Archives Parlementaires

Les Archives parlementaires sont une collection de sources relatives à la Révolution française, organisées de façon chronologique. Elles ont été créées au milieu du XIXe siècle pour constituer un recueil précis des délibérations parlementaires, et incluent également des lettres, des rapports, des discours et autres comptes-rendus directs issus d’une multitude de sources d’archive et publiées. En raison de restrictions en termes de droits d’auteur, les ANRF contiennent uniquement les volumes des AP couvrant les années 1787 à 1794. Le texte de ces volumes a été codé en TEI de façon à pouvoir rechercher plus facilement les orateurs, les lieux, les dates et les termes dans l’index.

Si les AP ont vu le jour dans un esprit de conservation encouragé par les archivistes du gouvernement, elles sont ensuite devenues un projet académique sous la direction d’historiens de renom. Cette imposante collection de sources historiques a été entamée en 1862 à la demande des parlementaires français, et atteignait 82 volumes en 1914, chacun constitué d’environ 800 pages à double colonne, couvrant les années 1789 à 1794. Après une longue période de latence, le projet a été repris en 1962 par l’Institut d’histoire de la Révolution française de l’Université Paris I et se poursuit toujours aujourd’hui. Les archives numériques actuelles contiennent uniquement les 82 premiers volumes de la première série des Archives parlementaires, publiée avant la Première guerre mondiale. Ces volumes couvrent globalement les cinq premières années de la Révolution française, des cahiers des Etats généraux 1789 au 15 nivôse an II (4 janvier 1794). Ils relatent les évènements allant de la convocation des états généraux à la première moitié de la Terreur.

Les Archives parlementaires fournissent un aperçu unique des rouages de la Révolution à travers les idées et les actes de ses participants. L’ouvrage est le recueil au jour le jour des débats et discussions qui ont eu lieu au sein des trois organes parlementaires exerçant le pouvoir législatif en France entre 1789 et 1794. Les sept premiers volumes des AP présentent les Cahiers de doléances envoyés aux Etats généraux en 1789. Les volumes suivants comptent principalement les minutes officielles des débats parlementaires, mais également des comptes-rendus journalistiques des procédures, des discours préparés mais jamais prononcés, ainsi que des lettres, des rapports et d’autres documents reçus ou étudiés par l’assemblée. La fragmentation du pouvoir, la multitude d’autorités et l’existence de comptes-rendus issus de points de vue aussi variés que contradictoires compliquent encore le recueil. Étant donné la rapidité du déroulement des évènements à cette époque, l’organisation détaillée en étapes chronologiques des sources révolutionnaires utilisée dans les AP a une valeur inestimable pour les chercheurs. Au cours des dernières décennies, les AP se sont vues reconnaître par les chercheurs comme l’équivalent d’une documentation primaire, et il s’agit aujourd’hui pour la grande majorité d’entre eux du premier outil de recherche dans les archives des délibérations de la Révolution jusqu’en 1794.