Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-062 hits on 1789-073 hits on 1789-085 hits on 1789-097 hits on 1789-104 hits on 1789-1111 hits on 1789-123 hits on 1790-010 hits on 1790-025 hits on 1790-037 hits on 1790-0413 hits on 1790-0511 hits on 1790-0615 hits on 1790-0724 hits on 1790-081 hits on 1790-0912 hits on 1790-109 hits on 1790-116 hits on 1790-1210 hits on 1791-019 hits on 1791-0212 hits on 1791-034 hits on 1791-0423 hits on 1791-0514 hits on 1791-0617 hits on 1791-0718 hits on 1791-0816 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-083 hits on 1792-0911 hits on 1792-108 hits on 1792-1111 hits on 1792-122 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-071 hits on 1793-080 hits on 1793-092 hits on 1793-104 hits on 1793-112 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-011 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 35 volumes
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 7 results
    • Séance du mardi 28 juillet 1789

      - search term matches: (10)

      Séance du mardi 28 juillet 1789

      page 290
      Speaker: Le Président
      ... le bien du royaume et le bonheur de la nation. ...r tête à l'Assemblée nationale, pour faire enfin tout ce qui dépendra d'eux pour le bien du royaume et le bonheur de la nation.

      Séance du mardi 28 juillet 1789

      page 293
      Speaker: Rewbell
      ...spiraient, vous faisaient croire que la nation était en danger, que vous aviez tout à ... ...Mes efforts pour l'éloignementdes troupes, l'alarme et l'effroi qu'elles nous inspiraient, vous faisaient croire que la nation était en danger, que vous aviez tout à craindre dans le temple même de la liberté; que des mains forcenées.... je me ta...
      Speaker: Rewbell
      ...tion que l'instruction du crime de lèse-nation appartiendrait à ses représentants. ...a frayeur et l'horreur s'emparèrent de vos âmes, et vous fîtes alors la proclamation que l'instruction du crime de lèse-nation appartiendrait à ses représentants.

      Séance du mardi 28 juillet 1789

      page 294
      Speaker: Rewbell
      ... en aurait pu même concevoir l'idée! La nation, le Roi ne font qu'un : c'est le Roi qu... ...nis on eût été en guerre avec le souverain ! Anathéme éternel contre l'homme qui en aurait pu même concevoir l'idée! La nation, le Roi ne font qu'un : c'est le Roi qui Ta dit: il l'a dit en épanchant son cœur dans votre sein, il l'a dit lorsqu'il...
      Speaker: De Gouy d'Arey
      ...persécuteurs et les perturbateurs de la nation. ...a qu'ils se transportent de ville en ville pourrecevoir les plaintes contre les persécuteurs et les perturbateurs de la nation.

      Séance du mardi 28 juillet 1789

      page 295
      Speaker: Le comte de Virieu
      ...reuse, parce qu'elle sera nommée par la nation ; mais je dis qu'elle en deviendra plus... Dira-t-on qu'elle ne sera pas dangereuse, parce qu'elle sera nommée par la nation ; mais je dis qu'elle en deviendra plus dangereuse. Le despotisme de la multitude e-t le plus funeste de tous.

      Séance du mardi 28 juillet 1789

      page 296
      Speaker: De Puisieux
      ...malheurs publics, l'Assemblée invite la nation à payer comme par le passé tous les imp... ...er le soulagement des peuples; que le refus des impôts parait être la cause des malheurs publics, l'Assemblée invite la nation à payer comme par le passé tous les impôts qu'elle a continués par son arrêté du 17. »
      Speaker: De Puisieux
      ...ses soins pour les dissiper. Comment la nation pourrait-elle désormais borner ses vœux... ...sa reconnaissance de l'intérêt qu'elle a pris aux alarmes de la capitale, et de ses soins pour les dissiper. Comment la nation pourrait-elle désormais borner ses vœux de félicité et de prospérité, puisque ses représentants, messeigneurs, réunisse...
      Speaker: De Puisieux
      ...n être rapporté aux représentants de la nation sur les moyens d'assurer la paix et la ... ...r son auguste présence dans la capitale, l'effroi qui y était répandu, et de s'en être rapporté aux représentants de la nation sur les moyens d'assurer la paix et la félicité de ses sujets.
      Speaker: De Puisieux
      ...ec un zèle infatigable du bonheur de la nation. » (On applaudit.) ...abli le calme dans Paris, par son intervention auprès du Roi, et de s'occuper avec un zèle infatigable du bonheur de la nation. » (On applaudit.)
    • Séance du vendredi 31 juillet 1789

      - search term matches: (18)

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 308
      Speaker: Le Président
      ...rononcer la grâce des criminels de lèse-nation , mais annoncer que désormais les citoy... ...nt un pardon en faveur des ennemis de la ville de Paris, ils n'ont pas entendu prononcer la grâce des criminels de lèse-nation , mais annoncer que désormais les citoyens ne voudront agir et punir que par les lois.

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 309
      Speaker: De Lally-Tollendal
      ... justice et de douceur qui distingue la nation française, et faites arriver le plus tô... ...espectez même dans vos moments de crise et de calamité ce caractère de bonté, de justice et de douceur qui distingue la nation française, et faites arriver le plus tôt possible le jour de l'indulgence et de roubli.

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 310
      Speaker: De Lally-Tollendal
      peut espérer d'une nation hospitalière et généreuse. Et puisque c...
      ...us constamment respectée par toutes les nations- Ah ! Messieurs, non pas devant vous qu...
      peut espérer d'une nation hospitalière et généreuse. Et puisque ce serait déjà une grande punition que d'amener à Paris, comme criminel ou suspec...
      ...de l'homme ; c'est le plus saint devoir des puissants ; c'est l'obligation la plus constamment respectée par toutes les nations- Ah ! Messieurs, non pas devant vous qui, distingués par une éducalion généreuse, n'avez besoin que de suivre les lumiè...
      Speaker: Target
      ...ustice à lui-même des coupables de lèse-nation, elle persiste dans ses précédents arrê... ...oique la capitale se soit honorée en déclarant que le peuple ne se ferait plus justice à lui-même des coupables de lèse-nation, elle persiste dans ses précédents arrêtés ; qu'elle entend poursuivre la punition des coupables devant un tribunal qui...
      Speaker: Le Président
      ...tre peut animer les représentants de la nation? C'est celui qui ...le depuis qu'elle est formée; c'est lui qui a dicté tous ses arrêtés; bt quel autre peut animer les représentants de la nation? C'est celui qui

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 311
      Speaker: Mounier
      ...ersonnelle. Les crimes commis contre la nation doivent sans doute être poursuivis, mai...
      ...n devoir qui ne peut appartenir qu'à la nation ou à ceux qui la représentent.
      ...ris, vous ne devez pas abandonner les principes sacrés qui protègent la sûreté personnelle. Les crimes commis contre la nation doivent sans doute être poursuivis, mais la poursuite n'en appartient à aucune ville, à aucune province en particulier; c'est un devoir qui ne peut appartenir qu'à la nation ou à ceux qui la représentent.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      crimes contre les nations devraient jamais être remis. Je ne prét... crimes contre les nations devraient jamais être remis. Je ne prétends pas même effleurer ces questions; je ne les ai pas encore assez étudiées; i...
      Speaker: Prieur
      ...tifs à la poursuite qui appartient à la nation contre les auteurs de ses malheurs, ord... « L'Assemblée nationale, persistant dans ses précédents arrêtés, relatifs à la poursuite qui appartient à la nation contre les auteurs de ses malheurs, ordonne que les arrêtés en date des... seront publiés, affichés dans la capitale, e...

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 312
      Speaker: De Volney
      ...dent les véritables représentants de la nation. Ils ont été nommés légitimement ; ils ... ...ils ont consommé leurs, droits. A l'égard de l'hôtel de ville, c'est là que résident les véritables représentants de la nation. Ils ont été nommés légitimement ; ils sont les vrais dépositaires de l'intérêt des communes de la capitale. Cependant ...
      Speaker: De Volney
      ...: j c'est" la dénonciation faite par la nation entière. ...parle ministère public. Ici, il n'y a ni l'un ni l'autre; il y a bien davantage : j c'est" la dénonciation faite par la nation entière.
      Speaker: Garat
      ...e l'homme. Un des premiers droits de la nation est de punir les coupables ; mais il en... ...r les droits éternels de la souveraineté française, et les droits ineffaçables de l'homme. Un des premiers droits de la nation est de punir les coupables ; mais il en est un plus touchant, celui de faire grâce.
      Speaker: Garat
      Représentants de la nation, nous sommes assez puissants pour exerc... Représentants de la nation, nous sommes assez puissants pour exercer ses vengeances ; serions-nous impuissants pour exercer sa clémence ? En, guer...
      Speaker: Robespierre
      ...vent soumettre les hommes suspects à la nation à des jugements exemplaires. Voulez-vou... Je réclame dans toute leur rigueur les principes qui doivent soumettre les hommes suspects à la nation à des jugements exemplaires. Voulez-vous calmer le peuple? par-

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 313
      Speaker: Bailly
      ...ls viennent un moment se réunir à cette nation dont ils font partie. Quel spectacle intéressant et nouveau pour nous, que celui de la nation assemblée! Ici sont ses défenseurs; ici... ... la paix dans Paris, et pour obtenir du Roi le rappel d'un ministre vertueux ; ils viennent un moment se réunir à cette nation dont ils font partie. Quel spectacle intéressant et nouveau pour nous, que celui de la nation assemblée! Ici sont ses défenseurs; ici bientôt seront ses régénérateurs. Vos arrêtés, fermes et courageux, mais toujou...
      Speaker: Bailly
      ...désormais comme les seuls ennemis de la nation ceux qui troubleraient par aucuns excès... ...proscrit toute acte de violence contraire au présent arrêté, et qu'elle regarde désormais comme les seuls ennemis de la nation ceux qui troubleraient par aucuns excès la tranquillité publique; en outre, que le présent arrêté sera lu au prône dans...
      Speaker: Bailly
      ...accusés et couvaincus de crimes de lèae-nation, mais annoncer seulement que les citoye... ...nemis, elle n'a point entendu prononcer la grâce de ceux qui seraient prévenus, accusés et couvaincus de crimes de lèae-nation, mais annoncer seulement que les citoyens ne voulaient désormais agir et punir que parles lois, et qu'elle proscrivait ...

      Séance du vendredi 31 juillet 1789

      page 314
      Speaker: Fréteau, de Virieu et Le Chapelier
      ... prescriptions, les représentants de la nation sont strictement obligés de faire juger... ...juillet ; que si un peuple généreux et humain doit s'interdire pour toujours les prescriptions, les représentants de la nation sont strictement obligés de faire juger etpu-nir ceux qui seraient accusés et convaincus d'avoir attenté au salut, à la...
    • Séance du mardi 18 août 1789

      - search term matches: (3)

      Séance du mardi 18 août 1789

      page 451
      Speaker: Duport
      ...venable à tous les hommes, à toutes les nations. Voilà l'engagement que vous avez pris ... ...hé à prévoir toutes les vicissitudes ; vous avez voulu enfin une déclaration convenable à tous les hommes, à toutes les nations. Voilà l'engagement que vous avez pris à la face de l'Europe. Il ne s'agit pas ici de composer avec les circonstances ;...

      Séance du mardi 18 août 1789

      page 452
      Speaker: Rabaud de Saint-Etienne
      ...rtes, quand elles seront annoncées à la nation d'une manière claire et précise, il n'y... ... craint que l'esprit ne se trompe sur les conséquences que Ton en peut tirer. Certes, quand elles seront annoncées à la nation d'une manière claire et précise, il n'y aura ni erreur ni fausses interprétations. Je le répète, une déclaration des dr...

      Séance du mardi 18 août 1789

      page 454
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...té bien décidée des représentants de la nation est d'accord sur les principes qu'elle ... ...roits, quand trente projets ont été soumis à vos délibérations, quand la pluralité bien décidée des représentants de la nation est d'accord sur les principes qu'elle doit contenir, quand il ne s'élève de doutes que sur la rédaction, quand ces dou...

      Séance du mardi 18 août 1789

      page 455
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...fre une meilleure police que ceux où la nation est armée. Messieurs du comité n'en ont... ...sophismes démentis par les faits, puisque aucun pays n'est plus paisible et n'offre une meilleure police que ceux où la nation est armée. Messieurs du comité n'en ont pas moins rejeté l'article, et j'ai été obligé de déférer à des raisons de prud...
    • Séance du mercredi 26 août 1789

      - search term matches: (9)

      Séance du mercredi 26 août 1789

      page 487
      Speaker: Robespierre
      La nation a, dit-on, le droit La nation a, dit-on, le droit
      Speaker: Robespierre
      ... législatif réside dans les mains de la nation, le droit de la répartition y réside ég... ...ui a le droit de consentir l'impôt a le droit de le répartir; dès que le pouvoir législatif réside dans les mains de la nation, le droit de la répartition y réside également ; elle doit forcer tout citoyen, à le paver, et sans cela ce droit ne se...
      Speaker: Robespierre
      ... propriété, elle n'appartient plus à la nation; la nation n'a plus le droit de lui en faire rendr... ...ions? Or, admettons le principe contraire. Si c'est une portion retranchée de la propriété, elle n'appartient plus à la nation; la nation n'a plus le droit de lui en faire rendre compte; en conséquence, voici ce que je propose au heu de l'article 22 du proj...
      Speaker: Robespierre
      ... aux dépenses de la sûreté publique, la nation seule a le droit d'établir l'impôt, d'e... ...on publique étant une portion des biens des citoyens mis en commun pour subvenir aux dépenses de la sûreté publique, la nation seule a le droit d'établir l'impôt, d'en régler la nature, la quotité, l'emploi et la durée.
      Speaker: Robespierre
      ...t ou d impôt, doit être consenti par la nation; elle peut seule en fixer l'assiette, e... « Tout subside, par voie d'emprunt ou d impôt, doit être consenti par la nation; elle peut seule en fixer l'assiette, en faire faire le recouvrement, et en fixer la durée. »
      Speaker: De Laville-Leroux
      ... chaque citoyen; l'autre ce que paye la nation entière. fait sentir la différence de ces deux mots; l'un est ce que paye chaque citoyen; l'autre ce que paye la nation entière.

      Séance du mercredi 26 août 1789

      page 488
      Speaker: Duport
      ...esponsable de son administration, et la nation a le droit de lui en demander compte. » « Tout agent du pouvoir exécutif est responsable de son administration, et la nation a le droit de lui en demander compte. »
      Speaker: Duport
      ...embre propose de mettre, au lieu du mot nation, celui de société, attendu que chaque m... Un membre propose de mettre, au lieu du mot nation, celui de société, attendu que chaque membre de la société a le droit d'exiger la responsabilité de l'administrateur.
    • Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 490
      Speaker: Le Président
      ...r à la dette publique la garantie de la nation, et de se conformer aux sentiments d'ho... ...olonté de nos commettants, manifestée dans nos cahiers respectifs, est d'accorder à la dette publique la garantie de la nation, et de se conformer aux sentiments d'honneur et de justice qui placent les créanciers de l'Etat sous la sauvegarde de l...
      Speaker: Le baron de Menou
      ...liberté que le roi vient de rendre à la nation. ...honneur de témoigner, d'une manière toute particulière, sa reconnaissance de la liberté que le roi vient de rendre à la nation.

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 491
      Speaker: Le baron de Menou
      ...rde de l'honneur et de la loyauté de la nation française. Notre enthousiasme a re-redo... ...lée Nationale, vous avez déclaré que vous mettiez ces créanciers sous la sauvegarde de l'honneur et de la loyauté de la nation française. Notre enthousiasme a re-redoublé lorsque nous avons vu le même sentiment répété dans votre séance du 13 juil...
      Speaker: Le baron de Menou
      ...vous exprimiez, Messieurs, ce vœu d'une nation noble, un cri universel le répétait dan... « Tandis que vous exprimiez, Messieurs, ce vœu d'une nation noble, un cri universel le répétait dans la province de Touraine ; mais des nouvelles affligeantes ont bientôt modéré l...
      Speaker: Le baron de Menou
      ...el, qui avaient concerté la honte de la nation par une banqueroute infâme, et la conti... ... ceux de l'honneur, ces lâches suppôts du despotisme aristocratique et ministériel, qui avaient concerté la honte de la nation par une banqueroute infâme, et la continuité de son affermissement à la même chaîne, par laquelle nous sommes amenés à ...

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 492
      Speaker: Bureaux de Puzy
      ...nne Constitution est enfin renversé. La nation applaudit à sa chute; mais aux premiers... . Le colosse gothique 0 de notre ancienne Constitution est enfin renversé. La nation applaudit à sa chute; mais aux premiers moments de la joie ont succédé ceux de la crainte et des alarmes.
      Speaker: Bureaux de Puzy
      ...emplacer ceux qui sont renversés, et la nation, à peine ...confusion de ces débris, s'étonne de ne voir encore aucun pouvoir préparé pour remplacer ceux qui sont renversés, et la nation, à peine

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 493
      Speaker: Le vicomte de Noailles
      ...que et de la fidélité qu'elle doit à la nation ; ... la partie de l'impôt destinée à la payer, de l'obéissance qu'elle doit au monarque et de la fidélité qu'elle doit à la nation ;
      Speaker: Fréteau
      « Art. 7. La nation fait la loi avec la sanction royale. « Art. 7. La nation fait la loi avec la sanction royale.

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 494
      Speaker: Le Président
      ...s, on eût pu croire que le crédit de la nation avait dès ce moment une limite inconnue... ...ouvement tel, qu'en voyant trente millions portés au trésor royal en peu de jours, on eût pu croire que le crédit de la nation avait dès ce moment une limite inconnue. 1/2 0/0 retranché sur l'intérêt semble peu de chose abstraitement ; mais, dans...
      Speaker: Le Président
      ... quand cet ordre sera connu de toute la nation, quand la Constitution, gardienne de ce... ...era soumis aux calculs les plus simples, quand l'ordre sera parfaitement établi, quand cet ordre sera connu de toute la nation, quand la Constitution, gardienne de ces arrangements salutaires, sera posée et affermie. Mais dans ce moment-ci, il fa...

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 495
      Speaker: Le Président
      ...urope; et quand les représentants d'une nation ont pris un engagement si solennel, ce ...
      ...ment ; mais il est indispensable que la nation puisse juger incessamment de la solidit...
      ...la loyauté française. Ces belles paroles ont retenti jusqu'aux extrémités de l'Europe; et quand les représentants d'une nation ont pris un engagement si solennel, ce serait leur faire un outrage que de vouloir les y confirmer au nom même de la sa...
      ...nière perfection ; il est encore moins nécessaire que vous l'arrêtiez définitivement ; mais il est indispensable que la nation puisse juger incessamment de la solidité de vos projets, et que les esprits sortent d'une incertitude qui entretient la...

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 496
      Speaker: Le Président
      ...e désespère encore de rien : une grande nation peut dominer toutes les difficultés, to... ... jusqu'à l'époque du rétablissement de l'ordre. Je demande donc en grâce qu'on ne désespère encore de rien : une grande nation peut dominer toutes les difficultés, toutes les fois qu'elle est unie avec son Roi, pour défendre la justice, la tranqu...

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 497
      Speaker: Le Président
      ...affaires intérieu-res d'un royaume, une nation qui agit comme en entier par ses représ... ...l manque meme, il faut, sans decouragement, en chercher un autre ; car dans les affaires intérieu-res d'un royaume, une nation qui agit comme en entier par ses représentants a des ressources incalculables ; elle a le grand avantage de pou-voir dé...
      Speaker: Le Président
      ...e des affaires accroîtrait auprès de la nation le mérite de vos travaux. Les hommes in... ...ous invite à vous occuper, l'intérêt que vous auriez pris à la situation actuelle des affaires accroîtrait auprès de la nation le mérite de vos travaux. Les hommes inquiets de leur for-tune sont des juges sévères, et il faut les rassurer

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 498
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...sur la base sacrée de la fidélité de la nation à remplir ses engage- ...ressource momentanée est évident ; mais l'importance d'assurer le crédit public sur la base sacrée de la fidélité de la nation à remplir ses engage-

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 500
      ...riété devint inattaquable et sacrée. La nation, elle-même, n'a plus le droit d'en dépo...
      ...nité, car si le bien public autorise la nation à changer, pour le bien de tous, la nat...
      ...ir de cette espèce de propriété dont la nation commande le sacrifice, il en reçoive un...
      Aussitôt que ces deux conditions se trouvèrent remplies, la propriété devint inattaquable et sacrée. La nation, elle-même, n'a plus le droit d'en dépouiller le citoyen sans indemnité, car si le bien public autorise la nation à changer, pour le bien de tous, la nature d'une propriété ; elle ne peut le faire qu'en indemnisant le possesseur légitime de cette propriété, de telle manière qu'en cessant de jouir de cette espèce de propriété dont la nation commande le sacrifice, il en reçoive un prix qu'il puisse employer à l'acquisition de propriétés qu'elle autorise. Une ...
      ...au rachat; mais il fut aussi utile à la nation que cette faculté d'acensement ait eu l... ... prononcé, que cette redevance imprescriptible et irrachetable devienne sujette au rachat; mais il fut aussi utile à la nation que cette faculté d'acensement ait eu lieu, et que les Etats généraux antérieurs ne l'aient pas proscrite.

      Séance du jeudi 27 août 1789, au matin

      page 502
      ...tre refusée par les représentants d'une nation libre. ...de croire qu'une justice rendue aux propriétaires parle despotisme puisse leur être refusée par les représentants d'une nation libre.
    • Séance du mercredi 9 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du mercredi 9 septembre 1789, au matin

      page 603
      Speaker: Rabaud de Saiat-Élienne
      La nation aura toujours un corps permanent de rep... La nation aura toujours un corps permanent de représentants ; ils tiendront tous séance une fois par année.
    • Séance du mardi 15 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du mardi 15 septembre 1789, au matin

      page 642
      Speaker: De la Luzerne
      ...trône, ce serait mécontenter toutes les nations voisines, qui ne verraient pas sans cra... ... donner à l'Europe une commotion générale. En admettant la branche d'Espagne au trône, ce serait mécontenter toutes les nations voisines, qui ne verraient pas sans crainte l'équilibre entre les puissances de l'Europe rompu. Eu déclarant la maison ...
      Speaker: Bouche
      ...n de Bourbon viendrait à s'éteindre, la nation se rassemblerait par ses représentants ... ...libérer, puisqu'il faut faire une loi pour déclarer que, dans le cas où la maison de Bourbon viendrait à s'éteindre, la nation se rassemblerait par ses représentants pour se choisir un Roi, pourvu qu'il soit Français.

      Séance du mardi 15 septembre 1789, au matin

      page 643
      Speaker: De Mirabeau
      ...re que des individus peuvent léguer des nations comme de vils troupeaux. ...te notre droit public; elle blesse Jg, dignité nationale; elle tend à faire croire que des individus peuvent léguer des nations comme de vils troupeaux.

      Séance du mardi 15 septembre 1789, au matin

      page 644
      Speaker: Duport
      ... elle était appuyée de la volonté de la nation. Or, je ne crois pas que nous voulions ... ...querait pas à se décider; elle parviendrait au trône, malgré la renonciation, si elle était appuyée de la volonté de la nation. Or, je ne crois pas que nous voulions nous soumettre à des étrangers qui ont des mœurs et des habitudes différentes de...
      Speaker: Garat
      ...e serait une raison de plus pour que la nation s'expliquât sur la renonciation ; c'est... ... pour s'élever contre des actes aussi solennels, et si l'on pouvait en douter, ce serait une raison de plus pour que la nation s'expliquât sur la renonciation ; c'est au nom de son sang versé que l'on maintient la renonciation.
      Speaker: Le due du Châtelet
      ...ique? 2° Philippe V a-t-il pu priver la nation des droits qu'elle avait sur lui et ses... ...ainsi : 1° Philippe V a-t-il pu renoncer à la substitution fondée sur la loi salique? 2° Philippe V a-t-il pu priver la nation des droits qu'elle avait sur lui et ses descendants?
      Speaker: Le Président
      ... chapelle du Roi, qui fait hommage à la nation de 200 livres par chaque année, sur ses... ...'une offre patriotique de la part du sieur Belle-ville, musicien ordinaire de la chapelle du Roi, qui fait hommage à la nation de 200 livres par chaque année, sur ses appointements, pendant l'espace 4e quatre années.

      Séance du mardi 15 septembre 1789, au matin

      page 645
      ...commerce et de politique avec plusieurs nations voisines; elle mérite donc de votre par... ...es campagnes, mais elle peut encore singulièrement influer sur nos relations de commerce et de politique avec plusieurs nations voisines; elle mérite donc de votre part le plus sérieux examen.
      ...habitants de cet empire. Que diront les nations étrangères, qui toutes ont, en ce momen... ...e des ministres dont l'ignorance et les erreurs ont fait gémir si longtemps les habitants de cet empire. Que diront les nations étrangères, qui toutes ont, en ce moment, les yeux fixés sur vous, lorsqu'elles verront que vous punissez de mort une a...

      Séance du mardi 15 septembre 1789, au matin

      page 646
      ...absolument contraire aux intérêts de la nation. Je dois vous le dire, les décrets que ... Mais, Messieurs, ce décret est absolument contraire aux intérêts de la nation. Je dois vous le dire, les décrets que l'on nous demande sans cesse sur les subsistances produisent un effet entièremen...
      ...s les plus Criminelles pour affamer une nation qu'ils ne pouvaient asservir, Cependant...
      ...s sont avortés* et que la liberté de la nation est désormais assurée, quels seraient l...
      d'employer les manoeuvres les plus Criminelles pour affamer une nation qu'ils ne pouvaient asservir, Cependant réfléchissez un moment aux capitaux énormes qu'il aurait fallu rassembler pour ...
      ...et vous verrez qu'elle était impraticable, Aujourd'hui que tous ces vains projets sont avortés* et que la liberté de la nation est désormais assurée, quels seraient les motifs qui pourraient vous déterminer à sanctionner une loi excessivement rig...
      ...e tant de preuves d'attachement pour la nation française, qu'il me. semble que ce sera... ...vec eux sont si naturelles, ils ont donné dans tous les temps et récemment encore tant de preuves d'attachement pour la nation française, qu'il me. semble que ce serait un acte de barbarie et d'injustice aux Français devenus libres de refuser aux...

      Séance du mardi 15 septembre 1789, au matin

      page 647
      ...u'elle est contraire aux intérêts de la nation, impolitique et impossible à maintenir. ...* parce qu'elle prononce Une peine absolument disproportionnée au délit* parce qu'elle est contraire aux intérêts de la nation, impolitique et impossible à maintenir.

      Séance du mardi 15 septembre 1789, au matin

      page 648
      ...très-forte réduction, ce qui eût mis la nation dans l'impossibilité d'acquitter ses en... ... très-difficile pendant plusieurs années, et que ces impôts auraient essuyé une très-forte réduction, ce qui eût mis la nation dans l'impossibilité d'acquitter ses engagements envers les créanciers du gouvernement ; mais ces résultats n'avaient p...

      Séance du mardi 15 septembre 1789, au matin

      page 649
      ...tion, sera désormais inutile : c'est la nation tout entière qui veut être libre; il se...
      ...réunir de bonne foi à la majorité de la nation pour hâter la Révolution, puisqu'ils ne...
      ...able qui ne doive reconnaître que tout effort à empêcher ou à retarder la Révolution, sera désormais inutile : c'est la nation tout entière qui veut être libre; il semble que ceux même qui ont différé d'opinion sur les principes de la Constitution, s'ils connaissaient leurs véritables intérêts, devraient se réunir de bonne foi à la majorité de la nation pour hâter la Révolution, puisqu'ils ne peuvent êlre assurés de leur état et de leur fortune que lorsqu'elle sera compl...

      Séance du mardi 15 septembre 1789, au matin

      page 650
      ...e d'être punis comme criminels de lèse* nation* Je crois qu'il est également indispens... les blés et farities lofs dë lëttr circulation, soUs peine d'être punis comme criminels de lèse* nation* Je crois qu'il est également indispensable d'augmenter la concurrence entre les agents des subsistances* afin d'éviter...
      ...être poursuivis comme criminels de lèse-nation. ...r aucun obstacle à la libre circulation et au commerce des grains, sous peine d'être poursuivis comme criminels de lèse-nation.

      Séance du mardi 15 septembre 1789, au matin

      page 655
      ...onformes à la justice, dès que c'est la nation qui doit les supporter? Est-il juste qu... De si grands sacrifices ont un motif bien louable; mais sont-ils conformes à la justice, dès que c'est la nation qui doit les supporter? Est-il juste qu'un grand nomhre de cantons, qui ont à peine reçu quelques soulagements dans leu...

      Séance du mardi 15 septembre 1789, au matin

      page 656
      ...taires de terres seront riches, plus la nation entière le sera. Mais pour que les grai... ... marchandises. Or, la France renferme ces deux peuples ; ainsi, plus les propriétaires de terres seront riches, plus la nation entière le sera. Mais pour que les grains obtiennent le plus haut prix possible, il faut que la concurrence des acheteu...
      ...ertus que j'admire rendent si cher à la nation ! Bien éloigné d'admettre une liberté i... le sentiment d'un ministrè que des vertus que j'admire rendent si cher à la nation ! Bien éloigné d'admettre une liberté indéfinie, il a fait connaître, en plusieurs occasions (page 1), de quelle irhpor...

      Séance du mardi 15 septembre 1789, au matin

      page 657
      ... et la France deviendra pour toutes les nations de l'Europe un entrepôt universel. ...udes, des opérations coûteuses et des soins dont le succès n'est jamais complet, et la France deviendra pour toutes les nations de l'Europe un entrepôt universel.
      ...l me semble qu'avec ces précautions, la nation peut recueillir sans danger les fruits ... Il me semble qu'avec ces précautions, la nation peut recueillir sans danger les fruits abondants qui seront immanquablement produits par le système permanent d'une lib...
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 9 results
    • Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 219
      Speaker: Démeunier
      ...t exclusivement aux représentants de la nation. propose de dire : la proposition des lois appartient exclusivement aux représentants de la nation.
      ...t exclusivement aux représentants de la nation. » ...nale à prendre un objet en considération, mais la proposition des lois appartient exclusivement aux représentants de la nation. »

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 221
      Speaker: Martineau
      ...t être créées par lui et nommées par la nation. Il demande ensuite ce que le comité ac... ... la nomination du Roi, et celles qui sont dépendantes du Corps législatif doivent être créées par lui et nommées par la nation. Il demande ensuite ce que le comité actuel entend par emplois et commissions.
      Speaker: Martineau
      réplique que la nation seule fixera les places des agents ; qu... réplique que la nation seule fixera les places des agents ; qu'elle fixera la dépense de chaque département, et que les termes commissions et ...

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 222
      Speaker: Le Président
      ...qui pût prouver aus représentants de la nation, au {loi et à % Necker, que le respect ... ... qu'il serait digne de votre sagesse de faire connaître votre vœu par un décret qui pût prouver aus représentants de la nation, au {loi et à % Necker, que le respect du district de Saint-Mag}oire pour les décrets de l'Assemblée nationale, égale s...
      Speaker: Le Président
      ...qui la composent, jaloux de donner à la nation et au Roi, des preuves de leur entier d... ...sports à la motion de M. de Vergennes, et après en avoir délibéré, les citoyens qui la composent, jaloux de donner à la nation et au Roi, des preuves de leur entier dévouement. ont déclaré à l'unanimité qu'ils adhèrent avec empressement au décret...

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 224
      Speaker: Duport
      ... de manifester leurs droits et ceux des nations; après avoir établi les principes qui d... solennel que vous avez contracté avec les hommes de tous les pays, de manifester leurs droits et ceux des nations; après avoir établi les principes qui doivent diriger toutes les Constitutions, il est temps de les fixer dans celle qu...
      Speaker: Duport
      ...happera pas sans doute, Messieurs : une nation n'est pas libre au jour même où elle re... Une réflexion plus profonde ne vous échappera pas sans doute, Messieurs : une nation n'est pas libre au jour même où elle reçoit une bonne Constitution. Transportez dans l'Asie les institutions de l'Améri...
      Speaker: Duport
      ...isée de nouveau dans le sein même de la nation. ...essorts de l'autorité, il faut que l'autorité soit reprise dans sa source, et puisée de nouveau dans le sein même de la nation.
    • Séance du samedi 3 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du samedi 3 octobre 1789, au matin

      page 337
      Speaker: Blanquart des Salines
      ...age, et la France, débitrice envers les nations voisines, laisse sortir de son sein un ... ...s déserts, les ouvriers sans travail; le commerce extérieur est à notre désavantage, et la France, débitrice envers les nations voisines, laisse sortir de son sein un numéraire considérable. Eh bien ! Messieurs, il est un moyen pour ranimer le com...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ... leurs principes jusqu'au souverain; la nation, qui est souveraine, a le même droit. P... ...emprunte à temps, les ecclésiastiques eux - mêmes n'ont pas étendu la rigueur de leurs principes jusqu'au souverain; la nation, qui est souveraine, a le même droit. Proscrire ce prêt, c'est favoriser l'usure ; on met l'intérêt en dedans ; la loi ...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ce ne peut conserver son rang parmi les nations sans le commerce, et le commerce ne peu... Nulle puissance ne peut conserver son rang parmi les nations sans le commerce, et le commerce ne peut exister sans le prêt à temps et à intérêt. Cette question n'en est pas une de ...

      Séance du samedi 3 octobre 1789, au matin

      page 338
      Speaker: Le Président
      ...nt Nosseigneurs les représentants de la nation de vouloir bien leur faire la grâce de ... ... Invalides, animés, dans tous les temps, du patriotisme le plus sincère, supplient Nosseigneurs les représentants de la nation de vouloir bien leur faire la grâce de recevoir une somme de 300 livres qu'ils se sont empressés de réunir pour coopére...

      Séance du samedi 3 octobre 1789, au matin

      page 340
      ...'est au moment où tous les ordres de la nation se réunissent pour travailler en commun... C'est au moment où tous les ordres de la nation se réunissent pour travailler en commun au plus grand bien de la société, cest lorsque tous les citoyens , animés du se...
    • Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 388
      Speaker: Le baron de Marguerites
      ...ent déclarés coupables du crime de lèse-nation. ...députés, ou qui les insulteront, soit par des actionsf soit par des paroles, soient déclarés coupables du crime de lèse-nation.

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 393
      Speaker: Guillaume
      ...on, à la philosophie et aux mœurs de la nation. ...rents objets de la motion de M. Guillotin, motion également conforme à la religion, à la philosophie et aux mœurs de la nation.

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 394
      Speaker: Guillaume
      ...pté lorsqu'il s'agira de crimes de lèse-nation, ou de lèse-majesté, au premier chef, d... Art. 11. Le Roi pourra faire grâce, excepté lorsqu'il s'agira de crimes de lèse-nation, ou de lèse-majesté, au premier chef, de haute trahison, de péculat ou de concussion ; il pourra aussi dans tous les au...
      Speaker: Le Président
      ...ossible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions... ...e la lenteur et la maturité des plus profondes méditations, il } est cependant possible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions, qui, sans subvertir l'ordre de procéder actuellement suivi, rassureront l'inno...

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 395
      Speaker: Le Président
      ...ossible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions... ...ige la lenteur et la maturité des plus profondes méditations, il est cependant possible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions, qui, sans subvertir l'ordre de procéder actuellement suivi, rassureront l'inno...
    • Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (30)

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 397
      Speaker: Le chevalier de Cocherel
      ... que doit montrer un représentant de la nation, dussé-je augmenter le nombre des prosc... ...bsister cette liste de proscription ; je vous le dis, Messieurs, avec le courage que doit montrer un représentant de la nation, dussé-je augmenter le nombre des proscrits.
      Speaker: Le chevalier de Cocherel
      ...ment lé courage des représentants de Ja nation se laissait abattre par des menaces cri... Si malheureusement lé courage des représentants de Ja nation se laissait abattre par des menaces criminelles, pourriez-vous , Messieurs , compter dorénavant Sur la sagesse de vos d...
      Speaker: Malouet
      ...re porte. Plusieurs représentants de la nation sont diffamés dans les journaux, dans l... ...ssent responsables de leurs opinions aux passants, aux malheureux qui sont à votre porte. Plusieurs représentants de la nation sont diffamés dans les journaux, dans les libelles qu'on crie dans les rues, qu'on envoie dans les provinces, et l'on a...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 398
      Speaker: De Talleyrand
      ...ion d'une tout autre importance pour la nation. J'entre en matière. ...s biens : cela n'a jamais pu paraître un sacrifice. Il est question d'une opération d'une tout autre importance pour la nation. J'entre en matière.
      Speaker: De Talleyrand
      Ce qu'il y a de sûr, c'est que la nation, jouissant d'un empire três-étendu sur ... Ce qu'il y a de sûr, c'est que la nation, jouissant d'un empire três-étendu sur tous les corps qui existent dans son sein, si elle n'est point en droit de détru...
      Ce qui est non moins sûr, c'est que la nation, par cela même qu'elle est protectrice ... Ce qui est non moins sûr, c'est que la nation, par cela même qu'elle est protectrice des volontés des fondateurs, peut, et même doit suppri- (1) Le Moniteur ne donne...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 399
      Speaker: De Talleyrand
      Ainsi, en récapitulant, je crois que la nation, principalement dans une détresse génér... Ainsi, en récapitulant, je crois que la nation, principalement dans une détresse générale, peut, sans injustice, 1° disposer des biens des différentes communautés rel...
      Speaker: De Talleyrand
      ...; par toutes ces opérations, dis-je, la nation pourrait, je pense, en assurant au cler... ...ion de propriété, puisqu'elles remplissent toutes les intentions des fondateurs ; par toutes ces opérations, dis-je, la nation pourrait, je pense, en assurant au clergé les deux tiers du revenu ecclésiastique actuel, sauf la réduction successive ...
      ...u à l'entretien des temples. Si donc la nation assure soigneusement à chaque titulaire... ...dministrateur du reste, et que ce reste est réellement accordé aux malheureux, ou à l'entretien des temples. Si donc la nation assure soigneusement à chaque titulaire, de quelque nature que soit son bénéfice, cette subsistance honnête, elle ne to...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 400
      Speaker: De Talleyrand
      ... tout le bien qui doit résulter pour la nation, du plan que je vais proposer. ...rtout de croire qu'une telle somme paraisse trop considérable, lorsqu'on aura vu tout le bien qui doit résulter pour la nation, du plan que je vais proposer.
      Speaker: De Talleyrand
      ...r décès, ce supplément reviendrait à la nation, aussi bien que tout ce qui excéderait ... ...ugé nécessaire, en raison de la quantité de ses membres actuels. A mesure de leur décès, ce supplément reviendrait à la nation, aussi bien que tout ce qui excéderait les 80 ou 85 millions, auxquels il sera arrêté que sera réduite un jour la dotat...
      Speaker: De Talleyrand
      ... vue que les dîmes ont été remises à la nation par le clergé. L'Assemblée en a, il est...
      ...ore quelque temps, mais au profit de la nation, mais avec la liberté de les convertir ...
      On n'a pas perdu de vue que les dîmes ont été remises à la nation par le clergé. L'Assemblée en a, il est vrai, décrété l'abolition ; mais elle a décrété aussi qu'elles seraient acquittées quelque temps encore. Eh bien ! elles le seront encore quelque temps, mais au profit de la nation, mais avec la liberté de les convertir en prestation pécuniaire. Je dis encore quelque temps ; car, au moyen des opérat...
      Speaker: De Talleyrand
      ...ces 80 millions de dîmes perçus pour la nation, seraient joints par elle 20 millions, ... A ces 80 millions de dîmes perçus pour la nation, seraient joints par elle 20 millions, pour compléter les 100 millions nécessaires au clergé. A mesure des décès d'un n...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 401
      Speaker: De Talleyrand
      ...nés au clergé au delà du produit que la nation retirera des dîmes, le déficit se trouv... ...moment présent, de 44 millions, auxquels ajoutant les 20 millions qui seront donnés au clergé au delà du produit que la nation retirera des dîmes, le déficit se trouvera être de 64 millions. Voici maintenant comment le prix des biens-fonds du cle...
      Speaker: De Talleyrand
      ...lité des biens et revenus du clergé, la nation pourra : 1° doter d'une manière suffisa... ...es de ce plan qui ne présente rien de trop hypothétique, on voit qu'avec la totalité des biens et revenus du clergé, la nation pourra : 1° doter d'une manière suffisante le clergé; 2° éteindre 50 millions de rentes viagères;3° en éteindre 60 de p...
      Speaker: De Talleyrand
      ...t-être que celui qui existe chez aucune nation. ...a ainsi diminuée ; enfin l'établissement du crédit à un taux plus avantageux peut-être que celui qui existe chez aucune nation.

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 402
      Speaker: De Talleyrand
      ...nature qu'ils soient, seront remis à la nation. . Les rentes et biens-fonds du clergé, de quelque nature qu'ils soient, seront remis à la nation.
      Speaker: De Talleyrand
      Art. 2. La nation assure au clergé 100 millions de revenu... Art. 2. La nation assure au clergé 100 millions de revenu, qui décroîtront jusqu'à 80 ou 85 paillions au plus, lorsque par la mort de cer...
      Speaker: De Talleyrand
      ...ion de la somme numéraire ci-dessus, la nation entend assurer et attribuer au clergé u... Art. 3. Par l'énonciation de la somme numéraire ci-dessus, la nation entend assurer et attribuer au clergé une quantité de denrées évaluée à ladite somme de 100 millions, à raison du prix ...
      Speaker: De Talleyrand
      ...ivilège spécial, sous la garantie de la nation, sur les premiers revenus de l'Etat, co... ...85 millions auxquels ils seront réduits par la suite, seront affectés, par un privilège spécial, sous la garantie de la nation, sur les premiers revenus de l'Etat, comme formant sa première dette, et chaque part sera payée, avec la plus grande ex...
      Speaker: De Talleyrand
      ...e quart au denier 20 et au profit de la nation. ...riétaires des trois quarts de cette charge, sous la condition de racheter l'autre quart au denier 20 et au profit de la nation.
      Speaker: De Talleyrand
      Art. 16. La nation sera saisie, dès aujourd'hui, -de tous ... Art. 16. La nation sera saisie, dès aujourd'hui, -de tous les biens du clergé ; pourtant la nouvelle dotation du clergé n'aura lieu qu'à c...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 403
      Speaker: De Talleyrand
      ...hacune des communautés sera payé par la nation, sur le pied dont ils justifieront avoi... cette époque, le revenu actuel de chacun des membres du clergé et de chacune des communautés sera payé par la nation, sur le pied dont ils justifieront avoir joui; et il ne pourra être délégué, anticipé ni saisi à l'avance, sous quelque...
      Speaker: De Talleyrand
      ...cclésiastique soit faite et établie, la nation pourra faire vendre tels des rentes et ... Art. 18. Même avant que la répartition des 100 millions de dotation ecclésiastique soit faite et établie, la nation pourra faire vendre tels des rentes et biens-fonds du clergé, vacants ou non vacants, qu'elle jugera convenable, et à p...
      Speaker: De Talleyrand
      ...ergé seront acquittés dorénavant par ia nation. Art. 19. Les intérêts et remboursements de la dette actuelle du clergé seront acquittés dorénavant par ia nation.
      Speaker: De Talleyrand
      ...r, dans les assemblées politiques de la nation, du droit d'être électeur et éligible, ... Art. 21. Le clergé con tinuera de jouir à l'avenir, dans les assemblées politiques de la nation, du droit d'être électeur et éligible, et de toutes les autres facultés qui, dans l'état social, appartiennent aux qual...
      ..., et néanmoins pendant ce même temps la nation profitera de la multitude des capitaux ... ...que titulaire et communauté non supprimée ne perdront rien de leur revenu actuel, et néanmoins pendant ce même temps la nation profitera de la multitude des capitaux provenant des ventes effectuées, ainsi que du bénéfice des différentes réunions ...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 404
      Speaker: Deschamps
      ... les ambassadeurs, ils représentent les nations ; parce que comme eux, ils auraient des... ...arce que les députés jouissent des privilèges des ambassadeurs; parce que, comme les ambassadeurs, ils représentent les nations ; parce que comme eux, ils auraient des vengeurs et que la capitale est responsable à toutes les provinces du dépôt qu'...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 405
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... sommes ici que les représentants de la nation française et non pas des nations de la France. Messieurs, personne n'est... ...rès-propre à causer de funestes divisions et que j'aime mieux croire que nous ne sommes ici que les représentants de la nation française et non pas des nations de la France. Messieurs, personne n'est inviolable pour les brigands.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...nés, sont infâmes et traîtres envers la nation, et coupables de crime capital. L'Assem... ... leur ministère à aucuns desdits attentats, de quelque part qu'ils fussent ordonnés, sont infâmes et traîtres envers la nation, et coupables de crime capital. L'Assemblée nationale arrête que, dans les cas susdits, elle prendra toutes les mesures...
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...ront pas de votre présence? Par elle la nation se convaincra que l'harmonie la plus pa... « Eh! quels avantages ne résulteront pas de votre présence? Par elle la nation se convaincra que l'harmonie la plus parfaite règne entre ses représentants et le Roi; elle se convaincra que la même h...

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 406
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ... de paix, point de prospérité, point de nation. » ...r l'union entre la capitale et les provinces, union sans laquelle il n'y a point de paix, point de prospérité, point de nation. »

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 407
      Speaker: Le Président
      ...s font hommage de tous leurs biens à la nation. ...tembre dernier, par laquelle les religieux bénédictins de Saint-Martin-des-Champs font hommage de tous leurs biens à la nation.
    • Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (9)

      Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      page 442
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ffligeants et aussi propres à priver la nation des salutaires effets qu'elle a droit d... ...ments et aux entreprises des mal intentionnés pour ramener des désordres aussi affligeants et aussi propres à priver la nation des salutaires effets qu'elle a droit d'attendre des travaux de ses représentants ;

      Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      page 443
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... comme coupables de rébellion envers la nation et le Roi. Dans lesdits cas de violence... ...e-champ saisis et emprisonnés, et en cas de conviction ils seront punis de mort, comme coupables de rébellion envers la nation et le Roi. Dans lesdits cas de violence ou excès, les officiers municipaux seront non-seulement en droit, mais encore i...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...pables de rébellion envers le Roi et la nation, et, en cas de conviction, punis de mor... ... officiers municipaux, ©u contre les assistants, ils seront poursuivis comme coupables de rébellion envers le Roi et la nation, et, en cas de conviction, punis de mort.

      Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      page 444
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...mort comme rebelles envers le Roi et la nation. ...ts séditieux faits avec armes, ou accompagnés de violences, ils seront punis de mort comme rebelles envers le Roi et la nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ivis comme rebelles envers le Roi et la nation, et punis comme tels. > ...lissement de la paix, de la tranquillité et de la sûreté publique, seront poursuivis comme rebelles envers le Roi et la nation, et punis comme tels. >

      Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      page 445
      Speaker: Rewbel
      ...ra établi pour juger les crimes de lèse-nation; il pense que le moment est venu où l'o... ...ire de M. de Besenval que l'Assemblée a arrêté la création d'un tribunal, qui sera établi pour juger les crimes de lèse-nation; il pense que le moment est venu où l'on doit s'occuper de la création de l'établissement de ce tribunal.
      Speaker: Dupont
      ...stitution pour juger les crimes de lèse-nation. ...ribunal, jusqu'au moment de la création de celui qui doit être établi par la Constitution pour juger les crimes de lèse-nation.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... le sont jamais pour des crimes de lèse-nation. Il conclut à l'ajournement de cette af... ...parce que, dans Paris même où les élargissements sous caution sont admis, ils ne le sont jamais pour des crimes de lèse-nation. Il conclut à l'ajournement de cette affaire,jusqu'à ce que toutes les pièces de conviction pour ou contre M. de Resenv...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...es prévenus et accusés du crime de lèse-nation. » ...isoire, rendue pour la réformation de la jurisprudence criminelle, contre tous les prévenus et accusés du crime de lèse-nation. »

      Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      page 446
      ...tre, comme elle forme partout celle des nations. ...jeu cruel de la finance et cette législation, à son tour, forma leur manière d'être, comme elle forme partout celle des nations.
      ..., plièrent tellement le caractère de la nation, que ses membres rendus inquiets et tre... ...souvent renouvelés, ces persécutions habituelles pendant les siècles de barbarie, plièrent tellement le caractère de la nation, que ses membres rendus inquiets et tremblants par l'impression profonde d'une longue suite d'indignités, devinrent ins...
      ...e parmi eux, les liens de famille et de nation leur devinrent plus chers, et la sociét... ...nnés d'ennemis et de délateurs, ils se méfièrent de tout; ne coniptant d'amis que parmi eux, les liens de famille et de nation leur devinrent plus chers, et la société, qui leur refusait tous ses avantages, perdit enfin ses attraits à leurs yeux....

      Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      page 447
      ... qui, hélas, forme les deux tiers de la nation, languit sans autres res-sources que la... ... A et de bijoux ; plusieurs se chargent de toutes sortes d'entreprises. Le reste qui, hélas, forme les deux tiers de la nation, languit sans autres res-sources que la petite friperie (4).
      ...ielle pour inculper aussi gravement une nation entière et sa loi. ...quer essentiellement au devoir de l'homme, quand on abuse d'une lecture superficielle pour inculper aussi gravement une nation entière et sa loi.
      ...êter à 12 0/0. Les lois générales de la nation sur l'intérêt légal parurent ensuite mo... ...êt supérieur au taux ordinaire. Les lettres patentes de 1634 les autorisent à prêter à 12 0/0. Les lois générales de la nation sur l'intérêt légal parurent ensuite modifier celle-ci; mais dans la pratique, cette dérogation resta toujours dans une...

      Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      page 448
      ... ranimé le génie presque expirant de la nation; quel baume vivifiant sera pour les jui... Ah ! si le souffle d'un Roi bienfaisant secondé par un ministre éclairé, a ranimé le génie presque expirant de la nation; quel baume vivifiant sera pour les juifs une législation douce qui lèvera cette barrière, qui effacera cette ligne de ...
      ...nté du souverain et la générosité de la nation pour qu'on fasse cesser l'oppression à ... demandons ni faveurs, ni privilèges, ni grâces ; nous implorons la bonté du souverain et la générosité de la nation pour qu'on fasse cesser l'oppression à notre égard et que la patrie ne nous traite plus en marâtre. Nous supplions qu'o...
      ...hibition ? Ce n'est pas l'intérêt de la nation. Elle doit désirer d'accroître l'indust...
      ...'est pas l'intérêt de la cité: comme la nation, elle doit désirer de voir naître plus ...
      ... artisans. Ce n'est pas l'intérêt de la nation juive: son premier vœu est au contraire...
      Quel motif a pu dicter cette prohibition ? Ce n'est pas l'intérêt de la nation. Elle doit désirer d'accroître l'industrie commune, d'augmenter le produit de cette iudustrie et de multiplier autant qu'il est psssible les objets manufacturés. Ce n'est pas l'intérêt de la cité: comme la nation, elle doit désirer de voir naître plus d'émulation, plus de concurrence par le surcroît du nombre de ses artisans. Ce n'est pas l'intérêt de la nation juive: son premier vœu est au contraire qu'on lui permette l'exercice des arts et métiers qui seront la ressource de ta...
      ...e siècle, parmi les représentants de la nation française, le préjugé ait encore assez ... Ne craignons pas qu'au xvme siècle, parmi les représentants de la nation française, le préjugé ait encore assez d'empire pour faire redouter d'associer l'artisan juif à l'artisan chrétien. Si,...

      Séance du mercredi 14 octobre 1789, au matin

      page 449
      ... la sauvegarde royale et l'équité de la nation contre ce droit de protection de 20,0U0... ...nt. C'est sans doute son devoir dans ce moment solennel de réclamer avec énergie la sauvegarde royale et l'équité de la nation contre ce droit de protection de 20,0U0 livres accordées comme don à la maison de Blacas, qui n'a aucun fondement légit...
      ...s de publier cette grande vérité que la nation entière admet, elle est trop généreuse ... ...onné à ses facultés ; les excéder, c'est l'opprimer injustement. Ne craignons pas de publier cette grande vérité que la nation entière admet, elle est trop généreuse pour refuser à la portion la plus indigente ce qu'elle sollicite pour elle-même....
      ...la masse des richesses effectives de la nation. ...c les autres citoyens sont plus passifs qu'actifs, et enfin tout va se réunir à la masse des richesses effectives de la nation.
      ... avilis et gémissants ; il n'y a qu'une nation éclairée et généreuse qui sache proscri... ...ur un peuple libre et heureux, que d'exercer son pouvoir sur des hommes faibles, avilis et gémissants ; il n'y a qu'une nation éclairée et généreuse qui sache proscrire vigoureusement les préjugés et les abus dès que l'humanité et la politique le...
      ... Assemblée, consacrée à la gloire de la nation et au bonheur des hommes. ...r leur ancienneté, votre influence ne saurait être redoutable dans cette auguste Assemblée, consacrée à la gloire de la nation et au bonheur des hommes.
      ...née de l'élite de la plus généreuse des nations, déclarant qu'elle est aussi disposée à... Quel spectacle imposant pour l'Europe entière que la majesté royale, environnée de l'élite de la plus généreuse des nations, déclarant qu'elle est aussi disposée à entendre la vérité qu'à la protéger !
    • Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (29)

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 28
      Speaker: Le Président
      ...s du siècle présent et les moeurs de la nation française, doivent absoudre de l'illéga... ...égradent la dignité de l'homme, peuvent être abolis sans indemnité : les lumières du siècle présent et les moeurs de la nation française, doivent absoudre de l'illégalité qu'on pourrait apercevoir encore dans cette disposition. Mais il est des re...

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 29
      Speaker: Le Président
      ...i, au moment où les représentants de la nation disposent d'une grande partie des revenus du clergé, ce n'est pas au soulagement de la nation entière que ces revenus doivent être ap... ... toute l'étendue des ressources de l'Etat, il conviendrait sûrement d'examiner si, au moment où les représentants de la nation disposent d'une grande partie des revenus du clergé, ce n'est pas au soulagement de la nation entière que ces revenus doivent être appliqués. Que dans une distribution faite avec soin el avec maturité, les cultiva...

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 30
      Speaker: Le Président
      ...aient universellement appréciées par la nation ; mais la sagesse de l'Assemblée l'en- ... ...rifices ne doivent pas l'emporter sur des considérations d'ordre public, qui seraient universellement appréciées par la nation ; mais la sagesse de l'Assemblée l'en- i gagera sans doute à examiner'mûrement et dans ! son ensemble une disposition d...

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 32
      Speaker: Le vicomte de Mirabeau
      ...égislateur provisoire, le délégué de la nation, le pouvoir exécutif (tout comme il vou... un seul artiele proposé ; et le Roi, le législateur provisoire, le délégué de la nation, le pouvoir exécutif (tout comme il vous plaira le nommer, car, jamais on n'a établi une aussi grande quantité de synon...

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 33
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...our former une société. Nous sommes une nation vieille, et sans doute trop vieille pou... Nous ne sommes point des sauvages, arrivant nus des bords de l'Orénoque pour former une société. Nous sommes une nation vieille, et sans doute trop vieille pour notre époque. Nous avons un gouvernement préexistant, un roi préexistant, des ...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...e réclamations, l'auguste délégué de la nation aurait droit d'aviser votre sagesse. ...lic dont les besoins urgents ont surtout provoqué ce retrait qui a excité tant de réclamations, l'auguste délégué de la nation aurait droit d'aviser votre sagesse.

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 34
      Speaker: Robespierre
      ... approuver telle ou telle condition. La nation a-t-elle donc besoin, pour la constitut... ...voir exécutif veut trouver des équivoques et interpréter le mot sanction jusqu'à approuver telle ou telle condition. La nation a-t-elle donc besoin, pour la constitution, d'une autre volonté que la sienne1?
      Speaker: Le duc de la Rochefoucauld
      ...biens appartiennent sans contredit à la nation, ainsi que tous ceux de toutes les corp...
      ...ns d'y satisfaire et les intérêts de la nation dont vous êtes les représentants.
      il en sera de même de l'Ordre de Malte dont les biens appartiennent sans contredit à la nation, ainsi que tous ceux de toutes les corporations qui ne doivent leur existence qu'à sa volonté; des considérationspoliti...
      ...jets vous seront présentés, vous pèserez ces considérations politiques, les moyens d'y satisfaire et les intérêts de la nation dont vous êtes les représentants.

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 35
      Speaker: Rewbell
      présentants de la nation pour juger les véritables intérêts du p... présentants de la nation pour juger les véritables intérêts du peuple, qu'à des insinuations étran* gères.
      Speaker: Rewbell
      ...e veulent pas écrire aux pouvoirs de la nation. C'est par cette raison que l'Assemblée... ...trangers écrivent au pouvoir du ministère qui augmente leurs droits, et qu'ils ne veulent pas écrire aux pouvoirs de la nation. C'est par cette raison que l'Assemblée doit se hâter d'obtenir la sanction. Mes concitoyens se sont si fort pénétrés d...
      Speaker: Rewbell
      ...plus bel éloge qu'on puisse faire de la nation française, et la meilleure preuve que c... ...à dit : « Le réti; seul de ce qui s'est passé le 4 août dans l'Assemblée est le plus bel éloge qu'on puisse faire de la nation française, et la meilleure preuve que ce xvme siècle mérite d'être appelé celui de la philosophie. Il n'y a qu'une mass...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...Angleterre fait connaître son avis à la nation : il s'explique lui-même ou par son cha... ...oie à l'Assemblée ses observations par écrit. Ce n'est point ainsi que le roi d'Angleterre fait connaître son avis à la nation : il s'explique lui-même ou par son chancelier. Le discours envoyé par le Roi n'est autre chose qu'une espèce de confér...
      ...stice la plus rigoureuse; car autant la nation est en droit de disposej- pour l'utilit... ...t s'en rapporter encore aux re- (1) La conservation des jouissances est de la justice la plus rigoureuse; car autant la nation est en droit de disposej- pour l'utilité publique des biens du clergé comme corps, autant est-elle obligée de maintenir...

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 36
      Speaker: De Volney
      ... connu par sa résistance aux vœux de la nation a pu récemment faire céder cette Assemb... ...e ne soient point des murmures qui puissent m'imposer silence ; car, si un homme connu par sa résistance aux vœux de la nation a pu récemment faire céder cette Assemblée à son opinion, il ne me serait pas difficile d'avoir en uu autre sens autant...

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 37
      Speaker: De Noailles
      La nation doit à l'armée de rendre égal le sort d... La nation doit à l'armée de rendre égal le sort de tous les individus qui la composent ; elle doit à tous les citoyens de les adm...
      Speaker: De Noailles
      Les représentants de la nation doivent en outre statuer pour l'armée u... Les représentants de la nation doivent en outre statuer pour l'armée une constitution invariable, dont nul autre pouvoir que la loi même ne puisse tro...
      Speaker: De Noailles
      ... qu'il ajoutera au courage naturel à la nation tout celui que donne l'enthousiasme de ... ...rra d'autant plus de force, que l'homme libre et heureux défendra ses foyers, et qu'il ajoutera au courage naturel à la nation tout celui que donne l'enthousiasme de la liberté, et la connaissance des lieux qu'il doit défendre.

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 38
      Speaker: De Noailles
      A REMPLIR ENVERS LA NATION, DES OBLIGATIONS A REMPLIR ENVERS LA NATION, DES OBLIGATIONS
      Speaker: De Noailles
      DE LA NATION ENVERS ELLES. DE LA NATION ENVERS ELLES.
      Speaker: De Noailles
      ...donc le double serment de fidélité à la nation qu'elle doit défendre, et au Roi à qui ... Pour se conformer à ce principe, l'armée prêtera donc le double serment de fidélité à la nation qu'elle doit défendre, et au Roi à qui elle doit obéir.
      Speaker: De Noailles
      ...de ne jamais porter les armes contre la nation, de la défendre contre toute attaque, d... « Vous jurez et promettez de ne jamais porter les armes contre la nation, de la défendre contre toute attaque, de ne marcher contre tout attroupement, sous quelque prétexte que ce soit, que su...
      Speaker: De Noailles
      La nation s'occupera sans doute du sort d'és trou... La nation s'occupera sans doute du sort d'és troupes étrangères actuellement existantes, et s'empressera de les conserver à des t...

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page 39
      Speaker: De Noailles
      ... ne suffira pas aux représentants de la nation de comparer le sort des officiers à ce ...
      ...personnes égales en mérite auprès de la nation; elle a donc le droit d'exiger que les ...
      11 ne suffira pas aux représentants de la nation de comparer le sort des officiers à ce qu'il est pour le rendre ce qu'il doit être. Le militaire étant un métier, chacu...
      ...t la guerre, il n'est ni juste, ni utile qu'il y ait des distinctions entre des personnes égales en mérite auprès de la nation; elle a donc le droit d'exiger que les actions et les talents soient récompensés, et ce sera à l'avenir les seuls motif...

      Séance du vendredi 18 septembre 1789, au matin

      page
      Speaker: De Noailles
      Art. 3. Que les représentants de la nation demandent que tout ce qui a rang dans l...
      ...que d'après le concours du Roi et de la nation:
      Art. 3. Que les représentants de la nation demandent que tout ce qui a rang dans l'armée, puisse trouver dans l'avenir de justes motifs d'émulation, et assurer aux troupes une constitution qui ne pourrait changer que d'après le concours du Roi et de la nation:
      Speaker: De Noailles
      ...es troupes réglées prêtent serment à la nation et au Roi tous les ans, dans la forme q... Art. 13. Que les troupes réglées prêtent serment à la nation et au Roi tous les ans, dans la forme qui aura été arrêtée.
      Speaker: De Noailles
      Art. 19. Que les représentants de la nation prennent un moyen de s'assurer que ces ... Art. 19. Que les représentants de la nation prennent un moyen de s'assurer que ces troupes sont présentes et prêtes à marcher.
    • Séance du lundi 26 octobre 1789

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 552
      Speaker: Barnave
      ...nation des députés aux assemblées de la nation ; ainsi, elle a pour objet la révocatio... ...t est aussi convoqué, et que cette convocation ne doit se faire que pour la nomination des députés aux assemblées de la nation ; ainsi, elle a pour objet la révocation des députés actuels, ou du moins des opérations infiniment importantes.

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 554
      Speaker: De Clermont-Tonnerre
      ...lle qui, représentant la totalité de la nation, a été créée pour créer la liberté , ne... ...ées du patriotisme de ces assemblées, mais on ne peut l'exiger par un décret. Celle qui, représentant la totalité de la nation, a été créée pour créer la liberté , ne peut empêcher quelque portion de cette totalité de se réunir , pourvu que la fo...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 558
      ...ales, plusieurs droits importants de la nation consacrés, plusieurs maximes protectric... ...nce, la responsabilité des ministres, la faculté de racheter les redevances féodales, plusieurs droits importants de la nation consacrés, plusieurs maximes protectrices de la liberté promulguées, et surtout l'abolition de la division des ordres.
      ...s députés était exigée par le vœu de la nation; qu'on ne pouvait y résister sans une e... On ne saurait dissimuler que la réunion de tous les députés était exigée par le vœu de la nation; qu'on ne pouvait y résister sans une extrême imprudence. Il était facile, dès les premiers jours, de prévoir l'inutili...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 559
      ... furent traités les représentants de la nation ; on sait que . sous le prétexte de pré... ...t sur le point de l'anéantir. Je ne retracerai pas ici l'indécence avec laquelle furent traités les représentants de la nation ; on sait que . sous le prétexte de préparer les salles, on les investit de gens armés, et que les députés furent oblig...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 560
      ...écessaire pour assurer le bonheur de la nation; j'y rappelais l'existence de plusieurs...
      ...ons pas que nous sommes comptables à la nation de tous nos instants, de toutes nos pen...
      ...commissaires; j'y parlais de la nécessité de laisser au Roi toute la puissance nécessaire pour assurer le bonheur de la nation; j'y rappelais l'existence de plusieurs lois fondamentales de la monarchie; je disais : « Nous n'oublierons pas que les...
      ... les principes de la véritable monarchie seront toujours exercés. Nous n'oublierons pas que nous sommes comptables à la nation de tous nos instants, de toutes nos pensées ; que nous devons un respect et une fidélité inviolables à l'autorité royal...
      ...ations précipitées le sort d'une grande nation ; qu'il serait plus prudent de faire di... ...uite dans quelques séances ; qu'il ne fallait point mettre au hasard des délibérations précipitées le sort d'une grande nation ; qu'il serait plus prudent de faire discuter les différentes parties de la Constitution dans tous les bureaux à la foi...
      ... partie du travail sur les droits de la nation. Quant à l'éducation publique, je n'ai ... ...était pas parlé des impôts et de l'éducation publique. Les impôts devaient faire partie du travail sur les droits de la nation. Quant à l'éducation publique, je n'ai jamais cru qu'elle dût être réglée par la Constitution. D'ailleurs, tant de chos...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 562
      ... dénoncés au Roi par les, députés de la nation, renvoyés et même punis. » ...s États généraux plusieurs exemples de chanceliers, de ministres, de parlements, dénoncés au Roi par les, députés de la nation, renvoyés et même punis. »
      ...'appartenait qu'aux représentants de la nation, et que c'était prostituer la sublime i... ...crimes d'Etat à une seule ville. Je soutins que la poursuite de pareils crimes n'appartenait qu'aux représentants de la nation, et que c'était prostituer la sublime institution des jurés, que de la faire -servir à la fureur populaire. Je demandai...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 563
      ... tribunal pour juger les crimes de lèse-nation ; cependant il fut décidé qu'il ne sera... Une députation des électeurs de Paris vint solliciter l'érection d'un tribunal pour juger les crimes de lèse-nation ; cependant il fut décidé qu'il ne serait établi de tribunal de ce genre que par la Constitution. La proclamation de M....
      ...gatives; et' parce que les droits de la nation n'étaient pas traités dans ce chapitre,... ...ce jour aux matières politiques, furent effrayées de l'énon-ciation de ces prérogatives; et' parce que les droits de la nation n'étaient pas traités dans ce chapitre, elles les crurent abandonnés, et ce fut un nouveau prétexte pour me calomnier e...
      ... confier le jugement des crimes de lèse-nàtion, s'ils ie trouvaient innocent, s'expose... ..., il faudrait espérer que dans ce cas les juges du Châtelet, à qui l'on vient de confier le jugement des crimes de lèse-nàtion, s'ils ie trouvaient innocent, s'exposeraient volontairement à devenir les martyrs de la justice.

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 564
      ... travailler solidement au bonheur d'une nation, il ne fallait jamais s'écarter des règ... ... faisait éprouver le rachat des droits seigneuriaux; mais 'j'observai que « pour travailler solidement au bonheur d'une nation, il ne fallait jamais s'écarter des règles de la justice ; que, jusqu'à ce jour, la prescription avait été, pour le rep...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 565
      ...ce à séparer ses intérêts de ceux de la nation, et à se former un trésor particulier, ... ... verrait, peut-être, qu'en établissant deux trésors, on pourrait engager le prince à séparer ses intérêts de ceux de la nation, et à se former un trésor particulier, tandis que le Trésor royal n'est autre chose que le Trésor national, dont le Roi...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 566
      ...tielle au bonheur et à la liberté de la nation. A la lecture des six articles que j'av... ...é, témoignaient beaucoup d'éloignement contre une prérogative royale aussi essentielle au bonheur et à la liberté de la nation. A la lecture des six articles que j'avais proposés, on s'empressa de présenter une autre rédaction, qui anéantissait l...
      ...aurait transporté tous les droits de la nation ; qui auraient réuni tous les pouvoirs,... ...res. Us entendaient par Convention nationale, des assemblées dans lesquelles on aurait transporté tous les droits de la nation ; qui auraient réuni tous les pouvoirs, et conséquemment auraient anéanti, par leur seule présence, l'autorité du monar...

      Séance du lundi 26 octobre 1789

      page 567
      ...C'était, tout à la t'ois, crime de lèse-nation, de lèse-majesté, Cétait une conjuratio... ...rager et de proscrire plusieurs de ses membres, et de menacer la sûreté du Roi. C'était, tout à la t'ois, crime de lèse-nation, de lèse-majesté, Cétait une conjuration contre la liberté publique, Il fallait invoquer toute la rigueur des lois, exc...
    • Séance du jeudi 29 octobre 1789

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 29 octobre 1789

      page 598
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...ecteur peut être admis, il l'est par la nation entière ; mais l'éligible ne l'est que ... ....Dupont, distinguer l'électeur et l'éligible; et dès que vous avez jugé que l'électeur peut être admis, il l'est par la nation entière ; mais l'éligible ne l'est que par ceux des électeurs dont il a la confiance.
      Speaker: Barère de Vieuzac
      ...dre , de vue dans la Constitution d'une nation agricole ? N'est-ce pas leur substituer... ...te classe si précieuse, si nécessaire des agricïilteurs qu'il ne faut jamais perdre , de vue dans la Constitution d'une nation agricole ? N'est-ce pas leur substituer évidemment l'aristo- -cratie des riches ?

      Séance du jeudi 29 octobre 1789

      page 599
      Speaker: Target
      nation ne possèdent aucune propriété ; ainsi, ... nation ne possèdent aucune propriété ; ainsi, en en exigeant une, vous excluez presque la totalité des Français : en Angleterr...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... devez être éclairés, et le choix de la nation atteste vos lumières. Vous devez être ustes, puisque vous êtes législateurs ; vous devez être éclairés, et le choix de la nation atteste vos lumières.
    • Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      - search term matches: (244)

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 53
      Speaker: Le Président
      ...a publication dans tout mon royaume. La nation y verra, comme dans ma dernière lettre,... ...ux sentiments généreux et patriotiques qui les ont dictés, je vais en ordonner la publication dans tout mon royaume. La nation y verra, comme dans ma dernière lettre, l'intérêt dont nous sommes, animés pour son bonheur et pour l'avantage de l'Éta...

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 56
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ncert tiendrait bientôt de l'empire. La nation ne con-sei verait plus dans la personne... ...mme forcé de se concerter avec les ministres ; 1 ascendant de ceux-ci dans ce concert tiendrait bientôt de l'empire. La nation ne con-sei verait plus dans la personne de ses représentants qu une ombre de législation dont le pouvoir législatif aur...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...n influence sur les représentants de la nation de l'Europe qui a le plus de patriotism... ...eut empêcher l'abus du veto, elle peut encore mieux en prévenir le besoiu par son influence sur les représentants de la nation de l'Europe qui a le plus de patriotisme et de lumières.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...e 1 absolu, une guerre ouverte entre la nation et son chef, mais il mettrait souvent e... Le veto suspensif ne serait pas, j'en conviens, comme 1 absolu, une guerre ouverte entre la nation et son chef, mais il mettrait souvent en procès le monarque et l'Assemblée nationale, procès indécent, procès capable d...

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 57
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ntes étaient effectivement celles de la nation, elle s'effraierait donc de sa propre c... ...oirs et l'organisation des grands corps et l'état même des citoyens! Si ces craintes étaient effectivement celles de la nation, elle s'effraierait donc de sa propre confiance envers des mandataires, qu'elle a jugés dignes de son choix.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ns exception, veto sans dangers pour la nation, sans inconvénients pour le monarque, e... ...la loi, veto froid, impassible, impartial, qui s'étendrait à tous les décrets sans exception, veto sans dangers pour la nation, sans inconvénients pour le monarque, et qui en forçant les lenteurs de la législation lui assurerait une sorte d'infai...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...eraine dans ses décrets; elle rend à la nation l'exercice immédiat du pouvoir législat...
      ...oi lixée par la majorité des vœux de la nation dispersée. Elle sera ce qu'elle doit êt...
      ... les excès et les égarements possibles d'une Assemblée nationale qui serait souveraine dans ses décrets; elle rend à la nation l'exercice immédiat du pouvoir législatif que l'étendue de l'empire la forçait de confier à des représentants. Les asse...
      ... le rapprochement des cahiers faits dans la prochaine législature, montrera la loi lixée par la majorité des vœux de la nation dispersée. Elle sera ce qu'elle doit être, l'unique législateur, et le monarque attendra avec autant de calme et de maj...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ù il aura été commis des crimes de lèse-nation ou de lèse-majesté, dans ceux où il aur... Art. 6. Dans le cas où il aura été commis des crimes de lèse-nation ou de lèse-majesté, dans ceux où il aura été porté quelque atteinte à la Constitution, dans les cas encore de forfaitur...

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 58
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      1° Le Roi est un avec la nation, on ne peut donc le placer hors de la nation, et c'est l'effet du veto qui est une s... 1° Le Roi est un avec la nation, on ne peut donc le placer hors de la nation, et c'est l'effet du veto qui est une sorte de lettre de cachet contre là volonte nationale.
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      ...onviens que le Roi doit être un avec la nation ; mais je ne vois pas comment le veto m... ...e et combattre les propositions qui suivent l'énoncé des principes. D'abord je conviens que le Roi doit être un avec la nation ; mais je ne vois pas comment le veto même absolu l'en sépare.
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      ...e veto le plus absolu est nul contre la nation; mais on nous ajoute que le vœu de la l... Nous convenons tous que le veto le plus absolu est nul contre la nation; mais on nous ajoute que le vœu de la législature, est le vœu national ; et je crains qu'il n'y ait ici une pétition de...

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 59
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      ...enir que ce n'est que relativement à la nation qu'il faut considérer cette utilité. Il est inutile de prévenir que ce n'est que relativement à la nation qu'il faut considérer cette utilité.

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 60
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...t publiait en son nom, comme chef de la nation, les lois qu'il avait réfléchies, et concertées avec la nation. ...naissance avec la monarchie, consistait simplement en ce que le Roi prononçait et publiait en son nom, comme chef de la nation, les lois qu'il avait réfléchies, et concertées avec la nation.
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...rité jugée nécessaire à l'intérêt de la nation. La sanction royale ne peut donc être que l'application d'une autorité jugée nécessaire à l'intérêt de la nation.
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...ité aux lois reconnues convenables à la nation, ou pour empêcher l'effet des lois que ...
      ...r erreur contre les intérêts même de la nation.
      Si cette autorité est nécessaire, c'est, ou pour donner plus d'authenticité aux lois reconnues convenables à la nation, ou pour empêcher l'effet des lois que les représentants des peuples proposeraient par erreur contre les intérêts même de la nation.
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...pinion du corps des représentants de la nation, plus sagement réfléchie que la résolution prise par l'élite de la nation, plus convenable au bien public que le ...
      ...ruits sur les véritables intérêts de la nation.
      ...l'opinion particulière d'un seul homme soit plus raisonnablement motivée que l'opinion du corps des représentants de la nation, plus sagement réfléchie que la résolution prise par l'élite de la nation, plus convenable au bien public que le parti adopté par ceux qu'on a cru le3 mieux instruits sur les véritables intérêts de la nation.
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...rale ; il s'écartera donc du but que la nation s'était proposée en créant l'autorité s... ...volonté absolue, et d'autant plus dangereuse, qu'il l'opposera à la volonté générale ; il s'écartera donc du but que la nation s'était proposée en créant l'autorité sanctionnaire.

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 61
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...entêtement ou l'injustice du chef de la nation, sans mettre en danger la propriété et ... ...ls ce serait renverser la monarchie: on ne pourrait donc corriger l'erreur ou l'entêtement ou l'injustice du chef de la nation, sans mettre en danger la propriété et la liberté de tous les citoyens.
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...res cahiers (l) réservent ce droit à la nation seule. Mes cahiers me chargent d'établi...
      ...n la nécessité d'un surveillant pour la nation sur les représentants de la nation même.
      ...anction et pour le veto absolu, sur le fondement des cahiers, quoique leurs propres cahiers (l) réservent ce droit à la nation seule. Mes cahiers me chargent d'établir la sanction royale, et s'ils étaient muets sur ce point, je puiserais dans ma persuasion les motifs qui en démontrent la justice; je donnerais pour raison la nécessité d'un surveillant pour la nation sur les représentants de la nation même.
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...ée et constante des représentants de la nation. ... du Roi absolument plus éclairée, et définitivement préférable à l'opinion répétée et constante des représentants de la nation.
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...e doit céder à l'opinion générale de la nation. ...it été jugée dans la précédente session, alors l'opinion particulière du monarque doit céder à l'opinion générale de la nation.
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ... prince, que telle est la volonté de la nation. ...t sa destination primitive et nécessaire, qui est d'attester par la signature du prince, que telle est la volonté de la nation.
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...itrairement à la volonté générale de la nation, etde s'y opposer d'une manière définit...
      ...e, ce droit détruirait la liberté de la nation, et conséquemment la nation même.
      Au contraire, le droit que l'on propose d'attribuer au Roi de s'opposer arbitrairement à la volonté générale de la nation, etde s'y opposer d'une manière définitive et irrésistible, ce droit détruirait la liberté de la nation, et conséquemment la nation même.
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...eraineté réside essentiellement dans la nation. La volonté générale doit donc être res... Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la nation. La volonté générale doit donc être respectée par le Roi comme par les sujets ; il ne s'agit que de prendre des précaut...
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...tiellement au maintien des droits de la nation? ...rouvé qui aient respecté leurs véritables intérêts, qui tiennent cependant essentiellement au maintien des droits de la nation?
      Mais, si les représentants de la nation délibérant une seconde fois après de no... Mais, si les représentants de la nation délibérant une seconde fois après de nouveaux pouvoirs, trouvent que la.loi proposée est nécessaire au bien (1) Cahiers...

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 62
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ... une seconde fois par l'Assemblée de la nation, délibérant en vertu de nouveaux pouvoi... ...ût le droit de rejeter obstinément la loi proposée, lorsqu'elle aura été ddoptée une seconde fois par l'Assemblée de la nation, délibérant en vertu de nouveaux pouvoirs.
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ... souffrir l'examen et le jugement de la nation, de qui émanent l'un et l'autre pouvoir... ...empêcher l'exécution des arrêtés de l'Assemblée législative ; mais ce refus doit souffrir l'examen et le jugement de la nation, de qui émanent l'un et l'autre pouvoir.
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ...ar forme de veto suspensif; mais que la nation aurait le droit de lever ce veto en dél... ... pourrait faire le Roi de sanctionner une loi, devrait en empêcher l'exécution par forme de veto suspensif; mais que la nation aurait le droit de lever ce veto en délibérant après une année d'intervalle, et en vertu de nouveaux pouvoirs qui s'exp...
      Speaker: Goupil de Préfeln
      ...t il y serait mis en délibération si la nation doit faire insistance auprès du Roi pou... ...blées qui seraient convoquées pour l'envoi des députés à l'Assemblée nationale et il y serait mis en délibération si la nation doit faire insistance auprès du Roi pour la sanction du décret proposé. L'arrêté pour faire insistance ne pourrait être...

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 63
      Speaker: Goupilleau
      ...le monarque a - fait seul les lois : la nation a tacitement reconnu que l'autorité roy... Dans ces derniers temps, Messieurs, le monarque a - fait seul les lois : la nation a tacitement reconnu que l'autorité royale était suffisante pour établir des lois et il ne paraît pas qu'aucune autorit...
      Speaker: Goupilleau
      ... commence un nouvel ordre de choses, la nation vient de rentrer dans ses droits; elle ...
      ... de la souverainelé, il s'ensuit que la nation a exclusivement le pouvoir de faire des...
      Aujourd'hui, Messieurs, commence un nouvel ordre de choses, la nation vient de rentrer dans ses droits; elle a établi comme un principe fondamental qu'en elle seule réside la souveraineté et, comme la puissance législative est un attribut essentiel de la souverainelé, il s'ensuit que la nation a exclusivement le pouvoir de faire des lois.
      Speaker: Goupilleau
      ...e présente la question de savoir, si la nation exerçant le pouvoir législatif, peut êt...
      ...e de lois et si une loi proposée par la nation peut être rejetée par le monarque.
      Ici, Messieurs, se présente la question de savoir, si la nation exerçant le pouvoir législatif, peut être arrêtée dans cet exercice par une autorité quelconque, s'il appartient au Roi de donner à vos règlements le caractère de lois et si une loi proposée par la nation peut être rejetée par le monarque.
      Speaker: Goupilleau
      ...eraineté réside essentiellement dans la nation. L'article 3 porte que le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la nation.
      Speaker: Goupilleau
      ...dividus libres par la nature ; ainsi la nation est libre et souveraine par la liberté primitive et inaliénable de l'homme. La nation ne peut donc perdre aucune portion de s... formée de la réunion de plusieurs individus libres par la nature ; ainsi la nation est libre et souveraine par la liberté primitive et inaliénable de l'homme. La nation ne peut donc perdre aucune portion de sa liberté, sans que l'homme ne perde de la sienne; elle ne peut aliéner cette li...
      Speaker: Goupilleau
      ... voir, que l'exercice de la liberté, la nation trouve des obstacles invincibles ; si u...
      ...ifier cet exercice, à l'instant même la nation cesse d'être souveraine, je dis plus, la nation cesse d'être libre , je dis plus encore...
      Si dans l'exercice de la puissance législative, qui n'est, comme on vient de le voir, que l'exercice de la liberté, la nation trouve des obstacles invincibles ; si une autorité quelconque peut interrompre, arrêter ou modifier cet exercice, à l'instant même la nation cesse d'être souveraine, je dis plus, la nation cesse d'être libre , je dis plus encore, la liberté de l'homme est anéantie.
      Speaker: Goupilleau
      La souveraineté réside dans la nation, dites-vous, Messieurs, et si vous acco...
      ...z une autorité supérieure à celle de la nation, qui dès lors perd cette souveraineté.
      La souveraineté réside dans la nation, dites-vous, Messieurs, et si vous accordez au Roi le veto absolu, vous lui donnez une autorité supérieure à celle de la nation, qui dès lors perd cette souveraineté.
      Speaker: Goupilleau
      La nation est libre... et vous voulez lui interdi...
      ...peut-on appeler souveraine et libre une nation qui n'a pas essentiellement par elle-mê...
      La nation est libre... et vous voulez lui interdire la liberté de faire ses lois ! peut-on appeler souveraine et libre une nation qui n'a pas essentiellement par elle-même et par elle seule le droit de faire et de réformer sa législation ?
      Speaker: Goupilleau
      ...qu'à leur intérêt personnel. Lorsque la nation voudra porter la réforme dans ces lois ... ...rs, pour qui le bien général n'est qu'un vain nom, et qui n'ont jamais sacrifié qu'à leur intérêt personnel. Lorsque la nation voudra porter la réforme dans ces lois abusives, lorsqu'elle voudra leur en substituer de plus sages, alors, Messieurs,...
      Speaker: Goupilleau
      La nation sera donc dans l'impossibilité d'exerce...
      ...de les changer. Dira-t-on encore que la nation sera libre ?
      La nation sera donc dans l'impossibilité d'exercer son droit, droit inaliénable, droit précieux qui est sa sauvegarde contre les ...
      ...ra forcée de conserver de mauvaises lois parce qu'elle n'aura pas eu la liberté de les changer. Dira-t-on encore que la nation sera libre ?
      Speaker: Goupilleau
      ...plus puissante. Dira-t-on encore que la nation sera souveraine? ...pression de la volonté générale, et cette volonté sera empêchée par une volonté plus puissante. Dira-t-on encore que la nation sera souveraine?
      La nation n'est souveraine que parce qu'elle est ... La nation n'est souveraine que parce qu'elle est libre, et elle n'est libre que parce qu'elle est mes principes sont toujours les...

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 64
      Speaker: Goupilleau
      ...ions sont contraires aux intérêts de la nation, parce que le despotisme qui ne s'accro... Ces convocations sont contraires aux intérêts de la nation, parce que le despotisme qui ne s'accroît qu'au milieu des abus ne manquera pas de dissoudre les Assemblées nationales ...
      Speaker: Goupilleau
      ...ontraire aux vœux et aux intérêts de la nation. ...de dissoudre le Corps législatif lorsque l'exercice de ce droit est évidemment contraire aux vœux et aux intérêts de la nation.
      Speaker: Goupilleau
      ... ait de rands inconvénients pour qu'une nation ne oive pas s'y exposer. ...ose que le fait ne soit pas même arrivé, il suffit qu'il soit possible, et qu'il ait de rands inconvénients pour qu'une nation ne oive pas s'y exposer.
      Speaker: Goupilleau
      ...user les subsides ; je répondrai qu'une nation ne doit jamais faire usage d'un droit n... En vain, dira-t-on qu'elle peut dans ce cas, refuser les subsides ; je répondrai qu'une nation ne doit jamais faire usage d'un droit nuisible à elle-même, et qui peut quelquefois la mettre à deux doigts de sa perte...
      Speaker: Goupilleau
      La nation refusera l'impôt, si le Roi persiste à ...
      ...re qu'il n'est pas de la prudence de la nation, de ne se ménager en pareil cas, qu'un ...
      La nation refusera l'impôt, si le Roi persiste à rejeter une loi juste et utile qu'elle aura faite et qu'elle croira avantageuse....
      ...onc que le Roi peut refuser sa sanction à une bonne loi : cela me suffit pour dire qu'il n'est pas de la prudence de la nation, de ne se ménager en pareil cas, qu'un moyen aussi nuisible et aussi contraire à ses propres intérêts.
      Speaker: Goupilleau
      ...senté ce moyen désastreux ? Malheur aux nations dont la Constitution ne laisse entrevoi... ou indéfini. Est-ce bien sérieusement que l'on vous a présenté ce moyen désastreux ? Malheur aux nations dont la Constitution ne laisse entrevoir d'autres ressources pour s'opposer à la volonté souvent précaire de son chef q...
      Speaker: Goupilleau
      Enfin, Messieurs, la nation est souveraine, vous l'avez dit; elle c... Enfin, Messieurs, la nation est souveraine, vous l'avez dit; elle cesse de l'être, si vous accordez au Roi un veto illimité ! La loi doit être l'ex...
      Speaker: Goupilleau
      ... de l'Assemblée des représentants de la nation. ... l'intérêt personnel, l'erreur, la précipitation fassent sortir une mauvaise loi de l'Assemblée des représentants de la nation.
      Speaker: Goupilleau
      ... déduira les motifs de son refus, et la nation entière mettra en balance les avantages...
      ...st demandée par la majeure partie de la nation, elle sera alors l'expression de la vol...
      ...emblée n'en continuera pas moins ses travaux, cette loi sera rendue, le monarque déduira les motifs de son refus, et la nation entière mettra en balance les avantages et inconvénients qui peuvent résulter de la loi proposée. Les députés qui revie...
      ...us grand nombre des commettants, nulle difficulté, elle sera rejetée ; si elle est demandée par la majeure partie de la nation, elle sera alors l'expression de la volonté générale : le Roi ne pourra se dispenser de la promulguer.
      ...expression de la volonté générale de la nation; par là, vous (1) M. de Lally-Tollendal... ...rmation d'une loi : par là, Messieurs, la loi deviendra ce qu'elle doit être, l'expression de la volonté générale de la nation; par là, vous (1) M. de Lally-Tollendal. Rapport du comité de Constitution, tome VIII, page 516.

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 65
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      ...euse, lorsqu'elle ne présente jbas à la nation une manière légale de subordonner ce ve... ... théorie, comme dans la pratique; et je prétends que toute Constitution est vicieuse, lorsqu'elle ne présente jbas à la nation une manière légale de subordonner ce veto à l'expression de la volonté gér nérale.
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      ...out acte de législation appartient à la nation ou-à ses représentants, sans que nul au...
      ... ait droit de s'y opposer : car dans la nation réside toute souveraineté. Or, si le mo...
      ...ent s'opposer à la volonté connue de la nation, il est clair qu'il partagerait, ou, pour mieux dire, anéantirait la souveraineté de la nation, en rendant nul l'effet de sa volonté.
      ...'exécution seulement est confiée au prince ou chef du pouvoir exécutif, et que tout acte de législation appartient à la nation ou-à ses représentants, sans que nul autre ait droit d'v concourir contre sa volonté, et par conséquent sans fque nul ait droit de s'y opposer : car dans la nation réside toute souveraineté. Or, si le monarque avait, par la Constitution, un veto absolu de telle sorte qu'il pût légalement s'opposer à la volonté connue de la nation, il est clair qu'il partagerait, ou, pour mieux dire, anéantirait la souveraineté de la nation, en rendant nul l'effet de sa volonté.
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      ...d'une portion de la souveraineté que la nation a dû aliéner d'elle, afin d'arrêter la ... ...s principes d'une telle évidence, nous dipent que ce veto n'est qu'un émanation d'une portion de la souveraineté que la nation a dû aliéner d'elle, afin d'arrêter la tendance naturelle du Corps législatif vers l'aristocratie absolue,et afin de se...
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      ...arer qu'un seul individu équivaut à une nation tout entière plus un individu ; ce qui ... Donner le veto indéfini au prince, c'est déclarer qu'un seul individu équivaut à une nation tout entière plus un individu ; ce qui est à mes yeux le comble de l'absurdité.
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      ...utif appartient au monarque, et qu'à la nation seule appartient de faire des lois. C'e... ...ous avons donnée de la monarchie, il résulte que tout ce qui est du pouvoir exécutif appartient au monarque, et qu'à la nation seule appartient de faire des lois. C'est de la sage discussion de ces deux pouvoirs que naissent tout à la fois l'ordr...
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      ... les deux plus grands malheurs pour une nation, l'anarchie et le despotisme. ...nisés que les -deux pouvoirs se confondent un jour plus ou moins : d'où naissent les deux plus grands malheurs pour une nation, l'anarchie et le despotisme.
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      ...utif qui, pariant toujours au nom de la nation, et étant armé de toute la force publiq... ...le plus invinciblement à anéantir, l'autre- Or, c'est assurément le pouvoir exécutif qui, pariant toujours au nom de la nation, et étant armé de toute la force publique pour faire exécuter les lois, a toute la supériorité d'une force active contr...
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      ...u aussi dangereux me paraît indigne des nations et de leurs chefs. ...insi, il suivrait1 de là que le veto ne serait qu'illusoire, et j'avoue qu'un jeu aussi dangereux me paraît indigne des nations et de leurs chefs.
      ...l'est plus, que de faire déclarer à une nation qu'elle aliène d'elle sa (1) Le discour... ...e fondée sur des bases contradictoires avec la raison. Et certainecnênt rien ne l'est plus, que de faire déclarer à une nation qu'elle aliène d'elle sa (1) Le discours de M.. La Revellière-Lépeaux n'a pas été inséré au Moniteur.

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 68
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      ...tend à faire connaître la volonté de la nation est conforme aux principes ; tout ce qu...
      ...façon de penser des représentants de la nation dans une circonstance où il est essentiel de connaître la volonté de la nation elle-même par les plus prochaines assem...
      Tout ce qui tend à faire connaître la volonté de la nation est conforme aux principes ; tout ce qui tend à la faire perdre de vue y est contraire. Le veto suspensif jusqu'après l...
      ...éclaircissements sur la volonté générale, parce que nous ne connaîtrions que la façon de penser des représentants de la nation dans une circonstance où il est essentiel de connaître la volonté de la nation elle-même par les plus prochaines assemblées élémentaires.
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      ...blée nationale me paraît favorable à la nation pourvu que les députés ne soient pas pe... La permanence de l'Assemblée nationale me paraît favorable à la nation pourvu que les députés ne soient pas permanents. Leur nomination pour plusieurs années les exposerait à la corruption d...
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      ...e à examiner si les représentants de la nation doivent être réunis dans une Chambre ou... Il me reste à examiner si les représentants de la nation doivent être réunis dans une Chambre ou séparés en deux ; mais je ne puis voir, dans des hommes nommés à vie ou pour pl...
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      ...aristocratie la plus dangereuse pour la nation; elle seule peut changer ou réformer le... ...ité sur l'Assemblée nationale, ou même quelque influence sur ses lois, serait l'aristocratie la plus dangereuse pour la nation; elle seule peut changer ou réformer les lois faites par ses représentants.
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      ...s qu'une partie des représentants de la nation qui pourraient, par une demande en révi...
      ...isse juger les accusés du crime de lèse-nation : ce serait réunir le pouvoir législati...
      Je ne vois pas non plus qu'une partie des représentants de la nation qui pourraient, par une demande en révision, décider que les lois ne sont! point conformes à la volonté générale, puisse juger les accusés du crime de lèse-nation : ce serait réunir le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire qui doivent être séparés. Les reproches qu'on fait au...
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      Il faut toujours revenir à la nation pour empêcher l'abus des pouvoirs qu'el... Il faut toujours revenir à la nation pour empêcher l'abus des pouvoirs qu'elle a donnés : son droit est imprescriptible et inaliénable. On parle dans tous l...
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      ... délibération : quel est le veto que la nation peut accorder au Roi ? Et ce veto, doit... Deux questions doivent être successivement présentées à votre délibération : quel est le veto que la nation peut accorder au Roi ? Et ce veto, doit-elle le lui accorder ?

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 69
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      C'est dans la nation que résident tous les pouvoirs ; et quo...
      ... une loi, cette loi est l'ouvrage de la nation, puisqu'elle est celui de ses délégués ...
      ...xécutif fait exécuter une loi, c'est la nation qui l'a fait exécuter elle-même par l'o...
      ... force de la même puissance ; ainsi, la nation doit veiller également au maintien de l...
      ...ués, ils seront également précieux à la nation, et la nation aura un intérêt égal à préserver lequel...
      ... ne peut jamais être une arme contre la nation. Les droits de la nation sont inviolables, ses volontés sont sac...
      ...sance qui puisse les combattre ; car la nation est la réunion de toutes les puissances, et tous les pouvoirs émanent d'elle. La nation ne peut donc reconnaître aucun empêchem...
      ... Mais, Messieurs, ce que j'ai dit de la nation, je ne puis pas le dire de ses représen...
      ... elle, le Corps législatif n'est pas la nation : il em prunte d'elle toute sa force ; ...
      ...uvoir exécutif ne l'est. Ainsi donc, la nation qui a institué deux pouvoirs, a pu donn...
      ... nul veto ne peut être dirigé contre la nation ; car la nation ne peut pas n'avoir pas toujours une li...
      ...doit être subordonné à la volonté de la nation, supérieure à toutes les puissances, la...
      C'est dans la nation que résident tous les pouvoirs ; et quoiqu'elle en ait divisé les fonctions, ce n'est pas moins d'elle qu'ils émanent. Ainsi, lorsque le Corps législatif décrète une loi, cette loi est l'ouvrage de la nation, puisqu'elle est celui de ses délégués ; ainsi, lorsque le pouvoir exécutif fait exécuter une loi, c'est la nation qui l'a fait exécuter elle-même par l'organe de son mandataire; ainsi. Messieurs, les deux pouvoirs législatif et exécutif émanent l'un et l'autre de la même autorité, et empruntent leur force de la même puissance ; ainsi, la nation doit veiller également au maintien de l'un et de l'autre, ainsi, lorsque ces deux pouvoirs seront légitimement institués, ils seront également précieux à la nation, et la nation aura un intérêt égal à préserver lequel que ce soit des deux des atteintes de l'autre. Ayant donné à chacun des deux to...
      ... veto royal, quel qu'il puisse être, quelles qu'en soient la force et l'étendue, ne peut jamais être une arme contre la nation. Les droits de la nation sont inviolables, ses volontés sont sacrées, et il n'est aucune puissance qui puisse les combattre ; car la nation est la réunion de toutes les puissances, et tous les pouvoirs émanent d'elle. La nation ne peut donc reconnaître aucun empêchement, et rien ne peut arrêter l'exécution de de sa volonté générale. Mais, Messieurs, ce que j'ai dit de la nation, je ne puis pas le dire de ses représentants ; car ses représentants ne sont pas elle, le Corps législatif n'est pas la nation : il em prunte d'elle toute sa force ; mais il n'est pas plus elle que le pouvoir exécutif ne l'est. Ainsi donc, la nation qui a institué deux pouvoirs, a pu donner à l'un et à l'autre tout ce qu'elle a voulu pour le maintien respectif de la ...
      ...ion fût la défense de sa propre liberté. 11 suit de ce que je viens de dire, que nul veto ne peut être dirigé contre la nation ; car la nation ne peut pas n'avoir pas toujours une liberté indéfinie, et le plein exercice de sa volonté. Il suit encore que tout veto accordé à une puissance sur l'autre doit être subordonné à la volonté de la nation, supérieure à toutes les puissances, laquelle, lorsque les pouvoirs qui en émanent sont bien organisés, n'a plus rien à...
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      ...on appartient,en dernier résultat, à la nation seule, légalement consultée ; ainsi don... ...actes du pouvoir législatif, il suit que le jugement définitif de cette opposition appartient,en dernier résultat, à la nation seule, légalement consultée ; ainsi donc, le veto royal, s'il est accordé, doit être nécessairement suspensif, et n'avo...
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      lui de soumettre à la révision de la nation entière, l'examen du décret sur lequel ... lui de soumettre à la révision de la nation entière, l'examen du décret sur lequel ses délégués ne sont pas d'accord, et d'en suspendre l'exécution jusqu'à ce qu'e...
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      S'il en était autrement, la nation se dépouillerait de son autorité; elle ... S'il en était autrement, la nation se dépouillerait de son autorité; elle subordonnerait l'exécution de sa volonté générale à la volonté particulière d'un...
      Speaker: La Revellière-Lépeaux
      ... ne peut jamais être absolu, puisque la nation ne peut jamais y être soumise; il en ré...
      ... s'il est convenable aux intérêts de la nation d'accorder à l'un de ces pouvoirs le dr...
      ... détermination de l'Assemblée. Il en résulte, j'ose le croire, que le veto royal ne peut jamais être absolu, puisque la nation ne peut jamais y être soumise; il en résulte encore que si le veto royal ne peut jamais être absolu, il est inutile d'e...
      ...tution qui ne peut pas exister. Il faut donc se borner, en ce moment, à examiner s'il est convenable aux intérêts de la nation d'accorder à l'un de ces pouvoirs le droit d'arrêter les déterminations de l'autre ; et, à cet égard, j'ose croire qu'i...
      ... rendre indépendant de la volonté de la nation. Il a eu raison sans doute, dans la rig...
      ...ne peut porter atteinte aux droits delà nation ; mais il a trop oublié peut-être que, ...
      ... serait nécessairement suspensif, et que jamais l'autorité royale ne pourrait le rendre indépendant de la volonté de la nation. Il a eu raison sans doute, dans la rigueur du principe, car rien au monde ne peut porter atteinte aux droits delà nation ; mais il a trop oublié peut-être que, quand ces droits ne sont pas avoués, il n'est qu'un seul moyen pour (1) M. le co...

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 72
      1° Que ce n'est pas la nation qui fait la loi ; (1) Collect. de Baluz... 1° Que ce n'est pas la nation qui fait la loi ; (1) Collect. de Baluze, Edit. de 1677, tom. 1, pages 405 et suivantes.
      ...'est l'Assemblée des représentants delà nation ; que par conséquent la volonté général...
      ...être toujours la volonté générale de la nation ; que les représentants de la nation peuvent errer"; que l'ambition, l'intér...
      que c'est l'Assemblée des représentants delà nation ; que par conséquent la volonté générale de l'Assemblée des représentants pourrait ne pas être toujours la volonté générale de la nation ; que les représentants de la nation peuvent errer"; que l'ambition, l'intérêt personnel, l'intrigue, l'enthousiasme du moment, l'éloquence des orateurs peu...

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 77
      Mais, si les représentants de la nation n'ont reçu d'elle que l'ordre de régéné... Mais, si les représentants de la nation n'ont reçu d'elle que l'ordre de régénérer sa Constitution, d'obtenir et d'assurer la liberté des citoyens dans un gouv...

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 83
      ...el'autorité, a-t-on dit, réside dans la nation seule ? C'est d'elle que le souverain a...
      ...rit à craindre, c'est surtout chez unie nation impétueuse gui dans les affaires les pl...
      ïoutel'autorité, a-t-on dit, réside dans la nation seule ? C'est d'elle que le souverain a reçu ses pouvoirs et sa dignité, c'est d'elle que l'Assemblée tient tous ses dr...
      ...ous, cèlle du peuple qui leè a choisis. Si donc ils (1) Si les jm^yaiges Içi? sorit à craindre, c'est surtout chez unie nation impétueuse gui dans les affaires les plus graves se décidé plutôt par une sorte d'élan qu'à l'aide a'tmèiongue réflèxio...
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 showing 10 of 14 results view all
    • Séance du jeudi 12 novembre 1789

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 1
      Speaker: Thouret
      ...e la Constitution, premier besoin de la nation, et seul gage du retour de la sécurité ... L'établissement de la Constitution, premier besoin de la nation, et seul gage du retour de la sécurité publique, devient de jour en jour plus pressant. Agréez que j'use spécialement d...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 2
      Speaker: Salomon de la Saugerie
      ...gale et préjudiciable aux- droits de la nation- ... au doublement de la province, faite par la commission intermédiaire, comme illégale et préjudiciable aux- droits de la nation-
      Speaker: Salomon de la Saugerie
      « Nosseigneurs, aucune partie de la nation ne « réclamera vainement ses droits aup... « Nosseigneurs, aucune partie de la nation ne « réclamera vainement ses droits auprès de l'As-« semblée de ses représentants (2). »

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 8
      Speaker: Le baron de Menou
      ...pas lorsqu'il s'agit d'un crime de lèse-nation que des législateurs doivent s'attendri...
      ... ceux qui sont accusés du crime de lèse-nation.
      ... ne pourra plus être remis en question pendant la durée de la session. Ce n'est pas lorsqu'il s'agit d'un crime de lèse-nation que des législateurs doivent s'attendrir. Ce n'est pas le sentiment, c'est la justice qu'il faut consulter. Si les magi...
      ...ce à la Chambre des vacations du parlement de Rouen, on ouvre les prisons à tous ceux qui sont accusés du crime de lèse-nation.

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 9
      Speaker: Le Chapelier
      ... parlement de Rouen avaient manqué à la nation ; notre devoir envers elle est d'examin... ...gislateurs. Nous avons dû voir que les magistrats de la Chambre des vacations du parlement de Rouen avaient manqué à la nation ; notre devoir envers elle est d'examiner si nous devons rétracter notre décret, quand il s'agit du salut public. Dans ...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 11
      ... Assemblée, qui, aux yeux de toutes lés nations, a pris et renouvelé l'honorable engage... ...s pas une injustice, mais une atrocité : et puis-je la craindre de la part d'une Assemblée, qui, aux yeux de toutes lés nations, a pris et renouvelé l'honorable engagement dé faire des heureux, et non pas des victimes?

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 13
      Malheur et trois fois malheur aux nations dont les représentants et les mandatair...
      ...'est la justice qui élève en gloire les nations, et qu'elles sont tôt ou tard punies de...
      Malheur et trois fois malheur aux nations dont les représentants et les mandataires regarderaient la religion comme un hors-d'œuvre dans leur législation ; qui c...
      ...doivent servir de base et de règle à toute sage politique : la première, que « c'est la justice qui élève en gloire les nations, et qu'elles sont tôt ou tard punies de leurs désordres par d'affreuses calamités (1) ; » la seconde, qu'il n*y a ni ju...
      ...ieux et de tous les temps, que dans lés nations, non plus que dans les individus, il ne... ...nes mœurs ; et il est certain par la raison comme par l'expérience de tous les lieux et de tous les temps, que dans lés nations, non plus que dans les individus, il ne peut y avoir ni mœurs, ni morale sans religion. C'est elle qui commande et qui ...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 15
      ...lle fois, rien de plus nécessaire à une nation que la pureté des mœurs : elles peuvent... On l'a dit et prouvé mille fois, rien de plus nécessaire à une nation que la pureté des mœurs : elles peuvent tenir lieu des lois, et de tous les autres appuis; mais nulle autre ressource n...
      ...on ou au rétablissement des mœurs d'une nation, mais si l'on peut raisonnablement espé...
      ...ommunautés, à les avilir aux yeux de la nation, à démolir une partie des monastères, à...
      ...éfendre de la contagion des mauvais exemples, peuvent contribuer à la conservation ou au rétablissement des mœurs d'une nation, mais si l'on peut raisonnablement espérer cet heureux effet des instituts religieux ; si des législateurs qui connaiss...
      ... qui ne travaille que pour le bien public, doivent s'appliquer à affaiblir les communautés, à les avilir aux yeux de la nation, à démolir une partie des monastères, à préparer la ruine des autres; ou s'ils ne doivent pas plutôt prendre les voies ...
      ... heureuse influence sur les mœurs de la nation. Répandus sur toute la surface du royau...
      ...les pasteurs à purifier la masse de* la nation de tant de vices qui la corrompent et l...
      ...mettre de cette révolution, difficile, il est vrai, mais non impossible, la plus heureuse influence sur les mœurs de la nation. Répandus sur toute la surface du royaume, les monastères seront comme un précieux ferment, propre à échauffer, à ranim...
      ...a ferveur de leurs prières, l'ascendant de leurs exemples, aideront puissamment les pasteurs à purifier la masse de* la nation de tant de vices qui la corrompent et la déshonorent. Us ramèneront parmi nous les vertus que l'impiété décrie et banni...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 17
      ...lergé sont passés entre les mains de la nation, et que l'humiliation réelle ou prétend... ... demander si cette disette ira toujours croissant, maintenant que les biens dû clergé sont passés entre les mains de la nation, et que l'humiliation réelle ou prétendue d'être salarié par elle est placée comme un épouvan-tail à la porte du sanctu...
      ... mis leurs biens à la disposition de la nation : aucun d'eux n'avait du superflu quand... ...une vie dure et laborieuse, aient vu sans regret et sans murmure le décret qui a mis leurs biens à la disposition de la nation : aucun d'eux n'avait du superflu quand leur corps jouissait de ses biens ; aucun d'eux ne manquera du nécessaire, parc...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 18
      Que la nation n'a pas d'intérêt général à conserver l... Que la nation n'a pas d'intérêt général à conserver le régime prohibitif, quant aux subsistances;

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 19
      ... quel avantage pourrait-il être pour la nation d'accepter une offre qui ne servirait q... ... bénéfice quelconque, le seul but de ses opérations mercantiles; qu'en effet, de quel avantage pourrait-il être pour la nation d'accepter une offre qui ne servirait qu'à faire payer aux colons la farine le double, le triple de ce que la leur vend...
      ...valeur en denrées, pour le compte de la nation. ...les iraient chercher aux Etatsrljnis, et dont elles rapporteraient en France la valeur en denrées, pour le compte de la nation.

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 20
      ...rrait faire sur les représentants d'une nation douce et compatissante: et en vous prés... Le commerce a senti l'effet que cette peinture pourrait faire sur les représentants d'une nation douce et compatissante: et en vous présentant un tableau rapide de la colonie de Saint-Domingue, il a cherché à diminue...

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 22
      ...s cependant, qu'il' est probable qu'une nation juste et généreuse comme la nation française ne voudra pas, en conservant ... Sur la quatrième, qu'ils sentent toute la difficulté dé son exécution; mais cependant, qu'il' est probable qu'une nation juste et généreuse comme la nation française ne voudra pas, en conservant le régime qui existe depuis si longtemps pour les îles (régime, pour le dire en ...
    • Séance du lundi 23 novembre 1789

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 224
      ...'ils ont faite de M. Hell, député de la nation pour le bailliage de Haguenau, pour mai... 2? D'approuver la nomination qu'ils ont faite de M. Hell, député de la nation pour le bailliage de Haguenau, pour maire juge civil et criminel de leur dite ville, suivant les procès-verbaux d'élect...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 225
      Speaker: De Boisgelin
      ... publique; il exerce la puissance de sa nation qui sembfe devenir la sienne, et la Con... ...sont point renfermés dans lui-même: il concourt à tous les progrès de la liberté publique; il exerce la puissance de sa nation qui sembfe devenir la sienne, et la Constitution de son pays est son ouvrage : et quand cette auguste Assemblée daigne ...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 228
      Speaker: Lavoisier
      ...réer également l'offre qu'ils font à la nation, de concourir de tous leurs moyens, de ... 3° D'agréer également l'offre qu'ils font à la nation, de concourir de tous leurs moyens, de tout leur crédit, et de leur fonds capital, qui est de 100 millions, à l'établis...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 231
      ...pour la régénération de l'Etat \ que la nation une fols munie du pouvoir législatif et...
      ...ns s'en faire un devoir ; et puisque la nation est, depuis Gharlemagne, une fois assem...
      N'oublions pas, Messieurs, que nous avons été appelés pour la régénération de l'Etat \ que la nation une fols munie du pouvoir législatif et souverain, ce qui fait comme le pivot de la révolution, elle ne saurait compose...
      ...France doit aujourd'hui se faire un mérite d'y concourir : ce comité doit du moins s'en faire un devoir ; et puisque la nation est, depuis Gharlemagne, une fois assemblée pour son bonheur, devenue en ce

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 232
      ...s ecclésiastiques comme les biens de la nation même, en les regardant aussi comme char... ...omme s'ils en étaient déjà privés. Nous devons regarder dès aujourd'hui les biens ecclésiastiques comme les biens de la nation même, en les regardant aussi comme chargés du soin de pourvoir au culte divin, à la subsistance des ministres et au sou...
      ... que tous les autres, du bienfait de la nation. C'est aussi sur ce seul décret, dans l... ...aucun riche) que le sort a maltraités par elle, sans qu'ils fussent moins dignes que tous les autres, du bienfait de la nation. C'est aussi sur ce seul décret, dans lequel tous les autres vont comme se fondre, que j'ai dressé mon plan, et je fais...
      ...astiques étaient à la disposition de la nation, n'a pas entendu, ni pu même entendre e... Sans doute que l'Assemblée nationale, en décrétant que tous les biens ecclésiastiques étaient à la disposition de la nation, n'a pas entendu, ni pu même entendre excepter les biens des bénéfices en patronage laïque, ni ceux de l'ordre de Malte...
      ...ptées de la disposition générale que la nation a droit d'en faire, tout comme des autr... ...et celui de leurs enfants, les possessions de l'ordre de Malte peuvent être exceptées de la disposition générale que la nation a droit d'en faire, tout comme des autres biens ecclésiastiques; savoir encore si, après l'abolition des ordres, ou de ...
      ... n'ont exprimé que le vœu général de la nation,je ne vois qu'un moyen qui conserverait... ...cilier cet établissement ou sa conservation avec les décrets de l'Assemblée, qui n'ont exprimé que le vœu général de la nation,je ne vois qu'un moyen qui conserverait les avantages que notre commerce et notre gouvernement retirent de cet ordre, o...
      ...l entre aujourd'hui dans les vues de la nation de verser les biens ecclésiastiques dan... il entre aujourd'hui dans les vues de la nation de verser les biens ecclésiastiques dans le commerce, et de les diviser, même dans leurs vente, de manière qu'ils forme...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 233
      ... qui, même encore , ne priverait pas la nation ni des améliorations industrielles, ni ... ...fondation, aux tèrmes d'une condition bien et dûment remplie par l'événement, ce qui, même encore , ne priverait pas la nation ni des améliorations industrielles, ni peut-être même de l'augmentation naturelle dans la valeur des biens fondés.
      Si donc la nation dispose de tous les biens ecclésiastiqu... Si donc la nation dispose de tous les biens ecclésiastiques, les patrons en seront pour la privation de leurs droits de présentation, et ...
      ...pose, ils passent entre les mains de la nation, afin que le même comité des finances, ...
      ... ou désire d'en retirer au profit de la nation; en sorte donc que sans entrer à cet ég...
      ...rges attachées aux biens ecclésiastiques, et nous le devons, si, comme je le suppose, ils passent entre les mains de la nation, afin que le même comité des finances, où lé patriotisme domine, soit moins exposé aux erreurs ou à l'illusion dans ses calculs, sur les avantages qu'il se flatte ou désire d'en retirer au profit de la nation; en sorte donc que sans entrer à cet égard moi-même dans aucune combinaison de finan-

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 234
      ...'Eglise, et les autres aux dépens de la nation. ...iré l'établissement à cotre souverain. La plupart ne sont dotés que du bien de l'Eglise, et les autres aux dépens de la nation.
      ...e du serment dé fidélité au Roi et à la nation. ...en la forme usitée, mais après la prise de possession qui sera elle-même précédée du serment dé fidélité au Roi et à la nation.
      ...erment, et au Roi et aux archives de la nation. ...prise de possession, et il serait envoyé une expédition de cette prestation de serment, et au Roi et aux archives de la nation.

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 236
      ...i aussi libre, ni aussi puissant qu une nation entière. Cette nation franche et généreuse, attachée depuis C... ... quelquefois tenté cette réforme, mais toujours vainement, parce qu'il n'était ni aussi libre, ni aussi puissant qu une nation entière. Cette nation franche et généreuse, attachée depuis Clovis à la foi catholique et romaine, y persévérera constamment, et l'on doit se...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 237
      ... dans la volonté générale de cette même nation, dont le vœu me paraît, dans son énergi... ligion elle-même ; la preuveen est, à mes yeux, dans la volonté générale de cette même nation, dont le vœu me paraît, dans son énergie, comme l'ordre de Dieu. L'Assemblée nationale, d'autre part, s'est engagée aux...
      ...ar si, comme je le suppose toujours, la nation, dispose des biens ecclésiastiques, mis... ... congrue; il faut seulement pourvoir à une règle fixe pour leur établissement, car si, comme je le suppose toujours, la nation, dispose des biens ecclésiastiques, mise alors à la place des décimateurs pour la charge des congrues, il ' lui importe...
      ...me par le décret du 2 de ce mois, et la nation n'avait fait que, le prévenir, en usant... ...'un père de famille. Le principe en a été consacré dans la constitution du royaume par le décret du 2 de ce mois, et la nation n'avait fait que, le prévenir, en usant de son droit, lorsque par son décret du 4 août elle a défendu de porter de l'ar...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 238
      ...re irrévocable, le roi, le clergé et la nation, qui n'y ont été ni vus, ni entendus. L...
      ...ers municipaux, des représentants de la nation, par la voie la plus sévère de l'électi...
      ...u concordat, comme celle d'un contrat qui ait lié tout à la fois, et d'une manière irrévocable, le roi, le clergé et la nation, qui n'y ont été ni vus, ni entendus. La politique y eut plus de part que le bien de l'Eglise. Rien ne le prouve comme ...
      ...mblée travaille à une régénération qui va nous donner des magistrats, des officiers municipaux, des représentants de la nation, par la voie la plus sévère de l'élection, et cela ne touche qu'à nos intérêts temporels : fau-draitril donc que pour d...
      ...semblée, qui met à la disposition de la nation tons les biens ecclésiastiques. Or j'ai... ...out changement; mais à cet égard la question a été jugée par décret même de l'Assemblée, qui met à la disposition de la nation tons les biens ecclésiastiques. Or j'ai prouvé que les biens de toute fondation spiri-tualisée n'en étaient pas excepté...
      ...e la religion, A cela je réponds que la nation déclarant que la religion catholique se...
      ... renonce à la foi ; et c'est de quoi la nation est et sera toujours plus loin que cert...
      ...raînerait, avec l'abandon de leurs services, la ruine prochaine et infaillible de la religion, A cela je réponds que la nation déclarant que la religion catholique sera toujours la religion de l'Etat, et le peuple français y étant généralement tr...
      ... il faljt qu'il remplisse cette obligation dans tous les temps, ou il faut qu'il renonce à la foi ; et c'est de quoi la nation est et sera toujours plus loin que certains esprits
      ...rir à la distribution des aumônes de la nation, soit pour les ateliers, soit pour les ... ...s toutes les provinces, ils ont toujours l'avantage et même l'agrément de concourir à la distribution des aumônes de la nation, soit pour les ateliers, soit pour les dispensions manuelles, par les attestations et les indications dont les recteurs...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 239
      ...s privés au grand intérêt général de la nation, on doit espérer que l'esprit patriotiq... ...cles que de les prévoir. Après les sacrifices qui ont déjà été faits des intérêts privés au grand intérêt général de la nation, on doit espérer que l'esprit patriotique aplanira toutes les difficultés de lui-même ; je viens donc, à la seconde div...
      ...é, de cette liberté tant désirée par la nation, si bien, si heureusement défendue par ... ... asile à l'innocence; c'est le premier droit et le plus digne usage de la liberté, de cette liberté tant désirée par la nation, si bien, si heureusement défendue par cette Assemblée. Je voudrais donc, en donnant mon avis particulier sur cet objet...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 240
      Je pense bien que si la nation dispose des biens Je pense bien que si la nation dispose des biens
      ...is le dire que rien n'intéresse tant la nation comme de former au plus tôt, sur ses pr... ...be donc sur notre comité même de constitution. Or, il sait mieux que je ne saurais le dire que rien n'intéresse tant la nation comme de former au plus tôt, sur ses propres principes, un esprit général qui, après avoir été adopté par la génération...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 241
      ... de ce mois sont à la disposition de la nation. Rien qui soit d'ailleurs plus conforme... ...é n'aura pas la possession ou l'administration des biens, qui par le décret du 2 de ce mois sont à la disposition de la nation. Rien qui soit d'ailleurs plus conforme à la plus ancienne et à la plus sainte discipline de l'Eglise, que les conciles...
      ...diocésains d'un évêque, il importe à la nation dè conserver et de maintenir toutes les... ...e sur des individus citoyens et français, sujets du Roi, avant d'être clercs ou diocésains d'un évêque, il importe à la nation dè conserver et de maintenir toutes les pratiques par lesquelles le souverain a maintenu lui-même jusqu'ici son entière...
      ...s biens déclarés à la disposition de la nation, seront probablement vendus à son profi... ...le traitement qui est à faire aux religieux déplacés, et aux bénéficiera dont les biens déclarés à la disposition de la nation, seront probablement vendus à son profit.
      ...pelait Dumoulin ; il était réservé à la nation d'en purger l'Eglise, comme elle a déjà... ...s. On ne verra plus enfin des ëcumeurs de pensions et de bénéfices, comme les appelait Dumoulin ; il était réservé à la nation d'en purger l'Eglise, comme elle a déjà purgé l'Etat de ses déprédateurs et de ses sangsues.

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 242
      ...ent et gratuitement. Les réformes de la nation ne s'étendent et ne peuvent s'étendreau... ...ratique ou l'usage : c'est la voie de la pénltencerie, qui s'emploie et secrètement et gratuitement. Les réformes de la nation ne s'étendent et ne peuvent s'étendreaudelà des formes extérieures ; en sorte que quand elle ordonne de ne point porter...
      ...iage, considéré comme contrat civil. La nation, qui exerce aujourd'hui le pouvoir souv... ...le souverain peut établir des empêchements et prohibitifs et dirimants au ma-, riage, considéré comme contrat civil. La nation, qui exerce aujourd'hui le pouvoir souverain de la législation, ne pourrait-elle donc pas, de concert avec l'autorité e...
      ...dans leur jouissance, des droits que la nation doit respecter : c'est l'intention de l... ...elle nature et de telle somme qu'ils soient, par un titre égal; tous ont ainsi, dans leur jouissance, des droits que la nation doit respecter : c'est l'intention de l'Assemblée, et certainement tous les membres de ce comité n'en ont pas d'autre. ...
      Le clergé en corps a des dettes, et la nation s'engage nécessairement à les acquitter... Le clergé en corps a des dettes, et la nation s'engage nécessairement à les acquitter, en prenant ses biens. Cela s'entend ou doit s'entendre, quand on n'en parlerai...

      Séance du lundi 23 novembre 1789

      page 243
      ...ion plus forte, sur le fondement que la nation prenant leurs biens, ils y ont des droi...
      ...eur patrimoine , qui appartenaient à ia nation, ils n'avaient que leur subsistance à p...
      Les ipoines rentés prétendront à une pension plus forte, sur le fondement que la nation prenant leurs biens, ils y ont des droits particuliers ; ils diront aussi qu'ils n'ont pas accoutumé de vivre dans les ...
      ... on leur répondra que, sur les biens qu'ils regrettent et qui n'étaient pas de leur patrimoine , qui appartenaient à ia nation, ils n'avaient que leur subsistance à prendre ; que leur état est le même que celui de tous les autres religieux ; que ...
    • Séance du mercredi 25 novembre 1789

      - search term matches: (6)

      Séance du mercredi 25 novembre 1789

      page 252
      Speaker: Salomon de la Saugerie
      ...é et la liberté des représentants de la nation et de l'auguste personne de son monarqu... ...itoyens seront toujours prêts à sacrifier leur vie et leur fortune pour la sûreté et la liberté des représentants de la nation et de l'auguste personne de son monarque. Elleexprime en même temps ses regrets de n'avoir pas encore

      Séance du mercredi 25 novembre 1789

      page 256
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...un hommage pur, qu'aucune prévention de nation à nation n'a pu empêcher. Cette société est prés... ... de la révolution de 1688 a cru devoir offrir à l'Assemblée nationale de France un hommage pur, qu'aucune prévention de nation à nation n'a pu empêcher. Cette société est présidée par lord Stanhope; elle a pour secrétaire le docteur Price ; tous les deux ...
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...n voyant que bientôt les deux premières nations participeront en commun aux bienfaits d...
      ... exemple donné par la France aux autres nations concourra puissamment à rendre le Inond...
      ...ésente à l'Assemblée nationale ses félicitations et le plaisir qu'elle ressent en voyant que bientôt les deux premières nations participeront en commun aux bienfaits de la liberté civile èt religieuse. Elle espère, et c'est l'objet de tous ses vœux, que l'influence du glorieux exemple donné par la France aux autres nations concourra puissamment à rendre le Inonde entier heureux et libre.
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...ple given in France, to encourage other nations to assert the unalienable rights of man... ...cular satisfaction with which they reflect on the tendency of the glo-rious example given in France, to encourage other nations to assert the unalienable rights of man-kind, and thereby tô introduce a général reformation in the governments of Euro...

      Séance du mercredi 25 novembre 1789

      page 257
      Speaker: Le due de la Rochefoucauld
      ...né en France pour encourager les autres nations à assurer les droits inaliénables de l'... ...faction qu'elle éprouve en réfléchissant sur l'influence au glorieux exemple donné en France pour encourager les autres nations à assurer les droits inaliénables de l'humanité, à amener une réforme générale dans les gouvernements de l'Europe, et à...
      Speaker: De Cazalès
      ...n tout ce qui sera réputé crime de lèse-nation; ...de lui présenter le projet d'une loi qui définisse avec une scrupuleuse attention tout ce qui sera réputé crime de lèse-nation;
      Speaker: De Cazalès
      ...ront être la matière d'un crime de lèse-nation à moins qu'ils ne soient liés à une act... « De déclarer que les écrits, que les paroles ne pourront être la matière d'un crime de lèse-nation à moins qu'ils ne soient liés à une action, qu'ils ne l'aient préparée* accompagnée ou suivie;
      Speaker: De Cazalès
      ...e pourra être qualifié du crime de lèse-nation. » ... De déclarer enfin que nul crime autre que ceux expressément nommés par la loi ne pourra être qualifié du crime de lèse-nation. »
    • Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      page 258
      ...ant ia préseute session, et a invité la nation à faire un don patriotique du quart de ... ...x par lesquels elle s'est déclarée inséparable de la personne sacrée du Roi pendant ia préseute session, et a invité la nation à faire un don patriotique du quart de son revenu.
    • Séance du mercredi 2 décembre 1789

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 2 décembre 1789

      page 354
      Speaker: De Volney
      ...on-le-Ghâtel en Forez ; elle offre à la nation l'argenterie de son église, le prix qui... Adresse du même genre de la ville de Saint-Haon-le-Ghâtel en Forez ; elle offre à la nation l'argenterie de son église, le prix qui proviendra de la vente de ses communaux, et le montant de l'imposition qui doit...

      Séance du mercredi 2 décembre 1789

      page 357
      Speaker: Le vicomte de Mirabeau
      ...la vérité aux représentants mêmes de la nation, quand il leur a été prononcé un discou... ...ne négligence coupable de sa réputation, que de ne point s'efforcer de dévoiler la vérité aux représentants mêmes de la nation, quand il leur a été prononcé un discours qui a pu faire impression sur les esprits.
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...ger par un décret que les députés de la nation peuvent être calomniateurs; leur ôter l...
      ...s membres, de le flétrir aux yeux de la nation qui lui a donné sa confiance, c'est por...
      Préjuger par un décret que les députés de la nation peuvent être calomniateurs; leur ôter le pouvoir d'exprimer les vœux, les sentiments de leurs commettants ; décider que l'Assemblée a le droit de prononcer l'exclusion d'un de ses membres, de le flétrir aux yeux de la nation qui lui a donné sa confiance, c'est porter un décret avilissant pour
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...a liberté et contraire aux droits de la nation, qui seule est juge en dernier ressort ... l'Assemblée, attentoireà sa liberté et contraire aux droits de la nation, qui seule est juge en dernier ressort de la conduite de ses représentants. »
    • Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 358
      Speaker: Schwendt
      ... les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les ... ...ar le magistrat municipal ; que {a garde nationale Strasbourgeoise a prêté, sous les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les dispositions sont faites pour le recouvrement de la contribution du quart du rev...
      Speaker: Target
      ...e des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouva... « Art. 2. L'acte d'élection sera le seul titre des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouvant être gênée par aucun mandat particulier. Le§ assemblées primaires et celles d...

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 361
      Speaker: Garat
      ...ges les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un... ...is quarts des Français que nous représentons sont expressément privés des avantages les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un citoyen...
    • Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (41)

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 391
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...êté unanimement de faire l'abandon à la nation de tout objet de luxe, et autres bijoux... ...ionale; il annonce que, dans une assemblée du 22 novembre, les habitants ont arrêté unanimement de faire l'abandon à la nation de tout objet de luxe, et autres bijoux en or et argent.
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...cette vjlle seront invités à faire a la nation le don de leurs bqucles d'argent. ...comité permanent de la ville d'An-nonay, qui a arrêté que tpus les habitants de cette vjlle seront invités à faire a la nation le don de leurs bqucles d'argent.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 392
      Speaker: De Montlosier
      ...ortes, d'établissements sont utiles aux nations riches comme aux nations pauvres, de môme que les capitaux et le...
      ...banque est contraire à la dignité de la nation, à l'intérêt delà nation, à celui du commerce et à la banque ell...
      ,après avoir examiné quelle est l'utilité d'une banque, et reconnu que ces sortes, d'établissements sont utiles aux nations riches comme aux nations pauvres, de môme que les capitaux et les rentes, établit que l'attache nationale mise à une banque est contraire à la dignité de la nation, à l'intérêt delà nation, à celui du commerce et à la banque elle-même.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 393
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...es, et dans leur intérêt commun avec la nation, de ne pas courir les chances d'un nouv... 1° Il faut avoir confiance dans la volonté des actionnaires eux-mêmes, et dans leur intérêt commun avec la nation, de ne pas courir les chances d'un nouveau papier, quelque dénomination que vous lui donniez, dont le discrédit éventue...
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      Est-ce lorsque toute la nation voit ses représentants réunis dans la c... Est-ce lorsque toute la nation voit ses représentants réunis dans la capitale, et toutes les villes de commerce leurs députés ; lorsque toutes les vil...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 394
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...s forces, cela serait dangereux pour la nation. ... assez indéterminée pour la porter à faire éventuellement un usage exagéré de ses forces, cela serait dangereux pour la nation.
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...ue de moyens : dans mon opinion, aucune nation n'a plus besoin que nous d'une banque p... ...d'argent, plus de sol et de terrain à cultiver que de crédit, plus de volonté .que de moyens : dans mon opinion, aucune nation n'a plus besoin que nous d'une banque publique, établissement reconnu, par l'expérience, comme le lêvier le plus puissa...
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...dans ceux de sa balance avec les autres nations. ...avantage de la situation actuelle de la France dans ses rapports de commerce et dans ceux de sa balance avec les autres nations.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 395
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...ué; il parle à tous les individus de la nation comme Sully parlait à son maître. Chacu... ...nde confiance; ses idées sur l'administration des finances n'ont rien de compliqué; il parle à tous les individus de la nation comme Sully parlait à son maître. Chacun prend la plume et, sans se fatiguer l'esprit par de grandes combinaisons, peut...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 396
      Speaker: D'Eymar
      ...se que je fasse aux représentants de la nation l'injure de penser qu'ils puissent être... A Dieu ne plaise que je fasse aux représentants de la nation l'injure de penser qu'ils puissent être déterminés par aucun motif d'inquiétude personnelle ! Leur conduite jusqu'à ce ...
      Speaker: D'Eymar
      ... dans tous les temps et chez toutes les nations, les hommes ont été injustes envers leu...
      ...onde, et de grandes leçons à toutes les nations. Que cette gloire lui soit encore réser...
      ...es préjugés, les discours souvent intéressés de ceux qui les environnent. Ainsi, dans tous les temps et chez toutes les nations, les hommes ont été injustes envers leurs contemporains ; mais il appartient à la France de donner de grands exemples au monde, et de grandes leçons à toutes les nations. Que cette gloire lui soit encore réservée, d'avoir la première devancé les siècles dans la justice qu'elle rend à son ...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 397
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ... existe, pour remplir les besoins de la nation, plusieurs moyens qui n'ont pas les inc... ... Messieurs, je ne prendrais pas la parole si je n'étais fermement persuadé qu'il existe, pour remplir les besoins de la nation, plusieurs moyens qui n'ont pas les inconvénients que vous avez sentis dans le projet de M. le ministre des finances.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...s, si dans une banqueroute partielle la nation trouvait à alléger le fardeau de ses en... Mais encore, Messieurs, si dans une banqueroute partielle la nation trouvait à alléger le fardeau de ses engagements, si les pertes individuelles pouvaient tourner à son profit, on cherch...
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...inuerait d'autant les engagements de la nation. ...référence, puisqu'au moins là perte qu'essuieraient les créanciers de l'Etat diminuerait d'autant les engagements de la nation.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 399
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...un individu, d'aucune société, d'aucune nation, de déroger à ces principes, ,sans reno... ...actitude ne soit jamais interrompue, voilà sa théorie, il n'est au pouvoir d'aucun individu, d'aucune société, d'aucune nation, de déroger à ces principes, ,sans renoncer pour jamais à toute espèce de confiance et de considération.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 400
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...aiment nationale, c'est-à-dire, dont la nation ferait les fonds, dont elle dirigerait ...
      ...ait garante, serait peu utile et que la nation n'en retirerait pas les mêmes avantages...
      ...onale ? Je ne le crois pas convenable, et je pense au contraire qu'une banque vraiment nationale, c'est-à-dire, dont la nation ferait les fonds, dont elle dirigerait les opérations, dont elle serait garante, serait peu utile et que la nation n'en retirerait pas les mêmes avantages que d'une banque de secours, fondée et dirigée par des.actionnaires.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...? Mais à qui seront les bénéfices? A la nation? vous ne trouverez pas d'actionnaires. ...
      ... nationale, car je n'imagine pas que la nation se soumette à une garantie gratuite.
      ...établir une banque nationale, dont les fonds seront fournis par des actionnaires? Mais à qui seront les bénéfices? A la nation? vous ne trouverez pas d'actionnaires. Aux actionnaires ? la banque ne sera plus nationale, car je n'imagine pas que la nation se soumette à une garantie gratuite.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...avcollection de citoyens qui forment la nation, et qui n'auront rien déboursé ? cela n... La banque appartiendra-t-elle à lavcollection de citoyens qui forment la nation, et qui n'auront rien déboursé ? cela ne serait pas juste.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...; quel avantage en résulte-t-il pour la nation? aucun. Mais enfin, supposons la banque nationale établie avec des fonds nationaux ; quel avantage en résulte-t-il pour la nation? aucun.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ... nationale ne pourra jamais secourir la nation dans ses besoins d'argent. L'idée de faire faire, par cette banque, des avances à la nation, soit à titre d'anticipation de revenus...
      ... secours, est entièrement illusoire. La nation aurait fait les fonds de la banque, et ...
      Car puisqu'on ne se prête pas àsoi-même, la banque nationale ne pourra jamais secourir la nation dans ses besoins d'argent. L'idée de faire faire, par cette banque, des avances à la nation, soit à titre d'anticipation de revenus, soit à titre de secours, est entièrement illusoire. La nation aurait fait les fonds de la banque, et en lui remettant des assignations ,sur sas revenus contre

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 401
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...papier, sans donner un nouveau gage; la nation donnerait à la banque des assignations ...
      ...ionale. Qui aurait fait ces billets? la nation. Qui est-ce qui devrait ces billets? la nation, sous le nom de sa banque. A qui devrai...
      ses propres billets, elle ne ferait qu'un échange de papier, sans donner un nouveau gage; la nation donnerait à la banque des assignations qui ne seraient autre chose qu'une promesse nationale de payer dans un an. La ba...
      ...nale de payer tout de suite. Que représenteraient ces billets ? une promesse nationale. Qui aurait fait ces billets? la nation. Qui est-ce qui devrait ces billets? la nation, sous le nom de sa banque. A qui devrait-elle ces billets ? à elle-même.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...ar une seule observation : c'est que la nation ne pourrait pas mêmé jouir, pour ses be... Je finirai par une seule observation : c'est que la nation ne pourrait pas mêmé jouir, pour ses besoins, de l'extension que le crédit-permet de donner à une émission de billets, ...
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ... ces fournitures sont consommées, et la nation reste débitrice des billets à ceux qui ... ...nt il a besoin. Mais bientôt ces services sont passés, ces travaux sont achevés, ces fournitures sont consommées, et la nation reste débitrice des billets à ceux qui les ont acquis. Ces billets ne représentent. donc rien dans la circulation qui -...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 402
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...uvent contribuer à son succès, et où la nation trouvera elle-même de grands avantages* Vous demander pour elle deux dispositions qui peuvent contribuer à son succès, et où la nation trouvera elle-même de grands avantages*
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...aire. C'est un très-petit revenu que la nation peut bien sacrifier à l'utilité qu'elle... ...es droits de seigneuriage sur les fabrications, pour soutenir la valeur du numéraire. C'est un très-petit revenu que la nation peut bien sacrifier à l'utilité qu'elle retirera d'un pareil établissement, et il sera d'une grande importance pour la ...
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...e restera plus à faire vérifier pour la nation, que les comptes ci-devant appelés du T... ...avec leurs pièces justificatives, les ordonnances qu'ils auront acquittées, il ne restera plus à faire vérifier pour la nation, que les comptes ci-devant appelés du Trésor royal.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...tres et à la législature le bilan de la nation, et l'état de situation de toutes les p... ... de l'Etat ; et les livres delà banque présenteraient à chaque instant aux ministres et à la législature le bilan de la nation, et l'état de situation de toutes les parties. Vous commenceriez, le 1er janvier, un nouveau régime fondé sur les princ...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 403
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...nances que dans cette proportion, et la nation aurait deux cautions pour une de l'obse... ...ure. La banque connaissant la fixation de chaqu; partie n'acquitterait les ordonnances que dans cette proportion, et la nation aurait deux cautions pour une de l'observation de son décret. L'excédaut des recettes sur les dépenses serait toujours ...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 404
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...onction est de se rendre caissier de la nation et du public. Si donc la situation des ... établissement dont la principale fonction est de se rendre caissier de la nation et du public. Si donc la situation des affaires et la circûlation du papier-monnaie nous obligent aujourd'hui de renonc...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 405
      La nation lui donnera en échange un contrat natio... La nation lui donnera en échange un contrat national, portant intérêt à. 5 0/0, payable par semestre, et remboursable à l'expirat...
    • Séance du mercredi 9 décembre 1789

      - search term matches: (12)

      Séance du mercredi 9 décembre 1789

      page 457
      ...rovence, qui correspond avec toutes les nations de l'univers; qui, en envois ou en reto... ...saura que Marseille, qui possède tout l'or et presque tous les habitants de la Provence, qui correspond avec toutes les nations de l'univers; qui, en envois ou en retours, en fabrication ou en matières qui attendent la vente, fait un commerce annu...

      Séance du mercredi 9 décembre 1789

      page 459
      ...t que lorsque la Provence et toutes les nations commerçantes de l'univers s'épuisent po... personne n'en dira jamais pins que moi : mais il faut que justice soit faite, et que lorsque la Provence et toutes les nations commerçantes de l'univers s'épuisent potir Marseille» Marseille ne réponde pas à ce dévouement en dépouillant des voisi...

      Séance du mercredi 9 décembre 1789

      page 465
      ...le décrétée par les représentants de la nation. ...dont le régime, quel qu'il soit, tombe sous le coup de la proscription universelle décrétée par les représentants de la nation.

      Séance du mercredi 9 décembre 1789

      page 467
      ... est impossible aux représentants d'une nation juste d'exproprier les fonciers de leur... ...droits de l'homme citoyen renferme les bases éternelles de notre législation, il est impossible aux représentants d'une nation juste d'exproprier les fonciers de leurs domaines pour les tranférer à des convenanciers que la nature seule de leur dé...
    • Séance du samedi 12 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (11)

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au matin

      page 519
      Speaker: Le comte de Crillon
      ...onsolations que Vous nous préparez. Une nation juste et généreuse n'oubliera jamais le... ...comme sur sa fortune, vous ne sauriez trop vous presser de faire connaître les consolations que Vous nous préparez. Une nation juste et généreuse n'oubliera jamais les services de tant de braves militaires; elle regardera-comme une dette sacrée l...
      ...ille routine a trop longtemps abusé les nations : vous devez à l'Europe un grand exempl... ...c de votre sagesse, Messieurs,'de combiner, vos besoins et vos; dangers; une vieille routine a trop longtemps abusé les nations : vous devez à l'Europe un grand exemple et ^ouvrage que vous avez commencé est trop beau pour ne pas y donner la derni...

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au matin

      page 520
      Speaker: Dubois de Crancé
      Dans un moment où la nation vient de fonder sa liberté sur les débr... Dans un moment où la nation vient de fonder sa liberté sur les débris de tous les pouvoirs arbitraires, la France -ne doit pas cesser d'allier le r...
      Speaker: Dubois de Crancé
      Si la nation s'endort, son sommeil sera celui de la ... Si la nation s'endort, son sommeil sera celui de la mort..... Voilà mon avis.
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...t donc nécessaire pour la liberté de la nation, et par conséquent pour son repos. rHrl... ...re des fers plus pesants que ceux qu'elle portait. L'organisation des milices est donc nécessaire pour la liberté de la nation, et par conséquent pour son repos. rHrll ne serait pas exact de comparer ces soldats citoyens, que des principes sages ...
      Speaker: Dubois de Crancé
      Je dis que dans une nation qui veut être libre, Je dis que dans une nation qui veut être libre,
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...patience, et je défie qu'on me cite une nation qui ayant à lutter à la fois contre une... Cessons donc de calomnier ce pauvre peuple ; moi, j'admire son courage et sa patience, et je défie qu'on me cite une nation qui ayant à lutter à la fois contre une aussi énorme masse de conjurations, ait su élever sa grandeur sur leurs débris ...

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au matin

      page 521
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...u patriotisme, aux ordres du chef de la nation. Je Crois donc que, pour rendre la Fran... ...ps, n'ayant qu'un même esprit, également intéressé a se réunir sous l'étendard du patriotisme, aux ordres du chef de la nation. Je Crois donc que, pour rendre la France respectable au dedans et au dehors, nous devons présenter à ses ennemis un fr...

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au matin

      page 522
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...rait ne pas rechercher l'alliance d'une nation qui peut déchirer les flancs de ses enn... ...er, pour son compte, la paix de l'abbé de Saint-Pierre; car-quelle puissance oserait ne pas rechercher l'alliance d'une nation qui peut déchirer les flancs de ses ennemis avec 300,000 hommes, et opposer à ses frontières une barrière de plus de 1,...

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au matin

      page 523
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...s et Grtsons, seront respectés ; que la nation les approuve, et que le Roi sera suppli... 3° Que les conventions et traités, faits avec les Suisses et Grtsons, seront respectés ; que la nation les approuve, et que le Roi sera supplié de les renouveler au besoin;

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au matin

      page 524
      Speaker: Le baron de Menou
      ...liberté lorsqu'elle èst ordonnée par la nation.... Vous avez à choisir entre l'armée r... ...es, parce qu'elle y est une loi du* despote ; elle devient' la sauvegarde de la liberté lorsqu'elle èst ordonnée par la nation.... Vous avez à choisir entre l'armée royale du despotisme et l'armée citoyenné de la liberté....

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au matin

      page 525
      Speaker: Achard de Bonvouloir
      ...main du Roi, c'est comme chargé" par la nation du- pouvoir exécutif. Car d'ailleurs le... ...si la surveillance et l'administration de cette troupe doivent demeurer dans la main du Roi, c'est comme chargé" par la nation du- pouvoir exécutif. Car d'ailleurs le service de cette troupe, relativement aux circon-tances locales et aux emplacem...
    • Séance du samedi 12 décembre 1789, au soir

      - search term matches: (6)

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au soir

      page 526
      Speaker: Le vicomte de Beauharnais
      ...t les différentes offrandes faites à la nation. . Le Trésorier des dons patriotiques fa t ensuité lecture de la liste qui contient les différentes offrandes faites à la nation. .
      Speaker: Dom Gerle
      ...us, Messieurs, comme représentant de la nation, pour concourir, selon mes forces, à la... Appelé et in troduit parmi vous, Messieurs, comme représentant de la nation, pour concourir, selon mes forces, à la révolution qui s'opère, par vos constants et généreux efforts, avec autant d'ef...
      Speaker: Dom Gerle
      ...néreux citoyens, un don volontaire à ia nation ; je le rendrais, Messieurs, digne de v... ...oins actuels de l'Etat, je voudrais pouvoir être admis à faire, comme tant de généreux citoyens, un don volontaire à ia nation ; je le rendrais, Messieurs, digne de votre attente, en le laissant régler parles sentiments patriotiqués dont je suis ...
      Speaker: Dom Gerle
      ...ulte, j'ai à présenter et délivrer à la nation 150 marcs d'argent en différentes pièce... ... de la Chartreuse que je préside tout ce qui est nécessaire pour la décence du culte, j'ai à présenter et délivrer à la nation 150 marcs d'argent en différentes pièces, dont je fournis l'état, et qui arriveront îucessamment à l'hôtel des Monnaies...

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au soir

      page 527
      Speaker: Dom Gerle
      ...les jouiront de leurs biens ; et par la nation, quand elles n'en jouiront plus; ... qui sera réglée par l'Assemblée, payable par les maisons profe'sses, tant qu'elles jouiront de leurs biens ; et par la nation, quand elles n'en jouiront plus;
      Speaker: De Bonnal
      ...s de la municipalité; de là l'inSubordi-nation des citoyens enrôles qui, contre l'espr... ...ulé; de là aujourd'hui des comités militaires qui s'arrogënt toutes les fonctions de la municipalité; de là l'inSubordi-nation des citoyens enrôles qui, contre l'esprit du règlement (provisoire fait par l'étàt-major, font tout ce qu'ils né devrai...

      Séance du samedi 12 décembre 1789, au soir

      page 541
      ... faire partager à un représentant de la nation les sollicitudes que me donnent les cir... ... Toulon^ relativement à la marine, vous est connue comme à moi. Ne dois-je point faire partager à un représentant de la nation les sollicitudes que me donnent les circonstances sur la sûreté du dépôt qui m'est confié. Tout est tranquille dans ce ...
  • Tome 11 : Du 24 décembre 1789 au 1er mars 1790 5 results
    • Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 1
      Speaker: Roy
      La ville de Rozoy en fîrie offre à la nation lu sacrifice, volontaire du produit des... La ville de Rozoy en fîrie offre à la nation lu sacrifice, volontaire du produit des impositions des ci-devant privilégiés pour les 6 deniers mois de 1789 et déclar...
      Speaker: Chassebœuf de Volney
      ... propres principes, consolider chez une nation voisine un système qui a manqué de perd... ...aillons à assurer la conquête de notre liberté, pouvons-nous, sans manquer à nos propres principes, consolider chez une nation voisine un système qui a manqué de perdre la France? Une vaine politique peut vendre des secours que l'équité desavoue ...

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 2
      Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
      ...de ce mois de prendre en présence de la nation un engagement solennel. Je viens vous p... J'ai eu l'honneur le 2 de ce mois de prendre en présence de la nation un engagement solennel. Je viens vous prier de fixer le jour, après les fêtes, qu'il vous plaira d'accorder une audienc...

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 10
      Speaker: Tronchet
      Un jour viendra où la nation, en s'occupant d'une réformation généra... Un jour viendra où la nation, en s'occupant d'une réformation générale des lois criminelles, pourra peut-être tracer aux juges, sur un point aussi i...

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 18
      ...liberté de faire aux législateurs de la nation leur§ respect,uéùsçs représentatipns. C... ...résultat des questions 6, 7 et 8, tel qu'on le lit dans le rapport, ont pris la liberté de faire aux législateurs de la nation leur§ respect,uéùsçs représentatipns. C'est la confiance de "nos cpnqtoyeqs qui nous a hpnorés du titre de notable adjo...
    • Séance du mercredi 13 janvier 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du mercredi 13 janvier 1790

      page 178
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ... de notre glorieux monarque, chef de la nation. L'adresse est ainsi conçue : ... la défense de la nouvelle constitution, et pour l'exécution des ordres suprêmes de notre glorieux monarque, chef de la nation. L'adresse est ainsi conçue :

      Séance du mercredi 13 janvier 1790

      page 179
      Speaker: Le chevalier de Boufflers
      ... aura une inscription portant : vive la nation, vive notre roi, le roi des Français et... ... cette inscription portant: égalité et fraternité : de l'autre part, ce pavillon aura une inscription portant : vive la nation, vive notre roi, le roi des Français et VAssemblée nationale, et que le môme jour il y aura illumination générale dans ...
    • Séance du 22 janvier 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du 22 janvier 1790

      page 286
      Speaker: L'abbé Maury
      ...'appartient pas aux représentants'de la nation de couvrir d'un voile la1 dette'qu'îlss... devons 'Constater. Il n'appartient pas aux représentants'de la nation de couvrir d'un voile la1 dette'qu'îlssorrt'Chàrgés'de vérifier.Oti s'opposera sans doute à cè qu'un comité soit nommé ...
      Speaker: Guillaume
      ...atif, ayant l'honneur de représenter la nation tout entière, ne peut donc pas, lorsqu'... ...ent' de repousser les offenses qui leur deviennent personnelles. Le corps législatif, ayant l'honneur de représenter la nation tout entière, ne peut donc pas, lorsqu'il est offensé, borner sa vengeance au mépris, quel que soit l'agresseur, et il ...
    • Séance du jeudi 28 janvier 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du jeudi 28 janvier 1790

      page 355
      ... être étrangers aux représentants de la nation ; mais on s'est tellement écarté des bo... ...ubliic les discussions qui peuvent déceler des intérêts particuliers qui doivent être étrangers aux représentants de la nation ; mais on s'est tellement écarté des bornes de la modération dans les débats qui ont eu lieu, on a mis tant d'affectati...

      Séance du jeudi 28 janvier 1790

      page 364
      Speaker: De Talleyrand
      ...ins qu'il n'eût démérité aux yeux de la nation ; et il est évident que ce serait prive... ...voulu, vous n'avez pas pu priver personne de l'honorable qualité de citoyen à moins qu'il n'eût démérité aux yeux de la nation ; et il est évident que ce serait priver les juifs de Bordeaux que de ne pas la leur reconnaître en ce moment.
      Speaker: Rewbell
      ...se sont réunis pour exister en corps de nation séparé des Français ; ils ont un rôle d... Les juifs se sont réunis pour exister en corps de nation séparé des Français ; ils ont un rôle distinct, ils n'ont donc jamais joui de la possession d'état de citoyen actif ; d...
      Speaker: De Sèze
      ...e la proscription de presque toutes les nations au milieu desquelles il a vécu. ...ngtemps opprimé par vos lois civiles, qui a supporté avec la plus longue patience la proscription de presque toutes les nations au milieu desquelles il a vécu.

      Séance du jeudi 28 janvier 1790

      page 368
      ... son appui n'eussent prêté serment à la nation : ainsi on les considère comme hors de ... ... qu'elle ne pouvait y remédier, jusqu'à ce que les gentilshommes qui réclamaient son appui n'eussent prêté serment à la nation : ainsi on les considère comme hors de la protection de la loi.

      Séance du jeudi 28 janvier 1790

      page 369
      ...vous, mes collègues, qui représentez la nation, regardée jusqu'ici comme la plus polic... 0 mes concitoyens, ô vous, mes collègues, qui représentez la nation, regardée jusqu'ici comme la plus policée et la plus douce ae l'Europe, lisez, frémissez et prononcez.
    • Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      page 34
      ...ir soutenir par la force la liberté, la nation, la loi et le Roi, de concert avec les ... ...later, dans une délibération séparée, les mêmes sentiments ; ils déclarent vouloir soutenir par la force la liberté, la nation, la loi et le Roi, de concert avec les jeunes citoyens de cette province, auxquels ils jurent l'union la plus étroite.
      ...ec transport aux décrets de 1 Assemblée nation tionale sur la disposition des biens ec... ...hanoines réguliers de la Trinité de Saint-Laurent de Médoc, qui applaudissent avec transport aux décrets de 1 Assemblée nation tionale sur la disposition des biens ecclésiastiques ; ils réclament la liberté et une pension suffisante.

      Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      page 36
      Speaker: L'abbé Maury
      ...s tôt possible, aux représentants de la nation. » ... constater la dette publique dans tous ses détails et d'en rendre compte, le plus tôt possible, aux représentants de la nation. »

      Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      page 37
      Speaker: Le Chapelier
      ...itution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi, de choisir, en leu... ... les mains du président, le serment de maintenir, de tout leur pouvoir, la constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi, de choisir, en leur âme et conscience, les plus dignes de la confiance publique, et de remplir ave...
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 6 results
    • Séance du lundi 16 mars 1790, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du lundi 16 mars 1790, au matin

      page 192
      Speaker: Le comte de Lablache
      ...andre sur l'avenir; et c'est lorsque la nation est réunie ...maux présents se composent presque en entier des alarmes que l'on s« plaît à répandre sur l'avenir; et c'est lorsque la nation est réunie

      Séance du lundi 16 mars 1790, au matin

      page 193
      Speaker: Le comte de Lablache
      ...ut espérer, on doit tout attendre d'une nation commela nôtre, dévenue majeure, s^l m'e... ...étruire ce beau royaume, malgré tout ce qu'on a fait pour y parvenir, on doit tout espérer, on doit tout attendre d'une nation commela nôtre, dévenue majeure, s^l m'est permis de m'exprimer ainsi, reprenant ses droits et la direction de sa fortun...
      Speaker: Le comte de Lablache
      ... se porter pour intermédiaire, entre la nation et les acheteurs, d'acheter de la nation pour 200 millions dé ces biens, de lui ... ...propositions de la municipalité de Paris : elle vient nous offrir, Messieurs, de se porter pour intermédiaire, entre la nation et les acheteurs, d'acheter de la nation pour 200 millions dé ces biens, de lui donner en paiement 150 millions en obligations, payables d'année en année, et de...
      Speaker: Le comte de Lablache
      ...dit que la municipalité fournirait à la nation pour 150 millions d'obligations à diver... Nous avons dit que la municipalité fournirait à la nation pour 150 millions d'obligations à divers termes. Dans la vue d'assurer d'autant mieux à l'Etat la rentrée graduelle de ...
      Speaker: Le comte de Lablache
      ...u projet et de la reconnaissance que la nation devra aux divers agents qui auront faci... ...acune d'elles pourra prendre sa part et de l'a-, vantage attaché à l'exécution du projet et de la reconnaissance que la nation devra aux divers agents qui auront facilité et accéléré une opération grande et nécessaire.

      Séance du lundi 16 mars 1790, au matin

      page 194
      Speaker: Le comte de Lablache
      ...vir à la chose publique; et afin que la nation puisse consacrer de même à la circulati...
      ...représentation des biens aliénés par la nation, joigne au timbre de billet national, c...
      ...uissent du crédit qui leur est propre, et qu'il est utile et facile de faire servir à la chose publique; et afin que la nation puisse consacrer de même à la circulation générale les obligations qui lui seront remises par lça diverses municipalité...
      ...oposerons d'ordonner que chaque billet fait sur les-dltes obligations, étant la représentation des biens aliénés par la nation, joigne au timbre de billet national, commun à tous, celui de la municipalité qui devra l'acquitter-
      Speaker: Le comte de Lablache
      ...ue générale qui leur est assurée par la nation elle-même, et qu'ils doivent, pour leur... ...que ces créanciers, devenus les créanciers de l'Etat, jouis « sent de l'hypothèque générale qui leur est assurée par la nation elle-même, et qu'ils doivent, pour leurs intérêts mêmeSj concourir à accréditer toutes les opérations qui peuvent condu...

      Séance du lundi 16 mars 1790, au matin

      page 195
      Speaker: Bailly
      ...vice que nous proposions de rendre à la nation était intéressé. ..., destinés à être vendus, ce qui est bien loin d'être exact. On a dit que le service que nous proposions de rendre à la nation était intéressé.
      Speaker: Bailly
      ...int intéressée, quand elle demande à la nation de l'aider à les remplir. ... la ville a fait ces dépenses et contracté ces engagements. Et la ville n?est point intéressée, quand elle demande à la nation de l'aider à les remplir.
      Speaker: Bailly
      ...e plan que nous proposons, va sauver la nation; nous demandons qu'il sauve aussi la vi... ...d'un grand peuple, et où la ville de Paris doit avoir de généreux protecteurs. Le plan que nous proposons, va sauver la nation; nous demandons qu'il sauve aussi la ville de Paris de tous les maux présents
    • Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 258
      Speaker: Lanjuinais
      ...ion sera très utile pour conserver à la nation dans une seule abbaye pour 400,000 livr... ...oute permission$ adjudication, exploit&tièn de coupé, etc. Il dit quècette addition sera très utile pour conserver à la nation dans une seule abbaye pour 400,000 livres de bois et il cite ce fait : le 18 décembre 1787, l'archevêque de Sens, abbé ...

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 261
      Speaker: Le Président
      ...r, une écharpe aux trois couleurs de la nation, bleu, rouge ét blanc, attachée d'un nœ... ...ions, ils porteront pour marque distinctive, par-dessus leur habit et en baudrier, une écharpe aux trois couleurs de la nation, bleu, rouge ét blanc, attachée d'un nœud, et ornée d'une frange couleur d'or pour le maire, blanche pour les officiers...

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 262
      Speaker: Dupont
      ...rément en France n'a voulu refuser à la nation la portion dont U était redevable; tout... ...ivres ; dans celle d'Angers, 4e §7,0$) livres à 37 livres 10 sous. Personne assurément en France n'a voulu refuser à la nation la portion dont U était redevable; tout le monde est disposé à la payer. C'est d'après cette conviction intime que nous...
      Speaker: Dupont
      ... Vous feriez une mauvaise chose pour la nation et pour le commerça en mettant à l'enca...
      ...sements subits ainsi que la disette- La nation possède le tiers des sels, eu approvisi...
      ...ux fermiers les sels des magasins de la nation. La totalité du sel actuellement
      ...cle. Je n'ai pu abandonner cependant une des considérations qui l'avaient dicté. Vous feriez une mauvaise chose pour la nation et pour le commerça en mettant à l'encan tous tes sels; vous auriez u,ne disette de sel en quinze jours. Pour éviter ce...
      ...soins, et vous trouvez l'avantage de vous assurer qu'on préviendra les renchérissements subits ainsi que la disette- La nation possède le tiers des sels, eu approvisionnement. Lorsque le. régeut fit un bail avec la ferme, on remit aux fermiers les sels des magasins de la nation. La totalité du sel actuellement

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 263
      Speaker: Dupont
      ... portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit... « La portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit en sera versé de mois en mois dans Je Trésor national, et appliqué aux dépenses...
      Speaker: Dupont
      ... portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit... v La portion de ce sel, qui appartient à la nation, sera vendue la première, et le produit en sera versé de mois en mois dans le Trésor national, et appliqué aux dépenses...
    • Séance du vendredi 26 mars 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du vendredi 26 mars 1790

      page 358
      Speaker: Le marquis de Bonnay
      ...erception- Èffe jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi ; et de maintenir d... ...itter toutes Tes impositions établis d'une {panière légale, ei d'ep assurer la perception- Èffe jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi ; et de maintenir de tout son pouvoir la constitution décrétée par l'Asgeniblée, "ét acceptée ou sa...

      Séance du vendredi 26 mars 1790

      page 360
      Speaker: Garat
      ... des lois appartient exclusivement à la nation. Les ministres, avez-vous dit encore, s... ...mblée nationale à prendre en considération tel ou tel objet; mais la proposition des lois appartient exclusivement à la nation. Les ministres, avez-vous dit encore, sont responsables chacun dans leur déparlement; mais aucun ordre du pouvoir exécu...

      Séance du vendredi 26 mars 1790

      page 363
      Speaker: Charles de Lameth
      ... faites, je §ui§ SÛr que* de toutes les nations de l'Europe, il n'en est pas une qui ai... ...e effrayés; malgré les dettes dont nous sommes accablés, et que nous n'ayons pas faites, je §ui§ SÛr que* de toutes les nations de l'Europe, il n'en est pas une qui ait un aussi beau bilan que la France.
    • Séance du lundi 29 mars 1790

      - search term matches: (7)

      Séance du lundi 29 mars 1790

      page 402
      Speaker: Mougins de Roquefort
      ...eu, de les élover dans la fidélité à la nation et au roi. Ma fille aînée a fait le mêm... ... autour de moi, et là, eu présence de leur aïeule, j'ai juré, à genoux devant Dieu, de les élover dans la fidélité à la nation et au roi. Ma fille aînée a fait le même serment, parce qu'elle est également mère et nourrice. Je serais désolée, M. l...

      Séance du lundi 29 mars 1790

      page 405
      Speaker: Le Chapelier
      ... les ministres, désespérés de ce que la nation a .rompu ses fers, cherchent tous les m... Vous êtes sans doute instruits que les ministres, désespérés de ce que la nation a .rompu ses fers, cherchent tous les moyens, épuisent toutes les ressources pour recouvrer leur ancien despotime. C'es...
      Speaker: Le Chapelier
      ... voqs préparez va décider du sort de la nation et ne souffrez pas que le ministre chan... ... dans la circonstance la plus précieuse, rap-pelez-vous que le choix auquel vous voqs préparez va décider du sort de la nation et ne souffrez pas que le ministre change le mode que le Corps législatif a dicté pour les élections. Souvenez-vous, Me...

      Séance du lundi 29 mars 1790

      page 406
      Speaker: De Robespierre
      ...ple ; c'en est fait de la liberté et la nation retombe 6oub le joug de la servitude, a... ...istratives et qu'elles soient composées en très grande partie des ennemis du peuple ; c'en est fait de la liberté et la nation retombe 6oub le joug de la servitude, avant d'avoir acquis cet esprit public, ces vertus fières et courageuses, qui son...
      Speaker: De Robespierre
      ...veu et à l'insu des représentants de la nation Qui léS a nommés? La Cour, le ministre;...
      ...ns laquelle nous ne pouvons voir que la nation, y paraît en général encore frappée de ...
      ...on, avant même d'avoir lu leurs pouvoirs et leurs instructions dressées sans l'aveu et à l'insu des représentants de la nation Qui léS a nommés? La Cour, le ministre; Qui sont-ils ? C'est un secret pour l'Assemblée ; mais la plupart se plaignent ...
      ...es prélats, les grands seigneurs, et que cette malheureuse classe plébéienne, dans laquelle nous ne pouvons voir que la nation, y paraît en général encore frappée de eette ancienne disgrâce qu'elle a encourue aux yeux des ministres et des cours- ...
      Speaker: De Robespierre
      ...an coupable formé par les ennemis de la nation pour replace? sur sa tête le joug de la... ...semblées administratives et du sort de la liberté ; voilà le complément de ce plan coupable formé par les ennemis de la nation pour replace? sur sa tête le joug de la servitude, avant qu'elle ait pu goûter les avantages de la liberté.

      Séance du lundi 29 mars 1790

      page 411
      ...ouvoirs. Comptables de nos efforts à la nation, à nos neveux* employons-les tous â évi... ..., pour nous prouver combien la liberté a souffert partout de. la confusion des pouvoirs. Comptables de nos efforts à la nation, à nos neveux* employons-les tous â éviter les abus sous lesquels nous avons gémi, en préservant notre constitution de ...

      Séance du lundi 29 mars 1790

      page 415
      ... il paraîtra respecter les droits de la nation ; mais, dans le fait, il en empêchera l... ...t trop intimés, son influence peut aisément devenir dangereuse pour la liberté ; il paraîtra respecter les droits de la nation ; mais, dans le fait, il en empêchera l'exercice et l'usage. Les lois seront belles et justes, et les jugements peut-êt...
    • Séance du mardi 30 mars 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du mardi 30 mars 1790, au matin

      page 443
      Speaker: Charles Chabroud
      ...de l'ancien ? Jë me suis demande, si la nation avait voulu î%bolition 4'un antique édi... ...étude pénible, pourquoi je retrouvais, dans ce nouveau système» tQU? les traits de l'ancien ? Jë me suis demande, si la nation avait voulu î%bolition 4'un antique édifice^ pour la ridicule satisfaction de détrqire, et ae réédi^er dans ïp' mêcpe c...

      Séance du mardi 30 mars 1790, au matin

      page 446
      ...t, mais elle n'est pas le plus sûr. Les nations sont averties, elles peuvent se prépare... ...its, on enchaîne les peuples-. La force est le moyen de domination le plus prompt, mais elle n'est pas le plus sûr. Les nations sont averties, elles peuvent se préparer à la résistance; et si elles succombent, elles protestent en secret contre la ...

      Séance du mardi 30 mars 1790, au matin

      page 447
      ...nfère pas un caractère irrévocable. Une nation ne sera pas longtemps libre, si elle ac... ... juges soient nommés par le peuple» il faut encore quel'élection populaire ne confère pas un caractère irrévocable. Une nation ne sera pas longtemps libre, si elle accorde l'inamovibilité à ceux qu elle prépose à des fonctions publiques.
    • Séance du mercredi 7 avril 1790

      - search term matches: (14)

      Séance du mercredi 7 avril 1790

      page 564
      Speaker: Le Président
      ...connaissance et de leur soumission à la nation, à la loi«t,au roi. ...ttachement de ses compatriotes, de leur dévouement, de leur fidélité, de leur reconnaissance et de leur soumission à la nation, à la loi«t,au roi.
      Speaker: Parent de Chassy
      ...onsentement national, en instruisant la nation d'une manière authentique et permanente... ... aliénés et surtout comme un moyen de prévenir des aliénations futures sans le consentement national, en instruisant la nation d'une manière authentique et permanente, de la consistance des domaines actuels.
      Speaker: Parent de Chassy
      ...sième, à déterminer la forme des aliéna-nations qui seront autorisées. Le troisième, à déterminer la forme des aliéna-nations qui seront autorisées.

      Séance du mercredi 7 avril 1790

      page 568
      Speaker: Camus
      ... toujours les Français parmi les autres nations. ... distinguent, entre les autres peuples, les peuples libres; et qui distingueront toujours les Français parmi les autres nations.

      Séance du mercredi 7 avril 1790

      page 569
      Speaker: Camus
      .... Pourquoi donc les représentants de la nation sont-ils assemblés ? Pourquoi se sont-i... ...s avons frémi, Messieurs, en lisant ces paroles, et je frissonne en les répétant. Pourquoi donc les représentants de la nation sont-ils assemblés ? Pourquoi se sont-ils réunis de toutes les parties du royaume, sinon pour être ici les défenseurs d...

      Séance du mercredi 7 avril 1790

      page 570
      Speaker: Camus
      ...? Ne l'appréhendez point, Messieurs, la nation est aujourd'hui clairvoyante; elle sera... ... vous avez ordonné le paiement de toutes les pensions échues le 31 décembre 1789? Ne l'appréhendez point, Messieurs, la nation est aujourd'hui clairvoyante; elle sera toujours juste envers vous, comme l'ont été les officiers dont vous avez entend...

      Séance du mercredi 7 avril 1790

      page 574
      Speaker: De Robespierre
      ...oir encore rien fait pour le bien de la nation ; car les avantages et les vices d'une ... ...partie du plan qu'ils vous proposent sur ies jurés connus en Angleterre, et n'avoir encore rien fait pour le bien de la nation ; car les avantages et les vices d'une institution dépendent presque toujours de leurs rapports avec les autres parties...
      Speaker: De Robespierre
      ...les circonstances particulières à notre nation et à notre révolution, les seules sans ... ...au procureur-syndic est en soi un abus extrême, que sera-ce si nous considérons les circonstances particulières à notre nation et à notre révolution, les seules sans doute qui doivent fixer nos regards.
      Speaker: De Robespierre
      Dans un temps où la nation est divisée par tant d'intérêts, par ta... Dans un temps où la nation est divisée par tant d'intérêts, par tant de factions, elle est surtout partagée en deux grandes sections,où la majorit...

      Séance du mercredi 7 avril 1790

      page 575
      Speaker: De Robespierre
      ...ont défendu avec éclat les droits de la nation et de l'humanité ; mais je vois les cit... ...er l'appareil des jugements criminels contre ceux qui, sur un grand théâtre, auront défendu avec éclat les droits de la nation et de l'humanité ; mais je vois les citoyens faibles et sans appui, suspects d'un trop grand attachement à la cause pop...
      Speaker: De Robespierre
      ... mais ils ne forment pas le quart de la nation : pour les autres, ils le seront de fai...
      ...vous voulez la servitude. Et comment la nation retrouverait-elle là, je ne dis pas l'é...
      ...ces citoyens exclusivement appelés aux fonctions d'administrateurs et de jurés ; mais ils ne forment pas le quart de la nation : pour les autres, ils le seront de fait par leurs supérieurs; leur sort sera soumis à une classe séparée d'eux par la ...
      ...tique et judiciaire, et la nullité, entre la souveraineté et la sujétion, ou si vous voulez la servitude. Et comment la nation retrouverait-elle là, je ne dis pas l'égalité des droits, je ne dis pas les droits imprescriptibles des hommes, mais ce...
      Speaker: De Robespierre
      ...t choisis ; mais le second distingue la nation en deux classes, dont l'une est destiné... ... des droits est au moins respectée, puisque tous sont jugés par ceux que tous ont choisis ; mais le second distingue la nation en deux classes, dont l'une est destinée à juger, et l'autre à être jugée; la partie la plus précieuse de la souveraine...
      Speaker: De Robespierre
      portée à la minorité de la nation ; la richesse devient la seule mesure d... portée à la minorité de la nation ; la richesse devient la seule mesure des droits du citoyen, et le peuple français est à la fois avili et opprimé. Enfi...

      Séance du mercredi 7 avril 1790

      page 578
      ...ce dans la poursuite des crimes de lèse-nation, devant le tribunal établi pour les pun... ...e pourra lui adresser de pareils ordres ; la Constitution renfermant sa compétence dans la poursuite des crimes de lèse-nation, devant le tribunal établi pour les punir.
  • Tome 13 : Du 14 au 20 avril 1790 5 results
    • Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      - search term matches: (9)

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 151
      ...sion entière à la volonté suprême de la nation, promulguée par ses représentants, et p... ...où, nous honorant de leur entier abandon, nous sommes venus prononcer notre adhésion entière à la volonté suprême de la nation, promulguée par ses représentants, et prêter le serment solennel de maintenir de tout notre pouvoir la constitution qui...
      ... la communauté deJaignes; ils font à la nation Adresses des habitants de la ville de Gannat et de la communauté deJaignes; ils font à la nation

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 152
      Speaker: Ricard de Séalt
      ...stant dans son serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et aux décrets de l'A... Cette municipalité, persistant dans son serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et aux décrets de l'Assemblée nationale, a renouvelé tous les pouvoirs de son député à l'Assemblée na...
      Speaker: Palasne de Champeaux
      ... justice des représentants d'une grande nation, qui daigneront toujours être les défen... ...les armes de la paix et les moyens que nous avons le bonheur de posséder dans la justice des représentants d'une grande nation, qui daigneront toujours être les défenseurs de l'innocence opprimée.

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 153
      Speaker: Le Président
      ...érés comme4a dette la plus sacrée de la nation : ainsi, quoique le décret revêtu de la...
      ... plus utile, la puissance étendue d'une nation, lorsque les citoyens sont unis par l'h...
      ...l que les représentants de cette grande nation viennent de contracter pour la sûreté d...
      ...épendamment de l'hypothèque spéciale qui leur a été assurée, doivent être considérés comme4a dette la plus sacrée de la nation : ainsi, quoique le décret revêtu de la sanction du roi, n'ait imposé et n'ait pu imposer que l'obligation de recevoir ...
      ...xistera jamais d'occasion où l'on puisse manifester d'une manière plus réelle et plus utile, la puissance étendue d'une nation, lorsque les citoyens sont unis par l'honneur, la raison et la liberté. Le roi protégera dans tous les temps l'engagement solennel que les représentants de cette grande nation viennent de contracter pour la sûreté des assignats, auxquels ils ont donné le caractère de monnaie; ainsi, le roi en i...
      Speaker: Le Président
      ...it d'intéresser les représentants de la nation. Ils sont accoutumés àtrouver ces senti... ...atriotisme, tout ce qui annonce ou qui prouve des cœurs vraiment citoyens, a droit d'intéresser les représentants de la nation. Ils sont accoutumés àtrouver ces sentiments dans les habitants delà capitale, et ledévouementparticulier de la section...

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 154
      Speaker: Léopold de Nucé
      ...e, fait hommage et don patriotique à la nation de sa pension de 600 livres, pour la pr...
      ...e et pour 1791. Il jure à la face ae la nation, de la défendre de tout son pouvoir, ta...
      , capitaine au régiment de Gourten, Suisse, fait hommage et don patriotique à la nation de sa pension de 600 livres, pour la présente année et pour 1791. Il jure à la face ae la nation, de la défendre de tout son pouvoir, tant qu'il sera au service 'de la France, sans déroger aux traités des Suisses ave...
      Speaker: Le Président
      ...age seraient mis à la disposition de la nation. ...esse, sauf à augmenter cette somme par la suite, dans le cas où les biens d'apanage seraient mis à la disposition de la nation.

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 161
      ...jouissaient, et que, par conséquent, la nation française ne peut jouir que d'une porti... ...ale a avancé que l'empire et l'empereur n'ont cédé que la souveraineté dont ils jouissaient, et que, par conséquent, la nation française ne peut jouir que d'une portion égale de souveraineté; mais on peut répondre à cela ce que j'ai déjà fait rem...

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 162
      ... dépositaires de la souveraineté que la nation leur a confiée. ... rachat des premières. Nos rois ont confirmé tous ces droits tant qu'ils ont été dépositaires de la souveraineté que la nation leur a confiée.
      Aujourd'hui que la nation a repris cette souveraineté qui lui app... Aujourd'hui que la nation a repris cette souveraineté qui lui appartenait; aujourd'hui qu'elle a aboli tous les droits féodaux, toutes les servit...
    • Séance du mercredi 21 avril 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 162
      Speaker: Bouche
      ...ions de prouver aux représentants de la nation notre respect, notre obéissance et notr... ...i elle est plus dangereuse. Nous saisissons toujours avec empressement les occasions de prouver aux représentants de la nation notre respect, notre obéissance et notre dévoilement à tous ses décrets. »

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 163
      Speaker: Treilhard
      ...es Pays-Bas, sans le consentement de la nation et, comme ce consentement n'a pas été o... ...en prétextant que François I" n'avait pu céder à Char-les-Quint la suzeraineté des Pays-Bas, sans le consentement de la nation et, comme ce consentement n'a pas été obtenu, ces prélats ne se considèrent pas comme étrangers,

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 167
      ...érents pouvoirs qui, émanant tous de la nation, ne peuvent exister que pour son bonheu... ...ciété ; il était nécessaire de distinguer, de circonscrire, d'organiser Ces différents pouvoirs qui, émanant tous de la nation, ne peuvent exister que pour son bonheur ; il était indispensable de ramener toutes les institutions sociales à leur ob...
      ...ut-être plus difficile de régénérer les nations civilisées, il n'en est pas un qui n'ai... ... sont chargés de la lâche difficile de civiliser les UationS, ou de la tâche, peut-être plus difficile de régénérer les nations civilisées, il n'en est pas un qui n'ait fondé ses institutions sUr la base sacrée de la religion, sur la foi d'un être...
      ...le serment gpleunet d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... exigé de tous le serment gpleunet d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout leur pouvoir la constitution que vous avei établie. Qu'avez-vous fait par ...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 168
      ...nt, et de leur donner, aux dépens de la nation, un substitut pour en remplir les fonct... ...ir aux curés âgés ou infirmes : ce serait de leur laisser la place qu'ils occupent, et de leur donner, aux dépens de la nation, un substitut pour en remplir les fonctions. Par là, on ferait tout à la fois et le bien du pasteur et le bien du troup...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 170
      ...vinité ; c'est l'idée i}ue l'apôtre des nations nous donne du sacerdoce Çhrétien, et la... ... hommes, est établi pour le bien des hommes, dans les choses qui regardent la divinité ; c'est l'idée i}ue l'apôtre des nations nous donne du sacerdoce Çhrétien, et la raisoa nous dit avec la religion que le but de tout gouvernement est le bien de...
      ...ent par lui de prêcher, de baptiser les nations, ils ne croyaient pas qu'il leur appart... ...avaient donné l'exempte. Appelés directement par jésUs-Christ, chargés expressément par lui de prêcher, de baptiser les nations, ils ne croyaient pas qu'il leur appartînt exclusivement de se donner des collègues ou des coopérateurs, encore moins d...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 171
      au'ancune autre, et la nation n'a jamais pu être épouillée du droit d... au'ancune autre, et la nation n'a jamais pu être épouillée du droit de choisir celui qui doit parler à Dieu en son nom, qui doit lui parler au nom de...
      ...ubsistance; il faut doue que ce soit la nation qui la leur fournisse. Vous eu avez, Me... ...es : il ne leur reste aucun temps pour s'occuper des moyens de pourvoir à leur subsistance; il faut doue que ce soit la nation qui la leur fournisse. Vous eu avez, Messieurs, contracté l'engagement solennel en son nom et elle le remplira avec fra...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 173
      ... qui lui est confié, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... ...du peuple et du clergé, le serment solennel de veiller avec soin sur le troupeau qui lui est confié, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout son pouvoir la constitution décrétée par l'Assemblée nationale, et accepté...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 174
      ..., seront en-* tiêrement défrayés par la nation. ...uellement dans le lieu du service, auquel la confiance des peuples les a appelés, seront en-* tiêrement défrayés par la nation.

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 175
      ...s oflices ecclésiastiques, payés par la nation, les fruits du traitement qui y est att... Art. 12. Pendant les vacances des évéchés, cures, et de tous oflices ecclésiastiques, payés par la nation, les fruits du traitement qui y est attaché, seront versés dans la caisse du département, pour subvenir aux dépenses do...
      ...icaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaire... ... de l'administration du district, leur permettra, s'il y a lieu, de prendre un vicaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaires.
    • Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      - search term matches: (13)

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 65
      ...rmes d'élection des représentants de la nation. De la ville de Mornans en Lyonnais; el... De la communauté de Sermaize; elle fait des observations sur les formes d'élection des représentants de la nation. De la ville de Mornans en Lyonnais; elle fait

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 66
      ...ement distraire les représentants de la nation. Qu'il est doux de se délasser à recevo... ...elà force publique, pouvaient se mêler aux cris d'allégresse qui vont si agréablement distraire les représentants de la nation. Qu'il est doux de se délasser à recevoir des applaudissements et à fortifier l'énergie d'un peuple qu'on régénère !
      ...qu'ils iront de siècle en siècle, et de nations en nations, servir de barrière à l'erreur et aux t... ...sagesse de chacun de vos décrets fait présager à tous les amateurs de la Vérité qu'ils iront de siècle en siècle, et de nations en nations, servir de barrière à l'erreur et aux tyrans.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 67
      ... l'Etat; ils jurent d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... ...abitants de fiosoy ne voient rien de plus heureux que l'heureuse régénération de l'Etat; ils jurent d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout leur pouvoir la constitution du royaume décrétée par l'Assemblée nationale...
      ...sses, tous ont juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... ...officiers et toutes les compagnies de la garde nationale, les chantres des paroisses, tous ont juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout leur pouvoir, sur la réquisition des corps administratifs et municipaux, la c...
      ...vos travaux, et à faire regretter à une nation digne de jouir des droits qu'elle a rec... ... ourdissent dans le silence de la nuit, tendent évidemment à altérer l'éclat de vos travaux, et à faire regretter à une nation digne de jouir des droits qu'elle a reconquis, les liens qui l'assujettissaient aux Volontés arbitraires.
      ... commune assemblée, d'être fidèles à la nation, â la loi et au roi et de maintenir de ... ...el de la patrie.^ en présence de MM. les maire et officiers municipaux, et de la commune assemblée, d'être fidèles à la nation, â la loi et au roi et de maintenir de tout notre pouvoir lacofistitu tiou décrétée par l'Assembféè nationale et sancti...

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 70
      ...e d'hommes pour opprimer le reste de la nation ? Il me semble au contraire que c'est c... ...t de défendre, est-ce celle qui donnait le pouvoir et des armes à un petit nombre d'hommes pour opprimer le reste de la nation ? Il me semble au contraire que c'est contre cette prétendue liberté que nous sommes venus combattre pour établir la vr...

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 72
      ...s assignats ont une valeur telle que la nation puisse la garantir, l'attester, l'ordon... ne s'agit donc ici que d'examiner si les assignats ont une valeur telle que la nation puisse la garantir, l'attester, l'ordonner, car en pareille matière ces trois mots sont synonymes.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 74
      ...alveillance qui puisse le refuser à une nation puissante et riche de 50 milliards, à une nation qui se constitue sur les principes de t... ...votre disposition, et d'abord, quant au crédit, il n'y a que l'absurdité ou la malveillance qui puisse le refuser à une nation puissante et riche de 50 milliards, à une nation qui se constitue sur les principes de tous les siècles éclairés et de tous les peuples sages.
      ...ces immenses et imposantes à toutes les nations de l'Europe ; et si la confiance n'est ...
      ... je regarde comme des criminels de lèse-nation: car ceux qui fondent l'espoir de leurs...
      ...nc pas permis de douter que le crédit national n'offre dans l'avenir'des ressources immenses et imposantes à toutes les nations de l'Europe ; et si la confiance n'est pas aujourd'hui aussi étendue que vous aviez droit de l'espérer, n'en accusez qu...
      ...és à répandre des inquiétudes sur la fortune publique, et que, dans mon opinion, je regarde comme des criminels de lèse-nation: car ceux qui fondent l'espoir de leurs fortunes sur le discrédit de leur patrie, ne méritent pas d'en trouver sur la t...
      Mais le crédit de la nation, qui résulterait de la seule richesse d...
      ...é dignes des représentants d'une grande nation. Il ne s'agit donc, Messieurs, que de p...
      Mais le crédit de la nation, qui résulterait de la seule richesse de son sol et de son industrie, est encore appuyé de propriétés immenses et dispo...
      ...les anciens usufruitiers de ces propriétés avec toute la justice et la générosité dignes des représentants d'une grande nation. Il ne s'agit donc, Messieurs, que de prendre les mesures les plus sages pour appliquer ces ressources au besoin du mom...
    • Séance du vendredi 16 avril 1790

      - search term matches: (16)

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 79
      Speaker: De Cazalès
      ...u'elle corrompra la masse entière de la nation, et y portera une immoralité qui rendra... ...éritable banqueroute, qu'elle est de toutes les banqueroutes la plus odieuse ; qu'elle corrompra la masse entière de la nation, et y portera une immoralité qui rendra le. peuple fran gais leplus vil des peuples du monde... Le créancier del'Etat, ...
      Speaker: De Cazalès
      ... Français le rebut de toutes les autres nations, ne serait rachetée par aucun avantage ... ...es Français d'être tous banqueroutiers les Uns envers les autres, qui ferait des Français le rebut de toutes les autres nations, ne serait rachetée par aucun avantage réel. Le gouvernement se Verrait obligé de payer la même quantité de dettes. Geu...

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 80
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      Lorsque la nation déclare qu'elle veut acquitter sa dette... Lorsque la nation déclare qu'elle veut acquitter sa dette, c'est qu'elle entend réellement l'acquitter. Si elle donne à ses créanciers de...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ... l'injustice qu'il y aurait à ce que la nation pût s'ordonner à elle-même de payer ses...
      ...vidus qui la composent; en sorte que la nation souffrirait que ses créanciers directs ...
      « A-t-on pesé (dit l'auteur des Observations sur les deux modes de paiement) l'injustice qu'il y aurait à ce que la nation pût s'ordonner à elle-même de payer ses créanciers dans une monnaie avec laquelle elle leur défendrait de s'acquitter à leur tour, soit envers elle-même, soit envers les individus qui la composent; en sorte que la nation souffrirait que ses créanciers directs fussent poursuivis comme banqueroutiers, parce qu'ils auraient voulu payer à leu...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      Ainsi la nation, en échange de l'argent qu'elle a regu,... Ainsi la nation, en échange de l'argent qu'elle a regu, donnerait un papier dont on ne pourrait faire aucun usage, ou qui perdrait énor...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...mboursez 2 milliards, vous déchargez la nation de 100 millions de rente. Est-il une co...
      ...'occupent à soulager les malheurs d'une nation si longtemps opprimée ?
      ... vous allégez le fardeau des impôts sous lequel le peuple est écrasé. Si vous remboursez 2 milliards, vous déchargez la nation de 100 millions de rente. Est-il une considération plus puissante, plus propre à toucher ceux qui s'occupent à soulager les malheurs d'une nation si longtemps opprimée ?

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 81
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...La gestion en serait très onéreuse à la nation et elle ferait un intérêt de 5 0/0, lor... ...ndre et de vendre promptement, trouveraient un moins grand nombre d'acquéreurs. La gestion en serait très onéreuse à la nation et elle ferait un intérêt de 5 0/0, lorsqu'elle n'en retirerait peut-être pas 2 de ses fonds.
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...e droit rigoureux, les créanciers de la nation auraient la fàculté de s'emparer des bi... ...eut pas les payer, ceux-ci ont le droit de faire saisir et vendre. Ainsi, dans le droit rigoureux, les créanciers de la nation auraient la fàculté de s'emparer des biens qu'elle possède.
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      S'il était possible que la nation divisât, subdivisât ses biens proportio... S'il était possible que la nation divisât, subdivisât ses biens proportionnellement à ses créanciers, qu'elle en donnât à chaque créancier une portion ég...

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 82
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ... industrie surpasse cellç de toutes les nations ét lé peuple vit dans l'aisance. ...ture est excellente; son commercé s'étend dans toutes les parties du monde; s.qp industrie surpasse cellç de toutes les nations ét lé peuple vit dans l'aisance.

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 83
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...omptable, subordonné et le commis de la nation. ...et je l'espère, nous en vieudrong à ce point-là où le ministre se croira enfin comptable, subordonné et le commis de la nation.

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 84
      Speaker: L'abbé Breuvard
      ...de presbytères soient à la charge de.la nation comme les autres dettes du clergé. ...esdettes contractées parles curés delà province de Flandre pour reconstructions de presbytères soient à la charge de.la nation comme les autres dettes du clergé.
      Speaker: Anson
      ...de domaines ecclésiastiques. Lorsque la nation réserve sur deux milliards quinze à sei... ...e plus que des domaines nationaux; il n'y a plus de domaines de la couronne, ou de domaines ecclésiastiques. Lorsque la nation réserve sur deux milliards quinze à seize cents millions pour servir les deux cents millions des dettes du clergé, on n...
      Speaker: Martineau
      ...bourser les contrats du clergé; mais la nation doit rembourser premièrement les dettes... ...arpent de terre qu'il ne survienne une infinité d'oppositions. On propose de rembourser les contrats du clergé; mais la nation doit rembourser premièrement les dettes les plus onéreuses, celles qui coûtent 6 ou 7 0/0 et non celles qui n'en coûten...
      Speaker: Martineau
      ...d'hui des ventes partielles que fera la nation et on doit décider de même, surtout par... ...t pu demander son remboursement? On conviendra que non. Il en est de même aujourd'hui des ventes partielles que fera la nation et on doit décider de même, surtout parce qu'après les assignats il restera huit fois plus de biens qu'il n'en faut pou...

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 85
      Speaker: Le Président
      « La nation déclare qu'elle regarde comme créancier... « La nation déclare qu'elle regarde comme créanciers de l'Etat tous ceux qui justifieront avoir légalement contracté avec le clergé...
    • Séance du samedi 17 avril 1790, au soir

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 17 avril 1790, au soir

      page 94
      Speaker: Simon
      la nation d'une créance de 2000 livres, gu'elle a... la nation d'une créance de 2000 livres, gu'elle a payée pour l'acquisition des offices municipaux, supplie l'Assemblée nationale ...
      Speaker: Alquier
      ...e de 200 livres, dont ils font don à la nation eu un billet de la caisse d'escompte, q... ...s pauvres de la paroisse d'Athis se sont réunis à eux pour former la somme totale de 200 livres, dont ils font don à la nation eu un billet de la caisse d'escompte, que Louis-François Çibot, dudit lieu, remet sur-le-champ au trésorier des dons pa...
      ... queles représentants decette glorieuse nation ont si heureusement régénérée. constitution française queles représentants decette glorieuse nation ont si heureusement régénérée.
      ...e 1789. et fait le don patriotique à la nation de ce qui leur revient sur les ci-devan... ...actitude possible, et d'acquitter, d'ici au mois dè mai, les arrérages de ceux de 1789. et fait le don patriotique à la nation de ce qui leur revient sur les ci-devant privilégiés, pour les Six derniers mois del789.

      Séance du samedi 17 avril 1790, au soir

      page 95
      Speaker: Le Président
      ...galement chères aux représentants de la nation, L'Assemblée nationale reçoit avec sati... ... parties de l'empire français sont animées du même patriotisme, et toutes sont également chères aux représentants de la nation, L'Assemblée nationale reçoit avec satisfaction l'hommage que vous venez lui rendre au nom de la commune de Neuf»Brissa...
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 showing 10 of 14 results view all
    • Séance du samedi 1 mai 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 1 mai 1790, au matin

      page 349
      Speaker: Le comte de Marsanne-Fontjuliane
      ...e que le moment approÈhe, où toutes les nations de la terre reconnaîtront enfin que, so...
      ...ité qu'elle a adoptés envers toutes les nations, le droit d'aubaine, seul vestige subsi...
      « L'Assemblée nationale, persuadée que le moment approÈhe, où toutes les nations de la terre reconnaîtront enfin que, sous les différents gouvernements qui les régissent, elles ne sont réellement que ...
      ...e famille, a décrété et décrété que, d'après les principes de paix et de fraternité qu'elle a adoptés envers toutes les nations, le droit d'aubaine, seul vestige subsistant encore du régime féodal, est et demeurera perpétuellement aboli dans toute...

      Séance du samedi 1 mai 1790, au matin

      page 352
      Speaker: Delandine
      ...i formaient les quatre cinquièmes de la nation, avaient disparu aux yeux delà législat... ...u'à la seconde race, on ne connut que les francs et les serfs ; ces derniers, qui formaient les quatre cinquièmes de la nation, avaient disparu aux yeux delà législation... Les lois variaient avec les contrées : ici on suivait la loi salique, là ...

      Séance du samedi 1 mai 1790, au matin

      page 353
      Speaker: Pison du Galand
      L'appel a existé chez toutes nations où il a existé des tribunaux; il était ... L'appel a existé chez toutes nations où il a existé des tribunaux; il était regardé comme le moyen le plus sûr d'arriver à une justice exacte. Je ne croyais...
    • Séance du lundi 3 mai 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 3 mai 1790, au matin

      page 363
      Speaker: Se comte de La Roque
      ...s de soulager la classe indigente de la nation, et surtout celle des pauvres cultivate... L'Assemblée nationale, toujours guidée par les mêmes principes de soulager la classe indigente de la nation, et surtout celle des pauvres cultivateurs, et persistant dans la résolution d'effacer jusques aux moindres traces du r...

      Séance du lundi 3 mai 1790, au matin

      page 365
      Speaker: Merlin
      ...ts dépendant des fiefs appartenant à la nation, sous les titres de domaines de la cour... ...ale se réserve pareillement de statuer sur l'emploi du prix des rachats des droits dépendant des fiefs appartenant à la nation, sous les titres de domaines de la couronne, apanages, engagements ou échanges non encore consommés, ainsi que sur les ...

      Séance du lundi 3 mai 1790, au matin

      page 368
      Speaker: Le Chapelier
      ... leur installation, d'être fidèles à ia nation, à la loi et au roi , et de remplir exa... ...xercice de la police d'autre serment à prêter que celui qu'ils ont fait, lors de leur installation, d'être fidèles à ia nation, à la loi et au roi , et de remplir exactement les fonctions civiles et municipales qui leur sont confiées. »
    • Séance du jeudi 6 mai 1790, au matin

      - search term matches: (9)

      Séance du jeudi 6 mai 1790, au matin

      page 408
      Speaker: Malouet
      ...rain; il ne peut être confié que par la nation entière ou par son chef. ...oits du peuple pris collectivement. Le pouvoir judiciaire émane du pouvoir souverain; il ne peut être confié que par la nation entière ou par son chef.
      Speaker: Rewbell
      ...é à toutes les rédactions proposées. La nation se chargera-t-elle d'un milliard de rem... Je refuse la priorité à toutes les rédactions proposées. La nation se chargera-t-elle d'un milliard de remboursement pour faire nommer les juges par les ministres? Voilà la question.

      Séance du jeudi 6 mai 1790, au matin

      page 409
      Speaker: Malouet
      ... il est certain qu'aucune section de la nation ne peut exercer les droits du pouvoir j...
      ...e sens : la souveraineté réside dans la nation, mais elle a délégué des pouvoirs ; et ...
      ...s, vous attribueriez à une partie de la nation les droits qui n'appartiennent qu'à la nation collectivement prise. Si vous prononcez...
      ...plaudit.) Je professe, comme vous, le principe que vous venez d'applaudir ; mais il est certain qu'aucune section de la nation ne peut exercer les droits du pouvoir judiciaire. Si donc vous attribuez ces droits à un district, en même temps qu'il ...
      ...isir. Quand je me suis servi du mot souverain, je l'ai entendu dans son véritable sens : la souveraineté réside dans la nation, mais elle a délégué des pouvoirs ; et si un district pouvait exercer le droit d'instituer les juges, vous attribueriez à une partie de la nation les droits qui n'appartiennent qu'à la nation collectivement prise. Si vous prononcez que le roi n'a pas ce pouvoir, ce que vous lui laissez n'est plus qu'une fictio...
      Speaker: Barnave
      ...i appartiennent au pouvoir exécutif. La nation ne fera autre chose que de communiquer ... ...nd motif, il s'est fondé sur ce que nulle section ne peut conférer les droits qui appartiennent au pouvoir exécutif. La nation ne fera autre chose que de communiquer à des sections le pouvoir qu'elle a d'élire les juges; elle ne fera que ce qu'el...

      Séance du jeudi 6 mai 1790, au matin

      page 410
      Speaker: Barnave
      ...peuple, mais d'un droit précieux que la nation doit retenir et qu'on voudrait abandonn... ...omme on voudrait le faire croire, d'une question élevée entre le monarque et le peuple, mais d'un droit précieux que la nation doit retenir et qu'on voudrait abandonner, non au monarque, mais aux ministres, mais aux coUrtisàns. On a cherché à éta...
      Speaker: Barnave
      ...is de la partie la plus corrompue de la nation.... (La partie droite jette de grands c... ...s précieux, le plus nécessaire, pour le remettre entre les mains* non du roi, mais de la partie la plus corrompue de la nation.... (La partie droite jette de grands cris.) Cè systènie répugnerait à votre esprit, quand il ne répugnerait pas à vôtr...
    • Séance du 11 mai 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 476
      Speaker: Longpré
      ...ppelle ce secours, et les charges de la nation sont ...ut se faire que par un prompt recouvrement des contributions. Le Trésor public appelle ce secours, et les charges de la nation sont

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 478
      Speaker: De Delley d'Agier
      ...ts « du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation de-« meurant chargée du rachat desdits ... ...ers, soit fixes', soit casuels, « qui ont été déclarés rachetables par lés décrets « du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation de-« meurant chargée du rachat desdits droits, sul-« vaut les règles prescrites et dans les cas déter-« minés par le dé...
      Speaker: Garat
      ...res? car sans cela vous imposeriez à là nation une charge trop lourde en l'obligeant à... ...propose de supprimer de cet article les rentes, redevances ou prestations foncières? car sans cela vous imposeriez à là nation une charge trop lourde en l'obligeant à racheter tant d objets. J'ajoute que les acquéreurs, instruits des objets dont ...
      Speaker: Delley d'Agier
      ... procès va peut-être troubler ?Noq 1 la nation ne gagnerait pas quand tant de particul... ...es toutes? Comment compter sur une jouissance qu'un nouveau titre, ou un nouveau procès va peut-être troubler ?Noq 1 la nation ne gagnerait pas quand tant de particuliers souffriraient et elle doit éloigner, par un sacrifice quelconque, des nouve...

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 479
      Speaker: Le Président
      ...des 4 août 1789 ' et 15 mars 1790' ; la nation demeurant chargée du rachat desdits dro... ...nciers, soit fixes ou casuéls, qui ont été déclarés rachetables par les décrets des 4 août 1789 ' et 15 mars 1790' ; la nation demeurant chargée du rachat desdits droits, suivant les règles prescrites et dans les cas déterminés par le décret du 3...

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 481
      Speaker: Le Président
      ...et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces revenus. » Art. 10. « Les municipalités revendront à des particuliers, et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces revenus. »
      Speaker: Delley d'Agier
      ...sait de rendre compte des frais dont la nation se trouverait chargée. Vous avez vous-m... ...t des ventes sur le montant des obligations qui seraient fournies; mais il proposait de rendre compte des frais dont la nation se trouverait chargée. Vous avez vous-mêmes pensé qu'il y aurait du danger à ne pas charger les municipalités de ces fr...
      Speaker: Delley d'Agier
      ...palités, dédommagerait une partie de la nation des maux qu'elle a soufferts, on se ver... ...s à des compagnies, et, au lieu d'une dépense qui, tournant au profit des municipalités, dédommagerait une partie de la nation des maux qu'elle a soufferts, on se verrait forcé à contracter avec les capitalistes aux conditions les plus onéreuses.
    • Séance du jeudi 13 mai 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 13 mai 1790, au matin

      page 501
      ...che, contenant l'offre dè remettrè à la nation les biens acquis par cette société, qui... ...re d'une adresse de la société des frères cordonniers de la paroisse Sainu-Eustache, contenant l'offre dè remettrè à la nation les biens acquis par cette société, qui s'élèvent par aperçu à 115,700 livres, avec prière d'accorder à chacun des frèr...

      Séance du jeudi 13 mai 1790, au matin

      page 503
      Speaker: Le Président
      ...taire, appartiennent véritablement à la nation et qu'ils ont été acquis des deniers pa...
      ...e que le roi et les représentants de la nation destinent à un objet désigné d'utilité ...
      ...écessaire pour soutenir la gloire de la nation et l'honneur du pavillon français. »
      ...présenter que les terrains, effets, armes, etc., sous la garde de la marine militaire, appartiennent véritablement à la nation et qu'ils ont été acquis des deniers payés par tous les citoyens du royaume pour l'entretien et l'accroissement des l'o...
      ...citoyen n'a droit de divertir et de se faire donner, pour son propre avantage, ce que le roi et les représentants de la nation destinent à un objet désigné d'utilité publique. Je cherche en vain à établir ces principes, ue je crois être ceux de l...
      ...e l'on conserve avec soin dans nos arsenaux, ce qui, en un moment urgent, sera nécessaire pour soutenir la gloire de la nation et l'honneur du pavillon français. »
    • Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      - search term matches: (11)

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 504
      Speaker: Chabroud
      ...et la constance des représentants de la nation ; ...dhésion aux décrets de l'As-semblée nationale, et de sa conliauce dans les vues et la constance des représentants de la nation ;
      Speaker: Chabroud
      ... envers Dieu, envers le roi, -envers la nation... » ... la Constitution, veuillent l'asservir à leurs erreurs! ils se rendent coupables envers Dieu, envers le roi, -envers la nation... »
      Speaker: Dufraisse-Duchey
      ...ce libelle dangereux, dirigé contre, la nation, et ...là à l'animadversion générale, nous nous hâtons de dénoncer à votre patriotisme ce libelle dangereux, dirigé contre, la nation, et

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 505
      Speaker: Dufraisse-Duchey
      ...Assemblée nationale, c'est-à-dire de la nation même, cherchaient à y répandre leurs po... ...ce serment. Elles sont donc prêtes à voler à votre secours, si les ennemis de l'Assemblée nationale, c'est-à-dire de la nation même, cherchaient à y répandre leurs poisons, et à faire naître des convulsions que nos cœurs et nos bras sont disposés...

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 507
      Speaker: Delley d'Agier
      ...rets du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation demeurant chargée du rachat desdits dro... ...fonciers, soit fixes, soit casuels, qui ont été déclarés rachetables par les décrets du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation demeurant chargée du rachat desdits droits, suivant les règles prescrites, dans les cas déterminés par le décret du 3 d...
      Speaker: Delley d'Agier
      ...et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces reventes. Art. 10. Les municipalités revendront à des particuliers, et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces reventes.

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 509
      Speaker: Loys
      observe qu'une nation juste comme la France ne peut s'empêche... observe qu'une nation juste comme la France ne peut s'empêcher d'ordonner la restitution de droits qu'èllea perçus et qu'elle abolit.

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 510
      Speaker: Le Président
      ...ui règne si heureusement entre les deux nations. ...ir de Sa Majesté Britannique de conservêr avec la France la bonne intelligence qui règne si heureusement entre les deux nations.

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 511
      Speaker: Le Président
      ...ir que la bonne harmonie entre les deux nations ne soit troublée ni dans cette occasion... ...i donner les assurances les plus fortes et les plus positives de fon extrême désir que la bonne harmonie entre les deux nations ne soit troublée ni dans cette occasion ni dans une autre.
      Speaker: Le Président
      ...a Majesté dans les efforts d'une grande nation qui ne souffrirait sûrement pas que les...
      ...leur inexprimable que le roi verrait la nation entraînée; et c'est essentiellement pou...
      ... du patriotisme des représentants de la nation pour n'être pas assurée d'avauce dé leu...
      « Enfin, quelle que soit la confiance de Sa Majesté dans les efforts d'une grande nation qui ne souffrirait sûrement pas que les premiers moments de sa régénération fussent flétris par une conduite que l'honn...
      ..., qu'elle n'épargnera ni soin, ni démarche pour l'éviter. Ce serait avec une douleur inexprimable que le roi verrait la nation entraînée; et c'est essentiellement pour éloigner d'elle un semblable malheur, que Sa Majesté croit devoir envoyer dans...
      ...extraordinaires pour le département de la marine. Sa Majesté est trop convaincue du patriotisme des représentants de la nation pour n'être pas assurée d'avauce dé leur empressement à décréter des secours, lorsque le tableau en aurà été mis sous l...
      Speaker: De Toulongeon
      ... je pense qu'il est de la dignité de la nation que nous manifestions un assentiment su... En appuyant le renvoi à demain, je pense qu'il est de la dignité de la nation que nous manifestions un assentiment subit aux mesures prises par le roi.
    • Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      - search term matches: (25)

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 515
      Speaker: Le duc de Biron
      ...nécessaire ; il appartient à une grande nation de se porter médiatrice entre deux grandes nations ; mais pour être utilement juste, il fa...
      ... généreuse : si les représentants de la nation ont cru de leur loyauté de prendre sous...
      ...ranquillité générale et pour la sûreté du Commerce. Jamais la paix n'a été plus nécessaire ; il appartient à une grande nation de se porter médiatrice entre deux grandes nations ; mais pour être utilement juste, il faut être redouté et respecté; mais en se rendant redoutable, il ne faut pas oubli...
      ...andonner. Nous ne pouvons oublier que cette puissance a été pour nous une alliée généreuse : si les représentants de la nation ont cru de leur loyauté de prendre sous leur sauvegarde les dettes contractées par le despotisme, ne croiront-ils pas d...

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 516
      Speaker: Le duc de Biron
      ...nnaissance contractées avec une .grande nation? Nous devons acbetér la paix par de gra... voir respecter les obligations de reconnaissance contractées avec une .grande nation? Nous devons acbetér la paix par de grands sacrifices, mais non par celui de l'honneur et du caractère national.
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...si l'Assemblée est compétente, et si la nation souveraine doit déléguer au roi le droi... ...; mais cette question incidente amène une question de principes. Il faut savoir si l'Assemblée est compétente, et si la nation souveraine doit déléguer au roi le droit de faire la paix ou la guerre : voilà la question...
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...ides demandés, on pourrait entraîner la nation au delà des bornes ...once assez dans sa lettre. Je crois que si vous vous borniez à accorder les subsides demandés, on pourrait entraîner la nation au delà des bornes
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...es, il faut savoir ce qui a précédé. La nation ne doit-elle pas être inquiète, quand l... e prendre un parti, connaître toutes les circonstances, il faut savoir ce qui a précédé. La nation ne doit-elle pas être inquiète, quand le ministère a laissé près la cour dont les affaires nous occupent actuellement, ...

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 517
      Speaker: Le prince Victor de Broglie
      ...uerre doit être exercé ou délégué parla nation. ... que le corollaire de la question de savoir si le droit de faire la paix ou la guerre doit être exercé ou délégué parla nation.
      Speaker: De Robespierre
      ...fendre un pouvoir arbitraire contre les nations ? Il peut se présenter différents parti...
      ...é. Par exemple, si vous manifestiez aux nations que, suivant des principes bien différe...
      ...qui ont fait le malheur des peuples, la nation française, contente d'être libre, ne ve...
      ...e guerre, et veut vivre avec toutes les nations avec cette fraternité qu'avait commandée la nature. Il est de l'intérêt des nations de protéger la nation française, parce que c'est de la France...
      ...lables, il faudrait décider si c'est la nation qui a le droit de les prendre. Il faut ...
      ...partient au ministre. Pouvez-vous ne pas croire que la guerre est un moyen de défendre un pouvoir arbitraire contre les nations ? Il peut se présenter différents partis à prendre. Je suppose qu'au lieu de vous engager dans une guerre dont vous ne ...
      ...ts, vous croyiez devoir faire une gran ie démarche, et montrer une grande loyauté. Par exemple, si vous manifestiez aux nations que, suivant des principes bien différents que ceux qui ont fait le malheur des peuples, la nation française, contente d'être libre, ne veut s'engager dans aucune guerre, et veut vivre avec toutes les nations avec cette fraternité qu'avait commandée la nature. Il est de l'intérêt des nations de protéger la nation française, parce que c'est de la France que doit partir la liberté et le bonheur du inonde. Si l'on reconnaissait qu'il est utile de prendre ces mesures ou toutes autres semblables, il faudrait décider si c'est la nation qui a le droit de les prendre. Il faut donc, avant d'examiner les mesures nécessaires, juger si le roi a le droit de fa...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... même quand nous aurions décidé qu'à la nation appartient le droit de faire la paix ou... ...rt avec une déclaration de guerre ; parce que le message du roi pourrait exister même quand nous aurions décidé qu'à la nation appartient le droit de faire la paix ou la guerre. Le droit d'armer, de se mettre subitement en mesure, sera toujours l...

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 518
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...intien de la paix, c'est présenter à la nation l'armement ordonné comme une grande pré... ...iter ces mécontentements. Remercier le roi des mesures qu'il a prises pour le maintien de la paix, c'est présenter à la nation l'armement ordonné comme une grande précaution; c'est un moyen de rassurer tous les esprits. Mais si vous allez dire au...
      Speaker: Rewbell
      ...? de l'argent : les représentants de la nation ne peuvent accorder des subsides qu'en ... ... et l'on veut que nous la lui fassions Quedemandeen dernière analyse le ministre? de l'argent : les représentants de la nation ne peuvent accorder des subsides qu'en connais-' sance de cause. Il me semble que nous devons connaître lesdétailsdesca...
      Speaker: Rewbell
      ...lles, faites sans le consentement de la nation quiseule verse son sang et prodigue son... ...s justes; nous ne connaissons plus ces pactes de famille, ces guerres ministérielles, faites sans le consentement de la nation quiseule verse son sang et prodigue son or. La lettre du ministre annonce assez que si le roi ne peut concilier l'Angle...
      Speaker: Le baron de Menou
      ...la guerre en Amérique, une partie de la nation s'y opposa; lordNorth lit valoir avec c... ...sides pour continuer la guerre. Quand il fut question en Angleterre de déclarer la guerre en Amérique, une partie de la nation s'y opposa; lordNorth lit valoir avec chaleur cette opposition; le roi commença la guerre ej; les Anglais furent obligé...
      Speaker: Le baron de Menou
      ... ensuite on examinera laquelle des deux nations a tort. Si c'est l'Espagne, nous devons...
      ...perons le courage et la puissance d'une nation vraiment libre; nousirons attaquer l'An...
      ...encore l'avantage. L'Angleterre est une nation libre, magnanime et généreuse. La France devenue libre est une nation magnanime et généreuse. Les Anglais tra...
      ... est absolument essentiel de statuer sur le droit de faire la paix et la guerre; ensuite on examinera laquelle des deux nations a tort. Si c'est l'Espagne, nous devons employer notre médiation pour l'engager à plier; si c'est l'Angleterre, et qu'e...
      ...rs qu'après avoir préalablement manifesté nos principes ae justice, nous développerons le courage et la puissance d'une nation vraiment libre; nousirons attaquer l'Angleterre en Angleterre même. (Les applaudissements redoublent.) Si c'est au dern...
      ...tre contre nous, nous aurons l'avantage; si c'est au dernier homme, nous aurons encore l'avantage. L'Angleterre est une nation libre, magnanime et généreuse. La France devenue libre est une nation magnanime et généreuse. Les Anglais traiteront d'égal à égal avecles Français, et non plus avec les ministres et le des...

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 519
      Speaker: Le Chapelier
      ... l'exécuteur suprême des volontés de la nation. Vous ne pouvez attaquer ce droit, si v... ...de prendre des précautions pour la défense de l'Etat appartient nécessairement à l'exécuteur suprême des volontés de la nation. Vous ne pouvez attaquer ce droit, si vous ne voulez tomber dans le même inconvénient qu'en 1756; à cette époque, avant...
      Speaker: Dupont
      ...montrer à l'Angleterre que vous êtes la nation la plus libre, il faut lui apprendre au...
      ...ans sa permission. L'Angleterre est une nation trop sage pour armer 32 vaisseaux de gu...
      ... nettement que vous voulez être en pleine mesure de défense. Il ne suffit pas démontrer à l'Angleterre que vous êtes la nation la plus libre, il faut lui apprendre aussi que la France ne souffrira pas qu'il lui soit fait une injure sans sa permission. L'Angleterre est une nation trop sage pour armer 32 vaisseaux de guerre afin de favoriser les intrigues de vos ministres. Il ne vous convient pas d...
      Speaker: Le duc de Lévis
      ...nière la plus solennelle, que jamais la nation française n entreprendra rien contre le...
      ...ibre et toute la puissance d'une grande nation, les atteintes qui pourraient être port...
      propose cet amendement : « L'assemblée nationale déclare en outre, de la manière la plus solennelle, que jamais la nation française n entreprendra rien contre les droits d'aucun peuple; mais qu'elle repoussera, avec tout le courage d'un peuple libre et toute la puissance d'une grande nation, les atteintes qui pourraient être portées à ses droits. »
      Speaker: Le duc de Lévis
      ...r cette question constitutionnelle : La nation doit-elle déléguer au roi l'exercice du... ...nir la paix; décrète, en outre, que demain, 16 mai, il sera mis à l'ordre du jour cette question constitutionnelle : La nation doit-elle déléguer au roi l'exercice du droit de la paix et de la guerre?

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 521
      Speaker: L'abbé Longpré
      ...e destiné à fournir des ressources à la nation et je demande qu'il soit discuté articl... ... a été étudié par le comité, dans tous ses détails ; il se rattache à un ensemble destiné à fournir des ressources à la nation et je demande qu'il soit discuté article par article.
    • Séance du samedi 15 mai 1790, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 15 mai 1790, au soir

      page 524
      Speaker: Talon
      ...e venger tout à la fois l'honneur de la nation, celui des citoyens de la capitale, de ... ...moyens que la loi lui commande, pour compléter une instruction dont le but est de venger tout à la fois l'honneur de la nation, celui des citoyens de la capitale, de la garde nationale, et d'assurer la tranquillité de notre auguste monarque :
    • Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      - search term matches: (95)

      Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      page 558
      Speaker: Le duc de Praslin
      ...responsabilité du délégué suprême de la nation ? C'est la signature des agents qu'il a...
      ...vent être responsables ; sûreté pour la nation de le confier à son délégué suprême ; e...
      ...écuter par lui-même ; mais il est forcé de diviser ses fonctions. Quelle est la responsabilité du délégué suprême de la nation ? C'est la signature des agents qu'il a choisis comme instruments nécessaires pour l'exécution de ses ordres. Ils sont ...
      ...arger les représentants du peuple du droit de faire la guerre, lorsqu'ils ne peuvent être responsables ; sûreté pour la nation de le confier à son délégué suprême ; enfin la responsabilité des ministres : telles sont les réflexions que j'ai l'hon...

      Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      page 559
      Speaker: Le duc du Châtelet
      ...ose de créer un comité diplomatique. La nation est bien maîtresse de divulguer ses sec... ... milieu du pouvoir législatif, la France n'aura bientôt plus d'alliés... On propose de créer un comité diplomatique. La nation est bien maîtresse de divulguer ses secrets, mais non de faire connaître ceux des autres. Si ce comité ne rend pas comp...
      Speaker: De Robespierre
      ... je ne vois qu'une seule objection : la nation étant obligée de déléguer tout le pouvo...
      ...guer au roi, qui est représentant de la nation, le droit de déclarer la guerre. Il est inexact de dire représentant de la nation. Le roi est le commis et le délégué de la nation pour exécuter les volontés nationales.....
      ...ur notre situation actuelle. En me rappelant ce qu'ont dit les deux préopinants, je ne vois qu'une seule objection : la nation étant obligée de déléguer tout le pouvoir, autant vaut et mieux vaut déléguer au roi, qui est représentant de la nation, le droit de déclarer la guerre. Il est inexact de dire représentant de la nation. Le roi est le commis et le délégué de la nation pour exécuter les volontés nationales...
      Speaker: De Robespierre
      ...rale; j*ai dit « qu'on ne représente la nation que quand on est ... entendre que l'emploi suprême, que la charge sublime d'exécuter la volonté générale; j*ai dit « qu'on ne représente la nation que quand on est
      Speaker: De Robespierre
      ...résentant du peuple. Je dis donc que la nation doit confier à ses représentants le dro...
      ...a prérogative : les représentants de la nation auront toujours un intérêt direct et mê...
      ...Tonte autre puissance, quelque auguste qu'elle soit, n'a pas le caractère de représentant du peuple. Je dis donc que la nation doit confier à ses représentants le droit de la guerre et de la paix. A toutes ces réflexions j'ajoute qu'il faut délég...
      ... Constitution. Le roi sera toujours tenté de déclarer la guerre pour augmenter sa prérogative : les représentants de la nation auront toujours un intérêt direct et même personnel à empêcher la guerre. Dans un iustant ils vont rentrer dans ia clas...
      Speaker: Le baron d'Harambure
      ...l sera le seul motif de mon opinion. La nation a le droit de faire la guerre et de con... ... national est la conservation de 1a liberté; cet intérêt est notre seul guide, il sera le seul motif de mon opinion. La nation a le droit de faire la guerre et de conclure ia paix ; il faut qu'elle le délègue. L'Assemblée nationale permanente pou...

      Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      page 560
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      On vous demande si la nation doit déléguer au roi le droit de faire ... On vous demande si la nation doit déléguer au roi le droit de faire la paix et la guerre? Pour répondre d'une manière satisfaisante à la question, i...
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      ...mplètement applicable à la guerre entre nations. Le remède à la guerre entre individus n'est point complètement applicable à la guerre entre nations.
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      ... sophismes, idées qu'ont pu adopter les nations qui, comme les Romains, n'aiment la lib...
      ... jamais effacer du code politique d'une nation qui veut enfin être libre et juste.
      ...andeur de dignité, d'acquisition, idées plus ou moins faciles à défendre par des sophismes, idées qu'ont pu adopter les nations qui, comme les Romains, n'aiment la liberté que pour elle et qui méprisent la justice, idéesquel'on a pu suggérer àdes ...
      ...esde l'Asie se croyaient les propriétaires de leurs peuples ; idées qu'il faut à jamais effacer du code politique d'une nation qui veut enfin être libre et juste.
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      ...onsacrant comme constitutionnel, que la nation française peut donner à l'Europe un gra... ...juste, tout ce qui y rentre est légitime. C'est en adoptant le principe, en le consacrant comme constitutionnel, que la nation française peut donner à l'Europe un grand exemple et présenter à l'injustice un front d'autant plus redoutable que, bor...

      Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      page 561
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      ...idemment le signal de la paix, chez une nation puissante qui ne veut être jamais ni pa... ...ion du dommage, la restitution des terres envahies ou des objets enlevés sont évidemment le signal de la paix, chez une nation puissante qui ne veut être jamais ni passionnée, ni vindicative et qui s'est promis d'être juste. Il sera facile, d'apr...
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      ...aminons maintenant, Messieurs, à qui la nation doit déléguer les droits que nous avons... Examinons maintenant, Messieurs, à qui la nation doit déléguer les droits que nous avons définis.
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      La nation, de laquelle émanent tou3 les pouvoirs,...
      ...e dont le principe est toujours dans la nation, mais dont l'exercice doit toujours êtr...
      La nation, de laquelle émanent tou3 les pouvoirs, mais qui ne peut en exercer aucun sans tomber dans la démocratie ou sans se dés...
      ...emble de laquelle se trouvent tous les moyens d'exercer la plénitude de puissance dont le principe est toujours dans la nation, mais dont l'exercice doit toujours être dans la machine politique.
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      ...uvoirs : l'un chargé de vouloir pour la nation, doit exprimer une volonté qui'ait tous... Il est une distinction très sensible entre les fonctions de ces deux pouvoirs : l'un chargé de vouloir pour la nation, doit exprimer une volonté qui'ait tous les caractères de la loi ; or ces caractères sont bien faciles à reconnaître; l...
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      ...présent, sont de véritables lois, et la nation française est digne d'être la première ... ... par la nature des choses, quoiqu'elles aient été constamment méconnues jusqu'à présent, sont de véritables lois, et la nation française est digne d'être la première qui les adopte comme sa volonté générale. En effet, l'appliGation de ces règles ...
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      ...e confondre le Corps législatif avec la nation. Lorsque l'on vous dit : « la nation doit seul prononcer sur ses intérêts, la nation seule doit disposer deson sang,» ces ex...
      ... et ne doit point être confondu avec la nation qui l'a institué,
      ...ans intention, mais c'est certainement sans justesse que l'on voudrait vous faire confondre le Corps législatif avec la nation. Lorsque l'on vous dit : « la nation doit seul prononcer sur ses intérêts, la nation seule doit disposer deson sang,» ces expressions sont inexactes, ie Corps législatif n'est point et ne doit point être confondu avec la nation qui l'a institué,

      Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      page 562
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      comme elle a institué le roi; avec la nation qui, comme je l'ai déjà dit, a confié t... comme elle a institué le roi; avec la nation qui, comme je l'ai déjà dit, a confié tous ses pouvoirs, môme le pouvoir constituant, et qui n'agit plus sur eux dans l...
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      ...n; il ne s'agit pas de décider entre la nation qui est tout et un pouvoir qui n'est ri...
      ...ants, constitués l'un et l'autre par la nation et entre lesquels doivent se partager l...
      ...on abandonne donc ces expressions ambitieuses, mais qui obscurcissent la question; il ne s'agit pas de décider entre la nation qui est tout et un pouvoir qui n'est rien contre elle; mais eutre deux pouvoirs suprêmes indépendants, constitués l'un et l'autre par la nation et entre lesquels doivent se partager les fonctions publiques, sans autre règle que la voix impérieuse du principe et c...
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      ...yens, avertir ses alliés, environner la nation de toute la force qui peut résulter et ... ...paratifs ennemis, le gouvernement puisse disposer ses mesures, rassembler ses moyens, avertir ses alliés, environner la nation de toute la force qui peut résulter et de ses rapports extérieurs et de sa puissance personnelle. Rien de tout cela ne ...

      Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      page 563
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      ...ui prétendrait vivre seul au sein d'une nation corrompue; polissée, armée, sans invoqu... ...alliés? Votre état serait semblable à celui d'un homme fort, il est vrai, mais qui prétendrait vivre seul au sein d'une nation corrompue; polissée, armée, sans invoquer ses lois, sans suivre ses usages, sans souscrire à ses conventions. Cet homme...
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      ...iberté, le premier objet du culte de la nation française. ... chers et sacré3 à celui du roi vertueux qui est et sera toujours à côté de la liberté, le premier objet du culte de la nation française.
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      1° Que la nation française ne portera jamais d'atteinte ... 1° Que la nation française ne portera jamais d'atteinte à la liberté ni aux propriétés d'aucune puissance ;
      Speaker: Le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre
      ...fendre la propriété et la liberté de la nation française contre toute atteinte étrangè... 2° Que le droit de défendre la propriété et la liberté de la nation française contre toute atteinte étrangère, appartient exclusivement au dépositaire suprême du pouvoir exécutif ;

      Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      page 564
      Speaker: Rewbell
      ... ; mais combien n'onl-ils pas ravalé la nation 1 Je n'aurais jamais cru entendre dire dans cette tribune que les représentants de la nation, éius librement par elle, seraient plus...
      ...pouvoirs. En vain, on aurait dit que la nation refuserait les impôts, si le roi pouvai...
      ...n vous demande déjà de l'argent : si la nation peut refuser de l'argent, elle peut ref...
      ...s qu'il faut faire mouvoir : une grande nation ne doit avoir d'alliés que la providenc...
      ...valent-ils donc la vie d'un citoyen? La nation doit confier ce droit dangereux à ses s...
      ...anquaient aux principes, qu'ils se sont uniquement appuyés de l'intérêt national ; mais combien n'onl-ils pas ravalé la nation 1 Je n'aurais jamais cru entendre dire dans cette tribune que les représentants de la nation, éius librement par elle, seraient plus aisément corrompus que les ministres et leurs adhérents. Toute guerre défensive...
      ...réunir la volon té et l'action, la loi et l'exécution, c'est confondre tous les pouvoirs. En vain, on aurait dit que la nation refuserait les impôts, si le roi pouvait déclarer la guerre; en vain, on dirait que le roi pourra déclarer la guerre, s...
      ...e de lui refuser les impôts. On fait aujourd'hui un armement de précaution, et on vous demande déjà de l'argent : si la nation peut refuser de l'argent, elle peut refuser la vie des individus qui la composent. Les traités d'alliance ne sont autre...
      ...des troupeaux. Le pouvoir exécutif doit régler la quantité et l'emploi des forces qu'il faut faire mouvoir : une grande nation ne doit avoir d'alliés que la providence, sa force et la justice. Cette prétendue responsabilité dont on nous berce san...
      ...n ministre; mais la perte d'un ministre, mais les trésors de tous les ministres valent-ils donc la vie d'un citoyen? La nation doit confier ce droit dangereux à ses seuls représentants; ils auront toujours le même intérêt, tandis que les ministre...
      Speaker: Le comte de Crillon
      ...a plupart des guerres qui ont ruiné les nations ont été entreprises pour les passions di s princes; auraient-elles en lieu, si les nations avaient eu le droit dedéclarer la guerr...
      ...st illusoire : il n'est pas digne d'une nation d'accorder en apparence un droit qu'ell...
      ...ment restreint à cette surveillance. La nation dira : Nous voulons la guerre, et la gu...
      ...and caractère de la colère d'une grande nation. Je pense donc qu'il est également just...
      ...t de déclarer la guerre appartient à la nation. Il ne m'est pas également prouvé qu'el...
      déclarer. L'expérience des peuples vient à l'appui de ceite idée. La plupart des guerres qui ont ruiné les nations ont été entreprises pour les passions di s princes; auraient-elles en lieu, si les nations avaient eu le droit dedéclarer la guerre? On oppose ce raisonnement : On ne peut faire la guerre sans impôts, et le dro...
      ...ut répondre. Je dirai d'abord que, dès lors, le droit qu'on veut donner au roi est illusoire : il n'est pas digne d'une nation d'accorder en apparence un droit qu'elle retient. On croit répondre par la responsabilité des ministres. Mais qui ne vo...
      ...ppartient au roi; mais tous ces avantages seront conservés, quand il sera absolument restreint à cette surveillance. La nation dira : Nous voulons la guerre, et la guerre prendra alors le grand caractère de la colère d'une grande nation. Je pense donc qu'il est également juste et utile de reconnaître que le droit de déclarer la guerre appartient à la nation. Il ne m'est pas également prouvé qu'elle doive réserver celui de faire la paix. Les négociations doivent être secrètes...

      Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      page 565
      Speaker: L'abbé Maury
      ... préparatifs militaires de deux grandes nations qui touchent à toutes les possessions d... ...oyaume, la protection du commerce, notre alliance avec l'Espagne, et surtout les préparatifs militaires de deux grandes nations qui touchent à toutes les possessions de la France dans les quatre parties du monde.
      Speaker: L'abbé Maury
      ...orable pour que les représentants de la nation française aient pu sitôt l'oublier. ...ger de l'inaction, au milieu des puissances armées, est trop récent et trop déplorable pour que les représentants de la nation française aient pu sitôt l'oublier.
      Speaker: L'abbé Maury
      ...st au roi ou au Corps législatif que la nation doit déléguer le droit de faire la guer... ...seul objet ; mais on entasse difficultés sur difficultés. On nous demande si c'est au roi ou au Corps législatif que la nation doit déléguer le droit de faire la guerre, de conclure les traités d'alliance, de commerce et de paix. Chacun de ces po...

      Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      page 566
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ères 1 Le corps des représentants de la nation française, dont nous avons besoin. puisse promettre à no? esprits toutes les lumières 1 Le corps des représentants de la nation française, dont nous avons besoin.
      Speaker: L'abbé Maury
      ...i ensuite les v6ritables int6r6ts de la nation, et je prouverai qu'il serait dan^ereux... ... conclure les tr'ait6s prerogative aussi ancicnne que la monarchic. Je discuterai ensuite les v6ritables int6r6ts de la nation, et je prouverai qu'il serait dan^ereux Eour elle d'invesiir de ce droit le Corps legislatif. n suivant la rouie que I'...
      Speaker: L'abbé Maury
      Le corps desrepresentantsde la nation frangaise, dans une Assemble librement ... Le corps desrepresentantsde la nation frangaise, dans une Assemble librement convoqu£e par le roi, et non pas dans une Convention nationale que le p; uple av...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ont iamais la verile dans ma Louche. La nation a-t-elle jamais mis en question si le roi aurait le droit de declarer la guerre? La nation qui a toujours eu, quoi qu'on en dise, ...
      ... mandats les plus formels de cette mSme nation qui est derrifere nous et qui nous juge...
      ...d'etre les esclaves de nos serments. La nation nous a charges de Taire reconnaitre les...
      ...on palrio- tisme, des murmures qui honorent ma fid£lite a mon mandat. n'dtoufferont iamais la verile dans ma Louche. La nation a-t-elle jamais mis en question si le roi aurait le droit de declarer la guerre? La nation qui a toujours eu, quoi qu'on en dise, une Constitution, puisqu'elle a pu avoir de legitimes reprCsenlants, a-t-elle ja...
      ...parler le langage d'un esclave que de r£cla- nier des intentions precises et les mandats les plus formels de cette mSme nation qui est derrifere nous et qui nous jugera, je leur detnand.e (juel a 6t6 1'objet de noire mission? Ne nous laissons pas aveuglcr par des pretentions rontraires aux veritableB pnncipes. Ayons le noble courage d'etre les esclaves de nos serments. La nation nous a charges de Taire reconnaitre les anciens droits constiiuiionnels du peuple frantjais : mais elle ne nous a point...

      Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      page 567
      Speaker: L'abbé Maury
      ... n'eût été honoré de la confiance de la nation, si nous eus-pions professé dans nos ba... ...e d'être improuvé, mais sans la crainte d'être démenti : nul de nous, Messieurs, n'eût été honoré de la confiance de la nation, si nous eus-pions professé dans nos bailliages les étranges principes qu'on nous étale ici tous les jours; et nous n'a...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...der ou de refuser garantissent assez la nation contre l'abus de ce pouvoir qu'elle a d... ...sposition des fonds que le Corps législatif se réserve toujours le droit d'accorder ou de refuser garantissent assez la nation contre l'abus de ce pouvoir qu'elle a délégué au monarque. D'ailleurs les nombreuses armées que les Etats de l'Europe e...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...e vœu du représentant héréditaire de la nation au vœu de ses représentants passagers, ...
      ...onarque, lorsqu'il exprime le vœu de la nation pour déclarer la guerre; mais je vais r...
      ... exécutif n'agit jamais qu'au nom de la nation, et s'il n'a pas le droit de déclarer l...
      ...défendre les intérêts de son peuple. La nation veut être protégée : voilà sa volonté q...
      ...re incontestable. Le chef suprême de la nation juge de la manière dont il convient de ...
      .... Je pourrais répondre que vous avez associé, au moins pendantun temps marqué, le vœu du représentant héréditaire de la nation au vœu de ses représentants passagers, pour caractériser la volonté générale. Je pourrais dire que, si le consentement ...
      ...de de prétendre que le Corps législatif n'a plus besoin de la participation du monarque, lorsqu'il exprime le vœu de la nation pour déclarer la guerre; mais je vais répondre d'une manière plus directe à cette subtilité. Le pouvoir exécutif n'agit jamais qu'au nom de la nation, et s'il n'a pas le droit de déclarer la volonté générale, il n'a plus le droit de commander. Une déclaration de guerre...
      ...olonté générale, quand il emploie la force publique, dont il est dépositaire, à défendre les intérêts de son peuple. La nation veut être protégée : voilà sa volonté qui n'a pas même besoin d'être prononcée pour être incontestable. Le chef suprême de la nation juge de la manière dont il convient de la protéger; et la confiance universelle lui attribue celte décision suprême, qu...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ction est illusoire dans l'histoire des nations? On ne peut oublier les incertitudes qu...
      ...transgresse une volonté manifeste d'une nation voisine, n'a pas besoin de prendre les ...
      ...e d'en induire le droit aux guerres offensives. Qui ne sait combien cette distinction est illusoire dans l'histoire des nations? On ne peut oublier les incertitudes qui ont toujours partagé l'Europe, quand il a fallu décider, entre deux peuples ennemis, quel était le véritable agresseur. Le premier infracleur des traités qui transgresse une volonté manifeste d'une nation voisine, n'a pas besoin de prendre les armes pour être coupable d'une agression. On est agreeseur quand on forme des pa...

      Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      page 568
      Speaker: L'abbé Maury
      ...t de faire une guerre défensive, que la nation doit lui déléguer le droit indéfini de ...
      ...e tels nuages sur ces grands procès des nations, qu'il ne serait plus possible de conna...
      ...tion même que c'est précisément parce que vous ne pouvez pas ôter au roi le droit de faire une guerre défensive, que la nation doit lui déléguer le droit indéfini de faire la guerre, puisque la guerre la plus offensive serait toujours présentée à...
      ... guerre défensive, et que les artifices ordinaires des manifestes répandraient de tels nuages sur ces grands procès des nations, qu'il ne serait plus possible de connaître avec certitude le véritable agresseur.
      Speaker: L'abbé Maury
      de Charlemagne et à la nation le recueil des lois constitutives de l'...
      ...Ri-puaires et Romaines, adoptées par la nation et consignées dans les capitulaires de ...
      de Charlemagne et à la nation le recueil des lois constitutives de l'empire francais.Ils leur offrirent la nouvelle rédaction de la loi salique, fait...
      ...a loi substituée à la loi gombette pour les Bourguignons, les extraits des lois Ri-puaires et Romaines, adoptées par la nation et consignées dans les capitulaires de Charlemagne et de Louis-le-Débonnaire, enfin le livre célèbre des droits du roi,...
      Speaker: L'abbé Maury
      ... ce dernier ouvrage, intitulé : De ordi-natione Palatii, que nous voyons le droit de la... C'est dans ce dernier ouvrage, intitulé : De ordi-natione Palatii, que nous voyons le droit de la paix et de la guerre exclusivement réservé au roi. Le monarque, il est vrai, es...
      ... jamais contester au chef suprême de la nation le droit absolu de la guerre et de la p...
      ...litaire, par laquelle il avertissait la nation qu'il venait de déclarer la guerre. Aus...
      ...vinr giens, nous ne trouvons pas que la nation ait délibéré une seule fois sur le droi...
      ...ne étant tombés dans l'abjection, et la nation française, avec eux, dans un abîme de m...
      ...t été méprisées et que les droits de la nation et du roi étaient entièrement méconnus(...
      Ce furent sans doute ces sages considérations qui déterminèrent nos pères à ne jamais contester au chef suprême de la nation le droit absolu de la guerre et de la paix. Je demande, en effet, Messieurs, quel a été, sous ce rapport, le droit publ...
      ...le droit de faire crier en France, le Lent-vert, c'est-à-dire la proclamation militaire, par laquelle il avertissait la nation qu'il venait de déclarer la guerre. Aussitôt les légats, les ducs et les comtes publiaient le Lent-vert ; ils en voyaie...
      ...signés les droits du peuple français ; depuis le traité d'Andlau jusqu'aux Garlovinr giens, nous ne trouvons pas que la nation ait délibéré une seule fois sur le droit de la guerre et de la paix. Nous voyons, au contraire, nos rois en décider seu...
      ...ur cet article constitutionnel. Tout le monde sait que, les enfants de Charlemagne étant tombés dans l'abjection, et la nation française, avec eux, dans un abîme de malheurs,parce que tes lois anciennes avaient été méprisées et que les droits de la nation et du roi étaient entièrement méconnus(l)les deux hommes alors le plus éclairés de la France, Angerige et l'archevêque ...
      ...Charlemagne, et dans aucune occasion la nation ne l'a changé au préjudice de ses rois....
      ...un titre pour réclamer, en faveur de la nation, le droit de la guerre et de la paix. G...
      Tel était le droit public du royaume sous l'empire immortel de Charlemagne, et dans aucune occasion la nation ne l'a changé au préjudice de ses rois. On a cité dans cette tribune un seul fait dont je n'aurais pas osé parler, si M. Pétion ne s'en était fait un titre pour réclamer, en faveur de la nation, le droit de la guerre et de la paix. G'est à regret que je me vois contraint, par la nécessité d'une juste défense, à ...

      Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      page 569
      Speaker: L'abbé Maury
      ...a guerre et de la paix; mais bientôt la nation française, rentrée dans son caractère, ...
      ... attirer aujourd'hui la confiance de la nation.
      ...uis si célèbre sous le nom Charles V, contestèrent au roi ledroit d^décider de la guerre et de la paix; mais bientôt la nation française, rentrée dans son caractère, repoussa et extermina, comme des ennemis publics, ces insensés qui avaient voulu...
      ...isqu'ils ont osé se prévaloir d'un exemple si révoltant, soit bien propre à leur attirer aujourd'hui la confiance de la nation.
      Speaker: L'abbé Maury
      ...il n'est pas le seul réprésentant de la nation auprès des étrangers; ou du moins l'on ... ...onc prouvé que le roi cesse d'être roi, si cette prérogative lui est enlevée, s'il n'est pas le seul réprésentant de la nation auprès des étrangers; ou du moins l'on conviendra, sans doute, qu'un pareil fantôme de roi ne serait plus le monarque d...
      Speaker: L'abbé Maury
      ... la paix ; et qu'avant cette époque, la nation seule en décidait. Il nous a dit qu'il ...
      ...re delà ligue avait été déclarée par la nation ; que le traité de Madrid avait été annulé par la nation; enfin que la guerre des croisades avait été ordonnée par la nation. L'éru-
      ...e les rois de France avaient usurpé, depuis 160 ans, le droit de la guerre et de la paix ; et qu'avant cette époque, la nation seule en décidait. Il nous a dit qu'il avait étudié l'histoire de France, pendant cinq ans, dans son exil; et je vais t...
      ... pouvait rien opposer ; et pour prouver sen assertion, il a prétendu que la guerre delà ligue avait été déclarée par la nation ; que le traité de Madrid avait été annulé par la nation; enfin que la guerre des croisades avait été ordonnée par la nation. L'éru-
      Speaker: L'abbé Maury
      ...étique ; mais la ligue n'était point la nation. La ligue n'a jamais fait qu'une guerre... ...nir la religion nationale dans le royaume, et à ne reconnaître jamais un roi hérétique ; mais la ligue n'était point la nation. La ligue n'a jamais fait qu'une guerre civile, et une guerre civile n'est probablement pas un droit national et encore...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...utes les vertus et tous les vices de sa nation, François Ier ayant été fait prisonnier... ...e plus généralement aimé pendant sa vie, parce qu'il avait au plus haut degré toutes les vertus et tous les vices de sa nation, François Ier ayant été fait prisonnier à Pavie, signa, dans sa prison de Madrid, un traité par lequel il cédait la Bou...

      Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      page 570
      Speaker: L'abbé Maury
      ... en preuve du droit qu'il attribue à la nation de faire la guerre et fa paix. Sa mémoi...
      ...surpation de nos rois sur le droitde la nation. Les guerres des Anglais et les guerres...
      ...-Sainte. M. Fréteau avait oublié l'histoire des croisades, quand il les a citées en preuve du droit qu'il attribue à la nation de faire la guerre et fa paix. Sa mémoire ne l'a certainement pas mieux servi lorsqu'il a avancé que le règne d'Henri IV était la première époque de cette usurpation de nos rois sur le droitde la nation. Les guerres des Anglais et les guerres d'Italie étaient devant ses yeux.
      Speaker: L'abbé Maury
      ...vaient-ils obtenu le consentement de la nation pour prendre les armes et pour les quit... ... tous les rois de France enfin, dont le règne n'a été qu'une guerre prolongée, avaient-ils obtenu le consentement de la nation pour prendre les armes et pour les quitter? M. Fréteau prend un ton si assuré quand il étale sa connaissance historique...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...e ou de commerce qu'il juge utiles à sa nation. Le monarque anglais, et spécialement G...
      ... été communiqué aux représentants de la nation. La défense du royaume, dont le roi seu...
      ...déclarer la guerre, de faire la paix et de contracter tou3 les traités d'alliance ou de commerce qu'il juge utiles à sa nation. Le monarque anglais, et spécialement Guillaume III et la reine Anne, de même que la nouvelle dynastie de Hanovre, ont ...
      ...ec le Portugal, traité qui a enrichi l'Angleterre, fut conclu en 1703 sans avoir été communiqué aux représentants de la nation. La défense du royaume, dont le roi seul est chargé, l'autorise à augmenter, selon les vues de sa sagesse, les forces d...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...au Parlement son avis sur l'état de la .nation anglaise et de ses alliés. Les communes... ... traités de partage relatifs à la mort de Charles II, roi d'Espagne, il demanda au Parlement son avis sur l'état de la .nation anglaise et de ses alliés. Les communes,

      Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      page 571
      Speaker: L'abbé Maury
      ...e la France que les représentants de la nation revendiquent et exercent le droit de la...
      ...stines, la puissance politique de cette nation ; mais les Anglais, après avoir essayé ...
      J'examine à présent, Messieurs, s'il est de l'intérêt de la France que les représentants de la nation revendiquent et exercent le droit de la guerre et de la paix. Cette question oeut être réduite à deux termes fort simpl...
      ... adoptée en Angleterre, affaiblirait, par ses lenteurs et par ses divisions intestines, la puissance politique de cette nation ; mais les Anglais, après avoir essayé pendant quatre-vingts ans de se passer d'un roi, selon l'expression de M. Hume, ...
      ...ive en présence des représentants de la nation qui n'ont jamais prétendu la partager, ... ...e les traités d'alliance, de commerce et de paix. Ce monarque exerce sa prérogative en présence des représentants de la nation qui n'ont jamais prétendu la partager, et il paraîtrait sans doute bien extraordinaire que notre Constitution attribuât...
      ...précautions possibles, les droits de la nation : à présent ces précautions ne sont plu... ... n'était pas écrite comme celle des Anglais, il fallait assurer, par toutes les précautions possibles, les droits de la nation : à présent ces précautions ne sont plus nécessaires, et elles pourraient devenir funestes, si elles entretenaient le p...

      Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      page 572
      Speaker: L'abbé Maury
      ...rône sans aucune utilité réelle pour la nation ? Quand nous disons que le refus de l'i... ... même de l'exercer? Quel est donc cet étrange patriotisme qui veut dégrader le trône sans aucune utilité réelle pour la nation ? Quand nous disons que le refus de l'impôt doit vous rassurer contre l'abus du pouvoir, on nous répond que ce refus se...
      Speaker: L'abbé Maury
      ... Messieurs, répondre de la sûreté de la nation si, après avoir ainsi réservé au Corps ...
      ...me irréfléchi, ne saurait inspirer à la nation autant de confiance qu'un roi citoyen ;...
      Gomment pourriez-vous, Messieurs, répondre de la sûreté de la nation si, après avoir ainsi réservé au Corps législatif le consentement de l'impôt, sans lequel toute hostilité devient impos...
      ...r, aux menaces d'un peuple égaré, et surtout au premier mouvement d'un patriotisme irréfléchi, ne saurait inspirer à la nation autant de confiance qu'un roi citoyen ; un roi qui tient dans sa main le lil de toutes les relations politiques de l'Et...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...anger à redouter: vous êtes entourés de nations dont les cabinets vous déguiseront tous... du moment, ne saurait exister. Vous avez encore un autre danger à redouter: vous êtes entourés de nations dont les cabinets vous déguiseront tous leurs desseins, et connaîtront avec certitude tous les vôtres; de sorte que (po...
      Speaker: L'abbé Maury
      ... négocier en Espagne les intérêts de sa nation. Plus ses talents et ses qualités moral... ...dans ce moment, et voyez au milieu de cette enceinte un ministre anglais, qui va négocier en Espagne les intérêts de sa nation. Plus ses talents et ses qualités morales méritent d'estime, plus son caractère public doit inspirer de défiance. C'est...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ns extérieures? Malheureusement pour la nation, la prospérité de ses finances consiste... .... Mais qu'elle différence entre l'administration du Trésor public et nos relations extérieures? Malheureusement pour la nation, la prospérité de ses finances consiste aujourd'hui dans le crédit qui est devenu pour nous un mal nécessaire; et on sa...

      Séance du mardi 18 mai 1790, au matin

      page 573
      Speaker: L'abbé Maury
      ... de guerre s'il leur est délégué par la nation. Les rois en abuseront? je le crains sa... Mais, dit-on, les rois abuseront de ce terrible droit de guerre s'il leur est délégué par la nation. Les rois en abuseront? je le crains sans doute, puisqu'ils en ont abusé. Mais quelle république, quel sénat n'en abusa...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ez-vous, Messieurs, servir utilement la nation française en faisant dépendre une décla... Pensez-vous, Messieurs, servir utilement la nation française en faisant dépendre une déclaration de guerre de l'opinion publique? L'opinion publique n'est pas moins immor...
    • Séance du lundi 18 mai 1790, au soir

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 18 mai 1790, au soir

      page 581
      Speaker: L'abbé d'Eymar
      ... et en présence des représentants de la nation qu'aucun acte semblable à ceux qu'on a ... ...ustice et j'invoque voire équité. Or, Messieurs, je proteste ici solennellement, et en présence des représentants de la nation qu'aucun acte semblable à ceux qu'on a articulés n'est venu à ma connaissance, sur le compte d'aucun ecclésiastique ; e...

      Séance du lundi 18 mai 1790, au soir

      page 583
      Speaker: Anthoine
      ...eut pas être qualifiée de crime de lèse-nation ou de haute trahison ; que d'ailleurs l... ...é dans la forme, parce qu'une rébellion à un arrêt d'un tribunal de justice ne peut pas être qualifiée de crime de lèse-nation ou de haute trahison ; que d'ailleurs le déeret rendu par l'Assemblée nationale et auquel le district des Cordeliers se...
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 showing 10 of 13 results view all
    • Séance du mardi 8 juin 1790, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du mardi 8 juin 1790, au soir

      page 146
      Speaker: De Pardieu
      ...tionale, plus, abandon, au profit de la nation, de l'imposition des ci-devant privilég... tueuse aux décrets de l'Assemblée.nationale, plus, abandon, au profit de la nation, de l'imposition des ci-devant privilégiés pour les six derniers mois de 1789.
      Speaker: De Pardieu
      ...âtillon, depuis un an, pour éviter à la nation le paiement d'une pension. . ...ossession ni résigner un canoni-cat auquel il a été nommé dans le chapitre de Châtillon, depuis un an, pour éviter à la nation le paiement d'une pension. .

      Séance du mardi 8 juin 1790, au soir

      page 147
      Speaker: De Pardieu
      ...de Beaumont-lès-Lo-magne, qui fait à la nation le dou patriotique des impositions ides... (Adresse de ^municipalité de Beaumont-lès-Lo-magne, qui fait à la nation le dou patriotique des impositions ides ci-devant privil^iés, pour âes six derniers mois de ill89.
      Speaker: De Pardieu
      ...la ville»de Bordeaux, qui font don à la nation de xieux contrats au principal de 1,920... Adresse des maîtres écrivains de la ville»de Bordeaux, qui font don à la nation de xieux contrats au principal de 1,920 livres, formant, avec les intérêts échus, da^somme de £,136 livres.

      Séance du mardi 8 juin 1790, au soir

      page 148
      Speaker: De Pardieu
      ...té déclarés être à la disposition de la nation; tifs aux fonds qui ont été déclarés être à la disposition de la nation;

      Séance du mardi 8 juin 1790, au soir

      page 150
      ...mis et dû mettre à la disposition de la nation tous les biens ecclésiastiques^ uni-éta... 7° 1J serait inconcevable que lorsque l'Assemblée nationalea mis et dû mettre à la disposition de la nation tous les biens ecclésiastiques^ uni-établissement religieux, doté1 de bien® ecclésias;-tiques, les conservât. On pourra...
    • Séance du mercredi 9 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 154
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ... enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du ... ...onsacrée par l'Esprit-Saint, semblaient n'avoir qu'un cœur et qu'une âme; tandis enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du martyre, on put compter sur les élections du peuple, on put confier le choix des...
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ...ir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ? ...'a bien saisi, en confiant aux électeurs des départements, un choix qui doit avoir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ?

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 158
      Speaker: Le Président
      ... la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l... ...conomie,-et ^considération des dépenses qu'exigent l'éclat du trône français, et la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l'Assemblée 'nationale pour qu'elle fitfâtelle-même l'état de ma maison ; mais je...

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 159
      Speaker: Le Président
      ... doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intére... ...t son auguste mère soit rendu préeis par la fixation de son douaire : il me sera doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intéresse aussi essentiellement mon bonheur.
      Speaker: Barnave
      ...e d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec tra... Il ne,s'agU,ren ce moment, que d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec transport aux sentiments que Sa Majesté exprime; mais je crois que ce serait mal ju...
      Speaker: De Clermont-Tonnerre
      ...e roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions- ...i tend à replacer encore sous les yeux du roi l'objet en question pst inutile. Le roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions-
    • Séance du 14 lundi juin 1790

      - search term matches: (4)

      Séance du 14 lundi juin 1790

      page 214
      Speaker: Le Président
      ... liberté pour la porter au temple de la nation, où elle resterait déposée ; et désorma... ...rères d'armes, je m'empresserais d'élever cette image chérie sur le pavois de la liberté pour la porter au temple de la nation, où elle resterait déposée ; et désormais le meilleur des pères serait présent àux yeux de ses enfanté aussi sodvent qu...

      Séance du 14 lundi juin 1790

      page 215
      Speaker: Prieur
      ... ont promis et juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi. Tous sont disposés...
      ...çais, ils regardent comme ennemis de la nation cetix qui, pàr des écrits, des complots...
      ...nce dë leur entière soumission sur l'autel du Dieu qui punit les parjures ; toUs ont promis et juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi. Tous sont disposés à soutenir jusqu'à l'effusion de leUr sang la Constitution dii royaume, fruit d...
      ... glorieux travaux ; et, à l'exemple de la commune dë Sézanne et de Vitry-le-Français, ils regardent comme ennemis de la nation cetix qui, pàr des écrits, des complots, des protestations, cherchent à soulever les peuples. Les décrets émanés du sei...

      Séance du 14 lundi juin 1790

      page 218
      Speaker: Martineau
      ...e qui lui est donné, d'être fidèle à la nation, à la loi ët au roi, et de maintenir de... ... et du clergé, le serment solennel dejeiller ayec soin sur les fidèles du diocèse qui lui est donné, d'être fidèle à la nation, à la loi ët au roi, et de maintenir de toUt sbii pouvoir là Constitution dé^ crétée par l'Assemblée nationale, ët acce...
    • Séance du mardi 15 juin 1790, au soir

      - search term matches: (6)

      Séance du mardi 15 juin 1790, au soir

      page 227
      Speaker: Le baron de Jessé
      ...répétons le serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi que nous n'avons ja... ...de la Fère : % C'est toujours, disent-ils, avec un noble enthousiasme, que nous répétons le serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi que nous n'avons jamais cessé un instant d'aimer, d'être liés de cœur et de force avec les citoyens...
      Speaker: La Réveillère de Lépeaux
      ...rononcer le serment d'être fidèles à la nation, a la loi et au roi, serment qui est de... ...bégayer dès leur enfance les noms de Dieu, de Frère et de Patrie ; faites-leur prononcer le serment d'être fidèles à la nation, a la loi et au roi, serment qui est devenu lé cri de tout Français citoyen.

      Séance du mardi 15 juin 1790, au soir

      page 228
      Speaker: La Réveillère de Lépeaux
      Fidèles à Dieu, à la nation, à la loi et au roi ; amis de l'ordre, ... Fidèles à Dieu, à la nation, à la loi et au roi ; amis de l'ordre, de la justice et la paix ; tendres et bienfaisants pour nos frères ; soumis à to...
      Speaker: Cortois de Balore
      ...périté des augustes représentants de la nation, je viens déposer dans le sanctuaire de... ...ligieux de la Trappe qui ne cessent de lever les mains vers le ciel pour la prospérité des augustes représentants de la nation, je viens déposer dans le sanctuaire de la vérité les respectueux sentiments et les hommages qui leur sont inspirés par...
      Speaker: Le Président
      M. Petit de Goupray offre à la nation le portrait du docteur Francklin. M. Petit de Goupray offre à la nation le portrait du docteur Francklin.
      Speaker: Le Président
      ...té est un sujet d'affliction pour toute nation généreuse et libre vous assure qu'elle ... ...ssemblée nationale a prouvé que la mort d'un grand homme et d'un ami de la liberté est un sujet d'affliction pour toute nation généreuse et libre vous assure qu'elle reçoit avec satisfaction l'image respectable de l'homme qui alluma la première é...
    • Séance du mercredi 16 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 233
      Speaker: Cochelet
      Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opin... Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opinion publique; par conséquent, ils ne sauraient recevoir trop d'adhésions à leurs...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 235
      Speaker: Martineau
      ...s les a appelés, seront défrayés par la nation. » peuples les a appelés, seront défrayés par la nation. »

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 237
      Speaker: De Cazalès
      ...générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de re... ...ue devant ses fidèles n'oserait en faire un scandaleux usage, vous doterez avec générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de représenter. Je conclus à ce que tous les évêques n'aient pas moins de 20,000 livr...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 238
      Speaker: Le marquis de Foucault
      ... clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du...
      ... a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais...
      ...orde, je la prie de se rappeler qu'à l'époque où elle a décrété que les biens du clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du peuple. Le comité aurait du prouver à tous les Français que vous voulez faire u...
      ...n adopte le décret que je vais proposer ; « Les biens du clergé, que l'Assemblée a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais du culte et de ses ministres... » (On rappelle à Vordre du jour,) Je Suis excel...
    • Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      page 27
      Speaker: L'abbé Gouttes
      ...ff, qui lui adjuge, âû prfiiudlcé de la nation, les biens du prieuré d'Âtithiê. Raff, qui lui adjuge, âû prfiiudlcé de la nation, les biens du prieuré d'Âtithiê.
      Speaker: Belzais de Courménil
      ...pat laquelle il déclare abandonner a la nation les deux seuls bénéfices dont il sqîi p... ...é sieur Béhoîi Boulet, prêtre: âê Paris, écrit à VAss'emblèê là leltrè suivante pat laquelle il déclare abandonner a la nation les deux seuls bénéfices dont il sqîi pourvu, :
      Speaker: Belzais de Courménil
      ...andon qu'il fait par les présentes à la nation, des deux modiques bénéfices qu'il poss... Le soussigné à'estimera trop heureux si* par l'abandon qu'il fait par les présentes à la nation, des deux modiques bénéfices qu'il possède, il peut être de quelque utilité à la patrie et encourager, par son exemple,...

      Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      page 30
      Speaker: Fréteau
      ...ions, il faut yiyre pur l^s capitaux de nation, au lieu de vivre sur le produit des co... ...ropriétaires les vingtièmes, et .quanu les privilégiés sçnt as^uieUjsanx impositions, il faut yiyre pur l^s capitaux de nation, au lieu de vivre sur le produit des contributions ?
      Speaker: Regnaud
      ...Saint-Jean-d'Angely). il est bou que la nation connaisse les motifs qui nous détermine... (de Saint-Jean-d'Angely). il est bou que la nation connaisse les motifs qui nous déterminent à faire le service sur les capitaux et non sur les revenus; nous avons états ...
    • Séance du samedi 19 juin, au soir

      - search term matches: (16)

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 371
      Speaker: Le vicomte de Noailles
      ... faire parvenir aux représentants de la nation l'expression de nos sentiments, ainsi q... ...es principes de justice et d'humanité qui les caractérisent. Nous vous prions de faire parvenir aux représentants de la nation l'expression de nos sentiments, ainsi que ceux de notre chef et de nos officiers. »
      Speaker: Camus
      ...u'à ce moment sans récompense. C'est la nation qui en réclame une pour eux aujourd'hui... ... excite la plus vive admiration : cependant ces braves citoyens sont restés jusqu'à ce moment sans récompense. C'est la nation qui en réclame une pour eux aujourd'hui : leurs pertes et leurs blessures ne sont rien, pourvu qu'ils puissent jouir de...
      Speaker: Camus
      ...e, et voulant leur donner, au nom de la nation, un témoignage public de la reconnaissa... ... d'une juste admiration pour l'héroïque intrépidité des vainqueurs de/la Bastille, et voulant leur donner, au nom de la nation, un témoignage public de la reconnaissance qui est due à ceux qui ont exposé et sacrifié leur vie pour secouer le joug ...
      Speaker: Camus
      ...ment complets, suivant l'uniforme de la nation ; que sur le canon du fusil, ainsi que ...
      ... du sabre il sera gravé l'écusson de la nation, avec la mention que ces armes ont été données par la nation à tel, vainqueur de la Bastille, et que...
      ...leur service et la reconnaissance de la nation, et que, dans tous les actes qu'ils pas...
      ...n des vainqueurs de la Bastille en état de porter les armes, un habit et un armement complets, suivant l'uniforme de la nation ; que sur le canon du fusil, ainsi que sur la lame du sabre il sera gravé l'écusson de la nation, avec la mention que ces armes ont été données par la nation à tel, vainqueur de la Bastille, et que sur l'habit, il sera appliqué, soit sur le bras gauche, soit à côté du revers g...
      ...é à chacun desdits vainqueurs de la Bastille un brevet honorable, pour exprimer leur service et la reconnaissance de la nation, et que, dans tous les actes qu'ils passeront il leur sera permis de prendre le titre de vainqueurs de la Bastille;
      Speaker: Camus
      ...s vainqueurs de la Bastille auxquels la nation doit des gratifications pécuniaires, et... « L'Assemblée nationale se réserve de prendre en considération l'état de ceux des vainqueurs de la Bastille auxquels la nation doit des gratifications pécuniaires, et elle les leur distribuera aussitôt qu'elle aura fixé les règles d'après lesquel...
      Speaker: Camus
      ...nqueurs, sera déposé aux Archives de la nation , pour y conserver à perpétuité la mémo... ...ésidé à leurs opérations et qui sont compris dans le présent décret avec les vainqueurs, sera déposé aux Archives de la nation , pour y conserver à perpétuité la mémoire de leur nom, et pour servir ae base à la distribution des récompenses honora...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 372
      Speaker: Camus
      ...agés de vivre ou de mourir fidèles à la nation, à la loi et au roi. » ... souffrez que nous déposions en yos mains l'acte par lequel nous nous sommes engagés de vivre ou de mourir fidèles à la nation, à la loi et au roi. »
      Speaker: Camus
      ...hentique. En jurant d'être fidèles à la nation, nous nous sommes engagés de surveiller... ... du royaume sera constamment défendue; nous en avons fait le serment le plus authentique. En jurant d'être fidèles à la nation, nous nous sommes engagés de surveiller sans cesse ses ennemis déjà terrassés; en jurant d'être fidèles à la loi, nous ...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 373
      Speaker: Le Président
      ...es, on croyait si léger, que les autres nations, en rendant justice à son amabilité, cr... partout ce peuple, que, naguères, on croyait si léger, que les autres nations, en rendant justice à son amabilité, croyaient si peu susceptible d'énergie, ce peuple, dis-je, a prouvé que la liberté...
      Speaker: De Cloots,du Val-de-Grâce
      ...x despotes, et de justes espérances aux nations asservies. ...l'union des enfants de la France, ce tableau ravissant donne des soucis amers aux despotes, et de justes espérances aux nations asservies.
      Speaker: De Cloots,du Val-de-Grâce
      ...d nous leur apprendrons que la première nation de l'Europe, en rassemblant ses bannièr... ...e leçon pour les despotes ! quelle consolation pour les peuples infortunés, quand nous leur apprendrons que la première nation de l'Europe, en rassemblant ses bannières, nous a donné le signal du bonheur de la France et des deux mondes!
      Speaker: Le Président
      ...ers entier que les progrès que fait une nation dans la philosophie et dans la connaiss...
      ...rtiennent également à toutes les autres nations. Il est dans les fastes du monde des ép...
      « Messieurs, vous venez prouver aujourd'hui à l'Univers entier que les progrès que fait une nation dans la philosophie et dans la connaissance des droits de l'homme, appartiennent également à toutes les autres nations. Il est dans les fastes du monde des époques qui influent sur le bonheur ou le malheur de toutes les parties du globe ;...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 374
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...les plus fermes appuis des droits de la nation, sont enchaînées, comme les images de p... ...provinces, dont les députés ont toujours été comptés dans cette Assemblée parmi les plus fermes appuis des droits de la nation, sont enchaînées, comme les images de peuples tributaires, aux pieds de;la statue de Louis XIV : souffrirons-nous, Mess...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 375
      Speaker: L'abbé Maury
      ...onnait une idée de la philosophie de la nation. Parlez de quelqu'un en Allemagne, on v... ...n auteur avait bien raison quand il a dit que la première question d'un peuple donnait une idée de la philosophie de la nation. Parlez de quelqu'un en Allemagne, on vous demandé s'il entre au chapitre; en France, quelle place il occupe à la cour;...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 377
      Speaker: L'abbé Maury
      célèbres dans la nation par leur noblesse.....Je célèbres dans la nation par leur noblesse.....Je

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 380
      ...roit d'attendre des représentants de la nation entre les mains desquels je le prêtais.... ...mon pouvoir, je l'ai fait, ce serment, avec la franchise que j'avais également droit d'attendre des représentants de la nation entre les mains desquels je le prêtais. Il s'agissait alors de reconnaître des principes conservateurs des propriétés, ...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 381
      ...nt toujours animés du même zèle pour la nation à laquelle cette' suppression, loin d'ê... leurs descendants seront toujours animés du même zèle pour la nation à laquelle cette' suppression, loin d'être utile, pourrait même être nuisible.

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 382
      ...ans l'Assemblée des représentants de la nation les vœux que vous m'avez chargé d'y tra... ...ts de la province ; je n'ai laissé échapper aucune occasion de faire consigner dans l'Assemblée des représentants de la nation les vœux que vous m'avez chargé d'y transmettre.

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 383
      ...stiques seraient à la disposition de la nation, j'ai demandé qu'il y fût ajouté : sous... Le 2 novembre, lorsqu'il fût proposé de décréter que les biens ecclésiastiques seraient à la disposition de la nation, j'ai demandé qu'il y fût ajouté : sous la surveillance et l'instruction des provinces (4).

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 384
      ...aix et la guerre avec le concours de la nation, sans laquelle il ne pouvait continuer ... ...t de la dignité de la monarchie française, que le roi eût le droit de faire la paix et la guerre avec le concours de la nation, sans laquelle il ne pouvait continuer la guerre, puisque d'elle ou de ses représentants

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 386
      ...rêts à se soumettre au vœu commun de la nation lorsqu'il sera manifesté dans une nouve... ...ntés de faire individuellement quelques réserves pour leurs commettants, étant prêts à se soumettre au vœu commun de la nation lorsqu'il sera manifesté dans une nouvelle législature. Ils ne se sont réunis que pour la défense de la religion de leu...
      ...ogative, ni aux rois de France, ni à la nation française, elle l'avait apportée, il y ... Je suis né gentilhomme, ma famille ne devait cette prérogative, ni aux rois de France, ni à la nation française, elle l'avait apportée, il y a cinquante ans, de Florence, à une époque où la plus grande partie de la nobles...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 387
      ...s a été ouverte à tous les Français, la nation a gagné, sans doute, à la destruction d... Lorsque la carrière des charges et des emplois a été ouverte à tous les Français, la nation a gagné, sans doute, à la destruction des barrières qui bornaient ses espérances et son ambition, et qui circonscrivaie...
      ...le peuple, cette nombreuse partie de la nation, a quelque intérêt aux dispositions de ... ...atif aux titres, aux noms et aux armoiries? 11 faut, pour en juger, examiner si le peuple, cette nombreuse partie de la nation, a quelque intérêt aux dispositions de la nouvelle loi. On ne l'aperçoit point ; car ce n'est pas lui qui peut être jal...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 388
      ...itres encore en honneur chez les autres nations, seront toujours un bien dont l'hérédit... ...des frontières de l'Empire : ainsi les titres qui constituent la noblesse, ces titres encore en honneur chez les autres nations, seront toujours un bien dont l'hérédité paraîtra précieuse ; et cette hérédité, considérée d'une manière générale, auc...

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 389
      ... qui ne peut jamais signifier, chez une nation civilisée et dans une société déjà subs... ...eut-être le risque d'égarer le peuple sur le véritable sens de ce mot : égalité, qui ne peut jamais signifier, chez une nation civilisée et dans une société déjà subsistante, égalité de rang ou de propriété. La diversité des travaux et des foncti...
    • Séance du lundi 21 juin 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 21 juin 1790

      page 398
      Speaker: Martineau
      ...us offices ecclésiastiques payés par la nation, les fruits du traitement qui y est att... « Art. 12. Pendant la vacance des évêchés, des cures et de tous offices ecclésiastiques payés par la nation, les fruits du traitement qui y est attaché, seront versés ou resteront dans la caisse du district pour subvenir aux dé...
      ...ne prélat, dont la générosité envers la nationne peut être suspecte, assigner aux vicair... ...de celles des curés les moins partagés? J'ai entendu, dans notre tribune, un jeune prélat, dont la générosité envers la nationne peut être suspecte, assigner aux vicaires, pour leur portion congrue,la somme de 600 livres. 11 tient sans doute à l'an...

      Séance du lundi 21 juin 1790

      page 400
      Speaker: Le Président
      ...icaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaire... ...nistrative du district, laissera à leur choix, s'il y a lieu, ou de prendre un vicaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaires, ou de se retirer avec une pension égale au traitement qui aurait été fourni a...
    • Séance du jeudi 24 juin 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du jeudi 24 juin 1790

      page 453
      Speaker: D'Eymard
      ...ité a été de tout temps l'apanage de la nation française. A la suite du décret rendu l...
      ...juste et sévère envers ses membres, une nation libre peut être quelquefois libérale en...
      ...re de l'Assemblée nationale d'être juste, même dans tous les détails. La générosité a été de tout temps l'apanage de la nation française. A la suite du décret rendu le 5 janvier, sur les bé-néticiers absents du royaume, on a excepté les bénéficie...
      ...nution du traitement soit adoucie en faveur des bénéficiers étrangers. Toujours juste et sévère envers ses membres, une nation libre peut être quelquefois libérale envers les individus qui lui sont étrangers. Ils ne pourraient trouver une compens...
    • Séance du vendredi 25 juin 1790

      - search term matches: (27)

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 454
      Speaker: Vernier
      ...es dettes soient déclarées dettes de la nation. ...oient remboursés, non à raison des intérêts, mais à raison du capital ; 2° que ses dettes soient déclarées dettes de la nation.

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 457
      Speaker: L'abbé Maury
      .... Je demande si les représentants de la nation doivent ...es s'emparent de vos biens, et que vous leur donniez plus d'une de vos provinces. Je demande si les représentants de la nation doivent
      Speaker: L'abbé Maury
      ...histoire du monde offre l'exemple d'une nation qui ait rempli d'une manière plus illus... protéger les usuriers de la ville de Genève ; je demande si l'histoire du monde offre l'exemple d'une nation qui ait rempli d'une manière plus illusoire ses traités avec nous.
      Speaker: L'abbé Maury
      On craint que les représentants de la nation ne détruisent tous ces contrats de tren...
      ...ous mériterions la reconnaissance de la nation, en abandonnant des biens immenses à de...
      ... trompe; et quand un représentant de la nation a le courage de vous le dire, on l'écou...
      On craint que les représentants de la nation ne détruisent tous ces contrats de trente têtes. Je demande si nous mériterions la reconnaissance de la nation, en abandonnant des biens immenses à des étrangers, au lieu-de les rembourser en annuités avec l'intérêt de ces biens? ...
      ... 10 en France ; dans dix ans vous pouvez être libéré avec les étrangers. On vous trompe; et quand un représentant de la nation a le courage de vous le dire, on l'écoute avec prévention.

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 458
      Speaker: Malouet
      ...ers ont pour gage les biens de toute la nation. ...nats seront admis de préférence aux porteurs des créances constituées. Ces derniers ont pour gage les biens de toute la nation.

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 459
      Speaker: Voidel
      ...onne. Comme membre de l'Assemblée de la nation, il est dans un appartement de l'hôtel ... ...est fait au prisonnier répond, autant qu'il est en nous, à la dignité de sa personne. Comme membre de l'Assemblée de la nation, il est dans un appartement de l'hôtel de ville, gardé nuit et jour par un piquet de nos légions patriotiques, entre le...

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 460
      Speaker: Voidel
      ...l'inviolabilité d'un représentant de la nation ? Jusqu'où s'étend l'inviolabilité d'un représentant de la nation ?

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 461
      Speaker: Voidel
      immédiate de la nation qui les a honorés de sa confiance, se l...
      ...rgie de leur patriotisme : que si cette nation les a couverts de l'inviolabilité comme...
      ...s et non des atteintes de la loi que Ja nation doit garantir ses mandataires.
      immédiate de la nation qui les a honorés de sa confiance, se livrer à toute l'activité de leur zèle, à toute l'énergie de leur patriotisme : que si cette nation les a couverts de l'inviolabilité comme d'une égide redoutable, contre les sourdes manœuvres de l'injustice et de la ve...
      ...d à sa conscience avec son innocence ou ses forfaits. C'est des crimes des hommes et non des atteintes de la loi que Ja nation doit garantir ses mandataires.
      Speaker: Voidel
      ...es faits justificatifs. L'intérêt de la nation, celui de l'accusé, tout semble vous fa... ...délit, s'il existe ; de l'autre, la facilité pour l'accusé d'établir la preuve des faits justificatifs. L'intérêt de la nation, celui de l'accusé, tout semble vous faire une loi de confier à la municipalité de Toulouse la suite de l'instruction.
      Speaker: Voidel
      ...hàtelet, du jugement des crimes de lèse-nation. Ainsi, d'accord avec tous vos décrets,... ... ne convenait pas de diviser l'attribution que vous avez précédemment faite au Chàtelet, du jugement des crimes de lèse-nation. Ainsi, d'accord avec tous vos décrets, dans cette chaîne d'événements, fruits trop Ordinaires des révolutions, vous co...

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 462
      Speaker: Garat
      ...rappe un citoyen, un représentant de la nation. Si vous daignez fixer un instant votre... ...n'y a de témoins que le dénonciateur, survient un décret de prise de corps qui frappe un citoyen, un représentant de la nation. Si vous daignez fixer un instant votre attention sur ces dispositions, vous devez être frappés de leur grossières invr...
      Speaker: Robespierre
      ...trec, ou plutôt des représentants de la nation, les premiers principes du droit public...
      ... avis préalable des représentants de la nation, décréter et juger un député. Qu'est-ce...
      ... au-dessus du corps représentatif de la nation ; qu'aucun corps ne peut décider des de...
      ...larer coupables les représentants de la nation ? Si l'on répond affirmativement, il es...
      ... l'indépendance de3 représentants de la nation n'existe plus..."(Il s'élève des murmur...
      Je viens invoquer en faveur de M. de Lautrec, ou plutôt des représentants de la nation, les premiers principes du droit public, sur lesquels repose la liberté et l'intérêt national. Je n'examinerai pas les ...
      ...ifice de la liberté publique, de supposer qu'un tribunal quelconque puisse, sans avis préalable des représentants de la nation, décréter et juger un député. Qu'est-ce que l'inviolabilité ? Ce n'est point un privilège, et cependant c'est quelque c...
      ...mun des autres citoyens. 11 est de principe qu'aucune puissance ne doit s'élever au-dessus du corps représentatif de la nation ; qu'aucun corps ne peut décider des destinées des représentants.... Mais, dira-t-on, s'ils sont coupables, ils doivent...
      ...faut réduire la question à ce point : Peut-il exister un tribunal qui puisse déclarer coupables les représentants de la nation ? Si l'on répond affirmativement, il est évident que ce tribunal sera l'arbitre de leur destinée. S'il ne peut décider ...
      ...urra avec des formes et par des jugements iniques ; et l'inviolabilité détruite, l'indépendance de3 représentants de la nation n'existe plus..."(Il s'élève des murmures.)
      Speaker: Robespierre
      Pour que les représentants de la nation jouissent de l'inviolabilité, il faut q... Pour que les représentants de la nation jouissent de l'inviolabilité, il faut qu'ils ne puissent être attaqués par aucun pou*" voir particulier ; aucune décisi...

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 463
      Speaker: Robespierre
      ...uvoir supérieur aux représentants de la nation, c'est la nation elle-même. Si elle pouvait se rassemble...
      ...oit déclaré qu'aucun représentant de la nation ne peut être poursuivi dans un tribunal...
      ...ouvoir égal à eux, et il n'y a point de pouvoir de cette nature. Il existe un pouvoir supérieur aux représentants de la nation, c'est la nation elle-même. Si elle pouvait se rassembler en corps, elle serait leur véritable juge... Si vous ne consacrez ces principe...
      ...dépendance et de liberté, ne sont plus que des chimères. Je conclus à ce qu'il soit déclaré qu'aucun représentant de la nation ne peut être poursuivi dans un tribunal, à moins qu'il ne soit intervenu uu acte du Corps législatif qui déclare qu'il ...
      Speaker: Pétion
      ...er le délit par les représentants de la nation. La conclusion de M. Robespierre a écar... ...ouble dans la délibération, c'est qu'on a pu soupçonner l'intention de faire juger le délit par les représentants de la nation. La conclusion de M. Robespierre a écarté cette idée. L'Assemblée, qui a le droit de décider s'il y a lieu à accusation...
      Speaker: Viguier
      ...nt pas sa qualité de représentant de la nation. M. de Lautrec est député de Castres, e... ...r du roi; s'ils pouvaient refuser de décréter M. de Lautrec ? Ils ne connaissaient pas sa qualité de représentant de la nation. M. de Lautrec est député de Castres, et non de Toulouse, comme on a paru vouloir l'insinuer ; les officiers municipaux...
      Speaker: Bailly
      ...a commune et déposés aux archives de la nation, convoqués en assemblée générale dans l... ...tille, reconnus dans les procès-verbaux de vérification faits de l'autorité de la commune et déposés aux archives de la nation, convoqués en assemblée générale dans l'église des Quinze-Vingts, et présidés par M. le maire, assistés de leurs commis...
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 showing 10 of 24 results view all
    • Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 167
      Speaker: Merlin
      ...'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait li...
      ...si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler s...
      Il n'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait lignager, dans la vente qui va s'ouvrir des biens qu'elle a à sa disposition; mais si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler ses intérêts de la manière la plus utile pour elle i et ce serait manquer à votre...
    • Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 211
      ... de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 li... ...t que les habitants, en sus de leur contribution patriotique, montant à la somme de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 livres qui leur sont dus par l'Etat depuis près de onze ans pour les offices des a...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 215
      Speaker: De Vismes
      ...u profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la... ...rotection peut-il subsister désormais, soit au profit du concessionnaire, soit au profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la suppression doit-elle s'opérer sans aucune indemnité pour ie concessionnaire?

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 216
      Speaker: De Vismes
      ... de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit. ...t une émanation : car la justice d'abord l'exige ainsi, et l'intérêt particulier de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit.

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 217
      Speaker: De Vismes
      ...emps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a... ... point, Messieurs, de la tolérance religieuse de laquelle ont joui de tous les temps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a pu devenir l'objet d'un trafic honteux. Un zèle malentendu a souvent égaré nos ...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 219
      Speaker: Merlin
      ...emnités qui pourraient être dues par la nation ...s ou par des particuliers; sauf à statuer, ainsi qu'il appartiendra, sur les indemnités qui pourraient être dues par la nation
    • Séance du mercredi 21 juillet 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 223
      Speaker: Lebrun
      ...re, et cette impossibilité est pour une nation juste un grand obstacle, le plus grand ... Cette finance, il serait impossible de la rendre, et cette impossibilité est pour une nation juste un grand obstacle, le plus grand de tous les obstacles à leur suppression.
      Speaker: Lebrun
      ... point de garantie pareille, ni pour la nation, ni pour ses créanciers. Un administrat... Mais, dans tout autre système, il n'est point de garantie pareille, ni pour la nation, ni pour ses créanciers. Un administrateur, des commis, des bureaux, toutes les surveillances possibles ne donneront po...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 224
      Speaker: Lebrun
      ...eux-mêmes à ce ministre qui répond à la nation. ...urs nécessaires, qui ne soient pas tout à fait dans ses mains, et qui répondent eux-mêmes à ce ministre qui répond à la nation.

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 226
      Speaker: Lebrun
      ...aqtiélle lin Corps qui ne serait paS là nation, qui ne Serait pas le souverain, pourra... Toute Constitution serait absurde dans iaqtiélle lin Corps qui ne serait paS là nation, qui ne Serait pas le souverain, pourrait soumettre à sa Censure le dépositaire de l'autorité et jtier les dépenses qu'...
      Speaker: Lebrun
      ...blir, tant de terrains appartenant à la nation à distribuer ! *.. ...es richesses, et il y avait, au milieu mèmë de la France, tant de colonies à établir, tant de terrains appartenant à la nation à distribuer ! *..

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 229
      Speaker: Le Président
      ...et au bonheur non seulement de ces deux nations, mais môme du monde entier ...rmonie qui règne actuellement entre eux, et qui est si essentielle à la liberté et au bonheur non seulement de ces deux nations, mais môme du monde entier
      Speaker: De Foucault
      ...nale. Je ne crois pas non plus que deux nations malheureusement rivales. (Non.... 1 s'é... ...société particulière puisse se mettre en correspondance avec une Assemblée nationale. Je ne crois pas non plus que deux nations malheureusement rivales. (Non.... 1 s'écrie-t-on dans une grande partie de la salle.) Je ne crois pas, je le répète, qu...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 237
      La nation française a, dans ce moment, deux sorte... La nation française a, dans ce moment, deux sortes de recettes : depuis que l'Assemblée nationale a décrété quelesdomaines nation...
      ...e, elles appartiennent toutes deux à la nation, puisque l'une provient de l'aliénation... ...dre,dans le même réservoir, le produit de ces deux sources de richesse; sausdoute, elles appartiennent toutes deux à la nation, puisque l'une provient de l'aliénation de ses domaines, et des efforts extraordinaires qu'elle s'est commandés pour le...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 238
      ...produit des impôts dans le Trésor de la nation, de veiller à l'exactitude des rentrées... Il est également du dëvdir du pouvoir éxêcutif de recueillir le produit des impôts dans le Trésor de la nation, de veiller à l'exactitude des rentrées, de presser les recouvrements tardifs, et de lëvêr les obstacles de tout gënre ...
      ...l est au devoir des représentants de la nation de Surveiller toutes ses opérations ave... ...s que le pouvoir exécutif agit ainsi dans la direction qui lui a été imprimée, il est au devoir des représentants de la nation de Surveiller toutes ses opérations avec une infatigable, vigilance, et d'exercer avec sévérité les droits, de la respo...
      ...me à voir tous les revenus d'une grande nation, concentrés dans uh seul point, se régi... ...épenses ; l'extrême simplicité de cette idee a quelque cho§e de séduisant. On aime à voir tous les revenus d'une grande nation, concentrés dans uh seul point, se régir et se distribuer comme un particulier distribue et régit les fonds qui compose...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 239
      ...ë, sûr les itttériëufëS de la quelle la nation n'a pas de surveillance, suffirait pour... Là CdrrespohdaUCe seule àVec là caiase de la liste CiVîlë, sûr les itttériëufëS de la quelle la nation n'a pas de surveillance, suffirait pour embrouiller toilië la comptabilité.
      ...iste civile, et les représentants de la nation né pou-vatit jàthais faire Vérifier cèt... ...nt pas le droit d'exiger les bordereaux des payements journaliers faits par la liste civile, et les représentants de la nation né pou-vatit jàthais faire Vérifier cèttte caisse puretheut royale, sa correspondance avec la caisse des re-
      ...s intérêts de là dette publique; car la nation, ddttt la bonne foi n'est pas diffêreht... ...partements. Mais à là tête dé dës dépenses, il convient de placer le pavement des intérêts de là dette publique; car la nation, ddttt la bonne foi n'est pas diffêrehte de celle des partiëuliers, n'a de revenus disponibles qu'après s'être acquitté...
      ...n peu d'instants dans les comptes de la nation : le remboursement du capital de cette ... Les intérêts dè la dette publique ttbn coûstitUéé fie figureront quë bien peu d'instants dans les comptes de la nation : le remboursement du capital de cette dette, décrété par l'Assemblée nationale, et assigné sur le produit de la vente ...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 240
      ...étaire, par lequel il semblerait que la nation appartînt à ses fonctionnaires, et non pas les fonctionnaires à la nation, et ce système proscrit n'a même plus d... ...e; il a déjà rélégué, parmi les erreurs de l'ancien régime, ce langage de propriétaire, par lequel il semblerait que la nation appartînt à ses fonctionnaires, et non pas les fonctionnaires à la nation, et ce système proscrit n'a même plus de défenseurs.
      ... produit de la vente des domaines de la nation. Ces capitaux produisent des intérêts a... ... sagesse en a indiqué les moyens, en assignante l'extinction de ces capitaux, le produit de la vente des domaines de la nation. Ces capitaux produisent des intérêts aux parties qui les ont fournis, ils leur procurent en outre un traitement: rembo...
      La nation a assez prouvé qu'elle ne regardait pas... La nation a assez prouvé qu'elle ne regardait pas la vénalité comme une caution suffisante de fa capacité des fonctionnaires publ...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 241
      ...s, regarde ces énormes avances, dont la nation paye l'intérêt aux financiers, bien moi... ...ui des cautionnements; car si l'Assemblée, persistant dans ses précédents décrets, regarde ces énormes avances, dont la nation paye l'intérêt aux financiers, bien moins comme un gage qui les attache à son service, que comme un lien qui l'asservit...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 242
      ... public, unique dépôt des revenus de la nation, ne renverra plus à quarante payeurs l'... ...s, et qu'ils en attendent de vous la réformation. Tous s'attendent que le Trésor public, unique dépôt des revenus de la nation, ne renverra plus à quarante payeurs l'acquittement journalier des intérêts de la Dette publique, et tous se promettent...
      ...taire de la plus haute confiance qu'une nation ait jamais accordée à ses représentants... L'Assemblée nationale, dépositaire de la plus haute confiance qu'une nation ait jamais accordée à ses représentants, ne peut y répondre qu'en cherchant, dans tous ses travaux, à s'approcher de la...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 243
      ... débarrassera, plus que toute autre, la nation, des abus de la comptabilité actuelle. ... ...emblée nationale ne dédaignera pas une mesure si utile, au crédit public, et qui débarrassera, plus que toute autre, la nation, des abus de la comptabilité actuelle. Celle des payeurs des rentes offre chaque année plus de cent volumes in-folio mi...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 244
      . Toutes les dépenses de la nation seront faites, soit en masse, soit en d... . Toutes les dépenses de la nation seront faites, soit en masse, soit en détail, par une seule et même caisse, qui sera appelée caisse des dépenses nation...
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (13)

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 35
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ... avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune... ... ayant vingt-six ans de services, a éu fës cfieyeux et les oreilles coupés* pour avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune pFeove légale de ces faits, mais qûe, vu leur importance, il demande^ le renvoi...

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 37
      Speaker: De Custine
      ...ui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn. ...se considérable : je crois qu'avec 18 millions on pourrait contenter toUs ceux qui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn.
      Speaker: D'Ambly
      ...e suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas ... ...sur leur traitement ; vous ne leur ôterez rien non plus; en vérité, Messieurs, je suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas assez pour les pensionnaires de l'Etat.
      Speaker: Palasne de Champeaux
      ...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix d... et leur d'uréë méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix des sacrifices qu'ils.ont faits à l'utilité publique. »
      Speaker: Regnaud
      Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naiss... Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve^en^ défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fa...
      Speaker: Palasne
      ... a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la natur... ...ré sa patrie, ou qui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses honorifiques, ou pécuni...
      Speaker: Le Chapelier
      ...es des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou c(ui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publiques des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services^ prétendre à des récompenses. »

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 38
      Speaker: Palasne
      ... et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ort dans le cours de son service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: De Noailles
      ...rir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonction...
      ... ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.
      ...s commande, j'y acquiesce. Quant aux autres dispositions, je crois que c'est ouvrir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonctionnaires d'une manière honnête. Il ne me paraît point juste de payer deux fois les...
      ...onnairevpublic, une fois retiré, ne se mettra plus en peine ni de sa femme ni de ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 39
      Speaker: Fréteau
      ...es enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ans le cours de 6on service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: Palasne
      ...our la liquidation des créanciers de la nation. » ...ans la classe des dettes de l'Etat, et soumis aux. règles qui seront décrétées pour la liquidation des créanciers de la nation. »
      Speaker: Fréteau
      ...ants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services... ...l'article ainsi limité, car le roi doit se borner à encourager les talents naissants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services publics.
      Speaker: De Noailles
      ...x Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les... La question de savoir si l'on défendra aux Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les officiers français qui vont s'instruire au service des autres puissances savent...
    • Séance du vendredi 23 juillet 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 23 juillet 1790

      page 301
      Speaker: Irland de Basoges
      ...rs, encenser votre ouvrage : c'est à la nation, rendue au calme et à la réflexion, à l... Je ne viens point, Messieurs, encenser votre ouvrage : c'est à la nation, rendue au calme et à la réflexion, à le juger; le roi n'a rien négligé pour seconder la volonté que vous avez eue de f...
      Speaker: Irland de Basoges
      ...e l'avaient-elles pas reçu plutôt de la nation même, des États généraux? Et lorsque, l... ...naient à la législation et à l'administration ? Mais: l'avaient-eUes usurpée ? Ne l'avaient-elles pas reçu plutôt de la nation même, des États généraux? Et lorsque, loin de l'accorder aux nouveaux tribunaux d'ap-
      Speaker: Irland de Basoges
      pel, la nation, par votre organe, prononce qu'ils y se... pel, la nation, par votre organe, prononce qu'ils y seront totalement étrangers; lorsqu'elle les environne d'autant de surveillants, c...

      Séance du vendredi 23 juillet 1790

      page 308
      Speaker: Mougins de Roquefort
      ...s grands corps qui étaient tout dans la nation, et pour lesquels la nation n'était rien. En adoptant le projet de ... ...ut ce qui pourrait s'opposer à son achèvement et à sa perfection ; d'éloigner ces grands corps qui étaient tout dans la nation, et pour lesquels la nation n'était rien. En adoptant le projet de tribunal d'appel, proposé par le comité, vous renouvelleriez ces corps; ils aura...
    • Séance du samedi 24 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du samedi 24 juillet 1790, au matin

      page 316
      Speaker: Rewbell
      ...essaires pour que les propriétés que la nation possède à Avignon s'oient en sûreté. ... qu'il se retire par-devers lui, pour le supplier de prendre les précautions nécessaires pour que les propriétés que la nation possède à Avignon s'oient en sûreté.
      Speaker: Bouche
      ... à la conservation des propriétés de la nation à Avignon. Nous avons dans cette ville ... J'appuie la motion de M. Rewbell, pour demander à Sa Majesté de veiller à la conservation des propriétés de la nation à Avignon. Nous avons dans cette ville des archives, des greniers à sel, des magasins de tabac : il est donc instant d'...
    • Séance du samedi 24 juillet, au soir

      - search term matches: (2)

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 322
      Speaker: Rewbell
      ...d que l'on doit aux représentants de la nation, vos très humbles et très obéissants se... « Nous sommes, Messieurs, avec le respect profond que l'on doit aux représentants de la nation, vos très humbles et très obéissants serviteurs,
      Speaker: Rewbell
      ...chacun, en répétant les cris de Vive la nation ! semblait condamner aux flammes le des... ...l'église pour y chanter le Te Deum, après lequel on a allumé un feu de joie, où chacun, en répétant les cris de Vive la nation ! semblait condamner aux flammes le despotisme, l'aMStocratie, le fanatisme, les distinctions insupportables que la nat...

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 324
      ...git d'examiner s'il est avantageux à la nation d'aliéner tous les biens du domaine et ... 11 s'agit d'examiner s'il est avantageux à la nation d'aliéner tous les biens du domaine et du clergé, et de recevoir, en payement de ces ventes, les créances sur l'Etat, e...

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 325
      ...e répète donc encore aujourd'hui que la nation attend de M. Necker un compte absolu et... ...ende jamais sa vue plus loin, et que l'avenir n'ait pour lui que trente jours. Je répète donc encore aujourd'hui que la nation attend de M. Necker un compte absolu et un plan général des linances ; et puisqu'on affecte de ne pas m'entendre quand ...
      ... a su qu'il allait correspondre avec la nation assemblée, il a dû prévoir que ce compt...
      ...'exception des nouvelles dettes dont la nation s'est chargée, et dont l'apurement n'es...
      ...travail que je demande est, sans doute, très considérable ; mais quand M. Necker a su qu'il allait correspondre avec la nation assemblée, il a dû prévoir que ce compte lui serait demandé, ou plutôt cet état, plus approprié à sou département que t...
      ...; car enfin on ne reçoit point au hasard, on ne dépense point au hasard; et. à l'exception des nouvelles dettes dont la nation s'est chargée, et dont l'apurement n'est pas encore fait, je ne conçois pas que nous puissions demander inutilement, ap...
      ...ue pour fournir aux représentants de la nation un compte précis et détaillé des financ... ...re des particu-culiers et même contre moi, il est étonnant que le temps lui manque pour fournir aux représentants de la nation un compte précis et détaillé des finances.

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 326
      ...tre aurait rallié tous les ordres de la nation autour de son vertueux monarque, en lui... ...e nous en ait pas présenté Je tableau à l'Ouverture des Etats généraux. Le ministre aurait rallié tous les ordres de la nation autour de son vertueux monarque, en lui faisant exécuter noblement les sages réductions de dépense que son cœur désirai...
      ... connaît la somme des intérêts dont une nation est grevée, c'est une curiosité bien oi... Quant à la dette nationale, M. Necker prétend que lorsque que l'on connaît la somme des intérêts dont une nation est grevée, c'est une curiosité bien oiseuse que de vouloir calculer le capital nécessaire pour éteindre cette créance....
      ...et la conquérir, en servant toujours (a nation avec la plus courageuse franchi^, et en... ...ularité : mais ie dédaigne ouvertement d'usurper son e^irne ; jpveu* l'attendre et la conquérir, en servant toujours (a nation avec la plus courageuse franchi^, et en ne |a flattant jamais.

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 327
      ...ce publique sur les représentants de la nation, il lui aurait été bien facile, dans le...
      ...est-à-dire la ruine et l'opprobre de la nation, à Ja porte de ce sanctuaire; à un mini...
      ... nos immenses travaux; les droits de la nation auraient été assurés; et nous ne traîne...
      ... de toute l'autorité de sa renommée, et de l'ascendant que luidonnait la confiance publique sur les représentants de la nation, il lui aurait été bien facile, dans le mois de juillet dernier, de nous faire reconnaître la dette, de déterminer de s...
      ...strequi, pour surmonter toutes les résistances, aurait montré la banqueroute, c'est-à-dire la ruine et l'opprobre de la nation, à Ja porte de ce sanctuaire; à un ministre qui, en rétablissant l'ordre, ne nous aurait demandé que les décrets provis...
      ...marche si loyale et si ferme. Nous eussions parcouru paisiblement la carrière de nos immenses travaux; les droits de la nation auraient été assurés; et nous ne traînerions plus à notre suite cette longue chaîne de désastres qui acccablent aujourd...
      ...on ose proposer aux représentants de la nation, comme une opération juste, de recevoir... Il est inconcevable d'abord, que l'on ose proposer aux représentants de la nation, comme une opération juste, de recevoir en payement, sur le pied du capital de la rente actuelle, et non pas au taux de...

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 328
      ...s créanciers ; et nous demandons que la nation française ne confonde point ses pasteur... ...ens qui forment sa dotation. Nous réclamons notre hypothèque, l'hypothèque de nos créanciers ; et nous demandons que la nation française ne confonde point ses pasteurs qu'elle dépouille, avec les agioteurs qui l'ont ruinée. Que dis-je? Non, nous ...
      ... envahi nos possessions, de peur que la nation ne nous les restitue? Si les représenta... ...re nous condamner à venir demander honteusement l'aumône aux usuriers qui auront envahi nos possessions, de peur que la nation ne nous les restitue? Si les représentants du peuple français voulaient un jour nous réintégrer dans l'ancien héritage ...

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 329
      ...un mystère pour les représentants de la nation. Vous savez que j'ai souvent insisté da... ...nt pas été évalués jusqu'à présent, mais la dette publique elle-même est encore un mystère pour les représentants de la nation. Vous savez que j'ai souvent insisté dans cette tribunp pour vous presser de liquider la dette de l'Etat. Cette Opérati...
      ...voquer la banqueroute, en révélant à la nation cette effrayante vérité. ...au-dessus de 7 milliards. Eh ! qu'on ne m'accuse point du projet criminel de provoquer la banqueroute, en révélant à la nation cette effrayante vérité.
      ...le combler. Je déclare hautement que ia nation a des ressources suffisantes pour acqui... ...u fond de cet abîme, qu'il faut sonder dans toute sa profondeur, puisqu'il faut le combler. Je déclare hautement que ia nation a des ressources suffisantes pour acquitter avec honneur tous ses engagements, dès qu'il y aura en France, entre les ma...
      .... Je ne parle point des intérêts que la nation paye; je parle uniquement du capital qu... ... nationale que je connais, et dont je garantis la certitude en vous la dénonçant. Je ne parle point des intérêts que la nation paye; je parle uniquement du capital qu'elle doit. Je ne répondrai à aucun anonyme; mais je m'engage solennellement à j...

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 330
      Les dîmes inféodées dont la nation a promis le remboursement au denier 25,... Les dîmes inféodées dont la nation a promis le remboursement au denier 25, et dont le produit est de 10 à 11 millions de revenus, selon le rapport imprimé...
      ...'Etat, qui sont devenues la dette de la nation, depuis que ces administrations sont an... Les dettes particulières à l'administration de chaque pays d'Etat, qui sont devenues la dette de la nation, depuis que ces administrations sont anéanties, et que l'ancienne division des provinces est changée , au moins 60 mill...
      ...ion considérable de nos dettes, dont la nation ne payait point ou presque point d'inté... ...bleau précédent, et surtout le remboursement que nous avons nécessité d'une portion considérable de nos dettes, dont la nation ne payait point ou presque point d'intérêt. Ce n'est pas à celui qui révèle avec franchise les créances de l'Etat que d...

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 331
      ... mais il n'en est pas moins vrai que la nation est intéressée, et qu'elle est autorisé... ...ant aliéné à perpétuité, l'Etat ne peut être tenu de le restituer aux prêteurs ; mais il n'en est pas moins vrai que la nation est intéressée, et qu'elle est autorisée à faire Ce remboursement, et qu'une créanee dont l'intérêt annuel s'élève au-d...
      ...i funeste. Il faut, dit M. Hume, qu'une nation anéantisse le crédit public, ou que le Crédit public anéantisse la nation. Le grand art de M. Necker consista tou... ...x prêteurs a singulièrement renforcé son crédit personnel, qui nous est devenu si funeste. Il faut, dit M. Hume, qu'une nation anéantisse le crédit public, ou que le Crédit public anéantisse la nation. Le grand art de M. Necker consista toujours à substituer de nom* le crédit des banquiers au crédit des financiers. Ses...