Images de la Révolution française

Le corpus des Images est constitué d’images numériques haute résolution correspondant à environ 14 000 documents, essentiellement des gravures, mais également des illustrations, des médailles, des monnaies et d’autres objets, représentant différents aspects de la Révolution. Ces matériaux proviennent en majorité des collections du département des Estampes et de la photographie mais ont également été sélectionnées dans d’autres départements de la BnF. Plusieurs milliers de ces images sont extraites des collections Hennin et De Vinck, sources majeures pour la période. Des métadonnées détaillées existent pour chaque image, permettant aux chercheurs de rechercher par artiste, par sujet, par genre et par lieu.

Les ANRF donnent accès à la base de données la plus complète en termes d’images de la Révolution française. Les Images de la Révolution française sont une base d’images de référence constituée par la Bibliothèque nationale de France à l’occasion du bicentenaire de la Révolution en 1989. Celle-ci avait pour but de « permettre au lecteur d’explorer les relations, les articulations, les confrontations entre les idées de la Révolution et leur représentation métaphorique, le brassage permanent d’idéologies et de faux-semblants… » Dans le cadre de ce projet, la BnF a créé plus de 38 000 vues distinctes reproduisant plus de 14 000 images, proposant des agrandissements et classant les documents dans les sections correspondantes. Les Images, initialement proposées en format analogique sur vidéodisque, étaient devenues difficilement accessibles depuis plus de dix ans, à cause de la rapidité de l’évolution technologique. Dans le cadre de ses programmes de numérisation, la Bibliothèque nationale de France a numérisé en haute résolution, à partir des originaux, près de la moitié des images du vidéodisque. Pour le reste du corpus, de nouveaux fichiers JPEG ont été créés directement à partie du vidéodisque original. Désormais, toutes ces images sont accessibles en ligne dans le cadre des ANRF.

Plus de 14 000 documents, principalement des gravures du Département des Estampes et de la Photographie, mais également des illustrations, des médailles, des monnaies, ainsi que d’autres objets ont été sélectionnés au sein de tous les départements de la BnF. Beaucoup sont entrés dans les collections de la BnF grâce au Dépôt légal, mais d’autres proviennent d’importantes collections acquises aux XIXe et début du XXe siècles. Deux de ces collections sont à distinguer. La collection de Michel Hennin est remarquable non seulement par sa taille, mais également parce qu’elle compte de nombreuses gravures échappées au Dépôt légal qu’Hennin a amassées alors qu’il travaillait en Italie pour le vice-roi, le Prince Eugène de Beauharnais. La collection d’estampes du diplomate belge, Carl de Vinck, est née de la fascination de son père pour Marie-Antoinette. Elle s’est ensuite élargie pour inclure plus généralement des représentations iconographiques de la France pour la période allant du mariage de Marie-Antoinette et de Louis XVI en 1770 à la Commune de Paris en 1870.

Les images sélectionnées pour les Archives numériques couvrent uniquement la période de 1787 à 1799, des années précédant immédiatement le début de la Révolution jusqu’à l’apparition de Napoléon. Seule l’iconographie directement liée à la Révolution a été sélectionnée. Si les textes des AP intéressent principalement les étudiants avancés et les chercheurs travaillant sur la période de la Révolution, ces images élargissent la portée des ANRF au grand public. Les auteurs de la première version des Images de la Révolution française avaient anticipé l’utilisation que les chercheurs en feraient à des fins d’étude et d’enseignement, mais aussi que le grand public y verrait un moyen essentiel d’en savoir plus sur cette période fondatrice pour la nation française.