiastiques...
      ...nce, qu'ils sont à la disposition de la nation, il faudrait le juger aujourd'hui d'apr...
      ... compris dans le décret du 2 novembre dernier, qui porte que tous les biens ecclésiastiques sont à la disposition de la nation? Les biens de l'Ordre de Malte sont à la disposition de la nation parce qu'ils sont biens ecclésiastiques, et que le décret prononce sur tous les biens ecclésiastiques. Mais, en supposa...
      ...vembre n'eût pas jugé, à l é-gard des établissements de l'Ordre de Malte, en France, qu'ils sont à la disposition de la nation, il faudrait le juger aujourd'hui d'après les principes qui ont déterminé le décret. On doit se rappeler que les princi...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 82
      ...e pareilles permissions, le droit de la nation (1). Je dirai avec M. le bailli de Flac... ...rance, que par la permission du Roi, qui exerçait alors, et pour la concession de pareilles permissions, le droit de la nation (1). Je dirai avec M. le bailli de Flachslanden : Les établissements de l'Ordre de Malte ne sont point un Etat dans l'E...
      ... pouvoirs émanent essentiellement de la nation, et ne peuvent émaner que d'elle » (art...
      ...n décret exprès des représentants de la nation » (art. 15).
      Dans les articles de Constitution, l'Assemblée nationale a dédaré « que tous les pouvoirs émanent essentiellement de la nation, et ne peuvent émaner que d'elle » (art. 1); « qu'aucun impôt ou contribution en nature ou en argent ne peut être levé que par un décret exprès des représentants de la nation » (art. 15).

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 83
      Il suffît d'avoir exposé ces lois de la nation : les détails dans lesquels je suis ent... Il suffît d'avoir exposé ces lois de la nation : les détails dans lesquels je suis entré sur Fétat de l'Ordre de Malte, sur les privilèges et les prétentions de ses é...
      ...re de Malte, dans la disposition que la nation a le droit de faire de ces biens. J'exp... ...a facilité d'avoir de justes égards à la destination générale des biens de l'Ordre de Malte, dans la disposition que la nation a le droit de faire de ces biens. J'expliquerai, dans le dernier article de cet écrit, mes vues particulières sur ces d...
      ...on existence; il sait quelles sorit les nations qu'il doit protéger contre les musulman... ...a France? Il renoncerait alors aux-conditions essentielles èt fondamentales de son existence; il sait quelles sorit les nations qu'il doit protéger contre les musulmans ; et S'il se permettait, au lieu d'être l'ami de la France, d'en devenir l'enn...
      ...era rien aux Français; mais cette brave nation sàit être juste et reconnaissante ; ell... Qu on œsse donc de nous importuner de vaines menaces : la crainte n'arrachera rien aux Français; mais cette brave nation sàit être juste et reconnaissante ; elle veut l'être envers l'Ordre de Malte: il ne s'agit que de lui présenter des moy...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 84
      ...ent sera libre, comme doit l'offrir une nation libre ; il sera assuré, parce que la re... ...lle elle montera, en reconnaissance des services qu'il rend à la France. Le présent sera libre, comme doit l'offrir une nation libre ; il sera assuré, parce que la reconnaissance est un sentiment qui ne s'éteint ni ne s'affaiblit jamais dans les ...
      ...é, s'il eût tenu ses commanderies de la nation, que quand il les tenait du grand maîtr... ...nse des officiers de mer. M. de Suf-fren aurait-il été moins dignement récompensé, s'il eût tenu ses commanderies de la nation, que quand il les tenait du grand maître de Malte ? Les jeunes officiers de marine pourraient être envoyés à Malte pour...
      ...e en France sont à la disposition de la nation, sous les réserves portées par le décre... ... Ordre en France ; en conséquence, elle déclare que les biens de l'Ordre de Malte en France sont à la disposition de la nation, sous les réserves portées par le décret du 2 novembre, et sous la réserve particulière des arrangements qui pourront ê...

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 88
      ...i faites, relativement aux droits de la nation sur les biens de l'Ordre de Mal te, ne ... ... de l'état de régularité; et, sous ce point de vue, plusieurs réflexions que j'ai faites, relativement aux droits de la nation sur les biens de l'Ordre de Mal te, ne s'appliquent pas aux biens de l'Ordre de Saint-Lazare; mais, sous un autre point...
      ... emploi légitime; c'est l'emploi que la nation confirme, pour être exécuté d'après les... ...ui assignent les fonds de cet Ordre à des récompenses militaires : c'est le seul emploi légitime; c'est l'emploi que la nation confirme, pour être exécuté d'après les règles qu'elle dictera.
    • Séance du mardi 5 janvier 1790

      - search term matches: (22)

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 104
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...l'inviolabilité des représentants de la nation. Ils votent pour l'institution d'une fê...
      ..., et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa ...
      ...exécration et vindicte publique tous ceux qui porteraient la moindre atteinte à l'inviolabilité des représentants de la nation. Ils votent pour l'institution d'une fête civique, qui consacre et éternise le jour de la liberté française, et que l'a...
      ...été fixée irrévocablement, mais qu'elle ait pris une marche régulière, constante, et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa liberté. Ils annoncent que les communes qu'ils représentent font le don patrioti...

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 105
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      Augustes représentants de la nation, Augustes représentants de la nation,
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...epuis que cette puissance suprême de la nation, dont vos décrets sont les organes, a c... Depuis que cette puissance suprême de la nation, dont vos décrets sont les organes, a créé le pouvoir exécutif, qui n'est que son agent et son instrument, on a tenté, ...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...des trônes et les abat, qu'à toutes les nations, la nature a donné de se gouverner elle... Oui, nous devons et nous osons dire à la face de l'univers qui dresse des trônes et les abat, qu'à toutes les nations, la nature a donné de se gouverner elles-mêmes, par des Rois, ou sans Rois; d'étendre, abaisser, armer ou désarmer le b...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...it captives depuis dix siècles! que les nations se réveillent pour les entendre; et que... ...uies sous le trône et l'autel, sortent enfin d'un silence où la terreur les tenait captives depuis dix siècles! que les nations se réveillent pour les entendre; et que les races, jusqu'ici les plus humiliées, osent les reconnaître. Ces maximes son...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...ndait dans toutes les classes. Alors la nation sera digne de cette liberté, dont elle ... ...gnes pour les mieux cultiver : la société s'épurera des vices que la vanité répandait dans toutes les classes. Alors la nation sera digne de cette liberté, dont elle ne saurait goûter les fruits qu'après en avoir acquis les vertus. On ne l'achète...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...éroïque enthousiasme, le seul utile aux nations, comment espérer du peuple les réserves... Sans cet héroïque enthousiasme, le seul utile aux nations, comment espérer du peuple les réserves mêmes de la pauvreté, pour subvenir à la ruine de l'Etat, accumulée ou précipit...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...its de l'homme, à la souveraineté de la nation! Quelle dette vous avez payée au genre ... ... à leur unique propriétaire; que de conquêtes, en peu de jours, assurées aux droits de l'homme, à la souveraineté de la nation! Quelle dette vous avez payée au genre humain, bienfaiteur^ immortels de la France! Mais tant de biens auraient été per...

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 106
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      C'est à vous, vénérables sauveurs de la nation, à vous qui, défiant les proscriptions,... C'est à vous, vénérables sauveurs de la nation, à vous qui, défiant les proscriptions, nous avez acquis la liberté, comme les derniers Romains l avaient perdue, c'est...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...les provinces de cet empire, toutes les nations de l'Europe y viendront applaudir à ces... ...ions des peuples. Nul citoyen n'y passera, sans se dire : Je suis libre. Toutes les provinces de cet empire, toutes les nations de l'Europe y viendront applaudir à ces fidèles enfants de la capitale, qui, semblables au héros prodigieux des annales...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ..., et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa ... ...été fixée irrévocablement, mais qu'elle ait pris une marche régulière, constante, et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa liberté.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      Appel à la nation tout entière dans la masse et sous la d... Appel à la nation tout entière dans la masse et sous la dénomination des communes, contre ces provinces ou ces villes qui ne rougissent p...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      Appel à toutes les nations de l'Europe, contre ces princes étrange... Appel à toutes les nations de l'Europe, contre ces princes étrangers qui, propriétaires en France, voudraient, en y revendiquant des droits injuri...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...re, pour la liberté réciproque des deux nations, désormais émules de gloire, et non riv... Ligue de la France avec l'Angleterre, pour la liberté réciproque des deux nations, désormais émules de gloire, et non rivales d'ambition.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...issement d'une Assemblée permanente des nations, ou d'un congrès ambulant, chez les div... Invitation à traiter et s'assurer de la paix perpétuelle, par l'établissement d'une Assemblée permanente des nations, ou d'un congrès ambulant, chez les divers Etats confédérés de cette paix générale.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ... leurs bras, leur vie et leur sang à la nation entière. ... cents électeurs des communes de la sénéchaussée de Guyenne offrent leurs biens, leurs bras, leur vie et leur sang à la nation entière.
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...éjudiciable au pouvoir législatif de la nation. L'abus qu'on a déjà fait de ce veto, d...
      ...ce législative qui n'appartient qu'à la nation.
      ...èce de veto, qu'elles regardent, du moins jusqu'à présent, comme contraire ou préjudiciable au pouvoir législatif de la nation. L'abus qu'on a déjà fait de ce veto, dès ses premiers essais, par des observations, des limitations, et des avis corre...
      ...ationale, n'e^t propre qu'à restreindre ou gêner le libre exercice de la puissance législative qui n'appartient qu'à la nation.

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 107
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...tée à l'inviolabilité des députés de la nation, et surtout à leur vie, soit poursuivie... ... d'employer tous les moyens qui sont en leurs mains, pour que toute atteinte portée à l'inviolabilité des députés de la nation, et surtout à leur vie, soit poursuivie et vengée sur le sang et la mémoire de leurs infâmes prescripteurs, comme assas...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      Augustes représentants de la nation. Augustes représentants de la nation.
      Speaker: Le Président
      ... la portion des revenus publics, que la nation désire consacrer à l'entretien de votre... ...s a députés vers Votre Majesté, pour la supplier de vouloir bien fixer elle-même la portion des revenus publics, que la nation désire consacrer à l'entretien de votre maison, à celle de votre auguste famille, et à vos jouissances personnelles. Ma...
      Speaker: Le Président
      ... mérité leur amour, et qui montrent aux nations l'homme le plus vertueux dans le meille... ...us venons contrarier ces goûts simples et ces -mœurs patriarchales, qui vous ont mérité leur amour, et qui montrent aux nations l'homme le plus vertueux dans le meilleur des rois. »
      Speaker: Guillaume
      ...ile d'une manière grande et digne de la nation.. : (L'Assemblée témoigne qu'elle n'est... ...La maison du Roi, ]e propose, en même temps, de fixer dès à présent la liste civile d'une manière grande et digne de la nation.. : (L'Assemblée témoigne qu'elle n'est pas disposée à délibérer sur cette matière. — M. Guillaume quitte la tribune).

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 108
      Speaker: Le comte de Dortan
      ...'agit d'exécuter des conventions qu'une nation doit respecter. ...on ; il nous a fait beaucoup de mal ; il aurait pu nous en faire davantage. Il s'agit d'exécuter des conventions qu'une nation doit respecter.
      Speaker: Le marquis d'Ambly
      ...nd militaire, il serait honteux pour la nation française de méconnaître des engagement... M. Luckner est un grand militaire, il serait honteux pour la nation française de méconnaître des engagements solennels.
      Speaker: De Bonnal
      ...de Clermont. Il est de la justice de la nation de se charger des dettes des pensionnai... , évêque de Clermont. Il est de la justice de la nation de se charger des dettes des pensionnaires qui se trouvent atteints par votre décret d'hier ; j'en fais la motion forme...

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 109
      Speaker: Rœderer
      ...des ecclésiastiques absents acquis à la nation ; ils ne peuvent donc être mis en séque... ...mendem ent de M. Camus est contraire à ce décret. Vous avez déclaré les revenus des ecclésiastiques absents acquis à la nation ; ils ne peuvent donc être mis en séquestre. Le séquestre préjuge toujours un droit à celui qui possédait. Au reste, je...
      Speaker: De Cazalès
      ...e beaucoup d'individus du crime de lèse-nation, et où ce crime n'est point encore défi... ...èglement proposé serait aussi juste qu'utile ; mais dans un moment où l'on accuse beaucoup d'individus du crime de lèse-nation, et où ce crime n'est point encore défini, ce règlement pourrait être dangereux. En conséquence je demande l'ajournemen...
      Speaker: De Montlosier
      ... qui les mette sous la sauvegarde de la nation. ...rejetés. Ce dernier demandait six mois pour les absents du royaume, et un décret qui les mette sous la sauvegarde de la nation.
    • Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

      page 110
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...'année, est qae les représentants de la nation jouissent, peu- ...ribution patriotique. Le vœu le plus ardent qu'elle forme en ce renouvellement d'année, est qae les représentants de la nation jouissent, peu-

      Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

      page 111
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ivique à chacun des représentants de la nation française : elle forme eqcore les souha... ...ouvel an, cette ville désirerait pouvoir offrir le rameau d'or et une couronne civique à chacun des représentants de la nation française : elle forme eqcore les souhaits les plus ardents pour voir couronner leurs travaux du plus glorieux succès. ...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...e; elle regarde comme les ennemis de la nation et de son auguste chef, et proteste de ...
      ...iotisme éclairé des représentants de la nation. Elle demande une justice royale.
      ... adhésion absolue à tous les décrets rendus et à rendre par l'Assemblée nationale; elle regarde comme les ennemis de la nation et de son auguste chef, et proteste de traiter comme tels tous ceux qui tenteraient encore de traverser l'heureuse régénération dont nous sommes redevables à l'héroïque fermeté et au patriotisme éclairé des représentants de la nation. Elle demande une justice royale.
      Speaker: Le Président
      ...itution du royaume; d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi ; de zhoisir, en le... ...re les mains du président, le serment de maintenir de tout leur pouvoir la constitution du royaume; d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi ; de zhoisir, en leur âme et conscience, les plus dignes de la confiance publique, et de remplir av...

      Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

      page 113
      Speaker: Target
      ...ir,la constitution, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi. » ... les mains des officiers municipaux, le serment de maintenir» de tout leur pouvoir,la constitution, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi. »
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ouvent dans la constitution : ainsi, la nation, le roi et la loi sont un pléonasme. Un... Il résulte de la théorie qui vous a été développée que le roi et la loi se trouvent dans la constitution : ainsi, la nation, le roi et la loi sont un pléonasme. Une autre théorie, c'est que les gardes nationales doivent faire serment d'être fi...

      Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

      page 114
      Speaker: Target
      ...semblée, le serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenir de to... ...tre les mains du maire et des officiers municipaux, en présence de la commune assemblée, le serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenir de tout leur pouvoir, sur la réquisition des corps administratifs et municipaux, la c...
    • Séance du jeudi 7 janvier 1790, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 7 janvier 1790, au soir

      page 114
      Speaker: Le Blanc
      ...st offerte. Un député est l'homme de la nation, dit-il; nous sommes douze cents, si l'... ...pense pas que M. Le Coulteux de Canteleu puisse accepter la commission qui lui est offerte. Un député est l'homme de la nation, dit-il; nous sommes douze cents, si l'on offrait à chacun de nous une place dans le gouvernement et si nous étions lib...

      Séance du jeudi 7 janvier 1790, au soir

      page 115
      Speaker: Goupil de Préfeln
      ...ris de la connaissance du crime de lèse-nation, les juges des lieux peuvent, comme pou... ...ionale déclare que, nonobstant l'attribution provisoire donnée au Châtelet de Paris de la connaissance du crime de lèse-nation, les juges des lieux peuvent, comme pour tous les autres crimes, informer, décréter et même interroger les accusés, à l...
      Speaker: Arthur Dillon
      ...uis longtemps on parle du crime de lèse-nation, mais on n'a pas encore défini quel éta...
      ...te à s'opposer aux vrais intérêts de la nation, ou à se rendre coupable de conspiratio...
      Depuis longtemps on parle du crime de lèse-nation, mais on n'a pas encore défini quel était ce genre de crime. Sans doute l'on veut dire qu'il consiste à s'opposer aux vrais intérêts de la nation, ou à se rendre coupable de conspiration, ou à ourdir d'autres trames ; mais encore une fois on n'a pas défini ce crime...
    • Séance du vendredi 8 janvier 1790

      - search term matches: (13)

      Séance du vendredi 8 janvier 1790

      page 116
      Speaker: Duport
      ...le serment solennel d'être fidèles à la nation, au roi et à la loi. ...arne, qui, pour le maintien de l'ordre et de la tranquillité publique, ont fait le serment solennel d'être fidèles à la nation, au roi et à la loi.
      Speaker: Duport
      ...u'à leur dernier soupir, à la loi, à la nation, et au roi, restaurateur de la liberté ... ...rment auguste et solennel de respecter, d'obéir, d'aimer et d'être fidèles, jusqu'à leur dernier soupir, à la loi, à la nation, et au roi, restaurateur de la liberté française, et se sont juré, à l'envi, union, fraternité et secours mutuel.

      Séance du vendredi 8 janvier 1790

      page 117
      Speaker: Duport
      ...eac en Guyenne ; elle fait hommage à la nation des privilèges qui lui avaient été acco... Adresse du même genre de la ville de Figeac en Guyenne ; elle fait hommage à la nation des privilèges qui lui avaient été accordés par le roi Pépin, et confirmés par tous ses successeurs.
      Speaker: Duport
      ...ires, où les dignes représentants de la nation sont voués au ridicule le plus amer, et... ...êts ; que depuis quelque temps, ils répandent avec profusion des écrits incendiaires, où les dignes représentants de la nation sont voués au ridicule le plus amer, et à la haine publique, par des suggestions perfides, par des soupçons adroitement...
      Speaker: Duport
      ...'ils soient attachés aux drapeaux de la nation. ...olontaires des autres villes et aux jeunes citoyens sous quelque dénomination qu'ils soient attachés aux drapeaux de la nation.

      Séance du vendredi 8 janvier 1790

      page 118
      Speaker: Duport
      ...s que l'exemple des représentants de la nation en a fait un devoir pour tous les Franç... ...minels et de police. Le patriotisme a cessé d'être une vertu particulière, depuis que l'exemple des représentants de la nation en a fait un devoir pour tous les Français.

      Séance du vendredi 8 janvier 1790

      page 119
      Speaker: Bureaux de Pusy
      ...mais qu'il fallait encore convaincre la nation de l'utilité qui devait résulter pour e... ...ne suffisait pas que l'Assemblée nationale eût saisi une idée grande, sublime ; mais qu'il fallait encore convaincre la nation de l'utilité qui devait résulter pour elle de cette étonnante entreprise; que la persuasion ne pouvait être le fruit qu...

      Séance du vendredi 8 janvier 1790

      page 122
      Speaker: Bureaux de Pusy
      ...dès le principe la confiance due par la nation à l'un des plus grands et des plus puis...
      ... et l'estime et la reconnaissance de la nation ; mais qu'il ne devait pas la priver de...
      ...utres, sans fraternité, sans corrélation; qu'une telle opinion pouvait atténuer dès le principe la confiance due par la nation à l'un des plus grands et des plus puissants moyens de l'ordre et du bonheur public; que quand même on supposerait qu'u...
      ...i faisait désirer à Paris d'être assimilé aux autres villes du royaume, méritait et l'estime et la reconnaissance de la nation ; mais qu'il ne devait pas la priver de la satisfaction et de la faculté d'imprimer à la plus belle cité du monde, à la...

      Séance du vendredi 8 janvier 1790

      page 124
      Speaker: Bureaux de Pusy
      ... l'esprit et dans l'intérêt de toute la nation, de détruire ces barrières morales qui ... ...os décrets a été de fondre l'esprit et l'intérêt particulier des provinces, dans l'esprit et dans l'intérêt de toute la nation, de détruire ces barrières morales qui séparaient des cantons que la nature avait destinés à être unis par le rapproche...

      Séance du vendredi 8 janvier 1790

      page 125
      Speaker: Bureaux de Pusy
      ...force et l'énergie de la jeunesse à une nation qui touchait à la décrépitude. ...e, et leur substituer des lois sages, justes, humaines, qui rendront bientôt la force et l'énergie de la jeunesse à une nation qui touchait à la décrépitude.

      Séance du vendredi 8 janvier 1790

      page 126
      Speaker: Le Président
      ...on, en exposant aux représentants de la nation les motifs et les titres qui ne nous on... ...r donner en ce moment au plus juste des rois une grande preuve de notre soumission, en exposant aux représentants de la nation les motifs et les titres qui ne nous ont pas permis d'enregistrer les lettres-patentes du 3 novembre 1789, portant cont...
      Speaker: Le Président
      ...ndre. Les corps ont des privilèges, les nations ont des droits. ...uadé àVotre Majesté de les nommer, pour la rendre moins scrupuleuse à les enfreindre. Les corps ont des privilèges, les nations ont des droits.
      Speaker: Le Président
      ... pas de le dire aux représentants d'une nation loyale et généreuse, ils fixent immuabl... ...ositaires, nous ont. tracé la route que nous avons suivie ; et nous ne craignons pas de le dire aux représentants d'une nation loyale et généreuse, ils fixent immuablement les bornes de votre pouvoir, jusqu'à ce que les Etats de Bretagne, légalem...

      Séance du vendredi 8 janvier 1790

      page 127
      Speaker: Le Président
      nations sont également liées par les contrats q... nations sont également liées par les contrats qui les ont unies ; que ces contrats forment des engagements mutuels, consentis l...
    • Séance du samedi 9 janvier 1790

      - search term matches: (39)

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 127
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...ion patriotique, elles font remise à la nation de leurs franchises du droit d'aide don... ...a communauté de Presty et la Croth en Bourgogne., Indépendamment de la contribution patriotique, elles font remise à la nation de leurs franchises du droit d'aide dont elles ont joui par grâce spéciale jusqu'en 1771 ; mais elles protestent, sous ...
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ...le serment solennel d'être fidèles à la nation, au Roi et à la loi. ...établies successivement dans toutes les communautés du royaume, et qui ont fait le serment solennel d'être fidèles à la nation, au Roi et à la loi.

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 130
      Speaker: Le vicomte de Mirabeau
      ...n, le patrimoine de nos rois, auquel la nation ne peut toucher sans violer les lois le... ...etagne est absolument indépendante de la France ; qu'elle est, ainsi que le Béarn, le patrimoine de nos rois, auquel la nation ne peut toucher sans violer les lois les plus sacrées de la propriété, puisque ce fut à François Ier qu'elle se donna, ...
      Speaker: Le vicomte de Mirabeau
      ...r aucun impôt que du consentement de la nation; qu'après qu'elle l'afCDnsenti, elle a ... ...tats, ,et qu'elles y ont été enregistrées ; que le souverain ne peut même établir aucun impôt que du consentement de la nation; qu'après qu'elle l'afCDnsenti, elle a le droit d'en faire la répartition entre .les contribuables sans le concours ni ...
      ...ir isa désobéissance à l'autorité de la nation, son mépris pour les lettres de jussion... Elle décore du nom de devoir isa désobéissance à l'autorité de la nation, son mépris pour les lettres de jussionjréitérées que Sa Majesté a eu la bonté de lui envoyer, son infraction au sermen...

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 131
      Speaker: Le Chapelier
      ...ntrer,au milieu des représentants de la nation, lorsque les principes de la division d... Mais c'est bien aussi un délit majeur que de se montrer,au milieu des représentants de la nation, lorsque les principes de la division des pouvoirs sont fixés, lorsqu'il est désormais reconnu que le plus grand des ab...
      Speaker: Le Chapelier
      ...ir et de continuer ses fonctions; si la nation et le roi n'ont pas le droit de suspend... ...a reçu, comme toutes les chambres des vacations du royaume, l'ordre de se ! réunir et de continuer ses fonctions; si la nation et le roi n'ont pas le droit de suspendre un tri- ; bunal et d'enétablirun, quelle puissance leurap- j partient? dans q...
      ...ons conservées avec soin, tandis que la nation française, endormie sous les chaînes du... ...avons chéri ces stipulations, nous les avons soutenues avec courage, nous les avons conservées avec soin, tandis que la nation française, endormie sous les chaînes du despotisme ministériel, semblait avoir oublié qu'elle avait (1) Sans doute ce s...
      ... qui fronde l'autorité souveraine de la nation et la puissance du roi. ...s instruments, et celui-là, loin d'être fidèle à son serment, est prévaricateur, qui fronde l'autorité souveraine de la nation et la puissance du roi.
      ...permettre d'en continuer l'exercice, la nation et le roi ont ils moins de puissance qu... ...orogés eux-mêmes : si on a pu prolonger leurs pouvoirs, s'ils ont cru devoir se permettre d'en continuer l'exercice, la nation et le roi ont ils moins de puissance que des ministres et des Parlements?

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 132
      Speaker: Le Chapelier
      ...trait sa gloire â ne commander qu'à une nation libre, et qui sentirait que la liberté ... ...sme et l'énergie des anciens Francs, et qu'il naîtrait enfin un monarque qui mettrait sa gloire â ne commander qu'à une nation libre, et qui sentirait que la liberté de ses sujets est le plus sûr garant de leur amour.
      Speaker: Le Chapelier
      ...s rendîmes garants des sentiments de la nation bretonne, et que nous hésitâmes d'autan... C'est à cette époque qu'en déplorant notre impuissance, nous nous rendîmes garants des sentiments de la nation bretonne, et que nous hésitâmes d'autant moins à devancer le vœu de nos commettants, que nous apercevions que vous fond...
      Speaker: Le Chapelier
      ...beaucoup mieux avoir des droits dont la nation et le roi étaient garants, et dont chaq... ...e, a donc renoncé à ses franchises, parce qu'il lui a paru évident qu'il valait beaucoup mieux avoir des droits dont la nation et le roi étaient garants, et dont chaque individu était le défenseur.

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 133
      Speaker: Le Chapelier
      la nation, ou représentant du peuple dont il doit... la nation, ou représentant du peuple dont il doit juger les procès.
      Speaker: Le Chapelier
      ...it que l'enregistrement seul forçait la nation, contre son gré et après son refus, à s... ...ait pas valide; tandis que, d'un autre côté, il prétendait et prouvait par le fait que l'enregistrement seul forçait la nation, contre son gré et après son refus, à supporter une taxe publique.
      Speaker: Le Chapelier
      ...il s'est toujours placé au-dessus de la nation, pour la braver ou l'opprimer. Ainsi il s'est toujours placé au-dessus de la nation, pour la braver ou l'opprimer.
      Speaker: Le Chapelier
      11 a fait plus contre la nation, il a dérangé la constitution de son tr... 11 a fait plus contre la nation, il a dérangé la constitution de son tribunal ; il était composé de

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 135
      Speaker: Le Chapelier
      ...s n'y ont pas consenti... Où estdonc la nation bretonne, si elle ne réside pas dans ce...
      ...ecclésiastiques forment-ils seuls cette nation, au préjudice de 2 millions d'hommes?
      ...ont pas consenti à la révolution actuelle, et approuvé notre constitution;... ils n'y ont pas consenti... Où estdonc la nation bretonne, si elle ne réside pas dans ceux qui ont prononcé leur adhésion et leur vœu? quinze cents gentilshommes et quelques ecclésiastiques forment-ils seuls cette nation, au préjudice de 2 millions d'hommes?
      ...n avaient à cette époque), mais que les nations avaient des droits ; j'ai opposé aux ac...
      ...'ils possédaient alors le pouvoir de la nation, les Etats et le Parlement; ce n'était ...
      ... heureux, et attentant aux droits de ia nation, loin de les établir. J'ai dit tout cel...
      ...e n'était pas un privilège, que les corporations avaient des privilèges (elles en avaient à cette époque), mais que les nations avaient des droits ; j'ai opposé aux actes scandaleux du ministère ces grands corps qui l'effrayaient toujours, parce qu'ils possédaient alors le pouvoir de la nation, les Etats et le Parlement; ce n'était pas le moment d'examiner l'usurpation qui faisait que la représentation et la dé...
      ...ue le pouvoir de lui nuire et d'empêçher par des veto qu'il pût devenir libre et heureux, et attentant aux droits de ia nation, loin de les établir. J'ai dit tout cela, et je le pense toujours.
      ... les droits que les représentants de la nation déclaraient et que le roi reconnaissait... ...royaume à l'autre qu'un désir de ne former qu'une famille, et d'assurer à jamais les droits que les représentants de la nation déclaraient et que le roi reconnaissait.
      ...force, il a senti que , c'était avec 1a nation française qu'il devait veiller à ce que... ... breton a senti qu'en s'isolant de la France devenue libre, il perdait toute sa force, il a senti que , c'était avec 1a nation française qu'il devait veiller à ce que le despotisme ministériel ne l'opprimât pas. Ce n'est donc pas une destruction ...

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 136
      Speaker: Le Chapelier
      ...lée législative, que la puissance de la nation doit soumettre tous les corps comme tou... ...ctuelle, on doit reconnaître qu'une cour judiciaire ne peut plus être une assemblée législative, que la puissance de la nation doit soumettre tous les corps comme tous les individus, qu'il faut qu'il y ait dans un Etat une autorité suprême à laqu...
      Speaker: Le Chapelier
      ...er la dignité du titre de citoyen d'une nation libre. J'ajouterais que, dans leur cond... ...r les institutions nouvelles, parce qu'elle n'a pas encore eu le temps d'apprécier la dignité du titre de citoyen d'une nation libre. J'ajouterais que, dans leur conduite, comme 3ans leurs excuses, il faut voir un fanatisme déplorable, et je vous...

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 138
      Speaker: Lambert de Frondeville
      ...lée nationale, en recevant au nom de la nation ce que chacun s'empressait de lui offri... L'Assemblée nationale, en recevant au nom de la nation ce que chacun s'empressait de lui offrir, ne s'écarta cependant point des principes d'équité qui doivent la diriger, et...

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 140
      Speaker: Lambert de Frondeville
      ...u'ils sont mis sous la sauvegarde de la nation et de la loi. Qu'ils sont mis sous la sauvegarde de la nation et de la loi.
      Speaker: Barnave
      ...cations de Rennes ; elle a désobéi à la nation et au roi, et elle a laissé le peuple b... ...proroge les vacances du Parlement a été inutilement présenté à la chambre des vacations de Rennes ; elle a désobéi à la nation et au roi, et elle a laissé le peuple breton privé de la justice qu'elle lui devait.
      Speaker: Barnave
      ...us méprisés; demander des lauriers à la nation pour prix de la servitude qu'ils lui im... ...scorde entre la France et la Bretagne ; invoquer des serments après les avoir tous méprisés; demander des lauriers à la nation pour prix de la servitude qu'ils lui imposent; voilà la justification qu'ils ont osé vous offrir. Inconcevable langage,...
      Speaker: Barnave
      ...versalité du pouvoir constituant que la nation vous a commis, et que vous exercez. Qui... ..., et il est indispensable de le faire. Je n'ai pas besoin de m'appuyer sur l'universalité du pouvoir constituant que la nation vous a commis, et que vous exercez. Quiconque exerce un pouvoir public a reçu avec les fonctions les moyens de repousse...

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 143
      Speaker: Duval d'Eprémesnil
      ... en un mot, nous serons incorporés à la nation française, mais sous une condition, c'e...
      ...spèce humaine ; je demande enfin, si la nation française pourrait, en acceptant cette ...
      ...nos ennemis ; vous pourrez disposer de nos forces militaires, de nos richesses : en un mot, nous serons incorporés à la nation française, mais sous une condition, c'est que nous conserverons une As-semblée nationale, sans le consentement de laque...
      ...table; je demande en quoi elle blesserait le droit des gens ou la dignité de l'espèce humaine ; je demande enfin, si la nation française pourrait, en acceptant cette proposition, en signant ce traité, se réserver intérieurement le droit de l'enfr...

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 144
      ...trop facile d'en abuser : parlons de la nation bretonne. Elle a le droit de changer sa...
      ... sensible. Maintenant j'ose dire que la nation bretonne, eût-elle usé son pouvoir, la nation bretonne eût-elle changé sa constitutio...
      ...erai pas d'insister sur ce principe, la nation aurait bien pu, en détruisant l'ancienn...
      ..., les dégager de leur serment ; mais la nation elle-même |n aurait pas eu le droit de ...
      ...nouvelle. Que sera-ce, Messieurs, si la nation bretonne ne s'est pas expliquée sur l'a...
      ...ger ce grand procès, si ce n'est pas la nation bretonne ? Je ne vous parle plus de ses...
      ... trois Ordres ; mais qu'on me montre la nation bretonne régulièrement convoquée, délib...
      ...consentement. Que dis-je, Messieurs? la nation bretonne prononçant elle-même sur sa de...
      ...jours les expressions équivoques. Ce mot peuple a plusieurs sens ; il n'est que trop facile d'en abuser : parlons de la nation bretonne. Elle a le droit de changer sa constitution ; cela n'est pas douteux; ce droit n'appartient, ni à son Parlement, ni à ses Etats, qui n'ont eux-mêmes qu'un pouvoir délégué ; c'est une vérité non moins sensible. Maintenant j'ose dire que la nation bretonne, eût-elle usé son pouvoir, la nation bretonne eût-elle changé sa constitution, les onze magistrats n'en seraient pas moins irréprochables ; car enfin je le répète, et je ne cesserai pas d'insister sur ce principe, la nation aurait bien pu, en détruisant l'ancienne constitution, les dégager de leur serment ; mais la nation elle-même |n aurait pas eu le droit de les contraindre à se rendre les organes et les dépositaires de la constitution nouvelle. Que sera-ce, Messieurs, si la nation bretonne ne s'est pas expliquée sur l'ancienne ? On nous parle avec complaisance du consentement des Bretons aux décret...
      ...lles, d'autres villages protestent, ou gardent le silence. Quel tribunal peut juger ce grand procès, si ce n'est pas la nation bretonne ? Je ne vous parle plus de ses Etats ; oublions les trois Ordres ; mais qu'on me montre la nation bretonne régulièrement convoquée, délibérant paisiblement,prononçant elle-même sur sa destinée; je croirai à son consentement. Que dis-je, Messieurs? la nation bretonne prononçant elle-même sur sa destinée 1 Gela est impossible, et cette impossibilité est votre ouvrage. Vous ave...

      Séance du samedi 9 janvier 1790

      page 145
      ...aire reculer les destinées d'une grande nation ! Je voudrais qu'ils se disent à eux-mê... ...résomption, qui veut arrêter dans sa course le développement de la liberté, et faire reculer les destinées d'une grande nation ! Je voudrais qu'ils se disent à eux-mêmes, ces dissidents altiers : Qui représentons-nous ? quel vœu, quel intérêt, qu...
    • Séance du lundi 11 janvier 1790

      - search term matches: (48)

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 149
      Speaker: Treilhard
      ...t pénétrés pour les représentants de la nation. ...ue la décision ne diminuera en rien le respect et la reconnaissance dont ils sont pénétrés pour les représentants de la nation.
      Speaker: Treilhard
      ...faire respecter les représentants de la nation et leurs décrets, aux dépens de sa fort... Adresse de la garde citoyenne de Bar-le-Duc, qui fait le serment solennel de faire respecter les représentants de la nation et leurs décrets, aux dépens de sa fortune et de sa vie.
      Speaker: Treilhard
      ...elles en Dauphiné, qui fait le don à la nation de la taxe sur les ci-devant privilégié... Délibération de la communauté d'Ancelles en Dauphiné, qui fait le don à la nation de la taxe sur les ci-devant privilégiés.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 150
      Speaker: De Cazalès
      ... présence dès législateurs d'Une grande nation. Je prendrai le seul ton d'igné d'un ho... ...e de Mirabeau. Je n'oublie pas que je discute les intérêts d'un grand peuple eft présence dès législateurs d'Une grande nation. Je prendrai le seul ton d'igné d'un honnête homme, (il se fait
      Speaker: De Cazalès
      ...ront véritablement obligatoires pour la nation que lorsqu'ils auront été consentis par... ... au-delà de ses devoirs par des circonstances extraordinaires; Ses décrets ne seront véritablement obligatoires pour la nation que lorsqu'ils auront été consentis par une adhésion formelle ou tacite des peuples. Alors on ne pourra, sans crime, dé...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 151
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Des magistrats sont accusés devant la nation : il faut donc qu'il existe un grand dé... Des magistrats sont accusés devant la nation : il faut donc qu'il existe un grand délit; il faut donc constater le délit, s'il existe ; il faut le caractériser, il ...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Le législateur naturel de la France, la nation assemblée par ses représentants, veut p... Le législateur naturel de la France, la nation assemblée par ses représentants, veut proroger les vacances des cours de justice. La loi est envoyée; elle doit trouver...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...onnaître la puissance législative de la nation ; ils sont magistrats pour invoquer la ... ...ne formaient plus, disent-ils, une chambre des vacations, quand il s'agit de reconnaître la puissance législative de la nation ; ils sont magistrats pour invoquer la gothique constitution, et pour défendre le gouvernement aristocratique de leur p...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... présente la loi deux fois faite par la nation, et sanctionnée par le Roi; ils persist... On leur présente la loi deux fois faite par la nation, et sanctionnée par le Roi; ils persistent à ne connaître que leurs institutions féodales, le contrat de mariage d'Anne...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Ils vous parlent des droits de la nation bretonne, comme s'il y avait deux nations en France, comme si. dans la féodalité ... Ils vous parlent des droits de la nation bretonne, comme s'il y avait deux nations en France, comme si. dans la féodalité même, le duché de Bretagne n'était pas un arrière-fief de la couronne de France,...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Ils résistent à la volonté de la nation dont ils Ils résistent à la volonté de la nation dont ils

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 152
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ier ce qui convient à la France, que la nation même et ses représentants ! ... passagère ! et onze magistrats croient mieux voir dans l'avenir et mieux apprécier ce qui convient à la France, que la nation même et ses représentants !
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...onnaître la loi générale, ouvrage de la nation, quand tout le royaume ne cesse de l'in... ...c cette conscience qui se croirait liée par le serment impolitique de ne pas reconnaître la loi générale, ouvrage de la nation, quand tout le royaume ne cesse de l'invoquer? Non, Messieurs, il n'est pas de serment valable, s'il est contraire au b...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...s, loin de vos yeux, d'un crime de lèse-nation, ils n'étaient pas venus, même sous vos... ..., les magistrats de la Chambre des vacations du Parlement de Rennes, si,coupables, loin de vos yeux, d'un crime de lèse-nation, ils n'étaient pas venus, même sous vos yeux, se faire honneur de leur crime, et par là insulter à la dignité de l'Asse...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...a première fois, une constitution à une nation qui voudrait être libre et qui ne pourr... ...endrait, je vous le demande, une Convention nationale, chargée de donner, pour la première fois, une constitution à une nation qui voudrait être libre et qui ne pourrait l'être qu'en surmontant des obstacles infinis, de la part de tous les corps ...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Que deviendrait-elle surtout si cette nation, moins heureuse que la nôtre, trouvait,...
      ...e un peu versé dans le droit public des nations, pourrait douter que dans de telles cir...
      Que deviendrait-elle surtout si cette nation, moins heureuse que la nôtre, trouvait, dans le pouvoir exécutif nouvellement constitué, le principal ennemi du pouvoir...
      ... des décrets qu'on ne lui permettrait de rendre que pour les mépriser; quel homme un peu versé dans le droit public des nations, pourrait douter que dans de telles circonstances, et sans en attendre même d'aussi graves, la Convention nationale peu...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 153
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...'y a pas de loi pour les crimes de lèse-nation et que vous n'avez qu'un tribunal provi... ...des lois. Le législateur a plus de latitude que le magistrat, surtout quand il n'y a pas de loi pour les crimes de lèse-nation et que vous n'avez qu'un tribunal provisoire.
      Speaker: L'abbé Maury
      ... et de disgrâces, ils ont réhabilité la nation française dans tous ses droits. Un cri ...
      ...t à peine réuni les représentants de la nation française, qu'ils se sont vu menacés d'...
      ...ls se sont dévoués pour lutter contre le pouvoir ministériel. A force de courage et de disgrâces, ils ont réhabilité la nation française dans tous ses droits. Un cri universel de reconnaissance et d'amour a retenti autour des tribunaux, d'une ext...
      ...de si bien mériter de la France en forçant la convocation des Etats généraux, ont à peine réuni les représentants de la nation française, qu'ils se sont vu menacés d'un anéantissement absolu.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 154
      Speaker: L'abbé Maury
      ...vous est dénoncé comme un crime de lèse-nation. Je n'ai l'honneur d'être ni breton, ni...
      ...vêtu du caractère de représentant de la nation, je dirai la vérité avec tout le courag...
      ...ur proroger indéfiniment leur commission et les vacances du Parlement. Ce refus vous est dénoncé comme un crime de lèse-nation. Je n'ai l'honneur d'être ni breton, ni magistrat; mais, revêtu du caractère de représentant de la nation, je dirai la vérité avec tout le courage du patriotisme. J'invoquerai la justice en faveur de ces mêmes sénateurs, qui,...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...nt par conséquent rien d'odieux pour la nation française, si elles émanent d'une conve... Les prérogatives de la Bretagne n'ont par conséquent rien d'odieux pour la nation française, si elles émanent d'une convention libre et inviolable. Cette convention que M. le comte de Mirabeau a paru d...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...elle continua d'être indépendante de la nation française, sous l'empire des ducs de Br... ...ince, qui forme aujourd'hui la douzième partie de la population du royaume ; et elle continua d'être indépendante de la nation française, sous l'empire des ducs de Bretagne- '. fî. , '
      Speaker: L'abbé Maury
      ...sigé avec le représentant suprême de la nation française. ...nt fondés sur un contrat plus récent, dans lequel les Bretons eux-mêmes ont transigé avec le représentant suprême de la nation française.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 155
      Speaker: L'abbé Maury
      ...nom de tout le peuple breton : les deux nations transigèrent ensemble. La Bretagne fut ... ... dont on trouve aujourd'hui l'orgaoisation si vicieuse, conclurent le traité au nom de tout le peuple breton : les deux nations transigèrent ensemble. La Bretagne fut unie à jamais à la couronne de France ; et le contrat, qui en renferme les condi...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ier en présence des représensahts de la nation française, que la Bretagne est libre, e... ... contrats sont réciproques. 11 est donc démontré, et je ne crains pas de le publier en présence des représensahts de la nation française, que la Bretagne est libre, et que nous n'avons plus aucun droit sur cette province, si nous ne voulons pas r...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...-huitieme siècle, un représentant de la nation française ait porté l'immoralité de ses... ...t point attendre d'autre morale des suppôts du despotisme. Mais que, dans le dix-huitieme siècle, un représentant de la nation française ait porté l'immoralité de ses opinions jusqu'à professer une pareille doctrine au milieu de 1 Assemblée natio...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 156
      Speaker: L'abbé Maury
      ...époser dans le trésor des chartes de la nation française. ...qu'il est au moins prudent et convenable d'en attendre l'acte solennel pour le déposer dans le trésor des chartes de la nation française.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 157
      Speaker: L'abbé Maury
      ...en se réservant ses franchises, "que la nation française n'a pas le droit, et par cons... ...vince. Ce n'est qu'à cette condition que la Bretagne nous a envoyé des députés, en se réservant ses franchises, "que la nation française n'a pas le droit, et par conséquent le pouvoir de lui enlever.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 158
      Speaker: L'abbé Maury
      ...raordinaire que les représentants de la nation française, qui se sont déclarés avec ta... Il paraîtra peut-être extraordinaire que les représentants de la nation française, qui se sont déclarés avec tant d'énergie lies protepteurs de la liberté individuelle de fous les citpyens, e...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 159
      Speaker: L'abbé Maury
      ...juger la forfaiture et le crime de lèse-nation dont ils se sont rendus coupables par l... ...emblée, en les privant de tous les droits de citoyen actif ; et que, pour faire juger la forfaiture et le crime de lèse-nation dont ils se sont rendus coupables par le refus de l'enregistrement, il fallait les renvoyer au Ghâtelet, à qui l'Assemb...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...pire la loyauté des représentants de la nation, et nous épierions perfidement leurs pa...
      ...donc devenue l'antique générosité de la nation française, si ce»te enceinte sacrée ne ...
      ... barre,nous exposeraient leurs opinions avec cette plénitude de confiance qu'inspire la loyauté des représentants de la nation, et nous épierions perfidement leurs paroles sur nos propres foyers, pour en faire des délits nationaux ! qu'est donc devenue l'antique générosité de la nation française, si ce»te enceinte sacrée ne lui sert plus d'asile ? Où est le despote, où est le tyran ombrageux et farouche...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 160
      Speaker: L'abbé Maury
      ...voyer au Châtelet pour le crime de lèse-nation dont ils se sont rendus coupables en re... ...es déclarer déchus de tous les droits de citoyen actif, vous a invités à les renvoyer au Châtelet pour le crime de lèse-nation dont ils se sont rendus coupables en refusant l'enregistrement qui leur était ordonné.
      Speaker: L'abbé Maury
      ...définît bien nettement le crime de lèse-nation, et que l'on fixât l'acception légale d...
      ...l'on veut désigner par ce crime de lèse-nation, et les paroles ou les simples omission...
      ...plus exacte précision, le crime de lèse-nation doit être bien plus sévèrement circonsc...
      Je voudrais d'abord, Messieurs, que l'on nous définît bien nettement le crime de lèse-nation, et que l'on fixât l'acception légale de ce mot nouveau dans notre jurisprudence et même dans notre langue. Est-ce une ...
      ... croit plus pouvoir être chargé, est-ce enfin une simple erreur de l'esprit que l'on veut désigner par ce crime de lèse-nation, et les paroles ou les simples omissions sont' elles du domaine de cette nouvelle loi? C'est assez, dit Montesquieu, qu...
      ...e (1). Or, si le crime de lèse-majesté doit être déterminé par les lois avec la plus exacte précision, le crime de lèse-nation doit être bien plus sévèrement circonscrit par le pouvoir législatif qui institue un tribunal pour le juger. N'imitons ...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...essieurs, le vrai sens du crime de lèse-nation, quand vous en aurez déterminé la punit...
      ...aucune loi qui déclare criminel de lèse-nation les membres d'une chambre des vacations...
      Quand vous aurez défini, Messieurs, le vrai sens du crime de lèse-nation, quand vous en aurez déterminé la punition par une loi, il n'en sera pas moins incontestable que le tribunal, chargé de...
      ..., qu'aucune loi ne peut avoir un effet rétroactif. Or, il n'existe certainement aucune loi qui déclare criminel de lèse-nation les membres d'une chambre des vacations qui, cinq semaines après la fin de leurs séances, ne quittent pas leurs fonctio...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 161
      Speaker: L'abbé Maury
      ...voir poursuivis comme criminels de lèse-nation, que de trahir leurs engagements avec l... ...ent mieux aimé s'exposer aux insurrections populaires, et à l'humiliation de se voir poursuivis comme criminels de lèse-nation, que de trahir leurs engagements avec leurs concitoyens. Toutes les vertus se touchent et sont liées ensemble dans le c...
      Speaker: Fermond des Chapelières
      ...r Roi, que l'Assemblée générale de la « nation était désormais le seul remède aux maux... ...gne, toutes les Chambres assemblées, déclarait « devoir représenter au « seigneur Roi, que l'Assemblée générale de la « nation était désormais le seul remède aux maux dont elle était accablée, » et ordonnait l'envoi de cet arrêté au Roi, comme un...
      ...iraient qu'une assemblée générale de la nation; et si les communes ont conservé cette ... ...nce, tous pen= saient également, tous se regardaient comme Français, tous ne désiraient qu'une assemblée générale de la nation; et si les communes ont conservé cette opinion, vous sentez pourquoi ies autres l'ont abandonnée. Roi, des députés de. ...

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 163
      Speaker: Fermond des Chapelières
      ...efuser lp jugement de l'Assemblée de la nation? Non, Messieurs, et ils nous ont envoyé... ...mmettants, Messieurs, "s'en étant rapportés à ja justice du Roi, pouvaient-ils refuser lp jugement de l'Assemblée de la nation? Non, Messieurs, et ils nous ont envoyés avec confiance vers vous.

      Séance du lundi 11 janvier 1790

      page 164
      Speaker: Fermond des Chapelières
      ... communes, une assemblée générale de la nation, tant qu'ils ont cru qu'elle pouvait se... ...st facile à saisir. Nobles, gens d'église et parlementaires voulaient, comme les communes, une assemblée générale de la nation, tant qu'ils ont cru qu'elle pouvait servir à augmenter leur pouvoir aux dépens du gouvernement, et à river les fers de...
    • Séance du mardi 12 janvier 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 12 janvier 1790

      page 169
      Speaker: Goupil de Préfeln
      ...rmer et décréter sur les crimes de lèse-nation, et, après avoir fait remarquer que tou... ...au matin, la motion qu'il avait faite, tendant à autoriser tous les juges à informer et décréter sur les crimes de lèse-nation, et, après avoir fait remarquer que toute la séance du 9 fut employée à la discussion de l'affaire de la chambre des va...

      Séance du mardi 12 janvier 1790

      page 171
      Speaker: Démeunier
      ... s'estime heureux de faire partie de la nation française; nous vous conjurons du moins... ...evez cependant nulle alarme : nous ne doutons pas de la fidélité d'un peuple qui s'estime heureux de faire partie de la nation française; nous vous conjurons du moins d'être persuadé que rien n'égale la nôtre* et qu'on ne peut être dvec des senti...

      Séance du mardi 12 janvier 1790

      page 174
      ...bles à celui que je viens d'exposer, la nation assemblée n'aurait vu, dans cet usage d... ...ir que, si les lettres de cachet à'avàient été délivrées que dans des cas semblables à celui que je viens d'exposer, la nation assemblée n'aurait vu, dans cet usage du pouvoir exécutif, qu'un sage supplément à nos lois obscures ou barbares ; et u...

      Séance du mardi 12 janvier 1790

      page 175
      ...ns tout le diocèse de Lavaur, et que la nation en les supprimant et s'emparant de leur... ...utes les villes, le seront bien davantage si on considère qu'ils sont uniques dans tout le diocèse de Lavaur, et que la nation en les supprimant et s'emparant de leurs fonds, loin d'en retourner avaritage, n'y trouverait qu'un objet de dépense, p...
    • Séance du mercredi 13 janvier 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du mercredi 13 janvier 1790

      page 178
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ... de notre glorieux monarque, chef de la nation. L'adresse est ainsi conçue : ... la défense de la nouvelle constitution, et pour l'exécution des ordres suprêmes de notre glorieux monarque, chef de la nation. L'adresse est ainsi conçue :

      Séance du mercredi 13 janvier 1790

      page 179
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ... aura une inscription portant : vive la nation, vive notre roi, le roi des Français et... ... cette inscription portant: égalité et fraternité : de l'autre part, ce pavillon aura une inscription portant : vive la nation, vive notre roi, le roi des Français et VAssemblée nationale, et que le môme jour il y aura illumination générale dans ...
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 showing 10 of 54 results view all
    • Séance du mardi 2 mars 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 2 mars 1790

      page 2
      Speaker: Goupilleau
      ...soutenir la concurrence avec les autres nations. L'état de Saint-Domingue est bien plus... ...et les négociants français sont prêts à perdre les avantages qui leur faisaient soutenir la concurrence avec les autres nations. L'état de Saint-Domingue est bien plus inquiétant. Les députés à l'Assemblée nationale avait demandé le 30 juin, qu'on...

      Séance du mardi 2 mars 1790

      page 3
      Speaker: Goupilleau
      ...ncore prêté le serment de fidélité à la nation, à la loi et àu roi. Nous cf-oyons avoi... ...nduite : ni vous, ni les trou--pes à vos ordres, ni MM. de la marine n'ont pas encore prêté le serment de fidélité à la nation, à la loi et àu roi. Nous cf-oyons avoir assez prouvé qu'ayant reçu nos pouvoirs de notre province, et notre province d...
      Speaker: Goupilleau
      ..., dans des circonstances fâcheuses, les nations se forment en assemblées pour se donner...
      ...s deniers pu-I blics, criminels de lèse-nation et ennemis de h colonie; leur interdit ...
      ...l'arrêt du soi-disant conseil supérieur, considère qu'étant de droit naturel que, dans des circonstances fâcheuses, les nations se forment en assemblées pour se donner les lois qui paraissent nécessaires, elles ont le pouvoir législatif; que ne po...
      ...s qui ont concouru à l'arrêt, fauteurs du despotisme, coupables de spoliation des deniers pu-I blics, criminels de lèse-nation et ennemis de h colonie; leur interdit à toujours l'entrée de U province du Nord, et les voue au mépris dat bons citoye...

      Séance du mardi 2 mars 1790

      page 7
      ...t la base de tous nos échanges avec les nations de l'Europe, et qui multiplient au sein... ...ure et dans l'industrie; vous en tirez en retour des denrées précieuses, qui font la base de tous nos échanges avec les nations de l'Europe, et qui multiplient au sein de l'empire les jouissances du riche et les
      ...ne des plus précieuses propriétés de la nation. ...cial qui est en danger, et qu'il faut bien se garder de ne pas envisager comme une des plus précieuses propriétés de la nation.

      Séance du mardi 2 mars 1790

      page 9
      ...'intérêts, qui s'est accumulée chez les nations de l'Europe, n'est pas elle-même sans u... ...vaient exigé l'avance et produit l'intérêt. En second lieu, cette somme énorme d'intérêts, qui s'est accumulée chez les nations de l'Europe, n'est pas elle-même sans usage : elle sert encore aujourd'hui par tous les placements qu'onteus les capita...
      ...e grande diminution à la population des nations de l'Europe: l'on en a inféré qu'il ser...
      ...ècle; mais il existe auprès de nous une nation dont l'exemple vous frappera davantage;...
      ... les maladies particulières aux gens de mer, devaient nécessairement apporter une grande diminution à la population des nations de l'Europe: l'on en a inféré qu'il serait peut-être plus avantageux pour elles de renoncer à une communication si fata...
      ...ant la population a augmenté de plus d'un cinquième depuis le commencement du siècle; mais il existe auprès de nous une nation dont l'exemple vous frappera davantage; je veux parler des Hollandais, qui, sur un sol accru par une rare industrie, on...
      ...on dans les rades de presque toutes les nations. — Ces deux objections, toutes spécieus... ... (1) que l'on voit en outre, parcourant toutes les mers et déployant leur pavillon dans les rades de presque toutes les nations. — Ces deux objections, toutes spécieuses qu'elles sont, ne détruisent point ce que j'ai avancé ; il est donc certain e...

      Séance du mardi 2 mars 1790

      page 10
      ...es et une métropole l'existence de deux nations séparées, indépendantes l'une de l'autr... ...n pareil droit n'entraîne point, dans le rapport qui est établi entre des colonies et une métropole l'existence de deux nations séparées, indépendantes l'une de l'autre et simplement alliées; qu'au contraire la première comme la dernière ont un ch...
      ...aveur delà métropole, auprès des autres nations, tous les avantages qu'elle peut en att... ...t entre elles. Pour que ce commerce puisse fleurir, pour qu'il fasse naître en faveur delà métropole, auprès des autres nations, tous les avantages qu'elle peut en attendre, et auprès de ses propres colonies les préférences d'achat et de vente qu'...

      Séance du mardi 2 mars 1790

      page 11
      ...essus du commerce de toutes, les autres nations, et multiplier pour elles-mêmes les moy...
      ...ts, dans tous les marchés de toutes les nations.
      ..., n'auront pas d'intérêt plus réel que celui de voir notre commerce fleurir au-dessus du commerce de toutes, les autres nations, et multiplier pour elles-mêmes les moyens d'accroissement et de jouissance auxquels leur ambition peut prétendre. Il d...
      ...abitants, celui de pouvoir soutenir toutes nos concurrences pour tous nos produits, dans tous les marchés de toutes les nations.
      ...e se développer dans le caractère de la nation, seront perdus totalement pour nous, et... ...ns que l'avenir nous promet si nous usons avec prudence de l'énergie qui vient de se développer dans le caractère de la nation, seront perdus totalement pour nous, et d'affreux malheurs remplaceront les douces espérances que nous avions conçues s...
      ...nt au ministère, mais relativement à la nation elle-même. pas ici des colonies relativement au ministère, mais relativement à la nation elle-même.
      ... s'ils pensent qu'un représentant de la nation, pénétré du sentiment de ses devoirs, p... ...r l'Assemblée nationale de la tâche immense qu'elle a à remplir dans le royaume, s'ils pensent qu'un représentant de la nation, pénétré du sentiment de ses devoirs, puisse, sans s'exposer aux justes reproches de ses commettants et de sa conscienc...

      Séance du mardi 2 mars 1790

      page 12
      ...utes les classes de la société, pour la nation entière prise collectivement qui en res... ...de l'humanité ajustement appelé les capitalistes du travail, mais enfin, pour toutes les classes de la société, pour la nation entière prise collectivement qui en ressentirait le contrecoup inévitable et funeste, en perdant ses plus grandes resso...
      ...Personne ne respecte plus que moi cette nation digne à tous égards de l'admiration de ... ...vous appartient-il pour en disposer contre son gré? — Les Anglais, dit-on(1)... Personne ne respecte plus que moi cette nation digne à tous égards de l'admiration de l'univers qu'elle remplit d'une renommée telle qu'aucun peuple n'a jamais obtenu...
      ...ous les représentants si ce n'est de la nation française? Elle ne nous a point en vain... ...e peut entraîner les suites les plus funestes I d'un autre côté, de qui sommes-nous les représentants si ce n'est de la nation française? Elle ne nous a point en vain confié ses intérêts, vous en sentez tous, Messieurs, l'étendue et l'importance,...
      ...mpromettre ainsi sans cesse le sort des nations. Quelle entreprise mérita plus d'être c... ...s risqueraient d'exciter de grands désordres sans faire naître aucun bien, et compromettre ainsi sans cesse le sort des nations. Quelle entreprise mérita plus d'être couronnée de succès que celle de don Padilla sous Charles-Quint? Quelle entrepris...
    • Séance du mardi 9 mars 1790, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du mardi 9 mars 1790, au soir

      page 98
      Speaker: Charmat
      ... qu'indépendamment de la garantie de la nation, quand on avait un gage a donner, tel q... ...nt un exemplaire à M. Fréteau, lors son président. En substance, j'y établissais qu'indépendamment de la garantie de la nation, quand on avait un gage a donner, tel que les biens du clergé et les domaines, on ne devait pas craindre une banquerout...
      ...itutionnelle, porter ce§ mots e Le : La nation, le roi et au-dessous la loi, au lieu d... Le côté des armes de France devrait, par une consé- Sjence toujours constitutionnelle, porter ce§ mots e Le : La nation, le roi et au-dessous la loi, au lieu de stt nomen domini benedictum.

      Séance du mardi 9 mars 1790, au soir

      page 99
      Speaker: Charmat
      ...régime, mais que quand c'était tout une nation qui s'engageait, il n'y avait plus rien... ...ie seraient une banqueroute; que sans doute ils pourraient l'être sous l'ancien régime, mais que quand c'était tout une nation qui s'engageait, il n'y avait plus rien à craindre, même quand il serait vrai que, par événement, les biens du clergé e...
      Speaker: Charmat
      ...ranger cet ordre solide et immuable, la nation étant debout; Que rien ne pourrait déranger cet ordre solide et immuable, la nation étant debout;
      Speaker: Charmat
      La France seule, de toutes les nations de l'Europe, a, sans crainte, le droit ... La France seule, de toutes les nations de l'Europe, a, sans crainte, le droit de créer des papiers-monnaie,, en telle quantité que ce soit; sa puissance agric...
      ...nstitution ; et il eit venu s'unir à la nation d'autant plus intimémenl, qu'en déclara... Il a promis, le 4 février, de défendre et de maintenir la constitution ; et il eit venu s'unir à la nation d'autant plus intimémenl, qu'en déclarant qu'il habituerait son fils, dès ses plus jeunes ans, de concert avec la reiso...

      Séance du mardi 9 mars 1790, au soir

      page 101
      Speaker: Charmat
      ...traîne pas. Songez encore que c'est une nation libre qui le décréterait et qu'aucun po... ... humiliants que la caisse tentera de lui procurer, que le papier-monnaie n'en entraîne pas. Songez encore que c'est une nation libre qui le décréterait et qu'aucun pouvoir ne pourrait en abuser. Rendez-vous le compte que ia dette, cette dette imm...
      Speaker: Charmat
      ...maux en sont incalculables; rassurez la nation, montrez-la aussi grande qu'elle est; q... ...conscrits, âmes sensibles et droites, à l'alarme qui peut devenir générale? Les maux en sont incalculables; rassurez la nation, montrez-la aussi grande qu'elle est; que Hère de toutes ses forces, elle apprenne pour toujours à l'Europe étonnée, à ...

      Séance du mardi 9 mars 1790, au soir

      page 102
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ournissac est accusé d'un crime de lèse-nation, pour avoir contrevenu, dit-on, au décr...
      ...lui qui l'a rendu soit criminel de lèse-nation. Un crime dont le nom n'existait pas da...
      ...arti populaire que le prévôt a sévi, mais contre le parti incendiaire. — M. de Bournissac est accusé d'un crime de lèse-nation, pour avoir contrevenu, dit-on, au décret de l'Assemblée nationale qui ordonnait !a suspension de là procédure prevôtal...
      ... par erreur, par ignorance ou par inadvertance ; mais on ne peut pas dire que celui qui l'a rendu soit criminel de lèse-nation. Un crime dont le nom n'existait pas dans notre langue avant notre convocation, peut-il être attribué à un homme qui n'...
      Speaker: L'abbé Maury
      ... ce qu'on peut appeler un crime de lèse-nation. Mon intention, en mon tant à cette tri... ...s la liberté d'ordonner aux juges d'ouvrir les prisons : voilà, Messieurs, voilà ce qu'on peut appeler un crime de lèse-nation. Mon intention, en mon tant à cette tribune, était de vous le dénoncer, ce crime, et je l'ai fait. Je regretté, en ce m...

      Séance du mardi 9 mars 1790, au soir

      page 104
      ...laissant subsister parmi cette foule de nations conquises, toutes les différences de lo... ...antages. Ce peuple let le fait est remarquable dans la discussion actuelle), en laissant subsister parmi cette foule de nations conquises, toutes les différences de lois, de langues, de mœurs et d'usages, ne fit qu'une exception : ce fut en faveur...

      Séance du mardi 9 mars 1790, au soir

      page 105
      ... homme regretta de n'avoir pu faire. La nation vous aura encore cette obligation. Non ... Vous ferez aujourd'hui ce que ce grand homme regretta de n'avoir pu faire. La nation vous aura encore cette obligation. Non seulement le com merce vous devra des encouragements par le mouvement rapide imp...

      Séance du mardi 9 mars 1790, au soir

      page 106
      ...n Italie; ea sorte qu'il n'est point de nation eu Europe qui n'en connaisse le rapport... ...ement dans les principales villes du royaume, mais encore à Londres, à Vienpe, en Italie; ea sorte qu'il n'est point de nation eu Europe qui n'en connaisse le rapport exact avec ses mesures, comme nous connaissons celui de la toise de Paris aux m...
      ...mmes éclairés et difficiles. Lorsqu'une nation se détermine à opérer une grande réform...
      ...pris dans la nature afin que toutes les nations puissent y recourir dans le cas où les ...
      ...irrévocablement l'opinion de toutes les nations éclairées.
      ...l ne répond pas encore assez ni à l'importance de l'objet, ni à l'attente des hommes éclairés et difficiles. Lorsqu'une nation se détermine à opérer une grande réforme, il faut qu'elle évite, qu'elle redoute même de l'opérer à demi, pour n'être p...
      ... problème soit parfaite, que cette réduction se rapporte à un modèle invariable pris dans la nature afin que toutes les nations puissent y recourir dans le cas où les étalons qu'elles auraient adoptés, viendraient à se perdre ou à s'altérer : or* ...
      ...t acquise parmi nous, n'a pas été faite avec la solennité nécessaire pour fixer irrévocablement l'opinion de toutes les nations éclairées.

      Séance du mardi 9 mars 1790, au soir

      page 107
      ... et même pour excitér, entre toutes les nations savantes, la plus louable rivalité. Il ... Ce plan simple çt parfaitement exact est fait pour réunir tous les suffrages, et même pour excitér, entre toutes les nations savantes, la plus louable rivalité. Il m'est Impossible de douter que l'Angleterre, qui dans ce moment paraît vouloir s...
      ...ement encore sous les auspices des deux nations, n'aurait pas sans doute un moindre suc... L'expérience du pendule faite plus particulièrement encore sous les auspices des deux nations, n'aurait pas sans doute un moindre succès, et la solennité même en garantirait aux yeux de l'Europe entière l'exactitu...
      Chacune des deux nations formerait sur cette mesure ses étalons,... Chacune des deux nations formerait sur cette mesure ses étalons, qu'elle conserverait avec le plus grand soin, de telle sorte que, si, au bout a...
      ...permis de voir dans ce concours de deux nations interrogeant ensemble la nature pour en... Peut-être même est-il permis de voir dans ce concours de deux nations interrogeant ensemble la nature pour en obtenir un résultat important, le principe d'une union politique opérée par l'e...

      Séance du mardi 9 mars 1790, au soir

      page 108
      ...Cela doit paraître juste aux yeux de la nation et c'est ainsi que s'appla-niront toute... ...r qui ce changement occasionnerait des dépenses trop au-dessus de leurs forces. Cela doit paraître juste aux yeux de la nation et c'est ainsi que s'appla-niront toutes les difficultés.
      ...conséquence, sous les auspices des deux nations, des commissaires de l'académie des sci... ...avec la France à la fixation de l'unité naturelle de mesures et de poids; qu'en conséquence, sous les auspices des deux nations, des commissaires de l'académie des sciences de Paris se réuniront en nombre égal avec les membres choisis de la sociét...
    • Séance du mercredi 10 mars 1790

      - search term matches: (8)

      Séance du mercredi 10 mars 1790

      page 109
      Speaker: Loys
      ...ar le clergé sont a la disposition delà nation. Uné portion de ces biens est destinée ... ...gesse même de vos décrets"? Vous avez déclaré que les biens possédés autrefois par le clergé sont a la disposition delà nation. Uné portion de ces biens est destinée aux indigents; il n'est point d'indigence plus sacrée que celle de ces hommes qu...

      Séance du mercredi 10 mars 1790

      page 113
      Speaker: Bailly
      ...it être à la disposition actuelle de la nation;et, par exemple, la maison abbatiale de...
      ...ont réunis à la masse des biens dont la nation disposera.
      ...nt supposées réduites à leurs lieux claustraux et d'habitation. Tout le reste doit être à la disposition actuelle de la nation;et, par exemple, la maison abbatiale de Saint-Germain-des-Prés, l'emplacement de la Foire, toutes les maisons en locati...
      ... et des Carmes; les jardins, lorsque leur grandeur permettra de les réduire, seront réunis à la masse des biens dont la nation disposera.
      Speaker: Bailly
      ...'elle a déclarés à la disposition de la nation, et les remette dans une main étrangère... ...s opposées, c'est que l'Assemblée nationale fasse sortir de sa main ces biens qu'elle a déclarés à la disposition de la nation, et les remette dans une main étrangère; c'est qu'elle propose aux municipalités considérables, et qui ont un crédit qu...

      Séance du mercredi 10 mars 1790

      page 114
      Speaker: Bailly
      ... rendre com pte de cletc à maître, à la nation même, représentée par les prochaines lé...
      ... celui des frais, ils remettraient à la nation les trois quarts du surplus, et gardera...
      ... seraient chargés de la conduite et de la gestion de cette opération, tenus d'eu rendre com pte de cletc à maître, à la nation même, représentée par les prochaines législatures; et, après avoir défalqué du produit total Le montant des obligations et celui des frais, ils remettraient à la nation les trois quarts du surplus, et garderaient pour la ville 1 autre quart, en dédommagement de l'emploi de son crédit, et...

      Séance du mercredi 10 mars 1790

      page 115
      Speaker: Bailly
      ...ie des 17U millions qui sont dus par la nation : à la charge, en continuant de payer F... ...peuvent être délivrés à la caisse d'escompte, en paiement de la plus grande partie des 17U millions qui sont dus par la nation : à la charge, en continuant de payer Fa somme limitée d'argent qu'elle distribue chaque jour, d'échanger aussitôt, à b...
      Speaker: Bailly
      ...ns sont également avantageuses, et à la nation, et à la ville de Paris; nous croyons q... ...ps espérances; mais nous croyons que les idées et les vues que nous vous proposons sont également avantageuses, et à la nation, et à la ville de Paris; nous croyons qu'elles sont le seul moyen de remédier à la disette du numéraire, de raminer la ...
    • Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 117
      Speaker: Dupont
      ...'une guerre imprévue, ne replaçaient la nation française au rang qu'elle doit tenir en Europe, au premier rang entre les nations. ...applicable à l'amortissement des dettes pendant la paix, et aux premiers frais d'une guerre imprévue, ne replaçaient la nation française au rang qu'elle doit tenir en Europe, au premier rang entre les nations.
      Speaker: Dupont
      Les nations ne subsistent que comme les particulier...
      ...me organes de-sa véritable volonté. Une nation qui dirait : « Je ne veux pas subvenir ...
      Les nations ne subsistent que comme les particuliers, à la charge dé payer les dépenses de leur entretien. Le peuple français est d...
      ...gesse, comme dépositaires vertueux de son pouvoir législatif et constituant, comme organes de-sa véritable volonté. Une nation qui dirait : « Je ne veux pas subvenir âmes dépenses publiques ; je ne veux pas solder mon armée; je ne veux pas entret...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 118
      Speaker: Dupont
      ...d'une autorité supérieure à celle de la nation elle-même. Le plus économique des établ... bannir le mot d'impôt, qui présente l'idée d'une autorité supérieure à celle de la nation elle-même. Le plus économique des établissements, c'est le revenu public, sans lequel il n'y aurait point de force comm...
      Speaker: Dupont
      ...'existe pas encore ; lorsqu'on a vu une nation, qui, au moment où l'on convoquait ses ... ...re de choses est détruit, lorsque le nouveau, qui doit être bien plus parfait, n'existe pas encore ; lorsqu'on a vu une nation, qui, au moment où l'on convoquait ses représentants, éprouvait dans ses finances un défioit de 60 millions, et suspend...
      Speaker: Dupont
      Une nation de vingt-six millions d'hommes remplis ...
      ...présentants et les chefs de cette noble nation n'ont besoin -, avec elle, que de modér...
      Une nation de vingt-six millions d'hommes remplis d'honneur, et placés sur un riche terri* toire, n'est jamais dénuée de ressource...
      ...ançais, lorsqu'un moyen de puissance manque, ils en substituent un autre. Les représentants et les chefs de cette noble nation n'ont besoin -, avec elle, que de modération et de prudence. Il suffit de lui montrer le but, et de la convaincre qu'il...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 119
      ... qui passe pour les plus instruits. Les nations méritent ce respect, que tout ce qui pe... ...ire à sa propre pensée qu'après l'avoir soigneusement comparée à celles des gens qui passe pour les plus instruits. Les nations méritent ce respect, que tout ce qui peut les intéresser, soit examiné avec le- plus profond scrupule : car l'ignorance...
      ... respecte trop vos droits et ceux de la nation. ...u adopter; car il ne prétend, en aucune manière, à juger en dernier ressort*, il respecte trop vos droits et ceux de la nation.
      ...r le compte de la vente exclusive de la nation. ...es rivières pour .interdire le transport par eau du sel qui n aurait pas été pour le compte de la vente exclusive de la nation.

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 120
      ...tte crainte a peu de fondement chez une nation qui entretiendra une législation perman... ...x dans la suite et de retomber dans l'ancienne gabelle en conservant l'impôt. Cette crainte a peu de fondement chez une nation qui entretiendra une législation permanente, et de laquelle, par conséquent, les finances n'auront jamais d autre régim...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 121
      ...st plus propre à répandre chez toute la nation, et entre tous les départements, cet es... ...ur la répartition des impositions territoriales et personnelles, et que rien n'est plus propre à répandre chez toute la nation, et entre tous les départements, cet esprit d'union intime et fraternelle à laquelle le salut de l'Etat est attaché, qu...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 122
      ... ceux qui se perçoivent au profit de la nation, que de ceux qui appartiennent aux vill... ...tes les impositions directes, et de tous les droits d'entrée des villes, tant de ceux qui se perçoivent au profit de la nation, que de ceux qui appartiennent aux villes elles?

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 124
      ...seulement, les volontés inquiètes d'une nation aussi active que la nôtre, divergeront ... ...ire, les assemblées administratives sont obligées d'attendre vos ordres un mois seulement, les volontés inquiètes d'une nation aussi active que la nôtre, divergeront de toutes parts : au lieu de l'accord d'un zèle unanime, vous ne trouverez dans ...
      ...e point, que l'on ne renverse point une nation comme celle dont Dieu a peuplé la Franc... ...urope, que la chose a été faite le jour où vous l'avez voulue ; que l'on n'arrête point, que l'on ne renverse point une nation comme celle dont Dieu a peuplé la France, et que tout obstacle intérieur ou extérieur sera dissipé, comme l'obstacle ef...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 125
      ..., dont ils devraient reudre compte à la nation. Mais, ou ce commerce sera aussi profit... Us ont estimé beaucoup moins que votre comité le profit de la vente libre, dont ils devraient reudre compte à la nation. Mais, ou ce commerce sera aussi profitable qu'on vient de le supposer, et alors il pourra être continué plus longtemps...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 126
      ...n ellesrmémes, et si honteuses pour une nation policée; mais alors rien n'était moins ... ...1788, ont successivement été au moment de faire cesser pes vexations ruineuses en ellesrmémes, et si honteuses pour une nation policée; mais alors rien n'était moins stable que les ministres, ni plqs solide que. les abus.
      ...iers ; c'est-à- dire, Messieurs, sur la nation entière, qui est bien obligée aujourd'h... ...ceux qui emploient des harnais, sur tous ceux qui portent des bottes ou des souliers ; c'est-à- dire, Messieurs, sur la nation entière, qui est bien obligée aujourd'hui de rembourser 1 impôt aux tanneurs et de les dédommager en sqs des. vexations...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 127
      ... autrefois plqs de ppudre à poudrer aux nations étrangères qu'elle n'en fabrique aujour... La France vendait autrefois plqs de ppudre à poudrer aux nations étrangères qu'elle n'en fabrique aujourd'hui en totalité.

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 128
      ...e commerce intérieur et assureront à la nation, au delà du remplacement de ce que l'Et...
      ...e perception et de régie; tandis que la nation profitera, en outre, d'environ cinq cen...
      ... sur les cuirs, sur les amidons, sur les fers et sur les huiles, relèveront notre commerce intérieur et assureront à la nation, au delà du remplacement de ce que l'Etat a retiré jusqu'à présent des quatre droits qu'on supprimera, une ressource pour les finances d'environ deux millions en économie des frais de perception et de régie; tandis que la nation profitera, en outre, d'environ cinq cent mille francs, par! l'établissement d'un droit uniforme sur l'entrée des fers e...
      ...ans dépense et avec soulagement pour la nation, le3 commis et gardes supprimés. Il vous proposera de rendre utiles, sans dépense et avec soulagement pour la nation, le3 commis et gardes supprimés.

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 130
      ...tre comité peut dire en votre nom à 1 a nation française, et ce que lui prouveront vos... Ce que votre comité peut dire en votre nom à 1 a nation française, et ce que lui prouveront vos décrets, est que vous êtes tous convaincus que paur remplir le trésor public ép...
      ...on s citoyens qui ont prêtéserment à la nation, à la loi, au roi, doivent la plus exac...
      ... auxquelles l'honneur et le salut de la nation sont attachés.
      ...ue toutes les municipalités, que toutes îes milices nationales sachent que les bon s citoyens qui ont prêtéserment à la nation, à la loi, au roi, doivent la plus exacte obéissance à ces dispositions auxquelles l'honneur et le salut de la nation sont attachés.

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 131
      ...autés qui ont fait don patriotique à la nation de la contribution des ci-devant privil... Vous n'exigerez aucun rapprochement de la part des communautés qui ont fait don patriotique à la nation de la contribution des ci-devant privilégiés.
      ...ent dansles projets defondsd'une grande nation ; car il arrive des dépenses imprévues,... Cet excédent, Messieurs, n'est que celui qui doit, exister constamment dansles projets defondsd'une grande nation ; car il arrive des dépenses imprévues, car il y a des recettes qui ne le réalisent pas ; car il est Impossible de pour...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

      page 132
      Une nation dans cet état fait ce qu'elle veut ; el... Une nation dans cet état fait ce qu'elle veut ; elle règle comme il lui plaît sa constitution; elle établit comme il lui convient ...
      ...éshonorée. » Voilà ce que vous a dit la nation, en vous remettant les pouvoirs'dont vo... ... insuffisants, il vous en proposerait d'autres : « Je ne veux ni périr ni être déshonorée. » Voilà ce que vous a dit la nation, en vous remettant les pouvoirs'dont vous devez user , et qui ne vous aéfaudront pas entre les mains.
      ...es, tant de ceux qui,appartiennent à la nation, que de ceux qui sè lèvent au profit de... ... toutes les impositions réelles et personnelles, et aux droits d'entrée des villes, tant de ceux qui,appartiennent à la nation, que de ceux qui sè lèvent au profit des villes elles-mêmes.
    • Séance du jeudi 11 mars 1790, au soir

      - search term matches: (16)

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au soir

      page 135
      Speaker: La demoiselle Marie-Louise Jouet
      ...lus inviolable pour la constitution, la nation, la loi et le roi : Je jure ici de leur... ...es avec celles du cloître, à l'observation de vos sages maximes, au respect le plus inviolable pour la constitution, la nation, la loi et le roi : Je jure ici de leur être fidèle. Qu'il m'est doux de prononcer ce serment, dans le sanctuaire du pa...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au soir

      page 136
      Speaker: De la Tour-Mélière
      « Lorsque la nation française donne le premier exemple d'un...
      ...de l'Empire par les représentants de la nation, nous rédons à un sentiment d'amour et ...
      ...lle attend une fidélité inviolable à la nation, à la loi et au roi. Il est bien aisé, ...
      ...n doux de promettre d'être fidèle à une nation lorsqu'on en forme une partie, à un roi...
      « Lorsque la nation française donne le premier exemple d'un peuple qui traite ses colonies à l'égal de la mère-pairie, lorsque les colonies sont déclarées partie de l'Empire par les représentants de la nation, nous rédons à un sentiment d'amour et de reconnaissance, en nous empressant d'offrir à cette auguste Assemblée les hom...
      ...tièrement connue. C'est de ce patriotisme que l'Assemblée nationale déclare qu'elle attend une fidélité inviolable à la nation, à la loi et au roi. Il est bien aisé, il est bien doux de promettre d'être fidèle à une nation lorsqu'on en forme une partie, à un roi qui commande l'amour à force de vertus, et s'il ne nous est pas encore permis d...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au soir

      page 137
      Speaker: Faydel
      ...unal chargé de juger les crimes de lèse-nation, et que, provisoirement et jusqu'à ce q...
      ...es prévenus et accusés de crime de lèse-nation.
      ...tionproposeraitincessamment à l'Assemblée un plan pour l'établissement d'un tribunal chargé de juger les crimes de lèse-nation, et que, provisoirement et jusqu'à ce que ce tribunal eût été établi, le chàtelet de Paris était autorisé à juger en dernier ressort les prévenus et accusés de crime de lèse-nation.
      Speaker: Faydel
      ...ce présentent l'idée d'un crime de lèse-nation, car il y aurait de ma part de l'indisc... ...je m'arrête non pour vous demander si les faits qu'on impute au prévôt de Provence présentent l'idée d'un crime de lèse-nation, car il y aurait de ma part de l'indiscrétion à vous demander ce que vous n'avez pas jugé à propos de définir encore, e...
      Speaker: Faydel
      ...lois faites par les représentants de la nation, sanctionnées ou acceptées, et envoyées... ...stres dans trois jours après la réception, et fait publier dans la huitaine les lois faites par les représentants de la nation, sanctionnées ou acceptées, et envoyées par le roi, seraient poursuivis comme prévaricateurs dans leurs fonctions et co...
      Speaker: Faydel
      ...e la forfaiture serait un crime de lèse-nation. ...commun avec la disposition de cette loi, et que vous n'avez pas encore décidé que la forfaiture serait un crime de lèse-nation.
      Speaker: Faydel
      ...e chose de commun avec le crime de lèse-nation qui n'est pas encore défini, et avec la... ...ompte à l'Assemblée. Mais, je vous le demande, cette disposition a-t-elle quelque chose de commun avec le crime de lèse-nation qui n'est pas encore défini, et avec la compétence que vous avez attribuée au chàtelet de Paris ?

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au soir

      page 138
      Speaker: Faydel
      ...t le renvoyer comme un criminel de lèse-nation au cbâtelet de Paris; car si,àl'exem-pl... dépouiller ce magistrat du caractère dont la loi l'a revêtu, et le renvoyer comme un criminel de lèse-nation au cbâtelet de Paris; car si,àl'exem-ple de votre comité des rapports, vous ne pouvez justifier votre décret, que par d...
      Speaker: Faydel
      ...r juge, n'a été accusé de crime de lèse-nation, ni traduit devant un tribunal institué... ...istrat qui est devenu récusable par trop de passion, et qui a persisté à demeurer juge, n'a été accusé de crime de lèse-nation, ni traduit devant un tribunal institué pour punir les crimes les plus atroces et en même temps les plus vagues et pour...
      Speaker: Faydel
      ...elet de Paris comme un criminel de lèse-nation. Qu'on songe donc que vous êtes à la ve... ...tère dont la loi l'a revêtu sur une simple dénonciation, et de le livrer au chàtelet de Paris comme un criminel de lèse-nation. Qu'on songe donc que vous êtes à la veille d'organiser Je pou-

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au soir

      page 139
      Speaker: Faydel
      ...poser à être traité de criminel de lèse-nation sur la réclamation d'on ou plusieurs pr... ...icile pour ne pas dire impossible, de trouver un honnête citoyen qui voulut s'exposer à être traité de criminel de lèse-nation sur la réclamation d'on ou plusieurs prévenus qui ne manque-raient jamais d'accuser leur juge de partialité, de prévari...

      Séance du jeudi 11 mars 1790, au soir

      page 140
      Speaker: L'abbé Maury
      ... prévôt, comme prévenu du crime de lèse-nation; les décrétés, pour être jugés en vertu... ...nde que le prévôt, les accusés et la municipalité soient renvoyés au Chàtelet;le prévôt, comme prévenu du crime de lèse-nation; les décrétés, pour être jugés en vertu d'attributions nouvelles que vous donnerez à cet effet au Chàtelet; et la munic...
    • Séance du vendredi 12 mars 1790

      - search term matches: (9)

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 144
      ...le consentement des représentants de la nation, et les anticipations sont le plus cher... ...blée : il est de principe incontestable qu'aucun emprunt ne peui:être fait sans le consentement des représentants de la nation, et les anticipations sont le plus cher et le plus désastreux des emprunts.

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 146
      Quant il sera démontré que la nation a entre les mains ce dont elle a besoin... Quant il sera démontré que la nation a entre les mains ce dont elle a besoin pour subvenir aux dépenses du culte, à l'entretien des ministres, aux pensions ...

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 147
      ...ours des affaires publiques; C'est à la nation à veiller sur ses plus grands intérêts....
      ...nce sont les plus grands intérêts d'une nation; il faut qu'elle fixe elle-même ses dép...
      ...n quelque sorte les représentants de la nation à cette importante administration. Ce b...
      ...s de son zèle. Ce sont les principes de la Constitution qui doivent diriger le cours des affaires publiques; C'est à la nation à veiller sur ses plus grands intérêts. L'état et les changements de la finance sont les plus grands intérêts d'une nation; il faut qu'elle fixe elle-même ses dépenses journalières, qu'elle en assure et qu'elle en détermine les payements, qu'...
      ... d'un seul ministre des finances, celle d'un bureau de trésorerie, qui associe en quelque sorte les représentants de la nation à cette importante administration. Ce bureau de la trésorerie serait composé de plusieurs commissaires, choisis pour la...

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 148
      ...e devenir, l'un des représentants de la nation, qu'à la faveur d'une élection libre qu... ...vous autorisiez cetusage, un ministre, du moins, ne pourrait devoir l'avantage de devenir, l'un des représentants de la nation, qu'à la faveur d'une élection libre qui attesterait des vertus supérieures aux talents de sa place, et une haute estim...
      ...s vertuset du talent. Vousavezapprisàla nation qu'elle avait confié ses intérêts à des... ... vous avez fait le sacrifice, et qu'on doit regarder comme le don patriotique des vertuset du talent. Vousavezapprisàla nation qu'elle avait confié ses intérêts à des hommes qui n'en out point d'autres; et quand vous avez exercé ce noble désintér...

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 149
      ... opposé à celui d'un ministre cher à la nation, cher à cette assemblée, et dont la san... ...11 nous en a assez coûté, dans ce rapport, de nous trouver quelquefois d'un avis opposé à celui d'un ministre cher à la nation, cher à cette assemblée, et dont la santé chancelante nous inspire un intérêt d'autant plus grand, que son altération, ...

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 150
      ... votre estime et par la confiance de la nation, et ce sentiment, celui quelquefois de ... besoin d'être soutenu par votre estime et par la confiance de la nation, et ce sentiment, celui quelquefois de mon long dévouement à la chose publique, m'ont rendu votre empire fort doux ; ma...
    • Séance du samedi 13 mars 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 13 mars 1790, au matin

      page 155
      Speaker: L'abbé Maury
      ...présente de si grands avantages : ou la nation ne sera plus, ou la gabelle ne se rétab... ...'est donc pas sage de rejeter le mode de vente que contient l'article 8, et qui présente de si grands avantages : ou la nation ne sera plus, ou la gabelle ne se rétablira jamais. Le sel est Un cinquième élément; la disette du sel est donc au nomb...
    • Séance du samedi 13 mars 1790, au soir

      - search term matches: (7)

      Séance du samedi 13 mars 1790, au soir

      page 156
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...le à leurs drapeaux, au souverain de la nation, et de ne jamais proportionner leur zèl... ...employer leurs armes que pour le soutien de la Constitution désirée, d'être fidèle à leurs drapeaux, au souverain de la nation, et de ne jamais proportionner leur zèle aux récompenses qui ieur sont accordées, mais bien à la valeur qui anime le cœ...

      Séance du samedi 13 mars 1790, au soir

      page 158
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...té de la Française en Quercy remet à la nation le contrat de rachat des charges munici... La municipalité de la Française en Quercy remet à la nation le contrat de rachat des charges municipales, qui se portent à la somme de 4,800 livres et a délibéré d'établir un atel...

      Séance du samedi 13 mars 1790, au soir

      page 159
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...e à répéter d'être à jamais fidèle à la nation, à la loi et au roi. » ...roi ; sa résolution inébranlable de les faire exécuter et le serment qu'elle aime à répéter d'être à jamais fidèle à la nation, à la loi et au roi. »
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...e de se soumettre aux sages lois que la nation attend encore de ses travaux; elle cont... ... contenant l'adhésion la plus formelle aux décrets de l'Assemblée, et la promesse de se soumettre aux sages lois que la nation attend encore de ses travaux; elle contient des plaintes sur les accaparements de grains qui se font dans ses environs,...

      Séance du samedi 13 mars 1790, au soir

      page 160
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...s et qui sont l'expression du vœu de la nation entière. » ...r des Français, vous ne vous offrirez à eux qu'environné des lois les plus justes et qui sont l'expression du vœu de la nation entière. »
      Speaker: Decretot
      ...i de ce qui peut faire le bonheur de la nation. ...actures sollicitent ; c'est une invitation au roi qui ne demande qu'à être averti de ce qui peut faire le bonheur de la nation.

      Séance du samedi 13 mars 1790, au soir

      page 161
      Speaker: L'abbé Maury
      ...général ; et il ne peut exister dans la nation de volonté générale s'il n'existe pas d... ...ulement qu'il ne faut s'occuper de ces individus qu'après avoir réglé l'intérêt général ; et il ne peut exister dans la nation de volonté générale s'il n'existe pas de loi. Touché du malheur d'être privé de la liberté, j'opine avec douleur, mais ...
    • Séance du dimanche 14 mars 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du dimanche 14 mars 1790

      page 165
      Speaker: De Boisgelin
      ... d'épargner une imposition de plus à la nation. C'est l'intérêt de remplacer une perte de 10 millions. C'est l'intérêt d'épargner une imposition de plus à la nation.

      Séance du dimanche 14 mars 1790

      page 168
      Speaker: De Boisgelin
      ...es, tant de ceux qui appartiennent à la nation, que ceux fjui se lèvent au profit des ... ... toutes les imposilions réelles ou personnelles, et aux droits d'entrée des villes, tant de ceux qui appartiennent à la nation, que ceux fjui se lèvent au profit des villes elles-mêmes : ainsi, la contribution serait payée par toutes les classes ...
    • Séance du lundi 15 mars 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du lundi 15 mars 1790

      page 176
      Speaker: Target
      3° Sur les indemnités dont la nation pourrait être chargée envers les propri... 3° Sur les indemnités dont la nation pourrait être chargée envers les propriétaires de certains fiefs d'Alsace, d'après les traités qui ont réuni cette prov...
  • Tome 13 : Du 14 au 20 avril 1790 10 results
    • Séance du mardi 20 avril 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du mardi 20 avril 1790, au matin

      page 149
      Speaker: De Robespierre
      ...sont résiliés; mais ici, comme c'est la nation qui se succède à elle-même, les baux so... Lorsqu'il v a mutation, les baux sont résiliés; mais ici, comme c'est la nation qui se succède à elle-même, les baux sont sacrés ; ils ne peuvent être rompus sans indemnité. Il y a en Artois beaucoup...

      Séance du mardi 20 avril 1790, au matin

      page 150
      Speaker: La Poule
      ...mnité sera-t-elle demandée? Est-ce à la nation? Elle a supprimé la dîme, parce que la ... A qui cette indemnité sera-t-elle demandée? Est-ce à la nation? Elle a supprimé la dîme, parce que la dîme était un abus ; peut-on exiger d'elle une indemnité pour la suppression des...
      Speaker: Treilhard
      ... partie précieuse de la propriété de la nation. ...ent ; et dans le cas où elles sortiront, vous aurez assuré la conservation d'une partie précieuse de la propriété de la nation.
    • Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      - search term matches: (9)

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 151
      ...sion entière à la volonté suprême de la nation, promulguée par ses représentants, et p... ...où, nous honorant de leur entier abandon, nous sommes venus prononcer notre adhésion entière à la volonté suprême de la nation, promulguée par ses représentants, et prêter le serment solennel de maintenir de tout notre pouvoir la constitution qui...
      ... la communauté deJaignes; ils font à la nation Adresses des habitants de la ville de Gannat et de la communauté deJaignes; ils font à la nation

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 152
      Speaker: Ricard de Séalt
      ...stant dans son serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et aux décrets de l'A... Cette municipalité, persistant dans son serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et aux décrets de l'Assemblée nationale, a renouvelé tous les pouvoirs de son député à l'Assemblée na...
      Speaker: Palasne de Champeaux
      ... justice des représentants d'une grande nation, qui daigneront toujours être les défen... ...les armes de la paix et les moyens que nous avons le bonheur de posséder dans la justice des représentants d'une grande nation, qui daigneront toujours être les défenseurs de l'innocence opprimée.

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 153
      Speaker: Le Président
      ...érés comme4a dette la plus sacrée de la nation : ainsi, quoique le décret revêtu de la...
      ... plus utile, la puissance étendue d'une nation, lorsque les citoyens sont unis par l'h...
      ...l que les représentants de cette grande nation viennent de contracter pour la sûreté d...
      ...épendamment de l'hypothèque spéciale qui leur a été assurée, doivent être considérés comme4a dette la plus sacrée de la nation : ainsi, quoique le décret revêtu de la sanction du roi, n'ait imposé et n'ait pu imposer que l'obligation de recevoir ...
      ...xistera jamais d'occasion où l'on puisse manifester d'une manière plus réelle et plus utile, la puissance étendue d'une nation, lorsque les citoyens sont unis par l'honneur, la raison et la liberté. Le roi protégera dans tous les temps l'engagement solennel que les représentants de cette grande nation viennent de contracter pour la sûreté des assignats, auxquels ils ont donné le caractère de monnaie; ainsi, le roi en i...
      Speaker: Le Président
      ...it d'intéresser les représentants de la nation. Ils sont accoutumés àtrouver ces senti... ...atriotisme, tout ce qui annonce ou qui prouve des cœurs vraiment citoyens, a droit d'intéresser les représentants de la nation. Ils sont accoutumés àtrouver ces sentiments dans les habitants delà capitale, et ledévouementparticulier de la section...

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 154
      Speaker: Léopold de Nucé
      ...e, fait hommage et don patriotique à la nation de sa pension de 600 livres, pour la pr...
      ...e et pour 1791. Il jure à la face ae la nation, de la défendre de tout son pouvoir, ta...
      , capitaine au régiment de Gourten, Suisse, fait hommage et don patriotique à la nation de sa pension de 600 livres, pour la présente année et pour 1791. Il jure à la face ae la nation, de la défendre de tout son pouvoir, tant qu'il sera au service 'de la France, sans déroger aux traités des Suisses ave...
      Speaker: Le Président
      ...age seraient mis à la disposition de la nation. ...esse, sauf à augmenter cette somme par la suite, dans le cas où les biens d'apanage seraient mis à la disposition de la nation.

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 161
      ...jouissaient, et que, par conséquent, la nation française ne peut jouir que d'une porti... ...ale a avancé que l'empire et l'empereur n'ont cédé que la souveraineté dont ils jouissaient, et que, par conséquent, la nation française ne peut jouir que d'une portion égale de souveraineté; mais on peut répondre à cela ce que j'ai déjà fait rem...

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 162
      ... dépositaires de la souveraineté que la nation leur a confiée. ... rachat des premières. Nos rois ont confirmé tous ces droits tant qu'ils ont été dépositaires de la souveraineté que la nation leur a confiée.
      Aujourd'hui que la nation a repris cette souveraineté qui lui app... Aujourd'hui que la nation a repris cette souveraineté qui lui appartenait; aujourd'hui qu'elle a aboli tous les droits féodaux, toutes les servit...
    • Séance du mercredi 21 avril 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 162
      Speaker: Bouche
      ...ions de prouver aux représentants de la nation notre respect, notre obéissance et notr... ...i elle est plus dangereuse. Nous saisissons toujours avec empressement les occasions de prouver aux représentants de la nation notre respect, notre obéissance et notre dévoilement à tous ses décrets. »

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 163
      Speaker: Treilhard
      ...es Pays-Bas, sans le consentement de la nation et, comme ce consentement n'a pas été o... ...en prétextant que François I" n'avait pu céder à Char-les-Quint la suzeraineté des Pays-Bas, sans le consentement de la nation et, comme ce consentement n'a pas été obtenu, ces prélats ne se considèrent pas comme étrangers,

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 167
      ...érents pouvoirs qui, émanant tous de la nation, ne peuvent exister que pour son bonheu... ...ciété ; il était nécessaire de distinguer, de circonscrire, d'organiser Ces différents pouvoirs qui, émanant tous de la nation, ne peuvent exister que pour son bonheur ; il était indispensable de ramener toutes les institutions sociales à leur ob...
      ...ut-être plus difficile de régénérer les nations civilisées, il n'en est pas un qui n'ai... ... sont chargés de la lâche difficile de civiliser les UationS, ou de la tâche, peut-être plus difficile de régénérer les nations civilisées, il n'en est pas un qui n'ait fondé ses institutions sUr la base sacrée de la religion, sur la foi d'un être...
      ...le serment gpleunet d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... exigé de tous le serment gpleunet d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout leur pouvoir la constitution que vous avei établie. Qu'avez-vous fait par ...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 168
      ...nt, et de leur donner, aux dépens de la nation, un substitut pour en remplir les fonct... ...ir aux curés âgés ou infirmes : ce serait de leur laisser la place qu'ils occupent, et de leur donner, aux dépens de la nation, un substitut pour en remplir les fonctions. Par là, on ferait tout à la fois et le bien du pasteur et le bien du troup...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 170
      ...vinité ; c'est l'idée i}ue l'apôtre des nations nous donne du sacerdoce Çhrétien, et la... ... hommes, est établi pour le bien des hommes, dans les choses qui regardent la divinité ; c'est l'idée i}ue l'apôtre des nations nous donne du sacerdoce Çhrétien, et la raisoa nous dit avec la religion que le but de tout gouvernement est le bien de...
      ...ent par lui de prêcher, de baptiser les nations, ils ne croyaient pas qu'il leur appart... ...avaient donné l'exempte. Appelés directement par jésUs-Christ, chargés expressément par lui de prêcher, de baptiser les nations, ils ne croyaient pas qu'il leur appartînt exclusivement de se donner des collègues ou des coopérateurs, encore moins d...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 171
      au'ancune autre, et la nation n'a jamais pu être épouillée du droit d... au'ancune autre, et la nation n'a jamais pu être épouillée du droit de choisir celui qui doit parler à Dieu en son nom, qui doit lui parler au nom de...
      ...ubsistance; il faut doue que ce soit la nation qui la leur fournisse. Vous eu avez, Me... ...es : il ne leur reste aucun temps pour s'occuper des moyens de pourvoir à leur subsistance; il faut doue que ce soit la nation qui la leur fournisse. Vous eu avez, Messieurs, contracté l'engagement solennel en son nom et elle le remplira avec fra...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 173
      ... qui lui est confié, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... ...du peuple et du clergé, le serment solennel de veiller avec soin sur le troupeau qui lui est confié, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout son pouvoir la constitution décrétée par l'Assemblée nationale, et accepté...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 174
      ..., seront en-* tiêrement défrayés par la nation. ...uellement dans le lieu du service, auquel la confiance des peuples les a appelés, seront en-* tiêrement défrayés par la nation.

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 175
      ...s oflices ecclésiastiques, payés par la nation, les fruits du traitement qui y est att... Art. 12. Pendant les vacances des évéchés, cures, et de tous oflices ecclésiastiques, payés par la nation, les fruits du traitement qui y est attaché, seront versés dans la caisse du département, pour subvenir aux dépenses do...
      ...icaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaire... ... de l'administration du district, leur permettra, s'il y a lieu, de prendre un vicaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaires.
    • Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      - search term matches: (16)

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      page 44
      Speaker: L'abbé Varelles
      ...trie ? jetons-nous entre les bras de la nation ; elle est loyale et généreuse ; espéro... ...s avoir en la Providence? ne devons-nous pas tout sacrifier aux besoins de la patrie ? jetons-nous entre les bras de la nation ; elle est loyale et généreuse ; espérons tout de sa justice.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      page 46
      Speaker: Le marquis de Vaudreuil
      ...mporter dans nos villes les tributs des nations dont la nature semblait nous avoir sépa... ...: par lui nous avons des établissements dans toutes les parties du globe. Pour importer dans nos villes les tributs des nations dont la nature semblait nous avoir séparés par un intervalle qu'il paraissait impossible aux hommes de franchir, pour l...

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      page 47
      Speaker: Le marquis de Vaudreuil
      ...cet outrage fait à la liberté, chez une nation qui le réprouve et en rougit, pût être ... ...les plus grands malheurs. D'ailleurs, votre comité n'a pas pensé que la presse, cet outrage fait à la liberté, chez une nation qui le réprouve et en rougit, pût être consacré dans notre constitution; que vous voulussiez naturaliser parmi nous un ...

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      page 51
      Speaker: De Landenberg
      ...ats auront un cours forcé? Eh! quoi, la nation pourrait former de l'or en un instant, ... ...is assez forts pour mon système, j'y renonce. Je demande seulement si les assignats auront un cours forcé? Eh! quoi, la nation pourrait former de l'or en un instant, tandis qu'il faut à la nature des siècles pour le préparer dans son sein 1 Prene...
      Speaker: Le duc d'Aiguillon
      ...ortion des biens à la disposition de la nation. ...yable à une époque indéterminée, dont la valeur numérique est garantie par une portion des biens à la disposition de la nation.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      page 52
      Speaker: Le duc d'Aiguillon
      ... et les domaines à la disposition de la nation, vaisselle portée à la Monnaie. ...e des paiements de la Caisse d'escompte, assignats sur les biens ecclésiastiques et les domaines à la disposition de la nation, vaisselle portée à la Monnaie.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      page 53
      Speaker: Le duc d'Aiguillon
      ...état des dettes et des ressources de la nation, ainsi que celui de ses moyens pour par... ...'avis qu'il faudrait que l'Assemblée nationale commençât par donner au public l'état des dettes et des ressources de la nation, ainsi que celui de ses moyens pour parvenir à l'amélioration des finances, et qu'après avoir assuré son crédit sur les...
      Speaker: Le duc d'Aiguillon
      ...ue membre du Corps législatif doit à la nation entière, l'hommage libre et franc de se... ...Je ne l'aurais pas même hasardée, sans la conviction intime où je suis, que chaque membre du Corps législatif doit à la nation entière, l'hommage libre et franc de ses opinions.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      page 54
      Speaker: Dupont
      ... once d'argent. Que doit donc faire une nation qui ne peut payer? Désigner le moment o... ...vres que vaut un écu, mais la quantité de marchandises qu'on peut avoir pour une once d'argent. Que doit donc faire une nation qui ne peut payer? Désigner le moment où elle paiera, et délivrer une promesse de paiement ; mais elle ne peut pas fàir...
      Speaker: Dupont
      ...comité passe son pouvoir et celui de la nation. La circulation forcée ajouterait à tou... ...ivent se croire payés, et faire croire à leurs créanciers qu'ils les paient. Le comité passe son pouvoir et celui de la nation. La circulation forcée ajouterait à tous les embarras.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au matin

      page 56
      Speaker: Le duc de La Rochefoucauld
      ...is quand les représentants d'une grande nation, privés par le régime autérieur des moy...
      ...us la sauvegarde de la loyauté de cette nation, quoiqu'elle ait été contractée, pour a...
      ...par le ministre lui-même, qui placerait l'autorité entre le créancier et lui. Mais quand les représentants d'une grande nation, privés par le régime autérieur des moyens d'acquitter sur-le-champ une dette qu'ils ont cru devoir mettre sous la sauvegarde de la loyauté de cette nation, quoiqu'elle ait été contractée, pour ainsi dire, en ' son absence, prennent toutes les mesures qui peuvent assurer l'e...
      Speaker: Le duc de La Rochefoucauld
      ... plan de finances, qui, présentant à la nation ses engagements et ses ressources, démo... ... un aspect simple et clair, la position du Trésor public, et enfin, de former un plan de finances, qui, présentant à la nation ses engagements et ses ressources, démontre avec évidence combien les dernières surpassent les premiers, et avec quelle...
    • Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      - search term matches: (13)

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 65
      ...rmes d'élection des représentants de la nation. De la ville de Mornans en Lyonnais; el... De la communauté de Sermaize; elle fait des observations sur les formes d'élection des représentants de la nation. De la ville de Mornans en Lyonnais; elle fait

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 66
      ...ement distraire les représentants de la nation. Qu'il est doux de se délasser à recevo... ...elà force publique, pouvaient se mêler aux cris d'allégresse qui vont si agréablement distraire les représentants de la nation. Qu'il est doux de se délasser à recevoir des applaudissements et à fortifier l'énergie d'un peuple qu'on régénère !
      ...qu'ils iront de siècle en siècle, et de nations en nations, servir de barrière à l'erreur et aux t... ...sagesse de chacun de vos décrets fait présager à tous les amateurs de la Vérité qu'ils iront de siècle en siècle, et de nations en nations, servir de barrière à l'erreur et aux tyrans.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 67
      ... l'Etat; ils jurent d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... ...abitants de fiosoy ne voient rien de plus heureux que l'heureuse régénération de l'Etat; ils jurent d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout leur pouvoir la constitution du royaume décrétée par l'Assemblée nationale...
      ...sses, tous ont juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... ...officiers et toutes les compagnies de la garde nationale, les chantres des paroisses, tous ont juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout leur pouvoir, sur la réquisition des corps administratifs et municipaux, la c...
      ...vos travaux, et à faire regretter à une nation digne de jouir des droits qu'elle a rec... ... ourdissent dans le silence de la nuit, tendent évidemment à altérer l'éclat de vos travaux, et à faire regretter à une nation digne de jouir des droits qu'elle a reconquis, les liens qui l'assujettissaient aux Volontés arbitraires.
      ... commune assemblée, d'être fidèles à la nation, â la loi et au roi et de maintenir de ... ...el de la patrie.^ en présence de MM. les maire et officiers municipaux, et de la commune assemblée, d'être fidèles à la nation, â la loi et au roi et de maintenir de tout notre pouvoir lacofistitu tiou décrétée par l'Assembféè nationale et sancti...

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 70
      ...e d'hommes pour opprimer le reste de la nation ? Il me semble au contraire que c'est c... ...t de défendre, est-ce celle qui donnait le pouvoir et des armes à un petit nombre d'hommes pour opprimer le reste de la nation ? Il me semble au contraire que c'est contre cette prétendue liberté que nous sommes venus combattre pour établir la vr...

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 72
      ...s assignats ont une valeur telle que la nation puisse la garantir, l'attester, l'ordon... ne s'agit donc ici que d'examiner si les assignats ont une valeur telle que la nation puisse la garantir, l'attester, l'ordonner, car en pareille matière ces trois mots sont synonymes.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 74
      ...alveillance qui puisse le refuser à une nation puissante et riche de 50 milliards, à une nation qui se constitue sur les principes de t... ...votre disposition, et d'abord, quant au crédit, il n'y a que l'absurdité ou la malveillance qui puisse le refuser à une nation puissante et riche de 50 milliards, à une nation qui se constitue sur les principes de tous les siècles éclairés et de tous les peuples sages.
      ...ces immenses et imposantes à toutes les nations de l'Europe ; et si la confiance n'est ...
      ... je regarde comme des criminels de lèse-nation: car ceux qui fondent l'espoir de leurs...
      ...nc pas permis de douter que le crédit national n'offre dans l'avenir'des ressources immenses et imposantes à toutes les nations de l'Europe ; et si la confiance n'est pas aujourd'hui aussi étendue que vous aviez droit de l'espérer, n'en accusez qu...
      ...és à répandre des inquiétudes sur la fortune publique, et que, dans mon opinion, je regarde comme des criminels de lèse-nation: car ceux qui fondent l'espoir de leurs fortunes sur le discrédit de leur patrie, ne méritent pas d'en trouver sur la t...
      Mais le crédit de la nation, qui résulterait de la seule richesse d...
      ...é dignes des représentants d'une grande nation. Il ne s'agit donc, Messieurs, que de p...
      Mais le crédit de la nation, qui résulterait de la seule richesse de son sol et de son industrie, est encore appuyé de propriétés immenses et dispo...
      ...les anciens usufruitiers de ces propriétés avec toute la justice et la générosité dignes des représentants d'une grande nation. Il ne s'agit donc, Messieurs, que de prendre les mesures les plus sages pour appliquer ces ressources au besoin du mom...
    • Séance du vendredi 16 avril 1790

      - search term matches: (16)

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 79
      Speaker: De Cazalès
      ...u'elle corrompra la masse entière de la nation, et y portera une immoralité qui rendra... ...éritable banqueroute, qu'elle est de toutes les banqueroutes la plus odieuse ; qu'elle corrompra la masse entière de la nation, et y portera une immoralité qui rendra le. peuple fran gais leplus vil des peuples du monde... Le créancier del'Etat, ...
      Speaker: De Cazalès
      ... Français le rebut de toutes les autres nations, ne serait rachetée par aucun avantage ... ...es Français d'être tous banqueroutiers les Uns envers les autres, qui ferait des Français le rebut de toutes les autres nations, ne serait rachetée par aucun avantage réel. Le gouvernement se Verrait obligé de payer la même quantité de dettes. Geu...

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 80
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      Lorsque la nation déclare qu'elle veut acquitter sa dette... Lorsque la nation déclare qu'elle veut acquitter sa dette, c'est qu'elle entend réellement l'acquitter. Si elle donne à ses créanciers de...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ... l'injustice qu'il y aurait à ce que la nation pût s'ordonner à elle-même de payer ses...
      ...vidus qui la composent; en sorte que la nation souffrirait que ses créanciers directs ...
      « A-t-on pesé (dit l'auteur des Observations sur les deux modes de paiement) l'injustice qu'il y aurait à ce que la nation pût s'ordonner à elle-même de payer ses créanciers dans une monnaie avec laquelle elle leur défendrait de s'acquitter à leur tour, soit envers elle-même, soit envers les individus qui la composent; en sorte que la nation souffrirait que ses créanciers directs fussent poursuivis comme banqueroutiers, parce qu'ils auraient voulu payer à leu...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      Ainsi la nation, en échange de l'argent qu'elle a regu,... Ainsi la nation, en échange de l'argent qu'elle a regu, donnerait un papier dont on ne pourrait faire aucun usage, ou qui perdrait énor...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...mboursez 2 milliards, vous déchargez la nation de 100 millions de rente. Est-il une co...
      ...'occupent à soulager les malheurs d'une nation si longtemps opprimée ?
      ... vous allégez le fardeau des impôts sous lequel le peuple est écrasé. Si vous remboursez 2 milliards, vous déchargez la nation de 100 millions de rente. Est-il une considération plus puissante, plus propre à toucher ceux qui s'occupent à soulager les malheurs d'une nation si longtemps opprimée ?

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 81
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...La gestion en serait très onéreuse à la nation et elle ferait un intérêt de 5 0/0, lor... ...ndre et de vendre promptement, trouveraient un moins grand nombre d'acquéreurs. La gestion en serait très onéreuse à la nation et elle ferait un intérêt de 5 0/0, lorsqu'elle n'en retirerait peut-être pas 2 de ses fonds.
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...e droit rigoureux, les créanciers de la nation auraient la fàculté de s'emparer des bi... ...eut pas les payer, ceux-ci ont le droit de faire saisir et vendre. Ainsi, dans le droit rigoureux, les créanciers de la nation auraient la fàculté de s'emparer des biens qu'elle possède.
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      S'il était possible que la nation divisât, subdivisât ses biens proportio... S'il était possible que la nation divisât, subdivisât ses biens proportionnellement à ses créanciers, qu'elle en donnât à chaque créancier une portion ég...

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 82
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ... industrie surpasse cellç de toutes les nations ét lé peuple vit dans l'aisance. ...ture est excellente; son commercé s'étend dans toutes les parties du monde; s.qp industrie surpasse cellç de toutes les nations ét lé peuple vit dans l'aisance.

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 83
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...omptable, subordonné et le commis de la nation. ...et je l'espère, nous en vieudrong à ce point-là où le ministre se croira enfin comptable, subordonné et le commis de la nation.

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 84
      Speaker: L'abbé Breuvard
      ...de presbytères soient à la charge de.la nation comme les autres dettes du clergé. ...esdettes contractées parles curés delà province de Flandre pour reconstructions de presbytères soient à la charge de.la nation comme les autres dettes du clergé.
      Speaker: Anson
      ...de domaines ecclésiastiques. Lorsque la nation réserve sur deux milliards quinze à sei... ...e plus que des domaines nationaux; il n'y a plus de domaines de la couronne, ou de domaines ecclésiastiques. Lorsque la nation réserve sur deux milliards quinze à seize cents millions pour servir les deux cents millions des dettes du clergé, on n...
      Speaker: Martineau
      ...bourser les contrats du clergé; mais la nation doit rembourser premièrement les dettes... ...arpent de terre qu'il ne survienne une infinité d'oppositions. On propose de rembourser les contrats du clergé; mais la nation doit rembourser premièrement les dettes les plus onéreuses, celles qui coûtent 6 ou 7 0/0 et non celles qui n'en coûten...
      Speaker: Martineau
      ...d'hui des ventes partielles que fera la nation et on doit décider de même, surtout par... ...t pu demander son remboursement? On conviendra que non. Il en est de même aujourd'hui des ventes partielles que fera la nation et on doit décider de même, surtout parce qu'après les assignats il restera huit fois plus de biens qu'il n'en faut pou...

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 85
      Speaker: Le Président
      « La nation déclare qu'elle regarde comme créancier... « La nation déclare qu'elle regarde comme créanciers de l'Etat tous ceux qui justifieront avoir légalement contracté avec le clergé...
    • Séance du samedi 17 avril 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 17 avril 1790, au matin

      page 87
      Speaker: Le Président
      ...s biens déclarés à la disposition de la nation. ' Déclare, qu'à compter du 1" jânvief ... ...ui Gonfle aux administrations de département et de district, l'administration des biens déclarés à la disposition de la nation. ' Déclare, qu'à compter du 1" jânvief 1790, le traitement des ecclésiastiques sera payé en argent ; laisse néanmoins a...

      Séance du samedi 17 avril 1790, au matin

      page 88
      Speaker: Prugnon
      ...même été désirés, et vous voulez qu'une nation doute de ses propres billets lorsqu'il ... ... créant. Longtemps les billets de caisse ont été reçus sans inquiétude; ils ont même été désirés, et vous voulez qu'une nation doute de ses propres billets lorsqu'il ont derrière eux de superbes propriétés pour hypothèque. En Espagne, àVienne, en...

      Séance du samedi 17 avril 1790, au matin

      page 90
      Speaker: Rœderer
      ...nce des sommes qui lui sont dues par la nation pour le montant des billets qu'elle a r... ...s premièrement à l'échange des billets de la Caisse d'escompte, jusqu'à concurrence des sommes qui lui sont dues par la nation pour le montant des billets qu'elle a remis au Trésor pu-, blic, en vertu des décrets de l'Assemblée nationale. Le surp...
    • Séance du samedi 17 avril 1790, au soir

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 17 avril 1790, au soir

      page 94
      Speaker: Simon
      la nation d'une créance de 2000 livres, gu'elle a... la nation d'une créance de 2000 livres, gu'elle a payée pour l'acquisition des offices municipaux, supplie l'Assemblée nationale ...
      Speaker: Alquier
      ...e de 200 livres, dont ils font don à la nation eu un billet de la caisse d'escompte, q... ...s pauvres de la paroisse d'Athis se sont réunis à eux pour former la somme totale de 200 livres, dont ils font don à la nation eu un billet de la caisse d'escompte, que Louis-François Çibot, dudit lieu, remet sur-le-champ au trésorier des dons pa...
      ... queles représentants decette glorieuse nation ont si heureusement régénérée. constitution française queles représentants decette glorieuse nation ont si heureusement régénérée.
      ...e 1789. et fait le don patriotique à la nation de ce qui leur revient sur les ci-devan... ...actitude possible, et d'acquitter, d'ici au mois dè mai, les arrérages de ceux de 1789. et fait le don patriotique à la nation de ce qui leur revient sur les ci-devant privilégiés, pour les Six derniers mois del789.

      Séance du samedi 17 avril 1790, au soir

      page 95
      Speaker: Le Président
      ...galement chères aux représentants de la nation, L'Assemblée nationale reçoit avec sati... ... parties de l'empire français sont animées du même patriotisme, et toutes sont également chères aux représentants de la nation, L'Assemblée nationale reçoit avec satisfaction l'hommage que vous venez lui rendre au nom de la commune de Neuf»Brissa...
    • Séance du dimanche 18 avril 1790

      - search term matches: (1)

      Séance du dimanche 18 avril 1790

      page 102
      ...dal que je parle ; deux noms chers à la nation, par les glorieux souvenirs qu'ils réve... ...es plus réfléchies de l'organisation de toutes les armes. C'est de Saxe et Lowendal que je parle ; deux noms chers à la nation, par les glorieux souvenirs qu'ils réveillent, e| les sentiments d'admiration et de reconnaissance que ces deux étrange...
    • Séance du lundi 19 avril 1790

      - search term matches: (80)

      Séance du lundi 19 avril 1790

      page 103
      Speaker: Rœderer
      ...enouvelé le serment d'être fidèles à la nation, au roi et à la loi, comme aussi d'empl... ...eindre celles où nous sommes sur l'incertitude de son sort. Nous avons de plus renouvelé le serment d'être fidèles à la nation, au roi et à la loi, comme aussi d'employer toutes nos forces pour assurer la nouvelle constitution.
      Speaker: Ricard de Séalt
      ... le serment solennel d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... ...pour la nouvelle élection des officiers municipaux. Nous prêtons entre vos mains le serment solennel d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout notre pouvoir la constitution dont le peuple français est a la veille de joui...
      « Persuadés que les représentants de la nation et le roi regarderont comme inconséquen... « Persuadés que les représentants de la nation et le roi regarderont comme inconséquents des propos peu mesurés qu'on impute à notre chef, a qui on ne peut qu'attribu...

      Séance du lundi 19 avril 1790

      page 106
      Speaker: Le Chapelier
      ...à agiter les esprits et à jeter dans ta nation un sujet de discorde : et confondant to... ...in, ou qu'ils parviendront, à l'aide des passions et des intérêts particuliers, à agiter les esprits et à jeter dans ta nation un sujet de discorde : et confondant tous les principes, les altérant tous pour essayer de les violer, abusant même de ...
      Speaker: Le Chapelier
      ...nue, que la souveraineté réside dans la nation; que tous ceux qui exercent une autorit... ...st sans doute une vérité trop longtemps mise en oubli, mais désormais très reconnue, que la souveraineté réside dans la nation; que tous ceux qui exercent une autorité quelconque, l'exercent en son nom et pour elle, et qu'elle peut retirer les po...
      Speaker: Le Chapelier
      ...el sur l'armée, vous avez, au nom de la nation dont vous exprimez la volonté, interdit... Dans le décret constitutionnel sur l'armée, vous avez, au nom de la nation dont vous exprimez la volonté, interdit aux législatures qui vous succéderont la faculté d'établir aucune distinction q...
      Speaker: Le Chapelier
      ...rtie; notre devoir est de l'achever. La nation a donné son assentiment aux établisseme... ...te. Nous avons travaillé à la constitution, nous en avons fait la plus grande partie; notre devoir est de l'achever. La nation a donné son assentiment aux établissements qui sont notre ouvrage, aux décrets qui fixent la forme du gouvernement fran...
      Speaker: Le Chapelier
      La nation a donc de plus en plus consacré le cara... La nation a donc de plus en plus consacré le caractère d'Assemblée constituante que nous avions reçu par nos mandats.

      Séance du lundi 19 avril 1790

      page 107
      Speaker: Le Chapelier
      ...n sera-t-elle finie? Faut-il laisser la nation incertaine sur le moment où elle n'aura... Mais quand cette constitution sera-t-elle finie? Faut-il laisser la nation incertaine sur le moment où elle n'aura plus besoin que d'une Assemblée législative, et où elle pourra en nommer les me...